Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Apprendre à discerner l'invisible [Entrainement] [Pv Hiko]
Retrouvailles EmptyAujourd'hui à 15:49 par Tôhatsu Asami

» Posons ça officiellement
Retrouvailles EmptyAujourd'hui à 15:31 par Imekanu

» Mu tarde à répondre
Retrouvailles EmptyAujourd'hui à 15:27 par Imekanu

» Absence
Retrouvailles EmptyAujourd'hui à 15:23 par Imekanu

» La parole est d’argent, le silence est d’or [PV Saji]
Retrouvailles EmptyAujourd'hui à 15:09 par Nobuatsu Saji

» Absence - Kaguya Shitekka
Retrouvailles EmptyAujourd'hui à 15:01 par Nobuatsu Saji

» Turbulence [SOLO]
Retrouvailles EmptyAujourd'hui à 11:12 par Ikaku Jiro

» 03. Changer de zone
Retrouvailles EmptyAujourd'hui à 10:49 par Han Musashi

» Un défi d'honneur au dojo ! [pv : Hisa]
Retrouvailles EmptyAujourd'hui à 9:10 par Nagamasa Hisa

» 03. Un palais bien gardé
Retrouvailles EmptyAujourd'hui à 8:28 par Nihito Meho

Partagez

Retrouvailles


Retrouvailles Empty
Mer 3 Juil 2019 - 20:59
Kumo no kuni
Quelques minutes après avoir découvert les tracts

Le vent de la révolte venait de se lever. Alors certes, il n’y avait rien de concret, mais on sentait que l’étincelle était arrivée. L’acte qui avait été effectué cette nuit représentait sûrement la première étape d’un plan de plusieurs couches. Mais surtout, bien qu’immatériel et sans réelle conséquence immédiate, cet acte représentait une vraie avancée pour chacun. Car bien qu’ils refusent de s’y résoudre, chaque âme vivante de Kumo sera impactée d’une façon ou d’une autre.

Les fervents défenseurs de Kumo, ayant refusé de plier le genou verront en cet acte un signe d’espoir. Savoir qu’ils n’étaient pas seuls, et que certains osaient aussi se dresser,- ou du moins s’affirmer-, face à l’Empire du Feu. Ils n’étaient plus seuls, et peut être, certains s’affirmeront alors avec plus de vigueur. De l’autre côté, les partisans de l’Empire du Feu seraient désormais beaucoup plus sur leurs gardes. Plus méfiants envers les anciens Kumojins. Car ils se doutaient que l’étincelle venait principalement des oppressés…

Et ils avaient raison.

- - -

Le jeune garçon avançait dans les rues, les mains dans les poches, profitant du soleil qui venait lui caresser le dos. L’aiguille de sa montre avait déjà bien tourné depuis qu’il avait découvert la première affiche, et pourtant, tout ce qu’il entendait parlait de ces tracts. Hiko gardait son avis pour lui, il ne voulait pas se mêler aux discussions de comptoir sous peine de se voir catalogué comme un de ces « Rebelles ». Enfin, ils n’avaient rien prouvé pour le moment… Tout ce qu’ils avaient fait, c’était répandre la confusion… Et peut-être créer le doute.

Ses pas le menèrent alors jusqu’à un parc se trouvant légèrement excentré du centre-ville. L’agitation était beaucoup moins intense ici, et on y croisant peu de passants. Malgré le fait que la journée soit relativement belle, il faisait encore un peu frais suite à l’orage qui s’était abattu sur Kumo la veille au soir. Mais ça n’arrêtait pas notre jeune héros à la chevelure blanche qui s’avança dans ce petit endroit de Nature en plein centre du village.

Et alors que ses pas l’amenaient vers le centre du parc, ce fut à ce moment qu’il le vit. Lui, son frère. Pas son frère de sang. Non, lui il voulait encore moins le voir. Non, il s’agissait d’Ayanokoji. Celui qui lui ressemblait tant. Aussi bien physiquement que dans l’état d’esprit, les deux gamins se ressemblaient comme deux gouttes d’eau. Mais depuis qu’Hiko avait décidé de rejoindre l’Empire, ils s’étaient perdus de vue. Choisissant chacun un chemin bien différent. Ils s’étaient même battus dernièrement, laissant parler la rage qui les rongeait plutôt que leurs cerveaux. Mais au final, chacun avait pu se rendre compte des remords et de la tristesse de l’autre…

Et c’était exactement pour cela qu’Hiko hésitait à avancer un peu plus dans le parc. Son ami était assis, à regarder une des affiches qui était accrochée à un arbre non loin. Il ne semblait pas avoir remarqué la présence du Sairyo. C’est pour cela que ce dernier fit bien attention à ne pas faire de bruit, pour ne pas l’effrayer, et lorsqu’il fut à côté de lui, il s’assit simplement sur le banc.

Regardant à son tour l’affiche placcardée sur le tronc, Hiko se permit ces quelques paroles.

- Une annonce surprenante… Pas vrai ?
Vraiment ?

_________________
Retrouvailles Hiko_s10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee

Retrouvailles Empty
Sam 6 Juil 2019 - 17:35
Et voilà, je m'en étais foutu partout. Sérieusement je n'étais pas capable de manger une glace correctement ! J'étais sûr d'avoir encore des remarques une fois rentré le soir « Gnagnagnagna, tu ne sais pas manger, tu rentres le soir dégueulasse et c'est moi qui doit nettoyer. Lorsque tu pars en mission, c'est pareil, c'est le bazar, tout le temps.  ». Mon oncle était plutôt cool dans son genre hein mais disons qu'il était un peu chiant avec ce genre de trucs ! Je m'essuyais alors pour continuer à observer cette affiche, devant moi.

J'avais plutôt déliré avec les dessins et les phrases mais je ne me leurrais pas, je savais bien de quoi il s’agissait ! C'était une affiche pour un salon de chi-chat. C'était un nouveau truc importé en ville, on devait aspirer dans un tube et en ressortait de notre bouche : de la fumée. C'était pour ça qu'il y avait un nuage sur l'affiche... héhé ! Mais non bien sûr que je ne pensais pas à ça, c'était juste que j'avais encore déliré en imaginant des trucs improbables. Bien que je restais interrogatif, je savais de quoi ça parlait. L'envahisseur était concerné par ce morceau de papier, était-ce les débuts d'une forme de résistance ? Est-ce qu'il s'agissait d'un genre de journal, une presse écrite ? Baaah... j'avais beau retourné dans tous les sens le truc que je n'en saurais jamais la vérité...

Sauf si...

Et soudainement, une idée me traversa l'esprit.

C'était comme si tout à coup, je me retrouvais seul dans un paysage sombre et devant moi, restait l'affiche. C'était bizarre comme vision, comme sensation. J'avais l'impression d'avoir été téléporté dans un autre monde. Est-ce que c'était encore une blague des dieux ? J'avais l'impression d'être un peu leur souffre-douleur depuis ma naissance, c'était un peau très beaucoup gênant hein ! Ou alors, c'était juste moi, je délirais encore mais cette fois-ci, à propos d'un sujet bien sérieux.

La résistance, reprendre Kumo... devais-je en être ? Je voulais devenir fort, très fort pour venger Isasasa-chan, c'était clairement l'un de mes objectifs -en plus de vouloir accomplir mon serment auprès des villageois-. Mais... je ne m'en sentais pas capable, comment pourrais-je seulement aider le village alors que je n'avais pas été capable de le défendre ?! C'était la triste vérité hein, je m'étais fait explosé et en plus de ça, n'avais pas été capable de sauver mon copain. Je ne ferais que les ralentir, que les gêner dans leur quête de justice...

Soudainement, j'entendis la voix d'une personne, qui fait écho dans mon monde. Cette voix me ramena à moi et sur terre... Tournant délicatement la tête, je pus voir que cette voix n'était nulle autre que celle d'Hiko-kun. Les yeux grands écarquillés, je le fixais. Et avant même que je ne puisse lui répondre, un bout de ma glace me tomba encore sur le pantalon. Punaise, l'été c'était vraiment la galèèère !

« Et mince ! Je vais me faire défoncer encore, punaise... je ne suis pas douéééééé ! »

Presque énervé, je jetais la glace sur le sol, croisant les bras, comme si je voulais bouder.

Oops, j'avais oublié mais... il était là, mon copain !

« Euh... » ohoh bouleto.

Les joues rouges, je l'observais et repensais à ses mots. Je ne pus aussi m'empêcher de penser à notre affrontement. J'avais été trop loin... bien trop loin ! Il était sûrement temps de m'excuser, c'était vraiment la première chose qui me vint à l'esprit mais... ne sachant pas trop pourquoi, je voulus d'abord lui répondre. Il avait l'air... concentré, pensif... je ne voulais pas encore le déranger avec mes bêtises.

Tout comme lui, mon regard se tourna -à nouveau sur l'affiche-.

« Surprenante ? Peut-être... Qu'est-ce que tu en penses toi, comment tu vois la suite ? Fin... »

J'étais bêeeeeeete ! Il était devenu Teikokujin lui, ça annonçait donc pas de très bonnes nouvelles. Il serait la cible, dés à présent, des résistants ? Intérieurement, j'en criais.

« Fais gaffe à toi s'il te plaît hein ?! »

Oui oui, j'avais balancé ça alors que la dernière fois, j'avais voulu le tabasser ! Ça paraissait bizarre mais maintenant que j'étais plus calme et reposé, je voulais seulement passer du temps avec lui, comme avant, tranquillou quoi.

« Ah et au fait, désolé pour la dernière fois copain. Tu ne me reverras plus agir comme ça avec toi, si tu acceptes de me pardonner bien sûr héhé. »

Pitié, dis oui, dis oui !

_________________
Retrouvailles 1564043156-aya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4992-sakana-ayanokoji-done

Retrouvailles Empty
Mer 10 Juil 2019 - 13:21
Ah… Sacré Ayanokoji. S’il n’existait pas, il faudrait l’inventer. Il était tellement imprévisible, tellement plein de surprises que la plupart des gens ne devaient sûrement pas savoir sur quel pied danser lorsqu’ils étaient avec lui. Mais ce n’était pas le cas de notre jeune héros. Lui, il le connaissait quasiment par cœur. Après tout, ils étaient copains depuis toujours, partenaires depuis leur plus tendre enfance…

Enfin, c’était ce qu’ils se racontaient. Car en réalité, les deux compères ne se connaissaient pas depuis si longtemps. Et pourtant, quelle relation ils entretenaient ! Hiko le considérait comme son ami le plus proche, comme une personne sur laquelle il pourrait toujours compter. Du moins, jusqu’à ce que le terrible évènement ne vienne tout chambouler.

Désormais, ils étaient un peu sur la défensive. Chacun gardait une certaine distance, et ils avaient même dû se foutre sur la tronche la dernière fois. Sans doute pour tenter d’évacuer cette frustration liée à l’incompréhension de l’un ou de l’autre. Le combat n’en avait pas vraiment été un, il s’était bien vite arrêté. Chacun ayant pris conscience qu’au final, il n’avait pas envie de frapper son « jumeau ». Ce fut là l’histoire de leur dernière rencontre, avant qu’Hiko ne rejoigne la boule d’énergie dans ce parc…

- Toujours aussi maladroit à ce que je vois ah ah !
Un rire franc s’échappa alors de la gorge du jeune garçon. Cela faisait bien longtemps qu’il n’avait pas ri aussi spontanément. Avant l’attaque, pour dire la vérité.
- Que je fasse attention à moi ? N’oublie pas que c’est moi qui t’ai ramassé la dernière fois. C’est plutôt à toi de faire attention qu’il ne t’arrives pas des malheurs… Ton pantalon peut en témoigner !
Il parlait bien évidemment de la tâche qu’Ayamachin venait de se faire sur le pantalon.

Hiko afficha alors un grand sourire avec ces paroles. Même s’il savait très bien de quoi voulait parler son frère. Il se doutait que ce dernier voulait clairement parler du message contenu dans l’affiche, et de la nouvelle position d’Hiko au sein de l’Empire du Feu. Devenir un soldat du Teikoku lui assurait une certaine liberté, mais il devenait aussi une cible de choix pour les membres de cette résistance.

- Ne t’en fais pas, je ne suis pas inquiet…
Son sourire était légèrement moins appuyé, un peu plus triste. Évidemment qu’il stressait de la situation particulière dans laquelle il se trouvait. Mais il ne voulait pas se laisser abattre, il l’avait choisie. Désormais, il devait l’assumer. Et avant de reprendre la parole, le jeune Sairyo répondit à la dernière question de son ami. Une question qu’il trouvait stupide, vraiment.
- Tu rigoles j’espère ? Tu avais toutes les raisons de réagir de cette façon ! À ta place, j’aurai fait exactement la même chose, réagi de la même façon. J’aurai du venir te voir pour t’expliquer, j’aurai dû être proactif quant à ma démarche…
Hiko s’inclina alors comme pour s’excuser. Puis il s’assit sur le banc, aux côtés d’Ayanokoji. Plaçant ensuite ses coudes sur ses genoux, il croisa les mains sous son menton et regarda droit devant lui. C’était l’heure des explications, et Hiko voulait être sûr de choisir les bons mots.
- Je suis désolé de ne pas avoir pris de tes nouvelles après l’attaque. Je ne savais même pas ce que tu étais devenu, trop occupé par ma situation personnelle. J’ai été égoïste et je m’en excuse… Pour ma part, j’étais affecté à l’hôpital pour aider du mieux que je le pouvais. J’étais relativement à l’écart des conflits… À cause de mon manque de puissance flagrant.
On pouvait ressentir toute la frustration qui animait notre jeune héros. Il s’en voulait d’avoir laissé ses compatriotes et amis seuls face au danger. Après, objectivement, il n’aurait sûrement pas pu faire grand-chose face à toute cette violence…
- Mais ce n’est pas tout… Je te dois aussi une explication sur mon changement d’affiliation. Si j’ai décidé de rejoindre l’Empire du Feu… C’est tout simplement car cela me paraissait la bonne chose à faire pour le village. Je ne crois pas à l’idée d’aider le village de l’extérieur. Il ne me restait plus qu’à vivre sous occupation, ou à la rejoindre. J’ai opté pour le second choix, car ainsi j’aurai une liberté de mouvements plus ample pour aider la population. Je ne te demande pas de me comprendre… Mais j’aimerai que tu acceptes ce choix…
Le regard toujours fixé sur l’horizon, Hiko se sentait déjà beaucoup mieux maintenant qu’il avait raconté cette part de vérité à son ami. Mais les révélations n’étaient pas finies. Il en avait encore une grosse pour son jumeau… La question était de savoir si ce dernier était prêt pour la recevoir…

_________________
Retrouvailles Hiko_s10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee

Retrouvailles Empty
Jeu 11 Juil 2019 - 23:15
Ah oui oui oui il n'avait pas tout à fait tort, je m'étais fait un peu latté la dernière fois ! Bon c'était à charge de revanche hein, il ne fallait pas non plus pousser mémé. Hiko-kun semblait plutôt confiant, sûr de lui. C'était une bonne chose, fin j'aimais bien le voir comme ça mais ça me faisait aussi un peu peur. Se sentir trop confiant n'était pas toujours si bon que ça, ça pouvait amener à faire des choix débiles comme j'en faisais tous les jours -sans pour autant avoir confiance en moi-.

Franchement ça me fit plaisir entendre ces quelques mots de mon pote ! Il comprenait mes agissements et malgré ma culpabilité, bah ça me rassura. C'était quelqu'un de cool, un vrai copain comme on en faisait plus. Il en vint même à s'excuser, s'abaissant brièvement face à moi. Oulaaaa, fallait pas non plus déconner, pas de ça entre nous ! Comme pour qu'on soit à égalité, alors que c'était un peu débile, je fis exactement la même chose : c'est à dire abaisser le haut de mon corps.

« Merci de me comprendre, même si je me sens toujours aussi coupable, ça fait plaisir de t'entendre dire ça gamin. »

Oui le gamin c'était pour détendre un peu plus l'atmosphère qui me donnait l'impression, que rien ne s'était passé entre nous. C'était comme un épisode hors série dégueulasse qu'on voulait zapper, fin en tout cas je le ressentais comme ça.

Chacun avait eu son lot de problème après l'attaque de l'Empire et nous avions tous essayé de faire de notre mieux. Hiko-kun s'était dirigé vers l'hôpital et ça, c'était vraiment honorable ! Moi c'était une petite femme qui m'avait soigné après mon combat, une dénommée Chiakou... euh non, Chiakiki... Argh... Chiouki.. Bon peu importe, c'était une damoiselle bien gentille et surtout très efficace qui m'avait aidé, mes copains et moi.

Dans tous les cas, Hiko-kun ne devait pas se sentir seul. J'étais bien plus faible que lui, la preuve : je m'étais fait littéralement explosé par le maître chiens. Il n'était peut-être pas au courant mais dans son nouveau camp se trouvait l'ennemi numéro 1. Je comptais vraiment lui rendre la pareille mais avant ça, je devais devenir plus fort. Devenir plus fort afin de protéger ma patrie et de rendre justiiiiiiice ! Super Ayan' ? Peut-être, peut-être pas. Fin je ne me sentais pas l'âme d'un héro, j'avais plutôt l'impression de vouloir me venger et ça... c'était mal non ?

Vint alors le sujet intéressant, sensible, celui de son nouveau camp. Je m'étais fait une raison, j'avais accepté son choix. Mais il voulait l'expliquer et ça, c'était vraiment chic de sa part. Tout devint clair dans ma tête, il voulait continuer à aider Kumo de l'intérieur et en plus de ça, le faire dans le camp ennemi. Fin c'était clair et un peu obscur à la fois, étrange non ? Il pensait vraiment pouvoir aider le peuple plus facile sous le Teikoku.. Mhm-... c'était un, peu inquiétant quand même.

« Pas de soucis pour ton changement de camp Hiko-kun. Fin c'est toujours un peu bizarre pour moi mais tant que tu fais ça pour le village, notre peuple... je trouve ça super cool ! J'ai juste un peu peur tu vois... il y a plusieurs choses auxquelles tu dois faire attention. La première étant que... aux yeux des nôtres tu es vu comme un traître. Ça fait mal d'entendre ça hein, j'suis d'accord mais, si je comprends bien l'affiche, tu es une potentielle cible ? Encore plus si t'étais chez nous avant. »

Oh que oui, cette affiche elle était un peu déglingo et mon copain d'enfance était loiiiiin d'être à l'abri. Comment pouvait-il rester si confiant ?

« Autre chose, lors de l'attaque je me suis tapé avec un mec complètement dingue. Du genre à refaire le paysage avec une seule attaque, tu vois ce que je veux dire ? C'est un maître chiens, un espèce d'Inuzuka super puissant. Il fait parti de l'Empire, nous étions quatre sur lui et il nous a vraiment mis la pâté. Parmi nous, un s'en est allé... »

Is-a-mi-chan, un mec super cool parti trop tôt. Mais ça n'allait pas resté impuni, c'était une promesse que je m'étais fait avec moi même. Le Kondô pouvait en être sûr, justice serait faite. Le poing serré et le visage un peu plus sérieux, je repris en regardant droit dans les yeux mon camarade. Pour une fois, je ne voulais pas trop déconner.

« Je suis presque sûr qu'il aurait pu rivaliser avec notre ex-Raïkage... il n'est pas à prendre à la légère. Ce n'est qu'un exemple, j'ai l'impression que l'Empire a rassemblé des gars bien balaises... Je sais que tu es des leurs maintenant mais quand même, fais bien attention. »

Maintenant, tel un super héro super beaucoup sérieux, j'observais l'affiche, les yeux plissés. -à défaut d'observer l'horizon avec un beau orange tout mignon-

« D'ailleurs, si un jour je m'en sens capable. Ne m'empêche pas de défoncer le Inuzuka, je ne sais pas trop encore quelle forme ça prendra mais je veux vraiment que justice soit faite, que mon camarade ne soit pas mort pour rien. »

Ok copain?

_________________
Retrouvailles 1564043156-aya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4992-sakana-ayanokoji-done

Retrouvailles Empty
Dim 14 Juil 2019 - 15:48
Ayanokoji était vraiment une super personne. Le genre de mec qui se faisait réellement du souci pour vous et qui ne vous posait pas des questions à la légère. S’il avait l’air de s’inquiéter pour vous, c’était qu’il l’était réellement. Et il venait encore de le prouver avec la remarque qu’il fit à notre jeune héros aux cheveux blancs sur la prochaine rébellion, ou la résistance. Hiko eut alors un sourire triste, il aurait souhaité partager avec lui ce qu’il savait, le mettre dans la confidence. Mais les réactions de son partenaire de toujours, dernièrement, n’incitaient pas à la confiance absolue. Il avait vrillé dans son cerveau, s’en retournant avec ses poings… Même s’il était rapidement revenu à la raison, ce n’était peut être pas le bon moment pour partager des informations aussi sensibles avec lui.
- Ne t’inquiètes pas. Je n’ai aucune peur de cette pseudo résistance. D’ailleurs, je ne sais même pas quoi en penser.
Il éludait rapidement la question sur sa propre sécurité pour parler plutôt des intentions de ce groupuscule qui s’était fait connaître dans la matinée. Ayanokoji et lui étaient très proches et il avait une bonne idée de ce qu’en penserait le maître des portes, mais il voulait tout de même le lui demander.
- Tu en penses quoi toi ? Personnellement, je ne pense pas que ça soit une déclaration directe à l’Empire du Feu… Mais plutôt un moyen pour eux de se faire connaître de la population, et de lui rendre un peu d’espoir. Comme pour dire que certains n’acceptaient pas leur destin… Non ?
Une vision biaisée de la situation ? Peut être…
- En tout cas, c’est courageux de leur part… Mais sans doute un peu inconscient.
Puis Hiko laissa le sujet de la résistance de côté et se concentra sur les dires de son ami. Il lui raconta alors qu’il avait lutté face à un shinobi extrêmement puissant lors de l’assaut. Ils étaient à quatre contre un, et finalement, ils avaient tout de même perdu. En perdant aussi l’un des quatre défenseurs. Hiko sentait la tristesse dans la voix de son ami et cela le peina. Il s’efforça cependant à lui sourire, Ayanokoji avait besoin de lui en ce moment… Et pas de s’apitoyer sur son sort.
- Comme je te plains mon ami… Quelle épreuve tu as du affronter ! Mais sache que je suis heureux de te savoir toujours parmi nous… Ta perte m’aurait causé énormément de peine…
Car oui, ils étaient comme des frères. Et ç’aurait été évident que le manieur de cristal n’aurait pas fait les mêmes choix si son meilleur ami avait péri ce jour là. Il n’aurait pas pu, il aurait succombé à ses émotions… Et serait aujourd’hui sûrement, lui aussi, de l’autre côté de la rivière de la vie.

Il attendit quelques instants, sonda les environs pour se rendre compte si une présence étrangère était dans le coin… Personne. Il plongea alors ses yeux azurs dans ceux de son ami, et lui prononça ces quelques mots, chargés de détermination.

- Et ce jour là, tu pourras compter sur moi.
Un soutien inattendu ? Sûrement pas…

_________________
Retrouvailles Hiko_s10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee

Retrouvailles Empty
Mar 16 Juil 2019 - 21:33
Aucune peur de cette pseudo résistance ? Hein ? Mais il était fouuuu ! Franchement ! Il disait ça pour m'impressionner le déglingo ou... ? Non, il était sérieux ! Mais puuuuunaise, c'était vraiment qu'une tête brûlée ce bonhomme. Le message de la résistance semblait très sérieux, ça faisait peur en fait. J'avais compris ce texte comme annonciateur de mauvaises augures, enfin, façon de parler ! Hiko-kun n'allait pas s'en tirer comme ça, je comptais bien le surveiller et faire attention à lui durant les prochaines semaines. Ok il n'avait pas besoin de moi -peut-être-, ok il m'avait latté durant notre dernier combat mais c'était plus fort que moi. Il n'avait pas l'air d'avoir compris le message comme moi ; Il me demanda mon avis en m'expliquant ensuite son interprétation. Interprétation que je compris évidemment mais mon avis à ce sujet ne bougea pas d'un pouce.

« Peut-être pas une déclaration directe mais tôt ou tard de toute façon, il y aura des morts. Je... oui t'as raison. Je ressens l'envie de redonner espoir au peuple. Maintenant que tu dis ça... je comprends. »

Les yeux plissés, j'observais l'annonce. Le visage comme perdu dans mes pensées, je repris tout de même la parole.

« Très courageux oui, très... mhmmm... »

Voilà que j'étais complètement à l'ouest.

Pendant ce temps, Hiko-kun me fit une déclaration d'amour fraternellement fraternelle. C'était gentil de sa part, je ressentais de la bienveillance et de la coolitude aux travers de ses mots. Bien que toujours pensif, je lui rendis son sourire en acquiesçant d'un simple signe de la tête. Le copain m'avait dit qu'il serait là le moment venu et c'était marrant car je le comptais déjà dedans. En fait, sérieux hein, c'était pour moi une évidence !

« Mais... »

Ah oui bah je voulais revenir sur le sujet de la résistance. Franchement ça me perturbait, Hiko-kun avait été un peu comme la lumière dans mon cerveau. Suite à ses mots s'étaient amorcés un taaaaaaas de réflexions et mon cerveau n'étant pas habitué à ça, ce fut un choc !

« Honnêtement, je suis à fond derrière Kumo, je suis Kumojin et resterai Kumojin à tout jamais. En y réfléchissant bien, il serait logique pour moi d'y prendre part non ? Comme je te l'ai dit, je compte bien rendre justice en corrigeant le maître chiens qui m'a bien défoncé. Pourquoi m'arrêter là ? »

Et oui, ça serait bien bête. En réalité je voyais cet acte plutôt comme une fin de course, l'aboutissement d'une vie d'entraînement. J'étais certains de ne pas pouvoir battre l'invocateur avant de trèèèèèèès longues années.

« En tant que Shinobi de Kumo, je n'ai pas décidé de protéger une seule personne mais toute une population. Je n'ai pas décidé de protéger un village mais bien tout un pays. Alors pourquoi... je m'arrêterai à un seul ennemi ? »

Peu à peu, plus j'avançais dans cette réflexion que la suite me semblait logique. Je me devais de l'intégrer cette résistance et je ne me faisais pas de fausses idées, elle allait être sanglante. Toute aussi sanglante qu'avait été l'attaque de l'Empire non ? Mais comment pourrais-je continuer à vivre paisiblement, aux côtés de ceux que j'avais promis de protéger, sans bouger le p'tit doigt ? Punaise, ça faisait peur. Oui j'avais vraiment les chocottes. Je me rendais compte que j'avais un peu mûri, ok je disais encore beaucoup de bêtises mais je me sentais plus grand. J'étais prêt à faire des sacrifices pour l'intérêt d'un peuple.

Doucement, l'air toujours très sérieux, mon regard se posa sur mon camarade. Et si... et si... je pouvais allier l'utile à l'agréable ? Ah non, en fait ptêtre que ce n'était pas la bonne expression. Enfin peu importe, si j'arrivais à intégrer la résistance, je pourrais assurer la sécurité de Hiko-kun ; Protéger mon frère d'arme ! C'était comme une seconde révélation pour moi, c'était décidé. Il serait une source de motivation pour moi, parvenir à entrer dans la résistance afin de les protéger tous... lui y compris !

« Mon choix est fait Hiko-kun... »

L'expression tendant légèrement sur le dramatique, cette fois je n'observais plus mon camarade mais bien l'horizon gâché par un arbre en plein milieu.

« Ça sera tomate salade oignon, sauce blanch-.. »

Et la bonne blague que voilà héhé !

« Non je blague, promis je reste sérieux haha. Je voulais juste détendre l'atmosphère t'inquièèèète ! Néanmoins, mon choix est bel et bien fait Hiko-kun. »

Pas un mot n'était nécessaire, il avait compris.

_________________
Retrouvailles 1564043156-aya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4992-sakana-ayanokoji-done

Retrouvailles Empty
Mar 23 Juil 2019 - 13:56
Ayanokoji était vraiment quelqu’un de particulier… Du moins aux yeux de notre jeune manieur de cristal. Au fur et à mesure de leurs discussions, il avait cette impression qu’il pourrait tout lui dire, et que ce dernier ne le jugerait pas. Deux enfants plongés dans un monde de violence et de haine, qui réussissaient malgré tout à entretenir une complicité intacte. Car les derniers évènements auraient pu les séparer, ils auraient pu s’opposer totalement l’un à l’autre et se rouer de coups…

Oh wait ! C’était ce qui était arrivé. Du moins, en surface. Car après quelques coups de poings distribués, chacun des deux gamins avait bien compris que ce n’était pas la solution. La frustration avait alors laissé sa place à la compréhension, et à la tristesse de se voir ainsi déchirés par un évènement extérieur. Mais l’histoire se finissait bien, ne vous inquiétez pas. Et la preuve était qu’ils étaient désormais tous deux assis côte côte sur un banc, à discuter des récents évènements…

Le maître des portes célestes se montraient moins réservé dans ses paroles, il n’avait pas peur de dire ce qu’il pensait et de s’affirmer sur un certain point de vue. Une chose était claire, le maître des chiens qu’il avait affronté était son Némésis. Il ne trouverait pas le repos tant que cet abominable individu respirerait. Une volonté qui était tout à fait compréhensible, et que Hiko ne tenta pas d’atténuer. Cependant, il resta silencieux, préférant se poser en tant qu’observateur plutôt que partie prenante intégrale.

Vint ensuite le sujet de la Résistance. Ayanokoji avait, semblait-il, une bonne opinion de ce mouvement. Il était aussi très lucide sur les prochaines actions de cette dernière. Oui, il y aurait des morts. Oui, les membres de ce mouvement mettront leur vie en danger. Oui, le jeu en valait la chandelle. Ce concept avait été vite assimilé par son jumeau, et Hiko s’en trouva ravi. Même s’il ne souhaitait pas le montrer, cela lui faisait chaud au cœur d’entendre ces paroles de la part de son ami. Il ne le savait pas encore, mais il venait sans doute de trouver en lui son complice le plus fidèle.

Cependant, Hiko se tut encore quelques secondes. Le silence était d’or généralement, mais en ce moment même, il était de plomb. Le jeune Sairyo ne voulait pas répondre dans l’immédiat aux propos de son « frère » comme il l’aimait bien l’appeler. Il ne voulait rien précipiter, ne voulait pas non plus faire un mauvais choix. Car il s’était engagé dans une voie dangereuse, où il n’y avait pas retour possible. C’était un choix personnel. Il mentirait en disant qu’il l’avait fait uniquement pour le village. Car ce n’était pas le cas. Au fond de lui, il le faisait surtout pour lui. Car cette situation, il ne l’acceptait pas, malgré les apparences.

Avant de faire quoi que ce soit, notre jeune héros diffusa une partie de son chakra dans l’air ambiant afin de discerner si une présence se trouvait dans les parages. Il n’y avait pas un chat, pas une oreille indiscrète qui pouvait entendre ce qu’elle n’aurait pas dû. Il pouvait parler librement. Inspirant grandement, il se tourna alors lentement vers son ami et plongea son regard azuré dans les yeux de ce dernier. Le sérieux de sa voix et de son attitude montrait clairement qu’il s’apprêtait à dire quelque chose d’important.

- L’ami, il faut que je t’avoue quelque chose…
Il déglutit difficilement, appréhendant la réaction de son « frère ».
- Si j’ai une opinion aussi claire des intentions que veut se donner ce groupuscule, c’est tout simplement parce que je les connais…
Une nouvelle pause… Le temps semblait s’être suspendu autour d’eux.
- Car celui qui est à l’origine de ce mouvement… C’est moi.
Et il reporta son regard devant lui, admirant le sol recouvert de poussière et de cailloux…

_________________
Retrouvailles Hiko_s10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee

Retrouvailles Empty
Mer 24 Juil 2019 - 0:10
M'avouer quelque chose ?

« Ouiiiiiiii ? »

Hein ? Gné ? Que ? Quoi ? Il connaissait les intentions des résistants ?! Alors là oui, j'étais complètement étonné, sur les fesses comme on dirait chez moi. Les yeux écarquillés, je ne pouvais pas m'empêcher de quitter son regard. Comment était-il au fait de ces informations là ? Avait-il déjà démasqué la résistance?! Comptait-il agir?! Après ce que je lui avais dit, ça me semblait étrange mais... wow, j'étais vraiment sous le choc suite à cette annonce.

Et soudainement, il m'avoua être à la tête du mouvement. Et cette fois-ci, en plus d'avoir les yeux grands ouverts, sortit de ma bouche un son, comme si quelqu'un m'avait surpris ou avait tenté de me faire peur. Il... était vraiment à l'origine de ça ?!

Malgré qu'Hiko-kun détourna le regard, je ne pus ôter le mien de lui. C'était une sacrée nouvelle, une nouvelle me ravissant au plus haut point. Comme un idiot, je comptais intégrer la résistance pour Kumo mais aussi pour sa pomme alors qu'en fait, c'était la tête pensante du groupe ? J'étais bien bête comme mec ! Mes joues devineront rouges, accompagné d'un rire nerveux, ceux du genre à qui on ne pouvait pas barrer la route. La main sur le ventre, je sentis quelques larmes -de joie- couler le long de mon visage.

Après quelques instants, je réussis à me contrôler -très difficilement-. Une main sur l'épaule de mon copain plus tard, je pris la parole.

« Hiko-kun, ne crois pas que je me moque de toi... bien au contraire. Je suis tellement heureux d'apprendre ça, si tu savais... »

Son cœur était Kumojin et ce p'tit bout de bonhomme avait osé rejoindre l'ennemi pour mener à bien ce projet ? Il prenait des risques pour son peuple et ça, je ne pouvais qu'adorer ! Je me voyais tellement en lui -oui ok j'étais un peu moins audacieux mais bon-, si bien que j'avais envie de le suivre jusqu'au bout du monde.

« Tu es vraiment à part, c'est fou. Je m'étais tellement trompé à ton sujet ! T'es un gars bien. Tu as rejoint le camp ennemi, tu as... tu as fait un choix très risqué. Je ne peux qu'approuver, pour moi c'est ça être un Shinobi. »

Le poing fermé, je l'invitais maintenant à me regarder, j'arborai un air déterminé ; j'étais motivé comme jamais.

« Et comme dit avant, mon choix est fait. Si tu es à la tête de ce mouvement alors c'est déjà du tout vu pour moi. On s'embarque sûrement dans quelque chose de très compliqué, de très risqué mais... le jeu en vaut bien la chandelle ! »

Avec un grand sourire, jusqu'aux oreilles même, je lui tendis ma main droite.

« On a promis de servir notre peuple au péril de nos vies, cet acte de résistance est la preuve même qu'on respecte notre serment... »

Après une courte pause, je repris la parole.

« Je te promets de servir la résistance, quoi qu'il m'en coûte. »

Ce choix impliquait tant de sacrifices et je n'étais sûrement pas exhaustif sur ces derniers... Cela dit, il était fait, peu importe le prix à payer.

_________________
Retrouvailles 1564043156-aya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4992-sakana-ayanokoji-done

Retrouvailles Empty
Jeu 25 Juil 2019 - 19:12
Hiko s’attendait à une réaction de la part de son partenaire de toujours… Et il ne fut pas déçu. Car ce dernier en eut une. Ce fut d’abord le mutisme, après avoir porté tant d’intérêt à cette révélation, Ayanokoji restait muet comme une carpe. S’en suivit une crise de fou rire qui sembla difficilement contrôlable.

Bien qu’il appréciait énormément son partenaire, Hiko serra les mâchoires en entendant son rire. Il s’y attendait, évidemment. Comment un gamin comme lui, n’ayant rien effectué et rien prouvé, pouvait se targuer d’être à la tête d’une organisation qui défiait ouvertement un Empire. Objectivement, cela avait de quoi laisser perplexe. Mais bon, au fond de lui il avait attendu un peu plus de compréhension de la part d’Ayanokoji. Car, si lui rigolait, les autres n’arriveront sûrement jamais à s’arrêter de rire et son mouvement sera alors tué dans l’oeuf.

Fort heureusement pour la fierté et l’égo de notre petit héros, Ayanokoji parvint à se maîtriser au bout d’un moment. Il se calma et reprit la parole. Paroles qui se révélèrent réconfortantes et qui firent un bien fou au jeune Sairyo. Le contact de sa main serrée sur son épaule témoignait du soutien sans faille qu’il lui portait. Et cela fit sourire Hiko, tout comme les paroles prononcées par son jumeau.

Il serra ensuite le poing, signe de sa détermination qui n’avait pas faibli. En voyant cela, Hiko sourit. Il était bien l’unique en qui il pourrait avoir une confiance infinie. Ce petit mec… Il était tellement plus qu’un ami. Il était un frère pour le Sairyo. Et il le démontrait à chaque fois qu’ils se croisaient. Entre eux était présent un lien très fort, que rien ni personne ne ferait vaciller… Pas même l’Empire du Feu !

- Ça me fait un bien fou de te savoir à mes côtés. Pour être tout à fait honnête… Je n’avais personne à qui en parler et tu es le seul à connaître mon secret. Bien que je te porte une confiance aveugle, il faut quand même que je te le dise… Si l’information fuite, de nombreux innocents et patriotes Kumojin perdront la vie… Nous avons une lourde responsabilité sur les épaules…
Une responsabilité qu’avait accepté notre jeune héros. Mais Ayanokoji devait aussi s’en rendre compte. Car oui le projet était séduisant et cela faisait du bien de pouvoir agir pour son village… Mais de l’autre côté, ils devraient se montrer plus prudents que jamais… Plus suspicieux que jamais… Après cette aventure, ils seront sûrement changés à jamais… À moins qu’ils ne soient déjà enterrés entre quatre planches.
- Nous nous battrons pour le peuple… Mais pas à n’importe quel prix. Il faut toujours essayer de prendre du recul. Car nos actions seront scrutées, et pourront être utilisées contre nous… Mais la chose la plus importante pour le moment…
Il marqua un petit moment de pause.
- Il nous faut protéger nos identités. Pour l’heure, j’ai réussi à rallier à ma cause quatre individus très différents mais tous animés par la même flamme… Ils ne connaissent pas mon identité et il a fallu que je les convainque de ne pas la chercher. Pour ma sécurité… Mais aussi la leur.
Hiko ne savait pas si Ayamachin savait où il voulait en venir, mais une chose était sûre… C’est qu’il n’allait pas tarder à cracher le morceau.
- C’est pourquoi il nous faut renforcer nos esprits. Avec tous ces Yamanaka présents en ville, nous sommes bien trop exposés. Surtout les kumojins… Car un jour ou l’autre, le Teikoku se réveillera et ils seront sûrement les premiers visés.
Il avait identifié sa propre faiblesse, mais un gros point d’interrogation persistait.
- Tu as une idée de comment faire… ?
Le duo n’en était qu’au début de leur longue route… Mais ils avaient déjà tant à faire.

_________________
Retrouvailles Hiko_s10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee

Retrouvailles Empty
Lun 29 Juil 2019 - 20:27
Hiko-kun avait raison de me prévenir, je le savais mais une piqûre de rappel ne pouvait pas me faire de mal. Tout cela devait rester secret, du moins son identité. La flamme de la résistance existait bien sûr dans le cœur du peuple, elle existait aussi pour les occupants. En fait mon p'tit pote adoré, il avait juste été le briquet magique qui l'avait allumé, cette fameuse flamme ! Et pour ça... je l'admirais. Franchement je le voyais aller loin. Cette vision que j'avais de lui, elle me donnait en fait envie de tout lui donner, jusqu'à ma vie, afin d'accomplir nos objectifs ! J'étais motivé comme jamaaaaaaais ! Je me demandais comment j'arrivais à tenir en place tellement j'étais surexcité. Ah si en fait je savais : mon sérieux. Oui ça pouvait étonner mais, j'étais aussi très sérieux quand je le voulais vraiment. Et là nous étions en train de discuter d'un sujet très sérieux, qui nécessitait assurément toute mon attention.

« Ouep ! Je comprends tout à fait où tu veux en venir Hiko-kun. Il est vrai que tu me connais un peu foufou mais lorsqu'il s'agit de vie ou de Kumo, je suis un autre gus. Tu peux compter sur moi héhé, j'assurerai nos arrières. »

La discrétion, ce n'était pas quelque chose d’inné chez moi mais durant le cursus Shinobi on nous avait appris à être discret. Après tout un Shinobi devait l'être non ? Ici on parlait de camoufler son identité et réfléchir au moindre de ses faits et gestes... ça me paraissait très compliqué, je ne pouvais pas dire le contraire mais... des vies étaient en jeu ! Je ne pouvais pas me défiler, je devais respecter mon serment récent et faire le taff, tout simplement.

Apparemment mon copain avait déjà réussi à rallier quelques bonhommes à sa cause. Ce qui me fit réfléchir à un tas de trucs, directement. Notamment l'identité, est-ce que Hiko-kun était connu de tous ? Ça me semblait être un très gros risque, rien que ça. Finalement, durant la conversation, il affirma le contraire, mettant fin à mes doutes et soulevant par la même occasion, un paquet de questions de déglingo !

Je voulais cela dit le laisser finir, cherchant à réunir la liste de questions que j'avais en tête et lui balancer tout d'un coup... Il souleva alors un point auquel je n'avais pas pensé, les Yamanaka... Wow... il avait raison. J'avais lu des trucs sur ce clan et franchement, je ne voulais pas me frotter à leur Kekkai Genkai. D'après les livres, les meilleurs étaient mêmes capables d'implanter des souvenirs -pendant de très longue durée- dans des esprits et ça, ça pouvait causer de gros dommages. Je me voyais mal résister face à une manipulation du type. Mon partenaire aussi apparemment, il se tourna vers moi afin de trouver des solutions... Des solutions hein...

Aussitôt, je me grattais le menton, cherchant à satisfaire sa demande. Mais euh... ah oui ! Je voulais d'abord lui poser des questions sur l'identité toussa toussa.

« Oui d'accord, on va trouver des solutions. J'en ai une déjà mais... ça me semble un peu beaucoup abusé... Je t'en parle après ! »

Oui oui, je voulais d'abord qu'on termine avec le chapitre précèdent. Ma vie était en jeu mais aussi celle de mon oncle, je ne voulais pas lui causer des torts par mes actions. En fait rien que l'idée que ça lui retombe dessus me faisait affreusement mal au cœur ; Il avait beau être chiant qu'il était comme un second père pour moi.

« Pour ce qui est de nos identités; Tu m'as dit qu'ils n'ont pas la tienne, nos confrères, c'est ça ? Est-ce que tu peux être plus précis ? Je veux savoir comment ça fonctionne. Tu portes un pseudonyme, un masque ? Est-ce qu'ils savent que tu es du Teikoku ? Est-ce qu'ils ont déjà vu ton visage ? Est-ce que je dois moi aussi trouver un pseudonyme ? Comment communique-t-on entre nous ? Raaah, il faut vraiment que tu me décrives le tout, le plus clairement possible. Je suis à fond !»

Oh que oui que j'étais motivé, ça pouvait d'ailleurs se lire dans mes yeux.

« Concernant les Yamanakoui.... euh... Yamanaka ! »

Oui mon oncle disait autrement, ça me perturbait.

« Ils peuvent être dangereux, j'ai lu un tas de trucs sur eux. Après tu me diras... ça dépend s'ils ont des Yamanaka de hautes voltiges ! Si on ne compte pas le chef bien sûr. Cela dit ça ne résout en rien notre problème et on doit dés maintenant se préparer à se heurter à ces gus. Dans un premier temps, je dirais du renforcement mental, puis physique. Et pour ça rien de mieux que la pratique... n'est-ce pas ? Je dirais que le mental ne peut suivre sans le physique et inversement, comme ça, à l’instinct. Dans un second temps, je serai chaud pour rechercher dans les livres de la Grande Bibliothèque, très discrètement bien sûr. À la volée, comme le ferait Shirô-sama, je dirais qu'on pourrait, je dis bien POURRAIT, se servir de Fuînjutsu ? C'est une hypothèse mais quelque chose de connecté au cerveau, qui perturbe ou diffuse de fausses informations ? Raaah... c'est compliquééééé ! »

Dis-je en me tirant les joues vers le bas avant de reprendre mes esprits, quelques instants plus tard.

« Il faut qu'on fasse des recherches et à côté de ça, qu'on s'entraîne... dans les pires conditions. »

J'imaginais des trucs un peu foldingues mais bon... c'était un passage obligatoire nan ?

_________________
Retrouvailles 1564043156-aya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4992-sakana-ayanokoji-done

Retrouvailles Empty
Mer 31 Juil 2019 - 0:42
Hiko fur surpris par son ami. Il ne l’avait jamais vu aussi concentré lors d’une de leurs discussions. Bon, il fallait dire que ça ne volait pas vraiment haut en général, mais c’était ce dont ils avaient tous deux besoins. Se détendre et se retrouver chez quelqu’un d’autre, il n’y avait rien de plus motivant pour se lever le matin. Hiko considérait le maître des portes comme cela, comme un frère à qui il pourrait tout dire… Sans être jugé.

D’ailleurs, pour le moment, il n’était pas très fier de la façon dont s’étaient déroulées les choses. Il sentait que sa situation était très fragile et pouvais exploser à chaque instant. Ses choix avaient été faits rapidement, sur des impressions plus que sur des certitudes. La façon d’approcher ses « cavaliers » avait été tout aussi rudimentaire… Et bientôt, elle serait critiquée… Presque contestée. Et c’est donc dans la plus grande transparence qu’il aborda ce sujet en répondant aux interrogations de son ami.

- À l’heure actuelle, je ne pense pas qu’ils connaissent mon visage. Je ne suis pas un expert en sensorialité, mais j’ai à chaque fois pris mes précautions pour garder cette information secrète. Cependant, il n’est pas exclu qu’ils puissent reconnaître ma voix. Car je les ai rencontrés chacun deux fois.
Il envoya une petite vague de chakra aux alentours afin de s’assurer que personne ne les dérangerait et qu’ils n’étaient pas épiés. Une fois assuré, il continua.
- Je les ai chacun recruté individuellement. Quatre profils complètement différents. Quatre personnalités aux antipodes les unes des autres. Mais une seule et même volonté… Faire plier ce despote et renvoyer les troupes du Feu dans leur pays. Pour ce faire, j’ai dû intervenir auprès d’eux individuellement. J’avait ma capuche et de larges vêtements noirs qu’on trouve partout. Un masque de chat qu’on achète pour quelques ryos sur le visage… Je ne pense pas qu’ils pourraient me reconnaître même s’ils me croisaient dans une rue.
Il marqua une petite pause, avant de reprendre et répondre aux dernière interrogations d’Ayanokoji.
- Pour ce qui est des noms… Je t’avoue que je n’y avais pas pensé. Aujourd’hui je ne leur ai pas dévoilé le mien, mais ils connaissent le nom de chacun d’entre eux. C’était un détail auquel je n’avais pas pensé lorsque je les ai tous réunis…
Ayanokoji venait très clairement de souligner son inexpérience et sa bêtise. En les faisant se rencontrer, il avait certes protéger son identité… Mais pas celle des autres. Un choix individualiste, qu’il n’avait pas fait consciemment, mais qui les mettrait sûrement en danger. Si l’un tombait… Ils pouvaient tous tomber.
- Attends du coup, j’aimerai bien qu’on revienne sur les noms… Pour l’entraînement on verra après.
C’était lui qui avait lancé le sujet, et il le coupait net. Pas très poli tout ça.

Mais bon, il avait une bonne raison. Il fallait une base solide pour que ce mouvement voit le jour et se perpétue… Et Ayanokoji avait déjà pensé à une chose que le Sairyo avait omise. Il avait besoin d’en discuter avec lui…

- Pour être tout à fait honnête, aujourd’hui nous nous réunissons dans le sous-sol d’un des membres lorsque nous souhaitons faire une action. Les seules actions à l’heure actuelle sont les tracts qui nous permettent de nous faire un nom, de nous faire connaître quoi… Mais les prochains seront sûrement… Plus direct. Mais nous y reviendrons.
Il s’égarait.
- Nous n’avons pas de nom de code, pas de procédure installée… Avec ta remarque je me rends compte que j’ai sous-estimé toute la complexité de cette opération. Comment aurais-tu vu les choses ? Comment penses-tu qu’il faille nous organiser ?
Il avait essayé de décrire du mieux qu’il pouvait la façon de fonctionner de la rébellion à l’heure actuelle… Et il avait grandement besoin des conseils de son meilleur pote !

_________________
Retrouvailles Hiko_s10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee

Retrouvailles Empty
Lun 5 Aoû 2019 - 19:22
Qu'il était malin cet Hiko-kun ! Il avait vraiment crée une structure de déglingo en si peu de temps... Comment avait-il réussi ? Franchement, je le voyais un peu comme l'enfant prodige. J’espérais le voir un jour, diriger notre peuple. Je ne disais pas ça car il était mon pote mais bien parce qu’avec une telle ferveur et de telles convictions, comment ne pas aller loin ?! Le p'tit pote voulait mettre l'entraînement physique et mental de côté, de façon à se concentrer sur l'organisation de la rébellion. Il me disait ne pas avoir pensé à tout ce qui était sécurité des membres et de lui même -surtout-.

Arghhhh, c'était problématique missou ! Je ne voulais absolument pas que ça se retourne contre lui, fin je ne voulais même pas y penser. Il était maintenant question d'organiser de façon détaillée la rébellion et il me demandait mon avis. J'étais vraiment inspiré même si les idées dans ma tête étaient encore un peu désordonnées !

« Alors euuuuuh... Franchement déjà il te faut un nom de code. Toi t'es vraiment infiltré chez les méchants loups alors il faut que ton identité soit ultra protégée. Et au minimum tu dois être toujours masqué...Il faut y réfléchir, genre je t’appellerai bien "La Chouette" ou bien "La Colombe", c'est stylé non ?! »

Et pour le masque ou la cape de super héro, il trouverait bien quelque chose tout seul. Par contre je posais mon veto sur une cape de Shôton ou un truc super coloré, il fallait qu'on reste DISCRET. En fait cette remarque était plutôt pour ma pomme, Hiko-kun avait su rester discret, moi je devais vraiment faire attention à mes faits et gestes.

« Pour l'organisation, c'est un peu compliqué... Il faudrait structurer un minimum et avoir des niveaux d'informat-... Euh attends, je me suis perdu dans mes idées. »

Dis-je en me grattant la tête et laissant quelques secondes de pause, histoire de remettre tout ça en place pour repartir de plus belle !

« Oui donc je disais, on doit établir des niveaux d'informations et des genres de groupes ? On peut appeler ça cercle par exemple. Premier cercle : les fondateurs, les mecs super au courant, deuxième cercles : les bons bonhommes de la résistance, troisième cercles : les apprentis rebelles... Bon pour la description on repassera hein, faudra que ça soit un peu plus clair et détaillé mais tu vois le genre.. »

Levant les doigts un à un, je m'arrêta is sur le trois, l'air toujours interrogatif.

« Euh ça me semble pas mal... je crois que trois c'est suffisant. Après faut pas trop ajouter de complexité, faut qu'on s'y retrouve juste. Ah oui ! Et pour faire passer l'information d'un cercle à l'autre, il faut des procédures, des mécanismes. Un bonhomme tout désigné d'un cercle qui sera un messager pour le cercle inférieur... Tu vois ce que je veux dire ?! »

Mon copain avait aussi parlé d'un sous-sol pour se réunir. Il nous faudrait plusieurs planques à l'avenir, à différents endroits et penser à des mesures de sécurité ; peut-être même des dispositifs de repérages ?

« Concernant le sous-sol c'est cool mais je pense qu'il nous faudra un peu plus que ça. Plusieurs endroits où se retrouver et préparer nos opérations, j'ai pas trop d'idées là de suite mais il faut qu'on se tape ces recherches. »

Il y avait encore tant de boulot ! Mais au moins Hiko-kun n'était pas seul, il pouvait compter sur moi et les autres bonhommes qu'il avait recruté !

_________________
Retrouvailles 1564043156-aya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4992-sakana-ayanokoji-done

Retrouvailles Empty
Mar 6 Aoû 2019 - 19:35
Ayanokoji était formidable ! À peine venait-il de découvrir que son pote était à la tête d’un réseau clandestin visant à déstituer l’Empire, qu’il avait déjà des idées formidables ! À croire que ça lui trottait aussi dans un coin de la tête, de faire une rébellion ! Hiko s’aperçut alors que son ami pouvait être bien moins impulsif qu’il n’y laissait paraître. Souvent jugé sur son étonnante, et agréable, réactivité, il n’en restait pas moins une personne très intelligente. Il avait su observer de nombreuses failles dans le plan du Sairyo, et cela en quelques minutes à peine. C’était tout simplement bluffant.
 
Plein de sujets furent discutés un peu à l’arrache, ce qui pouvait rendre la discussion difficile à suivre. Ce fut pourquoi le jeune manieur de cristal laissa finir son ami, mémorisant les différents points à aborder. Ainsi, cela créérait un peu d’ordre dans leur discussion des plus intéressantes, et importante pour la suite. Une fois qu’Aya Nakamura ; oui je mettrai cette référence dans chacun de nos RP ; eut terminé, Hiko sentit alors que c’était le moment de réagir aux dires de son ami.

- Oui… Un nom de code, tu as raison. « La Chouette » ça me plaît plutôt bien ! J’ai toujours fortement apprécié ces oiseaux…
L’essayer c’est l’adopter, Hiko serait donc désormais connu comme la « Chouette ».
- Pour toi… Je verrai bien un animal assez sauvage, mais très fidèle. Je pensais à quelque chose mais je suis pas sûr que ça te plaise…
Le chien ?
- … Je me suis dit que tu pourrais être « Le Loup ».
Bien sûr, ce n’était qu’une idée parmi tant d’autres… Mais bon, au moins Ayanokoji aurait quelque chose s’il n’avait pas d’inspiration. Mettre « L’Araignée » aurait directement mené à lui, tout comme le ouistiti…
 
Vint ensuite le point sur l’organisation du mouvement. Ayanokoji, pour ne pas changer, eut une idée vraiment astucieuse. À l’heure actuelle, le mouvement comportait que peu de membres… Mais il était amené à s’agrandir, à prendre de l’épaisseur. Et son binôme de toujours voyait déjà loin. Il avait même imaginé une structure en trois mouvements… En trois niveaux plus précisément. Son idée était excellente, et les opportunités vraiment alléchantes ! Hiko prit le temps de digérer la proposition, puis il rebondit dessus, métaphoriquement.

- C’est une très bonne idée. Et je pense qu’il faudrait limiter le nombre de personnes ayant accès aux informations sensibles. Dans le premier cercle, je dirai qu’il faudrait que nous soyons tous les deux… Plus une ou deux personnes maximum. Ensuite, j’ai déjà quatre personnes dans le second cercle… Quant au troisième… Eh bien, plus on est de fous, plus on rit !
Il s’autorisa alors un petit sourire. Mine de rien, cela le rassurait vachement de savoir qu’Ayanokoji était à ses côtés dans cette entreprise désormais !
- Oui, je pense qu’il faut au maximum préserver l’identité du maximum de membres possibles… Il faudra qu’on en reparle. Je verrai bien un système codé que l’on ne communiquera qu’aux membres de la rébellion une fois qu’ils sont sûrs, et dignes de confiance.
Mais ça, ils avaient le temps de voir venir. Restait maintenant un point important.
- Et sinon… Tu aurais des idées de comment on pourrait faire pour rallier des gens à notre cause ? Pour faire en sorte qu’ils nous croient, qu’ils fassent acte de foi sans pour autant leur dévoiler nos identités… Car ils auront sûrement peur d’un piège… Il faudrait savoir comment éviter ça.
Ayanokoji était un vrai puits de savoir, et Hiko ne se gênait pas pour embêter son ami !

_________________
Retrouvailles Hiko_s10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee

Retrouvailles Empty
Dim 11 Aoû 2019 - 17:51
Oui oui, « La Chouette » me semblait un surnom plutôt cool. Lorsque mon partenaire se mit à la recherche d'un p'tit surnom pour moi, j'eus envie de l'arrêter net. J'avais déjà pensé à un top 3 : « Le bouliste démoniaque », « L'homme de la situation », « L'invocateur des enfers ». Mais étant poli et ne voulant pas l'embêter, j'avais décidé de le laisser finir jusqu'à avoir sa proposition... « Le Loup » ? Héhé... c'était peut-être un peu plus sérieux et un peu beaucoup proche de ce que j'avais proposé, en tout cas ça semblait plus logique ! En plus, ça me fit penser au mec que j'avais affronté lors de l'attaque de l'Empire... Un surnom qui me rappelait cet événement, était-ce une bonne idée ?! Oui assurément, pour ne jamais oublier !

« Je signe ! »

Pendant un instant, je m'étais mis à chercher un stylo dans ma poche, pour la vanne toussa toussa mais le Aya' sérieux me mit une tape derrière la tête ; oui nous étions au beau milieu d'une discussion trèèèès sérieuse.

L'histoire de cercle, de rang et tout et tout semblait lui plaire... Tant mieux ! En vrai j'étais super content d'avoir rejoint son groupe de foldingo car on se comprenait pas mal. À chaque fois, on se complétait, lorsqu'un de nous avait une idée, l'autre rebondissait tel un éclair et proposait quelque chose de complémentaire. C'était trop cool de pouvoir travailler avec un bonhomme comme ça, rassurant même je dirais.

Pour le premier cercle, il proposa qu'on soit deux. Cette proposition me fit quand même réfléchir. Je venais à peine de débarquer, quelques gars étaient déjà là et... Raah je ne devais pas trop y penser, Hiko-kun savait ce qu'il faisait, je devais avoir confiance.

« Oui oui un système codé, bien vu la fripouille ! »

Les tracts étaient vraiment coolos, bien beaux et tout mais quand même, fallait trouver un autre moyen de communiquer. C'était pas trop beaucoup discret de toujours s'afficher aux yeux des gens.

Vint alors une question compliquée, celle de trouver un moyen afin de rallier des gens à la cause. En fait j'étais convaincu qu'un paquet de gus -comme moi par exemple- seraient chauds bouillants, naturellement, pour rejoindre la résistance. Le truc c'était de trouver un moyen de les ramener à nous, de les mettre en confiance... On devait amener du concret afin de prouver que nous n'étions pas un club de vacance jouant au chat et à la souris.

« Mhmmm, ah oui... La galèèèère ! Dans un premier temps, de toute façon, faudra leur prouver que nous ne sommes pas des rigolos. L'organisation de la résistance en fait, je trouve déjà que c'est une preuve... Ensuite il faudra... frapper ? »

Dis-je en me grattant la tête, dubitatif.

« Franchement à froid là, j'ai du mal à te sortir un truc mais... il faudra qu'on frappe fort, qu'on réalise une action symbolique... Je ne sais pas de quoi l'Empire est capable mais faut surtout pas que ça se retourne contre nous. Tu sais la propagande toussa toussa, ça peut être violent ! L'information sera une de nos priorités. M'enfin pour revenir à la preuve de notre légitimité... »

Oui je savais faire de belles phrases aussi hein !

« J'imagine bien quelque chose, montrant à la population la position de victime dans laquelle on est. Il ne faut surtout pas qu'ils s'égarent dans la routine, qu'ils s'habituent à l'occupation... »

Cette résistance, on voulait la mener pour notre peuple et il fallait qu'il soit avec nous. Au travers de nos actions, de nos tracts, journaux ou quoi que ce soit, ils devaient en être ! Cette approbation était limite un pré-requis afin de remporter cette guerre.

_________________
Retrouvailles 1564043156-aya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4992-sakana-ayanokoji-done

Retrouvailles Empty
Mar 13 Aoû 2019 - 18:59
Son surnom semblait lui convenir. Cela fit plaisir à Hiko, même s’il aurait tout à fait compris qu’Ayanokoji préfère une autre appellation. Après tout, cela avait peu d’importance. Il fallait juste qu’il soit à l’aise avec, le reste on s’en fichait complètement. L’idée de cercles avait désormais était clôturée, ils semblaient d’accord sur la marche à suivre et les différentes segmentations de rôles et d’accès à l’information. Encore un bon point.

Leur complicité innée les aidait grandement dans cette discussion. Alors certes, il s’agissait d’une discussion faite à la va-vite, mais elle était cependant importante. En effectuant cela, les deux garçons posaient les bases d’un mouvement qui prendrait bientôt une ampleur qu’Hiko n’aurait même pas pu espérer. Et comme tout bon projet, il fallait des bases solides si l’on ne voulait pas risquer que tout s’envole à la moindre rafale de vent. Et des rafales… Il y en aura, soyez-en sûrs !

- Oui, on a le temps pour les codes entre membres de la Rébellion. De toute façon, pour le moment, nous ne sommes pas assez nombreux pour cela. Lorsque les cercles inférieurs commenceront à se remplir, nous en discuterons !
Et tandis qu’ils venaient de clore un nouveau chapitre, Ayanokoji parla d’une idée qui, selon lui, était bonne… Il fallait frapper un grand coup !

D’abord silencieux, Hiko regarda Ayanokoji pendant de longs instants. Tu pouvais lire dans son regard une sorte d’inquiétude… Pourtant, tu n’avais rien dit de méchant, rien de mal. Mais le comportement adopté par le maître des portes lui rappela à quel point il tenait à cette boule d’énergie sur pattes. Et alors que les rôles étaient inversés tout à l’heure, Hiko se permit un petit interlude avant de répondre à son idée sur le « coup » qu’il fallait porter à l’Empire.

- Avant toute chose… Je veux que tu me promettes de rester prudent. La voie sur laquelle je, … enfin nous nous sommes embarquée est la chose la plus risquée. S’enfuir était moins dangereux et il faudra que nous soyons sur nos gardes à chaque heure de la journée et de la nuit… Et je ne supporterai pas qu’il t’arrive quelque chose. Pas à cause de moi en tout cas !
Bon là il devenait un peu mélodramatique, mais l’idée était bien là. En lui dévoilant sa position dans la Rébellion, Hiko avait embarqué bien malgré lui Ayanokoji dans l’engrenage. Il devait donc s’assurer que ce dernier resterait prudent… Pour ne pas avoir de regret par la suite…

M’enfin ! La petite pause cucul la praline était terminée, on pouvait revenir à la très bonne idée du Sakana. Il fallait frapper un grand coup. Plus grand que les tracts distribués de façon anonymes dans les rues de Kumo. Il fallait un symbole, un acte auquel la population pourrait se reconnaître… Une action permettant de raviver la flamme chez les plus renfermés… Une pierre qu’il fallait apporter à la Rébellion !

- Tu as raison. Nous devons frapper un grand coup, montrer au peuple que la Rébellion est une vraie alternative à la domination de l’Empire du Feu. Montrer que nous sommes là, contre vents et marées, que nous les aiderons à sortir de cet état de domination subie !
Avec son idée, Ayanakoji avait attiser une nouvelle fois la flamme de rebelle qui vivait en Hiko. Et ses paroles lui donnèrent même un frisson, il y croyait dur comme fer !
- En attendant, le dernier tract donnera une indication d’un lieu de rendez-vous pour rencontrer la Rébellion. Bien sûr, il y aura des traîtres et des potentiels candidats… Mais j’ai ma petite idée sur comment faire pour les séparer… Je t’explique…
Puis il lui expliqua le plan tel qu’il était à l’heure actuelle… Sans doute Ayanokoji aurait des suggestions à faire, des points à développer… Et déjà, le travail d’équipe de ces deux petites têtes blanches prenait forme.

La Rébellion naissait vraiment aujourd’hui.

_________________
Retrouvailles Hiko_s10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee

Retrouvailles

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: