Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Escorter et sécuriser la livraison de médicaments [mission rang C]
[B/OFFICIELLE/KIRI] REFERMER LA PLAIE - Page 2 EmptyAujourd'hui à 23:16 par Miyamoto Teruyo

» Les caravanes d’Ali Baba
[B/OFFICIELLE/KIRI] REFERMER LA PLAIE - Page 2 EmptyAujourd'hui à 21:42 par Sabaku Eirin

» La FKP (Yamiko]
[B/OFFICIELLE/KIRI] REFERMER LA PLAIE - Page 2 EmptyAujourd'hui à 21:28 par Sakana Ayanokoji

» [B/MINI-EVENT/KIRI] Calife à la place du calife
[B/OFFICIELLE/KIRI] REFERMER LA PLAIE - Page 2 EmptyAujourd'hui à 21:24 par Date Junko

» [B/OFFICIELLE/KIRI] REFERMER LA PLAIE
[B/OFFICIELLE/KIRI] REFERMER LA PLAIE - Page 2 EmptyAujourd'hui à 21:23 par Narrateur

» 05. Se tromper sur toute la ligne
[B/OFFICIELLE/KIRI] REFERMER LA PLAIE - Page 2 EmptyAujourd'hui à 21:06 par Borukan Ashitaka

» Prémices (Metaru)
[B/OFFICIELLE/KIRI] REFERMER LA PLAIE - Page 2 EmptyAujourd'hui à 20:46 par Sakana Ayanokoji

» Consolidation [OS]
[B/OFFICIELLE/KIRI] REFERMER LA PLAIE - Page 2 EmptyAujourd'hui à 20:46 par Kōenji Zuko

» Patpat [Aditya]
[B/OFFICIELLE/KIRI] REFERMER LA PLAIE - Page 2 EmptyAujourd'hui à 20:40 par Kurayami Zeref

» Contre-la-montre en eaux troubles
[B/OFFICIELLE/KIRI] REFERMER LA PLAIE - Page 2 EmptyAujourd'hui à 20:16 par Kurayami Zeref

Partagez

[B/OFFICIELLE/KIRI] REFERMER LA PLAIE

Aller à la page : Précédent  1, 2
Narrateur
Narrateur

[B/OFFICIELLE/KIRI] REFERMER LA PLAIE - Page 2 Empty
Lun 7 Oct 2019 - 14:41
L’avertissement du sergent Ichiro n’est pris à la légère par Ueda, lequel lui demande un rapport sur la situation et le somme d’envoyer des équipes patrouiller la zone. Vous-même avez pu en dresser le constat: aucun contrôle à l’entrée n’est effectué - ou du moins un contrôle très sommaire, au point qu’on se demande comment un tel événement ne s’est pas produit plus tôt. En bon samaritains - ou serait-ce que vous êtes intéressés de convaincre le seigneur de l’Eau de vous prendre plus au sérieux, c’est avec proactivité que vous proposez de retrouver cet intrus qui aurait réussi à s’engouffrer à l’intérieur du périmètre. Etant donné l’erreur d’Ichiro, Ueda n’a d’autre choix que de se remettre à vous, alors qu’il n’y a pas quelques secondes, il se montrait méprisant à votre égard remettant en cause votre travail de scellement du Dieu de l’Eau. Comme quoi les circonstances en fonction des intérêts en jeu peuvent vite changer le regard d’un homme. Il accepte la proposition de la Yasei avec une certaine crispation dans la voix, conscient que vous êtes sa meilleure option. Pour le moment.

Tandis que Akane commande à Fûka d’aller chercher le Mizukage afin de l’informer de la situation, Arata se dépêche au niveau des portes afin de boucler le secteur, appuyé par les ordres d’Ichiro qui leur ordonne de “faire comme le ninja a dit” en voyant que les soldats ne réagissent pas à la harangue du genin. A ceci il ajoute de ne pas paniquer, que des équipes avaient déjà été envoyées pour passer la zone au peigne fin. Pendant ce temps, on vous confirme qu’Eisaku emmène avec lui une escouade de shinobis afin d’encercler la zone, ainsi impossible au suspect de s’enfuir. Les soldats qui étaient jusque là affairés à ramasser les débris et qui n’ont pas été envoyés patrouiller la zone commencent à se rassembler aux portes en se posant mille questions, et s’échangeant des regards. La méfiance s’installe, et les esprits trop agités pour se concentrer sur leur tâche initiale.

"Retournez au travail! Personne ne sort c’est compris?"

Depuis le haut de sa tour de guet, le sergent crie à pleins poumons à ses hommes de se remettre au boulot, en ni une ni deux ils se dispersent dans le sceau pour reprendre leur activité. Après avoir calmé ses troupes, Ichiro vous rejoint aux côtés de Ueda afin de faire un briefing sur la situation. Leur premier instinct serait d'aller investiguer le secteur C qui accueillera le temple du Dieu de l'Eau, au centre du sceau où une équipe d'architectes a été envoyée, en compagnie d'une escorte armée. De fil en aiguille, vous éliminez l'option que l'intrus soit un soldat, mais peut-être un ninja. Toutefois, le temps joue contre vous, rallier l’ensemble des shinobis se trouvant dans la zone et les interroger individuellement prendrait un certain temps, alors qu’ils pourraient vous aider justement à chercher l’intrus en question. Ils ont beau être quatre fois moins nombreux que les soldats de l’Eau - Fûka a pu vous en donner l’estimation suite à la visite du campement, il est tout aussi probable que la personne que vous cherchiez aie eu recours à un Henge pour tromper la vigilance des gardes et prendre l’apparence d’un soldat. A cet instant, un bruit d’explosion retentit au loin: en repensant à l'alerte générale que vous avez lancée, cela a probablement prévenu l'indésirable que vous êtes à ses trousses. Ichiro pointe du doigt l'origine du bruit.

"Je crois que cela vient de l’autre seule entrée donnant accès au sceau, près du secteur E, à l’est. Pas loin en tous cas. Je vous propose de prendre une direction, j’irai dans l’autre. Ou alors je vous suis, comme vous voulez."

Se rendre au centre du sceauIchiro ira à l’entrée secondaire

Se rendre sur le lieu où ça a fait boumIchiro ira au secteur C

Se séparer pour vérifier les deux pistesIchiro suivra l’un de vous deux



Dernière édition par Narrateur le Ven 11 Oct 2019 - 17:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yasei Akane
Yasei Akane

[B/OFFICIELLE/KIRI] REFERMER LA PLAIE - Page 2 Empty
Mer 9 Oct 2019 - 21:45
C'était avec une certaine fierté dissimulée que la Yasei observait son élève s'épanouir. Il n'hésitait pas à s'affirmer, à donner des ordres même devant un homme qui les exécrait. Prenant au sérieux son rôle en laissant de côté les sentiments que Ueda devait lui inspirer à lui aussi. Sa formation était une réussite, et il allait bientôt pouvoir voler de ses propres ailes. Akane pourrait ainsi se consacrer pleinement à son dernier élève, le discret Shinka, ainsi qu'au Kyôi. Si enseigner à Jun et Arata avait été plutôt facile, c'était différent avec le sabreur. Non pas qu'il ait des difficultés à apprendre, mais parce qu'il avait tout simplement plus de choses à assimiler : il était presque sauvage et vivre d'un seul coup dans un village shinobi était un sacré changement.

Le bruit de l'explosion ramena la Yasei au moment présent. Ichiro leur expliqua rapidement quelle était la zone touchée : la seconde entrée. Akane fit un bref signe de tête en signe de remerciement pour les renseignements, puis prit la parole à son tour.


- « Bien. Dans ce cas, allez voir sur place. Nous irons au centre du sceau. »

L'idée de se séparer de son dernier coéquipier ne l'enchantait pas plus que cela. Et puis, cette explosion soudaine ne l'inspirait pas vraiment. Ils s'élancèrent rapidement vers la zone, et elle reprit cette fois-ci à l'intention d'Arata.

- « Cette explosion doit être un piège pour nous attirer là-bas et nous éloigner du vrai lieu où il va se rendre. Il sait très bien que l'endroit est truffés de soldats et de shinobis. »

Il valait donc mieux pour lui qu'il y en ait le moins possible. Ils allaient être rapidement sur place, et sur le chemin la Yasei s'arrêta soudainement à couvert, avant de se transformer.

- « Passe devant, je suis avec toi. Si l'intrus croit que tu es seul, cela peut nous donner un avantage. »

Et puis comment pourrait-il détecter une simple souris sur une telle zone ? Si elle avait raison concernant le leurre de l'explosion, l'individu pourrait peut-être même être déjà rendu sur place. Le bagout d'Arata serait alors certainement utile. Pour le moment, ils couraient dans les hautes herbes – et les moins hautes, ratatinées par Sanbi -, afin de se rendre au cœur du sceau. Et si jamais l'intrus n'y était pas, ils pourraient au moins effectuer leur mission première une fois sur place.

Spoiler:
 

_________________
[B/OFFICIELLE/KIRI] REFERMER LA PLAIE - Page 2 Banakane

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 http://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 http://www.ascentofshinobi.com/u227
Meikyū Arata
Meikyū Arata

[B/OFFICIELLE/KIRI] REFERMER LA PLAIE - Page 2 Empty
Jeu 10 Oct 2019 - 22:05
La réactivité des deux équipiers avait payé, l'homme de confiance du seigneur Ueda, un dénommé Ichiro avait tout de suite compris l'intérêt de la manœuvre d'Arata. Il avait même appuyé ses ordres auprès des civils puis de ses propres hommes en leur intimant de faire exactement ce que l'adolescent avait dit.
Réactivité suivi par Eisaku qui de l'extérieur avait soit compris ce qui se passait soit il avait été prévenu, car Ichiro glissa à Arata qu'une équipe menée par le juunin était déjà affairée à encercler la zone du sceau. Leur concours serait d'une aide précieuse, chacun prenait ses positions...

Quel intérêt pour un intrus, malheureusement ils étaient nombreux, parmi les raisons de la présence de celui-ci la récolte d'information sur le sceau du dieu de l'eau ? Une force inconnue ? Les mêmes qui complotaient avec l'ex-seigneur de l'eau Ao Raonara ? La prêtresse ? L'autre mystérieuse sorcière ? Tous ces personnages qui avaient donné du fil à retordre aux kirijins et bien failli détruire Kirigakure no sato... Peut-être était-ce un attentat, une mission suicide pour libérer Sanbi ? Qu'elle vienne du groupuscule évoqué plus tôt dans sa réflexion ou bien d'une personne mentalement dérangée. Peut-être était-ce aussi une erreur de comptage tout simplement, Arata préférerait que ce soit le cas.

Ueda dû se rendre à l'évidence, il venait de perdre le contrôle sur la zone et c'est Akane-sama puis le jeune érudit qui avait repris les rennes en un rien de temps. Il fallait se référer au plus compétent dans cette situation et c'était eux à l'instant présent. Ichiro aussi l'avait compris en toute modestie, il laissait l'initiative au shinobi de la brume. Alors que chacun émettait des hypothèses, un son sourd se fit entendre... celui d'une explosion, une forte explosion. Instinctivement, Arata tourna la tête vers ses sceaux explosifs. Ils étaient en réalité faibles, de simples bouts de parchemin explosif achetés dans une boutique. Rien de véritablement dangereux, pas comme les sceaux qu'il avait conçus lui-même sur sa planche à dessin. Il n'aurait pas eu autant d'impact sonore et de toutes manières la binocle se rendit bien compte que ce n'était pas la bonne direction.
D'ailleurs Ichiro indiqua la localisation de l'explosion, secteur E à l'est, un secteur qui comportait une deuxième entrée sur le site. Akane prit les choses en main, Ichiro serait envoyé avec une équipe en direction de l'explosion. Quant à eux deux, ils iraient au centre du sceau sur le secteur C, lieu de construction prévu pour le temple.

Sur place, Arata était seul cheveux au vent dans les herbes de Mizu no kuni Akane sur ses talons, mais pas sous la forme d'une belle jeune femme plantureuse et à la chevelure ténébreuse. Non, la kunoichi avait opté pour la forme d'un rongeur via une transformation. Elle y avait sans doute ajouté ses dons sensorielles pour masquer sa présence ou berner un potentiel ennemi. Amusant qu'elle opte pour une proie, elle qui d'ordinaire est plutôt un chasseur.

Arrivée sur place, le genin se tint rapidement sur ses gardes sans prendre une position défensive pour ne pas attirer l'attention ou poussé l'ennemi à l'attaque si ennemi, il y avait néanmoins il restait vigilent les sens aux aguets malgré son inaptitude aux techniques sensorielles...


Informations:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5189-meikyu-arata-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t5683-meikyu-arata-carnet-de-bord
Narrateur
Narrateur

[B/OFFICIELLE/KIRI] REFERMER LA PLAIE - Page 2 Empty
Ven 11 Oct 2019 - 16:38
Quand bien même il serait probable que l’individu ait tenté une fuite pas l’entrée secondaire, et l’explosion appuyant cette possibilité, il pourrait aussi s’agir d’une diversion. Vous soutenez cette hypothèse et laissez Ichiro vérifier cette piste tandis que vous prenez la direction du secteur C. Car s’il est un lieu où une personne malintentionnée voudrait altérer l’état du sceau, c’est bien au coeur de cette marque immense couvrant la moitié de l’île - d’après votre informateur. Vous frayant un chemin dans les hautes herbes, vous passez devant des arbres abattus, des maisons écrasées par les pattes de Sanbi. Pas seulement des maisons, des hameaux entiers que vous n’avez pas pu sauver malgré votre engouement pour la protection de Kiri.

Des dégâts qui ont été certainement occasionnés lors de l’apparition de la bête titanesque, et que vous n’auriez pas pu empêcher de toute façon. Logiquement, plus vous vous approchez du centre du sceau, plus la terre est craquelée et pavée d’anfractuosités. Les forêts sont écrasées, laissant place à un cimetière sylvestre. Vous ne rencontrez aucun corps sur votre passage, c’est que les équipes les ont déjà retiré de la zone, vous n’aurez donc pas à souffrir de les voir. Leur présence vous revient seulement en mémoire via les objets laissés par terre. Comme la peluche perdue dans les gravats, ou cette charrue abandonnée dans le pré à l’horizon. Vous repensez aux familles qui ont été victimes de ce cataclysme, car si Kiri est restée quasi intacte, d’autres vies elles, ont été détruites. Soudain, vous entendez des personnes dialoguer à haute voix. Vous n’êtes plus très loin.

Enfin, vos pas vous amènent jusqu’au secteur C, indiqué par une pancarte plantée au sol. Comme vous vous y attendiez, le lieu est tapissé de fractures et de végétation ravagée, mais heureusement, aucune trace de civilisation… La terre y est nettement plus aplatie sous le poids de Sanbi, mais beaucoup moins endommagée que vous l’auriez pensé. Au centre, vous pouvez lire un caractère géant: 圄 (litt. Prison), indiquant que vous êtes bien au coeur du sceau. Sur les lieux, vous retrouvez ceux qui sont à l’origine que vous avez ouï plus tôt. Un shinobi de Kiri menaçant de son kunaï une jeune femme dont les mains dégageant des flammèches, se fixant intensément du regard et prêts à se sauter à la gorge. Visiblement, vous arrivez en plein milieu d’un combat. Par terre, deux hommes grièvement brûlés, peut-être morts. Vous reconnaissez sur leur plastron le symbole des soldats de l’Eau.


Misako, Prisonnière de rang A

... Je vous le répète, c’était un malheureux accident. Nous n'avons pas besoin d'en arriver là.

Monstre, tu ne reverras plus la lumière du jour! Les renforts arriveront bientôt.

S’apercevant de l’arrivée d’Arata, le shinobi veut en appeler à l’aide de son confrère mais se rend compte que son interlocuteur est un enfant, et seul qui plus est. On peut lire la désillusion sur son visage.

Un genin? Où est Eisaku et ses hommes? Va les chercher! Dis-leur qu’une prisonnière de Wasure vient de pénétrer dans la zone du sceau!

Le regard trahissant une certaine lassitude, la femme aux cheveux écarlates lâche un long soupir en voyant arriver un autre témoin sur le lieu de son méfait. Profitant de ce moment de distraction pour lui lancer un shuriken, qu’elle esquive de justesse d’un mouvement de tête, le shinobi l’a définitivement remonté.

Vraiment? Si c'est comme ça.

Son regard est plus glacial que jamais. Composant une série de mudrâs à l’aide d’une seule de ses mains et à une si grande vitesse qu’il est difficile de les suivre attentivement, la mystérieuse kunoichi relâche depuis sa bouche une boule de feu parfaitement sphérique et de grande ampleur en direction de votre allié. En réponse à cela, le Kirijin commence une série de mudrâs mais vous pouvez voir à la vitesse du projectile que celui-ci risque de l’atteindre avant qu’il ait pu lancé son jutsu de défense. A moins d’une intervention extérieure, il risque de se prendre le Katon de plein fouet. .

Spoiler:
 

IntervenirSauver le shinobi de la Brume

AttaquerNeutraliser la prisonnière

Prendre la fuiteChercher des renforts

Revenir en haut Aller en bas
Yasei Akane
Yasei Akane

[B/OFFICIELLE/KIRI] REFERMER LA PLAIE - Page 2 Empty
Dim 13 Oct 2019 - 22:32
Parfaitement camouflée, la kunoichi pouvait ainsi espérer surprendre leur ennemi s'il était présent sur les lieux où ils se rendaient. Elle avait confiance en Arata pour prendre les choses en mains et puis après tout, elle était une kunoichi de l'ombre. Il était donc tout naturel pour elle de se camoufler en attendant le moment opportun pour agir.

Leurs pas les menèrent au centre du sceau, au cœur d'une végétation piétinée par Sanbi. Le spectacle était désolant, et amenait à se demander comment quelqu'un pouvait préférer construire un temple que d'aider les habitants à se remettre sur pieds. Plusieurs missions avaient déjà été effectuées en ce sens, mais les Kirijins ne pourraient pas tout faire seuls. Tout irait bien mieux si les Mizujins s'entraidaient, shinobis comme civils ou armée de Mizu. Sur place ils trouvèrent d'ailleurs trois de ces derniers visiblement en mauvaise position. Si deux d'entre eux avaient été vaincus, le troisième restait encore debout face à ce qui était visiblement une assimilatrice katon. Une échappée de Wasure d'après le garde, mais peut-être pas forcément d'après elle.

Le pauvre garde fut apparemment déçu de ne voir qu'Arata, qui pourtant était l'un des héros de Mizu malgré son âge. Akane voulut prendre un peu plus de temps pour analyser la situation. Savoir qui était vraiment l'ennemi ou pas, et le jeune genin était tout trouvé pour ça : il était adepte des discours amenant à la paix. Il suffirait donc qu'il discute pour qu'ils comprenent où en était la situation. Et si la femme était vraiment une ennemie, alors la kunoichi l'attaquerait par surprise sans lui laisser le temps de réagir, ne faisant ainsi aucune autre victime. Dans l'idéal et dans la tête de la féline, c'était le plan. En réalité... Il fallait agir différemment.

Voyant qu'il n'aurait guère le temps d'esquiver, elle lui fit faire à sa place. Akane bondit sur l'homme visé, et aidée de sa force animale elle le poussa hors de portée de la boule katon. Laissant ainsi penser qu'il avait sauté de lui-même sur le côté en feintant une défense à mudras. Avec un peu de chance, peut-être qu'elle ne s'était pas faite remarquer et pourrait toujours mettre son plan à exécution. En attendant, il fallait surtout espérer que l'attaque ne touche pas le sol... Ou bien ils étaient tous fichus. Si elle l'avait pu, la féline aurait opté pour une défense suiton, ce qui aurait été bien plus logique, mais malheureusement son panel de techniques était encore peu large étant donné qu'elle venait tout juste d'apprendre à connaître l'univers du ninjutsu. Arata pouvait profiter de ce léger temps de battement pour intervenir et neutraliser la mystérieuse femme s'il le voulait, ou bien discuter avec elle s'il le souhaitait. La féline camouflée agirait en conséquence.


Spoiler:
 

_________________
[B/OFFICIELLE/KIRI] REFERMER LA PLAIE - Page 2 Banakane

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 http://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 http://www.ascentofshinobi.com/u227
Meikyū Arata
Meikyū Arata

[B/OFFICIELLE/KIRI] REFERMER LA PLAIE - Page 2 Empty
Hier à 19:49
Le paysage était dévasté, des arbres éventrés ou couchés sur les herbes mortes enfoncés dans la terre encore meuble par endroits. Des maisons détruites qui portaient la marque des pattes du démon à queues. Ici gisait le cimeterre des hameaux brisés par la volonté divine du dieu océan, les habitations que Kirigakure no sato n'avait pu cacher dans la brume. La vie de tous ces gens brisés en quelques heures faute à pas de chance, car Arata savait qu'ils n'auraient rien pu faire ni lui ni personne. Un tricycle dont le cadre était tordu et qui avait perdu une roue, se voyait au tiers enfoncé dans la terre et une pédale dans le vide. Le village n'était pas préparé à ce genre d'attaque et ne le serait sans doute jamais, une agression comme celle-ci ne pouvait être arrêté sans dommage. L'agresser à toujours un temps de retard sur l'agresseur, c'est une idée avec laquelle il fallait vivre et avancer. C'est cela que le Meikyū avait dû faire après la guerre civile, la mort du Godaime Mizukage, après l'attaque de Sanbi et la fin de beaucoup de vie.

Sortie de sa torpeur par des voix au loin le genin tourna la tête, puis tendit l'oreille pour localiser la source des sons. C'est en direction du secteur C, ils allaient entrer au cœur de celui-ci et c'est après être passé à côté d'un arbre encordé à une planchette de bois, sans doute une ancienne balançoire qu'Arata pu découvrir au sol l'immense caractère, le kanji pour le mot "prison". Le centre du sceau qui retenait Sanbi dans un monde immatériel où tout ce qui est scellé fini. Fini ou attends dans le cas du dieu, attends son heure...

Au centre de celui-ci semble se livrer un duel entre deux protagonistes, dont un shinobi de Kiri un kunaï posé sur la gorge d'une jeune femme. Deux hommes sont au sol brûlés très gravement, ils sont dans des armures mizujins le métal les recouvrant n'avait pas dû aider et s'ils étaient encore en vie, il devait cuire comme dans un faitout à l'heure qu'il est. Le métal de leurs plaques était encore rouge du feu qui les avaient calcinés. La première idée d'Arata malgré les ordres du kirijin aurait été de tenter de porter secours aux malheureux mizujins ou tajines à ce stade de cuisson.
La rouquine menacée d'une lame, faisait brûler au bout de ses doigts des flammèches preuve qu'elle maîtrisait le feu chakratique en somme le katon. Pourtant, elle semblait se défendre par les mots exprimant qu'un accident avait eu lieu. Ce serait-elle simplement défendu face à des soldats d'Ueda un peu trop zélés. Le kirijin lui semblait persuadé qu'elle était un monstre la jugeait digne d'être mise à mort sur l'instant, mais...

Trouver Eisaku. La rouquine prisonnière de Wasure, le pays oublié. Nul doute qu'elle était responsable de l'agression sur les soldats de Mizu, mais dans quelles circonstances ? Obéir et partir chercher Eisaku, certainement pas, il savait Akane non loin et à eux trois, ils sauraient bien maîtriser une kunoichi.
Le genin n'eut pas le temps de tergiverser de toute manière, le kirijin tenta une manœuvre à l'aide d'un shuriken. Une diversion sans doute pour mieux attaquer, mais pas le temps la jeune femme aux cheveux de feu est à l'offensive et produit suite à plusieurs mudras une déferlante de feu sous la forme d'une sphère plutôt imposante. Rien à faire pour Arata il est trop loin, le ninja devra se défendre seul ou aidé d'Akane peut-être. Le corps habitué à l'action du binoclard avait déjà réagi de lui-même en produisant du chakra dans ses membres inférieurs afin de se propulser après appuie en direction de la jeune femme. Le genin avait effectué cette manœuvre des milliers de fois à l'entraînement et des centaines de fois en mission, il allait marquer d'un sceau cette femme. Un sceau qui aurait ses chances de servir de dissuasion...

Arrivée tout proche d'elle, il fit mine de mettre un coup de poing du droit espérant tromper son vis-a-vis. Ayant toujours été droitier, son équipement de shinobi était rangé dans une sacoche de cuisse à sa droite ce qui laissait supposé sa main forte. Il espérait faire ainsi oublier sa main faible et il utilisa donc la gauche pour venir marquer le dessous de la cuisse gauche d'un geste en demi-cercle venant de derrière son dos et ce du bas vers le haut... Arata toucha quelque chose du moins, il le crut et espéra avoir marqué l'un de ses sceaux fétiches sur la peau de la rouqine.

Prenant d'emblée de la distance en chargeant à nouveau du chakra dans ses membres inférieurs, il recula tout en conservant une visibilité sur son adversaire.

Stop ! Je ne souhaite pas le combat, le sceau que je t'ai posé est implosif, ta cuisse va gonfler jusqu'à imploser et te causer de lourd dégât, cesse et nous parlerons, s'exclama avec vigueur et fermeté le garçon. Fais vite cependant, tu dis que les deux soldats brûlés c'est un malentendu ?

Durant ce temps, du coin de l'œil Arata avait remarqué que le shinobi avait tenté une esquive, du moins il le croyait, mais il n'était plus dans son champ de vision. Bien sûr, il avait estimé que si celui-ci esquivait peut être que le katon de la jeune femme allait endommager le sceau de Sanbi. Néanmoins, en l'état tout ce que le membre du clan des sceaux aurait pu faire c'est sacrifié son corps face au feu, hors il n'était pas pressé de mourir et si Sanbi devait réapparaître, il serait plus utile vivant que mort. Les cimetières sont emplis de héros et les villages emplis d'Hommes qui font de leur mieux...


Informations:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5189-meikyu-arata-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t5683-meikyu-arata-carnet-de-bord
Narrateur
Narrateur

[B/OFFICIELLE/KIRI] REFERMER LA PLAIE - Page 2 Empty
Aujourd'hui à 21:23
En deux temps trois mouvements, le duo senseï-élève réagit à l’attaque Katon de la fugitive ciblant le confrère de Kiri. Akane sous la forme de Mimi la Souris, malgré sa petitesse parvient à concentrer une force inversement proportionnelle à sa taille qui rappelle celle des fourmis, et traverse la grande distance qui la sépare de sa cible, pour finalement la pousser hors des flammes. La bousculade le fait tomber au sol, les yeux fermés face à l’imminence de l’impact, il les rouvre pour constater avec soulagement qu’il est indemne, regarde tout autour sans prêter attention au rongeur se trouvant à ses pieds. Un miracle, une force invisible, ou son propre corps qui s’est mu dans le feu de l’action?

Pendant ce moment, Arata se confronte à la Dame de Feu en tentant une manoeuvre au corps-à-corps, plutôt osée compte tenu de l’affinité élémentaire et du manque d’information sur la prisonnière. Cette dernière ayant temporairement neutralisé l’autre shinobi s’attend à une attaque de flanc du Meikyû. Voyant l’enfant s’approcher, elle est d’abord surpris par tant de témérité de la part d’un genin, même si son expression mi-blasée mi-agacée n’en révèle pas tant. On dirait même qu’elle le laisse venir à elle, tant elle est intéressée de voir à travers ses iris écarlates ce qui se cache dans la manche du gamin.

Une feinte pour commencer, qui fait légèrement mouvoir la Wasurejine, sans pour autant lui faire baisser sa garde. Si la technique avait été plus rapide, au lieu d’être aussi basique, peut-être aurait-elle marché. La tactique aussi ambitieuse soit-elle, tombe aussitôt à l’eau lorsqu’elle voit la main baladeuse du garçon chercher son cuisseau, recouvert de plaques de métal laquées de noir, tout comme l’ensemble de son corps vêtu d’une armure épousant parfaitement sa silhouette de femme fatale.

Bas les pattes jeune homme, on se connaît à peine.

Il est des moments de caprice où au lieu de se contenter d’une déflagration de zone et se débarrasser de ces obstacles sur sa route en un instant, elle préfère les faire mijoter plus lentement. Or ici, il semblerait que ses motivations soient plus… obscures. Son avant-bras faisant barrage à la tentative de toucher d’Arata, ce n’est pas la cuisse mais le bras qui est tatoué. Reprenant une posture plus décontractée et voyant son adversaire s’éloigner, ses mirettes sont obnubilées par le sceau qui s’est formé sur son gantelet, comme pour essayer de déchiffrer ce qui est écrit. Écoutant à moitié les propos du genin, elle réfléchit à voix haute, reconnaissant le sceau qui a été apposé.

起爆封印 Kibaku Fūin, hein. Sauf qu’il ne s’agit pas de n’importe quel sceau d’explosion, non. Les caractères sont placés différemment, l’illustration varie à certains endroits par rapport au jutsu de base.

Elle s’arrête un temps pour écouter l’explication du Meikyû sans se sentir pour autant menacé par ses propos, au contraire, son ton est même euphorique. Elle profite même du moment du monologue de son vis-à-vis pour immédiatement exécuter un simple mudrâ qui a pour conséquence de briser le sceau d’implosion. A ce moment, le kanji s’efface et avec lui, les espoirs de la manipuler davantage par le chantage.

Implosion tu dis? Intéressant.” Elle marque un temps de silence, reprenant acte de la situation. “Maintenant où en étais-je? Ah oui, ma version des faits, c’est gentil de demander. J’étais en train de me promener tranquillement au secteur C quand j’ai entendu l’alerte, ça m’a rendu nerveuse, et quand je suis nerveuse je brûle tout ce qui bouge. Voilà.” Réalisant que sa sincérité ne fait que l’incriminer davantage, elle tente de se justifier. “Ecoute, je n’ai pas le temps à faire mumuse, votre sceau-là vous allez avoir besoin de personnes qualifiées pour vous aider à travailler dessus. Et surt-

Elle s’arrête dans sa phrase. Son regard balaye les environs, comme si elle sentait une autre présence sans en être complètement certaine, dans la direction d’Akane toujours sous sa forme Henge, elle se met à composer un mudrâ.

Tu n’es pas seul non?

Spoiler:
 

La neutraliserElle est trop dangereuse pour être raisonnée

La convaincreElle n’est pas vraiment une ennemie

Battre en retraite Il faut informer les autres de la menace au secteur C

Revenir en haut Aller en bas

[B/OFFICIELLE/KIRI] REFERMER LA PLAIE

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau :: Sceau du Dieu de l'Eau
Sauter vers: