Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Entre ancien coéquipier [Tsuyoshi]

Konran Tenzin
Konran Tenzin

Entre ancien coéquipier [Tsuyoshi] Empty
Lun 22 Juil 2019 - 16:21
Plusieurs jours, peut-être même des semaines, s'étaient passées depuis que j'avais rendu visite à Tsuyoshi-san à l'hôpital. Ce dernier s'était fait assez rudement amoché lors de l'attaque des mercenaires et Kirijin sur Iwa, mais il avait été pris en charge suffisamment rapidement et lorsque j'étais venu le voir, son état était stable et exempt de toute gravité. Il avait vaillamment combattu aux côtés de Ryoko, mais il s'était alors senti...un peu trop juste quant aux résultats obtenus. Cela l'avait frustré. Et par ailleurs, lors de cette même discussion, je lui avais apporté la mauvaise nouvelle de la mort de notre senseï, Etsuko, que je savais qu'il admirait grandement. La discussion s'était terminée sans que la tristesse ne soit effacée, bien au contraire, puisque le chunin m'avait annoncé qu'il ne comptait plus faire partie de l'équipe Gosei 25. Il avait ses raisons, et celles-ci étaient plus que compréhensibles, mais j'en étais venu à apprécier le Hyûga et à aimer travailler avec ce dernier. Notre dernière mission me l'avait fait mieux comprendre.

Autant dire que cette discussion n'avait rien eu d'une promenade de santé, sans mauvais jeu de mot par rapport à son état. Ou peut-être que si, c'en était un, mais je n'allais pas m'en blâmer, je le trouvais plutôt correcte. Dans tous les cas, il s'était avéré que malgré tout cela, nous nous étions fait une promesse. Celle de se retrouver une fois qu'il serait rétabli, et même si nous ne faisions plus partie de la même équipe, de nous entraîner comme nous l'avions fait avec Etsuko-senseï tantôt. Et ce jour était arrivé. J'avais donné rendez-vous à mon ancien coéquipier à l'Académie Hashira, car ce jour je donnais quelques cours d'initiation à l'élément futon pour les quelques rares élèves de l'Académie qui possédaient cette affinité. La journée s'était passée tranquillement, et après mes quelques cours, j'avais descendu les escaliers pour me rendre naturellement sur le terrain d'entraînement où j'avais donné rendez-vous au chunin de la famille Hyûga. J'avais terminé mes cours à l'avance, et je me tenais donc sur un arbre, dans une posture détendue, en attendant l'arrivée de Tsuyoshi. Quand il arriva, je m'approchai avec un sourire entendu.

-Salut, Tsuyoshi-san. Content de te revoir en meilleur état. Tu te sens prêt pour cet entraînement ?

Comme à mon habitude, je n'y allais pas par quatre chemin, mais qu'y avait-il d'autre à dire ? Pas grand chose qui ne puisse pas se faire voir sur le terrain d'entraînement. Car après tout, les combats étaient une forme de communication, et beaucoup de choses pouvaient se voir lors de ceux-ci. S'éterniser en palabres n'était de toute manière pas mon fort. Ma faux, que je gardais souvent avec moi, reposait dans ma main, et ainsi je ne tardai pas à faire quelques mouvements avec celle-ci pour m'échauffer un peu. Quoi qu'il pense de lui, Tsuyoshi n'était pas un handicapé, et je ne comptais pas me reposer sur mes lauriers.


Kuchiyose no jutsu !:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Entre ancien coéquipier [Tsuyoshi] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Entre ancien coéquipier [Tsuyoshi] Empty
Sam 27 Juil 2019 - 8:37
Il y a plusieurs jours de cela, les deux compères s’étaient rencontrés pour la dernière fois. L’un était alors mal en point, amoché et blessé dans son amour propre, couché sur un lit d’hôpital. L’autre lui, n’avait qu’une blessure au cœur, ou dans l’âme, c’est presque similaire. Les deux donc étaient touchés par le décès de leur senseï : Naari Etsuko. Les deux étaient liés à cette kunoichi d’exception, le Konran peut-être plus que le Hyûga d’ailleurs dans la mesure où il avait vécu plus de choses avec Etsuko-senseï que son ancien coéquipier. Cela dit, tous deux étaient liés par serment. Un serment consistant à faire de leur mieux pour apporter la lumière sur ce qui s’était passé, mais aussi pour traquer le ninja, qui d’après le peu d’informations qu’ils avaient pu glaner, se trouvait désormais sous les ordres du Teikoku : l’Empire du Feu. Une nouvelle puissance militaire qui avait surgi avec fracas des flancs de Hi no Kuni.

_ Ohayo Tenzin ! Oui je vais beaucoup mieux que la dernière fois c’est sûr.

L’académie Ashira comme cadre de leur premier affrontement en un contre un. Ils avaient combattu l’un avec l’autre mais jamais l’un contre l’autre. Pourtant, il fallait bien qu’ils tentent la chose. Tsuyoshi, conscient de l’écart de niveau colossal pour ne pas dire abyssal entre lui et son frère d’arme, savait intuitivement qu’aujourd’hui, contrairement à toutes ces fois où il s’amusait à laisser la main à ses sparring parteners, il n’en ferait rien. Tenzin lui était supérieur, le laisser démarrer annihilerait toute chance pour le duo de produire un combat digne d’intérêt ne serait-ce que pour le Hyûga.

_ J’espère vraiment que tu tireras quelque chose de positif de ce face à face Tenzin… Je te promets d’ores et déjà que nos prochains combats eux seront plus durs… pour toi.

Un sourire sûr de lui et à la fois moqueur, mais comme s’il faisait de l’auto-dérision, comme s’il se moquait de lui-même. Hochant de la tête comme pour demander à son compère s’il était prêt, le Hyûga s’élança et couvrit la courte distance entre le Konran et lui. Telle une toupie, le Hyûga se retrouva rapidement à portée de son coéquipier, en l’air, après un magnifique 360° au-dessus du sol, jambes dangereuses étendues vers le torse du Konran. Si ce dernier restait là dans son champ d’action il encaisserait une attaque qui l’empêcherait d’être réactif. Et si tel était le cas alors le Hyûga utiliserait tout de suite une technique qu’il n’utilisait que trop rarement : les 32 poings du Hakke !

Seulement, Tsuyoshi en était conscient, les choses ne seraient probablement pas aussi faciles qu’il se l’imaginait. Tenzin esquiverait n’est-ce pas ?


Résumé :
Alors après un hochement de tête qui signifiait "on y va ?" Tsuyoshi charge et tente d'asséner un coup qui te coupera le souffle ou te laissera groggy un laps de temps, laps de temps qu'il mettra à profit si cela arrive pour te coller un gros handicap d'entrée : 32 poings du Hakke.

Santé : OK
Chakra : 2C (+ 1 B ?)


_________________
Spoiler:
 


Entre ancien coéquipier [Tsuyoshi] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Konran Tenzin
Konran Tenzin

Entre ancien coéquipier [Tsuyoshi] Empty
Sam 27 Juil 2019 - 18:59
Tsuyoshi me salua alors de manière enjoué, et il allait en effet bien mieux que la dernière fois que je l'avais vu. Et ce dernier semblait tout aussi enjoué que moi à l'idée de cet affrontement. Il était assez évident qu'il ne comptait pas perdre de temps, et cela m'allait parfaitement. Toutefois, avant de débuter, il me lança une petite boutade. Les prochaines fois ? Je ne m'attendais déjà pas à ce que ce soit une part de gâteau cette fois-ci. Mais sa confiance en lui avait quelque chose de presque ironique. Je souris et hochai la tête en me mettant en garde. Les jambes fléchies, ma faux prête à l'usage, mais mes lèvres toujours souriantes.

-Alors ne me fais pas attendre, Tsuyoshi-san.

Et c'est exactement ce qu'il ne fit pas. Dans une course rapide, il fonça sur moi pour se rapprocher. Je fléchis mes genoux, et lorsqu'il fit un petit demi-tour sur lui-même pour m'asséner un coup de pied qui visait ma poitrine, je fis un bond sur les côtés pour esquiver. Il était rapide, mais cela restait gérable. Je n'eus aucun mal à gérer cette première attaque. Mais mon adversaire était un Hyûga, des maîtres dans l'art du Taijutsu. Si je me faisais un poil trop toucher, c'en serait fini de mon chakra et de ma capacité à combattre. Mais tout se passait bien, il n'avait pas encore activé son dojutsu, j'avais encore de la marge.

-Kama Itachi !

Après m'être écarté d'un bond, j'avais effectué un mouvement de ma faux qui relâcha une rafale de vent vers Tsuyoshi, presque à bout portant. Elle n'était pas très puissante, mais suffisante pour lui infliger des dizaines de coupures. Puis d'un mouvement expert de la main, je fis tourner la faux dans ma main pour la prendre de l'autre côté, et lui donner un second coup de faux, cette fois-ci sans artifices. Un coup diagonal partant du bas vers le haut. Nous allions voir comment Tsuyoshi se débrouillait contre une faux, à mains nues. Je n'étais pas très inquiet quant à ses capacités à gérer cette attaque. Mais il était toujours intéressant de voir les habitudes de chacun.


Résumé:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Entre ancien coéquipier [Tsuyoshi] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Entre ancien coéquipier [Tsuyoshi] Empty
Dim 28 Juil 2019 - 12:06
Une esquive. Tsuyoshi n’avait pas été surpris par ce mouvement du Konran, la suite cela dit aurait largement de quoi le prendre au dépourvu. D’un mouvement de sa faux, le Konran déclencha une mini bourrasque sans mudra. L’œil du Hyûga scintilla, tant ce mouvement pouvait être fort utile pour Tenzin en combat. User de son affinité élémentaire ainsi que de sa maîtrise de l’Ikokujutsu ainsi laissait entrevoir de vastes possibilités en combat. Tsuyoshi n’était pas au bout de ses surprises, il le savait bien. Presque obligé d’encaisser l’attaque à bout portant, le Hyûga n’essaya pas de contrer. Il encaissa l’attaque en serrant les dents et en se protégeant les yeux en mettant le bras droit en avant au-dessus des yeux. Dès que la bourrasque fut terminée, le Hyûga, réactif, tenta de se dégager. Il remarqua bien vite qu’une seconde attaque lui était destinée. Un coup de faux oblique en partant du haut vers le bas.

Un mouvement vers l’avant, un pas, afin d’être à nouveau au contact du Konran et le Hyûga contra l’attaque en serrant des dents. Il avait frappé le poignet de son adversaire du jour, le poignet qui tenait la faux. Sans attendre, le Hyûga tenta d’enfoncer un coup de pied sec dans le ventre de son ancien coéquipier. L’enchaînement était exécuté aussi vite qu’il l’avait pu. D’un autre mouvement le Hyûga exécuta un mouvement de repli via un saut vers l’arrière. Ses mains composaient d’ores et déjà des mudra et à la fin de ceux-ci, ses yeux prirent une autre couleur : celle caractéristique de son clan. Le Byakugan était activé. Si Tsuyoshi l’avait fait plus tôt, il aurait pu tenter quelque chose de plus intéressant sur son dernier mouvement. Fort heureusement pour lui, la chose était encore possible.

_ Je n’avais pas retenu que tu savais utiliser tes techniques de vent ainsi… Pas mal !

Le Hyûga se mit à marcher autour du Konran en attendant la prochaine initiative de ce dernier. Le Chuunin avait le sang bouillonnant. Le tout était probablement dû aux blessures qu’il avait subi après avoir encaissé les bourrasques de vent. Bien entendu, il avait mal, déjà. C’était un mauvais départ dans cette opposition contre Tenzin. Le Hyûga ne s’attendait pas à gagner. Il espérait seulement apprendre et être un minimum à la hauteur face à son ancien coéquipier. Il espérait seulement ne pas être trop limité face à son adversaire. Ses beaux vêtements de combats déchirés de partout, la chair était à vif. Il était certain que bientôt le sang se mettrait à perler. Rien qui puisse cependant l’empêcher de poursuivre le combat.


Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 


Entre ancien coéquipier [Tsuyoshi] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Konran Tenzin
Konran Tenzin

Entre ancien coéquipier [Tsuyoshi] Empty
Dim 28 Juil 2019 - 19:13
Il semblait que le Kama Itachi avait surpris Tsuyoshi, qui s'était vu pris au dépourvu par ma capacité à utilisé mon futon via ma faux. Ce qui était utile, mais à vrai dire non nécessaire. Je pouvais faire une grande partie de ce que je faisais avec ma faux, sans. Cependant, c'était assez intéressant sur un plan tactique pour induire mes adversaires en erreur. Tout du moins ceux qui ne me connaissaient pas, ne connaissaient pas les assimilateurs et leurs facultés à pouvoir utiliser leur élément sans nécessiter de mudras. Mon ancien coéquipier eut tout juste le temps de s'abriter derrière ses bras avant de se faire entailler par la bourrasque qui venait de lui passer sur le corps. Il avait utilisé un de ses bras pour pouvoir couvrir ses yeux. Une dizaine de coupures apparurent de ça et de là, faisant grincer des dents le chunin. Cependant je n'avais pas fini. Je profitai du fait qu'il avait un obstacle devant les yeux pour foncer sur lui et lui asséner un coup de faux.

Cependant je n'avais pas été assez vif lors de la seconde phase de mon offensive, et que j'avais aussi mal jugée l'allonge de mon arme. Il se rapprocha vivement de moi et bloqua ma faux d'un coup sec au niveau du poignet. Assez fort pour repousser mon bras, clairement, cependant pas suffisant pour me faire lâcher mon arme. Toutefois, suffisante pour m'empêcher de l'utiliser immédiatement face à ce nouveau coup de pied qui visait ma poitrine. C'était le moment de tester une nouvelle application de mon assimilation. Sans faire le moindre mouvement au préalable, je relâchai mon chakra devant moi depuis mon torse, et une forte impulsion de vent s'en dégagea pour repousser le pied de mon adversaire du jour -ainsi que lui par la même occasion.

-Fuujin no Tenohira.

La paume du dieu du vent. Tel était le nom que j'avais donné à cette technique. Je repoussai ainsi Tsuyoshi sans soucis. Et ce dernier, après s'être fait repousser, recula de quelques pas pour prendre ses distances. Il forma quelques mudras, et ses yeux d'ordinaires noirs virèrent au blanc laiteux et violacé des pupilles si célèbres connues sous le nom de Byakugan. Alors il l'activait enfin. J'eus un fin sourire. Cela allait devenir intéressant, et son Byakugan restreignait mes possibilités. Mais cela n'en devenait que plus intéressant. Me rendre invisible comme je comptais le faire avant qu'il n'active sa technique clanique devenait tout à fait inutile. Même si je pouvais devenir aussi transparent que l'air, ses yeux perçants verraient sans aucune difficulté mes tenketsu et mon chakra. Je n'aurai pas plus de discrétions qu'un phare en pleine nuit. Il me fit alors une remarque sur ma manière d'utiliser mon fûton, et je trouvai cela étrange qu'il n'ait pas encore utilisé son affinité. Si je ne me trompais pas, il maîtrisait le raiton. Et à vrai dire, en fin de compte, ne pas l'utiliser était certainement une bonne chose vu que mon affinité avait le dessus par rapport à la sienne.

-Merci du compliment, Tsuyoshi-san. C'est le moins que je puisse offrir face à l'expertise de Taijutsu du clan Hyûga. Et au vu de tes yeux, je suppose que la cadence va légèrement augmenter.

Maintenant qu'il les avait activé, le Taijutsu deviendrait quelque chose de beaucoup plus dangereux. Il pouvait m'infliger des dégâts internes ou bloquer la circulation de mon chakra avec de simples coups. Un nouveau sourire étira mes lèvres. Cela devenait un peu plus pimenter. Avec le byakugan activé, il sera beaucoup plus difficile de surprendre Tsuyoshi. Une vue du chakra à 360°, c'était à vrai dire très pratique. Et le meilleur moyen d'y remédier...C'était soit de bloquer sa vue, soit d'avoir recours à des attaques qu'il ne pourrait esquiver. Il commença à tourner autour de moi comme un prédateur autour de sa proie, et, refusant de devenir la proie de quiconque, je décidai de rentrer dans la ronde. Pour quelques instants. Puis d'un coup je me dirigeai vers le chunin. Et cette fois, mon attaque serait un peu plus méticuleuse. Alors que j'étais encore à quelques mètres, je donnai un coup de faux dans le sol, et lorsqu'elle en ressortit, je propageai du futon sur la pointe de la faux pour envoyer de la poussière et de la terre dans les yeux de mon adversaire. Puis j'enchaînai en restant à portée de faux avec un nouveau coup de faux en direction de sa poitrine.


Résumé:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Entre ancien coéquipier [Tsuyoshi] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Entre ancien coéquipier [Tsuyoshi] Empty
Jeu 26 Déc 2019 - 19:42
Le Hyûga avait frappé dans l’air littéralement. Son mouvement précédent, composé d’un barrage suivi immédiatement d’une attaque de la pointe du pied dans le ventre de son adversaire, n’avait pas eu l’effet escompté. Bien au contraire. Son adversaire du jour, Konran Tenzin, avait pu tout simplement repousser l’agression comme on aurait fait avec un enfant. Son mouvement cela dit, au lieu d’être à base physique, était à base d’air, encore une fois sans mudra. Un avantage au combat colossal dont l’Assimilateur vent pouvait utiliser à profusion, même avec sa faux en main.

S’étant réceptionné, le Hyûga s’essuya le bout des lèvres. Du sang perlait à cet endroit. C’était dû à l’attaque encaissée de plein fouet tantôt. Tsuyoshi commençait à ressentir des picotements sur tout le corps. Il était encore heureux qu’il fût « chaud » comme on dit. Autrement, il aurait probablement ressenti plus vite et plus puissant les effets des nombreuses coupures qu’il avait subi. Etre en pleine action avait au moins cela de bon.

_ Eh ben… Ça risque de prendre du temps avant que je ne parvienne à te toucher.

A peine le Hyûga avait-il dit cela, que son adversaire se remettait en ordre de marche. D’un mouvement de sa dangereuse faux vers l’avant, il tenta de toucher son vis-à-vis. Tsuyoshi, en bon combattant s’était déplacé légèrement sur le côté en constatant ce mouvement [Un skin techniquement parlant]. Une action salutaire qui devait lui permettre d’éviter n’importe quelle attaque de ce type et pourtant, il n’était pas au bout de ses surprises. Du bout de l’arme qui semblait avoir manqué sa cible, un jet de sable vint lui frapper les yeux. Un sourire. Si Tenzin pensait l’avoir ainsi, eh bien il venait de commettre sa première erreur dans ce combat. Les yeux fermés, Tsuyoshi ne bougea pas dans un premier et sembla encaisser l’attaque suivante de Tenzin. Sourcils froncés, yeux fermés, il donnait certainement l'air de quelqu'un qui avait été touché. Au dernier moment pourtant, il porta un coup sec et rapide, vers le haut, sur le poignet de sa cible, avec le dos de sa main gauche en s’avançant légèrement histoire de pouvoir contrer valablement l’assaut qui lui était réservé. Le coup sec sur le poignet était réalisé dans le but à la fois de contrer le mouvement du Konran mais aussi de le désarmer.

Sans attendre la suite et parce qu’il venait probablement d’avoir l’opportunité de bénéficier d’un contre-effet de surprise, le Hyûga tenta d’enchaîner son adversaire proche avec une technique clanique. Tenzin certainement étonné de voir son adversaire contrer son mouvement alors qu’il devait normalement être aveuglé, peut-être même étonné de se voir désarmé si rapidement aurait possiblement sa garde totalement ouverte. Il subirait en ce cas. Les 32 coups du Hakke pleuvront sur son torse à la vitesse de l’éclair. Ce mouvement était difficile à réaliser, mais il semblait au Hyûga que c’était le moment opportun pour le tenter.




Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 


Entre ancien coéquipier [Tsuyoshi] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Konran Tenzin
Konran Tenzin

Entre ancien coéquipier [Tsuyoshi] Empty
Lun 30 Déc 2019 - 14:47
La projection de vent n'avait que modérément surpris mon adversaire et ancien coéquipier du jour. Ce dernier était au courant de mes capacités d'assimilateur, et malgré le fait qu'il ait bloqué ma faux, ces dernières ne sauraient être entachées par une telle stratégie. Lorsqu'il reprit ses distances, il passa ses doigts sur un bout de lèvres qui saignait après avoir pris mes lames de vent. La phrase qu'il sortit à la suite de cela ne put que me faire sourire en coin. D'un autre côté, avec son Byakugan activé, il était certain que je n'avais pas envie de me faire toucher par la technique du poing souple. Sur bien des points, cette dernière était plus dangereuse que le Gouken, le poing dur. J'en avais déjà expérimenté des souffrances, et je ne tenais pas à réitérer l'expérience.

-Je ne compte pas te rendre la tâche facile.

Et je repris la danse immédiatement à la suite. Ma première action fut de tenter de bloquer la vue de mon adversaire, et rien de mieux pour cela que d'y envoyer de la poussière et de la terre. Cela devrait être suffisant pour neutraliser son dojutsu si ce dernier se laissait faire. Ce dont je doutais. Il allait certainement esquiver, mais cela pouvait rester une bonne diversion pour ensuite l'acculer. Toutefois c'est ce que je pensais, jusqu'à ce que je le vois fermer les yeux et accepter sagement de se faire obstruer la vue. Je fronçai les sourcils alors que je continuais d'avancer vers lui. Mais alors que je continuais à avancer, il ne faisait toujours pas le moindre geste. Lorsque j'amorçai le coup de faux que je m'apprêtais à lui porter, j'eus une légère hésitation. Je ne tenais pas à le blesser sévèrement, mais d'un autre côté je lui faisais confiance pour se défendre. Toutefois, hésitation ou pas, il n'avait pas besoin que je m'inquiète pour lui. Sans rouvrir les yeux, il fit un pas en avant, utilisant le même stratagème que plus tôt pour casser la distance entre nous. J'écarquillai les yeux de surprise. Non seulement il était parvenu à casser la distance pour bloquer mon poignet, mais tout cela les yeux fermés ? Son Byakugan voyait-il plus de choses que je ne le pensais ? Pouvait-il continuer à voir les yeux fermés ?

Je n'avais pas le temps de me poser plus de questions. Et il profita de ma surprise et de mon hésitation pour faire un savant mouvement du poignet et arracher la faux à ma prise pour éloigner l'arme de notre combat. Sa technique me prit de court, et je fis un pas de retrait. Mais alors qu'il se mettait dans une position que je reconnaissais comme étant l'amorce des poings du Hakke, je me rendis à l'évidence de mon erreur : un pas de retrait c'était à la fois trop, et pas assez. Pas assez pour m'éloigner, toutefois trop pour que je puisse enchaîner par une esquive ou un quelconque mouvement qui pourrait me sortir de ce mauvais pas. Je pouvais réitérer ma technique de plus tôt, un poil plus puissante, mais le temps que je lance la technique il aurait certainement le temps de me frôler. Et le moindre frôlement pouvait être dangereux. En plus de cela, cette technique le repousserait. Non, au lieu de cela, je voulais le garder près de moi. Alors que ses deux mains fusaient vers moi, je laissai mon corps fondre vers une forme éthérée et venteuse pour laisser ses coups me traverser. Et alors qu'il était collé à moi, je prononçai le nom de ma prochaine technique.

-Ikyōto no Hikō !

Mon corps se déforma, et le vent se déchaîna pour créer une puissante tornade ascendante dont il ne pourrait réchapper. Je nous emportai dans les airs et je me reformai au dessus du Hyûga. Peu importe sa position, il verrait là où je me trouvais, mais cela importait peu. Il était à présent dans les airs, dans mon domaine. Il ne pouvait esquiver d'ici. Et son raiton risquait de ne pas beaucoup l'aider pour ce qui venait. Mais c'était l'occasion pour voir ce que Tsuyoshi pouvait me proposer lorsqu'il était en difficulté. Inspirant brièvement, je crachai cinq traits de vent vers mon adversaire qui fusèrent chacune de manière à le blesser aux membres et sur les flancs. De manière toutefois à le blesser sérieusement sans pour autant faire de trous dans son corps. Je visai ainsi le côté de ses bras, de ses jambes et de son torse pour que les traits de vent continuent leur chemin en entaillant ma cible plutôt qu'en la pourfendant.

-Shinkû Shotto !

Et après cela, je me retrouvai dans les airs. L'excitation du combat mêlé au plaisir de me retrouver en altitude, sans contact avec le sol, me réjouissait. Etait-ce le premier ou le second qui était responsable du sourire qui étirait maintenant pleinement mes lèvres ? Je ne saurais le dire. Toutefois, je profitai de ce moment en restant attentif aux mouvements de mon adversaire. je n'étais pas sans savoir que les Hyûgas avaient de la ressource.


Résumé:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Entre ancien coéquipier [Tsuyoshi] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Entre ancien coéquipier [Tsuyoshi] Empty
Mar 31 Déc 2019 - 1:50
Konran Tenzin était fort, très fort. Cela, Tsuyoshi le savait depuis belle lurette. Il avait encore en tête ce jour-là lorsque le Konran, alors qu’ils étaient en mission, avait fait étalage de sa grande puissance face à des adversaires qui étaient alors réduit à l’état de… faire valoir. Depuis lors, le Hyûga n’avait plus qu’une chose en tête dans sa quête de pouvoir personnel : battre un jour à plate couture Tenzin afin d’être sûr et certain qu’il avait poussé son art, à un niveau jamais égalé. Le challenge était de taille car le rival qu’il s’était donné n’était pas n’importe qui. Tsuyoshi en l’état était bien conscient de l’écart de niveau qui existait entre eux deux. Il savait que malgré les apparences, Tenzin pouvait le broyer à n’importe quel moment, pour peu qu’il daigne hausser le niveau des techniques qu’il utilisait, ou tout simplement le tempo du combat.

Tsuyoshi avait réussi à créer la petite surprise qu’il souhaitait. En fermant les yeux, il était parvenu à bloquer l’attaque du Konran. Après tout, sa maîtrise avancée du Byakugan lui permettait une meilleure vision, une vision à travers la matière. Qu’étaient alors des grains de sable dans les yeux ? Cependant, il s’en doutait un peu en essayant le mouvement qu’il avait voulu placer, bloquer l’attaque de Tenzin ne suffirait pas à l’avoir. Il aurait fallu autre chose. L’immobiliser au taijutsu ? Peut-on le réaliser avec un assimilateur air ? Ou même avec un assimilateur tout court ? Puis l’immobiliser n’aurait servi à rien dans la mesure où le Hyûga lui-même aurait été bloqué. Il devait tenter le tout pour le tout, ce qu’il avait fait… Au final sans succès. Il fut donc à moitié étonné lorsqu’il fendit l’air des 32 coups du Hakke. Les tenketsus de son adversaires, étaient là visibles et pourtant, inaccessible car comme changé dans leur matière, dans leur composition. Tenzin s’était changé en vent et dans cette perspective… Il n’y avait que peu de place à l’impact.

Tsuyoshi eut à peine le temps d’arrêter son mouvement aux 16 coups, qu’il s’était fait ravir du sol. Enveloppé dans le corps éthérique de son frère d’arme, il s’était retrouvé en l’air à plusieurs mètres du sol, emporté dans un tourbillon. Alors qu’il était encore malmené en l’air et balloté de tous côtés, soudainement la tornade se dissipa. Tandis que Tenzin se reformait au-dessus de lui, Tsuyoshi lui faisait face aux lois de la physique. La pesanteur jouant sur son être, il commençait à chuter dangereusement vers le sol. Sourire aux lèvres, comme un enfant qui venait de téter ou comme le ferait sûrement un décédé découvrant le paradis, Tsuyoshi pensait à ce moment-là que son adversaire n’était rien d’autre qu’un dieu. Pouvait-il être autre chose que cela ?

A l’attaque du Konran, alors qu’il se trouvait encore en l’air, le Hyûga n’eut pour seule réponse, qu’une dernière estocade. Le coup pour l’honneur. Un coup pour rien, il le savait pertinemment. A défaut, peut être que son impact sur les projectiles du Konran suffirait à les dévier suffisamment pour ne pas aggraver son état ? Car ironie du sort, Tsuyoshi ne savait pas voler. Sa plus puissante technique fut lâchée en direction du Konran heurtant au passage les boules d’air qui lui étaient destinées et poursuivant sa route vers l’assimilateur air.

Sans attendre le résultat de son action, Tsuyoshi réfléchissait déjà au moyen de limiter la casse. Il n’en vit qu’une : se péter les bras. De toute façon il se les ferait retaper par Aimi comme d’habitude. C’était plus sûr que de donner le dos ou la tête et de risquer soit une paralysie ou la mort subite. Il y réfléchirait à deux fois la prochaine fois avant d’affronter Tenzin.

La chute. Un craquement double. Il s'y attendait. Ses mains qu'il avait posé au sol de façon courbée avant de se laisser aller dos en avant comme pour exécuter un salto totalement raté, le Hyûga s'était fissuré les coudes et brisé les bras à cause de la vitesse de la chute. Tombant sur le dos sans plus de dommage, il demeura au sol en gémissant et en attendant que Tenzin daigne l'aider... Son Byakugan se désactiva



Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 


Entre ancien coéquipier [Tsuyoshi] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Konran Tenzin
Konran Tenzin

Entre ancien coéquipier [Tsuyoshi] Empty
Mar 31 Déc 2019 - 17:42
Alors que nous nous retrouvions tous les deux à plusieurs mètres au-dessus du sol, sans aucune retenue, le temps sembla se figer quelques instants. Comme en apesanteur pendant une seconde, je trouvai un écho de mon excitation dans le sourire extatique de mon ancien coéquipier. Un sourire qui ne souffrait d'aucune limite ni d'aucune logique. Mais cela, seuls ceux qui connaissaient la joie de combattre pouvaient le comprendre. Et dans ses yeux, je le vis abandonner toute idée de se défiler à la chute qu'il s'apprêtait à faire. Je vis sa détermination prendre le pas sur la raison. Et alors que je m'apprêtais à rentrer dans le même état d'esprit que mon adversaire, prêt à tout oublier pour me consacrer à ces quelques instants, je me rappelai subitement ce qui risquait de lui arriver. Mon sourire se crispa, cependant, j'avais repris mes esprits. Sacré Tsuyoshi. J'avais déjà perçu ce côté un brin téméraire chez le shinobi, et surement se disait-il que dans le pire des cas, un médecin ninja le remettrait sur pied. Mais je n'avais pas non plus envie que mes compagnons d'arme se fassent aussi sérieusement blesser lors d'un simple entraînement.

Alors que notre chute continuait, le vent cinglant à mes oreilles et fouettant mon corps, d'un coup de paume il envoya une quantité considérable de chakra. La Paume du Hakke. Une technique que j'avais vu Toph utiliser maintes et maintes fois, toutefois pas à cette puissance-là. En tout cas, pas sans l'aide d'un démon de chakra qui était venu booster ses techniques. La technique en question percuta mes tirs de vide et les écartèrent de son chemin. J'écarquillai les yeux, cependant je ne perdai pas une seule seconde. Je me devais d'éviter cette technique, ainsi qu'éviter au Hyûga de se fracasser au sol. Et pour cela, rien de mieux qu'un peu de sensations fortes grâce à la vitesse. Mon corps se brouilla pour devenir une brise blanchâtre à forme plus ou moins humanoïde, mais contrairement à tout à l'heure, ce n'était pas pour laisser la technique me traverser. Celle-ci m'aurait dispersée, et j'aurais du me reformer par la suite ce qui m'aurait fait perdre un temps précieux. Non cette fois-ci, je fusai sur le côté aussi vite que je le pouvais, telt un vent impétueux. Et sans m'arrêter, je me dirigeai avec la même vitesse vers mon compagnon d'arme telle une puissante brise.

Arrivé au niveau de Tsuyoshi, je me "rematérialisai", et je l'attrapai par le col à peine un ou deux centimètres avant qu'il ne le touche. Ses bras tendus vers la terre ferme auraient été cassés par le choc, mais j'avais réussi à arriver à temps. Une fois que j'avais son col entre mes doigts et que je le tenais fermement, je le retins fermement contre moi alors que j'utilisai ma capacité à voler pour léviter à quelques centimètres du sol. Une fois l'urgence passée et que Tsuyoshi réalisait que ses deux bras étaient encore intacts, je soufflai en soupirant un brin avant de le déposer au sol doucement. Je m'éloignai alors de quelques pas toujours en volant, et ce n'est qu'une fois à quelques mètres de distance et certain que le combat était fini que je m'autorisai à poser les pieds au sol. D'abord par la pointe du pied droit, puis mon pied gauche ne tarda pas à suivre. Mes cheveux azurés qui flottaient jusqu'à présent autour de moi sous l'emprise du vent se déposèrent lentement à nouveau sur mes épaules et sur mon dos. Un sourire étirait mes lèvres.

-Sacré puissance, Tsuyoshi-san. Mais un peu téméraire sur ce dernier mouvement.

Après tout, il avait renoncé à se réceptionner pour pouvoir me porter ce dernier coup. Je m'approchai de lui, et lorsque j'arrivai à bonne distance, je tendis mon poing vers lui en guise de salut avec un grand sourire, ravi de l'échange que nous avions eu.

-Très beau combat, Tsuyoshi-san. Merci pour cet entraînement.


Résumé:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Entre ancien coéquipier [Tsuyoshi] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Entre ancien coéquipier [Tsuyoshi]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Académie Hashira
Sauter vers: