Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Retrouvailles


Retrouvailles Empty
Mer 3 Juil 2019 - 20:59
Kumo no kuni
Quelques minutes après avoir découvert les tracts

Le vent de la révolte venait de se lever. Alors certes, il n’y avait rien de concret, mais on sentait que l’étincelle était arrivée. L’acte qui avait été effectué cette nuit représentait sûrement la première étape d’un plan de plusieurs couches. Mais surtout, bien qu’immatériel et sans réelle conséquence immédiate, cet acte représentait une vraie avancée pour chacun. Car bien qu’ils refusent de s’y résoudre, chaque âme vivante de Kumo sera impactée d’une façon ou d’une autre.

Les fervents défenseurs de Kumo, ayant refusé de plier le genou verront en cet acte un signe d’espoir. Savoir qu’ils n’étaient pas seuls, et que certains osaient aussi se dresser,- ou du moins s’affirmer-, face à l’Empire du Feu. Ils n’étaient plus seuls, et peut être, certains s’affirmeront alors avec plus de vigueur. De l’autre côté, les partisans de l’Empire du Feu seraient désormais beaucoup plus sur leurs gardes. Plus méfiants envers les anciens Kumojins. Car ils se doutaient que l’étincelle venait principalement des oppressés…

Et ils avaient raison.

- - -

Le jeune garçon avançait dans les rues, les mains dans les poches, profitant du soleil qui venait lui caresser le dos. L’aiguille de sa montre avait déjà bien tourné depuis qu’il avait découvert la première affiche, et pourtant, tout ce qu’il entendait parlait de ces tracts. Hiko gardait son avis pour lui, il ne voulait pas se mêler aux discussions de comptoir sous peine de se voir catalogué comme un de ces « Rebelles ». Enfin, ils n’avaient rien prouvé pour le moment… Tout ce qu’ils avaient fait, c’était répandre la confusion… Et peut-être créer le doute.

Ses pas le menèrent alors jusqu’à un parc se trouvant légèrement excentré du centre-ville. L’agitation était beaucoup moins intense ici, et on y croisant peu de passants. Malgré le fait que la journée soit relativement belle, il faisait encore un peu frais suite à l’orage qui s’était abattu sur Kumo la veille au soir. Mais ça n’arrêtait pas notre jeune héros à la chevelure blanche qui s’avança dans ce petit endroit de Nature en plein centre du village.

Et alors que ses pas l’amenaient vers le centre du parc, ce fut à ce moment qu’il le vit. Lui, son frère. Pas son frère de sang. Non, lui il voulait encore moins le voir. Non, il s’agissait d’Ayanokoji. Celui qui lui ressemblait tant. Aussi bien physiquement que dans l’état d’esprit, les deux gamins se ressemblaient comme deux gouttes d’eau. Mais depuis qu’Hiko avait décidé de rejoindre l’Empire, ils s’étaient perdus de vue. Choisissant chacun un chemin bien différent. Ils s’étaient même battus dernièrement, laissant parler la rage qui les rongeait plutôt que leurs cerveaux. Mais au final, chacun avait pu se rendre compte des remords et de la tristesse de l’autre…

Et c’était exactement pour cela qu’Hiko hésitait à avancer un peu plus dans le parc. Son ami était assis, à regarder une des affiches qui était accrochée à un arbre non loin. Il ne semblait pas avoir remarqué la présence du Sairyo. C’est pour cela que ce dernier fit bien attention à ne pas faire de bruit, pour ne pas l’effrayer, et lorsqu’il fut à côté de lui, il s’assit simplement sur le banc.

Regardant à son tour l’affiche placcardée sur le tronc, Hiko se permit ces quelques paroles.

- Une annonce surprenante… Pas vrai ?
Vraiment ?

_________________
Retrouvailles 1563121035-signahikoko2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee

Retrouvailles Empty
Sam 6 Juil 2019 - 17:35
Et voilà, je m'en étais foutu partout. Sérieusement je n'étais pas capable de manger une glace correctement ! J'étais sûr d'avoir encore des remarques une fois rentré le soir « Gnagnagnagna, tu ne sais pas manger, tu rentres le soir dégueulasse et c'est moi qui doit nettoyer. Lorsque tu pars en mission, c'est pareil, c'est le bazar, tout le temps.  ». Mon oncle était plutôt cool dans son genre hein mais disons qu'il était un peu chiant avec ce genre de trucs ! Je m'essuyais alors pour continuer à observer cette affiche, devant moi.

J'avais plutôt déliré avec les dessins et les phrases mais je ne me leurrais pas, je savais bien de quoi il s’agissait ! C'était une affiche pour un salon de chi-chat. C'était un nouveau truc importé en ville, on devait aspirer dans un tube et en ressortait de notre bouche : de la fumée. C'était pour ça qu'il y avait un nuage sur l'affiche... héhé ! Mais non bien sûr que je ne pensais pas à ça, c'était juste que j'avais encore déliré en imaginant des trucs improbables. Bien que je restais interrogatif, je savais de quoi ça parlait. L'envahisseur était concerné par ce morceau de papier, était-ce les débuts d'une forme de résistance ? Est-ce qu'il s'agissait d'un genre de journal, une presse écrite ? Baaah... j'avais beau retourné dans tous les sens le truc que je n'en saurais jamais la vérité...

Sauf si...

Et soudainement, une idée me traversa l'esprit.

C'était comme si tout à coup, je me retrouvais seul dans un paysage sombre et devant moi, restait l'affiche. C'était bizarre comme vision, comme sensation. J'avais l'impression d'avoir été téléporté dans un autre monde. Est-ce que c'était encore une blague des dieux ? J'avais l'impression d'être un peu leur souffre-douleur depuis ma naissance, c'était un peau très beaucoup gênant hein ! Ou alors, c'était juste moi, je délirais encore mais cette fois-ci, à propos d'un sujet bien sérieux.

La résistance, reprendre Kumo... devais-je en être ? Je voulais devenir fort, très fort pour venger Isasasa-chan, c'était clairement l'un de mes objectifs -en plus de vouloir accomplir mon serment auprès des villageois-. Mais... je ne m'en sentais pas capable, comment pourrais-je seulement aider le village alors que je n'avais pas été capable de le défendre ?! C'était la triste vérité hein, je m'étais fait explosé et en plus de ça, n'avais pas été capable de sauver mon copain. Je ne ferais que les ralentir, que les gêner dans leur quête de justice...

Soudainement, j'entendis la voix d'une personne, qui fait écho dans mon monde. Cette voix me ramena à moi et sur terre... Tournant délicatement la tête, je pus voir que cette voix n'était nulle autre que celle d'Hiko-kun. Les yeux grands écarquillés, je le fixais. Et avant même que je ne puisse lui répondre, un bout de ma glace me tomba encore sur le pantalon. Punaise, l'été c'était vraiment la galèèère !

« Et mince ! Je vais me faire défoncer encore, punaise... je ne suis pas douéééééé ! »

Presque énervé, je jetais la glace sur le sol, croisant les bras, comme si je voulais bouder.

Oops, j'avais oublié mais... il était là, mon copain !

« Euh... » ohoh bouleto.

Les joues rouges, je l'observais et repensais à ses mots. Je ne pus aussi m'empêcher de penser à notre affrontement. J'avais été trop loin... bien trop loin ! Il était sûrement temps de m'excuser, c'était vraiment la première chose qui me vint à l'esprit mais... ne sachant pas trop pourquoi, je voulus d'abord lui répondre. Il avait l'air... concentré, pensif... je ne voulais pas encore le déranger avec mes bêtises.

Tout comme lui, mon regard se tourna -à nouveau sur l'affiche-.

« Surprenante ? Peut-être... Qu'est-ce que tu en penses toi, comment tu vois la suite ? Fin... »

J'étais bêeeeeeete ! Il était devenu Teikokujin lui, ça annonçait donc pas de très bonnes nouvelles. Il serait la cible, dés à présent, des résistants ? Intérieurement, j'en criais.

« Fais gaffe à toi s'il te plaît hein ?! »

Oui oui, j'avais balancé ça alors que la dernière fois, j'avais voulu le tabasser ! Ça paraissait bizarre mais maintenant que j'étais plus calme et reposé, je voulais seulement passer du temps avec lui, comme avant, tranquillou quoi.

« Ah et au fait, désolé pour la dernière fois copain. Tu ne me reverras plus agir comme ça avec toi, si tu acceptes de me pardonner bien sûr héhé. »

Pitié, dis oui, dis oui !

_________________
Retrouvailles B8qu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4992-sakana-ayanokoji-done

Retrouvailles Empty
Mer 10 Juil 2019 - 13:21
Ah… Sacré Ayanokoji. S’il n’existait pas, il faudrait l’inventer. Il était tellement imprévisible, tellement plein de surprises que la plupart des gens ne devaient sûrement pas savoir sur quel pied danser lorsqu’ils étaient avec lui. Mais ce n’était pas le cas de notre jeune héros. Lui, il le connaissait quasiment par cœur. Après tout, ils étaient copains depuis toujours, partenaires depuis leur plus tendre enfance…

Enfin, c’était ce qu’ils se racontaient. Car en réalité, les deux compères ne se connaissaient pas depuis si longtemps. Et pourtant, quelle relation ils entretenaient ! Hiko le considérait comme son ami le plus proche, comme une personne sur laquelle il pourrait toujours compter. Du moins, jusqu’à ce que le terrible évènement ne vienne tout chambouler.

Désormais, ils étaient un peu sur la défensive. Chacun gardait une certaine distance, et ils avaient même dû se foutre sur la tronche la dernière fois. Sans doute pour tenter d’évacuer cette frustration liée à l’incompréhension de l’un ou de l’autre. Le combat n’en avait pas vraiment été un, il s’était bien vite arrêté. Chacun ayant pris conscience qu’au final, il n’avait pas envie de frapper son « jumeau ». Ce fut là l’histoire de leur dernière rencontre, avant qu’Hiko ne rejoigne la boule d’énergie dans ce parc…

- Toujours aussi maladroit à ce que je vois ah ah !
Un rire franc s’échappa alors de la gorge du jeune garçon. Cela faisait bien longtemps qu’il n’avait pas ri aussi spontanément. Avant l’attaque, pour dire la vérité.
- Que je fasse attention à moi ? N’oublie pas que c’est moi qui t’ai ramassé la dernière fois. C’est plutôt à toi de faire attention qu’il ne t’arrives pas des malheurs… Ton pantalon peut en témoigner !
Il parlait bien évidemment de la tâche qu’Ayamachin venait de se faire sur le pantalon.

Hiko afficha alors un grand sourire avec ces paroles. Même s’il savait très bien de quoi voulait parler son frère. Il se doutait que ce dernier voulait clairement parler du message contenu dans l’affiche, et de la nouvelle position d’Hiko au sein de l’Empire du Feu. Devenir un soldat du Teikoku lui assurait une certaine liberté, mais il devenait aussi une cible de choix pour les membres de cette résistance.

- Ne t’en fais pas, je ne suis pas inquiet…
Son sourire était légèrement moins appuyé, un peu plus triste. Évidemment qu’il stressait de la situation particulière dans laquelle il se trouvait. Mais il ne voulait pas se laisser abattre, il l’avait choisie. Désormais, il devait l’assumer. Et avant de reprendre la parole, le jeune Sairyo répondit à la dernière question de son ami. Une question qu’il trouvait stupide, vraiment.
- Tu rigoles j’espère ? Tu avais toutes les raisons de réagir de cette façon ! À ta place, j’aurai fait exactement la même chose, réagi de la même façon. J’aurai du venir te voir pour t’expliquer, j’aurai dû être proactif quant à ma démarche…
Hiko s’inclina alors comme pour s’excuser. Puis il s’assit sur le banc, aux côtés d’Ayanokoji. Plaçant ensuite ses coudes sur ses genoux, il croisa les mains sous son menton et regarda droit devant lui. C’était l’heure des explications, et Hiko voulait être sûr de choisir les bons mots.
- Je suis désolé de ne pas avoir pris de tes nouvelles après l’attaque. Je ne savais même pas ce que tu étais devenu, trop occupé par ma situation personnelle. J’ai été égoïste et je m’en excuse… Pour ma part, j’étais affecté à l’hôpital pour aider du mieux que je le pouvais. J’étais relativement à l’écart des conflits… À cause de mon manque de puissance flagrant.
On pouvait ressentir toute la frustration qui animait notre jeune héros. Il s’en voulait d’avoir laissé ses compatriotes et amis seuls face au danger. Après, objectivement, il n’aurait sûrement pas pu faire grand-chose face à toute cette violence…
- Mais ce n’est pas tout… Je te dois aussi une explication sur mon changement d’affiliation. Si j’ai décidé de rejoindre l’Empire du Feu… C’est tout simplement car cela me paraissait la bonne chose à faire pour le village. Je ne crois pas à l’idée d’aider le village de l’extérieur. Il ne me restait plus qu’à vivre sous occupation, ou à la rejoindre. J’ai opté pour le second choix, car ainsi j’aurai une liberté de mouvements plus ample pour aider la population. Je ne te demande pas de me comprendre… Mais j’aimerai que tu acceptes ce choix…
Le regard toujours fixé sur l’horizon, Hiko se sentait déjà beaucoup mieux maintenant qu’il avait raconté cette part de vérité à son ami. Mais les révélations n’étaient pas finies. Il en avait encore une grosse pour son jumeau… La question était de savoir si ce dernier était prêt pour la recevoir…

_________________
Retrouvailles 1563121035-signahikoko2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee

Retrouvailles Empty
Jeu 11 Juil 2019 - 23:15
Ah oui oui oui il n'avait pas tout à fait tort, je m'étais fait un peu latté la dernière fois ! Bon c'était à charge de revanche hein, il ne fallait pas non plus pousser mémé. Hiko-kun semblait plutôt confiant, sûr de lui. C'était une bonne chose, fin j'aimais bien le voir comme ça mais ça me faisait aussi un peu peur. Se sentir trop confiant n'était pas toujours si bon que ça, ça pouvait amener à faire des choix débiles comme j'en faisais tous les jours -sans pour autant avoir confiance en moi-.

Franchement ça me fit plaisir entendre ces quelques mots de mon pote ! Il comprenait mes agissements et malgré ma culpabilité, bah ça me rassura. C'était quelqu'un de cool, un vrai copain comme on en faisait plus. Il en vint même à s'excuser, s'abaissant brièvement face à moi. Oulaaaa, fallait pas non plus déconner, pas de ça entre nous ! Comme pour qu'on soit à égalité, alors que c'était un peu débile, je fis exactement la même chose : c'est à dire abaisser le haut de mon corps.

« Merci de me comprendre, même si je me sens toujours aussi coupable, ça fait plaisir de t'entendre dire ça gamin. »

Oui le gamin c'était pour détendre un peu plus l'atmosphère qui me donnait l'impression, que rien ne s'était passé entre nous. C'était comme un épisode hors série dégueulasse qu'on voulait zapper, fin en tout cas je le ressentais comme ça.

Chacun avait eu son lot de problème après l'attaque de l'Empire et nous avions tous essayé de faire de notre mieux. Hiko-kun s'était dirigé vers l'hôpital et ça, c'était vraiment honorable ! Moi c'était une petite femme qui m'avait soigné après mon combat, une dénommée Chiakou... euh non, Chiakiki... Argh... Chiouki.. Bon peu importe, c'était une damoiselle bien gentille et surtout très efficace qui m'avait aidé, mes copains et moi.

Dans tous les cas, Hiko-kun ne devait pas se sentir seul. J'étais bien plus faible que lui, la preuve : je m'étais fait littéralement explosé par le maître chiens. Il n'était peut-être pas au courant mais dans son nouveau camp se trouvait l'ennemi numéro 1. Je comptais vraiment lui rendre la pareille mais avant ça, je devais devenir plus fort. Devenir plus fort afin de protéger ma patrie et de rendre justiiiiiiice ! Super Ayan' ? Peut-être, peut-être pas. Fin je ne me sentais pas l'âme d'un héro, j'avais plutôt l'impression de vouloir me venger et ça... c'était mal non ?

Vint alors le sujet intéressant, sensible, celui de son nouveau camp. Je m'étais fait une raison, j'avais accepté son choix. Mais il voulait l'expliquer et ça, c'était vraiment chic de sa part. Tout devint clair dans ma tête, il voulait continuer à aider Kumo de l'intérieur et en plus de ça, le faire dans le camp ennemi. Fin c'était clair et un peu obscur à la fois, étrange non ? Il pensait vraiment pouvoir aider le peuple plus facile sous le Teikoku.. Mhm-... c'était un, peu inquiétant quand même.

« Pas de soucis pour ton changement de camp Hiko-kun. Fin c'est toujours un peu bizarre pour moi mais tant que tu fais ça pour le village, notre peuple... je trouve ça super cool ! J'ai juste un peu peur tu vois... il y a plusieurs choses auxquelles tu dois faire attention. La première étant que... aux yeux des nôtres tu es vu comme un traître. Ça fait mal d'entendre ça hein, j'suis d'accord mais, si je comprends bien l'affiche, tu es une potentielle cible ? Encore plus si t'étais chez nous avant. »

Oh que oui, cette affiche elle était un peu déglingo et mon copain d'enfance était loiiiiin d'être à l'abri. Comment pouvait-il rester si confiant ?

« Autre chose, lors de l'attaque je me suis tapé avec un mec complètement dingue. Du genre à refaire le paysage avec une seule attaque, tu vois ce que je veux dire ? C'est un maître chiens, un espèce d'Inuzuka super puissant. Il fait parti de l'Empire, nous étions quatre sur lui et il nous a vraiment mis la pâté. Parmi nous, un s'en est allé... »

Is-a-mi-chan, un mec super cool parti trop tôt. Mais ça n'allait pas resté impuni, c'était une promesse que je m'étais fait avec moi même. Le Kondô pouvait en être sûr, justice serait faite. Le poing serré et le visage un peu plus sérieux, je repris en regardant droit dans les yeux mon camarade. Pour une fois, je ne voulais pas trop déconner.

« Je suis presque sûr qu'il aurait pu rivaliser avec notre ex-Raïkage... il n'est pas à prendre à la légère. Ce n'est qu'un exemple, j'ai l'impression que l'Empire a rassemblé des gars bien balaises... Je sais que tu es des leurs maintenant mais quand même, fais bien attention. »

Maintenant, tel un super héro super beaucoup sérieux, j'observais l'affiche, les yeux plissés. -à défaut d'observer l'horizon avec un beau orange tout mignon-

« D'ailleurs, si un jour je m'en sens capable. Ne m'empêche pas de défoncer le Inuzuka, je ne sais pas trop encore quelle forme ça prendra mais je veux vraiment que justice soit faite, que mon camarade ne soit pas mort pour rien. »

Ok copain?

_________________
Retrouvailles B8qu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4992-sakana-ayanokoji-done

Retrouvailles Empty
Dim 14 Juil 2019 - 15:48
Ayanokoji était vraiment une super personne. Le genre de mec qui se faisait réellement du souci pour vous et qui ne vous posait pas des questions à la légère. S’il avait l’air de s’inquiéter pour vous, c’était qu’il l’était réellement. Et il venait encore de le prouver avec la remarque qu’il fit à notre jeune héros aux cheveux blancs sur la prochaine rébellion, ou la résistance. Hiko eut alors un sourire triste, il aurait souhaité partager avec lui ce qu’il savait, le mettre dans la confidence. Mais les réactions de son partenaire de toujours, dernièrement, n’incitaient pas à la confiance absolue. Il avait vrillé dans son cerveau, s’en retournant avec ses poings… Même s’il était rapidement revenu à la raison, ce n’était peut être pas le bon moment pour partager des informations aussi sensibles avec lui.
- Ne t’inquiètes pas. Je n’ai aucune peur de cette pseudo résistance. D’ailleurs, je ne sais même pas quoi en penser.
Il éludait rapidement la question sur sa propre sécurité pour parler plutôt des intentions de ce groupuscule qui s’était fait connaître dans la matinée. Ayanokoji et lui étaient très proches et il avait une bonne idée de ce qu’en penserait le maître des portes, mais il voulait tout de même le lui demander.
- Tu en penses quoi toi ? Personnellement, je ne pense pas que ça soit une déclaration directe à l’Empire du Feu… Mais plutôt un moyen pour eux de se faire connaître de la population, et de lui rendre un peu d’espoir. Comme pour dire que certains n’acceptaient pas leur destin… Non ?
Une vision biaisée de la situation ? Peut être…
- En tout cas, c’est courageux de leur part… Mais sans doute un peu inconscient.
Puis Hiko laissa le sujet de la résistance de côté et se concentra sur les dires de son ami. Il lui raconta alors qu’il avait lutté face à un shinobi extrêmement puissant lors de l’assaut. Ils étaient à quatre contre un, et finalement, ils avaient tout de même perdu. En perdant aussi l’un des quatre défenseurs. Hiko sentait la tristesse dans la voix de son ami et cela le peina. Il s’efforça cependant à lui sourire, Ayanokoji avait besoin de lui en ce moment… Et pas de s’apitoyer sur son sort.
- Comme je te plains mon ami… Quelle épreuve tu as du affronter ! Mais sache que je suis heureux de te savoir toujours parmi nous… Ta perte m’aurait causé énormément de peine…
Car oui, ils étaient comme des frères. Et ç’aurait été évident que le manieur de cristal n’aurait pas fait les mêmes choix si son meilleur ami avait péri ce jour là. Il n’aurait pas pu, il aurait succombé à ses émotions… Et serait aujourd’hui sûrement, lui aussi, de l’autre côté de la rivière de la vie.

Il attendit quelques instants, sonda les environs pour se rendre compte si une présence étrangère était dans le coin… Personne. Il plongea alors ses yeux azurs dans ceux de son ami, et lui prononça ces quelques mots, chargés de détermination.

- Et ce jour là, tu pourras compter sur moi.
Un soutien inattendu ? Sûrement pas…

_________________
Retrouvailles 1563121035-signahikoko2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee

Retrouvailles Empty
Mar 16 Juil 2019 - 21:33
Aucune peur de cette pseudo résistance ? Hein ? Mais il était fouuuu ! Franchement ! Il disait ça pour m'impressionner le déglingo ou... ? Non, il était sérieux ! Mais puuuuunaise, c'était vraiment qu'une tête brûlée ce bonhomme. Le message de la résistance semblait très sérieux, ça faisait peur en fait. J'avais compris ce texte comme annonciateur de mauvaises augures, enfin, façon de parler ! Hiko-kun n'allait pas s'en tirer comme ça, je comptais bien le surveiller et faire attention à lui durant les prochaines semaines. Ok il n'avait pas besoin de moi -peut-être-, ok il m'avait latté durant notre dernier combat mais c'était plus fort que moi. Il n'avait pas l'air d'avoir compris le message comme moi ; Il me demanda mon avis en m'expliquant ensuite son interprétation. Interprétation que je compris évidemment mais mon avis à ce sujet ne bougea pas d'un pouce.

« Peut-être pas une déclaration directe mais tôt ou tard de toute façon, il y aura des morts. Je... oui t'as raison. Je ressens l'envie de redonner espoir au peuple. Maintenant que tu dis ça... je comprends. »

Les yeux plissés, j'observais l'annonce. Le visage comme perdu dans mes pensées, je repris tout de même la parole.

« Très courageux oui, très... mhmmm... »

Voilà que j'étais complètement à l'ouest.

Pendant ce temps, Hiko-kun me fit une déclaration d'amour fraternellement fraternelle. C'était gentil de sa part, je ressentais de la bienveillance et de la coolitude aux travers de ses mots. Bien que toujours pensif, je lui rendis son sourire en acquiesçant d'un simple signe de la tête. Le copain m'avait dit qu'il serait là le moment venu et c'était marrant car je le comptais déjà dedans. En fait, sérieux hein, c'était pour moi une évidence !

« Mais... »

Ah oui bah je voulais revenir sur le sujet de la résistance. Franchement ça me perturbait, Hiko-kun avait été un peu comme la lumière dans mon cerveau. Suite à ses mots s'étaient amorcés un taaaaaaas de réflexions et mon cerveau n'étant pas habitué à ça, ce fut un choc !

« Honnêtement, je suis à fond derrière Kumo, je suis Kumojin et resterai Kumojin à tout jamais. En y réfléchissant bien, il serait logique pour moi d'y prendre part non ? Comme je te l'ai dit, je compte bien rendre justice en corrigeant le maître chiens qui m'a bien défoncé. Pourquoi m'arrêter là ? »

Et oui, ça serait bien bête. En réalité je voyais cet acte plutôt comme une fin de course, l'aboutissement d'une vie d'entraînement. J'étais certains de ne pas pouvoir battre l'invocateur avant de trèèèèèèès longues années.

« En tant que Shinobi de Kumo, je n'ai pas décidé de protéger une seule personne mais toute une population. Je n'ai pas décidé de protéger un village mais bien tout un pays. Alors pourquoi... je m'arrêterai à un seul ennemi ? »

Peu à peu, plus j'avançais dans cette réflexion que la suite me semblait logique. Je me devais de l'intégrer cette résistance et je ne me faisais pas de fausses idées, elle allait être sanglante. Toute aussi sanglante qu'avait été l'attaque de l'Empire non ? Mais comment pourrais-je continuer à vivre paisiblement, aux côtés de ceux que j'avais promis de protéger, sans bouger le p'tit doigt ? Punaise, ça faisait peur. Oui j'avais vraiment les chocottes. Je me rendais compte que j'avais un peu mûri, ok je disais encore beaucoup de bêtises mais je me sentais plus grand. J'étais prêt à faire des sacrifices pour l'intérêt d'un peuple.

Doucement, l'air toujours très sérieux, mon regard se posa sur mon camarade. Et si... et si... je pouvais allier l'utile à l'agréable ? Ah non, en fait ptêtre que ce n'était pas la bonne expression. Enfin peu importe, si j'arrivais à intégrer la résistance, je pourrais assurer la sécurité de Hiko-kun ; Protéger mon frère d'arme ! C'était comme une seconde révélation pour moi, c'était décidé. Il serait une source de motivation pour moi, parvenir à entrer dans la résistance afin de les protéger tous... lui y compris !

« Mon choix est fait Hiko-kun... »

L'expression tendant légèrement sur le dramatique, cette fois je n'observais plus mon camarade mais bien l'horizon gâché par un arbre en plein milieu.

« Ça sera tomate salade oignon, sauce blanch-.. »

Et la bonne blague que voilà héhé !

« Non je blague, promis je reste sérieux haha. Je voulais juste détendre l'atmosphère t'inquièèèète ! Néanmoins, mon choix est bel et bien fait Hiko-kun. »

Pas un mot n'était nécessaire, il avait compris.

_________________
Retrouvailles B8qu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4992-sakana-ayanokoji-done

Retrouvailles

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: