Partagez | 

Kasanagi ► Jouons d'affinités

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Lun 31 Juil 2017 - 16:29
"Tetsuuuuu ?" Lançais-je en entrant dans le dojo en cherchant le gardien des sabreurs des yeux dans la salle parmi les membres présent et autres individu s’entraînant. Bon, il est vrai qu'en l'appelant comme ça, je n'allais pas le moins du monde passer inaperçu, mais en même temps, j'en avais un peu rien à faire d'être discrète. Après tout si les shinobi s’entraînant ici réagisse à une voix si facilement, c'est qu'ils manquent cruellement de concentration non ? Enfin, j'avoue que personnellement, j'aurais été l'une des premières à me retourner et à dévisager la personne qui agit de la sorte sans réellement de respect pour l'entraînement des autres. M'enfin, c'est pas un manque de respect, c'est que j'ai réellement besoin de voir le sabreur. Repérant alors sa frimousse un peu plus loin, je ne me fais pas prier pour traverser le terrain et aller à sa rencontre, après tout, j'ai laissé entendre que je venais le voir, il est normal que je m'approche de lui non ?

Une fois à son niveau, je lui adresse un large sourire. "Tu vas bien Testuko ?" Une question par pur politesse alors que peut-être j'aurais du commencé par m'excuser de le déranger alors qu'il semble en plein entrainement. Mais là, je ne me vois pas réellement vers qui d'autre me tourner. Vers Yasuhito ? Oui, c'est une possibilité, mais je lui en demande déjà beaucoup à notre sensei, alors si je peux le soulager un peu en demandant de l'aide ailleurs, ça ne devrait pas trop le déranger non ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Mar 1 Aoû 2017 - 0:45
...


Une ! Deux ! Une ! Deux ! Kasanagi ne portait pas son sabre d'entraînement habituel et c'est sous le poids imposant de son Épée Légendaire qu'il se soumettait au développement de sa force. Torse nu, chacun de ses mouvement était accompagné d'une projection d'excrétions sudoripares. Il laissait ainsi apparaître une anatomie singulière : Au-delà de sa maigreur apparente, on pouvait se rendre compte de muscles secs et compacts qui avaient été forgés à grands coups d'exercices intenses alliés à une alimentation quelque peu modeste. Mais qu'importe, sa force, elle, était bien présente, et ce sont ces fibres musculaires comprimées à leur densité la plus haute qui lui permettaient de manier avec aisance un estramaçon plus lourd et imposant que lui.

Il était piégé dans cette phase durant laquelle son activité est seule maîtresse de ses pensées. Aucune cognition futile ne siégeait actuellement dans son esprit, et c'est dans le vide mental le plus total qu'il opérait ces mouvements réguliers qui lui prendraient certainement toute la matinée.

Soudain, une cacophonie vint percer sa coquille de rigueur et c'est sous l'écoute de cette voix synonyme de gaieté et de concupiscence qu'il quittait sa condition d'ataraxie pour prendre conscience du monde extérieur. Il venait d'être réveillé par cette voix mielleuse qu'il chérissait tant. Son amie Shiori était arrivée et c'est équipée d'un sourire dont elle avait le secret qu'elle réveilla le jeune épéiste pour de bon.
« Doucement, doucement, je pensais justement à toi ! » répliquait-il, le souffle épuisé avec un fin sourire aux lèvres.
Tartuffe et flatteur, le garnement avait l'art et la manière de trouver les mots qui berçaient l'esprit de ses interlocuteurs.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t327-kirigakure-no-kasanagi#1333 http://www.ascentofshinobi.com/t640-equipe-04-serpent-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t454-kirigakure-no-kasanagi

Jeu 3 Aoû 2017 - 0:14
Vers lui, je m'avance directement quand je le vois. En même temps, j'ai affirmé mon besoin de le voir en entrant dans le dojo, criant le surnom affectueux que je lui donne au risque de m'attirer les foudres des autres ninja qui s'entraîne en ce lieu. Mais comment dire que pour l'heure, je m'en fiche. Ayant une idée en tête, je suis pressée de voir mon ami et coéquipier sabreur pour lui en parler et avoir son avis. Son avis, mais surtout son aide en réalité, parce que j'avoue être réellement débutante et cela, je ne le lui ai jamais caché tout comme à notre senseï pour tout dire. M'approchant donc de lui à pas de loup, je lui adresse un large sourire alors qu'il se retourne déjà vers moi. Faut dire que je n'ai nullement fait dans la discrétion.

Je laisse entendre un léger rire à ses propos, amusée par ce qu'il peut dire, je me penche alors vers lui, comme pour le pousser à me confier un secret. "Et en quel honneur tu pensais à moi ?" Lui lançais-je doucement pour ne pas déranger davantage l'assemblée autour de nous. Cependant, cela n'empêche guère a voix d'être marquée d'un certain enthousiasme, ma joie de vivre habituelle en quelque sorte.

Néanmoins, je finis par me reculer un peu, le regardant de haut en bas alors que tout dans sa tenue montre à quel point il était concentré sur son entraînement. "Je ne te dérange pas trop j'espère !" M'exclamais-je alors en guise d'excuse d'une certaine façon, même si celle-ci n'est pas réellement formulé avec un désolé ou pardonne-moi. Je me contente juste de lui faire comprendre que j'espère ne pas l'embêter trop, puis je tenterais d'écourter notre entrevue si cela empiète sur ses vacations.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Ven 4 Aoû 2017 - 1:55
...


La tâche était rude. Contre-coup de son propre jeu, Kasanagi devait à présenter user d'inventivité et de vivacité afin de pondre une réponse pertinente à la belle kunoichi.
« Ai-je réellement besoin d'une raison pour rêvasser de ta beauté ? » répliquait-il d'un air gêné et incertain.
Remerciant ces bribes de mémoire qui lui avaient permis de citer une pièce de théâtre romanesque où il eut été spectateur, il se rendait compte qu'il ne captait pas lui-même la profondeur de ces mots qui étaient réservées à un public plus... adulte dirait-on. Mais qu'importe, c'était pour la plupart des témoins de la scène un instant touchant rappelant que sous cette carapace de petit diable, se cachait un enfant presque innocent qui était crédule à tout jeu de séduction.
« Je ne te dérange pas trop j'espère ! »
« Non, j'étais justement en train de finir mon exercice. » mentait-il.
Finissant de se rhabiller, c'est avec une allure toute fraîche malgré les courbatures de son activité qu'il faisait à présent face à Shiori.
« Qu'est-ce qu'on fait aujourd'hui ? »
Car oui, le tartuffe n'avait pas pensé à un seul moment que la Watanabe avait une motivation particulière à le rejoindre. C'est un esprit niais habité par un caractère candide qui animait mystérieusement Kasanagi. Sa gymnastique semblait avoir servi d'exutoire à toutes ces pulsions lancinantes, il était à présent une coquille vide, libérée de toute perversion qui s'adonnait à ses tâches quotidiennes avec un calme et une béatitude exemplaire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t327-kirigakure-no-kasanagi#1333 http://www.ascentofshinobi.com/t640-equipe-04-serpent-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t454-kirigakure-no-kasanagi

Sam 5 Aoû 2017 - 10:47
Il serait un homme et pas un enfant, j'aurais probablement pu rougir aux propos qu'il me dit là. Mais ayant un enfant en face de moi, ces mots n'ont pas la même signification, enfin, c'est ainsi que je le vois et je lui adresse un léger sourire, même si je reste assez surprise d'entendre de tel mot sortir de sa bouche. "Merci pour le compliment, mais quitte à rêvasser de la beauté d'une fille, essaie qu'elle ai plus ou moins ton âge." Le taquinais-je alors un peu avant de tirer la langue comme une gamine aurait tout aussi bien pu le faire. Il est vrai que dans ma tête, je fais parfois bien plus enfantine que lui. Enfin, passons ce petit détail assez inutile. Surtout que je le question quand à savoir si je ne le dérange pas. Chose qui est pourtant assez évidente. Sauf qu'à sa réponse, je ne peux que le remercier silencieusement de me dire qu'il finissait son entraînement. Peut-être n'est-ce qu'un mensonge pour m'accorder du temps et ne pas m'envoyer sur les roses, mais je vais me contenter pour ma part, de croire que c'est réellement le cas ! "Ouf, ça va alors." Un nouveau sourire sur mes lèvres. Je passe peut-être pour un peu trop crédule à croire si facilement les choses, mais est-ce réellement utile de perdre du temps à débattre sur le fait de savoir si oui ou non il avait réellement fini son entrainement ? Je passe aussi pour une égoïste à l'empêcher de la sorte de s'entraîner pour satisfaire ma propre curiosité. Je devrais être navrée pour lui, devoir me supporter, moi et mes envies, probablement pire que celles d'une femme enceinte.

Quand il me questionne ensuite pour savoir ce que l'on fait, je passe alors ma main dans ma nuque, la massant un peu. Hésitant légèrement à lui dire maintenant, devant tout le monde le pourquoi je suis là, bien qu'en même temps, j'avoue que ça doit être assez étrange de voir une personne plus âgée demandé conseil à l'enfant qu'il peut être. "En fait, j'ai quelques questions à te poser." Commençais-je alors tout en massant ma nuque un peu nerveusement. "J'entends pas mal de personnes parler d'affinités, etc. Mais je sais pas du tout comment ça fonctionne... Pourtant ça à l'air assez important." Avouais-je alors un peu malaisée de lui avoue une telle chose. Je suis encore très loin de maîtriser tout ce qui concerne l'art du ninja... Vraiment très loin !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Dim 6 Aoû 2017 - 13:11
...


Une certaine gêne s'accordait à la situation. Des silences mal géré qui accentuaient un certain mal aise dans l'atmosphère. Il avait dit des mots qu'il ne fallait pas semble-t-il. Seulement, aveugle comme une taupe face aux circonstances, c'est avec une facilité déconcertante qu'il laissa couler afin de reprendre le cours de la discussion.

La jeune kunoichi semblait ne pas appréhender un concept essentiel à la maîtrise des arts shinobi, et c'est vers une personne compétente qu'elle s'est tourné, ou presque. L'expression figée, le jeune shinobi fixait avec un air curieux la bouille de Shiori, tentant comme il pouvait de remémorer les leçons apprissent dans sa prime jeunesse, c'est-à-dire il y a 2 mois environ. Soudain, un éclair de génie, ou plutôt, un bref ressassement. Pointant son doigt à Shiori lui indiquant d'attendre quelques instants, Kasanagi gambadait à travers le grand hall puis les couloirs du dojo en quête du Saint-Grall. On l'entendant fouiller, creuser, fignoler à la recherche de la perle, et c'est avec un sourire béant qu'il trottait son retour la kunoichi de brume, un bouquin usé à la main.

Lui présentant la couverture de front, Shiori aurait quelque peu du mal le titre de l'ouvrage tant le temps et la poussière avait eu raison de l'apanage de ses matériaux. Tapotant contre son genou, Kasanagi luttait contre les particules s'étant incrustées dans les fibres même du modeste bouquin, pas plus grand que la main de Tetsuko. Un dernier train de main et il bégayait, d'une faculté de lecture peu approfondie à présenter l'ouvrage :
« Traitééé d'affinité et de.. »
Après quelques instants de blocage sur un morphème, il décidait dans la plus grande simplicité de le zapper et de reprendre son allocution, écourtant sans pression le nom du livre.
« Traité d'affinités : Guide pratique et spirituel destiné aux... »
Une fois de plus, la difficulté était de rigueur. Mais qu'importe, il avait connu des ennemis bien plus imposants qu'une vulgaire réalisation de papetier. D'un geste fin et soigné, il ouvrait alors le vieux trésor en prenant soin de ne pas déraciner une feuille au passage. La découverte de l'ouvrage n'en fut alors que plus surprenante. Hormis sur la couverture, aucune tâche d'encre n'était apparente. Shiori découvrait alors une flopée de feuilles vides qui s’exsudaient de vieilles poussières. Mais c'est là toute la subtilité de l'ouvrage. Arrivé à la dernière page, on pouvait percevoir les bribes de feuilles qui avaient été arrachées et c'était là toute la subtilité de l’œuvre. Arrachant à son tour une feuille, Kasanagi refermait le bouquin qu'il déposait au sol avant de reprendre ses appuis. Tenant la feuille entre ses deux doigts de sa main droite, il pouvait alors débuter sa tirade :
« Mère me disait que Kami-sama, dans son désir de création, confia à 5 entités la mission de créer un monde où siégeraient les âmes vagabondes n'ayant pas trouvé séjour dans son palais. »
Son poing gauche levé, il débutait alors à compter avec ses doigts tandis qu'il listait ses propos :
« Le feu, la terre, l'eau, la foudre et enfin, le vent. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t327-kirigakure-no-kasanagi#1333 http://www.ascentofshinobi.com/t640-equipe-04-serpent-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t454-kirigakure-no-kasanagi

Mar 8 Aoû 2017 - 22:31
Malaisante, voilà comment je décrirais cette situation que je viens de provoquer. Avais-je réellement besoin de débarquer comme en hurlant dans le dojo ? Forçant ainsi les moins concentrés à tourner la tête vers moi et me regarder tandis que j'avoue à mon coéquipier mes lacunes. Massant ainsi nerveusement ma nuque, je lui exprime assez rapidement la raison de ma venue ici. J'aurais aimé un peu plus de discrétion, parce qu'ainsi dire devant tout le monde que je ne connais même pas le principe affinitaire... C'est réellement déplaisant... Puis bonjour la réputation que je vais donner à mes frères d'arme... Enfin, si les plus simple d'esprit estiment que tout les épéistes sont aussi nul et faible que moi.

D'ailleurs, en parlant de discrétion... Le jeune Tetsuko ne m'aide pas réellement pour le coup étant donné qu'il semble courir dans tout les sens en cherchant quelque chose... Objet qu'il semble finir par trouver pour me le rapporter. Il me le présente alors de la façon la plus maladroite qui soit. Bien qu'en réalité, je le comprends. Parce que décodé les écritures présentent sur la couverture n'est pas réellement chose aisée quand on en voit l'aspect rustique, pour ne pas dire vieillot voir même archaïque. Fronçant alors les sourcils, j'essaie moi-même de lire pour tenter de lui venir un peu en aide, mais tenter de décrypter les mots manquant est un acte vain et au final inutile. Reportant alors mon attention sur l'enfant à mes côtés, j'écoute ses propos alors qu'il tente dans un premier temps de dire le titre d'une façon probablement proche de la version origine que j'ignore toujours. Néanmoins, cela se solde encore par un échec de la part du jeune adolescent. D'ailleurs, je ne devrais pas me moquer, mais je ne peux pas réprimer un petit rire de franchir mes lèvres. "Ce n'est pas grave si tu n'y arrives pas." Et voilà, je lui adresse maintenant un léger sourire conciliant avant de prendre la parole. "Puis de toute façon, je ne pense pas réellement que ça soit le titre le plus important n'est-ce pas." Le titre est en règle général pas la chose la plus utile pour la lecture d'un livre. Certes, il aide à le nommé autrement qu'un bouquin, à l'identifié entre ses semblable, comme pour nous les Hommes. Mais après, le titre n'informe pas toujours de tout le contenu qu'il peut avoir. Puis là, dans notre situation, alors que j'ai ris un peu de sa difficulté, j'espère quand même qu'il réalise bien qu'entre nous deux, ce n'est pas lui le plus apte à être sujet aux moqueries ensuite, mais bel et bien moi.

Redevant ainsi sérieuse, je le regarde en écoutant attentivement alors qu'il fait maintenant un lien avec un Dieu pour aborder le sujet qui m'intéresse. Mais comment dire que j'ai un peu de mal avec cette métaphore tandis qu'il me cite maintenant les cinq affinités de base. Je fronce donc les sourcils, incrédules en quelque sorte. Non pas à cause des éléments qu'il vient de me citer, mais à cause de cette histoire de dieu... Je n'ai jamais été adepte de l'une au l'autre religion, ou même croyance tout simplement, alors c'est un peu compliqué d'imaginer ça... M'enfin, ce n'est qu'une histoire, c'est pas important. Je devrais plutôt me concentrer sur les éléments. "Tu n'as pas envie qu'on en parle ailleurs ? Un endroit où il y a moins d'oreilles et d'yeux indiscrets ?" Le questionnais-je alors soudainement ? Non pas que je me soucie réellement du regard des autres, mais bon, j'ai pas spécialement envie de montrer à tous que je suis une incapable à ce niveau-là... Puis, au moins, on sera un peu plus tranquille en entendant moins de bruit de sabre en bois qui s'entrechoquent par exemple.

C'est d'ailleurs sans attendre la réponse du Yuki que je commence à marcher pour sortir de cette salle d'entraînement. "Du coup, l'élément, c'est toi qui le choisi c'est ça ? Un peu comme pour la manipulation d'un sabre ?" Parce qu'au final, nos sabres, on les a choisi en quelque sorte et on apprend ensuite à les manipulé, alors pourquoi est-ce que ça serait différent pour les affinités ? Je me demande quand même laquelle serait la mieux pour moi. J'aurais tendance à partir sur la terre pour l'effet dur que celle-ci peut avoir... Un mélange entre mon affinité et mon sabre, cela pourrait donner un moyen de porter de vrai coup physique avec Dokuyaku non ? Je réfléchis alors, me demandant comment je pourrais bien mettre en place tout cela, puis surtout, voir comment ça fonctionne. J'avoue être clairement impatiente d'en apprendre d'avantage là.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Lun 14 Aoû 2017 - 16:24
...


Leurs pas crispaient le parquet tandis qu'ils se dirigeaient vers la sortie.
« Non non ! Ce n'est pas nous qui choisissons notre affinité, c'est l'inverse. Nous sommes tous les descendants d'une entité, ou de plusieurs pour certains... »
Une fois dehors, ils se dirigeaient vers le gazon afin de s’asseoir quelques mètres plus loin, n'entendant plus que la résonance des kiai des kendoka. Profitant de l'ambiance paisible de cette journée, c'est sous le doux chant des oisillons que Kasanagi repris son discours, une fois assis en tailleur.
« Observe... » dit-il en relevant une nouvelle fois la feuille déchirée qui restait maintenue par son index et son majeur. « C'est un papier spécifique que je tiens entre mes mains. Il a été créé à partir de l'écorce d'un arbre alimenté de chakra. De ce fait, il est particulièrement réceptif à notre énergie spirituelle, et donc, à notre affinité. »
Finissant ses mots, le genin se concentra un instant afin d'exprimer son affinité au travers de la feuille de papier.
« Je suis l'héritier du Kami de la terre et du roc. » contait-il tandis que le bout de papelard prit un aspect sale avant de s'effriter lentement et disparaître au gré d'une brise. « De ce fait, je maîtrise et peux libérer des techniques Doton. Regarde. »
Le poing qui tenait il y a de cela quelques secondes se ferma alors. Et c'est sous la nouvelle concentration du Genin que de la roche se formait lentement sur son derme. Quelques secondes plus tard, c'est un réel poing de roc que le louveteau brandissait aux yeux de sa consœur.
« Tu vois ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t327-kirigakure-no-kasanagi#1333 http://www.ascentofshinobi.com/t640-equipe-04-serpent-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t454-kirigakure-no-kasanagi

Lun 14 Aoû 2017 - 22:41
Une fois arrivée dehors, je m'installe en tailleur en face de mon coéquipier. Écoutant ses réponses, je fronce un peu les sourcils à ses paroles, mais davantage encore encore quand il me fait sa petite démonstration avec la feuille arrachée du livre.La roche, le Doton, son affinité. C'est assez surprenant de voir la feuille disparaître au vent sous la forme de poussière comme cela. J'en reste silencieuse un instant alors que maintenant il me montre l'effet que peut avoir son affinité sur lui. Durcissement de l'épiderme en quelque sorte. "Ça fonctionne comment ?" Le questionnais-je alors, intriguée par tout cela. "Enfin, je veux dire pour la feuille, pas pour ta technique !" Précisais-je alors, parce que j'avoue être assez curieuse de comprendre comment la feuille de papier, même si elle est issue d'un arbre légendaire ou je ne sais trop quoi comme il a expliqué, c'est assez étrange et peut-être même un peu tiré par les cheveux non ? Puis en même temps, il devait bien se douter que je devais le questionner sur la feuille et non pas sa technique non ? Comment pourrais-je vouloir apprendre quelque chose d'une affinité que je n'ai pas. Enfin, peut-être qu'une fois l'épreuve de la feuille passée, je réaliserais que j'ai la même affinité que lui. Mais pour l'heure, tout cela ne sont que des suppositions.

"C'est héréditaire du coup ?" Laissais-je alors entendre. Etant donné qu'on a aucun pouvoir de décision sur notre élément, cela doit venir de nos gênes non ? Et dés lors de nos parents ? Sauf que pour ma part, si c'est le cas, ça ne m'aide en rien étant donné que mon père n'était pas du tout un ninja et ma mère... Peut-être que oui ou peut-être que non. J'ignore tout d'elle, même son visage et son prénom. Après tout, avec mon père nous n'en parlions jamais ou presque pas, c'était un sujet tabou en quelque sorte. Je regrette maintenant de ne pas lui avoir posé davantage de questions sur elle.
Dans tout les cas, si je pense au côté héréditaire de la chose, c'est à force d'entendre parler de clan et des capacités qu'ils ont dans ces dites familles, suffit de voir les Yuki ici même ou encore les Kaguya, puis plus loin, les Metaru, comme Kira...

Cherchant alors à penser à autre chose que mon inconnue de mère, je pose mon regard sur l'adolescent. "Si ça avait été un choix, tu aurais prit quel élément toi ?"

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Mar 15 Aoû 2017 - 11:23
...


Elle le questionnait sur un sujet assez avancé. Lui qui se croyait tout de même précoce restait tout de mêmeun novice, en effet, il n'était qu'un Genin. S'il avait pu apprendre aux côtés de sa mère et de son père les arts ninjas, ses connaissances restaient floues et éparpillés dans sa mémoire. La pratique était une chose assez aisée pour le louveteau, néanmoins la récupération d'information en était une autre. Bégayant durant quelques secondes à la recherche d'une réponse, c'est avec un fin sourire gêné qu'il stoppait net sa maladresse vocale. Mais le ciel sourit à qui se donne les moyens. Se relevant, d'un signe de main il fit comprendre à sa consœur d'attendre un petit moment. Retournant dans le dojo d'un pas hâtif, ce n'est qu'une quinzaine de minutes plus tard qu'il ressortait avec une pile d'ouvrage dans le creux de ses bras. Un rapide coup d’œil et on aurait pu comprendre rapidement le thème de cette recherche : Les fondamentaux du ninjutsu, Le ninjutsu pour les nuls, Contrôle & Transformation : Comment produire un fouet aqueux. Assis en tailleur à nouveau, il épluchait ces bouquins d'une célérité certaine. Vrai rat de bibliothèque, ce n'était pas de la lecture qu'il en faisait, non, il sondait simplement quelques pages à la recherche d'une information précise que sa mémoire avait écarté.
« VOILA ! »
Son doigt pointait une phrase particulière qu'il ne laissait pas à la visibilité de Shiori. Murmurant sa lecture d'un son inaudible, c'est après quelques paragraphes qu'il redéposait le bouquin avant de tendre sa main à la jeune Watanabe.
« Oublions la feuille, j'y connais rien. Pour produire un ninjutsu de qualité, il est nécessaire de maîtriser deux étapes : Le Contrôle ET la Transformation. Je ne vais pas pouvoir t'inculquer le Contrôle de l'énergie, c'est une tâche rude que je ne maîtrise tout simplement pas tout seul. C'est uniquement au travers de mon sabre que je le peux. Maintenant observe. »
Sa main prit une teinte bleutée tandis qu'elle était à présent baignée de chakra.
« C'est la base même du Ninjutsu, tu sais déjà de quoi je parle. Dokuyaku et Hiramekarei fonctionnent de la sorte. On relâche du chakra tout simplement en se concentrant sur une partie de notre corps, que ce soit notre estomac, notre main ou la plante de nos pieds. Maintenant, je vais transformer cette énergie via mon affinité. Le Doton. »
Et c'est alors que de la même manière que précédemment, son poing reprit un aspect rocailleux, rugueux et lourd.
« Nous possédons tous une affinité, mais ça n'est qu'une affinité, nous pouvons à un certain niveau de maîtrise transformer notre chakra en plusieurs éléments. Mais si ce n'est pas notre domaine de prédilection, nous sommes tout simplement cantonner à notre affinité de base, comme je le suis. » Prenant une pause, il reprit dès lors ses mots. « Le Doton est l'élément qui prévaut dans ce monde, exception faite à Kiri où nous sommes en général bénis par le Kami de l'eau. Mais qu'importe, à ton tour ! »
Dégageant quelques ouvrages, il remit la main sur le petit bouquin aux pages blanches dont il déchira une autre feuille qu'il tendait de nouveau à Shiori.
« Prends cette feuille, tends ta main et concentre toi afin de faire circuler ton chakra dans le papier. Et pour répondre à ta question, si j'avais à choisir, j'aurai aimé le Fûton... » répliquait-il, songeur
La question de la kunoichi révélait ainsi un paradoxe chez le genin. Lui qui aspirait à flotter dans l'air tel un oiseau était un digne représentant du sol robuste. C'est avec une certaine peine qu'il attendait à présent de voir la kunoichi à l’œuvre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t327-kirigakure-no-kasanagi#1333 http://www.ascentofshinobi.com/t640-equipe-04-serpent-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t454-kirigakure-no-kasanagi

Mar 15 Aoû 2017 - 12:25
Et voilà, encore une fois, je me retrouve planté là. Il est une nouvelle fois partit en courant je ne sais trop où. Va-t-il passé sa journée à faire cela des aller retour intempestif ? Pendant un instant, je m'imagine qu'il doit avoir eu une envie pressante étant donné qu'il a pas expliqué pourquoi il partait et surtout qu'il est partit assez rapidement. M'enfin dans tout les cas, il avait pas spécialement besoin de me faire signe d'attendre que je serais resté là. Comment dire que je n'ai pas réellement autre chose à faire ni même d'autre endroit où aller. Cependant, il me fait quand même attendre un bon moment... Un peu trop longtemps parce que je commence à avoir des fourmis dans les jambes à rester assise de la sorte.

Et puis, il arrive, une montagne de livres dans les bras et je me tente de me lever, mais sautille plutôt sur place à cause de la sensation dans mes jambes. Un peu trop désagréable. J'aurais du changer de positions au lieu de rester comme ça... Restant alors sur place, grimaçant un peu au picotement du au sang qui afflue à nouveau dans mes jambes, je regarde alors l'adolescent fouiner un peu dans ses bouquins."Tu sais, tu me l'aurais dit, on aurait été directement dans ta petite bibliothèque personnelle, ça aurait été plus rapide que tout ramener ici à chaque fois." Lui lançais-je en rigolant un peu, parce que pour finir, il allait y avoir tout ses livres ici et non plus sur ses étagères.

Je le laisse ensuite parler, me faire un petit cours rapide suivi d'une nouvelle démonstration de sa part. "Autant je comprends pour le contrôle, autant pour la transformation, j'ai du mal à concevoir comment ça fonctionne. Tu penses juste et ça le devient ou il y a tout un procédé derrière ?" Et comment dire que je vais galérer pour la seconde étape... mais genre vraiment beaucoup. Suffit déjà de voir à quel point je galère pour la première alors la seconde... Enfin, dans tout les cas, j'ai quand même fait pas mal de progrès depuis que j'ai commencé à m'entraîner avec Yasuhito !

"Et donc, si je suis bien ce que tu me dis, il y a une quantité plus importante de personnes qui contrôle le doton que les autres affinités c'est ça ?" Je pense un peu la tête en prenant la feuille qu'il me tend. "Je dois d'ailleurs m'attendre à ce que la feuille me montre l'affinité suiton là si on se base sur la théorie que tu viens de dire ?" J'avoue que je suis intriguée, savoir comment la feuille réagirait pour chacune des affinités. Autant je sais pour le doton maintenant, autant pour les autres... j'ai réellement du mal à l'imaginer. "Tu sais comment la feuille réagit pour tout les éléments ?" Pour le feu et l'électricité, c'est assez simple, il me semble, mais pour l'eau et le vent, cela reste un peu plus compliqué non ? Comment représenter le vent ? Le vent affinité qu'il aurait préféré si j'ai bien comprit ses dires. "Tu pourrais le maîtriser plus tard non ? Une fois que tu auras le niveau non ? Enfin, comme tu m'as dit, là, la capacité d'avoir une autre affinité." Je réfléchis, tentant de comprendre et d'assimiler tout cela, parce que c'est clairement assez... Obscur tout ça.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Mer 16 Aoû 2017 - 0:08
...


Des questions et encore des questions. Le jeune homme qui était attaché à faire partager sa science s'en retrouvait néanmoins encore une fois tout simplement creux dans ses réponses. Kasanagi était de ce genre à préférer la pratique à la théorie. Même s'il est enclin à s'instruire, une fois que l'information eut servi à mettre en place un procédé il l'a mettais rapidement de coté dans une optique d'économie cognitive, ou comme il est préférable de l'appeler, dans une optique de paresse complète. Il tentait néanmoins brièvement avec ces mots d'expliquer le processus :
« Pour Hiramekarei c'est simple, je donne l'ordre et l'épée obéit en quelque sorte... Pour la transformation c'est encore un peu différent... C'est comme un muscle inexploité de base que l'on apprend lentement à utiliser. » Plongeant son regard dans sa main, il prit un léger temps de pause avant de revenir sur ses mots. « Il n'y a rien de magique ou de sensationnel si c'est ça ta question. Pour libérer le Doton je ne tente pas d'être en communion avec mère-nature ou une connerie du genre, non non non. Je me concentre sur la transformation et c'est tout. C'est un peu comme apprendre à lever un seul sourcil vois-tu, on ne sait pas comment on pourrait y arriver au début, et pourtant au bout d'un moment ça rentre. »
En repensant à la question de la donzelle, il dénotait une possible crainte de celle-ci quant à la découverte de son affinité. Fougueux comme il était, à sa place il aurait tout simplement pris la feuille en main, pressé de connaître son élément. Mais ce n'était pas le cas. Elle noyait le jeune adolescent de questions sans prendre la peine de se mettre à la tâche.
« Je ne sais pas trop pour les autres affinités, hormis que pour le Suiton, la feuille devrait s’humidifier avant d'être complétement baignée de liquide. »
La réponse se trouvait pourtant bel et bien dans les ouvrages à sa disposition mais il semblait vouloir se laisser une part d'imprévu, de surprise. Dans tous les cas, d'un point de vue statistique il n'imaginait pas que la kunoichi puisse être liée à une affinité autre le Doton ou le Suiton, à ces yeux elle resterait une kunoichi basique de ce monde, tout comme lui, et il l'espérait bien. Récupérant sa main dans le creux des siennes, il laissa un temps de repos avant d'expulser sa demande.
« Maintenant, chuuuuuuttt... Plus de questions, plus de dérobade. Concentre-toi simplement et laisse nous découvrir ton lien. »
Encore quelques secondes de silence, et il décrochait ses paumes. Une fine brise, il attendait patiemment que la kunoichi se mette à l’œuvre, curieux de savoir de quel bord était-elle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t327-kirigakure-no-kasanagi#1333 http://www.ascentofshinobi.com/t640-equipe-04-serpent-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t454-kirigakure-no-kasanagi

Mer 16 Aoû 2017 - 22:45
Je l'écoute, comme s'il était un véritable professeur et moi son élève, une élève assidue et qui cherche réellement à savoir, à comprendre ce qu'il explique. Je me retrouve d'ailleurs à lui poser tout un flot de questions, pour repousser le moment où je prendrais la feuille entre mes mains, redoutant un peu d'être banale comme tout ceux de Kiri et de maîtriser le suiton en quelque sorte. Pourtant, le jeune homme ne se laisse pas si facilement embobiné et je me retrouve rapidement avec la feuille entre mes mains. Fixant celle-ci, je redoute de me mettre en oeuvre.

Que vais-je découvrir ? Quelle affinité vais-je avoir ? Le suiton, comme tout le monde ? Me rendant encore banal ? Le Doton, comme mon frère d'arme sur qui je me repose beaucoup trop ? C'est les deux possibilités les plus probable non ? J'ai peur en quelque sorte parce que dans un sens, j'aimerais pouvoir me distinguée un peu dans un domaine, être différente des autres et ici... Parmi les sabreurs, je suis bien loin de me distinguée, je suis la plus faible il me semble, la plus incompétente et ce malgré tout les entraînement que je peux faire, alors si je peux avoir une affinité différente, utile en quelque sortes aux autres de mon clan... Cela serait intéressant, parce que si comme la plus part, je finis avec le suiton... Ils pourraient très bien vite se décidé à se débarrasser de moi non ?

J'inspire profondément. Fermant maintenant les yeux, je me concentre, redoutant le moment où j'agirais réellement pour découvrir mon élément. Mais je finis par le faire, les yeux toujours clos. Je refuse de voir. Tetsuko sera le premier juge. Il verra, attestera et commentera en premier lieu ce qu'il se passe sur la feuille... C'est ce que je pensais... Sauf que la chaleur émanant de la feuille me fait lâcher prise sur celle-ci, sous la peur et la surprise en quelque sorte. Mes paupières maintenant relevées, je fixe la feuille en partie consumée. "Ça... Ça veut dire quoi ?" Bégeyais-je un peu, sous un effet de peur, parce qu'au final, j'avais parfaitement comprit ce que l'état de la feuille signifiait. La morsure de chaleur que j'ai eu sur les doigts en atteste bien... Le feu. N'avait-il pas parlé de l'eau comme de l'élément dominant ici ? Comment m'expliquerait-il cela ? Alors que je suis persuadé d'être native de l'archipel de Mizu, tout comme l'est mon père et aussi probablement ma mère.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Jeu 17 Aoû 2017 - 0:49
...


Subjugué, le genin peinait à débiter la moindre parole. Lui qui était d'une tendance à ne pas être enclin à la surprise, s'en retrouvé éberlué à constater l'affinité élémentaire de sa camarade. Un seul mot lui venait à l'esprit.
« Katon... » murmurait Tetsuko.
Plutôt réfractaire à considérer toute science occulte qui assurait que l'on pouvait déduire la personnalité d'une personne grâce à son affinité et inversement, dans sa psyché subsistait néanmoins la cognition que la belle kunoichi était tout sauf une demoiselle de feu. Il aurait pu lui trouver l'élégance et la beauté du Suiton, la grâce et la volupté du Fûton, l'étincellance et la vivacité du Raïton, et enfin l'assurance du Doton. Mais la fureur du Katon était pour lui totalement contraire à tout ce qu'il pouvait connaître d'elle, après tout, elle qui faisait preuve avec Tetsuko d'une réelle douceur et mansuétude particulière la dédouanant de toute hardiesse ou fureur.

Il restait aphone, bloqué sur l'acte de contempler ce morceau de papier qui se consumait sous les flammes et qui ne manquait pas de teindre de charbon le lit d'herbe en son seuil. C'était une certaine jalousie qui s'instillait alors. Elle avait l'originalité d'avoir une affinité rare, si ce n'est totalement contraire à la région. Ses lèvres pincés, son regard abaissé, il ne piquetait plus un mot depuis quelques instants. Livide, c'était comment s'il lui en voulait d'avoir hérité là où il avait échoué. Névrosé, il voulait ce qu'il n'avait pas reçu. Elle l'avait déçu, il croyait voir en elle une fille comme lui ou dans le pire des cas, comme les autres, mais n'avait pas prévu ce scénario.

Fuyant la vision curieuse de son amie, Tetsuko se contentait de tirer son œillade vers les détails les plus insignifiants de ces alentours, tout en conservant cette trogne acerbe et toxique : Il boudait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t327-kirigakure-no-kasanagi#1333 http://www.ascentofshinobi.com/t640-equipe-04-serpent-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t454-kirigakure-no-kasanagi

Jeu 17 Aoû 2017 - 14:31
Incrédule, l'enfant semble l'être autant que moi alors que nos regards restent rivé encore un moment sur la feuille qui se consume entre nous. Il ne fait que prononcer le nom de l'affinité, rien de plus. Alors que moi, je ne comprends pas. Ce n'était pas ce qui était prévu en quelque sorte et je n'arrive pas à trouver d'explication rationnelle, si réellement il y en a une possible.Relevant alors mon regard sur lui pour l'observer et avoir de plus ample information. Sauf qu'il fuit mon regard et un peu ma présence en regardant ailleurs. "Tetsuko ?" Le questionnais-je alors en constatant sa mine boudeuse, témoignant d'une comportement encore très enfantin pour lui. Sauf que là, du coup, je ne sais pas ce que je dois faire.

-Me réjouir de ne pas être banal en ayant une affinité tel que Doton ou Suiton. Profiter d'avoir le katon plutôt qu'un autre élément, ce qui dénature avec les personnes d'ici, ce qui surprendra. C'est une chose qui me plait en quelque sorte, ça me rend un peu unique et ça peut je pense, dans un sens, bien se marier avec mon sabre. Je crois avoir déjà une ébauche d'idée pour lier les deux. A voir si cela sera réellement faisable.
-Douter. Parce que la réaction de Tetsuko témoigne dans un sens une sorte de dégoût non ? Est-ce que tout les autres Kirijins vont me voir de la sorte aussi ? Réagir mal en voyant mon affinité ? Est-ce un mal que de ne pas avoir le suiton ? Je me questionne réellement sur cela.
-M'inquiéter, en vue de la réaction de l'enfant en face de moi. Est-ce normal ? Quel est le soucis ? M'en veut-il ? Je ne comprends pas et j'avoue avoir peur de le voir s'éloigner de moi à cause de ça. Je regrette presque déjà d'avoir prit cette feuille de papier entre les doigts.

Je suis donc en plein bordel émotionnel, ne sachant pas ce que je dois exprimer ni même ressentir. La joie ? La peur ? L'inquiétude pour mon amitié avec mon coéquipier ? Je le fixe alors attendant une réaction quelques soit de sa part. Un mot, un geste, un regard. Quelque chose qui le sorte de l'état de râlerie dans lequel il est pour qu'il me rassure un peu sur mon affinité, parce que si j'ai bien compris, là, je vais galérer à apprendre à la maîtrisé étant donné que peu de personnes ici maîtrise cet élément.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Ven 18 Aoû 2017 - 11:53
...


Il possédait un sentiment hargneux du fait que Shiori possède et jouisse d'une affinité rare dans la région. Se rabaissant lui-même, plus qu'une simple envie de partager la même affinité qu'elle, il désirait à présent la corrompre, lui enlever cette chose que lui ne possédait guère. Tel l'enfant qu'il était, il se projetait sur un univers parallèle où l'attribution aurait été inversé, où dans ce village, il aurait pu améliorer sa condition et respecter la contradiction qu'il désirait envers ce village qu'il brûlerait de flammes ardentes. Il surévaluait involontairement les conséquences de posséder le Katon. Dans son esprit, ce monde simple était régit par des règles simples, il mettait totalement de côtés la complexité des choses et partait dans un extrémisme projectif, ne cessant de suturer la même phrase de ses lèvres inaudibles : Si j'avais eu le Katon..

Reprenant légèrement ses esprits, il se reconnectait avec le monde réel après cette soudaine coupure mentale. Elle était là, angoissée. La bouille funèbre que Kasanagi tirait avec eu raison de la complaisance de la belle. Et comme un effet cyclique, c'est à présent lui qui subissait le contre-coup de sa propre action. Se relevant, il fit le tour de la silhouette de la dame avant de s'écraser lamentablement dans son dos, collant sa joue à la sienne. Il avait gaffé, il le regrettait et cherchait à présent le pardon afin d'atténuer ce poids somatique qui le prenait au cœur.
« Désolé, je suis juste cupide. Le Katon c'est peu commun et très utile, sois en fier Shio. »
Ses mots étaient quelque peu forcés. Il s'obligeait à des paroles douces et clémentes, mettant de côté un caractère cochon que la kunoichi ne méritait pas. C'est avec une certaine peine et une sensibilité infantile qu'il cherchait alors ce réconfort absolutoire.
« T'as intérêt à faire de belles flammes. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t327-kirigakure-no-kasanagi#1333 http://www.ascentofshinobi.com/t640-equipe-04-serpent-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t454-kirigakure-no-kasanagi

Ven 18 Aoû 2017 - 17:38
Silencieuse, je continue de regarder l'adolescent. Attendant qu'il réagisse au fait que je vienne de l'apppeler doucement. Je cherche son attention, parce que je suis assez perturbée et le voir réagir de la sorte ne m'aide en rien. Cumuler sa réaction étrange à la découverte de mon affinité et voilà que je ne sais plus quoi penser, ni même quoi dire. Cependant, le jeune sabreur en face de moi fini par se mouvoir à nouveau et semble même reprendre conscience de ma présence à ses côtés. Chose qui m'arrache un léger sourire crispé, pour ne pas dire nerveux. Ce qui est confirmé quand il prend la parole et que ce sourire se transforme en un rire nerveux. Sauf qu'au lieu d'être fière comme il demande que je le sois, c'est tout le contraire. Parce que dans un sens, il me semble l'avoir déçu, voir blessé ? Je ne sais pas, je ne comprends pas trop et je baisse à nouveau mon regard sur le cercle plus clair dans l'herbe maintenant.

Il continue alors à nouveau de parler, pour tenter de m'encourager cette fois, sauf que ça ne marche pas réellement, pas après le fait qu'il m'est montré de cette façon sa jalousie vis-à-vis de cette capacité que j'ai. Devrais-je éviter de l'utiliser ? Ou alors, ne pas m'entraîner avec lui pour la maîtriser et ne jamais l'utiliser quand il est présent pour ne pas attiser ce sentiment vicelard qu'il éprouve déjà à cause de cet effet que j'ai produit sur une feuille ? Je veux croire qu'il ne me jalousera pas sur le long terme, mais la cupidité n'est pas passagère, c'est un trait de caractère que l'on a du mal à changer. Me mordillant nerveusement la lèvre, je finis par lui laisser entendre un petit oui. Pas très convaincue, ni même convaincante.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Sam 19 Aoû 2017 - 1:32
...


La mayonnaise ne prenait pas. Malgré la virevolte de Kasanagi, Shiori demeurait abattue, accablée. La peine se faisait de plus en plus grande pour le louveteau qui comprenait les conséquences de sa précédente mauvaise humeur. Un instant de réflexion, et son l'impulsion du oui timide, il se mit à donner des impulsions de va-et-vient, toujours blottis dans le dos de la demoiselle. Se balançant légèrement, il reprenait alors la parole décidé à la remettre d'aplomb. Il craignait seulement de ne pas utiliser les bons mots.
« Je vais te raconter un secret Shio', j'attends juste que tu le gardes pour toi. »
N'attendant pas l'approbation de son silence qu'il considérait comme acquis, c'est après une longue inspiration qu'il se mit alors à dévoiler son discours.
« J'ai... depuis tout petit, ce désir, cette envie de possession illimitée. Plus qu'une simple volonté d’engranger un paroxysme de sous, c'est dans les trésors rares que mon attention se porte. Ça a commencé avec Hiramekarei, j'ai commis un acte que je regrette -je pense- pour récupérer cette pièce unique auprès de mon oncle. Cependant, ce n'est pas ça qui est le plus important, je ne t'apprends rien, là n'est pas la question... »
Son étreinte se fit plus exigeante. Craintif, il avait peur que sous le poids de ses mots elle se détache de lui. Alors, de ses bras frêles, il tentait comme il le pouvait de maintenir une connexion forte par peur de la perdre.
« ... Lorsque j'ai intégré Kirigakure, lorsque je vous ai approché toi et les autres Sabreurs, c'était uniquement pour vos détrousser de vos lames. J'étais venu dans l'idée de vous déposséder de ses trésors qui doivent me revenir de droit, car je le sais, je les désires bien plus que vous et elles trouveraient en moi leur réel maître. »
Le choix du temps dans sa conjugaison fut une certaine maladresse que l'adolescent ne capta pas tout de suite. Il en regretterait certainement cette étourderie si jamais Shiori venait à déduire la nuance.
« C'est toi Shiori, c'est toi qui as stoppé ces voix qui me guettaient. C'est toi qui, au quotidien, me permets de me dégager de cette convoitise, de vivre plus sereinement et de me détacher d'un dessein extrémiste et nocif pour moi. Le soir, je me démangeais la peau, je ne me sustentais pas tellement je me sentais vide, jaloux, envieux. Je n'avais envie que vous approcher et de vous... »
Accolé à sa tête, il baignait son regard dans le sien. Il marquait un temps de pause tandis qu'il se rendait compte du poids de ses mots qui se faisaient de plus en plus insistants. Lui désireux de posséder, faisait face aujourd'hui à la crainte de perdre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t327-kirigakure-no-kasanagi#1333 http://www.ascentofshinobi.com/t640-equipe-04-serpent-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t454-kirigakure-no-kasanagi

Sam 19 Aoû 2017 - 11:04
Le louveteau dans mon dos, je reste pensive, assez perturbée par sa réaction alors qu'il cherche le contact qu'il semble tenter en quelque sorte de me rassurer. Je ferme les yeux à son étreinte aussi étrange puisse-t-il être. Les rouvrant assez rapidement quand il reprend la parole pour l'écouter sans dire un seul mot alors qu'il veut me confier un secret. Attentive, je le laisse parler, assez bien surprise de l'entendre se livrer de la sorte à moi,si facilement dans un sens. Me fait-il réellement confiance ? Puis, pourquoi me dit-il tout cela maintenant ? Je ne comprends pas et j'en fronce un peu les sourcils alors qu'il continue de parler, venant à mon sujet après avoir critiqué assez bien mon lien avec Dokuyaku. Je ne le mérite pas, cela, je le savais déjà... Tellement même. Tout comme ma place Kiri, je me demande réellement ce que je fais là. Enfin, là n'est pas l'heure à toute mes questions existentielles. Non, surtout pas quand l'adolescent se livre de la sorte à moi. Parce qu'il continue de parler et je dois l'écouter, lui prêter une oreille attentive, surtout quand il parle de mon cas, de notre lien. 

Je reste silencieuse encore un moment, alors qu'il me regarde dans les yeux. J'attends la suite, qu'il continue sa phrase en suspens, mais il ne semble pas décidé à le faire. "Et de nous..." L'invitais-je alors à poursuivre, savoir ce qui était son but, avant de me rencontrer, avant que je ne change un peu sa vision en quelque sorte. Mais est-ce bien réel ? Ne dit-il pas cela pour m'endormir et réellement le faire ensuite ? "Tu sais que pour utiliser Dokuyaku, son précédent utilisateur doit être mort ? C'est pas juste une question de me voler mon sabre, mais de me tuer." L'informais-je alors, lui avouant alors que je sais parfaitement que mon ancien senseï est mort alors que ça fait des mois que je lui parle de partir à sa recherche, que j'estime qu'il est toujours en vie, alors que la seule preuve de sa mort trône presque en permanence à ma taille.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Sam 19 Aoû 2017 - 20:25
...


Les mots de la blonde kunoichi perçaient à la manière d'aiguilles le cœur du genin. Il était peiné, froissé et tendu. Lui qui s'était volontairement engouffré dans cette exposition faisait à présent face à des paroles qui le laissaient morne. Il ne savait que dire. Dans son esprit, Shiori était en train de l'éplucher, de le prendre à revers afin de l'obliger à confesser cette volonté d'acquérir son sabre en l'assassinant. A ce moment là, le jeune était donc perdu. Frissonnant, cette antagonisme naissant émulait son pessimisme. Persuadé qu'il venait d'être déshérité de l'affection de la belle, c'est de sa piteuse condition psychologique qu'il se détachait lentement de l'étreinte. Une larme, puis deux, la peine s'instillait à présent de manière physique, cependant son expression elle, ne changeait pas. Il était là, insipide avec son faciès insensible. Laissant couler ces gouttes qui, après la courbe de ses joues, vinrent trouver la mort dans les fibres de son haori, il se détournait lentement de la situation marmonnant son débit de parole d'une élocution claire et droite.
« Jamais je ne pourrai te faire de mal Shiori. Même si je sais que c'est inconsidéré de ma part et unilatéral, les sentiments que j'ai pour toi sont mon ancre dans ce monde. Jamais je ne pourrai te faire de mal, jamais. Alors cesse d'utiliser ces mots. »
Le ciel se fit soudainement plus clair, laissant au soleil le soin de rayonner sur leurs silhouettes afin de les cuire à point.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t327-kirigakure-no-kasanagi#1333 http://www.ascentofshinobi.com/t640-equipe-04-serpent-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t454-kirigakure-no-kasanagi

Sam 19 Aoû 2017 - 22:08
J'attends des explications, qu'il continue sa phrase laisser en suspens sauf qu'il ne le fait pas, réagissant plutôt à ma reformulation de ces dires concernant mon sabre et la mort que j'en cours si jamais son désir de vouloir Dokuyaku est bel et bien réel. Je le laisse s'écarter, sans dire mot, le laissait reculer, se détourner de moi et prendre à nouveau la parole. Je le regarde alors, surprise par ses propos, assez incrédule de l'entendre dire une telle chose, et surtout ne sachant pas comment comprendre réellement ses dires. De quels sentiments parlent-il ? Je fronce les sourcils alors, bougeant à mon tour pour aller à la rencontre de son corps, qui pour le coup me paraît bien fragile et frêle quand je constate les larmes qui inondent le bleu de ses yeux.

Mon pouce glisse alors doucement sur sa joue, dans un geste qui se veut doux et tendre, mon regard dans le sien alors qu'il reste maintenant silencieux après sa demande de ne plus parler de la possibilité qu'il puisse me tuer. "Je n'ai fait que reformuler tes dires en te précisant que si tu veux pouvoir utiliser mon sabre, tu serais dans l'obligation non pas juste de me le voler, mais de me tuer également. Il ne peut avoir qu'un seul possesseur." Je souris alors un peu tristement malgré moi. "Je ne doute d'ailleurs pas que tu aurais été un meilleur sabreur pour Dokuyaku." Lui lançais-je alors avant de retirer ma main de sa joue. "Je me rends bien compte que je suis la plus faible de notre groupe, je débarque de nulle part et j'ignore encore beaucoup de choses sur la vie des ninjas." Je ris alors un peu, pour tenter de lui arracher également un petit sourire, même si cela impliquerait qu'il se moque de mon incompétence dans ce domaine qui pourtant nous unis.

Je lui tire alors doucement la joue, comme le ferait une grand-mère avec son petit-fils. "Dans tout les cas, il faut que tu m'explique comment une idée aussi folle a pu germé dans ta tête mon cher." Lui lançais-je alors en lâchant finalement sa joue que je viens de meurtrir doucement. "Être le seul sabreur serait d'un ennui mortel ! Puis, en combat avoir plus de sept sabres différent ne serait pas si utile que cela. Tu t'imagines partir en mission avec tout ton bastringue d'armes ? Te faudrait une caravane complète à la fin." Je plaisante une nouvelle fois, rigolant un peu, mais c'est comme ça que je suis tenté de prendre les choses les plus mauvaise avec une certaine légèreté pour pas sombrer dans des conversations lourdes, trop sérieuse et trop prise de tête qui conduirait à l'énervement ou d'autres sentiments bien négatifs.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Dim 20 Aoû 2017 - 3:22
...


Un certain malaise s'était installé. Même si Shiori tentait de soigner le coup, la plaie continuait de saigner. Trop de mots avaient été dits aujourd'hui, trop de bavures et trop de silences avaient dégradé cette journée pourtant ensoleillée. Elle se dévalorisait en confortant l'idée que Tetsuko était plus fort qu'elle, cependant, ce n'était certainement pas les mots dont il avait besoin et elle allait le découvrir. Émoussé par cette attitude abaissante de la Watanabe, c'est en un instant que son regard repris une tournure ardente. La coupant net dans ses paroles de badinage, il glissa sa main dans le creux de sa nuque son pouce remontant au niveau de son oreille. Faisant pression sur son cou, il la forçait à s'abaisser à son niveau avant d'asséner un choc entre leurs deux fronts. Son regard déterminé, collé au sien, laissait présager son manque de gaieté et le retour de ses froides convictions. D'un ton sec et alarmant, il prit la parole dès lors que le léger trauma crânien fut :
« Ferme-la Shiori, je ne veux plus t'entendre parler à te dénigrer de la sorte. Tu es une kunoichi kirijin et avant tout, une épéiste de la brume. Alors cesse de te considérer comme une fille chétive de la plèbe. Aujourd'hui, tu es une guerrière, tu es la belliqueuse à l'épée invisible. »
Récidivant un coup de tête plus vif et dur que le premier, il appuyait le ton de ses mots, tentant, à la manière de ses gestes, de faire rentrer au plus profond du crâne de sa victime le poids de ses mots.
« Il n'y a pas de faible dans notre race, compris ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t327-kirigakure-no-kasanagi#1333 http://www.ascentofshinobi.com/t640-equipe-04-serpent-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t454-kirigakure-no-kasanagi

Dim 20 Aoû 2017 - 11:36
Une grimace prend place sur mon visage quand le front de l'adolescent se colle au miens avec cette petite violence. Suprise par son geste, une nouvelle fois, je le regarde avec cette proximité nouvelle qu'il vient d'instaurer tout en me tenant des propos moralisateur. C'est assez étrange, le contraste entre les deux. Une position qui invite dans un sens à une certaine intimité entre nous alors qu'il me fait la leçon tout en malmenant mon front. Je vais sortir de cette entrevue avec une bosse vous allez voir. 

Mon regard rivé dans le sien, je l'écoute ainsi parler, me faire la morale de la sorte. "Tout ceci est encore nouveau pour moi Tetsu." Soufflais-je pour tenter de me défendre un peu. "J'ai vécu plus longtemps en tant que fille fragile de la plèbe qu'en tant que Kunoichi comme tu le dis." Continuais-je d'argumenter. "Alors, j'ai le droit d'avoir encore des doutes, surtout quand je me retrouve face à des hommes et des femmes qui prennent un malin plaisir à me descendre en flèche." Oui, je repense à mon entrevue avec Eiichiro près de la rivière, quand il m'a légèrement étranglé. "Mais tu sais, ce n'est pas parce que je pense cela que je vais abandonné ou quoi que ce soit." Je souris un peu, posant mes mains sur les épaules de l'adolescent et le repousser un peu pour voir l'entièreté de son visage et non pas que ses yeux. "Je sais mes faiblesses et c'est justement pour cela que je peux progresser. Si on les ignores ou même les nies on ne peut pas progresser. J'ai des lacunes actuellement, je suis faible, je le sais, mais cela changera avec le temps et je compte bien faire honneur à l'épée que je porte, à notre confrérie également." Je pourrais aussi mentionné le village, sauf que je ne le fais pas, parce que j'ai le sentiment que si je le fais, je trahirais en quelque sorte Kira... Le corps à Kiri, le coeur à Kumo... C'est tellement compliqué comme situation quand même... Bien que je n'ai plus de nouvelles du Metaru depuis de trop long mois...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Lun 21 Aoû 2017 - 0:44
...


« Si tu penses que le monde va attendre que tu "progresses" alors j'ai une mauvaise nouvelle à t'annoncer. Tu es une kunoichi, tu n'as pas ce luxe de pouvoir "attendre". Tu portes ton innocence comme on porte une armure, Shiori. Tu te penses à l'abri dedans, alors qu'elle ne sert qu'à t'alourdir et à rendre pénible chacun de tes gestes. »répliquait-il.
Tandis que la pression sur la nuque féminine se faisait plus grande, c'est la lame d'un kunai qui caressait à présent le cou de Shiori.
« Aujourd'hui, demain, après-demain, la mort ne prend pas de repos et peut t'attendre à chaque coin de rue. Lorsque tu feras sa rencontre, ta piètre excuse n'aura aucun écho. Lorsque tu feras sa rencontre, ton devoir sera lui servir du fer et du feu. Et lorsqu'elle consentira à ployer le genou devant toi, là tu auras le mérite d'être une Sabreuse. »
Appuyant sur son fer, c'est un fin trait rouge qui se délectait du derme de la dame.
« La peur est plus tranchante qu'aucune épée. Qui a peur de perdre a déjà perdu. Ne l'oublie jamais. » finissait le genin tandis qu'il rengaina son arme.
Les mots de la bleue avaient éveillé chez le jeune homme un esprit paternel. Lui qui ne l'a voyait pourtant pas comme sa fille en restait tout de même alarmé par sa sécurité qu'il considérait à présent comme faible. Dans son esprit, la crainte d'être seul se mêlait à présent à la colère de l'imaginer meurtrie, car oui, il le savait, le jour où cela arriverait, il ne retomberait pas uniquement dans ses manies enfantines, c'est un réel instinct meurtrier qui le pousserait à braver le danger et à embrasser sa pulsion de mort. Indirectement, sa vie était lié à la sienne. Abruptement, en plus de le vouloir, il se devait d'avertir la jeune femme sur sa vision de kirigakure, la sanglante brumeuse. Ce n'est pas uniquement sur un épitaphe qu'il graverait le nom de la kunoichi si elle en venait à disparaître, non, c'est aussi sur les crânes morbides de ses assaillants.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t327-kirigakure-no-kasanagi#1333 http://www.ascentofshinobi.com/t640-equipe-04-serpent-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t454-kirigakure-no-kasanagi

Lun 21 Aoû 2017 - 9:30
Un regard posé sur lui, je sens la lame tranchante sur ma gorge, mais je n'ai pas peur. Mon regard lui montre une certaine détermination, j'ai confiance en lui. Il n'ira pas plus loin que de me faire cette petite égratignure. Ses mots sont fort, percutant même, pourtant, même s'il semble désireux de me faire peur ou je ne sais trop quoi. Il n'arrive à rien. Attrapant alors son poignet pour repousser la lame. C'est à mon tour de prendre la parole. "Innocence ne veut pas dire incapacité. Je progresse, aussi vite que je peux. Je ne me cache derrière rien de ce que tu peux entendre là Tetsuko. Je reconnais juste que j'ai des lacunes. Peut-être devrais-tu te regarder et accepter également que tu en as. Que tu n'es pas aussi fort que tu peux le penser. Parce que si tu n'as pas peur de la mort, pourquoi devrions-nous te faire confiance ? Toi qui pourrait faire des actions suicidaires à la moindre occasion ? Toi qui dés lors deviendrait une propre menace pour notre équipe." Mon regard plongé dans le sien, la douceur dont je fais preuve d'habitude envolée. 

Ma main tenant toujours fermement son poignet, je pose mon autre main sur son épaule, venant caler rapidement mon pied derrière lui, je lui fait une pression sur l'épaule ensuite, le forçant à basculer en arrière. Une prise pour le mettre à terre voilà ce que je viens de lui faire rapidement, posant mon genoux sur son torse pour l'immobilisé un minimum alors que je pose à mon tour un kunaï sous sa gorge. "Ne me pense pas si incapable que cela parce que je te laisse entendre que j'ai des faiblesses. Je ne me sous-estime pas ni ne me surestime comme beaucoup peuvent le faire ici." Soufflais-je alors, ma lame glissant sur la peau tendre de la gorge de l'adolescent sans y laisser une seule marque. Contrairement à lui, je ne veux pas le faire saigner. "La mort ploie le genoux devant toi ? En es-tu si sur Tetsuko ? Peut-être serais-je ta faucheuse sans que tu ne le saches. peut-être qu'au final c'est moi, qui prendrait ton sabre parce que je suis bien plus digne que toi de le porter." Je joue son jeu, le visage fermé. Reprendre ses propos, lui faisant ainsi comprendre que je me méfie de lui maintenant, même si une part de moi veut totalement lui faire confiance et le fait. Il a semé un petit doute, mais pas encore suffisant. 

"Je devrais même te tuer maintenant." Je retire le kunaî de sa gorge pour prendre de l'élan et revenir vers son visage, comme si j'allais réellement le planter, sauf que le kunaï se fige dans le sol juste à côté de son visage. "Venant de Mizu, tu devrais savoir que l'eau la plsu tumultueuse n'est pas forcément la plus dangereuse. L'eau qui dort, l'eau calme, peut contenir des monstres bien plus féroces." Non, je ne parle pas forcément de moi, mais là, j'ai le visage de Yuki Eiichiro en tête, cet homme si calme en apparence qui n'avait pas manqué de m'étrangler lors de notre premier échange.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Kasanagi ► Jouons d'affinités

Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: