Soutenez le forum !
1234
Partagez

[A/OFFICIELLE/KIRI] HISSER LES VOILES


[A/OFFICIELLE/KIRI] HISSER LES VOILES Empty
Sam 20 Juil 2019 - 19:31

Suite au retour du fameux chef du clan Hyosa, Hakyo de son prénom, la visite des terres de Yuki no Kuni était devenu une évidence. En effet, il avait parlé d’une terre de guerriers hors pairs qui pourraient être d’une grande aide à la brume, surtout en ces temps où la menace était omniprésente, et surtout imprévisible. Les ennemis étaient de plus en plus divers et de ce fait, il était important que la forteresse que devrait représenter Kiri soit inviolable, et fasse peur.

C’était donc sous la forme d’une mission officielle qu’elle se rendait dans les terres natives du clan Hyosa, les assimilateurs Hyoton, avec les anciens membres de l’équipe 10 : Aditya et Yasei Reikan. Au moins, c’était avec des personnes avec qui elle avait déjà une bonne synergie, et qu’elle connaissait bien. Même si à priori il ne devait pas être question de s’affronter sur place, personne n’était capable de prédire comment la rencontre se déroulerait. Et dans ce cas précis, il fallait donc prévoir potentiellement le pire.

C’était donc en cette matinée assez fraîche qu’elle se rendit au port Naragasa, avec un petit sac en cuir regroupant les affaires dont elle aurait besoin durant ce voyage, et habillée tout en blanc, comme à son habitude. Même si cette dernière avait changé après la résonance, les effets secondaires s’étaient lentement dissipés jusqu’à finalement disparaitre. L’équipe 10 était toujours aussi ponctuelle, et après s’être brièvement salués, le départ pu avoir lieu en temps et en heure. Tout se passait pour le moment pour le mieux.

Le navire Kirijin voguait alors sur les flots à la sortie de la baie du port Naragasa, et Kaya observait alors ses terres natales s’éloigner tandis qu’ils prenaient le cap des terres gelées de Yuki no Kuni. Quitter ces terres n’était pas vraiment quelque chose de commun, et ça lui faisait toujours un petit effet. Enfin, elle ne perdrait pas des heures à observer l’archipel sombrer sous l’horizon. Elle préféra se retourner pour se diriger vers le pont central, où elle espérait trouver Aditya et Reikan. Lorsqu’elle se trouva à leurs côtés, elle esquissa un petit sourire et leur demanda.

« Alors, j’espère que vous n’avez pas le mal de mer… »


Disait-elle car en sortant de la baie protégée de Kiri, la mer allait être bien plus agitée. Aucun problème pour la navigation, mais des personnes sensibles pourraient être touchées.
Son regard, toujours aussi glacial cependant, se porta sur les tenues des deux numéros 10.

« J’espère que vous avez prévu de quoi ne pas mourir de froid, ce serait dommage de mourir aussi bêtement. D’ailleurs, dans l’idéal, la mission est assez peu risquée. Mais nous allons tout de même vers l’inconnu, d’où le rang de la mission. »



_________________
[A/OFFICIELLE/KIRI] HISSER LES VOILES 1512773259-kaya-sign
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

[A/OFFICIELLE/KIRI] HISSER LES VOILES Empty
Lun 22 Juil 2019 - 16:28
Hisser les voiles

ft. équipe 10


Été 203, Mer Blanche, Yuki no Kuni.

Les pas d’Aditya résonnèrent sur les planches boisées qui tapissaient le pont de leur navire, son regard perdu dans l’immensité écumeuse qui se dévoilait à lui. Depuis quelques minuts, l’embarcation avait pris la mer en direction des terres glaciales du Pays des Neiges, un voyage qui avait été établi entre l’ancien Yondaime et le village de Kiri il a bien des lunes, celui-là même qui s’était emparé du pouvoir à la suite d’un coup d’état. Ses yeux se plissèrent en sentant la brise hivernale caresser ses joues rougies par le froid. Sur les conseils de la féline, il s’était paré de vêtements outrageusement chauds et d’une cape afin de résister au climat impitoyable de la Mer Blanche, qui ne cesserait de baisser au fur et à mesure de leur traversée. Quant aux quelques effets personnels qu’il avait apporté – leur ordre de mission et divers outils ninjas qui trouveraient certainement leur utilité – ils demeuraient au sein des cabines, enfouis dans un sac en cuir similaire à celui de leur mentor.

Ses yeux vagabondèrent sur les traits de la métamorphe demeurée à ses côtés qui, tout comme lui, devait éprouver un temps aussi différent que celui auquel elle avait été habituée à Kaze. Plus tôt, ils s'étaient tous deux rendus au port Nagarasa où dormait le vaisseau sur lequel ils se trouvaient en cet instant et qui guiderait leur découverte de cette terre natale ayant abrité les prémisses des clans Yuki et Hyosa ; il n'y avait ainsi rien d'étonnant à ce que leur objectif principal était de préparer les liens diplomatiques qui uniraient ces deux pays, en espérant que Hakyo tienne la promesse formulée à leur enseignante, bien avant que le chaos ne survienne au sein des murs du village.

Une voix retentit derrière les deux silhouettes ; celle de Kaya, égale à elle-même dans ces vêtements immaculés. Ses talons divergèrent du bord de l’esplanade pour lui faire face en soulevant légèrement les pans de sa cape et la salua d’un geste de la tête.

« J’imagine que ce serait embêtant lors d’une telle traversée. », glissa-t-il d’une œillade en direction de l’océan.

Le dernier voyage maritime du blond ne datait que d’une demi-année, lorsqu’il s’était rendu de la même manière au cœur de la Brume. Aujourd’hui, il la quittait sous les paroles pour le moins rassurantes de sa mentor, et bien que le rang de leur mission eût pu le surprendre, cela ne l’effrayait pas ; après tout, il était tout aussi conscient des risques que lorsqu’il avait accepté de se joindre à l’expédition. Il n’aurait pu se sentir plus en confiance qu’aux côtés des deux jeunes femmes qui avaient fondé avec lui l’équipe dix de Kiri. Devant les propos de la Yuki, Aditya désigna les vêtements qu'il portant en apposant sa paume sur son torse, par-dessus le tissu de sa pèlerine.

« Reikan et moi-même nous en sommes chargés avant de prendre le large ; si quelque chose survenait brusquement, nous n’aurions pas le temps de nous changer ou d’espérer que le froid ne nous dévore pas avant. »

Lorsqu'elle évoqua cette sensation d'inconnu et ces contrées sauvages qui les attendait, Aditya ne put s'empêcher de la questionner plus en détail à ce sujet ; peut-être pourrait-elle leur confier quelques informations cruciales avant leur entrée dans les eaux gelées.

« À ce propos ; que sais-tu sur le Pays des Neiges ? Je t'avoue n'avoir jamais eu l'occasion d'y poser les pieds, et quelques indications ne seraient pas de refus. Ton clan en est originaire, n'est-ce pas ? »






_________________

_
Merci mouton pour l'avatar !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese

[A/OFFICIELLE/KIRI] HISSER LES VOILES Empty
Jeu 25 Juil 2019 - 0:44
Après plus d'une saison entière passée à s'adapter à un mode de vie casanier, il était temps pour Yasei Reikan de retrouver ses racines ; celles du voyage. Mais cette fois-ci, l'itinérance ne se ferait pas à la solde d'une soif de découvertes toujours plus croissante, mais bel et bien à celle d'une Brume nouvellement diplomate. Les récents événements, qu'ils purent germer dans le terreau même de Kiri ou dans celui se trouvant au-delà des marécages embrumés, n'avaient décidément pas laissé le choix aux hautes-instances du village ; à tout prix, il fallait renforcer les soutiens du Mizu no Kuni. Et Yuki no Kuni, voisine toute proche quoique dotée d'un climat largement plus rude, s'était révélée, par les simples actes et paroles du Yondaime Mizukage, comme étant un pilier de taille dans la guerre aussi bien idéologique que militaire se profilant à l'horizon du monde shinobi.

Cette destination presque inconnue de tous constituait une faille dans le parcours nomade de notre chère métamorphe. Toutefois, si elle n'avait pas encore foulé de ses pas la neige du pays se trouvant au-delà de la Mer Blanche, Reikan avait déjà eu la chance d'affronter des conditions climatiques bien tranchées dans le négatif aux monts du Fer, desquels elle n'était à l'époque pas ressortie indemne. Une telle expérience, qui n'était pas à laisser de côté lors d'une mission au rang aussi élevé, eut vite fait de lui servir lorsqu'elle prit soin de prévenir Aditya sur plusieurs points concernant le trajet ; et surtout, vis-à-vis d'une tenue vestimentaire particulière à ne pas négliger. Pour sa part, elle se contenta du port d'un ensemble épais et chaud, ainsi que d'un sac à dos. La Fille du Désert avait beau posséder le don d'allier beauté et efficacité, elle ne pouvait se refuser une telle épaisseur de vêtements. Qui sait, si elle ne se préparait déjà pas à garder sa fourrure animale en cas d'ultime recours contre un froid impétueux?

Sur le pont, la féline adressa un dernier regard au village qui s'enfonçait dans son écharpe de brume, avant de se tourner vers le large. Depuis son arrivée dans les rangs de Kiri au début du printemps, cette mission officielle représentait sa toute première sortie du Pays de l'Eau. Et c'était un fait que même Reikan ne pouvait nier ; cela lui fit un bien fou, de savoir qu'elle allait enfin respirer un autre air, pourvu d'effluves lui étant encore étrangères. Le cœur de la changeforme s'en emballait presque, non pas de peur ou d'appréhension, mais bien d'entrain ; elle avait hâte de voguer au plus loin de ces flots polaires, même si ses pattes devaient finir gelées par la poudreuse une fois sur la terre ferme. Ses songes furent vite avortés par l'intervention de son ancienne supérieure, Yuki Kaya, qui était la mieux placée pour diriger une telle ambassade réalisée à tâtons. Elle ne put se retenir d'esquisser un sourire quant à sa remarque. À vrai dire, si la jolie brune ne souffrait pas du mal de mer, elle était désormais libre du mal de la sédentarité et se sentait au mieux de sa forme.

« Pas de mauvais sang à se faire pour ce qui est du froid, bien qu'il soit celui du Yuki no Kuni. Nous parviendrons à le surmonter, j'ai ce qu'il faut. »

Sans prendre la peine de désigner son sac à dos, qui était susceptible de renfermer divers équipements, la fourrure de Reikan à elle seule, une fois métamorphosée, pouvait même suffire pour tenir tête à un froid glacial. Elle ne pouvait qu'accorder une expression confiante à ses comparses en restant attentive à la conversation, au moment même où le blond osa questionner leur aînée au sujet de sa famille. Le clan Yuki, doté de la maîtrise du Hyōton. Je me demande si, en tant que cheffe de son propre clan ou bien même diplomate dans l'âme, Kaya sait ce qui nous attends, au Pays des Neiges.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t6682-kiri-equipe-07-kintsukuroi-reparer-avec-de-l-or-temporairement-fermee http://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-carnet-de-route

[A/OFFICIELLE/KIRI] HISSER LES VOILES

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Yuki no Kuni, Pays des Neiges :: Mer blanche
Sauter vers: