Soutenez le forum !
1234
Partagez

Le poids des responsabilités | Ft. Yasei Zoku

Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Le poids des responsabilités | Ft. Yasei Zoku Empty
Dim 4 Aoû 2019 - 11:47
ost : angelic

Cela ne pouvait pas plus mal tomber. À l’aube de la construction de son temple de Prédicateur au sein du Domaine Kaguya, allant de concert avec un emploi du temps surchargé pour se frayer une place dans le quotidien de ses frères et sœurs, le Palais de la Brume avait imposé une équipe au Chûnin. Certes, l’augure avait évité cet écueil pendant des lunes en multipliant les excuses, profitant du temps libre de ses pairs pour entraîner les nouvelles générations, et préférant s’investir dans l’évolution des futurs maîtres du Shikotsumyaku, mais… ça ne pouvait plus durer. Kiri avait décidé de s’interposer entre l’enfant de l’os et son clan. Au grand dam du Kaguya flirtant quotidiennement avec la surcharge de travail.

Lorsqu’il reçut le courrier officiel des autorités du village, le guerrier-né dut supprimer ses multiples clones d’ombre pour récupérer assez de chakra afin de pallier la nouvelle. Même s’il n’était pas en période de deuil, un point de vue extérieur aurait jugé cela tout comme, vu la détresse palpable dans laquelle son visage semblait se noyer. Par chance, seule son apprentie Chihiro était à ses côtés – et l’infusion qu’elle était déjà en train de préparer, à l’effet apaisant, redoublait de pertinence.

— Feffhū ?

La petite fille, privée de réponse depuis la réception de la lettre, commençait à s’impatienter. Et l’état de son maître aggravait doucement les fantasmes que son imagination accouchait.

J’ai hérité d’une équipe tactique.
— Mais c’est trop bien, ça ! Les grands ninja d’en haut reconnaissent ta valeur, hihi !
Ça veut surtout dire moins de temps pour nous, pour le clan, pour la Forêt des Os.
— C’est pas graaaave. Tu n’es pas non plus leur papa. Et ça va te changer les idées !

Le visage du Kaguya accusa un sourire au coin de ses lèvres. La réaction de son apprentie l’avait pris de court ; qu'aurait-il pu répondre face à cela ?

J’espère que tu ne m’en veux pas.
— Ça me fera des vacances.
N’espère pas te reposer pendant mes absences. Je vais redoubler d’exercices personnels pour te rendre autonome. Encore mieux : je vais te faire affronter les élèves qui me seront attribués. Tu vas en voir de toutes les couleurs.
— Boooh, c’est pas du jeu. Ils n’ont aucune chance de gagner.
Je te trouve très sûre de toi, ma petite.
— J’ai eu le meilleur professeur, hihi.

L’enfant de l’os posa sa main sur la chevelure de son apprentie, le cœur léger, l’ataraxie dans les poumons. La fillette avait réponse à tout. En l’écoutant, il commençait à se convaincre de la possibilité d’un avenir aussi surchargé, bien que compliqué à mettre en place. Mais seul le futur le dirait.

Prépare un courrier, je te prie. Nous allons inviter Yasei Zoku à prendre le thé.
— À la maison ?
Ici-même, dodelina-t-il de la tête. Je te laisse convenir des tournures.


À destination de @Yasei Zoku,
Genin de la Brume.


Salutations, Zoku. Comme tu l’as sans doute appris par missive, tu as récemment été assigné à l’équipe d’intervention n°1 de Kiri, dont je suis le nouveau responsable. C’est un plaisir de partager les prochains mois en ta compagnie. Afin d’apprendre à mieux nous connaître, avec la réserve de laisser notre passé sous silence, je t’invite au Domaine Kaguya pour partager le thé.

Ci-joint la demeure où tu peux me trouver.

Kaguya Sesshū,
Prédicateur du clan Kaguya.

(et Kaguya Chihiro !)

_________________

Le poids des responsabilités | Ft. Yasei Zoku UfV1OWm
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969
Yasei Zoku
Yasei Zoku

Le poids des responsabilités | Ft. Yasei Zoku Empty
Mar 6 Aoû 2019 - 3:09
Le raton-laveur s’étira de tout son modeste long lorsqu’il s’éveilla. Les maigres lueurs matinales filtraient par l’interstice entre les lattes de sa modeste cabane, si on pouvait l’appeler ainsi. Il quitta son recoin de fatras pour se poser en pleine clarté matinale. Les yeux plissés sous le coup, il attendit un peu pour qu’ils s’acclimatent et qu’il ne se lance dans un nouvel étirement bien plus poussé. Avec l’espace nécessaire, il put faire craquer chaque petit maillon de sa colonne vertébrale, puis vint le cou et enfin les doigts. Pleinement en possession de ses moyens, il grogna un peu cependant en rejoignant son domicile de fortune. Il y fouilla quelques secondes avant d’en ressortir les pattes chargées d’étoffes.

Ces vêtements et son chapeau très grossièrement posée sur le petit crâne animal. Retombant vers l’arrière, il tâcha de ne pas le faire tomber au sol, même s’il n’était pas un échantillon de propreté. Il s’obstina à essayer de déplier ses vêtements pour en trouver les embouchures. Il avait une tactique bien précise, s’y glisser raton-laveur pour se métamorphoser humain et habillé. Une astuce du matin qui pouvait faire gagner beaucoup de temps, quand on ne galérait pas à trouver le bon sens.

Abandonnant son idée saugrenue qui le retenait en apparence animale pendant encore une demi-heure supplémentaire, il se fia à la méthode ancestrale. Le raton devient humain et il enfila ses affaires dans la précipitation. En quelques minutes il était prêt et déjà en route. Son obstination lui jouait toujours des tours. A trop vouloir se baser sur son instinct et sa flemme, il pouvait en perdre la raison et le bon sens. Mais il n’essayait pas non plus d’améliorer ça puisqu’il s’estimait parfait. Et il estimait par la même occasion que lorsqu’on porte ce fardeau, il est naturel d’être parfois en proie à l’incertitude ou de se questionner lourdement sur soi-même. C’était ce qui l’avait amené à la perfection !

Quittant son quartier en même temps que son délire mégalo, il arpenta les ruelles, un papier en main. Il se rendait dans un endroit déjà visité mais dont il ne se souvenait pas comment il y était arrivé. Il avait d’ailleurs fait une rencontre dans laquelle il aurait pu perdre plusieurs touffes de poil. Le quartier Kaguya était sa destination et il y allait l’esprit tranquille cette fois. Il ne s’y infiltrait pas, n’y sabotait ou ne volait rien. Purement en tant que visiteur, qui plus est invité.

L’administration avait dû avoir vent de quelques troubles dont il était l’auteur. Par conséquent elle avait semble-t-il choisi d’intervenir en le soumettant à une tutelle supplémentaire. Un gradé qui allait le prendre en main. Sûrement pour lui resserrer la vis. Ça ne risquait pas d’être une partie de franche rigolade, s’était-il dit toute la nuit avant de sombrer. Il avait éprouvé certains doutes mais maintenant que le moment fatidique approchait, il n’était plus soumis aux interrogations. Il était plutôt impatient même. Que ça se finisse. Il espérait juste ne pas tomber sur le même éénergumène que la dernière fois.

A son arrivée dans le quartier des riches en calcium, il agita devant son nez la feuille qui lui servait d’invitation. Pas d’expulsion manu militari pour cette fois. Il se renseigna sur l’adresse, histoire de donner un peu plus de frustration à ces hommes qui ne voyaient pas d’un bon œil la promenade d’un étranger. Il se montrait parfaitement sans-gêne, renforçant un peu plus l’énervement de son entourage. Il arriva finalement devant l’endroit. Il donna quelques coups traditionnels avant qu’on ne vienne ouvrir la porte.

- C’est ici le domicile du dénommé Kaguya Sesshū ? Ou Chihiro de ce que j’ai compris ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6642-oh-yeah-terminee#55421
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Le poids des responsabilités | Ft. Yasei Zoku Empty
Mer 21 Aoû 2019 - 21:20
ost : a part of their story

L'arrivée du métamorphe acheva l'impatience de la jeune Chihiro. Il suffit du premier coup du poing du shinobi contre le bois de la porte pour décharger une quantité phénoménale d'énergie dans l'organisme de la fillette, bondissant de son siège improvisé pour ouvrir au nouvel élève de son maître – et donc, par extension, pour ouvrir à son nouveau confrère.

— Bonjour ! C'est bien moi, Chihiro !

Une main sur la poignée, l'autre tendue à la hauteur du garçon, bien en l'air, l'enfant de l'os offrit son plus beau sourire afin de célébrer leur rencontre. Un sourire grandiose, innocent, chaleureux, sincère. Visiblement, elle appréciait la bouille du shinobi.

— C'est toi mon nouveau partenaire, dis ?
Chihiro, voyons. Laisse donc respirer notre ami.

Assis sur un coffre de rangement officiant de support, le Prédicateur se retourna vers son invité, et le salua d'un geste de la tête, brève référence désolidarisée du corps. Les braises du braséro central, érigé sur toute la longueur de la pièce unique, caressaient le visage de l'augure de leur éclat, jonglant entre ombre et lumière.

Ne tiens pas rigueur à mon apprentie. Elle me tanne depuis des lunes pour lui trouver un compagnon d'entraînement. On dirait bien que le Palais de la Brume a décidé de lui exaucer ce souhait... sans me concerter.

L'ironie arracha un rictus au visage du Kaguya.

Mais je ne refuse pas cette nouvelle aventure pour autant. J'espère de tout cœur que nos esprits puissent s'élever de concert. Nous avons fort à apprendre, l'un de l'autre.
— Mais tu sais déjà plein de choses, Feffhu !
Ce n'est jamais le bout du chemin, Chihiro. Il y a toujours un nouveau fruit à cueillir.
— « Un enfant de l'os assermente de toujours se surpasser » ... Je saiiiis...
Va donc nous préparer le thé. Tu mets la patience de Zoku à rude épreuve.

D'un geste de la main, l'augure invita le métamorphe à s'installer à ses côtés, près des braises rougeoyantes, à l'endroit même où se trouvait la fillette plus tôt. À l'instar du coffre du tuteur attitré, celui offert au Genin disposait d'une élégante fourrure de daim en guise de robe, tannée par les membres émérites du Domaine Kaguya.

Veux-tu nous excuser. Je t'ai invité ici pour que nous parlions de ton futur. Rassure-toi, je ne suis pas là pour te surveiller, ni juger ton interprétation de la morale. En tant que responsable, je dois m'évertuer à te guider sur la voie du shinobi. Réponds-moi : qu'attends-tu de cette relation ? Désires-tu développer des compétences particulières ?
— Si tu veux cogner fort, on t'a assigné à la bonne personne, hihi.
Tout esprit a ses compétences de prédilection. Chihiro a... le crâne dur.
— J'arrive à casser un rocher avec, et sans me faire mal, d'abord !
Je n'ai jamais dit le contraire. On devrait avoir peur de toi.

_________________

Le poids des responsabilités | Ft. Yasei Zoku UfV1OWm
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969
Yasei Zoku
Yasei Zoku

Le poids des responsabilités | Ft. Yasei Zoku Empty
Mar 10 Sep 2019 - 23:33
Ceux qui décrivaient Zoku comme une pile électrique quand il s’énervait ne devaient jamais avoir rencontré celle qui vint lui ouvrir. Une enfant assez jeune qui devait être à peu près aussi grand que lui lorsqu’il se métamorphosait. Il lui aurait bien fait la blague pour lui faire peur mais il était déjà possible qu’il passe un mauvais moment, inutile d’en rajouter tout de suite alors que les hostilités n’avaient pas commencé.

Une voix s’éleva depuis les entrailles de la maisonnée, sauvant le polymorphe de la pile sur pattes. Elle ne le quitta pas d’une semelle néanmoins pour pouvoir l’amener jusqu’à l’auteur des quelques paroles visant à apaiser l’excitation infantile. Il arriva dans une pièce où un brasero vomissait un flot infernal. Une chaleur bien présente mais pour autant pas désagréable irradiait dans cet endroit où le fameux garde-chien attendait. Un salut bref et rapide pour son invité qui lui rendit de la même façon. Il avait hésité à lever la main mais ça devait être trop familier. S’il pouvait se le mettre dans la poche tout de suite, il s’éviterait quelques remontrances.

Ce fut l’hôte qui entama la discussion, naturellement. Le Yasei eut l’oreille de suite happée par l’information qu’il n’avait pas été concerté pour cette « collaboration ». Les deux shinobis se retrouvaient donc dans le même bateau. Un navire dans lequel aucun des deux n’avaient voulu embarquer mais, poussés par le flot de marins, ils avaient fini par prendre le large. De plus, il l’assura ne pas chercher à le surveiller ou le dresser. Une bonne chose pour les deux. L’un y perdrait du temps et l’autre des dents. Zoku ne connaissait pas cet homme qui pourtant affichait une assurance à toute épreuve, lui rappelant certaines rencontres préalables. Il devait être d’un bon niveau, surtout si on les avait associés. Au moins pour contenir le raton.

Malgré tout, il était régulièrement coupé par la jeune fille dont l’énergie ne faiblissait pas. Elle semblait même décupler au fur et à mesure, changeant cette gamine en véritable anguille électrique. L’hôte tentait d’apaiser la situation pour pouvoir nouer le contact avec le polymorphe qui attendait une seconde d’accalmie pour enchaîner. Il avait eu beau faire signe de ne pas être dérangé par l’énergique enfant, il n’avait pas pu en placer une jusque-là. Il put par conséquent répondre aux interrogations qu’il lui posait.

- Je sais pas trop si on vous a briefé sur ma capacité. La métamorphose animale offre plusieurs avantages. Le mien étant de passer inaperçu. Je préfère la discrétion, manquant de force physique. Non pas que ça me dérangerait d’améliorer ce point, mais dans un premier temps, le camouflage et la détection sont mes principaux atouts. Si vous êtes doués en la matière, ça serait pas mal. Par contre j’ai pas grand-chose à vous offrir en échange.

L’idée le fit sourire puis rire brièvement.

- Là-dessus le Palais vous a un peu piégé je crois. Désolé que vous vous retrouviez entiché d’un numéro comme moi !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6642-oh-yeah-terminee#55421
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Le poids des responsabilités | Ft. Yasei Zoku Empty
Jeu 12 Sep 2019 - 11:21
ost : a part of their story

La rencontre des deux partenaires s'était semble-t-elle bien déroulée... et ce malgré l'impulsivité de la jeune Chihiro. Tandis que la fillette s’affairait à préparer le thé pour son hôte, les deux hommes se retrouvèrent seuls afin de parler sans langue de bois, et ainsi échanger sur les axes à emprunter au sein de leur liaison. Comme son nom l'indiquait, Zoku était un métamorphe, à l'instar de l'âme sœur de l'enfant de l'os, mais au vu de son témoignage, son animal totem semblait être bien éloigné de la force du tigre blanc.

Peut-être quelque chose de plus... menu ?

Avant que la Résonance ne me prive de mon affinité tellurique, j'avais l'habitude de plonger sous terre. Même si j'ai perdu la main, je pourrais peut-être te dicter comme réaliser ce tour. À moins que tu ne disposes d'une autre affinité élémentaire ?

Au-delà de ça, Sesshū savait pertinemment que son nouvel apprenti, si apprenti il était vraiment sujet à le devenir, n'allait pas pouvoir lui apprendre grand chose. Mais l'augure avait déjà l'habitude de ce marché tacite. Le but d'un maître est de donner sans compter ; et il avait déjà eu l'occasion de faire ses armes avec ses frères et sœurs du Domaine.

Nos arts martiaux seront certainement éloignés, mais nous trouverons un terrain d'entente. J'espère te convaincre sur la nécessité de maîtriser les clones d'ombre à la perfection, car ceux-ci brillent de par leur ruse et leur polyvalence. Quant à la détection...

Le coin de ses lèvres abrita un sourire.

Je dispose certes d'atouts dans ma manche, mais jamais je ne pourrais égaler les sens d'un métamorphe. Il faudra adapter mon ressenti du chakra à tes caractéristiques bestiales. D'ailleurs, avant d'aller plus loin : quelle est ta bête intérieure ?

L'enfant de l'os porta sa main sur la dague de cristal pendant à son cou. Il était fier de pouvoir aider un membre de la famille disparate de Yasei Reikan.

_________________

Le poids des responsabilités | Ft. Yasei Zoku UfV1OWm
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969
Yasei Zoku
Yasei Zoku

Le poids des responsabilités | Ft. Yasei Zoku Empty
Lun 23 Sep 2019 - 20:10
- Si vous avez quelques restes en la matière, je suis justement prédisposé à utiliser le Dôton, déclara Zoku.

Même si c’était loin d’être son atout de prédilection, cette rencontre pourrait lui permettre d’avancer dans ce domaine. Une possibilité future d’élargir ses domaines de compétences pour allier maîtrise Ninjutsu avec sa discrétion. Il était aisé d’imaginer des combinaisons intéressantes et l’expérience du senseï en devenir serait de bon aloi. Le polymorphe s’en retrouvait un peu plus détendu et rassuré quant à cet échange entre shinobis. Ce ne serait peut-être pas aussi terrible que ce à quoi il s’attendait au début. Si on omettait la pile électrique bipède.

Alors que le Kaguya mettait en exergue leurs styles différents, il l’assurait encore une fois de sa volonté à le faire progresser, évoquant notamment la technique de multi-clonage. Un jutsu inconnu du polymorphe mais qu’il avait déjà eu l’occasion de voir à l’œuvre. Son hôte avait raison, il revêtait bien des utilités et diverses applications. Même pour le raton fuyard et discret, un double ne serait pas de trop pour semer la zizanie et ainsi passer inaperçu. L’idée était très plaisante, arrachant un large sourire sur le visage du jeune homme qui acquiesça de la tête. Par ailleurs il avait l’air de s’y connaître un peu en détection. Une bonne chose.

Même s’il nuança son propos en précisant qu’il était loin des capacités d’un polymorphe comme Zoku. Ce à quoi il s’attendait bien sûr venant de la part d’un membre du clan des osseux. Il avait l’air bien plus formé sur la détection de chakra que dans d’autres domaines. Le raton avait encore souvenir des dires du Sabreur rencontré au Dojo. Ce dernier l’avait incité à justement diversifier ses méthodes de repérage. Ici, son futur senseï semblait tout de même disposer à trouver un terrain d’entente pour adapter ses techniques aux compétences du polymorphe. D’ailleurs il s’interrogea naturellement sur le totem de Zoku.

Voyant du coin de l’œil la pile se pointer dans la pièce, il se leva de son siège pour procéder à la transformation, sans pour autant laisser le petit monstre hors de son champ de mire. Aussi habitué qu’il était à cet exercice, il rejoignit son enveloppe bestiale très rapidement, ressentant une joie profonde de pouvoir revêtir cette peau qu’il adorait tant. Il anticipa également un incident diplomatique en pointant de son petit doigt la jeune fille.

- Attention ! Pas de câlins pas de caresses. Je mords et j’ai des poux.

Bien sûr plus une formule de dissuasion que la vérité vraie, même s’il s’interrogeait par moment sur la deuxième option. Il devait consulter. Mais ce n’était pas le sujet pour le moment. Reprenant place sur son siège de fortune, il se hissa et reprit la parole sans tarder.

- S’il est possible de s’entraider en matière de détection, je ne dis pas non. De même que cette histoire de clones pourrait être intéressante. Un énième moyen de coller à ma patte d’artiste.

Ce qu’il ne fallait pas entendre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6642-oh-yeah-terminee#55421
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Le poids des responsabilités | Ft. Yasei Zoku Empty
Sam 28 Sep 2019 - 19:11

Sesshū avait proposé son expérience du Doton à son nouveau protégé… mais était-il encore légitime en la matière ? La Résonance avait complètement effacé cette facette de lui. Bien qu’il se rappelait comment faire pour ériger un mur de roche devant lui, ou cracher un puissant jet de boue par la bouche, son corps, quant à lui, en avait oublié les automatismes.

La théorie pouvait-elle supplanter la pratique ?

Tandis que l’esprit de l’enfant attaquait ce problème épineux, le métamorphe dégagea un peu de place autour de lui, et appela sa bête intérieure à venir au-devant de la scène. La curiosité professionnelle de l'augure venait d'être assouvie. Dans le corps de Yasei Reikan sommeillait la rage d'une imposante tigresse blanche prête à dévorer le monde ; celui de Yasei Zoku cachait vraisemblablement l'humilité d'un raton-laveur... inoffensif ?

De quoi intéresser admirablement l'instinct de professeur du Prédicateur.

Alors, c'est un marché. Il n'y a pas meilleur biais que la méditation pour mieux se connaître. Peut-être cela te servira-t-il pour en découvrir davantage sur ton don inné...

Le Kaguya zieuta sa jeune apprentie, toujours en pleine confection du chanoyu.

Il est temps pour Chihiro de s'attaquer à cet art, également. Vous vous entrainerez tous les deux, sous ma tutelle. Mais dis-moi : as-tu une bonne maîtrise de tes énergies physique et spirituelle ? C'est une fondation cruciale sur laquelle le clonage d'ombre se bâtit. Vois-tu, en ce moment, quatre de mes répliques peuvent être retrouvées ci et là dans Kiri, affairées à des tâches chronophages. Maîtriser cette technique est le point de non-retour de ton parcours de shinobi. Tu ne concevras certainement plus le monde de la même manière.

Le multiclonage était définitivement l'un des outils préférés de l'enfant de l'os. Cette maîtrise justifiait à elle seule l'ascension fulgurante de Sesshū au sein du clan Kaguya, comme du village de Kiri. Et il espérait développer d'autres techniques basées sur ce même principe.

Une fois maîtrisée, nous pourrons nous atteler à d'autres nécessités, comme la détection, et donc notre place perpétuel au sein du Yuukan. J'apporterai mes connaissances quant à la sensorialité à tes nombreux doppelgänger, et ce afin d'économiser un temps précieux. Le profit est simple à assimiler : un seul double divise par deux ton temps d'apprentissage.

Comment rivaliser avec un tel medium ?

_________________

Le poids des responsabilités | Ft. Yasei Zoku UfV1OWm
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969

Le poids des responsabilités | Ft. Yasei Zoku

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: