Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

STAR KILLER (solo)


STAR KILLER (solo) Empty
Dim 23 Juin 2019 - 3:43


Pouvait-elle se considérer comme un vrai soldat de l’empire ou comme un fardeau en apprentissage ? Riku respectait comme toujours son habituelle séance de questions personnelles. Cette fois-ci, elle décida d’y répondre sous la douche, après une longue journée à courir de gauche à droite en compagnie d’une charmante camarade. Dénudée et les cheveux frôlant son dos, elle pénétra la petite cabine pour se faufiler dans le peu de luxe qu’elle pouvait se permettre. L’eau de la douche lui réchauffait la peau et la tête. Elle en profita pour se laisser tomber contre le mur et rêvasser à de multiples sujets. Elle repensait à ses dernières rencontres, ses entraînements qui commençaient déjà à lui procurer une certaine force et surtout, endurance. Mais, elle pensa aussi à une certaine petite blonde… Fuu. Jeune cousine dont le regard ne quittait toujours pas sa tête. Ses prunelles tristes, ses larmes salées… si elle avait décidé de rester cette nuit-là, que serait-il arrivé ? Hm, mais elle ne regrettaient pas son choix. Son périple jusqu’à Kumo avait été terrifiant et parfois dangereux. Pour une jeune femme sans expérience, ce n’était pas la meilleure idée de bouger en solo.

Pourtant, son arrivée avait été parfaite. Sa présence dans les rangs de Kumo avait été proposée à l’avance par son correspondant. La kazejin n’échappa pas à l’interrogatoire et cru y faire bonne impression. Elle ne se considérait pas méchante ou inquiétante. La majorité du temps, son sourire habite son visage et ses manières sont très hautes pour une enfant mener dans la misère. Le clan Asaara avait été utile pour certaines étiquettes, précisément, le respect et la parole. Elle les remerciait de cette leçon, mais n’étala pas son imagination sur eux. Récemment, ses rêves ne montraient que leur visage effrayants. Riku ne comprenait plus le sens de leur apparition. Maintenant, la peur l’habitait sans arrêt. Dans la rue ou même dans son petit appartement, elle observait tout autour d’elle. Parfois, son cerveau adorait créer la vision d’un aîné au coin de la rue, mais lorsqu’elle se frottait les yeux, il disparaissait. Manque de sommeil ou paranoïa ?

Bercer par le son de l’eau et la chaleur, la brune ferma ses yeux et chantonna.

Mais,

La source d’eau disparue, ainsi que la vapeur.

Riku se sentait paralyser dans un monde trop familier à celui dont Nobusada lui avait fait part quelques jours avant. Son coeur vibraient dans tous les membres de son corps, résonnant férocement dans ses oreilles. Elle tenta de crier ou de bouger, mais rien ne répondait à ses désirs. Ses souhaits et ses supplices ne suffisaient pas pour plier la manipulation de son cerveau. Mais dans un tel néant, qui pouvait lui faire du mal ? Rêvait-elle encore ?

Son instinct la poussa à enfin pouvoir bouger et aussitôt fait, elle commença à avancer au ralenti. Ses muscles étaient si lourd, ses cheveux mouillés flottaient et le décor prenait une nouvelle forme. Riku tomba dans un liquide tiède, mais supportable. Ce n’était pas assez profond pour nage, ni pour être couché et se noyer. La kunoichi respira avec difficulté et tenta de trouver un point stable à sa situation. Elle ne comprenait absolument pas ce qui se mijotait, mais trouva soudainement une source de réconfort devant elle.

Star Killer.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6758-asaara-riku http://www.ascentofshinobi.com/u974

STAR KILLER (solo) Empty
Dim 23 Juin 2019 - 4:00


Naissant dans un nuage aux couleurs violets et magentas, un homme dépassant les deux mètres, se tenait droit et fière. Son regard océanique semblait posséder tous les traits du paysage qui se métamorphosa en un étrange recoin fermé d’une forêt imaginaire. Une petite chute d’eau se laissait tomber dans un étant de quelques mètres. Dix statues, majoritairement des hommes pour un seul semblant de femme musclée, entourait l’étang. Chacun possédait un physique très différents, mais leur point commun se résumait à la puissante aura qu’ils dégageaient. De nombreuses aventures s’évaporaient de la pierre forgée, racontent silencieusement les périples d’anciennes vies.

Riku restait silencieuse, en tailleur dans l’eau. Le liquide ne possédait pas sa clarté habituelle, au contraire, son teint se tournait doucement vers le mauve. De longues minutes s’écoulèrent et la jeune femme refusait de s’exprimer. Devant ses émeraudes, Star Killer ne semblait plus posséder cette innocence joviale et ses traits enfantin. Cette vision la perturbait. Il se tenait les bras croisés et respirait l’air pu de cette endroit mystérieux. Puis, soudainement, son regard croisa celui de sa protégée.

« Asaara Riku. »

Pour la première fois de toute sa vie, son ange gardien s’exprimait clairement et ce, dans une voix très intimidante. La concernée resta bouche-bée et n’osa pas répliquer pour ne pas attirer ses foudres. Le sens de ce rêve perda…

« Ce n’est pas un rêve. »

Ses yeux s’écarquillèrent. Comment avait-il pu lire dans ses pensées ?

« Toi et moi, partageons le même corps depuis ta naissance. 184, automne. Avant même que le dokuton intègre totalement tes sens, j’étais présent. Tu ne t’es jamais demander pourquoi un homme se promenait derrière toi, sans limite, jour et nuit ? »

Un simple signe de sa tête déclina cette possibilité. Il est vrai que, Star Killer semblait être dans sa vie depuis son enfance. Bien sûr, des questions surgissaient par moment, mais la brune préférait croire que ce fantôme émotif vivait par lui-même et non par son besoin.

« Effectivement, tu m’as créer. Tu as toujours été une petite fille résistante, déterminée, mais ce jour où l’aîné est mort, un lien s’est brisé en toi. Je t’ai protégé cette journée là. TU t’es protégée. Je suis ton subconscient, Asaara Riku. Un morceau caché de ton esprit. Un ami imaginaire, si tu préfères. Tous mes actes ont été créer par toi. Mes mouvements, mes attaques, mes grimaces… tu décides de ma personne. Ton seul ami, c’est toi. »

Prise d’une nausée, la kazejin tenta de reculer pour découvrir qu’à nouveau, son corps ne bougeait pas. Finalement, le néant ne paraissait pas si mal face à une telle révélation. Star Killer ne faisait rien pour adoucir sa douleur, pas comme d’habitude. Ses bras ne venaient pas l’entourer, son sourire n’apparut à aucun moment et surtout, ses saphirs perçants continuaient de la dévisager.

« Tu étais obligée d’opter pour ma création. Ce clan te réduisait dans un état d’esprit peu sain et allait te guider à une mort certaine. » Il marqua une pause. « mais tu as grandi. Tu n’as jamais cesser de croire en ce rêve de liberté. Cette correspondance que tu as fait t’a aidé à réaliser ce plan d’évasion. Je sais, Asaara Riku, tu as peur. Je le sens. Tu es un livre ouvert pour moi, Star Killer, gardien du poison. » un sourire en coin. « Ce nom que tu m’as donner n’est pas une coïncidence, tu sais? Regarde sur ton omoplate gauche. »

De retour à un contrôle, Riku jeta avec difficulté un coup d’oeil à l’endroit indiqué. Sans réellement savoir pourquoi, un frisson lui traversa le corps. Une étoile se formait sur sa peau. Pas comme un tatouage, mais plutôt une tâche colorée. Elle se tourna vers son interlocuteur, qui avait pris le temps de marcher jusqu’à elle. Il s’installa aussi en tailleur dans l’eau, face à sa protégée.

« Mais je dois t’avertir, Asaara Riku. Nous ne sommes plus la même personne. »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6758-asaara-riku http://www.ascentofshinobi.com/u974

STAR KILLER (solo) Empty
Dim 23 Juin 2019 - 4:55


« Un phénomène s’empare de tout le Yuukan. Beaucoup remarquent des différences dans leur quotidien. Certains perdent le goût pour le sucre et se tournent vers le salé, d’autres se voit avoir les cheveux modifiés, des villageois banals sont dotés d’une soudaine croissance de chakra. Et toi… tu n’es plus coincé dans ce cocon de sable, tu te développes peu à peu en ce papillon empoissonné. Yamanaka Hosen n’avait pas tort. Tu possèdes une capacité aux prouesses dangereuses, tu devrais être heureuse. »

« Qu-qu’est-ce que tu voulais dire par rapport à ce que nous sommes plus la même personne, Starry-dono? »

L’homme eut un sourire en coin et vint tapoter la tête de la brune aux mèches vertes.

« Tout comme cette journée du passée, ton arrivée à Kumo à briser un lien en toi. Tu as remarqué une différence lors de ta rencontre avec l’homme en blanc, Nobusada. N’est-ce pas, Asaara Riku? »

La jeune femme dévisagea son interlocuteur pour finalement se rappeler un comportement qui n’était pas comparable à ses rencontres banales. L’homme violet se montrait toujours sur les mêmes facettes. La joie, la protection, la haine, l’ennui. Il bougeait rarement de ces quatre clichés, mais avec Nobu, hm… Disparaître en plein milieu d’une conversation, être irrespectueux, montrer sa langue, ça ne collait pas à la propre personnalité de Riku.

« Avant j’étais toi, maintenant, je suis moi. » la lèvre inférieure de Riku commença à trembler, signe que ses larmes arrivaient. « Nous sommes encore connectés, ne t’inquiète pas, petit papillon. La seule différence est que tu ne partages pas mon esprit, mais je partage le tien. Je ne serai plus affecté par tes émotions, mais pourrai agir pour me battre avec toi, intervenir lorsqu’un danger est proche et.. te tenir compagnie, si tu le souhaites. Mais lorsque tu seras triste, je serai triste de te voir ainsi. Quand tu seras joyeuse, je ne pourrai que ressentir un bien-être de te voir sourire. Quand tu seras amoureuse, et bien… je ne serai probablement pas amoureux, mais j’approuverai ton choix. Je te laisse deviner pour la colère. Nous grandissons ensemble depuis le premier jour et ça n’arrêtera pas. Je suis ton gardien. »

Bien que les paroles de l’homme la rassurèrent, l’empoisonneuse se mit à pleurer. Ses genoux contre son torse, la tête cachée pour éviter le regard océan de Star Killer, elle laissa sa colère et sa tristesse s’échapper. La honte régnait, ainsi que la peine. Donc, si elle comprenait bien, toutes ces années, son gardien était en fait son subconscient. Un triste vide s’installa, réalisant que le clan avait probablement capté cette vérité bien avant elle. Si ce n’était pas de quelques personnes du désert, son enfance et adolescence avaient été sans attention particulière. Une kunoichi seule et pathétique.

Mais, maintenant que Star Killer pouvait agir de lui-même, est-ce que tout changerait entre eux ?

« Je ne crois pas. Tu es la même petite fille à mes yeux, je te chéris d’un amour inconditionnel. Tu es mon univers, ma vie, ma protégée. »

Relevant sa tête, surprise d’un tel discours, la brune ignorait quoi ajouter. Un doigt vint effacer les larmes sous ses joues rouges. Elle renifla et baissa les yeux. Et bien, si le destin devait changer ainsi, elle ne pouvait rien y faire. Star Killer caressa les cheveux de la petite femme et regarda autour. La kunoichi fit de même et s’intrigua de cette destination. Avant même qu’elle puisse aborder le sujet, l’homme fit signe de non de la tête. Fronçant les sourcils, la Asaara devina que ce n’était pas le bon moment pour demander l’origine de ces statues de guerriers. Doucement, un nuage entoura la présence féminine et une étrange envie de dormir l’attaqua.

« Je ne t’abandonnerai jamais, Asaara Riku. »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6758-asaara-riku http://www.ascentofshinobi.com/u974

STAR KILLER (solo) Empty
Dim 23 Juin 2019 - 5:17


Prenant une grande respiration, Riku ouvrit les yeux en panique et s’effondra contre la porte de sa douche. Celle-ci s’ouvrit et la jeune femme tomba au sol. Elle ne broncha pas, préférant avoir un contact froid avec la surface. Sa peau brûlait et ses poumons pinçaient. Son corps tremblait sous l’effet de l’adrénaline. Reprenant tranquillement ses esprits, la kunoichi se permit de s’asseoir. Elle resta nue comme un verre pendant de nombreuses minutes, complètement perturbée par cette vision trop réel d’un autre monde et de Star Killer. Elle se permit de féliciter son imagination pour un tel spectacle mental et physique. C’était bel et bien un rêve, non?

Se relevant, la Asaara attrapa de quoi se couvrir et alla fermer l’eau de la douche. Étrange. Son rêve semblait avoir duré si longtemps et pourtant, sa peau ne montrait aucun signe d’abandon sous l’eau. Elle ne ressemblait pas à une patate ratatinée et ça lui convenait. Ses pas la guidèrent face au miroir, embué pour le coup. Ses mains effacèrent ce qui la bloquait de pouvoir observer son reflet et son coeur failli éclaté.

« Star Killer! » cria-t-elle.

Dans le miroir et derrière elle, l’homme flottait en souriant. Riku retrouva son sourire et éclata de rire. C’était un peu bizarre de revoir son gardien après un rêve si lucide, mais elle ne pouvait pas insérer un froid entre lui et elle suite à un grand mensonge. Même si.. la pensée qu’il soit réel son subconscient, la dérangeait énormément. Comme à son habitude, elle repoussa le négatif pour se concentrer sur le présent. Peut-être que cette expérience lui servirait de leçon pour être si paranoïaque et inquiète pour son avenir. Ce n'était pas en agissant d'une telle façon que son cerveau se calmera un jour. Elle devrait apprendre à méditer, respirer et réfléchir. Attrapant sa brosse à dents, la kunoichi se prépara pour se mettre au lit. Pendant qu’elle nettoyait ses dents et son visage, Star Killer commença à lui tresser les cheveux. La brune lui souri et continua son petit train. Mais, elle n’avait pas demandé une tresse, ni réfléchit à une tresse.

Doucement, Riku se tourna vers Star Killer et celui-ci lui fit un clin d’oeil et un sourire qui expliquait tout.

Et merde.

(conclusion du solo)

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6758-asaara-riku http://www.ascentofshinobi.com/u974

STAR KILLER (solo)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: