Soutenez le forum !
1234
Partagez

Les oubliés de Wasure [PV Sabaru / Wutu-Fuku]

Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

Les oubliés de Wasure [PV Sabaru / Wutu-Fuku] Empty
Mar 25 Juin 2019 - 21:22
Les oubliés de Wasure [PV Sabaru / Wutu-Fuku] Xhvf

Le moment tant attendu approchait enfin. Avec l’aval de Kagai Inja, Shitekka allait enfin pouvoir débuter son enquête sur son propre clan. Wasure serait sa première étape dans ce long périple à travers les secrets autour des ombres du clan aux os de guerre. Là-bas, il espérait y trouver des réponses à sa rencontre avec Hanae Kaguya, l’évadée de la Prison Oubliée aux graves séquelles. Il désirait en savoir plus sur la nature des expériences pratiquées sur cette dernière, avec l’espoir innocent d’utiliser à bon escient ces connaissances pour sauver sa mère. Mieux, il nourrissait l’envie inconsciente de transformer ses craintes fictives en une réalité, pour ne plus céder aux sirènes de son imaginaire foisonnant de complots et d’angoisses.

Mais avant de parvenir à découvrir le mystère pesant sur sa famille maternelle, des préparatifs s’imposaient. A commencer par les acolytes qui accompagneraient l’Urumi dans ce périple. L’Impétueux avait autorisé deux personnes à se joindre à l’aventure risquée du joueur de riichi. Pas une de plus ne semblait permise, d’autant que la confidence était le mot d’ordre de cette opération. À cet effet, il avait envoyé deux lettres, l'une adressée à son parent, la Main de Kiri alias Kaguya Wutu-Fuku, l'autre au maître des liens, Nō Sabaru.

Son cousin lui avait proposé de se retrouver dans ses locaux. A en juger par l'absence de Renzaburō lors de l'inauguration de l'établissement à la gloire du passé guerrier de l'Archipel, le lieu s'avérait être un refuge idéal pour tout regard indiscret. C'est ainsi que l'écorché mit le cap vers le tout récent bâtiment, si tôt le soleil levé. La bataille avait mis à mal son kaparamip, réduit à l'état de haillons. Ce fut donc vêtu d'un cijiri, de ses ninkari en os, et de son matanpushi autour du front que l'Urumi partit à la rencontre de son apparenté.

Sur place, Shitekka put découvrir de l'intérieur pour la première fois le Complexe Shinobi. Contrastant avec les ruines trainant encore çà et là dans la cité de la brume, l'édifice impressionnait l'homme des bois par sa grandeur. En comparaison, son kotan paraissait bien risible face à cette construction. Après avoir été guidé par le récent personnel des lieux, le Kaguya de sang-mêlé trouva finalement le chemin du couloir menant au bureau de la Main de Kiri. Le calme du matin rassurait le Chūnin, qui, les sens toujours aux aguets, s'assurait à tort ou non de ne pas être accompagné. Il ne restait plus qu'à toquer à la porte, l'ouvrir, et saluer son cousin. Lorsque le visage impassible du Jōnin se dessina à mesure que la porte fut poussée, la pression monta d'un cran pour l'Urumi. Tout allait se jouer dorénavant dans cette ultime étape le séparant de son départ à Wasure.

Pourtant, le stress ne transparaissait pas d'un cil sur le faciès du joueur de mahjong. Au contraire, ce fut une mine enjouée - savamment contrôlée - qui interpella le directeur du Complexe.

« Bonjour Wutu-Fuku ! Encore toutes mes félicitations pour ton nouveau poste, je vois que tu as hérité d'un bel endroit ! Je suis sûr que la Main de Kiri saura offrir un avenir brillant aux enfants de la Brume. »
Le ton de Shitekka se voulait jovial, à la limite du bruyant. La porte se refermait derrière lui dans le même temps, progressivement, sans se hâter. Ce ne fut que quelques instants plus tard, une fois la porte bien fermée, et la conviction d'être en sécurité acquise que Shitekka revêtit son véritable visage.
« Il faut qu'on parle de Hanae Kaguya et de Wasure. »
La froideur dans la voix du bâtard contrastait sèchement avec son entrain précédent. Les traits impassibles, pourtant teints d'une certaine anxiété, eux aussi. Sa main resta tout le long de son intervention posée sur la porte. Comme une sécurité psychologique, un moyen de se couper de l'extérieur.
« Mais avant de t'en dire plus, j'aurai besoin que tu invites un certain Nō Sabaru à nous rejoindre. A ce que j'ai cru comprendre, il travaille également ici. »
L'homme au cijiri bariolé se tût immédiatement après. Son silence exprimait une unique certitude, amplifiée par la vacuité du lieu: il n'en dirait pas plus en l'absence du maître des liens.

@Kaguya Wutu-Fuku
@Nō Sabaru

_________________


Les oubliés de Wasure [PV Sabaru / Wutu-Fuku] 16560a3x
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Kaguya Wutu-Fuku
Kaguya Wutu-Fuku

Les oubliés de Wasure [PV Sabaru / Wutu-Fuku] Empty
Mar 25 Juin 2019 - 22:34
Le courrier de Shitekka a rappelé au Directeur du Complexe Shinobi la dure réalité de son propre clan. Un clan avec des secrets tellement bien dissimulés que même l’ancien chef n’en avait pas connaissance. Il patiente, dans le même bureau qui a accueilli quelques jours plus tôt une discussion houleuse avec Kaguya Sesshû. Une discussion qui n’a rien apporté ni à l’un ni à l’autre, si ce n’est une confirmation de la différence idéologique qui sépare le paria du reste de sa « famille ». Wutu-Fuku sera cette-fois confronté à l’un des seuls Kaguya qu’il apprécie. Même s’il aurait préféré que la rencontre soit motivée par une raison plus légère.

A l’heure convenue, l’Urumi toque à la porte de son aîné. Il apparaît avec une mine réjouie sur le visage puis félicite Wutu-Fuku une nouvelle fois pour sa promotion en tant que Directeur du Complexe Shinobi.

-Heureux de te voir, Shitekka, je t’en prie, entre.

Le chûnin ne se fait pas prier. Il ferme promptement la porte derrière lui. D’un coup, le masque qu’il affichait tombe et il révèle la réelle motivation de sa présence. Le courrier était bien une couverture pour évoquer le cas d’Hanae Kaguya et de Wasure no Kuni. Le Pays Oublié a été, assez ironiquement, oublié par Kiri. Il faut dire que le village avait fort à faire avec d’autres menaces bien plus coriaces… mais Shitekka n’en a pas pour autant oublié sa propre quête. Wutu-Fuku ne peut s’empêcher de comparer cette enquête avec son propre travail sur le Dieu de l’Eau. Lui aussi a été obligé d’agir dans l’ombre sur un sujet potentiellement explosif.

-Je m’en doutais.

Wutu-Fuku se lève de son bureau et avance vers la baie vitrée de son bureau, dont il tire les rideaux pour éloigner les éventuels regards indiscrets.

-Il fait tellement chaud dehors, permet-moi d’obstruer un peu les rayons du soleil.

Une fois ceci fait, il se retourne, écoutant ce que souhaite dire l’Urumi. Il ne veut pour l’instant pas en dire davantage, requérant la présence de Nô Sabaru.

-Nô Sabaru ?

Un chûnin qui fait bonne impression au Kaguya depuis le peu de temps que les deux hommes se connaissent. Sabaru a refusé un poste à la Kenpei pour pouvoir conserver son poste, et même plus, au Complexe Shinobi. Un recrutement que le jônin est incapable d’attribuer au hasard puisque la collègue de l’assimilateur de foudre, Yasei Reikan, a reçu le même courrier au même moment.

-Oui, il travaille ici. Je l’ai rencontré à plusieurs reprises et il a ma confiance, pour l’instant. Je suppose que tu lui as exposé les faits concernant Hanae.

Sinon, pourquoi Shitekka demanderait-il sa présence ? Wutu-Fuku est quand même curieux de savoir pourquoi il a été informé de cette situation. Elle regarde plus les Kaguyas, en théorie.

Le jônin missionne un employé pour aller chercher l’assimilateur. Il profite du temps que va mettre Sabaru pour les rejoindre afin d’exposer à Shitekka ses derniers « avancements » avec le clan.

-Sabaru et une autre employée de l’académie, Yasei Reikan, ont reçu une proposition de recrutement de la Kenpei, signée par Yamamoto Nâam. Pour accepter, il fallait qu’ils quittent le Complexe Shinobi. Une proposition que les deux ont refusée. Mais je ne peux m’empêcher d’être suspicieux. Les deux chûnins recrutés par Shyko qui sont approchés au même moment par Nâam…comme si on voulait fragiliser ma position. As-tu connaissance de liens entre cet homme et Renzaburô ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine http://www.ascentofshinobi.com/u800
Nō Sabaru
Nō Sabaru

Les oubliés de Wasure [PV Sabaru / Wutu-Fuku] Empty
Mar 25 Juin 2019 - 23:42

L'aile de recherche. Sous ses yeux, l'assistant enfin débarrassé de ses supérieurs toisait un large plan, étalé sur un parchemin déroulé de plus de deux mètres de long, en travers de deux larges tables qu'il s'était offert le luxe de déblayer et de déplacer. Sur le papier, de longues lignes sinueuses s'entrecroisaient, et adoptaient vaguement la forme d'une silhouette humaine. Pour cause, c'en était une. Ce qu'il avait schématisé, en recoupant tous les manuels qu'il avait réussi à se procurer, c'était le circuit que suivait le chakra en tous temps.

Entre ses doigts, le déchaîné tenait une flopée de petites aiguilles, des senbons sur lesquels il avait attaché de petits rubans de coloris différents. À différents points, il les plantait dans son schéma, correspondant aux tenketsus auxquels Aditya l'avait jadis éveillé. À côté de lui, il consultait un livre ouvert dans lequel leurs positions précises étaient inscrites ; dépourvu de dōjutsu, il ne pouvait les voir de ses propres yeux. Ainsi, il les mémorisait, et les classifiait selon le membre desservi en identifiant le sens de la circulation.

Il travaillait sur sa fameuse méthode d'enseignement. Alors qu'il piquait une énième aiguille dans le parchemin, la porte s'ouvrit derrière lui, et une voix le tira de sa réflexion. En temps normal, il aurait été ostensiblement agacé par ce genre d'interruptions. Néanmoins, il avait reçu une lettre, de la part de Shitekka. Cet homme qui avait failli l'handicaper à vie, sur base d'un malentendu, l'avait mêlé aux débâcles de son clan. Le mot courtois était bien trop léger, trop superficiel, pour être porteur des propos sincères d'un homme dont le clan souhaitait la mort.

Il attendait sa venue, et cette convocation au bureau de Wutu-Fuku qui tombait comme un cheveu sur la soupe lui laissa deviner que le jour était arrivé.

« J'y vais de ce pas. Me rendriez-vous le service de refermer ce rouleau, et de ranger les aiguilles ? Je viendrai les récupérer plus tard. »

Sans laisser à l'homme missionné le temps de faire valoir ses droits, le Nō quitta la pièce en refermant la porte derrière lui, sèchement. Le bruit de ses pas qui s'éloignaient fut la seule réponse qu'il offrit au messager du directeur, esseulé et perdu au milieu des notes du foudre de guerre.

***

Trois coups succincts, frappés dans le battant de la porte devant laquelle Shitekka se trouvait, annoncèrent l'arrivée du dernier membre du trio. Elle s'ouvrit sur la silhouette du déchaîné, un mince sourire au coin des lèvres. Ce qui l'amusait, c'était bien la présence du directeur, membre du clan qui osait fomenter sous le linceul mystique de la Brume. Il aurait pu faire le lien plus tôt, puisqu'il avait une petite idée du positionnement de Wutu-Fuku, et des tensions qui le séparaient de certains des enfants de l'os les plus influents.

« Que me vaut cette convocation, directeur ? »

Dit-il d'une voix claire, comme s'il s'assurait d'être entendu. Cependant, dès lors que la porte claqua derrière lui, son expression changea du tout au tout. Impassible, tout comme l'était l'aîné des deux Kaguya. Il savait pertinemment de quoi retournait cette petite réunion, entre lui et les deux dissidents du clan de l'os. Le masque du comédien tombé, s'avança dans la pièce, tira une des chaises face au bureau de Wutu-Fuku, et s'y laissa tomber lourdement.

« J'imagine qu'est venu le temps des actes. Qu'avons-nous au programme ? »

Carré, il n'attendait qu'une chose ; tirer les cadavres du placard, évincer ceux qui les y avaient caché, et ainsi assainir les eaux de Kirigakure durablement.


_________________
能ある鷹は爪を隠す · Nō aru taka wa tsume wo kakusu
« Le faucon avisé sait cacher ses serres. »

Merci à Yume pour l'avatar
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4959-no-sabaru-i-think-therefore-you-are http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5018-no-sabaru-suivi-rp-relations
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

Les oubliés de Wasure [PV Sabaru / Wutu-Fuku] Empty
Mer 26 Juin 2019 - 0:02
Les oubliés de Wasure [PV Sabaru / Wutu-Fuku] Xhvf

Immédiatement, la Main de Kiri joue le jeu annoncé par le courrier de son cousin. L’ombre s’étend dans le bureau, à l’abri de potentiels regards extérieurs. En une poignée de secondes, ce qui au prime abord s’apparentait à des retrouvailles amicales entre cousins se transforme en une réunion de crise. Shitekka le sentait : Wutu-Fuku était un marginal comme lui. Ils partageaient tous deux cette crainte – plus ou moins raisonné selon le personnage – de leur propre famille. Le Kaguya de sang-mêlé n’hésita pas par conséquent à aller à l’essentiel. Contrairement à l’Impétueux, le directeur du complexe avait de l’avance dans cette affaire.
« Nō Sabaru ?
Nō Sabaru. »
Le ton incisif de Shitekka ne faisait que renforcer la gravité de la situation. Wutu-Fuku confirma la présence du dit maître des chaînes, et s’occupa de le ramener ici rapidement. Le temps que le troisième homme de cette réunion arrive, la Main de Kiri en profita pour lever le voile sur un des problèmes qui l’affectait directement. D’après les dires de ce dernier, Yamamoto Nâam, émérite membre de la Kenpei, avait fait une offre qui ne se refuse pas auprès de Sabaru et de la dénommée Yasei Reikan. Pourtant, si la proposition avait tout pour attirer n’importe quel Kirijin en soif de pouvoir et d’émancipation professionnelle, elle ne suscita pas autant d’intérêt que le poste proposé au Complexe shinobi. Empêchant Nâam, et potentiellement Renzaburō, de soustraire à Wutu-Fuku deux soutiens importants au sein de son établissement, face à son propre clan qui gangrénait silencieusement les infrastructures clés du village.

Mais pour Shitekka, un quelconque lien entre Renzaburō et Nâam lui était impossible à dresser. La raison était des plus simples.

« Renzaburō a beau être mon grand-père, et le chef de clan, il n’empêche que nos relations sont très… houleuses. Depuis mon « Agni Kai », il ne m’a plus harcelé. Tout ce que je sais, c’est que sa fille – ma tante – m’a fait comprendre qu’il a le bras long et sait bien s’entourer. »
Quelques instants plus tard, ce fut enfin au tour de Nō Sabaru d’entrer en scène. Le courrier qui lui fut envoyé, couplé à la présence des deux Kaguya dans cet espace clos, lui firent vite comprendre la saveur de cette entrevue. Ce fut donc sans difficulté qu’il se plia à cette comédie provisoire avant de se joindre à la réunion de crise. Si Wutu-Fuku l’avait convoqué, et occupait la position dominante en ses lieux en sa qualité de directeur, ce fut Shitekka qui prit l’initiative.
« Sabaru, c’est moi qui ai réclamé ta présence ici, en réalité. »
Si ses deux interlocuteurs tournaient autour du bureau, assis ou non, Shitekka préféra se reposer contre la porte, son regard rivé vers les rideaux obstruant la fenêtre. Un moyen pour lui de contrôler la situation, jusqu’au moindre détail.
« Je serai bref : vous êtes les deux seuls dans ce village à ma connaissance qui soient au courant pour Wasure, Hanae Kaguya et le risque que notre clan soit impliqué dans des expérimentations humaines. »
Il marqua une courte pause, traversé par une réminiscence d'un cauchemar infanticide d’il y a quelques mois.
« Kagai Inja a entendu ma requête, et a accepté de me laisser explorer Wasure pour trouver des preuves de l’implication des Kaguya dans ces expériences. Il m’a laissé le choix d’emporter avec moi deux autres Kirijins de confiance. J’aimerai que ces Kirijins, ce soient vous. »
Les bras croisés, l’Urumi se sentit comme délesté d’un lourd fardeau. Mais le plus dur restait encore à faire.
« Si vous êtes prêts à m’aider dans cette aventure, alors vous êtes les bienvenus et je ne saurai vous remercier assez de votre participation. Et de fait, je m’engage à répondre à toutes vos questions à ce sujet. Vous méritez bien d’être éclairé autant que possible sur cette histoire pour savoir dans quoi vous vous embarquez. »

_________________


Les oubliés de Wasure [PV Sabaru / Wutu-Fuku] 16560a3x
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Kaguya Wutu-Fuku
Kaguya Wutu-Fuku

Les oubliés de Wasure [PV Sabaru / Wutu-Fuku] Empty
Mer 26 Juin 2019 - 23:18
Les deux Kaguyas continuent à échanger le temps que Nô Sabaru arrive depuis l’aile de recherche, ce qui devrait lui prendre une bonne minute. Shitekka est malheureusement incapable d’apporter la moindre information à son cousin par rapport au lien que pourrait avoir son grand-père avec le vieux Yamamoto Nâam. Il confirme néanmoins que Renzaburô a le bras long, ce qui est une information déjà connue d’à peu près tout le monde à Kiri.

-Je vois… Sesshû m’a également rendu visite récemment mais la discussion n’a débouché sur rien de concret. Mais je n’ai pas eu l’impression qu’il soit envoyé par Renzaburô…

Une fois cette question écartée, l’assimilateur arrive dans la pièce. Il lâche un petit sourire en coin qui indique qu’il a déjà compris en voyant Shitekka dans la même pièce que le Directeur du Complexe Shinobi. Sans demander son reste, il prend place devant le bureau du jônin, demandant des informations sur la suite des opérations. L’Urumi, lui, s’adosse sur la porte d’entrée du bureau avant de briefer ses deux collègues Kirijins.

Il rappelle à ses deux collègues comploteurs le contexte de l’affaire Hanae Kaguya. Wutu-Fuku n’apprend rien de particulier, il s’agit principalement d’un rappel. Et il ignore à quel point Sabaru a été informé de la situation. Ils sont en tout cas les deux seuls qui sont au courant de l’affaire. En dehors des coupables, bien entendu.

Le Rokudaime est fidèle à l’idée que s’en fait le jônin. Il a autorisé une expédition au Pays Oublié afin d’en apprendre plus. Une équipe réduite, de trois individus. D’où la raison de cette réunion.

Le choix de Wutu-Fuku est déjà fait. Il a donné sa parole il y a longtemps et il la respectera. De toute manière, une expédition vers Wasure no Kuni sans le jônin serait du suicide en raison de la particularité de l’île.

-Je me dois d’être présent, rien que pour la difficulté qu’il y a à rejoindre le Pays Oublié et sa géographie particulière. Je suis le seul individu encore à Kiri à s’être rendu sur Wasure no Kuni.

Les deux autres sont soit morts, soit en vadrouille quelque part dans le monde.

-Déjà, il n’est possible d’accoster qu’à un seul endroit précis, une plage au Nord-Est. Naviguer pour y arriver sera difficile : les eaux sont piégées par de multiples rochers qui pourraient faire chavirer nos embarcations. Heureusement, en tant que Mizujins nous sommes des marins aguerris et je pourrais vous guider dans ces eaux dangereuses puisque j’ai déjà fais ce voyage.

Mais ce n’est pas la seule difficulté pour rejoindre le Pays Oublié.

-Le pays est caché par un épais brouillard. C’est ce qui a rendu sa découverte si difficile pour le commun des mortels.

Et enfin, le facteur le plus important.

-Nous ne serons pas seuls sur Wasure. Il ne faut pas oublier qu’il y avait dans cette prison de nombreux criminels redoutables… et un certain nombre doivent y être encore. Nous devrons nous battre. Puisqu’il n’y a qu’un seul accès pour accoster, nous risquons fort de nous faire repérer très vite… enfin, si un ordre s’est établit après la destruction de la Prison Inavouée…

Wutu-Fuku prend une feuille et dessine une carte très approximative du Pays selon ses connaissances. Les contours ne sont pas précis mais elle donne tout de même des informations importantes aux deux autres membres du commando.

-Le pays est en réalité composé de deux îles, qui sont reliées par un passage qui passe sous la mer.

Le Kaguya laisse ses deux alliés jeter un œil à sa "carte". Il s'enfonce dans son fauteuil et regarde Shitekka.

-Quand souhaites-tu partir ? Je reconnais avoir du mal à partir à l'aventure alors qu'Ao erre toujours à Mizu.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine http://www.ascentofshinobi.com/u800
Nō Sabaru
Nō Sabaru

Les oubliés de Wasure [PV Sabaru / Wutu-Fuku] Empty
Jeu 27 Juin 2019 - 18:35

Sans blague, se fit-il, tandis que Shitekka avouait être le commanditaire de la convocation. Posé et à l'écoute, le Nō se contenta de prêter une oreille attentive au Kaguya, tandis qu'il s'adossait à la porte.

C'est avec un mélange de surprise et de curiosité que Sabaru accueillit le fait avéré qu'il était l'un des deux seuls kirijins au courant, avec Wutu-Fuku. Bien qu'il soit pertinemment conscient de la confidentialité de l'affaire qu'ils traitaient aujourd'hui, le déchaîné fut étonné du très faible nombre d'hommes de confiance qu'avait su rassembler son meilleur ennemi. Ce simple fait mit en exergue son sentiment d'être arrivé au bon endroit, au bon moment — ou l'inverse, c'est selon — en cette soirée agitée qui avait bien failli lui coûter son bras ; et peut-être bien sa vie.

La question de l'avis de Kagai Inja, qui avait commencé à germer dans son esprit des suites de la mort de la Godaime, trouva vite sa réponse. Encore une fois, l'Impétueux sut susciter le respect et l'admiration — à une certaine échelle — du Nō, en s'illustrant à nouveau comme étant l'homme d'action dont la Brume avait besoin. Avec son autorisation, il mettait un coup de pied dans la fourmilière que la dame Watanabe avait essayé de contourner. Le simple fait d'être missionné par le seigneur Kagai en personne pour désamorcer cette bombe à retardement insidieuse qu'était le complot du clan Kaguya suffit à galvaniser le foudre de guerre.

« Je t'ai à l'époque formulé très clairement ma réponse, et elle n'a pas changé : je serai du côté de la cité. Mes doutes de l'époque n'ont plus lieu d'être, encore moins depuis que je sais que Wutu-Fuku en personne est de ton côté. »

Wutu-Fuku serait aussi de la partie. Wasure, le pays Oublié, était difficile d'accès et il était le seul à pouvoir les y amener. L'endroit semblait avoir été fait sur-mesure pour y entreposer tous les secrets inavouables des puissants. Un seul point d'entrée, présence de récifs dangereux pour les embarcations, brume entourant l'île... même s'il avait essayé d'imaginer ce genre de lieux avec son esprit malade, il ne serait parvenu à un tel cocktail de défenses naturelles.

Pourtant, ce serait insuffisant pour arrêter Kiri. Pendant que le directeur s'affairait à dessiner son croquis, le Nō se munit d'un kunai, afin d'inciser proprement la chair de son pouce. Au tribut de sang s'ajouta la vive succession de signes, qui donnèrent forme à un sceau d'invocation réduit. Du petit fumigène caractéristique des invocations, il tira un lourd parchemin, vert d'eau et bleu. Il se leva, et le déposa à la verticale sur le bureau de Wutu-Fuku, sa main gauche le surplombant pour le tenir droit.

« Pour ce qui est de l'arrivée, j'ai mis la main sur ceci. »

Son regard était porté sur le directeur du complexe, son supérieur, vers lequel il avait orienté la face du rouleau qui était frappée des symboles « ōsanshouo » ; il s'agissait du parchemin sigillaire des salamandres. Celui qui avait autrefois été en possession de la Godaime, avant sa mort.

« Trois d'entre eux répondront à mon appel ; deux éclaireurs, et un guerrier redoutable habitué aux combats marins, au cas où l'approche subtile ne fonctionnerait pas. »

C'était là la carte maîtresse de Sabaru, qu'il n'avait guère eu l'occasion de mettre en oeuvre. Nul doute qu'avec les salamandres de Dejima à ses côtés, il pourrait contribuer au bon déroulement de la traversée.

Le Nō laissa ensuite à Wutu-Fuku la parole, illustrant la géographie de l'île à ses collègues de magouilles avec son schéma à l'appui, avant d'amener la question fatidique du départ le tapis. Sabaru n'y réagit pas, préférant laisser l'instigateur de la réunion se prononcer ; il n'allait pas l'influencer avec ses complaintes à propos de son chakra, qu'il avait encore un peu de mal à dompter.

Il n'aurait qu'à mettre les bouchées doubles jusqu'au jour de leur départ, comme le ferait n'importe quel soldat des Brumes digne de ce nom.


_________________
能ある鷹は爪を隠す · Nō aru taka wa tsume wo kakusu
« Le faucon avisé sait cacher ses serres. »

Merci à Yume pour l'avatar


Dernière édition par Nō Sabaru le Jeu 4 Juil 2019 - 19:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4959-no-sabaru-i-think-therefore-you-are http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5018-no-sabaru-suivi-rp-relations
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

Les oubliés de Wasure [PV Sabaru / Wutu-Fuku] Empty
Dim 30 Juin 2019 - 17:03
Les oubliés de Wasure [PV Sabaru / Wutu-Fuku] Xhvf

Kaguya Shitekka ne s'attendait certainement pas à parler du chef de clan, son grand-père auprès de la Main de Kiri. Il aurait préféré esquiver le sujet jusqu'au bout. Sa relation avec sa famille maternelle était un choix de conversation sensible avec lequel il n'était pas à l'aise. Pourtant, il était conscient dorénavant que la position occupée par son grand-père, et son ancienneté dans la Horde de l'Os faisait de Renzaburō un suspect parfait dans son enquête. Mais ce fut dans un autre contexte que Wutu-Fuku interrogea son cousin sur ce dernier. De quoi ajouter davantage de suspicions sur les manigances de Renzaburō. Le nom de Sesshū, évoqué par la Main de Kiri, ne fit que complexifier davantage les relations déjà tumultueuses au sein du clan Kaguya.
« Sesshū ? Ça m'étonnerait aussi. Après mon Agni Kai, il a été le premier à m'offrir son soutien. Je crois qu'il tient davantage à l'unité du clan plutôt que de porter les valeurs de mon vieux. »
Après avoir évoqué le cas de Sesshū, la présence de Nō Sabaru rappela à l'ordre le trio sur l'objet de cette réunion secrète. Très rapidement Shitekka avait annoncé la couleur en invitant la Main de Kiri et son bras droit à rejoindre l'Urumi dans sa quête d'informations sur le territoire de la Prison Oubliée. Si le Kaguya de sang-mêlé avait proposé d'éclairer davantage ses nouveaux coéquipiers - qui acceptèrent sitôt l'offre formulée - il fut étonné de voir qu'à la place ces derniers apportèrent davantage de réponses que de questions. Wutu-Fuku avait par le passé été membre d'une expédition sur Wasure no kuni, lui offrant une précieuse expérience du terrain. Ce savoir, retranscrit à la main sur une carte présentée à Sabaru et Shitekka, serait un atout de choix dans cette aventure.

Quant à Sabaru, sa motivation sans faille conforta son ancien antagoniste dans ses décisions. Il ne connaissait quasiment pas, et pourtant il avait réussi à le mettre en confiance. Un fait assez rare pour le souligner; Shitekka avait alors décidé de faire appel au maître des chaînes pour la simple raison d'être l'un des seuls à être au courant pour Wasure et les Kaguya. Mais, malgré sa détermination, sa confiance envers son Directeur et son étrange parchemin dont la nature échappait encore au sauvage des îles, il était un point sur lequel Shitekka tenait. Et son ton ne fit qu'accentuer cette volonté sine qua none qui devait caractériser leur excursion sur Wasure.

« Wutu-Fuku, tes informations sur Wasure nous seront très utiles. J'en tiendrai compte lors des préparatifs. Pour l'instant, considère qu'aucune date n'est fixée. Sabaru, c'est sur ce point que justement je veux revenir: je tiens à ce que cette opération se fasse dans la plus grande discrétion possible. »
Son visage vint s'assombrir presque instantanément, alors que ses iris luisaient comme ceux d'un rapace en pleine nuit.
« Kagai Inja m'a demandé à ce que nous puissions représenter dignement Kiri à l'étranger. En ce qui me concerne, je préfère qu'on ne puisse pas être en mesure de savoir que la Brume a foulé le sol de Wasure. Cette opération doit rester un secret absolu. Je ne fais pas ça seulement pour soigner notre image à l'étranger, je m'en moque un peu pour être honnête. Je vais le dire franchement: je n'ai pas confiance envers les autorités de ce village. Cette affaire implique un des clans fondateurs de la Brume. Une seule fuite, et qui sait les répercussions que peuvent avoir cette enquête sur les relations entre les Kaguya et le reste de l'Archipel. »
Une discussion sur le passé du village, au détour d'une partie de mahjong riichi, remonta à la surface de l'esprit de Shitekka.
« La dernière fois qu'un clan a eu des comptes à régler avec le village, je n'étais pas là. Mais j'ai cru comprendre que les Hyōsa n'ont pas fait dans la dentelle. Je doute que les Kaguya soient plus tendres, et je n'ai clairement pas envie de le vérifier si on venait à nous griller. Bref: nous serons des ombres pour cette opération. La Brume sera notre allié qu'en ultime recours. »
L'attachement qu'éprouvait le Kaguya de sang-mêlé envers la Brume n'était que récent. Il n'avait rien d'un élan patriotique, du plaisir de servir la nation, mais plus de la nécessité rationnelle de protéger l'Archipel pour aider les siens. De fait, tout comme avec les Kaguya, Shitekka n'attachait aucune importance à ne pas porter les couleurs de Kiri. Son absence de bandeau frontal en était une preuve plus que flagrante. Mais plutôt que de s'attarder davantage sur la question, le shinobi préféra accélérer la discussion. Si aucun de ses deux acolytes, maintenant complices, n'avaient formulé expressement de questions concernant les détails autour de Wasure et des Kaguya, Shitekka décida d'ajouter à la table davantage d'éléments tangibles. Son regard paranoïaque balaya une énième fois l'intégralité de la salle, avant que l'Urumi ne se concentre sur son omoplate. L'instant d'après, son squelette laissa s'échapper un cliquetis organique étrange. Le Chūnin passa enfin sa main droite sur son omoplate, révélant partiellement un morceau d'os à l'air libre. De cet appendice opalescent s'échappait un document, que le Kaguya de sang-mêlé présenta à Sabaru et Wutu-Fuku.
« Wutu-Fuku, je t'avais déjà parlé de ce rapport lors de notre dernière rencontre. Quoiqu'il en soit, je vous invite tous les deux à lire ce rapport d'autopsie qui m'a été fourni par un ami qui ne veut pas se montrer. Il détaille en des termes savants ce à quoi nous risquons d'être confrontés à Wasure. J'aimerai me tromper, mais je pense qu'on doit s'attendre à pire sur place. Raison supplémentaire de faire preuve d'une extrême prudence. »

_________________


Les oubliés de Wasure [PV Sabaru / Wutu-Fuku] 16560a3x
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Kaguya Wutu-Fuku
Kaguya Wutu-Fuku

Les oubliés de Wasure [PV Sabaru / Wutu-Fuku] Empty
Mer 3 Juil 2019 - 12:05
Le soutien de Sabaru est déjà acquis est n’est que renforcé par la présence du Directeur du Complexe Shinobi. Peut-être comprend-t-il enfin l’aversion de la Main de Kiri pour son clan, même si c’est loin d’en être l’unique raison. L’assimilateur met en avant le pacte qu’il a passé avec des salamandres pour faciliter l’arrivée sur le Pays Oublié. Un soutien de plus qui est la bienvenue mais ce n’est pas le seul problème que le trio risque de rencontrer.

-Cette plage est un premier endroit facile pour nous tendre une embuscade. Mais le tunnel qui relie les deux îles est également un endroit dangereux puisqu’il est facile de nous y encercler.

L’absence d’information sur ce qu’il se passe actuellement sur Wasure no Kuni oblige les Kirijins à agir à l’aveugle et à faire preuve d’une prudence extrême. Mais même s’ils arrivent à éviter l’affrontement, voir à se défaire d’éventuels ennemis, il reste la question de la collecte d’informations. Que recherchent-ils précisément ? Wutu-Fuku se penche une nouvelle fois vers sa « carte ».

-Le lieu où les prisonniers étaient enfermés se trouve sur la seconde île. C’est la fameuse « Prison Inavouée ». On pourrait y trouver des informations intéressantes si le bâtiment est encore dans un état qui le permet mais c’est plutôt incertain. Il était en feu quand nous nous y sommes rendus. Il n’en reste plus grand-chose je pense. Pour le reste, j’ignore ce qui peut se trouver sur Wasure no Kuni. Dans la précipitation, nous n’avons pas eu l’occasion d’ « explorer » les deux îles. Mais je doute que l’on trouve miraculeusement un tiroir avec des dossiers incriminant.

S’ils ne trouvent aucune preuve papier, ils devront trouver des preuves matérielles, ce qui n’est pas beaucoup plus facile.

-Le simple fait que des gens du village disposent d’informations que le Godaime n’avait pas prouve que le rapport de forces réel à Kiri nous échappe. Renzaburô était là bien avant Shiori, qui ignorait tout du Pays Oublié. Qui sait combien d’autres clans ont un vilain secret caché sous leur tapis.

Ce qui fait d’autant plus d’ennemis potentiels qui auraient de très bonnes raisons de saboter cette expédition.

-En plus des Wasurejins, nous ne pouvons pas nous permettre d’exclure la possibilité que des Kirijins tentent de nous éliminer pour ne pas mettre à jour certains secrets.

Les clans de Kiri ne sont pas les seuls concernés par cette excursion. Il en va de même pour bien d’autres pays du Yuukan. Wutu-Fuku, lui, ne laissera pas passer une occasion d’en apprendre plus sur les Fanatiques, voir d’autres menaces potentielles et autres informations sensibles. Une inquiétude que Shitekka partage, mettant en avant son manque de confiance envers les autorités du village. Son ainé ne peut que comprendre la paranoïa qui anime l’Urumi. Il laisse d’ailleurs trainer une technique de détection. Juste au cas où.

Cet entretien est aussi l’occasion pour Shitekka de partager le rapport d’autopsie d’Hanae Kaguya. Un document précieux. Par le passé, Wutu-Fuku n’aurait certainement pas appris beaucoup d’informations d’un tel document. Mais maintenant qu’il s’intéresse à la médecine, certains termes lui sont familiers et il arrive à comprendre ce qu’il lit. Ce qui le rassure encore moins.

-Je vois. Tu supposes qu’Hanae n’est pas la seule femme ayant été envoyée sur Wasure no Kuni ?

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine http://www.ascentofshinobi.com/u800
Nō Sabaru
Nō Sabaru

Les oubliés de Wasure [PV Sabaru / Wutu-Fuku] Empty
Ven 5 Juil 2019 - 1:38

La plus grande discrétion possible. C'était ce qu'il avait cru comprendre à l'époque, lorsqu'ils s'étaient croisés sur les terrains extérieurs du Dojo. À l'issue de leur combat assez inégal et couru d'avance, le Kaguya s'était expliqué sur les raisons de la tension qui l'avait ainsi poussé à bout. À l'époque, lorsque Sabaru s'était montré méfiant, il avait laissé entendre qu'il ferait confiance à la Godaime Mizukage, encore vivante à l'époque. Shitekka l'avait promptement ramené à la réalité, en lui indiquant qu'elle ne ferait pas le moindre geste elle-même, à cause de la position du clan dans la Brume. Encore une fois, le Nō avait ravalé son ressenti quant à sa supérieure la plus haut-placée. Ses méthodes, parfois trop passives à son goût, avaient teinté l'image de puissance de la Brume qu'il s'était forgé d'elle dans ses jeunes années dans l'armée de Kiri.

Cette fois, sous Kagai Inja, les choses bougeaient. C'était de lui que l'autorisation était venue. Même s'il ne bougeait pas de lui-même, on devinait aisément que c'était dû à l'état de la Brume, sortant de deux affrontements d'intensités variables — et contenues —, mais riches en mouvements de population. Le clan Kaguya n'était assurément pas à ajouter à la liste des choses qu'il avait à gérer. Les forces étrangères, et les prisonniers de Wasure non plus. Pour cela, sans doute, il avait indiqué à Shitekka de représenter dignement Kiri.

Cependant, l'enfant de l'os ne l'entendait pas forcément de cette oreille. Pour lui, ils devraient tout faire pour rester les plus anonymes, discrets que possibles, même sur place. Dans sa formulation, il fit tiquer Sabaru, en avouant ne pas avoir confiance en les autorités de la Brume. Tâchant de passer outre, il finit par converger vers son avis silencieusement ; que le clan Kaguya apprenne que Kiri se soit rendu sur Wasure sans qu'ils n'en soient informés de prime abord mettrait le feu aux poudres. Ils avaient très vraisemblablement empilé les cadavres dans ce placard dévoilé au monde, dans lequel les shinobis de leur propre village allaient fourrer leur nez.

« J'ai été et je resterai muet comme une tombe au sujet de cette étrange histoire qui me dépasse. En revanche : comment comptes-tu sortir de Kiri sans te présenter aux gardes des portes ? À moins que nous n'ayons quelqu'un de connivence dans leurs rangs aussi, missionné par le Rokudaime pour nous laisser passer à vue sans se poser de questions ? »

Si l'interrogation pouvait sembler bête, elle avait rapidement germé dans l'esprit de l'épéiste. S'il voulait quitter Kiri sans être vu, même lui aurait du mal, aussi rusé qu'il était. L'idée qu'un garde soit missionné lui semblait être l'une des seules solutions possibles, bien qu'elle coince un tantinet avec le statut de secret absolu de leur escapade.

Un autre problème, sur lequel il ne pourrait spéculer, se présentait également ; le déroulement de l'enquête une fois sur Wasure. Il connaissait l'île autant qu'il connaissait le clan Kaguya, à peu de choses près. Les racontars, les rumeurs et le Kunaï Émoussé aient ses seules sources. Il ne pouvait que s'en remettre à Wutu-Fuku, qui y était déjà allé, et qui exposait la géographie de l'île à ses deux compères. Son constat, amer, laissait penser que Kiri pourrait même se retourner contre eux, au vu des secrets qui jonchaient le sol désolé du Pays Oublié. À cela, le Nō ne répondit que par la gestuelle, secouant lentement la tête. Autant il avait confiance en Kagai Inja, autant il pouvait envisager qu'il s'agisse là d'une manoeuvre visant à les isoler pour mieux se débarrasser d'eux, les gêneurs.

L'espace d'un instant, Sabaru envisagea l'idée de se retirer. Mais il était probablement déjà trop tard.

Shitekka venait de faire jaillir l'un de ses os, à l'arrière de son épaule. De celui-ci, il tira une note, qu'il leur présenta comme étant un rapport d'autopsie. Avant même de poser les yeux dessus, le chūnin sût à quoi il aurait affaire. Cette histoire de mères, d'enfants exécutés, ne l'avait aucunement quitté. C'est crispé, la mâchoire contractée sous l'effet de la colère, qu'il se pencha sur les notes pour prendre connaissance de leur contenu exact.

Passé le vocabulaire médical, presque aussi codé que celui de la gent féminine, il se fit une idée assez rapidement. Une maladie qui rendait certaines mères du clan Kaguya plus fortes, mais cannibales. La question du directeur du complexe fit écho à celle qu'il se formulait ; combien y en aurait-il ? Seraient-elles même encore vivantes ?

Muré dans le silence, parce qu'il ne faisait que de passer de découverte en découverte et qu'il n'avait d'autre choix que d'écouter les deux enfants de l'os exposer leurs informations, il plongea son regard dans celui du balafré. Qu'est-ce qui les attendrait, au juste, là-bas ?


_________________
能ある鷹は爪を隠す · Nō aru taka wa tsume wo kakusu
« Le faucon avisé sait cacher ses serres. »

Merci à Yume pour l'avatar
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4959-no-sabaru-i-think-therefore-you-are http://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi http://www.ascentofshinobi.com/t5018-no-sabaru-suivi-rp-relations
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

Les oubliés de Wasure [PV Sabaru / Wutu-Fuku] Empty
Mar 9 Juil 2019 - 13:20
Les oubliés de Wasure [PV Sabaru / Wutu-Fuku] Xhvf

Quand Wutu-Fuku aborda la question de la date du départ, Shitekka se voyait ambitieux. Soutenu par l'approbation du Rokudaime Mizukage, il pensait espacer au minimum cette réunion avec ses deux comparses du voyage vers le Pays Oublié. Mais lorsque l'acolyte de la Main de Kiri souleva le problème de la surveillance du village, force fut de constater que l'Urumi dut remettre en question son plan préparé dans la précipitation. Se préparer pour enquêter en toute clandestinité la Prison Oubliée était une chose. Parvenir à y accéder sans attirer l'attention des autorités, et par extension éveiller les soupçons de son clan en était une autre.

Pour ce qui était d'infiltrer l'archipel aux deux îles mystérieuses, le trio de Kirijins pouvait compter sur la connaissance des lieux du directeur du complexe. Il venait encore de prouver son expérience du terrain en précisant la localisation de la Prison Oubliée, l'endroit où ils seraient les plus susceptibles de trouver la moindre preuve incriminant les activités illégales des Kaguya. En plus de son expérience des lieux, Sabaru et Shitekka pouvaient compter sur sa perspicacité, la même qui lui permit de mettre l'accent sur les implications de telles accusations envers le clan Kaguya. Borné à l'accomplissement de son nindō, l'Urumi ne sourcilla pas à l'idée que d'autres clans puissent cacher des squelettes dans les placards de Wasure. Bien sûr, cela signifiait l'impuissance des autorités de la Brume à gérer le passé des clans fondateurs. Mais seul le mystère tournant autour du sien comptait, pour peu qu'il lui apporte la clé du remède au Mal Blanc.

Pour preuve, le Kaguya de sang-mêlé fut bien plus disposé à répondre au questionnement de son cousin au sujet de l'ampleur des expérimentations hypothétiques plutôt qu'aux soupçons pesant sur l'ensemble des clans fondateurs de Kiri. Après tout, il maîtrisait davantage ce sujet, de part sa rencontre décisive avec la fameuse Hanae.

« Je doute fortement qu'on ait envoyé qu'une seule personne dans une des prisons les cachées du monde, simplement pour des expérimentations. Les enjeux et les implications sont bien trop lourdes. »
Il croisa les bras, le dos toujours appuyé sur la porte du bureau.
« Et quand bien même il n'y aurait que Hanae, je reste persuadé que le jeu en vaut la chandelle. »
Tous les moyens étaient bons pour trouver une piste pour soigner sa mère, voire les autres. En sa qualité de joueur illégal de mahjong, Shitekka savait de quoi il parlait. D'autres idées lui trottaient en tête pour aller plus loin sur cette voie dangereuse, mais il préféra éviter de s'embarquer dans de plus amples réflexions en compagnie de ses deux acolytes.

Quand vint finalement la réflexion de Sabaru au sujet du départ de Kiri, l'écorché fut bien incapable de produire une réponse à la hauteur de ses attentes. Ce manque de préparation le fit ainsi reconsidérer sa précipitation, et de le pousser à faire preuve de la plus grande minutie quant à ses préparatifs.

« Éviter d'attirer les soupçons des gardes, hein ? Franchement, je ne sais pas encore. La tâche s'avère plus compliquée que ce que j'imaginais. Nous avons encore le temps de nous préparer. Je profiterai de ce temps pour penser à un plan d'action. Il doit bien y avoir un moyen de partir sans embûches. »
Plutôt que de déléguer cette tâche à un de ses associés, Shitekka préféra assumer l'entière responsabilité des préparatifs. Ce projet d'exploration, c'était le sien, et il représentait beaucoup à ses yeux. Il accumula ainsi toute la pression que ces préparatifs impliquaient, quitte à sacrifier de son énergie, de son temps et de son sommeil pour les réussir. Mais pour l'heure, l'enfant de l'os sentait que cette réunion touchait à son terme. Il décroisa les bras, quitta son support dorsal et balaya du regard les deux visages de ses interlocuteurs.
« Si vous n'avez pas d'autres questions, je pense qu'on peut s'arrêter là. J'ose espérer que nous n'avons pas attiré des regards indiscrets autour de nous, mais à trop être prudent, on risque de se brûler les ailes malgré tout. Je vous recontacterai bientôt pour vous tenir au courant de l'avancée des préparatifs. »
Il marqua un temps, avant de se rappeler.
« Et vraiment… merci. Pour votre aide. »

_________________


Les oubliés de Wasure [PV Sabaru / Wutu-Fuku] 16560a3x
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264

Les oubliés de Wasure [PV Sabaru / Wutu-Fuku]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: