Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Turbulence [SOLO]
Plus et/ou moins [Masami] EmptyAujourd'hui à 20:15 par Ikaku Jiro

» [Intrigue n°9] Choisissez votre groupe
Plus et/ou moins [Masami] EmptyAujourd'hui à 18:29 par Hyûga Tsuyoshi

» 01. L'ultime diversion
Plus et/ou moins [Masami] EmptyAujourd'hui à 18:18 par Hyûga Tsuyoshi

» 04. Face-à-face
Plus et/ou moins [Masami] EmptyAujourd'hui à 17:48 par Iijima Rika

» Le Colonel Moutarde dans la cuisine avec le couteau [ENQUÊTE MEURTRIER DE KUMO]
Plus et/ou moins [Masami] EmptyAujourd'hui à 13:37 par Narrateur

» 11. Signaler un retard/oubli
Plus et/ou moins [Masami] EmptyAujourd'hui à 13:28 par Aditya

» Jouons au médecin [Shirō]
Plus et/ou moins [Masami] EmptyAujourd'hui à 12:43 par Hikari no Eiichirō

» Un savon vaut mieux que deux tu l'auras [Ft. Sekken Ryoko]
Plus et/ou moins [Masami] EmptyAujourd'hui à 10:37 par Sekken M. Ryoko

» Yukari Hyakuzô
Plus et/ou moins [Masami] EmptyAujourd'hui à 9:05 par Hyakuzô Yukari

» Mise à jour [Mu]
Plus et/ou moins [Masami] EmptyAujourd'hui à 7:59 par Kōenji Zuko

Partagez

Plus et/ou moins [Masami]


Plus et/ou moins [Masami] Empty
Lun 5 Aoû 2019 - 13:14
La balade journalière de Jaki était quelque peu chamboulée par la foule qui s’amassait dans les rues. Il avait déjà dû bifurquer de son circuit habituel pour ne pas se retrouver à l’arrêt ou entassé parmi les badauds. Cette fin de semaine marquait également une libération de travail pour bon nombres de civils, rendant la circulation piétonne bien plus compliquée. Pourtant le trentenaire ne s’énervait pas, il gardait cette même démarche assurée et délicate, se faufilant avec adresse entre les passants tous pressés d’arriver. Il n’était pour sa part pas excité d’arriver à destination puisqu’il n’en avait aucune. Ces promenades étaient une simple formalité pour l’aider à être pleinement concentré sur ses pensées.

C’était un véritable robot qui progressait du coup puisque le corps se mouvait sans même que l’esprit y fasse vraiment attention. Il avait quelques moments de reprise de contrôle mais sinon son pas était automatique pour laisser ses idées germées comme jeune pousse sous le soleil et la pluie. Quelques semaines étaient passées déjà depuis son arrivée et son intégration se déroulait à merveille. Son côté très avenant et ses bonnes manières amplifiait son cercle social à mesure qu’il se faisait une place dans la population d’Iwa. Un village presque charmant, qui manquait néanmoins de verdure à son goût.

Quittant les allées marchandes pour se retrouver sur des artères plus tranquilles, il zigzaguait entre les pâtés de maison, à la recherche d’un lieu où se restaurer. Il n’avait rien pris à son réveil et la faim se faisait sentir. Il se souvint de sa voisine de palier lui conseiller un établissement renommé aux prix raisonnables. Même si ce dernier critère n’était pas un problème pour lui, il pouvait en dire long sur la fréquentation et la qualité d’un restaurant. Au moins avec de telles qualités, il était sûr d’y découvrir du monde.

Il avait repris un itinéraire plus optimisé pour retomber sur la bonne rue. Le détour lui prit quelques minutes, qu’il mit à profit pour mémoriser et cartographier les quartiers par lesquels il passait. La devanture lui confirma qu’il se trouvait au bon endroit. Il n’eut aucun laps d’hésitation, il poussa le battant de la porte dès qu’il fut devant. Celui qui semblait être le dirigeant du lieu au vu de sa posture et de son œil furetant chaque détail. Un sourire automatique et professionnel lorsqu’il croisa les pupilles du trentenaire souriant. Ce dernier fut installé à proximité de la porte d’entrée avant d’être laissé seul avec la carte. Il inspecta le document jusqu’à ce qu’une présence ne se présente à ses côtés. La serveuse s’était montrée rapide. Il comprenait pourquoi on lui avait conseillé ce restaurant.

- Quel est votre menu du jour je vous prie ?

Il comprit trop tard qu’il ne s’adressait pas à la serveuse.



@Jiki Masami
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Plus et/ou moins [Masami] Empty
Mer 7 Aoû 2019 - 9:42
C’était qu’il y en avait du monde dans les rues ! Masami n’était pas habituée d’avoir une telle sorte de foule, car oui, elle n’avait pas eu du haut de ses quatorze printemps une enfance classique. Les foules, elle pouvait connaitre, mais c’était toujours un peu les mêmes gens tout le temps qui tournaient en cage comme des lions sans âme. Cependant là, il y avait encore plus de personnes, mais ce n’était que rarement les mêmes ! Dans sa nouvelle vie de ninja, c’était assez calme, ennuyeux presque par moment. Bien entendu, il y avait les phases d’entrainements, des missions, mais en dehors de cela, c’était le calme plat ! La jeune fille disposait d’une formidable énergie à revendre, alors forcément, elle trainait dans les rues à faire des bêtises.

La charmante et au combien efficace académie ninja d’Iwa sous la gouverne du sensei Toph lui avait apprise une technique ninja formidable pour éviter les foules. On pouvait marcher sur les murs en générant un flux de chakra continue ni trop fort ni trop faible afin d’adhérer aux surfaces planes ! Les mains dans les poches, Masami marchait à l’horizontal tranquillement pendant que les rues étaient plein de jambes et de pieds peu gracieux. Ils ne pouvaient pas aller faire autre chose loin des rues qu’elle parcourait ? Je te jure …. Bande de fainéant ! Elle pourrait fort bien courir de toit en toit, mais de là à dépenser autant d’énergie, il ne fallait pas exagérer non plus ! N’ayant pas grand-chose à faire le demeurant, la châtaigne cherchait une bêtise à faire amusante ! Il y avait tant d’activités possibles depuis sa liberté, c’était formidable, mais trop de choix tuait le choix !

Cela ne faisait que moins d’une année que Masami était présente dans le pays de la roche, on pouvait même dire qu’elle pouvait être considérer comme une étrangère. Elle ne cherchait pas tellement le contact avec les autres. Pouvait-on la considérer comme asociale, c’était une excellente question. C’était comme une habitude d’être discrète, ne pas faire de vague, enfin ça, c’était la théorie. Elle sentait comme une nouvelle et extraordinaire énergie, la liberté. Masami tomba par hasard sur un restaurant avec apparemment pas mal de clients. C’était une bonne idée de manger, mais la jeune fille ne comprenait pas tellement le principe de demander des pièces contre un service. Il n’y avait pas de cantine pour manger avec des horaires fixes en liberté. Etrange …

Il fallait donc trouver une ruse, évidemment, elle aurait fort bien pu payer avec le peu d’argent qu’elle gagnait, dont la jeune fille n’utilisait jamais rien, trop étrangère à ce système. Alors, elle devait trouver une proie agréable à piéger ! Après une étude des personnes sur place, elle découvrit un jeune homme, qui semblait pas avoir la puissance pour la massacrer ni être trop important pour qu’elle ait de sérieux ennuis, parfait ! Masami se rapprocha donc de Jaki avec un grand sourire.

Jiki Masami • « Hey ! Bonjour ! Donne-moi s’en cinq ! »

Dit alors avec un grand sourire amusé en levant la main dans le but qu’il en fasse de même. C’était un truc de jeune dans le vent, ce n’était pas du tout le style de la châtaigne, mais là était l’astuce ! Elle avait dans l’idée de piéger cet homme dans un petit jeu, qu’elle était assurée de gagner.

Jiki Masami • « Hein ? Le menu du jour … heuu …. Ben c’est très bon oui oui … tu devrais le prendre ! »

En même temps, dans ce pays, on pouvait commencer à travailler vraiment très jeune, alors à quatorze ans pourquoi pas hein ? Elle n’allait pas le contrarier non plus. Elle le pointa du doigt avec un petit sourire.

Jiki Masami • « Je te propose un jeu ! Si tu arrives encore à poser ta main complètement contre la mienne … je …te donnerais un truc, sinon, tu m’offres un repas complet ici ! Pour un super ninja comme toi, ça devrait être facile non ? »

Masami souriait largement, partant du principe qu’elle avait réussis à poser le sceau de fuinjutsu sur la main de Jaki la première fois qu’elle lui avait touché la main, elle posa le même sceau sur sa propre main. C’était un sceau de sa conception, ce n’était pas ce genre de choses que l’on voyait tous les jours tant son clan était très rare. Elle-même ne connaissait personne en dehors de ses parents, qu’elle ne connaissait déjà que très peu. Le sceau était très simple, il permettait de générer un champ magnétique négatif, sauf qu’évidemment, comme les deux mains en était pourvu, il était totalement impossible que les deux mains se rejoignent ! C’était la l’astuce ! Et hop, un repas gratuit, hihihi !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 http://www.ascentofshinobi.com/u467

Plus et/ou moins [Masami] Empty
Sam 17 Aoû 2019 - 19:40
La jeune fille dynamique qui se présenta au trentenaire ne semblait pas vraiment faire partie du personnel du restaurant. A vrai dire, l’hybride en était même sûr au vu de la légèreté de son ton et de son langage familier. Ce qui ne le dérangea pas outre mesure. Il accueillit même cet élan de sympathie de manière réciproque. Un sourire et un échange de dextres visant en un rapide clappement. Jaki détailla du coup son interlocutrice qui, si elle n’était pas serveuse, devait être cliente.

Des cheveux d’une belle couleur châtain et un regard verdâtre qui devait lui valoir quelques amoureux transis. Il n’était bien sûr pas intéressé. Elle avait l’air d’être bien plus jeune que lui, comme en témoignait son apparence et ses manières. Les taches de rousseur étaient des caractéristiques souvent attribués aux jeunes personnes, pourtant le trentenaire en avait déjà croisé qui avait son âge et les préservait. Il souhaita silencieusement à la jeune demoiselle de garder les siennes aussi longtemps que possible. Cela offrait un charme non négligeable, une arme à ne surtout pas sous-estimer dans un monde comme celui-ci. Il pouvait tirer de maints bourbiers et désamorcer un conflit avant même qu’il n’ait lieu.

Après un conseil un peu incertain, indiquant par la même occasion à l’hybride que son interlocutrice devait mettre le pied dans cet établissement pour la première fois, elle lui proposa un jeu. Curieuse façon d’aborder un parfait inconnu. Le visage bienveillant du trentenaire ne perdit pas une once de sa jovialité. Un masque nécessaire qui lui rapportait énormément. Comme cette fille et son beau minois qui en ferait craquer plus d’un.

Jaki décida néanmoins de se prêter au petit jeu proposé par son invitée. Si elle émettait autant de certitude, il devait y avoir un truc ou une astuce. Ce qui allait l’amener à offrir un repas. L’idée ne le dérangeait aucunement. Plus il se ferait de contacts dans ce village, mieux ce serait pour accomplir son devoir. Il ne voyait donc aucun problème aux interactions sociales, quelle que soit leur forme. Se pliant aux instructions qui lui étaient données, il tenta de refrapper dans la main de la jeune fille de la même manière que plus tôt. Comme il s’y était attendu, il n’y arriva pas. Une force inconnue qu’il ne comprenait pas empêcha leurs mains de se joindre. Il afficha un air sincèrement surpris avant d’en revenir à son masque de bonhommie.

- Eh bien il faut croire que cette chaise t’étais destinée ! Je t’en prie prends place.

Déjà le serveur se manifestait, peut-être inquiet de ses échanges de dextre bruyants. Le trentenaire ne lui laissa néanmoins pas le temps de demander quoique ce soit. Il lui tendit le menu qu’on lui avait mis dans les mains pour l’interpeller poliment.

- Nous prendrons deux plats du jour s’il vous plaît.

Puis son regard quitta le garçon béat pour en revenir à son invitée du moment. Elle l’avait qualifiée de shinobi au premier regard.

- Je suppose que tu es toi-même kunoichi pour voir en moi ce modeste potentiel. Et j’imagine que c’est par ce biais que tu as réussi ce tour de passe-passe, je me trompe ?

Il arbora sa main qu’il n’avait pas encore vraiment regardée. Un symbole y était dessiné. Il le scruta un petit instant avant d’en revenir à l’inconnue qui avait l’air à l’origine de ce tatouage qu’il espérait éphémère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Plus et/ou moins [Masami] Empty
Mar 20 Aoû 2019 - 4:23
Masami était totalement innocente de ce genre de préoccupation qu'était la séduction. Elle était peut-être trop jeune ou alors elle n'avait pas vécu les bonnes choses pour cela. Elle était très naturelle et libertaire avec une folle envie de découverte et de rencontre. Peut-être que la jeune fille charmait à sa manière sans se rendre compte. Quoi qu'il en soit, elle était totalement ravie que cet homme qui lui paraissait à la fois si vieux et si rassurant veuille jouer à son jeu. Ce n'était qu'une astuce pour se faire payer un repas, qui dans son cas était quelque chose d'important. La châtaigne était une solitaire avec peu de moyen, peu habituée aux contacts sociaux si détendus. Du moins pas encore habituée, la jeune fille ne vivait en liberté que depuis moins d'une année, et même si cette dernière était parfaitement goûtue, cela représentait un trop vaste trou béant qui pouvait faire peur. N'ayant pas pu vivre une vie de famille classique, Masami se raccrochait comme elle le pouvait à ceux qui pouvaient l'approcher de la manière dont elle avait décidé.

Jiki Masami • « Hihihihi ! Ben alors, tu manques de force ? T’es un homme ou quoi ? »

Dit alors sur un ton rieur Masami taquinant un petit peu cet homme. Elle avait bien remarqué lorsqu'elle côtoyait la gente masculine qu'ils avaient un ego surdimensionné, une sorte d'honneur ou de valeur si forte, qu'ils se devaient de le prouver. De son côté, l'adolescente s'en fichait pas mal, cela ne représentait rien du tout. Seul comptait sa survie. Lorsque cet homme avoua qu'elle avait gagné au moins le siège à ses côtés, c'était déjà une bonne chose. Elle en était très contente d'où son sourire sur ses lèvres.

Jiki Masami • « Hehehe .... Trop cool !! »

Masami savait bien qu'il ne pourrait pas frapper dans sa main de nouveau, c'était impensable et impossible, mais le plus difficile aurait été qu'il marche dans son jeu. Côté bruit, elle n'était pas la plus discrète, et toit le restaurant allait bientôt le savoir. Plutôt habituée à la cantine qu'à autre chose, la jeune fille croisa ses bras sous son visage en le posant contre la table.

Jiki Masami • « Ha oui tu crois ? Destinée ? Un drôle de type m'a dit un jour qu'il n'y avait pas de hasard, que tout était déjà choisi, que l'on faisait que suivre un plan, mais ça ne serais pas drôle du tout alors ! Et puis, je ne veux pas connaître la fin de l'histoire. »

S'installant à la place désignée, Masami se retrouvait être toute souriante et heureuse, ce n'était pas tant le prix du restaurant qui comptait mais le geste. Le serveur vint et visiblement son vis-à-vis commanda pour eux deux sans brancher ou autre commentaire. Elle trouvait toujours cela étrange de se faire servir de cette façon. Elle le regarda sans rien dire s’éloigner pour commander certainement la nourriture à la cuisine. Avoir le choix, ce n’était pas ce type de questions qui lui étaient familière. Elle n’était pas difficile sur la nourriture, tout ne pouvait être meilleur que ce qu’elle avait l’habitude de manger dans sa cantine précédente.

Jiki Masami • « Oui tout à fait ! Je suis une kunoishi comme ils disent à l’académie. Je suis une genin, je m’appelle Masami, Jiki Masami ! Et toi t’es qui ? »

Demanda curieuse la jeune fille avant de continuer à parler encore et toujours.

Jiki Masami • « Ben en fait c’est très simple, Cela utilise le principe du magnétisme au niveau des pôles électriques …. Comme un aimant en gros. Et comme les deux charges sont identiques, ce n’est pas physiquement possibles qu’ils se touchent, même avec la plus grande force du monde. »

Dit alors Masami en expliquant sa fourberie, car dans les jeux que se lançait l’adolescente, elle ne pouvait que gagner. C’était bien plus agréable comme cela non ? Après tout, elle n’avait pas forcé cet homme à jouer, ce n’était qu’une question de choix. Elle n’avait aucun problème de moral en cet instant, ni pour le reste d’ailleurs.

Jiki Masami • « C’est du fuinjutsu, un art ninja, des petits dessins qui ont divers effets. Il y a autant d’effets que d’idées dans le monde, j’imagine. Ça peut faire tout et n’importe quoi. »

S’exclama alors la Jiki lorsque cet homme regardait le creux de sa main en essayant de devancer les questions qu’il devait se poser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 http://www.ascentofshinobi.com/u467

Plus et/ou moins [Masami] Empty
Mar 10 Sep 2019 - 16:40
Le trait d’humour que la jeune fille mit dans sa moquerie vis-à-vis de la force du trentenaire ne le blessa pas. Tout simplement parce qu’il n’était pas du genre impulsif, puis principalement car il ne se considérait pas comme un homme. A ses yeux, il était un enfant direct de Mère Nature. Une volonté supérieure sous forme humanoïde pour en dispenser la bonne parole. Si la jeune femme souhaitait le voir sortir de ses gonds, elle pouvait très rapidement se rendre compte que c’était un échec. Elle n’avait pas l’air de s’en soucier, se réjouissant d’un repas gratuit.

Elle semblait très arrêtée sur le terme « destinée ». Elle ne manqua pas de le relever et de faire une remarque dessus. Jaki affichait un sourire en biais alors qu’il écoutait avec attention. Il y répondit, toujours d’une voix cristalline :

- Il serait dommage de connaître la fin en effet. C’est ce qui donne toute sa valeur à nos vies. Il n’y aurait plus de raison de se battre sinon. Par conséquent, j’estime que nous formons nous-même nos plans.

Même si dans son cas, ce n’était pas totalement vrai. Il savait que ses actes et décisions n’étaient motivés que par la volonté de sa Mère. Une volonté immuable qu’il devait respecter à la lettre pour lui offrir ce qu’elle méritait, et ce qu’elle désirait ardemment. Elle l’avait fait comprendre à maintes reprises, luttant contre le virus qu’était l’humanité. Il s’était attaché comme un parasite, le cafard increvable du Yuukan. Mais c’était avant tout ça. Avant lui.

Très bavarde et toujours aussi énergique, Jaki préférait la laisser dérouler verbalement son fil de pensées qui ne cessait d’affluer. Aussi n’osa-t-il même pas répondre lorsqu’elle lui demanda son nom. Elle était déjà repartie, il se contenta donc de croiser les mains sous le menton, coudes sur la table et d’écouter. Au travers des mots, il dressait un portrait de la mentalité qu’il voyait en cette jeune fille pleine de vie. Un profilage qu’il laissait mûrir au fil des discussions avec chacun. Le meilleur moyen de savoir sur quel pied danser pour se faire accepter par untel ou untel. Un réseau de connaissances pour mieux semer la discorde. Lorsqu’il sentit une ouverture, il prit enfin la parole.

- Jashin Jaki, ravi de te rencontrer.

Il allait enchaîner mais leurs plats furent amenés dans la foulée. La rapidité du service était remarquable, restait à voir s’il en était de même pour la nourriture. Mais il ne toucha pas de suite à son assiette, intrigué par la capacité de son invitée du moment.

- Navré si je me montre trop curieux mais cette compétence, le magnétisme, c’est un talent héréditaire ? Ou tu serais en mesure de l’apprendre à quelqu’un.

Jaki savait le Fûinjutsu à la portée de chacun mais il ignorait tout de cette maîtrise des pôles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Plus et/ou moins [Masami] Empty
Jeu 12 Sep 2019 - 3:09
Masami hocha la tête doucement, les deux semblaient s’accorder sur le fait que le destin n’existait pas, que l’on se le forgeait soi-même. Cela ne serait pas drôle sinon, pourquoi quelqu’un d’omniscient s’amuserait à tous nous manipuler telles des moires tissant l’avenir de chacun. Cependant, si jamais la jeune fille mettait cet homme dans le même panier, ce n’était pas sans se douter qu’il ne pensait pas vraiment ce qu’il venait de dire !

Jiki Masami • « Ben quoi ? T’es timide ? Faut pas hein ! Enfin enchantée Jaki. Tu n’es pas de la région toi avec un prénom pareil, non ? Tu viens de loin ? Ta famille peut-être ? »

Demanda alors curieuse, car ce genre de prénom était assez étrange, voir, c’était peut-être la première fois qu’elle l’entendait. Ok, la population qu’elle connaissait était surtout pénitentiaire, mais tout de même. Elle avait un bon échantillon de pas mal de personnes, de régions et de pays. Tous avaient envoyé un petit peu les rebus ou les personnes gênantes à Wasure no Kuni, il ne devait pas avoir beaucoup de pays à ne pas avoir utilisé ce lieu si particulier. Les plats étaient déjà arrivés sur la table, c’était tant mieux ! Comme une ancienne habitude, la Jiki commença à manger sans attendre. Il valait mieux manger tant que l’on avait de la nourriture, on ne savait jamais ce qui pouvait arriver ! Les vieilles habitudes étaient tenaces, alors ne lui en prenez pas rigueur.

Jiki Masami • « [color=Darkcyan] Eh bien … il paraît que c’est génétique, alors je suis désolée, mais je ne crois pas que je puisse te l’apprendre. Je ne connais pas bien ma famille, mais si l'on était frère et sœur, je pense que je le saurais sûrement. Pourquoi cette question ? Cela t’intéresse mon pouvoir ? T’es pas le seul, tu sais, hmmm …

Se contenta de finir par dire la jeune fille dans une chute légèrement mystérieuse. Elle avait parlé la bouche pleine sans vraiment de notion de politesse élémentaire. C’était bien à cause de ce pouvoir qu’elle avait dû vivre sa vie, à l’écart de tout le monde. Elle n’était pas si attachée que cela à sa famille ou un clan, mais ce n’était pas pour cela qu’elle allait rejeter ses capacités. Masami était capable d’influer sur le magnétisme, cela pouvait bien apporter quelque chose, c’était ainsi, alors autant l’utiliser sans vergogne.

Jiki Masami • [b]« Et toi alors ? Tu sais faire quoi de chelou ? Parce que c’est vrai que depuis que je suis arrivée dans ce pays, j’ai rencontré de drôles de gens ! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 http://www.ascentofshinobi.com/u467

Plus et/ou moins [Masami]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers résidentiels
Sauter vers: