Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Choisir un autre chemin.
Par la grande porte, pour le moment... [Fukkatsu] EmptyAujourd'hui à 16:55 par Nara Shikarin

» Aider ou se faire aider [Ginka Fû]
Par la grande porte, pour le moment... [Fukkatsu] EmptyAujourd'hui à 16:20 par Ginka Fû

» 07. Demandes liées au commerce
Par la grande porte, pour le moment... [Fukkatsu] EmptyAujourd'hui à 15:49 par Sairyo Hiko

» Awamori Masui , le pervers alcoolique !
Par la grande porte, pour le moment... [Fukkatsu] EmptyAujourd'hui à 15:46 par Awamori Masui

» Le Conseil [PV Sabreurs]
Par la grande porte, pour le moment... [Fukkatsu] EmptyAujourd'hui à 15:38 par Takeo Jomei

» Détournement ~ feat. Kogami Akira
Par la grande porte, pour le moment... [Fukkatsu] EmptyAujourd'hui à 15:19 par Soejima Yenno

» Le sceau - [Résistance]
Par la grande porte, pour le moment... [Fukkatsu] EmptyAujourd'hui à 15:09 par Gentoku M. Yamiko

» Le livre (Fukkatsu)
Par la grande porte, pour le moment... [Fukkatsu] EmptyAujourd'hui à 14:03 par Uzumaki Sazuka

» [MISSION/B/KIRI] Mauvais Esprit
Par la grande porte, pour le moment... [Fukkatsu] EmptyAujourd'hui à 13:37 par Akiyama Tatsuya

» Débarquement du petit bateau à Tsuchi (Fukkatsu)
Par la grande porte, pour le moment... [Fukkatsu] EmptyAujourd'hui à 13:33 par Uzumaki Sazuka

Partagez

Par la grande porte, pour le moment... [Fukkatsu]

Uzumaki Sazuka
Uzumaki SazukaEn ligne

Par la grande porte, pour le moment... [Fukkatsu] Empty
Mer 28 Aoû 2019 - 19:58

Par la grande porte, pour le moment...

Pays du Rempart, Rempart Millénaire

Fukkatsu





Suivant les recommandations de l’invocateur, nous avions réussi à nous frayer un chemin sur les terres du feu jusqu’à la frontière avec le pays du rempart, au sud-est. Pour ce voyage assez risqué, nous avions pris soin d’éviter les principaux axes, ceux susceptibles d’être surveillés ; et avec l’aide des senseurs de notre groupe, il ne nous fut pas vraiment difficile de contourner les éventuelles menaces, ou de dissimuler notre présence. Ayant maintenant quittés ce territoire maudit, nous pénétrâmes sur un nouveau, celui qui nous apporterait probablement de nombreuses réponses, entre autre.

Assez rapidement, peut-être après une ou deux heures de marche nous vîmes, au loin, se dessiner l’immense muraille qui faisait la renommée de ce pays plutôt secret. Si je n’attachais guère d’importance aux différentes architectures, il me fallait avouer que celle-ci avait un aspect des plus impressionnants, même vue d’aussi loin. Il nous fallut d’ailleurs quelques heures de plus avant de faire face au rempart millénaire, et à l’immense porte ainsi que son corps de garde. Joheki avait été notre principale destination pour deux raisons, sa proximité de pays du feu, sa neutralité, ses accès la mer… Et son Académie. Mais, maintenant sur place, je me demandais s’il serait aussi simple d’y pénétrer.

Les autorités de cette nation nous poseraient-elles problème ? Une chose était plus sûre que les autres pour l’heure ; nous y serions confrontés tôt ou tard, et certainement très rapidement d’ailleurs. Une muraille, une porte… Se pouvait-il que personne n’y soit posté ? Que personne ne la garde et ne contrôle le flux de voyageurs ? Avec la chance que nous avions… Les probabilités pour que cela soit possible semblaient assez menues. Enfin, nous verrions bien ; tout ceci n’était maintenant plus qu’une question de temps ; et que risquions-nous ? Un « non » ? Il y avait pire, et nous avions d’autres moyens de pénétrer dans ce pays…

-Nous y sommes. Adressais-je à l’ensemble du groupe. S’il n’avait été question que de moi… J’aurais passé ces portes, avec ou sans accord. Mais à cet instant notre but n’était pas de nous faire de nouveaux ennemis, et bellicisme nouveau qui m’avait gagné ne pouvait être adressé, gratuitement, à des personnes qui ne le méritaient pas… Essayons de garder notre calme... Avec un peu de chance, nous ne connaîtrons les mêmes déboires qu'à Hayashi... Dis-je en lâchant un léger soupir tandis que devant la porte se faisait de plus en plus dominante.




_________________

Par la grande porte, pour le moment... [Fukkatsu] Ws3x
☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157
Sendai Anzu
Sendai Anzu

Par la grande porte, pour le moment... [Fukkatsu] Empty
Mer 28 Aoû 2019 - 20:48
Anzu a profité du voyage d'être secondée par Raizen et Kanna - bien qu'elle apprécie toujours autant de recevoir l'aide de cette dernière - pour se requinquer, bien que cela soit plus parce que Freki l'a forcé à devoir avoir un repos constant que de sa propre initiative. La violette soupire, bien qu'elle soit en bien meilleure forme qu'avant, elle ne peut se dire qu'elle a été un poids lors de ce voyage, heureusement que son kuchyose s'occupait un peu de faire la "nounou" à sa place. Enfin, la Sendaï pouvait enfin utiliser ses talents sensoriels à fond, elle ne se gêne donc pas pour réutiliser ses sens au maximum à l'approche du pays du Rempart pour vérifier qu'aucuns Hijins les a suivi lors de leur périple, mais il semblerait que les deux autres ont fait un bon travail pour ne pas se faire suivre, du moins, pour le moment.

Ayant enfin décidé de rappeler le chacal après l'avoir surexploiter, la Sendaï marchait au côté de ses compagnons en analysant toutes formes de vie autour d'eux, qu'elle soit animale ou humaine. Elle devait se rattraper de ne pas avoir pu servir de sentinelle lors de ce voyage ... pour montrer qu'elle peut encore être utile. Mais les voilà devant le rempart qui a donné son nom au pays, un rempart plutôt impressionnant, bien que l'envie de tester sa tour devant ce rempart pour voir s'il est aussi épais que ce rempart lui vient en tête, mais c'est certainement pas le moment ... en plus d'être un des décisions les plus stupides.

- J'espère quand même qu'il y aurait un minimum d'opposition ... Raizen a l'air de jubiler à l'idée de pouvoir utiliser ses talents de diplomate à nouveaux ...

Dit-elle sur une pointe d'humour un peu rare chez Anzu il faut l'avouer ... mais bon, il fallait bien ça pour ... pour rien en fait, juste qu'elle observait que le chakra du Meikyû confirme qu'il semblait animé par quelque chose ... et vu qu'on approchait d'une ville qui pourrait leur servir de repaire, on pouvait y faire un lien.

_________________

Par la grande porte, pour le moment... [Fukkatsu] 4fy8
Merci à patate pour l'avatar et Sazuka pour la signature o/

Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine http://www.ascentofshinobi.com/u784
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

Par la grande porte, pour le moment... [Fukkatsu] Empty
Lun 2 Sep 2019 - 6:21
Contrairement au commun des mortels, le Meikyû était du genre à plus apprécier la période de transition entre deux endroits que l’arrivée et le fait de quitter un emplacement précis. Si on veut, c’était plus ou moins le seul moment durant lequel son cerveau était stimulé à son paroxysme. Représentant le moment idéal durant lequel il pouvait appréhender et se poser des questions sans pour autant recevoir des réponses, le tout lui permettait généralement de savoir quelles étaient ses attentes et de les fixer de manière à pouvoir y répondre assez rapidement. Suivant cette ligne directrice mentale qu’il imposait à son esprit, le tout l’empêchait de divaguer et de se retrouver à être partout et nulle part en même temps.

Bien qu’il était ouvert à l’improvisation, il tentait tout de même de conserver une ligne directrice. Ayant fait quelque chose de similaire à Hayashi, lors de son voyage, le Meikyû avait ciblé la découverte de richesse et de mystères comme étant son premier objectif. Le reste étant secondaire, le tout lui avait permis de prioriser l’ordre de ses actes. Après tout, lorsqu’une priorisation était établie et acceptée, il était difficile d’argumenter si le tout ne suivait pas la logique de cet ordre prédéfini.

Dans tous les cas, bien que calme, le Meikyû était sujet à énormément d’agitation interne. Comme si son organisme comprenait qu’il approchait en territoire étranger, la possibilité de découvrir d’un moment à l’autre ce qu’il appréhendait ou cherchait était suffisante pour le garder en éveil mental avancé. Bien qu’il dormait de moins en moins bien, le Kazejin avait tout de même trouvé une routine infaillible qui lui permettait de compenser la fatigue imposée par ses troubles récents. Ainsi, tous ses sens étaient calmes et paisibles, mais dégageaient une vivacité des plus imposantes. On aurait presque dit une bombe à retardement, ou plutôt une force tranquille qui n’attendait que le bon moment pour se dévoiler sous son vrai jour.

-Si seulement la négociation était un talent, les choses seraient bien plus simples.

Se permettant une remarque distraite, l’ancien Jonin considérait la négociation comme étant bien plus qu’un talent. Impliquant les habiletés innées de chacun, les jeux de pouvoir, les circonstances internes et externes et bien plus, c’était plus ce qui ressemblait à un duel stratégique ou d’échec qu’un bref talent. Aussi imprévisible que le mot lui-même, une négociation pouvait chavirer d’un côté comme de l’autre de manière in extremis, sans appel. C’est donc pour cette raison qu’il tenait à défendre la vision simple qu’avait Anzu de cet art à double tranchant.

-Avant les négociations, des discussions doivent avoir lieu, mais pour que cela arrive, il faut déjà survivre. Gardez vos sens aux aguets…

Laissant calmement le flot de ses pensées traverser ses lippes, il ne masqua même pas le léger sourire qui s’était formé sur son visage. Après tout, il savait mieux que quiconque à quel point il ne fallait pas sous-estimer les zones étrangères. Pour en avoir eu un léger avant-goût, il fallait voir venir l’adversité, car autrement, il était bien plus difficile de se positionner en étant réactif.

-La preuve est que je n’ai toujours pas réussi à établir une relation paisible avec ton caractère.

Paraissant sérieux aux premiers abords, il se permit de lâcher une blague sans forcément s’en préoccuper. Au contraire, il était dorénavant plus concentré que jamais. Ayant activé partiellement ses sens pour capturer tout signe d’opposition ou d’espionnage, sa technique n’était certes pas la plus puissante. Toutefois, elle était précise et portée vers les zones ressemblant vraisemblablement à leurs angles morts…

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction http://www.ascentofshinobi.com/u578
Narrateur
Narrateur

Par la grande porte, pour le moment... [Fukkatsu] Empty
Ven 6 Sep 2019 - 15:51
>>> Groupe en approche, une dizaine d’individus possédant de forts chakra… En formation !
Les shinobis n’eurent besoin que d’une poignée de minutes pour se mettre en formation. Postés à divers endroits sur la muraille, ils attendaient avec calme et professionnalisme le groupe d’inconnus. Nul besoin de vous préciser que la plupart se trouvait en haut de la muraille, observant les petits points noirs s’avancer. D’autres se trouvaient au niveau des portes qui permettaient de franchir la frontière. Et alors que vous arriviez au pied de ce géant rempart, le responsable sorti par la porte, accompagné par sa seconde, une enfant d’une dizaine d’année portant un kimono et un petit sabre au niveau de la ceinture.

S’assurant de fermer la porte derrière lui, le groupe d’ancien Kumojins put alors entendre de nombreux verrous s’activer. Passer avec force serait difficile, à n’en pas douter.
>>> Bienvenue étrangers, je m’appelle Horiko et je suis en charge ici.
Une première présentation plutôt succincte, mais elle permettait que vous sachiez à qui vous vous adresserez. Et tandis qu’il vous toisait tour à tour de son regard bleuté, il s’arrêta un peu plus longtemps sur trois visages. Uzumaki Sazuka, Meikyu Raizen et Metaru Itagami. Il ne put cependant pas se rappeler de vos identités, mais une chose était sûre… Votre tête lui disait quelque chose. Sans doute était-ce dû à la renommée que vous aviez, mais pas de crainte pour le moment… Il ne vous avait pas reconnu.
>>> J’imagine que vous saviez où vous arrivez. En passant cette porte, vous vous retrouverez dans le pays du Rempart. Un lieu où les ennuis et les perturbateurs sont chassés aussi rapidement qu’ils n’arrivent.
Son ton n’était ni menaçant, ni autoritaire. Il vous prévenait juste de la politique du pays. Mais n’insistant pas dessus, il fut rappeler à la réalité de ses tâches par sa seconde qui tirait alors sur son uniforme.
>>> Oui, tu as raison Azo, je m’égare. Je vais donc vous demander la raison de votre venue, vos identités respectives et toute information susceptible d’influencer mon choix de vous laisser passer… Ou non.
Vous aviez de la chance, Horiko était le plus sympa des responsables postés sur ces remparts. Cependant, il n’était pas le plus vivace, et aimait prendre son temps lorsqu’il décidait de faire entrer quelqu’un dans son pays…

Mais du temps, en aviez-vous réellement ? Car n’oublions pas… Vous êtes encore sur les terres Hijines…


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sendai Anzu
Sendai Anzu

Par la grande porte, pour le moment... [Fukkatsu] Empty
Ven 6 Sep 2019 - 22:46
Alors qu'Anzu faisait en partie des louanges sur les dons d'orateur de Raizen, tout en amenant le fait qu'il semble plutôt excité, surtout au niveau de son chakra qui semblait plutôt agité, le tout dans la plaisanterie, ce qui est rare chez la violette, voilà que le Meikyu semblait presque tout prendre au premier degré. Peut-être est-ce le stress ou la fatigue qui fait qu'il n'a pas compris qu'elle plaisantait, ou juste que peu sont habitués à l'humour de la violette. En tout cas, elle roule des yeux lorsque, de nouveau, il lui disait qu'il n'arrivait pas à créé une relation paisible entre elle et lui, en même temps, il s'y prenait juste mal. Après tout, Sazuka, elle, a réussi à créer ce genre de lien. Enfin, la demoiselle gonfle les joues en entendant ça, puis, alors qu'ils avancent, ils font face aux remparts, voyant deux personnes en sortir tout en restant assez haut, visiblement, il s'agit d'un duo plutôt calme. Il y avait un homme aussi relaxé que Raizen, accompagné d'une jeune fille d'une dizaine d'année avec un katana, peut-être sa fille, ou peut-être est-ce un henge pour qu'on la sous-estime, ou bien un sceau qui réduisait sa force en l'enfermer dans une enveloppe corporelle plus jeune.

Horiko et Ao, les deux gardes, souhaitent donc connaître leur raison de leur venue pour les laisser entrer, ce qui est normal après tout, s'il y a un rempart, c'est pas pour que tout le monde puisse passer. Evidemment, les perturbateurs - petit coup d’œil d'ailleurs à Sora en espérant qu'il fasse pas une bêtise - et ceux qui attirent les ennuis ne sont pas les bienvenus. Ce n'est pas prévu dans leur plan qu'ils fassent soit l'un, soit l'autre, mais vu qu'ils sont sur les terres hijins, mieux vaut se dépêcher et sortir une bonne raison de les laisser entrer assez rapidement, et vu qu'il fallait allez droit au but, Anzu pouvait parler pour une fois sans trop que ça froisse quelqu'un d'autre comme Raizen qui aurait peut-être des trucs à redire sur sa façon de parler.

- Sendai Anzu, nous souhaitons entrer au pays du Rempart pour aller à l'académie. La plupart de nos membres souhaitent devenir médecins, les autres souhaitent en apprendre plus sur l'art shinobi.

Cela a été clair et sans bavure, enfin, elle l'espérait, quand aux autres, ils pouvaient se présenter eux-même, elle n'allait pas faire la présentation de tous le groupe après tout, ils n'ont pas beaucoup de temps avant que les troupes hijins apparaissent.

_________________

Par la grande porte, pour le moment... [Fukkatsu] 4fy8
Merci à patate pour l'avatar et Sazuka pour la signature o/

Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine http://www.ascentofshinobi.com/u784
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

Par la grande porte, pour le moment... [Fukkatsu] Empty
Dim 8 Sep 2019 - 14:03

Approchant tranquillement du rempart, le Meikyû commençait rapidement à sentir une agitation dans son système chakratique, comme s’il appréhendait plus ou moins ce moment. Or, au lieu d’être une appréhension négative, un lot important d’excitation transpirait de ses pores, signe pertinent qu’il était prêt à toute éventualité.

Tel que prévu, l’accueil fut prompt. Bien que le comité d’accueil ne ressemblait pas à ce à quoi il s’attendait, il appréciait une chose, le désir de dialoguer et l’approche assez formelle tout en restant détendu. Pour avoir longtemps côtoyé des gardes et même occupé en partie cette fonction lorsqu’il était Tsuibushi de Kumo, Raizen savait pertinemment qu’ils avaient affaire à un garde expérimenté. Il savait aussi qu’il était tout en leur intérêt de dire la vérité. Autrement, il serait beaucoup trop facile de se faire décliener l’accès pour un mensonge banal.

Or, contre toute attente, la fatiguée décida de prendre les devants. Ce geste était assez courageux, mais tout de même un bon signe. Faire des blagues et taquiner autrui étaient des signes de confort, comme quoi elle devenait de moins en moins coincée...

-Pour ma part, je suis Meikyû Raizen, Kazejin et ravi de faire votre connaissance Horiko. Si ma réputation me fait bel et bien honneur, il est clair que nos intentions ne sont aucunement hostiles. Au contraire, nous venons afin d’aller à l’académie. Je pense qu’ils pourront nous aider dans nos quêtes respectives comme l’a mentionné Anzu. Pour ma part, j’aimerais surtout rencontrer des érudits afin d’échanger sur les arts shinobis notamment sur le domaine de la sensorialité.

En effet, Raizen avait scellé dans un sceau une copie du livre que le Saint-Père avait dérobé. Ce cadeau d’Akina était excessivement important surtout qu’il n’avait aucune idée de son contenu. Or, son intuition et ses conversations précédentes lui indiquaient que l’académie en saurait peut-être davantage. Mieux encore, les récents changements dans son organisme et son désir d’en apprendre davantage sur la sensorialité étaient tous des facteurs incitatifs à sa visite. Plus important encore, Raizen n’avait aucune honte à se présenter sous sa vraie nationalité. Étant demeuré Kazejin et ayant une réputation qui lui faisait totalement honneur à Kaze, Horiko devait un minimum savoir à qui il avait affaire. Héros de Kaze, gagnant du tournoi de Kaze, mais surtout et avant tout diplomate impliqué, la réputation de Raizen était tout sauf négative. N’aimant pas pour autant l’utiliser pour recevoir des faveurs, le Meikyû l’employait donc avec beaucoup de modération.

-Je suis accompagné de : Uzumaki Sazuka, De Senshi Umeka, de Metaru Itagami, de Saiseki Kanna, de Sentetsu Chiaki et de Tadao Sora de Endo Hoshiyo ainsi que de la sœur à Sendai Anzu et des filles de Itagami.

Faisant les présentations pour s’assurer de couvrir tous les champs de questionnements possibles, le Meikyû s’assurait de minimiser le temps qu’ils passeraient à se présenter.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction http://www.ascentofshinobi.com/u578
Ko
Ko

Par la grande porte, pour le moment... [Fukkatsu] Empty
Dim 8 Sep 2019 - 21:04


Par la grande porte, pour le moment...


Fukkatsu

◊ ◊ ◊

Un lieu où les ennuis et les perturbateurs sont chassés aussi rapidement qu’ils n’arrivent. Pourquoi cette phrase l’interpellait autant? Une petite voix vint lui chatouiller les nerfs en lui murmurant son attitude de grand gamin. Oh c’était pas si mal! Pas vrai? Si Kanna l’acceptait de cette façon, alors le pays des remparts serait obligé de se plier à lui! C’est pas cette grande porte et cette petite gamine qui réussiraient à l'effrayer, pas du tout. Son pied osait même taper le sol pendant que Anzu et Raizen terminait les présentations. Ah oui Raizen, c’est ça, présente moi! Mais ne t’inquiète pas, je vais montrer les vraies couleurs du rayon de soleil que je suis!

« Bonjouuuuuuuuuur! »

Sora se permit d’avancer avec les mains vers le ciel avant de les laisser retomber avec la même dose d’énergie. Son énorme sourire prouvait une certaine joie à passer cet interrogatoire obligatoire. À ses yeux, ses mouvements et sa façon de parler ne semblait pas être dangereuse, mais de l’autre côté de la médaille… un tel comportement pouvait être mal vu et peu incitant à laisser entrer dans ce monde privé. Mais… il pouvait sentir plusieurs têtes l’observer et il comprit rapidement que tous ces mots seraient analysés. Le kazejin décida de calmer son approche et réduit son bonheur à un simple sourire.

« Je suis Tadao Sora, je souhaite apprendre l’art de la médecine et améliorer mes stratégies de combats. Parfois je parle fort et je bouge énormément, mais je ne viens pas pour mettre le désordre dans votre pays, c’est une promesse. Merci. »

Il s’inclina avant de faire demi-tour pour rejoindre sa belle Kanna. Cette présentation devrait suffire. Il n’est pas le membre le plus important du groupe, mais certainement celui qui déborde d’énergie, alors il s’éliminait tout de suite des présentations pour ne pas créer de conflits plus tard.

(c) oxymort

Revenir en haut Aller en bas
Uzumaki Sazuka
Uzumaki SazukaEn ligne

Par la grande porte, pour le moment... [Fukkatsu] Empty
Mar 10 Sep 2019 - 11:56




L’Ikeda qui avait quelques jours auparavant renoué avec son passé et ses origines écouta attentivement ce que disaient les uns et les autres. Les réponses qu’ils fournissaient à ce garde du Rempart auraient sans doute pu suffire néanmoins, l’Eisei-nin mettait un point d’honneur à la transparence. Ainsi, évoquer toutes les raisons de leur présence sur leur territoire lui paraissait plus que judicieux. Si ces gardes transmettaient les infos qu’on leur donnait à leurs supérieurs et que ceux-ci s’apercevaient qu’ils n’avaient pas joué franc jeu, qui pouvait dire et même savoir ce qu’il pourrait se passer ?

-Ce qu’ils disent est vrai. Reprit l’Uzumaki, à la suite de l’hyperactif. Mais ce n’est pas tout. Vous savez sans doute qu’une menace réelle pèse sur notre monde, celle-ci porte un nom ; « l’Homme au chapeau ». Peut-être avez entendu la rumeur, qu’une catastrophe a frappé le pays du bois ? Dit-elle en fixant avec intensité le garde. Cet homme a libéré un Dieu qui a anéanti l’équivalent d’une ville entière, par sa simple apparition. Et cet homme… a trouvé le moyen… « d’absorber » ce Dieu, et sa puissance. Ce même homme qui a fait porter le chapeau à Kumo de ce qu’il s’est passé à Hi no Kuni, alors qu’il en était la source.

Dissimuler, mentir, omettre ; Sazuka savait le faire à présent. Mais il lui semblait que pour établir les bases d’une relation saine, il fallait se montrer transparent. D’autant plus que tout dans ces faits était véridique. Les Kumojin avaient été le bouc émissaire parfait, le catalyseur de la rage et de la vengeance ; qui servaient inévitablement le sombre dessein de cet homme et de son chapeau noir. Et, à ce jour, l’Uzumaki avait pour but de rétablir certaines vérités, tout comme l’ordre des choses.

-Et vous avez sûrement aussi appris la nouvelle concernant l’attaque qu’a subi Kumo ? Continua-t-elle, son sérieux inébranlable figé dans les traits de son visage pâle. Faire la relation entre cet empire, et l’homme n’est chapeau n’est pas évident ; mais que les deux soient liés… n’est pas impossible. Dit-elle d’une voix monotone… A cet instant le garde aurait pu simplement dire que ce ne le concernait pas, mais l’Uzumaki avait un espoir, infime, qu’il comprenne, qu’ils comprennent tous les enjeux de leur présence ici. Si nous sommes à vos portes aujourd’hui, c’est pour vous montrer et vous prouver notre… bonne foi… Parler d’un Dieu… et de foi… dans la même conversation… Qui aurait pu croire que l’Heidan l’aurait un jour fait ? Nous devons nous rendre à l’Académie de Joheki pour tenter de déchiffrer un écrit qui pourrait nous permettre de protéger ce monde. Sans le savoir de « vos » érudits… Il y a des chances que nous n’y parvenions pas. Soupirait-elle. Vous êtes tout autant concernés, Johekijin, que nous Kumojin.

Puis, enfin, elle se tut. Laissant le temps au garde de digérer tout ce qu’il venait d’entendre de la part des quatre ninjas du nuage.

Spoiler:
 



_________________

Par la grande porte, pour le moment... [Fukkatsu] Ws3x
☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157
Senshi Umeka
Senshi Umeka

Par la grande porte, pour le moment... [Fukkatsu] Empty
Ven 20 Sep 2019 - 15:40



Vous y étiez enfin arrivés dans ce pays ! après avoir bravé tous les obstacles d’hi no kuni, d’hayashi et tout le reste, se dressait maintenant devant vous l’ultime, le Rempart millénaire. Et en le voyant tu comprenais bien mieux pourquoi ce non, c’était vrai quil l’air fichtrement vieux, mais aussi hyper robuste. Vous vous étiez approchés et en une fraction de secondes vous fîtes interpeler. Tu observas devant toi, un homme, un garde vous toisez et commença une longue série de questions… C’était… le contrôle des frontières. Et avec une frontière gardée par un si grand mur…

A tour de rôle les uns et les autres répondirent, se présentant sommairement sans visiblement faire d’écart ni d’extravagance. Le but semblait alors de montrer pattes blanches à ces gardiens de la paix. Et vous n’aviez pas, enfin toi en tout cas ; grand-chose à cacher ! Loin d’être les tirans et guerriers dépeints par la rumeur, ou accèssoirement lors de cette pagaille de Yugure… vous n’étiez pas tous comme ça, très loin de là…

Toi tu te contentas d’un petit signe de la main lorsque ton nom fut cité par Raizen, avec un petit sourire en prime, parce que c’était toujours mieux de sourire. Pour toi, si t’étais cet homme, tu te dirais que ces braves gens –vous- aviez l’air de personnes tout à fait honorables et pas forcément malicieuses ; ce qui était plutôt vrai… Mais dans le doute que l’entrée dans ce pays vous soit refusée, t’avais déjà pensé à un plan B. En avançant dans les terres d’hi avant d’arriver ici, tu avais repéré, plus tôt ; un village de pêcheur… Toi et la pêche c’était une grande histoire d’amour ; et la navigation aussi. Et tu savais dores et déjà que vous y rentreriez dans ce pays, par la « grande porte », ou alors de façon plus clandestine !

Dans un cas comme dans l’autre vous étiez proches d’atteindre votre destinations finale. Vous alliez pouvoir vous reposer, tu allais pouvoir t’entrainer ; et les têtes pensantes de votre groupe allaient pouvoir… penser. Tout était donc au mieux dans le meilleur des mondes, si on mettait de côté cet empire du feu…


(c'est toujours au narrateur! :))

_________________
Par la grande porte, pour le moment... [Fukkatsu] Wk97
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3605-senshi-umeka#27783
Narrateur
Narrateur

Par la grande porte, pour le moment... [Fukkatsu] Empty
Dim 22 Sep 2019 - 14:47
Azo fut la plus enjouée de voir autant de shinobis expérimentés se présenter devant elle. Aux côtés de son compère Horiko, elle analysait la situation de avec ses deux yeux grand ouverts. Et tandis que la plupart des nouveaux arrivants se présentaient, elle faisait la moue. Ils avaient tous des nobles intentions, mais son instinct lui disait qu’ils ne lui disaient pas tout. Mais bon, ce n’était qu’un sentiment, il faudrait donc s’en assurer. Et puis, ce n’était pas elle qui prenait les décisions, elle n’était ici que pour assister Horiko dans ses décisions.
>>> Eh bien, on peut dire que vous êtes bien différents les uns des autres ! Ça fait vraiment longtemps que j’avais pas eu affaire à un groupe aussi hétéroclite ah ah ah !
Il n’y avait rien de drôle là-dedans, et pourtant le garde s’en amusait. Vous pouviez le voir, il était plutôt particulier et semblait prendre la situation à la légère… Enfin, jusqu’à ce qu’il plonge ses prunelles dans celles de la jeune femme qui avait pris la parole en dernier.
>>> Je vous remercie pour votre précision supplémentaire Sazuka-chan. En effet, nous n’étions pas au courant de cette histoire d’ « Homme au Chapeau ». Alors bien sûr, il s’est passé de nombreuses choses depuis quelques temps… Le Yuukan est en plein changement, seuls les fous et les ermites ne s’en rendraient pas compte.
On rentrait maintenant dans le vif du sujet, il était temps d’apporter quelques précisions supplémentaires pour le groupe d’ex Kumojins… Sinon, ils ne rentreraient sûrement pas facilement dans le pays du Rempart.
>>> Tout ça pour dire qu’il va me falloir un peu plus sur vos motivations. Voyez-vous… Nous n’avons aucun intérêt à provoquer inutilement les forces Hijines. Vu la situation, et le fait que Kumo fut attaqué par Hi, désormais renommé Teikoku… Vous faire rentrer dans notre pays pourrait être vu comme un signe négatif envers nos voisins…
Son regard s’était durci désormais. Et du coup, ce fut à Azo de prendre la parole.
>>> Du coup, il va falloir nous donner une bonne raison de vous faire rentrer dans le pays. Car on ne veut pas d’ennuis avec l’Empereur Yamanaka Rei… Oh non non non, apparemment il est vraiment effrayant…
Et tout en disant cela, vous ressentez une pression spirituelle venir vous encercler. Rien d’effrayant, et rien d’insurmontable… Mais les plus malins d’entre vous comprendront alors rapidement qu’il vous faudrait une bonne raison… Sinon, votre entrée ne se ferait pas sous les meilleures hospices.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sendai Anzu
Sendai Anzu

Par la grande porte, pour le moment... [Fukkatsu] Empty
Dim 22 Sep 2019 - 16:51
Les autres se lancent à leur tour, se présentant pour la plupart, donnant de plus en plus d'information sur eux, expliquant la raison de leur venue et donnant de plus en plus d'os à mâcher à ses personnes qui veulent savoir pourquoi ils veulent se rendre dans leur pays, mais il semblerait que ce ne soit pas suffisant : l'homme semblait prendre les informations donnés trop à la légère, quand à la jeune fille, elle semblait plus obnubilée par la puissance des shinobis les plus expérimentés du groupe, mais les deux touchent cependant un point intéressant à savoir : ils ont peur de recevoir les foudres de Teikoku, surtout de l'empereur Rei sur Joheki, visiblement, sa réputation commence déjà à bien grandir. Enfin, Anzu lâche un soupir en attendant la demande, ils voulaient une nouvelle raison pour les faire entrer, une raison qui les pousse à peut-être subir le courroux de Rei sur eux, si jamais il y aura un courroux.

- Je crois que l'empereur Rei a autre chose à faire en ce moment que de chasser des déserteurs d'un pays qui n'est pas le sien.

Après tout, il ne peut pas gérer à la fois Hi et sa mise en place, et Kumo, quand bien même il y aurait mis un régent à sa tête. Dans ce cas, ce sera cette personne qui s'occupera certainement de les pourchasser, mais il faudra déjà calmer les ardeurs kumojins, ce qui leur donne un peu de répit avant de se retrouver avec une grosse prime sur la tête ... et puis, hormis Sazuka, Raizen et Itagami, aucuns d'entre eux n'est suffisamment connue à ses yeux pour qu'on prenne la peine de les chasser.

- Mais même si c'était le cas, on ne va pas risquer d'attirer tant l'attention que ça et encore moins de parcourir le territoire d'Hi pour s'installer dans un pays voisin. On comprend vos craintes de subir une attaque de l'empire de Hi, mais nous tâchons d'être discrets. Et puis, rien ne vous force à crier sur tout les toits que nous sommes derrière vos remparts.

Cependant, elle sentait une pression chakratique aux alentours, s'ils restaient ici, des hijins risquent d'apparaître, et là ils vont finir par s'en prendre à eux. Elle jette un oeil autour d'elle, puis se prépare au cas où à devoir "dégainer".

_________________

Par la grande porte, pour le moment... [Fukkatsu] 4fy8
Merci à patate pour l'avatar et Sazuka pour la signature o/

Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine http://www.ascentofshinobi.com/u784
Uzumaki Sazuka
Uzumaki SazukaEn ligne

Par la grande porte, pour le moment... [Fukkatsu] Empty
Mar 24 Sep 2019 - 15:49




Je comprenais les doutes et les craintes émis par ces gardiens du rempart, il leur était parfaitement légitime de se questionner quant aux conséquences de leur décision, et davantage encore de nous interroger à ce sujet. N’étant que rarement en proie à l’agitation, et encore moins à la violence ; ce fut plutôt avec résignation que j’acceptais leur demande, à savoir leur apporter les informations ou les arguments qu’il leur manquait pour faire pencher la balance en notre faveur. Car ce n’était ni plus ni moins que ça… Une faveur, et plus encore : un pari sur l’avenir.

Pas vraiment adepte des longs discours, je me forçais à parler, bien plus que je le faisais d’ordinaire. Parfois, il fallait savoir faire fi de son exaspération, de son ennui ; pour mener à bien certaines missions…

-Je comprends votre hésitation. Acquiesçais-je à l’attention des gardes. Mais cet empire du feu ne s’arrêtera pas à Kaminari. Toutes les nations proches d’Hi no kuni sont, ou seront menacées, à terme. Commençais-je à argumenter. Nous connaissons celui qui s’est proclamé « empereur », son dessein est clair en ce qui concerne le Yuukan. Il était le chef d’une organisation criminelle avant de prendre le contrôle de sa nation. Son objectif est de mettre à mal le système shinobi. Un sujet dont nous aurions pu discuter des heures, si vaste était-il. Qu’abrite votre pays ? l’Académie ? L’un des piliers de ce même système shinobi… Dis-je pensive en m’avançant de quelques pas.

J’avais ressenti cette aura, pas si frappante, ni même réellement menaçante ; mais davantage une mise en garde envoyée par ces gardes-frontières, ou autre chose. Bien sûr, nous n’irions pas à l’encontre de leur décision, à partir du moment où cette dernière serait claire, et quelle qu’elle soit. Que nous rejoignions l’intérieur des terres de Joheki ne valait pas que nous sacrifions des vies, bien au contraire. Nous n’étions pas ici pour imposer notre volonté, mais simplement pour éviter que celle ne périclite sous celle du feu.

-Mon élève, Anzu, a raison. L’Empire doit avoir bien d’autres problèmes à résoudre que celui de notre existence. Pour le moment. Avais-je repris assurée que ne sortait de ma bouche que la vérité. Je comprends que vous ne soyez pas convaincus par nos objectifs… personnels, ni réceptifs au drame de la nation de la foudre. Néanmoins, ces informations devraient être portées à la connaissance du seigneur de votre pays. Et à votre Académie. Nous détenons une des clés du problème, et seule cette dernière peut nous aider à comprendre comment nous pouvons nous en servir.

C’était avant tout l’une des raisons de notre présence ici ; avant même de vouloir trouver un « refuge ». Déchiffrer le livre de Wu, ce même livre qui avait vraisemblablement permis la libération d’un « Dieu ». C’était même la première raison.

-Je suis Uzumaki Sazuka, Heidan de Kumo, Directrice de l’Institut et ancienne conseillère de… Feu Metaru Reiko, notre Raikage ; si vous acceptez de nous laisser entrer dans votre pays, nous vous serons redevables. Nous ne sommes pas ici pour demander l’aide de Joheki dans la reconquête de Kaminari, mais pour trouver un moyen d’éviter une future catastrophe… Vous avez ma parole. Finis-je ici en fixant ceux nous interdisant, pour le moment, l’accès à leur territoire et à la suite de notre « quête ». Bien sûr, tout du long de ma réponse, j’avais pris garde à ne montrer aucune menace, ni aucune véhémence. Je ne faisais qu’exposer des faits et des suppositions plus que plausibles ; comme je le faisais et l’avais toujours fait.




_________________

Par la grande porte, pour le moment... [Fukkatsu] Ws3x
☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

Par la grande porte, pour le moment... [Fukkatsu] Empty
Mer 25 Sep 2019 - 9:01

Plongeant lentement son regard chez les deux gardes qui l’accueillaient, le Meikyû ne pouvait s’empêcher d’afficher un léger sourire par rapport à la situation. La lumière que ses iris dégageaient était intrigante au point où Raizen commençait de plus en plus à se demander ce que cherchait réellement ce garde. Représentant plus ou moins un mystère, son comportement allait au-delà d’un simple accueil de routine dans le but de les interroger. Au contraire, il y avait dans cette conversation une discussion qui pourrait avoir lieu autour d’un café. Or, les circonstances ne prêtaient pas à ce genre de contexte. Pour une quelconque raison, Raizen commençait à se douter qu’ils étaient tout aussi au courant du contexte dans lequel ils étaient. Pour mieux confirmer le tout, une pression se fit sentir. Grâce au récent développement de ses facultés sensorielles, il put la capter. Il n’arrivait pas totalement à distinguer d’où cela venait, mais son intuition le forçait à se mettre plus ou moins sur la défensive intérieurement. Du moins, c’est fort probablement ce que plusieurs auraient fait. Pourtant Raizen préférait jouer cartes sur table. Simplement, il le faisait de manière logique. Enchainant suite aux interventions judicieuses de Sazuka et Anzu, il renchérit.

-J’ai aussi eu la chance d’avoir été invité à la dernière réunion des Daimyos et de faire une dernière intervention. Bien que les sujets abordés étaient intéressants, j’ai souligné l’importance de faire attention à cet homme qui nous a de nouveau prouvé qu’il représentait une plus grande menace que nous le pensons. Bien qu’ambigu, le sujet des Dieux et de cet homme est prioritaire.

Prenant son temps pour arriver là où il voulait en venir, il offrit un léger sourire aux deux gardes pour satisfaire leur curiosité jusqu’à la fin.

-Bien que le sujet Teikoku est important, la priorité reste et demeure de se renseigner sur quelque chose qui risque d’affecter tout le Yuukan et une des clés se trouve ici. Autrement, nous serions fort probablement tous allé à Kaze , lieu où plusieurs parmi nous ont la nationalité en omettant le statut particulier et la relation positive que nous avons avec Kaze. Je pense aussi que nous aurions pu rester à Hayashi vu la tournure des récents événements.

Pensant que cela devait être suffisant comme preuve, le Meikyû s’arrêta, ne désirant pas vanter sa situation plus que nécessaire. Survendre ne faisait pas partie de sa nature, pourtant, il devait plus ou moins savoir jouer avec le fait de les vendre positivement en gardant son authenticité.

-Ensuite, je suis souvent connu sous mon titre à Kaze, mais j’ai aussi représenté un corps policier et s’il y a bien une chose que je sais c’est qu’il est important de respecter la juridiction territoriale d’une région. Je suppose aussi que si Teikoku ne respecte pas votre juridiction, quel que soit votre choix qu’il faudra possiblement considérer avec plus d’intensité la possibilité qu’ils ne se limitent pas seulement à Kumo et qu’ils tentent plutôt de s’imposer auprès de tous...

Semant un doute qui était bel et bien réel, Raizen songeait à la possibilité que Teikoku ait des ambitions beaucoup plus grandes depuis un bon moment. Surfant ainsi sur la vague que Sazuka avait installée, il en profitait pour augmenter la puissance des vagues, semant ainsi un doute qui était bel et bien réel dans l’esprit des deux individus chargés de les accueillir.

-Pour avoir rencontré Rei par le passé, je sais qu’il reste et demeure une personne de logique. Même s’il fait peur, nous représentons réellement le cadet de ses soucis. La prise de contrôle d’un territoire est bien plus longue qu’un bref affrontement...

Bref silence. Ce silence voulait réellement en dire long, mais discuter politique et conquête n’était pas à l’ordre du jour.

-Toutefois, si jamais le pays du rempart se retrouve dans une situation hasardeuse, moi, Raizen Meikyû me porte garant pour représenter notre cause lors d’une discussion entre les trois partis si nécessaire. Si jamais vous doutez ma légitimité, n’hésitez pas à me poser des questions à cet égard.

N’étant pas du tout bref, il préférait aborder la situation suivante comme une discussion. Même si le temps était compté, abréger ce qu’il voulait dire pouvait dénaturer les idées derrière.

C’est au tour du narrateur

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction http://www.ascentofshinobi.com/u578
Endo Hoshiyo
Endo Hoshiyo

Par la grande porte, pour le moment... [Fukkatsu] Empty
Mer 2 Oct 2019 - 19:53




Hoshiyo observait ses compagnons infortunés de voyage et ces gardes gardant sûrement la plus grande porte de tout le Yuukan. Elle avait comme l’impression d’assister à un dialogue de sourd, quoique pas tout à fait. Les Kumojin, à son grand étonnement ; faisaient preuve d’une « compréhension » hors normes et ne semblaient pas vouloir s’en prendre à ces défenseurs du Rempart.

La description qu’en avait fait l’Empereur du feu, et d’autres personnes qui parvinrent à influencer la rouquine s’effritait peu à peu et la notion de justice qu’avait mis l’empereur en avant s’écroulait. L’Endo se demandait comme des personnes bien que ninja et Kumojines pouvaient être aussi… clames, et ouvertes ; même face à l’indécision, et plus largement à l’échec. Pas du tout le tableau qu’on lui avait dépeint.

Alors qu’ils échangeaient toujours, elle se détacha de sa place, du fond du groupe d’une quinzaine de personnes et s’avança jusqu’au type aux tatouages ; celui qui parlait beaucoup, mais un peu moins… IL avait repris du poil de la bête. Lorsqu’il eut terminé de parler, comme l’autre bonne femme plus vieille que ce dont elle avait l’air ; elle tira sur sa manche et chuchota.

-Vous voyez bien qu’ils ne sont pas chauds pour nous laisser passer… Ils sont carrément flippés par l’Empire… Je ne suis même pas sûre que tout ce que vous avez à dire parviendra aux oreilles de leur seigneur… Finit-elle en reculant d’un pas, et observant toujours les deux Johekijin. Et une effroyable idée lui traversa la tête… Alors, elle se ravança et tira de nouveau sur la manche du Kumojin. Vous êtes sûrs qu’ils ne sont pas en train de gagner du temps pour quelque chose ? J’veux dire… On vient, on leur dit qu’on a de quoi protéger le Yuukan et… ils… argumentent toujours ? Ca ne sent pas bon, moi je vous le dis.

Puis elle se recula de nouveau. Ses chuchotements auraient pu être perçus comme de la manigance, mais exprimer sa pensée à voix haute aurait pu précipiter le groupe dans le piège qui leur était peut-être tendu…




_________________
Par la grande porte, pour le moment... [Fukkatsu] F70m
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
Narrateur

Par la grande porte, pour le moment... [Fukkatsu] Empty
Dim 6 Oct 2019 - 22:35
La première Kumojin a prendre la parole répondu avec du sens, et Horiko hocha de sa tête presque involontairement. Il pouvait jouer à l'être buté tant qu'il le désirait, les paroles qu'il entendait là faisait du sens.

Quand Sazuka prit la parole et se présenta, la réaction fut tout autre. Ce fut un silence de quelques secondes. Du chakra qui s'attisait silencieusement, et une atmosphère presque électrique.

Azo siffla devant la présentation de la directrice de l'institut. Si leur délégation était déjà en présence de l'illustre Héro de Kaze - un titre bien rare - il n'était apparemment pas la seule célébrité. Sazuka était un nom craint et admiré dans tout le Yuukan, et les individus aussi réputés que ces deux membres se comptaient sur les doigts de la main. Il y eut des échanges de regards. Des crispations, aussi. Car l'introduction avait été tardives, et certains se considéraient comme spoilé.

Ce n'était pas le cas de Horiko. Ses yeux réfléchissaient à des multiples raisonnements. Raizen reprit la parole, et mettait son honneur en jeu. Une réputation qui était effectivement sans tâche de sa part. S'il n'était pas un samourai avec un code du Bushido, le kumojin était véritablement bien considéré par beaucoup. Et depuis le tournoi de Kaze qu'il avait gagné, ses prouesses martiales n'étaient plus à démontrer.

Le haut responsable de Joheki ne semblait pas avoir entendu ce qu'Hoshiyo avait murmuré, ou en tout cas ne le montra pas.

>>>Bien. Je pense qu'il s'agit de bonnes raisons. Deux choses à régler, néanmoins.

Il leva sa main droite, avec l'index et le majeur levé.

>>>La première, c'est que je ne peux entièrement vous faire confiance sur votre discrétion. Joheki ne sera pas au courant qu'un groupe d'anciens kumojins est sur ses terres. En cas de question de l'Empire, nous nierons toute implication et vous serez laissez à votre propre compte. Vous êtes... une troupe de ninja errants, ou des saltimbanques, j'en sais rien, mais décidez de votre couverture et cela celle officielle.

Un compromis, celui de pouvoir jouer aux imbéciles au besoin. Cela n'engageait bien entendu pas directement toutes les réponses possibles du Pays du Rempart, mais cela le protégeait surtout de potentiel représailles en cas de souci. Pour autant, des soucis étaient peu probable. Mais avec une telle troupe... Il préférait en être sûr. Ses yeux se tournèrent vers la direction de l'institut... ou plutôt, l'ex-directrice de l'Institut de Kumo. Une femme aussi intelligente que compétente.

>>> La deuxième chose, je vous le demande à vous, Dame Sazuka. Je vous demande l'autorisation de poser deux sceaux sur vous. Enfin, pas de moi, mais de ma subalterne.

Il introduisit une autre kunoichi aux lunettes et qui portait un grand livre avec elle. Une technique de sensorialité aurait révélée derrière ses airs timides et restreint un chakra assez important. A ne pas en douter, Joheki avait une escouade bien capable sous la main.

>>> Le premier sceau interagit avec le second et communique avec un sceau jumeau. Le second... est un léger sceau explosif. La jonction des deux nous permettra de soit activer une explosion à distance sur votre gorge.

Ce n'était pas tout, mais la kunoichi se garda de préciser que le second sceau était un sceau qui était par défaut en état actif, et que de désactiver l'un des deux sceaux rendrait la communication muette - ce qui permettrait aux forces de Joheki d'agir. Dans l'idée, il s'agissait d'une épée de Damoclès rudimentaire, avec la subtilité que des essais de modifier l'un des sceaux risquait fortement d'être détecté. Ce n'était pas incontournable, surtout pour des maitres en fuinjutsu, mais cela rendait la tâche peu triviale.

>>> Honnêtement, vous représentez une puissance de feu trop importante pour ne pas être contrôlée d'une manière ou d'une autre. Ces deux sceaux feront en sortes que nous auront une relative confiance en vous... bien que vous serez quand même sous surveillance. Refusez, et vous ne foulerez pas le sol de notre puissant pays.

La sentence était prononcée. Horiko avait fait son choix de poser une dernière demande. Une ultime requête. Ses yeux observaient les réactions de Sazuka avec une avidité sans faille.
Revenir en haut Aller en bas
Uzumaki Sazuka
Uzumaki SazukaEn ligne

Par la grande porte, pour le moment... [Fukkatsu] Empty
Lun 7 Oct 2019 - 19:48




Après ces quelques échanges les gardes finirent par se décider, semblant trouver un écho raisonné à nos paroles. Mais malgré tout, même s’ils étaient d’accords ; des conditions supplémentaires, comme une caution vinrent se greffer, me surprenant un peu. Ne pouvaient-ils pas se contenter de nous faire confiance, et que nous leur fassions confiance en retour ?

De telles bases à un début de relation entre leur pays et le nôtre, ou à défaut notre groupe ; me paraissaient… maladroites, pour ne pas dire branlantes ou fragiles. Je jetai un œil à mes comparses, tentant de jauger leur taux d’approbation, et relâchai un petit soupir. Je comprenais les raisons de leurs... obligations.

-Votre première condition est normale, comme je vous l’ai dit ; nous ne sommes pas ici pour demander de l’aide quant à la résolution du problème « Kaminarijin ». Si vous y êtes contraints… votre pays fera ce qu’il a à faire. Admis-je facilement, car nous n’étions pas ici pour quémander le soutien d’une nation quelconque. Mais bien sûr, leur geste ne tomberait pas dans l’oubli. Cela-dit… Néanmoins, notre groupe comporte plusieurs adeptes de l’art des sceaux ; un sceau explosif… Ne sera que d’une utilité… limitée. Un simple sceau pour nous localiser serait suffisant. ou même, un simple clone. Expliquais-je calmement.

Je fixai un instant le garde et sa subalterne à priori expérimentée dans le fuinjutsu. Je doutai que ma remarque soit perçue de la meilleure des façons, néanmoins elle tombait sous le sens. Pour moi, en tous les cas. Une épée de Damoclès qui pouvait être défaite aussi simplement… avait-elle un réel intérêt ?

-Et cela pourrait éviter un éventuel impair à notre encontre, autant qu’au vôtre. Haussais-je les épaules. Si vous nous faites confiance, cette confiance sera réciproque ; et nous y serons tous gagnants, à terme. Bien sûr, c’était un pari plutôt risqué, surtout pour eux ; ne nous connaissant pas, ou alors seulement de nom… Ils ne pouvaient savoir si nous étions vraiment honnêtes. Mais ne pas remettre en doute nos intentions ; pouvait aussi leur être profitable. Et s’il était une chose qui restait gravée plus que le reste dans mon esprit, c'était bien la confiance qu’on me prêtait. Et, imaginez que nous portions un tel sceau, et que nous soyons capturés par… l’Empire du Feu ? Nous serons sûrement obligés… d’expliquer d’où il nous vient… Enfin, la décision vous appartient.

Je ne l’avais pas clairement dit, mais je refusais qu’on nous appose un tel sceau ; la confiance qu’ils nous demandaient d’avoir en eux était trop supérieure à celle que nous leur demandions.




_________________

Par la grande porte, pour le moment... [Fukkatsu] Ws3x
☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

Par la grande porte, pour le moment... [Fukkatsu] Empty
Mar 8 Oct 2019 - 2:49

Observant calmement la situation, Raizen ne fut aucunement surpris par la tournure des événements influencés par les gardes. Optant pour une solution assez sécuritaire de leur côté, leur attention semblait beaucoup plus portée vers le fait de contenir Sazuka, fait qui était tout à fait compréhensible. Souriant ainsi indirectement, le Meikyû réalisait avec pertinence que cette pièce était dangereuse à déplacer sur l’échiquier. Si on veut, c’était le genre de situation qui pouvait très bien créer des conflits. Pourtant, la manière dont ils décidèrent de le positionner était relativement douce. Démontrant ainsi de leur bonne volonté, réalisait-il toutefois que personne n’aimait être plus ou moins pris comme prisonnier ? Semblait-il que les gardes auxquels ils avaient affaire étaient expérimentés dans leur travail, mais pas dans la diplomatie. De manière générale, à aucun moment un garde ne se serait donné la permission de proposer une telle solution sans forcément avoir un poids au sein de son pays, outre s’il était simplement absent de raison. Il se pouvait aussi que Joheki ne fonctionne pas sous le même régime politique que les autres contrées. Pourtant, c’était risqué, surtout pour quelqu’un d’aussi recherché.

-L’honnêteté étant de mise, c’est plus ou moins le genre de sceau qui nécessiterait très peu de temps à désamorcer.

Disant le tout de manière assez nonchalante, le regard qu’il leur offrait était toutefois rempli de compassion. Sincère en tout point, il comprenait leur position. Pour avoir fait partie de la police, il connaissait le protocole d’interrogation et ô combien il pouvait être compliqué. Comment savoir comment prendre les bonnes décisions dans une situation aussi incertaine ? En temps normal, n’importe qui aurait remonté la situation à son chef. Pourtant, ce comportement n’était en aucun cas à leur avantage. Au contraire, ils avaient plutôt intérêt à ce qu’une décision rapide soit prise et ceux pour les deux partis.

-Je n’ai rien d’autre à ajouter.

Baissant subtilement sa manche pour masquer un peu mieux ses nombreux sceaux Meikyûs, en théorie, sa réputation n’était plus à faire sur sa maîtrise du fuinjutsu. Pour tout ce qui était lié à son clan, c’était plus ou moins un euphémisme. Pour le moment, il ne suffisait que d’attendre qu’une décision soit prise. La balle étant plus ou moins dans leur camp,

-Quoiqu’ayant moi-même fait partie des forces de l’ordre, je comprends votre position. Toutefois, un sceau de localisation me semble beaucoup plus pertinent et en cas de capture, il serait plus facile d’expliquer que ce sceau est utilisé pour retrouver un allié...

Ayant plus ou moins toujours quelque chose à dire, la balle était maintenant dans leur camp. Dès lors, il effectua quelques mudras avant de changer totalement d’apparence. Revêtant dès lors une longue chevelure rougeâtre la nonchalance qu’il dégageait dans sa nouvelle apparence ressemblait à tout sauf Raizen. Pourtant, il gardait ce sourire sinistre qui mettrait n’importe qui sur la défensive.

-Ensuite, si nous devons nous assurer que notre apparence est méconnaissable, ce ne sera pas un problème, tout comme nous assurer que Sazuka ne représente pas un danger pour quiconque, je me porte aussi garant à ce sujet.

Sans observer Anzu qui lui avait montré à exécuter ce jutsu, le Meikyû avait fait de nombreux progrès depuis le premier entrainement. En effet, jours et nuits, il s’entrainait dans sa maîtrise de la sensorialité et la dissimulation. Cette brève pensée lui fit oublier le fait qu'un sceau explosant à la gorge de Sazuka ne serait forcément pas suffisant pour la tuer.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction http://www.ascentofshinobi.com/u578
Narrateur
Narrateur

Par la grande porte, pour le moment... [Fukkatsu] Empty
Mer 16 Oct 2019 - 22:32
Il écouta patiemment les contre propositions des ex-kumojin.

Echanges de regards. L'un aimerait quand même avoir un peu de sécurité. D'assurance. Deux shinobis dans cette troupe disposaient de réputation presque légendaire. Un combat avec l'un d'entre eux serait capable de dévaster une petite zone. Deux ? Un village tout entier. Néanmoins, il fallait admettre que leur argument se tenait, et qu'ils étaient des sources d'informations intéressantes. Ce n'était pas dans leur intérêt foncièrement de leur refuser le passage, bien au contraire. Il s'agissait uniquement de sécurité, et de pouvoir garantir une stabilité intérieure.

D'un autre côté... Raizen était connu pour ses actes héroïques. Il avait la réputation d'être un Héros, ce n'était pas un titre qui était donné à la légère, et ce fut ce qui fit pencher la balancer ici.

Cela, et le fait qu'il passait d'un sceau unique sur une personne à un sceau par personne. Sur ce point-là, c'était un peu une amélioration, car souvent trop se concentrer sur une cible en faisait oublier l'autre. Tous seraient surveillés, mais ces sceaux étaient une facilité certaine à leur surveillance. Cela n'éliminait pas le risque pour autant.

Mais un risque 0 existait-il seulement ?

Le capitaine hocha de la tête.

>>> Bien. Un sceau de localisation par personne.

L'utilisatrice de fuin arriva à leur hauteur et leur apposa un sceau à chacun, à l'endroit de leur désir. Ce n'était pas un sceau particulièrement complexe, et Raizen aurait particulièrement facile à le dissiper. Néanmoins, un tel acte serait probablement rapidement repéré à priori. Il y avait moyen de contourner cela... Mais cela demanderait une analyse poussée du sceau.

Le garde leur donna ensuite deux parchemins. Un permis de passage, qui ne stipulait pas leur nom ni leur fonction mais juste un droit de voyager à l'intérieur des terres à l'exclusion des zones privées, et un parchemin avec plusieurs adresses et des noms de contact.

>>> Voici quelques bonnes adresses pour dormir. Compilation personnelle. Soyez sage, et bienvenue au Pays du Rempart - le pays le plus sûr de tout le continent !

Et il comptait bien garder cela vrai jusqu'à sa retraite, dans 15 ans. C'était son job, après tout. Il fit signe de les laisser passer et se retourna vérifier les frontières de sa vigilance parfaite.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Uzumaki Sazuka
Uzumaki SazukaEn ligne

Par la grande porte, pour le moment... [Fukkatsu] Empty
Jeu 17 Oct 2019 - 17:07




Finalement, nous avions trouvé un terrain d’entente. Qu’ils puissent nous localiser me semblaient judicieux, même si j’aurais amplement préféré qu’ils nous fassent entièrement confiance ; nous ne pouvions pas tout avoir, un donné pour un rendu comme disait l’expression. Ainsi, nous laissâmes les gardes, ou tout au moins celle qui semblait s’y connaître un minimum. Elle procéda donc, nous marquant de ces sceaux qui n’impliquaient véritablement aucune contrainte. Et, quand vint mon tour ; mon regard resta fixé sur son visage, pas tout à fait rassurée à priori de se retrouver en présence de tant d’éléments potentiellement dangereux.

Du doigt j’avais indiqué l’endroit où elle pouvait apposer son sceau, au niveau de la clavicule droite que j’avais découverte pour l’occasion. Sa main s’y posa et mon regard se détourna un instant, à la recherche de la Gladiatrice. Je connaissais bien –c’était peu dire- la jeune femme et sa jalousie, alors, je lui souris et lui adressai quelques mots revêtant par la même occasion un aspect cocasse, pour ne pas dire amusant. Parce que cela m’amusait, et m’amuserait toujours de la voir s’opposer à elle-même, dans un conflit interne.

-Ne t’inquiètes pas Umeka, elle ne fait qu’apposer son sceau ; cela ne nous engage à rien. Rigolais-je en reposant les yeux sur la Johekijin tandis que j’avais senti sa main se détacher de ma peau. Je fus vraisemblablement la dernière à « subir » ce fuinjutsu, ainsi nous pouvions poursuivre notre périple, munis de papiers officiaux qui n’incriminaient pas vraiment le pays du Rempart dans une éventuelle aide… Ok, allons-y. Adressais-je au groupe. Merci. Dis-je finalement aux gardes alors que nous passions le rempart et son immense porte.

Une bonne chose de faite, et cela nous permettait d’évoluer sur leurs terres dans une… plus ou moins parfaite légalité.




_________________

Par la grande porte, pour le moment... [Fukkatsu] Ws3x
☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Par la grande porte, pour le moment... [Fukkatsu]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Jôheki no Kuni, Pays du Rempart :: Rempart Millénaire
Sauter vers: