Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Turbulence [SOLO]


Turbulence [SOLO] Empty
Jeu 22 Aoû 2019 - 4:43
Les étales étaient emplit de poissons, de crevettes, de fruits de mers, et de tout un tas de matériel et autres breloques pour ceux qui prennent la mer. C'était un spectacle digne du théâtre, de voir tout ses acteurs ignorés de la gloire et des feux de la rampe s'agiter dans tout le sens, vantant leur produit. Les voix et les odeurs emplissait l'atmosphère. Un mélange pareil à celui du sang et de la sueur pour le guerrier, excitait la foule de marin et leur donnait du cœur à l'ouvrage. C'était autant une occasion de gagner de l'argent, que d'en dépenser. Sinon, à quoi bon trimer ? Il existe des personnes aux convictions fortes, qui restent sur leur navire et ne revoit le plancher des vaches que pour négocier avec les agents du port.

Mais il n'existait pas que les moyens légaux pour dépenser ses deniers, il existait également des lieux de perditions, bordel, casinos clandestins dans de sombres entrepôts dégoulinant de rouille, et autres tripots fumeux et faméliques. On y boit des tord-boyaux fait maison, et on fume des cigarettes de contrebande. C'est la face cachée du port de Byakin, un petit archipel à l'écart. Pourtant petit, il était étonnamment fréquenté. On se bousculait dans les petites allées, sans jamais s'excuser ou bien seulement un petit toussotement bourru faisait écho à un hochement de tête, et l'on repartait avec ses amis.

On ne tolérait pas les incidents sur cet archipel, tout devait rouler droit. Ne jamais attirer l'attention, c'était le crédo de l'organisation. Planqué sous un voile de réel et de légal, on jouait au jeu du cache cache avec la police et les autorités.


Cela ne rapportait pas assez, et les ambitions les plus léchées avait missionné des jeunes pour infiltrer les grandes organisation ninja. Il était le tout premier, mais d'autres suivraient bientôt. Il devait retourner au village qui l'avait vu naître pour répondre de ses actes dans la mort du lieutenant honnis de notre histoire, Samidare. Il faisait donc profil bas, habillé d'un simple kimono sans manche noir de suie , et d'un pantalon drapé dans les mêmes tons. Son sabre était passé derrière son dos, au niveau de ses hanches. Il était prêt à assumer ce qu'il avait fait, mais au cas ou, il avait brouillé les pistes. La liste par exemple, et cela faisait quelques temps qu'il gardait de côté certaines de ses découvertes et de ses butins pour faire croire que Samidare n'était pas droit dans ses bottes. Outre le fait qu'il avait avoué être l'instigateur du meurtre de son père, il devait bien servir un intérêt tout personnel.

Il frappa à une porte basse, qui menait à un sous-sol de terre battue brun-rouge, peuplé de bureau et d'étagère remplit de papier et de billets. C'était le bureau de Kira, le chef de l'organisation.


-Bonjour Kira-sempai, fit-il en inclinant le buste et en portant un main à son cœur. Je suis navré des circonstances qui nous réunissent, mais je suis heureux de vous voir !

- Le plaisir pourrait presque être partagé Jiro-san, mais comme tu le sais la situation est assez grave pour me préoccuper. J'ai une trentaine de soldat qui me tourne le dos suite à la mort de Samidare, ils parlent de partir du pays de l'eau parce que tout ça devient trop dangereux et sans échappatoire pour eux.

_________________
Turbulence [SOLO] 4kaw
"La vraie force consiste à réprimer toutes formes de rébellion chez l'adversaire via une puissance brutale et sans mesure."
Thème musical ~


Merci Sora-chwan pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t7401-jiroscope-fin

Turbulence [SOLO] Empty
Jeu 22 Aoû 2019 - 4:48
- Tu me dis donc que ce maudit Samidare jouait sur deux tableaux ? Qu'il était de mèche avec des nationalistes Mizujines et qu'il se servait de nos ressources pour aider la cause dans notre dos ? Ce qui est complètement idiot, vu que … Il s'arrêta quelques instants, le temps qu'on leur serve le thé dans des petites tasses en porcelaines beiges et rouges. Jiro sucra automatiquement le breuvage … Vu que nous aurions pu les aider officiellement, entre organisation traquées par kiri, ne crois tu pas ?

- Je crois que leur plan était également de prendre contrôle de la criminalité présente sur l'archipel, non ? En tout les cas, c'est ce qui justifierait une pareille manœuvre.

- Alors c'est la guerre qu'ils veulent ? C'est ça qu'ils veulent vraiment ? En infiltrant mon réseau par l'un de mes plus fidèle lieutenant, ils ont commit une erreur, nous allons nous débarrasser de ses maudits Mizujines qui osent nous défier !


Et c'est à ce moment qu'il comprit que c'était personnel pour Kira à présent. Il hocha la tête, et ne dit pas un mot de plus. La sobriété, la fidélité et le silence. Trois armes dans sa guerre contre Samidare. A présent, il allait pouvoir faire valoir la mort des hommes qui voulaient attaquer Kiri, et peut être avoir de l'avancement dans la hiérarchie.

- Si vous le permettez, je pense que laisser partir ses hommes n'est pas forcément une mauvaise choses. Si l'on a des nationalistes dans le lot, on sera dans de beaux draps….

- Oui, je peux aussi les laisser partir ou bien … Je vais organiser une montée en grade, un jeu de massacre ou le gagnant sera le lieutenant à la place de Samidare. Ceux qui n'ont rien a perdre sont les plus dangereux, tandis qu'avec une situation à la clef on réagit tous pareil… Tiens, prends ça et pars faire ton devoir.

- Effectivement c'est malin, mais j'ouvrirais l'œil quand même.

- Je ne dors que d'un œil Jiro.

Il salua son supérieur, et se retira en rageant intérieurement : S'il avait pu participer à ce combat, il aurait sûrement gagné. Kira le savait-il ? Était-ce sa punition ? Il ne saurait jamais deviner les intentions de ce chef, qui compartimentait tout, et ne laissait rien au hasard.

- Alors, qu'est-ce qui m'attends… ? Fit-il en décachetant la lettre de Kira.

_________________
Turbulence [SOLO] 4kaw
"La vraie force consiste à réprimer toutes formes de rébellion chez l'adversaire via une puissance brutale et sans mesure."
Thème musical ~


Merci Sora-chwan pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t7401-jiroscope-fin

Turbulence [SOLO] Empty
Jeu 22 Aoû 2019 - 4:53
- A présent j'aimerai te présenter la personne qui remplacera Samidare au poste de lieutenant… Je suis vraiment impatient d'avoir ton avis, tu sais bien que tout les avis m'intéressent bien entendu … Surtout d'un esprit libre comme le tiens, qui vit loin de chez nous.

Il sentit comme un goût de reproche dans ses dernières phrases, comme si, finalement, il regrettait ses propres décisions. Remarque, avec la couronne vient les questions les plus tordus, et les coups les plus bas que l'on puisse imaginer. Parfois il n'y a pas de bon choix, on ne peut que limiter les dégâts.

- Voici Omawe, notre cinquième lieutenant, c'est elle qui s'occupera de toi à présent.

Alors là ! S'il pouvait s'attendre à ce qu'une organisation aussi rétrograde et traditionaliste fasse monter en grade une femme ! Et de ce que lui avait dit Kira, c'était suite à un tournois, ce genre que les femmes regardent et dont elles ne participent pas. En tout cas, dans l'esprit de Jiro, c'était incroyable qu'une femme -aussi jeune qui plus est, soit à la tête d'homme plus âgés, expérimentés, dont la foi avait été testé à de nombreuses reprises.

Il attrapa le chef par la manche et se précipita dans un coin de la pièce, se pensant discret alors qu'il avait du mal à contrôler sa voix.

- Vous voulez dire que c'est ça, l'avenir du clan ? Que l'on accepte le sexe faible parmi nos officiers ? C'est … C'est une folie, chef. Je suis absolument contre, cela va a l'encontre de nos traditions …

- Il faudra t'y faire, notre société évolue, et il faut bien que nous prenions la calèche en chemin, sinon nous allons dépérir. Heureusement, ce n'est pas à toi que revient cette décision. Je note bien entendu ton avis, l'on verra à l'avenir qui de nous deux avait raison.

Jiro souffla dans sa manche, toussotant alors que le regard perçant de l'interlocutrice ne le lâchait plus. Elle avait un brin de paille dans la bouche, les cheveux coiffés à la garçonne, noir de jais, des yeux marrons, une petite silhouette qui ne payait pas de mine… Comment avait-elle gagné ? Corruption ? Monétaire ou bien sexuelle, il y'avait quelque chose mais elle ne pouvait pas les avoir tous eu à la régulière.

- Alors c'est lui le gamin ? Votre précieux informateur c'est un espèce de connard misogyne ? Je suis déçu, je m'attendais à un gars un peu plus malin, parce que pour quelqu'un qui a survécut aussi longtemps dans un des villages les plus dangereux de Mizu, t'as l'air bien, bien, mais alors bien débile.

Il serra les poings, prêt à défendre son honneur dans le sang, mais une main sur son bras calma toute véilité de sa part. La voix de l'autorité avait parlé, et il respectait toujours les ordres. Toujours.

- T'as bien de la chance, morue. Maintenant, passons donc au rapport mensuel.

_________________
Turbulence [SOLO] 4kaw
"La vraie force consiste à réprimer toutes formes de rébellion chez l'adversaire via une puissance brutale et sans mesure."
Thème musical ~


Merci Sora-chwan pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t7401-jiroscope-fin

Turbulence [SOLO] Empty
Jeu 22 Aoû 2019 - 4:57
La foule faisait un cercle autours de nous, mêlant la sueur au sang qui stagnait sur le sol depuis des années déjà. Les marques avaient beau être lavés, elles ne partaient plus. Indélébile. Marqué dans la pierre, scellé dans sa trame la plus profonde. Nous étions deux, mais parfois l'on était plus que ça. Tout dépendait de ce que décidait le capo en charge du combat la nuit. Cette ambiance lui manquait, elle avait bercé toute son enfance au rythme des coups de butoir, des gueulante et des plaintes de douleur. Parfois, l'on se prenait pour ce que l'on était pas, galvanisé par le moment, par cette foule qui vous pousse en avant, sur le devant de la scène, sans jamais vous garantir un retour possible.

Ou tout du moins, pas en entier.

C'était son tour. Il fit jouer sa main droite dans sa main gauche, toutes deux entourés de cordage tanné par les années, et qui semblaient plus sur le déclin qu'en début de carrière. Tout était miteux, l'on traitait mal les combattants, et l'on s'en foutait royalement. Tant que le client raque pour son comptant de denier, l'on est content.

- Et ce soir messieurs, on ne vous le présente plus, l'enfant chéri de nos contrée éloignée … Jiro ! Que fait l'agitateur publique, le crieur qui vends son poisson comme d'autres vont sur les étales des marché à quelques pas d'ici. On sentirait presque l'odeur âcre de la saumure par dessus celle de la testostérone. Le publique crie. Il fait toujours son petit effet, le discours du capo. Des trucs simples, mais rudement efficaces.
- Et dans le coin gauche, le favoris de ses dames, le dandy nonchalant qui se promène sur une vague de victoire ahurissante, Takeo Takeshi ! Qu'il siffla dans sa barbe, pas très ravis que l'un de ses gars se fasse démolir ce soir.
- Messieurs, je vous rappelle les règles ce soir. Combat à main nue bien évidemment. Les armes sont prohibé. Le reste n'appartient qu'à vous ! Fit il dans un sourire, édenté de surcroît.


Une clochette retentit, et le publique est en délire. C'était presque comme s'ils avaient toujours voulu participer, sans jamais l'oser. Lui, passait le cap entre ses désirs, ses envies et ses actes. Il arma une frappe du gauche, qu'il fit passé derrière son oreille, et en une fraction de seconde, son poing termina sa course dans la garde en béton armé de son adversaire.


- C'est parti Tik et Tak ! On se réveille et on se sort les doigts ! Qu'il fit, crachant par terre de dédain. Il n'en fallut pas plus pour faire sortir de ses gonds un homme honorable, qui attaqua d'une feinte de corps, avant qu'un crochet ne vienne s'aplatir contre une paume tendu, qui attrapa une main rugueuse pour faire pivoter son vis à vis, et lui imprimer un mouvement circulaire. Il se retrouva les quatre fer en l'air, sur le dos. Pas dans le bon sens en soit. Bougeant d'un pied à l'autre, souple sur ses appuis, Jiro le toisa sans mot dire. C'était encore pire.
Il se releva et essuya le sang qui perlait autours de ses lèvres. Le combat était mal engagé pour Takeo. Il faisait face à un ninja expérimenté, entraîné et dans la fine fleur de l'âge. Lui restait sur ses trente ans bien tassé, et malgré que combattre faisait partie de son ADN, et que c'était son métier, il y'avait des ruses qu'il ne pratiquait pas. Cela lui faisait un peu peur, mais son honneur en dépendait.

Il se releva en roulant sur le côté, et frappa sa main droite dans la gauche. Il fonça sur Jiro, crocheta une jambe et souleva de tout son soûl. C'était sa technique fétiche, celle qu'il maîtrisait le mieux. Il mit à terre le ninja, et enchaîna quelques frappes de droite et de gauche, Le sang gicla, arrosant le sol comme si l'on essayait qu'une fleur de sang s'épanouisse dessus. Jiro se dégagea, passant sous son adversaire comme un singe passe de branche en branche.
face à face, de nouveau.
Toujours debout, prêt à aller jusqu'au bout.

_________________
Turbulence [SOLO] 4kaw
"La vraie force consiste à réprimer toutes formes de rébellion chez l'adversaire via une puissance brutale et sans mesure."
Thème musical ~


Merci Sora-chwan pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t7401-jiroscope-fin

Turbulence [SOLO] Empty
Jeu 22 Aoû 2019 - 9:42
Sur la liste des choses à faire :
  • Recruter trois des plus fort combattant de rue que tu pourras trouver.
  • Allez au stock d'armes et sortir une panoplie complète pour quatre personnes.
  • Retrouver l'organisation dont faisait parti Samidare
  • Leur faire payer leur perversion.


Il y'avait une note manuscrite glissée à son intention dans la liste.

Mon frère,
Je sais que depuis la mort de ton père, les choses ont changé pour toi. Elles ont changé pour nous tous, c'est un fait. Et je sais également que tu voulais récupérer sa charge au casino et au département blanchiment d'argent. Malheureusement ta mission est trop importante, pour que nous puissions nous permettre de te faire revenir à la maison. Tu comprends ? C'est vitale ce que tu fais, cela nous permet de nous adapter au climat géopolitique de Kiri et de ne jamais faire un faux pas. Ta mission est capitale, et tu seras remercier pour ton sacrifice en temps et en heure.
Brûle ce parchemin,
Kira.


Il fit jouer le tisonnier dans l'ardent amas de cendres qui se trouvait dans sa chambre. Il prit la lettre, la regarda pensivement quelques instants, puis la jeta dans le foyer du brasier. Encore des encouragements à la patience, quelque chose lui disait que cette mission ne terminerait jamais. Qu'il y'aurait toujours un après. Que jamais on ne laisserait revenir "à la maison" ou sinon les deux pieds devant.
Au final, il n'était que de la chaire à canon. Pas plus, pas moins. Il prenait tout les risques, et on lui collait quand même un garde chiourmes dans les basques. Comme s'il avait encore quinze ans. Nom d'une allumette ! Il se retourna pour marcher dans l'autre sens. Il faisait encore nuit noire, mais c'était à cette heure là que s'épanouissait la mauvaise graine. Et il était une sacrée plante vénéneuse, on peut vous l'assurer.

Il partit, suivit de trois hommes, qui se séparèrent dans le silence de la ville. La grande muette, comme la surnommait les truands. L'omerta régnait en loi absolue, d'ou son petit nom. C'était l'heure de la recherche. Il fallait trouver le repère d'une organisation, Jiyu, une obscure branche nationaliste qui prévoyait un gros coup contre le pays de l'eau. Quelque part, il faisait deux travail à la fois ce jour là, comme souvent.

- Akira, sort de ta cachette. Qu'il fit à haute voix sur le chemin qui le menait en dehors de la ville. Il s'occupait de quadriller tout le secteur ouest. Tandis que ses trois autres confrères s'étendaient dans tout le reste du Yukan. Il les auraient, foi de la main noire oblige. Un homme sorti de l'ombre avec une bride de cheval à la main, suivis par un canasson racé mais aux sabots lourd. La région était humide, il fallait des chevaux solides qui pouvaient se sortir des marres de boue que formait parfois le sol devant vous.

Il remercia son confrère et enfourcha la selle, avant de faire jouer ses étriers et faire partir sa bête au trot. Il lui fallait reprendre sa recherche à Kyumei, un petit village plus au nord de sa position. La bas on parlait de disparition d'enfant, et de toutes sortes d'histoires sur un flûtiste démoniaque. Peut être que cela cachait quelques chose. Il devait en avoir le cœur net.

_________________
Turbulence [SOLO] 4kaw
"La vraie force consiste à réprimer toutes formes de rébellion chez l'adversaire via une puissance brutale et sans mesure."
Thème musical ~


Merci Sora-chwan pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t7401-jiroscope-fin

Turbulence [SOLO] Empty
Mar 27 Aoû 2019 - 4:14
Il y'avait une rumeur sur cet endroit : Tout ceux qui étaient rentrés sans être de la main noire, revenaient les deux pieds devant. Dans une boîte en bois de sapin, parce qu'on est pas des brutes non plus. On savait donc que ce n'était pas une bonne idée d'approcher du petit hangar à poisson -soi disant officiellement, qui se situait sur les berges nord du fleuve Gaje, qui faisait le tour de l'île en passant par le milieu -c'est d'une logique quand je relis mes écrits... Et en s’évanouissant dans l'archipel gris de Mizu no Kuni. Les berges étaient tout de pierre vêtues, et l'on entretenait avec un zèle quasi militaire l'endroit qui servait à entreposer armes en tout genre, comme des équipements les plus utiles aux activités des mafieux.
Selon une autre rumeur, ce stock viendrait d'un surplus volé à Kiri, dont l'organisation planquait consciencieusement les fruits, accusant par la même les nationalistes les plus actifs du vol. Comme c'était pratique, que des dissidents se soient glissé dans les rang de l'armée quelques temps plus tôt. Le ver dans la pomme. Cela faisait rouler les affaires encore mieux, car le chaos profite au crime et que le crime lui, ne dort jamais. Alors que la léthargie dont avait fait preuve le village à l'égard de certaines organisations, faisait de la vie de certains un véritable cauchemar.

Ce n'est pas Genji Nakamura qui dirait le contraire. Il avait passé sa vie à lutter contre la gangrène qui avait mutilé son île, et sa ville. Un vrai lanceur d'alerte, qui ne reculait devant rien, ni courrier au Damyo, ni aux tactiques les plus sournoise pour empêcher la main noire de travailler tranquillement. Par cette nuit noire, il croisa Jiro qui portait Kyameru dans son pommeau, à la taille. Lui qui était déterminé à alpaguer un membre de rang mineur, en avait pour son argent en voyant arrivé l'infiltré. Il dégageait une aura de pure bestialité, et quand son regard se tourna dans celui de Genji, il pût y lire tout le dédain que Jiro portait à l'espèce humaine qui ne lui servait à rien.

Il détourna le regard, passa son chemin, et ne demanda surtout pas son reste. Il était heureux d'être encore en vie après avoir croisé un des monstres qui faisait que la main de velours avait un gant de fer. Rien à faire, il n'était pas de taille à lutter contre les démons à l'apparence humaine dont se servait Kira. Il pesta dans sa barbe quelques centaines de pas plus tard, persuadé d'être seul.

- Alors comme ça, on nous espionne encore ? Fit une voix dans la nuit, qui ne semblait pas venir d'un côté précis. encore, encore, encore ... Fit une voix non loin de lui, dans son dos. Il se retourna vivement, cherchant du regard ce qui pouvait bien se passer. Un jour, tu mourras... Mais pas aujourd'hui. Aujourd'hui tu es utile à notre organisation, sache le. Tu es le fou qui crie au loup, et dont personne ne doute qu'il a raison dans les hautes sphère. Si tout le monde disait du bien de cette île, cela serait louche. On entendit un tintement, une lame que l'on sort de son fourreau. Une chaleur infernal commença à prendre le pauvre Genji à la gorge, et prit d'assaut la ruelle comme des soldats montent au front, l'acier à la main et l'âme dans le vague.

- N'oublie jamais grâce à qui tu es encore en vie... Fit la voix en s’éloignant. Kira, Kira, Kira ... répéta l'écho de la pierre et du bois qui faisait le labyrinthe dans lequel le fouineur était le prisonnier. Il détala comme un lapin devant un de ses prédateur. La cruelle vérité en tête, martelant en lui une certitude : Il devait s'exiler, et ne jamais revenir, c'était la seule solution.

Sur la liste des choses à faire :

  • Recruter trois des plus fort combattant de rue que tu pourras trouver.
  • Allez au stock d'armes et sortir une panoplie complète pour quatre personnes.
  • Retrouver l'organisation dont faisait parti Samidare
  • Leur faire payer leur perversion.[



_________________
Turbulence [SOLO] 4kaw
"La vraie force consiste à réprimer toutes formes de rébellion chez l'adversaire via une puissance brutale et sans mesure."
Thème musical ~


Merci Sora-chwan pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t7401-jiroscope-fin

Turbulence [SOLO] Empty
Mer 28 Aoû 2019 - 18:00
Quand Kira vous donnait un ordre, les frontières du territoire que contrôlait la main noire n'existaient plus. Jiro aurait été capable de parcourir tout le Yukan pour retrouver l'organisation honnie. Et même s'il savait cet ordre téléguidé par ses propres renseignements -qui étaient falsifiés, cela restait un ordre de son chef. Et il aurait été capable de se priver d'un doigt si jamais Kira le lui aurait demandé. Sa loyauté était sans faille jusqu'aujourd'hui. Il ne se considérait pas comme un homme de main, un espion ou bien un mafieux à proprement parler. D'ailleurs il n'en n'avait pas vraiment l'attitude, car Kira en bon samouraï, cultivait l'esprit militaire de ses membres comme un instructeur de l'Académie d'Iwa. Non, il se considérait comme le bon soldat d'une grande famille qui luttait contre l'ennemi séculaire, Kiri.

Il éperonna sa monture, qui monta une petit côte boisé de l'autre côté de la rivière. Il n'était plus en territoire conquis, mais il avançait avec assurance, Kyameru à ses côtés. Elle était à présent dans son dos, entre ses omoplates, pour ne pas être gêner par son mode de transport.

Il savait qu'un bon Ninja pouvait courir des kilomètres sans s’essouffler, et il possédait une condition physique parfaitement adaptée à ce genre d’exercice. Jiro n'était tout simplement pas un bon Ninja, voilà tout. Il pouvait s'économiser, juste pour être dans la plus parfaite des condition pour se battre. Il pouvait aussi aller plus vite, et filer comme le vent sur les routes brumeuse du coin. Il s'enfonça dans un sous bois quand des voix se répercutèrent sur les arbres et les feuilles pour venir le percuter :

- Salutation voyageur ! Nous sommes des bandits, de vulgaire faquins !
Fit un jeune homme tête nue, qui portait les cheveux long et des pantalons près du corps. Il avait un haut tout aussi ajusté, avec une sorte de résille au niveau de son col en V, qui descendait très bas. Le haut n'avait pas de manches, et des résilles descendaient jusqu'à ses poignets. Ses mains étaient au moins ganté de noir, mais cela se voyait que c'était une bande d'amateur.

Un lame se dégaina instantanément de l'autre côté, chuintant une mélopée d'acier. La lune se répercuta sur la lame nue, et l'on vit des yeux s’écarquiller chez les cinq bandit. De la sueur commencer à couler. Des gorges se serrer, des épaules se détourner, des détermination faiblir.

- Salutation vulgaire bandit ! Je suis Ikaku Jiro, et je représente le village Ninja de Kiri. Je suis donc purement et simplement un assassin, pas de chance.

D'habitude ils n'avaient pas besoin de se battre pour obtenir ce qu'ils voulaient. Il suffisait qu'ils fassent un peu d’esbroufe, un coup de poker savamment orchestré, pour que le voyageur lambda abandonne toutes ses possessions. Ils tirèrent quand même leur lame en même temps que leur chef. C'en était finit d'eux, car une fois l'arme tirée du fourreau, ils devenaient des ennemis de Jiro.

- Si c'est comme ça, vous allez tous mourir, tant pis. Fit-il sans desserrer la mâchoire, descendant de son cheval en passant une jambe par dessus la selle. L'atmosphère se tendit tandis que ses adversaires formaient un cercle autours de lui. L'air s'épaissit, et la parole devint auxiliaire. Tous se comprenait très bien, c'était la victoire ou la mort.




_________________
Turbulence [SOLO] 4kaw
"La vraie force consiste à réprimer toutes formes de rébellion chez l'adversaire via une puissance brutale et sans mesure."
Thème musical ~


Merci Sora-chwan pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t7401-jiroscope-fin

Turbulence [SOLO] Empty
Jeu 29 Aoû 2019 - 0:29


Il chargea avec toute la vélocité dont il était capable, brisant le cercle d'un coup de lame, il se retrouva derrière l'un des hommes de main de l'affreux jojo qui l'avait menacé. Il se repositionna en garde, flexible sur ses appuis, jouant des épaules pour être plus souple. Il portait le sabre devant lui, les deux mains sur le pommeau, sa main directrice au dessus de sa main gauche. C'était le moment de frapper fort, d'impressionner la plèbe qui le prenait pour un débutant tout juste sorti de l'académie.

Ses appuis s'infléchirent encore un peu plus, tandis qu'il pivotait légèrement les hanches pour que sa jambe droite se retrouve derrière la gauche, son pied perpendiculaire à sa jambe gauche. Il fonça, libre comme le vent, rapide comme une bourrasque, léger comme une brise. Il passa à travers le cercle et déboula devant le chef de la petite troupe. Echange de coup. Il feinta à droite pour donner un coup vicieux, qui consistait à relevé le coude droit au dernier moment, et à porter un coup direct à la gorge, la pointe en fer de lance de son attaque.

L'autre recula. Céda du terrain et de l'ascendant psychologique. Jiro vit pour la première fois le doute et la peur s'y inscrire, et il goûta l'odeur de sueur qui s'échappait de son adversaire. Lui était bien au sec, sans le moindre stress. Ce battre c'était son lot quotidien. Il passait des heures et des heures tous les jours à entraîner son corps, pour qu'il tienne le coup dans des situation comme celle-ci.

- C'est tout ce que tu peux faire ?! Come on. Fit-il en lachant sa garde parfaite pour tenir son sabre à une main, l'autre s'agitant dans les air dans un signe de profond irrespect. Ce fut le signal pour les autres de rappliquer, ou alors était-ce la rapidité avec laquelle il avait avancé ses pions dans cette partie d'échec martial qui les avait surpris ? Il para un premier coup d'estoc, simple revers en reculant son sabre assez loin derrière lui. Il en profita pour armer une frappe de taille. Elle visa les deux qui essayaient de prendre son flanc gauche. Les fit reculer de quelques pas, lui dégageant l'espace suffisant pour faire un roulé boulet, et esquiver un kunaï meurtrier.

Il n'avait toujours pas réussit à éliminer un seul de ses adversaires, et maintenant que l'effet de surprise était passé, ça allait devenir très éprouvant pour lui et ses muscles. Plus que pour les autres, puisque lui, il était seul. Un homme seul va moins loin, mais il va plus vite. Alors il se dépêcha.

[***]


Il souffla, une main sur la hanche, l'autre sur son pommeau souillé du sang de ses ennemi. Il se baissa au niveau d'un cadavre dont il manquait un bras, et dont une énorme ouverture sur le devant montrait que s'en était fini de lui. Il essuya la lame de son sabre contre une tunique, prit une cigarette dans son paquet et l'alluma à l'aide d'une Kyameru toujours brûlante. Il n'avait user d'aucun de ses pouvoirs sur ses pauvres erres, ce n'était pas nécessaire, avec un bon vieux Kenjutsu, il avait réussit à s'en sortir à merveille.

Il voulut retourner à son cheval, avant de se rendre compte que celui-ci avait disparu, probablement enfuit à cause du combat. Jiro n'avait pas vraiment le temps de se servir de la longe. Il se mit donc en route d'un pas alerte, sur ses gardes cette fois. Autant pour ne pas retomber sur des hurluberlus pareil, que pour récupérer sa monture au détour d'une clairière.


_________________
Turbulence [SOLO] 4kaw
"La vraie force consiste à réprimer toutes formes de rébellion chez l'adversaire via une puissance brutale et sans mesure."
Thème musical ~


Merci Sora-chwan pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t7401-jiroscope-fin

Turbulence [SOLO] Empty
Lun 16 Sep 2019 - 1:10
Aucune mauvaise rencontre, mais aucune monture non plus. S'il n'avait pas encore une fois besoin de son sabre, il avait en revanche bien besoin de ses jambes solides, sur lesquels il se plante bien solidement pour la chasse d'aujourd'hui. Sa course fléchit de droite à gauche selon un rythme régulier, formant une sorte d'ellipse complexe qui lui avait été apprit lors de ses cours à l'académie des sabreurs. Décidément être un épéiste ouvrait de nombreuses portes. Et pas mal de fenêtre aussi, mais c'était plus pour la blague, pardonnez moi.


Il se trouva à la frontière Nord du territoire de la Main Noire, et il n'avait pas vraiment envie d'aller plus loin. Il avait surtout envie d'un bon repas chaud, et d'un bon saké bien frais. Toujours dans les oppositions. Il n'avait jamais manger de la journée alors qu'il avait ses réserves à disposition, et il se mettait à avoir faim quand il ne possédait plus rien. Foutu Jiro, il ne savait plus ou se mettre quand son ventre criait famine comme ça ; Si ; Peut être ; Derrière des fourneaux et prêt à enchaîner devant des couverts. Et là, c'était définitivement ni le l'endroit, ni le moment, alors il piochait dans les enseignement de Maître Uang, et oubliait ses besoins primaires pour l'instant.

Il croisa bientôt un groupe étrange dans la forêt, il portait tous des masques de gargouille, et semblait réunit autours d'un totem au yeux de braises, et aux bras de branches, doigt crochus et nez pointus. Le chapeau ne l'était pas aussi, sinon ce serait-il crût dans un des livres de chevet que lui prêtait sa vieille logeuse, Yui Kanna. Elle avait la peau flétrie, les yeux en amandes, un doigt de moins et des dents de devant incroyablement longues et volumineuses. Elle restait néanmoins la logeuse la plus bienveillante de tout les temps : Elle apportait même le thé et les biscuits l'après-midi, quand elle savait qu'il n'était pas très loin.


- Oh comme tu me manques, Kanna, tu me manques vraiment ce soir … Se disait-il tandis que les hurluberlus commençaient une sorte de jeu de dés, autours d'un grand autel. Il ne savait pas vraiment à quoi il avait à faire, mais certainement pas des nationalistes en manque d'armes et d'argent. Cela semblait mystique, mystérieux, et magique. Il sentait sa peau avoir des picotements, et ses poils de bras se soulevaient au rythme de son cœur. Tout du moins en avait-il l'impression, et il n'était pas facilement impressionnable.


Il préféra passer son chemin.







_________________
Turbulence [SOLO] 4kaw
"La vraie force consiste à réprimer toutes formes de rébellion chez l'adversaire via une puissance brutale et sans mesure."
Thème musical ~


Merci Sora-chwan pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t7401-jiroscope-fin

Turbulence [SOLO] Empty
Lun 16 Sep 2019 - 3:15
La forêt laissait place à des marécages glauque peuplé d'une végétation sombre et furtive. Courrait sur le sol des mains de lierre, des bras de jonc et des flaques d'eau en pagaille. La brume recouvrait tout et il était facile de tomber dans un piège tendu par la flore de cet endroit. C'était un paysage typique de Mizu no Kuni, un de ses paysages dont les étrangers ne peuvent comprendre la beauté intrinsèque.

Le hululement de la chouette rendait l'atmosphère glaciale, et une petite sueur froid commençait à naitre sur son front, et descendait le long de ses joues. Il n'avait pas peur cependant, que pouvait-il lui arriver ? Une mauvaise rencontre … ? Il avait Kyameru pour ça, et il ne sentait jamais plus en sécurité qu'en sa compagnie. Un animal sauvage ? Il n'y avait pas plus cruel et vicieux que l'homme après tout … Non, rien ne l'inquiétait plus que de faillir à sa mission, et rentrer sans aucune trace de sang pour ternir sa tenue. Il préférait une tenue gâchée qu'une réputation ternie …


Finalement, il arriva près d'une sorte de complexe. Construit de bois et de chaux, un grillage faisait tout le tour sur une centaine de mètre alentour. Sur le grillage il était noté en toutes lettres : Propriété privée, défense d'entrer. Rien que du louche, se dit-il en frottant son menton. Il decida alors de passer par dessus l'obstacle, ce qu'il fit avec un peu de chakra aux niveaux de ses pieds. Une fois de l'autre côté, il se baissa lestement, et courut jusqu'à l'abris le plus proche, un renfoncement dans un des murs d'enceinte. Le tout ne lui semblait pas si solide que ça, et une idée fantastiquement bête naquit dans son cerveau. Il la trouva lumineuse.


Il n'avait qu'à se servir de Kyameru comme d'une sorte de chalumeau. Se tailler une place dans la place, et faire qu'une bouchée de tout les obstacles qui oseraient se dresser face à lui, sur son chemin aux allures carmines. Ni une, ni deux, il attrapa Kyameru, et malaxa son chakra afin de faire ressortir le côté démoniaque de son épée. Chauffant presque à blanc, la lame semblait faire fondre l'air lui même en grésillant comme un feu de forge.


Il découpa un pan de mur fragile, le bois faisant des flammèches au contact de son arme légendaire. Il entra enfin dans le vif du sujet, se retrouvant dans une remise ou quelques balais et des seaux traînaient là. Il déverrouilla la porte de l'intérieur et se retrouva dans un couloir biscornu qui semblait bien plus grand que ce que le complexe laissait imaginer. C'était comme si … La maison était plus grande à l'intérieur qu'à l'extérieur !?

Il monta des escaliers, en descendit, dans le silence oppressant et les grincements morbides du bois. La fibre elle même semblait faite d'un métal particulier, qui tintinnabulait à chacun de ses pas. Un bruit de porte qui claqua stoppa net son exploration. Il entendit ce petit bruit si particulier de ce bois si particulier.


Quelqu'un arrivait.

_________________
Turbulence [SOLO] 4kaw
"La vraie force consiste à réprimer toutes formes de rébellion chez l'adversaire via une puissance brutale et sans mesure."
Thème musical ~


Merci Sora-chwan pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t7401-jiroscope-fin

Turbulence [SOLO] Empty
Lun 16 Sep 2019 - 8:34
Il marchait tête nue sans trop se méfier dans le couloir, les yeux encore collés par la fatigue et la nuit qui était bien avancée. Il se frottait le front et les tempes pour dissiper un semblant de mal de crâne, et Jiro supposa qu'il avait passé une soirée agitée. Son sabre toujours à la main, il fonça vers lui alors qu'il tournait droit sur le jeune épéiste. Il malaxa son chakra dans ses pieds tandis que l'autre faisait l'angle droit à quatre vingt dix qu'obligeait d'effectuer le couloir biscornu. Il fit monter l'énergie spirituelle et vitale dans ses fibres musculaire des jambes, et sa charge devint un véritable boulet de canon, alors qu'il s'envolait au contact, toujours plus à l'aise les yeux dans les yeux.


Le tête à tête devint comme un rendez-vous romantique, tandis qu'il dansait autours de son adversaire en se baissant sous la sorte de garde apeuré que la surprise et un Jiro fonçant droit sur vous provoquait. Les automatismes n'étaient pas si mauvais chez lui, juste pas suffisant. Il lui tourna la tête en faisant le tour, utilisant la vitesse de sa charge et les muscles de ses pieds -car oui, il y'a des muscles dans les pieds si vous ne le saviez pas- pour modifier sa trajectoire à l'arraché, et le laisser désorienté.


Une lame pénétra son abdomen en silence, tandis qu'une main gantée vint lui faire taire un râle d'expiration qui lui donna un frisson de la nuque jusque dans le bout de ses doigts de pied. Il aimait vraiment cette sensation, celle de l'arme pénétrant les chaires, avec un fil si aiguisé qu'il aurait pû séparer la mer rouge en deux. Amen.


- Bonne nuit, et adieu mon ami. Murmura-t-il en guise de dernière prière, toujours pénétré par l'esprit du feu, ce Kami qu'il vénérait comme le dieu unique en ce monde. Il ne croyait pas moins en cette flamme présente en chacun qu'en cet arbre que certains pensaient responsable de la création du chakra. On avait rien vu, ni rien entendu, il possédait encore un avantage non négligeable sur ceux qui habitaient là. Ou peut-être une menace fantôme se tapissait-elle dans l'ombre, attendant le dernier moment pour venir le prendre ? Il avait le cœur qui battait encore à cent à l'heure, l'adrénaline coulant dans ses veines comme le doux venin de la mort que l'on donne.


Il se fichait de mourir, et la peur n'avait donc aucune prise sur cette statue figée dans des temps passés.




_________________
Turbulence [SOLO] 4kaw
"La vraie force consiste à réprimer toutes formes de rébellion chez l'adversaire via une puissance brutale et sans mesure."
Thème musical ~


Merci Sora-chwan pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t7401-jiroscope-fin

Turbulence [SOLO] Empty
Lun 16 Sep 2019 - 10:56
Il lui fallait bien bouger, et ne jamais rester statique. S'il restait là, on découvrirait le corps tout bientôt et on le poursuivrait jusque dans les rivières du Styx. Le Styx, c'était une croyance familiale, un mythe que l'on se transmettait de génération en génération. Il existait quelque part sur terre les portes de l'enfer, ce lieu où toutes les âmes damnées -ou non par ailleurs, tout le monde était à la même enseigne- se retrouvaient pour commencer leur nouvelle vie après le trépas. Et ce lieu était bordé d'une rivière sans fond, dans lequel des squelettes baignaient comme des beignets dans de l'huile bouillante. Un passeur et sa barque noire et solide permettait de traverser sans encombre ce bras d'eau douce, aux conséquences regrettables sur l'âme des voyageurs immortels. Si vous le payiez, vous pouviez traverser et passer dans l'au delà. Si vous n'aviez pas de quoi payer, c'était une autre histoire. Damnation éternelle, souffrance atroce si vous tentiez de passer le Styx.


Le Styx, c'est la frontière entre la mort et le vivant. Et cette frontière qu'il aimait frôler du bout de sa lame, et y envoyer des âmes tourmentée, était son dernier ressort avant la fuite la plus indigne de toute une vie : Mourir. Même s'il n'avait pas peur, il redoutait d'être perçu comme un lâche qui avait abandonné la vie, et n'avait pas honorer tous les serments, toutes les dettes et le nom de famille qu'il portait.

Il arriva bientôt dans une longue salle en sous sol, creusée directement dans le sol, on y accédait par un escalier en colimaçon fait de bois et de pierre de taille, et le tout semblait pour le moins entretenu avec soin. Il y'avait même un peu de lumière, via des torches que l'on avait suspendu tout les cinq mètres. Cette salle aux proportions hors normes jurait avec le reste. Sur la porte, il y'avait des signes étranges, comme si ce qui reposait là n'avait pas vocation à être dérangé par quiconque.


C'était mal connaître Jiro.


A l'intérieur, régnait une odeur de souffre, de sang et de sexe. Il y'avait des os, du sang et des petit bout de corps humains non identifiés de partout. Cela faisait froid dans le dos, mais rien qui ne pouvait décourager le jeune Genin de Kiri. Il poussa une autre porte, plus petite, et se retrouva face à un mur : la porte était verrouillée. Il ne pouvait même pas la découper car la porte était fait d'un métal sombre -voir même presque noir, qui était croisé par des cadenas alambiqués aux arabesques étranges.


Alors qu'il se concentrait sur son ouïe, il entendit un grognement lugubre monter de l'autre côté, comme si une bête féroce était prête à le déchiqueter. Une bête au proportions hors normes assurément, au vu de son organe si bien utilisé. Alors qu'il se retourna, il tomba nez à nez avec un kunaï acéré qui termina sa course dans son épaule droite, lui arrachant un grognement sourd. Il porta la main à son sabre, ne pût empêcher un coup de tête de le sonner, et se retrouva plaqué contre la porte, un homme portant un masque de nuit jusqu'à son nez qu'il devinait aquilin.



_________________
Turbulence [SOLO] 4kaw
"La vraie force consiste à réprimer toutes formes de rébellion chez l'adversaire via une puissance brutale et sans mesure."
Thème musical ~


Merci Sora-chwan pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t7401-jiroscope-fin

Turbulence [SOLO] Empty
Lun 16 Sep 2019 - 11:12
Son épaule lui faisait un mal de chien. Il repoussa la douleur dans le fond de son crâne, quelque part ou il n'allait jamais et ou il ne souhaitait jamais revenir. C'était son propre Tartare . C'était encore une fois l'un des mythes que lui avait transmis son père et sa mère, qui était -je vous le rappel, prêtresse du Kami du feu : Une historie incroyable de guerre entre les plus puissants Kami du feu, contre ceux de la terre. La terre gagna le combat, et pour punir le feu de son imprudence, l'enferma dans un lieu spécial de l'enfer connu : Le Tartare. Depuis, le soleil ne fait plus qu'éclairer et réchauffer les êtres humains, alors qu'il était auparavant Amaterasu, le dieu le plus puissant de tous, craint pour sa capacité de destruction. Sans alliés, isolé, il n'a plus d'autre choix que de survivre et laissant les êtres humains tranquille.


Le Tartare, c'est un coin paumé de notre esprit. Dans lequel on peut mettre toutes ses choses que l'on préfère oublier.


Il courrait, tenant à la vie dans le sens ou il n'avait pas encore accomplit tous ses objectifs. Et qu'il avait encore des choses à prouver à ce monde. Alors il courrait, poursuivit par cinq type dont l'un était armé d'un arc, tirant des projectiles meurtriers et faisant pleuvoir les flèches sur lui. Nul besoin de parapluie, il avait une compétence naturel dans l'esquive de la longue distance, car quand on est un spécialiste du corps à corps, on a besoin de savoir s'esquiver de temps en temps face à une attaque ennemie. Il dansait donc encore une fois, pratiquant le pas chassé comme jamais.


- Vous m'aurez jamais vivant !Fit-il en se dérobant une nouvelle fois, sentant l'air vibrer à côté de sa tête. Les autres était armés de sabres et de kunaïs, ce qui prouvait qu'ils avaient une formation de Ninja dans les jambes. La difficulté le grisa, et il accéléra une nouvelle fois dans un virage, laissant sur le carreau ceux qui le chassait. Mais le jeu n'était pas terminé, il ne faisait que commencer.


Attrapant un outil de sa vie ninja, il passa des sortes de gantelets pourvus de piques en métal à ses mains. Il sauta par la fenêtre la plus proche, alors qu'il était à une dizaine de mètre de hauteur. Il utilisa les sortes de crochets à ses mains, et ralentit et infléchit sa descente jusqu'à foulé la terre ferme.


Il ne savait toujours pas ce qui se tramait là. Sûrement quelque chose d'infâmant qui ne le regardait pas. En tout les cas, les gars qu'il avait croisé là n'était sûrement pas des indépendantiste. Il y régnait une ambiance malsaine, et une aura lugubre. Il ne passerait pas une minute de plus sur ce domaine, il décida de se retirer.


Sa dernière mission -la plus ardue, n'avait même pas encore commencé, qu'il était déjà dans de sales draps.




_________________
Turbulence [SOLO] 4kaw
"La vraie force consiste à réprimer toutes formes de rébellion chez l'adversaire via une puissance brutale et sans mesure."
Thème musical ~


Merci Sora-chwan pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t7401-jiroscope-fin

Turbulence [SOLO]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: