Soutenez le forum !
1234
Partagez

Disons que c'est un accident. [J. Masa]


Disons que c'est un accident. [J. Masa] Empty
Mar 16 Juil 2019 - 0:13

¤ IWAGAKURE NO SATÔ ¤
Disons que c'est un accident.


Disons que c'est un accident. [J. Masa] Iwa12

------------------------------------------------------

Musashi se trouvait à l’œil du cyclone, lieu où le Yondaime Tsuchikage s’était sacrifié en emportant son adversaire avec lui. C’était aussi en ce lieu que les victimes de la dernière guerre avaient été enterrées. Le Genin se trouvait précisément en face de la stèle érigée par Toph. Étrangement, il ne savait pas ce qu’il fichait ici, mais il n’avait pas non plus envie de partir. Il restait là, débout, les yeux rivés sur la stèle de marbre, où étaient gravés les noms des différentes victimes. Il se remémorait alors les récents événements, en partant de son affrontement contre Gekkô à son récent voyage au village des tournesols, avec Aimi, voyage qui leur avait fait le plus grand bien, c’était le moins qu’on puisse dire.

Lançant son regard vers les cieux, l’épéiste commençait à s’interroger et se remettait en question, comme il avait l’habitude de le faire régulièrement. Son rôle, sa force, sa relation avec son Senseï et Aimi, son imminent duel contre son grand-père, il n’avait rien laissé de côté. Soupirant un bon coup, il reporta de nouveau son regard sur la stèle, la fixant alors pendant un certain temps avant d’effectuer une petite prière, comme sa défunte mère avait pour coutume de le faire avec les morts, à l’époque. Après quoi, il se retourna et commença à se diriger vers les rues commerçantes.

Un lieu qu’il n’affectionnait pas particulièrement, mais il n’avait pas trop le choix, puisqu'il devait rendre une petite visite à son nouvel ami, Oden. Il l’avait rencontré durant une de ses missions et il l’avait aidé à s’installer à Iwa, là où le jeune commerçant désirait relancer ses affaires. Musashi lui avait promis de lui rendre visite après son voyage de Tsumago. Une promesse qu’il avait bien l’intention de tenir.
Le Genin n’y allait pas les mains vides, en effet, il tenait entre ses mains un minuscule totem en forme d’hibou, qu’il avait trouvé lors de son voyage au village des tournesols. S’il ignorait le sens et la symbolique de ce totem, il espérait toutefois que son ami puisse en tirer quelque chose, notamment en le revendant à d’autres commerçants ou collectionneurs d’objets en tout genre. Car, si l’objet semblait être fait de fer et de roche, l’œil de la volatile était quant à lui entièrement fait d’une pierre précieuse, plus précisément l’émeraude, du moins il en était persuadé, lui qui avait la faculté de manier les cristaux.

Quoi qu’il en fût, plus il progressait vers sa destination, plus le manipulateur du shôton avait l’impression d’être suivi. Chose qu’il trouvait très étrange, au point qu’il décidât de ne pas faire attention, pensant que c’était sûrement son cerveau qui lui jouait des tours. Ainsi, il poursuivait son chemin, sans se retourner, sans prêter attention à son environnement, jusqu’au moment où on lui effleura la main, se rendant alors compte que son totem avait disparu. Étonné, il se demandait ce qui s’était passé. Il crut tout d’abord l’avoir égaré en cours de route, mais son cerveau n’avait pas l’air d’adhérer à cette théorie, lui faisant notamment revivre la sensation qu’il avait ressenti au moment où il s’était rendu compte de la disparition du totem. Regardant rapidement autour de lui, il ne voyait qu’une seule personne susceptible de lui avoir dérobée cet objet : une jeune adolescente qui lui lança un étrange regard avant de prendre la tangente. Même s’il avait du mal à croire, c'était la personne qui fut la plus proche de lui....

« Hey ! Attend ! » Fit-il, immédiatement, alors que la silhouette s’éloignait à vue d’œil. Soupirant un coup, il se mit à la poursuivre, attendant le moment opportun pour la neutraliser. Il n’avait pas l’intention de lui faire du mal, ni de la dénoncer aux autorités, tout ce qui l’intéressait, c’était de récupérer son Totem, cadeau qu’il avait prévu pour Oden. « Arrête-toi immédiatement ! Cet objet ne m’appartiens pas ! » Reprit-il, dans l’espoir de freiner la course de la voleuse. Elle était rapide et sautait de toit en toit, lui donnant beaucoup de fil à retordre…

Spoiler:
 



_________________
Disons que c'est un accident. [J. Masa] Musa

« Le meilleur savoir-faire n’est pas de gagner cent victoires dans cent batailles, mais plutôt de vaincre l’ennemi sans combattre »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 http://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995

Disons que c'est un accident. [J. Masa] Empty
Mer 17 Juil 2019 - 18:32
Masami n'était pas tellement du genre à se préoccuper de personnes historiques ou importantes. Elle ne connaissait simplement pas cette notion, la jeune fille se contentait de traiter chaque personne comme elle venait et ce importait le reste. Elle était tellement habituée à recevoir des coups qu'ils soient physiques ou morales, qu'elle vivait au jour le jour. Sans compter que de par son passé, Masami avait des notions de morales bien à elle gagné dans la pire prison du monde possible. Son respect des morts était très relatif et cela ne lui faisait pas grand-chose, certainement pas une larme à l'œil.

Quoi qu'il en soit, pendant ce temps-là, la jeune genin marchait dans les rues un peu au hasard. Elle ne connaissait pas bien la ville, malgré qu'elle vienne tout juste de sortir de l'Académie de la roche. Son arrivée dans le pays était très récente. Elle arriva alors devant une pierre où il y avait des noms, plusieurs personnes là regardaient aussi, mais après un rapide coup d'œil, ses parents n'y étaient pas, ce qui n'était pas du tout étonnant. Vu que cela ne représentait plus aucun intérêt, elle poursuivit son chemin en ignorant ce morceau de cailloux. Bien décidée à trouver quelque chose à faire, la jeune fille arriva par hasard dans une grande rue bondée de monde et d'objets en tout genre prêt à être récupérés. Elle avait sa propre notion de la propriété qui était assez simple, si jamais elle avait quelque chose dans les mains, cela lui appartenait. Vous comprendrez aisément les problèmes qui pourraient advenir rapidement. Elle n'avait pas très faim, elle avait déjà trouvé des brochettes il y a peu pour se caller l'estomac. Par contre, alors que Musashi fut discret un bref instant, elle découvrit une chouette statuette en forme d'animaux. C'était plutôt pas mal fait, quelle chance ! Elle put alors se l’approprier sans trop de souci au départ, alors elle décida de s’éloigner avec afin de pouvoir l’admirer dans un coin plus calme.

Jiki Masami • « Mais c’est qui ce type ? Il me veut quoi lui ? »

Cependant, c’était sans compter un être abject qui commençait à hurler dans sa direction. Masami se retourna avec un regard dubitatif qu’elle jeta dans sa direction de son regard émeraude. Elle commença à accélérer à droite, puis à gauche, puis sur les toits, rien à faire, c’était bien après elle qu’il en avait le bougre ! La jeune fille accéléra alors la vitesse de plus en plus afin de lui échapper. Elle n’avait aucune idée de ce qu’il voulait, mais quand quelqu’un courrait derrière en hurlant, ce n’était pas généralement pour demander l’heure ! Elle observa s’il avait sur lui du métal, c’était une notion importante surtout pour s’en débarrasser aisément.

Jiki Masami • « M’arrêter … il est drôle lui …. TOI D’ABORD ! »

Répliqua alors en hurlant la jeune fille ! Retour à l’envoyeur ! Ce n’était pas avec ça qu’elle allait s’arrêter, certainement pas.

Jiki Masami • « Je me doute bien que cet objet ne t’appartient pas ! Il est à moi ! Je l’ai trouvé ! Et si toi tu l’as volé, je vais appeler la garde vu qu’il t’appartient pas ! »

Profita alors de dire en hurlant également, vu que cet homme avouait qu’il devait déjà avoir volé le totem, ce machin lui appartenait pas ! Du coup, elle était une sorte d’héroïne, libératrice d’objet voler ! Afin de se prémunir d’un accident, elle sortit un parchemin et colla l’objet contre. Un petit nuage plus tard, le totem disparut dans un sceau de contenance classique afin de ne pas le perdre. Débarrasser de ce truc encombrant, Masami pouvait courir à toute allure non sans se glisser entre les gens ou elle pouvait d’ailleurs courant de toit en toit ou dans les rues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 http://www.ascentofshinobi.com/u467

Disons que c'est un accident. [J. Masa] Empty
Ven 19 Juil 2019 - 3:30

¤ IWAGAKURE NO SATÔ ¤
Disons que c'est un accident.


Disons que c'est un accident. [J. Masa] Iwa12

------------------------------------------------------

Étonné par le comportement de cette gamine, il se vit malheureusement contraint de lui courir après. Il avait prévu bien de choses pour aujourd’hui, mais certainement pas une course poursuite dans les rues de la cité. En vrai, si cet objet n’avait pas une certaine valeur à ses yeux, il aurait eu la flemme de la poursuivre et lui aurait sûrement laissé partir avec, seulement, il s’agissait là d’un cadeau pour son ami, Oden. Donc, pas question qu’elle s’en aille avec !

Alors qu’il lui demandait gentiment de s’arrêter, ne voulant pas recourir à la force, la petite lui demanda de s’arrêter, lui d’abord. Il n’en revenait pas, mais qui était donc cette gamine ? Pleins d’interrogations lui traversaient l’esprit, mais il s’efforçait de garder un œil sur elle, de la poursuivre, persuadé qu’il finira par lui mettre la main dessus. Pendant ce temps, il lui fit savoir que cet objet ne lui appartenait pas, dans l’espoir que cela touche d’une manière ou d’une autre la gamine, et ainsi l'inciter à obtempérer, mais sa réaction fut tout autre. Choqué, Musashi croyait rêver… Mais hélas, c’était bien la réalité, elle avait bel et bien dit cette phrase impensable, au point qu’il se demandait si tout allait bien dans sa tête. Certes, c’était une jeune adolescente, mais de là à penser que cet objet lui appartenait, alors qu’elle venait tout juste de le voler, il y avait forcément quelque chose qui n’allait pas chez elle. Ses parents auraient-ils failli dans son éducation ? Faisait-elle marcher le Genin pour tuer son ennui ? Autre chose, peut-être ? Quoi qu’il en fût, Musashi avait bel et bien l’intention de récupérer cet objet.

« Mais qu’est-ce que tu racontes ? T’es folle ou quoi, arrêtes-toi immédiatement ! » Fit-il, en vain.

Elle courait vite la petite, et elle n’avait visiblement pas l’intention de s’arrêter. Elle tournait par ci et là, lui donnant beaucoup de fil à retordre. Essoufflé, Musashi essayait tant bien que mal de tenir le rythme. Et comme si elle ne l’avait pas assez fatigué, elle se mit à sauter sur les toits, se déplaçant de maison en maison, dans l’espoir de le semer.

« Je t’en prie, arrêtes-toi ! Faisons un échange, tu veux bien ? » Proposa -t-il, alors qu’il concentrait du chakra sous ses pieds pour accroître sa vitesse.

Il s’approcha un peu plus d’elle, mais pas assez pour lui mettre la main dessus. En tout cas, c’était suffisamment proche pour qu’il puisse lui tendre un piège. En effet, selon la réponse de la gamine, il était prêt à réaliser des mudras pour ainsi faire tomber des pieux de cristaux du ciel, précisément au moment où elle sautera entre deux mains. Ces pieux l'encercleraient de toute part et feraient alors office de parfaits d'obstacles pour entraver ses mouvements et l'immobiliser définitivement. Mais pour cela, encore fallait-il qu’elle refuse sa proposition d’échange et qu’elle ne soit pas assez vigilent pour voir le piège arriver. D’ailleurs, il ne manqua pas de réitérer sa demande, pour sûr que la petite ait bien entendu.

« Je suis prêt à te donner tout ce que tu veux, mais il faut que tu me rendes ce totem. » Fit-il, alors que ses mains sont prêtes à réaliser les mudras nécessaires pour sa technique.

Il était clair que Musashi ne se serait pas montrer aussi patient et tolérant avec n’importe qui. Là, il s’agissait d’une petite gamine ; mais ce qui le poussait surtout à faire preuve de diplomatie, c’était la réaction de la petite : il se demandait encore si elle pensait réellement ce qu’elle lui déclaré ou s’il s’agissait simplement d’une blague, auquel cas ce serait vraiment une blague de mauvais goût… Il sera bientôt fixé et réagira sûrement en conséquence. Quant à sa promesse de lui donner tout ce qu’elle voulait, il l’avait dit sur le moment, pour la contraindre de s’arrêter, et n’était donc pas forcé de la tenir. Mais encore une fois, cela dépendra grandement de la réponse et de la réaction de la voleuse….



_________________
Disons que c'est un accident. [J. Masa] Musa

« Le meilleur savoir-faire n’est pas de gagner cent victoires dans cent batailles, mais plutôt de vaincre l’ennemi sans combattre »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 http://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995

Disons que c'est un accident. [J. Masa] Empty
Mar 23 Juil 2019 - 8:34

Heureusement que ce drôle de type la poursuivait, ce ne serait pas amusant sinon. Ce n'était pas cette fichue statuette qui la faisait rêver en même temps. Faire des bêtises et ce qui lui passait par la tête la distrayait parfaitement. Masami n'allait certainement pas s'arrêter comme ça, dans quel monde il vivait ? Où exactement les voleurs s'arrêtaient lorsque l'on peut demandait poliment ? La jeune fille ne se sentait pas tellement coupable de quoi que ce soit en fin de compte, ce n'était qu'un jeu. Elle tourna son regard légèrement sur le côté en l'observant toujours derrière, il était rudement tenace.

Jiki Masami • « Il ne se passe jamais lui ... »

Commenta pour son chapeau seul à voix basse avant de tenter de continuer cette course, cependant, Masami commekczit à légèrement ralentir. Ce qui pouvait caractériser votre servante était qu'elle n'avait de compassion pour personne et rien sur terre. Sans doute que le sort de ses parents ne lui ferait pas grand chose au final. Ils l'avaient bien mise au monde, et quel monde ! Mais de là à pâlir de leur sort, elle avait dû apprendre à grandir et être forte seule ou presque. Il y avait bien eu quelques conseils grâce à la sagesse des prisonniers pas nécessairement tous fous à force de tortures et d'expériences. Elle n'avait certainement pas la moralité classique des jeunes filles de son âge. Il était évident que l'incompréhension pouvait aisément naître en confrontant leurs façons de penser d'un côté comme de l'autre.

Jiki Masami • « Ben non je ne suis pas folle, pourquoi tu dis ça ? J'ai pas envie d'abord ! J'aime bien courir, je ne marreterai pas ! »

Dit alors la jeune voleuse en courant avec un sourire, cela l'amusait de plus en plus, surtout le désespoir et le sentiment d'échec que dégageaient cet homme. Il espérait vraiment que ce soit si simple. Elle s'attendait qu'il en vienne aux mains ou plutôt au jutsu, mais pas pour le moment. Masami restait sur ses gardes. En suivant une éducation en prison, forcément, elle n'avait pas le même fonctionnement que les autres. Légèrement essoufflée, la châtaigne était rassurée de constater que lui aussi n'était pas en sa meilleure forme.

Jiki Masami • « Ha ouais ? Un échange ? Genre quoi ? »

Répliqua Masami curieuse, mais certainement pas assez stupide pour s'arrêter en pleine course poursuite. Elle remarqua immédiatement qu'il se rapprochait dangereusement, il fallait changer de tactique, mais simplement l'attaquer, ce ne serait pas drôle. La jeune fille se retourna en sautant en arrière afin de lui faire face. Elle sortit le parchemin de contenance et elle tenait un kunai de l'autre main contre le cercle cabalistique.

Jiki Masami • « N'essaie rien du tout où je transperce le sceau et ton machin en bois sera perdu à jamais ! Alors tu m'offres quoi contre ma statuette ? »

Insista alors de nouveau la châtaigne avec un grand sourire taquin. Elle était très sérieuse et follement amusee. C'était un petit peu trop beau de se voir offrir ce qu'elle voulait, par ce que bon, ce n'était pas comme si elle désirait vraiment beaucoup de choses ! Elle n'allait gêner lui donner comme ça, un échange serait nécessaire.

Jiki Masami • « J'espère que tu sais ce que c'est n'est-ce pas ? C'est un sceau de fuinjutsu, et ma stztue se trouve dedans. C'est à moi vu que je l'ai trouvé ! Peu importe comment d'ailleurs ... Mais j'ai qu'une parole, alors si tu respectes la tienne, ça se passera bien. Ça se passe comme ça selon la regle ... »

Masami était essoufflée, se remettre de cette course était nécessaire, et elle préférait faire face pour se défendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 http://www.ascentofshinobi.com/u467

Disons que c'est un accident. [J. Masa] Empty
Jeu 25 Juil 2019 - 22:44

¤ IWAGAKURE NO SATÔ ¤
Disons que c'est un accident.


Disons que c'est un accident. [J. Masa] Iwa12

------------------------------------------------------

Il en avait rencontré de personnes, mais aucune qui soit aussi givrée que cette gamine. En réalité, n’ayant pas l’habitude de croiser ce genre d’énergumène, Musashi se demandait encore si la petite était réellement telle qu’elle était ou si tout cela n’était au finale que de la pure comédie. S’efforçant toujours de tenir le rythme qu’elle imposait, le Genin continuait de s’interroger et semblait difficilement expliquer la piste de comédie...

Bref, il réfléchissait beaucoup trop et commençait déjà à fatiguer, tout comme la gamine, du moins visiblement. Il profita alors pour lui proposer un échange, car, en fin de compte, il ne lui voulait aucun mal, tout ce qui l’intéressait c’était de récupérer son objet. De base, Musashi était vraiment tout sauf matérialiste, et si ce cadeau n’était pas destiné à Oden, il aurait sans doute laissé tomber l’affaire depuis bien longtemps. Mais en fin de compte, la jeune fille était bien chanceuse de tomber sur lui, car pas certain qu’une autre personne puisse faire autant de preuve de tolérance et de patience que lui.

Quoi qu’il en fût, l’idée d’un échange semblait visiblement intéressée la gamine, parfait, se dit-il. Seulement, il n’avait encore aucune idée de ce qu’il pourrait lui offrir et ne savait pas non plus ce qui pouvait éventuellement l’intéressée. Mais en juger par son comportement, elle ne devait pas être bien difficile, du moins c’était ce qu’il croyait.

« Oui, faisons un échange, veux-tu… » Fit-il, réfléchissant toujours à ce qu’il pourrait lui offrir.

Le fait que la petite se soit arrêtée l’incita à rompre ses mudras. Toutefois, la gamine restait sur la défensive. En effet, elle dégaina un kunaï qu’elle rapprocha dangereusement du sceau qui scellait le totem du Genin. Serrant les dents, Musashi hocha légèrement la tête, lui promettant ainsi de ne rien tenter, réfléchissant par ailleurs sur ce qu’il pourrait bien lui proposer.

« Calmes-toi, doucement, je ne vais rien tenter, tu as ma parole. » Fit-il, pour l’inciter à éloigner le kunaï du sceau, on ne sait jamais avec ce type de personne.

En temps normal, il aurait sûrement explosé de rire en entendant le monologue de la gamine, surtout sa dernière phrase qui parlait d’une règle imaginaire, cependant, là c’était lui la victime, du coup c'était forcément beaucoup moins drôle. Dès lors, récupérer son objet devenait son principal objectif. Cerner et comprendre la gamine pourraient éventuellement l'intéressé, si tant est que les choses se terminent bien. Bref, pour l'heure, il devait quelque chose…

« Que dirais-tu d’une fleur ? Les filles adorent ça généralement, toi aussi, peut-être ? Ou un kunaï ? Je peux toujours te concevoir le même objet que celui que tu détiens, seulement celui que je te ferai aura une valeur marchande bien supérieure, si jamais l’argent t’intéresse… » Fit-il, en s’efforçant de sourire.

Il matérialisa une fleur, un kunaï et le totem constitué entièrement de shôton. Une certaine distance les séparant, il les déposa délicatement devant lui. Les objets étaient plus beaux et brillaient magnifiquement sous la lumière du soleil.

« Ou alors… Tu peux les prendre tous les trois, si tu le souhaites. Je te les offre, tout comme je comptais offrir celui que tu détiens à un de mes amis. » Fit-il, en reculant légèrement pour lui laisser la possibilité de contempler les objets en question de plus près. « Moi c’est Musashi, Han Musashi. Et toi, comment est-ce que tu t’appelles ? Tu disais n'avoir qu’une parole, moi aussi, et je te l’ai prouvé je pense… Vas-tu tenir la tienne ? » Fit-il, s’efforçant toujours de sourire.

Elle avait peut-être baissé sa garde, du coup s’il le voulait, il aurait tout à fait pu la neutraliser sur le champ, récupérer son objet et la remettre entre les mains des autorités. Seulement, à cet instant, son objectif était tout autre.

« Si mes objets ne te plaisent pas, je peux t’offrir d’autres choses, tu n’auras qu’à me dire ce que tu veux, et si je peux, je promets de te l’offrir. » Lança -t-il, d’un large sourire, cette fois-ci, très sincère.



_________________
Disons que c'est un accident. [J. Masa] Musa

« Le meilleur savoir-faire n’est pas de gagner cent victoires dans cent batailles, mais plutôt de vaincre l’ennemi sans combattre »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 http://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995

Disons que c'est un accident. [J. Masa] Empty
Lun 29 Juil 2019 - 14:35
Masami folle ? Non pas trop, ou en tout cas, pas plus que d’autres personnes, mais ce qui était certains s’était que sa manière de communiquer n’était pas la même que les personnes habituelles. Vu ce que la jeune fille avait pu vivre dans son passé, sans doute que cela pouvait expliquer beaucoup de choses, mais comment pourquoi Musashi pourrait le comprendre ? Ils n’allaient pas pouvoir courir indéfiniment comme cela, surtout la châtaigne qui n’était pas un exemple d’une grande endurance malgré son initiation au taijutsu. Ce fut bien pour cela que se présentait deux manières de faire, soit combattre suffisamment pour lui faire perdre sa trace, soit négocier, car il n’était pas question qu’elle lui redonne simplement cet objet ! C’était le sien maintenant. Agresser un parfait inconnu n’était pas tellement un problème en soi, mais Masami se doutait que ce ne serait pas accepté si jamais elle se faisait attrapée. Elle devait être prudente, cela pouvait fort bien être un piège, c’était bien pour cela qu’elle avait laissé une maison de différence entre eux afin d’avoir le temps de réagir. Elle remarqua aisément le mouvement de tête de son interlocuteur, démontrant aisément qu’il avait compris la menace sur l’objet. Elle n’hésiterait pas une seconde à déchirer le papier de son kunai si jamais ce type tenterait quoi que ce soit. Elle n’avait pas payé très cher cette statuette en même temps !

Jiki Masami • « Mais moi je suis parfaitement calme, et toi ? »

Dit alors Masami avec une petite moue sur le visage, c’était la première fois qu’il avait le droit à une prise d’otage ? Car pour l’adolescente, ce n’était clairement pas la première fois qu’elle récupérait quelque chose à quelqu’un pour le faire chanter. C’était une très bonne méthode pour survivre surtout en prison. La moindre possession devenait quelque chose de formidable ! Masami ne savait pas trop à quel point il pouvait lui faire confiance, elle avait bien remarqué que la parole de ceux qui n’étaient pas enfermés laissait à désirer, alors elle laissa le kunai toujours aussi proche du parchemin. Très sérieuse, la jeune fille respectait cette règle qu’elle avait toujours connue, c’était quelque chose de normal à ses yeux. Cependant, lorsqu’elle entendit la proposition d’avoir une fleur, elle leva un sourcil perplexe en rapprochant un tout petit peu plus son kunai du parchemin.

Jiki Masami • « Une … fleur ? Qu’est-ce que tu veux que je fasse d’une fleur ? Si j’en veux, j’ai juste à aller dans la nature et j’en trouverais une facilement ste blague … j’espère que tu as mieux à proposer ! »

Masami ne semblait guère être sensible d’un élément très fille, assurément, mais cela ne semblait pas son truc. Elle ne comprenait même pas comment quelqu’un pouvait apprécier de recevoir quelque chose comme ça. Des fleurs empoisonnées, à la limite, mais bon, le pollen ou les racines suffisaient ! Quand se fut la proposition d’un kunai, elle montra en évidence le siens, pourquoi en aurait-elle besoin alors.

Jiki Masami • « L’argent ça sert à rien du tout … je préfère à la limite que tu me dois une dette d’honneur si tu ne trouves rien d’autres. Je n’ai pas vraiment de chez moi, alors de la décoration … »

Ce n’était pas comme si la châtaigne était une habituée des vols plus ou moins discret à l’occasion. Elle gagnait bien un peu d’argent, mais elle ne l’utilisait pas beaucoup à vrai dire.

Jiki Masami • « Tu n’as pas l’air de vouloir y tenir à ton machin pour proposer des trucs comme ça … et puis apparemment tu maitrises le cristal, alors j’imagine que tu peux détruire ces objets-là facilement si tu sais les créer. »

Masami n’était pas du tout sensible au fait que ce type, cet inconnu désirait offrir la statuette étrange à un ami. Ce n’était pas le siens après tout, pourquoi devait-elle y être sensible ? Ce n’était pas forcément malin de donner son nom et son prénom juste après une récupération forcée d’un objet, mais elle comptait bien procéder à un échange, alors pourquoi pas.

Jiki Masami • « Moi je m’appelle Jiki Masami …. Je suis arrivée il y a peu. »

La jeune fille se frotta la joue délicatement avec la lame de son kunai, comme pour éclaircir sa barbe, qu’elle n’avait pas d’ailleurs. Elle faisait mine de réfléchir, comme si elle ne savait pas trop ce qu’elle pouvait avoir envie. Ce n’était d’ailleurs pas si faux, ce qu’elle désirait, c’était surtout survivre principalement.

Jiki Masami • « Hmmmm …. Alors … soit un parchemin de la terre ou un entrainement d’une technique chouette …. Ou alors une semaine de restaurant …. Et sinon une dette d’honneur que je pourrais te demander ce que je veux ! Tu as qu’à choisir ! Si ce machin vaut tant à tes yeux, et bien … j’imagine que tout cela vaut bien le coup, c’est une bonne offre ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 http://www.ascentofshinobi.com/u467

Disons que c'est un accident. [J. Masa]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: L'Œil du Cyclone
Sauter vers: