Soutenez le forum !
1234
Partagez

Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko]

Hayai Taishi
Hayai TaishiEn ligne

Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko] Empty
Jeu 11 Juil 2019 - 21:47
« Pas mal, cet endroit.»

Taishi hocha de la tête au dindon. Ça faisait longtemps qu’il n’avait pas fréquenté les sources chaudes, mais ça restait un bon souvenir, et la place n’avait pas changé d’un poil. Les gens semblaient trop occupés pour se prélasser dans l’eau chaude de nos jours, alors l’endroit était relativement désert, ce qui l’arrangeait aussi. Il noua la serviette autour de sa taille, laissant son manteau vert sur un banc.

Cet endroit était utile pour bien des raisons. Pour commencer, personne n’irait le chercher ici. Taishi en avait marre des curieux, ou pire, des types comme ce Tsuyoshi, pas seulement curieux mais aussi un imbécile ignorant fini. Ensuite, il savait que les shinobis attachés à sa surveillance aurait beaucoup de mal dans un endroit tel que celui-ci, et garderaient leurs distances.

Après un instant de réflexion, il propagea son chakra entourant ses poignets avec ses mains, appliquant un simple henge qui dissimulerait les mâchoires dentées sur ses avant-bras. Inutile de faire peur aux enfants inutilement, non ? Ou les curieux, d’ailleurs.

L’obèse dindon serrait lui aussi une serviette autour de son immense fessier. Ils firent leur chemin vers les bains chauds.

« C’était quand, la dernière fois ? »

Taishi haussa des épaules alors que la lourde brume des sources se déposait sur sa peau, une agréable sensation qu’il avait presque oublié. L’eau presque plane renvoyait son portrait, son torse couvert de cicatrices, ses bras anormalement larges et taillés pour le shinobi moyen.

« Quelques années, peut-être. Les bains mixtes sont presque toujours déserts, de toute façon. Va savoir pourquoi. »

Va savoir pourquoi, mais ça l’arrangeait au final. Il mit un pied dans l’eau, puis un autre avant de s’asseoir, laissant l’eau le recouvrir jusqu’à la taille. Taishi soupira d’aisance en passant la main dans ses cheveux noirs désordonnés. Glouba, quant à lui, fit un petit bond pour atterrir sur l’eau, sur le ventre comme un canard. Tout ce gras l’aidait à flotter, après tout.

« On doit discuter Iwa. »

L’Hayai soupira légèrement, laissant les volutes de la vapeur d’eau titiller sa peau.

« Bientôt. »

« Tu as dit ça la semaine dernière aussi ! »

Le dindon nageait comme un pélican, plus maladroitement évidemment.

« Iwa est lente à chosir un Kage. Et encore plus hésitante à prendre la moindre décision d’ici à ce qu’il, ou qu’elle soit choisie. »

C’était la réalité des choses. Taishi comptait bien aider les projets de Neiko, mais il attendait aussi de savoir s’il aurait un contrat avec Iwa. Même avec tout ce qui se passe, le salaire ne ferait pas de mal, surtout maintenant. Pas satisfait de la réponse, le dindon secoua sa tête casquée.

« Et alors ? Rester ici ne mène à rien. Donne-moi une bonne raison de demeurer à Iwa un jour de plus. »

Des bruits de pas légers venaient de le faire rouvrir les yeux et son regard vert flotta vers l’entrée des bains, où quelqu’un venait de faire son apparition. Quelqu’un, ou quelqu’une…

« Mieux, je peux te donner deux généreuses raisons… »



_________________
Fate will wait for no one, Invité.

Taishi's Theme : The Color of Victory
Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko] 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Sekken M. Ryoko
Sekken M. Ryoko

Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko] Empty
Jeu 11 Juil 2019 - 22:34
Le bain mixte venait d'ouvrir ses portes après quelques travaux, en effet, l'attaque d'Iwa n'a pas épargné cet établissement fréquenté très souvent par Ryoko, c'est d'ailleurs parce qu'elle est une cliente régulière qu'elle a reçu des bons pour aller dans ces bains, de quoi faire quelques économies pour se détendre un peu. La demoiselle se dirige donc en direction de ces bains, toujours après quelques entraînements, avec quelques courbatures ici et là, toujours avec quelques bleus bénins parsemé discrètement sur son corps athlétique et callipyge. Enfin, ce ne sera pas aujourd'hui qu'elle rencontrera une personne dans les bains mixtes, après tout, hormis quelques curieux ou autres pervers, il n'y a pas grand monde qui est intéressé par des bains mixtes. Ryoko, cela ne la dérange pas, et puis, les bains mixtes sont souvent mieux conçus et plus grand que les bains séparé, car il en faut de la place pour ce beau monde.

Enfin, la rose se dirige vers ce fameux bain, serviette à la taille - oui, uniquement à la taille -, ondulant naturellement dans le couloir qui sépare le vestiaire des femmes du bain mixte, avant d'entrer légèrement dans ce bain-là. Il ne fallu pas longtemps pour qu'elle retire la serviette pour la garder dans un coin pour entrer toujours avec autant de manque de pudeur dans ces bains chauds. Ces deux yeux se tournent vers une grosse silhouette, à côté d'une autre silhouette déjà plus humaine. C'est elle où ... il y a un gros dindon dans ce bain ?

- Eh bah, c'est le plus gros poulet que j'ai vu.

Elle était impressionnée par sa taille en effet, mais ça ne l'impressionne pas tant que ça non plus, le plus impressionnant est qu'est-ce qu'il fout ici, encore emplumé et pas en train de mijoter dans une grande cuisine, accompagné de diverse légumes en train de mariner dans une sauce contenant du jus de volaille.

- En tout cas, c'est une drôle de façon de cuire un poulet à la vapeur, fufufu~.

Elle se pose assise, observant l'homme qui a entendu son arrivée, tiens, il y a d'autres personnes qui osent entrer dans des bains mixtes ? Sans doute un cuisinier innovateur.

_________________
Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko] 3hon
Merci cerise pour la signature o/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4671-besoin-d-un-peu-de-savon-presentation-de-sekken-ryoko-finish http://www.ascentofshinobi.com/u603
Hayai Taishi
Hayai TaishiEn ligne

Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko] Empty
Jeu 11 Juil 2019 - 23:10
Glouba et Taishi échangèrent un regard. L’Hayai, amusé, étouffa un petit, posant les bras sur les bords du bain pour être plus à l’aise. Oh, ça va vite devenir intéressant, tout ça.

« Regarde Glouba, une autre qui veut te manger au dirait. »

« Je vais t’en faire, un poulet ! Tu vas voir »


Le dindon pataugeait en essayant d’atteindre la rive, mais son corps gonflé était peu aérodynamique alors il n’avançait pas vraiment malgré tous ses efforts, envoyant de l’eau un peu partout. Heureusement pour lui, il était tenace, infatigable… Et découragé. Le poulet géant se glissa sur le dos en croisant ses bras-ailes, boudeur.

« Ça va ? Besoin d’un coup de main ? »

« jjhjakwdhjaw… Ce chameau inversé ose me traiter de…fjafjhsejkffjk »

Taishi haussa les épaules sans se départir de son sourire, reportant son attention sur la nouvelle veNUE. Pas un visage conNUE, c’était certain. Cela faisait déjà presque deux ans, il commençait à perdre le compte sur tous ces nouveaux iwajins. Elle n’avait pas l’air trop méchante, au moins. C’était peu dire, avec cette silhouette de rêve.

« Il est un peu sensible. »

« fjksefjfsejkfes… Elle doit même pas voir ses pieds… efsjjfhhskfjsjekf »

L’Hayai se gratta la tête pour faire passer le léger malaise tout en se redressant.

« Je suis Taishi. Et lui, c’est Glouba. »

L’intéressé ne fit pas le moindre geste, toujours à bouder. Taishi soupira, pour toutes ses qualités, Glouba était incroyablement borné par moment, et facile à offenser. Mais c’était un peu normal quand la quasi majorité des gens ne voyaient en lui qu’un maladroit et luxurieux repas sur patte. Un trait intéressant pour chasser des primes, mais un peu moins pour socialiser, peut-être.

« Je commençais à penser que cet endroit avait été complètement oublié par les gens. De mon temps, c’était un peu plus bondé, disons. »

Mais avec tout ce qui s’était passé, c’était un peu normal, sans doute.

« Me laisse pas te retenir, surtout. L’eau est très bonne. »

Ce serait surtout beaucoup plus facile de la regarder dans les yeux une fois qu’elle serait dans l’eau d’ailleurs…

Ne blâmez pas trop rapidement la nature humaine, s’il vous plait.

_________________
Fate will wait for no one, Invité.

Taishi's Theme : The Color of Victory
Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko] 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Sekken M. Ryoko
Sekken M. Ryoko

Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko] Empty
Jeu 11 Juil 2019 - 23:44
Eh bien, il s'agit bel et bien d'un Kuchyose, ce n'était pas étonnant du coup de l'entendre parler. Ryoko se met à rire sans se retenir, voir un gros dindon vexé n'arrive pas souvent, surtout un dindon vexé et qui, en plus, tente de se débattre du mieux qu'il peut pour réussir à tenter de s'approcher de la rose, mais il échoue largement, croisant ses ailes comme s'il s'agissait de bras, son corps remuant au rythme de l'eau alors qu'il se met à tourner à cause des remouds de sa tentative de tenter de s'approcher de Ryoko, une tentative dérisoire. Et puis, il comptait lui faire quoi le dindon ? Il valait mieux qu'il ne tente rien contre la rose, sinon elle lui volerait dans les plumes, surtout qu'elle est dans son élément et ... nue. Cela voulait dire qu'elle pouvait exploiter son potentiel au maximum, donc elle est bien plus dangereuse qu'un poulet géant boudeur.

- Glouba ? Voilà un nom qui lui va bien, il a un corps digne de la divinité d'où il tire son nom, fufufu~. Enfin, il paraît que plus un dindon est gros, plus cela lui permet d'être dominant, cela doit sonner comme un compliment pour lui du coup. Sinon, enchanté Taishi, je me nomme Ryoko pour ma part.

Elle se prélasse dans le bain, plongeant petit à petit son corps dans l'eau chaude de cet endroit, soupirant légèrement en sentant ses courbatures se calmer sous cet eau bénéfique. Elle observe l'homme, le prénommé Taishi, un ancien iwajin, elle a entendu parlé de lui. Pas tant en bien cependant, surtout avec ce qu'il a fait récemment, mais il a au moins eu le mérite de rapporter le corps de Shin et d'Etsuko, ce qui doit équilibrer les choses.

- Eh bien, c'est normal, cet établissement a été victime de l'attaque d'Iwa, ils viennent juste de rénové. On est les premiers à entrer dedans depuis leur récentes réparations.

Elle se rappelle de cette attaque, mais elle n'a pas pu protéger cet endroit, trop occupée à protéger le coeur commerçant de l'attaque de Neiko ainsi que de son collègue flamboyant. Enfin, la rose observe l'homme dont les bras ne sont pas très ... adapté à son corps, ce qui lui donne une allure ... spéciale.

- Enfin, qu'est-ce qu'un ancien Iwajin fait ici, dans ses bains, tout seul avec un dindon comme seul compagnie ?

Une simple première question pour lancer un quelconque sujet de conversation.

_________________
Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko] 3hon
Merci cerise pour la signature o/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4671-besoin-d-un-peu-de-savon-presentation-de-sekken-ryoko-finish http://www.ascentofshinobi.com/u603
Hayai Taishi
Hayai TaishiEn ligne

Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko] Empty
Ven 12 Juil 2019 - 4:02

« Les dindons et les poulets ont une certaine rivalité, c’est tout. »


Pas que Taishi soit le moindrement critique, il était plutôt amusé de la situation en réalité. Le dindon lui, flotta au milieu du bain, résolument silencieux dans sa frustration. Il finirait bien par atteindre un des bords du bassin, et à ce moment-là, elle allait y goûter, parole de dindon ! Taishi de son côté considère la femme aux cheveux violets, qui semble faire la même chose, d’ailleurs. Curieux. La plupart des femmes auraient été gênées, ou inconfortables, peut-être. Mais pas elle, comme si ce milieu lui était d’une étrange naturalité.

Les explications de la femme le fit jeter des coups d’œil autour. Ils avaient fait du bon travail pour les réparations, ou bien la mémoire de l’Hayai n’était plus aussi bonne. Les détails d’une source chaude avaient peut-être pris une place secondaire dans son esprit, avec tout ce qui était arrivé depuis. Il finit pourtant par hocher la tête.

« Ryoko. « Cœur d’enfant » ou bien j’ai la mauvaise version de la traduction ? Mais ravi aussi. »

Cœur d’enfant, mais corps d’adulte, faut le dire, hein. Haha. Voilà qui sonne plutôt bizarre. Oubliez ça.

« Les premiers, dis-tu ? C’est comme une inauguration, alors. Cool. »

La question de la femme le fit légèrement soupirer, même s’il n’aurait pas dû être surpris. L’Hayai se redressa un peu pour faire face à la femme.

« Je fais la même chose que toute autre personne ferait ici, profiter des sources chaudes, tout simplement. Ne t’en fais pas, mes maléfiques desseins de nukenin ne s’étirent pas jusqu’aux bains mixtes. »

Ça tombait un peu sous le sens, non ? Mais il n’était pas offensé pour autant.

« Pour le reste, je ne suis plus seul puisque tu es là, non, Ryoko ? Et puis, je pourrais te retourner la question. Que fait une jeune Kunoichi seule dans ces bains, sans même un dindon pour l’accompagner ? »

Il se releva, s’exhibant sans la moindre retenue, marchant dans le bassin jusqu’à avoir le fameux poulet géant à portée de main, le ramassant comme une statue flottante pour ensuite aller le poser au bord.

« Elle a dit que t’avais un corps de dieu. »

« M’en fiche. Elle a un corps de déesse aussi, ça va pas m’empêcher de la faire cuire »

Taishi roula des yeux, et le dindon courroucé posa son majestueux croupion dans l’eau peu profonde, ne quittant pas du regard la sirène aux cheveux mauves.

« Cette attaque… Faisais-tu partie des défenseurs de la cité, peut-être ? »

L’Hayai soupira avant de retourner s’asseoir lui aussi, mais beaucoup plus près de la femme, se calant dans l’eau en fermant les yeux légèrement, croisant les bras.

« Tu sais qui je suis, alors. D’autres m’auraient évité comme la peste. Mais pas toi. »



_________________
Fate will wait for no one, Invité.

Taishi's Theme : The Color of Victory
Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko] 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Sekken M. Ryoko
Sekken M. Ryoko

Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko] Empty
Ven 12 Juil 2019 - 18:28
Une rivalité entre les poulets et les dindons ? Qu'est-ce qui se passe dans le monde des kuchyoses voyons ? C'est une étrange rivalité que voilà, entre deux volailles qui sont comestibles et donc seul la grosseur et le plumage les différencies tout les deux. Elle observe le dindon tourner sur lui-même comme un palet de hockey, sans réussir à atteindre le bord du bassin, elle peut toujours attendre du coup avant qu'il tente de l'attaquer. Il risque d'avoir une surprise le nugget géant sur patte s'il tente de la toucher. Donc non, elle est loin d'être craintif vis à vis de cette boule de graisse, même si elle peut paraître plus rapide que prévu.

- De toute manière, je préfère les canards, c'est plus joli, fufufu~. Mais la vrai définition de mon prénom est plus "enfant rafraîchissante", mais "cœur d'enfant" marche aussi.

Enfin, Taishi, après être plutôt content d'apprendre qu'ils sont les premiers à inaugurer ce bain, soupire lorsqu'elle lui demande ce qu'il fait ici, avec son dindon, dans des sources mixtes désertes. Il raconte que ses sombres dessins de nukenins ne parviendra pas à se hisser dans ces bains mixtes, oh, elle n'en doute pas, elle se demanderait quand même qu'est-ce qu'il ferait de ces bains si c'était le cas sinon, elle ne voit rien de démoniaque à faire ici, mais certainement est-ce parce qu'elle est "gentille", de ce fait, tout ce qui est machiavélique, elle sait pas comment faire.

- Oh, je ne pensais pas forcément à ça, je pensais à d'autres choses plus bénins comme attendre un ou une amie, une fiancé peut-être, ou alors un copain à votre dindon. Quand à moi, je viens ici uniquement pour me détendre après un entraînement, rien de plus, rien de moins non plus, et puis, on m'a envoyé des bons pour venir ici, je n'allais quand même pas refusé un tel cadeau, fufufu~.

En effet, s'il n'y avait pas ses bons, elle ne serait jamais venus ici, en tout cas, pas aujourd'hui, sans doute le lendemain, sans doute une autre fois. Dans tous les cas, elle serait venus ici un jour, puisque les bains viennent de rouvrir les portes, il ne faudra pas attendre tant de jours que ça pour venir ici. Enfin, après que l'homme ait réussi à attraper son dindon pour venir le poser dans un coin du bassin, dans ceux réservés aux enfants pour éviter qu'ils se noient, il revint vers elle, visiblement aussi pudique que la rose. Enfin, après avoir tirer la langue au gros dindon, elle observe

- Oui, j'en faisais partis, je protégeais le cœur commerçant. Mais pourquoi devrais-je te fuir comme la peste ? Tu as ramené ma potentielle patronne de Kumo, certes, morte, mais on a pu lui faire une belle sépulture grâce à ça et elle a eu les mêmes enterrements que notre Kage. Et puis, si tu es ici, c'est que les grandes têtes d'Iwa ont accepté que tu te promènes jusque-là, probablement surveillé d'ailleurs par quelques Hyûga en dehors de l'établissement, c'est une sorte de confiance que je dois respecter un minimum.

Et puis, contrairement à certains, ce n'est pas une peureuse couarde et superstitieux.

_________________
Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko] 3hon
Merci cerise pour la signature o/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4671-besoin-d-un-peu-de-savon-presentation-de-sekken-ryoko-finish http://www.ascentofshinobi.com/u603
Hayai Taishi
Hayai TaishiEn ligne

Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko] Empty
Sam 13 Juil 2019 - 3:37

« Enfant rafraîchissante ? Curieux. »


Il eut un léger sourire en s’étirant légèrement, appréciant l’effet apaisant et réparateur de l’eau chaude. En temps normal, il aurait préféré la compagnie du silence pour ce genre de petit rituel, mais la compagnie de cette intrigante femme avait un certain attrait. Sa remarque sur les canards ne semblait pas avoir fait mouche chez Glouba, et avec raison. Taishi eut un petit rictus.

« Les canards, ça va avec les dindons. Ils s’aiment bien. »

Essayer d’expliquer les complexes relations entre espèces animales aurait été difficile, alors Taishi n’allait même pas s’y aventurer. Mais à force de tenter des piques, la sirène allait se prendre un jet de matière fécale en pleine tête. Évidemment, l’Hayai n’allait pas l’avertir. L’inverse aurait été beaucoup moins rigolo, après tout.

« Des bons ? Je vois que le salaire de shinobi n’est guère plus élevé qu’avant mon départ, au dirait. Je m’en tire à peine mieux, cela dit, je suppose »

Oh entre les petits contrats et les salaires accumulés à travers les aides envers Hi dans le passé, il n’avait pas à se plaindre pour un moment.

« Une fiancée, une amie ? Pour une femme qui dit venir ici pour se reposer d’un… vigoureux entrainement… Tu sembles avoir des idées bien définies sur ce qu’on pourrait y faire. »

Il eut un petit rire.

« Rien t’empêche d’être la copine de ce dindon si tu veux, alors. Mais faut être gentille. »

Il y avait plusieurs angles sur la question, mais Taishi n’allait pas divulguer celui qu’il utilisait. Ça aurait été beaucoup moins drôle sinon. Glouba répliqua à la langue de la sirène en se relevant d’un geste sec avant de pousser un glouglou majestueux en bondissant vers la nudiste femme, faisant apparaître un bâton coloré dans ses mains-plumes, relevé pour frapper…

Taishi soupira et releva un bras et attrapa le dindon en plein vol, le volatile gesticulant comme s’il nageait dans l’air ambiant, agitant son glouba-bâton dans tous les sens sans parvenir à rejoindre sa cible.

« Dis-moi Ryoko, que reste-t-il des, comment as-tu dit, grandes têtes d’Iwa ? Ou plutôt, qui reste-t-il ? Etsuko est morte. Le Tsuchikage est mort. Ton conseil n’est qu’une seule personne. Et devrais-je dire, une enfant. »

Il secoua la tête.

« Étroitement surveillé, peut-être. Pas d’aussi près que toi, cela dit. Un marché, peut-être ? Si tu cesses de fixer mes bras, je ferai de même avec ta poitrine. Un accord honnête, non ? »

Après tout, la sienne n’était pas très… adaptée à son corps, ce qui lui donnait une allure… spéciale. Taishi se détourna un instant pour déposer le dindon sur le bord du bassin.

« kjbnjbdfkklfgjkdfgkjl »

« Allons, allons. »


Son regard vert retourna dans les prunelles bleues de la sirène.

« Si des Hyûgas observent, je peux te confirmer que ce n’est pas moi qu’ils regardent. »

Il se recala dans l’eau.

« Mais si tu as si confiance, alors peut-être qu’un petit massage de ma part détendrait tes muscles endoloris, non ? »


_________________
Fate will wait for no one, Invité.

Taishi's Theme : The Color of Victory
Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko] 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Sekken M. Ryoko
Sekken M. Ryoko

Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko] Empty
Dim 14 Juil 2019 - 19:02
Après avoir répondu sur la signification de son prénom, la demoiselle a lancer une dernière taquinerie vis-à-vis du dindon géant. Elle a remarqué qu'il était vachement sensible vis-à-vis des taquineries, donc elle en profite. En vérité, elle l'aime bien ce dindon, puisqu'il réagit comme elle le veut, et puis, il est marrant cette boule de plume graisseuse. Bon, la remarque sur les canards n'a pas beaucoup d'effet, mais elle ne se voulait pas méchante à la base, mais elle peut comprendre que les taquineries n'est pas à la portée du premier pigeon, alors un autre volatile, même aussi imposant et doté de paroles, c'est sûr que ça ne risque pas d'avoir l'effet escompté.

- Oh, j'ai quand même un bon salaire, surtout pour une Chunin, mais si c'est gratuit, c'est encore mieux, fufufu~. Enfin, je pensais pas vraiment à ça en parlant de ces rendez-vous avec ta femme ou ta petite-amie, je pensais à des choses moins charnelles. Mais c'est gentil pour la proposition, je me vois cependant dans l'obligation de la refuser, je suis bientôt mariée et je crains que ce dindon n'apprécie pas les taquineries que je fais à son égard, fufufu~.

Enfin le dindon, suite à son tirage de langue, commence à s'animer, puis à s'armer d'un bâton sortit de ses plumes pour tenter de l'attaquer. La demoiselle a eu le temps de former autour de la globalité de son bras une protection en savon, assez solide pour encaisser ce coup, mais elle n'en a pas besoin, l'homme a eu l'amabilité de retenir son compagnon plumeux qui tente de la toucher avec très peu de succès.

- Tu vois ? Pourtant, ce ne sont que des taquineries, fufufu~.

Enfin, en retenant son compagnon plumeux, il lui demande ce qui reste maintenant des grandes têtes d'Iwa, lui disant qu'avec la mort de leur Kage et d'Etsuko, il ne reste que Toph, une "enfant", et pourtant, mieux vaut ne pas la sous-estimer cet enfant. Il lui demande ensuite de conclure un marché, lui demandant de cesser d'observer les bras, et en échange, il accepte d'arrêter d'observer sa poitrine.

- Toph n'est pas n'importe quel enfant, elle est jeune, mais elle a autant de légitimité que les plus vieux de ce monde. Mais le fait que tu observes ma poitrine ne me dérange pas tant que ça, les gens le font bien sans que je me déshabille, alors sans habits, cela ne change rien, mais pourquoi ne veux-tu pas que je regarde tes bras ?

Et puis, contrairement à ce qu'on croit, sa poitrine est parfaitement proportionnel à son corps, très bien formée, certes, mais son corps est du même gabarit, bien que n'étant pas grosse, plus ... athlétique. Enfin, après avoir déposé le dindon dans un coin, elle cesse la formation de sa protection en savon, puis, il lui dit que les Hyûga la regarderait plus elle que lui.

- Eh bien, d'habitude, c'est moi qui masse les gens, pas l'inverse, mais je dis pas non à un massage. Cependant, tu te trompes sur les Hyûga, certains sont bien trop ... "innocents" pour que des formes les perturbent pendant leur travail.

En même temps, lorsqu'on ne sait pas comment faire des bébés, enfin, elle se tourne, tournant son dos à cet homme, de toute manière, s'il tente de faire quelque chose, il risque d'être très surpris de la riposte.

_________________
Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko] 3hon
Merci cerise pour la signature o/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4671-besoin-d-un-peu-de-savon-presentation-de-sekken-ryoko-finish http://www.ascentofshinobi.com/u603
Hayai Taishi
Hayai TaishiEn ligne

Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko] Empty
Lun 15 Juil 2019 - 2:08
« Je n’ai rien vraiment proposé, mais c’est toujours intéressant à savoir. Un futur époux, et qui n’est pas tracassé par l’idée que te dévoiles ainsi à un inconnu ? Tu sembles avoir trouvé une perle rare. J’ai la même chance, d’une certaine façon. »

Taishi avait bien des défauts, mais il ne mêlait les sentiments que lorsqu’il en n’avait envie. Il eut un petit rire taquin, mais son regard verdâtre était plutôt dirigé vers l’étrange matière qui avait recouvert le bras de la femme face au simili « assaut » de Glouba. Taishi était plutôt expérimenté avec les années à reconnaître les diverses capacités des clans majeurs, mais il n’avait jamais vu une chose exactement comme celle-là. Une variante de chakra aqueux, peut-être ? Mais il y avait davantage là-dessous, songea-t-il.

« Toph est ce qu’elle est. J’hésite à m’avancer sur un sujet si périlleux, surtout face à une si curieuse capacité. »

Elle avait même une odeur, un certain parfum. La manière dont les bulles légèrement colorées s’amassait, l’aspect huileux quand on regardait de près… Ça lui rappelait… Hum. Sa question le fit sourire légèrement et il haussa les épaules, amusé. Ryoko n’avait pas tort.

« Ça ne m’ennuie pas, mais d’habitude ce sont plutôt les femmes qui sont dérangées par les regards des gars. Je voulais juste être sympa, mais tu es définitivement bien peu commune. C’est tout à ton honneur, je suppose. Regarde ce qu’il te plaît. »

Et puis, quand on cessait de regarder sa gigantesque poitrine, on pouvait réaliser qu’elle avait des yeux tout aussi charmants, un bleu arctique qui rappelait les vagues d’un océan en perdition.

« Je te donne raison sur les Hyûgas, mais je n’irais pas dire que je me suis trompé pour autant. Tu peux toujours me rendre la pareille, si tu le souhaites, après. Bon, dis-moi si je suis trop rude. Détends-toi, comme tu as dit. »

Il n’aurait pas dû être surpris qu’elle lui présente son dos, alors il ne l’était pas, surtout après son comportement si atypique. Ce n’était pas pour le déranger. Son regard glissa sur le dindon, qui lui fit un clin d’œil discret avant de faire un petit bond, retournant flotter dans le bassin. Lui aussi était là pour profiter des sources chaudes après tout.

Il posa ses mains sur les épaules nues de la femme et entrepris de les masser doucement, mais avec une certaine fermeté. Après des années à pratiquer le jettojutsu intensivement, les mains de Taishi étaient puissantes, agiles. L’Hayai n’était pas vraiment un fanatique des entraînements, mais les années passées au sein des forces spéciales d’Iwa, puis comme nukenin essayant simplement de survivre l’avait rendu bien accoutumé des courbatures et autres maux physiques liés à l’exercice, alors sans être un spécialiste, il savait où appuyer pour atténuer les tensions.

Il s’attarda un moment sur les épaules, puis les omoplates et le long de la colonne vertébrale.

« Tu ne t’es pas ménagée en tout cas. »

Il s’appliqua à défaire les nœuds, un à un, patiemment, longuement. Ce n’est pas comme si l’Éclair Vert avait grand-chose à faire en ce moment, de toute manière. Être nukenin avait encore un ou deux avantages. Sa voix fut davantage un murmure.

« Les Hyugas n’ont rien d’innocent. Il faut mal les connaître pour le croire. Un bon savon nous laisse propre, mais certaines impuretés sont sous la peau. »

Ses doigts tracèrent les lignes des os de son dos, les contours des différents muscles, cherchant les difformités, les traits brisés, un mélange de pression, de friction peut-être, aidé de l’eau chaude du bassin. Il s'écarta légèrement pour se poser à côté.

« Mais j’admire ta loyauté. J’espère que ça t’a aidé un peu. »

Il avait beaucoup de choses à dire sur ce genre de sujet, mais ce n’était ni l’endroit, ni le bon moment. Autant garder le tout le plus simple possible.

_________________
Fate will wait for no one, Invité.

Taishi's Theme : The Color of Victory
Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko] 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Sekken M. Ryoko
Sekken M. Ryoko

Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko] Empty
Mar 16 Juil 2019 - 21:10
Si Abuto la forcerait à ne pas se montrer aussi naturellement ? Quelle idée, le Midori la connaît très bien, il sait qu'elle est une femme fidèle malgré le fait qu'elle soit peu vêtue, et il faut dire qu'il l'a connu alors qu'elle était dans une tenue qui ne cachait pas ses formes, mais qui les mettait bien en avant. Enfin, cela amuse Ryoko de voir les réactions des jeunes shinobis qui observent sa voluptueuse poitrine, souvent ils se mettent à rougir, souvent ils saignent du nez, et souvent ils ne savent plus parler correctement, ces deux seins sont des armes à ne pas sous-estimer, mais elle semble la seule ici à le comprendre, les autres sont trop prudes ou trop peu ouvert d'esprit pour que ce soit le cas, même si la véritable raison, c'est que c'est plus pratique pour elle de manier le savon en étant peu vêtue que recouvert de la tête au pied.

- Si curieuse ? Eh bah, certains diront que ce n'est qu'une capacité ridicule comparé à d'autres, mais curieuse, jamais on me l'a dit ça. Intéressant, peut-être oui.

Dans un village où les samouraïs tranchent du chakra comme du beurre et que d'autres manipulent la lave servant de bain à Yonbi, elle, elle s'impose comme probablement la Sekken la plus puissante du village, sans doute plus que ses parents, mais en même temps, son père ne manipule pas le savon, et sa mère n'a pas tant d'imagination que ça vis à vis du savon. Enfin, après lui avoir demandé pourquoi Taishi ne souhaite pas se faire "mater" les bras, il lui dit qu'il pensait que Ryoko se sentirait mal de se faire observer la poitrine, mais comme elle l'a dit, elle n'a que faire des regards sur ses formes.

Enfin, viens le moment du massage, où Ryoko lui tourne le dos pour lui laisser le champ libre de labourer son corps avec ses doigts, des mouvements rudes, mais soignés. Ce n'est pas des mouvement qui font mal, mais qui veut détendre les muscles, et il pouvait voir que la demoiselle ne se ménageait pas, comme il lui fait remarqué alors qu'il passe ses grosses mains sur ses épaules pour descendre petit à petit pour lui masser l'intégralité de son dos.

- Faire une expression tournant autour du savon à une Sekken est l'équivalent de l'insulter, enfin, j'estime que tu n'es pas au courant. Enfin, les Hyûga sont ce qu'ils sont, mais leur éducation reste à désirés, c'est tout ce que je dis. Quand on sait que leur représentante ne connaît pas comment fonctionne la reproduction ...

Elle soupire, se laissant masser dans sa totalité, avant qu'il finisse par arrêter ces massages. Elle se redresse, bouge un peu ses muscles via quelques mouvements de hanche et de bras, remarquant encore quelques courbatures ici et là, mais une bonne partie a bel et bien disparu.

- C'est pas si mal. Maintenant, me laisseras-tu te masser à mon tour ?

Dit-elle en affichant un petit sourire, si certains hommes savaient se montrer totalement libre de leur façon de pensé lorsqu'ils ne font que regarder, lorsqu'ils sentent la main d'une femme peu vêtue contre elle, ils se mettent à perdre tout leur moyen, l'Eclair à la pistache en fait-il partis ?

_________________
Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko] 3hon
Merci cerise pour la signature o/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4671-besoin-d-un-peu-de-savon-presentation-de-sekken-ryoko-finish http://www.ascentofshinobi.com/u603
Hayai Taishi
Hayai TaishiEn ligne

Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko] Empty
Mer 17 Juil 2019 - 1:30
Taishi sembla considerer sa definition sur sa capacité à manipuler cette étrange matière qui était bel et bien du savon selon les mots de la femme, s’appuyant contre le bord du bassin, s’étirant en posant les mains derrière la tête pendant un instant.

« Intéressant, alors, si on doit vraiment jouer sur les mots. Je ne trouve pas ça ridicule pour autant. Si ce l’est, alors ma capacité d’être « rapide » l’est tout autant alors, je suppose. »

Il secoua la tête.

« J’ai longtemps été un simple civil, mon clan ne manipule pas le chakra. Alors de mon opinion, tout pouvoir est un d’importance, et une responsabilité pour son acquéreur d’être digne, quel qu’il soit. Mais je m’égare, je suppose. »

Puis, Taishi avait toujours accordé davantage d’estime aux capacités moins commune. Personne ne pouvait logiquement s’attendre à recevoir soudainement une dose de savon au visage, par ailleurs. Et à bien y penser, ça devait avoir une ou deux caractéristiques plutôt utiles… Il eut un petit sourire pour lui-même. Sa légère remontrance sur l’expression utilisée envers elle le fit hausser les épaules légèrement. À d’autres. C’était comme Toph qui brandissait sa famille comme raison pour laquelle les mots de Taishi l’insultait. Les gens aimaient se trouver des raisons d’être offensés. Ça leur évitait de faire face à la réalité des mots. Une belle diversion. Et une belle manière de montrer son manque de confiance en soi, d’ailleurs. Une enfant.

Mais la remarque sur Toph le fit rire, jetant un regard vers Ryoko, l’air de dire « Tu n’es pas sérieuse… non ? ». Voilà qui améliorait sa journée considérablement. Rien que pour ça, sa visite aux bains était bien fructueuse même si honnêtement, la présence de cette magnifique femme, même indisponible, la valait largement.

« Je voulais confirmer une théorie sur la nature de ton pouvoir. Ça a servi son rôle. Je ne cherchais pas à insulter. Mais je veux bien mordre à l’hameçon : où est l’insulte à mentionner le savon dans une expression envers toi ou ta famille ?»

Il sembla réfléchir un instant.

« Je ne devrais même pas être surpris, au sujet de cette représentante, je veux dire. J’espère que tu lui as fait un cours de rattrapage. »

Ryoko avait cette tendance à jouer avec les mots, à chercher plus loin que le premier degré. Cela démontrait une intelligence vive et perspicace. Elle était consciente de l’image que projetait son apparence, et la jouait à son avantage. C’était une combinaison rare… Et dangereuse. S’il croisait Musashi à nouveau, il lui conseillerait de passer davantage de temps avec cette Ryoko. Elle avait cette étincelle qu’il voulait instiller à son élève, qui avait du talent mais pas assez de pratique.

Elle voulait offrir un massage en retour. Difficile de dire non même s’il n’était pas aussi courbaturé qu’elle. D’un autre côté, les années en tant que nukenin avait accumulé une certaine fatigue que quelques jours à Iwa ne suffirait pas à effacer. L’Hayai la considéra de son regard verdâtre, songeant qu’elle jouait pleinement des avantages de ses attributs. Il n’existait qu’une seule manière de contrer ce genre d’approche : en l’assumant pleinement. Il soupira avec un léger sourire avant de se détourner d’elle, présentant son dos couvert de cicatrices de diverses anciennetés. La plus récente zébrait son épaule, là où l’éclair de la fanatique ayant attaqué Iwa avait frappé, il y a quelques temps. Aimi avait fait du bon travail pour la guérir, mais Taishi n’était pas resté assez longtemps pour empêcher la blessure de rester une marque permanente.

« Nous ne sommes ni amis, ni amants. Alors entre étrangers, c’est un échange équitable. Et j’ai bien dit que je te laisserais me rendre la pareille. J’ai ma manière de percevoir mes engagements, mais je n’ai qu’une parole. »





_________________
Fate will wait for no one, Invité.

Taishi's Theme : The Color of Victory
Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko] 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Sekken M. Ryoko
Sekken M. Ryoko

Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko] Empty
Mer 17 Juil 2019 - 2:13
Sa capacité à être "rapide", ridicule ? Bien moins que de savoir que la personne en face manipule le savon, après tout, la "téléportation" est une capacité qui est plutôt intéressante, et elle ne voit pas comment cela pourrait être traiter de capacité "ridicule", mais de toute manière, les seuls qui diront - à la limite - que cette technique est une technique de lâche sont des rageux, des personnes qui ne réfléchissent pas à comment contrer une telle capacité. Et pourtant, il y en a des moyens de le faire, car si la téléportation est un bon moyen pour fuir ou se retrouver en face en quelques temps, elle reste limitée par l'utilisation d'un sceau. Il y a donc moyen de rendre cette technique bien plus dangereuse pour celui qui l'utilise que l'inverse si on réfléchit bien, mais elle divague.

- Un "clan", pourtant, je n'ai jamais entendu une seule personne capable de manipuler le déplacement via des sceaux hormis toi.

D'ailleurs en parlant de sceaux, elle se rappelle de celui présent sur le kunaï de Neiko, kunaï qu'elle a encore d'ailleurs, elle attend l'autorisation de Toph pour le lui rendre, mais en tout cas, il lui est précieux ... mais elle n'a jamais vu de sceau pareil avant. Cela ne ressemble à aucuns sceaux étudiés en académie, mais là encore, ce n'est pas une experte du Fuinjutsu, mais c'est vrai qu'étant le seul manipulateur de sceau de téléportation ... peut-être en s'agissait-il d'un et que cet homme est le fameux homme que Neiko aime tant ... mais elle n'a pas de preuve, alors elle ne va rien dire.

- Oh, oui, je lui ai fais un cours de rattrapage, elle pensait que l'on tombait enceinte en se faisant un baiser, il fallait que je lui explique comment cela se passe réellement ... c'était surtout pour elle. Comme dirait une certaine personne, "le Yuukan est un monde sombre et emplit de terreurs", quelque chose du genre, et comme Toph est plutôt à être sur les devants lors de missions dangereuses ... Enfin, je m'inquiète pour elle alors qu'elle a réussi à ramener la tête d'un lieutenant de l'homme au chapeau, ce jour sombre ne risque donc pas d'arriver de sitôt.

Elle hausse les épaules, elle lui a expliqué à l'oral et elle a fait quelques démonstrations via des statuettes de savon, ce qui l'a fait sortir traumatisé de la salle de bain du dojo, puis elle s'est enfouie sous terre juste après.

Enfin, elle lui propose d'être redevable en lui offrant un massage à son tour, l'homme se retourne donc, ainsi, il s'agit probablement d'un homme aussi pudique qu'elle, ou n'ayant rien à faire d'une femme nue. Ryoko sourit, puis observe les nombreuses marques sur le dos de Taishi, des marques témoignant d'une carrière de shinobi très mouvementé. Cependant, elle remarque qu'il n'est pas aussi froissé qu'elle, mais qu'il est plutôt fatigué vu les mouvements las qu'il fait.

La rose passe donc les mains sur ses épaules, commençant à masser ses dernières en pressant de manière soigné, il s'agissait là de lui faire passer toute la fatigue qu'il semble avoir accumulé, pas de soulager des muscles, une affaire plus dur que de simplement redonner du peps à des muscles fatigués.

- Je sens une grande fatigue, on dirait que tu n'as pas cessé de voyager.

Elle continue, puis, passe doucement sur le haut de son dos, passant au niveau de son creux cachant sa colonne vertable avec l'aide de ses pouces alors que ses autres doigts pétrissent les muscles du dos du protagoniste possédant un dindon comme animal de compagnie et compagnon de bain. Ryoko continue en descendant, puis en remontant, essayant d’extérioriser toute sa fatigue va des mouvements soignés et bien placés.

- Sinon, faire des expressions devant ma famille et moi était tolérable à un moment, mais disons qu'à force d'avoir un surplus de shinobi se voulant "drôle", toujours en sortant une expression lié au savon ou à ses facultés, mon clan a eu un certain ras le bol qui s'est transmis de génération en génération. Imagines ce que ressentirait Glouba si on ne lui parlait qu'en faisant des jeux de mots sur les dindons ou la volaille en général.

Peut-être que ce point de vue l'aidera à y voir mieux.

_________________
Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko] 3hon
Merci cerise pour la signature o/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4671-besoin-d-un-peu-de-savon-presentation-de-sekken-ryoko-finish http://www.ascentofshinobi.com/u603
Hayai Taishi
Hayai TaishiEn ligne

Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko] Empty
Mer 17 Juil 2019 - 3:42
« Je ne savais pas que les clans étaient le monopole des shinobis. »

Il n’allait pas la reprendre sur son interprétation de son pouvoir ; rien n’était jamais aussi simple. Pour le reste, elle n’avait certainement pas tort : il n’existait, à priori, personne d’autre capable de manipuler son chakra de manière à obtenir une réaction Jikukan, cette étincelle qui le plongeait dans un océan d’émeraude pour le voir reprendre surface ailleurs. Des rumeurs avaient circulées comme quoi l’Homme au Chapeau serait un membre de son clan, mais c’était encore là un signe d’une certaine ignorance : le pouvoir de Taishi était apparemment pas seulement une question de généalogie mais également une anomalie génétique.

Autrement dit, le Chapelier n’était pas un Hayai. Et son pouvoir était différent, même s’il semblait lui aussi manipuler l’espace-temps, mais d’une manière fort différente. Cette différence restait mystérieuse à Taishi, qui était pourtant un spécialiste. La réponse viendrait bientôt, il pouvait le sentir. La vraie question, c’était le prix qu’il devrait payer pour connaître la vérité.

« Aussi forte soit-elle, elle ne peut pas sauver Iwa à elle seule, et encore moins le Yuukan. Metaru Reiko en est la preuve.»

La puissance individuelle ne suffisait pas. Et être en vie au milieu des décombres n’était pas une victoire. Certes, vaincre une lieutenante du Chapelier avait un certain mérite, mais il fallait être débile pour ne pas s’interroger sur l’étrange manière dont celle-ci avait été amenée à tenter d’envahir Iwa. Jusqu’ici, tout avait toujours fini par réaliser les intérêts de l’Homme au Chapeau. Ce n’était pas de la chance. C’était un destin méticuleusement calculé.

Et pourtant, si Taishi avait appris une chose dans sa vie, c’était qu’on ne pouvait prévoir le destin avec certitude. Et pourtant, l’Homme au Chapeau faisait mentir la réalité.

Ramené à la réalité, aussi détendu soit-il, le contact de la femme contre sa peau lui arracha un frisson. On ne pouvait vraiment lutter contre ce genre de réaction biologique. Les mains de Ryoko lui rappelait celle de quelqu’un d’autre, en réalité. Même la silhouette de la manipulatrice du savon le ramenait dans un autre temps. Quand le bandeau d’Iwa était encore le sien. Mais comme Glouba l’avait si bien dit aux funérailles, se plonger dans l’illusion d’un village caché était désormais impossible. Pas sciemment.

Elle était douée, comme quelqu’un qui avait pratiqué un art souvent et avec un héritage d’expérience derrière elle pour apprendre. Et de ce fait, bien plus habile que lui. Taishi posa sa tête sur ses mains appuyée contre le bord du bassin, fermant ses yeux verts en ralentissant sa respiration pour mieux apprécier l’œuvre de la femme.

« Tu restes au même endroit trop longtemps, tu t’y enracines. Et tu deviens une cible facile pour tous ceux qui veulent te faire disparaître. »

Il avait sa large part d’ennemis. Et peu d’amis désormais, surtout après l’avènement du Teikoku. Sa réponse sur les expressions liées au savon le laissa silencieux un moment. C’était une bonne réponse, comme un serveur dans un restaurant qui entend les mêmes blagues un millier de fois. Tout le monde sait qu’il les a entendues, et pourtant on les répète quand même.

« Glouba ? Glouba est plus vieux que toi ou moi. Il est fier, mais pas susceptible. Il n’a rien à prouver à personne. Il est son propre dindon. Non, Glouba s’est simplement assuré de mettre …L’atmosphère, si on veut. Que cela fut nécessaire ou non, vu ta singulière personnalité, ce n’est pas important. Que ça ait fonctionné ou pas, sans importance. Le résultat est le même. »

De l’autre côté du bassin, flottant comme un voilier sur un lac sans vent, le dindon releva une aile pour imiter un geste humain.

Un pouce relevé vers le haut.

« Tu utilises les atouts de ton physique. J’ai utilisé la perception qu’ont les gens des kuchyoses. Ce n’est pas si différent. »

Il eut un léger sourire, les yeux toujours fermés.

« Mais je me garderai bien de toute farce sur les Sekken à l’avenir. Tu as mon respect, pour ce que vaut celui d’un déserteur. »


Aux yeux d’Iwa, du moins.



_________________
Fate will wait for no one, Invité.

Taishi's Theme : The Color of Victory
Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko] 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Sekken M. Ryoko
Sekken M. Ryoko

Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko] Empty
Mer 17 Juil 2019 - 4:29
Le monopole ? Pas forcément, un shinobi peut ne pas faire partis d'un clan, c'est le cas de certaines personnes, comme les manipulateurs de portes, ou bien les moines qui ne sont pas vraiment un clan, plus une ... secte, pas forcément maléfique, elle ignore encore ce que la lumière leur dicte ... mais il faut employé le bon mot, c'est un regroupement de religieux, donc une secte. Enfin, c'était lui qui parlait de clan, elle pensait qu'il s'agissait justement d'une personne à part, du genre un pêcheur ou un menuisier qui apprend à manipuler son chakra pour créer quelque chose d'inédit qu'il n'arrive pas à transmettre, ce qui expliquait pourquoi il semblait être le seul à manipuler les sceaux de téléportation.

- Je n'ai jamais dit le contraire, si Iwa est débout, malgré de nombreuses pertes, c'est parce qu'on a tous réussi à repousser les envahisseurs. Certes, à cause de ce phénomène de ... résonance ? - je crois qu'on l'a appelé comme ça - cela à rendu la victoire que plus coûteuse, et on a perdu notre Kage lors de cette bataille, mais on est encore là à reconstruire Iwa à nouveau. Toph n'a finalement été là que pour empêcher une attaque qui a été veine de s'éterniser. Reiko a péri, mais c'est Kumo qui a perdu la sienne de bataille, si seule Reiko est morte, je pense que le pays des Nuages aurait pu s'en sortir un peu mieux.

Elle hausse les épaules, c'est son avis, Toph a pu sortir tous ses assaillants de l'illusion de cette Mamushi, mais ces assaillants ont déjà tous été mis hors d'état de nuire. Enfin, Ryoko a commencé son massage, une chose qu'elle sait faire, apprise par sa mère, une femme aux multiples talents, et pourtant une shinobi ... moyenne on va dire. Pas la plus puissante, mais loin d'être aussi nulle que certains. Enfin, elle continue de presse doucement ses muscles de manière douce et experte, toujours dans le but de le soulager de toute cette fatigue. Il lui dit que rester dans un village, c'est s'enraciner et se retrouver à la porter de pleins d'ennemis. En effet, avec une prime comme la sienne ... pas étonnant qu'il se soit fait des ennemis.

- Gouba semble pourtant bien plus jeune qu'il en a l'air, enfin, j'apprécie quand même le respect, même venant d'un déserteur.

Elle sourit, puis, commence déjà à créer du savon via les pores de ses mains, afin d'accentuer un peu le massage qu'elle lui fait, passant bien contre ses muscles et son dos pour l'étaler sur les zones les plus sensibles, puis commence à malaxer ces mêmes zones, agitant délicatement ses doigts contre sa chair plus graisseuse, faisant retranscrire ses mouvements sur ses muscles dorsaux.

- J’approfondis un peu plus le massage, un long trajet t'attend encore certainement après tout.

Elle sourit, continuant à passer ses mains sur son dos.

_________________
Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko] 3hon
Merci cerise pour la signature o/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4671-besoin-d-un-peu-de-savon-presentation-de-sekken-ryoko-finish http://www.ascentofshinobi.com/u603
Hayai Taishi
Hayai TaishiEn ligne

Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko] Empty
Mer 17 Juil 2019 - 5:43

« Vous n’avez repoussé personne. »

Il avait dit ça le plus simplement du monde. Taishi était las d’entendre toujours les mêmes choses, comme si les gens de ce village se contentaient de ce qu’ils avaient sous les yeux. En cela, l’Hayai était désolé de voir la Sekken, si intuitive soit-elle, se faire jouer de la sorte. En même temps, elle avait été flouée par un dindon, peut-être fallait-il remettre à jour ses impressions.

« Le Chapelier peut détruire les villages à son bon vouloir. Les évènements de Yugure ont montré que son pouvoir était sans frontière. Je doute qu’il existe un seul shinobi dans le Yuukan capable de lui tenir tête. Tout ce que vous avez fait, c’est faire exactement ce qu’il attendait de vous pendant qu’il agissait ailleurs. Cet ailleurs m’échappe à l’heure actuelle, mais il existe. »

Soupirant d’aise sous les doigts agiles et glissants de la femme, sa voix fut davantage un murmure respirant la certitude.

« La destruction d’Iwa était facultative. La conquête de Kumo était facultative. Peu importe ce qu’il voulait faire, il s’est assuré que vous ne puissiez pas intervenir. Et encore maintenant, sans Kage, sans conseil, vous pensez que c’est une victoire… »

Il eut un léger sourire en secouant la tête légèrement.

« Il n’avait pas besoin de prendre Iwa. Vous prendrez des semaines à choisir un nouveau leader. À reformer un conseil. Pendant ce temps, le Teikoku de son disciple s’installe. S’enracine. Se renforce. Et il agit librement. Il n’y a pas d’hasard. »

Il expira doucement.

« C’est un cycle, et aussi longtemps que vous jouerez à l’intérieur, il aura toujours une, deux, trois longueurs d’avance. »

Ou davantage. Mais il en avait assez dit. Elle n’écouterait pas, tout comme Toph, Tenzin ou tous les autres ne l’avaient fait. Cette discussion, il ne l’aurait pas abordée avec n’importe qui. C’était peut-être la paix que ce massage apportait qui l’avait encouragé, peut-être que c’était l’impression d’avoir rencontré quelqu’un qui voyait les choses différemment.

« Mais oublie tout ça. Que peuvent valoir les mots d’un déserteur de toute manière, non ? »

Les mots sur Glouba lui arrachèrent un rictus, comme s’il était passé à autre chose, aussi rapidement que le pourtant lourd sujet était arrivé.

« Il fait bien son âge, je suppose. Mais je te garantis que nos âges combinés n’équivalent pas le sien. »

Le respect. Même d’un déserteur. Il fallait prendre ça à la valeur courante, songea l’Éclair Vert. Quant au trajet…

« Sitôt arrivé, tu me parles déjà de mon départ ? J’en serais presque outré… Mais tu n’as certainement pas tort. Bientôt. Quant à toi, comptes-tu bientôt rendre ce qui m’a appartient à sa juste propriétaire ? »

Il tourna la tête pour lui jeter un regard verdâtre.

« Mon chakra sensoriel s’étend jusqu’à mes marques Jikukan… Une fois que j’ai appris de Neiko que la sienne avait été confisquée, la retracer ne fut pas difficile. Notre rencontre n’était pas prévue, mais elle semble dictée par le destin. Comme tout le reste. »

Il se tut un court moment, comme s’il cherchait ses mots.

« … Merci de ne pas l’avoir tuée. »


_________________
Fate will wait for no one, Invité.

Taishi's Theme : The Color of Victory
Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko] 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Sekken M. Ryoko
Sekken M. Ryoko

Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko] Empty
Jeu 18 Juil 2019 - 3:16
Décidément, cet homme est un rabat-joie, ou alors il tente de lui faire passer un message ? Repousser des gens, si, ils l'ont fait, Iwa est encore debout à l'heure qu'il parle pour la simple et bonne raison qu'ils ont repoussés des envahisseurs certes hypnotisé pour servir des dessins qui leur échappent. Enfin, elle peut comprendre ce que souhaite dire Taishi, que l'attaque d'Iwa est "secondaire" dans les plans de l'Homme au chapeau, qu'il avait un autre but, mais elle a bien l'impression que l'invasion de Kumo l'était aussi, pourtant, Teikoku est déjà en train d'occuper la zone. A vrai dire, elle a bien l'impression que cet homme semble mieux connaître les vrais plans de ce chapelier que n'importe qui. Enfin, elle hausse les épaules, tout ce qui l'importe, c'est qu'Iwa se repose encore sur ses murs.

- Ce n'est pas la première fois qu'on a perdu un Kage cette année, lors des événements à Tetsu, nous l'avons perdu, et pourtant, nous sommes encore là. Pour le conseil, des remplaçants sont déjà désigné, alors je me fais pas de soucis là-dessus. Tu vois la coupe à moitié vide j'ai l'impression, et quand au fait que ce soit "secondaire", il s'agit quand même d'une de ses lieutenants qui a pris en charge cette attaque, qui l'a même contrôlé dans sa globalité.

Il fallait être positif, ne pas se concentrer sur ce qu'on risque de perdre, mais plutôt ce que l'on souhaite continuer à protéger. C'est son village, et homme au chapeau ou peu importe qui souhaite s'y attaquer, elle sera en première ligne pour tenter de repousser les autres ... surtout qu'elle y tient de plus en plus à protéger ce village, et le futur continue de tourner dans ce sens. Enfin, elle continue son massage, toujours pour le soulager de cette fatigue qui l'envahie, malgré le fait qu'il y ait une divergence d'avis.

- Chacun son point de vue, même si les avis sont fait pour être confronté. En tout cas, je ne sais pas si perdre un lieutenant faisait partis de ses plans ... surtout Mamushi qui parvenais à contrôler un dieu uniquement grâce à sa voix.

Enfin, encore une fois, c'est son avis, mais il a le droit de ne pas être d'accord et de défendre le sien. Bref, après avoir dit que Glouba est bien plus vieux qu'en réunissant leur âge, il lui parle ensuite de Neiko après sa remarque sur son prochain départ. Oh, elle ne le presse pas, mais elle rit en entendant les dire de Taishi, mais surtout en se rappelant de ce que Neiko lui a dit lors de leur session habillage et lavage. Ainsi, ses théories se confirment ...

- Ooh ... j'avais donc raison, c'est toi l'amant de Neiko, fufufu~. Elle m'a un peu parlé de toi lorsque je l'ai lavé, puis habillé.

Enfin, elle la remercie de ne pas l'avoir tué, oh, ce n'était pas prévu. L'emmener en prison, ça, ça l'était, la tuer, pas du tout.

- Mais je t'en pris, quand à ses affaires, j'attends juste une autorisation de Toph pour lui rendre tout ses affaires. Enfin, je ne suis pas sûr que tu sois prêt à la revoir ta Neiko après quelques ... changements, fufufu~.

Mais elle ne lui en dit pas plus, elle le laisse se languir et réfléchir de ce que la savonneuse a bien puis lui faire.

_________________
Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko] 3hon
Merci cerise pour la signature o/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4671-besoin-d-un-peu-de-savon-presentation-de-sekken-ryoko-finish http://www.ascentofshinobi.com/u603
Hayai Taishi
Hayai TaishiEn ligne

Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko] Empty
Jeu 18 Juil 2019 - 4:17
Il soupira, manifestement insatisfait de la réponse de la femme, même si elle amenait un point important. Si Taishi avait bien compris, cette lieutenante avait été en mesure d’obliger toute une bande de shinobis à l’obéir. Juste… Comme ça. C’était un pouvoir incroyablement mortel et dangereux. Ainsi, il fallait se demander pourquoi le Chapelier enverrait un atout si important sur le champ de bataille. Mais les mots de la Sekken le fit légèrement rouvrir les yeux.

« Contrôler un dieu… »

Il secoua la tête, dépité. Ce qu’il avait, c’était surtout un tas de théorie, et pas grand-chose de confirmé. Pas beaucoup de certitudes, non plus. Et pourtant… Il ferma les yeux un instant.« Je ne vais pas me plaindre. Il fallait bien que nous soyons présentés un jour. Je suis l’Homme au Chapeau. »


Soudain, un énorme chakra se dégagea de celui qui jusqu’alors semblait presque inoffensif. Et cette énergie n’était même pas humaine, tant elle semblait puissante et presque anormale de par les multiples facettes qu’elle semblait adopter.


« Il y a toujours plus fort que soi, et c’est quelque-chose que personne n’a réussi à vous faire comprendre, villages cachés. J’ai hâte de voir le désespoir sur vos visages lorsque vous comprendrez que même après avoir tout tenté, votre défaite sera actée. »


Une douleur à la poitrine alerta Taishi que la lame du samouraï avait fait des dommages, même s’il était incapable d’en connaître la mesure actuellement. Le Tsuchikage l’aida à se relever, lui donnant des ordres clairs et pourtant compliqués à appliquer dans les circonstances.


Il resta immobile un instant et il tourna les yeux vers les deux comparses qui venaient de faire leur arrivée. Cette technique venant de l’homme portant un chapeau… Ce chakra…

***

« Hmmm…. »

Il se passa la main sur le visage pour dégager l’eau qui y perlait. Il faisait plutôt chaud dans ce bassin, après tout. L’Hayai chassa les pensées qui s’accumulaient dans sa tête.

« Sujet sensible. Le temps en dira davantage. »

Taishi n’allait pas insister. Il avait besoin de davantage d’informations, et l’une des manières de le faire était de faire équipe avec Neiko. Neiko, la seule chose qui semblait lui remonter le moral en ces jours sombres…

« Combattre une semaine, l’habiller la semaine suivante. Tu n’es pas rancunière, en tout cas. Tu peux encore dire que c’était l’effet d’un jutsu, etc. Mais la plupart garderait pourtant rancœur. »

Elle pouvait faire miroiter que l’idée d’avoir épargné Neiko était un simple geste, mais Taishi savait qu’à sa place, il n’aurait pas hésité à achever qui que ce soit osant attaquer Iwa. Mais c’était un autre temps. L’Hayai se demanda jusqu’où il serait allé pour protéger Iwa de cette « porteuse de lumière ». Il ne s’était jamais vraiment posé la question sur le moment.

Fronçant un sourcil, il se redressa un peu pour rétablir un contact visuel. Son massage était aussi bénéfique qu’agréable, elle n’avait pas menti. Mais il restait curieux sur ses mots à propos de Neiko.

« Ah, les procédures administratives… Qu’il en soit ainsi, je suppose. Mais tu as piqué ma curiosité, pourquoi je ne serais pas prêt à la revoir ? »

Elle l’avait nommée comme son amant, et le mot restait dans sa tête. Lui, l’amant de Neiko ? C’était peut-être le mot qui les définissait, sans doute. À la base, il ne se connaissait que depuis peu, et pourtant ils avaient ce lien spécial. Et toutes les différences du monde. Elle avait toujours été hors des villages. Il était déserteur. Elle croyait au hasard, il était partisan du destin. Elle avait une cause, il avait… Des questions.

« … Elle a dit quoi à mon sujet, au juste ? »

La curiosité l’emportait, cette fois. Il joua des épaules, éprouvant les sensations dans ces dernières.

« Tu es douée, bien davantage que moi. Qui est l’heureux élu, au fait ? Quelqu’un que je puisse connaître, peut-être ? »

Il sembla la détailler un instant.

« Peut-être Yanosa ? Ou ce type, Tsuyoshi ? »

Il éclata de rire à cette idée divertissante.

_________________
Fate will wait for no one, Invité.

Taishi's Theme : The Color of Victory
Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko] 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Sekken M. Ryoko
Sekken M. Ryoko

Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko] Empty
Ven 19 Juil 2019 - 2:48
Après lui avoir dit un peu plus sur la lieutenante qui s'est entièrement occupée de l'attaque d'Iwa, personne étonnamment assez puissante pour réussir à commander une armée uniquement grâce à sa voix, elle le voit réfléchir un moment après lui avoir dit qu'elle était capable de contrôler les dieux. En effet, quelque chose n'allait pas dans ce qu'il dit : pourquoi prendre le risque de perdre un de ses lieutenants capable de contrôler de tels monstres ? Surtout s'il a une longueur d'avance, ce n'est pas qu'un pion après tout, c'était probablement un de ses fous qu'il gardait en réserve, peut-être même pensait-il qu'elle réussirait, rasant le village pour réveiller le dieu qui sommeille en dessous, comme elle l'a fait pour Kaze et le dieu du désert. Enfin, il décide de finalement laisser le temps couper la poire en deux.

Finalement, sa curiosité prends le dessus, mais qu'a donc dit son amant sur lui pendant le temps qui s'est écoulé, temps qui a servi à rendre cette jeune femme propre et belle ? Que de questions en effet, et Ryoko sourit en l'entendant le lui demander. Il lui a bien sûr demander pourquoi il n'est pas prêt à la revoir, mais voulait aussi savoir si elle n'était pas si rancunière que ça. A quoi sert la rancune de toute manière ? Ce ne sont que des sentiments néfastes envers une personne qui empêche d'aller de l'avant, c'est ce que pense la rose. Et puis, elle aussi s'en ait voulu d'être utiliser comme une arme par cette lieutenante pour attaquer Iwa.

- Neiko s'en ait voulu d'attaquer Iwa, ça lui a fait bien plus mal qu'on le pense. Mais surtout, Neiko est d'une grande aide pour Toph, ce n'est pas pour rien qu'elle est en ce moment libre dans Iwa. Quand à pourquoi tu n'es pas prêt à la voir, disons qu'en ce moment elle souffre d'une sorte de ... poussée de croissance je crois. Elle a pas mal grandit depuis notre affrontement, et pourtant, cela ne date pas de bien longtemps. Ce sera une bien belle femme que tu croiseras en la retrouvant, fufufu~. Oh, et elle pense que tu l'aimes vraiment et se demande si tu es doué pour autre chose que ton travail, fufufu~.

Elle rit un peu, puis le laisse se dégourdir un peu les épaules, puis, de nouveau, la curiosité l'emporte, mais qui est donc ce fameux élu de son coeur ? Celui avec qui elle va partager sa vie en tant que mari ? C'est une bien bonne question n'est-ce pas ? Enfin, il tente quand même de faire des propositions, demandant s'il ne s'agit pas de Yanosa, ou bien de ... Tsuyoshi. En entendant ce prénom, elle se met à rire à haute voix, mon dieu, que c'est drôle, elle, avec ce Hyûga pervers déjà marié à une samouraï via un mariage politique, que c'est rigolo.

- Tsuyoshi ? Sérieusement ? Je préférerais encore me marier à Glouba que de me marier avec ce lâche qui, de toute manière, est déjà marié politiquement. Non, l'heureux élu s'appelle Abuto, Mugiwara Abuto, pas sûre que tu le connaisses, il se fait discret en ce moment.

Dit-elle en reprenant à lui, un peu l'air charmé rien qu'en se remémorant leur première fois ensemble, leur entraînement, la façon dont il l'a demandé en mariage ... que de belles images en quelque sortes.

_________________
Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko] 3hon
Merci cerise pour la signature o/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4671-besoin-d-un-peu-de-savon-presentation-de-sekken-ryoko-finish http://www.ascentofshinobi.com/u603
Hayai Taishi
Hayai TaishiEn ligne

Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko] Empty
Ven 19 Juil 2019 - 19:53
Une poussée de croissance. Alors elle avait remarquée, elle aussi. C’était bien curieux, et pas pour déplaire à Taishi, qui appréciait les courbes comme n’importe quel homme. En vérité même, il avait toujours préféré les femmes ayant un physique comme celui de Ryoko, ce n’était pas un crime de l’avouer. D’un autre côté, l’attraction n’était pas uniquement un domaine du physique, et c’était pourquoi sa relation avec Neiko était si unique, si particulière qu’il avait ainsi du mal à y donner un nom, pour le moment. L’Hayai n’avait fréquenté personne sérieusement depuis la mort de Sanadare, et il avait peut-être peur, au fond, de le faire. Et cela en sachant que ni lui, ni la Hyûga n’avait jamais mis un mot sur ce qu’ils ressentaient l’un pour l’autre. À ce moment-là, la vie était simple, ordonnée. Alors Neiko se demandait s’il l’aimait vraiment, et l’Hayai songeait que la réponse serait à la fois douce et amère.

Il l’aimait autant qu’il en était capable.

« Je ne suis pas surpris de ses regrets. Ils sont sincères. Neiko n’aurait jamais volontairement attaqué un village shinobi, pas de cette manière du moins. Et je ne nie pas qu’Iwa fait preuve de patience envers ses alliés. »

Quand c’était le cas, du moins. Taishi avait régulièrement abusé de la patience et de l’hospitalité de ses dirigeants, et était toujours libre. Plus ou moins.

Son regard se posa sur Ryoko, qui riait à gorge déployée. Taishi songea qu’il avait en sa présence quelqu’un qui n’avait pas peur d’être heureuse, et de l’afficher. L’Hayai avait déjà été comme ça. Avant. On l’accusait de voir trop loin, de vivre sur des suppositions. Mais à bien y penser, que lui restait-il d’autre chose en ce monde ?

Neiko, peut-être.

« Elle était déjà belle, mais ce serait stupide de ma part de me plaindre si elle le devenait encore davantage. »

S’il était doué pour autre chose que son travail ? Une curieuse question, mais il eut un simple sourire.

« Doué pour survivre. Pour mon travail, je ne saurais dire. Mais on m’a déjà dit que j’étais doué pour jouer de la musique. C’est au moins ça, non ? »

C’était mieux que rien. L’Hayai, songeur, se rassied dans le bassin, riant à son tour en la voyant dénigrer le pauvre Hyûga. Il était intéressant de voir qu’elle avait utilisé exactement le même mot que lui pour le décrire.

« Comme quoi nous avons bien un ou deux points communs, Ryoko. Il est venu me voir à l’improviste pour quémander des renseignements que son grade ne lui permettait pas d’obtenir. Ensuite, il m’a plus ou moins dit qu’Etsuko avait fait une erreur en combattant pour Kumo, et aurait dû les laisser à leur sort. »

Il secoua la tête, amusé.

« Si ce n’est pas assez, il voulait faire de moi son informateur personnel. »

L’Hayai haussa les épaules.

« Glouba a eu davantage de conquêtes humaines que moi. Il n’est pas un si mauvais parti. Ne me demande pas comment ils font pour… Je sais pas trop. Et j’ai peur de poser la question. »

Le dindon relevait un autre pouce plumeux. L’Hayai eut un simple sourire mais resta un moment à contempler le bassin, regardant la vapeur flotter au-dessus de l’eau. Enfin, son regard se posa sur la sirène.

« Dis-moi, Ryoko… Toi qui sera bientôt mariée, crois-tu à une telle chose qu’une âme sœur ? Crois-tu que nous sommes liés à une personne dès notre arrivée au monde, et que le destin nous mène ensuite vers cette personne, d’une manière ou d’une autre ? Que le chemin peut vaciller et emprunter des routes méconnues, mais que la décision est toujours la même, au final ? »


Les yeux verts de Taishi suivirent les voluptueuses courbes de la femme. Au final des choses, Ryoko lui rappelait Sanadare. La même étincelle d’intelligence fugace, le même physique agressif et assumé. C’était peut-être pourquoi il lui disait des choses qu’il n’aurait même pas osé dire à Neiko.

« Que ferais-tu si tu perdais cet homme, Abuto ? Crois-tu que tu serais capable d’aimer un jour à nouveau ? De la même manière, de la même intensité ? Crois-tu qu’il t’en pardonnerait ? »

Son regard vert se reflétait dans l’eau limpide du bassin.

« Jusqu’où irais-tu pour venger sa mort ? Ou pardonner, peut-être… »



_________________
Fate will wait for no one, Invité.

Taishi's Theme : The Color of Victory
Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko] 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Sekken M. Ryoko
Sekken M. Ryoko

Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko] Empty
Mer 24 Juil 2019 - 19:52
Ryoko a dit tout ce que Neiko a dit sur lui, pas grand chose, mais assez pour qu'il ait une réponse assez concrète pour savoir ce qu'elle pensait de lui. De toute manière, la rose a déjà expliqué à la demoiselle comment savoir si cet homme a des vrais sentiments ou non à son égard, libre à elle de suivre son conseil ou non, elle n'est pas sa mère. Enfin, est-ce qu'elle pense qu'il ferait un bon mari ? Bah, difficile à dire, il est encore difficile à cerner cet homme, malgré le peu de pudeur dont il fait preuve et le fait qu'il soit plus ou moins bavard. En tout cas, les paroles qu'a transmis Ryoko à son égard semble le faire réfléchir un peu. Il se disait plus "doué pour survivre" que "doué pour son travail", mais c'est ce que Neiko lui a dit, et puis, un nukenin doit certainement survivre avant tout elle imagine.

- Pour la musique ? Quel genre d'instrument ?

C'est sûr qu'il va avoir du mal à se trimballer un piano à queux avec lui, enfin, la demoiselle se met à rire, est-il doué que pour faire de la musique et survivre ? Ce serait donc une sorte de barde itinérant qui essaie de survivre dans un monde de guerre ? Bah, quel importance ... enfin, elle l'entend ensuite parler de Tsuyoshi, ce vieux pervers s'est encore fait passer pour un peureux lâche, même auprès d'un "étranger", et visiblement, il n'avait pas froid aux yeux pour proposer à Taishi de devenir son informateur.

- De pire en pire ... dire qu'il s'est mis à quasi perdre ses moyens lorsque Neiko a créé des cornes avec son sang, on aurait dit qu'il avait vu un démon ou quelque chose du genre, heureusement que je l'ai sauvé, il aurait perdu sa jambe sinon.

Elle soupire, puis elle observe le dindon, lui ? Avoir des conquêtes humaines ? Mais qu'est-ce qu'elles lui trouvent ? Certes, il est appétissant et elle est sûre qu'avec un peu de sauce caramélisée il serait encore plus délicieux, mais sinon ... le trouver ... sexy ? Elle avoue ne pas vouloir savoir comment il y arrive ce poulet sur pattes. Enfin, il finit par lui demander si elle croit à "l'âme soeur", qu'il est possible que certaines personnes soient prédestinés à se rencontrer, mais aussi si elle est capable d'aimer quelqu'un d'autre si Abuto mourrait. Elle hausse les épaules, préférant ne pas y penser particulièrement, mais elle suppose qu'il voulait une réponse ...

- Le destin nous joue bien des tours, mais l'âme soeur ça me semble trop gros quand même. Les rencontres se font peut-être par hasard, mais le destin ne décide pas des sentiments de chacun. Quand à si Abuto meurt ... non, je ne serais pas capable d'aimer autant un nouvel homme. Et j'ignore ce qui se passerait s'il venait à mourir ... j'ignore si je me vengerais, ou si je pardonnerais. Nous sommes des shinobis, mourir dans un lit n'arrivera pas de si-tôt.

C'est une question assez étrange quand même ... que se passerait-il si Abuto mourrait ? Elle ne veut pas le savoir, et elle préfère éviter d'y penser, c'est son amant, l'homme de sa vie, elle ne veut pas le perdre ...

_________________
Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko] 3hon
Merci cerise pour la signature o/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4671-besoin-d-un-peu-de-savon-presentation-de-sekken-ryoko-finish http://www.ascentofshinobi.com/u603
Hayai Taishi
Hayai TaishiEn ligne

Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko] Empty
Ven 26 Juil 2019 - 8:30
« Tout ce qui a des cordes, je suppose. Je me débrouille. »

Si en plus ce Tsuyoshi avait affronté Neiko et avait failli y rester… Encore davantage de raison de l’avoir laissé en plan, même si c’était plutôt lui qui avait poursuivi son chemin, ce jour-là quand Taishi l’avait remis à sa place. Un iwajin qui n’ose même pas répliquer à un nukenin, ce n’est pas peu dire. Si ce Tsuyoshi avait des qualités, elles étaient bien enfouies sous la couardise de ses gestes, malheureusement.

Taishi releva les yeux pour observer la femme en silence, un certain moment après sa dernière réponse. Au bout d’un tas, il eut un certain sourire avant de soupirer en s’étirant lentement.

« Une bien étrange réponse de ta part. »

Mais qui en disait long.

« Tu parles du destin, mais aussi du hasard. Puis que l’âme sœur est exagérée, mais que tu ne pourrais pas aimer à nouveau avec la même intensité. »

Il y avait beaucoup de contradictions selon l’Hayai, mais à l’honneur de Ryoko, ce n’était pas des questions aisées, faciles à répondre. Taishi trouvait en fait un certain réconfort dans l’idée que cette femme n’avait pas plus d’aisance que lui à les aborder. L’Hayai songea que la sirène était ce genre de personne qui passait beaucoup plus de temps à s’occuper des autres, qu’à penser à soit-même.

« D’une certaine manière, tu décris pourtant assez bien mon lien avec Iwa. Parfois, la logique ne joue qu’un côté de l’équation. »

Il aurait été le premier à croire que c’était faux, de son temps comme Iwajin. Mais rien n’était pareil désormais. C’était le genre de chose que cette nouvelle génération, ces Musashi, Aimi, Ryoko ne pourrait jamais voir de la même manière que lui. Taishi n’excusait pas sa propre conduite… Mais il ne s’excuserait jamais pour celle-ci, non plus.

« Je pense que tu as déjà ta réponse. Je pense que nous l’avons tous. Le vrai défi, c’est de l’accepter, avec ses conséquences. »

Il n’était pas différent. Et c’était pourquoi il était là. Encore là.

Taishi se releva lentement.

« L’endroit de ma mort m’intéresse peu. Pour qui, et pourquoi sont des meilleures questions sur le sujet. »

Il se hissa hors du bassin sans difficulté, attrapant une des épaisses serviettes pour se sécher et s’entourer le bassin. De l’autre côté de la marre, Glouba pédalait dans l’eau de son mieux pour accoster le bord de la source.

« Il est sans doute temps que je me retires, à présent. Mes salutations à ton fiancé. Il a un heureux destin. En espérant que notre prochaine rencontre soit aussi… Conviviale. »

Le regard vert de Taishi se tourna vers l’eau.

Rien n’était moins certain.

_________________
Fate will wait for no one, Invité.

Taishi's Theme : The Color of Victory
Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko] 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Sekken M. Ryoko
Sekken M. Ryoko

Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko] Empty
Ven 26 Juil 2019 - 17:00
Tout ce qui a des cordes ? Alors, ça doit être un homme avec pas mal de doigté et de dextérité dans les mains, bien qu'il l'imagine bizarrement en train de jouer du banjo pour faire une sérénade à sa belle, bien qu'il risque de plus être "drôle" que "romantique". Enfin, Ryoko ne manipule pas d'instrument, hormis des ciseaux, mais ce ne sont pas des instruments de musique, plus des instruments de "torture" vu par certains, mais c'est bel et bien pour arranger les coiffures qu'elle les utilise, pas pour faire sa collectionneuse de visage. Voyons, Ryoko n'est pas aussi creepy que ça, c'est un ange tout le monde le sait ça ... surtout son futur mari. Enfin, après cet interlude "musical", elle finit par lui donner son avis sur "l'âme sœur", mais aussi ce qu'elle pense ce qui se passera une fois Abuto mort, ou plutôt ce qui risque de se passer. Une réponse très ... mitigée et laborieuse, mais qui résume bien la difficulté de la question, chose que semble comprendre Taishi même s'il relève des "contradictions". Elle hausse les épaules, dans tous les cas, elle ne veut pas qu'il meurt alors il le protégera s'il le faut.

- C'est sûr que savoir l'endroit de notre mort n'est pas le plus intéressant, savoir qui et pourquoi est plus capitale.

Enfin, l'homme, devait déjà partir, pour quelles raisons ? Certainement pour retrouver Neiko maintenant qu'il sait qu'elle a été pomponnée et lavée, mais surtout qu'elle est devenue plus belle. Enfin, elle voyait la pauvre volaille essayé avec beaucoup de mal tenter de rejoindre le bord du bassin, c'est que ses ailes ne lui permettent pas de nager tranquillement et des coups de pattes ne semblent pas aussi simple à donner que si c'était un canard. Enfin, elle soupire, puis s'approche du dindon, profitant de bien être plonger pour prendre sa forme hybride dans l'eau, puis le soulèver avec le bout de sa queue, queue qui est assez forte pour pouvoir soulever le dindon.

- Eh, Taishi, t'as oublié ton dindon, dépêches-toi de venir le reprendre sinon je vais le manger, fufufu~.

Dit-elle en jetant le dindon en l'air avant de le frapper comme une balle pour que Taishi puisse le récupérer, avant que sa queue retourne dans l'eau comme si de rien n'était, avant qu'elle reprenne sa forme normale. C'est qu'il est loin de tout savoir sur la demoiselle ce cher Taishi.

_________________
Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko] 3hon
Merci cerise pour la signature o/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4671-besoin-d-un-peu-de-savon-presentation-de-sekken-ryoko-finish http://www.ascentofshinobi.com/u603
Hayai Taishi
Hayai TaishiEn ligne

Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko] Empty
Dim 28 Juil 2019 - 21:54
« Capital, oui. »

Peut-être. Taishi en vérité ne songeait pas tant que ça à la question, même si ça lui tenait à cœur. La raison était simple, il n’avait plus grand-chose à perdre. Sans village à appeler le sien, sans cause à mener. Le Teikoku était peut-être un mal, mais il gardait Hi en sécurité bien mieux qu’il ne l’a jamais fait. Sanadare est morte. Il était un homme libre de dettes et pourtant endetté de son passé. Mais il avait posé la question pour comprendre ce qu’il allait faire, pas pour décider s’il le ferait. Elle, par contre…

Elle lui parla alors du dindon et l’Hayai releva les yeux vers l’oiseau obèse qui essayait toujours de ressortir du bassin. La femme disparut alors sous l’eau et un phénomène bien particulier eut lien alors qu’une étrange queue souleva et projeta le dindon dans un plané. Glouba battit des ailes et atterrit sur le sol carrelé, lui-même un peu secoué parce qui venait d’arriver. Cette queue… Une sorte de métamorphose, au dirait. Il avait connu une femme de ce genre, à Kumo, des années auparavant. C’était un peu déroutant, mais intrigant à la fois.

« Une autre ! »

Le dindon confirmait ses pensées.

« Elle aussi, tu dois te demander, quand elle se transforme, où vont les-»

Là aussi, Taishi lui ferma le bec pour l’empêcher d’être obscène. La question avait du fondement, mais bon…

« Une iwajine qui se révèle autant à un nukenin, c’est tout un phénomène. Mais je suppose qu’à la même manière où tu n’as qu’une compréhension basique de mes capacités, il en est de même pour moi envers toi. »

Le dindon s’entourait avec une couverture trop grande, disparaissant sous celui-ci, légèrement empêtré. Taishi haussa les épaules en se détournant pour partir, mais s’arrêta avant de tourner la tête pour lui adresser un dernier regard, plutôt sérieux cette fois.

« Cette question que je t’ai posée… Ne l’ignore pas trop longtemps. J’ai connu une femme telle que toi à Kumo. Comme adversaire. »

Il secoua la tête.

« Aussi forte que tu puisses être, tu perdras comme elle si tu n’es pas capable de faire un choix. »

Il haussa les épaules.

« Les vrais combats sont dans nos têtes. Bonne soirée ! »

Main relevée tout en quittant les bassins, revigoré mais toujours perplexe, un dindon sur les talons…

Spoiler:
 



_________________
Fate will wait for no one, Invité.

Taishi's Theme : The Color of Victory
Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko] 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine

Soap on the water, Fire in the Spa [Ryoko]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: