Soutenez le forum !
1234
Partagez

La fougue de la jeunesse — [HIKARI]

Denkou Rei
Denkou Rei

La fougue de la jeunesse — [HIKARI] Empty
Sam 13 Juil 2019 - 14:12
Le soleil était levé depuis maintenant trois heures, la cité militaire du pays de la Foudre commençait tout doucement à prendre vie. La Denkou était, elle debout depuis l’aurore. Elle avait reçu une demande de l’administration qui souhaitait qu’elle rencontre un jeune sur les terrains d’entraînements en fin de matinée.

Cela avait surpris l’ancienne tenancière du bar à chats de Kumogakure no Sato, elle ne pensait pas recevoir une telle demande, après tout elle n’était qu’une Genin et en plus le village était sous occupation. Peut-être le fait d’être une utilisatrice des Portes Célestes lui offrait ce privilège même si elle n’en avait pas le titre ?

Le rendez-vous était fixé pour être en fin de matinée. La belle aux prunelles dorées avait facilement deux voire trois bonnes heures devant elle pour atteindre le lieu, mais elle décidait d’y aller quand même. Pourquoi ? Pour s’entrainer bien évidemment. La trentenaire n’avait pas encore récupéré la force qu’elle avait quand Kumo s’appelait encore Shitaderu et son corps n’était pas encore prêt pour supporter les portes les plus puissantes.

Une fois sur le terrain, elle s’y installait et se préparait. La Denkou faisait de nombreux exercices et tous avaient un point commun, le renforcement musculaire. Si les fibres musculaires étaient davantage solides, ces dernières mettront plus de temps à se déchirer. L’entrainement était éprouvant, mais il était nécessaire et la kunoichi sentait les progrès semaines après semaines, son corps de retraitée commençait à disparaître pour laisser place à celui d’une guerrière.

Vingt minutes avant l’arrivée du jeune homme si cela en était un – Rei n’avait eu aucune information sur ce dernier, sexe, âge – elle remettait son haori qu’elle avait ôté et s’installait en position du lotus jusqu’à l’arrivée de la personne.
Une silhouette s’approchait dans la direction de la belle et cette dernière se levait.

La fougue de la jeunesse — [HIKARI] 190713021208913557

« Alors c’est toi ! Tu veux donc perfectionner ton Taijutsu à mes côtés ?! » Dit-elle d’une voix sèche et autoritaire.

La femme se tenait droite, son haori blanc sur ses épaules, elle attendait que le jeune homme à la crinière blonde confirme qu’il était bien l’individu qui souhaitait maîtriser l’art du combat au corps-à-corps. Rei était ravie de partager son savoir avec la nouvelle génération, néanmoins l’inconnu avait intérêt à montrer qu’il en voulait, la belle n’aimait pas perdre son temps.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7023-denkou-rei-terminee#58945 http://www.ascentofshinobi.com/t7036-denkou-rei-carnet#59029 http://www.ascentofshinobi.com/u878
Kyuseishu Hikari
Kyuseishu Hikari

La fougue de la jeunesse — [HIKARI] Empty
Dim 14 Juil 2019 - 15:54
Sandale, joggings, veste à manches longues, le combo ultime pour faire un entraînement, aujourd’hui était un nouveau jour, par n'importe lequel, mais un entraînement avec un professeur, il y avait une première fois à tout, et comme toute première fois, celle-ci lui réjouissait mais aussi le rendait anxieux par peur de mal faire ou de ne pas être aux attentes du professeur. L'élémentaliste essayait de se faire comprendre que ceci était normal et de ne pas stresser face à cette peur de mal exécuter certains moments ou certains problèmes. Avant de partir, il regarda un instant son sac et se demanda s’il devait prendre son carnet puis après un moment réflexion, il allait avoir un cours particulier, puis Hikari n’avait pas l’envie de partager cette connaissance avec d’autre élève du professeur.

Il alla au rendez-vous en trottinant, étant légèrement en retard, d’ailleurs il n’allait pas être le seul faisant qu’il ne s’inquiétait pas plus que ça. Bien que stressé par l'entraînement, il restait néanmoins content que sa candidature ait été accepté, car il n’était pas le seul à vouloir être supervisé par un professeur, cette lettre qu’il eut, de l’administration, pour confirmer son entraînement la semaine dernière le surprit au plus haut point. Heureusement, grâce à cette personne, il allait, enfin pouvoir apprendre à se battre, à avoir une méthode concrète pour se défendre ; bien que le carnet de son père était rempli de chose à savoir lors d’un combat, celui-ci ne donnait pas les bases, ce qu’il fallait savoir afin de devenir un futur bon ninja.


Au bout d’une course, plus tard, il arriva au terrain d'entraînement, ralentit et pénétra directement dedans. Il remarqua une dame qui se leva. Il sortit directement la lettre qui était plié dans sa poche. Il baissa la tête pour lire la lettre tout en avançant. Dès lors où il leva la tête, il se trouva nez à nez avec le professeur qui lui demanda s'il était la bonne personne pour perfectionner son Taijutsu avec elle. Il la regarda, ne sachant pas quoi dire pendant les premières minutes, déstabiliser. Mais pourquoi ? Est ce par rapport à sa solitude face à cette personne ou bien juste le charisme que cette dame renvoyait ?

- Je…. Je...

Se coupant. Il finit par lui tendre sa lettre envoyée directement par l’administration. Il n’arrivait pas à dire un mot. Oui, Hikari avait beau être plus mature que la moyenne, plus adulte, mais cela ne l'empêchait pas de rester un gamin en pleine adolescence, il était littéralement tombé sous le charme de son professeur; Professeur Denkou. Cette femme musclée, aux habits provocants réveillant en Hikari un instinct charnel, le faisant imaginer qui allait un jour la sauver des ninjas aux mauvaises intentions. En pleine admiration, Hikari, s’imaginer que cette femme pouvait soulever des montagnes tout en se battant contre les plus grands Shinobi, sans se soucier des blessures qui lui avait été causé. Dégager à coup mutin, les doigts lutins qui souhaiteraient la déshabiller. “Wow” se dit il. Cette dame, demandait des petits comme des grands, Des primes aux titre, des Genins aux Kage. Tout le monde la voulait. °Malheureusement le silence qu’il avait installé commençait à se faire ressentir alors, il le brisa en posant une question qui lui trotta dans la tête depuis son arrivée.

-Madame… où… où sont les autres élèves ? Je… Je suis seul ?

Le Hikari confiant et sûr de lui avait littéralement disparu, il avait perdu tous ses moyens, ici ce n’était pas son terrain, seul face à cette magnifique dame et cela se faisait entendre par la timidité dans laquelle il avait posé sa question.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7086-hikari-le-hero-voulant-etre-pacifiste
Denkou Rei
Denkou Rei

La fougue de la jeunesse — [HIKARI] Empty
Lun 15 Juil 2019 - 22:14
« N’es-tu pas heureux d’avoir un cours particulier ? Les jeunes ... » Dit-elle en soupirant.

Ni une ni deux, la femme à la peau mate chargeait dans la direction du jeune homme et une fois à sa hauteur enfonçait son index et son majeur dans les yeux de son futur élève. Il allait avoir mal pendant quelques minutes.

La kunoichi poussait de nouveau un soupir, les mains sur les hanches, elle se trouvait juste à côté de l’individu qui venait de pénétrer sur les terrains d’entraînement. L’attaque que venait de faire la trentenaire était des plus simples à parer ou à esquiver, mais l’adolescent n’avait fait ni l’un, ni l’autre.

La fougue de la jeunesse — [HIKARI] 190715101026274018

« Bon, au moins je sais sûr quoi on va travailler aujourd’hui. Une fois que tes yeux iront mieux, rejoins-moi ! » Dit-elle d’un ton strict.

La trentenaire s’asseyait sur un rocher en position du lotus et attendait que l’individu qu’elle venait d’agresser à l’instant vienne la rejoindre une fois sa cécité temporaire disparue. Quand l’adolescent arrivait, la Genin observait attentivement ce dernier.

Le regard dorée et perçant de l’ancienne tenancière du bar à chats examinait chaque aspect de l’inconnu. D’un simple coup d’œil, elle pouvait savoir si la personne qu’elle avait en face d’elle était taillée ou non à l’art du combat au corps-à-corps et il semblait que ce soit le cas pour le blondinet.

« Je me présente, Denkou Rei. Je vais t’enseigner l’art de l’esquive aujourd'hui ! » Dit-elle. « Cela te convient-il ? » Demande-t-elle.

De toute façon, l’adolescent n’avait pas trop le choix. Si jamais, il ne voulait pas apprendre ce que venait de proposer Rei à l’instant, cette dernière quitterait les terrains d’entraînement aussi sec. L’esquive était l’une des bases dans le Taijutsu, si on ne maîtrise pas l’esquive, alors on ne peut rien apprendre. Voilà comment voyait les choses la trentenaire.

De plus, la belle avait hâte de se mettre au travail et de commencer cette nouvelle expérience, jusqu’à aujourd’hui, elle n’avait jamais enseigné son savoir peut-être allait-elle y prendre goût ? Pour le savoir, il n’y avait qu’une seule chose à faire, commencer cet apprentissage.

APPRENTISSAGE:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7023-denkou-rei-terminee#58945 http://www.ascentofshinobi.com/t7036-denkou-rei-carnet#59029 http://www.ascentofshinobi.com/u878
Kyuseishu Hikari
Kyuseishu Hikari

La fougue de la jeunesse — [HIKARI] Empty
Lun 22 Juil 2019 - 5:18
- Eh bien, madame, sans mentire et sans vouloir paraître trop flatteur, je vais pas vous cachez que jjj-

Il s'était arrêté au milieu de la phrase pas parce qu'il avait croisé le regard perçant de sa douce et belle enseignante, non, loin de là. Il avait arrêté sa phrase, car sa douce et belle enseignante lui avait transpercée les yeux et pas par son regard, mais par son index et son majeur. N’avait-elle donc pas honte ? De le faire alors que celui-ci était en train de parler sans trop la regarder. “Aaah… Putain, ça fait mal” balbutia-t-il. Il n’avait ni le temps d'esquiver, ni le temps de parer. De toute façon, il ne savait pas trop comment faire, il avait beau commencé à avoir une carrure d’homme, il n’avait aucune technique en réserve afin de pouvoir attaquer ou se défendre. Sa main droite positionnée sur ses yeux et son corps plié en deux, il poussa des petits bruits montrant qu’il souffrait, il tentait plusieurs fois d’ouvrir les yeux, mais en vains. “Je vois flou. JE SUIS AVEUGLE !” Pensa-t-il.

- P- Pourquoi ? Pourquoi avoir fait ça ?

Obliger qu'elle-même ne savait pas pourquoi. Toujours replier sur lui-même, le professeur en profita pour aller s’asseoir en lotus, comme si celle-ci allait s’ouvrir au monde extérieur mais après quelques dizaines de minutes, la douleur passa progressivement, mais Hikari n’avait pas moyen de se faire arrêter de pleurer. Il vit le ninja assis, en lotus, en train de se présenter et d’énoncer ce qu’ils allaient apprendre ce jour-là; une simple esquive qui devait être la base de la base afin de devenir un bon ninja. Bien que légèrement agacé par le geste de la Denkou, il était loin d’être la personne rancunière qui allait se venger pour satisfaire son propre ego, puis même, il n’avait sûrement aucune chance contre cette dame. Avec tout le respect qui lui devait, il lui répondit comme un fils répondrait à sa mère : “ Moi, je suis Kyuseishu Hikari, ravi de faire votre connaissance, c’est un plaisir de travailler auprès de vous ! Cette technique me va parfaitement ! Par où devons-nous commencer ? “. Il était impatient à l’idée d’apprendre de véritables choses, cela pouvait se voir dans sa manière parler, dans sa manière de bouger et dans la manière dont sa larme coulait sur sa joue.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7086-hikari-le-hero-voulant-etre-pacifiste
Denkou Rei
Denkou Rei

La fougue de la jeunesse — [HIKARI] Empty
Mar 6 Aoû 2019 - 16:01
« Pourquoi !? La réponse est simple mon mignon, pour te tester ! Hahaha ! » Disait-elle de vive voix.

Le coup avait fait son effet puisque le jeune homme à la chevelure blonde avait mal aux yeux. Qui n’aurait pas mal ? La belle aux prunelles dorées s’était montrée vache avec son jeune élève, mais elle était comme cela dans le fond, taquine à souhait.

Le jeune homme se présentait. Hikari. Ce prénom plaisait beaucoup à la Denkou. Lui apprendre une esquive était plus que propice, il fallait le rendre rapide et vif comme l’est la lumière. L’adolescent semblait ravi de l’apprentissage que proposait la Genin, de toute façon il n’avait pas le choix.

« Parfait. Pour commencer, j’ai besoin de voir quelle est ta constitution physique. » Le regard de la femme à la peau mate était plein de malice.

La fougue de la jeunesse — [HIKARI] 190706120239822923

« Tu vas me faire vingt-trois tours de piste sans t’arrêter puis sept séries de quinze d’abdominaux entrecoupées de six séries de pompes de douze. Bienvenue en Enfer ! » Des petits flammes jaillissaient des yeux de la Denkou.

Néanmoins, Rei n’était pas une tortionnaire qui prenait plaisir à regarder, elle ne mangeait pas de ce pain-là. Si elle avait imposé ces exercices, elle allait les faire avec son élève. Il était important que le maître accompagne son disciple jusqu’au bout. Après avoir étiré ses jambes, l’ancienne tenancière qui était sortie de la retraite, se mettait à courir prenant de l’avance par rapport à Hikari.

« C’est parti mon chou, je veux te voir me suivre à la trace comme si tu étais mon ombre. » Lançait la trentenaire.

L’entrainement pouvait commencer, cette apprentissage allait nécessiter plusieurs phases et voilà à quoi correspondait la première d’entre elles.

APPRENTISSAGE:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7023-denkou-rei-terminee#58945 http://www.ascentofshinobi.com/t7036-denkou-rei-carnet#59029 http://www.ascentofshinobi.com/u878
Kyuseishu Hikari
Kyuseishu Hikari

La fougue de la jeunesse — [HIKARI] Empty
Mer 7 Aoû 2019 - 10:55
Pour le tester ? Le test était un échec et d’ailleurs tout l’amour qu’il lui avait porté s’envola avec. “Quelle brute, c’était réellement nécessaire de faire ce genre de chose ?” se dit-il. Heureusement pour lui et pour le reste de la séance, l’envie d’apprendre était bien au-dessus de tout le reste alors il fit impasse sur ce sentiment colérique. Il n’avait pas le temps de dire quelque chose qu’elle se reprit directement sur un point où il comptait montrer ses preuves : renforcement musculaire. Il acquiesça, d’une manière totalement neutre, il était confiant sur cette partie-là de l'entraînement. Ni le comportement, ni le regard de cette Denkou n'avait affecté le jeune homme . Ces dernières semaines, il ne faisait que ça, les courbatures se faisaient ressentire et peut-être qu’il n’avait pas la puissance, mais son mental, sa résistance se construisait petit à petit. En revanche quand celle-ci annonça l’entraînement, une micro-expression de surprise pouvait très bien se distinguer sur son visage. Bien que cela aller être compliqué, il essayât de tenir tête et se disait qu’il allait y arriver.

- Pas de soucis. Dit il, sur de lui.

Le blondinet vit son professeur partir presque immédiatement, en lui demandant de la suivre. Elle était déjà loin, mais Hikari la rattrapa facilement pour courir juste à côté d’elle. Il ne voulait pas la faire regretter et demander une seule chose, un nouvel entraînement.

- Je vous suivrais jusqu’à l‘echec musculaire. Je vous suivrais jusqu’à que je ne sache plus mettre un pas devant l’autre.

c’étaient les dernières paroles qu’il prononça avant la fin des tours de terrain. Il savait ce qu’il disait. Il savait ce qu’il faisait. Il avait un objectif et il comptait bien l’atteindre. S’il faisait tout ça c’était pour une raison bien précise, il ne comptait pas lâcher d’aussi tôt. Il repassait en boucle des scènes que seul lui avait vues. Il s’accrochait à ça. Il s'accrochait à la loi d’emmerdement maximum. Il ne comptait pas abandonner d’aussi tôt.


Ils arrivaient déjà aux dixièmes tours de terrain qu’il ne lâchait pas son professeur comme un chien ne lâchait pas son maître. Il ralentissait quand il fallait ralentir, il accéléra quand il fallait accélérer. Il réussissait à tenir, mais son souffle faisait de plus en plus de bruit, mais était toujours très régulier. Il respirait sur trois temps et expirait sur deux. Dès lors du treizième tour, il avait ralenti. Il ne courait plus à côté de son professeur, mais derrière et la distance s’agrandissaient à chaque tour de terrain mais il ne lâchait rien, il courrait jusqu’à se mordre les dents, la lèvres, sa joue, sa langue. Jusqu’à que tout le sang dans ses jambes se transforme en acide. Il avait beau ralentir, il s'arrêtait pas, il ne s’arrêtait plus. Il se chuchotait des choses pour tenir, il grogna pour avancer, il soufflait pour s'oxygéner.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7086-hikari-le-hero-voulant-etre-pacifiste

La fougue de la jeunesse — [HIKARI]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: