Soutenez le forum !
1234
Partagez

Trouble itinéraire [Pv: Yahiko]


Trouble itinéraire [Pv: Yahiko] Empty
Ven 21 Juin 2019 - 14:32

Derrière une grille s'étalant de gauche à droite, la trentenaire restait là, mystérieusement captivée par ses pensées, le regard trouble détaillant vaguement les travaux qui concernaient ce lieu d'industrie autrefois légendaire. Aujourd'hui, sans activité. Le clan Metaru lui aussi connaissait un passage à vide ; de nombreuses figures éminentes disparues, fauchées ou évadées ; des convictions mises à mal par l'annexion ; un repère saboté. Takara la première avait condamné la ruine de cette institution à l'artisanat aussi unique qu'exceptionnel, et se doutait bien que l'oeuvre avait été accomplie par un kumojin et non par un assaillant.
Ainsi étaient les shinobi. Même vaincu le combat restait envisageable. La technique de la terre brûlée valait mieux qu'un soutien indirect en faveur de l'ennemi. Quand bien même toute une population native en aurait aussi profité, car au delà de la confection d'arme, cette industrie aurait été cruciale en ce qui concernait les réparations de la ville.

Avec le temps, la Suzuri s'était habituée à cette amertume propre aux routines du Yuukan, n'en restait qu'une vague lassitude.
Condamner ces faits était une chose, mais mis à part s'attirer les foudres des patriotes ou des convaincus insensibles à toute prêche, cela apportait finalement peu. Il fallait du temps et des actions pertinentes, si l'on souhaitait faire la différence sur le long terme et offrir à ce monde de nouvelles optiques.

Présentement, on ne pouvait que ravaler ses troubles et maintenir le cap. Certains puisaient de nouvelles forces dans ce cycle éternel de vengeance, pour autant l'époque permettait également à certains de se découvrir des forces insoupçonnées par ce que l'on nommait dores et déjà la Résonance : Phénomène nouveau, définit comme un fléau, mais certainement bien plus complexe que cela.

Mais que ce soit la recherche ou l'artisanat, chacune de ces deux notions se voyait givrée par le tempérament lunatique et égocentrique des hommes.
Instaurer une cohésion dans les recherches pour accroître l'efficacité restait compliqué, faute à l'atmosphère lourde qui planait depuis l'invasion. Quand à ce bâtiment, même réparé à force d'efforts, il n'en résultait plus la même énergie que jadis. On avait beau dire que les choses se répétaient, parfois, Takara se demandait tout de même si au lieu de juste se répéter, elles ne reculaient pas également.

Là où pourtant, quelques nuances permettraient d'amener des initiatives plus rafraîchissantes et raisonnées, pour peu que suffisamment y consentent.

Elle soupirait, quittant cette scène anecdotique pour reprendre son chemin.
Mais l'introspection l'avait coupé dans sa vigilance ordinaire, et elle fut frappée de stupeur au moment de se détourner, tombant nez à nez avec une personne qui s'était rapprochée. A quelques secondes près, elle lui aurait marché sur le pied. La ninja-sensoriel se sentait presque honteuse d'avoir ainsi mise de côté son attention habituelle - Même si elle était en ville.

Oh... Pardonnez moi. Soufflait-elle, un léger sourire contrit à l'appui. Puis elle le regardait plus longuement, réalisant que ce presque-incident s'était produit justement parce que l'individu avait franchi une certaine proximité.
Vous... vouliez quelque chose ?

La trentenaire se ressaisissait rapidement, n'effectuant qu'un léger pas en arrière afin de s'accorder une distance plus respectable.

_________________
Trouble itinéraire [Pv: Yahiko] A0pmQDC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2778-suzuki-takara

Trouble itinéraire [Pv: Yahiko] Empty
Ven 21 Juin 2019 - 21:10
Le pas était lent, le regard était vide derrière le masque. Non pas celui qu'il arborait tous les jours devant d'autres, le masque qu'il avait réellement sur le visage. Il ne sortait plus en civil, il sortait en ninja. Un masque et une tenue différenciaient les deux personnages. Yahiko, le fils de l'épicier, ne portait pas de masque et s'habillait en un yukata violet (celui de la signature), maintenu par une espèce de tissu gris sombre qui lui servait de ceinture. Il s'opposait à Sendai Yahiko, le Jônin héros de Kumo, qui portait son masque de chat, sa chemise blanche recouvrant un tee-shirt rouge et un pantalon souple gris foncé (celui de l'avatar). Une même personne, mais deux identités bien distinctes.

Plus le Teikoku s'emparait de Kumo, plus le civil disparaissait. Avait-il le choix ? Pas vraiment. Il semblait important de montrer son appartenance à Kumo en ces temps. S'il devait être puni, il serait puni. S'il devait vivre normalement, il vivrait normalement. Mais il ne chercherait certainement pas à détrôner un souverain qui n'avait rien fait de mal, si ce n'était se rendre une justice méritée. Parfois, accepter les caprices des uns, c'était participer à la paix des autres. Encore fallait-il qu'ils veuillent l'accepter.

Les nouvelles étaient bien trop nombreuses et mauvaises pour qu'il puisse sourire à la vie. D'habitude, il regardait devant lui. Depuis ce terrible événement, derrière son masque, c'était le ciel qu'il observait. Peut-être lui trouverait-il des réponses ? Ce n'était pas vraiment ce qu'il attendait. Il rêvait du monde qui l'attendait, là bas. Il ne pensait pas à la mort, non. Il rêvait d'un monde qui existait, quelque part. Si l'on croyait en une autre dimension, il serait dans une autre dimension. S'il pouvait être sur une autre planète, il serait sur une autre planète. Il ne l'atteindrait jamais, mais jamais il ne cesserait d'y croire.

Le ninja était fourbe, le ninja était vil. Il était égoïste, rancunier, et il ne pardonnait pas. Ninja, avait-il pensé ? Non, c'était humain qu'il fallait dire. Le cycle de haine, c'était à cause de lui. La rancoeur, l'égoïsme, c'était à cause de lui. La fourberie, le mépris, c'était lui. Parce qu'il n'était pas capable de respecter, parce qu'il n'était pas capable de rassurer, parce qu'il avait peur. Si Kumo en était là aujourd'hui, quelque part, c'est parce qu'il avait récolté la graine qu'il avait semé. Qui sème le vent récolte la tempête, mmh ? Il avait récolté au centuple ce qu'il avait semé à Hi no Kuni, ce jour là. Yahiko aurait probablement été du côté des victimes, ce jour.

Allons bon, quel innocent pouvait mériter punition ? Certainement aucun. Alors il espérait, il regardait tout là haut. Il voulait voir quelque chose qui l'appelait, qui l'entraînait dans un monde où les problèmes qu'on connaissait n'en étaient pas, où les humains ne se créaient pas des défauts. Inconsciemment, une larme apparut au coin de son oeil et perla lentement sur sa joue, derrière son masque. Il ne fallait que manquer de percuter une inconnue pour revenir à la réalité. Elle ne pouvait le voir derrière ce masque, mais ses yeux étaient écarquillés, comme s'il hallucinait.

En un rien de temps, il se rappela de la raison pour laquelle il était sorti de chez lui. Une raison plus sombre, plus terre à terre, quelque chose qui lui rappelait la réalité : il voulait voir cette raffinerie. Il avait eu si peu d'occasion de la voir dans sa vie, il savait qu'elle était si importante, et il savait qu'elle avait été explosé. Pouvait-il y pénétrer en ce moment ? Il n'en avait pas la moindre idée. Mais la femme qui s'était présentée à lui pouvait peut-être lui apporter des réponses.

-"Je... euh non, c'est moi, pardon", dit-il en s'inclinant respectueusement, et dans un sourire gêné mais poli qu'il lui était toujours impossible de voir. "Je voulais voir la raffinerie. Je n'étais pas là lors de l'attaque de Teikoku sur Kumo, et je voulais avoir quelques informations dessus."

Remarquant sa non-appartenance au camp de son envahisseur, il se permit.

-"Vous êtes une habitante de Kumo ? Une kunoichi peut-être ?", demanda t'il sans grand tact, curieux.

Croiser quelqu'un de Kumo dans Kumo, c'était presque quelque chose de rare. Il fallait en profiter, créer des liens. Ne pas se renfermer dans une solitude morbide, savoir qu'on pouvait compter sur des alliés. Parce que même s'il était parfaitement conscient de la voie qu'il avait choisi de suivre, il était toujours plus agréable de savoir qu'elle n'était pas abordée seul.

_________________
Trouble itinéraire [Pv: Yahiko] Zeah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130

Trouble itinéraire [Pv: Yahiko] Empty
Sam 22 Juin 2019 - 12:43

La Suzuri détaillait un instant le masque - Cela ne la choquait pas outre-mesure, il s'agissait d'une coutume vestimentaire récurrente. Elle-même en faisait parfois usage afin de se dissocier de son rôle récent de "shinobi", lors de certaines missions extérieures. Quand bien même cela restait rare, d'autant plus maintenant qu'elle s'était même débarrassée de son bandeau et flottait dans une ambiguïté relative vis à vis du monde ninja. A ses yeux, elle était une membre du clan Suzuri et une civile plutôt qu'autre chose. Longtemps, Shuuhei lui avait reproché de ne pas avoir franchi le pas vis à vis de son potentiel, étant donné qu'ils étaient de la même génération. Mais la philosophie de cette dernière l'emportait sur ce genre de considérations.

Quoiqu'il en soit, elle s'offrait un temps de latence, suffisant pour que son interlocuteur enchaîne sur une nouvelle question.

Oui, Takara du clan Suzuri. Enchantée. Elle répondait par mimétisme à la note de respect.
Comme vous le voyez l'accès est limité. Seulement une partie a été endommagée mais les travaux restent considérables, et j'ai cru comprendre qu'ils souhaitaient trouver le ou les responsables avant de relâcher leur vigilance.

Elle haussait les épaules. Ce sujet ne l'intéressait pas réellement, à vrai dire. Ceux qui avaient causé ceci pouvaient très bien avoir quitté le village comme bon nombre des anciens effectifs de Kumogakure. Elle regrettait l'action, mais ne faisait pas partie de ceux qui s'épuiseraient à enquêter. Le chaos de la cité s'amoindrissait mais il y avait bien trop de facteurs déstabilisants pour permettre une véritable efficacité pour ce genre de projet. Reconstruire restait la seule optique stable et logique, peu de chance qu'un nouvel attentat puisse se produire désormais. Un mince sourire se dessinait toutefois sur le visage de Takara, annonçant un changement de ton et de sujet alors qu'elle s'adressait franchement à son nouvel interlocuteur.

Amusant, un Kumojin qui revient pour faire face à la défaite. Nos pairs m'ont plutôt habitué à l'inverse...

La Suzuri demeurait modérée malgré cette petite touche de malice. Après tout, même si elle avait digéré les événements, ceux-ci affectaient encore de nombreuses personnes et elle ne voulait pas non plus provoquer qui que ce soit. Cet homme pouvait tout aussi bien être un membre du clan Metaru en train d'assister pour la première fois à la ruine du trésor de son clan. D'ailleurs, ce personnage et son contexte ne manquait pas d'éveiller également la curiosité de Takara.

Vous étiez en mission lors de l'attaque ?

_________________
Trouble itinéraire [Pv: Yahiko] A0pmQDC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2778-suzuki-takara

Trouble itinéraire [Pv: Yahiko] Empty
Mar 25 Juin 2019 - 22:15
Suite à sa courte présentation, le Sendai déclina à son tour son nom et son prénom avant qu'elle enchaîne sur le sujet de la raffinerie. Yahiko vit effectivement la restriction concernant les entrées dans le bâtiment, et écouta attentivement les quelques informations que transmettaient son interlocutrice. Une partie endommagée, et personne ne connait le responsable. Qui pouvait-il être ? Il y avait autant de raisons que ce soit un Kumo-Jin, ancien ou actuel, ou que ce soit un ravisseur. Un Kumo-Jin aurait très bien pu faire ça pour embêter le Teikoku et l'empêcher d'agir efficacement, pour l'empêcher de récolter des informations trop importantes, pour ralentir son rythme d'invasion et pour disperser ses forces et ses attentions.

Mais quelqu'un d'un peu détraqué du Teikoku aurait aussi très bien pu détruire le bâtiment pendant la guerre, afin de faire ressentir le poids de la haine, le poids du ressentiment qui pouvait faire perdre les pédales. Un adversaire moins concentré, c'était un adversaire qu'on pouvait battre encore plus facilement. Une chose était en tout cas certaine : il y avait très peu de chance que la personne qui avait osée détruire le bâtiment soit encore au village, s'il était un Kumo-Jin en tout cas. Il fallait un courage... non, une insouciance plus que certaine pour oser rester dans Kumo lorsqu'on avait détruit un bâtiment incontournable. Même si la destruction restait partielle.

Les informations fusaient dans l'esprit du Sendai : que penser de tout ça ? C'était compliqué d'avoir un avis avec si peu d'information. Et une chose était sûre, il était tout à fait stupide de rester assis sur une conclusion tirée de ces quelques informations. C'était trop tôt, on ne pouvait être sûr de rien.

-"On ne sait toujours pas qui a fait ça, mmh ? ...", laissa t'il échappé dans un soupire. Une question qui n'attendait aucune réponse.

Déçu ? Non. Exaspéré, probablement. Il y avait de quoi, la situation poussait à l'être. Se faire envahir, perdre d'importants bâtiments, regarder toute la discorde se propager dans le village et la regarder, impuissant. Il était normal de rechercher le fautif, mais il était souvent agréable d'avoir des moments tranquilles sans aucun problème. C'était probablement les moments que le Jônin préférait, ceux où il n'avait rien à faire d'important.

-"Ah bon ? Qu'est-ce qui vous fait dire ça ?"

Des Kumojin qui fuient la défaite ? De qui parlait-elle ? De ceux qui étaient partis en laissant le village seul ? Si c'était le cas, c'était compréhensible. Compréhensible qu'ils partent s'ils voulaient vengeance, mais aussi compréhensible que Takara leur en veuille de les laisser seuls, quelque part, parmi tous les shinobis du Teikoku. Après tout, maintenant ils ne pouvaient pas savoir à quoi s'attendre. De la tranquillité ? De la torture ? De l'empathie ? De l'esclavage ? Ce n'était qu'une question de temps avant qu'ils n'obtiennent réponse à cette question.

-"Si vous parlez de ceux qui ont déserté, je me demande si l'on peut parler de lâcheté. Peut-être veulent-ils se préparer pour être cette fois les attaquants, et non les défenseurs. Bon par contre, s'ils sont juste partis sans ne s'être jamais battu, peut-être sommes nous mieux sans eux", acheva t'il, quelque part un peu amusé par ce qu'il venait de dire.

C'était vrai, Kumo se porterait mieux sans des ninjas qui n'avaient le courage de le défendre. Après, la volonté de défendre le village dépendait de plusieurs choses. S'ils luttaient plus pour la paix que pour le village, comme le Sendai, alors peut-être avaient-ils des raisons de ne pas lutter contre le Teikoku. Mais si c'était le cas, ils n'avaient aucune raison de partir du village. Sauf si celui ne leur convenait pas depuis un moment ?

-"Oui... une mission pas si importante, en plus. Une transmission d'un message à un village allié, rien d'incroyable." Il se coupa quelques secondes, il devait faire ses aveux à quelqu'un. "Je me sens mal, je prenais mon temps dans mon petit trajet tranquille, tandis que d'autres se battaient ici et risquaient leur vie. Quel genre de héros de Kumo je suis, haha", rit-il amèrement.

Il était évidemment que son rire n'avait rien d'un rire amusé. Il était dégoûté. Il avait sauvé Kumo en partie à l'époque, et il l'avait maintenant aidé à plonger. Il n'y pouvait rien, personne ne pouvait savoir. Mais un ninja n'était-il pas supposé ne jamais se reposer sur ses lauriers ? Ne devait-il pas se donner à fond même dans la moindre mission ?
Toujours afin de rester courtois, mais aussi curieux d'en apprendre autant que possible sur un maximum de personne, il lui retourna la question en l'adaptant.

-"Et vous, comment ça s'est passé ici de votre côté ?"

Si elle s'était battue à en côtoyer la mort, elle l'envierait sûrement. Ou peut-être qu'elle lui en voudrait ?

_________________
Trouble itinéraire [Pv: Yahiko] Zeah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130

Trouble itinéraire [Pv: Yahiko]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Raffinerie fermée
Sauter vers: