Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

La chaleur du soir | Kobane Harumi


La chaleur du soir | Kobane Harumi Empty
Mer 31 Juil 2019 - 9:53
Depuis le début de son entraînement intensif afin de pouvoir sauver des vies, le jeune ninja n’avait pas prit le temps de se reposer une seule journée, la sueur, les courbatures ainsi que l’épuisement étaient aux rendez-vous chaque jour. Le trio était l'élément principal pour un bon entraînement, pendant un instant, Hikari pensait qu’il était sur la bonne voie, il pensait qu’il était invincible, que plus rien ne pouvait l’arrêter, il songea même à la perte de ses cheveux. Malheureusement petit à petit, les entraînements du blondinet perdirent en qualité, mais ce n’était pas la seul chose qui le porter préjudice, le manque de sommeil, la perte d’appétit et tout ceci n’était rien de volontaire. Le garçon se surmener beaucoup trop, le médecin qu’il était parti consulter lui avait conseillé de se reposer. Ce qu’il fit.

Il décida de partir en touriste dans un sauna, en début de soirée ; il n’y était jamais allé, mais c’est ce brave homme qu’il appelait “père” qui lui avait conseillé cet endroit alors que le Kyuseishu avait enroulé des perles toute la journée. Le trio délassant venait contrer le trio épuisant ; relaxant, apaisant et surtout reposant. Son père le conseilla de venir dans ces eaux-là, car personne ne pouvait l’embêter et bien que cela ne le dérangeait pas de discuter, il décide tout de même de suivre les traces de son père de cœur.

Arriver à l'accueil, une grande pièce vide où seule deux portes cachées par des rideaux ainsi qu’un établi où une femme se trouver derrière, meublé l’endroit. Hikari s'avança vers l’établi où une jeune fille, plus jeune que lui,, y était présentée. Elle n’était pas très accueillante, ni même serviable, elle avait la tête baissée et ne prit même pas la peine de saluer le jeune homme. Hikari posa les pièces sur l’établi derrière lequel elle était. Elle montra de manière indolente, la porte qu’il devait prendre. “Merci” Dit-il. “Quelle impolitesse, elle n’a même pas pris le temps de me regarder” pensa-t-il. Il se retrouva dans les vestiaires où il y avait déjà des affaires. Il n’allait pas être tout seul. Il se doucha rapidement, se changea rapidement, il commença par enlever son t-shirt dévoilant son corps beaucoup moins frêle qu’auparavant, son entraînement avait payé et bien que son corps prenait en masse musculaire il n’en demeure pas moins que celui-ci était toujours fragile.

Content de pouvoir parler à quelqu’un d’autre, il se dirigea rapidement vers la porte. Torse nu, une serviette autour de la taille, il ouvrit la porte et tout la vapeur de la salle engloba l'élémentaliste , mais son visage se décomposa lorsqu’il vit l’autre personne assise. C’était une femme. Beaucoup plus vieille que lui. Il commençait à voir flou, était il si choqué de voir cette femme en face de lui ? Il entra dans la pièce, effaré, et referma la porte derrière lui. Un sentiment singulier le parcourut le corps, un mélange de de bien être et de stupeur; La chaleur du sauna et la surprise de voir cette personne en face de lui devait crée ce sentiment là “C’est une femme, une vraie femme, tu n’as pas le droit à l’erreur.” Pensa-t-il. Il partit s’affaler en face d’elle, vu la petite taille de la pièce cela ne changerait rien qu’il s’assoit à coter ou en face de celle-ci. “ Bonjour… Dites-moi, est ce bien moi qui me suis trompé d’endroit ?” Dit-il d’une manière faussement sereine en ricanant, il essaya d'engager la conversation afin de ne pas laisser un silence malaisant s’installer entre eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t7086-hikari-le-hero-voulant-etre-pacifiste

La chaleur du soir | Kobane Harumi Empty
Jeu 1 Aoû 2019 - 17:59

Harumi, parfaitement bien installée dans le sauna, était affalée contre le banc alors qu'un jeune homme fit son entrée dans ce lieu si particulier. Il était certain que dans ce genre d'endroits, on ne venait pas en vêtements épais. C'était donc en petite tenue légère que la doctoresse et le nouveau venu se présentait. La moindre des choses que l'on pouvait remarquer était un corps musclé sans exagération pour le genre féminin. On pouvait deviner en voyant la femme d'âge mûr avait subi un entraînement physique certain. Ce n'était pas n'importe qui qui pouvait se targuer de développer pareil corps surtout pour une femme. Elle avait quelques cicatrices divers sur son corps, mais rien de très prononcé. Un magnifique tatouage de dragon en couleur occupait l'entièreté de son dos.

Portant uniquement elle aussi une serviette autour d'elle cachait de la poitrine à la moitié de ses cuisses, Harumi ne dissimulait pas grand chose, assurément. Si jamais elle prit davantage de temps pour regarder son vis à vis, le jeune homme qui lui faisait face semblait ne pas se remettre de cette vue. La brunette sourit légèrement alors qu'elle refermait les yeux assez satisfaite de lui faire tant d'effet.

Kobane Harumi • « La personne de l'accueil ne t'a pas dit que c'était mixte ? Moi ça ne me dérange pas, toi si ? Ne me dit pas que c'est la première fois que tu vois une femme ainsi. »

Demanda alors Harumi comme pour titiller sa fibre masculine. Elle gardait les yeux clos, comme si elle ne se sentait pas stressée, gênée ou en danger d'une quelconque façon. Elle avait naturellement pris un ton plus léger lorsqu'elle s'adressait à lui.

Kobane Harumi • « Reste assit cela vaut mieux, cela évitera des problèmes d'ordres techniques. »

Dit alors rapidement assez naturellement la femme d'âge mûr faisant clairement référence à un phénomène que le jeune homme devait craindre vu le visage qu'il affichait. Ses grands yeux se s'ouvrirent afin de le regarder de nouveau.

Kobane Harumi • « Il fait chaud n'est-ce pas ? »

Demanda avec humour Harumi se doutant dans quel état il se trouvait. C'était certains que c'était assez intime comme situation. Elle observait le corps du jeune homme, mais ce n'était pas lubrique, davantage une analyse de médecin. Elle remarqua rapidement les traces et mimiques d'un corps humain fatigué. Il ne venait pas simplement se reposer, il avait sûrement un soucis. Elle n'allait pas poser de question à e sujet directement. Il devrait venir de lui-même en parler, c'était la meilleure manière. Elle se pencha légèrement en dévoilant davantage afin de prendre dans une grosse louche de l'eau afin d'en verser sur les pierres chaudes. Cela fit un bruit caractéristique et une fumée légèrement plus importante.

Kobane Harumi • « Les temps de repos font aussi partie de l'entraînement, comme les exercices. Si tu y vas trop fort, tout va se rompre et tu ne pourras plus rien faire. Les douleurs sont les signaux d'alerte du corps, il vaut mieux les écouter plutôt que de les ignorer. Cela n'est pas fait par hasard. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 http://www.ascentofshinobi.com/u1034

La chaleur du soir | Kobane Harumi Empty
Mer 7 Aoû 2019 - 10:55
“Mixte dites-vous ?” Il lui demanda ceci de manière rapidement et sèchement comme s’il était surpris de cette annonce. Se jouait-elle de lui ? Cette dame avait l’air satisfaite de la réaction du jeune homme en pleine puberté, ce qui déstabilisa considérablement Hikari. Non, il n’avait jamais vu quelconque femme dans cet état. Non, il n’avait jamais rencontré de quelconque femme lui parlant de cette manière. Paralyser par les manières de la dame, il essaya d’improviser quelque chose afin de paraître expérimenter et raffiné.

- Eh bien… Non, ça ne me dérange pas plus que ça à vrai dire, toutes les femmes que j’ai vues dans le même état que vous me disiez toujours la même chose : “D’être trop respectueux à leurs égards.”.

Le point était gagné. Il perdait très vite ses moyens face à certaines personnes mais son jeu d’acteur méritait d’être vivement récompensés. Son sang-froid était revenu aussi rapidement qu’il ne l’avait pas perdu. Il reprit confiance après avoir gagné cette manche face à cette femme mais la réflexion qu’elle fit le remit en K. O technique et où seul une toux montrant sa gêne sortit de ses cordes vocales. C’était dès lors ce moment qu’il commença à se concentrer pour éviter que l’épée de Damoclès ne s’enclenche. Il évita de trop bouger ou bien même de trop se détendre. Il était devenu immobile, il ne bougeait plus que sa tête, le reste de son corps était paralysé, mais ce n’était pas fini, elle enchaîna avec une dernière phrase parlant ne donnant aucune chance à Hikari de se relever et celui-ci n'arrangera pas les choses par la réponse qu’il lui fit en évitant le regard de cette dernière en faisant semblant de s'intéresser à chaque détail anodin de la pièce sachant pertinemment qu’elle le regardait.

- Oui.. Oui, oui, oui, oui. Il fait chaud, très chaud même. Oui~

Le regard d'Hikari ne pouvait pas passer rapidement le corps de la jeune dame lorsqu’elle se pencha pour prendre la louche, mais ses yeux baladeurs se détournèrent rapidement. “Merde, excusez-moi… Pardon, pardon.” Se dit-il. Il ne voulait pas, c’était humain que tout le monde eût. Lui qui m'empêchait de profiter de la femme en face de lui, celle-ci ne se dérangeait pas pour le regarder l’intégralité de son corps. Hikari fut indigné par le comportement de cette dernière, une injustice qui se retrouver seulement dans ce genre de situation et alors qu’il commença le début de sa phrase afin de lui demander poliment de détourner le regard, elle ne prit pas compte de sa prise de parole et le coupa pour lui donner un rapide fonctionnement du corps lors d’un entraînement.

- …

Il ne savait pas trop quoi dire. Il laissa un silence dans le sauna. Il ne savait pas s’il devait être surpris car elle avait tout un tas de déduction sur le corps alors que lui même avait du mal à voir la brune juste en face ou bien par sa capacité même de dire tout ça par un seul coup de regard. Stupéfier, il cassa le silence en la remerciant de sa remarque et en marquant une grande pause à chaque fin de phrase

- Eh bien… C’est ce que j’ai cru comprendre. Je vous remercie de vos conseils. Je pense que me le dire concrètement ne peut que m’aider. J’ai voulu aller trop vite. Conséquence, je me suis blessé.

“Wow... extraordinaire”. Pensa t’il. Il la fixa, bouche bée, ébahi. Même le medecin qu’il était parti voir n’avait pas dit ça aussi rapidement ni même de cette manière.

Spoiler:
 

- J’ai écouté mon corps bien trop tard. Aveugler.

Reprit il d’une manière beaucoup plus neutre. Toujours surpris par l’intervention de cette jeune femme. Il se pencha pour tendre sa main. Le regard vide. Il la regardait droit dans les yeux. Il avait du mal à s’en remettre.

- Moi, c’est Hikari. Kyuseishu Hikari. C’est incroyable ce que vous avez fait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t7086-hikari-le-hero-voulant-etre-pacifiste

La chaleur du soir | Kobane Harumi Empty
Ven 9 Aoû 2019 - 9:42

Harumi sourit légèrement en coin alors qu'elle put entendre la tentative de paraître un homme de ce garçon. C'était adorable, mais à moins qu'il ne parle de ses sœurs, ce n'était pas crédible. C'était bien d'avoir un certain égo, l'honneur du mâle.

Kobane Harumi • « Que cela ne te dérange pas est plutôt normal tu ne crois pas ? Mais je me demande ce sur tu imagines comme scénario qui pourrait se passer dans une petite pièce comme celle-ci. Enfin non, en fin de compte, tu n'es pas obligé de le partager, garde le pour toi veux-tu ? »

Le pauvre jeune homme, il était sans doute mal tomber avec une femme d'expériences comme la doctoresse. Elle en avait vécu des situations étranges en voyageant dans tout un tas de pays. Elle devait bien avouer qu'elle testait à quel point il pouvait garder son calme et son flegme. Visiblement, la femme d'âge mûr avait été trop loin lorsqu'elle entendit son interlocuteur tousser pour seule réponse. Elle avait vite remarquer qu'il se forçait à ne pas bouger d'un iota.

Kobane Harumi • « Tu sais, il faut savoir apprécier les bons comme les mauvais côtés de chaque âge. L'Homme désire toujours ce qu'il n'a pas, c'est naturel, et c'est ainsi que l'on avance. »

Harumi en avait peut-être trop fait, le pauvre garçon, il devait être dans tous ces états. Elle se doutait qu'il l'avait maté lorsqu'elle s'était penchée, le contraire aurait été désobligeant. Elle était en pleine force de l'âge, dans ce moment là où l'esprit rejoignait sans doute le mieux le corps. Elle ne démontra aucun geste ni aucune réaction face à cela, comme si elle n'avait rien vu.

Kobane Harumi • « Désolée, déformation professionnelle. »

Dit alors souriante en fermant les yeux la doctoresse en accusant le silence dans le sauna qui pouvait être pesant.

Kobane Harumi • « Disons que j'ai suffisamment l'expérience pour savoir ce qu'il se passe dans un corps. Il peut avoir deux manières de voir, c'est parce-que je soigne et que j'ai de l'attention pour mes patients, ou alors parce-que c'est le ninja qui sommeille en moi qui a discerné une faille. »

Déclara alors Harumi sans préciser quel côté avait été prépondérant en cet instant. En fin de compte, c'était bien un peu des deux. Lorsqu'elle engageait un combat, ce n'était pas possible d'ignorer sa présence.

Kobane Harumi • « Au départ, le corps va émettre des tentions dans ton corps pour te faire comprendre que tu vas trop loin. Tu auras du mal à poursuivre. Bien entendu, en plein combat où on joue notre vie, il est difficile de s'arrêter n'est-ce pas ? Alors on peut prendre des anti douleur, mais cela n'arrange rien, cela ne fait que masquer les alertes du corps. Alors on peut aller plus loin, jusqu'à ce que le corps cède. Le corps sait se réparer, cela fonctionnera, peut-être moins bien qu'au départ, mais cela ira. Il y a une différence entre ce que l'on attend de toi en tant que ninja et ce que tu peux accepter de toi-même. Tu te maudiras lorsque tu te sentiras impuissant face à une situation. Lorsque tu te rendras compte que tes poings n'étaient pas assez aiguisés. Essaie d'avoir tout cela en tête pour savoir bien où se placer et ne rien regretter. C'est cela le plus important. »

Harumi était quelqu'un de cache, elle ne mettait pas nécessairement de rose et de coton autour de ses mots, surtout face à un shinobi. Elle voyait bien que ce jeune homme l'était justement, alors elle trouvait que leur faire comprendre ce genre de choses était important. Sans doute ne saisisserait pas tout de ses mots, mais cela viendrait. Ne rien regretter, voilà quelque chose d'important à ses yeux. Bien sûr elle en avait des regrets, beaucoup même, et c'était sans doute pour éviter cela à d'autres qu'elle donnait des conseils que parfois seul votre servante pouvait sans doute comprendre. Elle lui prit alors la main pour la serre légèrement avec un sourire.

Kobane Harumi • « Je m'appelle Kobane Harumi, je suis ninja médecin, enchantée de te rencontrer. Incroyable tu sais ... C'est l'expérience, je voyage beaucoup et j'ai vu toutes sortes de blessures ou de corps meurtris. J'imagine que tu es un ninja aussi, comment ça c'est passé pour toi la chute de Kumo ? »

Demanda alors la femme d'âge mûr en s'allongeant le long du banc sur le ventre en gardant la serviette uniquement autour des hanches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 http://www.ascentofshinobi.com/u1034

La chaleur du soir | Kobane Harumi

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: