Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Le repos du guerrier (pv Chiwa Aimi)

Fukuhara N. Mitsuo
Fukuhara N. Mitsuo

Le repos du guerrier (pv Chiwa Aimi) Empty
Sam 22 Juin 2019 - 11:09





Le repos du guerrier



Voilà maintenant la première nuit à Iwa de passée. Il avait plutôt bien dormi, ce qui en soit était une bonne chose. Le voyage avait été long et éprouvant. Il faut dire qu'il avait fait quelques détours en chemin, qu'il aurait pu éviter d'ailleurs. Il haussa les épaules à cette pensée et invoqua un petit renard blanc, qui s'installa sur le bord du lit et regarda Mitsuo. L'albinos se mit alors à caresser l'animal, puis se leva et s'étira, venant par la suite s'habiller tranquillement, enfilant en dernier sa longue veste blanche et son chapeau. Il siffla ensuite, le renard sautant pour s'installer sur son épaule droite. Mitsuo sourit alors, lui grattant le menton avant de pousser la porte, se mettant à marcher, se baladant un peu dans les alentours, se rendant compte qu'il n'avait rien manger depuis son arrivée au village, il s'installa donc à un stand et se prit quelques croissants, qu'il grignota en se dirigeant vers un petit parc, non loin de la place marchande.

Une fois sur place, il s'étira, la petite boule de poils blanche se glissa sur ses genoux pour s'y mettre en boule et s'endormir. L'animal n'était pas simplement là pour faire joli, non... Il avait son utilité bien précise. Si aux yeux des autres il n'était qu'une sorte d'animal de compagnie, pour Mitsuo, il s'agissait d'une sorte d'alarme, en effet, l'animal pourrait l'avertir s'il ressentait une présence hostile dans les environs. S'il y avait bien une chose que le samouraï avait apprit au cours de sa vie, c'était qu'il ne fallait faire confiance à personne. Il redressa alors son visage, retirant son couvre-chef pour le déposer sur la tête de l'animal, regardant les nuages en silence, se disant que ce ciel n'était pas si différent de celui de Joheki. Le souci, c'est que faire cela lui rappelait des souvenirs, des souvenirs joyeux, mais pourtant, une larme perla au coin de son œil droit, un petit rire lui échappa alors, tendis qu'il essuya du bout du doigt ce liquide salé.

- Pourquoi il faut que je me souvienne de ça maintenant...

Il ferma légèrement les yeux, soupirant un peu. L'image d'une femmes aux longs cheveux blancs traversa son esprit, celle de sa défunte mère. Un léger sourire traversa alors son visage, tendis qu'il ouvrit de nouveau les yeux, levant lentement une main vers le ciel au-dessus de lui, le sourire devenant plus triste, tendis que son regard se voilà.

- Pourquoi il a fallu que tu partes si tôt et que tu me laisses seul avec papa... La mort choisit mal ses partenaires...




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

Le repos du guerrier (pv Chiwa Aimi) Empty
Sam 22 Juin 2019 - 21:52


Le repos du guerrier.




Une journée de plus qui montrait le bout de son nez pour la jeune kunoichi rousse. La jeune femme se réveilla aux côtés de son tendre. La Chiwa était une lève-tôt. Comme elle disait souvent, la vie appartenait à ceux qui se levaient tôt. C'était ainsi qu'elle se préparait, se munissant de son kimono mauve, avant d'attacher le ruban autour de sa taille, chose qu'elle arrivait à faire à force de toutes ses tentatives lassantes. L'Iwajin avait préparé, à son tour, un petit-déjeuner pour les deux compagnons, avant d'engloutir le sien. Il faisait beau et la douce avait envie de profiter un peu de ce temps, pour se promener dans le village et vérifier s'il n'y avait pas besoin d'aide.

Quittant le domicile après avoir salué le Han, la jeune femme se laissa déambuler à travers les rues de la cité qui se réveillaient petit à petit. Tout le monde digérait les événements du mieux qu'ils pouvaient, ce n'était pas facile pour tous bien évidemment, et pour Aimi aussi. Mais il le fallait, pour le bien de la nation, parce que se morfondre n'arrangerait pas les choses, et voir ceux qui se battaient, alors qu'ils n'avaient plus rien, motivait à redoubler d'efforts. Ses pas l'emmenèrent en direction d'un petit parc qui séparait l'autre rue. Elle décida d'y passer, même si ce n'était pas vraiment l'endroit où la jeune femme aimait se poser particulièrement, préférant les hauts-plateaux.

Seulement, une silhouette semblait s'accaparer les lieux, installée sur un des bancs. Sa chevelure blanche n'était pas discrète, dos à elle, la douce pouvait l'écouter parler. La rousse ne cernait pas toutes ses paroles, mais les derniers mots se firent très bien comprendre dans la tête de la rubiconde. La mort... Papa... La combattante s'immobilisa alors, se perdant dans ses pensées. En effet, la faucheuse était brutale et injuste, elle enlevait les êtres chers sans demander son compte, c'était si rude...


« La mort est injuste, vicieuse, elle nous vole ce que nous chérissons le plus...»

Ses paroles résonnèrent dans sa tête, tandis qu'elle disait cela dans un murmure. Puis, elle se rendit compte soudainement qu'elle n'était pas seule, et qu'elle avait parlé alors qu'elle était derrière lui. Qu'allait-il penser ? De cette femme qui l'écoutait et se mêlait à ses pensées intimes. Le jeune homme allait sûrement porter son attention sur elle. Alors sans attendre, la jeune femme à la longue chevelure de feu se positionna devant lui avant de s'incliner, ne cherchant même pas à regarder de qu'il s'agissait.

« Excusez-moi pour cette intrusion dans vos pensées, j'ai été touchée par vos paroles... Je m'en vais de ce pas.»

La rousse s'apprêtait à tourner les talons et s'enfuir le plus vite possible, rouge de honte.




_________________
Le repos du guerrier (pv Chiwa Aimi) I3wc

Merci Adit pour la signa <3

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente http://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u1037
Fukuhara N. Mitsuo
Fukuhara N. Mitsuo

Le repos du guerrier (pv Chiwa Aimi) Empty
Dim 23 Juin 2019 - 10:42





Le repos du guerrier



Le jeune samouraï sorti son sake de sa sacoche pour se servir une petite coupelle, une descente du liquide en unique gorgée, avant de claquer la coupelle contre le banc en soupirant d'aise, secouant un peu la tête, avant de s'étirer, remarquant la présence de la rousse à ses côtés. Il se servit une autre coupe de sake et la tendis vers elle, calmement, la regardant.

- Pas de soucis, c'est ma faute pour avoir dit ça à haute voix ma belle... Toi aussi tu à perdu quelqu'un, je me trompe ? Ta réaction en dit long.


Il s’empara alors une seconde coupe, qu'il se rempli calmement en regardant le liquide avec un soupire, faisant tourner celle-ci dans sa main, avant de la boire en une gorgée de nouveau. La vie était injuste, ça il ne le savait que trop bien. Il se balança un peu sur place en fixant le ciel, soupirant un peu en secouant la tête.

- Ma mère est décédée quand j'étais encore enfant, mon père à ensuite sombrer dans l'alcool et à fini par tenter de me tuer, j'ai donc dût le tuer pour me défendre, c'était lui ou moi. Si on m'avait dit un jour que j'aurais le sang de mon propre géniteur sur les mains, j'aurais sûrement préféré me planter ma lame en plein cœur, mais le destin en à décider autrement. Un bel enfoiré, pas vrai ? Un jour tu es en train de rire avec ta famille, de te planifier un beau futur... Le lendemain tu es seul, errant sans but dans ce vaste monde.

Il secoua lentement la tête en reposant la coupelle, le regard vide, il fixa le récipient vide, se resservant un nouveau vers en pestant. Pourquoi il fallait que les choses tournent ainsi d'ailleurs ? Il aimait son père, mais une partie de lui ne pouvait s'empêcher de le détester. Il avait essayé de le tuer après tout, mais ce n'était pas tellement ça le problème, non, le problème c'était qu'il avait tout laisser tomber, qu'il l'avait laisser tomber lui, son propre fils. Pire encore, il bafouait la mémoire de Shina en l'utilisant comme prétexte pour sombrer dans l'alcool et la débauche. Ça, il ne lui pardonnerait jamais. Sa mère était comme un modèle pour lui, une femme comme il n'en verrait très certainement jamais dans sa vie. Elle était une source d’inspiration, tout comme elle était sûrement la femme qu'il aimerait le plus dans sa vie. Elle lui manquait, tellement qu'il ressentait une douleur atroce en pensant à elle, et ça, il ne le niait pas.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

Le repos du guerrier (pv Chiwa Aimi) Empty
Lun 24 Juin 2019 - 10:03


Le repos du guerrier.




Ce dernier, avant de lui répondre, se permit de sortir une bouteille de sa sacoche, ainsi que des petites coupelles qu'elle connaissait bien, grâce à Taishi. Alors ce jeune homme s'adonnait aux forts breuvages dès le matin même ? Il en tendit une vers la jeune femme, mais celle-ci ne réagit pas de suite, planta ses iris écarlate dans les siennes. Ses iris dorés brillaient tellement qu'on aurait pu les voir sans problème dans la nuit. Mais ce qui la surprit, c'était cette chevelure immaculée et ce visage masculin qui lui rappelait quelqu'un. Alors, la rousse ne put dissimuler sa surprise, se forçant même à se rapprocher. Comment ? Ses paroles se suivirent, un ton simple et las, oh que oui elle avait perdu, et beaucoup. Mais, l'Eisei Nin était bien trop surprise et concentrée sur chaque trait de son faciès pour répondre immédiatement.

« Euh, pardonnez-moi... Vous me rappelez quelqu'un que j'ai rencontré il y a peu... Même si j'étais chargée de son corps sans... vie... Vous lui ressemblez vraiment beaucoup, c'est... perturbant.»

Shin, voilà. C'était qui, on aurait dit son frère jumeau. Mais Aimi n'avait pas connaissance d'un frère, mais d'une sœur, alors c'était sûrement un hasard. La rousse secoua la tête négativement, s'inclinant légèrement avant de prendre la parole à nouveau.

« Non merci, je ne bois pas de ce breuvage dès le matin, mais merci pour la proposition. Et en effet, j'ai perdu quelqu'un très récemment, de façon très brutale...»

L'homme en neige se resservit d'une coupe de saké, ce n'était pas beaucoup, dès le matin ? Peut-être qu'il avait besoin de noyer son chagrin ? Les mots qui se suivirent lui donnaient presque raison. Ce jeune homme, qui ne la connaissait pas, se confia sur la perte de sa mère et sur la chute de son paternel, qui sombra dans le vice alcoolique. Il avait alors tenté de s'en prendre à son fils et celui-ci n'avait pas eu le choix de se défendre, en lui ôtant la vie. Mais... C'était horrible ? Comment pouvait-il lui raconter cela, faisant comme si c'était... normal ? L'air maussade sur le visage de la rubiconde, s'assombrit encore plus. Oui, le destin était sans scrupule, parce qu'il l'avait fait souffrir, elle aussi.

« Je suis désolée pour ce qu'il est arrivé. Ce n'est pas ainsi que j'ai perdu mes parents, mais je peux comprendre votre désarroi. Même si je ne comprends pas pourquoi vous buvez autant de cet alcool, en sachant ce qu'il a fait dans votre vie. Enfin, je ne vous juge pas, mais vous devriez faire attention avec cela.»

Et le médecin parlait en connaissance de cause. Il lui fallut une soirée pour découvrir la boisson et elle se souvint de l'effet que l'alcool avait eu sur elle... Et rien que d'y penser, cela fit frissonner tout son corps. Son regard vermeil se posa sur son accoutrement et son arme, qui était-il d'ailleurs ? Celui-ci savait combattre ?

« Je ne me suis pas présentée, mais je suis Chiwa Aimi. Je ne vous ai jamais vu ici auparavant, êtes-vous de passage ici ?»


_________________
Le repos du guerrier (pv Chiwa Aimi) I3wc

Merci Adit pour la signa <3

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente http://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u1037
Fukuhara N. Mitsuo
Fukuhara N. Mitsuo

Le repos du guerrier (pv Chiwa Aimi) Empty
Lun 24 Juin 2019 - 10:53





Le repos du guerrier



L'homme rit un peu, buvant la coupe en souriant, il rangea le tout dans la sacoche de nouveau, calmement, puis, il la fixa, souriant en coin, ayant envie de jouer un peu avec cette femme, pas méchamment, bien sûr, juste.. La taquiner un peu.

- Oh je sais que je suis beau garçon, mais de là à me regarder avec tant de fougue de si bon matin, j'en suis plus que flatté ma chère. Et concernant ce sake, il est là à des fins médicales, j'ai les bronches quelques peu bouchées, et j'ai ouï-dire que c'était un remède efficace.


La voyant se rapprochée, il recula un peu avec un sourire amusé sur le visage, cachant un peu son corps avec ses mains en la fixant dans les yeux, se forçant même à rougir un peu, il se secoua légèrement, sous le regard carmin de la femme se tenant devant lui.

- Kyaaanw, ne me regardez pas avec autant d'insistance, vous allez me faire rougir voyons, mais si c'est ce que vous désirez...

Il fit alors mine d’ouvrir sa chemise, mais se contenta juste de retiré sa veste, la déposant à côté de lui en riant de bon cœur, tendis qu'il fit un clin d’œil à la femme, tirant légèrement la langue en souriant. Il rit de nouveau suite à ça, la petite boule de poil blanche sur ses genoux bailla en s'étirant pour aller s'allonger sur la veste, tendis que l'homme s'étira lui aussi, se calmant un peu.

- Je plaisante, je ne fais pas dans l’exhibitionnisme.

Il rit un peu et caressa la tête du renardeau, qui ferma les yeux, se rendormant de nouveau peu à peu, sous les caresses de son invocateur. Après tout, qui as dit qu'une invocation ne pouvait pas être traité comme une peluche, surtout une aussi adorable que Shiro. C'était limite un sacrilège de ne pas vouloir caresser cette adorable boule de fourrure blanche. Il s'accouda ensuite contre le banc, observant de nouveau la femme, se penchant vers elle pour la regardé droit dans les yeux, lui aussi pouvait le faire, il sourit et s'approcha alors de son oreille, doucement, murmurant ensuite.

- Désolé, j'ai oublié de me présenter... Fukuhara N. Mitsuo. Je suis un messager en provenance de Joheki.

Il recula alors, après tout, il murmurait pour une raison des plus simples, ne pas réveiller Shiro. L'animal était tellement craquant quand il dort, il s'en voudrait de le réveillé.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

Le repos du guerrier (pv Chiwa Aimi) Empty
Lun 24 Juin 2019 - 12:37


Le repos du guerrier.




Sa réaction le fit rire, surprenant encore plus la jeune femme. Elle venait de le dévisager sans gêne et il rigolait ? Et les paroles qui s'en suivirent firent rougir encore plus la rubiconde. Il était fort probable que les deux individus s'étaient mal compris. Non-non, mauvaise interprétation des faits ! Ce n'était pas ainsi qu'elle le regardait m Mais durant quelques secondes, Aimi avait eu l'impression de voir un fantôme, tout simplement L'information sur le saké était intéressante, l'Eisei nin gardait cela dans un coin de sa tête, parce qu'elle ne savait pas que l'alcool avait des vertus médicinales. Le jeune homme mystérieux s'était reculé alors qu'elle s'était rapprochée pour être certaine qu'elle voyait bien quelqu'un de vivant, parce que c'était vraiment désarçonnant. Mais, encore une fois, il semblait prendre la chose différemment, se cachant le corps avec ses mains ? Ce qu'elle désirait ? Ses doigts se posèrent sur le veston tandis qu'il essayait de l'ouvrir. Comment ? Aimi posa ses mains devant lui et secoua la tête.

« Non-non ! Vous vous méprenez ! Ce n'est pas pour ça que je vous dévisageais ! Comme je vous ai dit, j'avais vraiment l'impression de revoir un fantôme, vous lui ressemblez comme deux gouttes d'eau !»

Ce n'était pas vraiment mieux... Mais toujours moins embarrassant que ce dont l'immaculé pensait. Fort heureusement, le vêtement se posa simplement sur le banc à sa gauche. Alors il s'était moqué d'elle ? Ce n'était pas gentil... La Chiwa était vraiment gênée sur le moment... La jeune femme croisa les bras contre elle, une moue boudeuse s'affichant sur son doux minois. Mais son attention fut attirée par cette petite boule de poil blanche sur ses genoux, qu'elle n'avait pas remarqué avant. Il semblait apprécier le tissu et l'odeur de cet homme, se couchant sur celui-ci. N'écoutant même pas ce qu'il disait, Aimi observait l’exhibitionniste caresser le sommet de la tête de l'animal qui semblait être un renardeau. Ses pupilles écarlate brillaient d'admiration devant cet être adorable qui s'endormait sous les caresses de l'inconnu étrange. Concentrée sur l'animal, elle ne se rendit pas compte que le supposé Mitsuo s'était approché considérablement d'elle, lui murmurant son identité et sa provenance. Le pays des remparts ? La doucereuse en avait un peu entendu parler, mais sans plus, que faisait-il ici ?

« Enchantée de vous connaître, Mitsuo-san. Un messager dites-vous ? C'est pour cela que vous êtes à Iwa ?»

La situation au sein de la cité commerçante et militaire était délicate. Il était rare qu'on laisse entrer quelqu'un dans le village sans une bonne vérification. Mais s'il était là, c'était qu'il avait été autorisé. Seulement, avec tout ce qui s'était passé, la Chiwa ne pouvait s'empêcher de se montrer un peu méfiante, mais elle n'allait pas le lui montrer. D'ailleurs, la rubiconde s'accroupit devant la boule-de-neige endormie, son regard s'adoucissant lorsqu'elle contemplait celle-ci. La jeune femme prit la parole doucement, ne voulant pas réveiller le bébé renard.

« Comment s'appelle-t-il ? Il est vraiment très adorable.»


_________________
Le repos du guerrier (pv Chiwa Aimi) I3wc

Merci Adit pour la signa <3

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente http://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u1037
Fukuhara N. Mitsuo
Fukuhara N. Mitsuo

Le repos du guerrier (pv Chiwa Aimi) Empty
Mar 25 Juin 2019 - 8:30





Le repos du guerrier



Mitsuo rit de bon cœur, caressant doucement l'animal qui ouvrit un œil, baillant un peu en se redressant sur ses pattes, s'étirant un peu. Le samouraï observa la rousse avec un sourire en coin des lèvres, amusé par ses réactions, il ne regrettait pas de l'avoir taquinée de la sorte. C'était.. Exquis. Il se pencha vers elle, la fixant droit dans les yeux avec un sourire aux lèvres, lui tendant ensuite l'animal qui la regardait en penchant un peu la tête.

- Je le sais bien, je vous taquinais juste un peu désolé, c'était trop tentant. Il n'y à aucune chance pour que vous soyez attiré par un étranger de mon genre. Enfin là n'est pas la question... Voici l'une de mes invocations, Shiro. Il n'est pas du genre à combattre, est pour être franc, il est assez fainéant. Mais c'est un excellent senseur. En vous regardant.. Vous devez être une infirmière ou quelque chose du genre non ? On m'a toujours dit que les infirmières étaient souvent jolie femme.

Il rit un peu et laissa la femme prendre l'animal dans ses bras, après tout,c e n'est pas Shiro qui refuserait des caresses, surtout pendant un repos. Il retira sa veste pas la suite et la prise sur ses genoux, afin de laisser un place à la jeune femme, observant de nouveau le ciel, calmement, regardant les nuages. Reprenant la parole par la suite calmement.

- Eh oui, j'avais un message à délivré, de la part de la directrice de notre académie. J'ignore son contenu cependant, ce n'est pas comme si cela m’intéressais à vrai dire. C'est surtout le côté voyage de la mission qui me tentais pour être tout à fait franc. J'ai passé ma vie enfermer entre ces murailles, j'avais donc envie de visiter un peu le monde.

Il sourit en coin, regardant le renard par la suite, il posa une main sur sa tête, l'animal glapissant de joie en secouant un peu la queue pendant que Mitsuo caressa sa petite tête, qui était totalement camouflée par sa main.

- Si vous voulez en savoir plus sur moi, je suis le détenteur du pacte du renard, et le N dans mon nom proviens du nom de famille de ma mère, Nagamasa Shina. Fukuhara étant celui de mon père. Et avant que vous me demandiez comme votre collègue hier soir, non, je ne connais pas cette Hisa, la seule Nagamasa que je connaisse entre guillemet dans ce village se prénomme Midori, si ma mémoire ne me fait pas défaut.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

Le repos du guerrier (pv Chiwa Aimi) Empty
Mar 25 Juin 2019 - 10:27


Le repos du guerrier.




Suite à cette scène embarrassante, où Aimi était tombée bêtement dans le piège de la taquinerie, un petit rire cristallin s'échappa de ses lèvres, comme pour détendre l'atmosphère et oublier ce qu'il s'était passé. Mais ce malentendu fut très vite passé à la trappe, surtout quand il lui tendit le petit renardeau. Son regard écarlate passait de la boule de poils à son propriétaire, une lueur de surprise dans les yeux. Face à elle, c'était comme si elle avait un bambin qu'on lui tendait. Il s'excusa pour sa taquinerie. En effet, la jeune kunoichi ne pensait pas ainsi, elle était déjà comblée, alors l'idée d'être attirée par quelqu'un d'autre... Même si le jeune homme avait son charme et un air mystérieux que les femmes pouvaient sûrement apprécier. Il lui présenta alors l'animal qui était en fait une invocation : Shiro. Il était rare qu'elle en rencontre, alors la fascination était difficilement dissimulable. La sensorialité était le domaine parfait pour la traque, ce n'était pas dans ses cordes. La rousse rougit face à son compliment. Hésitante, la doucereuse tendit ses mains fines et attrapa la bête, la calant contre sa poitrine, un doux sourire à son attention.

« Enchantée, Shiro. C'est bon, c'est oublié, ça m'apprendra à tomber dans le panneau. Sinon, je suis une Eiseinin précisément. J'utilise les arts de la médecine shinobi en plus de mes autres compétences pour le combat. »

La rubiconde se concentra sur l'animal durant quelques secondes, lui caressant son dos délicatement, comme pour ne pas l'effrayer. Il semblait bien installé, ce qui fit sourire Aimi qui n'avait jamais eu d'animal. Enfin... presque... Il n'y avait qu'une petite bête qu'elle avait toujours porté dans son cœur, c'était ce chaton blanc qui était aussi une humaine, jamais de sa vie, elle ne pourrait l'oublier. En retirant son veston du banc, il invitait la combattante à s'installer et c'était peut-être plus pratique pour le renardeau d'être posé. Alors, hochant de la tête pour le remercier, elle se permit de s'asseoir, timidement, alors qu'elle posait Shiro sur ses cuisses, le laissant s'installer comme il le souhaitait.

Mitsuo lui expliqua par la suite qu'il était de passage, avec le devoir de délivrer un message à la cité rocheuse. C'était dommage qu'il ne sache pas le contenu, parce que la Chiwa, curieuse comme elle était... Ah le voyage... La médic-nin pouvait le comprendre. Elle n'en était pas encore à se sentir enfermée, mais son rêve était de quitter le pays et de découvrir les autres contrées.


« Je vois, je comprends mieux. Moi aussi, j'aimerais pouvoir sortir de ces murs un jour et de découvrir le monde qui m'entoure, je jure que je le ferai un jour. »

Son doux minois se leva, contemplant l'azur infini qui se présentait à eux. Elle se demandait si le ciel était le même partout. Ensuite, la rousse observait l'immaculé offrir de l'affection à son invocation qui semblait apprécier cela. Il prit de nouveau la parole, lui précisant qu'il était le détenteur du pacte du renard, ce qui était intéressant à savoir. Alors comme ça, sa mère était une Nagamasa, immédiatement, la rousse pensa à Hisa, mais le blanc lui coupa l'herbe sous le pied, ne la connaissant pas. Midori ? Cela ne lui disait rien...

« En effet, je connais Hisa. Mais il y a aussi Kagura et Kumamori, cela ne vous dit rien non plus ? Je n'ai pas encore rencontré Midori non plus. Me concernant, je suis arrivée ici il y a 4 ans, après le décès de ma mère. Et... j'ai perdu mon père il y a quelques jours, suite à cette attaque au sein du village... Enfin... Je suppose que vous utilisez les arts samouraïs aussi ?»

Comme pour se réconforter, la jeune femme caressait l'animal qui posait ses petits yeux adorables sur elle, son cœur en était attendri.

_________________
Le repos du guerrier (pv Chiwa Aimi) I3wc

Merci Adit pour la signa <3

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente http://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u1037
Fukuhara N. Mitsuo
Fukuhara N. Mitsuo

Le repos du guerrier (pv Chiwa Aimi) Empty
Mar 25 Juin 2019 - 10:58





Le repos du guerrier



Mitsuo sourit en la regardant faire, déposant une main sur la tête de la femme, sans la regarder, calmement. Il ébouriffa doucement ses cheveux, l'animal se mettant lui en boule sur les cuisses de celle-ci. Il secoua alors la tête lentement, calmement, avant de regarder le ciel. Il secoua négativement la tête à la demande de la femme, si il connaissait deux autres personnes qui lui étaient inconnu, après quoi, il prit la parole.

- Au moins il est mort heureux et fier de sa fille. Si j'étais à sa place ce serais mon cas. Une fille belle et épanouis, intelligente et respectueuse avec un métier aussi respectable qu'Eiseinin.. A sa place je serais fier, très fier. C'est pas donner à tout le monde, tu peux me croire. Le mien par exemple est mort de ma main, emporté par le chagrin après avoir tenté de m'assassiner, il n'a pas réussi à supporter la disparition de ma mère, ça l'a détruit. Et comme si ça en suffisait pas, il s'est auto-détruit avec le temps, je regrette toujours de l'avoir tué, même si je sais que je n'avais pas le choix... Mais je me dis que si ce n'était pas moi, il se serait donné la mort lui-même.


Il secoua ensuite lentement la tête, sortant un morceau de bœuf séché de sa sacoche, pour l'offrir au renard qui le pris entre ses pattes et le grignota. Il sourit alors un peu, retirant sa main de la tête de la demoiselle aux yeux rubis. Il la regarda par la suite, calmement.

- C'est toujours douloureux de perdre quelqu'un, encore plus quand on est impuissant, que l'on à rien pût faire pour protéger cette personne, mais tu dois aller de l'avant, je suis sûr que c'est ce qu'il voudrait. Je ne me vanterais pas d'avoir la science infuse, c'est totalement faux... Mais s'il y a bien une chose dont je suis sûr, c'est que même dans la mort, il restera dans ton cœur et ton esprit, et tant que ce seras le cas, il ne sera jamais vraiment mort.

Il désigna la poitrine d'Aimi, calmement, avant de désigner son torse, au niveau de son cœur. Il sourit ensuite et pris doucement les mains de la konoichi dans les siennes, caressant le dos de celles-ci avec ses pouces, secouant légèrement la tête.

- Tant qu'ils seront ici, ils ne disparaîtront pas. Tout le monde meurt un jour, ce n’est pas important, ce qui est important, c'est ce qu'on laisse derrière soit, et dans son cas, il a laissé sa fierté en tant que père, une fille dont il se fera une joie d'observer depuis l'au-delà. Je pense que son seul regret, c'est de ne pas avoir pu te dire adieu, mais ce regret disparaîtra en voyant que sa fille à surmonté cette épreuve et sourit de nouveau. Je ne dis pas que ce seras facile, non, tu va en baver, ça c'est certain, comme j'en ai jadis baver. Mais toi, tu à la chance d'avoir du soutien, là où moi j'étais seul, donc je en m'inquiète pas pour ta personne. Enfin...

Il la relâcha et saisi l'arme à sa ceinture, doucement, avec un respect surprenant, comme si cette lame était une personne à part entière.

- Je te présente Sachirunamida... Mon compagnon depuis ma plus tendre enfance, cadeau laisser par ma mère.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

Le repos du guerrier (pv Chiwa Aimi) Empty
Mar 25 Juin 2019 - 12:24


Le repos du guerrier.




Il se mit à ébouriffer les cheveux de la jeune femme, qui l'abaissa tandis qu'elle lâchait une plaintive de sa bouche. C'était son père qui lui faisait souvent cela, lorsqu'elle s'emportait ou qu'il s'amusait à la taquiner. Ce geste... Il allait beaucoup lui manquer. Et ce Mitsuo était bien trop jeune pour faire figure paternelle... Il ne connaissait donc personne d'autre que cette Midori... C'était dommage de connaître si peu de personne, surtout lorsqu'on faisait partie d'un clan réputé. Mais étant donné qu'il n'avait pas été élevé ici, c'était sûrement normal. Mort heureux ? La doucereuse n'en était pas si sûre... Parce que la boutique avait subi une attaque des plus explosive... Comment savoir s'il n'avait pas souffert avant ? Même si le coup semblait l'avoir assommé, qui dirait qu'il n'était pas en vie, quand les effondrements avaient commencé et qu'il avait essayé de s'échapper ? Personne... Alors elle en doutait... Mais il était fier d'elle, il le lui avait dit quelques jours auparavant, et ce jour-là, son cœur s'était allégé, oubliant toutes les tensions qu'il y avait auparavant.

Et en effet, ce qu'il s'était passé avec son géniteur à lui, c'était vraiment différend de tout ce qu'elle avait côtoyé... Devoir mettre fin aux jours de son père de lui-même... Aimi ne savait pas si elle aurait eu le même courage...


« Je ne saurai jamais s'il est mort heureux... Cela m'étonnerait... Mais il avait dit être fier de moi, alors merci. Et... ce qui est arrivé avec ton père... Je n'ai pas de mot, je ne sais même pas si j'aurais pu faire ce que tu as fais... C'est horrible...»

Le renardeau semblait apprécier la viande séchée que son maître lui tendait, elle le laissa faire, en restant attentive à ne pas l'énerver : les animaux étaient imprévisibles. Même si cette petite boule de poils était adorable. Mitsuo touchait droit dans le mille, on se sentait impuissant dans ces cas là, c'était très frustrant et savoir qu'on avait rien pu faire... C'était insoutenable par moment. Mais oui, la rubiconde allait de l'avant, elle avançait grâce à ceux qu'elle aimait et sans eux, la donne aurait été différente. Dans son cœur... Oui... Après tout, il était assez grand pour accueillir toutes les personnes qu'elle chérissait. Puis, il se saisit de ses deux mains, ce qui fit sursauter et reculer la Chiwa, qui n'avait vraiment pas l'habitude de ce genre de contact, en dehors de Musashi et Ryoko. Immobile, elle n'osait même plus réagir, l'écoutant simplement parler. L'héritage... Ce qui était laissé derrière soi... Une fierté certaine, qui la confortait dans ce qu'elle souhaitait entreprendre. Devenir une kunoichi reconnue, un médecin d'exception, un shinobi redoutable, qui gardait intacte ses valeurs.

« Merci Mitsuo-san. Hum excuse-moi, je n'ai pas l'habitude de ce genre de contact... Mais oui, je compte garder l'héritage, la fierté de mon père, très précieusement. Et avancer... Même si au début, c'est difficile. Mais je suis forte, et grâce à ceux que j'aime, j'y arriverai. Enfin, tu n'es plus seul maintenant. Il y a Midori, des iwajins que tu vas sûrement rencontrer, tes renards, et moi !»

La douce lui offrit un doux sourire. Son regard vermeil se posa sur son katana qui possédait un nom assez original. C'était une belle arme.

« C'est une très belle arme. J'ai un katana aussi, mais je suis plus prédisposée à utiliser mes poings !»

_________________
Le repos du guerrier (pv Chiwa Aimi) I3wc

Merci Adit pour la signa <3

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente http://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u1037
Fukuhara N. Mitsuo
Fukuhara N. Mitsuo

Le repos du guerrier (pv Chiwa Aimi) Empty
Mar 25 Juin 2019 - 13:22





Le repos du guerrier



Le samouraï hocha la tête calmement en l’écoutant, riant un peu. Il lui mit une petite pichenette, calmement, avant de reprendre la parole, al fixant cette fois droit dans les yeux, son regard d'or se plongeant dans la mer rubis s'étendant face à lui.

- Tu es trop défaitiste. Et surtout, tu te méprends sur un point. Midori n'est pas une amie, une parente, en tout cas pas à mes yeux, ou autre. C'est juste une femme que j'ai croisé à mon dernier passage au pays de la terre, rien de plus, rien de moins. Enfin pour en revenir à ton père, il est très certainement mort heureux, car le fait que tu 'n'était pas avec lui, lui à laisser l'espoir avant de fermer les yeux que toi, tu t'en sortirais. Ce monde est plein d’injustice, d'erreurs qui ne sont pas et ne seront probablement jamais corrigées, mais s'il y a bien une chose que tu dois retenir, c'est que là où il y a le désespoir et la tristesse, la joie et l'espoir existent. C'est foutu seulement si TU baisse les bras.

Il se leva ensuite, lui tendant la main doucement en souriant, remettant sa casquette de son autre main, la vissant sur son crâne, ce qui lui donna un aspect bien plus noble, bien plus adulte. Il sourit à la femme, un sourire charmant, tendis que le renardeau sauta sur son épaule droite, la fixant droit dans les yeux avec toujours ce sourire aux lèvres.

- Tu à eût ton moment de tristesse et de malheur, alors permet moi, à moi, Fukuhara N. Mitsuo, fils de Nagamasa Shina et Fukuhara Uryu, de faire de cette journée une journée de joie et d'amusement, une journée qui, je l’espère, soulageras ton cœur et ton esprit. Je prierais pour le salut de l'âme de ton père, sache le, mais pour le moment, tout ce que je vois, est une jeune femme triste, qui à bien besoin de profiter d'une journée aussi belle que celle-là, et se vider la tête.

Il s'inclina légèrement en avant, posant sa main précédemment tendue contre son torse, l'autre se déposant dans son dos, tout en souriant toujours autant. Il fût un temps où il était un homme distant, mais depuis quelque temps, les dires de sa mère refirent surface... D'autant plus qu'il compatissait à la douleur de cette demoiselle, bien plus qu'elle ne pouvait le croire. Même s'il avait surmonté la mort de ses parents, elle était encore présente en lui, comme marquée au fer rouge. Il se redressa ensuite calmement, lui faisant un clin d’œil.

- Votre fidèle serviteur, va s'occuper de vous pour le restant de cette journée.

Il s'approcha d'elle et déposa, doucement, l'un de ses doigts ganté devant les lèvres de la rousse, faisant de même sur ses propres lèvres en fermant un œil.

- Et bien sûr, je n'accepterais aucun refus ma chère.

Il sourit en lui tendant doucement de nouveau la main, debout devant elle, la paume de sa main droite tendue dirigée vers le ciel, tendit que son autre main était déposée dans le bas de son dos.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

Le repos du guerrier (pv Chiwa Aimi) Empty
Mar 25 Juin 2019 - 15:01


Le repos du guerrier.




Et maintenant, en plus de rire, il ne se gênait pas pour lui mettre une pichenette. Mais, il voulait qu'elle lui broie la main ou quoi ? Enfin... Il était messager d'un autre pays, il ne fallait pas faire un esclandre, alors Aimi se contenait se contentant de soupirer. Se fixant les yeux dans les yeux, Mitsuo prit de nouveau la parole : défaitiste ? Peut-être pour le moment... Ce n'était pas la meilleure période pour l'Eiseinin qui autrefois était une petite boule d'énergie positive. Alors Midori n'était qu'une connaissance... Aimi s'était dit que vu qu'elle faisait partie de son clan, ils seraient beaucoup plus, enfin, cela ne la regardait absolument pas. Oui, ne pas être avec lui durant l'effondrement était signe qu'elle ne risquait rien, mais il en était tout autre, parce qu'il savait que la Chiwa avait fait son travail de médecin shinobi au sérieux, alors il savait qu'elle pouvait être en danger.

« C'est à votre tour de vous tromper. Je connais mon paternel, et il sait que je suis allée sur le front avec mes camarades. Même s'il croyait en moi, je suis certaine qu'il s'inquiétait. Enfin oui, je ne perds pas espoir, je ne baisse pas les bras, je compte bien ne pas laisser la disparition de mon père, vaine.»

Il se leva et lui tandis la main pour l'aider à se relever. Elle accepta avant de lâcher la poigne, ne souhaitant pas garder un contact plus long que celui-ci, c'était vraiment... embarrassant, lui rappelant le manque de gêne de la Sekken qui s'amusait à la toucher et la câliner tout le temps ! Celle-ci détourna les yeux face à son regard doré insistant, elle avait l'impression qu'il essayait de lui faire la cour, mais, n'étant pas certaine, n'en fit rien, pour ne pas provoquer de conflit. L'animal quitta ses jambes pour retourner sur l'épaule de son invocateur, ils étaient vraiment liés. Un air triste passa rapidement sur le minois de la rubiconde, qui se souvenait de sa proximité avec Kanna, cela lui manquait. L'immaculé s'engageait à rendre sa journée bien plus lumineuse que la morosité qui l'entourait. Même s'il était un peu étrange, il semblait avoir du bon au fond de lui. Mais tous ces gestes... S'incliner face à elle, comme si elle était une noble, une princesse, tandis qu'il lui tendait une main qu'elle ne pouvait accepter, c'était déconcertant. Aimi se força un sourire crispé tandis qu'elle passait une main derrière la tête, gênée. Un serviteur... C'était trop... Mais alors, quand il approcha ses doigts de ses lèvres et que dans un réflexe, elle recula, surprise, c'était la goutte d'eau. Agir avec classe, Aimi.

« Merci Mitsuo-san pour votre proposition, cela me touche beaucoup. Mais s'il vous plaît, ne faites pas toutes ces commodités avec moi, c'est embarrassant... Je ne suis qu'une Eiseinin... Je n'accepte la main que d'une personne...»

Rougissant de plus belle, la rousse s'inclina comme pour s'excuser amplement, ne souhaitant pas le refroidir. Mais la rubiconde eut une petite idée.

« Mais si monsieur le gentleman souhaite sincèrement égayait ma journée, il y a un endroit que j'aimerais aller voir.»

Mains dans le dos, et souriant, légèrement, la jeune femme emboîta le pas, s'il souhait la suivre il le ferait, dans tous les cas, la kunoichi à la chevelure grenat quittait le parc pour se diriger dans les rues bondées de la cité rocheuse. Ses jambes avançaient doucement, vers une destination bien précise : ce qu'il restait de sa maison.

_________________
Le repos du guerrier (pv Chiwa Aimi) I3wc

Merci Adit pour la signa <3

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente http://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u1037
Fukuhara N. Mitsuo
Fukuhara N. Mitsuo

Le repos du guerrier (pv Chiwa Aimi) Empty
Mar 25 Juin 2019 - 16:00





Le repos du guerrier



Il rit de bon cœur en la regardant, calmement, secouant légèrement la tête en la suivant. Elle ne semblait pas prendre conscience de l'importance qu'elle avait. En tout cas, pas pleinement. Il secoua la tête, marchant à sa suite calmement, le bras droit le long de son corps tendis que le gauche était légèrement replié, suspendu dans le vide par le manche de son arme servant d’accoudoir à son avant-bras gauche. Il marchait, silencieusement, calmement, puis prit la parole.

- Seulement une Eiseinin ? Vous ne semblez pas prendre pleinement conscience de l'importance de personne comme vous dans ce monde. Un Eiseinin bien entraîné peut accomplir des miracles médicales impossibles a réalisé par le meilleur médecin au monde, et ce quelle que soit sa force d'esprit et sa motivation. Enfin bref, je vais vous accompagner, tant que je ne sors pas des quartiers marchands et ses alentours, sinon je risque fort de me faire taper sur les doigts.

Il rit de nouveau, l'idée de se faire engueuler par la jeune Hyûga qui l'avait intercepté à son arrivée ne le dérangeait pas spécialement, c'était plus celle de finir derrière les barreaux pendant son séjour proche d'un simple tour touristique qui posait problème. Comment pouvait-il bien visité les lieux en étant enfermé après tout ? Ce serais on ne peu plus problématique, et... Dérangeant. Il voulait pleinement profiter de ce voyage, autant mêler l'utile à l'agréable comme le dit ce si judicieux proverbe. Il regarda le ciel durant sa marche, celui-ci était définitivement différent, et pourtant si proche de celui qu'il avait regardé toutes ses années. En revanche l'ambiance n'était pas la même, non..

La jeune Aimi n'était pas la seule à avoir perdu quelqu'un manifestement, et plus il avançait avec elle, plus il se rendait compte des dégâts. Il ignorait les détails, mais de ce qu'il avait compris, il y avait eût une attaque sur ce village. Vivre dans ce monde était dangereux, peu importe l'endroit, la preuve était sous ses yeux, un village ninja, militairement supérieur à un village de campagne, avait été frapper en plein cœur, et bien endommagé. Personne n'était épargné, il y aurait toujours des fous désirant plus de pouvoir, quitte à sacrifier la vie de pauvres âmes ne demandant qu'à vivre en paix avec leurs familles respectives. Personne ne pouvait échapper à la guerre, personne en pouvait la fuir, car tôt ou tard, elle viendra frapper à votre porte, au moment où l'on s'y attend le moins.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

Le repos du guerrier (pv Chiwa Aimi) Empty
Mar 25 Juin 2019 - 23:30


Le repos du guerrier.




Aimi était rassurée de le voir réagir ainsi. Son élan de timidité revenait souvent au quart de tour avec les personnes qu'elle ne connaissait pas, surtout quand celles-ci se montraient trop... tactiles... Même avec Ryoko qui était sa plus grande amie, c'était des fois compliqué... Seul le Han arrivait à percer la carapace. Enfin, les paroles de l'immaculé piquèrent la zone sensible. Parce que ce n'était pas la première fois qu'on lui faisait savoir. La Chiwa se sous-estimait trop et était trop gentille, elle le savait. Mais en plus, c'était un shinobi médecin, ce qui n'était pas n'importe quoi dans ce monde dans lequel elle vivait. Un Eiseinin dans une guerre pouvait drastiquement changer la donne s'il survivait. Alors oui, la rousse ne devait pas se contenter de dire qu'elle n'était qu'une Eiseinin, c'était aussi une insulte envers les autres. Baissant la tête, comme grondée sur le fait, la rubiconde ne disait rien, se contentant de hocher de la tête positivement. Il fallait qu'elle croie à l'importance de ses actions, parce que quand on croit en soit, rien ne peut vous arrêter.

Les deux shinobis avançaient lentement à travers les rues bondées. Le jeune homme allait se rendre compte des dégâts infligés et donc comprendre qu'Iwagakure avait été assaillie. Mais ce qui importait à la rubiconde, c'était de voir les habitants se tuer à la tâche pour redorer leur village bien-aimé. En passant, certains regards se posaient sur eux, saluant respectueusement la jeune femme. Ayant vécu dans ce coin depuis quatre années, elle connaissait presque tous les habitués du coin, alors ce n'était pas vraiment étonnant. Un doux sourire aux lèvres dessiné sur son minois adorable et un hochement de tête pour saluer chacun. Plus ils se rapprochaient de la destination, plus la boule au ventre qu'elle tentait d'éviter revenait. Cette sensation désagréable qui la tiraillait, c'était insupportable, l'empêchant de manger ou de dormir, un vrai calvaire. Par chance, en allant mieux, en se faisant soutenir par les gens qui l'entouraient, ce sentiment d'étouffement disparaissait petit à petit.

Ses pas s'arrêtèrent, tandis que ses mains serraient le doux et raffiné tissu de son kimono lavande. Son visage se figea lorsqu'elle le posa sur la boutique à moitié détruite. Avalant sa salive difficilement et se retenant de s'effondrer devant tout le monde, la jeune femme se rapprocha légèrement. La rousse ne se risquerait pas à rentrer, craignant un quelconque effondrement. La partie gauche était presque intacte, mais l'opposé... Sa chambre était ouverte à la vue de tous et un gros trou s'était fait dans la boutique. Les murs avaient noirci avec les brûlures tandis que tout était éparpillé. Se dire que son paternel avait été là tout ce temps, caché sous des débris que la kunoichi n'avait pas aperçu... Des images du duo Chiwa qui mangeait le soir ensemble apparaissaient soudainement, ses mains commençant à trembler. Le matin, c'était Aimi qui préparait les œufs ou les omelettes. Les tensions, les réconciliations, les rires, les disputes. En quatre années, tant de choses qui ne se reproduiraient plus jamais. Même si le parent était prédestiné à partir avant l'enfant, c'était vraiment injuste. La médic-nin lâcha un soupire avant de s'accroupir et de poser une main sur le sol.


« Notre maison, qui était aussi la boutique qui faisait vivre le foyer. Des réparations sont envisageables, mais je ne sais pas ce que je pourrais faire... Revenir avec tous ces souvenirs ? Partir et avancer ? Je ne sais pas quoi faire... Merci de m'avoir accompagnée. »

_________________
Le repos du guerrier (pv Chiwa Aimi) I3wc

Merci Adit pour la signa <3

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente http://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u1037
Fukuhara N. Mitsuo
Fukuhara N. Mitsuo

Le repos du guerrier (pv Chiwa Aimi) Empty
Mer 26 Juin 2019 - 13:13





Le repos du guerrier



Mitsuo suivit la femme, sans un mot, calmement, arrivant finalement avec elle devant des ruines bine précises. Il observa calmement ce que la rousse décrivit comme les restes de sa maison, enfin, celle où elle vivait avec son père plutôt. Les questions ne tardèrent pas à sortir de la bouche de la rousse, sous le regard du samouraï qui secoua la tête négativement doucement. Il prit alors la parole par la suite, déposant doucement une main sur l'épaule droite de la femme. Une main chaleureuse, qui se voulait réconfortante, mais assez ferme à la fois pour montrer sa détermination. Il secoua doucement la tête de nouveau, souriant tristement.

- Malheureusement, je ne peux pas t'offrir une réponse certaine à cette question. Nous avons tous une façon différente d'affronter la mort d’autrui.. Certains la fuit, d'autre l'embrasse... Personne ne réagit exactement pareil dans ce genre de situation. Le seul conseil que je peux te donner, c'est de suivre ton cœur, d'avancer à ton propre rythme, à tatillon, ne surtout pas te pressée. Tu es forte, des gens comptent sur toi pour être forte, mais tu as le droit de pleurer, tu as le droit d'être en deuil, car avant d'être une konoichi, tu es un être humain.

Il s'agenouilla devant les gravas, se fichant bien de salir son pantalon d'un blanc immaculé, avant de retirer son katana de sa ceinture et le déposé horizontalement devant lui contre le sol rocheux. Il joignit ensuite les mains et ferma les yeux en inclinant légèrement la tête en avant, restant ainsi quelques minutes afin d'honorer l'âme du père de la femme en sa compagnie. Il ouvrit ensuite les yeux lentement et retira l'un de ses gants, déposant sa main contre la roche brûlante devant lui, regardant celle-ci en silence.

- Toi qui fus lieu de bonheur et d'amour, toi qui à vu disparaître un homme et à connu la guerre, puisses-tu guider l'âme de Chiwa feu le père vers l'au-delà et lui permettre de veiller sur sa fille.

Il retira alors lentement sa main, rougie par la chaleur de la pierre, avant de remettre son gant en se redressant calmement, glissant de nouveau son katana à sa ceinture, pour ensuite tendre de nouveau une main vers la rousse pour l'aidée à se redressée. Il sourit ensuite doucement à celle-ci.

- Je n'ai jamais connu ton père, mais je suis certain qu'il était un homme bon de son vivant, et un père aimant. Et cela ne disparaîtra jamais, même dans la mort, il veillera toujours sur toi, soit en certaine. Tu es en droit de pleurer, de vivre et d'avancer, tout comme tu es en droit d'être triste et de prendre du temps pour toi.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

Le repos du guerrier (pv Chiwa Aimi) Empty
Jeu 27 Juin 2019 - 9:37


Le repos du guerrier.




L’étreinte sur son épaule la ramena à la réalité tandis qu'il était accroupi devant la maison, posant une main sur le sol chaud, entré trop longuement en contact avec les rayons du soleil. Bien sûr qu'il ne pouvait pas trouver la réponse pour elle. C'était une décision qui lui revenait, mais en ne sachant pas dans qu'elle direction se diriger la rousse était simplement perdue... Des conseils étaient les bienvenus, même si à la fin, il faudrait se décider. Enfin, il ne s'agissait pas de fuir la mort ou de l'embrasser... Mais, vivre dans une maison qui avait tout vécu, les souvenirs y étant entachés ? De plus, Aimi n'était pas une commerçante, tenir une boutique... il était peu probable qu'elle puisse la tenir. Trop de temps à y consacrer. La kunoichi devait déjà penser à la reconstruction. En attendant, elle vivait aux côtés de Musashi et il était fort probable que cela reste ainsi, définitivement. La Chiwa savait qu'on comptait sur elle, c'était même pour cela qu'elle essayé d'aller mieux, de reprendre du poil de la bête, parce que si on lui avait permis de se remettre du trépas de son géniteur, il était aussi temps d'avancer.

Il s'agenouilla à son tour à côté de la rubiconde. L'immaculé semblait faire une prière, chose qu'elle fit à son tour. Restant les paupières fermées, main jointe, envoyant une pensée à ses parents, qui devaient s'être retrouvés maintenant. La kunoichi resta silencieuse en écoutant les paroles de Mitsuo, mentalement, les mêmes paroles défilaient, prenant à cœur de faire cela dans les respects de l'art. Les deux shinobis ouvrirent leurs yeux, leurs iris cristallins rencontrant les murs en souffrance de la boutique. L'Eisei nin accepta sa main pour se relever avant d'aller épousseter ses genoux, salis par les débris de gravats. Oui, son père était un homme bon. Il avait son caractère, fier, entêté. Mais il était aussi amusant, blagueur, protecteur, dur. Tout cela faisait qu'elle ne pouvait pas avoir rêvé de mieux. Parce qu'elle était devenue aussi rigoureuse et pointilleuse, Aimi l'avait voulu, elle avait voulu devenir une shiboni. Et si son père ne pouvait pas l'empêcher, alors il serait intraitable. Cela impacta lourdement leur relation, les deux membres de la famille bien trop têtu. Seulement, il y a peu, avec la Chiwa qui s'affirmait de plus en plus, il était difficile de contenir cette tension entre les deux. Sa réaction à ce moment-là avait tout changé, les faisant se réconcilier. Et maintenant, il n'était plus là... Mais il veillerait toujours sur elle, la médic-nin leva son doux minois en direction de l'étendu pur et observait le Yuukan, un fin sourire se dessinant sur ses lèvres.


« Je pense que j'ai assez pleuré. Il est temps d'avancer... Mais merci Mitsuo pour tes paroles réconfortantes. Tu es quelqu'un de bien ! Bon et bien, je pense que j'ai beaucoup accaparé votre attention.»

La combattante grenat s'étira légèrement, il était temps de reprendre le fil de sa journée, parce qu'elle n'arrêtait jamais, comme toujours. Son visage se tourna vers le jeune homme, au physique perturbant, l'assimilant toujours à l'iwajin qui n'était plus. Une douce main vint se poser sur la petite tête de la boule de poils installée sur son épaule.

« J'espère que vous passerez un bon séjour au sein de notre village. Quant à moi, il est temps de reprendre mon rôle de médecin, comme vous dites, on a besoin de moi ! Peut-être que nous nous recroiserons avant votre départ, si je ne suis pas trop occupée.»

Mains jointes contre son corps, la rousse s'inclina respectueusement face à lui. Attendant qu'il réponde, elle prenait ensuite la direction de la bâtisse hospitalière.

_________________
Le repos du guerrier (pv Chiwa Aimi) I3wc

Merci Adit pour la signa <3

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente http://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u1037
Fukuhara N. Mitsuo
Fukuhara N. Mitsuo

Le repos du guerrier (pv Chiwa Aimi) Empty
Jeu 27 Juin 2019 - 21:16





Le repos du guerrier



Il observa la femme, calmement, satisfait de voir que ces paroles avait réussi à arracher un sourire à ce village si déprimé jusque-là. Il sourit calmement, secouant légèrement la tête face à cette femme, lui souriant ensuite, il prit l'une des petites pattes de Shiro et fit un signe de salut avec celle-ci, comme une peluche. Après quoi, il prit la parole calmement.

- Ta simple rencontre suffit à rendre ce séjour agréable, Chiwa Aimi. J'ai pu rencontrer une personne partageant une douleur similaire à la mienne, et l'aidé là ou je n'ai pu être aidé.

Il composa une série de signes une nouvelle fois, invoqua un renard similaire à Shiro, mais celui-ci avait une fourrure d'ébène et des yeux rouges. Il ramassa l'animal, pendant que le blanc sauta au sol, puis il le tendit à Aimi, calmement. Il sourit alors.

- Il nous aidera à garder contact, et de ce fait, il restera ici avec toi, il se nomme Kuro. Fait juste attention, il est très câlin. Pas vraiment fait pour le combat en somme.

Il rit de bon cœur, le renard noir ne perdit pas de temps et sauta sur l'épaule d'Aimi, s'installant autour de son cou comme une écharpe. Il avait l'air de déjà apprécier la jeune femme, ce qui faciliterais la tâche. Après tout, cela aurait été compliquer si l'animal n'aimait pas la jeune femme, très compliqué. La mission n'aurait pas durer bien longtemps. Mitsuo sourit alors, calmement, avant de laisser Shiro revenir sur son épaule droite regardant Kuro, avant de se retourner, s'en allant de son côté en saluant la femme calmement d'un simple mouvement de main, marchant calmement. Il regarda le ciel durant sa marche, observant les nuages, le ciel bleu.. Il n'y avait rien à faire... Ce ciel était si semblable et pourtant si différent de celui de Joheki, s'en était presque perturbant. Enfin, d'un autre côté, il se disait que sans ce voyage, il n'aurait jamais rencontrer ces personnes.



_________________
Revenir en haut Aller en bas

Le repos du guerrier (pv Chiwa Aimi)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: