Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Se faire des amis, en italique [Sharrkan]
L'entrainement comme seule compagne (PV Sato Kaya) EmptyAujourd'hui à 11:05 par Sharrkan

» Une collection à exploiter [Pv: Hiko]
L'entrainement comme seule compagne (PV Sato Kaya) EmptyAujourd'hui à 10:48 par Suzuri Takara

» Recherche constante de RPs
L'entrainement comme seule compagne (PV Sato Kaya) EmptyAujourd'hui à 7:48 par Suzuri Hina

» 10. Demandes de Succès
L'entrainement comme seule compagne (PV Sato Kaya) EmptyAujourd'hui à 2:39 par Han Musashi

» Apprendre la nécromancie
L'entrainement comme seule compagne (PV Sato Kaya) EmptyAujourd'hui à 2:14 par Kyouran Takeru

» Au Pandémonium [Libre]
L'entrainement comme seule compagne (PV Sato Kaya) EmptyAujourd'hui à 2:08 par Kyouran Takeru

» Le livre (Fukkatsu)
L'entrainement comme seule compagne (PV Sato Kaya) EmptyAujourd'hui à 1:47 par Sendai Anzu

» L'encre s'efface sous la volonte.
L'entrainement comme seule compagne (PV Sato Kaya) EmptyAujourd'hui à 1:11 par Iijima Rika

» Bonsoir Par... Kiri ! - [PV La Kenpei]
L'entrainement comme seule compagne (PV Sato Kaya) EmptyAujourd'hui à 1:09 par Uzumaki Ryuji

» 02. Valider un Combat/Entraînement
L'entrainement comme seule compagne (PV Sato Kaya) EmptyAujourd'hui à 0:56 par Chiwa Aimi

Partagez

L'entrainement comme seule compagne (PV Sato Kaya)

Katagiri Asano
Katagiri Asano

L'entrainement comme seule compagne (PV Sato Kaya) Empty
Jeu 11 Juil 2019 - 15:33
La large épée Hiramekarei s’élevait et s’abattait dans les airs dans un rythme impeccable. A son bout, tenues par des mains solides, se trouvait Asano qui manipulait sa nouvelle arme. Cette fameuse épée, l’une des sept du village, lui avait été confiée et il entendait bien la maitriser. Il souhaitait également améliorer son niveau global, posséder cette arme c’était prétendre nécessairement au rang de sabreur. Il lui coûtait de ne pas être l’un des meilleurs shinobis du village, lui qui prétendait appartenir au meilleur groupuscule qui soit. Car, Asano s’estimait très significativement en dessous de ce qui pouvait être attendu d’un des sept sabreurs de la Brume. Certes la cité de Kiri ne s’était pas faite en un jour, mais il était tout de même nécessaire d’avoir conscience de ses limites.

Si l’on pouvait largement discuter le niveau d’Asano, on pouvait moins attaquer son engagement. Il n’était pas rare de le voir au Dojo, là où il passait dorénavant la majeure partie de son temps. Il découpait ses périodes en de longues analyses des mouvements et techniques des autres membres du dojo puis en des mises en pratique à l’aide de sa propre épée. Il ne travaillait pas encore réellement le pouvoir de son épée car il voulait avant tout privilégié la base. Un bretteur doit avant tout, selon lui, se démarquer par ses capacités à l’épée et, seulement ensuite, peut-il développer son style propre lié aux capacités de son arme.

C’est donc fort de ce principe qu’Asano s’évertuait à jouer de l’épée au sein du Dojo. Il travaillait en silence, au milieu des autres membres. Sa massive épée brillait donc de temps à autres au-dessus de la masse ; mais dans l’ensemble restait relativement discrète pour une épée de cette qualité. A tel point qu’Asano, plus par bêtise que par réelle analyse, se demandait s’il ne s’agissait pas d’une plaisanterie et qu’on lui avait simplement confié une réplique de son arme, intelligemment substituée dans la nuit. Mais personne n’oserait dérober l’arme d’un sabreur de Kiri. Tout du moins pas à Kiri même… Ou tout du moins pas au sein du Dojo…

C’est ainsi qu’Asano passa une partie significative de la journée à jouer de l’épée. Autour de lui, chacun était particulièrement concentré sur sa propre pratique tandis que quelques maitres passaient dans les rangs pour corriger une position ou encourager le quidam. Mais rarement, voire jamais, Asano avait l’opportunité d’échanger avec ces hommes. Il se demandait d’ailleurs si sa propulsion au rang de sabreurs ne lui avait pas automatiquement conféré dans l’esprit de la populace la qualité de shinobi exceptionnel. Il fit cependant la moue en se remémorant Saji ; peu de chances qu’il soit confondu dans ses capacités avec un shinobi d’une telle trempe.

- Bah… N’y pensons pas. A force d’entrainement, j’arriverai là où mes espoirs me conduisent déjà…

Et dans le même silence, il enchaina de nouvelles passes à l’aide de son épée.

@SATÔ KAYA
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7119-katagiri-asano http://www.ascentofshinobi.com/t7147-katagiri-asano-carnet-de-route#59980

L'entrainement comme seule compagne (PV Sato Kaya)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: