Soutenez le forum !
1234
Partagez

little friend (Zoku)


little friend (Zoku) Empty
Sam 20 Juil 2019 - 21:00


little friend


domaine des Kaguya

◊ ◊ ◊

Depuis son retour de l’hôpital, Kai passait une majorité de son temps à se promener et réfléchir. Rien ne l’inspirait, sauf sa perte de mémoire. Il tentait de trouver des solutions, d’observer tout ce qu’il y a autour de lui pour créer un semblant de familiarité. C’était une situation très perturbante. Devant un miroir, il reconnaissait sa personne, mais toutes ses années derrière lui à le forger en bon shinobi avait disparu. Le sentiment de faiblesse l’envahissait à une rapidité dont il ne se doutait pas. Pour tenter de calmer cette sensation, comme plusieurs autres jours, le colosse méditait sur un banc avec une simple pomme à ses côtés.

Une journée à la fois brumeuse et ensoleillée. La température parfaite pour se détendre. Les Kaguya semblaient tous être occupés puisqu'aucun bruit venait déranger sa séance. Enfin, jusqu’à ce que des buissons se mettent à bouger. Les saphirs de l’homme scrutèrent devant lui, réalisant qu’il ne rêvait pas du tout. L’arbuste perdait ses feuilles et s’agitait. Hum. Lentement, Kai se leva et garda une certaine distance pour analyser si un danger pointait le bout de son nez. Quelques pas encore et le visage neutre du shinobi s’attendrit dans une moue presque méconnaissable. Un raton-laveur profitait d’une petite aventure sur le terrain du clan Kaguya.

Un être si distant des autres humains ne pouvait que s’allier aux petites créatures de la vie. Sans amour particulier pour une race, tous les animaux attiraient sa curiosité, particulièrement ceux marins. Il adorait plonger dans la mer pour observer les poisons, coraux et autres merveilles brillantes sous l’eau. L’apparition de cette petite boule brune et grise, qui semble fouiner, le fit soupirer de joie. À pas de loup, il s’approcha pour l’entourer de ses bras musclés, bloquant toute tentative d’échappement. Ce n’était pas rassurant pour ce raton, mais celui-ci pouvait probablement sentir la confiance et le calme du Kaguya. Kai déposa l’animal au creux de ses bras et commença à lui faire des grattouilles sur le ventre.

« Bonjour monsieur le raton. » murmura-t-il.

Sa voix était complètement sérieuse et cette réplique digne d’un enfant rendait la scène très sympathique.

« Ce n’est pas ton domaine ici. » ajoute-t-il. « mais je peux bien te donner un petit morceau à te mettre sous la dent. »

Le colosse déposa son nouvel ami sur ses genoux et plongea sa main vers la pomme rouge. Dans un silence confortable, il découpa une bonne tranche et l’offrit à son interlocuteur. Bien sûr, sa main retourna lui faire des caresses sur la tête et le dos.

(c) oxymort


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t7219-kaguya-kai http://www.ascentofshinobi.com/u974

little friend (Zoku) Empty
Dim 21 Juil 2019 - 0:26
Il fallait être soit inconscient soit incroyablement débile pour se risquer à arpenter le quartier d’un clan auquel on n’appartenait pas. Comme si l’excursion du polymorphe dans le quartier Yuki ne lui avait pas suffi, il fallait qu’il réitère avec celui des Kaguya. Une terrible idée, d’autant plus qu’il y avait une grosse différence avec sa précédente aventure : son taux d’alcoolémie. Il avait abusé de cette denrée nocive la veille. Une soirée qu’il avait placée sous le signe de la fête après un butin chèrement payé. Un larcin basique mais qui avait failli mal finir.

Il s’était introduit dans un restaurant de la haute où le menu excédait le salaire annuel qu’un shinobi pouvait espérer toucher. Aussi n’était-il fréquenté que par les gradés les plus aguerris ou les simples civils qui se réfugiaient derrière la protection du Mizukage et de ses soldats. Zoku s’était posté devant pour observer les allers-venues. Un défilé pathétique de bonimenteurs, petites divas habillées pour la circonstance. C’était juste un restaurant, pas une réception chez le grand dirigeant du pays. Pourtant elles n’hésitaient pas à arborer toutes leurs pierreries pour que ces messieurs les reluquent. Même s’ils ne se contentaient pas que de ça. Ils avaient même tendance à ne pas fixer les mêmes bijoux. Ce n’était pas le cas de Zoku. Son regard aiguisé ne captait que les pièces de métal ornées de somptueux cailloux.

Il avait alors quitté sa cachette pour se faufiler par l’arrière du bâtiment. Sournoisement, il avait réussi à s’immiscer par une fenêtre donnant sur les cuisines. Tout le monde étant affairé à dresser une assiette avec une lamelle de carotte et un tiers d’une feuille de salade, il passa inaperçu jusqu’à la sortie. Une fois dans le restaurant, il se faufila contre les murs pour glisser en douce vers les vestiaires. Une femme s’occupait de la réception des manteaux ou des sacs. Elle ne remarqua pas le raton-laveur qui se réfugia derrière de nombreux habits très chics. S’entama alors une fouille méthodique de chaque poche. La pêche était fructueuse ! Il commençait à en avoir plein les pattes lorsque la lumière fût au beau milieu du dressing. La réceptionniste venait de pousser deux manteaux et elle aperçut l’animal, les pattes chargées de richesses. Elle poussa un cri retentissant qui mit en pause tout le restaurant.

Plusieurs minutes après, le polymorphe parvenait à s’échapper in extremis de l’établissement, quelques objets avec lui. Il fut coursé par deux garçons de café qu’il perdit de vue à l’angle d’une ruelle. Lorsqu’ils y arrivèrent, ils faillirent renverser un jeune homme qui leur indiqua qu’un animal sauvage avait manqué de le faire tomber. Ils prirent la direction que leur indiqua Zoku, qui s’était changé en humain aux poches pleines. Par la suite, le Yasei s’était chargé de quelques bouteilles qu’il avait descendu sans grande difficulté. Et voilà où il en était maintenant. A tituber dans un buisson en plein quartier Kaguya. Tant et si bien qu’il ne se sentit pas manipulé, il pensait être sous un effet nocif de l’alcool. Lorsqu’il réalisa que c’était un humain en train de le câliner comme un vulgaire animal, la réaction fut immédiate.

Le raton-laveur bondit au visage du malotru, griffant à tour de bras chaque centimètre carré de peau. Crachant et pestiférant, il se libéra de l’emprise maléfique du bonhomme en faisant un saut vers l’arrière. Il retomba sur ses pattes arrière et incendia le malheureux du regard.

- Mais t’es malade toi ?! Tu t’es cru où ? Si tu veux câliner d’autres mecs, y a des quartiers pour ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6642-oh-yeah-terminee#55421

little friend (Zoku) Empty
Lun 22 Juil 2019 - 9:08


little friend


domaine des Kaguya

◊ ◊ ◊

« Yasei. »

Un long soupire s’ajouta à cette révélation. Déjà pour se souvenir de ce qu’est un Yasei, mais aussi pour constater la folie de cette situation. Comment pouvait-il détecter que cette petite créature toute mignonne, cachait en réalité la présence d’un homme. Enfin, avec la voix qui s’exprimait, Kai se permettait de supposer qu’un shinobi se trouvait derrière tout ça. Puis, son grossier commentaire sur les câlins amenait bien sûr à la conclusion au sexe masculin. Ahlala, si seulement son chapeau se trouvait sur sa tête, il pourrait facilement masquer ses pommettes rouges. Ce genre d’incident ne l’incitait jamais à se détendre ou à prendre cela à la légère. Le rire n’était pas au rendez-vous.

« Je vais me répéter une seconde fois. » cette fois-ci, son ton ne montrait aucune affection. « Ceci n’est pas ton domaine. Je suis tout en droit de t’éliminer. »

Le Kaguya appréciait les animaux à un tel point que cela dépassait son amour pour son clan. Or, les Yasei trahissaient cette affection. Le jeune homme partageait une relation très particulière avec les hybrides ninjas. Un incroyable pouvoir qui réussit à le fasciner depuis son enfance, mais certains membres de ce groupe possèdent une personnalité si peu agréable, ça lui donne envie de faire disparaître toutes traces de mammifères. Heureusement que ses excès de colère ne le guide jamais à ce point, mais c’est suffisant pour se retrouver dans son livre de mauvaises anecdotes. Le raton-laveur devant lui semblait pencher vers le négatif. Oh oh.


Pourtant, un détail vint effleurer le nez du brun. Cette odeur lui était familière, bien sûr. L’eau-de-vie, celle qui fait perdre la tête à de nombreuses personnes. Ce raton, avait-il abusé de la bouteille ? Cela pourrait expliquer pourquoi il fouaillait dans le buisson des Kaguyas. Hum… le tuer n’est pas une possibilité, ni même le blesser. Son état l’éloignait de toutes formes d’agressions, après tout, Kai avait été le premier à s’approcher du Yasei.

« Tu as bu. »

Ce n’est pas une question, mais un fait. Il ignorait si ça l’embêtait. Gérer une personne pompette n’était pas son activité favorite. Surtout que celle-ci s’était permit de l’attaquer et de lui accommoder des marques de griffes sur ses mains et bras. D’ailleurs, identifier son interlocuteur était difficile. Il devinait quelqu’un dans la vingtaine, de classe-moyenne et d'une intelligence plutôt intéressante. Son spectacle ne prouvait peut-être pas ce dernier point, mais Kai faisait confiance en son jugement.

« Ta forme animale ne me dérange pas, mais pour des raisons de sécurités, je te demanderais de te montrer sur ton autre facette et m’expliquer ce que tu faisais dans l’arbuste. Maintenant. »

Kai scrutait l’animal en prévoyant la fuite de celui-ci, une attaque ou une simple réplique. Il fouilla dans la poche de son manteau pour y trouver une cigarette. Il la glissa entre ses lèvres et l’alluma avec un briquet très brillant.

(c) oxymort


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t7219-kaguya-kai http://www.ascentofshinobi.com/u974

little friend (Zoku) Empty
Lun 22 Juil 2019 - 22:14
Le raton émergeait peu à peu de sa beuverie de la veille, reprenant progressivement connaissance de son environnement et de ses capacités. Un léger mal de tête lui tambourinait les tempes mais pas au point de le remettre à terre. D’ailleurs il n’avait aucun souvenir, ni même la moindre idée de comment il avait pu atterrir ici, dans le lieu réservé aux membres du clan Kaguya. Il se mettait dans de sales draps une fois encore. On finirait par croire qu’il le faisait exprès.

Pourtant Zoku se serait bien privé de se retrouver dorloter comme une peluche par un des habitants du coin. Surtout qu’après s’être vivement rebellé, il n’avait plus le même ton qu’auparavant. Si sa première remarque sur la question de sa présence ici était pleine de niaiserie, la seconde version sonnait plus comme le glas avant une exécution. Ce qui ne suffisait pas à impressionner le raton-laveur au caractère revêche. Même si son harceleur était capable de mettre sa menace à exécution, il n’était pas question pour lui de se mettre à s’excuser ou le supplier. Qu’il soit empaillé s’il en venait à une telle bassesse.

Par contre son interlocuteur semblait perspicace en lui signalant qu’il avait bu. Félicitations au Sherlock Holmes en herbe. Seul un as de l’observation et de la déduction pouvaient imputer la tête de mal réveillé et les titubements comme les signes d’une alcoolémie de la veille. Autant d’indices qui, mis bout à bout, offrait cette démonstration de perspicacité. Si le raton n’avait pas aussi mal au crâne, il aurait applaudi à s’en déchausser les coudes. Passant du détective au général des armées, il lui demanda de regagner sa forme humaine puisqu’il avait deviné assez tôt de sa provenance héréditaire. De toute façon le polymorphe était en piteux état et trop fatigué pour faire son numéro de Kuchiyose. Et il sentait que cette altercation pourrait lui procurer une migraine bien plus importante s’il n’obtempérait pas. Mais ce n’est pas ça qui lui ferait prendre un ton plus aimable et amical.

Le raton-laveur disparut pour laisser place au jeune garçon. Son chapeau de travers et son masque sur les yeux un peu mal positionné, il n’avait littéralement plus les yeux en face des trous. Se passant une main sous son chapeau qui tanguait, il se gratta la tête avant de fixer son interlocuteur mal luné. Il en faisait tout un drame alors que c’est lui qui l’avait harcelé en le câlinant !

- Ecoute je veux bien oublier tes attouchements si tu mènes cet entretien avec un peu plus de tact et de politesse. Je sais même pas comment je me suis retrouvé là ! J’étais encore raton-laveur quand tu m’as trouvé, c’est te dire que j’étais paumé avant que tu poses tes mains pleines de doigts sur moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6642-oh-yeah-terminee#55421

little friend (Zoku) Empty
Dim 28 Juil 2019 - 4:04


little friend


domaine des Kaguya

◊ ◊ ◊

Le colosse aspira le poison de sa cigarette et relâcha un nuage temporaire. L’effet fut parfait. Quelques secondes plus tard, un jeune homme décoiffé et en mauvais état se trouvait sous son nez. Sous cette nouvelle facette, la beuverie de la veille semblait plus présente. L’odeur restait identique, peut-être plus infime après le début de leur discussion, mais le physique était sympathique. Un jeune homme original, masque coller à son visage et une sacrée langue de vipère. Il continuait de pointer la soi-disant approche grossière du Kaguya, criant aux attouchements. Ce détail venait chicoter. Kai détestait ce genre de critique qui pouvait mener vers de sérieuses accusations, même s’il se doutait que le Yasei fît confiance à ses propres mots.

« Cesse de dire des mensonges. Tu étais un raton, point. Je ne suis pas attiré par toi. »

Si l’hybride continuait à l’embêter sur ce sujet, personne ne pourrait arrêter sa colère. Ce n’était pas une petite créature qui allait le dominer, ah non. Le shinobi se leva et claqua des doigts en pointant le sol pour faire signe à son interlocuteur de ne pas bouger. Il traversa quelques chambres du domaine avant d’arriver à une petite salle d’infirmerie. Peut-être que son nouvel « ami » décidera de quitter pendant son absence, ça l’importait peu. S’il osait s’aventurer ailleurs, et bien c’est probablement la mort qui l’attendait. Kai se demandait pourquoi il n’utilisait pas ses os pour trancher sa sale gueule de raton-laveur, mais la violence ne semblait pas être la réponse à tout aujourd’hui. En laissant un long soupir s’échapper, l’homme retourna à l’extérieur avec un verre d’eau à la main et un petit comprimé pour apaiser les tempes du Yasei.

« Prends ça et bois. »

Il déposa le remède devant le brun, en souhaitant ne pas avoir la fameuse phrase « eT sI c’EsT EmPoIsOnNé?! ». Kai roulait déjà ses yeux, il s’attendait déjà à une réplique agressive et ennuyante. Pourtant, il résistait à l’envie de lui foutre un coup de pied aux fesses. Une drôle de journée pour montrer un signe de gentillesse, puisque oui, Kai était gentil présentement. Un effort énorme pouvait se faire sentir, mais probablement que l’inconnu ne pouvait pas le comprendre.

« Donc, tu es un Yasei, mais quel est ton prénom ? » il marqua une pause. « ah, tu es un voleur. »

Son regard se dirigea tout de suite vers une pièce très brillante dans l’herbe, proche du buisson. Soudainement, plusieurs objets lui sautèrent aux yeux. Le raton avait laissé des traces de sa présence, ce qui aurait pu être fatal pour lui. Kai le dévisageait avec une expression qui signifiait « pathétique ».

(c) oxymort


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t7219-kaguya-kai http://www.ascentofshinobi.com/u974

little friend (Zoku) Empty
Lun 29 Juil 2019 - 22:22
Le tripoteur eut au moins la décence de s’éclipser après avoir bassiné le Yasei déjà bien éméché. Il profita de l’accalmie pour se poser contre l’arbre qui se trouvait à côté. Assis par terre, les jambes étendues devant lui, il déposa son crâne contre l’écorce qui en devenait presque confortable comparé à la salsa engagée dans sa tête. Une trêve de courte durée qui prit fin prématurément lorsque son agresseur Kaguya revint les mains pleines. Dans une un verre d’eau et dans l’autre un cachet. Le remède parfait contre le mal dont il souffrait mais vu l’attitude agressive de plus tôt, Zoku n’avait guère confiance en la pilule. Il prit néanmoins la boisson qu’il descendit d’une traite.

Il soupira suite à ses gorgées désaltérantes qui le remirent un peu d’aplomb. Non pas qu’un peu d’eau pouvait totalement guérir son trouble mais il était aguerri en la matière et généralement, il récupérait assez vite de tels lendemains de soirées. Il ôta d’une main son chapeau pour passer l’autre dextre dans sa chevelure désorganisée. Une rapide pression sur le cuir chevelu pour tenter une nouvelle fois d’apaiser les tambourinements cérébraux. Pour une fois que sa cervelle semblait en pleine activité.

Venait le temps des questions maintenant. Après le nom, il souhaitait son prénom. Suite logique des choses en même temps. Mais le questionné n’eut pas le temps de répondre puisqu’il était déjà appelé par un autre nom le caractérisant. Voleur. Comment savait-il ?! Zoku releva les yeux et put constater que ceux de son interlocuteur était en train d’observer quelque chose. Il suivit la direction pour remarquer quelques pièces disséminées un peu partout autour. Il avait dû perdre ça la nuit dernière en faisant…il ne savait pas trop quoi. Toujours est-il qu’il tendit le bras, manquant de s’affaler de tout son long par terre, pour récupérer celles qui se trouvaient à la portée de sa main.

Lorsqu’il en revint au Kaguya, il put très clairement déchiffrer l’accusation qu’il y avait dans ses yeux. Il le défia du regard en répondant.

- Zoku. Et toi ?

Alors qu’il rangeait son butin dans sa poche, avec attention et minutie, le raton reprit directement.

- Et d’où des pièces tombées là sont forcément volées ?! C’est par mon physique que tu juges que je suis pauvre et donc un voleur ?! Bravo la tolérance chez vous, souffla-t-il d’exaspération.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6642-oh-yeah-terminee#55421

little friend (Zoku) Empty
Sam 17 Aoû 2019 - 19:57


little friend


domaine des Kaguya

◊ ◊ ◊

« Kai. » il marqua une pause avant de continuer. « Je me serais peut-être excusé si tu ne t’étais pas jeté à ramasser les pièces comme un.. voleur. »

Un sourire en coin naquit sur le visage neutre du Kaguya. Il appréciait d'avoir raison et entendre les autres tenter de se justifier, sans résultat positif. Sa mémoire était touchée, c’est un fait, mais sa logique et son sens de l’analyse ne l’avait pas quitté. De plus, la scène ne semblait pas être si difficile à comprendre, c’était même plutôt drôle. C’est dans la nature d’un raton-laveur de voler et s’empresser à partir, sans ne jamais lâcher son bien. Zoku se trahissait à aborder le comportement de son animal spirituel et physique.

« Nous avons tous nos défauts. Un voleur n’est rien comparé à un tueur. »

Bien sûr, la présence du mot tueur n’était pas un hasard. Le colosse, sans l’image de ses actes, avait rapidement compris qu’il avait arraché la vie de d’autres shinobis ou même des criminels. Peut-être que le Yasei partageait aussi ce loisir de réduire ses ennemis en cendre, mais son allure loufoque ne le laissait pas y croire.

L’eau semblait être appréciée par l’homme, mais la pilule fut ignorée. Kai ne pouvait rien y faire. La distance qu’il s’est auto-infligée avec la société, l’aidait à ne pas être offensé par ce genre de comportement ou par le manque de confiance. Lui-même ne prendrait pas une médication inconnu, ni même de l’eau. Empoisonner cette créature aurait peut-être été simple, au final.

« Je vais te raccompagner jusqu’à la porte du domaine, mais je te conseille de changer ta forme, pour une seconde fois. Tu ne voudrais pas t’attirer les foudres du clan Kaguya, n’est-ce pas ? »

Un certain ton moqueur venait marquer cette fin de phrase. Le shinobi se leva et dévisagea l’hybride du haut de ses deux mètres. Sous cet angle, Zoku ressemblait réellement à un petit raton sans défense. Sans perdre une seconde, le Kaguya ouvrit ses bras et se pencha pour accueillir l’animal des poubelles, sans réellement lui laisser l’option de marcher. Il était prêt à se battre avec la bête sauvage pour le sortir du domaine. Peut-être, et c’est un gros peut-être, pourrait-il le ramener jusqu’à maison en sûreté. Après tout… ce serait convenable de s’assurer que le Yasei ne commette pas une autre bêtise. Surtout pas dans les alentours du peuple osseux.

« Grimpe dans mes bras. Tu n’as pas le choix. »

(c) oxymort


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t7219-kaguya-kai http://www.ascentofshinobi.com/u974

little friend (Zoku)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: