Soutenez le forum !
1234
Partagez

Que les coups pleuvent


Que les coups pleuvent  Empty
Jeu 4 Juil 2019 - 18:12
Kumo no kuni
Terrain d’entraînement n°7

Une fois n’était pas coutume, notre jeune héros n’avait pas de mission de prévue pour la journée. Cependant, son emploi n’était pas vide pour autant. Il avait rendez-vous au terrain d’entraînement pour se faire la main. Il le savait, dans la chaîne alimentaire, il se trouvait tout en bas. Et s’il voulait remonter les échelons, il fallait pratiquer, pratiquer, et encore pratiquer. Il avait rendez-vous un peu après l’heure du déjeuner, mais pourtant il avait réservé le terrain toute la journée.

Car il s’était levé tôt et avait mis un accent particulier sur sa formation de samouraï. Ryuzaku avait été très clair, s’il souhaitait devenir un digne héritier de la volonté des samouraïs, il se devait de s’entraîner plus que quiconque et d’atteindre un niveau de rigueur exceptionnel. Mais c’était bien mal connaître Hiko que de croire que cela allait l’effrayer, il adorait les défis. Et c’est pourquoi il s’était alors lancé à corps perdu dans la voie du samouraï, autrement appelée le Bushido.

Ce fut donc habillé de son kimono que l’enfant se rendit jusqu’au terrain d’entraînement. C’était un terrain d’entraînement un peu particulier. Il y avait de nombreux mannequins d’entraînements et de grosses pierres qui avaient été entreposées ça et là sur le terrain. Cela gênerait sûrement les grandes courses rectilignes… Mais Hiko s’en fichait pour le moment. Seuls lui importaient les mannequins, car c’était sur eux qu’il allait s’entraîner.

Il déposa son piquenique et sa bouteille d’eau à l’ombre d’un mur, puis il réajusta son fourreau à sa ceinture. Le poids de la lame de métal était présent, ce qui était rassurant pour le jeune garçon. Et il se mit alors au travail. Effectuant une légère flexion sur ses jambes, il gardait toute son attention sur le mannequin de bois. Ses pieds étaient solidement ancrés dans le sol, et sa main droite posée sur le manche de sa lame.

Une fois qu’il se sentit prêt, l’enfant dégaina alors rapidement de sorte à ce que son mouvement crée un arc de cercle qui avait pour but de toucher le mannequin directement. À ce qu’il avait lu, c’était l’une des techniques basiques pour un Samouraï que de maîtriser le Iai. Et c’est à cela qu’il allait s’exercer. Son entraînement était répétitif, mais il ne brusquait pas les choses. Il prenait son temps, préférant ainsi bien décortiquer chacun de ses gestes pour trouver le geste parfait. Et sans qu’il ne s’en rende compte, deux heures venaient de s’écouler.

Il prit alors son sandwich et le dévora en moins de temps qu’il n’en faut pour l’écrire. Une fois cela fait, il se désaltéra avec l’eau qui avait tiédi, puis s’assit en tailleur à l’ombre. Il médita quelques minutes pour trouver une paix intérieure, et fut bientôt rejoint par sa partenaire d’entraînement. Se levant, il s’inclina alors devant elle par une petite courbette, et se présenta comme le voulait l’usage.

- Bonjour, je suis Sairyo Hiko. Je suis honoré d’être votre partenaire pour l’entraînement d’aujourd’hui.
Un ancien kumojin et une kumojin… L’entraînement risquait de faire quelques étincelles.

_________________
Que les coups pleuvent  1563121035-signahikoko2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee

Que les coups pleuvent  Empty
Ven 5 Juil 2019 - 16:10
Que les coups pleuvent  190705041103536158

Aujourd’hui, l’ancienne tenancière allait s’entraîner avec un inconnu, elle ne savait rien de ce dernier et elle était également excitée de se mesurer à cet individu.

La femme arrivait au niveau du terrain d’entraînement et elle vit un jeune garçon sur ce dernier. L’inconnu remarquait sa présence et s’inclinait face à la trentenaire très surprise de ce salut des plus protocolaire. Elle ne savait pas trop quoi répondre n’étant pas habituée à faire preuve d’autant de politesse.

« Tu n’es pas obligé de te montrer aussi courtois vis-à-vis de moi, tu risques plus de me faire fuir qu’autre chose. » Dit-elle avec un petit sourire aux lèvres.

Le jeune garçon, car cela en était un allait être le partenaire du jour de la belle aux prunelles dorées. Il se nommait Sairyo Hiko et elle ne l’avait jamais vu jusqu’à aujourd’hui. Était-il kumojin ? Ou bien un de ses envahisseurs de l’armée de l’Empire du Feu ? L’ancienne tenancière du bar à chats de la cité militaire du pays de la Foudre n’allait pas s’encombrer avec ce détail. Si elle était là en ce début d’après-midi c’était pour combattre dans un cadre amical, qu’importent les origines de son adversaire.

« Je suis Denkou Rei ! » Dit-elle avant de marquer une pause. « Si tu es prêt, je le suis. » Finit-elle par dire.

Comme elle venait de le dire, la femme à la peau mate était opérationnelle pour combattre, néanmoins elle retirait sa veste orange qu’elle posait dans un coin afin de laisser son dos et ses épaules nues sous la lumière des rayons du soleil qui se trouvait à son zénith. Rei voyait que ce dernier portait un sabre, encore un combattant qui usait du bukijutsu et plus particulièrement du kenjutsu ? Certainement, enfin la kunoichi allait pouvoir s’amuser un peu au corps-à-corps avec ce dernier. Les sabreurs étaient intéressants pour la belle, car cela l’obligeait à être constamment en mouvement tout en faisant attention à distance comme en combat rapproché.

« Que la meilleure gagne ! » Dit-elle avec malice.

La trentenaire se mettait en garde et laissait la main au jeune adolescent, honneur au plus jeune.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t7023-denkou-rei-terminee#58945 http://www.ascentofshinobi.com/t7036-denkou-rei-carnet#59029 http://www.ascentofshinobi.com/u878

Que les coups pleuvent  Empty
Mer 10 Juil 2019 - 13:52
Denkou Rei… Elle semblait plutôt sûre de ses capacités. C’était bien. Mais Hiko ne le voyait pas vraiment sous cet angle. La voie du Bushido qu’il avait décidé de suivre lui intimait à réagir autrement. Même si sur le papier on pouvait avoir l’air plus fort, plus véloce, plus futé… Il ne fallait jamais faire preuve de trop de suffisance. Le respect de son adversaire était une des valeurs les plus importantes qu’il avait apprise lors de son initiation. Mais il ne jugea pas non plus hâtivement la jeune femme qui enlevait son haut, sans doute pour faciliter ses mouvements.

Hiko en déduisit alors qu’elle était un penchant pour le combat au corps à corps. Cependant, elle n’avait pas d’arme visible pour le moment. Il y avait donc de fortes chances qu’elle se batte à mains nues. Après, c’était aussi possible qu’elle soit capable de se créer sa propre arme grâce à son affinité ou à sa capacité spéciale. Et même si l’analyse du jeune garçon comportait encore des failles, il avait une bonne idée de la façon dont il allait combattre.

- La ? Cela me paraît plutôt présomptueux mais soit… Je vous propose une petite règle spéciale pour cet entraînement afin de mieux nous connaître…
Une règle ? En voilà une idée saugrenue…
- Que diriez-vous d’un système visant à autoriser une question à l’autre à chaque touche. Si vous me touchez trois fois, vous aurez alors le droit de me poser trois questions auxquelles je devrais répondre. Et inversement.
Hiko était curieux de découvrir certaines choses concernant son adversaire du jour. Il ne l’avait jamais croisée, ne la connaissait pas. Mais ce système serait peut être un bon moyen de faire première connaissance. Si elle acceptait le défi. Une fois la réponse entendue, le jeune garçon aux cheveux blancs prit alors un peu de distance et se posa à quelques mètres de la jeune femme.

Il s’inclina une nouvelle fois en signe de respect, comme le voulait l’art Samouraï, et finalement il se mit en mouvement.

- C’est parti !
L’enfant sortit rapidement une bombe fumigène de sa sacoche shinobi et l’actionna. La zone fut alors rapidement remplie d’une fumée opaque qui empêchait quiconque de discerner ce qui se passait dedans, et au-delà. Hiko, compris.

Il composa alors quelques mudras et créa un mur de cristal qui se développa dans la fumée en quelques instants. Le but était de le protéger d’une attaque frontale de la part de celle qu’il pensait être une adepte du Taijutsu. Ainsi, si elle fonçait à l’aveugle dans le fumigène, elle se prendrait le mur en pleine tronche.

Sa première « défense » étant déjà mise en place, le jeune garçon aux cheveux blancs enchaîna et créa deux clones parfaits de lui-même. Et tandis que la fumée commençait à se dissiper, les clones s’écartèrent de Hiko alors afin d’éviter des attaques groupées. Il y avait maintenant trois adversaires pour la jeune femme. Mais l’enfant avait aussi laissé l’opportunité à Rei de préparer quelque chose dans son coin. Un désavantage lorsque l’on utilisait un fumigène.

Sauf si…


HRP:
 

_________________
Que les coups pleuvent  1563121035-signahikoko2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee

Que les coups pleuvent  Empty
Lun 15 Juil 2019 - 18:20
« Il faut être toujours sûre de gagner quand on lance un affrontement. Si cela est de la présomption, je vais bien m’amuser avec toi dans ce cas. » Dit-elle avec un regard rempli de malice.

Que les coups pleuvent  190715051219525560

Rei se tient droite, les bras croisés, le vent balayant ses cheveux elle observe l’adolescent qui se tient face à elle. Ce dernier lui propose un petit jeu lors de cet entraînement inédit. La femme à la peau mate se montre attentive, elle aime jouer. Son adversaire lui proposait que s’ils se touchaient mutuellement trois fois, trois questions pouvaient être posées à l’autre.

Un léger sourire s’affichait sur le visage de l’ancienne tenancière du bar à chats de la cité militaire du pays de la Foudre. Cette idée lui plaisait bien et en plus étant une fervente adepte du combat au corps-à-corps elle ne pouvait pas refuser une telle proposition en utilisant de telles règles. La belle aux prunelles dorées décroisait ses bras pour les mettre le long du corps et sans quittant son interlocuteur du regard elle lui répondait.

« Ta proposition me plait. Trois touches, trois questions ! » Dit-elle.

L’adolescent craquait une bombe fumigène, le masquant. Il pouvait commencer ses petites cachoteries d’enfant. Cela ne gênait pas la trentenaire qui était sur le qui-vive. Une fois la fumée se dissipant, deux individus jaillissaient de la position initiale de l’adversaire de la Denkou. La femme courait droit devant elle laissant les deux Hiko faire leur vie sans savoir si le vrai était parmi eux. La kunoichi voulait d’abord s’occuper de celui qui était derrière le mur. Elle bondissait sautant par-dessus l’obstacle et une fois dans les airs au-dessus de son ennemi du jour, Rei armait son pied pour frapper ce dernier profitant de la chute pour augmenter les dégâts de son faible coup de base.

ACTIONS:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t7023-denkou-rei-terminee#58945 http://www.ascentofshinobi.com/t7036-denkou-rei-carnet#59029 http://www.ascentofshinobi.com/u878

Que les coups pleuvent

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: