Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Pause méditative [PV Yasei Zoku]


Pause méditative [PV Yasei Zoku]  Empty
Ven 19 Juil 2019 - 19:45
Fréquenté en permanence par les shinobis de Kiri, le Grand Dojo est devenu le point névralgique de l’excellence militaire du village, quoique l’inauguration récente du complexe shinobi soit la consécration de plusieurs années d’ouvrage, un projet porté par son mentor Wutu-Fuku l’un de ceux si ce n’est le premier, à l’avoir accueilli alors qu’il n’était encore que Genin. Pas même les Sabreurs n’ont daigné lui montrer la voie ou l’instruire des règles de cette communauté qu’il venait d’intégrer. En déambulant dans le Grand Hall, il se souvient de l’affrontement contre le Gardien afin d’obtenir son passe-droit pour la cérémonie des Lames, suite à quoi l’esprit du sabre s’est pour la première fois manifesté à lui pour échanger… Sur ses intentions quant à l’usage de cette épée, les principes qu’il défend, s’ils sont nobles ou plutôt opportunistes. Littéralement, le sabre et son maître forgent une relation par le dialogue, le Sabreur devient plus apte à manier son arme, et à libérer le pouvoir qui y est confiné.

Néanmoins, il est si facile de reposer sur la capacité spéciale de son arme, plutôt que de pratiquer la voie du sabre et la perfectionner. C’est pourquoi les apprentis de l’école commencent avec un bokken, après avoir assimilé les rudiments ils s’acquièrent le droit de manier un sabre émoussé, et enfin, un nihonto dont le tranchant est bel et bien réel. Signe de sa promotion parmi les bretteurs, la lame s’affile avec la maturité du porteur. Une maturité qui ne se limite donc pas à la compétence au combat, mais davantage à l’éthique. Savoir frapper juste, sans excès. Manier le sabre est presque un exercice philosophique, un travail intellectuel séparant le bretteur du guerrier. Une transition nécessaire, l’école du Grand Dojo devrait bientôt se développer sous de nouveaux auspices, afin de se rapprocher toujours plus du kendô, la voie de la lame.

Un jeune homme habillé d’une tenue ample, embrassant le vent au niveau des manches qu’il fait joindre en courbant l’échine face au dos du maître des lieux , en pleine méditation face à un portrait du Grand Hall. Prenant une dernière expiration, l’homme masqué relève les yeux puis se lève de sa position de lotus sur le zafu, remercie le coursier de s’être déplacé avant de recevoir la lettre qu’il déroule, circonspect. Après relecture, il le rend puis acquiesce, sobrement.

Une autre lettre de défi. Nombreux sont les dojos dans l’Archipel souhaitant se mesurer au Grand Dojo afin de faire la rencontre des Sabreurs, ceux à qui l’on attribue d’être les meilleurs spadassins du pays voire du monde. Une renommée que le clan ne doit qu’à la superbe de son prédécesseur, Dame Watanabe, laquelle a marqué à sa manière l’histoire de son épée. Saji ne peut espérer que s’inspirer de son influence, et poursuivre ses travaux pour améliorer le clan, autrefois résumé à un groupuscule d’individus portant des épées, pas plus solidaires que des mercenaires et encore. Ils sont désormais des confrères, une organisation à part entière au sein de la Brume, un vrai clan. Debout désoramis devant le grand portrait de Shiori surplombant le Grand Hall, sous lequel se trouve un petit autel où est déposé de l’encens, il la fixe, retranché dans ses pensées. Seul. Cherchant des réponses.

@Yasei Zoku

_________________
Pause méditative [PV Yasei Zoku]  3w8kw10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779

Pause méditative [PV Yasei Zoku]  Empty
Sam 20 Juil 2019 - 23:58
Une fois encore, Zoku se retrouvait à cavaler à travers le dédale de rues de la cité de la Brume. Une course effrénée s’était engagée suite à une altercation avec une bande de jeunes. Fort heureusement pour le raton-laveur, des civils. Des petits malins d’une vingtaine d’années qui frimaient à la frontière d’un parc pour attirer de jeunes filles impressionnables par quelques objets clinquants. Et c’était les mêmes qui se moquaient des pies, voleurs volatiles à la recherche de tout ce qui brille. L’Homme ne valait pas mieux. Mais Zoku non plus ceci dit. La quincaillerie de ces gangsters de bas étage lui avait fait de l’œil dès qu’il était passé. Quelques quolibets lui avaient été lancés. Il s’était alors éclipsé dans une ruelle pour prendre sa forme totémique. C’était avec sournoiserie et agilité que le raton-laveur s’était glissé dans leurs pattes pour leur subtiliser leurs trésors.

Malheureusement, ils s’en étaient rendu compte et ils le pourchassaient pour récupérer leur ancienne propriété. Il était très impoli de voler un voleur, pensait le raton. Il n’y avait plus aucun code d’honneur c’était tout à fait déplorable. Les anciens savaient travailler et faisaient les plus beaux casses jamais vu. Aujourd’hui tout se réglait par du jutsu ou des lames. Ce qui manquait clairement de charme. Le non-usage de la violence était la marque des gentlemen. Ainsi se caractérisait le polymorphe. Même si pour l’heure il n’était qu’un animal en fuite, perdu dans des rues inexplorées de Kiri. Une méconnaissance qui l’amena droit dans une impasse où il fut coincé, ses poursuivants refermant le guêpier sur lui.

Plus d’une heure après, le même Zoku marchait d’un pas lourd vers le Grand Dojo. Lieu de perfectionnement et d’amélioration des compétences de combat. Un cocard sur l’œil et quelques estafilades au creux des joues, il avait recouvert son enveloppe humaine pour ne pas se faire importuner une fois de plus. Ses assaillants de tout à l’heure avaient rameuté des copains à eux pendant la course. En dépit de leur simple statut de civils, ils s’étaient retrouvé en surnombre et n’avaient pas manqué de tabasser le pauvre animal, même une fois leurs bien récupérés.

Ce dernier était maintenant dans l’enceinte du Grand Dojo, à la recherche d’un exercice pour améliorer ses aptitudes au corps-à-corps. Fini le gentleman, place au démonteur de mâchoire. Sa forme animale n’était peut-être pas très impressionnante mais il était d’une hargne à toute épreuve. Si celle-ci gardait un arrière-goût amer à cause de sa défaite, il comptait la mettre à profit. Au passage, il espérait tomber sur un débutant comme lui afin de se défouler un peu. Ce qui était certainement une très mauvaise idée. Un tel comportement ne ferait que répéter son histoire de tout à l’heure. Mais la colère l’aveuglait pour l’instant. Philosophiquement parlant puisqu’il perçut physiquement un homme qui se tenait devant une toile. Elle représentait un homme que le polymorphe ne reconnaissait pas. Il n’était pas un puits de savoir. Si ça ne concernait pas le larcin et l’argent, il n’y prêtait pas attention. Il se posta néanmoins à côté, observant avec beaucoup de sérieux la représentation. Une figure qui devait en inspirer beaucoup, comme son voisin masqué et armé. Elle devait être là pour inviter chacun à s’interroger sur lui-même et d’autres choses profondes. Le jeune homme y trouvait tout autre chose : combien ça pouvait se revendre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6642-oh-yeah-terminee#55421

Pause méditative [PV Yasei Zoku]  Empty
Lun 22 Juil 2019 - 15:16
Non seulement la cheffe du clan des Sabreurs, mais aussi la Godaime Mizukage. Le portrait de la grande guerrière toise de son regard impérieux le reste de la pièce, tandis que face à lui la silhouette immuable de l’homme en shôzoku de jais n’a pas fini d’accomplir son devoir de mémoire. L’encens brûle et libère un parfum aux notes boisées, conformément au savoir-vivre, le jounin en tient de nouveau entre ses mains avant de s’incliner plusieurs fois face à la défunte, afin de l’honorer comme il se doit en position de seiza.

Suite à quoi il dépose l’encens dans le pot en bronze sobre et élégant à la fois, assis sur cet autel parmi les offrandes des visiteurs du dojo. Cette partie de la journée correspondant à une faible affluence, le chef Sabreur a pris soin de consacrer une demi-heure de méditation, comme le veut la tradition zen laquelle a fortement influencé le Bushido et ses principes. Il inspire profondément, se relève lentement. Un pas lourd s’approchant de sa position, le dos tourné il déclare à l’inconnu derrière lui l’observant depuis un moment:

Ne vous sentez pas gêné, le Grand Hall est ouvert à tous..

Par là il suppose que le visiteur était trop timide pour se recueillir devant le petit autel au coeur du Grand Hall, avec la présence peut-être intimidante du sabreur masqué. Ce dernier détaille quelques instants l’inconnu qu’il n’était pas difficile de détecter grâce à ses bruits de pas suivant un rythme irrégulier, suggérant qu’il devait être blessé dans une certaine mesure, ce qui n’est pas un cas rare dans un sanctuaire de l’entraînement, beaucoup en ressortent blessés pour se rendre directement à l’Hôpital Général. S’améliorer au prix de la sueur et du sang, tel n’est pas exactement le credo du Grand Dojo, la formulation serait plus poétique mais au moins l’esprit est là. Des visages nouveaux tous les jours, des shinobis venus de tous les horizons, le mérite de ce lieu d’entraînement ouvert depuis la fondation de la Cité de la Brume en 198 est de les rassembler.

Je ne vous ai jamais vu ici.” Ne trouvant pas de bandeau il suppose alors… “Mercenaire?

_________________
Pause méditative [PV Yasei Zoku]  3w8kw10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779

Pause méditative [PV Yasei Zoku]  Empty
Lun 22 Juil 2019 - 23:26
Le polymorphe se permit quelques pas, même si la dimension sacrée que semblait prendre l’endroit pouvait l’intimider. Il n’y voyait pas la même importance que certains pouvaient l’accorder ici. Aussi ne s’était-il pas trop aventuré mais son œil amoché l’empêchait de vraiment voir de quoi il retournait. Quelle ne fut pas sa surprise d’alors constater que ce qu’il avait pris pour la représentation d’un homme était en fait celle d’une femme. Ses yeux s’écarquillèrent, lui arrachant une grimace douloureuse. De là où il était, il n’aurait pas fait la différence. Fort heureusement n’exprimait-il pas ses pensées à voix haute, surtout auprès de l’autre homme présent ici en train de contempler la peinture. Il se confondait également en toute sorte de pratiques, visant certainement à rendre hommage à cette figure. Ça devait vraiment être quelqu’un d’important. Heureusement que le polymorphe n’avait pas parlé.

Le type un peu trop cérémonieux à son goût avait bien sûr remarqué sa présence et il l’invita à ne pas se montrer timide. Des paroles prononcées avec semble-t-il beaucoup de sincérité. Elles mirent en confiance le Yasei pourtant encore sous le coup de sa rage. Il trouva un semblant d’accalmie dans cet endroit si respectable, qu’il ne se l’expliquait pas lui-même. Il avait donc fait quelques pas de plus pour s’approcher de celui l’y invitant. Sa vue ne lui fut pas étrangère. Il ne pouvait pas dire qu’il le connaissait personnellement, auquel cas son odeur lui aurait été utile pour remettre un nom et des souvenirs sur ce visage. Si l’on pouvait l’appeler ainsi.

Il était masqué en réalité. Un masque pourtant très singulier loin de ceux qu’on pouvait voir ordinairement dans le Yuukan. Les membres des services secrets aimaient se dissimuler derrière ce genre d’apparats. Peut-être celui-ci en faisait partie en réalité. Mais pas sûr qu’il se dévoile ici au grand jour. Il devait s’agir de personnalité très renfermées qui n’apparaissent que la nuit pour ne pas croiser les autres vivants. Zoku avait une vision un peu particulière de la chose, mais surtout biaisée. Il l’ignorait encore cependant. Lui-même agissait souvent dans l’ombre et bénéficiait du meilleur masque qui soit. Sauf quand il se faisait prendre comme aujourd’hui. Maudits soient ces voyous du dimanche.

Son interlocuteur, qui continuait de lui dire quelque chose, déduisit qu’il devait être mercenaire, puisqu’ils ne se connaissaient pas. Ce devait être, en plus d’un habitué des lieux, un haut gradé qui voyait passer beaucoup de monde, pour porter un tel discours. Zoku était pourtant sûr de ne l’avoir jamais croisé en personne, mais dans un autre contexte qu’il ne parvenait plus à trouver. Ça lui reviendrait sûrement plus tard. En attendant il ne comptait pas le laisser sans réponse.

- Oh non. Je n’ai jamais vraiment porté ce titre mais…j’ai vadrouillé avant de me retrouver ici. Je suis Genin du village depuis peu de temps. Et vous devez être plus que cela si vous connaissez tous les visages qui passent ici. Je me trompe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6642-oh-yeah-terminee#55421

Pause méditative [PV Yasei Zoku]  Empty
Mar 23 Juil 2019 - 12:36
Portant un masque particulier couvrant le pourtour des yeux - par effet de style ou pour cacher des marques disgracieuses qui sait, le visiteur décide enfin de sortir de l’ombre pour pénétrer le coeur du Grand Hall où se tient le Sabreur, dont l’attitude débonnaire a semble-t-il dissipé les doutes du genin. Ce dernier se présente suite à la supposition hasardeuse du jounin, considérant que bon nombre de mercenaires ont été employés par la Brume récemment, et que ce garçon faisait peut-être partie du lot. Aucunement. Son interlocuteur le corrige et lui demande par ailleurs s’il s’agit d’un gradé, le Sabreur acquiesce spontanément.

Il serait honteux que je ne sois pas présent au Grand Dojo alors que j’en suis le gérant et qu'il tient lieu de quartier général pour notre clan.” Il marque un temps avant de se présenter plus explicitement. “Nobuatsu Saji, Saisho no Kenshi 最初の剣士 (litt. Premier Sabreur), et jounin au service de la Brume.

Il est très fréquent pour le chef de clan, malgré sa haute position dans les rangs de Kirigakure, d’échanger avec des genins qu’il rencontre par hasard dans le Grand Dojo, afin de connaître leur histoire, voire de leur enseigner ce qu’il sait. Mélange de nostalgie et d’identification, en voyant tous ces nouveaux genins s’entraîner ici, des réminiscences viennent lui rappeler que lui aussi, a un jour dû apprendre à lancer des kunaïs, frapper des mannequins, pratiquer sa course et manipuler son chakra. Routine qu’il pratique moins ces derniers temps, moins par manque de nécessité que par absence de temps, ses journées étant occupées à la gestion de son clan ou à la direction des opérations secrètes du Kyôi, dont il est le chef également. Une position connue de personne, si ce n’est de ses membres les Sans-Visage.

Vous revenez tout juste de l’entraînement j’imagine. Si vous voulez j'ai de la pommade sur moi, celle-ci est faite maison.

Un onguent à base d'argile fabriqué par sa moitié spécialement pour lui, mais qu'il partage volontiers avec d'autres qui en ont besoin - et c'est ce qu'elle ferait sûrement, bienveillante qu'elle est. Quoiqu'elle peut être méfiante par moments, voire très, moins dernièrement... enfin bref, elle ne le lui reprochera possiblement pas. Sortant un pot de sa sacoche, il le tend en direction de son vis-à-vis qui en a immédiatement plus besoin que lui. Le produit ne sent pas la rose mais au moins il est efficace, et c'est ce qui compte n'est-ce pas?

Et puis le bâtiment médical se trouve dans le quartier d’à côté et non à l’autre bout du village - heureusement, mais les queues peuvent parfois être longues, et dernièrement il est vrai que le personnel de l’hôpital a été rudement sollicité, les blessés du Dojo s’ajoutant à ceux encore alités suite à l’attaque du Dieu de l’Eau et la Résonance.

_________________
Pause méditative [PV Yasei Zoku]  3w8kw10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779

Pause méditative [PV Yasei Zoku]  Empty
Mer 24 Juil 2019 - 0:00
L’interlocuteur du polymorphe parlait bien, comme il faut. Avec respect et sans se montrer hautain, alors qu’il aurait pu. Il annonçait certes son titre en expliquant qu’il était le gérant des lieux et membre du clan affilié au Dojo. Zoku ne connaissant pas grand-chose à l’histoire de Kiri, il ignorait véritablement de quoi il parlait. Il préféra donc se taire plutôt que de passer pour l’inculte qu’il était. Il se doutait que ça avait un lien avec les armes vu comment ce type était équipé et au vu de son titre rutilant. Le genre de belles paroles à sortir sur un champ de bataille pour impressionner ceux qui sont en face. Ça avait toujours le don de faire rire le raton. Le concours de qui a le plus gros.

Toujours est-il qu’il avait face à lui un membre important de la Brume. Il s’agissait de ne pas se faire remarquer, dans le mauvais sens. Comme il avait la coutume de le faire. Il avait déjà manqué à deux reprises de se voir ennemi numéro un de deux clans de Kiri, il ne comptait pas rajouter un troisième à cette coalition de ses meilleurs ennemis. Surtout que maintenant qu’il s’était présenté, le souvenir lui revenait. Un nom présent dans un bouquin. Un livre qu’un ancien contact avait avec tous les contrats. Le chiffre lui revint alors. Un joli pactole traînait pour la tête de ce gars. Si le Yasei pouvait empocher une telle somme, il n’aurait pas à jouer les petits soldats brumeux. Presque quatorze millions pour qui descendait cet homme. Le montant en disait souvent long sur la faisabilité de la chose. Si Zoku était maître du larcin, il n’avait pas encore la puissance de frappe d’un assassin. Au moins pouvait-il en avoir la discrétion et la finesse.

- Yasei Zoku, sûrement premier hybride d’une espèce peu reluisante, plaisanta-t-il en se présentant.

Il lui aurait tendu la patte en temps normal mais il avait décidé de se tenir à carreaux. L’envie de faire une bêtise le démangeait déjà mais il n’était clairement pas dans le meilleur endroit pour ce genre de gaminerie. Des types armés jusqu’aux dents se feraient un plaisir de transformer le polymorphe en une descente de lit bon marché pour nain. Ou homme de petite taille.

Son interlocuteur remarqua ses bleus et il lui proposa une pommade pour apaiser les blessures. Un geste sincèrement bon, auquel le raton n’était pas habitué. Il n’était jamais traité comme ça. D’un côté il était rarement sous cette forme humaine. Peut-être était-ce là la clé de ses problèmes sociaux. Le raton-laveur ne serait pas apprécié ? Impossible. Qui ne pouvait aimer une boule de poils malicieuse à la répartie hilarante comme lui. Même s’il devait bien être le seul à avoir cet avis sur sa personne. Peu habitué aux gestes d’attention comme celui-ci, il ne sut l’accepter et préféra dénigrer l’offre poliment.

- Oh merci c’est gentil mais ne vous inquiétez pas ce ne sont que quelques bobos ça passera. Si ça venait de l’entraînement encore, j’aurais pas refusé mais là c’est différent. Vous verriez la tête que tirent les autres, fit-il en faisant mine de désigner quelqu’un derrière lui au loin.

Il fit quelques pas, faisant mine d’explorer le fameux Dojo auquel il n’était jamais venu. Il observa l’architecture rapidement, un très rapide coup d’œil à la peinture qui l’avait fait douter. Fallait peut-être changer d’artiste. Mais il ne prenait pas trop ses aises pour autant. Au lieu de ça, il en revint au maître de l’endroit.

- Vous avez pas dû mollir ces derniers temps avec tout ce qui s’est passé. Vous étiez sur le front, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6642-oh-yeah-terminee#55421

Pause méditative [PV Yasei Zoku]  Empty
Mer 24 Juil 2019 - 21:45
Un Yasei, un nom qui ne lui est pas étranger dans la mesure où il a le plaisir de partager sa vie avec une kunoichi mi-femme mi-panthère. Des êtres exceptionnels capable de faire appel aux propriétés uniques d’un animal totémique, afin de se transformer partiellement ou complètement et ainsi accroître leurs capacités physiques. Forcément, la première question venant à l’esprit du Nobuatsu est “en quel animal est-il capable de se métamorphoser”? Difficile de le deviner seulement à l’apparence humaine du Yasei, ce dernier refuse poliment par ailleurs la proposition du Sabreur malgré ses meurtrissures. Il n’insiste alors pas davantage afin de ne pas forcer le visiteur, et range l’onguent là où il l’a confiné jusqu’à l’instant.

Le genin avoue s’être blessé, non pas de l’entraînement mais d’autre chose sur lequel il ne semble pas vouloir épiloguer et se contente d’une mimique derrière lui pour indiquer les “autres”. Un geste tirant le sourcil du jounin vers le haut, ayant rencontré plusieurs cas de voyous dans les rues tabassant de pauvres genins, celui-ci ne serait pas le premier. Il préfère donc prévenir le garçon, surtout que celui-ci est nouveau dans le village. Il serait dommage qu’il soit victime de leurs sévices, un jeune homme si poli.

D’accord. Mais faites attention. Nombreux sont les voyous dans ce quartier, des pickpockets et des gros bras du même âge que vous.” Répondant à la question du genin, faisant probablement référence aux attaques récentes sur Kiri dont le souvenir reste encore vivace dans les esprits: “En effet, j’étais présent à la guerre civile ainsi qu’au moment de l’attaque du Dieu de l’Eau. Nous avons perdu des personnes importantes au village…” Levant son regard vers le portrait de Shiori, il se remémore la ferveur avec laquelle elle n’a pas hésité à se sacrifier afin de protéger le village de la menace de Kewashiioke.

Une guerrière farouche qui ne manque pas de féminité, une beauté retranscrite dans cette peinture. L’artiste à qui ils ont commandé ce portrait a su restituer tous les traits de son visage avec un réalisme époustouflant, une belle affaire et un juste hommage à cette légende de Kiri. Remarquant les yeux du Yasei s’attardant sur le tableau, intrigué apparemment, le Sabreur reprend:

Difficile d’être à la hauteur quand l’ancienne cheffe des Sabreurs n’est autre que Watanabe Shiori, la Godaime Mizukage.” Il marque un temps de pause, regardant les cendres s’effriter de l’encens encore brûlant au pied du pyrée. “Que n’ai-je appris sous son joug avant qu’elle ne passe de vie à trépas. Elle saurait peut-être quoi faire pour l’avenir du clan.

_________________
Pause méditative [PV Yasei Zoku]  3w8kw10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779

Pause méditative [PV Yasei Zoku]  Empty
Lun 29 Juil 2019 - 21:27
L’homme qui valait treize millions se montra extrêmement compatissant avec le polymorphe. Ce dernier n’était vraiment pas habitué à un tel comportement. Il faut dire qu’il était plus avenant qu’à son habitude. Mais il n’était pas dupe. Si la tête de son interlocuteur était mise à prix, ce n’était pas par jalousie pour son beau costume très moulant. Il avait des capacités qu’il savait utiliser. De plus, s’il était le dirigeant du Dojo et accessoirement celui du clan des Sabreurs, il n’était vraiment pas homme à fâcher. Au-delà de la crainte, Zoku aurait presque pu éprouver du respect s’il n’était pas aussi borné qu’il l’était. Et surtout doté d’un sale caractère.

Le Sabreur le conseillait de se méfier du menu fretin qui se baladait dans les rues à la recherche de pigeons à détrousser ou à tabasser. Ce qui fit ricaner le Yasei qui accompagna son rire d’une petite réplique :

- C’est gentil de vous inquiéter. Mais faut vous en faire pour eux. Beaucoup disent que mon animal totem est à l’origine de ma rage. Ils ont peut-être pas tort.

Apparemment, ce Saji avait bien été présent lors des récents événements qui avaient touché la Brume. Une expérience déplaisante qui avait dû laisser autant de traces psychologiques que les dégâts matériels qu’avait subis le village. Un silence respectueux accompagna sa déclaration, Zoku ne tenait pas à gâcher cet instant d’une parole mal placée comme il en avait le secret. Ce guerrier avait dû en voir suffisamment, il n’avait pas besoin des analyses non pertinentes d’un raton qui n’avait pas assisté aux affrontements, se contentant d’échapper à cette épreuve. Le Sabreur avait perdu du monde en ces tristes jours, il avait l’air entièrement dévoué à ce village que le polymorphe n’avait rejoint que très récemment. Peut-être qu’il aurait été d’un naturel plus respectueux s’il avait eu de telles rencontres plus tôt. Puis il songea à son caractère, éluda sa pensée immédiatement. Non c’était impossible.

Le regard de l’homme à treize millions se porta sur la fameuse peinture. Instinctivement, le raton-laveur leva également ses yeux masqués. Quelques mots nostalgiques sur celle représentée sur l’œuvre apparemment. Ils avaient l’air d’être proches puisqu’il avait appris de son enseignement. Mais il en venait à douter de lui-même. Il ne l’exprima pas clairement mais c’était à peine sous-jacent à ses propos. Zoku intervint assez rapidement suite à ça.

- On se connaît pas mais je suis sûr qu’elle avait confiance en votre jugement. Et si jamais vous doutez, essayez de faire comme elle l’a fait avec vous. Enseignez à quelqu’un qui serait capable de vous rendre fier. Si c’est ce qu’elle a fait pour vous, vous ne pourrez qu’être à sa hauteur. elle ne se serait sûrement pas embêtée à apprendre à quelqu’un qu’elle jugeait incompétent. Faut pas cracher sur votre titre voyons.

Ce ne serait certainement pas ce que Zoku ferait. Même s’il ne risquait pas de recevoir de titre honorifique de son vivant. Ou alors très peu élogieux. Voilà qu’il en venait à parler de mérite et d’honneur. Venant de sa part. Cette bande de gamins avait vraiment dû taper fort. Ou bien c’était sa forme humaine qui le rendait plus mollasson. Il comprenait mieux que le raton soit sa forme habituelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6642-oh-yeah-terminee#55421

Pause méditative [PV Yasei Zoku]  Empty
Mar 30 Juil 2019 - 20:54
Le visiteur se montre reconnaissant et répond qu’il n’y a pas à s’en faire pour lui, mais plutôt pour ceux qui oseraient l’agresser. Aucun doute que son esprit animal doit beaucoup aider dans cette confiance vis-à-vis de ses aptitudes au combat, un animal doté de sagesse et de majesté, tout comme les paroles du Yasei inspirant le jounin saisi d’un instant d’hésitation quant à sa faculté à mener le clan vers le succès. Non seulement doit-il transmettre l’héritage d’un clan pilier de Kiri mais il doit aussi se montrer digne de la confiance qui lui a été donnée par les hautes instances, par Dame Watanabe.

Le regard figé sur le portrait, l’odeur d’encens continue de parfumer l’intérieur tandis que les deux interlocuteurs échangent sur des banalités, non pas que cela déplaise au Nobuatsu, au contraire. Il apprécie tout particulièrement rencontrer des comparses du village quand il n’est pas occupé, se faire une idée plus exacte de qui peuple cette “charmante” communauté, mettre un visage derrière chaque nom. Son regard revient sur le visiteur.

C’est justement là le problème, je ne sais pas ce qu’elle aurait fait pour moi dans la mesure où je ne pense pas avoir suffisamment appris alors qu’elle était cheffe de clan. Elle était déjà Mizukage lorsque je suis arrivé, d’où son absentéisme permanent.” Il croise les bras, l’air plus résolu. “D’où mon objectif de ne pas reproduire les mêmes erreurs que mon prédécesseur, tout en rendant hommage à ce qu’elle nous a légué. J’ai besoin de trouver un disciple qui aurait les épaules pour ce genre de tâche, si jamais quelque chose devait m’arriver.

A ce jour, il ignore encore qui des autres Sabreurs pourrait reprendre le flambeau, chez aucun d’eux n’a-t-il encore décelé cette solidarité avec le clan, ou une implication suffisante. On a presque l’impression de revenir en arrière, alors que les Épéistes de la Brume n’étaient encore qu’un amalgame de mercenaires, avant qu’ils se trouvent un but commun suite à la Purge et forment la confrérie d’aujourd’hui.

Quoiqu’il en soit. Désolé de vous ennuyer avec mes préoccupations passagères.” Son attention se tourne vers le Genin. “Vous avez dit que vous n’étiez ici qu’il y a peu de temps. Je suppose que vous avez une bonne raison pour devenir shinobi au service de la Brume, surtout quand on sait ce qu’il s’est passé dernièrement.” En ce moment c’est même le contraire, avec les attaques sur Kiri et sur l’île principale de l’Archipel, nombreux sont ceux qui craignent d’y laisser la vie. Ce qui peut tout à fait se comprendre.

_________________
Pause méditative [PV Yasei Zoku]  3w8kw10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779

Pause méditative [PV Yasei Zoku]  Empty
Dim 4 Aoû 2019 - 1:58
Le gardien des lieux avait beau dégager quelque chose de très spécial, en adéquation notamment avec son rôle, il n’en restait pas moins faillible comme tout un chacun. La situation semblait le faire douter atrocement, et ce en dépit des mots proférés par le polymorphe qui avait tenté de le rassurer. Pas très efficace mais ça n’avait rien d’étonnant lorsqu’on connaissait la fibre psychologique du raton. Il n’était pas du genre partenaire idéal qui remonte le moral en cas de coup de mou. Du moins pas avec de belles paroles réparatrices. Il avait tendance à préférer des approches plus directes pour réveiller les instincts de l’autre. Cependant il n’était pas rassuré de pousser cet homme au pied du mur. S’il répliquait, le Yasei s’en sortirait beaucoup moins bien que son échauffourée d’il y a plus tôt. Un duel pour treize millions n’était clairement pas envisageable, surtout vu le niveau de Zoku.

Le guerrier s’était confié sur le fait qu’il avait besoin d’un apprenti digne de recevoir son apprentissage, pour ne pas répéter les erreurs de sa prédécesseur. Elle avait été Mizukage, ce qui rassura une fois de plus le polymorphe de ne pas avoir ouvert la bouche plus tôt. Ne pas reconnaître ce visage aurait vraiment pu contrarier cet échange et lui faire prendre une autre tournure. Sans l’afficher clairement sur son faciès, il soupira de soulagement, se concentrant sur les propos de son hôte. Zoku pourrait parier que bon nombres d’habitués des lieux rêveraient d’échanger ces mots avec le Sabreur, tout comme il devait être nombreux à espérer recevoir ses enseignements. Le fait qu’il aborde lui-même le sujet aurait été une aubaine pour les jeunes ambitieux de se proposer. Ce ne serait pas le cas du Yasei qui se voyait mal devenir un guerrier comme celui qui lui faisait face. Il n’en avait ni l’étoffe, ni les compétences. Que ce soit de près ou de loin.

- Vous découragez pas, ce sont pas les recrues qui manquent ici. Si vous ouvrez l’œil vous devriez bien en trouver un ici qui saurait satisfaire votre ambition de transmission.

Ce à quoi l’homme qui valait treize millions s’excusa d’amener dans la conversation de tels doutes. Un simple geste de la main de la part du Yasei pour l’assurer que cela ne le dérangeait pas. il se surprit lui-même à constater que cet échange cordial lui avait permis de se calmer. Il n’était plus dans le même schéma habituel de hargne. La tranquillité du lieu et la manière de parler de son interlocuteur inspirait la sérénité. Il avait beau être chargé de bon nombre de missions inhérentes à son titre, il se trouvait quand même là à discuter avec un Genin comme lui. Au moins, ce n’était pas le genre à se la raconter sous prétexte de puissance. Un adversaire très dangereux du coup. Ceux qui ont conscience de leur force mais ne l’affiche pas sont les plus redoutables. Il enchaîna sur les motivations du Yasei pour avoir rejoint le village par ces temps troublés. Toujours aussi honnête mais pas dupe, Zoku lui répondit :

- J’étais là avant que tous ces problèmes éclatent mais je ne me suis pas retrouvé directement impliqué dans les affrontements. On m’avait ordonné de rester en retrait pour l’encadrement des populations et la défense du village. A la base je suis venu jusqu’ici pour échapper au continent. Qui aurait cru que j’y trouverais des problèmes encore plus monstrueux ?!

Il avait tourné sa dernière phrase avec autant d’ironie que de rhétorique. Les mains dans les poches mais le dos droit et l’allure fière, il continua.

- J’espérais profiter de la Brume et de son couvert pour disparaître un temps. Je suis loin d’être un combattant comme ceux qui viennent s’entraîner ici. Je préfère la discrétion et l’infiltration à la force brute, pour laquelle je ne suis pas vraiment taillé.

Une objectivité qu’il avait acquise après plusieurs défaites. Il suffisait également d’avoir un dessous de jugeote. Il n’était pas forgé du même acier que celui qui lui faisait face. La Nature l’avait doté de dons et de caractéristiques le rendant bien plus susceptible de s’effacer plutôt que de se montrer en première ligne pour faire choir l’ennemi à ses pieds par le fil d’une fière lame brandie à bout de bras. Son domaine était plus sombre et dénué d’honneur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6642-oh-yeah-terminee#55421

Pause méditative [PV Yasei Zoku]  Empty
Mar 20 Aoû 2019 - 0:29
Depuis la mort de son prédécesseur, le Nobuatsu réalise que la vie d’un shinobi peut s’éteindre à tout moment, quel que soit l’âge, quelle que soit la force de celui-ci. A fortiori ceux qui vouent une loyauté inébranlable à l’égard de leur patrie, ces personnes sont ceux qui meurent le premier au front, quelque chose qui pourrait arriver au Sabreur si la situation l’imposait, alors il devrait prendre les devants. Un besoin de transmission qui participe alors moins d’un sentiment d’inquiétude vis-à-vis de l’avenir que d’une vision à terme d’un clan en décrépitude latente à cause du manque de bretteurs dignes de ce nom.

Ce qui ne doit pas occulter une tendance générale d’aujourd’hui, une nouvelle vague bleue de Genins progressant encore plus vite que les générations précédentes. Sans doute sont-ils si nombreux que le jounin n’a jamais aperçu ce Zoku, lequel lui révèle qu’il était présent bien avant les événements. Aucune raison de douter de la sincérité de son interlocuteur lui déclarant qu’il a effectivement secouru des civils et défendu le village. Le Sabreur acquiesce, comme pour marquer son approbation face au sens du devoir du Genin. Un héros malgré lui, un réfugié fuyant les ennuis du Grand Continent, et voilà qu’il en trouvait des plus terrifiants dans l’Archipel!

Je vous félicite pour votre courage dans ces moments de difficulté, même si étiez plutôt venu chercher la sécurité.

Un paradoxe que de constater que le village militaire du Yuukan est celui subissant le plus grand nombre d’attaques, mais des assauts qui ont permis de prouver et d’éprouver le flegme de la population ainsi que la discipline de son armée. Le sens du sacrifice. Oui... N’est-ce pas cette même philosophie que Shiori a incarné dans ses derniers moments avant de périr? Si elle ne lui a rien appris personnellement, l’éloquence de son action doit servir de modèle d’enseignement. C’est non sans fierté et lucidité que le Genin avoue à son interlocuteur ses lacunes dans l’art du combat, un domaine prépondérant dans les arts ninja, le ninpo, mais pas essentiel pour autant.

Oui. Ne voyez pas cela comme un manque. Mais comme une prédisposition à la voie du 感知タイプ Kanchi Taipu (litt. type sensoriel).” Comme un air de déjà-vu, il se souvient de son enseignement prodigué à Shitekka, quand il lui a appris à détecter le chakra. Il s'en souvient comme si c'était hier. “Vous n’êtes pas le seul dans ce cas. Je suis heureux de voir d’autres genins souhaitant se spécialiser dans cet art subtil qu’est la sensorialité. Je connais d’ailleurs certaines personnes qui pourraient vous servir de mentor. Des hauts gradés. Mais peut-être avez-vous déjà un chef d’équipe?

Sortant son calepin, il griffonne sur une page dont il déchire un morceau, les noms de Kaguya Shitekka et de Yasei Akane.

Vous pouvez dire que vous venez de ma part. Même si j’ai quelques notions en perception, il ne s’agit guère de ma spécialité, comme vous pouvez vous en douter.” Il montre les deux lames dans son dos. “Par contre eux ont une maîtrise bien plus poussée. Je suis sûr qu'ils n'auraient pas de problème à vous raconter leur propre parcours.

_________________
Pause méditative [PV Yasei Zoku]  3w8kw10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779

Pause méditative [PV Yasei Zoku]  Empty
Mar 10 Sep 2019 - 23:34
- J’irais pas jusqu’à dire que c’est du courage. Je fais que suivre les ordres.

Le Yasei n’était pas habitué à des compliments sur ses valeurs, dont il était dénué, ce qui le plongeait dans cet esprit du refus de compliments. Il se l’expliquait notamment par objectivité car il savait qu’il n’était pas un patriote dans l’âme. Il s’était même fait la remarque que sa place au second plan était la meilleure. Loin de l’affrontement qu’il craignait malgré son caractère qui le poussait dedans de nombreuses fois. Mais il ne désespérait pas d’en amocher des plus costauds que lui dans un futur pas si lointain. Il rigola mentalement à l’image de son aimable interlocuteur terrassé par sa puissance à ses pieds. C’est mignon de rêver, il paraît.

Toujours aussi avenant, le bretteur le renforça dans sa poursuite de la voie de la discrétion, qu’il ne dénigrait pas. Une tare que quelques fonceurs pouvaient avoir alors qu’ils en oubliaient la définition même de « ninja ». Ce n’était pas simplement des soldats lambda. Ils étaient censés s’y connaître un peu dans l’art de la dissimulation. Des lacunes que certains avaient, compensés par d’autres qui s’y tournaient plus assidument. Le raton-laveur n’avait pas honte de ce choix. Il lui convenait parfaitement, malgré la naissance lointaine d’une volonté farouche de passer à un niveau supérieur : celui de la force. Cet entretien avec celui qui était à la tête des fameux Sabreurs, ne devait pas être une coïncidence avec ce sentiment fugace.

Désireux de l’aiguiller vers des personnes compétentes, Zoku se souvenait qu’il avait déjà eu l’occasion de croiser un senseï déterminé par les autorités du village. Il remercia d’un hochement de tête cette attention.

- On m’a déjà assigné à quelqu’un mais je suppose qu’il n’est pas interdit de se former auprès de qui le veut bien, non ?

Kiri avait beau avoir la réputation martiale, il ne devait pas l’être à ce point. Ce serait stupide. Au vu du niveau de réflexion du gros bras en face de lui, il doutait que cela soit un problème. Mais demander restait gratuit, alors autant ne pas s’en priver. Il accepta donc volontiers le papier où figuraient deux noms. L’un attira forcément l’attention du polymorphe puisqu’il y reconnut son nom. Il aurait toutes les raisons de la rechercher plus tard. Il fourra la note dans une de ses poches en remerciant une nouvelle fois.

- C’est bien aimable, je ne manquerais pas d’aller les consulter.

Un autre élément ne lui avait pas échappé lorsque le Sabreur avait mentionné ses capacités personnelles.

- Donc vous êtes vous-même traqueur ?! C’est vrai qu’on ne dirait pas au premier abord. Et vous auriez quelques tuyaux pour un novice ? Ça fait partie des compétences que je souhaite développer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6642-oh-yeah-terminee#55421

Pause méditative [PV Yasei Zoku]  Empty
Lun 16 Sep 2019 - 16:27
Et modeste en plus, vos camarades genins devraient prendre de la graine.” Le Nobuatsu ne tarit pas d’éloges à l’égard de son congénère kirijin à qui il vient de confier les noms de potentiels mentors, même si celui-ci confirme qu’on lui en a déjà assigné un. “C’est même mieux si vous apprenez de plusieurs personnes, car chacun aura un petit plus à vous apporter. Cette chose unique dont vous pouvez vous inspirer.

Le village de Kiri regorge de shinobis expérimentés, allant des spécialistes en sensorialité aux combattants de mêlées, en passant par les spécialistes en ninjutsu privilégiant le combat à distance. Le Sabreur ayant un pied dans chaque catégorie, n’excellant pas particulièrement dans la première, il peut néanmoins se targuer d’une certaine polyvalence. Ainsi peut-il offrir quelques sagesses aux genins débutant dans la discipline, ce qu’il a déjà fait à nombre d’apprentis Sabreurs et à des genins, qu’ils soient de son équipe ou pas. On dit que les Kaminarijines sont naturellement pédagogues, cela expliquerait cette tendance du Sabreur à offrir ses connaissances à qui le veut, quelle que soit le grade de l’apprenti, même si ses enseignements n’ont été jusque-là destinés qu’à des débutants, ce qui pour autant n’enlève rien à la qualité des cours qu’il donne au contraire.

Comme on peut s’y attendre, les autorités kirijines ont attribué un chef d’équipe au Yasei, ce qui le dispense de chercher un mentor, pour autant, le choix peut souvent se faire de façon arbitraire, ou principalement en fonction des disponibilités. D’où l’intérêt de toujours être curieux et d’apprendre auprès de plusieurs personnes. Marquant son étonnement en découvrant que le Sabreur est aussi amateur de détection, il réalise que les membres de son clan gardent toujours cette image d’être seulement des combattants à l’épée, des bretteurs plutôt que des shinobis. Zoku n’est certainement pas le seul à l’avoir cru jusqu’à ce que Saji démente cette idée.

Oui il m’arrive d’endosser ce rôle dans les missions afin de compléter une équipe. Il est toujours utile de compter sur quelqu’un pour pister une cible ou prévenir tout danger.” Croisant les bras à la requête du genin, il marque un temps de réflexion avant de formuler une réponse. “Des tuyaux? Hum… Commencez par apprendre les détections les plus simples, puis augmentez en difficulté, progresser étape par étape. Et puis, essayer de travailler sur tous vos sens, au lieu de seulement vous focaliser sur la détection de chakra. Pensez à l’odeur, l’ouïe, le toucher, etc. Ce qui ne devrait pas être difficile étant donné vos… prédispositions.” Il pense à son pouvoir inné de Yasei, dont il connaît le potentiel pour l’avoir vu de ses propres yeux. ”Ainsi vous aurez tout un panel de techniques et pourrez aisément passer de l’un à l’autre pour détecter à coup sûr une cible donnée.” Son oeil se perd sur l’encens presque entièrement entamé, avant de revenir sur le genin à qui il fait une proposition. “Si vous ne maîtrisez pas la détection de chakra de base, je peux vous l’enseigner. Celle qui permet de détecter une présence sans pour autant la localiser. Rien de plus simple.

_________________
Pause méditative [PV Yasei Zoku]  3w8kw10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779

Pause méditative [PV Yasei Zoku]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: