Soutenez le forum !
1234
Partagez

Rébellion - Rendez-vous avec la Rébellion ! [Ouvert sous condition]


Rébellion - Rendez-vous avec la Rébellion ! [Ouvert sous condition] Empty
Mer 31 Juil 2019 - 23:58
Rébellion - Rendez-vous avec la Rébellion ! [Ouvert sous condition] Reasis10
Forêt de Kumo
Quelques jours après le dernier tract

L’endroit était calme, paisible. Le vent soufflait légèrement dans cette partie de la forêt. Et pourtant, cette zone était prête à accueillir une potentielle tempête. L’Empire avait déclaré ouvertement la guerre à Kumo et s’était désormais attiré les foudres de ses habitants… Du moins, d’une partie d’entre eux. Car le village commençait à voir naître en son sein un mouvement auquel les Teikokujins ne s’attendaient sûrement pas…

Une rébellion avait vu le jour. Alors elle n’était pas aussi impressionnante que celle qui était en train de se former à des milliers de kilomètres du village… Mais elle avait le mérite d’exister. Elle avait le mérite de se dresser face à l’oppresseur. Elle avait le mérite de proposer une solution alternative, un chemin que certains ne pensaient pas pouvoir emprunter. Elle offrait tout simplement aux kumojins la possibilité de se relever, de se tenir fièrement debout face à l’envahisseur.

Alors bien sûr, il fallait prendre des précautions. Jamais le chef de cette rébellion ne prendrait de risques inconsidérés. Il n’aimait pas prendre des risques inutiles. Prendre son temps était essentiel… Jamais il ne hâterait une décision, quitte à louper le coche dans certaines situations.

Et ce fut pourquoi il n’avait pris aucun risque dans cette partie de la forêt. Il s’y était promené si souvent qu’il pourrait quasiment s’y promener les yeux fermés. Les arbres étaient imposants, les racines sortaient du sol par moment… Mais surtout, de nombreux insectes pullulaient dans cette partie de la forêt essentiellement recouverte par les épais feuillages. Un environnement parfait pour se cacher, et pour avancer dans l’ombre.

Bien que cela soit un avantage, cela pouvait être un vrai inconvénient. Ce fut pourquoi la zone avait été « piégée ». Enfin, rien de bien méchant. Seulement quelques fils disposés de façon à faire mouvoir des arbustes de façon quasiment imperceptible… Pour quelqu’un n’observant pas la scène de façon ultra attentive. Et c’était le cas de Chita qui était tapis dans l’ombre… Chakra camouflé, odeur dissimulé par la végétation et apparence tapie dans l’ombre. Il ne bougeait pas et consommait donc peu de chakra…

Le premier garde était en place… Attendant de voir si quelqu’un se rendrait au lieu de rendez-vous. Ami ou ennemi, il faudrait sonder ses intentions.

HRP:
 

_________________
Rébellion - Rendez-vous avec la Rébellion ! [Ouvert sous condition] Hiko_s10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee

Rébellion - Rendez-vous avec la Rébellion ! [Ouvert sous condition] Empty
Jeu 1 Aoû 2019 - 1:20



Un réel souci existait dans Kumo depuis plusieurs jours. « Comme ci cela allait m'empêcher de vous trouver ! » Devant moi, trois morceaux de papier avec un texte des plus simplistes écrit main. Ceux-ci comportaient un même symbole, marque qui voulait surement identifier les cibles. « Ils ne savent vraiment rien à la discrétion eux … ». Quand je regardais les tracts installer sur le bureau de ma chambre, je rigolais presque à la naïveté de ceux qui les avaient créés. Je remarquais bien qu'ils n'avaient jamais du survivre dans l'ombre et faire face tous les jours au néant absolu. Ce groupe n'était qu'après tout que des simples villageois ou shinobis, sans expérience dans l'art de la dissimulation et la discrétion.

Les preuves de mon raisonnement étaient tout d'abord la façon dont ses morceaux d'arbres avaient été distribués… Certes ils avaient besoin qu'un grand nombre de personne rejoigne leurs rangs, mais parsemer des informations aussi importantes dans tout le village … Quelle idée ! Je me demandais vraiment s'ils ne prenaient pas les forces armées de Teikoku pour des idiots. Etaient-il vraiment sûr que pas un seul d'entre nous allions déchiffrer leurs codes ? Malheureusement pour eux, ce n'était pas mon cas et depuis le premier jour de distribution, j'avais déjà repéré quelques individus participant à cet pseudo rébellion. Mais contrairement à eux, j'étais de tout temps à les suivre méticuleusement sans qu'une bride de présence ne vienne jusqu'à leurs réceptacles. C'était ça la vraie discrétion, la vraie traque et la vraie chasse. À aucun moment la proie ne sait qu'elle est la cible du prédateur.

Je n'avais donc plus qu'à attendre la nuit…

C'était donc sous une magnifique pleine lune où je me dirigeais vers le lieu de rendez-vous. Comme je le pensais depuis le début, le choix de l'endroit était vraiment mal choisi pour une rébellion. Les denses cimes des arbres ne laissaient pas la place à la vision et les racines de ceux-ci au sol pouvaient servir de la même manière. Pour ma part, j'avais privilégié le choix des airs, en plein dans les ombrages des arbres. La manipulation du son m'était vraiment utile pour me déplacer dans ce milieu, je pouvais avancer sans effectuer un seul bruit et en même temps connaitre les emplacements de chaque individu dans un très larges rayons autour de moi et le nombre de cible que je pouvais situer m'indiquais que je n'étais à aucun moment tromper dans le déchiffrement de ses tracts.

Je n'avais plus qu'à me mettre en place, dissimuler dans les ombres, sans un bruit, sans un rayonnement de chakra et sans une seule odeur. Ma chasse était officiellement ouverte !



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t7406-presentation-rika-iijima-la-pierre-de-jade http://www.ascentofshinobi.com/t7115-the-sound-of-a-birth

Rébellion - Rendez-vous avec la Rébellion ! [Ouvert sous condition] Empty
Jeu 1 Aoû 2019 - 17:46
Rébellion - Rendez-vous avec la Rébellion ! [Ouvert sous condition] Reasis10
La rébellion était peut être jeune, mais elle n’en était pas idiote pour autant. Le fait de faire traîner des tracts partout dans le village caché des Nuages impliquait forcément que des personnes mal intentionnées pourraient se rendre sur place. Il suffisait d’un peu de jugeote, de temps… et le message serait sans doute décodé. Il n’y avait quasiment aucune chance que seuls ceux intéressés par la Rébellion se rendraient sur place. Il avait donc fallu mettre en place un système qui permettait de réagir… Un système qui protégerait alors les membres de la Rébellion contre de potentiels envahisseurs.

Mais pour découvrir le plan, il fallait revenir quelques jours en arrière…


***

- Maintenant que le point de rendez-vous est fixé, comment devons-nous procéder… ?
Kuno était le plus curieux, comme toujours. Il avait hâte de savoir comment cela allait se passer. Mais pour le moment, chacun resta silencieux. Seule une personne disposait des informations. Elle les avait reçues directement de la part du chef… Mais avant de répondre, elle s’assura que chacun resta silencieux. Il fallait que chacun comprenne ce qu’elle allait dire, et que ses pensées soient ordonnées. La moindre incompréhension, le moindre défaut dans leur plan pouvait tout faire capoter.

Au bout d’un moment, elle se leva, se saisit de la craie blanche et se plaça à côté du tableau noir dont la pièce était équipée. Une brève expiration plus tard, elle prit enfin la parole.

- Bien… Je vais donc vous expliquer comme cela va se passer.
Tous ici étaient attentifs… Ils savaient qu’elle tenait ses informations de celui qui les avait missionné, et cela leur suffisait pour l’écouter avec la plus haute attention.
- Le lieu de rendez-vous est plutôt dissimulé, ce qui veut dire que les personnes s’y rendant ne tomberont pas dessus immédiatement. Cependant, la forêt a été observée pendant plusieurs jours et personne ne s’était aventuré dans cette partie pendant plusieurs nuits. Si vous croisez un humain… Considérez qu’il ou elle s’est rendu sur place suite aux tracts que nous avons diffusés…
Une première information importante.
- Ensuite, il faut que vous sachiez que cette mission sera très dangereuse. C’est pourquoi Kuno et Omis seront directement exclus de cette mission. Désolé, vous êtes encore trop inexpérimentés.
Suite aux propos de la jeune femme, le jeune Kuno opina du chef, il comprenait. Le vieux Omis renâcla bruyamment et s’adossa à sa chaise, sans commentaire. On voyait qu’il aurait aimé participé, mais il comprenait ce choix malgré tout.
- Quant à toi Chita, tu te contenteras d’un clone qui m’accompagnera.
Une mission à deux, ou plutôt une et demi…
- Voici le plan… Chita, avec tes capacités bien particulières, tu seras chargé de repérer tout mouvement dans la zone, juste avant l’arrivée au rocher. Ainsi, nous pourrons anticiper de potentielles arrivées, et isoler chacun des curieux… Ami ou ennemi. C’est là que j’entre en scène.
Limmy se détacha du tableau et du petit schéma qu’elle avait préparé pour se tourner vers ses partenaires.
- Je créerai des clones qui iront à la rencontre des arrivants. Le but est de les isoler les uns des autres, pour pouvoir séparer le loup du mouton. Nous avons créé des repaires avec des numéros. Chaque clone emmènera un potentiel intéressé dans ces lieux. Et au moindre signe… Nous déclencherons alors notre système de repli.
Prenant une pause, elle s’autorisa quelques secondes de réflexion puis reprit la parole.
- Le système d’alarme consistera alors à…
***

Tandis qu’un léger vent parcourait ce pan de la forêt, le premier arrivé se fit repérer par Chita. Sa technique de détection, propre à ses capacités si particulières, était diablement efficace. Même les senseurs les plus expérimentés pouvaient se retrouver pris dans ce filet. Car bien qu’Hitsuji avait appliqué de nombreux camouflages, elle n’avait pas pensé à tout. D’un signe de la main, Chita indiqua la direction où se trouvait la personne qu’il avait repérée. Et ainsi, le premier clone se mit en route, à la rencontre de la Teikokujin !


HRP:
 

_________________
Rébellion - Rendez-vous avec la Rébellion ! [Ouvert sous condition] Hiko_s10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee

Rébellion - Rendez-vous avec la Rébellion ! [Ouvert sous condition] Empty
Jeu 1 Aoû 2019 - 23:43
Elle avait réussi. La Denkou avait réussi à décoder le code du troisième tract, beaucoup de papiers avait été nécessaires, mais le résultat était là. Une fois le parchemin déchiffrer, la trentenaire avait brûlé le tout, pas de traces, pas de liens, pas de condamnations possibles. La belle aux prunelles dorées avait agi de la sorte pour éviter que l’un de ses frères ne tombe sur ses notes et heureusement pour elle, le frère adoptif comme le frère de sang n’avait pas pointé le bout de son nez.

Rei avait attendu que la nuit tombe et que la lune soit suffisamment haute pour s’en aller. Elle s’était montrée la plus discrète possible, marchant comme un chat. Les rues et ruelles de la cité militaire du pays de la Foudre étaient quasi-désertes, depuis l’avènement de l’Empire du Feu, la nuit il n’y avait que des patrouilles et quelques badauds comme la femme à la peau mate, la vie s’était éteinte au même moment que celle de la Raikage.

Le constat était alarmant pour l’ancienne tenancière et d’une certaine manière, il fallait que les choses changent. Kumo devait retrouver de sa superbe. Teikoku n’avait apporté que du chaos, mais aussi une atmosphère si particulière. Pendant qu’elle s’imaginait refaire le monde, la Denkou marchait vers une seule et unique destination. Elle savait où elle allait, mais également le temps qu’elle mettrait.

Rei regardait le ciel, il n’y avait pas âme qui vive autour d’elle. S’était-elle trompée ? Le code qu’elle pensait avoir trouvé n’était peut-être pas le bon ? La trentenaire grimaçait tout en mettant ses mains sur ses hanches.

Code déchiffré et envoyé à Hiko

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t7023-denkou-rei-terminee#58945 http://www.ascentofshinobi.com/t7036-denkou-rei-carnet#59029 http://www.ascentofshinobi.com/u878

Rébellion - Rendez-vous avec la Rébellion ! [Ouvert sous condition] Empty
Ven 2 Aoû 2019 - 1:34
Rébellion - Rendez-vous avec la Rébellion ! [Ouvert sous condition] Samura11
Je pensais bien faire. Il aurait peut-être fallu que je m'abstienne, mais quelque chose en moi me poussait irrémédiablement vers le chaos, malgré mes fréquentes méditations, je brûlais toujours d'un appétit féroce pour la découverte.


Il ne me fallut guère longtemps pour trouver le code. Il n'était complexe que pour les personnes ne se donnant pas la peine de réfléchir. Était-ce là l'intention de nos rebelles ? Faire le tri ? Quels que furent les raisons de ce choix particulier, je me retrouvais désormais avec une destination. Aurait-il fallu prévenir, cette fois, les autorités ? Non. C'était mon enquête, mon énigme. Et je désirais, au-delà de trouver nos ennemis, en savoir plus sur leur motivation. Savais-je déjà tout de mon Empire pour ignorer de nouvelles révélations ? Non.

Si j'étais pris, cela serait dangereux pour moi, mais j'avais espoir que ma verve et ma moindre importance en ce monde, me profite pour rester en vie. Mais je prenais quelques précautions. Avant l'échéance, je me parfumais avec des encens trouvés en boutique et revêtait des vêtements Kumojins avant de les frotter à la poussière pour leur donner un aspect typique de travailleur manuel. Mes mains déjà marquées, malgré une douceur étonnante, n'eurent pas besoin du même traitement et quant à mon visage, une capuche suffirait. Je prenais soin de dissimuler mes katanas derrière la longue tunique que je venais de m'offrir et serrais leurs liens de façon à ce que leur mélodie d'acier ne tinte plus et leurs mouvements, stoppés.

Ma tenue de guerrier abandonnée, je foulais donc le sentier en direction de l'endroit indiqué. Ce maudit pays me dressait les poils sur les bras, je ne supportais pas le froid des montagnes et ce n'était pas la relative proximité du soleil qui allait y faire quoi que ce soit : les nuages se riaient de me dissimuler les rayons du Grand Astre et s'assuraient de me tenir en respect avec leurs orages fréquents.

J'arrivais à pas souples vers l'endroit du rendez-vous. Je prenais garde à ne pas marcher sur les branches ou les épaisses racines, aidé du clair de lune qui m'abîmait les yeux de son éclat si perçant, afin d'éviter d'abîmer cette si jolie forêt. Je ne me camouflais pas, ce n'était pas nécessaire. Ils devaient contrôler leur terrain et cela ne ferait qu'attirer leur méfiance, ce n'était pas mon objectif. Entre deux arbres, j'aperçus une magnifique fleur azure qui luisait à la lumière pâle de Séléné. Je la retirais délicatement de son emplacement afin d'en faire cadeau à mes prochains interlocuteurs. En signe de bienveillance.

Cela ressemblait fortement à un lieu de rendez-vous. De hauts arbres à l'écorce épaisse et aux feuillages laissant transpercer la lumière comme autant de lame célestes, des rochers et montagnes à perte de vue, témoins silencieux de maintes trahisons et complots... je n'étais pas à l'aise.

Avant de partir, j'avais laissé tout mon matériel ainsi que la solution de l'énigme sur mon bureau, ainsi qu'un message à la discrétion de mes collègues qui les enjoignaient de prévenir un supérieur si je ne revenais pas dans les heures qui suivaient. Je préférais faire preuve de prudence, tout de même. En gardant le secret espoir qu'ils ne déclenchent pas l'alerte.

Et qu'il ne m'arrive rien de fâcheux.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t7296-hoiruburijji-tsuyoshi

Rébellion - Rendez-vous avec la Rébellion ! [Ouvert sous condition] Empty
Lun 5 Aoû 2019 - 0:40
Le jour J était arrivé, j'avais réussi à déchiffrer le message hier soir. Tout était plus clair, mais devais-je aller au point de rendez-vous ? Oui je le devais et rapidement, pour ne pas être la dernière sur place. Je ne sais pas si je m'embarque dans quelque chose de sérieux mais en tout cas c'est bien la première fois que je stresse autant. J'ai emporté juste l'essentiel sur moi, j'ai laissé mon gros sac à dos dans ma chambre. J'ai juste quelques kunaïs et shurikens sur moi.

« J'y suis bientôt normalement. »

Dans quoi est-ce que je m'embarque là ? Ne serais-je pas en train de faire une grosse bêtise ? Si cela se trouve, les autorités ont réussit à déchiffrer le message du dernier tract et certains d'entre eux vont s'infiltrer pour arrêter la rébellion, mais dans un sens j'aimerais savoir ce qui pousse ces inconnus à vouloir se rebeller contre l'Empire. Qu'a bien pu faire l'Empereur pour se faire des ennemis qui veulent le remplacer et le voir mourir. Tout cela je pense que je le saurais bien assez vite. J'ai donc enfilé ma tenue la plus légère pour ce genre de mission. Un simple haut de maillot de bain avec un pantalon bleu foncé, serré et des chaussures à talons.

« Penser à toujours voyager léger dans ce genre de situations. Bon allez, moi c'est Akane Yui. »

Je suis arrivée au point de rendez-vous, j'annonce mon nom et mon prénom en passant ma main dans mes cheveux pour les faire virevolter légèrement, je ne pense clairement pas inaperçue avec mes longs cheveux roux. Je reste concentrée sur tout ce qui m'entoure pour être prête à me défendre au moment venu. Je ne sais pas sur qui je vais pouvoir tomber ni ce qui va se passer pour moi, être prudente c'est bien le mot d'ordre actuellement. Mais bon, faut pas non plus trop me faire attendre, je ne suis pas de nature patiente.

« Bon ... je n'aime pas attendre. »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t7305-akane-yui

Rébellion - Rendez-vous avec la Rébellion ! [Ouvert sous condition] Empty
Lun 5 Aoû 2019 - 20:01
Regardant tout autour de lui avec précaution, Shan s'assura d'être invisible avant d'arracher le tract et de le fourrer dans sa poche. Il ne le ressortit qu'une fois chez lui, à l'abri des regards. Son instinct ne l'avait pas trompé ; il était tombé sur quelque chose de vraiment intéressant. C'était une espèce de poème ou de code secret dont le sens ne laissait pas vraiment de doute connaissant le contexte actuel de Kumo. Le peuple se soulèvera... Après avoir été écrasé de la sorte, le peuple voulait réellement retenter l'expérience ? Il n'en avait aucune idée et ne fréquentant absolument personne, il avait peu de chances d'être au courant des rumeurs. En temps normal, il les évitait.

Il passa inconsciemment une main sur son nez, suivant du bout du doigt la cicatrice encore rose qui barrait son visage horizontalement. Les bourreaux seront déchus. Ce n'était pas une supposition, c'était une affirmation : les bourreaux seront déchus. Il sentit son sang chauffer dangereusement à l'idée de se venger, de renvoyer ces satanés soldats chez eux. Il en serait. Après tout, il avait faillit mourir ce jour-là. Sa fille avait faillit mourir ce jour-là. Sa fille... Il lâcha échapper un long soupir et froissa à nouveau le papier dans son poing. Peut-être un peu par paranoïa, il enfouît le tract illicite sous une pile de papier, tout au fond d'un tiroir de son bureau. Il devait prendre soin de sa fille maintenant, il n'avait plus le droit de se conduire en irréfléchi.

Malgré tout, il se vit traîner dans les rues plus souvent que d'habitude, son regard s'accrochant sur chaque papier coloré qui se trouvait dans l'espace public. Il ne pouvait s'empêcher d'attendre, de chercher, d'en vouloir plus. Les semaines passèrent sans qu'aucun nouveau poème ne fasse son apparition et le Shimazu finit par croire que c'était trop tard. L'affaire se passait en secret et il n'avait aucun moyen d'avoir de nouvelles informations, ou alors le poseur de tracts avait été arrêté et le Teikoku avait étouffé l'affaire. Petit à petit, il perdit l'habitude de chercher les traces d'une révolte.

Mais quelques jours plus tard, alors qu'il emmenait sa fille à l'école, une petite tâche de couleur d'un beige reconnaissable entra dans la périphérie de son champ de vision. Il se pétrifia une seconde en reconnaissant un nouveau tract et un rush d'adrénaline parcouru ses veines. Mais il ne pouvait pas s'arrêter, pas maintenant alors qu'il tenait la main minuscule de sa fille dans la sienne. Il ne pouvait risquer de la mettre en danger, alors il passa simplement à côté du tract sans lui lancer un regard, priant tous les dieux pour que la précieuse note soit encore là au retour.

Et sûrement que les dieux entendirent sa requête car à nouveau, il put arracher le papier et le ramener chez lui. Il avait tenté de se raisonner mais pour l'instant... il ne faisait rien de mal. C'était du moins ce dont il tentait de se convaincre, car il savait pertinemment que détenir des tracts illicites relevait de la trahison.

Cette fois-ci, il savait attendre et la troisième et dernière affiche ne tarda pas à faire son apparition. De toute, c'était certainement la plus excitante et la plus dangereuse car cette fois-ci, elle contenait un code à déchiffrer. Une fois la nuit tombée, en accord avec les instructions, il ressortit les deux autres prospectus et se mit au travail. Il comprenait les secrets du code mais malheureusement, il ne disposait pas du matériel adéquat pour le résoudre. Il devait tenter une nouvelle approche. Après plusieurs heures de travail acharné, il déchiffra le message codé, triomphant.

___________________________________________________________________

Debout sous la pleine lune, il attendait. C'était une mauvaise idée, il le savait. Mais il était quand venu ; l'instinct, sûrement. Il pouvait bien essayer de blâmer à nouveau son sang maudit... il savait au fond de lui qu'il avait seulement agi en accord avec ses convictions. Mais un mot pulsait dans son cerveau, en rythme avec l'afflux du sang dans son cœur. Irresponsable. Irresponsable. Irresponsable. Ce n'était pas elle qui lui chuchotait, c'était impossible. Ce n'était pas sa voix. Ce devait être sûrement ce que les gens appellent... la conscience.

Le Shimazu avait quand même prit un minimum de précautions pour cacher son identité : une cape surmontée d'une capuche cachait ses traits les plus reconnaissables, notamment sa mèche argentée. Un foulard de la même couleur sombre se trouvait sur le bas de son visage, cachant sa cicatrice. Il n'avait plus qu'à espérer qu'il ne soit pas tombé dans une espèce de piège de mauvais goût.

Debout sous la pleine lune, il attendait.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6825-shan-termine#56811 http://www.ascentofshinobi.com/u879

Rébellion - Rendez-vous avec la Rébellion ! [Ouvert sous condition] Empty
Mar 6 Aoû 2019 - 17:59
· Kumogakure no sato · 雲隠れの里 — Village caché par les nuages ·
Devant moi, une plume et un carnet noirci d’encre, un peu à côté, trois papiers, il s’agissait des tracts déposés au cours des dernières semaines dans Kumo. Le premier sur la pile était le dernier affiché, et probablement l’ultime tout court, d’après son contenu. Sur mon carnet, le mot clé que j’avais précédemment découvert était encadré, suivi d’un grand nombre de lettre et ligne et en colonne. Je ne pouvais dissimuler mon sourire. Face à moi la solution de ce message codé. Il me tardait que le jour annoncé n’arrive pour me rendre au point de rendez vous annoncé.

En attendant, il me fallait échafauder un petit plan. Ce message était clairement un regroupement organisé, aux motivations plutôt explicite si l’on suivait ce qui était indiquait en clair sur les tracts. Je voulais jouer un jeu dangereux en faisant cela seul, mais après tout, je connaissais assez peu de Teikokujin, et cela rendait les choses compliquées. Si je me rendais seul et que je me montrais partisan, je courrais le risque d’être vu comme un traitre par l’Empire. De l’autre côté, si je ne jouais pas le jeu, les miliciens ayant formé ce groupuscule aurait eu vite fait de disparaitre pour recommencer plus loin. J’avais donc par pure précaution, soigneusement rangé les trois tracts, ainsi que la feuille de mon carnet m’ayant permis de la déchiffré au cœur d’un sceau. J’avais ensuite remis ce sceau dans une consigne à mon nom, et écrit une lettre en plusieurs exemplaire expliquant ce que j’avais décidé de faire : l’agent double. Je transmis la fameuse lettre à plusieurs Teikokujins, de façon assez disparate en guise de protection. Ils n’avaient pas à lire le message, juste à le conserver tant que rien ne se passait. J’avais pris soin d’étudier leur profil, et être sûr que je n’aurais pas de problème. J’avais également laissé l’une des missives à Shikatowa Nara, la cheffe du clan, avec la même consigne. Elle me connaissait mon frère et moi depuis longtemps, je savais que si j’avais un problème, je pourrais compter sur un soutien. Les préparatifs de mon plan était terminé.

· Quelques jours plus tard ·

J’arrivais à l’endroit donné, le jour dit et au moment donné. J'avais pris soin de ne pas apparaitre comme un teikokujin, mais je gardais le brassard de l'empire du Feu dans ma poche, pour toute suite éclaircir ce point avec les rebelles. Si seulement j’étais aussi bon senseur que Shikarai. Il me semblait qu’il y avait peut-être des mouvements aux alentours, cependant j’étais bien incapable de les identifier, et de donner leur nature. Peut-être n’était-ce d’ailleurs que des animaux. Il ne me semblait pas que ce lieu était très fréquenté, il pouvait avant tout s’avérer dangereux pour des civils, car un peu escarpé, et puis les animaux rodaient dans le coin.

— Nara Shikarin.

« Nara Shikarai », voilà ce que mon esprit avait lui crié intérieurement, comme un appel à l'aide, une invocation, ou bien est-ce parce que j'étais habité de son esprit... C'était tout à contrario de mon ton orale monocorde dans tous les cas, et j’eus une sensation fort étrange. Comme si mon frère se tenait derrière moi, et avait apposé ses mains sur mes épaules. Mais ce n’était que le vent. Le vent, et un souvenir. Il fallait que je poursuive la mission qu’il m’avait donné. Je voulais le revoir. Était-il mort ? Et s’il ne l’était pas, où était-il ? Je voulais me faire un nom, comme lui avant moi. Peut-être que cet orgueil allait causer ma perte. Je ne savais pas où j’avais mit les pieds. Cependant, je devais faire confiance à mon plan, et laisser mes doutes s’envoler. Il fallait que je sois le plus convainquant possible aux yeux de ceux qui avait préparé cela. Je repensais à ma conversation avec Yūga. S’il avait réussi à décrypter le message, il serait là lui aussi. C’était couru d’avance. Est-ce qu’il lirait dans mon jeu ? Ou bien se contenterait de bondir de joie suite au volte-face apparent de mes convictions ? Mon avis sur la vérité était que ce n’était jamais aussi tranché, alors sans doute que ce serait un peu des deux.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6860-nara-shikarin-100

Rébellion - Rendez-vous avec la Rébellion ! [Ouvert sous condition] Empty
Mar 6 Aoû 2019 - 19:22
Un ultime tract lâché à quelques jours d'une nuit de pleine lune. Un énième gamin pour lui révéler l'assurance d'une énigme griffonnée sur un papier, une énigme qui touchait à sa fin. Les indices flottaient dans l'air, ceux d'une ancienne cité libre sujette à une certaine léthargie, symptômes d'un entre deux propice aux initiatives et qui s'achèverait dans le sang.

-"Contente-toi de jauger la situation, Mu." Lui avait-on ordonné, lorsqu'il en avait référé à un supérieur. Au moins celui-ci lui avait épargné le classique "garde un œil sur eux" souvent suivi d'un hoquet confus. Non, il ne tenterait rien. Car cette lutte, ce soubresaut de vie semblait s'arracher avec difficulté d'un être agonisant, un animal autrefois fait de foudre, une bête enragée qu'aucun ne se serait risqué à dompter, une force brute réduite au silence, asservie par le brasier d'une volonté aujourd'hui toute aussi indomptable qu'elle ne le fut pour les Nuages, jadis... mais qu'en serait-il de demain ? Quelle promesse pouvait survivre aux aléas des égos ? Quelle volonté pouvait se targuer d'être immortelle ? Quelle idée, même néfaste, pouvait gagner face à l'oubli du temps ?

Tant d'incertitudes. Tant de possibilités qui ne seraient jamais empruntées. Car s'avancer sur une voie revenait à renoncer à toutes les autres. Alors Mu choisit. Pas la pire. Certainement pas la meilleure. Mais il longea le sentier d'une vie brodée du fil de la curiosité, et dans l'obscurité de son ignorance, il avança vers l'unique lumière que lui dissimulaient ses yeux : celle d'un savoir inépuisable.

À la nuit tombée, le trentenaire s'était évité toute précipitation et patienta quelques heures au coin d'une table miteuse, une bouteille pour seule compagnie. Lorsque l'ennui de la réflexion le gagna finalement, et que son choix fut fait, il prit congé de ses pensés et s'orienta dans la forêt de Kumo. Là-bas, conscient qu'aucun rocher de s'offrirait à lui, il laissa ses autres sens percevoir l'environnement.



Au détour d'une présence ressentie, sa mémoire lui porta l'anecdote d'une femme l'ayant troublé. Limmy, jeune femme féroce rencontrée un soir d'audace, effleurée et jusqu'alors perdue au milieu d'un marché, l'esprit privé de tous repères et confus dans le poison qu'elle lui avait injecté.

Alors Il s'approcha, calmement, un sourire satisfait accroché sur son visage. "Limmy..." Le vent porta ce nom devant lui et le compléta d'un enchantement peu commun chez Mu. Mais la présence changeait déjà de position, consciente d'avoir été découverte. "Limmy attends !" Beugla-t-il finalement avant d'ajouter "J'ai gardé la facture des meubles !" Car parmi les troubles qu'elle lui avait causés, l'Hijin dut rembourser le mobilier brisé chez son voisin, un brave gamin mais qui comprenait aussi vite qu'il fallait de temps pour tuer un âne à coup de figues molles.


_________________

"Sois subtil jusqu'à l'invisible, sois mystérieux jusqu'à l'inaudible."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6411-mu-staki-avec-sa-gueule-de-meteque#53303 http://www.ascentofshinobi.com/t4469-sasayaki-tsukiko#34174

Rébellion - Rendez-vous avec la Rébellion ! [Ouvert sous condition] Empty
Mar 6 Aoû 2019 - 20:02
Le Meikyû se baladait dans les rues de Kumo lorsqu’une étrange forme sur un mur attira son attention. Il connaissait ces murs par cœurs. Après tout, il se rendait ici tous les jours, il y habitait. Il s’approchait donc de cette affiche et y lisait son contenu. Son esprit naviguait très vite d’informations en informations lorsqu’il eu une idée. Il ne voulait pas qu’une telle affiche soit visible sur l’un de ses murs. Il l’arracha donc avant de retourner dans sa demeure afin, non pas de le jeter, mais de le garder.

L’énigme était incomplète, il manquait encore des informations au kazejin pour comprendre ce qu’il se tramait ici. Très certainement un début de rébellion…

Plusieurs jours s’étaient passés depuis le premier tract déposé sur l’un des murs de son appartement et il en avait presque oublié l’existence lorsqu’un beau jour, au détour d’une ruelle, le chûnin apercevait un nouveau message collé sur un mur. Des mots, des phrases mystérieuses…

Le jeune homme se retrouvait maintenant avec le dernier tract dans ses mains, celui-ci comportait un message codé et quelques indications sur les deux précédents. Il devait se creuser les méninges quelques heures avant de réussir à déchiffrer la clé afin de traduire le message. Huuum.

Il se demandait bien s’il devait y aller. En soit, il souhaitait que Kumo redevienne maître de lui-même, mais comment faire pour ne pas faire de mal a d’innocentes personnes dans une telle manœuvre ? Ce n’était pas possible. De plus, le Meikyû venait d’apprendre une nouvelle qui risquerait de changer sa vie pour un bon moment. Il avait encore quelques jours devant lui pour prendre sa décision…

Quelques jours plus tard
Il était là, finalement. Il avait décidé de venir et de faire partie de cette « rébellion ». Car à bien y réfléchir, être libre, c’est choisir soi-même ses chaînes. Et Zen’Ichirō avait fait le choix des siennes et elles s’appelleront « Kumo ». Pour lui, mais pour son futur aussi.

Le lieu de rendez-vous approchait à grands pas. Le Meikyû s’était caché le visage derrière un long voile, tout comme le reste de son corps était lui aussi caché par une longue robe couleur ébène. Il respirait un grand coup avant de s’annoncer.

Plus qu’à attendre maintenant.

Claude:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6660-meikyu-zen-ichiro-terminee#55505 http://www.ascentofshinobi.com/u876

Rébellion - Rendez-vous avec la Rébellion ! [Ouvert sous condition] Empty
Mer 7 Aoû 2019 - 15:57
La lune venait cracher sa lueur laiteuse sur le paysage. Shirō venait de quitter son poste, mais surtout son antre. La morgue était bien plus calme depuis que le Teikoku avait commencé à s’installer. Il est vrai que les débuts avaient été assez chaotiques avec tous les affrontements, remplissant à l’excès son service mais il avait réussi à se débarrasser d’une bonne partie de la colossale charge de travail. Il ne comptait pas ses heures, étant donné que cette fonction lui apportait tout de même un certain plaisir. Toute une passion, bien que morbide. Des heures passées au-dessus des tables d’opération à disséquer les chairs putréfiées. Un véritable tableau d’artiste aux couleurs cramoisies. Tous ces patients passés sous son œil aiguisé, lui permettant par la même occasion de servir des desseins plus personnels.

Il avait cependant rencontré quelques déconvenues dernièrement. Une journée où l’autorité impériale avait décidé de venir mettre son nez dans ses affaires. Un simple contrôle de routine qu’ils voulaient faire pour se donner bonne conscience, et qui ne se réitèrerait pas. Pour autant, il avait été la cerise qui fait déborder le vase. Shirō se moquait bien de qui était à la tête tant que cette dernière ne venait pas s’immiscer dans son domaine. Il y avait eu là violation de son espace privé et il n’appréciait guères cette intrusion. S’il s’était réfugié dans un tel lieu c’était pour pouvoir mener ses expériences sereinement. Même s’il avait pu planquer à temps ces petites affaires douteuses, il avait maintenant une dent contre cet Empire trop curieux.

Il en fallait peu pour énerver Shirō mais c’était un motif suffisant pour se pencher sur cette histoire de Rébellion. Même s’il doutait encore de son implication, il restait un homme de curiosité, avide de réponses. Il avait donc passé plusieurs heures sur les tracts distribués à la volée dans le village. Des missives qu’il avait récolté et étudié soigneusement au regard de la toute dernière qui expliquait clairement le code à trouver. Il s’était féliciter d’avoir préservé chaque tract pour pouvoir travailler dessus. La réflexion n’avait pas été évidente et il avait bataillé quelques instants nocturnes pour déchiffrer tout ça. S’il était présent ici dans la forêt, de nuit, ce n’était pas pour rien.


_________________
Rébellion - Rendez-vous avec la Rébellion ! [Ouvert sous condition] Cl26
Merci pour le kit Aimimolette ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6209-quatre-terminee#51259 http://www.ascentofshinobi.com/u993

Rébellion - Rendez-vous avec la Rébellion ! [Ouvert sous condition] Empty
Mer 7 Aoû 2019 - 19:07
C’était sous la pleine lune peu rassurante que Riku attendait. Pour une rare fois, l'astre de la nuit ne semblait pas vouloir la guider sur un bon chemin, mais plutôt sur une route pleine de risques. Sa curiosité gagnait avant tout, une qualité qui se peignait peu à peu des traits d’un défait. Elle ne se doutait pas que d’autres soldats serait amener à suivre l’appel de la rébellion. Étrangement, personne semblait se montrer. Bien sûr, le contexte d’un piège serait totalement logique, mais la Asaara avait déjà une liste d’excuses et de prétextes pour l’aider.

La jeune femme ignorait pourquoi la rébellion l’intriguait d’une telle force. Des gens tentaient de se soulever pour faire tomber l’empire du feu, c’était un magnifique portait qui pourrait rapidement se détruire. Riku ne prenait pas de position et n’allait pas utiliser de fausses paroles pour se dissiper du doute. Non, au contraire, elle préférait s’installer confortablement et poser quelques questions pour comprendre l’origine d’un tel groupe. Elle s’attendait déjà à un refus ou une attaque. Une soldate ne serait pas très bien accueillit. Peut-être que si elle recevait de bonnes raisons de suivre le mouvement, elle se permettrait de les rejoindre. Après tout, la kunoichi n’acceptait pas du tout le fou qu’est Rei. Kumo avait détruit un village, mais frapper dans le même sens était stupide.

Riku s’installait délicatement sur le sol, attendant avec impatience que quelqu’un vienne à sa rencontre. Dans cette position, elle ne semblait pas du tout vilaine. Une cape entourait sa personne pour lui éviter le froid, mais aussi pour éviter de dévoiler son visage. Il ne fallait plus qu’attendre.

Spoiler:
 

_________________

Rébellion - Rendez-vous avec la Rébellion ! [Ouvert sous condition] Riku_signa_bis
Merci Aditya pour la signa !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6758-asaara-riku http://www.ascentofshinobi.com/u974

Rébellion - Rendez-vous avec la Rébellion ! [Ouvert sous condition] Empty
Mer 7 Aoû 2019 - 23:29
Rendez-vous avec la Rébellion

feat. @Sairyo Hiko

C'est avec une certaine mauvaise volonté que tu arrives à l'endroit qu'on t'avait indiqué. "On" était Metaru Aya, une des quelques anciens encore en vie du clan Metaru et chez qui tu vivais lors de ton arrivée au sein de la "grande famille".

Cela faisait plus d'un an que tu n'habitais plus dans la demeure de l'Ancienne mais celle-ci était venue te voir sans prévenir afin de te solliciter - pour répéter ses propres mots - "un service". Ce dernier révélait plutôt du'une mission et celle-ci n'était pas sans risque. La raison d'ailleurs pour laquelle que tu avais été sollicitée pour l'accomplir. En effet, la dite mission requérait à ce que tu ne révélasses pas ta liaison avec le clan Metaru. Si les choses tourneraient mal, tu ne devrais donc pas recourir à la maîtrise du métal afin de ne pas trahir ton appartenance au groupe. Tu devrais donc te reposer sur tes autres aptitudes et tu étais - selon Aya - celle qui maîtrisait le mieux le combat au corps-à-corps parmi les Metaru encore présents au sien du Village. Autrefois, la meilleure dans le domaine était sans doute Reiko mais, comme nombreux membres du clan, elle n'était plus de ce monde.

Pour tenter de mieux cacher ton identité, tu avais recouru à une technique de henge afin d'emprunter l'apparence d'une femme distance et à la fois sérieuse. Un être à qui on prêterait attention aux paroles. Personnalité qui correspondait un minimum à celle que tu possédais même si physiquement tu n'avais rien gardé de ce que tu étais en réalité, mis à part le sexe. En effet, tu avais décidé de rester une femme mais aux cheveux et yeux clairs tout en arborant une peau matte. Un personnage qui était vêtu aussi vulgairement que tu l'étais quotidienne mais pour une fois depuis fort longtemps, tu portais des chaussures afin de mieux duper ceux qui connaissaient tes habitudes de marcher pieds nus. Ta supercherie n'était que là pour cacher ta véritable apparence et non le fait que tu étais une kunoïchi. En effet, ton chakra n'était point camouflé tout comme tu ne cherchais pas à dissimuler ta présence.

Le henge de Yamiko:
 

Débout au milieu des arbres bercés par la brise nocturne, tu lèves la tête vers le ciel pour regarder les lueurs de la lune qui filtraient à travers les feuillages puis ton regard se pose sur un rocher rouge.

- Je suis Natsuki, lâches-tu dans le vide alors que tu te sentais comme épier.

Ne s'intéressant pas à la Rébellion, tu n'avais pas pris la peine de déchiffrer le message codé sur le dernier tract qui avait été dispersé à travers la ville comme les deux premiers. Mais, le clan Metaru, du moins les anciens, semblaient s'intéresser à cette histoire. Voilà la raison de ta présence en ce lieu. Les "vieux" avaient déchiffré le code puis t'avaient communiqué les informations qui t'avaient permis de venir jusqu'en ce lieu.

Ta mission était d'en apprendre d'avantage sur la révolution en marche puis de communiquer les données récoltées aux Anciens qui décideront ensuite si l'un des clans principaux du Village Caché de Nuages participera au mouvement ou pas. Chose dont tu n'avais cure en réalité mais il faut croire que tu t'étais attachée plus que tu le pensais à Aya pour lui rendre un service aussi périlleux. D'ailleurs, ce n'était pas la première fois que tu prenais de risques pour un Metaru. Il n'y avait pas si longtemps tu avais accepté de détruire la Raffinerie de Kumo à la demande d'Itagami.

Si tu continuais dans cette voie de la serviabilité qui ne te correspondait guère, tu pourrais finir par mourir en rendant service à un autrui. Ce qui serait fort ironique pour toi qui, jusqu'à récemment, refusais t'aider tes semblables sans y être contrainte ...

HRP:
 

_________________
Rébellion - Rendez-vous avec la Rébellion ! [Ouvert sous condition] 1561235103-yamikoko1
(c) Signature par Mouton <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed

Rébellion - Rendez-vous avec la Rébellion ! [Ouvert sous condition] Empty
Jeu 8 Aoû 2019 - 7:52
Inscriptions closes. Les derniers RP seront lancés d’ici peu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rébellion - Rendez-vous avec la Rébellion ! [Ouvert sous condition]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kaminari no Kuni, Pays de la Foudre
Sauter vers: