Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

De zéro à un [Netero]


Lun 31 Juil 2017 - 1:15
L’heure est grave. Je suis gros, je suis nul et j’ai accumulé beaucoup trop de retard. Des genins de douze ans à peine sont plus forts que moi et je ne peux tolérer pareil affront. Le pire dans cette histoire est que cette gueuse d’Arakisuakuiki ou je ne sais trop quoi – je n’arriverai jamais à me souvenir de son prénom – est chûnin. Vous y croyez vous ? Elle ? Chûnin ? Alors que moi je reste un vulgaire genin, cette fille passe au grade supérieur sous prétexte que … Sous prétexte que … Bah d’ailleurs pourquoi est-elle devenue chunin ? Je n’en sais trop rien. Sûrement parce qu’elle est serviable, gentille, qu’elle réussit ses missions, est aimable et est dotée d’une force sans pareille pour une enfant de son âge ? Ah bah tout compte-fait ça fait beaucoup de raisons qui ont poussé les instances du village à la nommer chûnin.

En comparaison, je suis faible, méchant, cupide, idiot et j’ai fait capoter la moitié des missions que l’on m’a confié. Il n’y a pas à dire, je suis le plus mauvais Yuki du village. À mon âge, ma sœur était déjà considérée comme une terreur. À côté d’elle, je suis un clown. Mais ça va changer. Ils pensent tous que je suis nul et je vais leur montrer qu’ils ont tort ! Je vais maigrir ! Je vais perdre ces cinq kilos en trop, devenir le shinobi que j’ai toujours rêvé d’être – en fait j’ai jamais rêvé d’être shinobi mais on s’en fout – et casser la bouche de toutes ces commères qui médisent à mon sujet. Certes je pars de loin, certes je suis un zéro mais il n'est jamais trop tard pour passer du niveau zéro au niveau un. Motivé comme jamais, je prépare mon équipement et sors de chez moi, la tête haute :
▬ Direction le dojo.
Allez savoir pourquoi je dis ça à haute voix. Sûrement pour me donner du courage ou pour faire genre « je suis trop motivé ». Bref, quoiqu’il en soit je me pointe au dojo et cherche un endroit où m’entraîner convenablement. Toutes les salles sont occupées sauf une.
▬ Ah. Parfait.
Il n’y a personne ici. Personne si ce n’est un vioque assit sur une chaise pliante. Bref, un mec qui fait parti du décor quoi. Ça doit être le concierge ou la femme de ménage. Oui, c’est ça. La femme de ménage. Sauf qu’ils avaient plus de femmes du coup ils ont pris un vieux et en ont fait un vioque de ménage. C'est triste quoi.
▬ Hum. Bonjour monsieur le vieux. Vous m’avez l’air d’un homme respectable mais je vais m’entraîner là. Ça va faire flan, floum, flash, bim bam boom et plouf. Du coup je vous invite à partir histoire de pas être blessé. Vous pourrez passer la serpillière après je vous rassure.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 31 Juil 2017 - 17:18
Un jour des plus satisfaisants. Le vieux singe aime à penser qu'il adore passer pour le vieillard lambda du village -même si ce n'est pas tout à fait le cas dirons-nous-, propriétaire de nombreux bordels pour voyageur dans le pays, conquérant des dojos, il est également l'un des fondateurs du mouvement libérateur de l'archipel : enfin que de fortune et de gloire dans sa jeunesse passe ! Et pourtant... il continue à exploiter les choses simples et quotidiennes de la vie : la balade, la jardinerie ou encore l'entraînement.

Rendu au dojo de Kiri, un lieu exploité par bon nombre de Shinobi il se trouve dans une salle, seul, exerçant l'un de ses poings d'une manière spécifique. D'abord une position de garde pas très rependu : les jambes écartées et en équerre, les deux poings serrés au niveau de ses hanches, il regarde face à lui son imagination : celle d'un combattant. C'est d'un silence de plomb et d'un pas léger que son point s'abat sur le vide face à lui, venant simplement provoquer une onde de choc devant lui, on entend là que le seul bruit de son souffle tandis que son mouvement reste pratiquement parfait.


Scrutant un instant ses souvenirs celui-ci s'en retrouvent légèrement déçus : il ne s'attend certainement pas à avoir perdu de son niveau d'antan, celui où il se trouvait encore comme quelqu'un de pratiquement inégalé ; et pourtant c'est bien le cas. Conscient qu'il lui faut encore s'exercer pour retrouver les choses perdues, il est décidé à rester dans l'enceinte de ce dojo jusqu'à satisfaction. Loin de se douter pourtant qu'une venue dérangeante vient de passer la porte.

Un jeune homme, gros et blond qui vient sans doute lui aussi retrouver sa forme d'autrefois -bien qu'il soit sans doute loin de posséder un niveau hors du commun-. Un jeune homme, gros et blond qui vient sans doute lui aussi retrouver sa forme d'autrefois -bien qu'il soit sans doute loin de posséder un niveau hors du commun-. Un blondinet a l'air ahuri, rappelant étrangement quelqu'un de par sa naïveté. Il ose confondre le vieux singe, ce vétéran majestueux avec un homme de ménage ? Quelle ignominie !

- Il y a méprise jeune homme. Je suis également ici pour faire... " Vlan, vlam, bim bam boum, spoutch ". dit-il en mimant chacun de ses mots par de amples mouvements dépourvu de grâce.

Il regarde alors une nouvelle fois, de haut en bas son interlocuteur passant les doigts dans sa barbe avant de rajouter simplement :

- Il est évident que nous avons tout deux besoin de nous exercer. Pourquoi ne pas le faire ensemble ? Ne t'inquiète pas, malgré mon âge avancé je sais encaisser les coups ! Wohohohoho ! *rire sénile*.

Il est évident que ce vieillard joue la comédie et sait pertinemment qu'il ne risque pas grand chose, mais pourquoi ne pas voir de quoi la jeunesse est capable ? Cela lui rappellera peut-être de lointains souvenirs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t183-gattsu-achevee

Lun 31 Juil 2017 - 22:31
D’après ses dires, le chauve est là pour s’entraîner lui aussi. Uh ? Cet homme est donc un shinobi ? Pour de vrai ? Hum. Remarquez, tout est possible à Kiri. La moitié des borgnes sont des ninjas, le voisin en débardeur blanc met des coups de balai plus puissants qu’une attaque Kaguya et les trois quarts des sabreurs sont en fait des sabreuses. En prenant en considération ces faits tous plus curieux les uns que les autres, il est facile d’envisager que cet homme soit effectivement un ninja de la brume. Ceci-étant, je prends un instant pour réfléchir à sa demande, me gratte la tête et acquiesce sans grande conviction à la proposition du vioque. J’ai tellement peu de partenaires de travail fiables depuis quelques semaines que refuser son aide ne me semble pas judicieux. Oui, il est sûrement nul et oui, il est vieux mais je ne suis pas certain qu’il soit plus mauvais que moi. En fait il y a même fort à parier qu’il ne le soit pas puisque je suis actuellement – d’après les dires de ma camarade et les statistiques du village – le shinobi le plus nul de tout Kiri.

L’avantage d’être au plus bas de la chaîne alimentaire, c’est que je ne peux que progresser au contact d’autrui.
▬ Pourquoi pas. Je m’échauffe et on y va ?
Sans attendre la réponse à cette question rhétorique, je me prépare et m’étire quelques minutes. Ça fait tellement longtemps que je ne me suis pas battu … Je risque d’être rouillé et de passer pour un incapable. Enfin quoiqu’il en soit, allons-y. Il faut bien se remettre dans le bain à un moment ou à un autre. Je tousse et lance un : « Partez ». Une fois ceci fait, je compose une série de signes incantatoires et plaque mes mains au sol. Bientôt, le parquet se voit recouvert d’une fine pellicule de la glace. Cette dernière a pour vocation d’entraver les mouvements de mon vis-à-vis. Mon concernant, je m’élance avec la vivacité et l’élégance d’un rat diabétique en passe de mourir de la lèpre – oui oui, rien que ça.

Pour me donner du courage et donner un aspect cérémonieux à mon attaque, je pousse un cri de guerre digne d’une fillette de cinq ans. Voilà à peu près ce que ça donne :
▬ Taïyo !
… Je suis tellement gros et lent qu’il y a fort à parier que mon opposant parvienne à éviter ce coup de poing. Et ce quand bien même il se trouverait gêné par la glace présente au sol. Dans tous les cas, je tente ma chance et essaie d’enchaîner les coups de poings. Je vais me rétamer à n’en pas douter mais au moins j’aurais essayé et pourrais dire à Arukisa que j'ai daigné bouger mon gros popotin aujourd'hui.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 1 Aoû 2017 - 4:36
Quel curieux personnage que nous avons là. Si nous résumons, ce jeune protagoniste en surpoids, blond et à l'air ahuri, semble confiant et enclin à s'entraîner -une bonne chose pour la jeunesse-, mais est-il sûr de pouvoir ne serait-ce qu'atteindre le vieux sage, assis sur sa chaise pliante, perdu dans sa nostalgie lointaine ? Rien de moins sûr.

Retirant son kimono blanc et bleu, il se laisse apparaître comme un homme à la musculature taillé pour son âge enveloppé d'un débardeur noir et d'un pantalon court et sobre. Il se lève, avançant de seulement un seul pas et prenant une position de combat, digne des plus grands artistes martiaux !

- Je t'attends, Gamin !

Il affiche alors un léger sourire, conscient que son interlocuteur cache sans doute un grand et ingénieux pouvoir derrière cette apparence, après tout, l'habit ne fait pas le moine. Désireux de connaître les fameuses compétences du jeune pousse, il compte bien y aller d'une main franche et sérieuse envers lui.

Et c'est parti ! L'entraînement est lancé après une séance d'échauffement plus que disgracieuse de la part du jeunot. Netero, sur ses gardes, se contente de le laisser venir, arborant toujours ce fin sourire témoignant de son excitation. Voyant le jeune homme exécuter des signes et coller ses mains au sol, il se tourne, montant sur sa chaise pliante afin de ne pas être au contact direct de ce sol. Il reconnaît la manipulation de la glace, qui même si fine, recouvre le parquet du dojo.

Yuki Ichizoku... j'en étais sûr. Ce gamin n'est pas à juger par les apparences

Une fine pensée accompagnant son regard lorsque le jeune utilisateur de glace s'élance telle une mouette unijambiste : Une lenteur épouvantable et c'est ainsi que Netero est choqué :


- Hein ?

Une réponse face à une scène indescriptible. Ayant presque le temps de siroter un thé, le vieux singe se laisse aller au ridicule de l'affrontement et de la différence de niveau : ainsi, le poing en approche de son visage, il mime le geste de glisser de sa chaise, évitant de " justesse " le coup du jeune Yuki, cognant son popotin sur le sol. Il se relève alors avec difficulté -une fausse, difficulté-.

- Minute ! Je ne parlais pas de ce genre d'entraînement mon enfant ! Il n'y a pas à dire, la jeunesse, vous êtes pressé, vous ne laissez même plus le temps d'expliquer les choses !

Il se contente alors de trouver une excuse, dans le simple et unique but d'éviter un entraînement long et inutile... et surtout : grotesque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t183-gattsu-achevee

Mar 1 Aoû 2017 - 16:04
Après s’être déshabillé et avoir exhibé son corps, l’homme chauve monte sur sa chaise. Voilà qui est curieux ! Quelle étrange arcane que voilà. C’est bien la première fois que je vois un shinobi utiliser pareil procédé afin d’éviter tout contact avec le sol. Dans tous les cas je m’avance et l’attaque. Ma frappe est évitée par le vieux fou mais ce dernier tombe sur le sol, fesses les premières. Pas peu fier de ma réussite – et ce quand bien même celle-ci est partielle – je me tourne vers l’homme, souris et déclare :
▬ Ah ah. Pas si mal hein ?
Mon coup et ma course étaient ridicules. Je suis nul de chez nul au corps à corps et ce détail – qui n’en est pas un – n’aurait échappé à aucun shinobi digne de ce nom. Fort heureusement pour moi l’inconnu n’est pas un shinobi d’exception. Ce n’est ni plus ni moins qu’un vieux singe ayant fait son temps. Il a probablement été doué dans une autre vie mais son grand âge l'a rendu faible. Très faible. En ce sens, il semble avoir un niveau proche du mien. C’est du moins ce que je crois.

Je m’apprête à retenter une attaque mais le vieil homme m’arrête. Il ne désire pas s’entraîner de la sorte et souhaite m’expliquer « quelque chose ». Bouche-bée, je déclare :
▬ Euh … Okay ?
Mais que veut-il m’expliquer celui-là ? Et comment désire-t-il s’entraîner si ce n’est pas en combattant ? Je ne suis pas expert en la matière mais je ne pense pas qu’il existe trente six façons de s’exercer pour un shinobi.

À moins que …
▬ Mais oui bien sûr. Vous voulez entraîner votre cervelle ? Si c’est de ce type d’entraînement que vous voulez parler, je peux vous être d’un grand secours. Je suis très bon pour tout ce qui est jeu de logique. Tenez, si vous avez un papier et un crayon, nous pouvons tout les deux nous exercer au morpion. Ma technique à ce jeu est légendaire. Je n’ai jamais perdu une seule fois. Ça vous dit ? Ou bien vous prévoyez quelque chose d’autre ? Si vous avez quelque chose d’autre en tête, il faut m’expliquer. Car moi je ne sais jouer qu’au morpion.

Je vous vois rire mais je suis très sérieux ! Je n’ai jamais perdu une seule fois à ce jeu. Bon, ce n’est pas difficile me direz-vous. Il suffit de connaître le truc et toutes les parties se terminent en match nul mais ça, il ne le sait peut-être pas. Je n’ai de papier à portée de main ni de crayon mais on peut rayer le parquet avec nos kunais dans le pire des cas … A moins que ce vieil homme ait quelque chose d’autre en tête bien sûr … En supposant évidemment qu’il ait quelque chose dans la tête ce dont je doute de plus en plus.

▬ Alors, on fait quoi papy ? Dites, ça vous dérange pas si je vous appelle papy ? Je connais pas votre nom. Vous vous êtes pas présenté. Moi non plus d'ailleurs ... Moi c'est Shinichi. Yuki Shinichi.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 5 Aoû 2017 - 14:45
À quoi peut bien penser ce petit garçon ? Il est d'une nullité sans pareil dans le monde Shinobi. J'ai pourtant traversé nombreuses époques, âges, terres, mers... dojo, et je n'ai pourtant jamais vu quelqu'un d'un tel niveau -pour un ninja-. Le fait-il exprès ? Non. Il fait preuve d'une naïveté presque troublante, finalement cet entraînement ne devrait pas en être un.

Le vieux singe ramasse son kimono blanc et bleu ample, recouvrant son corps et ses muscles de ce tissu, jugeant que l'exercice physique est désormais terminé. S'asseyant sur la chaise pliante - aux pieds gelés-, il écoute la pipelette parler : que de paroles et de paroles ! une vraie chanteuse. M'enfin, pour éduquer la jeunesse, il faut savoir se montrer patient dans certains cas.

- Pas si mal... on peut dire ça comme cela -si on veut-

Il marque une pause, passant ses doigts dans sa barbe. Après toute la précipitation du jeune Yuki avait failli tourner au combat ridicule, ce dont le bon Netero voudrait bien se passer. C'est ainsi qu'il invente un prétexte, un entraînement unique : spécialement pour ce blondinet.

- Je me nomme Sarutobi Netero, mais tu peux m'appeler Papy ou grand père, après tout la vérité sort de la bouche des enfants.

Il fait alors signe de s'asseoir, inspectant son compagnon d'entraînement de haut en bas. Effectivement il faut bien trouver un moyen de le berner et d'avoir un entraînement -un minimum psychologique-... ou du moins, l'en persuader que c'est bien le cas ! C'est alors qu'une idée simple lui vient en tête, un célèbre jeu.

- Exact petit ! Notre entraînement aura tout de psychologique. Tu connais le Jan-ken-Pon n'est-ce pas ? C'est un jeu qui consiste à lire dans l'esprit de son adversaire pour comprendre sa manière de penser et anticiper ses choix. Cela peut-être un excellent exercice psychologique -au-delà d'un simple morpion-.

Dans un sens, ce n'est pas faux. Le Jan-ken-pon est célèbre pour exercer de manière minime la façon de penser et d'anticiper... a voir si cela peut avoir de l'effet sur ce jeune garnement à la nullité sans pareil.

- Quand dis-tu petit ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t183-gattsu-achevee

Sam 5 Aoû 2017 - 19:14
▬ Papy ou grand-père ? Okay, check.
C’est un nom assez facile à retenir. Son vrai blase est un peu trop compliqué à mémoriser pour moi. Sarutomachin Grotero, mes fesses oui. Papy ou « vieux chauve » ça passe bien mieux. Et puisque la vérité sort de la bouche des enfants, autant l’appeler comme bon me semble. Je m’assieds conformément aux désirs du vieil homme et vois ce dernier se rhabiller. À tous les coups, il a peur de moi et de mon talent incroyable au corps à corps. Ceci-étant, papy propose que nous jouions à pierre papier ciseau.

Ce jeu idiot ? Ah. Burk. Je suis nul de chez nul à ça. Je grimace, me gratte la tête et réponds :
▬ Baaah. Je sais pas. J’y jouais avec mes potes et j’ai toujours été nul. En plus ce jeu a rien à voir avec de l’anticipation ou de la psychologie, c’est que de la chance. Moi en tout cas je réfléchis jamais quand je joue. Je fais un truc au pif, et bim.

Il n’y a que les faibles d’esprits pour espérer anticiper les solutions d’un jeu où les chances de gagner, de perdre et de faire match nul sont d’un tiers quoique tu en décides. À titre personnel, je n’essaie pas d’anticiper en tout cas. Mais j’imagine que cela peut valoir le coup de jouer sérieusement à pierre-papier-ciseau.
▬ Et tu crois vraiment que c’est important la psychologie ? Non parce que vu la tête de nos gradés, je suis pas certains qu’ils soient tous très malins ou fins psychologues. En plus, moi, je préfère casser des bouches. Faire bim bam boom tu vois papy ?
Bien sûr qu’il voit. Faire bim bam boom, c’est la spécialité du village. Nos Jonins et Chûnins ne réfléchissent pas ; cela ne sert à rien ici. Ils frappent juste fort et ont acquis leur grade sur la base de leur talent au combat et non de leur intellect. Ça se saurait si on avait des gens intelligents à Kiri.

Mais bon. J’imagine que c’est toi le papy, papy. Du coup je fais le décompte ? Allez, je fais le décompte. Jan-Ken-PON !
Bim. Je lâche une pierre des familles alors que ce vieux schnoque fait ciseau.
LALALALA. VICTOIRE. J’ai gagné.
Nous recommençons l’expérience et – sans trop réfléchir – je fais ciseau. Bim. Encore gagné.
LALALALA. VICTOIRE. Je suis trop fort blablablabla.
… Nous rejouons une troisième fois puis une quatrième et une cinquième. Les résultats de ces différentes manches sont victoire, victoire et défaite.

M’ouais. C’est de la chance papy. Que de la chance. De toute façon il y a quatre à un. LALALALALA.
Et nous enchaînons les parties. Et j’enchaîne les défaites. Alors que je perds dix à quatre, je demande :
Bon, stop là. Comment tu fais ça ? Tu lis dans mes pensées ou quoi ?
C’est à croire qu’il a déjà repéré mes mimiques et tocs et sait par conséquent ce que je vais faire avant de le faire. Et ce malgré le fait que je ne réfléchisse pas ou décide de mon mouvement « au dernier moment ».

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 6 Aoû 2017 - 11:59
- Tu penses qu'il ne s'agit là que de chance ? Détrompes-toi mon enfant ! Essayons et tu verras *rire sénile*.

Une pensée bien maladroite que de prétendre que ce vieux Netero a tors. Si il y a bien une chose où il est excelle, c'est dans l'art de parvenir à avoir toujours raison : après tout chercher la moindre faille a toujours été l'une de ses lignes de vie tout au long de sa vie : ce qui lui permit autre fois de conquérir sa réputation et ses richesses. Curieux de voir le déroulement de la partie, il s'élance avec son jeune compagnon dans une partie qui semble être favorable au Yuki. Ce n'est pourtant qu'une partie pipée par le vieillard qui en joue de manière innocente. Une défaite à son actif. Puis deux, puis trois. Il ne compte quasiment que des défaites jusqu'à ce qu'il arrive à quatre : il faut bien qu'il démontre qu'il avait raison de dire que le Jan-Ken-Pon est tout sauf un jeu basé sur la chance.

Se grattant légèrement le crâne, il ricane. Ce jeune énergumène ne fait que frimer : " Je suis trop fort blablabla ! " " Je suis imbattable blablabla ! " " Mon père c'est tarzan blablabla " " Je suis dans le game en claquette blablabla ". Que de fabulation ! Il faut bien que la jeunesse naïve cesse son excès de confiance et se confronte à la dure réalité de la vie : L'échec.

Une victoire.
Deux victoires.
Trois victoires.
Quatre victoires.
Cinq victoires.
Six victoires.
Sept victoires.
Huit victoires. Neuf victoires.
Dix victoires.

Cela ne fait que grimper au grand détriment du petit genin. Une expérience dont il devra tirer profit et en ressortir grandit dans les avenirs qui suivront cette rencontre. A lui de voir ce qu'on lui montre et non pas ce qu'il souhaite voir.

- Tu ne fais que voir ce que tu veux voir et pas ce que l'on te montre. Je t'avais bien dit que ce n'était pas un jeu de chance wohohohoho *rire sénile de vieillard sadique*.

Et c'est ainsi que le " Mon père c'est tarzan blablabla " passe donc en " Mon père c'est Jeanne blablabla ".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t183-gattsu-achevee

Dim 6 Aoû 2017 - 23:52
Ce vieux mec gagne et est content. Il jubile à tel point que ça m’en donne la nausée. Les personnes âgées ont tendance à s’enorgueillir de trop petits succès. Ils prennent tout beaucoup trop au sérieux et s’extasient devant de simples victoires. Ainsi ce papy ressemble en bien des aspects à mon papy – paix à son âme. Le bougre avait l’habitude de rire des heures durant après avoir retrouvé son dentier. Eh oui, comme quoi il en faut peu pour être heureux. Notre ami ici présent est au bord de la jouissance car il gagne à pierre papier ciseau. J’admets qu’il y a probablement plus que de la chance derrière cette grande série de victoire mais tout de même. De là à rire de la sorte …
▬ M’ouais m’ouais. Je vais trouver c’est quoi le truc, t’inquiète papy. Fais pas trop le fou.

J’essaie de trouver la solution dans ce qu’il me dit, en supposant bien évidemment qu’il ne soit pas totalement torché mais n’entrevois rien dans les dires de ce bon monsieur. Je ne vois que ce que je veux voir et pas ce que l’on me montre ? … Okay.
Rien compris.

J’imagine qu’il y a un sens caché à cette phrase mais là j’avoue que ça ne m’inspire pas des masses. Je ne sais même pas pourquoi j’essaie de lire entre les lignes des dires d’un vieux fou. C’est un jeu moisi avec un adversaire moisi qui prodigue des conseils tout aussi médiocres.
▬ Allez, on recommence.

Et c’est parti pour une série de défaites. J’ai beau observer attentivement les mouvements de mon adversaire, je ne vois pas de faille. Il n’a pas l’air de cligner des yeux avant tel ou tel mouvement, il prend ses décisions au dernier moment et ne laisse aucun signe.
▬ Ah mais … Oh … Ooookay.
Je ne suis peut-être pas capable de déceler des automatismes chez ce vieux mais je peux peut-être repérer mes propres tocs. Nous continuons de jouer – et je continue de perdre – jusqu’à ce qu’enfin je remarque un détail. Pour une obscure raison, j’ai l’habitude de me mordiller la lèvre inférieure avant de faire « pierre ». Ayant constaté cela, je reprends la partie, fais exprès de réaliser ladite mimique et … BOOM. CISEAU DANS TA GUEULE.

Comme on pouvait s’y attendre, le vioque a anticipé mon mouvement et a réalisé une feuille en supposant que j’allais sortir une pierre. BIM et …

▬ BOOM ! Dans le dentier ! Euh … Pardon. Je me suis un peu emporté. On est à combien déjà ? Quarante cinq à cinq c’est ça ?
Ouais je me suis fait laminer jusqu’à présent. Mais peu importe, j’ai compris le truc. Et quand bien même je n’ai pas encore trouvé les tocs de mon adversaire, je sais plus ou moins quelles sont les miens. J’hausse l’épaule avant de faire une feuille, je fixe sa main avant de faire un ciseau et je me mordille la lèvre avant de réaliser une pierre. En prenant en compte tout ces paramètres, je peux espérer faire jeu égal avec le papy. Du moins en supposant qu’il n’ait remarqué que ces tocs-ci. Ce dont je doute. J’ai beau faire attention, je ne peux pas éliminer les trois quarts de mes « mauvaises habitudes » en quelques minutes. Si seulement je pouvais moi aussi repérer quelques une de ses petites manières ... Je pourrais espérer gagner plus fréquemment que je ne perds.
Pour le moment les parties sont plus ou moins égales. Je perds plus souvent que je ne gagne mais je réussis de temps à autres à le surprendre et à lui voler une manche. C'est déjà ça.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

De zéro à un [Netero]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: