Soutenez le forum !
1234
Partagez

[B/Libre/Iwa] La sombre Inunaki

Ashikaga Gabushi
Ashikaga GabushiEn ligne

[B/Libre/Iwa] La sombre Inunaki Empty
Sam 20 Juil 2019 - 17:21
Spoiler:
 

La réponse du village au paysan apeuré fut rapide, quelques heures à peine après qu'il eut expliqué la situation à la vigie postée au croc rocheux que l'ordre de mission était déjà dans les mains de l'Ashikaga. Un camarade d'Iwa avait été chargé de lui apporter en main propre vu qu'elle était dans l'enceinte même de l'académie Hashira à s'entraîner. La lecture rapide de l'ordre de mission faisait froid dans le dos, c'était une de ces missions qui annonçait des moments critiques et ce n'était pas la première pour l'archère. Elle allait être accompagnée par une de ses proches connaissances, quelqu'un que Gabushi tenait en haute estime et avait toute sa confiance. La Nagamasa devait avoir reçu elle aussi la missive rapidement ou bientôt, il fallait se préparer à rejoindre le point de rendez-vous pour commencer la route vers Inunaki.

Elle continuait à étudier la missive pendant qu'elle réunissait ses nombreuses affaires, les objectifs à faire étaient limpides, mais quelque chose perturbait la fille du vent. Il était question de revenir à Inunaki avec la personne qui était venu quérir de l'aide à Iwa malgré le fait qu'il semble complètement terrorisé. C'était une bonne chose d'avoir avec le groupe d'Iwajin quelqu'un qui connaît déjà le terrain et la situation sur place, mais le fait qu'il n'était pas capable de donner des détails à propos de la mission aux instances supérieures était intriguant. Devoir faire la nourrice de quelqu'un en panique pendant une mission périlleuse allait être délicat.
Gabushi allait vite pouvoir jauger la situation. Une fois ses affaires en ordre et ses armes attachées soigneusement à son armure, elle se dirigea vers le départ de toute mission à l'extérieur du village, les fameux crocs rocheux. Pas de petite Nagamasa en vue pour le moment, mais l'individu agité au milieu de la porte, entouré de shinobi de la roche, ne fit point douter l'Ashikaga du lieu de rendez-vous.


- Mais laissez moi donc tranquille ! Puisque j'vous dis que j'veux rester ! Vous pouvez pas m'forcer à y retourner, c'est n'importe quoi !

L'homme qui avait la trentaine avec une barbe hirsute agitait les bras pour empêcher les shinobi de l'agripper. Shinobi qui semblait partagé entre le fait de ne pas vouloir lui faire de mal et le fait qu'il fait parti d'une mission qui va bientôt démarrer, importante pour l'avenir du village d'où le barbu était originaire.
L'Ashikaga se glissa rapidement devant les autres camarades Iwajins pour devenir la principale interlocutrice, décidée à raisonné la personne pour la suite des événements.


- Je suis Ashikaga Gabushi, chunin du village d'Iwa. Je vais faire partie de la mission pour Inunaki. Je comprends votre réticence, mais il nous faut moi et ma camarade un guide, quelqu'un qui nous aide dans cette tâche. Je vous demande humblement de nous aider à sauver votre village. Dit-elle en s'inclinant respectueusement vers le barbu qui s'était mit à l'écouter avec un air septique.

Mais il avait le temps à présent de peser le pour et le contre, de réfléchir à la demande de la chunin. Il observa rapidement les autres Iwajins qui s'était reculé pour regarder la scène, avant de soupirer et de répondre.

- Ouais, vous avez intérêt à me protéger alors. J'suis pas un guerrier moi hein. Si l'fait que j'revienne avec vous donne plus de chance au village, j'veux bien donner d'ma personne. Enfin, c'est une façon de parler. Moi c'est Iko.
- On vous protégera Iko-san et on va protéger Inunaki. Dit-elle d'un ton assuré en pausant la main sur la garde de son arme en position d'attente, regardant le sentier à l'intérieur du village.

Il ne manquait plus que sa camarade samourai pour débuter la route et se diriger vers l'endroit étrange qu'était le village d'Inunaki.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3923-terminee-chosokabe-gabushi
Nagamasa Hisa
Nagamasa HisaEn ligne

[B/Libre/Iwa] La sombre Inunaki Empty
Mer 31 Juil 2019 - 10:25
Au sommet de l'un des plus hauts sommets présents autour du village, je m'entrainais en présence de Miyuki. Assises en seiza sur la roche sous la chaleur éprouvante du Soleil estival, nous pratiquions un exercice de concentration destiné à forger notre endurance et notre calme en situation désagréable. C’était un entraînement peu commun, mais je ne pouvais me contenter de taper sur ma cousine chaque jour pour lui inculquer tout ce dont elle avait besoin. Son jeune âge ne lui avait pas encore fourni un corps apte à éprouver un quotidien de combats.

Si le lieu était idéal pour cet exercice, il l’était beaucoup moins pour être trouvé rapidement. Lorsque le messager chargé de me remettre mon ordre de mission arriva enfin, il était complètement essoufflé. Conscient de son retard, même s’il était impossible de le lui reprocher, il se dépêcha de me tendre le document avant de s’éclipser. Je n’eus qu’à lire les premières lignes pour comprendre que ce n’était pas une affaire qui pouvait attendre. J’invoquai alors Yuusuo et intima Miyuki de monter sur son dos. Il nous conduisit alors sans plus tarder en direction des portes du village.

Arrivés, nous n’eûmes pas à cherché mon équipière bien longtemps tant l’attroupement qui s’était formé autour d’elle se faisait remarquer. Yuusuo se posa alors au milieu de la place, à quelques mètres seulement de Gabushi, non sans effrayés quelques passant surpris. Après avoir salué succinctement ma cousine pour la congédier, je descendis du dos du rapace pour m’approcher de mon équipière et de l’homme qu’elle accompagnait. Je m’inclinai alors respectueux pour chacun d’eux.

— Nagamasa Hisa, chuunin, je m’excuse profondément pour mon retard. Je vous remercie de nous aider.

Je pus remarquer une pointe d’hésitation sur le visage du civil face à mon arrivée. Je me retournai alors succinctement, faisant signe à mon mentor de se rapprocher.

— Je suis Yuusuo, du clan Kyuushuu. Je vais m’occuper de nous transporter à destination grâce à vos indications, avez-vous déjà eu l’occasion de voler des les cieux ?

Si la proximité d’une créature de cet acabit ne semblait vraiment pas rassurer l’individu, son visage s'illumina lorsqu’il réalisa la proposition qui venait de lui être faite.

— Comme j’disais à votre collègue, moi c’est Iko. Vous auriez dû commencer par me dire qu’on allait monter sur un faucon.

Je lançai alors un regard interrogateur à Gabushi, si elle n’était plus ma supérieure hiérarchique, ce n’était pas très correct de ma part de prendre ce genre de décision toute seule.

_________________
[B/Libre/Iwa] La sombre Inunaki 1535023072-ezgif-com-add-text
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3775-nagamasa-hisa http://www.ascentofshinobi.com/t4475-carnet-de-nagamasa-hisa
Ashikaga Gabushi
Ashikaga GabushiEn ligne

[B/Libre/Iwa] La sombre Inunaki Empty
Sam 31 Aoû 2019 - 10:47
La chunin essayait d'être rassurante envers le guide qui ne semblait qu'être à moitié convaincu du bon déroulement de la mission. Ils avaient fini par trouver un terrain d'entente quand le majestueux Yuusuo se posa proche de l'attroupement de shinobi d'Iwa. Le grand volatile était impressionnant et retint l'attention du dénommé Iko qui n'avait probablement jamais vu d'animaux shinobi jusqu'à maintenant. Cela signifiait que sa camarade était à présent prête pour la route qui allait être plus simple grâce à la présence du faucon. Malgré les grandes distances déjà parcourues sur son dos pendant leurs différentes missions ensemble, Gabushi avait tendance à oublier que la Nagamasa possédait cet atout incroyable dans sa manche et n'avait pas pensé à l'opportunité de la voie des airs jusqu'à l'atterrissage d'Hisa.
Les présentations faites, Iko fit remarquer qu'il aurait été plus facile à convaincre en mentionnant le fait qu'ils allaient utiliser ce moyen de transport. Ce à quoi répondit simplement l'Ashikaga.


- J'ai préféré vous convaincre du bien-fondé de notre coopération, le transport spécial que nous offre Yuusuo-sama est un confort bienvenu qui nous permettra d'agir vite sur Inunaki.
- Ouais ouais, arrêtons de parler pour rien dire et allons-y. Dit-il en fronçant les sourcils vers l'archère.

Gabushi ne fit pas attention à la remarque pour se retourner vers sa camarade et Yuusuo, s'inclinant respectueusement devant les deux avant de faire les salutations d'usage.

- Hisa-sama, Yuusuo-sama. Ravie de faire cette mission avec vous. Dépêchons-nous de partir, il semblerait que la situation soit plutôt urgente et votre aide sera encore une fois cruciale pour son accomplissement.

Si la samourai au faucon n'avait pas été de la partie, c'était une longue marche jusqu'au village qui pouvait aggraver la situation sur place avant l'arrivée des secours. L'Ashikaga n'avait rien pour accèlérer ce genre de voyage malheureusement.

- Ne perdons pas de temps, allons-y. Dit-elle en jetant un regard par-dessus son épaule pour encourager Iko à s'approcher de Yuusuo.
Ce qu'il fit rapidement, apparemment bien plus décidé que tout à l'heure à revenir au village d'Inunaki. Suivant les instructions de Yuusuo pour prendre place sur son dos, il était prêt pour le voyage et fut suivi rapidement par l'Ashikaga qui connaissait déjà beaucoup mieux la marche à suivre de par le temps qu'elle avait passé sur le dos du grand oiseau.


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3923-terminee-chosokabe-gabushi
Nagamasa Hisa
Nagamasa HisaEn ligne

[B/Libre/Iwa] La sombre Inunaki Empty
Jeu 19 Sep 2019 - 9:37
Gabushi accepta naturellement la proposition de Yuusuo avant de nous saluer correctement. Je m’inclinai alors à l’unisson avec le faucon vers la jeune femme pour la saluer. Tout le groupe ne tarda pas ensuite à s’installer sur le dos du rapace qui s'envola sans plus tarder. Si j’étais heureuse d’être accompagnée de ma coéquipière et que le civil semblait désormais enclin à nous aider, l'urgence de notre mission ne nous laissait guère de temps. Si pour des raisons qui m'échappaient totalement, la nécromancie n’était pas interdite au sein du pays de la Terre, si ses utilisateurs s’en prenaient à d'autres, cela nécessitait notre intervention. Mon avis personnel était bien plus tranché sur la question, ceux qui perturbaient le repos éternel d’autrui ne méritaient ni pitié ni mort honorable. Aucune circonstances ne pouvaient excuser une telle pratique et seul la justice absolue de l’acier leur convenait.

Si toutes les informations étaient bonnes à prendre et que notre guide semblait dans un bon état, je ne cherchai pas à l’interroger. D’une part, je me savais ne pas avoir le tact nécessaire pour cela et d’autre part, malgré les apparences, il était probablement toujours traumatisé par ce qu’il avait vécu. Je ne souhaitais pas provoquer chez lui une crise de panique alors que nous volions à plusieurs centaines de mètres du sol et qu’il devait toujours nous guider jusqu’à destination.

Heureusement pour l’urgence de la situation, si le village était à deux heures d’iwa avec des moyens de transport conventionnels, la vitesse de vol de Yuusuo nous permit d’apercevoir Inanuki bien plus rapidement. Ce dernier s’en approcha aussitôt que notre guide nous confirma qu’il s’agissait bien du bon village. Malgré la sécurité apportée par notre altitude de vol, l’homme semblait tout de même avoir une inquiétude grandissante au fil de notre approche.

— J’ai repéré du mouvement à travers plusieurs fenêtres, mais les rues sont désertes. Le centre du village abrite de nombreux stands abandonnés, on dirait un marché qui aurait été interrompu subitement. Il y a une cabine de chasseur visiblement vide dans le bois à quelques kilomètres au sud, je vais vous déposer là bas.

Si la vue de Yuusuo se révélait une nouvelle fois d’une aide précieuse, ses mots eurent un impact imprévu sur Iko. Se repliant sur lui-même en plongeant sa tête entre ses mains, il se mit à marmonner de manière inintelligible jusqu’à l’atterrissage. Il devait avoir vécu une expérience traumatisante en ces lieux, me faisant m’interroger sur le bien fondé de sa présence à nos côtés. Si ce n’était pas mon domaine de prédilection, on m’avait enseigné les bases des procédure d’enquête à l’académie et je préférais largement avancer vers le village sans savoir à quoi m’attendre plutôt que de devoir y protéger un individu instable. J’aidai alors ce dernier à descendre du dos de Yuusuo avant de l’accompagner pour qu’il s’installât dans un coin confortable.

— Vous allez rester ici avec Yuusuo jusqu’à ce qu’on ait terminé. Vous pouvez être tranquille, il ne laissera jamais rien vous arriver.
— Si quelqu’un s’approche d’ici, je le verrais venir de loin et nous aurons le temps de partir avant d’être en danger.

Je jettai alors un regard approbateur à Yuusuo, sachant que le rôle que je lui avais assigné n’était pas à son goût, le voir le prendre à cœur malgré tout me faisait plaisir. Je me tournai alors vers Gabushi en voyant que notre guide se laissait faire sans réagir, il était temps de rejoindre le village, mais elle pouvait encore chercher à l’interroger si elle le désirait.

_________________
[B/Libre/Iwa] La sombre Inunaki 1535023072-ezgif-com-add-text
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3775-nagamasa-hisa http://www.ascentofshinobi.com/t4475-carnet-de-nagamasa-hisa
Ashikaga Gabushi
Ashikaga GabushiEn ligne

[B/Libre/Iwa] La sombre Inunaki Empty
Dim 29 Sep 2019 - 9:30
Le voyage fut rapide dans les terres de Tsuchi comme on pouvait l'attendre avec l'aide de Yuusuo qui était toujours agréable et acceptée. Gabushi discutait avec le passager inhabituelle pour apprendre à le connaître pendant le voyage et instaurer une certaine confiance. Évitant pour le moment le sujet des morts d'Inunaki qu'elle avait compris compliqué. C'était un simple artisan qui travaillait le bois dans le village, vivant seul et simplement. L'archère exploita le fait que comme elle, c'était un passionné de son art, même si le sien était sensiblement différent, pour créer une atmosphère un peu plus détendu et permettant au jovial barbu de parler de sa passion avec un enthousiasme nouveau. Elle, qui n'était pas très douée pour la discussion, l'était pour écouter et le naturel bon vivant du bonhomme, même à une centaine de mètres du sol, répondait à l'invitation de partage sans se forcer.

Sans s'en rendre compte, ils étaient déjà arrivés à destination et la voix du majestueux faucon fit taire les deux à l'arrière pour laisser place à la concentration. Le village n'était pas inhabité d'après la vue perçante de Yuusuo, mais les rues étaient vides. Tout était étrange pour Gabushi qui ne saisissait pas réellement ce qu'elle allait affronter dans la bourgade du pays de la terre. Ce n'était pas la première fois d'après l'ordre de mission, ils auraient pu être un peu plus précis là-dessus en fournissant les rapports des précédentes mission ou quelque chose comme ça. Le faucon décida d'un endroit où les déposer, un peu à l'écart du village même, avant de s'exécuter d'un dernier coup d'aile.

Le plan était pour le moment plutôt simple même si les complications pouvaient déjà se deviner pour les deux samourais. Iko allait rester avec Yuusuo à l'écart, mais Gabushi avait tout de même quelques questions à lui poser sur le village maintenant qu'ils étaient là. Bien sûr, les deux chunins étaient sûres d'elles quant à leurs capacités de combat, même avec de la surprise. Mais l'Ashikaga était prudente.

- Pouvez-vous me dire à quoi doit-on s'attendre, Iko ? Je sais que le souvenir de votre départ est douloureux, mais mieux on est préparé et plus vite nous remettrons de l'ordre dans votre village. Dit-elle avec un regard comme pour le jauger.
Le barbu laissa échapper un soupir de lassitude avant de se gratter l'arrière de la tête, visiblement en train de réfléchir.

- Ben, m'semble que toute cette histoire à débuter au petit temple qu'est sur la place du marché là. J'étais dans mon atelier alors j'ai rien vu, mais le mouvement de foule venait de là. Une bande de types faisait un discours et les... Choses commençaient à...
- Je vous remercie infiniment Iko, attendez-nous ici avec Yuusuo comme le disait Hisa-sama. Nous reviendrons pour vous annoncer la pacification du village. Dit Gabushi d'un ton assuré quand elle sentit qu'il commençait à perdre le fil. Elle ne voulait pas trop le brusquer pour l'attente avec le grand faucon et si le fait qu'elle essaie de le rassurer depuis le début de l'opération avait donné cette petite indication comme récompense, c'était déjà ça.

L'archère se tourna vers le village en regardant la princesse Nagamasa du coin de l'œil, un petit sourire amical sur le visage avant de marcher prudemment vers le village plus loin.


- Une idée de ce qu'on va trouver là-bas ? Une préférence sur l'action à mener ? L'idée de débarquer pour demander comment ça va me semble légèrement saugrenue, mais je ne vois pas mieux. On a probablement la première piste grâce à Iko, mais ça s'est passé il y a plusieurs heures maintenant et les choses ont probablement empirées.

Les bois eux-mêmes donnaient l'impression de se refermer lentement autour du duo Iwajin, une légère brume s'élevant alors que le temps ne s'y prêtait pas vraiment. L'atmosphère se voulait progressivement oppressante à mesure qu'elles avançaient vers l'objectif de la mission, forçant les yeux de l'archère à rester sur ses gardes et sa main en attente sur le manche de son arme toujours rengainée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3923-terminee-chosokabe-gabushi
Nagamasa Hisa
Nagamasa HisaEn ligne

[B/Libre/Iwa] La sombre Inunaki Empty
Mar 22 Oct 2019 - 10:01
— Nous n’avons pas vraiment d’options supplémentaires que de nous rendre au village et de constater par nous-mêmes ce qu’il en est. Si la situation est aussi grave qu’Iko nous laisse penser, je doute que nous ayons du mal à le constater de nous mêmes.

La situation n’avait rien d’idéale. Même si nous avions essayé de mettre le témoin en confiance, il ne semblait pas encore prêt à ressasser ce qu’il avait vécu en ces lieux. J’invoquai alors Tetsuki à nos côtés. Si le petit fauconneau n’était pas très compétent pour le combat, il pouvait nous être très utile malgré tout. Le recueillant dans le creux de ma main, je lui caressai le haut de sa tête avant de lui expliquer sa mission et de le laisser s’envoler en direction du village.

— Au moins nous aurons ainsi une autre paire d’yeux qui ne soulèvera pas de soupçons.

Nous prîmes alors la route vers notre objectif. Un silence de mort régnait sur Inunaki et comme nous l’avait décrit Yuusuo, les rues étaient désertes. Seuls quelques oiseaux, au milieu desquels s’était mêlé Tetsuki, donnaient à ce village un semblant d’activité. Je m’approchai directement de la première habitation sur notre trajet, invitant ma coéquipière à me suivre. Si ma démarche ne dénotait aucune hésitation, je n’étais aucunement rassurée quant à la situation. Je me dirigeai tout d’abord vers une des fenêtres de la bâtisse pour jeter un œil à l’intérieur. N’apercevant que des silhouettes à travers le rideau qui la couvrait, je frappai à la porte avant de l’ouvrir quelques secondes plus tard en l’absence de réponse.

Un jeune couple me fit alors face, s’approchant de moi rapidement sans prononcer le moindre mot. J’allais me présenter, malgré leur comportement étrange, lorsque je sentis l’odeur pestilentielle qu’ils dégageaient. Laissant couler derrière eux une traînée de sang, ils étaient clairement dans un état déplorable. Si c’était la première fois qu’il m’était donné l’occasion d’observer un tel phénomène, je n’eus pas de mal à comprendre de quoi il s’agissait. Sans y réfléchir, je refermai la porte avant d’en bloquer la poignée avec la garde de mon sabre. Je me tournai aussitôt vers Gabushi.

— J’ai bien vu la même chose que vous ? Même si nous nous attendions à de la nécromancie, je ne vois pas ce que ces deux-là faisaient ici.

Un bruit de bois sourd ponctua la fin de ma phrase. Un second le suivît de près, les deux morts semblaient vouloir passer la porte. Si la Faucheuse les avait déjà cueillis, je préférai ne pas avoir à désacraliser leurs corps encore plus. Je restai donc collée à la porte, bloquant leur sortie pendant de longues secondes jusqu’à leur reddition.

— Il serait improbable d’être tombées sur un cas isolé du premier coup. Je pense que nous trouverons des cas similaires en continuant à chercher.

Sans oser le dire à voix haute, la pensée que la même tragédie s’était imposée à tous les habitants pesait dans mon esprit.

_________________
[B/Libre/Iwa] La sombre Inunaki 1535023072-ezgif-com-add-text
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3775-nagamasa-hisa http://www.ascentofshinobi.com/t4475-carnet-de-nagamasa-hisa
Ashikaga Gabushi
Ashikaga GabushiEn ligne

[B/Libre/Iwa] La sombre Inunaki Empty
Mar 12 Nov 2019 - 9:56
L'atmosphère qui régnait dans la ville ne disait rien de bon à l'archère qui semblait de plus en plus tendue avec le temps passé dans le village silencieux. Hisa avait invoqué un autre membre de son pacte des faucons qui servait de vigie discrète, qui pouvait rassurer le duo pendant leur progression dans le village. Mais ce n'était pas suffisant pour inhiber la brume oppressante dans laquelle le village était baigné à présent pour l'Ashikaga.

La Nagamasa se dirigea vers la première demeure sur leur chemin. En quête de réponse, elles avaient décidé de tenter la première occasion pour juger de ce qu'il se passait dans le village, opportunistes et prudentes vu qu'elle n'était pas dans un endroit central d'Inunaki où les choses pouvaient peut-être dégénérer. L'archère suivait silencieusement sa camarade, toujours sur le qui-vive, ses yeux balayaient l'environnement intriguant et probablement hostile pendant qu'Hisa ouvrait la porte d'entrée de la maison.

Un bruit de raclement lent lui fit tourner le regard vers l'intérieur pour observer la scène, Hisa sur le point de se présenta se retint devant l'odeur que Gabushi pouvait sentir à son tour, les deux formes humaines qui ne semblait plus vraiment l'être laissait une trainée rouge derrière eux. Un profond sentiment de dégoût envahissait l'archère qui malgré ses soupçons ne pouvait pas vraiment se préparer à une chose aussi abjecte devant ses yeux.
La tetsujin sortit rapidement pour fermer simplement la porte, avant de demander si l'archère avait bien vu la même chose.


- J'ai vu deux personnes qui ne devaient normalement plus bouger. Donc c'est véridique, il y a bien de la nécromancie à l'œuvre. Je partage votre interrogation, la présence de ces deux personnes ici est étrange.

Étrange du fait que la nécromancie demandait des corps pour faire des techniques avant qu'ils retombent inertes. Elle l'avait déjà vu à l'oeuvre avec dégout à l'époque, c'était Shin et ses corbeaux à la prison de Wasure, sa première rencontre avec l'art infame. Pourquoi étaient-ils là, debout à frapper à la porte ? Sans aucun but ? Elle ne pouvait le dire pour le moment ni comment d'ailleurs.
Un bruit sourd frappa à la porte que retenait la jeune samourai, puis un autre. Ils cherchaient visiblement les vivants, sinon ils ne se seraient pas occupés du duo Iwajin à l'entrée de leur maison.
Les bruits cessèrent au bout d'un moment, laissant Hisa libre de ses mouvements pour continuer la recherche de réponse dans le village qui ne faisait que confirmer l'atmosphère inquiétante.


- Continuons à chercher, si les habitants sont tous dans cet état, il doit bien y avoir quelque chose ou quelqu'un responsable. Ou du moins, un indice sur ce qu'il se passe.

Sa main se crispa légèrement sur la garde de sa lame, elle n'aimait pas l'idée que quelque chose provoquait un état perpétuel de nécromancie relevant les morts dans ce village, et l'idée d'y mourir pour finir comme les deux dans leur maison n'était pas plaisante.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3923-terminee-chosokabe-gabushi

[B/Libre/Iwa] La sombre Inunaki

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Tsuchi no Kuni, Pays de la Terre
Sauter vers: