Soutenez le forum !
1234
Partagez

Départ vers les remparts

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Départ vers les remparts  Empty
Ven 19 Juil 2019 - 21:56


Quelques jours s’étaient déjà écoulés depuis leur dernière prise de décision et le jour tant attendu était finalement arrivé. Si plusieurs avaient eu le temps de guérir et de se reposer après leur long voyage, les deux personnes les plus attendues étaient Umeka et Sazuka. En vérifiant, Spero s’était heurté à une barrière, se contentant de sentir leur chakra se dissiper peu à peu avant de totalement disparaître. Par chance, il avait pu projeter sa vision pour les voir se dissiper dans un univers parallèle qu’il connaissait bien : l’univers des Kuchiyose.

Quoi qu’il en soit, ce n’était pas la première fois que Raizen vivait une situation similaire. Le plus difficile était de l’expliquer aux autres, chose qu’il avait faite de manière assez vague sachant qu’ils n’avaient pas besoin de connaître la totalité des détails pour comprendre que le voyage serait décalé le temps qu’elles reviennent.

-Nous sommes presque tous prêts à partir. Il ne manque plus que Sazuka et Umeka et nous prendrons la route.

Longeant son regard sur toutes les personnes réunies, le Jonin ne pouvait s’empêcher d’avoir un léger sourire moqueur en se demandant s’ils étaient réellement prêts à opter pour le chemin de renégat. En effet, en prenant une destination autre que celle de Kumo, ils devenaient tous des Nukenin. Sans pour autant nullifier le fait qu’ils portaient Kumo dans leur cœur, ce genre de décision n’était pas toujours facile et était relativement contre-intuitive, surtout pour les plus fervents adeptes de la hiérarchie et des normes. N’étant pas fait de cette crème, il se contentait d’être un observateur pour son plaisir personnel.
-Le voyage ne sera aucunement facile sachant que nous devrons passer par Hi pour aller à Joheki. Ainsi, il sera important de nous organiser et de ne pas se séparer. Je recommanderais aussi qu’à intervalle, nous changions nos positions au cas où nous sommes suivis de manière à ne pas être prévisibles.

Baladant son regard de manière assez nonchalante, le Meikyû tentait de réfléchir à tout ce qu’il ferait s’il était à la place du chasseur pour les tuer, lui inspirant ainsi les choses à prendre en considération.

-Il faudra aussi faire attention et s’assurer de ne pas parler trop aux étrangers. Pour le moment, nous n’avons aucune idée de l’influence qu’à l’Empire du Feu sur les autres nations. Il serait dommage qu’ils se mettent à pourchasser un mince groupuscule bien qu’ils ont surement des choses plus importantes à faire, comme établir leur structure interne.

Soupirant, il était vrai qu’on ne construisait pas Rome du jour au lendemain. Pourtant, cela le dérangeait quand même de ne pas profiter de ce moment de réorganisation chez l’ennemi pour reprendre possession de leur territoire.

-Anzu et Kanna seront nos meneuses en sensorialité. Toutefois, elles ne pourront tout faire seules, donc il faudra à tour de rôle que quelques personnes les remplacent en utilisant leurs capacités de détection. Je ferais de même pour ma part afin d’éviter qu’on ait de mauvaises surprises.

Terminant sur cette phrase, plus il y pensait et plus il avait l’impression d’être un genre de dictateur des temps modernes, chose qu’il n’appréciait pas particulièrement.
-Courage ! Souvenez-vous que le plus tôt nous arrivons, le mieux ce sera. Kumo dépend peut-être indirectement de nous.

Souriant en coin, on pouvait clairement lire une confiance quasi absolue en ce groupe surtout qu’il pouvait donner l’impression de cacher quelque chose. Bien que ce n’était pas forcément le cas, le Meikyû demeurait tout de même assez mystérieux dans sa manière d’être. Après tout, il était curieux de voir de quelle coiffe était fait ce mince groupe de survivants...

-Des questions, commentaires et réactions avant que nous partions ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction http://www.ascentofshinobi.com/u578

Départ vers les remparts  Empty
Lun 22 Juil 2019 - 17:05

Départ vers les remparts.


Le grand départ. Quelques jours auparavant, ils ont tous conversé de Kumo, de son avenir, de leur avenir. Voilà que désormais ils choisissent de quitter leur village pour de bon, pour se rendre loin, au pays des remparts. Pendant leur échange, Kanna a proposé de profiter de leur proximité avec le pays du vent pour pouvoir s'y rendre. Néanmoins, Raizen a objecté, à raison, qu'il fallait plutôt se concentrer sur leurs objectifs actuels avant de penser à se disperser. Déçue mais totalement d'accord, l'hybride n'a alors rien dit. Le dédain de Sazuka étant bien trop explicite pour le laisser passer sans rien y faire. Du coup, depuis, elle se contente de suivre les directives et de se préparer pour ce nouveau voyage. Encore un.

Raizen prend les devants : Sazuka et Umeka ne sont pas encore là. À leur retour, toute cette troupe se mettra en chemin, en suivant une formation bien particulière. Kanna, chat de son état, est chargée de traquer les potentielles menaces, aux côtés de la jeune Anzu. Elle dépose un regard bienveillant sur sa nouvelle partenaire. Une traqueuse, comme elle. Sûrement d'une manière bien différente. La métamorphe lui sourit et hoche doucement la tête. Cette situation lui convient très bien. Pour le reste, bien que Raizen soit une véritable pipelette, toutes ses directives sont les bonnes. Il n'y a rien à y ajouter, ni rien à y commenter. Kanna n'oserait pas le contredire, surtout qu'elle sait pertinemment que cela ne servirait à rien. Nouvel hochement de tête.

L'immaculée n'ose pas se l'avouer, parce que ça ne fait que rendre tout ça réel - trop réel. Mais elle se rend petit à petit compte que cette situation est sa nouvelle réalité. Que son cocon, désormais, n'est plus Kumo, mais cette poignée de gens qui l'accompagnent. Ils sont tous là pour les mêmes raisons, mus par une volonté inébranlable de retrouver le village qu'ils ont quitté. Leur maison. Pas celle d'un individu belliqueux et revanchard. Kumo à Kumo. Quel qu'en soit le prix.

Kanna secoue doucement la tête. Non, elle n'a rien à dire de plus. Mais l'idée selon laquelle leur petit groupe sera à l'origine d'un cataclysme probable s'installe progressivement dans son esprit. Elle devient réelle, comme tout le reste. L'Empire du Feu, hein ? Pas sans un énième retour de flammes, alors.

Pas sans que les nuages menaçants ne recouvrent cette hégémonie bâtie sur une guerre lâche, dans un village dépeuplé de ses élites. Pas sans que Kumo, l'éternel Kumo, ne plane au-dessus de lui pour lui rappeler que la vengeance, la vraie vengeance, ne laisse personne debout.


_________________

Kitten Kanna:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6497-saiseiki-kanna-des-petites-pattes-pour-une-grande-bagarre http://www.ascentofshinobi.com/t6515-kanna-carnet-de-bord

Départ vers les remparts  Empty
Lun 22 Juil 2019 - 18:36
Le grand départ, Anzu se préparait à partir avec les autres, toujours avec son compagnon kuchyose qui n'est pas partis depuis qu'il a été invoqué il y a plusieurs jours. Il veillait sur la Sendaï, il ne voulait pas la quitter alors qu'elle se démenait à chaque fois pour s’abîmer la santé. A croire que passer quatre jours à errer dans le coma s'avère plus "grave" que prévu, la violette se sentait responsable du fait que le groupe d'expédition ne soit pas partis plus tôt, si cela leur a permis de pouvoir rencontrer les autres survivants à leur rechercher, la Sendaï ne pouvait que se sentir mal d'avoir été un frein ses derniers jours. C'est pourquoi elle s'est proposé les jours d'après leur rencontre à faire le tour de garde toute la nuit, même si Kanna, la femme chat, voulait prendre la relève, elle insistait pour le faire seul, et cela pouvait commencer à se voir sur son visage qu'elle atteignait un peu ses limites.

Et pourtant, son kuchyose allait devoir encore une fois veillé à ce qu'elle délègue un peu son travail, quitte à devoir l'endormir de "force". Le chacal est en effet un expert de l'illusion, et donc il suffisait d'un cri pour endormir une cible, surtout aussi peu attentive que l'est Anzu actuellement. Elle se tenait la tête, souffrant de quelques maux de tête suite à l'utilisation abusive de technique de détection plutôt lourde à utiliser. L'atmosphère d'Hayashi n'aidait pas non plus avec le chakra alentour qui afflue en permanence autour d'elle. Ces bois gorgés de chakra ne faisaient que rendre plus sensibles ses sens déjà à rude épreuve.

Pourtant, Raizen a décidé de léguer une lourde tâche en plus à la Sendaï, preuve certes qui lui fait confiance, mais en temps normal, il allait falloir éviter de trop compter sur elle, heureusement, la femme chat pouvait la remplacer pendant un temps, le temps que la violette puisse enfin reprendre ses forces et surtout ses sens.

- Navré de t'annoncer ça, mais il va falloir que tu la remplaces un moment Raizen, elle n'est pas en état pour le moment de faire un autre tour de garde.

- Si, je vais bien, ça ira juste mieux plus tard ...

Elle tente de montrer qu'elle va bien, mais il fallait soit être aveugle, soit être vraiment crédule pour la croire sur parole.

_________________

Départ vers les remparts  1550637601-anzu Merci à mouton pour la signa o/

Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine http://www.ascentofshinobi.com/u784

Départ vers les remparts  Empty
Mer 24 Juil 2019 - 7:24
DÉPART VERS LES REMPARTS
Raizen s’élançait dans plusieurs commentaires utiles à la suite de ce périple. La déception de ne pas pouvoir parler à d’autres voyageurs vint le toucher, mais le grand gamin resta silencieux pour le bien du groupe. Sa parole pouvait entraîner les maux de tête, tout comme celle de son aîné corbeau. Ses lèvres restèrent pincées, mais un large sourire montrait son excitation et son habituelle joie. Ils allaient tous repartir vers un territoire inconnu pour le kazejin. Il se demandait si ce nouveau village serait semblable à Kaze ou peut-être Kumo. Chose certaine, l’ambiance ne serait pas la même. Cette poignée de shinobis souffraient d’une tristesse profonde au fond d’eux. Ils étaient les derniers paliers du village caché des nuages, ils se devaient de faire tenir cette dernière flamme.

Sora s’agitait sur ses deux pieds, se balançant vers l’avant et ensuite l’arrière. Une nette différence se marquait comparer à la première rencontre. Ses blessures s’étaient envolées, ainsi que sa faiblesse à tenir debout. Plusieurs bandages couvraient son corps, mais rien de trop grossier. Toutes ces marques de guerre ne pouvaient pas compétitionner avec la brûlure de son torse.

Sazuka et Umeka ne sont toujours pas présentes. Le Tadao s’impatiente, mais décide de ne pas s’exprimer sur ce retard. La fuite de la brune avait été très étrange, il n’appréciait pas sa réponse à la proposition de Kanna. Mais il ne pourrait jamais se confronter à celle-ci. Son regard l’inquiète et sa force est sans aucun doute, destructrice. Se frotter à Sazuka serait jouer avec le feu. Même s’il préférait éviter le désert présentement, il ne niait pas un certain plaisir de repenser à sa famille. Pour le moment, leur vision devait être dirigée vers Joheki. Là-bas, ils pourront évoluer vers un esprit plus ferme, un mental de guerrier, prêt à affronter une armée. Actuellement, l’empire du feu ne cesse de grandir, alors qu’eux, sont coincés dans un petit groupe où la confiance doit régner. Sans ce lien, ils ne pourront jamais atteindre la conquête.

Le shinobi commença à faire quelques pas vers la droite et recula vers la gauche, il tentait de ne pas trop déranger les autres individus, mais à force de rester dans un état peu expressif, sa joie vint le reprendre rapidement.

« Je suis prêt ! Je suis prêt ! Je suis prêeeeeet ! »

Les bras vers le ciel, un énorme sourire, Sora se montrait prêt à commencer l’aventure.
(c) AMIANTE


_________________
Départ vers les remparts  Signa_Sora
(Merci Aimi <3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6568-tadao-sora#54976 http://www.ascentofshinobi.com/t6722-carnet-de-route-tadao-sora#55998 http://www.ascentofshinobi.com/u1002

Départ vers les remparts  Empty
Mer 24 Juil 2019 - 12:55



Revenue dans un endroit normal et plus familier, vous aviez repris la direction de votre groupe, sans vraiment savoir s’ils étaient encore là. Vous aviez très rapidement quitté la clairière par là d’où tu étais arrivée. Normalement ça devait se faire assez tranquillement, juste à aller tout droit, sans bifurquer.

C’était marrant de voir comme l’aspect de la forêt changeait du tout au tout entre le jour et la nuit, elle était un peu moins anxiogène… Pas que tu étais une anxieuse de base mais, tu préférais marcher de jour ; c’était un peu plus rassurant surtout par ces temps. Des fois qu’un autre dieu se promènerait par là…

Tu marchais en tête, tu regardais les arbres qui se ressemblaient tous, et vu le temps qui était passé depuis que vous aviez quitté la petite clairière ; tu en vins rapidement à la conclusion que, même en marchant tout droit vers là d’où tu pensais venir, beh, tu t’étais trompée.

« Vous pouvez pas les localiser Tsuna ? »
« N’ayant jamais rencontré vos amis… je ne pourrais pas les identifier par leur chakra ; je pourrais tout aussi bien vous guider vers un danger. Mais, mes sens sont en éveil, et si quoi que ce soit approche, je vous en informerai. »

Tu le regardas un moment et soupiras, il avait toujours une réponse à tout, c’était pénible. Tu regardas alors Sazuka, peut-être qu’elle avait une idée jusqu’à ce vous entendîtes des éclats de voix.

« Je suis prêt ! Je suis prêt ! Je suis prêeeeeet ! »
« Beh, on doit pas être loin en fait ! »

Tu t’orientas alors vers la source de ce « bruit », qui devait être vraiment tout proche pour être aussi facilement audible. Et finalement après quelques pas de plus et les branches d’un buisson écartée tu te retrouvas là où était le groupe ! Tu regardas l’Uzumaki.

« J’croyais que vous deviez nous avertir ? Bref… »

Sortant du fourré suivie de prés par les deux Uzumaki, tu t’avanças vers le groupe qui vous avez déjà vu. Tu ne savais pas trp quoi dire pour justifier cette disparition…

« Oy ! Trop bruyant Sora… »

Voilà, faire comme si de rien n’était, était à coup sûr le meilleur moyen de passer inaperçu.

« Bonjour à tous, Je suis Uzumaki Tsuna, le papa de Sazuka et le beau papa de Umeka. Ravi de faire votre connaissance ! »

L'invocateur paraissait content, il était tout souriant, et avenant. Mais pour toi, il était surtout un pervers... Tu te facepalmas.



_________________
Départ vers les remparts  Aznu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3605-senshi-umeka#27783

Départ vers les remparts  Empty
Mer 24 Juil 2019 - 14:23




Nos capes vertes sur les épaules, nous traversâmes la forêt après avoir quitté la clairière qui nous avait conduit jusque Shikkotsu. Fermant la marche, j’écoutais sans intervenir la Gladiatrice qui semblait parfaitement savoir ce qu’elle faisait. En réalité, je n’avais pas fait attention au trajet que j’avais emprunté avant d’arriver aux abords de la clairière. Ce fut qu’après de longues minutes et à la suite de quelques doutes d’Umeka et d’une remarque plutôt pertinente de mon « père » que finalement nous parvînmes à retrouver le groupe ; et notamment grâce aux excès de joie du dénommé Tadao Sora qui malgré lui nous avait gagner un peu de temps.

Nous extirpant de la végétation et du sentier non battu, nous vînmes finalement à leur rencontre. Je n’eus pas le temps de saluer, et encore de parler que l’Uzumaki se présentait aux ressortissants Kumojin en bonne et due forme ; ne laissant aucun doute planer quant à celui qu’il était vis-à-vis de nous. Avant que d’éventuelles questions ne me soient posées, je pris aussitôt la parole ; ayant constaté que chacun était prêt à partir. Sans doute, ne nous voyant pas revenir, aurais-je agis de la même manière, en suivant le plan.

-Désolée pour l’absence, et merci de nous avoir attendu. Adressais-je au groupe. Kanna et ceux qui le veulent… vous pouvez vous rendre à Kaze no Kuni si vous le souhaitez. Lançais-je à la jeune femme d’une voix paisible. Les autres, nous partons pour Joheki ; je suppose que Raizen vous a déjà briefé. Dis-je en observant brièvement le Meikyû. Sur le trajet, nous discuterons de la suite des opérations. Finis-je par adresser à l’ensemble du groupe.
-Comme vous passerez par le pays du feu, je ne peux que vous conseiller d’emprunter la direction du sud, beaucoup de voyageurs venant de Kaze transitent par le sud, afin de rejoindre les ports. Mais, évitez tant que possible… les ports, quand même. Venait de reprendre la parole l’Uzumaki, semblant savoir de quoi il parlait. J’acquiesçai d’un bref mouvement de la tête.

Ne restait plus qu’à attendre que tous soient prêts, et décidés quant à sa destination et nous pourrions prendre la route, une nouvelle fois. Mais en attendant…

-Itagami, Kanna, Raizen ; nous aurons à parler, lorsque vous le voudrez. Adressais-je en observant chacun d’entre eux. Après ce court passage dans la forêt des Limaces, je me sentais plus détendue, j’avais l’impression que cette colère et cette tristesse jusque peu refoulée s’étaient évanouies. J’étais prête à passer à la suite de cette « aventure ».




_________________

Départ vers les remparts  T7pm
☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Départ vers les remparts  Empty
Sam 27 Juil 2019 - 15:28




Ce n'était pas la joie au pays des Kumojin, et l'Endo en savait quelque chose. Voir leurs visages sombres, un peu triste mettait le cafard à la rouquine. Ce qui était plutôt normal en réalité; dans une telle situation il était compliqué de se mettre à faire des blagues ou rire. Et comme les mauvaises choses n'arrivent jamais seules; il y avait aussi cet autre détail à prendre en compte : la disparition de deux ou trois Kumijins dont personne ne s'était vraiment inquiété...

Peut-être était-ce normal chez les gens de Kaminari, après tout, de disparaître sans donner signe de vie. On aurait dit un abandon de poste, comme dirait un des anciens patrons d'Hoshiyo alors qu'elle était partie en roadtrip sans rien dire, quelques années auparavant. Mais là... C'était encore différent, plus lourd de conséquences. Enfin, ils savaient tous ce qu'ils faisaient à priori. Mais quand même, quasiment quatre jours.

Et finalement, comme ce qui avait été dit, l'homme qui voulait interroger l'Hijin -plus ou moins légitimement- avait décidé qu'il était temps. Hoshiyo avait déjà préparé ses maigres affaires, et était prête. Elle était toujours prête à prendre la route, toujours. Et bien sûr comme elle n'était pas nécessairement la bienvenue ici mais plus un genre de pièce rapportée dont ils auraient pu se passer; elle n'avait rien dit à aucun moment quant à leur disparition et ce départ sans elles.

Mais alors que le groupe était sur le point de partir, comme par miracle, les deux des trois disparues étaient réapparues, de derrière un buisson; et avec un homme qui se présenta. C'était son père... L'affaire paraissait étrange à la jeune rouquine; mais elle n'en fit rien... Même si elle avait une folle envie de poser tout un tas de questions auxquelles aucune des ces deux Kunoichis et ni c'est homme n'avait envie de répondre.

Heureusement dans tout ceci, il y avait ce garçon très optimiste et joyeux... ça en faisait au moins un. Et comme lui, tu étais impatiente de passer à la suite. Voir Joheki, ce n'était pas son rêve, mais ce la promettait une belle aventure!

Après que tous aient échangé leurs salutations, la jeune Hijin ne put se retenir.

-Donc on peut y aller maintenant ? Adressa-t-elle au ninja tatoué. S'assurant de ne pas croiser le regard de la grande brune qui ne lui inspirait qu'une confiance très limitée tant elle semblait... étrange. C'était un genre de personne sûrement un peu lunatique... Comme un de ces anciens employeur, dans un bain du pays du feu... jamais la même humeur ou le même caractère; ce qui était fatiguant.



_________________
Départ vers les remparts  F70m
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Départ vers les remparts  Empty
Sam 27 Juil 2019 - 19:02

Laissant son regard plané sur les gens assemblés, même la fatigue n’aurait su mentir au Meikyû sur ce qu’il avait ressenti. Parmi les gens rassemblés, il y en avait quelques-uns qui étaient en pleine forme comme le Tadao tandis que d’autres étaient plus ou moins dans un état frileux. Par chance, même en étant aveugle, il aurait reçu un avertissement qui était digne d’attention, chose qu’il prit en note. Or, avant même de pouvoir mentionner la moindre chose, trois personnages s’approchèrent calmement.

Toujours d’un calme exemplaire, le Meikyû à la longue chevelure camouflée sous un chapeau observa l’apparition des deux femmes et d’un nouvel individu. Espérant de tout cœur qu’elles n’avaient pas ramené un étranger qu’il allait devoir interroger à nouveau, le Meikyû soupira longuement de soulagement en l’entendant se présenter.

Puis, un long silence plana tandis qu’il y avait beaucoup trop d’information à prendre en considération d’un seul coup pour que sa phrase soit banale. Semblait-il que Sazuka venait de rencontrer son père, qui était un Uzumaki et qui était vraisemblablement le beau-père d’Umeka. Par conséquent, il fallait en conclure que les deux étaient en couple et que Sazuka était en fait une Uzumaki ? Dans d’autres circonstances, le Meikyû aurait probablement eu une centaine de questions pour cet homme sachant qu’il n’avait jamais rencontré d’Uzumaki par le passé, mais il préférait se concentrer sur les objectifs immédiats sachant qu’il pouvait passer des semaines voire même des mois à parler d’un sujet comme celui-ci.

-Meikyû Raizen, enchanté.

Se contentant de préserver un sourire en coin, il décida de mettre à jour la chef de cette expédition.

-Ne t’en fait pas, nous avons discuté des différents voyages possibles. Ensuite, en attendant que Anzu récupère et pour préserver son énergie sensorielle dans les territoires les plus importants lors de notre voyage, je me porte volontaire pour alterner avec Kanna pour le moment si cela vous convient. J’ai récemment été formé à la sensorialité, donc ça devrait aller.

Gardant toujours son sourire en coin, son clin d’œil était toujours présent, signe pertinent qu’il envoyait un message indirect à Anzu. Peu importe dans quelle situation il observait son cas, il était loin d’être un expert comme Anzu. Toutefois, son niveau n’était pas mauvais au point de ne pas pouvoir être utile. Y ayant consacré les derniers jours, grâce aux pistes de la Sendai, le tatoué avait su améliorer ses connaissances actuelles jusqu’à pouvoir se considérer de niveau moyen.

-Avant de discuter, j’aimerais toutefois que Endo Hoshiyo réponde aux 4 questions que je lui ai posées il y a quelques jours :
-Pourquoi faisais-tu partie de l’Empire du Feu à la base ?

-Quels sont les motifs t’ayant poussé à quitter l’Empire du Feu après la conquête pour rejoindre les Kumojins ?

-Décris-moi la hiérarchie Hijins ainsi que ses membres importants

-Pourquoi devrions-nous te faire confiance après avoir aidé Hi ?


Ceci pouvait sembler stupide d’interroger quelqu’un qui avait été ramené par Kanna, voire même comme un signe de manque de confiance. Toutefois, c’était loin d’être le cas. Annoncer aux yeux de tous sa provenance et le fait qu’elle était dans le camp ennemi à la base était courageux, mais elle devait aussi accepter de rendre des comptes sur ses motivations à changer de camp, chose qu’elle n’avait toujours pas faite publiquement. Permettant ainsi à tout le monde d’être sur la même longueur d’onde, les questions qu’il posait étaient pour le moins pertinentes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction http://www.ascentofshinobi.com/u578

Départ vers les remparts  Empty
Dim 28 Juil 2019 - 11:13




-Oui je sais, j'étais là, j'ai entendu. Rétorquait-elle. Et donc, tout le monde doit entendre mes réponses ? Répondit aussitôt la rouquine à celui qui s'était présenté comme "Meikyu Raizen". Un homme dont elle n'avait jamais entendu parler, comme du reste.

La jeune femme ne comprenait pas vraiment cette obsession, à quoi bon vouloir poser des questions, si on avait déjà les réponses. Ne faisait-il pas assez confiance à sa compatriote aux drôles de "r" ? Enfin, ne voulant pas faire d'histoire de ça, l'Endo soupira et répondit simplement; si toutes ses réponses étaient identiques à celles qu'elle avait donné à Kanna; une en revanche différait, puisque la fille aux cheveux de perle ne lui avait pas demandé...

-Je n'en sais rien. Je sais juste que le chef s'appelle "Rei", yanaka... un truc comme ça. Hoshiyo n'était pas vraiment forte pour retenir les noms de personnes qu'elle n'avait rencontré qu'une seule fois, et elle ne connaissait pas grand chose au monde des shinobi, si ce n'était ce qu'il s'était passé à Hi no Kuni, et maintenant à Kumo. Et à la toute base, je ne savais même pas que c'était un empire. Haussait-elle les épaules. Oui, Hoshiyo était douée pour se retrouver dans des situations très particulières, que ce soit quant à l'attaque de Kumo, ou le fait qu'elle se retrouve dans une d'Hayashi... Elle avait toujours de très bonnes idées, alors qu'il était bien plus simple de rester à Hi à s'occuper de ses bains... Après... vous le prenez comme vous voulez. Ajouta-t-elle en adressant un regard à l'ensemble des Kumojin présents. Vous n'êtes pas obligés de me faire confiance! Finit-elle en levant un doigt comme pour dire "attention".

Si elle avait proposé son aide à ces ninjas ce n'était pas pour qu'ils deviennent les meilleurs amis du monde, ou qu'ils se fassent aveuglément confiance! Mais uniquement pour "réparer" ses propres erreurs et faire en quelque sorte amende honorable de sa bêtise.

Peu de temps après, le groupe se mit en route vers Joheki, maintenant que tout le monde était à peu prés là, sauf la fille à lunette, aux yeux verts...

Spoiler:
 



_________________
Départ vers les remparts  F70m
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Départ vers les remparts  Empty
Dim 28 Juil 2019 - 16:16
Anzu n'avait peut-être pas les idées claires en ce moment, ces dernières nuits se sont résumées à faire le chien de garde en compagnie de son chacal, cependant, elle arrivait quand même a comprendre ce qui se passe. Elle avait mal a la tête, mais n'était ni sourde ni aveugle. Ainsi, elle voyait l'homme qui accompagne Sazuka et Umeka lorsqu'elles viennent enfin. Son explication est ... étrange, son père ? Anzu est l'élève de Sazuka depuis un bon moment, jamais elle n'a entendu sa Senseï parler de sa famille, la Sendaï a donc conclue qu'elle n'en avait plus.

Cependant, elle est sûre d'une chose : Umeka n'est pas la petite amie de Sazuka, du moins, pas celle qu'elle pensait être sa petite amie. Aux dernières nouvelles, il s'agissait plutôt de Reiko, la Raikage, morte pendant la bataille contre l'Empire d'Hi, contre Yamanaka Rei. Enfin, peut-être cela a changé depuis un moment, enfin, la demoiselle aux cheveux violets ne le lui remarque pas, ce n'était pas le moment et Anzu attendra un peu plus tard qu'elle ait tous ces neurones connectés pour allez le voir ce Tsuna.

- C'est Yamanaka Rei, une des victimes du génocide de Hi no Kuni. Visiblement, il a pris la place du seigneur du feu, mais la seule personne qui pourra nous en apprendre plus sur lui, c'est Itagami.

En effet, c'est la seule qui a affronté l'homme en face à face avec ces deux élèves. Cela c'est mal passé cependant, et malheureusement, cela a du forcer Reiko a intervenir. Cela lui a coûter sa vie, mais au moins, Itagami peut encore s'occuper de ses filles, assez cruelle de penser comme ça, mais valait mieux penser comme ça qu'autrement.

- Attendez, il manque Akina, vous savez où elle est ?

En effet, Anzu a remarqué l'absence de la bibliothécaire, a-t-elle manqué une info ? Fort probable vu la charge de travail qu'elle s'est mise sur le dos elle-même. Enfin, elle jeta un rapide coup d'œil sur Tsuna, elle ne lui fait pas totalement confiance pour l'instant. Ils sont pas totalement confiant encore pour Hoshiyo, alors pourquoi serait-il avoir un traitement de faveur.

_________________

Départ vers les remparts  1550637601-anzu Merci à mouton pour la signa o/

Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine http://www.ascentofshinobi.com/u784

Départ vers les remparts  Empty
Mar 30 Juil 2019 - 14:42



Partir de cet endroit te tardait de plus en plus, comme en découdre avec ceux qui se prétendaient être un « empire ». Ce n’était qu’une question de temps, qui était rallongé par les interventions de chacun… T’avais l’impression qu’aucun d’entre ne voulait vraiment quitter Hayashi, c’était si bizarre. Enfin… Vous étiez maintenant apparemment sur la dernière ligne, mais tout à coup la Sendai posa une question. Tu l’observas un instant, ainsi que les réactions des autres Kumojin… Personne n’avait remarqué jusque maintenant et t’avais espéré que ça durerait un peu plus longtemps.

« Akina ne viendra pas. Elle a… une autre priorité. Mais elle n’a pas déserté, elle reviendra… et dans la situation actuelle… j’pense que se lancer à sa poursuite est une bonne idée… On doit… partir pour Joheki et on doit… s’organiser, pour Kumo et Kaminari. »

T’espérais qu’on allait pas te poser plus de question à son sujet, tu te voyais mal dire « elle doit élargir son esprit vis-à-vis du monde »… Ce qui en soit n’avait pas beaucoup de sens. Mais, tu supposais, à tort peut être, que chacun ici connaissait suffisamment la Suzuri pour se dire qu’elle n’était pas vraiment du genre à se retourner contre ses amis. Après, c’était l’une des rares genin à eu l’autorisation de quitter Kumo seule pour ses « livraisons de livre »… Et à chaque fois elle était revenue, saine et sauve.

« Comme c’est le moment et comme a dit Sazuka, si d’autres ont d’autres priorités qu’aller à Joheki… autant en profiter maintenant ; plus tard il sera trop tard. »

L’idée comme celle du départ de la bibliothécaire te plaisait pas, mais après tout… Oué, non… ça te plaisait définitivement pas. Mais c’était à Sazuka ou encore Raizen de décider de tout ça ; et la directrice était revenue sur sa décision et avait donné son accord. C’était un yolo toute cette histoire un peu trop pour toi et ta détermination.




_________________
Départ vers les remparts  Aznu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3605-senshi-umeka#27783

Départ vers les remparts  Empty
Mar 30 Juil 2019 - 19:41
Le grand jour était finalement arrivé : nous partions tous à Joheki ! Enfin... Non. Kyohei et moi, nous n'allions pas à Joheki. Nous allions à Kaze. Nous étions libres, bon sang ! Autant en profiter un peu avant de retourner directement s'enchaîner comme des couillons. J'avais été surpris que Kyohei accepte de me suivre, mais après tout ce côté rebelle/bad boy lui allait plutôt bien. J'espérais aussi que ce voyage lui ferait du bien, lui changerait les idées et j'étais plus rassuré à l'idée de pouvoir garder un oeil sur lui. J'étais hystérique à l'idée de lui faire découvrir le monde, mon monde.

L'idée de rentrer chez moi me donnait toujours un coup d'adrénaline. Il me semblait ne plus les avoir vus depuis une éternité. Que s'était-il passé depuis la Résonance ? Avais-je perdu des proches sans être encore au courant ? Est-ce que eux, ayant eu vent de l'effondrement de Kumo et n'ayant plus de mes nouvelles, avaient déduit que j'étais mort ? Est-ce qu'une tombe portait mon nom dans le désert ? Est-ce que ma mère en avait profité pour jeter toutes mes affaires ?

Mais je devais garder toutes ces questions pour plus tard parce que là, on avait un problème plus urgent. On avait prévu de partir mais... personne n'était au courant. On pouvait même dire qu'on était littéralement en train de partir. Si quelqu'un a quelque raison que ce soit de s'opposer à ce départ, qu'il parle maintenant, ou se taise à jamais ! Effectivement, c'était le moment. Mais ça me faisait peur ! On avait passé quelques jours en tant que tribu réunifiée et pourtant Raisin et Sakura me faisaient toujours flipper. Ils seraient pas forcément d'accord qu'on parte en connaissant leurs secrets, m'voyez ? Bah, au pire, qu'est-ce qu'ils pouvaient faire ? Nous assommer et nous traîner de force ? Nous tuer et nous enterrer directement sur place ? Y'avait pire comme endroit pour mourir. Ils avaient précisé que si on voulait partir on pouvait, mais est-ce qu'on pouvait vraiment le croire ?

« - Ah bah c'est marrant que vous parliez de ça, quelle coïncidence ! Parce qu'en fait errmm... je voudrais pas casser l'ambiance, en plus c'est une super belle journée et le voyage s'annonce plutôt cool, jouer à cache-cache avec les soldats de l'Empire du Feu sur leur propre territoire, un genre de jeu du loup où on se fait exécuter à la fin ... »

[ Crache le morceau, tu t'enfonces grave là. ]

« - Donc euuuuh... Ce que je voulais dire, c'est que Kyohei et moi, on va pas venir de suite à Joheki. On a des trucs à faire avant, du genre aller à Kaze, se marier, partir en lune de miel et tout... »

[ Wouah l'excuse, c'est vraiment le premier truc qui t'est passé par la tête ? T'as de la chance qu'il ait la gueule dans le pâté, sinon il t'aurait défoncé. ]

« - Enfin bref, c'est pas qu'on vous aime pas, on vous aime beaucoup, même ceux qu'on connaît depuis trois jours ! On devrait vous rejoindre dans pas trop longtemps, si vous nous acceptez toujours ! »

Pour finir, je lançais un regard à la Sendai :

« - Pardon Anzu-sensei... On se revoit bientôt ! »

Finalement, je relevais la tête, observant les chefs pour savoir à quelle sauce nous serions mangés.

_________________
Départ vers les remparts  D2tn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203 http://www.ascentofshinobi.com/u1005

Départ vers les remparts  Empty
Mer 31 Juil 2019 - 1:58




Notre retour s’était donc plutôt bien passé, pas trop de questions concernant ce que venait de dire l’homme au bandana, ce n’était pas pour me déplaire. Comme je l’avais dit et Umeka rappelé, que certains préfèrent se rendre ailleurs ne me posait plus de problème, après tout et comme je l’avais toujours dit ; ils étaient libres de faire ce qu’ils voulaient, ils n’avaient pas signé de contrat avec moi, et étant donné que la Raïkage avait brutalement disparu…

-Faites-donc. Répondis-je à celui devait répondre au nom de Sharrkan. Nous serons probablement à Joheki… Ainsi, s’ils souhaitaient se joindre à nous par la suite, ils le pouvaient ; si toutefois ils parvenaient à nous rejoindre. J’observais un instant la Sendai, et repris. Nous n’allons pourchasser personne, pour le moment. Evidemment, je faisais allusion aux dons sensoriels de mon élève, que nous n’allions pas solliciter davantage encore. Et enfin, vint le moment que nous attentions sûrement tous. Si vous êtes prêts, alors partons. Adressais-je à l’ensemble de ceux qui rejoignaient Joheki.

Alors que chacun se mettait en route au travers de la végétation luxuriante de cette forêt d’Hayashi, je restai plantée quelques instants devant celui qui était vraisemblablement mon père.

-Eh bien… Je ne dirai pas que je suis ravie de t’avoir rencontré… Soupirais-je. Mais j’espère que nous aurons l’occasion de nous revoir, après tout ceci.
-Je l’espère aussi... hum… sois… prudente ?

Je lui fis signe de la main, sans me retourner, alors que je m’éloignais pour rejoindre le groupe Kumojin, en marche vers le pays du rempart.

Quitter le pays du bois ne fut pas l’obstacle le plus compliqué que nous ayons dû affronter, mais traverser celui du feu, en revanche… Enfin, comme l’avait préconisé Tsuna, nous nous dirigeâmes vers le sud du pays, là où transitaient nombre de voyageurs. A mi chemin, après un ou deux jours de marche alors que nous nous étions arrêtés au détour d’une petite ville portuaire où nous passions inaperçus ; j’avais trouvé le moyen –peu importait lequel- de ne me retrouver qu’avec le Meikyû, la Saiseiki et la Metaru, pour une discussion que j’espérais la moins animée et la plus courte possible.

-Je suppose que vous avez déjà réfléchi à la suite… En tant que Kumojin, notre mission à présent est de reprendre Kumo et libérer Kaminari… Introduis-je donc le début de ce qui deviendrait rapidement notre quotidien. Nous devons nous organiser, comme l’est le village ; nous donner un cadre… Dis-je pensive en faisant apparaître, d’un signe, depuis un rouleau ; une pile de capes vertes portant l’écusson du clan Uzumaki. Ce sont les capes que portaient les membres de mon clan, lequel n’existe plus vraiment aujourd’hui, à priori. M’esclaffais-je, ces morceaux de tissu représentaient davantage une relique qu’autre chose pour l’instant mais… Elles pourraient être symboliques pour notre groupe ; le symbole d’une renaissance… C’est pour ça que je la porte. Pour signifier que mon clan existe toujours… Continuais-je d’expliquer sans être sûre que mes trois interlocuteurs comprennent ce que j’étais en train de raconter, et ce vers quoi je me ou les dirigeais. J’aimerai que vous soyez vous aussi porteurs de ce symbole. Repris-je en leur tendant les fameuses capes, avec un léger sourire d’apitoiement.

Bon, bien sûr que je ne serais pas étonnée qu’ils refusent de les porter, après tout… cela semblait un peu… nié. Mais ce symbole de renaissance me paraissait correspondre à notre situation après la chute du nuage.




_________________

Départ vers les remparts  T7pm
☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Départ vers les remparts  Empty
Jeu 1 Aoû 2019 - 17:12
Départ vers les remparts  RP_Akina_foret_jour


Ça avait pris le temps qu’il fallait, mais… finalement rien ne m’avait plus aidé que ce moment de solitude pour penser à moi, mes filles, mon passé, mon présent et notre future. Faire le ménage dans le capharnaüm monstrueux que j’avais foutu dans mon existence et ma manière de voir les choses pour ensuite me donner un objectif certes plus réaliste, mais probablement plus sombre que ce que j’avais imaginé pour mes protégées. À force de rêver et d’affabuler, c’était bien simple… la réalité m’avait simple rattrapée.
Après les quelques temps passés à se remettre de nos blessures et prévoir comment concevoir l’avenir, le groupuscule s’était enfin ébranlé pour rejoindre la destination choisie, le pays des remparts… ça sonnait de manière presque symbolique à mes oreilles : « Des sinistrés cherchant à se reconstruire cachés derrières les murs du pays des remparts ». Destinée chan avait due bien s’amuser à écrire un script aussi convenu.

Ceci dit le départ en lui-même ne manqua pas de surprise, l’apparition d’Umeka et Sazuka qui s’étaient depuis lors volatilisées s’était faite avec de nouveaux arrivants, nouveaux arrivants qui changèrent nombre de choses que nous connaissions de la toubib, à savoir que son nom n’était point Ikeda… mais Uzumaki ; deux des dernières survivantes d’un clan dit en voie d’extinction.
Hormis ceci rien de notable, Raizen cherchant à se renseigner sur la demoiselle nous ayant rejoint… non je ne tairais point le fait que j’avais mes doutes ; dans le sens où ce qu’il reste présentement de notre insurrection était un petit groupuscule, certes composés de nombres d’élite, mais tout de même fragile… des éléments externes inconnus n’étaient pas forcément les mieux vus. M’enfin, en savoir un peu plus sur elle, sa nation et son passé aida les dernières personnes doutant encore de son allégeance à se faire une raison et lentement l’accepter.

- Yamanaka Rei… Répétai-je en fronçant légèrement les sourcils… Pour avoir croisé le fer avec lui et y avoir perdu des plumes, je ne serais que ravie de vous apprendre ce que je sais à son sujet, mais…… … accordez-moi encore un peu de temps s’il vous plaît. demandai-je dans l’idée de pouvoir parler de cet homme sans exploser de colère.

Accepter ce qui s’était passé, se faire à l’idée de devoir vivre avec et devoir évoluer en se servant de cette ignoble expérience comme d’un tremplin aller de l’avant était une chose… mais pouvoir en parler sans que mes ressentis ne s’enflamment en était une autre.
C’est finalement l’inquiétude d’Anzu pour Akina qui réussit à m’arracher un sourire, je devais dire qu’il était assez marrant d’entendre l’une s’inquiéter de l’état de l’autre… il allait peut-être falloir que je finisse par leur en parler un de ces jours… avant que la situation ne s’enlise trop. Avant même qu’Umeka ne réponde à son interrogation, je ne m’en faisais déjà pas trop pour l’ex-bibliothécaire. J’avais une petite idée de la raison de sa disparition et étant justement celle qui nous avait à l’origine proposé Jôheki, j’avais la certitude de l’y retrouver ; qui plus était je pouvais parfaitement comprendre le besoin de se rechercher… seul.

[…]

- Shark Kun… tu t’enlise toujours en… trop de justifications lorsque tu essaies de fuir un sujet… Fis-je avec un sourire amusé en l’entendant affirmer qu’il prévoyait de regagner la terre qui l’avait vu naitre. Décidément les jours où nous nous étions entrainés comme celui d’aujourd’hui, c’était toujours aussi amusant de l’entendre essayer de se sortir de situations en s’y enfonçant au contraire davantage… Pour le coup, j’en étais que plus détendue… il me faudrait l’en remercier un beau jour… Rentre bien… nous serons à Jôheki… du moins si je ne te croise pas à Kaze avant… Ajoutai-je en rappel à ce que nous nous étions dit la fois passée ; « poursuivre mon entrainement au Shakuton à Kaze no Kuni ».

Départ vers les remparts  Smiling_Ita_another_one

Ayant acquiescé d’un signe de tête à la demande de l’ike… de l’Uzumaki pour cette fameuse conversation que nous aurions sous peux, je finis par rejoindre Anzu pour le reste du voyage, m’enquérir de sa santé qui était clairement périclitante, et l’assister tel que je le pouvais. Laissant l’arrière-garde que je couvrais à Shenzy qui avait accepté avec plaisir ce poste. Bien qu’elle comme moi-même ne disposions point de don pour la sensorialité, ses sens en tant que prédatrice et sa robustesse pour nous courir en cas de danger y étaient pleinement mis à profit.

----------------------------------------------------------

Le voyage se déroula sans grandes encombres, quitter le pays du bois avait été… particulière ; nous n’avions pas spécialement eu le temps de nous y attacher, mais ce n’était pas pour autant que je désirais le quitter aussi tôt… du regret peut-être. Notre trajet nous amena à habilement éviter Hi no Kuni, je n’eus pour le coup pas besoin de lutter contre mon ardant désir de faire briller ce pays par son nom… en mettant le feu à cette si « luxuriante » forêt les entourant ; déviant donc pour le Sud après quelque temps de marche, c’est lorsque notre groupe fit une halte que la nouvellement nommée Uzumaki nous demanda.
Attentive à ses mots, silencieuse quant à l’énonciation de son idée qui pour le coup me charma. Oui, c’était beau de porter le signe d’une éventuelle renaissance pour nous qui un jour essaierions de récupérer notre terre et rebâtir sur ses cendres. L’idée d’une renaissance, l’idée d’oublier toutes éventuelles rixes de clan pour être tous sous un même symbole tourné vers un même but, celui de l’espoir de voir un jour renaitre ce à quoi nous tenions, aussi bien notre village, que peut être… le clan Uzumaki… c’était une idée plus que plaisante, presque romantique. Une idée et un objectif que j’aurais bien voulu me fixer… seulement voilà.

J’avais tendu la main pour prendre la cape depuis quelques secondes déjà, ceci dit, lentement, mais surement le fin sourire sur mon visage s’effaça alors que je doutais de plus en plus de ma légitimité future quant au fait de revêtir ce symbole d’espoir… fermant lentement le poing pour le ramener à moi, je baissai la tête un instant, le regard fixé au sol avant de relever les yeux vers le groupe qu’avait convoqué la leader de cette expédition.

- C’est une excellente idée Sazuka san… une idée porteuse de nombres et nombres de significations ; j’aurais aimé pouvoir y prendre part… mais… Il valait peut être mieux qu’ils le sachent dès maintenant, si c’était dans l’idée de réunir les têtes pensantes du groupe qu’elle avait convié les personnes présentes… c’était certainement le meilleur moment pour leur dire ce qui allait arriver me concernant…
J’aurais aimé pouvoir y prendre part… vraiment… mais mes actions à venir seront très certainement sujettes à tirer les survivants que nous sommes… tous ici présent… dans le monde que je veux rejoindre. fis-je en jetant un regard aux capes, puis aux rescapés de Kumo gakure. Ma décision serait certainement très controversée et bon nombre de personnes ne la comprendraient pas… mais pour moi, ce ne serait que renouer avec mon passé… un passé que je tentais d’enterrer, un passé que feu un amant me disait d’arrêter de fuir… à raison. [ccolor=darkred] certain d’entre vous le savent peut être déjà, mais avant de rejoindre Shitaderu j’ai plusieurs années durant été une trafiquante du marcher noir… et j’ai prévu de reprendre mes anciens contacts et anciennes activités. [/color] m’expliquai-je. Il y a très certainement beaucoup mieux à faire et meilleurs objectifs à poursuivre. Mais rester dans la « légalité » que nous nous imposons pour nos actions ne revient au final qu’à utiliser une partie des possibilités à notre disposition. Continuai-je les bras croisés sous mon buste en essayant de faire court ; une pensée pour Shark-Kun que pour le coup je ne devais imiter.

- Le réseau d’information de l’undergrund étant plus ou moins neutre concernant les villages cachés et peu scrupuleux, j’aurais peut-être pu apprendre à l’avance qu’un tel ou tel pays faisait beaucoup de mouvement armé, ou commandait d’importantes quantités d’armes… il y avait donc la possibilité d’étouffer cet assaut dans l’œuf, si j’avais été au courant et pu bouger les bons pions… mais bien sûr, ceci n’est qu’hypothétique. Finis-je en fermant les yeux. Le nom de Metaru Itagami va certainement être lié à nombre d’affaires louches, et probablement indicibles… dans cette optique… même si je suis de tout cœur dans l’idée de récupérer notre foyer… Je ne pense pas être qualifié pour pouvoir la porter. finis-je en les rouvrant sur le groupe auquel je venais clairement d’annoncer être une hors-la-loi en devenir.
Reposant le regard sur les capes, l’idée et le message porté ne m’inspirait que davantage, bien sûr je comptais bouger la part de l’underground sur laquelle j’aurais la main pour aider Kumo à se redresser, bien sûr je comptais aider le pays dans l’ombre même s’ils venaient à me renier dès maintenant… mais telle était présentement ma décision.

Portant finalement le regard sur Raizen, j’ouvris de nouveau la bouche, gardai le silence un bref moment puis finis par m’exprimer : Je ne sais pas si tu es du genre à conserver des reliques… mais… détachant l’épais bracelet de métal de mon poignet, je lui tendis l’unique souvenir d’Hisao que j’avais pu sauver de l’attaque. Il ne serait pas correct qu’en plus de Seina, je garde ceci… sachant le point auquel vous étiez proche. Finalement sur ce point nous nous ressemblions d’une certaine manière, j’avais perdu un élève, il avait perdu son Sensei… J’aimerais que tu le garde… même si je suis sûre que tu n’oublieras pas ton Sensei… c’est… quelque chose qu’il me semble important de transmettre. Si jamais je devais me dissocier du groupe…. Il valait mieux que je lui remette ceci dès maintenant.

Départ vers les remparts  New_ita_smile

_________________
Départ vers les remparts  True_kuu

Ma Naïveté nous a perdu... ça ne se reproduira pas


Départ vers les remparts  Aho6

Mother of two beatiful Angels
Spoiler:
 


[ Merci pour les Kits Sazuka san<3 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1186-metaru-itagami

Départ vers les remparts  Empty
Dim 4 Aoû 2019 - 6:43

Tant de choses s’étaient produites et pourtant, personne ne s’arrêtait pour les traiter une à une. On aurait presque dit que le continuum temporel connaissait une accélération forcée. Que ce soit le départ de Akina, le fait d’apprendre que Rei était à la tête du groupe ayant pris possession de l’Empire et du départ de certains vers Kaze, beaucoup trop de choses s’étaient produites pour qu’il ait le temps de toutes les considérer. Malgré les quelques jours de voyages qui lui permirent de faire le tri des informations, Raizen avait atteint un point de saturation causé par la fatigue et le manque de sommeil. Sa santé étant plus ou moins perturbée par les changements soudains qu’il tentait de maîtriser, le Meikyû avait été forcé d’ignorer certaines choses.

Après tout, il n’y avait rien de dramatique de toute manière. Les Kazejin pouvaient bien faire ce qu’ils voulaient. Akina pouvait bien partir à la quête d’information. Après tout, elle était grande et intelligente, puis il était le dernier à vouloir retenir un quelconque membre dans une mission collective qui n’était possiblement pas la priorité actuelle. Quant à Rei, Raizen devait avouer être relativement soulagé d’apprendre qu’il connaissait le personnage. Bien qu’il était encore faible à l’époque, l’information qu’il avait, combiné à ceux d’Itagami représentaient des atouts excessivement importants pour la suite. Or, avant tout, certaines choses devaient être clarifiées.

Une fois isolée aux yeux de tous, Sazuka proposa ce qui ressemblait vraisemblablement à un symbole autour duquel ils seraient unis dans cette mission des plus dangereuses.

Pensif, le Meikyû se contenta d’arquer un sourcil avant d’observer le symbole. Cachant subtilement un sourire en coin, il trouvait cela assez cocasse d’imaginer un scénario dans lequel un Meikyû porterait l’emblème des uzumakis. Si ce clan était plus ou moins porté disparu à travers le temps. La rivalité ne l’était pourtant pas totalement. Dérivé plus ou moins de la même expertise et des mêmes racines, accepter de porter un tel symbole était lourd de conséquences. Aussi positive que négative, ce n’était pas quelque chose à prendre à la légère. Par chance, il était le fils d’un homme s’étant battu pour le partage de connaissance entre les deux clans. Héritant ainsi d’une philosophie ouverte, Raizen pouvait très bien porter ce logo, mais à certaines conditions.

Or, avant même qu’il puisse se prononcer à ce sujet, il fut forcé de pencher sa tête sur le côté. Observant attentivement Itagami dans son monologue, il accepta gentiment le présent qu’elle lui faisait après une suite de déclaration aussi propice à la confusion qu’étrange. Si cela venait confirmer ses soupçons préalables, le penser était beaucoup plus simple que de l’entendre.

-Il ne sert à rien de réfléchir au passé et de se demander ce qu’il se serait produit si... il faut parfois arrêter de réfléchir et prendre les choses comme elles viennent.

Derrière ses mèches de plus en plus longues, on pouvait clairement y voir ses iris dorés briller d’une vivacité assez subtile. Fourbe dans son ombre, le regard du Jonin n’avait rien d’un signe d’attention. Au contraire, il ne cachait aucunement le jugement qu’il projetait vers celle-ci.

-Travailler dans l’ombre est une décision comme une autre et ce n’est pas un symbole qui te rendra digne ou non...

Soupirant à l’idée de devoir réellement parler de ce genre de sujet, il en avait littéralement mal à la tête, d’où l’aura de nonchalance qu’il dégageait avec forte intensité.

-Même si je dois admettre ne pas être un grand fanatique de la couleur, ça peut s’arranger...

Portant déjà plus ou moins une veste sombre, le Meikyû comptait s’assurer d’intégrer les capes à sa veste de manière à personnaliser le tout pour sa propre personne. Bien qu’un tatouage aurait été plus simple, la symbolique commune se devait d’être portée. Après tout, il y avait tout de même un élément rassembleur à cet égard.

-Itagami, à la fin de la journée, chacun fait ce qu’il considère comme étant le plus adéquat. Entrer dans la philosophie du méritant ne fait aucun sens, sinon, j’aurais refusé ce présent que tu m’as offert en mémoire de Hisao.

Il était vrai que Raizen n’était pas le plus proche de son enseignant. Pourtant, il acceptait le fameux bracelet qu’elle lui avait offert en guise de partage de sa mémoire. Même s’il avait hérité de quelque chose de bien plus grand, la symbolique demeurait toutefois importante.

-Chacun son échiquier comme on dit. Le mien étant plus le développement des relations et du développement de stratégies et tactiques de combat, tant que mon objectif final reste le même, c’est ce qui importe et c’est aussi ce qui rendra honneur à la mémoire de ceux qui sont morts...

S’arrêtant là, son mal de tête se raviva, signe qu’il avait fait trop d’effort dans la dernière seconde pour rationaliser tout cela...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction http://www.ascentofshinobi.com/u578

Départ vers les remparts  Empty
Lun 5 Aoû 2019 - 15:59




D’un instant que j’avais voulu tourné vers l’avenir de notre troupe et celui de Kumo en était né un autre orienté vers le passé. La seule fois où je ne me contentais plus du présent, où je regardais devant, où je prévoyais ; fut inexorablement rattrapé par la nostalgie… Mais pouvais-je seulement attendre autre chose, dans ces circonstances ? Sûrement pas… J’avais encore à apprendre malgré cet âge que je semblais avoir sur la façon de prévoir et d’anticiper… Ainsi sans tenir rigueur de cet échange empreint par une autre époque que partageaient la Metaru et Meikyû ; je repris, rebondissant sur les arguments avancés par la cheffe de la Raffinerie.

-Hum… Depuis quand un Kumojin se soucie-t-il des apparences ? Adressais-je à la jeune femme, la fixant un moment de mes prunelles ambrées ; la cape sur les épaules. Chacun a son passé, et plusieurs d’entre nous ne sont pas irréprochables. Mais actuellement, notre but est de reprendre Kumo. Avais-je ajouté en la regardant toujours, et échangeant quelques regards avec les deux autres Kumojin. Si tu penses que ce que tu projettes aidera à la libération de Kumo et Kaminari ; alors fait le. Repris-je, pleine de conviction quant à ce que nous devions faire. Evidemment, je sous-entendais par-là : peu importe comment.

Si certains avaient l’impression que ce qu’il venait de se passer à Kumo n’était que sa chute, alors ils avaient faux. L’empire du feu, ou quoi qu’il fut d’autre ; venait simplement de déclarer la guerre à l’une des nations les plus puissantes de continent ; une guerre qu’il pensait remportée…

-Ce clan auquel j’appartiens à priori, prônait la paix et la fuite. Mais aujourd’hui, nous sommes en guerre ; ni plus, ni moins. Nous sommes aujourd’hui, ici, les shinobi de Kumo réunissant le plus de pouvoir… Alors, avec ou sans votre aide… Je libérerai Kumo, et punirai ceux qui ont choisi la voie de la guerre. Dis-je sans défaillir un instant. Le combat, la guerre… n’étaient vraiment pas ce que j’aimais dans la vie, mais ce village et ses habitants furent les premiers à m’accepter comme j’étais et à me faire confiance ; en commençant par l’ancien Raïkage Shuuhei qui même si je ne l’appréciais pas ; j’avais respecté du début à la fin. Mais seul, chacun de notre côté… Il y a peu de chance que nous réussissions.

Oui, chacun était libre de procéder comme il le souhaitait ; de faire ce qu’il « considérait adéquate » ; mais dans cette situation, était-ce la meilleure façon de procéder ? De se disperser ? Cela me paraissait… inconcevable, tout tendait à montrer que c’était une mauvaise idée. Les Uzuamki s’étaient dispersés et leur était aujourd’hui à la veille de son extinction. Les forces de Kumo avaient été séparées, et un ennemi sorti de nulle part en avait profité… Si nous suivions nous aussi ce chemin…

-Je ne vous obligerai pas à porter ce morceau de tissu si vous ne le souhaitez pas. Mais tant que notre ennemi ne sait pas où nous sommes, et ne sait pas qui nous sommes… Nous aurons un net avantage, en plus de connaître Kaminari et Kumo bien mieux que quiconque. Ces capes au-delà d’un symbole, sont une façon de nous uniformiser et d’entretenir le mystère, et la surprise. Commençais-je à expliquer. Si nos ennemis te voient à visage découvert, qu’ils voient tes tatouages et tes sceaux, tu ne crois pas que tu seras reconnu immédiatement, Raizen ? Adressais-je au Meikyû. Toi et Kanna avaient des traits parfaitement reconnaissables… Et je ne parlais pas forcément de leurs visages… Un henge ne fera pas illusion très longtemps…

Cela me semblait assez logique comme réflexion, et pour se prémunir de ça, il y avait les capes ; pas qu’elles étaient mieux qu’un autre vêtement, mais nous les avions sous la main, leur provenance était inconnue et le blason qu’elles arboraient n’était le plus connu de tous. Elles instilleraient alors probablement dans l’esprit de nos ennemis un doute, un questionnement. Ce n’était pas grand-chose, mais cela faisait partie d’un ensemble, plus grand. Quelque chose que devait en principe comprendre le Meikyû, adepte de stratégies et de tactiques…

-Ainsi, si vous l’acceptez, nous formerons la nouvelle unité spéciale de Kumo ; elle supplantera celles qui existent déjà, de l’Institut au Kyuubu. Elle palliera leurs failles et effacera leurs échecs, ceux qui ont conduit à cette attaque de notre village. Lorsque nous l’aurons repris à ces envahisseurs ; nous réformerons les institutions, et les remplacerons. Cette unité spéciale renaîtra des cendres de ses prédécesseurs… Ce sera… le Fukkatsu ! M’exclamais-je. Ce n’était pas vraiment une idée qui m’était propre, tous les Kumojin alors présents à Hayashi, et ce que j’avais découvert à Shiikotsu y avaient participé… Bien sûr, je ne savais pas si l’idée séduirait ces trois ninjas sans lesquels tout ce que j’avais imaginé ne resterait qu’à l’état de songe…

-Et le Fukkatsu a besoin de vous trois pour le diriger. Des personnes en qui j’ai confiance pour mener à bien ce projet, pour aller jusqu’au bout des choses. Vous êtes tous… redoutables ; et je ne vois pas meilleures possibilités… Dis-je pensive. Raizen, tu fais partie du Kyuubu, tes réflexions t’ont mené à devenir un Héros de Kaze. Kanna, tu as su guider les Kumojins jusqu’Hayashi, en toute sécurité. Et Itagami… Tu es une Heidan de Kumo, l’un de ses piliers, une figure d’autorité… Tentais-je de les convaincre, peut-être vainement. Mais, ce choix vous appartient. Si cela vous semble plus ou moins important que vos propres intérêts. En principe, chacun des trois ninjas ci-présents savaient que je faisais passer mes intérêts avant ceux des autres, la majorité du temps. Jamais auparavant, durant toute cette année passée Kumo, je n’avais jamais autant placé autre chose que ma propre personne en avant ; et je ne parlais même pas du temps passé au Pays du Fer…

Ainsi finis-je mon long discours, c'était assez rare que je parle autant et surtout avec autant de conviction...



_________________

Départ vers les remparts  T7pm
☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Départ vers les remparts  Empty
Lun 5 Aoû 2019 - 17:25



Vous avez quand même fini par réussir à quitter le pays du bois! C'était une très bonne nouvelle. Votre voyage vers le pays du rempart commençait donc et sur votre route votre première vraie pause arriva. Non loin d'une petite ville côtière, votre groupe paraissait là en sécurité. Tu avais eu envie de poser des questions sur la suite des événements mais fus prise de court. Effectivement, l'Uzumaki avait demandé à parler... aux trois plus haut gradé du village, uniquement. Tu te demandais bien pourquoi... et surtout pourquoi vous n'y étiez pas invités toi anzu et Sora. Encore, que celle de Hi no kuni soit mise de côté, ça pouvait se comprendre... Mais vous trois ? Pourquoi ?

Alors que de loin les quatre gradés que tu observais paraissaient en grande discussion, tu reportas ton attention sur les trois autres comparses, Hoshiyo y compris puisqu'elle était là...

« Pourquoi on a pas le droit d'entendre ce qui se dit ? »

Tu soupiras de déception, mais en même temps... tu essayais d'être compréhensive... Mais au bout d'un moment... tu pris ton courage à deux mains. T'étais pas habituée à être insubordonnée mais dans cas là... Comme à Hayashi lorsque Kanna était arrivée... Tu estimais que tout le monde devait être au courant.

« Vous faites c'que vous voulez, mais moi jvais voir ce qu'il se passe! »

Et hop, sans attendre plus longtemps tu étais partie vers le groupe des élites, arnachée de ton fidèle Gyomo. Et une fois à leur portée, arrivant derrière Sazuka, tu te manifestas. Maintenant que tu étais à côté, tu pouvais voir en partie ce qu'il se passait. Dont les fameuses capes que lui avait légué son père... Cette cape que toi même tu portais déjà...

« Hum; on peut savoir ce qui se passe ici ? »

T'arrivais peut être comme un cheveux sur la soupe, ou peut être pas; peu importait! Tu voulais savoir!


_________________
Départ vers les remparts  Aznu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3605-senshi-umeka#27783

Départ vers les remparts  Empty
Mar 6 Aoû 2019 - 2:15
Akina est donc partie ? Anzu est un peu triste d'entendre cela, certes, elles ne sont pas amies, mais avec ce qui s'est passé et son repos forcé, elle n'a pas eu le temps de prendre de nouvelles. La Sendaï aurait aimé savoir comment elle s'en sort et connaître le sort de la bibliothèque maintenant que Kumo est pris, mais surtout savoir ce qu'elle devient depuis l'année dernière, dernière fois où elles ont pu parlé ensemble. Elles ont dû se croiser quelques fois, mais jamais sans parler comme elles auraient pu faire avant, mais tant pis, la violette pense qu'elles se reverront un jour, ce n'est pas urgent. Enfin, comme un départ ne vient pas tout seul, vient enfin celui de ses presque-élèves, Sharrkan et Kyohei, qui semblaient vraiment vouloir partir à Kaze, le jeune homme aux cheveux blancs s'excusant auprès d'Anzu qui se met à soupirer, dire qu'elle avait déjà prévu quelques trucs pour rattraper le temps perdu ...

- Très bien, mais vous avez intérêt à revenir entier.

Ce serait dommage de perdre contact d'un seul coup avec eux alors qu'ils venaient de se rencontrer, enfin, c'est aussi dommage de les voir partir à peine rencontrer ... mais bon, c'est leur choix, Anzu n'est pas leur mère après tout. Et puis, s'ils veulent se marier ... enfin, la Sendaï et les autres finissent enfin par sortir des bois d'Hayashi, tout de suite Anzu pensait plus clair, plus d'arbres autour qui s'amusaient avec sa sensibilité vis-à-vis du chakra. Cependant, ils durent faire une halte près d'un village alors que les trois gradés et le chat - elle ignore son grade à ce félin - semblent faire une réunion. Anzu s'interroge un peu, se demandant pourquoi ils se mettent à l'écart, ont-ils peur de révéler des informations dangereuses ?

- Je l'ignore, on a bien été mis au courant de la chute de Kumo ... de quoi ont-ils peur ?

Elle soupire, elle pensait d'abord que c'était du père de Sazuka qu'ils parlaient, mais dans ce cas, pourquoi Umeka est à part ? Mais surtout, pourquoi cette Kannae qu'elle ne connaît ni d'Adam ni d'Eve a le privilège de pouvoir discuter avec Raizen et Itagami ? Enfin, elle observe Umeka décider de sortir de ses gonds, Anzu aurait pu lui proposer d'aller espionner de son côté, histoire de pouvoir s'échauffer un peu, mais la gladiatrice semble vouloir y aller à la franco. Deuxième soupir, elle finit par descendre de Freki, suivant la blonde avec son filet.

Elle aussi voulait savoir ce qui se tramait chez les "adultes" alors que les "enfants" restaient à jouer dans leur coin. Visiblement, cela ressemble à une distribution de cape, comme celle que porte Umeka, mais pourquoi ne pas avoir demander aux autres de venir si ce n'était qu'une distribution de cape ?

- Tu es aussi discret que Sora, Umeka, tu ferais une piètre espionne.

Elle soupire encore une fois, décidément, il n'y a vraiment personne ici qui est capable de faire un truc simple comme ne pas faire de bruit. Enfin, puisqu'elle décide d'entrer avec fracas, autant y aller avec le burin et le marteau. Elle étant le burin, et le marteau étant ...

_________________

Départ vers les remparts  1550637601-anzu Merci à mouton pour la signa o/

Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine http://www.ascentofshinobi.com/u784

Départ vers les remparts  Empty
Mar 6 Aoû 2019 - 10:58
DÉPART VERS LES REMPARTS
Trop bruyant? Sora fit une grimace en direction de la blondinette, accompagné d’un sourire qui prouvait sa bonne humeur. Ah bah enfin, les deux femmes manquantes du groupe sont arrivées, nous pouvons partir! Quoi que… prêt à prendre la direction vers le pays des remparts, une séance de bla bla commença et le brun grogna en commençant à faire les cent pas autour du groupe. Il marmonnait des mots pour sa propre personne, attendant sans patience que l’interrogatoire se termine. Il ne connaissait pas du tout le vieux mec et pour une rare fois, il en avait rien à foutre de se faire un nouvel ami. Si c’était de lui, la team Kumo serait déjà en train de courir jusqu’à l’épuisement pour voir le soleil à l’autre bout du monde. Malheureusement, soi disant qu’il y avait plus important pour le moment, pfff.

Le Tadao frappait des petits cailloux et remarqua que le trois-quart des shinobis allèrent plus loin pour une conversation plus privé. Il ne ressentait pas un mauvais sentiment par rapport à ce choix, mais il sentait que les jeunes femmes de son côté dégageait une certaine jalousie. Ahlala, quel étrange sentiment, il ne comprenait pas cette soudaine pression. Umeka s’attaqua tout de suite à la tâche de venir embêter les leaders, ainsi que Anzu. Sora jeta un coup d’oeil à la rousse et fit la moue. Sans plus attendre, il se dirigea à son tour vers Sazuka et laissa tomber sa tête sur son épaule. Il bloqua ses bras autour de sa taille, dans une étrange accolade, et prit la parole.

« Est-ce qu’on peut partirrrr? s’il te plaît mamie Sasaaaaa »

Trop occuper à se plaindre, il ne remarqua pas l’importance de la conversation qu’ils venaient tous d’interrompre, mais aussi, il ignora les magnifiques capes.
(c) AMIANTE


_________________
Départ vers les remparts  Signa_Sora
(Merci Aimi <3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6568-tadao-sora#54976 http://www.ascentofshinobi.com/t6722-carnet-de-route-tadao-sora#55998 http://www.ascentofshinobi.com/u1002

Départ vers les remparts  Empty
Lun 12 Aoû 2019 - 15:51




La discussion allait bon train avec les trois Kumojin, jusqu’à ce que nous fûmes interrompus par le reste du groupe, par Umeka d’abord, suivie d’Anzu et Sora. Cela ne m’étonnait pas vraiment qu’elle ait fini par venir nous interrompre, et elle avait raison. A quoi bon cacher cette idée qui avait fini par s’ancrer dans mon crâne ? Tandis que j’allais leur répondre, j’en fus empêchée, de nouveau, par ce garçon qui semblait entretenir un lien particulier avec la Saiseiki. Surprise par tant de proximité à de familiarité, l’un de mes sourcils s’arqua naturellement.

-Evite ça. Lui adressais-je, impassible, en le soulevant d’une main et le re-déposant un peu plus loin, autant que le permit la longueur de mon bras. Et ne m’appelle comme ça non plus. Soupirais-je en le fixant l’espace de quelques secondes avant de reporter mon attention sur le reste du groupe. Nous allons former un groupe, une unité spéciale Kumojin dont le but sera de reconquérir Kumo et Kaminari. Leur annonçais-je, les quelques capes restantes sous le bras. Vous n’êtes pas obligés d’accepter, et vous êtes même libres de partir, si vous le souhaitez. Continuais-je d’expliquer sur un ton se voulant conciliant. Néanmoins, si vous acceptez de rejoindre… Le Fukkatsu, vous aurez certainement des choses « difficiles » à accomplir. Evidemment, je parlais d’ôter la vie, de remplir leur contrat de Shinobi, celui qu’ils avaient accepté à Kumo et qu’ils connaissaient déjà, en principe. Ces capes seront le symbole de notre organisation ; celui d’une renaissance, et d’une résistance.

Dis-je en tendant les capes à Umeka. Celle-ci en portait déjà une sur ses épaules ; et elle était maintenant chargée de… porter le tas.

-Prenez en une si vous acceptez de nous rejoindre, sinon… vous pouvez partir. Dis-je clairement, car à partir de maintenant, nous allions œuvrer pour la reconquête de Kumo, et contre ce soit disant empire du feu. Dès que nous frapperons les forces de ce… Yamanaka Rei ; l’empire saura qu’il n’aura rien gagné tant que des Kumojin respirerons ; et nous serons en danger. Ces capes nous permettrons de préserver, un moment, notre identité. Et… dans cette même idée, il serait plutôt bien que chacun d’entre nous porte des masques. Avais-je repris un peu étonnée que cette idée ait pu fleurir dans mon esprit. Je n’aimais pas dissimuler mon identité… Mais dans cette situation, cela nous servirait davantage que de nous présenter comme des Kumojin. Si vous acceptez, vous devrez me donner vos bandeaux, je les scellerai jusqu’à ce que notre village soit de nouveau nôtre. Une double précaution pour ne pas être reconnus… et même en cas de capture.

Je ne savais absolument vers quoi nous mènerait ce « plan ». Nous étions pour le moment comme aveugles, sans informations sur la situation de Kumo, ni rien d’autre… Mais bientôt, cela changerait.

-En rejoignant le Fukkatsu, vous acceptez d’obéir aux ordres qui vous seront donnés, sans état d’âme, par Raizen, Kanna, Itagami ; et moi-même. Ce que nous allons faire et vivre ne sera pas… forcément agréable, mais sera nécéssaire pour la liberté de nos… « compatriotes ». Et faire comprendre à ces Hijin qu'on ne peut s’attaquer à une grande nation, à Kaminari, sans subir aucune conséquence. Le ton de ma voix avait changé, elle semblait de nouveau empreinte de cette détermination qu’avaient pu entrevoir les trois « supérieurs » du Fukkatsu. Bien sûr, je les avais mis devant le fait accompli, dans l’espoir que cela les pousse à accepter, et prendre conscience des enjeux. Nous allons reprendre la route pour Joheki, et si nous le pouvons, nous ferons de ce pays notre… QG ? Maintenant, choisissez ce que vous souhaitez faire ; il n’y aura pas de retour en arrière possible, ensuite. Conclus-je en les scrutant tous, un à un, et même cette rouquine qui nous venait tout droit du pays du feu.




_________________

Départ vers les remparts  T7pm
☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Départ vers les remparts  Empty
Lun 12 Aoû 2019 - 17:34
Anzu cligne des yeux en voyant Sora arriver vers Sazuka, les roulant par la suite en voyant visiblement cet homme devenir le comique du groupe, à des années lumières d'Anzu en quelque sorte. Enfin, elle dit ça, mais elle aussi a déjà câliner l'Uzumaki, et contrairement à lui, elle n'a pas été porté puis posé dans un coin, mais bon, elle ne l'a pas appelé "Mamie", surtout que Sazuka n'est pas si vieille que ça ... si ? Dans ce cas, elle a dû râté quelque chose, elle semblait pourtant entre la vingtaine et la trentaine ... certainement une utilisation intensive du Iroujutsu, mais n'y connaissant rien en la matière, elle préfère éviter de dire des bêtises ou d'émettre des hypothèses fausses, de toute manière, ce Sora n'a aucuns moyens de savoir que Sazuka est vieille ... ou alors il cache bien son jeu. Ça va faire une autre personne à surveiller du coup, n'est-ce pas ? Elle soupire, décidément, elle en a des choses à découvrir sur les nouvelles têtes qu'elle ne voit pas, y compris pourquoi Kanna semble être vu comme une très haut gradée, alors qu'elle n'en a pas entendu parler avant.

Enfin, la Sendaï entend que Sazuka ait finalement décidé de créé une unité spéciale qui est composé des kumojins présents ici, des kumojins qui auront pour but de libérer Kaminari et Kumo de l'empire d'Hi, décision qu'elle attendait depuis un moment. Elle se doutait qu'ils n'allaient pas resté les bras croisés alors que Kumo est annexé par l'empire du feu, ce serait étrange sinon. Enfin, elle leur annonce qu'il y aura peut-être des tâches difficiles à accomplir, mais cela ne l'effraie pas tant que ça, elle était déjà préparé à faire des tâches difficiles en venant en exploration à Hayashi, pour libérer son pays elle se préparera encore plus. Ainsi, ce sera le Fukkatsu leur organisation, "Renaissance", la promesse du retour de Kumo est déjà présente dans le nom de leur unités spéciales.

Si la seule contrainte qu'elle semble peu apprécié soit d'obéir sans détour à cette Kanna qu'elle ne connaît absolument pas, elle n'a rien à dire de plus. De toute manière, la décision d'Anzu a déjà été fait depuis qu'elle a annoncé qu'une organisation prônant à la libération de Kumo va être créé. Elle s'avance donc de Sazuka, retirant son bandeau qu'elle portait sur son bras gauche, puis le lui donne.

- Je t'ai toujours suivi Sazuka, peu importe ce que tu fais, je ne vois pas pourquoi je cesserais de le faire maintenant.

Même lors de leur affrontement contre Ukyo elle l'a suivi, et même lorsqu'elle s'est retrouvé face à l'être le plus dangereux du Yuukan elle a été à ses côtés, ayant même laissé à sa senseï le temps de poser des questions à l'homme au chapeau, même si cela a permit à celui-ci d'invoquer le dieu des éléments. Elle retourne donc auprès d'Umeka pour prendre une cape, puis déjà la mettre sur ses épaules.

_________________

Départ vers les remparts  1550637601-anzu Merci à mouton pour la signa o/

Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine http://www.ascentofshinobi.com/u784

Départ vers les remparts  Empty
Mer 14 Aoû 2019 - 19:10



Le regard suspicieux porté sur Sora, tu fus contente lorsque l'Uzumaki le "rekta". La brune avait changé depuis votre séjour à Shikkotsu, et depuis que vous aviez appris pour Kumo et la Raikage. Mais, voir que certaines choses restaient comme elles étaient, avait un côté réconfortant. Rapidement elle enchaîna, et expliqua son point de vue.

Tu observais les autres, surtout ceux à qui vous alliez devoir obéir, la nouvelle hierarchie. Tu te demandas un instant si ça faisait pas beaucoup pour le peu que vous étiez mais... Y avait peut être une autre idée derrière tout ça et vous n'aviez de porté à votre connaissance que l'utile et l'important pour l'heure.

Toi tu portais déjà ce qui devenait le symbole du "Fukkatsu". Sans savoir que ce qu'allait devenir ce simple bout de tissu. Mais comme tu lui avais dit dans la forêt des limaces; tu l'aiderais et l'accompagnerais jusqu'au bout, jusqu'à ce vous ayez récupéré votre village, jusqu'à ce que vous puissiez vivre en paix. Elle pouvait compter sur toi, tu étais toujours de son côté, depuis le début. Et obéir... 'fin t'étais une kunoichi, une militaire de la foudre! Ton métier c'était d'obéir!

Alors tu allais répondre, juste pour la forme et juste après Anzu.

« J'accepte! Et on apprendra à ces enflures ce que c'est Kumo! »

Le tas de capes dans les mains, tu attendais avec nervosité que les autres acquiescent et se joignent à vous! S'ils étaient ici, ce qu'ils avaient déjà dans l'idée d'agir, sinon à quoi bon ? Tu scrutas les trois "supérieurs"; puis ceux qui n'allaient pas tarder à s'exprimer; oué t'étais vachement impatiente!




_________________
Départ vers les remparts  Aznu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3605-senshi-umeka#27783

Départ vers les remparts  Empty
Sam 17 Aoû 2019 - 18:36

Départ vers les remparts.


Beaucoup trop d’informations. Beaucoup, beaucoup trop d’informations. Reprenons depuis le début. D’abord, Sazuka est sortie de nulle part accompagnée de son père et d’Umeka. Umeka, la « belle-fille », donc la copine de Sazuka ? Ensuite, le médecin n’est pas une Ikeda, mais une Uzumaki. Bon, d’accord. Kanna dodeline doucement de la tête. Après tout, pourquoi pas ? Qu’y a-t-il à dire, finalement ? Ça n’a pas plus d’importance que ça, finalement. Tant que la médecin est heureuse dans sa position et que rien ne l’empêche d’avoir la hargne, l’hybride n’a pas à commenter. Elle observe, silencieuse. Le ballet continue, jusqu’à s’ouvrir sur quelque chose de supplémentaire. Les capes, Fukkatsu. Les informations se superposent, s’emmêlent, deviennent un fouillis considérable.

Le cerveau de Kanna reprend du service quand Sora, brusquement, saute à pleine vitesse vers Sazuka. Un sourire amusé étire ses lèvres. Le pauvre brun n’a aucune idée de ce qui l’attend, apparemment. La femme médecin est honorable, respectable et on aurait bien envie de lui faire des câlins, c’est vrai. C’est totalement compréhensible. Mais … Mais non. Il ne faut pas faire de câlins à Sazuka, jamais. Parce que ça finit toujours un peu bizarrement. Et ça ne rate pas. Sora se fait rabrouer comme un enfant. La conversation précédente est interrompue par tous les autres, qui sont curieux de savoir ce qui se passe ici.

Fukkatsu, Fukkatsu. Veut-elle réellement être une figure de proue de cette organisation ? A-t-elle les épaules pour ça ? Kanna reste silencieuse, observe tout ce qui se joue autour d’elle. Toutes ces silhouettes qui s’agitent, qui échangent, qui mettent des mots sur les idées, qui rendent tout ce qui se passe réel. La métamorphe se mord doucement la lèvre. Fukkatsu, Fukkatsu. Peut-elle assumer cette position ?

Après un long moment de réflexion, Kanna décide de se mêler à la foule, de se bouger. D’exister. Elle s’approche de Sazuka et se saisit d’une cape. Ses prunelles azurées se mêlent aux yeux de leur cheffe actuelle. Un sourire étire ses lèvres. Plus sadique, moins adorable. Plus rebelle.

« Je vous suis. Je retourrrnerrrai à Kaze quand le moment serrra venu. Pour l’heurrre, nous avons du trrravail. »

De ses petites mains graciles, la polymorphe se passe la cape autour des épaules. C’est ça, leur nouvelle vie. Leur regard vers le futur. Un petit bout de tissu sur leurs peaux, qui symbolise tout. Qui explique leur appartenance à cette nouvelle unité qui fera tomber le nouveau Kumo. Pas pour rétablir l’ancien, non, il est hors de question de réitérer les erreurs passées. Non. Le Fukkatsu est une renaissance. Un retour à quelque chose de plus beau. D’invincible.

Elle se tourne vers Sora, qu’elle approche paisiblement, avant de poser une main sur son épaule.

« On retrrrouverrra notrrre Kumo. Je te le prrromets. »

Son Sora. Sa petite perle à elle, rien qu’à elle. Pour qui Kanna décrocherait la lune.


_________________

Kitten Kanna:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6497-saiseiki-kanna-des-petites-pattes-pour-une-grande-bagarre http://www.ascentofshinobi.com/t6515-kanna-carnet-de-bord

Départ vers les remparts  Empty
Sam 17 Aoû 2019 - 19:49

Soupirant calmement, Raizen se retrouvait face à un ultimatum. Prendre ou ne pas prendre la cape. Même s’il n’était pas un grand fanatique du fait de devoir changer son accoutrement, pour le symbolisme du moment, il était fort possible qu’il doive faire une exception. Le tout ne le dérangeait pas plus que cela. Simplement, c’était un point d’inflexion entre le désir de sauver Kumo & la possibilité d’être libre à jamais.

Comme si ce n’était pas suffisant, Sazuka venait de partir dans un discours motivant, mais qui venait un tantinet le surprendre. Elle n’était généralement pas la personne la plus à même à prendre la parole. Pourtant, elle prenait la totalité de son rôle de meneuse à cœur dans les circonstances actuelles. Souriant, le Meikyû ne put s’empêcher d’afficher un certain signe de joie au regard de ce moment assez important. Le moment était si particulier qu’il en avait même oublié les responsabilités importantes qui en découleraient dès qu’il prendrait la cape.

-Si tu le permets....

Raizen posa soudainement sa main sur son bras droit avant de venir sceller l’objet qui identifiait son appartenance au village. Sous forme de brassard, le tout disparut presque aussitôt, sceller dans un sceau caché autour d’un autre sceau. Ayant récemment développé ce genre de techniques, Raizen s’était entrainé à effectuer des micro-sceaux. Étant beaucoup plus compact et ergonomique, entre ses tatouages et ses autres sceaux, le tout lui évitait d’être couvert de nombreuses marques trop encombrantes. Contre-intuitif pour quelqu’un qui parlait énormément, c’était comme s’il venait de simplifier un paragraphe, en une seule phrase.

-Pour un Nouveau Kumo...

S’accroupissant pour prendre une des capes, le Meikyû la déposa confortablement sur ses épaules. Contrastant ainsi avec la longue veste sombre qu’il portait souvent, on pouvait clairement voir que le vert lui allait drôlement bien. Évidemment, il allait trouver un moyen de rafistoler le tout pour que cette cape s’intègre adéquatement à son manteau. Toutefois, le fond de ses paroles était surtout concentré sur sa dernière phrase. Être devant le fait accompli était une chose, mais Raizen avait plus ou moins établi ses conditions. Après tout, il était vrai qu’ils avaient été conquis. Toutefois, Kumo avait plus ou moins causé la première erreur. Bien que la situation était plus complexe, il voulait à tout prix éviter de remettre les pieds sur un chemin aussi ridicule que celui sur lequel les avait amenés l’ancienne Raikage.

Baladant ainsi ses iris pour venir affronter Sazuka du regard, il se demandait quelle voie elle allait prendre. Après tout, elle semblait en tout point marcher sur une corde plus ou moins abrupte. Après avoir perdu une personne importante, en se retrouvant aussitôt dans une situation importante, il était aisé de s’y noyer au point de découvrir des facettes uniques de soi. Or, elles pouvaient être toutes aussi sombres que positives. Dans tous les cas, s’ils reprenaient Kumo, ce n’était pas pour réinstaurer ce que Reiko avait conçu, mais bien pour le changer. Par moment, il était mieux de tout détruire pour mieux reconstruire.

Shambles : L’art de la reconstruction par la déconstruction - La Renaissance

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction http://www.ascentofshinobi.com/u578

Départ vers les remparts  Empty
Mar 20 Aoû 2019 - 3:02
DÉPART VERS LES REMPARTS
« Okiiii » dit-il en se faisant repoussé, un énorme sourire coller à son visage de gamin.

Sora se laissait apporter jusqu’au côté de sa magnifique Kanna. Il ne se sentait pas particulièrement affecter par ce rejet, même si tout le groupe avait pu y assister. Ses prunelles ne captèrent pas les réactions de la violette et de la blonde, à son grand bonheur. Confronter un autre membre serait déjà problématique. Pour lui, ça signifiait qu’il devrait tenter plus fort la prochaine fois. Cette Sazuka allait recevoir tout son amour, amical bien sûr !

Les bras croisés, toute son attention était fixé sur les paroles de l’aînée. À vrai dire, le Tadao ne s’attendait pas à un tel enjeu, bien que ce soit tout à fait logique. Les capes semblèrent alléchantes, mais bien que cela puisse étonner tout le monde, Sora ne sauta pas sur l’occasion, pas avant de réfléchir. Plusieurs semblaient déjà souhaiter se joindre à la team Kumo, c’était bien, mais lui, souhaitait-il risquer sa vie ? C’était une question très bête et sans sens puisque, le kazejin savait à tout prix qu’il donnerait son âme pour le rétablissement du village caché des nuages. Sa famille se trouvait devant ses yeux, sauf pour certains visages, mais ça viendrait avec le temps. Par contre, un second élément l’aidait à le convaincre : Kanna. Bien qu’elle sache se défendre, il préférait rester dans son ombre tel un chevalier. Simple comme tout, mais quelques minutes suffirent pour lui insérer dans la tête l’idée d’être un shinobi du Fukkatsu. Puis, avec espoir et force, Sora était convaincu qu’ils pourraient reprendre ce qu’ils leur appartenaient. Kumo n’est pas à l’Empire. Kumo est au Fukkatsu.

Doucement, le shinobi s’avança à nouveau vers Sazuka et s’inclina légèrement en apportant sa main à la cape.

« Je promets de faire tout mon possible pour reprendre Kumo à vos côtés, et ce, même jusqu’à perdre ma vie. Merci. »

Sora se releva aussitôt la tête et entoura le vêtement autour de ses épaules. Le rouge lui allait beaucoup mieux, mais ce n’était qu’un détail. Ceci marquait un nouveau chapitre. Pour lui et pour tous les autres shinobis présent. Après s’être admiré, le brun sentit une main sur son épaule. Son hybride préféré tentait de le rassurer. Sans aucune honte, il l’enlaça dans ses bras en souriant.

« T’inquiètes pas, je te fais confiance ! Je nous fais confiance ! » dit-il en ricanant.

Ce n’était pas si mal de se lancer dans une aventure avec eux.
(c) AMIANTE


_________________
Départ vers les remparts  Signa_Sora
(Merci Aimi <3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6568-tadao-sora#54976 http://www.ascentofshinobi.com/t6722-carnet-de-route-tadao-sora#55998 http://www.ascentofshinobi.com/u1002

Départ vers les remparts

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Hayashi no Kuni, Pays du Bois
Sauter vers: