Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Détective Ananas [Nanna]

Yasei Zoku
Yasei Zoku

Détective Ananas [Nanna] Empty
Dim 18 Aoû 2019 - 1:40
- On a bien fait d’écouter tes conseils finalement. La sortie des bars c’est une bonne idée. Facile de détrousser des alcolos.

Facile de se prendre le revers de la médaille en plein dans les gencives. Alors que la bande de pseudo brigands s’en revenait dans leur antre, une ombre planait au-dessus de leurs têtes. Du moins s’agrippaient aux tuyaux de la ventilation. Profitant de la pénombre nocturne, le raton-laveur posait son regard masqué sur ceux qu’il avait déjà croisé auparavant. Des petits vauriens qui s’imaginaient de grands pontes de la mafia locale. Alors qu’ils étaient de simples fils de riches cherchant à attirer l’attention de leur paternel en engendrant un maximum d’infractions. Tout ça pour un peu d’attention de la part d’un homme qui n’était sans doute pas leur père et qui les préférerait enfoui sous terre plutôt que vivant et parasitant son domicile luxueux. Le Yasei pourrait se convaincre du bien-fondé de son action en songeant à ce pauvre vieux milliardaire ravi de voir son engeance se faire remonter les bretelles. Mais il n’était là que par vengeance.

Il avait voulu leur voler leur butin une première fois et ça s’était fini par un tabassage en règle. Il ne comptait pas retrouver ça. Cette fois il les délesterait de leur petit trésor, quitte à le jeter plus tard. Simple question de principe et d’honneur des voleurs. Il renforça son emprise sur les deux tuyaux côte à côte. Coincé entre les deux dans un équilibre précaire, il attendait une fenêtre d’action pour plonger sur son objectif. Pris dans la joie de leur larcin minable, le petit groupe de quatre ne se doutait de rien, et il entama les célébrations. Il fallait vraiment être attardé pour ne pas se méfier. Jamais le polymorphe ne s’estimait sorti d’affaire, même après son vol. un bien volé est un bien susceptible de l’être à nouveau. Par conséquent, il est primordial de le surveiller.

Un principe de base que la bande ne respectait pas, prouvant encore une fois qu’ils n’étaient que des amateurs voulant se donner un genre. Ils étaient en train de trinquer d’une bouteille bon marché, pourtant leurs moyens leur aurait permis de s’imbiber d’un breuvage plus classieux. Zoku ne s’en souciait guère. Il avait relâché sa prise pour terminer en contrebas dans les coussins d’un canapé. Tandis qu’un peu plus loin, les brigands vidaient d’une traite leur piquette, le mammifère s’empara d’une petite sacoche qu’ils avaient jetée sur une table à proximité. Sans demander son reste, il profita des anfractuosités du mur pour se hisser jusqu’au plafond. Il se retrouva à galoper sur l’un des tuyaux principaux pour prendre la poudre d’escampette.

Profitant d’une vitre brisée, il n’eut pas le moindre problème à se retrouver dehors. Il inspecta le contenu de sa prise. Ses petits yeux noirs s’écarquillèrent devant le maigre butin. Ils s’enthousiasmaient pour ça ?! De pire en pire. Le Yasei se jura de revenir leur rendre la pareille : il estimait leur dette non réglée. Quelques malheureux papiers et un pauvre bout de ferraille à peine travaillé histoire de passer pour une œuvre d’art. Il garda quand même la sacoche qu’il garda entre ses pattes en quittant la ruelle où donnait sa fenêtre d’échappatoire. Retrouvant les artères principales de la ville, il n’eut pas l’occasion de profiter que son ouïe fine fut agressée par un cri strident.

- Cette chose a volé mon mari ! Au voleur !

Après avoir courbé l’échine sous le son déplaisant, Zoku pivota la tête vers la criarde pour la fusiller du regard.

- T’as vu ta trogne avant de m’appeler chose ? Immonde créature.

Ses tympans furent de nouveau malmenés par les décibels augmentant sous l’effet de la peur. Zoku lui aurait bien fait fermer son clapet mais déjà des curieux, et potentiellement des héros audacieux, commençaient à s’attrouper. Un dernier regard haineux vers l’alarme vivante et il fila à travers les rues pour s’éviter des ennuis.


@Kazuma Nanna
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6642-oh-yeah-terminee#55421
Kazuma Nanna
Kazuma Nanna

Détective Ananas [Nanna] Empty
Lun 9 Sep 2019 - 22:22
Elle était libre comme l’air, sans aucune obligation militaire, papillonnant au gré de ses envies et des sons qui berçaient Kiri en cette belle soirée. Le monde lui semblait heureux comme elle : le village était baigné par la douce lueur de la pleine lune, et les fleurs de nuit déployaient leur discret et ensorcelant parfum de minuit.

Liberté, ô liberté chérie ! Voilà le titre de cette chanson qu’elle fredonnait. Evidemment, personne ne pouvait réellement le savoir car c’était une œuvre originale, et surtout inconnue, composée et écrite tout simplement par sa mère et elle. La mère de famille était une musicienne dans l’âme, qui tentait désespérément de transmettre cet art à sa fille qui ne semblait vivre et rêver que par fil de chakra et mécanismes complexes.

Le nez légèrement rouge en raison du saké bu avec quelques amis plus tôt dans la soirée, elle déambulait maintenant dans les ruelles sans but précis si ce n’est se débarrasser un tantinet de l’euphorie que procurait l’alcool au bout de quelques gorgées, et tout simplement apprécier une soirée loin des missions, loin des alertes, loin des dangers.

Pauvre et naïve enfant, à peine cette pensée l’avait effleuré que subitement, elle entendit un cri au loin. Il y a quelques mois, elle aurait ignoré, persuadée qu’un membre de la brigade allait sûrement prendre le relais et apporter son aide à quiconque en avait besoin. Aujourd’hui, et malgré son titre de membre de la brigade du Kenpei, elle pourrait à nouveau adopter cette attitude indifférente et froide, et laisser ses collègues gérer l’affaire. Sauf que Nanna commençait à connaître les hommes et les femmes qui composaient l’unité, ceux ou celles qui étaient fidèles à leurs postes et ceux ou celles qui n’hésitaient pas à fermer les yeux sur quelques coups tordus dans l’unique de gonfler ses poches. Et ce soir, et ce quartier, était victime de cette dernière catégorie. Quiconque avait subi ce préjudice ne risquait pas de retrouver gain de cause de sitôt.

Enfin, et surtout, elle pourrait tester une nouvelle marionnette ! Motivée subitement, elle s’élance vers l’origine du bazar et suit docilement la direction indiquée par la femme. Elle n’hésite pas à user un tantinet de son chakra pour se frayer un chemin à travers cette foule avec l’aide des murs ou des toits.

- Il me faut surtout une marionnette pour traquer ! pensa-t-elle, arrivant subitement dans un carrefour à trois chemins.

Elle avait une chance sur trois de choisir la bonne ruelle. Aussitôt, elle invoque une marionnette à la forme d’un oiseau, se met dessus et active les ailes. Avec l’aide de la force du vent, ainsi que des fils de chakra, voilà que l’oiseau s’envole dans le ciel et survole petit à petit trois ruelles. Dans l’une, elle dépose une à trois petites bombes qui, une fois déployée, libère un gaz odorant qui endort toute personne qui l’inhale – ou qui offre une belle séance d’étourderie pour les plus résistants. Rester à même le sol était une mauvaise idée et par conséquent, soit il fallait courir pour échapper à la zone enfumée, soit il fallait monter au toit. Dans tous les cas, elle espérait voir un mouvement rapide dans ladite ruelle. Dans la deuxième et la troisième, elle préférait tracer à grande vitesse l’une puis peut-être l’autre. Ses chances de coincer le criminel étaient passées de 0 sur trois à 2 sur trois.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6007-kazuma-nanna-i-wanna-break-free-termine http://www.ascentofshinobi.com/t6030-kazuma-nanna-how-far-can-i-go http://www.ascentofshinobi.com/u988
Yasei Zoku
Yasei Zoku

Détective Ananas [Nanna] Empty
Mar 10 Sep 2019 - 23:38
Maintenant fidèle habitué et presque cartographier du village, le raton-laveur détalait plus vite qu’il ne semait la panique. Il bousculait les jambes des curieux et se frayait un chemin à travers la marée de jambes pour échapper à ses potentiels poursuivants. Il n’en avait pas encore vu l’ombre d’un mais il savait que ça ne tarderait pas. Le but était donc de mettre le plus de distances entre eux et lui. Il ne s’arrêterait pas avant d’avoir regagner un quartier plus calme ou même désert où il reprendrait son souffle. Heureusement qu’il était un coureur aguerri depuis qu’il était ici, il avait une bonne endurance qui lui servait. C’était la discrétion en revanche qui pouvait lui desservir quelques fois. Course et camouflage n’étaient pas toujours deux notions évidentes à allier, mais il y travaillait.

Un exercice à redoubler puisqu’il semblait bien y avoir un nouvel intervenant à cette partie. Malgré l’heure tardive et l’obscurité, Zoku put sentir une lourde présence peser sur ses épaules. Littéralement. Quelque chose se mouvait dans le ciel. Il ignorait quoi et il n’allait pas perdre de temps pour se retourner et l’identifier. Il ou elle avait peut-être un point de vue général mais il/elle ne pouvait clairement distinguer ce qui se passerait ici-bas, profitant de la foule comme d’un couvert. S’il en bousculait un peu moins, sa course serait moins visible. Malheureusement les trois ruelles s’offrant à lui étaient moins bondées. Il devrait donc se fier à d’autres choses.

Les trois offraient chacune une échappatoire envisageable. Celle de gauche semblait déserte, celle au milieu semblait plongée sous une ombre tandis que la dernière semblait aussi déserte que les deux autres à l’exception de petits ballons qui tombaient de haut.

Spoiler:
 

Le fait qu’une des ruelles soit totalement déserte ne l’inspirait pas et les fameux ballons s’avéraient être des fumigènes qui explosèrent la seconde d’après. Le raton-laveur avait donc continué sa route tout droit, traçant plus aisément maintenant qu’il n’y avait plus de passants. Mais toujours cette ombre qu’il avait pris pour un simple effet d’optique à cause de la nuit. Il doutait terriblement de cette théorie maintenant et il profita de son élan pour un rapide volte-face facial. Il redoubla d’efforts après avoir découvert un immense volatile au-dessus de lui. Voilà que les oiseaux se mettaient à lui en vouloir aussi. Il n’était pas dupe cependant et il avait remarqué quelque chose d’étrange chez l’oiseau. Il n’allait cependant pas s’attarder à trouver quoi.

Il devait continuer mais semer cette menace volante. Depuis sa position, il n’allait pas vraiment pouvoir faire grand-chose. Il choisit d’user de sa gueule pour tenir son butin, lui permettant de libérer ses pattes et d’entamer une série de mudras. Ils furent rapides car basiques. Prenant une profonde inspiration, il s’arrêta brutalement et tournoya sur lui-même pour cracher trois projectiles de boue qui allaient rendre le vol bien plus compliqué. Seulement sa pirouette avait rendu le tir imprécis. Si deux des projectiles semblaient à peu près bien orientés, même si l’un semblait décentré, le dernier était totalement parti sur la droite. Pas le temps de pester, il poursuivait sa course effrennée.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6642-oh-yeah-terminee#55421
Kazuma Nanna
Kazuma Nanna

Détective Ananas [Nanna] Empty
Dim 6 Oct 2019 - 20:56
La première ruelle gazée sans aucun scrupule n’avait donné aucun résultat, au grand dam de la brune. Elle devait donc redoubler d’attention, d’effort et surtout d’imagination pour les deux ruelles restantes. Une idée qui se renforça lorsqu’elle vit trois projectiles boueux être lancées. Deux atteignirent leur cible, s’engluant dans quelques articulations critiques de l’aile droite de son oiseau. Sans surprise, le vol devint un véritable exercice d’équilibriste et elle devait s’assurer de ne pas dévier considérablement vers la droite tout le long. En somme, la marionnette était devenue davantage un boulet qu’une aide dans sa traque improvisée de criminel.

Sans tarder, elle se laisse tomber sur le toit d’un bâtiment, pianote dans les airs avec ses doigts fins et longs – mais couverts de bandages et de cicatrices – et aussitôt, l’oiseau se désassemble et chacune des parties fonce tout droit vers l’origine des projectiles de boue. Malheureusement, la création n’est faite que de bois, sans aucune réelle armature en métal suffisamment solide ou acérée pour trancher quoi que ce soit ou même s’enfoncer dans un mur. Non, au mieux, elle assomme le voleur sournois. Au pire, son oiseau va se retrouver en mille morceaux contre un mur – et promesse d’une autre nuit blanche pour le remettre sur pied, ou en refaire un.

Aussi ennuyante et frustrante soit la situation, Nanna en tirait un tantinet plaisir. En effet, ce n’était que dans ces situations qu’elle était véritablement inspirée pour de nouvelles marionnettes, plus fonctionnelles et plus adaptées à diverses situations. Par exemple, elle venait de découvrir une faiblesse de son oiseau en bois, mais également de nouvelles opportunités. Désassembler les parties d’une marionnette pour en faire une arme supplémentaire et multifonctionnelle – tranchante, coupante, transperçante…etc – était une idée à étudier avec le plus grand sérieux. Une pratique qu’elle pourrait étendre sur différentes marionnettes – ou toutes, sans distinction !

Diverses idées qu’elle se promettait de coucher sur le papier et de donner la vie, mais « plus tard » lorsqu’elle sera à tête reposée, outils en main et plans sous les yeux. Là, à cet instant-ci, elle devait tenter de mettre la main sur le mystérieux voleur, capable de lancer des projectiles de boue.

« Il serait stupide de chercher à le poursuivre. Il me semble rapide. Il faut que je lui coupe la route, et que je me dirige vers une sortie certaine. Enfin, j’ai l’avantage des toits. Toute distance est littéralement à vol d’oiseau et sans obstacle »
se disait-elle, tout en s’élançant vers un coin de rue où elle espérait coincer le voleur.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6007-kazuma-nanna-i-wanna-break-free-termine http://www.ascentofshinobi.com/t6030-kazuma-nanna-how-far-can-i-go http://www.ascentofshinobi.com/u988

Détective Ananas [Nanna]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: