Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Sable et chaleur [PV : Sharrkan]


Sable et chaleur [PV : Sharrkan] Empty
Dim 1 Sep 2019 - 1:39
C'était une nuit froide comme il y avait souvent à Kaze, cet endroit est un vrai contraste entre le soleil tapant violemment le jour et la lune qui leur donnait des frissons la nuit, deux astres qui semblent à l’extrême dans ce pays aride, sec et sableux qu'est le pays du Vent, mais Fuu ne se plaint pas, elle a toujours vécu dans ces conditions, son corps est habituée à ces deux extrêmes dans une même journée, car c'est ainsi que les kazejins doivent vivre, c'est ainsi qu'ils s'entraînent à survivre malgré ses conditions météorologiques, à vivre pleinement malgré les chaleurs le jour et la fraîcheur la nuit. Pourtant, malgré le tissu noir que revêtit le ciel, malgré la dureté de la journée à devenir plus forte, le sommeil ne vient pas. Est-ce à cause de Tali, ivre, qui s'entraînait alors que son corps se déplace de manière hasardeuse, avant de s'effondrer sur le sol ? Est-ce à cause d'Eisei, sa patronne, qui semble souffrante et dont elle ne pouvait pas grand chose ? Est-ce à cause de ses parents dont les souvenirs de leur transformation en sable reste gravé dans sa tête ? Elle l'ignorait, mais la jeune fille aux cheveux ébènes enfile sa robe noire comme la nuit, puis sortit pour prendre un peu l'air.

Elle se promène dans la ville, pieds nues, histoire de prendre un peu l'air, très frais cette nuit-là. Les rues, malgré le fait qu'il fasse noir, était encore éclairé par quelques lanternes, tandis que certaines personnes continuent de traverser les ruelles vides, visiblement, les bars restaient ouverts encore très tard, et les gens continuent de les arpenter. Certains tentaient de rentrer chez eux, aussi ivre que Tali en train de dormir sur le lit principal avec sa peluche, voir plus. Heureusement, la jeune femme est discrète habituellement, souvent on l'ignore à cause de sa taille, et il ne fait pas exception que, cette nuit-là, personne ne la capte, habillée du même tissu que le ciel, assez petite pour passer sous des bras qui se mouvoient accidentellement. Ces personnes profitent de la vie, ce serait dommage de gâcher leur bonheur à faire la fête et à boire comme il le souhaite.

Ce fut cependant face à une personne qui semble sobre qu'elle se fait heurter alors qu'elle faisait attention aux personnes sur le côté, se retrouvant assise les fesses contre le sol, lâchant un petit hoquet suite au choc contre cette personne. Heureusement, le sol n'est pas dur, on ne pouvait pas dire autant de cette personne qui lui a servit d'obstacle de manière efficace, se massant la tête avant de voir une personne au teint mât tout comme elle et aux cheveux ébènes. Cependant, la morphologie lui rappelait une certaine personne, ces yeux s'ouvrir en grand alors qu'elle pensait à ce moment-là rêver tout debout, bégayant en se remettant debout.

- P-Papa ?

Il était plutôt simple de les confondre, malgré le fait que cet homme est bien plus jeune que l'était son père, mais la nuit, c'était certains détails qui passaient sous l'ombre de la nuit.


_________________
Sable et chaleur [PV : Sharrkan] 1560052146-asaarasigna
Merci à mouton pour le kit o/
♫ Thème ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6652-les-eaux-ont-beau-couler-dans-tous-les-sens-le-sable-restera-toujours-au-fond-presentation-asaara-fuu-terminee#55560

Sable et chaleur [PV : Sharrkan] Empty
Jeu 5 Sep 2019 - 21:19
Encore une nuit passée dans le désert de Kaze no Kuni mais je ne me lassais pas d'admirer les étendues de sables qui s'étendaient jusqu'à l'horizon. Que ce soit sous le soleil brûlant ou la fraîcheur mordante de la lune, le Pays du Vent restait mon endroit préféré. C'était tellement vivant et en même temps si calme, le silence des plaines de sable côtoyant de près l'effervescence des villes du désert. A chaque fois que je prenais le temps de l'admirer, mon coeur se serrait de nostalgie et une multitude de souvenirs d'enfance me revenaient en mémoire. Ma gorge se serrait aussi mais cette fois de tristesse à l'idée de bientôt repartir ; nos jours ici étaient comptés. Nous avions fait une promesse.

Mais en attendant le départ, je comptais bien profiter à 100%. Et pour ça, j'avais réussi à traîner Kyohei dans la petite ville la plus proche pour aller s'empiffrer de tous les plats du désert qui nous tomberaient sous la main, avant d'aller combler les trous par une bonne ration d'alcool. La première étape étant accomplie, il nous restait à trouver un bar confortable où passer le reste de la nuit.

Mais sur le chemin, j'avais shooté sans faire exprès dans quelque chose qui avait volé un peu plus loin. J'imaginais déjà me faire engueuler par le propriétaire de cet objet tout en scrutant les ombres pour voir de quoi il s'agissait, quand je m'aperçu qu'il s'agissait en réalité d'une gamine. Mortifié, je me baissais immédiatement vers l'enfant pour la relever et être sûr qu'elle n'était pas blessée lorsqu'elle prononça un simple mot : "papa".

Ah, elle appelait sûrement son père pour qu'il vienne me casser la gueule, super. La soirée avait pourtant bien commencée mais comme le notifiait l'adage, "toutes les bonnes choses ont une fin". Je m'attendais donc à voir débarquer un gorille de 2m de haut prêt à fracasser quiconque ayant osé blesser sa petite fille chérie, avant de constater que la gosse avait son regard braqué sur moi.

« - Huh ? Huh ? Huuuuuuh ? »

C'était vraiment moi qu'elle venait d'appeler papa ? Je regardais autour de moi, mais il n'y avait personne. Et en y regardant de plus près, c'était vrai qu'elle aurait pu être ma fille : peau matte, cheveux blancs... Je commençais sérieusement à avoir des sueurs froides. Je passais mon temps à me chercher un frère ou une soeur perdue, alors que j'avais en fait une fille ? J'AVAIS UNE FILLE ? Mes genoux tremblaient. Qu'est-ce que j'étais censé faire ? J'étais trop jeune pour être papa !

Hum... justement, j'étais trop jeune pour être papa. Même en partant du principe que la fillette avait dix ans... ça collait pas. Soit elle faisait beaucoup plus que son âge, soit j'étais tombé dans un trou temporel. Ah, ou alors elle confondait simplement et je n'étais vraiment pas son père.
Entre temps, la petite s'était relevée et n'était apparemment pas blessée. Je me penchais vers la fillette pour que mes yeux soient alignés avec les siens.

« - Désolé, mais je ne suis pas ton papa. Mais si tu n'en as pas et que t'as envie, je peux le devenir. » dis-je très sérieusement.

Je me relevais vivement, traversé par une nouvelle électricité, puis je me tournais vers Kyohei en serrant la fillette contre moi.

« - Regarde Kyokyo ! Elle est trop choue ! On peut l'adopter ? Steupléééé ! Elle m'appelle déjà papa ! »

Le Kawashima ne répondit pas, apparemment trop choqué pour articuler ses pensées. Pas de nouvelles, ça veut dire bonne nouvelle, non ?

_________________
Sable et chaleur [PV : Sharrkan] D2tn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203 http://www.ascentofshinobi.com/u1005

Sable et chaleur [PV : Sharrkan] Empty
Jeu 5 Sep 2019 - 22:55
Lorsque Fuu prononça ce nom muni de deux syllabes donné en tant que surnom à son paternelle par n'importe quel enfant, l'homme qu'elle confondait avec son père semble se crisper, comme s'il attendant que le ciel lui tombe brusquement sur la tête, comme s'il attendait une punition physique à cause de la rencontre plutôt brutale entre la jeune fille et le corps plutôt grand du jeune homme. Mais il semblait commencer à comprendre lorsque la jeune fille le regarde avec les étoiles dans les yeux, presque prête à pleurer à l'idée de pouvoir retrouver son paternelle qui a disparu plus subitement que sa mère sans même lui dire un mot, père qu'elle pensait à jamais perdu parmi les grains de sable, à errer inconsciemment dans Kaze au gré du vent et des pas, incapable de bouger de leur pleins gré. Mais la terrible désillusion lui donna encore plus en vie de pleurer en remarque lorsque l'homme rapproche son visage de ses yeux qu'il est en effet bien plus jeune que son père, et pourtant, il lui ressemblait tellement qu'elle aurait aimé y croire un moment.

- O-Oui désolé, je vous ai confondus avec lui ...

Dit-elle sur un air qui montrait qu'elle menaçait d'ici quelques secondes à fondre en larmes, elle qui aimait tant ses parents, qui voulait tant trouver une solution pour les revoir un jour, surtout en disparaissant aussi cruellement devant ses yeux, voir son géniteur d'un seul coup revenir des "morts" lui a procurer tellement de bien avant de finalement s’apercevoir qu'il n'était qu'un parfait sosie un peu plus jeune, le destin se révèle être bien cruel avec la jeune Asaara qui finit par se mettre à pleurer alors qu'elle essayait de se retenir, ne voulant pas se mettre à pleurer en public, surtout en tant que kunoïchi, elle ne pouvait pas se permettre de pleurer juste parce que ses parents lui manquent.

- N-Navré, v-vous l-lui r-ressemb-blez t-tellement ...

Dit-elle en bafouillant alors qu'elle se laissait blottir contre l'homme qu'elle a confondu avec son paternel, puisqu'il l'a serré dans ses bras, elle en profite pour se blottir contre lui, un peu en se mouchant contre son torse en bonne partie découvert.

_________________
Sable et chaleur [PV : Sharrkan] 1560052146-asaarasigna
Merci à mouton pour le kit o/
♫ Thème ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t6652-les-eaux-ont-beau-couler-dans-tous-les-sens-le-sable-restera-toujours-au-fond-presentation-asaara-fuu-terminee#55560

Sable et chaleur [PV : Sharrkan]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Kaze no Kuni, Pays du Vent
Sauter vers: