Soutenez le forum !
1234
Partagez

Moonlight sonata [Yamazaki Okiko]

Date Junko
Date JunkoEn ligne

Moonlight sonata [Yamazaki Okiko] Empty
Jeu 18 Juil 2019 - 21:44

La chaleur rendait toute activité impossible de jour. L'air était trop aride, sec, et étouffant pour qu'on puisse se mouvoir aisément. Tout Kiri entrait en torpeur dès que le jour se montrait trop. Mais quand la nuit arrivait, que le soleil déclinait derrière l'horizon de mers et d'océans qui barrait le village, alors Kiri se réveillait. Des profondeurs du village émergeait une sourde mélodie de fête, et les pavés retrouvaient l'activité joyeuse qui leur était coutumière. On sortait des maisons, on traversait les rues, et c'était alors tout un défilé de joies, de musiques et de danses. Le Kiri des soirs torrides, des nuits de plaisirs et des crépuscules dorés reprenait vie, et c'était alors tout un déploiement de noces. Chants, danses, boissons et baisers s'entremêlaient. On célébrait l'été.

Et au milieu de toute cette activité nocturne du commun, de la masse, il en était d'autres qui profitaient de la fraîcheur retrouvée du soir pour se démarquer de la foule. Junko était de ceux-là. Loin de jouir des plaisirs de la rue, auxquels elle n'avait que trop goûté jusqu'à s'y noyer, elle préférait aller retrouver les terrains d'entraînement au crépuscule, pour s'y exercer jusqu'au nadir. Elle avait perdu son ambition de s'abreuver de joies et de luxe depuis quelques temps, déjà. Elle ne profitait plus de la vie de la même façon qu'auparavant. Désormais, elle se nourrissait de son ambition et de sa seule fonction de kunoïchi. Elle s'y consacrait pleinement. C'était un dépassement d'elle-même, de ses limites, et qui assouvissait ses pulsions guerrières héritées de son passé de gladiatrice clandestine. Tout en elle lui criait de se laisser aller à cet exercice, et elle n'était pas femme à ignorer ses pulsions.

Ce soir-là, alors, comme la rumeur croissante des joyeusetés quotidiennes montait depuis la rue jusqu'aux fenêtres de son petit appartement, Junko laça ses chaussures, noua son bandeau frappé aux armes de Kiri à son bras gauche, et sortit de chez elle. Pour éviter de se perdre dans la masse dégoulinante des fêtards, elle sauta sur les toits. Le village était beau, depuis ces hauteurs. Le monde semblait plus beau. Combien de fois s'était-elle perdue dans la contemplation de cette mer de tuiles, de paysages, de collines, et, de l'autre côté, de l'infini de l'océan ... L'air de l'été y ajoutait un souffle d'éternité éphémère, indicible. Elle aimait cet air. Il la rendait pleinement heureuse, et triste tout à la fois.

Sautant de toit en toit, planant au-dessus des ruelles, elle traversa une bonne partie du village. Certains quartiers étaient nettement plus animés que d'autres. Ou alors on diversifiait les plaisirs selon le pâté de maisons. Là on se vautrait dans la boisson, tandis qu'ici on se jetait éperdument dans les danses. Là on faisait sonner la musique joyeuse, et ici on susurrait des mots tendres à l'oreille de son aimée ... Junko traversait tous ces paysages humains d'un saut, d'une enjambée.

Finalement, lorsqu'il n'y eut plus rien d'autre à observer que la ville et rien d'autre à écouter que le sourd écho des réjouissances, elle sut qu'elle était arrivée à sa destination. Les terrains d'entraînement étaient généralement vides, à cette période. Les plus jeunes partaient se délier l'esprit au côté du reste du monde, et les autres avaient bien à faire à côté de cela. Junko se trouva donc seule au milieu d'une vaste étendue de sable nu. Elle laissa échapper un soupir. Elle écrasa une larme qui roulait sur sa joue. Le vent, sans doute. Elle commença ses étirements.

Pendant une bonne heure, elle s'exerça ainsi, dansant dans le vide, exécutant ses mouvements avec autant de précision que si de véritables ennemis l'avaient entourée. Chacun de ses coups était destiné à un adversaire imaginaire. Chaque poing qu'elle lançait devait briser une côte, couper un souffle, faire sauter une mâchoire. Elle valsait avec élégance, soulevant sous ses pieds des volutes de poussière qui se perdaient vite dans l'air, soufflées par un nouveau coup. Et tandis qu'elle virevoltait ainsi, le soleil déclinait de plus en plus, jusqu'à ne plus laisser derrière lui que le sillage étoilé de sa course.

Junko s'interrompit. Elle n'était pas encore au bout de ses forces. Son souffle était haletant, mais c'était normal. Simplement, elle ne prenait pas autant de plaisir que d'habitude à son entraînement nocturne. Les chants des hiboux, le bruissement de la brise, le rayonnement de la lune étaient les mêmes. Peut être était-ce elle qui était altérée ...


_________________
Moonlight sonata [Yamazaki Okiko] Vmoy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6392-date-junko-finie http://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-temporairement-fermee http://www.ascentofshinobi.com/t6448-date-junko-carnet-de-route#53726
Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

Moonlight sonata [Yamazaki Okiko] Empty
Ven 19 Juil 2019 - 14:56

Moonlight Sonata
La chaleur était étouffante, le shinobi de la Brume ne connaissait pas réellement ce genre de température. A Hikari, Cité désormais plus Détruite qu'Ancestrale, le temps y était modéré, soleil caché par les arbres entourant la cité. Il n'y avait pas de chaleur étouffante comme celle d'aujourd'hui.

N'y étant guère habitué, le Yamazaki était resté cloîtré dans son logement, gentiment prêté par l'administration du village... Le temps qu'il s'en trouve par ses propres moyens, évidemment. La journée était passée d'une lenteur phénoménale : il n'avait rien trouvé d'autres à faire que de feuilleter un parchemin et tenter d'écrire son récit biographique retraçant son chemin d'Hikari à Kiri... Rien de passionnant, il fallait l'avouer.

Le soir tombait, le soleil s'abaissait et la température baissait drastiquement. Il était enfin temps pour l'ancien Gardien de sortir de sa tanière, s'équipant alors de ses habits habituels. Okiko ne changeait jamais, si ce n'était ce bandeau montrant son appartenance à la Brume qui ornait le centre de sa ceinture tactique. Il se dirigea vers les terrains d'entraînements afin de se dégourdir les jambes, tentant de passer par des chemins rapides et aux fins d'éviter le surplus de la population ayant décidé de s'émécher.

Lorsque le brûlé arriva enfin sur place, il constata la présence d'une personne féminine et l'observa dans un précieux silence. Elle bougeait bien, savait utiliser son corps pour donner des coups pouvant être fatals. Le genin finit par s'approcher lorsqu'elle eut fini ses enchaînements.

— Que diriez-vous d'un combat? Un véritable adversaire plutôt qu'un imaginaire serait plus... aisé pour progresser, n'est-ce-pas?

Et oui, Okiko pouvait prendre des iniattives s'il le souhaitait.. Ce n'était juste pas dans ses habitudes.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



_________________
Moonlight sonata [Yamazaki Okiko] J6f2


Dernière édition par Yamazaki Okiko le Dim 21 Juil 2019 - 22:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons http://www.ascentofshinobi.com/t6682-kiri-equipe-07-kintsukuroi-reparer-avec-de-l-or-temporairement-fermee http://www.ascentofshinobi.com/t7025-yamazaki-okiko-carnet-de-route#58906 http://www.ascentofshinobi.com/u1017
Date Junko
Date JunkoEn ligne

Moonlight sonata [Yamazaki Okiko] Empty
Ven 19 Juil 2019 - 15:57

Elle se retourna brusquement dans la direction d'où provenait la voix. Aussitôt, elle eut une impression de déjà vu. C'était une autre nuit, avec un autre homme. Sabaru. Il l'avait entrainée, cette nuit-là. Mais cette fois, ce n'était pas lui qui se tenait dans l'ombre. Elle ne connaissait pas cet homme. Et si elle avait déjà eu l'occasion de croiser son chemin, elle s'en serait sans doute souvenu, car son visage n'était pas des plus communs. La brûlure qui le balafrait ne pouvait s'oublier facilement, sans doute. Elle aurait donné des frissons aux plus sensibles des âmes. Junko n'était pas de celles-là, et elle ne broncha pas à la vue de la mutilation. Elle la remarqua, simplement.

Il y eut un silence, pendant lequel Junko examina la proposition de l'inconnu. Qu'avait-elle à y perdre ? Pas grand chose. En revanche, cette rencontre pouvait bien égayer une soirée d'entraînement solitaire qui s'annonçait bien morne si elle ne faisait rien pour l'éclaircir.

"C'est d'accord. Mais je vous préviens, je n'irais pas de main morte. Et je ne veux pas que vous vous reteniez non plus."

Elle n'aimait pas la retenue. De sa part, c'était un effort supplémentaire, et elle n'aimait pas l'effort. De la part des autres, elle ne pouvait s'empêcher d'y voir la marque de leur mésestimation de ses propres capacités. Être sous-estimée n'était pas la pire des choses, et elle pouvait facilement tourner cette erreur de jugement à son avantage. Mais tout de même, ce n'était pas agréable. Quoi, n'avait-elle pas l'air d'une véritable combattante ? Portait-elle à ce point le masque d'une femme fragile et superficielle ?

Elle s'éloigna de quelques pas de l'inconnu, et se mit en position. Elle ne savait pas à qui elle avait affaire. Elle ne connaissait ni ses capacités, ni sa puissance. Elle ne savait pas comment il allait attaquer, ni se défendre. Quels artifices il pourrait tirer de ses manches pour la surprendre. Il faudrait être vigilante. La surprise n'avait jamais aucun bon effet pour celui qui la subit en combat. Elle ne connaissait que trop bien cet axiome du pugilat. Elle devrait s'efforcer de garder son sang-froid, et, avant toute chose, d'approcher son adversaire du jour avec prudence. Découvrir de quoi il était capable, tout en restant sur la défensive. Quand elle en saurait un peu plus, alors seulement elle pourrait envisager sa propre attaque.

"Oh, au fait. Je m'appelle Junko."

C'était tout ce qu'il aurait en guise de présentation. Sitôt son nom énoncé, la jeune femme composa une série de mudras rapides et exhala dans un souffle éthéré une fumée pourpre dense et opaque. Cet écran de poison inoffensif agirait comme sa protection visuelle. Sitôt le nuage expulsé, elle enchaîna avec une véritable offensive: elle s'élança avec fougue, surgit à travers le nuage et, profitant de cet effet de surprise, envoya un coup de poing en direction des gencives de l'inconnu.

Son coup lancé, qu'il ait touché ou non, elle recula d'un bond. Elle voulait garder ses distances avant tout, ne pas prendre de risque inconsidéré. Vigilance constante ...

Spoiler:
 

_________________
Moonlight sonata [Yamazaki Okiko] Vmoy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6392-date-junko-finie http://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-temporairement-fermee http://www.ascentofshinobi.com/t6448-date-junko-carnet-de-route#53726
Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

Moonlight sonata [Yamazaki Okiko] Empty
Dim 21 Juil 2019 - 22:45

Moonlight Sonata
Le combat était accepté par l'inconnue, tant mieux, ils allaient à deux pouvoir s'amuser un petit peu tout en s'exerçant. Malgré son combat amical face au Yamanaka ou cette brève entrevue avec l'équipe sept, Okiko avait encore besoin de se remettre dans le bain d'un combat. Cette femme semblait avoir certaine capacité, il allait être intéressant de voir comment elle allait se débarrasser d'un homme qui maîtrisait les éléments aussi aisément.

Avant de commencer, elle se présenta en tant que Junko. Il n'eut guère le temps de répliquer pour se présenter à son tour, elle exécuta assez rapidement une série de signes incantatoires aux fins de former un épais brouillard constitué d'une matière qu'il ne connaissait pas.

Le shinobi de la Brume ne bougea pas pour autant... Il la vit surgir au dernier moment de cette fumée opaque, n'utilisant qu'un léger pas pour esquiver l'attaque. Elle recula. Erreur de sa part ou non, le Yamazaki comptait bien en profiter.

Profitant de la proximité de la kunoichi, le Brûlé forma rapidement des signes incantatoires avant de prendre son souffle et cracher un puissant jet de flamme de sa bouche en direction de la femme. Comment allait-elle éviter une attaque d'une telle ampleur?
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




Spoiler:
 

_________________
Moonlight sonata [Yamazaki Okiko] J6f2
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons http://www.ascentofshinobi.com/t6682-kiri-equipe-07-kintsukuroi-reparer-avec-de-l-or-temporairement-fermee http://www.ascentofshinobi.com/t7025-yamazaki-okiko-carnet-de-route#58906 http://www.ascentofshinobi.com/u1017
Date Junko
Date JunkoEn ligne

Moonlight sonata [Yamazaki Okiko] Empty
Lun 22 Juil 2019 - 14:54

Junko n'avait pas été trio imprudente de s'éloigner de quelques pas: cette précaution lui permit de voir arriver l'attaque de son adversaire, suffisamment pour qu'elle compose à son tour une série de mudras simples. Elle ne serait sans doute pas capable de couper à tous les dégâts de l'offensive, mais elle pourrait au moins en réduire l'intensité assez efficacement. Elle éviterait en tout cas de subir de plein fouet l'entièreté des dommages.

Ses signes incantatoires exécutés, elle posa ses deux paumes au sol. Un monticule, un tertre, s'éleva devant elle, mais pas suffisamment rapidement pour la protéger entièrement. Une première gerbe de flammes échappa au modeste rempart en le débordant pas les côtés, et vint lécher les bras de Junko. Puis, la petite butte s'effrita sous le coup de la chaleur, jusqu'à céder complètement. Alors, la jeune femme subit les derniers relents de chaleur de l'attaque de plein fouet, au niveau de l'estomac.

Junko épousseta vivement ses manches, qui avaient commencé à prendre feu. Elle étouffa rapidement les jeunes flammes, mais l'affront demeurait. Elle se maudissait de n'avoir pas été capable d'ériger une défense plus efficace. Mais, si elle voulait voir le bon côté des choses, elle avait au moins été capable d'en apprendre un peu sur les capacités de son adversaire. Il maîtrisait le feu. Et avec une certaine habilité: il suffisait de voir avec quelle facilité il avait réussi à composer un jutsu aussi compliqué, et en si peu de temps. Il était coriace, c'était certain.

Junko eut un léger sourire. Elle ressentait la même excitation que dans les arènes, là-bas. C'était un des seuls points positifs qu'elle retenait de son enfance passée dans la clandestinité des combats illégaux: elle s'était découvert un goût manifeste pour le combat, qui ne l'avait pas quittée depuis. Et ce soir, elle reconnaissait la sensation merveilleuse de l'adrénaline se répandant dans son sang, de la soif de violence, de la passion du mouvement.

Il lui restait à déterminer son approche pour son prochain assaut. Elle avait déjà une petit idée en tête. Elle composa une nouvelle série de mudras, sans quitter du regard son adversaire anonyme. Cette fois, le nuage pourpre qu'elle exhala était destiné à son ennemi. Elle espérait bien le mettre en défaut avec cette toxine, et surtout se donner une fenêtre de tir pour une nouvelle attaque. Elle s'élança à la suite de son poison, et, brandissant son poing, décocha un nouveau coup visant les côtes. Elle espérait bien en voir un peu plus au sujet des compétences de son adversaire.

Spoiler:
 

_________________
Moonlight sonata [Yamazaki Okiko] Vmoy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6392-date-junko-finie http://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-temporairement-fermee http://www.ascentofshinobi.com/t6448-date-junko-carnet-de-route#53726
Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

Moonlight sonata [Yamazaki Okiko] Empty
Lun 22 Juil 2019 - 16:57

Moonlight Sonata
L'attaque de flamme s'abattit sur la jeune kunoichi, mais cette dernière fut assez réactive pour s'ériger une jolie protection de terre. C'était donc la terre qu'elle contrôlait, il eut un sourire. C'était clairement ça qu'il aimait dans cette capacité de pouvoir manier les différentes affinités primaires : il pouvait prendre l'avantage sur son adversaire lorsqu'il usait d'une des affinité... Ne lui restait plus que le Vent à contrôler, désormais.

Après s'être protégé mais pris tout de même des dégâts, la femme n'abandonna pas constituant des madras pour former un nouveau bloc de fumée pourpre... Par instinct, le shinobi forma une défense de fer. En effet, en formant des mudras, un dôme de terre assez grand de diamètre l'entoura le protégeant ainsi de cette fumée et de l'attaque qui arrivait sur lui.

Profitant de cette proximate à nouveau, le shinobi chargea pour arriver encore plus près de la Kirijine.

— Okiko.... C'est mon prénom.

Un léger murmure dans ce tumulte, alors qu'il venait d'armer son poing de son affinité de Pierre. Celui-ci se dirigeait sur la tête de la jeune femme à une vitesse hallucinante et une force de frappe conséquente.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




Spoiler:
 

_________________
Moonlight sonata [Yamazaki Okiko] J6f2
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons http://www.ascentofshinobi.com/t6682-kiri-equipe-07-kintsukuroi-reparer-avec-de-l-or-temporairement-fermee http://www.ascentofshinobi.com/t7025-yamazaki-okiko-carnet-de-route#58906 http://www.ascentofshinobi.com/u1017
Date Junko
Date JunkoEn ligne

Moonlight sonata [Yamazaki Okiko] Empty
Lun 22 Juil 2019 - 18:47

Le poing de Junko ne trouva pas de chair à frapper, mais seulement un pan de roche. Son adversaire avait eu les réflexes suffisants pour s'ériger une défense qu'elle ne pouvait espérer briser avec son assaut. Une défense qui repoussa à la fois le poison gazeux et le coup de poing. Junko jura entre ses dents. Aucune de ses attaques n'avait réussi à porter pour l'instant, et elle n'aimait pas ça. Pire encore, elle faisait face à un ennemi qui disposait de capacités inédites: il avait réussi à maîtriser deux éléments, deux affinités, quand elle avait toujours cru que dépasser la limite d'une seule affinité chakratique était impossible. Qui était-il, exactement ? A quel genre de défi s'était-elle attelée ?

Elle entendit son nom comme dans un murmure, alors qu'il chargeait dans sa direction. Okiko ? Elle fut surprise. Elle ne s'attendait pas vraiment à cela. Peu être est-ce pour cette raison qu'elle ne se défendit pas. Elle encaissa de plein fouet le nouvel assaut. Cette fois, elle sentit bien la douleur. Elle fut sonnée, pour quelques instants. Elle se sentit rouler à terre, littéralement mordre la poussière, être projetée sur quelques mètres, et finalement ralentir. Un sifflement strident vrillait ses oreilles. Elle sentait le goût du sang envahir sa bouche. Mais surtout, sa tête lui faisait affreusement mal. Elle porta maladroitement la main à sa tempe, et tâta un liquide poisseux qui coulait sur ses joues.

Elle mit un instant à se remettre de ce choc. Un instant qui lui parut long. Très long. Tout son corps lui semblait lourd, comme si chacun de ses membres avait été relié à un poids de plomb particulièrement pesant. Néanmoins, petit à petit, elle parvint à se remettre sur ses pieds, et à retrouver une vue à peu près normale. Elle avait l'impression d'être isolée du monde, emprisonnée dans un corps affaibli, incapable de communiquer avec le monde extérieur. Si on lui avait parlé à ce moment précis, elle n'aurait rien entendu. Mais, encore une fois, elle était assez familière de ce genre de sensation, l'ayant côtoyé pendant de longues années.

Elle devait pourtant continuer à attaquer. Ne pas s'avouer vaincue, pas avant d'avoir reçu un coup qui la mettrait hors de combat définitivement. Il lui restait du chakra, suffisamment pour pouvoir encore espérer porter quelques assauts. Elle composa une série de mudras, plus lentement que d'habitude, mais sans commettre d'erreur. Ses dernières attaques s'étaient montrées trop légères, trop faibles. Il fallait qu'elle hausse le niveau de ses jutsus. Cette fois, lorsqu'elle entrouvrit les lèvres, il en jaillit un puissant jet d'un poison noirâtre, dirigé droit sur Okiko. Elle espérait bien le toucher, cette fois, ou au moins le faire flancher un peu.

Spoiler:
 

_________________
Moonlight sonata [Yamazaki Okiko] Vmoy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6392-date-junko-finie http://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-temporairement-fermee http://www.ascentofshinobi.com/t6448-date-junko-carnet-de-route#53726
Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

Moonlight sonata [Yamazaki Okiko] Empty
Lun 22 Juil 2019 - 21:49

Moonlight Sonata
Les capacités de la kunoichi, répondant au doux prénom de Junko, semblait bien limités mais le Yamazaki voyait en elle un énorme potentiel à exploiter. Sa capacité à maîtriser ce poison l'intéressait... Il avait déjà eu affaire à ce genre de pouvoir spécial lorsqu'il s'était trouvé à Hikari, il savait comment les déjouer mais il se maudissait de ne pas pouvoir maîtriser l'affinité du Vent pour mieux contrer ce genre d'attaque.

En tout cas, son attaque avait touché de plein fouet la Genin aux cheveux orangés et elle n'abandonnait pas encore. Elle était probablement bien plus vaillante que lui ne l'était.... Lui avait fui Hikari et le pays du Bois pour ne pas être tué alors qu'il aurait dû protéger jusqu'au bout la Stèle du Dieu Elémentaire.

Un nouveau jet, cette fois-ci d'une couleur noiraude, s'approcha de l'emplacement de l'ancien gardien.... Quelques signes incantatoires, profitant de ce filet opaque pour être caché visuellement, et le Shinobi de la Brume s'enfonça dans le sol.

Profitant encore de la fumée pour cacher sa disparition, il circula sous terre pour se retrouver tout juste derrière son adversaire. Il sortit de sa pseudo-cachette, entourant ses bras et pieds du chakra de Feu pour porter un enchaînement de plusieurs coups à la Genin.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




Spoiler:
 

_________________
Moonlight sonata [Yamazaki Okiko] J6f2
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons http://www.ascentofshinobi.com/t6682-kiri-equipe-07-kintsukuroi-reparer-avec-de-l-or-temporairement-fermee http://www.ascentofshinobi.com/t7025-yamazaki-okiko-carnet-de-route#58906 http://www.ascentofshinobi.com/u1017
Date Junko
Date JunkoEn ligne

Moonlight sonata [Yamazaki Okiko] Empty
Jeu 25 Juil 2019 - 23:17

Une fois de plus, l'assaut de Junko manquait sa cible. Elle put voir son jet de poison noirâtre s'écraser au sol comme si elle n'avait rien fait d'autre qu'arroser la pelouse - inexistante, par ailleurs, sur les terrains d'entraînement. Elle ne savait pas où Okiko avait disparu. Si elle ne s'était pas déjà mangé une méchante mandale quelques instants auparavant, son instinct, ses réflexes ou tout simplement le bon sens lui auraient fait remarquer le trou laissé dans le sol, qui indiquait nettement l'issue qu'avait choisie son adversaire pour échappe à son attaque. Mais elle souffrait toujours du contrecoup de sa dernière blessure. Sa tête lui faisait mal, elle voyait flou et elle avait du mal à aligner deux pensées. Elle avait du mal à se souvenir à quand remontait la dernière raclée qu'elle s'était prise, mais celle-ci la dépassait sûrement.

Et elle eut une sorte de frisson d'horreur lorsqu'elle entendit derrière elle le craquement distinctif de la terre qui s'ouvre. Elle comprit tout de suite, mais il était déjà trop tard: avant même qu'elle ait le temps de se retourner, elle sentit les coups pleuvoir. D'abord, elle sentit leur chaleur - celle des flammes qui entouraient les poings et pieds d'Okiko - puis une douleur pour le moins cuisante qui toucha ce qui lui semblait être chaque partie de son propre corps. Le dos légèrement roussi, elle posa un genou à terre, crachant un filet de sang sur la poussière terne.

"S ... Stop !"

Le mot était sorti de sa bouche avant même qu'elle y ait pensé, et sans qu'elle l'ait vraiment voulu. Elle n'avait jamais imploré la clémence d'un adversaire, ni demandé l'arrêt d'un combat. Sans doute son instinct de conservation avait-il pris le dessus, étant donné le caractère pour le moins désespéré de la situation. Pas une de ses attaques n'avait fait mouche, pas une seule. Elle était impressionnée, et en même temps assez atterrée. Littéralement. Elle était maintenant à genoux, son dos mis à nu par les tissus calcinés, pantelante, serrant les dents pour ignorer la douleur qui traversait tout son corps. Elle ne pouvait plus combattre.

A contrecoeur, elle leva ses yeux d'or en direction de celui qui lui avait infligé une si amère défaite. Qui était-il, exactement ? Il ne devait pas être n'importe qui. Le premier troufion venu ne serait pas parvenu à la mettre ainsi au tapis. Elle pouvait se vanter d'avoir triomphé de bon nombre d'adversaires dans les arènes d'Asosan, et tous n'étaient pas mauvais. Pourtant, lui était particulièrement doué. Alors, tout naturellement - en tout cas aussi naturellement que son état le lui permettait, c'est-à-dire assez peu, finalement - elle lui demanda d'une voix hachée :

"Qui ... es-tu ?"

Spoiler:
 

_________________
Moonlight sonata [Yamazaki Okiko] Vmoy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6392-date-junko-finie http://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-temporairement-fermee http://www.ascentofshinobi.com/t6448-date-junko-carnet-de-route#53726
Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

Moonlight sonata [Yamazaki Okiko] Empty
Ven 26 Juil 2019 - 0:06

Moonlight Sonata
Un combat intense, mais il se rendait compte que la kunoichi n'avait pas les mêmes capacités cachées de celle qui était sa Sensei officielle, Reikan. Genin devait être son grade, elle commençait probablement sa carrière shinobi tout comme lui... Cependant, ils n'avaient pas la même expérience. Respectant son adversaire, s'étant rendu compte de l'écart de niveaux, le gardien n'avait pas lancé un dernier assaut fatal.

Au contraire, il avait utilisé un enchaînement de feu qui ne provoquait pas de blessures graves. Elles étaient minimes et la femme décida de stopper le combat... C'était la décision la plus sage à prendre, de toute manière, Okiko n'aurai pas continué le combat.

S'arrêtant, il observa la femme dont les parties de ses vêtements avaient disparus sous le feu de ses coups. Il pouvait voir certaines parties de son corps brûlé, il s'approcha d'elle.

Yamazaki Okiko.

Il se contenta de cela seulement, sortant alors d'une des poches de son ceinturon onguent et bandage. Il allait l'aider, il s'y connaissait un peu en premier soin. Ouvran le bocal, il intima à la kunoichi de ne pas bouger alors qu'il passait la crème en premier lieu sur les blessures de brûlures qu'elle avait sur le corps... Une fois fait, il commença à constituer un bandage autour de la blessure à la tête qu'elle avait.

— Ça devrait aller....
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



_________________
Moonlight sonata [Yamazaki Okiko] J6f2
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons http://www.ascentofshinobi.com/t6682-kiri-equipe-07-kintsukuroi-reparer-avec-de-l-or-temporairement-fermee http://www.ascentofshinobi.com/t7025-yamazaki-okiko-carnet-de-route#58906 http://www.ascentofshinobi.com/u1017
Date Junko
Date JunkoEn ligne

Moonlight sonata [Yamazaki Okiko] Empty
Ven 26 Juil 2019 - 10:56

Ni le prénom ni le patronyme n'évoquaient quoi que ce soit à Junko. Ni un clan qui serait particulièrement fameux à Kiri, ni une personnalité de premier plan dont tous connaîtraient le visage, ni même quelque vague murmure qu'elle aurait entendu dans les bouges qu'elle fréquentait autrefois. Cet homme était un parfait inconnu, une ombre, et pourtant si puissante qu'elle avait peine à le croire. Elle savait reconnaître le talent, la force véritable, quand elle y était confrontée. Elle avait affronté suffisamment d'adversaires pour ça. Et elle avait bien reconnu cette flamme du pouvoir dans la brève joute qu'ils venaient de se livrer. Alors comment se faisait-il qu'un être d'une si grande force puisse ainsi rester dans l'ombre, inconnu ? Kiri connaissait donc si mal ses soldats ?

Elle frissonna en sentant la main d'Okiko appliquer un onguent sur sa peau. Quelques semaines auparavant, elle aurait sans doute réagi au quart de tour, et envoyé valser la main, si bienfaisante qu'elle soit. Elle n'en fit rien. Ce n'était pas sa crainte des hommes qui s'était atténuée - du moins elle ne voyait pas comme ça. Après tout, elle était toujours prise de légers tremblements, qu'elle s'efforça de cacher en serrant ses poings jusqu'à s'en faire blanchir les jointures. Plutôt, elle avait appris à mieux se contenir. Elle resta donc immobile pendant qu'il oignait et pansait ses blessures, essayant de faire abstraction, serrant les dents.

Elle s'écarta dès qu'il eut fini. Se remettant maladroitement sur ses jambes, elle sembla tituber un instant, mais se stabilisa vite. Les premières douleurs étaient passées, mais elle avait maintenant l'impression que tout son corps était comme engourdi, endormi par une sourde souffrance. Sa tête lui faisait toujours mal, et elle était prise de quelques vertiges et d'une nausée légère. Elle s'en remettrait, cependant. Elle avait connu pire. Pour l'heure, elle voulait simplement savoir qui était celui qui l'avait mise dans un tel état.

"Je ne vais pas me contenter d'un nom ... Tu ne dois pas être n'importe qui. Tu es fort. Très fort. Je n'ai pas réussi à te toucher une seule fois."

Elle avait un peu de mal à l'admettre, mais c'était la vérité incontestable: face à Okiko, elle avait eu ce même sentiment de désemparement qui doit prendre les jeunes apprenants shinobis au moment de leurs premières leçons. Elle s'était sentie comme une novice, une bleue.

"Comment as-tu appris à te battre ? Et comment arrives-tu à manipuler autant d'affinités différentes ?"

Son ton était dur, autoritaire, et son regard d'or froid planté dans celui d'Okiki. Elle attendait une réponse. Elle exigeait une réponse.


_________________
Moonlight sonata [Yamazaki Okiko] Vmoy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6392-date-junko-finie http://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-temporairement-fermee http://www.ascentofshinobi.com/t6448-date-junko-carnet-de-route#53726
Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

Moonlight sonata [Yamazaki Okiko] Empty
Ven 26 Juil 2019 - 15:09

Moonlight Sonata
Le shinobi n'était pas un monstre, il s'était en effet retenu lorsqu'il avait constaté l'écart de niveau. Ce n'était pas son genre de ratatiner un adversaire pour un simple combat "amical". Si elle avait été ennemi... Tout aurait été différent. Okiko savait faire la part des choses.

Sortant onguent et bandage, le Brûlé s'approcha donc de la jeune femme pour commencer à panser les plaies qu'il lui avait fait. Il sentit le corps de la kunoichi se raidir, mais elle ne s'opposa pas aux premiers soins du jeune homme. Il se présenta, de nouveau, mais elle voulait surtout savoir plus sur lui.

Visage impassible comme toujours, il se contenta d'hausser les épaules.

— Un shinobi récemment arrivé dans votre village. J'étais le gardien d'un Dieu, libéré aujourd'hui.

Elle lui demanda alors où avait-il appris à se battre tout comme le pourquoi du comment il pouvait maîtriser diverses affinités primaire.

— À Hikari. Il s'agit de mon pouvoir... C'est une longue histoire.

Lâcha-t-il alors en s'écartant de la jeune femme. Le shinobi n'avait aucune marque, rien... Elle ne l'avait pas touché une seule fois, mais son poison pouvait être bel et bien efficace si elle le combinait avec d'autres techniques.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



_________________
Moonlight sonata [Yamazaki Okiko] J6f2
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons http://www.ascentofshinobi.com/t6682-kiri-equipe-07-kintsukuroi-reparer-avec-de-l-or-temporairement-fermee http://www.ascentofshinobi.com/t7025-yamazaki-okiko-carnet-de-route#58906 http://www.ascentofshinobi.com/u1017
Date Junko
Date JunkoEn ligne

Moonlight sonata [Yamazaki Okiko] Empty
Ven 26 Juil 2019 - 16:41

Junko haussa les sourcils. Ces réponses étaient pour le moins évasives. Elle en attendait un peu plus. Surtout qu'il avait attisé sa curiosité. Après tout, ce n'était pas tous les jours que l'on rencontrait quelqu'un qui avait été ... gardien d'un dieu ? Quel genre de dieu pouvait s'entourer de gardiens ? Certainement pas un dieu qui aurait besoin de protecteurs, alors ... Plutôt un dieu qui avait besoin d'être gardé. Elle pensait bien avoir entendu parler de quelque chose comme ça. Des histoires de divinité, de résonance. Elle-même avait bien cru ressentir comme un frisson étrange, mais peut être était-ce un effet de son imagination ... On avait tellement l'habitude de se faire des histoires quand on entendait parler de choses comme ça.

Plus important, il avait parlé de son pouvoir. Junko n'avait jamais entendu parler d'Hikari. Elle imaginait qu'il devait s'agir de quelque pays ou cité lointaine, comme il devait y en avoir tant dont elle n'avait jamais entendu ne serait-ce que le nom prononcé. Mais elle était bien curieuse de savoir dans quel genre de contrée on pouvait apprendre à manipuler les éléments avec une telle habileté. Parce qu'il serait peut être intéressant d'aller faire un tour là-bas, quand elle le pourrait.

"Tu ne t'en tireras pas aussi facilement. Tu m'as fait mordre la poussière, et je déteste ça, alors crois bien que je ne vais pas te laisser t'en tirer sans me donner d'autres explications. Je veux savoir comment tu as appris à te battre comme ça."

Son ton était froid. Les bras croisés, son regard toujours fiché dans celui du jeune homme, elle appuyait ses paroles d'une détermination acerbe. Elle n'avait rien contre les longues histoires. Elle avait toute sa nuit devant elle.

"J'ai grandi dans l'esclavage sur une île de l'archipel. J'ai été utilisée dès mon enfance comme un outil de combat, une bête élevée pour se battre et amuser la galerie en défendant sa propre vie. J'ai gagné ma liberté en tuant mon propriétaire alors qu'il essayait de me violer. Je me suis réfugiée à Kiri. J'ai vécu dans les bas-fonds, puis dans les bordels du village, avant d'adopter un régime de vie plus tranquille, et conventionnel, j'imagine."

Elle avait débité cette autobiographie succincte sur le ton le plus neutre et le plus détaché possible. Elle ne faisait pas dans le sentimentalisme larmoyant. C'était une faiblesse à laquelle elle se refusait, et qui la rendait malade.

"Tout ça pour dire que je n'ai rien contre les longues histoires. Tant que je comprends."


_________________
Moonlight sonata [Yamazaki Okiko] Vmoy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6392-date-junko-finie http://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-temporairement-fermee http://www.ascentofshinobi.com/t6448-date-junko-carnet-de-route#53726
Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

Moonlight sonata [Yamazaki Okiko] Empty
Dim 28 Juil 2019 - 22:54

Moonlight Sonata
Le Yamazaki était quelqu'un de peu sociable, pourtant il tentait du mieux qu'il pouvait de faire des effort sur cet aspect là mais la kunoichi face à lui en voulait plus. Elle demandait plus d'informations au genin qui venait de lui faire littéralement mordre la poussière. A nouveau; elle demanda comment et où avait-il appris à se battre de cette manière.

Enchaînant immédiatement sur un court récit de sa vie, Okiko écouta. Il n'était pas forcément intéressé par son histoire, ne fut pas touché par celle-ci mais il comprenait le caractère fort de la rousse au vu de ce qu'elle avait pu vivre dans sa vie.

— Soit. Si elle voulait son histoire, elle l'aurait. Je suis né sur ce même pays, cependant mes parents m'ont vendu à des moines qui m'ont amené à la Cité Ancestrale, Hikari, que personne ne connaissait jusqu'à présent. Il s'agissait d'une Cité cachée aux yeux de tous et qui portait en son sein la stèle d'un Dieu bien plus puissant que celui que vous avez combattu récemment à Kiri. Plusieurs personnes, n'ayant pas les capacités à devenir des moines, se sont vus donné la protection de la stèle et notre proximité à celle-ci nous a donné les pouvoirs du contrôle de toutes affinité primaires.

Il n'avait pas un instant bougé son regard vairon de ceux enflammés de la jeune femme. Si elle voulait en savoir plus, elle pouvait.

— Es-tu satisfaite?
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



_________________
Moonlight sonata [Yamazaki Okiko] J6f2
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons http://www.ascentofshinobi.com/t6682-kiri-equipe-07-kintsukuroi-reparer-avec-de-l-or-temporairement-fermee http://www.ascentofshinobi.com/t7025-yamazaki-okiko-carnet-de-route#58906 http://www.ascentofshinobi.com/u1017
Date Junko
Date JunkoEn ligne

Moonlight sonata [Yamazaki Okiko] Empty
Lun 29 Juil 2019 - 13:04

Junko non plus n'était pas du genre à s'apitoyer sur les histoires des autres. Elle ne fit pas d'exception en entendant le bref récit de la vie d'Okiko. Son propre passé lui avait appris de la plus brutale des manières à relativiser très vite sur toutes sortes de malheurs. Elle ne fut pas émue en apprenant que ses parents l'avaient vendu, ne frémit pas en entendant parler d'un dieu plus puissant encore que celui qui avait menacé de ravager Kiri encore tout récemment. En revanche, elle fut plus intéressée quand il en vint à parler des pouvoirs particuliers que ces moines avaient acquis à proximité de la stèle contenant en son sein un démon. Elle ignorait ce genre de phénomène. Et elle en était curieuse.

Il y eut un instant de silence qui suivit la question du vairon. Junko ressassait les quelques informations qu'elle avait réussi à glaner. Elle ne pensait pas être capable d'en arracher beaucoup plus à Okiko. Et elle ne voulait pas risquer de le braquer. Mieux valait rester en bons termes avec lui, pour l'instant. Il pourrait se révéler utile par la suite. Junko n'avait pas de plan précis en tête pour son propre devenir, mais elle préférait ne se bloquer aucune opportunité. Et cela passait par la connaissance du plus possible de ses pairs shinobis de la Brume. C'était d'autant plus intéressants quand ils se révélaient - comme Okiko - être des combattants hors pair et d'horizons différents. Ceux-là en particulier en avaient sûrement plus à apprendre qu'il n'y paraissait.

"Oui."

La douleur de ses blessures lui rappela qu'elle était en assez mauvais état. Tout son corps semblait maintenant engourdi, épuisé après avoir été trop éprouvé. Et sa tête lui faisait toujours atrocement mal. Mieux valait ne pas prolonger l'effort pour ce soir, et guérir ses blessures.

"Il est tard. Je vais rentrer, je suis fatiguée."

C'était un euphémisme. Elle était épuisée, et avait besoin de réfléchir et de digérer correctement cette défaite si violente qui lui avait été infligée. Sa rancoeur à l'égard d'Okiko n'était cependant pas si grande qu'elle aurait pu le penser. Elle était même plutôt positive: elle avait allumé en elle un feu de combativité, une sorte de but nouveau à atteindre, un rival à terrasser. Un nouveau défi à relever. Elle avait réalisé qu'il était des combattants bien plus forts qu'elle à Kiri, et surtout quel était l'écart de pouvoir entre eux et elle. Elle était à présent déterminée à combler cet écart.

"A la prochaine."

Et elle fit volte-face, s'éloignant en direction du village, rejoignant le murmure des festivités nocturnes, des réjouissances lascives et des cortèges de noce.

Il lui restait un long chemin à parcourir, et elle avait maintenant une idée plus précise de cette route. Il lui restait à trouver le moyen d'accroître son propre pouvoir. Voire de gagner de nouveaux pouvoirs ... Ainsi inspirée par le clair de lune, elle retrouva la direction de son petit appartement. Hors de question d'aller se soigner à l'hôpital. Ses cicatrices seraient son aide-mémoire.


_________________
Moonlight sonata [Yamazaki Okiko] Vmoy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6392-date-junko-finie http://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-temporairement-fermee http://www.ascentofshinobi.com/t6448-date-junko-carnet-de-route#53726
Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

Moonlight sonata [Yamazaki Okiko] Empty
Lun 29 Juil 2019 - 21:56

Moonlight Sonata
Dans son calme habituel, le shinobi, après avoir donné un récit sur ses pouvoirs et sa vie avant Kiri, demanda si la jeune femme était satisfaite. Apparement, elle l'était et il aperçut un rictus de sa part. De douleur... Les premiers soins qu'il lui avait apporté n'était pas suffisant, elle devait surtout se reposer pour pouvoir être en forme. Okiko aurait pu la tuer. En un ou deux mouvements, sans états d'âmes, mais elle était une kunoichi de la Brume tout comme lui et ils avaient un but commun : défendre le village des menaces, qu'elles soient internes ou externes.

Elle prit congés, le Yamazaki la salua d'un simple regard en l'observant quitter les lieux. De son côté, nullement fatigué de ce combat, il décida de continuer son entraînement. Perfectionner son art du corps à corps couplé au ninjutsu pouvait être bien plus intéressant que s'entraîner à l'un ou l'autre domaine séparément.

Le shinobi regarda un arbre, s'entourant entièrement de Feu, il fendit sur lui pour briser l'arbre en un seul coup. En effet, Okiko n'avait pas montré sa force entière à cette Date Junko mais il se doutait d'une chose au vu du caractère de cette dernière : elle reviendrait demander revanche quand elle se sentira plus forte.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



_________________
Moonlight sonata [Yamazaki Okiko] J6f2
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons http://www.ascentofshinobi.com/t6682-kiri-equipe-07-kintsukuroi-reparer-avec-de-l-or-temporairement-fermee http://www.ascentofshinobi.com/t7025-yamazaki-okiko-carnet-de-route#58906 http://www.ascentofshinobi.com/u1017

Moonlight sonata [Yamazaki Okiko]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: