Soutenez le forum !
1234
Partagez

Lutte entre les ténèbres et la lumière [PV: Tali]


Lutte entre les ténèbres et la lumière [PV: Tali] Empty
Mer 26 Juin 2019 - 21:34
Après être revenu de cette rencontre, Tali et Fuu ont ramené au clan une flopée d'armes récupéré de marchands voulant armer la délinquance, et maintenant, les armes vont servir au clan. Elles ont réussi à avoir un prisonnier d'ailleurs suite à cette rencontre, et désormais, elles peuvent remonter jusqu'au vendeur pour tenter de le "convaincre" de cesser de faire ces activités qui vont à l'encontre de leur vision d'une Kaze indépendante. Ce ne sera pas avec des bandits qu'elles vont réussir à garder leur pays indépendants, des bandits qui peuvent se retourner pour suivre ceux qui offrent le plus, elles ne peuvent avoir confiance en eux !

Enfin, les choses commencent à sourire pour les deux femmes : les trésors récupérer remplissent la caisse d'une manière assez lente, mais très sûrement. Fuu ne pouvait que se sentir fière de leur travail accompli, non seulement elles ont un début de fonds, mais en plus elles ont empêcher des brigands de se faire livrer, donc il y a de quoi se sentir bien suite à ce travail accompli. La nuit commence donc à tomber au-dessus du clan Asaara, les deux femmes ont bien mérité un peu de repos.

Tali semble avoir insister pour garder Fuu sous son aile, elle ne voulait pas qu'elle se mélange à la foule, chose assez facile vu sa taille et sa discrétion, de ce fait, l'assimilatrice se retrouve chez elle, ses affaires sont déjà dans un coin, et il ne lui reste plus qu'à s'installer quelque part pour bien dormir. L'Asaara semble vivre plutôt modestement, loin de tout les luxes que s'offrent certains membres du clan, on reconnaît ici l'environnement d'une guerrière née, une guerrière qui ne sait que se battre. C'est un mode de vie inconnue pour la jeune Fuu ... elle qui a toujours vécu dans une enfance calme, la voici dans un théâtre mélangeant violence et fureur.

Enfin, elle retire son capuchon, se retrouvant dans une robe noire, le posant là où elle peut, elle se demande tout de même pourquoi Tali a autant insisté pour qu'elle reste avec elle.

- Tali ... pourquoi veux-tu que je reste près de toi ?

Elle se doute que ce soit pour des raisons liés à "l'amour", mais d'après ce qu'elle a vu, Tali, malgré son racisme et son eugénisme, n'a pas forcément un mauvais fond. Peut-être devrait-elle ...


_________________
Lutte entre les ténèbres et la lumière [PV: Tali] 1560052146-asaarasigna
Merci à mouton pour le kit o/
♫ Thème ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6652-les-eaux-ont-beau-couler-dans-tous-les-sens-le-sable-restera-toujours-au-fond-presentation-asaara-fuu-terminee#55560

Lutte entre les ténèbres et la lumière [PV: Tali] Empty
Jeu 27 Juin 2019 - 18:53
Les jambes croisés, tirant sur sa cigarette et méditant en fermant les yeux. Tali se satisfaisait de son environnement spartiate et minimaliste, le luxe ne lui correspondait pas. Pas encore, pas tant qu'elle avait fait ses preuves ou négocier quelconque affaire avec les représentants de la banque Sabaru. S'habituer à se complaire dans la richesse, dans le vice n'engendrait qu'un individu arrogant et imbu de sa propre personne, Tali l'était certainement mais pas idiote ni folle au point de se penser intouchable. Un jour, si elle survivait et que ses plans se réalisaient, peut-être que son rythme de vie changerait. En attendant, en attendant c'était inutile au plus haut point, ici dans son antre et sa propriété et comme conformément à son éducation et ses valeurs, les choses inutiles et détournant l'attention étaient proscrites. Haussant les épaules, rompant sa méditation et levant sa carcasse sans dévisager sa cousine, Tali se mit à l'exercice, chaque jour elle poussait son corps aux limites, chaque jour elle tentait de dépasser le résultat de la veille. Chaque jour elle s'infligeait cet entraînement poussant presque au vomissement et à l'évanouissement, elle n'en ressortait que plus forte. C'était ainsi que les membres du clans devaient procéder, on ne lui avait guère laisser le choix et désormais la décadence s'emparait des siens. La sueur tombe sur le sol sablonneux, la transpiration la gagne et son corps ressent la pression et l'effort sain et vitale à une vie ordonnée et méthodiquement orientée vers la domination du désert.

Lorsqu'elle arrive enfin à bout et au bout, et que la fatigue la tétanise, elle trouve tout de même la force pour se relever. Se traînant en gardant autant de dignité que possible pour se laver, mais pas seulement. Retirant les impuretés de son corps, comme elle aimerait nettoyer Kaze des parasites y vivant. Ressortant, une serviette autour de sa taille laissant apparaître les cicatrices dans son dos et sur une partie de son abdomen. Les tatouages prendront la place, lorsqu'elle gravira les échelons conformément aux valeurs ancestrales du clan, chaque ambition atteinte, chaque succès mérite récompense. En taguant sur son corps, comme une vitrine les nombreux trophées. S'habillant devant l'autre femme sans se soucier de son avis, c'est vrai elles ont aujourd'hui fait le plus dur, se mettre en marche et commencer à récolter argent tout en nettoyant une zone du désert. Mais il reste encore beaucoup à faire, et ce prisonnier et son employeur ne sont que des grains de sable dans un océan de vices et de potentiels menaces au désert. Tirant sur sa cigarette, laissant sa tenue du soir en dentelles et plus fine pour laisser au maximum la fraîcheur du soir l'embaumer, Tali se décide enfin à poser son regard sur sa comparse, posant son manteau avec délicatesse sur une chaise en bois. Il n'y avait pas de raison particulière, s'installant sur son large lit, seul petit luxe qu'elle s'offrait, croisant les bras derrière sa tête pour la soutenir et souriant légèrement.

-Il n'y a pas de raison cachées si ce n'est ce que je t'ai déjà dit, et si tu as acceptée de loger chez moi c'est qu'au fond peut-être que tu le sais aussi. Tu as besoin de protection et si ce n'est d'un modèle, de quelqu'un pour te montrer un chemin. Libre à toi de ne aps l'emprunter et le rejeter, mais se construire seul après un tel drame pour quelqu'un de ton âge, ayant vécue dans un monde à l'opposé de l'actuel... n'est-ce pas trop compliqué ?

Si l'adolescente souhaitait boire, sa cousine lui montrait avec autant de soin que possible son propre frigo et les boissons non alcoolisés qui y traînaient. En théorie et d'habitude pas grand chose, mais après tout pourquoi ne pas faire un effort? Tali quand à elle se contentait d'une bouteille d'alcool de riz des cuves claniques, après tout il y avait des avantages à prêcher la bonne parole et constamment se ranger du côté des extrémistes autrement pour que ses propres ambitions.

-Et puis après tout...n'est-ce pas mieux de rompre ta potentiel solitude cousine?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lutte entre les ténèbres et la lumière [PV: Tali] Empty
Jeu 27 Juin 2019 - 19:55
Tali s'entraînait très dur, un peu trop au goût de Fuu qui s'inquiète un peu pour elle. La manipulatrice des sables se battait presque jusqu'à en vomir, un entraînement très intensif mais qui n'a pas des résultats à la hauteur. Faire un entraînement si intense de manière répété est moins rentable que faire des entraînements moyens, l'assimilatrice s'entraînait jusqu'à ce que son corps lui demande d'arrêter, elle ne force pas comme Tali le fait. Enfin, l’aîné du duo fini son entraînement, luttant pour ne pas tomber de fatigue alors que son corps perle de sueur. Fuu décide de l'imiter, certes, elle n'y allait pas de manière intensive, mais elle s'entraîne à son tour très dur pendant qu'elle retire les parasites dans son bain comme elle souhaite le faire à Kaze. La demoiselle au teint mât devait se familiarisé avec ses nouveaux pouvoirs, et donc s'entraîner de la sorte lui permet de mieux se sentir en phase avec ce corps qui peut devenir granuleux.

La jeune fille aux cheveux blancs finit son exercice alors que Tali ressort de son bain avec juste une serviette à la taille. Fuu est surprise, pour détourne le regard en voyant qu'elle ne porte rien d'autre, se cachant les yeux pour ne pas voir son corps dénuder et ne pas porter atteinte à sa pudeur. La plus jeune des Asaara était pudique encore et plutôt innocente, elle ne connaissait rien de tout ce qui était en lien avec la luxure, et elle attendait qu'une chose : que Tali finisse d'enfiler sa nuisette. Une fois fait, Tali lui explique que Fuu se doute déjà de pourquoi elle se trouve ici, et c'est vrai que la blanche sait qu'elle est ici pour rompre sa solitude, pas pour devenir comme elle ... et puis, peut-être que la corruption se passe dans l'autre camp. La blonde accepte de la laisser se servir à boire, ce que fait Fuu après son entraînement, se contentant d'eau fraîche pour reprendre un peu de force alors qu'elle aussi la sueur perle sur le sol sableux.

- Je dois avouer qu'avoir un peu de compagnie me ferait un peu de bien ...

Elle se tourne ensuite vers la salle de bain, Tali vient de prendre un bain, elle peut en profiter pour faire de même, mais contrairement à l'Asaara, elle, qui est pudique, prend directement sa nuisette et sa serviette pour y allez se laver. Elle profite de ce moment intime pour regarder le collier que lui a envoyé Riku, un magnifique collier blanc, elle savait qu'elle n'était pas seule au fond, mais elle voulait un peu de compagnie physique ... et puis, Tali se montre plus gentille qu'elle ne le pensait, donc aucunes raisons de venir se plaindre.

Fuu finit de se débarrasser à son tour de la saleté et de la sueur qui colle à sa peau, avant de revenir une fois séchée et la nuisette enfiler. Une nuisette noir, aussi légère que celle de Tali, c'était la meilleure tenue pour dormir après tout. Elle finit de se sécher les cheveux en rejoignant Tali, l'observant avec ces yeux citrines se poser sur un large lit alors que, visiblement, elle n'avait aucun autre endroit pour se poser elle.

- Il n'y a qu'un seul lit ... ça veut dire qu'on doit partager celui-là ?

Même si dormir en compagnie de quelqu'un ne lui plaît pas énormément, dormir à même le sable n'est pas envisageable, surtout si elle veut passer une bonne nuit et ne pas ressembler à un zombie le lendemain.

_________________
Lutte entre les ténèbres et la lumière [PV: Tali] 1560052146-asaarasigna
Merci à mouton pour le kit o/
♫ Thème ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6652-les-eaux-ont-beau-couler-dans-tous-les-sens-le-sable-restera-toujours-au-fond-presentation-asaara-fuu-terminee#55560

Lutte entre les ténèbres et la lumière [PV: Tali] Empty
Ven 28 Juin 2019 - 20:06
C'était donc ça d'avoir un enfant? D'avoir une version courte sur patte imitant ses faits et gestes sans pour que ce soit exactement pareil? L'instinct maternel était totalement absent de l'esprit de l'Asaara. Haussant les épaules, la situation était relativement risible et amusante pour la majorité des gens, pourtant Tali ne semblait pas particulièrement amusée par la situation. Laissant sa cousine agir et venir à sa façon, tandis que pour sa part elle continuait de tirer sur sa cigarette sur le lit relativement large et grand. Cette gamine était intéressante, mais l'absence de repères pouvait peser plus que son interlocutrice l'avouerait, après tout perdre ses parents et se confronter directement au monde réel, sans soutient ni cocon protecteur, c'était jeter dans des sables mouvants un non initié, tout le monde n'avait pas eu la chance, ou le malheur d'être aussi strictement entraîné à réprimer ses émotions, et la plupart de ses opinions depuis l'enfance. Ce que redoutait Tali, c'était que son modèle soit corrompu, transfiguré aux yeux de Fuu, que l'adolescente détourne les propos et la proposition initiale de sa cousine pour quelque chose de plus si ce n'était amical appelons ça familial. Les liens sociaux importaient peu, mais l'assimilatrice avait un rôle à jouer et visiblement se la mettre dans la poche passait par cette étape. Délaisser le côté rigide et froid, pour tenter avec moins de franchise et plus, et plus de paillettes et de comptines d'amadouer la jeune Asaara. Parée à toute situation, sauf à celle ci. Mais après tout rien n'était impossible à qui voulait bien sacrifier des choses en contrepartie d'une montée en puissance.

-Prend le lit, ton âge et ton corps ont plus besoin de confort que moi.

Se levant sans montrer signe de colère ou d'impatience, et ignorant la déduction relativement simpliste mais qui semblait visiblement gênée sa cousine, Tali délaissa son propre lit pour s'asseoir contre le sol en croisant les jambes et méditer de nouveau. Une nuit blanche de plus ou de moins, le corps avait des limites qui étaient présentes pour être repoussés. Tout était une question de volonté, et de détermination. Et la balafrée excellait dans ce domaine, sa douche lui avait procuré assez de repos pour la journée et si la gamine désirait occuper tout son espace vital après tout pourquoi pas. Tant qu'elle pouvait la garder à l’œil et la surveiller, elle lui avait mit le grappin dessus la première, personne ne détournerait l'adolescente de sa propre éducation. En revanche, en revanche son hospitalité n'excluait pas le fait de fixer ses propres règles, si elle n'avait pas imposé de réveil ou de règles spécifiques, dormir la lumière allumée ne lui était pas venu à l'esprit depuis qu'elle avait trois ans. Hors de question de régresser pour cette adolescente.

-Tu ne dors pas la lumière allumée Asaara?

Histoire de prendre la température, c'est vrai maintenant qu'on entrait dans le vif du sujet que Tali ne savait rien des besoins de sa cousine, pour le moment la collaboration se limitait aux combats et à la dureté de la vie dans le désert. Mais ici, ou la sécurité et une sensation plus décontracté prenaient le pas, il était désormais évident que cette adolescente qui jouait les durs, Tali n'en savait rien de plus. Tant qu'elle était propre et qu'elle ne ronflait pas, si l'hygiène suivait tout irait bien. En espérant que la perte de ses parents et sa situation d'orpheline ne vienne pas la hanter et justifier le fait, justifier des caprices que pouvait autoriser ou non son aînée. Cela semblait maintenant plus compliquer de s'occuper d'un autre être vivant, du moins de concilier ses propres règles avec son invité que de combattre des mercenaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lutte entre les ténèbres et la lumière [PV: Tali] Empty
Ven 28 Juin 2019 - 21:36
Lorsque Fuu demande si elles doivent dormir dans le même lit, Tali se lève, décidant de laisser le seul meuble confortable à la jeune fille. L'assimilatrice se voulu sur le coup pour avoir extirper sans le vouloir la manipulatrice de sable de sa seule zone de confort, mais refuser sa décision serait insultant pour elle, donc elle grimpe sur le lit qui est bien trop large pour une jeune fille de son âge et de son gabarit, on pouvait facilement mettre cinq personnes comme elle dessus et faire en sortir qu'il y a encore de la place pour y rajouter des coussins et des peluches. Cela ne dérangeait pas Fuu de partager cet espace avec Tali, elle était silencieuse et tant qu'elle avait de quoi dormir, la demoiselle était contente.

- Merci.

Elle s'allonge sur le lit, même en étant au centre, Tali pouvait facilement se rajouter sans problème. Enfin, elle attrape un des coussins présents sur le lit, la serrant contre elle comme si c'était une peluche, testant la moelleusité du coussin, avant de se pose coucher en gardant l'oreiller dans ses bras, observant Tali qui s'est mise par terre à méditer. Elle aurait pu se mettre sur un canapé, mais elle n'en voyait pas dans cette maison. Puis, sa cousine prend la parole en lui demandant si elle dort la lumière ouverte, la petite fille au teint mât cligne des yeux. Certes, elle était jeune, mais pas autant au point d'avoir peur d'une chose naturelle qu'est la nuit.

- Non, pas besoin, pourquoi cette question ?

Gardant toujours ce coussin dans ses bras, elle observe son aîné en train de s'asseoir par terre, se remémorant des cicatrices présentes sur son corps. Elle ignore quelle est la vie qu'elle a vécu avant, mais elle a remarqué que son corps semble être marqué par des preuves de nombreux combats plutôt violents. La blanche se demandait tout de même d'où venait ces marques, car même une blessure si légère soit-elle a une histoire derrière.

- Comment tu t'ais fait ces cicatrices Tali ?

Elle n'espérait pas forcément une réponse, mais au moins, ça lui fera en quelque sorte une histoire avant de dormir. Et puis, c'est mieux de connaître celle avec qui on partage le même lieu de vie maintenant.

_________________
Lutte entre les ténèbres et la lumière [PV: Tali] 1560052146-asaarasigna
Merci à mouton pour le kit o/
♫ Thème ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6652-les-eaux-ont-beau-couler-dans-tous-les-sens-le-sable-restera-toujours-au-fond-presentation-asaara-fuu-terminee#55560

Lutte entre les ténèbres et la lumière [PV: Tali] Empty
Lun 1 Juil 2019 - 19:23
-Parce que je te connais pas, tout comme tu ne me connais pas. Et qu'après un traumatisme, il aurait été normal que tu aies des frayeurs nocturnes. Tu n'as pas eu le même mode de vie que moi, t'endurcir en changeant subitement de quotidien et de vie peut laisser des séquelles. Et avec le temps, il sera trop tard pour les effacer. Nous partageons désormais nos vies et mon habitat, et si je n'ai aucune peine à te pousser à te donner au maximum, j'ai apprit que ménager n'était pas forcément synonyme de faiblesse.

La question de sa cadette lui arrache un rictus mauvais, elle s'étire, faisant craquer ses articulations avant de se lever et de faire tomber son haut jusqu'à ses hanches. Se retournant de trois quart, son regard froid redevenant aussi distant qu'auparavant. La curiosité n'a rien de bon, et fouiller dans le passé de l'Asaara n'augure généralement rien de bon, puis aussi vite que le dédain était apparu Tali se retourne passant une main sur son visage balafré et lorsque de nouveau ses iris se posent sur sa cadette, la lueur de folie et la distance a disparu laissant place à la même tentative de bienveillance qui apparaissait péniblement sur son visage. Raconter son passé et les circonstances de ses cicatrices? Elle craque une cigarette, lève les yeux au ciel et se passe une main dans la chevelure à l'arrière de son crane. L'air légèrement gênée qu'attends donc cette enfant d'elle? Elle se pose au rebord de sa fenêtre observant le désert, sa bénédiction et ses malédictions.

-Chacune de ces cicatrices raconte une histoire Fuu, et si nous y passerons la nuit. Tu te contenteras pour cette nuit d'un petit morceau. C'est mieux que rien non? Une histoire en échange de ton sommeil, avons-nous un marché jeune fille?

Elle tire sur sa cigarette et pose son postérieur sur le bord du large lit, l'ambiance redevient tendu et lourde un moment et en expirant la nicotine de ses poumons viciés, un ange passe sur son visage. Puis la détermination revient dans son regard tandis qu'elle finit de descendre la bouteille d'alcool bon marché. Cette gamine ne lui réveille rien de bien en elle, la lâcheté et la faiblesse reviennent au galops quand on tente de les chasser, pourtant, pourtant elle doit protéger cet enfant, la gamine est la promesse d'un avenir radieux. Entre deux choix, des possibilités infinies et pourtant il faut prendre une décision maintenant, sa main droite passe une main dans la chevelure de Fuu qu'elle frotte sans cacher son sourire en coin. Saleté de curieuse, un jour cet attachement qu'elle se refuse à voir naître pourrait lui coûter cher. Mais maintenant, maintenant elle peut gagner sa confiance.

-Depuis que je fais trois pommes, depuis que j'ai connu cinq hivers sous le soleil ardent de notre pays, chaque année je passais une ou plusieurs épreuves. Dormir seul dans le désert, apprendre à retrouver son chemin les yeux bandés, se confronter aux dangers alors que je n'avais pas encore apprit à compter entièrement. Forcément, les manques d'aptitudes au début laisse des petites cicatrices mais celles que tu vois ici sont destinés à finir en tatouages quand j'aurai prit des galons. Je ne te raconterai pas celle sur mon visage, pas ce soir, je n'ai pas...le cœur à le faire et la journée fut déjà assez lourde comme ça non? En revanche, petite curieuse, je peux te raconter comment j'ai faillit en apéritif pour un groupe de coyotes affamés et probablement enragés. J'avais quoi, dix ans?

Et en commençant à raconter l'histoire, avec les bonnes intonations elle montre la cicatrice sur son flanc droit, en vérité il y en a plusieurs au même endroit mais au fils du temps elles ont fusionnés pour en former une relativement bien conservée. Remontant le long de son dos et serpentant légèrement, les restes d'une soirée qui a bien finit l'envoyer rejoindre les dunes ancestrales. Et elle était plus jeune que sa cousine à ce moment là.

Deux mondes opposés et cohabitant désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lutte entre les ténèbres et la lumière [PV: Tali] Empty
Lun 1 Juil 2019 - 21:26
Avoir des frayeurs nocturnes ? Fuu n'y a jamais pensé, elle a toujours réussi à dormir les poings fermés. C'est vrai qu'on lui a dit qu'elle pleurait de temps en temps en dormant, mais pour dormir, jamais elle a eu besoin d'allumer une quelconque lumière. De toute manière, elle n'a jamais pu faire une quelconque lumière, les lucioles sont rares ici malheureusement, et l'électricité n'est pas courante, voire inexistante en fait à cette époque. Quand aux bougies tout ça, les lumières émises ne sont pas assez forte pour être rassurante. Mais Tali voulait maintenant qu'elle partage le même quotidien qu'elle, qu'elle ait une vie plus dure que la douce vie qu'elle menait. En parlant d'elle ... Tali, suite à la demande de Fuu, retire son haut pour qu'il atteigne ses hanches, laissant tout le loisir à l'assimilatrice curieuse de regarder les blessures de la manipulatrice de sable.

Bien que rosissant en voyant la peau pâle de la demoiselle très près d'elle, elle est curieuse de voir comment elle se trouve avec toutes ces cicatrices. Comme elle l'a dit, chaque cicatrice a une histoire, et Fuu a bien envie de savoir ce qu'elle cache, même si ça ne doit pas être des choses fameuses. Elle lui propose donc un marché, une histoire, pour une nuit de sommeil, ce marché lui semble équitable. Elle la regarde donc, se mettant assise en gardant l'oreiller dans ses bras, croisant son regard avec le sien.

- Très bien, on fait comme ça.

Elle écoute donc Tali, observant la cicatrice du jour. L'Asaara lui raconte qu'elle a été entraînée très intensivement depuis qu'elle est haute de trois pommes et qu'elle avait dans les alentours de 5 ans, la jeune fille n'était donc peut-être pas encore conçu ou venait de naître, l'âge de Tali est encore un mystère. Elle est plus vieille, elle en est sûre, mais de combien ? Elle l'ignore ... enfin, elle lui raconte la terrible histoire d'une première cicatrice qu'elle s'est fait en se faisant jeter aux coyotes de Kaze, de terribles bestioles bien plus sournoise que dangereuse en soit, mais à 10 ans, on est une proie très facile pour ces prédateurs.

Elle semble en effet vivre une enfance où ses parents voyaient en elle non pas une jeune enfant, mais une future arme. Fuu n'est pas effrayée à vrai dire, elle est plus ... triste, très triste de voir que l'enfance de Tali n'est pas aussi douce que la sienne. La jeune fille vient pose délicatement sa main sur la cicatrice en question, comme pour la soigner ou la soulager, presque la réconcilier avec cette histoire qui semble horrible à vivre. Elle se couche, gardant ce petit contact contre la peau pâle de Tali, puis vient commencer à dormir, toujours en serrant son coussin contre elle. Elle avait eu son histoire, donc elle pouvait dormir tranquillement.

_________________
Lutte entre les ténèbres et la lumière [PV: Tali] 1560052146-asaarasigna
Merci à mouton pour le kit o/
♫ Thème ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6652-les-eaux-ont-beau-couler-dans-tous-les-sens-le-sable-restera-toujours-au-fond-presentation-asaara-fuu-terminee#55560

Lutte entre les ténèbres et la lumière [PV: Tali] Empty
Sam 6 Juil 2019 - 10:04
Un, deux et trois. Recommencer, encore et toujours la série de pompes sous le désert déjà à son zénith et écrasant toute tentative de vie, maintenir une forme physique dans cet enfer jaune, ne faire qu'un avec les dunes et sentir sous la chaleur les formes de vies primaires, la faune aussi dangereuse que la nature omniprésente à l'horizon. Transpirer, être debout depuis l'aube à guetter l'apparition de l'astre solaire tout puissant, méditant sur sa condition et sur les démarches à suivre. Grimper au plus vite sur l'échelle de la force, activer la seconde ? Et si aujourd'hui marquait le début de cette vie, maintenant que la pureté savait que cette gamine n'était rien de plus qu'une enfant tentant de l'imiter devait-elle revoir son jugement? Pas nécessairement, elle n'avait jamais fait de cadeau à quiconque pourquoi commencer aujourd'hui? Tout ceci l'ennuyait au plus haut point, de devoir se trouver soudainement en charge d'une adolescente cachant sous une apparence et des démarches d'adultes, en vérité une tendresse et une gentillesse qui l'ennuyait. Qu'importe, se relevant et s'inclinant sur le sable, bénissant le désert et le remerciant de prendre soin des siens et de son clan, Tali se laissa sombrer dans les dunes, s'enfouir dans son environnement pour mieux resurgir parmi les vivants.

Laisser dormir Fuu, était-ce une preuve de faiblesse ou bien autre chose. Changer n'était pas à l'ordre du jour mais imposer subitement le même rythme de vie à sa cadette était stupide, Fuu avait besoin de temps et insistait pour ne pas suivre le même chemin que son aînée, alors Tali faisait comme elle l'entendait. Rentrant dans le domaine clanique, le regard dur et le pas ferme se dirigeant jusqu'à son habitation, observant un instant l'enfant dormir avec le coussin et se souvenant de la main qui s'était posée sur sa cicatrice. Cette naïveté l'énervait, mais elle ne pouvait rien y faire. La patience serait son alliée autant que son ennemi le plus redoutable, se douchant sous une eau froide et revitalisante pour s'habiller et d'allumer une cigarette, tirant sur le cône de tabac pour se poser sur le rebord du lit. Passant une main sur le front de Fuu pour vérifier simplement si cette jeune insolente n'avait pas chopée la crève, Tali haussa les épaules et laissa son regard vagabonder un instant à travers la fenêtre de sa chambre. Puis lorsqu'elle estima que Fuu avait suffisamment dormi et même si il était encore relativement tôt, elle toussa légèrement pour provoquer le réveil de l'autre, puis la patience la quittant peu à peu elle passa une main sur le pied droit de l'assimilatrice pour la chatouiller et ainsi la réveiller. Ce n'était nullement attendrissant il fallait simplement la tirer de sa torpeur de manière efficace. C'était la solution qui se présentait directement à elle.

-Debout Fuu, aujourd'hui commence le dernier jour du reste de ta vie.

Et Tali alla s'installer sur le rebord de sa fenêtre, laissant l'autre se changer et se laver rapidement avant de se diriger vers la porte. Le repos était terminé, désormais elles suivraient toute deux un rythme si il n'était pas intense, régulier pour provoquer des changements au plus vite non seulement sur leurs corps mais sur leurs propre capacité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lutte entre les ténèbres et la lumière [PV: Tali] Empty
Dim 7 Juil 2019 - 18:58
Fuu se réveille, combien de temps elle a dormi ? Elle l'ignore, tout ce qu'elle voit à son réveil, c'est Tali, le visage fatigué, malgré sa résistance pour montrer l'inverse, en train de se place après s'être raclé la gorge pour la réveiller. Ce réveil est doux d'ailleurs, étrangement, même si les mains de sa cousine viennent se glisser sur ses pieds pour venir la chatouiller, ce qui a pour effet de vite rentrer ce pied victime de cette torture dans la couette, faisant assoir l'assimilatrice pour faire face à sa cousine, tournant légèrement la tête en se frottant un peu les yeux pour la regarder dans le blanc de ses yeux argentés. Elle l'entend aussi dire que ce jour sera le dernier de sa vie, elle l'observe, pensait-elle vraiment la faire changer si brutalement ?

- Si tu le dis ...

Elle sort de son lit, lâchant le coussin pour venir se diriger vers la salle de bain, retirant sa nuisette et ses sous-vêtements pour venir retirer tous les conséquences d'une nuit pas trop fraîche de Kaze. Elle a beaucoup transpirer pendant son sommeil, même si son besoin le plus primaire fut surtout celui de boire de l'eau, mais elle veut d'abord paraître propre avant de se présenter devant Tali. Une fois lavée, elle s'habille avec sa tenue habituelle, sa robe noir sur laquelle elle met une cape de la même couleur recouvrant ses bras. Elle sort de la salle de bain une fois habillée, puis se sert un peu d'eau.

Son déjeuner se composera de quelques fruits, sans plus, pas de quoi remplir le ventre, mais assez pour tenir jusqu'au prochain. Elle s'approche ensuite de sa cousine, l'observant avec ces yeux citrines en train de regarder par la fenêtre. Elle constate qu'elle n'est pas au mieux de sa forme, sa nuit a dû être mouvementée pour paraître ainsi.

- Tu sembles fatiguée Tali, tu ne veux pas dormir ?

Ce serait dommage que sa camarade s'écroule de fatigue dès la première séance d'entraînement, n'est-ce pas ? L'assimilatrice pensait un peu à la santé de sa cousine, elle n'a pas envie que quelque chose de grave arrive.


_________________
Lutte entre les ténèbres et la lumière [PV: Tali] 1560052146-asaarasigna
Merci à mouton pour le kit o/
♫ Thème ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6652-les-eaux-ont-beau-couler-dans-tous-les-sens-le-sable-restera-toujours-au-fond-presentation-asaara-fuu-terminee#55560

Lutte entre les ténèbres et la lumière [PV: Tali] Empty
Sam 13 Juil 2019 - 21:29
-Dormir? Qui doit veiller sur l'autre n'inverse donc pas les rôles. J'ai dormi comme tous les jours, dormir trop mène à la débauche et à la flegme. Alors que, alors que fatigué et sur ses réserves le corps donne le maximum car il est poussé à bout.

S'inquiétait elle pour elle? S'attacher aussi rapidement, ou bien au contraire était-ce un jugement pour lui faire comprendre qu'elle ne paraissait pas au sommet de sa forme. L'Asaara haussa les épaules, laissant son interlocutrice et cousine se laver rapidement et se réveiller tandis qu'au contraire Tali s'allongeait légèrement observant par la fenêtre le désert et l'horizon. Tirant sur sa cigarette, finissant de boire la flasque d'alcool traînant au sol, dormir. Non faire preuve de faiblesse devant celle à qui au contraire elle voulait montrer le chemin de la dureté et de la détermination. Et pourtant, pourtant les doutes incessants et les tentatives de changement sur la pureté en personne affectait nullement l'aînée des deux Asaaras. Cette petite idiote, Tali n'arrivait pas à la définir clairement. Les émotions revenaient presque aussi doucement que la désagréable sensation de pas réellement mener la danse dans cette relation naissante, elle le savait déjà depuis un moment. Oui Tali était au courant, Fuu ne suivait pas les mêmes logiques, et directives que le voulait son aînée et peut-être avait-elle en tête de montrer à son aînée que finalement sa manière de fonctionner marchait aussi. Mais celle qui gagnerait cette petite prise de tête et d'égo, à quoi cela conduirait Tali dirigerait toujours, c'était ce qu'elle avait sous-entendue en invitant à loger chez elle sa cadette.

Mais le temps semblait subitement s'allonger, son regard se dirigea vers le plafond, ses pupilles se fermèrent un instant et la prochaine chose qu'elle savait. C'était qu'elle était déjà entrain de filer vers un sommeil profond. Non elle ne dormait pas, elle méditait c'était tout à fait différent, et sa position se changea dans une ultime preuve de ce qu'elle avançait, pourtant en s'approchant un peu la différence était tout à fait notable. Son mégo elle l'écrasa, sa dernière action avant de sombrer dans un sommeil relativement profond. L'alcool dès le matin n'aidait pas, mais après tout qu'importait.

-Je ne dors...pas...

Et Fuu avait intérêt à rester dans le droit chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lutte entre les ténèbres et la lumière [PV: Tali] Empty
Dim 14 Juil 2019 - 20:05
Les paroles que Tali prononcent pour dire que Fuu a tord ne lui semblent pas très pertinents, rester au bord de la fatigue pour que son corps atteigne son plein potentiel, voilà une excuse qui est certainement la plus stupide qui soit. Un corps reposé est bien plus performant qu'un corps fatigué, cela va de soit, sans repos, le corps ne fonctionne plus, le cerveau bug, les réflexes s’alourdissent, et on aura l'impression de marcher et fonctionner au ralenti, avant que le corps finisse par s'effondrer de lui-même. La volonté suffit à surpasser les limites du corps, mais un corps fatigué ne franchira pas non plus l'impossible, et en voyant son aînée regarder le plafond, elle sait que la prochaine fois qu'elle tournera de l'oeil, ce sera pour sombrer dans un profond sommeil.

Et elle a raison, Fuu regardait Tali tenter de faire paraître sa chute dans les bras de morphée pour de la méditation, mais en s'approchant, l'assimilatrice le voit qu'il s'agit ici que du bluff. Elle dort bel et bien, l'assimilatrice sourit, puis commence à se place derrière elle. Après avoir vérifié qu'elle dormait bien, elle lui attrape quelques mèches de cheveux, puis elle commence à les mouvoirs pour former une tresse. Elle aimait faire ça avec sa mère, et avoir une tête à coiffer lui permet de pouvoir le refaire, même si ce ne sera que temporaire. Elle sourit, puis attache cette tresse avec un élastique possédant comme décoration un nœud papillon rouge.

Elle observe ensuite Tali, qu'elle était belle les cheveux tressés, elle en serait presque morte de jalousie. Fouillant dans ses affaires, elle trouve quelques peluches qu'elle amasse en masse. Elle commence à en placer une, puis une autre, puis encore une autre pour qu'au final, la chambre ressemble à une chambre d'enfant. Elle est plutôt contente du résultat maintenant.

Puis, elle déshabille Tali pour lui mettre une robe qu'avait sa mère pour dormir, une robe légère de couleur verte, très fin, bien que ça lui donnait l'impression qu'elle était une princesse, c'était pour éviter qu'elle tombe malade en dormant, puis vient la soulever doucement à l'aide de sa forme assimilé, de manière si doux qu'elle ne se réveille pas, pour venir ensuite la poser sur le lit. Elle observe ensuite les peluches qu'elle a, voit qu'il y a une peluche dans son coin qui n'est pas placé, puis elle finit par la glisser dans ses bras, pour qu'elle ait un peu de compagnie pour dormir.

Et enfin, après un baiser sur le front, lui souhaitant bonne nuit dans un murmure, elle sort pour s'entraîner. Après tout, elle, elle s'est reposée, donc elle peut avoir le luxe de s'entraîner.

_________________
Lutte entre les ténèbres et la lumière [PV: Tali] 1560052146-asaarasigna
Merci à mouton pour le kit o/
♫ Thème ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6652-les-eaux-ont-beau-couler-dans-tous-les-sens-le-sable-restera-toujours-au-fond-presentation-asaara-fuu-terminee#55560

Lutte entre les ténèbres et la lumière [PV: Tali] Empty
Mer 17 Juil 2019 - 20:45
Se venger.

Lorsqu'elle ouvrit les yeux, lorsque la figure de la protectrice du désert se leva la désagréable sensation d'être à l'étroit. De tenter de s'étirer mais de sentir ses membres ne pas pouvoir se mouvoir comme à son habitude, et la vision floue qui devient de plus en plus limpide. A son plus grand damne, l'impression d'être dans un cauchemar, dans son propre enfer qui semblait prendre vie alors que son regard se posait sur son lit et ce qu'elle portait. Elle avait surement périe dans sa méditation, ou alors elle avait atteinte un autre niveau de méditation car elle ne se souvenait pas de porter et d'avoir recouvert son lit d'enfantillages. Une cigarette, chercher ses clopes et s'en claquer une alors qu'une main tremblante se pose dans sa chevelure, un crie si fin qu'il manque de briser les vitres. Rien ne semble être pareil, rien qu'elle ne reconnaisse. Comment est-ce possible, sa dernière vision? Une séance d'entraînements et l'attente de sa cousine, d'ailleurs ou était-elle cette maudite gamine. Minute, minute papillon, n'était-ce pas l'assimilateur qui d'habitude mangeait de ce pain là? Dans sa main gauche, une peluche, Tali grogne et sa colère vint soudainement emporter ses propos et ses pensées. Elle se déchaîne, enchaînant injures et insultes à un rythme effrayant sans pour autant se lever ni faire quoi que ce soit. Cette imbécile.

Cette petite sotte s'était payée sa tête, elle avait fait de la figure droite et sévère de l'Asaara une poupée à l'apparence humaine. Elle l'avait défigurée, autant que sa balafre et ses cicatrices changeant ce qui la désignait, ce qui était sa marque de fabrique pour la reconstruire dans son sommeil. Dans un moment de faiblesse, Tali avait baissée sa garde et Fuu en avait profitée. D'un côté la pureté devait se réjouir, enfin cette idiote passait à l'action et montrait qu'elle en avait, mais de l'autre une colère sourde et un feu impossible à éteindre. On ne jouait pas avec son corps, on ne jouait pas avec son apparence. D'ou sortait d'ailleurs cette robe? La question amenait un début de réponse, peut-être glauque et triste d'un autre côté. Fuu se reconstruisait une figure familiale, vivait-elle dans le dénie? Pourtant, pourtant Tali l'avait prévenue que grandir et enfouir ce drame ne changerait rien. Mais faire de sa propre personne, un substitue était-ce la bonne solution? Putain, attrapant une flasque d'alcool la buvant cul sec contrastant avec son apparence angélique et innocente. Fuu pouvait changer son physique, mais le fond restait le même. Quoi que, si elle devait être honnête ce n'était pas exactement la vérité, Tali se sentait légèrement différente depuis sa rencontre avec cette Asaara. Impossible encore d'émettre un jugement définitif et d edire si c'était bien ou non.

Fumant clopes sur clopes et s'observant dans un reflet de la fenêtre avec dédain et dégoût, passant la peluche contre son torse et serrant sans jamais vouloir la faire exploser, que faire. Elle devait apprendre à Fuu le respect et à ne pas dépasser les normes, mais après tout sa cadette était partie s’entraîner non? Ce cas était épineux, des solutions miracles inexistantes. Le monde était sombre et plein de dangers, mais même Tali dont les remontrances et la sévérité marquait ses pas, son sillon, ne pouvait pas complètement défouler sa colère contre cette gamine, adolescente titubant entre manque de repères et tentative de remplacement des parents défunts. Elle attendit donc que Fuu rentre, croisant les jambes, la peluche toujours contre son torse mais le regard froid fixant la porte d'entrée. Soufflant des ronds de fumée, finissant doucement sa flasque, elle ne donnerait pas ce que voudrait Fuu. Pas exactement, pas si facilement mais elle avait déjà une piste à explorer, lorsque la porte s'ouvrit elle ne pipa mot laissant l'autre rentrer.

-Dit moi Fuu, as-tu perdue goût à la vie?

Un sourire carnassier sur son visage, mais aucun geste ni présages d'une colère grondante. L'ambiance froide, l'aura mauvaise s'émanant de sa personne en total désaccord avec le physique que lui avait confectionnée sa cousine. Finalement elle se leva, la peluche dans sa main gauche, arrivant à hauteur de son interlocutrice. Baissant légèrement sa carcasse, fixant droit dans les yeux l'Asaara, puis son bras se leva en direction de sa tête, mais la violence ne fut pas la suite logique. La main se posa un instant, une fraction de secondes sur la joue de sa cadette avant de se poser sur sa chevelure.

-Cherchais-tu à me tester Asaara?

Se baisser et murmurer.

-Je crois que j'ai peut-être abusée sur mon 'thé'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lutte entre les ténèbres et la lumière [PV: Tali] Empty
Jeu 18 Juil 2019 - 0:40
Sous le désert infini de Kaze, Fuu s’entraîne, apprenant depuis ce phénomène à maîtriser sa nature assimilatrice, c'était dur, très dur de devoir passer à de la manipulation de sable à carrément la création, il y a un fossé qui sépare les deux disciplines, un fossé qu'elle devait comblé du mieux qu'elle pouvait. Tali aurait pu lui être utile à ce moment-là, mais cette dernière s'est assoupie, elle ne pouvait donc pas compter sur la forme de sa partenaire, de toute manière, elle ne pouvait pas être utile, elle ne comprenait pas son nouveau "don". La fille du désert ne pouvait donc que compter sur elle-même pour apprendre à manipuler son nouveau pouvoir. Certes, elle en connaissait les "bases", pouvant s'assimiler dans sa globalité, mais elle sait qu'elle pouvait faire plus, qu'elle pouvait manipuler le sable provenant de son corps, y former des choses qu'elle pouvait faire à distance, mais désormais, tout devait partir de lui, de son petit et maigre corps contenant assez de sable cependant pour former un deuxième désert.

Après un dur entraînement, pas aussi intense qu'un entrainement de Tali, mais assez pour qu'elle commence à transpirer à grosses gouttes, elle se dirige vers la maison de l'Asaara. Fuu commence à se dire si cela était une bonne idée d'avoir profiter du sommeil de Tali pour l'habiller comme ... comme une princesse en fait. Elle ne voulait pas tenter de faire de l'Asaara une nouvelle figure maternelle auquel elle pouvait se confier, mais tenter de lui faire vivre une vraie enfance, elle voulait lui faire expérimenter ce que c'était qu'une vraie vie, mettre un peu de douceur dans sa vie en quelques sortes, mais a-t-elle fait le bon choix de l'habiller de la sorte ? De l'emmener dans son lit avec une montagne de peluches autour ?

Elle rentre, prête à croiser le regarde froid de Tali, à se confronter à une ambiance glaciale, voir à se prendre des coups. C'est finalement une Asaara bourrée, tenant une peluche dans la main, qu'elle revoit en revenant chez elle. Une Tali qui semble vouloir être agressive, mais finalement, elle se montre étrangement ... affective avec elle, passant sa main sur sa joue, puis sur sa tête.

- Désolé, je voulais ... te montrer un peu ce que ça faisait d'être doux avec toi ...

Elle s'approche d'elle qui s'est accroupie, puis vient l'enlacer un court instant dans ses bras, passant ses mains autour de son cou pour venir la rapprocher un peu plus d'elle, passant sa main dans sa nouvelle chevelure.

- J'ignorais que ça te mettrais dans cet état, je ne le referais plus.

Elle finit par la relâcher après lui avoir dénouée cette natte qu'elle lui a fait, les cheveux de Tali reprenant leur aspect lisse et long, recouvrant ses larges épaules. La pauvre était ivre, et donc toujours pas en état de s'entraîner dignement avec elle ...

_________________
Lutte entre les ténèbres et la lumière [PV: Tali] 1560052146-asaarasigna
Merci à mouton pour le kit o/
♫ Thème ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6652-les-eaux-ont-beau-couler-dans-tous-les-sens-le-sable-restera-toujours-au-fond-presentation-asaara-fuu-terminee#55560

Lutte entre les ténèbres et la lumière [PV: Tali]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Kaze no Kuni, Pays du Vent
Sauter vers: