Soutenez le forum !
1234
Partagez

Sous l'océan (Imekanu)

Kaguya Kai
Kaguya Kai

Sous l'océan (Imekanu) Empty
Lun 22 Juil 2019 - 10:20


Sous l'océan


plage de kiri cachée

◊ ◊ ◊

Le territoire de l’eau est réputé pour diverses raisons. Principalement pour son village caché, mais aussi pour sa population océanique. Un registre dévoile la découverte de nombreuses créatures depuis des années. Cela attirait l’attention des scientifiques et celle des amoureux de la mer, comme Kai. Un cliché depuis son enfance, le jeune homme vénérait les mammifères marins. Une sorte de passion qui était née sans raison particulièrement. Un premier coup d’oeil lui avait suffit pour être frappé par un coup de foudre. Les habitants ailleurs dans le Yuukan, croient souvent que les kirijins ont une faiblesse pour la faune et la flore autour d’eux, mais ce n’est pas totalement vrai. Une majorité baigne dans ce contexte depuis si longtemps, ils ne souhaitent pas apercevoir ce qu’il y a plus loin que leur bout de leur nez.

Le Kaguya respecte l’opinion des autres sans broncher, mais une certaine difficulté apparaît lorsqu’il aperçoit une pêche de masse. Il déteste cette maltraitance et avoue même avoir de la difficulté à regarder sa propre assiette. Pour compenser ce sentiment de culpabilité, le shinobi opte pour une activité à l’aide de l’épanouissement des petits poissons. Dès qu’un temps libre s’offre à lui, Kai s’occupe de faire de la plongée sous-marine pour à la fois porter des recherches sur différentes espèces, mais aussi pour nettoyer tous les déchets qui blessent les spécimens. Parfois, il s’équipe d’une tenue entière pour parcourir des kilomètres, mais aujourd’hui, un simple masque et une bouteille de futon suffisait. Suite à sa perte de mémoire, le colosse préférait ne pas trop s’éloigner de la terre ferme.

L’archipel possède de magnifiques baies cachées. Sans surprise, Kai les connaissait presque toute. C’était dans son devoir de parcourir le maximum d’endroit possible. À l’aide du soleil et du peu de brume, cette journée d’été semblait être parfaite pour plonger. Le jeune homme s’installa sur le sable chaud en déployant une chaise et un sac. Un cahier de dessins et de notes lui servait à écrire tout ce qu’il découvrait et avec des bonus de croquis. Sans perdre une minute de plus, le brun s’équipa de son masque et accrocha la bouteille à son dos. Un simple short noir de plage lui servait de vêtement. La température froide de l’eau ne lui causait pas de problèmes. Quelques pas encore et hop, le jeune se glissa sous l’eau pour explorer l’habitat de ses précieux amis.

La beauté d’un tel paysage n’avait pas de mot pour la décrire. C’était incroyable de voir un autre monde sous ses pieds. Tous les jours alors que les shinobis mènent des guerres et des missions périlleuses, les poissons vivent. Comme eux, ils mangent, donnent naissance à de futures générations et se protègent. Kai souriait. Son corps se faisait bien accueillir par les minuscules habitants. Son corps de presque deux mètres, devrait représenter une menace pour eux, mais la délicatesse de ses mouvements et les battements de son coeur les amenait probablement à croire que tout allait bien. Peut-être qu’ils reconnaissaient ce grand géant ? Cette pensée lui envoyait des papillons au fond de son ventre. Qui pourrait croire qu’un homme si peu souriant se laissait apprivoiser si facilement ?

Après une demi-heure à nager, le colosse retourna sur la plage, dégoulinant d’eau et plusieurs déchets dans sa main. Quelques hameçons si trouvaient aussi. S’il pouvait aussi aider des êtres vivants à se débarrasser de douleurs inutiles, et bien il le ferait sans hésiter. Kai s’installa sur sa chaise et s’essuya les bras et mains pour pouvoir commencer à écrire dans un silence confortable. Le son des vagues ajoutait une touche parfaite à cette ambiance aquatique. Le Kaguya ne se doutait pas que quelqu'un découvrirait son secret.

(c) oxymort


_________________


Team 4:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7219-kaguya-kai http://www.ascentofshinobi.com/u974
Imekanu
Imekanu

Sous l'océan (Imekanu) Empty
Mer 24 Juil 2019 - 18:45

Sous l'océan (Imekanu) Jsf1



Kiri, Kiri… Des terres bien différentes que celles où Imekanu avait vécu depuis sa tendre enfance. L’absence de forêt dense faisait qu’on pouvait tout voir et qu’on ne pouvait pas se cacher comme autour du Kotan. Et c’était la base de tout bon chasseur, et c’était en cela que l’azur avait des difficultés à s’habituer au village de la brume. Mais au lieu de fuir, la genin avait préféré faire ses propres recherches, tel un félin qui traquait sa proie. Et grâce à du temps et du labeur, l’Urumi tomba sur un petit bosquet qui encerclait un temple mystérieux qu’elle n’avait pas osé approcher. Ce qui l’avait surtout attiré, étaient les totems des kamuy taillés dans les troncs d’arbres. Par tous les dieux, était-il possible qu’un des siens ait passé ses terres ? Peut-être qu’en résidant aux alentours, elle finirait par le rencontrer ? Pour autant, grâce aux tempêtes violentes qui avaient endommagé certains arbres et, munie de ses connaissances manuelles, la brunâtre avait réussi à se construire un timide logement qui la protégerait de la pluie. Et bien sûr, elle avait récité des prières et des remerciements envers les arbres qui lui avaient permis de se créer un abri.

L’été battait son plein et la chaleur était de mise, l’enfant du Kotan n’avait pas l’habitude de vivre sous une température aussi élevée. En étant aussi vêtue, cela n’arrangeait pas son cas. Mais ce n’était pas grave, parce qu’Imekanu était une guerrière et que les kamuy l’aideraient à surmonter cette saison étouffante. Et pour cela, quoi de mieux que partir à la pêche ? Le contact de l’eau l’aiderait à retrouver cette fraîcheur d’antan qui lui manquait ! Alors, à quatre pattes dans sa petite hutte, la sauvageonne recherchait son harpon fabriqué par ses soins, une fois l’arme de pêche entre ses mains, la douce kirijin pouvait se mettre à la recherche d’un havre aquatique où elle pourrait trouver des poissons ou des proies bien plus imposantes pour son repas.

Vêtue de ses bottes de fourrure confortables, l’azurite quittait ce petit bois qu’elle chérissait déjà beaucoup afin de se rendre vers la mer. Ne connaissant pas vraiment les lieux, elle se doutait bien que sur une île aussi imposante, les plages et les grèves devaient être nombreuses. La shinobi débutante, haute comme trois pommes, cherchaient un endroit calme où elle pourrait s’atteler à une tâche très précieuse pour elle et sa tribu. Et les dieux semblaient être de son côté, parce que ses petits pas la guidèrent dans un endroit paradisiaque, digne des plus belles contrées Urumies. Ses pupilles céruléennes s’agrandirent face au sable fin et les vagues qui butaient au bord, rendant celui-ci plus sombre et plus lourd. Se rapprochant et s’enfonçant dans les grains ensoleillés, elle planta son harpon dans le sol mou et quitta ses bottines immaculées ainsi que son collant onyx. L’air chaud caressa sa peau laiteuse peu habituée à être aussi libre tandis qu’elle courrait vers le bord de l’eau et qu’elle analysa d’un air aguerri et analyste le dessous de ce liquide naturel qui existait grâce au Repun Kamuy, le dieu de la mer.

Ses yeux se fermèrent doucement, son minois adorable devint très sérieux et serein tandis que ses mains se réunissaient pour un moment très précieux pour les siens. Une prière quitta ses lèvres, s’adressant à Hasinaw-uk-kamuy, la déesse de la chasse, pour tous les êtres qui rencontreront son harpon.


« Tekkup e-ush kusu
rik peka
kotan enka peka
e-pkash kusu
rikun kanto
oro un
e-yai-ramat-ka
hoshipi kusu ne na.
Pirkano
ainu otta
a-e-tomte na.
Kamui huchi
e-e-kashpaette na.
Rikun kanto un
e-rikin kusu ne na.
Eramuan ‘an.
»

Mais alors qu’elle brandissait son arme de chasse marine et qu’elle s’apprêtait à s’avancer dans l’eau, une silhouette semblait sortir de cette étendue mystique, à droite, un peu plus loin. Interloquée, Imekanu recula doucement vers le sable chaud tout en s'accroupissant, tentant de se cacher derrière le seul objet près d’elle : son harpon… Cet individu étrange qui sortait des profondeurs abyssales était équipé d’accoutrements tout aussi peu communs, la poussant à se méfier. Dans ses mains, un tas de choses étranges qu’il avait sûrement attrapé dans l’eau, peut-être qu’il avait pêché ? Il fallait qu’elle sache. À quatre pattes, harpon dans la main qui glissait sur l’étendu de sables chauds tandis qu’elle avançait discrètement et qu’il était occupé à utiliser l’art de l’écriture, une activité qu’elle ne maîtrisait pas du tout. Depuis qu’elle était arrivée, la traqueuse tentait vainement d’apprendre à lire et écrire et il y avait encore beaucoup à faire.

Tel un renard en proie à des petits rongeurs, la brûlée s’approchait doucement de l’individu qui était concentré, tandis qu’elle arrivait près du tas laissé sur le parterre granuleux. Arquant un sourcil, ses longs et fins doigts se posèrent sur des… hameçons et des… déchets ? La kirijin se leva vivement face au jeune inconnu et brandit le crochet barbare qui servait à piéger les animaux aquatiques de sa main gauche, tandis qu’elle se tenait avec sa lance chasseresse enfoncée dans le sable de sa poigne droite.


« Pas Cep ça ! Hunak ta an ruwe an ?* »

La genin s’était exprimée vivement de sa douce voix, sans se dire qu’il ne comprendrait sûrement pas ce qu’elle disait, alors elle fronça des sourcils et réfléchit sur ce qu’elle avait pu apprendre, se mettant à bégayer, gênée de ne pas réussir à s'exprimer comme elle le souhaitait.

« Poi..ssou…ssan…sson ! Poisson ! Où ? »


Cep : poisson - Hunak ta an ruwe an ? : où sont-ils ?

_________________
Sous l'océan (Imekanu) Imeka
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7228-imekanu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t7285-imekanu-carnet-de-bord#61135 http://www.ascentofshinobi.com/u914
Kaguya Kai
Kaguya Kai

Sous l'océan (Imekanu) Empty
Dim 28 Juil 2019 - 4:03


Sous l'océan


plage de kiri cachée

◊ ◊ ◊

Sans commettre la moindre erreur, le Kaguya décrivait une nouvelle sorte de corail dans son cahier. Sa main ne cessait pas un instant, remplissant la page vierge d’une écriture soignée et très élégantes. L’éducation de son clan consistait aussi à apprendre un vocabulaire riche en diversité, mais aussi à manier l’art de l’écriture. Ils ne sont pas seulement des guerriers les manipulateurs d’os, ils représentent une classe plus haute que la normale. Ce n’est pas pour rien que plusieurs se vantent, mais Kai ne se trouve pas dans cette catégorie. Il apprécie son héritage, mais la remuer sous les yeux d’un autre ne l’intéresse pas. Il préfère créer des conflits en raison de sang et de gloire, et non pour une question d’intelligence.

Toujours la tête dans son occupation, une petite silhouette vint se présenter à lui, agitant un hameçon devant lui. Comment avait-elle pu l’approcher si facilement ? Actuellement, la plage accueillait cet unique duo, alors pourquoi n’avait-il pas remarquer sa présence plus tôt ? Cela l’inquiétait. Si une gamine pouvait s’avancer sans qu’il le remarque, alors ses réflexes et ses sens ont perdu leur utilité pendant la guerre. Kai n’eut pas le temps d’élaborer une réflexion plus profonde puisque sa jeune interlocutrice s’exprima dans une langue inconnue. Sa voix angélique ne montrait aucun signe de colère ou de danger, bien que ça pouvait être un numéro monté. Il fronça ses sourcils en tentant d’assimiler l’information, pas qu’il souhaite réellement aider la jeune fille.. femme ? Avec son accoutrement, il était difficile d’identifier sa maturité physique. Celle-ci se lançait dans une deuxième tentative pour exprimer son besoin. Le peu de mots le guidait à comprendre ce qu’elle cherchait.

« Tu cherches où sont les poissons. »

La manifestation de son harpon ne lui plaisait pas, comme n’importe quelle technique pour tuer ses amis nageurs. Le colosse se demandait pourquoi il ne l’ignorait pas, ce serait simple de lui balancer un coup de vent et continuer sa journée. Pourtant, elle ne semblait pas venir d’ici, ni posséder un grand savoir pour s’exprimer dans le langage commun des kirijins. Vivait-elle seule, proche de la baie ? Le Kaguya se pinça le haut du nez et soupira.

« Viens. »

Il fit un simple geste de la main pour qu’elle comprenne son intention et la guida vers l’eau, ce qui semblait être évidant pour pêcher. Quelle question, où sont les poissons. L’utilisation de son arme ne serait pas utile ici. La plage continuait un peu sous l’eau et tombait radicalement dans une profondeur sans fin. Les poissons qui osent s’aventurer vers le sable, ne sont pas particulièrement bons. Ils mangent la saleté, et même des coquillages, leur intérieur sont fins et sans réel gras. Si cette petite kunoichi souhaitait une bonne proie, elle devra plonger. Cette baie ne correspondait pas au meilleur coin pour la chasse sans filet.

Lorsque ses pieds touchèrent enfin l’eau, Kai s’arrêta et se tourna vers son interlocutrice.

« Ne dépasse pas cette ligne. »

L’homme se dirigea vers la limite de la falaise océanique et bougeait ses bras pour faire signe d’une ligne imaginaire s’imposait. Il ne souhaitait pas voir quelqu’un se noyer aujourd’hui.

« Tu as compris ? »

(c) oxymort


_________________


Team 4:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7219-kaguya-kai http://www.ascentofshinobi.com/u974
Imekanu
Imekanu

Sous l'océan (Imekanu) Empty
Mer 4 Sep 2019 - 17:23

Sous l'océan (Imekanu) Jsf1



L'individu face à elle remarqua tardivement sa présence, il fallut que le saphir s'adresse à lui pour qu'il la regarde. Si sa langue maternelle rendit perplexe l'homme, qui ne réagissait pas vraiment quand elle le questionnait sur les poissons, elle tenta alors de s'exprimer correctement faisant des efforts pour utiliser les mots qu'elle avait appris. Imekanu devait de toute façon se faire une place au sein des Kirijin et s'habituer à leur langage en faisait partie. Quand il comprit, le brun réitéra la question et la sauvageonne sourit de plus belle, hochant de la tête vivement : enfin, ils se comprenaient. De sa douce voix, celle-ci prit la parole.

« Oui, c'est pour manger ! Avec de la sūpu ! »

Elle ne le connaissait ni d'Adam et d'Eve mais n'hésitait pas à aller à son encontre pour lui demander de l'aide, parce que ce tas de déchets ne lui plaisait pas et ne correspondait pas vraiment à ce qu'elle recherchait. Dans le Kotan, les beaux poissons vivaient dans une eau propre et elle n'avait jamais rencontré ces objets au fond de celle-ci, à part peut être des pointes d'anciens harpons... Quand il mima son exaspération, la saphir s'alerta se disant qu'elle le dérangeait plus qu'autre chose et son soupire ne l'aidait pas à la rassurer. Pourtant, il n'hésita pas à lui dire de venir, ce qu'elle comprit très facilement avec l'aide de ce geste de la main qui suivait ses paroles. Ne comprenant pas ce changement de comportement, la traqueuse se contenta de hausser des épaules et d'avancer, un sourire niais aux lèvres, parce que tout ce qui lui importait, était d'attraper un bon gros poisson pour accompagner sa soupe. Ses pas guidaient la native du kotan vers l'infinie bleutée, main resserrée sur son harpon de fortune, elle était prête à en découdre avec la faune aquatique. La fraicheur de l'eau chatouilla ses orteils tandis qu'elle s'arrêtait, le guide aquatique lui donnant des conseils sur une certaine ligne. Haussant des sourcils, la jeune azure suivait les gestes de ses bras, qui lui faisait comprendre qu'elle devait rester dans ce rayon et la falaise semblait être un point de repère à ne pas négliger. Heureusement qu'elle arrivait à mieux comprendre ces habitants...

Un regard décidé, Imekanu hocha vivement de la tête lui certifiant qu'elle avait compris ses consignes, mais que faire ? Et comment ? Parce qu'en avançant, elle allait avoir de la difficulté avec son arme, et ses vêtements aussi...


« Comment chasser sans Mori ? »

Demanda-t-elle en lui montrant la lance chasseresse, qui avait touché un bon grand nombre d'animaux, qui n'étaient maintenant plus là pour en témoigner. Avant de s'avancer, l'habitante du bosquet retira sa précieuse cape de fourrures et la posa soigneusement sur le sable avant d'attraper son kimono et de le remonter au niveau du ventre, faisant passer le tissu derrière sa ceinture, pour qu'il tienne efficacement. Auparavant, rien ne couvrait le haut de ses cuisses, parce que les femmes urumies s'habillaient de mou, des robes cousues par elles-même. Sa peau était maintenant recouverte d'un short aussi sombre que la nuit, qui servait pour les shinobis à y attacher des sacoches pour leur équipement, lui avait-on appris. D'ailleurs, elle se rendit compte qu'elle ne s'était même pas présenté à lui, ce n'était pas vraiment très poli de ça part tout cela...

« Je suis Imekanu, merci de m'aider dans la chasse cher guide. »

Ses mains jointes pour le remercier tandis qu'elle penchait son buste légèrement en avant, pour une salutation de reconnaissance, elle attendait alors ses consignes, prête à en apprendre sur sa façon de faire, qui semblait atypique pour Imekanu.


_________________
Sous l'océan (Imekanu) Imeka
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7228-imekanu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t7285-imekanu-carnet-de-bord#61135 http://www.ascentofshinobi.com/u914

Sous l'océan (Imekanu)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: