Soutenez le forum !
1234
Partagez

L'esprit de Kyameru [PV Ikaku Jiro]


L'esprit de Kyameru [PV Ikaku Jiro] Empty
Jeu 22 Aoû 2019 - 20:09
Il paraît qu’ils retiennent des bêtes monstrueuses sur cette île, des manticores et des dragons.

Mais d’où tu sors ça toi?

Ben… A ce que j’ai entendu dire, l’épreuve consiste à tuer un de ces monstres, et c’est la condition pour qu’ils te reconnaissent comme Sabreur. Sinon pourquoi ils nous amèneraient sur l’île d’Ue?

Je sais que les moustiques sont gros comme ça.” De ses doigts il mimique la taille du moustique.

Non! Jure!

Tandis que les apprentis poursuivent leur bruyante conversation côté tribord, l’homme en shôzoku de jais positionné au niveau de la proue fixe la cime de l’île d’Ue, qu’il a exploré une fois à l’occasion d’une mission impliquant une horde d’abeilles géantes et des fleurs au pollen stimulant l’appétit sexuel. Un micro-monde exotique, combinant une certaine humidité et une chaleur difficilement supportable, c’est au coeur du danger que s’aventure le groupe de plusieurs disciples aspirant à rejoindre la Confrérie, accompagnés du chef de clan en personne.

Tous ont eu l’occasion d’être formés sous la tutelle d’un Sabreur et se sont vus confier une lame qui semble réagir à leur toucher - sans pour autant manifester le pouvoir au gré de leur volonté. Pour autant, l’objet de leur déplacement ne sera pas d’explorer l’île, mais bien de vérifier s’ils méritent de faire partie des élus ayant su éveiller le pouvoir de leur Sabre. Nombreuses sont les hypothèses concernant la nature de cette épreuve, les apprentis l’ignorent, mais le motif principal de cette localisation est avant tout d’isoler aux yeux du monde en quoi consiste exactement le test qu’ils sont sur le point de passer.

Les heures passent. A l’horizon la côte sablonneuse se profile, et l’échancrure littorale sur laquelle ils pourront enfin accoster. La cloche sonne, L’anticipation grandit dans le coeur de ces aspirants à la notoriété, tous espèrent rejoindre les sabreurs légendaires, tous en ont le potentiel. Et pourtant seuls certains - si ce n'est aucun, d’après les statistiques, verront leur rêve devenir réalité.

Suivez-moi.” Annonce sobrement le Sabreur muet qui fait un pas sur l’étendue de sable, avant de s’enfoncer dans la futaie dominant le paysage alentours.

Des chuchotements couverts par les cris d’animaux et le bruissement des feuillages au-dessus de leur tête, les yeux changeant de direction à mesure qu’ils avancent, tout le monde finit par se taire et se concentrer. Dans le regard se traduit une certaine inquiétude, craignant qu’une bête colossale ne surgisse des broussailles et les dévore. Le dos tourné le guide muet poursuit sa route jusqu’au lieu de rendez-vous. Enfin, ils arrivent jusqu’à une clairière où s’est réunie une congrégation d’hommes en tenue traditionnelle, de longues robes blanches.

Le visage assombri par leur capuche, ils forment un cercle parfait, derrière eux des joueurs de taiko prêts à battre du tambour une fois que la cérémonie sera lancée.

Le décor est planté.

Le maître rituel, un homme au visage découvert et à la barbe grisonnante fait signe aux participants d’entrer un par un. Le fracas des percussions s’élève jusqu’au ciel, les candidats sont priés chacun leur tour de planter leur sabre au sol où est marqué un sceau dont l’ampleur couvre toute l’aire du cercle formé par les invocateurs. Pas de monstre ou de bête imaginaire, mais une force invisible ou une sorte d’illusion dans laquelle le candidat semble être plongé. Les bretteurs se succèdent, tombant inconscient puis se réveillant avec effroi, le visage plein de sueur comme s’ils revenaient d’un terrible cauchemar. Pour le dernier participant, @Ikaku Jiro, il est trop tard pour reculer. C’est donc son nom qui est appelé pour faire face à destin.

_________________
L'esprit de Kyameru [PV Ikaku Jiro] 3w8kw10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779

L'esprit de Kyameru [PV Ikaku Jiro] Empty
Ven 23 Aoû 2019 - 10:45
Ça y'est, c'était le début, ça commençait. Lentement mais sûrement, son ascension dans la hiérarchie se faisait de plus en plus sentir. Depuis qu'il était parti de chez lui il y'a quelques années, il n'avait jamais été aussi proche d'accomplir quelque chose d'aussi conséquent. Quand il s'était levé ce matin, rien n'aurait pu présager que cette journée prendrait une tournure aussi épique. Il avait fait un café, la tête coincé dans le derrière, le derrière coincé derrière la clôture. Il avait encore trop bu la veille, ce qui n'était pas bon pour sa couverture, mais lui permettait d'avancer les idées au claire. Son île lui manquait, sa mère lui manquait, sa famille lui manquait. Il se faisait une raison sous l'égide sacré du saké de Kiri, l'un des meilleurs au monde si l'on écoutait ses habitants -en même temps dans toutes les régions on dit un truc de ce genre, et qui donnait de terribles douleurs le lendemain.

Puis tout avait basculé, quand un homme en noir avait sonné à son petit deux pièces miteux en bordure de village, et lui avait remis une lettre qui tenait à peu près ce discours :

Missive:
 

C'était gribouillé sur un papier de mauvaise qualité, mais le message était clair. Il devait se sortir les doigts, et vite. Il prit une douche rapidement, s'habilla de vêtement pratiques pour le combat -un kimono court de couleur blanche, et un pantalon assorti, embarquant sa lame derrière son épaule et sortit en claquant la porte. Il ne savait pas par où commencer exactement. Etait-ce loin, près ? Il se dit que le plus logique serait de commencer par le port de Kiri, et il se dirigea donc vers Naragasa d'un pas alerte et décidé. Il avait complètement dessoûlé. L’adrénaline coulait dans ses veines, chassant les mauvais esprits de la veille.

Le bateau semblait petit, mais solide. Il était même vétuste, comme l'était son capitaine, un homme bourru au langage un peu vulgaire qui faisait se marrer les candidats. Ce qui l'avait mit sur la voie ? L'étendard avec le symbole des épéiste de Kiri dessus. Apparemment on s'était dit qu'il n'y avait pas que des malins chez les sabreurs, et l'on avait décidé que pour une première épreuve, il ne fallait pas trop filtrer ses candidats. Après tout, ce n'était que l'instructeur qui aimait faire des blagues, en tout cas c'était ce que disait l'un de ses compatriotes à son ami, contre le bastingage.
Des amis, Jiro n'en avait pas. On le considérait un peu comme le parias du groupe, lui et ses origines du feu. Tous étaient natif de Kiri et des alentours, tous se connaissaient. Mais pas lui, non. A l'académie de ninja, il avait préféré se lier avec quelques Yasei et un Yuki en disgrâce que de traîner avec ceux qu'il poursuivait. Il se rendait compte avec le recul qu'il aurait dû faire un effort, mais il était bien trop tard pour se rattraper.

Plus le bateau avançait et plus il se posait des questions. Allait-il être à la hauteur ? En quoi consistait cette épreuve ? Pourquoi l'instructeur en charge portait-il un masque intégral ? Que de questions sans réponse, dont il ne partagea rien avec personne. Pourquoi venir polluer quelqu'un quand on peut se taire et réfléchir ? C'était l'un des moments les plus important de sa vie de ninja, et bien qu'il ait plusieurs vies, ce n'était pas rien et ça lui fichait la frousse. De la peur naît le courage, mais la peur n'écarte pas le danger. Il en était pleinement conscient. De cette conscience venait la sagesse et le sang-froid dont il faisait preuve en se taisant, mirant l'horizon et profitant de la mer.

Il avait toujours aimé les voyages en mer, il y'avait quelque chose de poétique là dedans. Se laisser porter par les vagues et les embruns, renifler les odeurs iodées de la mer. C'était comme si on glissait sur une route bancale, un chemin biaiseux, et cela lui plaisait beaucoup. Il s'était mit tout devant, pour profiter au maximum de la vue.

“Suivez-moi.” Claque l'ordre dans le silence tendu qui régnait à mesure que l'on approchait de la destination. Tous avalèrent leur salive, hochèrent la tête et calquèrent leur pas sur ceux du chef de clan. Lui seul détenait les clefs de leur réussite, et tous le respectaient à mesure que l'on apprenait ce qu'était d'être un sabreur. Ce que cela impliquait. Agrippant le pommeau de son épée, qui ceignait sa taille aujourd'hui, il fit une prière sourde et muette au dieu du feu. Qu'il l'accompagne jusque dans cette épreuve, et lui garantisse le succès.

La clairière était clair-obscure. Une ambivalence chromatique qui semblait irréel au yeux de Jiro. Tout cela lui semblait bien trop irréel pour être vrai. Il doutait que tout cela soit là, rien que pour eux. Cette congrégation imposante, capuchonnée et grave qui semblait vous juger autant que vous accompagner sur la voie. Ce sabreur muet qui ne décrochait pas un mot. Ces tambours battant qui entamaient une lente litanie, mélodie rituelle qui venait des tréfonds des âges. L'ambiance était posé. On était pas là pour rire, et personne ne souriait, tous avait l'air grave.

Même Jiro.

Il regarda avec une passion dévorante, échouer chacun des candidats aux portes de leur ambition. Il se rongea les sangs pour chacun d'entre eux, se demandant quelles épreuves ils vivaient, et ce qu'il fallait faire pour les vaincre. De son égoïsme naissait un certains altruisme, comme si chacun d'entre eux était le miroir de sa propre peur de l'échec. On lui fit signe d'avancer. Ce n'était pas pour ça qu'il avait signé. C'était trop tôt, il se sentit mal, son estomac se tordait. Il prit une grande inspiration. Se détendit et planta sa lame dans le sceau.
Immédiatement, une chaleur se diffusa dans tout son corps, mais il est habitué à la sensation depuis le temps qu'ils se connaissaient, lui et Kyameru.

- C'est tout ?? il se passe rie... Noir, rideau, il était passé de l'autre côté du miroir.

_________________
L'esprit de Kyameru [PV Ikaku Jiro] 4kaw
"La vraie force consiste à réprimer toutes formes de rébellion chez l'adversaire via une puissance brutale et sans mesure."
Thème musical ~


Merci Sora-chwan pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t7401-jiroscope-fin

L'esprit de Kyameru [PV Ikaku Jiro] Empty
Mar 27 Aoû 2019 - 22:05
Comme transporté dans une autre dimension, alors que dans la réalité ton corps succombe à Kyameru prenant le pas sur ta conscience, ton regard se voile subitement et tes membres s’engourdissent pour enfin te sentir tomber lourdement au sol, tes yeux se ferment sur la lame parfaitement droite que tu viens de planter dans le sceau. Tu te réveilles dans au milieu d’un désert de sable doré, l’air devant toi est si chaud qu’il ondule à vue d’oeil, et l’air que tu inhales est comparable à de la vapeur, brûlant l’intérieur de tes poumons à chaque inspiration, te laissant une sensation désagréable de ne pas pouvoir respirer correctement. La fraîcheur te manque autant que l’eau, tant ta gorge est sèche par le parcours que tu as effectué depuis quelques heures déjà.

Tu repenses au jour où tu as fait l’acquisition de cette arme sacrée tenue par la main inerte du cadavre desséché dans cette caverne, marquant un tournant dans ton destin, et les Sabreurs t’accueillant parmi eux tu devrais montrer que tu es à la hauteur de l’épreuve que ton arme t’impose. Tu as bel et bien conscience de ne pas être dans la réalité, et pourtant, ces sensations inextricables, tu les ressens au plus profond de ta chair. Quand s’arrêtera ce cauchemar, depuis quand a-t-il commencé? Tu es déjà dans une position de difficulté, l’esprit de ton arme sacrée souhaitant vérifier que tu es bien digne de le mener au combat. En fonction des esprits des épées, certains demandent une âme noble, d’autres un vaillant guerrier, mais quid de Kyameru? Seul toi le sais.

Ta peau, rougie par la longue exposition au soleil. La gourde ceignant ta taille est à moitié évidée et l’horizon se prolonge à l’infini, tu sais pourtant que la prochaine ville se situe encore à quelques kilomètres d’ici. Un désert infernal n’enlevant rien à l’harmonie de ses dunes, tel qu’on en croise qu’au pays du Vent. Ton habit est léger, un voile blanc couvrant ta tête et l’empêchant de surchauffer, tu plisses les yeux face à l’intensité des rayons de l’astre diurne perché dans l’azur surplombant l’étendue désertique. Ton objectif, ta seule pensée: trouver un oasis, un havre de paix pour survivre à cette chaleur. Comment pourrais-tu te targuer d’être le maître de Kyameru sans être capable d’endurer des températures extrêmes? Tes yeux perdent peu à peu de leur acuité, et tu crois percevoir une silhouette au loin… Ou serais-tu déjà en train de délirer...

Abandonner serait si tentant, s'allonger sur le sable doux et se laisser à une mort lente et sans effort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'esprit de Kyameru [PV Ikaku Jiro] Empty
Mar 27 Aoû 2019 - 23:57
Du sable jaunâtre, un vieux souvenir comme un bout de salade coincé entre les dents. Et s'il n'y avait que ça de coincé entre ses dents, il aurait été des plus heureux. Il avait du sable de partout, entre les orteils, et même dans le fondement, c'était terrible. On aurait pu croire que c'était la chaleur le plus insoutenable, mais finalement, c'était bien cette sensation de brûlure entre ses deux ... Vous me suivez ? La chaleur c'était quelque chose qu'il commençait à connaître, entre les déserts de Kaze, et l'épreuve de Kyameru pour la sortir de sa caverne, il avait donné ! On s'habitue à tout, il suffit d'un peu d'entraînement. Et l'entraînement, il en avait eu son comptant.

Il avait travaillé dans des restaurants, derrière les fourneaux. Il allait trois fois par jour au sauna, et mettait la température à son degré le plus extrême. Il buvait son thé tellement brûlant que la plupart des gens grimaçaient en le voyant faire. Alors il suait à grosse goutte, il n'en pouvait plus de marcher, il avait soif toutes les dix secondes, et l'impression que sa peau se décollait de son corps. Oui. C'était peu comparé à tout les sacrifice qu'il avait fait pour en arriver là. Ce n'était pas une vulgaire illusion qui allait ...

Il commençait à délirer.

Sa température corporel était dangereusement entrain de monter. Il avait des plaques rouges sur tout le corps, et il avait l'impression d'avoir du plomb en fusion dans les veines. Son corps était une gigantesque brûlure, comme s'il était un grand brûlé au quatrième ou cinquième degré. Une plaie qui marchait, voilà ce qu'il était. Son corps n'était que douleur, sa langue du papier de verre et la sensation de brûlure au derrière n'était plus qu'une vilaine égratignure.

- Papa, c'est toi papa ? Qu'il fit, d'une voix lasse et les genoux qui tremblotaient.

Au loin, une silhouette encapuchonnée venait vers lui, et c'était comme si un fantôme venait le chercher. Il croyait que c'était son père, mais il se trompait. La créature qui glissait sur le sable n'avait rien d'humaine. Sa peau était rouge sang, et on avait l'impression que toute l'eau qui la composait avait été drainé. La figure était morne, on aurait dit un mort en marche. Deux grand trait blanc, comme des peintures de guerre, qui descendait jusqu'à sa mâchoire effilée décorait son visage.

Sa bouche s'ouvrit en grand, comme si c'était un personnage vipérin qui s'était présenté à lui. Un son strident en sortis, à vous vriller les tympans. Il couvrit ses oreilles, et chercha du regard à sa taille si son sabre ne s'y trouvait pas. Il se sentait nue et vulnérable sans son fidèle acolyte d'acier, mais il se débrouillerait.

- Tu veux que je te fasse crier plus fort encore, peut-être ?! Qu'il fit d'une voix sourde ou perlait une rage contenue. La rage de vaincre, la rage d'avancer malgré les épreuve, la rage de vivre. Ce n'était pas maintenant qu'il allait abandonner. Ce n'était pas maintenant qu'on le prendrait la main dans le sac de la faiblesse.

La vie était dure, il allait être plus dur encore.
Pour sa famille. Pour lui même. Pour la postérité.


_________________
L'esprit de Kyameru [PV Ikaku Jiro] 4kaw
"La vraie force consiste à réprimer toutes formes de rébellion chez l'adversaire via une puissance brutale et sans mesure."
Thème musical ~


Merci Sora-chwan pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t7401-jiroscope-fin

L'esprit de Kyameru [PV Ikaku Jiro] Empty
Jeu 29 Aoû 2019 - 15:41
Après avoir marché de longues heures dans l’infini sablonneux, tu fais la rencontre d’un esprit humanoïde, le corps aussi aride que le sol qu’il foule de ses pieds décharnés, son regard aveugle pointé vers l’horizon, marchant dans ta direction il relâche un cri d’une stridence assourdissante. Désarmé, tu n’as d’autre choix que d’improviser la meilleure arme qui soit à ta disposition, ton ingéniosité. Il semblerait que cette rencontre ne soit pas fortuite mais participe d’une réelle mise à l’épreuve de tes capacités. Des flashs intempestifs te ramènent à la réalité, au milieu du sceau de l’île de Ue, et aussitôt tu es de nouveau transporté dans le monde onirique du désert, retournant à cet enfer sur terre.

Face à toi, le mort vivant marche dans ta direction, titubant tout en maintenant son cap, avec la ferme intention de te dévorer à l’aide de sa mâchoire incisive comme l’acier. Ton arme manquant à l’appel, il serait peut-être plus sage de t’enfuir, mais sous une chaleur aussi extrême, tu ne tiendrais pas longtemps avant d’atteindre le prochain abri. La créature humanoïde s’approche encore, et plus son visage s'éclaircit, plus ses traits te semblent familiers. Les flashs reviennent assaillir tes pensées, te remémorant un passé mouvementé, les moments où la mort t’a frôlé, toutes les situations où tu as été en danger. La figure spectrale tient dans sa main une lame qu’immédiatement tu identifies, pour l’avoir maintes et maintes fois maniée. Kyameru.

Cadavre dans un vaste désert.

Dans sa main le Sabre Shakuton.

Tant de vies enlevées par son fer,

Son chemin pavé de rédemption.

Une voix résonne dans ta tête. Est-ce ta mort que tu viens de prophétiser, ou s’agit-il d’un simple cauchemar, se nourrissant des angoisses les plus profondes de ton inconscient? Pourquoi le désert, pourquoi la chaleur? S’agit-il d’une métaphore pour te suggérer ton destin, ta solitude, ton auto-mutilation? L’esprit joue manifestement avec ta conscience et il ne tient qu’à toi de te rendre maître et possesseur de ton arme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'esprit de Kyameru [PV Ikaku Jiro] Empty
Ven 30 Aoû 2019 - 9:50
Le sable et la chaleur brouillaient sa vision, comme un millier de mouches volant autours d'un cadavre. Sa langue était rêche comme du papier de verre, et tout son corps s'alourdissait plus le temps passait. Il avait mal, il avait chaud, il avait soif. Il n'y a rien de pire que d'avoir une soif que l'on ne peut étancher, cela vous titille, cela vous chatouille, cela vous gratte affreusement. C'était un peu comme avaler du tabasco et n'avoir rien pour calmer le feu qui coulait dans votre gorge.

Flash. Il vit une capuche, des tambours. Un homme portant un masque semblait l'observer sans le voir. Il ne savait plus ou était la réalité, la fiction. Il retourna dans le monde des rêves.

Et comme si cela ne suffisait pas à faire de cette journée un enfer, il y'avait cette sorte de spectre, la mort en marche, rouge du sang de ses victimes, dont les peintures de guerre coulait sur les joues. Lui se coulait sur le sable, a mesure que le temps passait, comme s'il flottait plus qu'il ne marchait. Sa bouche dégageait une aura de mort, comme si c'était un portail vers un monde froid et noir, nommé le Styx dans les traditions de sa famille.

Il n'avait pas peur. Enfin si, mais c'était d'échouer, de perdre la face et le respect des siens. Il pouvait mourir dans la gloire, cela lui convenait absolument. Il pouvait passer au trépas, tant qu'il passerait à la postérité comme celui qui avait entraîné Kirigakure avec lui, dans sa chute. Il se rappela la première fois qu'il avait combattu. On lui avait asséné tellement de coup qu'il avait crut mourir, en faisant dans ses chausses. Il se rappela la première fois qu'il était arrivé à Kiri, sachant mentir mais point dissimuler ses pensées, la peur qui lui dévorait le ventre, de se faire découvrir et tuer dans la même foulée. Il se rappela sa première mission, une descente dans un tripot que l'on soupçonnait d’accueillir des criminels.

Ses échanges de coups, ses bruits de sussions que faisait le corps humain quand on passait la lame au travers. Il avait côtoyé la mort, c'était son métier. Il l'avait aimé, il l'avait adoré, glorifié. Puis il s'était rendu compte de ce que cela faisait quand son père passa l'arme à gauche. La perte, c'est encore pire que de mourir. Il ne voulait plus jamais rien perdre, alors il serra le poing.

- Dansons, toi et moi.

Toi est moi. Il n'y avait qu'une seule lettre de différence, et pourtant cette différence faisait toute la différence. Il ne savait pas si ce n'était pas contre son propre destin qu'il se battait, ou contre un esprit sortit de son imagination, et rendu réel par cette rencontre avec sa lame légendaire. Tout était possible car dans ce monde-ci, rien n'était vrais, tout était permis. Il ignora les voix qui l'assaillait et le blâmait de tout sens, et qui lui chuchotait à l'oreille la longue liste de ses victimes. Pourtant il le sentait encore plus ici, le poids de tout ses morts qui pavaient son chemin.
Il pouvait presque sentir leur main osseuses tenté d'accrocher ses chevilles et ses bras, le griffant comme s'il avait encore la volonté de lui nuire. Il avait tué oui, mais toujours par nécessité, pas pour le plaisir. Il tuait car il n'avait pas d'autre choix, il préférait de loin handicapé quelqu'un à vie, et le sortir du combat.

Le spectre avança encore une fois, et il eut un mouvement de recul. Il glissa sous l'arme qui s'élançait vers lui, et une roulade plus tard il était dans le dos de son épreuve. Il lui donna un coup de pied, la bête se retourna. Il lut dans son regard morne que la mort l'attendait, et il prit son courage à deux mains pour ne pas s'enfuir. Pas de peur, pas de courage. C'était son épreuve, vaincre l'image qu'il avait de lui, tenant un sabre de mort, et devenant lui même une faucheuse.

L'arme fit un arc de cercle vers lui, et il arrêta de bouger, de se débattre, fermant les yeux.

_________________
L'esprit de Kyameru [PV Ikaku Jiro] 4kaw
"La vraie force consiste à réprimer toutes formes de rébellion chez l'adversaire via une puissance brutale et sans mesure."
Thème musical ~


Merci Sora-chwan pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t7401-jiroscope-fin

L'esprit de Kyameru [PV Ikaku Jiro] Empty
Jeu 5 Sep 2019 - 0:56
La Mort dans toute sa laideur s’approche à grands pas, plongeant ses cavités oculaires d’une obscurité abyssale dans ton regard brillant d’un éclat de détermination à combattre cette chaleur délétère, tu ne cèdes point. Que ta peau s’assèche à vue d’oeil, que même ta transpiration cesse de s’écouler, que tu sentes ta vie lentement s’échapper, cela ne t’empêche guère de rester debout, nullement impressionné par cette vision de mort qui te harcèle, ces sensations si réelles et que tu sais pourtant fausses… Cela n’enlève en rien le tourment qui saisit ton corps tout entier. Une joute s’ensuit, tu l’esquives avant de le soumettre puis à ton tour tu le frappes d’un coup de taille descendant. Subitement, tu te vois à genoux, sentant la lame descendre sur ton crâne, comme si tu avais pris la place du spectre que tu tentais de dissiper. L’épreuve tourne au cauchemar, tu sens des mains sous le sabre dans lequel tu es agenouillé te plonger dans les profondeurs du désert. Les yeux fermés, tu ressens plus intensément le bas de ton corps être submergé, puis ton torse, tes bras, jusqu’au menton. Une chaleur presque réconfortante, maternelle, comme une personne qui t'accueillait contre elle. Tu es finalement noyé sous l’épaisseur du sable et tout devient noir.

Lève-toi, Ikaku Jiro.” Une voix te réveille de ton songe mouvementé, tu imagines qu’il s’agit de Kyameru, mais en ouvrant l’oeil tu réalises que ses paroles proviennent du maître de cérémonie.

Tu reprends tes esprits, de retour au sein du climat tropical de l’île d’Ue, dans un silence apaisé sans tambour pour troubler le repos de la flore environnante, et tout autour, la présence du cercle rituel te regardant avec la même monotonie. Plus loin, un groupe de candidats te fixent, les yeux écarquillés comme s’ils venaient de voir un esprit se manifester. Tu sens de l’air chaud s’élever devant toi, une sorte d’aura à proximité et cette même ondulation dans l’air visible à l’oeil nu. Tes doigts, enroulant avec fermeté le pommeau de ton sabre dégageant une puissance sans précédent, le pouvoir du Shakuton est tien à présent. Sans dire un mot, le Chef Sabreur fait volte-face, prêt à prendre le bateau direction port Naragasa, les autres candidats, ayant échoué l’épreuve, tu es le seul à rentrer gagnant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'esprit de Kyameru [PV Ikaku Jiro] Empty
Sam 7 Sep 2019 - 23:16
Sa vision n'arrêtait pas de se déformer, comme sous l'effet d'une loupe maligne, ou bien comme lorsque l'on regardait par le biais d'une lame aiguisée et polie. Il lui semblait que la chaleur n'arrêtait pas de monter, et qu'il cuisait littéralement à l’étouffée, comme dans les bras d'une compagne aux allures de veuve noire. Cette chaleur que l'on ne quittait qu'à regret, c'était comme si elle devenait quelque chose de dangereux. Sa tête bouillait, son cerveau était en ébullition, et même en hallucination. Il voyait le spectre de la mort devenir le seul juge de son âme impie, de son âme vendue à une société affreuse, qui luttait contre le bien commun avec autant de force qu'en mettait d'autre à le protéger. Il vit cette lame qu'il tenait, simple morceau grossier argenté, vieux comme le monde et dont le pommeau était bizarrement ouvragé dans un style contemporain, comme l'outil de la faucheuse, son arme favorite pour enlever les âmes de leur corps.

Pourtant, rien ne pouvait l'effrayer, il était de la main noire, et le plus vieux des cauchemars n'avait de prise sur sa psyché désordonné. Tout lui revenait de droit, par le sang. Tout lui était dû, par l'acier. Tout ce qui l'effrayait était de perdre du pouvoir sur les autres, de ne plus pouvoir regarder quelqu'un droit dans les yeux d'un air morne et agressif, pour qu'il détourna le regard. Ce pouvoir qu'il avait sur les autres était sa pépite d'or, celle qu'il recherchait dans le fleuve de la vie. Qu'importait les dépôts de pierres brunes et grises, il ne jurait que par ses moments intenses. Qu'importait la mort au bout du chemin pour celui qui maniait la lame. Qu'importait la prison qui lui pendait au nez ... Rien n'importait plus que cette sensation. Ce frisson.

Il prit une décision, ne jamais rendre les armes. Non, il avait prit une décision, il y'a longtemps : NE JAMAIS RENDRE LES ARMES. Il n'allait pas commencer maintenant, dans une illusion. Il saisit la lame commune qui pendait encore à son flanc, et se tendit dans une danse mortelle avec son cauchemar. Et alors qu'il tenait à sa merci le mort vivant honnie, les places s'échangèrent, et dans le regard sans vie de son adversaire, il vit sa fin la plus certaine ...

Oui, il avait tremblé. Mais jamais il n'avait fermer les yeux devant la mort certaine qui l'attendait... Était-ce le signal qu'attendait Kyameru ? Le sable chaud sur lequel il gigotait à moitié mort, le sang s'écoulant par son crâne devint agréablement doucereuse. La chaleur avait changé, elle l'enveloppait. Elle devint douce , comme l'étreinte d'un ami qui vous aime. Le sable ne cessait de le recouvrir et de soigner toutes les blessures, même psychologique, qu'avait subit Jiro.

“Lève-toi, Ikaku Jiro.”
- Hay, à vos ordres, sempai. Qu'il dit fièrement, vainqueur par détermination de l'épreuve qu'on lui imposait alors.

Kyameru était à lui.
Kiri n'avait qu'à bien se tenir.

- Vous croyez que l'on pourra s'arrêter pour manger un bout sur le chemin ... ?
J'ai repéré un super restaurant d'oyakodon juste à l'entrée de l'île ... Son estomac grogna au même moment, provoquant l'hilarité certaine de son instructeur.

_________________
L'esprit de Kyameru [PV Ikaku Jiro] 4kaw
"La vraie force consiste à réprimer toutes formes de rébellion chez l'adversaire via une puissance brutale et sans mesure."
Thème musical ~


Merci Sora-chwan pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t7401-jiroscope-fin

L'esprit de Kyameru [PV Ikaku Jiro]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: