Soutenez le forum !
1234
Partagez

Promenade santé [Hiko]


Promenade santé [Hiko] Empty
Mar 27 Aoû 2019 - 17:56
Le village caché des nuages est un lieu impressionnant en soi. Il est formidable de constater ce que l'Homme peut construire en usant de son ingéniosité. Une société a réussi à se développer au haut d'une montagne et elle a réussi à se développer suffisamment pour y abriter une puissance militaire considérable, reconnue comme l'un des géants du monde Shinobi. Cela diffère beaucoup du paysage monotone que l'on peut retrouver à Wasure no kuni.

Du moins, cela appartient désormais au passé.

Récemment, le fier Kumogakure s'est incliné en combat devant la puissance supérieure de l'Empire du feu, un nouvel acteur sur la scène continentale. Certains ont décidé d'abandonner leur patrie et de rejoindre les rangs du plus fort, d'autres ont décidé de rester fidèle et de subir entièrement la défaite. Quoi qu'il en soit, les Nuages ne sont plus que l'ombre de ce qu'ils étaient auparavant.

Mais tout cela m'importe.

Effectivement. Cette histoire de conquête par la nation impériale ou du patriotisme Kumojin lui passe six pieds par-dessus la tête. Cela ne le touche pas personnellement et l'indiffère. Évidemment, on peut constater dans les rues du village que le peuple Kumojin ne cache pas son mécontentement. Cela vient avec des répercussions, les soldats de l'Empire s'y prennent à coeur joie de remettre la populace à sa place. Un comportement puéril, il l'accorde. Néanmoins, cela est prévisible et il n'y a pas grand chose qui puisse stopper cette malice. Dès lors, il y aura des tensions entre les Kumojins et les Teikokujins.

L'autre jour, j'ai vu un marchand jeter une tomate pourrie sur la tronche d'un soldat. Le lendemain, le marchand a soudainement perdu quelques doigts.

La loi de la jungle, on pourrait dire. Bref, je m'égare un tantinet. Tout cela pour dire que notre protagoniste a été déployé à Kumo suite à son admission dans les rangs de l'Empire, principalement pour faire office de main d'œuvre en sécurité et appliquer la loi. Ce n'est pas ce qu'espérait Shinzo. Il aurait préféré être pris sous l'aile d'un tuteur et suivre un entraînement pour s'améliorer. Semble-t-il qu'il doive patienter. La poisse.

Il est arrivé il y a quelques jours seulement. Après les premières tâches, les explications et une orientation des points clefs du village, ses supérieurs lui accordé cette journée-ci de congé. Que faire lors d'une journée de congé au beau milieu d'un territoire nouveau et inconnu ? Il n'est pas question de rester dans les dortoirs, entouré d'étrangers. Non, il a besoin d'un peu de temps seul. Suite à un entraînement matinal, il décida de tuer le reste de l'avant-midi en visitant le quartier commercial principal de Kumo. Puis vint le début de l'après-midi. Un élément du décor dans les montagnes attira son attention : la cime d'un rocher de la montagne est noircie. Un court discours d'un lieutenant l'ayant guidé la veille lui revint à l'esprit.

"Notre Seigneur a brûlé au sol l'Assemblée des infidèles afin de leur apprendre leur place au sein de notre monde. Longue vie à l'Empereur !" Un vrai fanatique.

Voilà l'histoire. Un bâtiment symbolique a été incendié. N'ayant rien à faire, le natif de la contrée oubliée décida d'y jeter un œil. Il est curieux de voir l'étendue des dégâts. Cela lui donnera un aperçu de la puissance de l'homme à la tête de ce quasi-culte. Il partit donc en excursion et escalada jusqu'au rocher en question. Il n'était qu'à quelques dizaines de mètres du lieu et il pouvait déjà sentir l'odeur de la combustion résiduelle envahir ses narines. Il entra à l'intérieur et, comme l'on peut s'attendre d'un bon feu, tout a été calciné. Une partie semble avoir été détruite, l'autre a passé au feu.

Eh bien...

Il pénétra une pièce au fond d'un couloir. Celle-ci était plutôt grande. Shin décela une table endommagée au centre et quelques ruines de chaises éparpillées dans la salle. Cela devait être le cœur de l'Assemblée Kumojin, là où les personnages clefs du village se rencontraient jadis. Sa main effleura la table brûlée alors qu'il la contourna sans s'empresser, parlant à voix haute.

Yamanaka Rei, huh...

Le brun ne sait pas grand chose de ce continent dont il est relativement nouveau. Tout lui est étranger. De ce qu'il sait, l'Empereur a réussi à se faire passer pour un autre, a remporté la bataille à Kumo et a ainsi annoncé l'existence de l'Empire. Un stratagème intelligent. Est-ce que l'Empereur est tout aussi fort qu'il est astucieux ? L'ombre d'un rictus apparu sur ses lèvres. Il aimerait bien se mesurer à tel individu. Ce n'est qu'un vœu pieux dans l'état actuel des choses. Il n'est qu'un novice, après tout. Du moins, pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t7441-shinzo-100

Promenade santé [Hiko] Empty
Lun 2 Sep 2019 - 22:09
Non loin de l’Assemblée
Une chaude journée d’été

En voilà une journée bien harassante qui se profilait à l’horizon. Mais bon, il y avait des jours comme ça, où toutes les étoiles semblaient alignées pour vous faire passer une journée de merde. Bref, on ne va pas épiloguer trop longtemps dessus, je posais juste un semblant de contexte disant que ouais, Hiko se faisait bien chier.

Il avait été affecté à une patrouille au sein de son village natal. Depuis que le village avait été annexé par l’Empire du Feu, il n’y avait plus aucune notion de confiance. Les soldats de l’Empire patrouillaient inlassablement dans les rues du village, surtout depuis que les Rebelles aient réussi à diffuser des tracts par trois fois déjà. On pourrait croire qu’ils étaient doués, mais ils ne faisaient que profiter des largesses d’un Empire basé sur des fondations branlantes. Bref, l’Empire n’était pas en odeur de sainteté en ce moment, et il le savait. C’était pourquoi il imposait ces rondes inlassables et ultra boring à tous les soldats à tour de rôle…

Mais, dans un sens, notre jeune héros aux cheveux blancs avait de la chance dans son malheur. Car sa journée ultra chiante allait être animée par un petit curieux qui avait décidé de s’infiltrer dans l’Assemblée calcinée. Il ne l’avait jamais vu, et ce dernier ne semblait pas s’être caché pour aller dans le bâtiment qui menaçait de s’effondrer à chaque instant. Il était soit complètement inconscient, soit très sûr de lui. Dans tous les cas, il allait avoir de la visite, car il était strictement interdit de se balader librement dans ce genre d’endroit.

- Qui es-tu petit curieux…?
Puis l’enfant se mit alors en route. Il se dirigea donc à son tour dans ce lieu chargé d’histoire, chargé de secrets aussi. Et il était hors de question que le Sairyo laisse le premier inconnu s’en emparer aussi facilement. Car aussi bon que soient les enquêteurs du Teikoku, ils ont sûrement laissé quelques documents, considérés comme irrécupérables… Et cela, Hiko se devait de les protéger, ou du moins de les trouver avant les autres petits curieux.

Il ne mit pas longtemps à retrouver le quidam dans une pièce qui semblait autrefois contenir des réunions vu le nombre de sièges. Et alors qu’il ne s’était pas encore fait repérer, l’enfant activa une de ses techniques favorites lui permettant alors d’identifier les inconnus… Et ceux se trouvant sous henge ou une quelconque façon de se camoufler aux yeux des autres. Il nota bien la signature de chakra du quidam qui prononçait le nom du profane… Et il l’interrompit dans sa réflexion.

- Ahem ! Je ne sais pas si tu sais où tu te trouves, mais tu n’as aucun droit de te trouver dans ce lieu. Du coup, je vais te demander de te présenter et de me donner la raison de ta présence ici. Et aussi, sache que j’ai tous les droits pour te mettre hors d’état de nuire si ta réponse ne me convient pas… Alors surveilles tes paroles.
La main sur le pommeau de sa lame, il toisait son interlocuteur d’un regard suspicieux. Le bon petit soldat à sa maman, en outre.

HRP:
 

_________________
Promenade santé [Hiko] Hiko_s10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee

Promenade santé [Hiko] Empty
Jeu 5 Sep 2019 - 15:41
Ce serait mentir de dire que cette voix quelque peu féminine n’ai pas causé un sursaut chez notre héros. Il faut dire que l’on ne s’attend pas spécialement à tomber sur quelqu’un d’autre en un tel endroit. D’autant plus que l’endroit en question a été incendié de la fondation jusqu’au toit, il n’y a plus rien d’intéressant à voir ici – du moins, en théorie. La place a déjà été saccagée et cherchée de fond en comble. Il faudrait vraiment être incompétent pour avoir raté quelque chose d’important. Bref. Shinzo ne tarda pas à se retourner, non pas comme un criminel, pour faire face à son interlocuteur, venant tout juste de s’éclaircir la gorge de manière très exagérée. Il était encore plus surpris de voir qui était le quidam l’interpellant.

Un adolescent ? Vraiment ?

Dieu sait le nombre de fois que l’on emploi le proverbe « il ne faut pas juger un livre par sa couverture ». Le moment présent en est un bel exemple de son utilisation. Il s’agit d’un monde Shinobi, après tout. Les enfants ont souvent été entraînés et déployés sur le terrain lors des nombreuses guerres au cours de l’histoire de l’humanité. Le brun n’a pas réellement besoin d’une démonstration de la part du jouvenceau pour qu’il en croie ses paroles. Quoi que, il serait intéressant de voir si un gamin, bien plus jeune que lui, est vraiment capable de le mettre hors d’état de nuire. Une idée qu’il écarta rapidement. Dans le pire des cas, ce morveux pourrait être entraîné depuis un tout jeune âge dans l’art Shinobi alors que lui, il a passé la majorité de son enfance et adolescence dans son sous-sol et sa vie de jeune adulte dans une cellule. En terme de capacité de combat, bien que ce soit difficile à admette pour notre protagoniste, il n’a pratiquement rien.

Dans tous les cas, le but du jeune homme est de faire profil bas. Il a rejoint l’empire afin d’atteindre un objectif précis. Chercher des ennuis n’est clairement pas quelque chose qui lui tente. Mieux vaut jouer de manière sécuritaire. Calmement, il leva les mains au niveau des épaules, gestuelle physique démontrant qu’il ne possède aucune arme sous la main et qu’il ne compte pas effectuer une quelconque action idiote.

Je me nomme Shinzo, soldat de l’empire. Je suis venu ici simplement par curiosité.

Ses iris céladons scrutèrent brièvement la main de l’adolescent, appuyée sur le pommeau de son sabre. Il ne semble pas bouger. S’il advient un mouvement brusque, il peut toujours chercher rapidement un kunai dans son étui à la ceinture et bloquer l’assaut. Après tout, il n’a strictement aucune idée de l’identité de la personne qui l’interroge actuellement…

Je suis arrivé à Kumo il y a quelques jours. Mes supérieurs m’ont fait une visite guidée des secteurs importants du village à mon arrivée et m’ont parlé de l’ancienne assemblée, brûlée par l’empereur lui-même. Je suis simplement venu pour constater l’étendue des dégâts de mes propres yeux. J’ignorais que l’assemblée n’était pas accessible.

Un dialogue pondéré et bref, ne tournant pas autour du pot et répondant aux questions de son interlocuteur. En espérant qu’il soit satisfait. Est-ce que Shinzo dit la stricte vérité ? Oui. Un senseur pourrait confirmer ses dires. Il y a simplement une toute petite altération dans son alibi : il se doutait que l’assemblée Kumojin n’est pas accessible au grand public. C’est logique, après tout. Il croyait qu’en tant que Shinobi du Teikoku, il puisse y entrer sans problème. Le voilà néanmoins dans un petit pétrin. Mais bon ! Ça, personne n’est obligé de le savoir. Le plus important reste à savoir l’identité de l’ado. Et sortir de cet endroit incendié. Il peut y avoir des particules restantes et le binôme pourrait attraper le cancer ! Je suis pompier, je sais de quoi je parle.

Non en fait c'est ventilé depuis un moment, donc pas de soucis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t7441-shinzo-100

Promenade santé [Hiko] Empty
Ven 6 Sep 2019 - 15:50
Un soldat de l’Empire hein ? Cette réflexion eut le mérite de calmer les ardeurs de petit chef que s’était donné le Sairyo. Il desserra alors sa prise sur son katana, mais n’enleva pas sa main. On n’était jamais trop prudent. Il écouta alors l’histoire du nouveau venu à Kumo et se rendit compte que son récit pouvait être véridique, c’était en général la procédure lorsqu’un nouveau arrivait. Et alors que le dénommé Shinzo se présentait, Hiko se dit qu’il était maintenant hors de tout soupçon et il enleva sa main de son arme, pas besoin d’en faire trop et d’avoir une attitude hostile envers l’un de ses pairs.
- Désolé pour mon intervention peu agréable, c’est qu’on a des ordres très précis… Mais j’imagine que tu comprends ! Bref, passons là-dessus. Je m’appelle Sairyo Hiko, et je suis moi aussi un soldat de l’Empire, enchanté !
Et il lui sortit son plus grand sourire, celui qui faisait fondre les mémés et agaçaient grandement les adultes. Vous l’aurez compris, il souriait sincèrement à ce nouveau venu. Après tout, ils ne semblaient pas avoir trop de différence d’âge, peut-être deviendraient-ils copains par la suite ? Ou ennemi, si Shinzo agissait aussi bêtement que tous les chiens de l’Empire… M’enfin, il était encore trop tôt pour le savoir. Ne jugeons pas un livre à sa couverture, peut être que le quidam aux yeux verts pourraient l’aider un jour ou l’autre. Et sinon… Eh bien il suivra le mouvement du Teikoku, et se fera grandement botter les fesses !

Sur ce, le jeune garçon, qui était en période de garde il fallait le rappeler, ajouta ces quelques mots à l’attention du néo-soldat.

- Bon, c’est pas le tout mais cette zone est quand même interdite d’accès. Du coup il va falloir qu’on sorte ! Et puis j’suis en ronde officielle pour le moment, je peux pas trop traîner…
Allez hop hop hop, on bouge. Circulez, y’a plein de choses à voir mais y’a pas le droit. Bref, tu l’auras compris, Hiko attendra que tu sois sorti pour reprendre sa ronde habituelle. Et tandis que vous êtes en chemin pour sortir de l’Assemblée, le jeune garçon se dit qu’il serait sympa de discuter un peu avec ce jeune garçon. Il ne le connaissait pas, mais avait déjà un bon feeling. Comme s’ils s’étaient connus dans une autre vie.
- Je finis ma ronde aux alentours de 18 heures, ça te dit qu’on se retrouve dans le coin ? Vu que t’es nouveau je t’expliquerai ce qui s’est vraiment passé cette nuit-là… La version non-officielle venant d’un ancien Kumojin si tu préfères.
Une proposition qui paraissait tentante, pas vrai ?

_________________
Promenade santé [Hiko] Hiko_s10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee

Promenade santé [Hiko] Empty
Lun 9 Sep 2019 - 0:47
La réponse que l’assimilateur a offerte à son interlocuteur semblait être de bon augure. Il pût voir l’emprise de sa main se desserrée au fur et à mesure qu’il avançait dans son monologue, jusqu’à ne plus y toucher, indiquant que le brun était désormais hors de danger. Le comportement hostile disparu totalement, c’est à se demander s’il y en avait une pour commencer. Le petit garde à la crinière incolore s’excusa et se présenta : Sairyo Hiko, également un soldat au service de l’empire du feu – mais ça, Shinzo l’avait deviné. Qui d’autre qu’un membre du Teikoku pour monter la garde ainsi autour d’un ancien bâtiment de la plus haute importance ? Ceci dit, son pair lui envoya un sourire enchanté. Un sourire qu’il peina à renvoyer de son côté.

Pour être franc, j’ai eu chaud…

Bien qu’il affiche un bon sang-froid face à un potentiel danger, la réalité est que le natif de Wasure se préparait mentalement un plan pour fuir ou combattre l’adolescent aux prunelles azurées. S’il avait été traîné de force face aux autorités pour une connerie de ce genre, il ne l’aurait pas trouvé marrante. Mais qu’importe, tout cela est du passé. Shinzo pourra passer la nuit dans son lit douillet et non dans une cellule. Quoi que, il en a bien l’habitude, mais comprenons pourquoi il ne souhaite pas y retourner.

Il faut croire que tout est bien qui finit bien. Son confrère rappela qu’il est présentement en fonction et que l’endroit reste interdit d’accès, le duo doit donc sortir. Ce que les deux garçons firent. Au final, le jeune homme n’eut guère le temps d’explorer à sa guise. Il avait cependant comprit assez rapidement qu’il ne trouverait rien de très fructueux dans cet établissement embrasé. Le despote n’a pas brûlé lui-même l’assemblée, ce fait est constatable en voyant les points d’origines de l’incendie. Le bâtiment a été consumé par des flammes de nature pyrotechnique, non d’une technique d’affinité de feu. L’empereur reste une énigme et sa curiosité personnelle reste insatiable. Peut-être, un jour, il aura la chance de voir à l’œuvre un ninja de la trempe d’un tel individu. Cela pourrait lui donner une idée du niveau qu’il doit poursuivre.

Une fois hors du périmètre, la petite pousse aux cheveux blancs annonça que sa ronde terminait vers dix-huit heures et que, si cela intéresse notre héros, ils peuvent se retrouver par après. Une proposition qu’il s’apprêtait à refuser. Il n’est pas ici pour faire ami-ami avec les gens qu’il rencontre, que ce soit dans le domaine du métier ou bien par pur hasard. Et puis, en tant que bon natif de la contrée oubliée, il n’aime pas spécialement les étrangers. Or, Hiko poursuivit en ajoutant un peu de piquant dans sa proposition : la vérité sur la nuit de la conquête, de la part d’un ancien Kumojin l’ayant vu de ses propres yeux.

Hm…

D’un côté, Shinzo en a absolument rien à faire de cette « vérité ». De quelle vérité parle-t-il de toute façon ? Il est lui-même un inconnu en territoire étranger, pratiquement ennemi. Il n’a presque aucune connaissance des événements du passé sur le continent. De l’autre côté, les dires de l’adolescent eurent le mérite de faire sourciller le nouveau du Teikoku. Ce n’est que sa curiosité qui est titillée. Il n’a rien à gagner de cet échange, mais il n’a également rien à perdre – à moins que tout ceci soit un piège ou une sorte de test préparé par ses supérieurs.

Pourquoi pas ? Indique-moi l’endroit, j’y serai pour dix-huit heures pile.

Répondit-il en haussant les épaules. Peut-être que le brun y voit trop loin dans cette affaire. Il n’a qu’à voir ceci comme une simple rencontre dans un bistro où un jeune garçon lui raconte sa version des faits. Rien de grave. Tant qu’il reste en dehors du trouble, le trouble ne viendra pas le chercher et il peut se concentrer sur son objectif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t7441-shinzo-100

Promenade santé [Hiko] Empty
Mer 11 Sep 2019 - 12:00
La proposition du Sairyo avait été acceptée, et le petit fouineur lui aviat alors affirmé qu’il serait là à 18h00 tapante. C’est donc dans un petit signe de la main que le manieur de cristal prit congé et continua son travail, le tout dans l’optique d’avoir une bonne évaluation lors des différentes tâches qui lui étaient imputées.

La journée passa rapidement, et finalement les deux jeunes garçons se retrouvèrent à l’heure indiquée. Hiko n’avait rien eu d’autre à faire, et la journée s’était déroulée tranquillement. Il avait fait son rapport de la manière la plus formelle possible, puis il était parti pour rejoindre celui qui était auparavant un inconnu pour lui. Bon, il ne le connaissait toujours pas beaucoup, mais bon ils auraient sûrement la possibilité d’échanger dans les prochaines minutes.

- Rebonjour du coup !
Fit notre jeune héros aux cheveux blancs lorsqu’il s’approcha de Shinzo. Le soldat de l’Empire semblait être là depuis quelques minutes déjà, ce qui était plutôt cool. Hiko avait horreur des gens qui arrivaient en retard.

Ils se trouvaient non loin de l’Assemblée calcinée, et cette vision ravivait toujours le sentiment de malaise en Hiko. Il se rappelait de ce jour où il avait vu Yamanaka Rei, pour la première et dernière fois de sa vie. Ce sentiment de puissance écrasante, mêlé à une horrible vision de flammes se dessinant derrière lui, léchant l’air de leurs pointes ardentes…

- Du coup, viens on va se mettre là-haut. On a une bonne vue sur tout le village, c’est plutôt cool maintenant qu’il a été en partie reconstruit !
Et sans même attendre la réponse de son interlocuteur, le jeune garçon aux cheveux blancs se mit en route. Sautant agilement pour rapidement prendre de la hauteur, il arriva sur un petit perchoir qui lui offrait une vue sur le village, et il s’assit.

Une fois que le néo soldat l’eut rejoint, l’enfant manieur de cristal commença donc sa narration de ce fameux jour… De cette fameuse bataille qui avait ravagé une des trois plus grandes puissances mondiales en quelques heures à peine.

- L’attaque fut brève, mais très intense. Des centaines de soldats, lieutenants et capitaines ont fondu sur le village caché des Nuages avec une telle vitesse, une telle efficacité que les forces Kumojins n’ont rien eu le temps de faire. Les assaillants étaient entraînés, préparés pour la guerre. Leurs esprits ne souffraient d’aucun doute, d’aucune hésitation.
Tu sentais un certain détachement dans ce récit, il y avait cependant de l’émotion. Hiko ne voulait pas se montrer plus attaché à Kumo que nécessaire, mais ne pas le faire aurait été suspect de la part d’un ancien shinobi des Nuages.
- Il y a eu de nombreux morts, et beaucoup de destruction industrielle. La plupart des bâtiments importants ont été soufflés par la puissance de l’assaut. Quant à l’Assemblée… Elle a été réduite en cendres par Yamanaka Rei, l’actuel Empereur du Feu. Il avait utilisé une fausse identité pour mener Hi à la guerre, et après la victoire… Il a décliné sa réelle identité. Depuis lors, il règne sur les deux pays avec une main de fer…
Voilà ce qu’il y avait à savoir pour le moment de l’attaque du Teikoku. Hiko ne voulait pas en donner trop, du coup il s’arrêta dans son récit.

_________________
Promenade santé [Hiko] Hiko_s10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee

Promenade santé [Hiko]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Assemblée calcinée
Sauter vers: