Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Kasanagi ► Jouons d'affinités

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Lun 21 Aoû 2017 - 10:45
...


Elle montrait enfin les crocs et ça plaisait au louveteau. D'un sourire pervers, il encourageait la demoiselle dans sa démarche menaçante. Était-ce donc cela la suite logique de leur relation ? Les deux kirijin en avaient apparemment fini avec les câlins et les mots doux et c'est avec des pointes de fer qu'ils joutaient verbalement sur des principes moraux. Cette situation plaisait-elle à Shiori ? Lui n'en savait guère, il ne pouvait parler qu'en son nom, il ne pouvait exprimer qu'avec un rire narquois sa complaisance dans la situation.

Ne protestant aucunement contre la pression exerçait par le genou de Shiori, après qu'elle ait pu lui dévoiler une partie immergée de sa personnalité, c'était à présent au jeune Yuki de prendre les mots. Ses yeux écarquillés, ses lèvres stridentes et son expression cinglante, il était entré dans sa phase présomptueuse. L'air était embrasée de son rire fou aliéné détraqué et les quelques kendoka qui profitaient d'un moment d'air frais contemplait la situation, les poils hérissés par l'éclat de joie bruyant du petit diable.
« Aaahhh Shiori... Tu es vraiment la meilleure. Tu penses que je suis venu dans ce monde pour survivre ? Pour te protéger ? Pour protéger les habitants ? Tu te fourvoies ma belle... »
Ricanant de plus belle, les larmes qui se formaient sur ses yeux n'étaient synonymes d'aucune peine, d'aucun chagrin. Ces larmes étaient des perles d'insanité, il était heureux et il le faisait savoir.
« Si tu penses que tu as ce qu'il faut pour m'ôter la vie me délecter de mon épée alors fais le ! Plante donc ce kunai dans ma jugulaire, ce sera rapide pour moi... » dit-il relevant son cou laissant un passage libre pour la lame.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t327-kirigakure-no-kasanagi#1333 http://www.ascentofshinobi.com/t640-equipe-04-serpent-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t454-kirigakure-no-kasanagi

Lun 21 Aoû 2017 - 22:00
Mon kunaï planté juste à côté de son visage. Le regard sombre. Je le fixe, le dévisage. Alors qu'il prend la parole à nouveau,. Paroles inutiles. Déplaisantes pour mes oreilles. Sa voix que j'apprécie qui prononcent pourtant de tel mot. Je serre le manche de mon kunaï alors qu'il me provoque tendant le cou pour que je l'égorge ici même. Bain de sang. Meurtre. Me pense-t-il réellement capable de le  tuer de la sorte ? Je ne suis pas si cruelle, pas si... Lui en quelque sorte. 

Ma main heurte sa joue avec violence. Une gifle, voilà ce que je viens de lui offrir alors qu'il attend bien plus. La mort, son désir. C'est horrible de constater cela. "Je te déteste Tetsuko !" Lui hurlais-je alors déçue de le voir ainsi. Si ouvert au repos éternel, lui qui n'a pourtant que quatorze ans. Je me relève alors, le libérant par la même occasion. Une fois debout, je me détourne de lui. "Si tu désires tant la mort, va la chercher, mais ne t'approche plus de moi." Lançais-je alors, serrant le poing de lui adresse de tel propos, lui que je considère un peu comme un petit frère, mon coéquipier, mon ami... Je me mets alors à marcher, gardant la tête droite alors qu'en réalité, le planté là comme ça après de tel propos me fait mal, je n'aime pas ça. Pourquoi et surtout comment en sommes nous arrivé là ? Tout ça à cause de mon affinité ? A cause du Katon ? Le feu brûle et détruit tellement de chose. Il aura fallu ainsi d'une si petite flamme pour réduire en cendre notre amitié ? mais était-ce réellement de l'amitié qu'il y avait entre nous quand je sais maintenant qu'il ne m'a approché à l'origine que pour Dokuyaku ? Le monde n'est pas si beau que cela, pourtant, je veux continuer de croire que tout être humain à un bon fond, même lui. C'est pour ça que je le pousse à cet instant, faisant un décompte dans ma tête en espérant qu'il va me rattraper, qu'il va me dire qu'il était pas sérieux même si c'est faux.  Sauf que plus je m'approche de la porte, plus je m'approche de zéro, plus je doute qu'il le fasse réellement. Est-ce que tout va s'arrêter là comme ça ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Mar 22 Aoû 2017 - 9:54
...


Fluctuant, tel était son état. Ses cognitions s'entremêlaient tandis que sa joue rosée était témoin de la colère de la kunoichi. Elle répliquait avec des mots durs que le genin n'avait pas forcément chercher. Tel était l'ambivalence de la situation, la rencontre avec une facette de la personnalité que Kasanagi aurait dû conserver dissimulée et la volonté de ne pas nuire à celle qu'il chérit. Il était donc là, perdu, la regardant se détacher afin de tracer quelques pas en lui donnant son dos. Il était donc là, anéanti et à la fois colérique, égaré et à la fois haineux. Il était donc là, seul dans ses songes. Sa main, qui neurologiquement était bien portante commençait dès lors à montrer des signes pathologiques de tremblement. Il n'arrivait plus à la contrôler elle qui semblait se mouvoir selon une volonté qui n'était pas propre au louveteau. Dans l'étude des faits psychiques, on nomme ce phénomène la dissonance cognitive, lorsqu'un individu subit plusieurs pensées et émotions être en contradiction les unes des autres et qu'il voit alors son esprit se déroutait jusqu'à atteindre son corps même. Ravalant sa fierté, enfouissant sa folie encore une fois au plus profond de lui-même, c'est léger et silencieux qu'il se releva non pas pour enlacer la kunoichi, mais pour déterrer le kunai au sol et passer à l'acte.

Une giclée de sang assombrissait l'air tandis que le kunai avait trouver une voie dans la chair. La kunoichi d'un coup d’œil aurait pu alors prendre compte de la situation et remarquer par le bruit de la chair qui se déchire que le genin s'était mutilé d'une tranche de la lame la paume de sa main qu'il laissait ainsi apparaître un trait vermeil un flot d'hémoglobine conséquent. Tandis que le silence s'installait à nouveau sous la surprise de la situation, les fleurs innocentes subissaient le flot de liquide écarlate, et après quelques secondes, c'est une petite flaque qui engloutissait les brins d'herbe et les marguerites les plus chétives.

Aucune parole, les mots n'ayant pas été d'un grand recourt, c'était sa façon à lui d'absoudre les maux qu'il avait pu causer et d'admettre ses torts. Instable, l'adolescent en demeurait condamné à subir un amour qui le rongeait et déstabilisait sa folie grandissante.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t327-kirigakure-no-kasanagi#1333 http://www.ascentofshinobi.com/t640-equipe-04-serpent-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t454-kirigakure-no-kasanagi

Mar 22 Aoû 2017 - 11:23
Lentement, mes pas m'éloignent de lui. J'espère qu'il va me retenir en quelque sorte. Faire un geste pour montrer que cette petite dispute est déjà finie, que l'on va réellement resté proche, comme de vrai coéquipier et non pas commencer à se tirer dans les pattes comme on vient de le faire là. Sauf que rien ne se passe comme je l'espérais. Attentive à ce qu'il pouvait bien se passer derrière moi, je l'avais entendu se relever avant de maintenant entendre le plus caractéristique de quelque chose qui goutte. Me retournant alors, pour lui faire à nouveau face, je le vois là, debout, mon kunaï dans une main et l'autre saignant, une flaque écarlate se formant en dessous. "Mais t'es pas possible !" Pestais-je alors en revenant rapidement en quelque foulée à côté de lui, déchirant la manche de ma blouse pour venez bander grossièrement sa plaie. 

Relevant ensuite mon regard pour le planter dans le sien. "T'es encore désireux que je te gifle ma parole ?" Lançais-je alors rapidement, lui faisant comprendre que ce genre d'attitude de sa part, je ne pouvais pas les cautionnés. "Tu crois quoi ? Que je vais réellement te laisser ? Que parce que tu m'as dit tout ça, je vais te tourner le dos ?" Le questionnais-je, un peu désespérée. "Je ne suis pas comme ça Tetsuko. Tu le fais ! Je tiens à toi, ça aussi tu le sais non ? Alors, arrête s'il te plait, arrête de chercher la douleur et la mort. Cela ne te va pas !" Le suppliais-je maintenant, mon regard qui était dans le sien il y a quelque instant était maintenant fixé sur un arbre derrière lui, alors que mes bras s'était refermée autour de ses épaules pour l'enlacer, pour qu'il comprenne que réellement, je tenais à lui, comme à un petit frère, un ami important. Un geste peut-être même un peu maternelle à son encontre.  

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Mar 22 Aoû 2017 - 17:06
...


L'appel au réconfort de Kasanagi qui fut, quelque peu grossier et sanglant, eut quand même son effet. Les mots suppliants de la kunoichi résonnaient dans son esprit. Lui qui était d'une oreille fatiguée d'habitude se retrouvait attentif à la moindre de ses paroles, au moindre mot, à la moindre nuance de ton. Il l'écoutait avec une concentration particulière synonyme de prise de conscience. Chercher la douleur et la mort ? Ses mots étaient-ils réellement voulus ? Où n'étaient-ils que des palabres destinées à heurter le genin qui s'était mutilé ? Beaucoup de questionnements pour si peu de réponses, voilà de quoi était faite sa caboche.

Partageant son étreinte, c'est dans le creux de son épaule qu'il s'adonnait à cet exercice de tendresse. Marmonnant comme à son habitude des mots inaudibles dans les plis de l'habit de la kunoichi, c'est sous le reste des larmes qu'ils avaient précédemment pondu sous l'impulsion de sa folie que son pleur léger repris. Ce n'était pas sa fierté ni son égo qui venaient d'être meurtries, non. Encore une fois, il faisait face à la possibilité aggravée de perdre son ancre, de perdre la belle. Il était telle une pièce à deux faces qui virevoltait entre deux personnalités, entre la candeur d'un enfant et la folie d'un berserk. Enfant d'une Yuki et d'un enragé, c'était les doigts fins de la kunoichi à la lame invisible qui lui permettait, avec un certain degré d'erreur, de conserver son équilibre dans ce monde. Seulement cet exercice n'était pas de tout repos pour elle, et cette journée n'en était qu'une épreuve de plus.

A la fois calme et ardent, c'est sous l'impulsion de ses émotions qu'il resserrait son étreinte jusqu'à un possible inconfort pour la kunoichi.
« Ne me quitte jamais. » barbotait Kasanagi.
Il l'aimait et la désirait bien plus qu'il ne se l'imaginait lui-même.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t327-kirigakure-no-kasanagi#1333 http://www.ascentofshinobi.com/t640-equipe-04-serpent-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t454-kirigakure-no-kasanagi

Mer 23 Aoû 2017 - 21:18
M'étant approchée de l'enfant pour le soigner, rapidement, je le prends dans mes bras pour lui parler et lui donner une sorte de réconfort, mais mon but là est surtout de lui faire prendre conscience qu'il doit arrêter de provoquer la mort de la sorte. Il doit cessé de la chercher, sinon, il pourra réellement me dire adieu. Vivre au côté d'un suicidaire n'est pas une chose que j'ai réellement envie d'expérimenté. Surtout si en mission, je ne peux pas me reposer sur lui en combat. 

Fermant les yeux alors qu'il se blottit contre moi, affirmant assez fortement sa prise sur moi, un peu trop fort. Je n'en dis rien, le laisse simplement s'agripper à moi comme il le désire, comme il en a besoin. Et finalement, ses gestes sont suivit de parole. probablement un peu désespérée quand je l'entends me dire probablement mi menaçant mi suppliant, de ne jamais l'abandonné. Mes doigts remontent alors dans les mèches ébènes de l'enfant pour se glisser dedans et y déposé de légères caresses. Un geste tendre, doux et surtout affectueux. Je n'ai pas de mots à lui répondre. Lui faire la promesse de rester serait une belle erreur étant donné qu'il y aura toujours un jour ou l'un de nous partira. Peut-être qu'il partira en premier, je n'en sais rien, mais dans tout les cas, il m'est impossible de lui donné une réponse positive... "Je ne le ferais pas de mon plein gré si cela arrive." Soufflais-je alors doucement au creux de son oreille, comme une confidence, une confession. Lutter contre le destin, contre les chemins qui pourraient se séparer. Rester avec lui, à ses côtés sera probablement une chose pas si facile que cela, mais je peux tenter. Après tout, de toute façon, je n'ai pas réellement autre part où aller.  

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Jeu 24 Aoû 2017 - 17:08
...


Kasanagi était simple, de la chaleur, c'était tout ce qu'il demandait. Les gestes tendres de la kunoichi lui avaient manqué. Il appréciait d'une humeur singulière chacun de ces gestes avec une sensibilité propre à elle. Ces moments là étaient des purs moments de déconnexion lui permettant durant l'espace de quelques instants de s'affranchir de ses démons, de se décharger de toutes ses pulsions (#nosousentendus) et d'apprécier un moment de calme et de tranquillité. Tel était son fardeau, telle était sa drogue. Tel un junkie, il était attaché à sa dose quotidienne d'opium, à sa dose quotidienne d'affection.

Malgré cette ambiance sereine, les mots de la dame en restaient douloureux. Elle lui rappelait, avec un réalisme qu'elle pensait nécessaire, le caractère vacillant et éphémère de la vie. Voilà sa mission, la protéger contre toute menace extérieur, et intérieur. Être le garant de sa sérénité, être le gardien de son bien.

Se détachant lentement du lacet de bras, ses paumes sur les deux épaules de la kunoichi il plongeait sur deux globes oculaires dans l'infini océan des pupilles vibrantes de la Watanabe.
« Tu as ma parole Shiori, sous ma garde, personne ne te touchera. Tu as ma parole. »
Seulement il le savait bien que ses paroles arrogantes ne restaient que des paroles et que seul, il ne pourrait pas garantir la survie de la belle. D'un signe de tête il indiqua la porte dorée du Grand Dojo. La pause était terminée, il était temps de reprendre la seule valeur sûre des Sabreurs, l'élément qui leur permettrait de survivre et même vivre dans un monde hostile et en proie à la guerre : L'entraînement du corps et de l'esprit.

Au fond de son esprit, il récitait des mots qu'ils n'avaient pas pu communiqués. Des promesses intérieurs, une litanie de menace et de serment. Si jamais il faillirait dans sa quête, il se jurerait de faire respecter la loi du talion.
Lol:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t327-kirigakure-no-kasanagi#1333 http://www.ascentofshinobi.com/t640-equipe-04-serpent-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t454-kirigakure-no-kasanagi

Jeu 24 Aoû 2017 - 23:35
"Tu n'as pas besoin de me protéger." Lui répondis-je en soutenant ses iris planté dans les miennes. "Comme tu l'as dit toi même  tout à l'heure je suis la sabreuse à l'épée invisible, alors je me dois de savoir me défendre toute seule. Je ne dois pas me reposer sur toi sous prétexte que tu viens de me faire une promesse." Je lui adresse alors un petit sourire. "Une promesse que je refuse d'ailleurs." Je l'informe de cela, parce que je ne peux pas continuer comme ça, à toujours me reposer sur les autres, sur leurs compétences et resté à la traîne. La discussion que l'on vient d'avoir tout les deux m'a un peu ouvert les yeux et me pousse réellement à réfléchir sur tout cela. La peur de le perdre, de le voir continuer à chercher la mort, mais aussi la possibilité de moi la trouver parce que justement je ne suis pas assez forte et que je me repose trop sur les autres...  

Remarquant son geste, je tourne la tête vers la porte d'entrée du dojo pour l'observer m'attendant à y voir quelqu'un alors qu'il n'y a personne. "Oui ?" Le questionnais-je alors. Parce que non, je n'avais pas comprit où il voulait en venir avec ce petit geste de tête. Peut-être voulait-il qu'on rentre ? Pour ranger ses livres et continuer notre discussion ? Ou bien est-ce qu'il désirait autre chose ? Comme aller manger quelque chose ou je ne sais pas trop... Il y avait tellement de possibilité à son geste de la tête que oui, j'attendais une explication de vive voix, parce que je veux bien le suivre, mais j'aimerais savoir pourquoi. 

D'ailleurs, je m'écarte déjà de lui, relâchant maintenant totalement l'étreinte que je lui faisait, regardant assez rapidement son poignet voir si mon pseudo pansement tenait encore. Il faudrait réellement lui faire un vrai bandage. C'est peut-être cela qu'il désire en fait ? Je commence alors à marcher en direction de la grande porte de notre lieu de rassemblement, réfléchissant où peut bien se trouver la trousse de premier soin.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Dim 27 Aoû 2017 - 23:08
...


À peine détaché de la belle que sa chaleur lui manquait déjà. Le jeune Kasanagi regardait son poignet, subissant la démangeaison naissante d'une plaie mal bandée. La scène d'entraînement n'en serait que plus ardue avec une telle blessure et c'est pensif qu'il contemplait sa connerie.
« Je ne t'ai pas remercié pour les soins, je t'en dois une belle Shio', c'est un pansement de qualité que j'ai là. »
Ironique, c'est un léger sourire quelque peu maussade qu'il partageait avec la kunoichi, son visage tendu vers elle tandis qu'ils avançaient vers le grand dojo.
« On dépose nos affaires, on se débarbouille et je t’emmènerai quelque part de spécial. L'exercice ne fait que débuter. »
Il n'était pas ici question pour le duo de se reposer. Ils avaient déjà pu profiter d'un entracte qui, malgré son caractère mouvementé, demeurait un frein à leur épanouissement intellectuel et physique. Leur senseï ne répondant pas à l'appel, c'était seuls que les deux shinobis devaient s'atteler à la tâche et ça, Kasanagi le ressentait. Au fond de lui demeurait cette crainte absolue d'un ennemi virtuel présent à chaque coin de rue, à chaque impasse, à chaque porte. Le pouvoir, il ne l'avait pas encore. Il n'était qu'un soupçon de menace pour ses adversaires et, bien qu'il était plutôt habile pour aboyer, il souhaitait à présent mordre, déchiqueter et décapiter ses détracteurs à grands coups de lame comme aurait pu le faire son paternel.

S'il était animé de base par son envie de survivre, sa volonté de se faire un nom dans le milieu et de s'accaparer les trésors de Kiri, c'est avec une toute nouvelle motivation qu'il s'adonnait aujourd'hui à l'exercice de la lame et du chakra. Il n'était plus question de tendre son épée avec l'envie de tuer, il était émulé par le désir de protéger ce qui lui est cher, et ce, pour l'éternité.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t327-kirigakure-no-kasanagi#1333 http://www.ascentofshinobi.com/t640-equipe-04-serpent-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t454-kirigakure-no-kasanagi

Lun 28 Aoû 2017 - 8:46
L'ironie du jeune homme je la sens bien alors qu'il me critique à cause du bandage bien grossier que je lui avais fait. "On peut rentrer et t'en faire un mieux, mais là, j'avais rien sous la main. Au lieu de critiquer, tu devrais être ravi que j'ai déchiré mes vêtements pour toi." Je lui adresse alors un petit sourire, avant de lui tirer la langue. Enfantine, avec lui, je pouvais réellement l'être par moment et c'était une légèreté que j'appréciais fortement. Même si je pouvais perdre toute crédibilité en vue de mon âge bien grand que celui de l'adolescent. Douze ans d'écart, presque treize même. Surtout quand l'adolescent en question se montre plus mature que moi, mais davantage encore quand il montre une meilleure maîtrise de la vie de ninja. Bien que j'avoue volontiers à qui veut l'entendre que je suis nouvelle dans cette vie, un an seulement, un an déjà également.

Écoutant alors sa proposition, je penche un peu la tête sur le côté. "Tu m’emmèneras où ?" Ne puis-je quand même pas m'empêcher de demander alors qu'il semble désireux de garder le mystère pour le moment. Du moins, c'est l'impression qu'il vient de m'en donner en parlant de la sorte. Un endroit spécial. Qu'est-ce que ça pourrait bien être hein ?

C'est ainsi que tout en me dirigeant vers l'entrée du dojo pour soigner réellement la coupure de mon frère d'arme que je réfléchis au possibilité, ne sachant guère s'il est réellement désireux de continuer à s'entraîner ou si son endroit spécial n'a rien à voir avec tout ça. C'est réellement compliqué sans plus d'indice. Dans tout les cas, en l'absence de Yasuhito, lui comme moi somme confiné à l'intérieur des murs de Kiri à cause de la réglementation lancé par notre Shodaime Mizukage, alors au moins, ça diminue les possibilités.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Mar 29 Aoû 2017 - 23:08
...


Chuuuut ! Le genin invitait sa consœur au silence d'un ton coquin, tandis qu'elle le questionnait sur le lieu de leur petite escapade. Quelques minutes plus tard, après un moment de soin, des rangements et une mise au propre, les deux shinobis reprenaient dès lors leur marche, quittant le Grand Dojo. Kasanagi, d'un œil tendu vers le seuil de la porte, gardait comme toujours un certain ressenti dès qu'il quittait sa grande demeure. En tant que Gardien, il n'avait de cesse de prendre son rôle trop à cœur et de se projeter la destruction des lieux dès qu'il a le malheur d'échapper à son devoir durant quelques heures. Mais qu'importe, il avait une idée en tête et il ne comptait pas laisser ce petit tracas lui gâcher son plaisir.

Sans un mot, ils déambulaient dans les ruelles kirijins à ce moment de répit de la journée. Sans être vides, les allées n'en demeuraient pas moins silencieuses. Un virage à gauche, un pont surmonté et voici que le duo se retrouvait nez-à-nez avec un établissement neuf et immaculé : "Les sources d'eaux chaudes communales". Tandis que la kunoichi put découvrir d'un coup d’œil l'établissement, c'est une voix grave et posée qui vint se déposer au creux de son oreille.
« J'ai de mauvaises nouvelles pour toi si tu t'es un instant imaginé que nous sommes ici pour profiter d'un bon bain. Non, non, non, j'ai une perspective plus... ardente pour toi ma belle. »
Il jouait sur les mots, sur son ton et il aimait ça. Lui qui n'avait aucune idée saugrenue et qui pensait réellement au bien-être de la kunoichi n'en demeurait pas moins une belle fripouille qui n'en manquait pas une pour tourmenter sa sœur. Profitant de cet instant malicieux où il s'était dérobé dans le dos de Shio', c'est avec une certaine interrogation qu'il remarqua un fait intriguant. D'un coup d’œil hésitant qui scrutait la kunoichi de vraiment haut, jusqu'à vraiment très bas, c'était avec une certaine satisfaction qu'il prenait compte d'une nouvelle valeur ajoutée.
« On dirait bien que le jeune a dépassé la vieille ! »
Même si la différence n'était pas évidente, pour Kasanagi ces deux centimètres de plus avaient un goût particulier. Par un fait étonnant et totalement inexplicable -je vous l'assure-, le jeune adulte avait vu sa croissance faire un bond en avant ces derniers mois tandis qu'il était aux cotés de la belle. Et c'est avec une certaine satisfaction qu'il bombait légèrement le torse, fier de sa carrure presque adulte.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t327-kirigakure-no-kasanagi#1333 http://www.ascentofshinobi.com/t640-equipe-04-serpent-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t454-kirigakure-no-kasanagi

Jeu 31 Aoû 2017 - 13:02
Je fais la grimace quand il me dit de me taire, pour me faire comprendre que non, il ne me donnerait aucune information. Ennuyant tout ça. Si seulement il pouvait au moins me dire où il compte nous conduire ensuite. Je n'aime pas tant que cela les surprises. M'enfin, je ne vais pas lui dire et casser l'amusement apparent qu'il peut me montrer à cet instant. Me concentrant plutôt sur le fait de réellement désinfecté et bander ensuite sa blessure à la main. Une tâche assez facile quand on a le bon matériel, pas comme tout à l'heure en somme. Relevant le regard vers lui, je ne peux m'empêcher de lui lancer alors une petite pique en tout amitié. "Cela sied mieux à sa majesté ?" Dis-je en regardant le bandage bien mieux réalisé que le premier fait avec un morceau de mes vêtements. Je ris alors un pu, appréciant le taquiné de la sorte, bien qu'espérant qu'il n'allait pas ensuite prendre la grosse tête et me demander de continuer à l’appeler sa majesté comme ça. Même si cela pourrait être un petit jeu amusant, du moins pendant un temps assez court.

Quittant ensuite le dojo, je le suis, le laissant ainsi me guider dans les rues de Kiri pour me conduire à son endroit surprise. Surprise qui est assez... Etrange quand on arrive au niveau de l'infrastructures des bains publics, si je peux appeler cela de la sorte. Je penche un peu la tête quand il prend la parole, pour me faire comprendre qu'on n'est pas là pour un bain. Je ris. "Je ne m'attendais pas à un bain, cela aurait été étrange étant donné que l'un comme l'autre on aurait été dans des bains différents et je doute que tu me propose une chose comme cela. Alors c'est quoi c'est quoi le plan ?" Le questionnais-je alors pour réellement tenté, cette fois d'avoir une réponse à ma question et pas un chut comme tout à l'heure. Après tout, on était à destination maintenant non ? Alors plus besoin de faire de mystère !

Cependant, il semble réellement désireux de me faire languir en agissant comme il le fait là, me faisant maintenant une remarque sur ma taille ? Pivotant alors pour lui faire face à nouveau, je relève alors un peu le regarde pour constater réellement de quoi il parle. "Pas de grand chose, et contrairement à toi, je peux jouir d'artifice. Je doute que tu commences à mettre des talonnettes." Riais-je un peu. "Puis fait attention, plus tu es grand, plus tu deviens une cible de choix, tu offres plus de possibilités pour être touché." Je lui tire alors la langue. Etre grand n'est pas forcément un avantage en tout.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Jeu 31 Aoû 2017 - 15:56
...


Mais qu'est-ce qui te dit que peut-être, être touché, c'est ce que je désire ? répondit-il en ricanant.

Tant qu'elle lui tendrait des perches, il continuerait à en profiter. Coupant court à la conversation à la conversation et ne répondant toujours pas à la précédente question de la kunoichi, c'est avec un certain entrain qu'il conduisit sa collègue à l'intérieur de l'établissement, la tirant par le bout de son habit.
« Allez ! Allez ! Arrête de lambiner et ramène-toi. »
À l'intérieur, l'atmosphère était paisible et chaleureuse. La douce fragrance de l'encens se mêlait à un climat qui, de son caractère humide, restait tout de même très appréciable. Là, la tenancière se tenait aux aguets, une banane à la figure. À ce poste depuis plus d'un demi-siècle, elle persistait à avoir un certain plaisir quand elle observait deux billets sur pattes venir profiter d'un moment chez elle.
« Le bain privé, merci. »
Tetsuko, radin à son habitude, n'hésita pas aujourd'hui à mettre la main au morlingue* afin d'arracher une petite partie de ses économies. Régalant la tenancière, il récupéra dès lors la clé avant d'indiquer d'un signe de la tête à Shiori la direction du vestiaire féminin.

À son tour, il prenait dès lors la direction du petit vestiaire où il pourrait se dévêtir avant de s'affubler d'une longueur de serviette autour de la taille. Lui qui n'était pas avare d'auto-contemplation demeurait quand même intrigué par les changements qu'il avait subi ces derniers temps. Ses cheveux trop longs ne tarderaient pas à gêner sa vue et les cicatrices qui se dessinaient sur son corps étaient plus nombreuses à chaque occasion qu'il avait de se regarder dans le miroir. Qu'importe... concluait Tetsuko. Il n'avait guère le temps de s'occuper du présent, le futur était bien trop important. Serrant le tissu cotonnier de plus bel, c'est en articulant ses cheveux d'une main sous la forme d'un chignon qu'il ouvrit de l'autre la porte coulissante du bain privatisé.
« C'est l'heure ! »
*Portefeuille

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t327-kirigakure-no-kasanagi#1333 http://www.ascentofshinobi.com/t640-equipe-04-serpent-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t454-kirigakure-no-kasanagi

Ven 1 Sep 2017 - 13:19
Me laissant ainsi entraîné par l'adolescent, je le laisse au final me conduire à l'intérieur du bâtiment. Fronçant les sourcils, je ne comprends réellement pas c'est quoi son plan là. Il compte faire quoi ici ? Veut-il que je m'amuse à chauffé de l'eau déjà chaude ? Je suis perplexe, je ne pige pas du tout ce qu'il a en tête et j'avoue que je suis assez impatiente... Sauf que quand il demande le bain privé, je le dévisage. "Pardon ?" Lui demandais-je alors, comme si je n'avais pas du tout compris ce qu'il venait de demander à l'homme responsable de cet endroit. Je fixe l'adolescent. Il croit réellement que je vais aller dans un bain avec lui ? Non. Juste. Je ne peux pas. Je le dévisage aors qu'il ne me semble pas réellement le loisir de protester alors qu'il prend déjà la direction de l'endroit en question pour lui aller se changer de son côté. Je fixe alors la porte qu'il vient d'emprunter, incrédule à cause de la situation qui se joue maintenant devant moi. Je suis supposée faire quoi ? Trop gentille que je suis, je ne peux pas le planter là, surtout qu'il vient quand même de débourser une belle petite somme pour ça... Je serre un peu les dents, ne sachant réellement pas quoi faire. 

Finissant par me résigner, non désireuse de me disputer avec lui, je rentre alors dans le vestiaire destiné aux femmes pour me préparer... Retirant ainsi mes vêtements, je noue rapidement une serviette autour de ma poitrine, dissimulant ainsi celle-ci mon ventre et la moitié du haut de mes cuisses. Fixant alors mon reflet, je rattache un peu plus correctement mes cheveux pour avoir la nuque totalement dégagée. Entendant alors le jeunot crier de l'autre côté de la porte. Je me fige. Vraiment. Je suis obligée de faire ça ? De le rejoindre dans cette tenue de l'autre côté de la porte ? Je serre les dents, crispée, hésitante. Avant de finalement tenté de me décontracter en soupirant un peu. Prenant une longue inspiration et passant la porte pour aller le rejoindre. "C'est quoi tes plans là ?" Soufflais-je alors rapidement pour l'empêcher tout commentaire, assez mal à l'aise de cette situation, tenant fermement ma serviette pour être sûre de ne pas la voir tomber et me retrouve complètement nue devant lui. Tetsuko et ses idées à la con, plus jamais je le suis !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Ven 1 Sep 2017 - 15:12
...


L'atmosphère était brûlante et la vision des jambes dénudées de la kunoichi n'allégeait pas l'état de Tetsuko qui peinait à reprendre haleine. Dans ses poumons, s'infiltrait un air chaud et humide qui ne manquait pas d'attiser son ardeur masculine. Il devait faire face à la beauté d'une femme qui, laissant à nu une nuque magnifique et une peau tendre, était l'objet d'une certaine convoitise. On se calme... On se calme... Un rapide coup d’œil sur les environs lui permettait de déconnecter le temps d'un instant son esprit. Le carré privé était basique et pourtant, très confortable. Les pieds nus sur un lit de galets, deux mètres plus loin, c'est un bassin naturel à l'eau clair en quasi-ébullition qui invitait à la baignade. Les murs étaient jonchés de bambous et les plantes grimpantes camouflaient les briques de la bâtisse. On pouvait entendre sur l'ouverture du toit les rires coquins et les discussions familières des clients les plus bavards des bains voisins. Expirant ses poumons, c'est calme de nouveau qu'il reprenait dès lors son attitude malicieuse.

Pointant du doigt un trépied, il invitait sa consœur à s’asseoir en tailleur, ne s'épuisant guère à répondre à son ton arrogant et interrogateur. Se positionnant sur son dos, plaçant ses mains fermes sur ses épaules, c'est en pratiquant un léger massage amateur qu'il annonçait l'objectif de la session.
« Tu n'as toujours pas compris ? Nous sommes ici pour toi. Ton affinité est le Katon, et quoi de mieux pour t'exercer que de pratiquer dans un endroit oxygéné comme celui-là ? La chaleur de ce carré sera ton allié et c'est avec une plus grande facilité que tu vas pouvoir mettre en pratique tes dispositions. »
Raffermissant sa poigne, appuyant de ses pouces la chair de la demoiselle de manière ascendante, c'est avec une voix plus calme qu'il exhortait sa consœur à rentrer dans un état de détente.
« Maintenant, ferme les yeux, ouvre tes chakras et détends toi. Tu es maîtrese de ton corps, il t'appartient et ne répond qu'à toi. Visualise ton for intérieur, voyages à travers tes viscères et plonge ton esprit au niveau de ton estomac. Malaxe ton chakra à l'intérieur de celui-ci et... De la même manière que tu as pu brûler la feuille auparavant, fais appel à ton affinité. »
Détendant son accroche, c'est avec une voix encore plus douce qu'il reprit la parole.
« Reste silencieuse, tu peux le faire, j'ai confiance en toi Shiori. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t327-kirigakure-no-kasanagi#1333 http://www.ascentofshinobi.com/t640-equipe-04-serpent-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t454-kirigakure-no-kasanagi

Ven 1 Sep 2017 - 22:00
Malaisante, telle est la situation à cet instant. Je n'aime guère être dans cette tenue face à mon coéquipier. Cela est trop intime. Dehors, j’avais plaisanté sur cette possibilité qu’on se retrouve dans cette position, mais au final, non ce n’était pas une plaisanterie au final… Face à lui, j’avoue être gênée de me tenir dans une tenue si dévêtue devant un homme. Les rares fois où j’avais été si peu vêtue, c’était avec Kira, mon premier amour, ce kumojin dont je n’ai plus aucune nouvelle maintenant. Enfin, au moins, l’adolescent ne laissait pas trop son regard trainé sur moi, que du contraire. Une preuve de respect ? Ou bien, comme moi est-il mal à l’aise d’être ici ? Pourtant c’est lui l’instigateur de tout ceci…

Enfin, quand il me regarde à nouveau et m’adresse la parole, je l’écoute, hochant de gauche à droite la tête pour lui faire comprendre que non, je n’ai pas saisi le pourquoi on était là. Parce qu’au final, il avait quand même dit qu’on ne prendrait pas un bain… Et si réellement ont fini dans l’eau, comment dire que je serais réellement… Gênée ? Ok, dans ce cas-là je pourrais clairement prétexter que c’est à cause de l’eau chaude et pas du contexte, mais quand même ! Raaah ! Il ne pouvait pas avoir une autre idée de lieu pour un entrainement ?

M’installant alors là ou il m’intime de le faire, je frissonne un peu au contact de ses doigts sur mes épaules, tournant un peu la tête pour le regarder en coin. « Et je suis supposée faire ça comme toi avec la terre c’est ça ? » Le questionnais-je alors, ayant la crainte de me brûler toute seule. Le feu, au final, n’était pas l’élément le moins dangereux, que du contraire… « T’es d’ailleurs sûr que c’est une bonne idée de faire ça pour la première fois dans un bâtiment ? Et si je n’arrive pas à contrôler ? Que je dose mal e chakra ? Ou je ne sais trop quoi ? » Peur. Oui, voilà, c’est le terme adéquate et le sabreur en face de moi peut assez facilement le comprendre.

Il me donne quand même ses consignes et regardant à nouveau en face de moi, je ferme les yeux et tente de me centrer sur moi-même comme il me demande de le faire. Ainsi, pendant de longues secondes, voire même de longues minutes, je reste immobile, les yeux clos à tenter de faire ce qu’il me dit.En vain.

« Je n’y arrive pas Tetsu. » Faut dire que j’ai peur. Autant ça serait un autre élément ça irait, mais le feu, ça peut faire si facilement des dégâts… J’ai peur de lui faire mal ou même de me blesser.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Sam 2 Sep 2017 - 18:44
...

« Tu parles trop... Et tu ne te concentres guère. »
Il avait pris la position du maître et c'est avec une intonation similaire qu'il blâmait la dévêtue. Soupirant son désarroi, lui qui pensait l'exercice facile, il traduisait son embarras de sa main venant gratter ratisser sa tignasse. Tetsuko, de part les années passées aux côtés de la kunoichi était averti du potentiel certain qu'elle avait. Ce qu'il regrettait, c'est qu'elle ne savait pas le mettre en pratique et qu'à ses yeux, elle ne faisait aucun effort. Elle se contentait de palabres, de mots, d'excuses et d'esquives, mais quand il fallait mettre la main à la pâte, voilà que la féline baissait la queue.
« Allez, allez, on se reprend. »
Tapotant avec une poigne énergique les épaules de Shiori, les mains du jeune vinrent lentement glisser le long des bras humides de la belle avant de glisser ses doigts dans les siens. Leurs visages côte à côte, son torse accoler à son dos, c'est avec une certaine délicatesse qu'il manipulait les dextres de la jeune femme afin de lui joindre ses mains : les paumes collées, les doigts entrelacés.
« Pour incanter un ninjutsu affinitaire, il est nécessaire que tu exécutes un sceau particulier. Celui du Doton, c'est le Serpent. »

« Maintenant relève tes deux index, voici le Tigre, le mûdra du Katon. » renseignait le Yuki qui ordonnait les doigts de sa consœur.

J''aurais aussi pu lui dire plus tôt.. songeait-il, tirant une grimace du côtés du visage que la Watanabe ne pouvait voir. Détachant son emprise manuelle, il rebroussait chemin et remonta, avec un plaisir qu'il ne camouflait pas, le long des membres de Shiori afin de reprendre sa position initiale, cramponnant de plus belle le dos de son élève du jour.
« On recommence, et cette fois-ci, sans un mot Shiori. Fie-toi au son de ma voix, ne pense à rien d'autre. »
S’avançant, ses paroles allaient désormais s'insinuer directement dans le creux des oreilles de la kunoichi. D'une voix hypnotisante, il reprenait parole avec un ton calme et apaisant qui lui était propre.
« Débarrasse-toi de tes tensions superficielles, laisse tes épaules se détendre et ferme à présent les yeux. Tu vas maintenant prendre une grande et profonde inspiration Shiori. Remplis tes poumons, tient l'air pendant une seconde et maintenant... souffle. Pose maintenant ta conscience sur tes paupières. Tu les sens humides, tu les sens vibrer. Doucement, délicatement, tu vas laisser ta conscience se balader, sentir les fibres de tes cheveux, sentir la douceur de tes lèvres. Maintenant, suis le cours de ton œsophage, plonge ton esprit au plus profond de toi-même et retournes dans ton for intérieur. Reprends contact avec les abîmes de ton esprit. Là, au plus profond de ton être, tu peux voir cette bougie presque éteinte. Elle est là, fumante encore d'un feu aujourd'hui absent, il t'appartient aujourd'hui de raviver la flamme... Inspire, expire, inspire, expire. Joues avec cette fumée durant quelques secondes, tu peux t'en rendre compte à présent, tu es sa maîtresse. À présent, concentre-toi sur la pointe de la ficelle, observe la, palpe la, sens les moindres plis de cette petite corde. Tu t'en rends compte, elle t'appartient. Maintenant Shiori, nous allons compter jusqu'à trois, et à trois, tu feras exactement ce que je t'ordonne de faire. »
Reprenant une inspiration, il décomptait la suite avec une voix se faisant de plus en plus muette, jusqu'à atteindre le commandement qu'elle attendait, cette fois-ci d'une voix ardente et puissante.
« BRÛLE. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t327-kirigakure-no-kasanagi#1333 http://www.ascentofshinobi.com/t640-equipe-04-serpent-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t454-kirigakure-no-kasanagi

Mar 5 Sep 2017 - 18:43
Une grimace prend place sur mon visage quand l'adolescent me sermonne de la sorte. Une remarque réelle et cela m'ennuie un peu. Parce qu'il a raison de la faire. Dés lors, je ne proteste pas et baisse juste la tête en signe d'acceptation de la remarque, même si cela m'ennuie de ne pas arriver à faire ce qu'il me demande. Sursautant un peu, quand l'adolescent tapote mes épaules, frissonnant ensuite quand il laisse ses doigts glisser sur mes bras. C'est compliqué d'être concentré avec lui qui me touche de la sorte et surtout dans cette tenue trop dénudée... Je déglutis un peu, alors qu'il est ainsi collé à moi. C'est réellement malaisant et pourtant lui, il reste de marbre, concentré sur l'enseignement qu'il veut me fournir à cet instant. Il est bien trop sérieux comparé à moi. Rougissant un peu alors qu'il joue avec mes mains de la sorte, je baisse le regard sur celle-ci pour tenter de comprendre et de retenir quand même ce qu'il m'explique alors que vraiment. Je n'aime pas cette situation gênante. Cependant, je lui obéi quand même, relevant ensuite mes index comme il m'ordonne de le faire. 
 
Il se retire alors, non pas s'en encore une fois, esquisser des caresses sur mes bras. Je reste figée un instant, alors qu'il me demande de tout recommencer, ses mains à nouveau posées sur mes épaules. Son but est-il de me rendre le plus mal à l'aise possible ou de réellement m'entraîné ? Je n'en sais rien. Dans tous les cas, pour le moment, il réussit très bien à faire la première chose, mais pas la seconde. Néanmoins, je me laisse aller à l'écouter. Fermant les yeux, me centrant sur sa voix comme il le désire. Enfin, au début, parce qu'il me demande de me tourner vers l'intérieur, sentir mon chakra. J'essaie d'imaginer cette bougie qu'il me décrit. Respirant au rythme de ses mots. Evacuant ma peur du feu que je pourrais produire. Gardant les yeux fermé, imaginant cette histoire de bougée, je serre un peu plus mes doigts, me crispant un peu, alors qu’une légère quantité de chakra enflammé se manifeste au-dessus de mes index, comme la flamme de cette bougie que je me visualise mentalement.  

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Mer 6 Sep 2017 - 18:56
...


C'est de la surprise qui se matérialisait sur le visage de Tetsuko qui restait perplexe quant au succès de son élève. S'imaginait-il qu'elle ne puisse relever le défi ? Non, il avait mis toute sa confiance en elle et elle le lui rendait bien. Cependant, la position de la flamme n'était pas ce qu'il avait expecté et c'est avec une stupéfaction certaine et une gêne piquante qu'il se rendait compte qu'elle avait réussi l'exercice malgré un relatif manque de communication entre les deux protagonistes.

Tapotant de plus belle les épaules de la kunoichi, il en demeure que c'est une joie que Tetsuko affichait tandis qu'il fit le tour de la silhouette de la kunoichi afin d’atterrir à genou devant elle, contemplant la flammèche.
« Championne ! dit-il en ricanant tandis qu'il s'émerveillait à tâter tel un babouin la chaleur de la flamme continue. Après, il faut que je t'avoue que je ne m'attendais PAS DU TOUT à ça ! »
Traduisant une expression aussi maussade que fausse, il peinait à lui partager sa gêne de la situation.
« C'est que à la base, je voulais que tu craches du feu moi haha, mais bon, le plus important, c'est que tu as maintenant les bases. »
Son pouce en avant, il était l'heure d'acclamer la victoire.
« Transformation de Chakra : OK ! »
Bien entendu l'exercice n'allait pas s'arrêter là, mais altérer du chakra est un exercice épuisant la première fois, nul doute qu'elle s'en sortirait beaucoup mieux avec un apprentissage, mais pour l'instant, c'était surtout une fatigue mentale qui était attendue.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t327-kirigakure-no-kasanagi#1333 http://www.ascentofshinobi.com/t640-equipe-04-serpent-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t454-kirigakure-no-kasanagi

Dim 10 Sep 2017 - 10:37
Rester concentrée… C’est ce que je dois faire. Alors que Tetsuko lâche mes épaules et fait le tour. Ouvrant les yeux. Je fixe la flamme brulant au-dessus de mes doigts. Je suis devenue la bougie en quelque sorte. C’est étrange. Regardant la flamme, la contemplant, je ne sais pas du tout ce que je dois penser de ça. Pourtant l’adolescent me montre son enthousiasme. Enfin, un instant. Un mot. Avant qu’il ne fasse une moue étrange et que je perde ma concentration, la flamme disparaissant tout comme elle était apparue peu de temps avant. « Cracher du feu ? Tu me prends pour un dragon ? » Le questionnais-je alors, ne pouvait m’empêcher de faire le lien avec l’animal fantastique dont l’on parle dans pas mal de mythe et légende. « Enfin, disons que j’ai surtout peur de mettre le feu et de pas contrôler… Le feu… » murmurais-je. « Ça fait peur. » Lui lançais-je doucement alors qu’il finit quand même par me dire que j’ai réussi la première étape. Ce qui sous-entend qu’il y en a d’autres… Je blêmis un peu avec ça. Il veut aller trop vite là non ? Je redoute encore le feu là. J’ai peur de le blesser ou même de me blesser si je n’arrive pas à contrôler. A la limite, je préférerais m’entraîner toute seule, même si je n’irais sûrement pas loin… Ouais, j’ai besoin de lui pour me guider, surtout au début… Je me résigne alors. « C’est quoi la prochaine étape ? » Le questionnais-je partagée entre une certaine crainte et une part d’enthousiasme quand même. J’ai de la volonté, mais j’ai peur et c’est cela qui me bloque. Je suis en réalité ma pire ennemie et ça, j’ignore ou non si Kasanagi le sait. Mais en vue de comment il me connait, il doit probablement savoir comment je raisonne, du moins un minimum. Je suis bien trop soucieuse des autres en permanences et de lui surtout. Mon attache ici à Kiri.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Lun 11 Sep 2017 - 13:29
...


« Tu réfléchis trop, beaucoup trop, comme à ton habitude Shiori, ça ne m'étonne même plus. Tu es un dragon, je suis un dragon. »
Récupérant le menton de la Watanabe du bout des doigts, c'est une grimace de gêne qui commençait à se profiler tandis qu'il envisageait le pire quant à sa prochaine manœuvre.
« Bon, bon, bon, ça va être embarrassant. rétorquait-il tandis que de nouveau, il réitérait son rictus malaisé une main dans sa tignasse. Juste, ferme les yeux s'il-te-plaît Shio'. »
Joignant ses mains, le jeune Yuki malaxait dès lors son chakra en étant accroupi. Une réaction étrange prit alors le contrôle du corps de Kasanagi et c'est sa gorge qui commençait à se dilater tandis que son visage se contorsionnait tel un homme qui s'étouffe. Sa mâchoire à présent grande ouverte, c'est un amas de roc habillé de bile qu'il expectorait dès lors sur le sol tandis qu'il aérait de nouveau ses poumons d'un souffle haletant, ne manquant pas de se dégageait des filets de bave qui persistaient sur ses lèvres. La petite boule au sol se décomposait légèrement avant de former des petits bras, puis des petites jambes, qui bientôt reprendrait la forme d'un golem miniature sans bouche ni nez.

Le souffle court, le jeune tentait de reprendre ses mots avec une certaine pénibilité.
« Je te présente... Kuukii. rétorquait-il tandis la petite création mimait les mots de son maître en bombant le torse et pointant sa petite main informe vers lui-même. Il est le résultat d'un changement de nature et d'un changement de forme, c'est ton prochain objectif. »
Tirant la paume de sa main vers la kunoichi, il lui mandait un léger temps de repos avant de reprendre parole, cette fois-ci bien plus à l'aise qu'il y a quelques instants.
« Comprends le Shiori, cette petite bête aurait très bien pu m'écorcher la gorge, ou alors, m'étouffer. Mais nous sommes des shinobis, et il faut parfois faire confiance à notre corps, nous faire confiance. Aie foi en ta flamme autant que j'ai foi en mon roc, et jamais de la vie elle ne te brûlera. Maintenant, réitère l'exercice, et cette fois-ci, je veux que tu enveloppes Kuukii d'un solide souffle de flamme. »
Confus, le jeune golem s'affolait dans tous les sens tandis qu'il ne comprenait pas la trahison de son maître et qu'il quémandait pitié auprès de la demoiselle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t327-kirigakure-no-kasanagi#1333 http://www.ascentofshinobi.com/t640-equipe-04-serpent-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t454-kirigakure-no-kasanagi

Lun 11 Sep 2017 - 13:50
Je grimace un peu au mot de Tetsuko. "Je sais, mais tu veux que je fasse comment ? Je comprends pas encore comment tout ça fonctionne tu le sais ! Je suis encore novice dans ce domaine !" Tentais-je de lui rappeler. "Je ne suis pas issus d'un clan ou d'une famille de ninja, mon père était un marchand, tu le sais... Alors je ne peux pas tout savoir, tout comprendre et agir sans réfléchir comme tu me demandes de le faire. C'est pas quelque chose de naturelle pour moi de faire tout ça de base." Continuais-je pour tenter de me défendre, passant réellement pour la fille naïve et faible que je suis. Cependant, pour ma défense, même si j'ai peur, même si j'ignore encore beaucoup de chose, je tente de progresser, d'avancer, de vaincre mes peurs, alors, peut-être qu'au fond, je ne suis pas si faible que cela.

Regardant le jeune homme dans les yeux, son geste étrange, son doigt sous mon menton, je suis réellement mal à l'aise de cette nouvelle proximité entre nous alors qu'il me demande maintenant de fermer les yeux. J'ai un léger mouvement de recule quand même, rompant le contact entre mon visage et sa main. "Pourquoi ?" La question est sortie rapidement et je sais que je vais le regretter, alors avant même qu'il ne me donne d'explication, mes paupières se baissent, me plongeant dans une pseudo obsurité. Je ne suis pas désireuse de me prendre encore une remarque gratuite de sa part sur le fait que je réfléchis trop. Puis, j'ai cru comprendre que parfois, en tant que ninja, on devrait obéir à des ordres étranges, voir même incompréhensible sans poser de questions. Juste agir et faire confiance à la personne qui nous donne l'ordre. mais là, dans cette situation, puis-je lui faire confiance alors qu'on est dans une tenue pas très décente... Non, c'est que de l'entraînement !

L'entendant régurgité alors, j'avoue être un peu inquiète pour lui, mais reste les yeux clos jusqu'à l'entendre me parler à nouveau. Dévoilant alors à nouveau mes iris à l'adolescent, je le regarde un instant, sans comprendre avant de voir la petite chose à ses pieds qu'il me demande de faire... Rôtir ? Cruauté non ? Je fixe le golem de pierre qui s'agite dans tout les sens pour tenté de fuir grossièrement. "Je ne peux pas plutôt m'entraîner sur un caillou sans vie ?" Parce que j'avoue que faire du mal à cette petite chose qui me donne juste envie de rire à cet instant, je trouve cela cruel... Pourtant, je sais qu'il ne va pas me laisser le choix. Je commence à le connaître. Alors remettant mes doigts en position du tigre comme il m'a montré quelque minutes plus tôt, je me concentre pour malaxer d'abord mon chakra avant de poser mon regard sur Kuukii et de tenter de cracher des flammes... mais là, c'est plus un petit jet, qui ne l'atteint même pas. Pas assez puissant, pas assez de chakra souffler ou plutôt transformé en flamme. Il me faudra plusieurs essais pour enfin arrivé à faire la requête de Tetsu-kun.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Lun 11 Sep 2017 - 20:17
...


« Non ! Non ! Non ! Reste là ! »
Le petit diable bataille avec le petit golem qui tente par tous les moyens de se soustraire à l'exercice. Soudain, la petite flamme fut soufflée et c'est avec émerveillement que le Chûnin et son petit golem, à présent légèrement cramoisi, applaudissaient conjointement pour féliciter la prouesse de la Watanabe. Un coup d’œil, et il donnait à présent à son serviteur une petite leçon.
« Tu vois petit con, ce n'est pas une flammèche qui va te faire peur ! »
Rancunier, c'est après un coup de tête porté sur le genou de son maître qu'il se carapater dans les jambes de Shiori. C'est elle qui vient de te cramer et c'est moi que tu fuis chenapan ? Reprenant son attention sur sa consœur, c'est un grand et sincère sourire qu'il partageait à présent avec elle.
« C'est un succès ma belle. À présent, il ne te manque que de la puissance et pour ça il n'y a pas de secret : De la pratique et encore de la pratique. Un exercice long qui, une fois accomplie assidûment, te permettra de souffler un feu aussi imposant que corrosif. »
Son poing reprenant un aspect rocailleux, il pointait dès lors sa paume alourdie vers sa compagne.
« Avec mon doton, je n'aurais jamais ta puissance offensive. À l'inverse, je pourrais nous protéger tous les deux des attaques les plus conséquentes. Tu comprends où je veux en venir ? »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t327-kirigakure-no-kasanagi#1333 http://www.ascentofshinobi.com/t640-equipe-04-serpent-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t454-kirigakure-no-kasanagi

Lun 11 Sep 2017 - 22:00
Il est réellement assez compliqué d'être concentré quand un tel spectacle se joue sous vos yeux. Et pourtant, j'y arrive en partie. Me concentrant en tentant d'ignorer les mouvements de Kasanagi et de son golem de pierre pour le moment, je me concentre sur mon chakra pour le faire monter, pour suivre la route qu'il emprunte. Ouvrant alors les yeux, je fixe le golem et souffle dans sa direction une légère flamme pas trop puissante visiblement en vue de l'état à peine roussit de l'amas de pierre vivant. Je me détends ensuite un peu, en regardant les deux protagonistes qui me font face et qui maintenant m'applaudisse pour mon pseudo succès.

Ils se chamaillent alors encore un peu avant que le Kuukii vienne chercher refuge chez moi et je ris un peu de cela, le laissant s'approcher alors que je reste assise, je viens poser doucement ma main sur sa tête. "Je suis désolée de t'avoir cuit." Soufflais-je en espérant qu'une petite caresse de ma part me permettrait d'être pardonner aux yeux de ce qui peut être considéré comme l'enfant de Tetsuko.

Relevant mon regard vers l'adolescent, je le regarde tout en l'écoutant parler. Je réfléchis alors à ses paroles avant de laisser entendre un petit rire léger. "Nous ne sommes pas coéquipier pour rien. Même si au niveau des caractères, il aurait été plus logique que ça soit l'inverse, tu ne crois pas ?" C'était là, un peu le paradoxe entre nous. C'était plus moi les protectrices et lui les fonceurs, pas l'inverse... Pourtant, sur le champs de batailles, en combat, notre formation serait tel que je serais devant en attaque et lui, derrière pour la défense. Une chose assez étrange, mais en même temps, assez plaisante et surprenante pour les adversaires.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Mar 12 Sep 2017 - 1:27
...


De l'ironie ? Ils n'en manquaient pas. Le duo de la brume n'était, en effet, pas l'exemple de l'optimisation la plus parfaite dans ce monde, elle n'avait pas tord. Elle, protectrice, aurait été une parfaite utilisatrice de Suiton et de Doton. Lui, ardent, fougueux, aurait pu manier le Katon et le Raiton avec une habileté motivée par le désir d'écraser, de mutiler. C'est ce qu'on aurait pu se dire en les connaissant un peu, en explorant momentanément leur personnalité le temps d'un repas, d'un bain. Seulement, par-delà les premiers abords, on peut entrevoir une réalité bien différente.

Celle qui paraissait si calme, si posée, était en réalité une lame qui ne demandait qu'à être aiguisée et qui pourrait pénétrer la moindre cuirasse, le moindre rempart. Pernicieuse, c'est derrière un voile de tendresse et une méconnaissance de sa propre personne qu'elle camouflait son vrai visage au reste du monde. Quant à l'autre, une fois son cocon de roc brisé, on pourrait prendre compte de son esprit fragile et immature n'est au final qu'un feu follet en quête de famille. Frustré, ses jérémiades, sa soif de sang, ne sont que des manifestations de son manque affectif.

La réalité est divergente en fonction de la position où on la contemple. Peut-être avaient-ils étaient maudits par le sort pour avoir des affinités aussi contradictoires, peut-être avaient-ils été bénis. Cette réponse, ce n'était sûrement pas eux qui l'aurait. Ils se contentaient simplement de jouer de roc et de flamme.
« Qu'importent nos caractères, c'est nous qui tracerons notre propre futur. Et qui sait peut-être qu'un jour, c'est une vague de flamme qui me protégera et une lance de roc qui viendra occire ton adversaire. »
Se relevant, il faisait front à la kunoichi, l'invitant de par sa main à se relever.
« Je suis fier de toi, tu t'es surpassée. Je n'en attendais pas moins de la kunoichi à la lame invisible. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t327-kirigakure-no-kasanagi#1333 http://www.ascentofshinobi.com/t640-equipe-04-serpent-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t454-kirigakure-no-kasanagi

Kasanagi ► Jouons d'affinités

Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: