Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Awamori Masui , le pervers alcoolique !
01. L'ultime diversion EmptyAujourd'hui à 17:27 par Kobane Harumi

» Choisir un autre chemin.
01. L'ultime diversion EmptyAujourd'hui à 17:20 par Hideaki Midori

» [Équipe 6 - Mirai] Un apprentissage tant attendu
01. L'ultime diversion EmptyAujourd'hui à 17:06 par Jiki Masami

» Aider ou se faire aider [Ginka Fû]
01. L'ultime diversion EmptyAujourd'hui à 16:20 par Ginka Fû

» 07. Demandes liées au commerce
01. L'ultime diversion EmptyAujourd'hui à 15:49 par Sairyo Hiko

» Le Conseil [PV Sabreurs]
01. L'ultime diversion EmptyAujourd'hui à 15:38 par Takeo Jomei

» Détournement ~ feat. Kogami Akira
01. L'ultime diversion EmptyAujourd'hui à 15:19 par Soejima Yenno

» Le sceau - [Résistance]
01. L'ultime diversion EmptyAujourd'hui à 15:09 par Gentoku M. Yamiko

» Le livre (Fukkatsu)
01. L'ultime diversion EmptyAujourd'hui à 14:03 par Uzumaki Sazuka

» [MISSION/B/KIRI] Mauvais Esprit
01. L'ultime diversion EmptyAujourd'hui à 13:37 par Akiyama Tatsuya

Partagez

01. L'ultime diversion

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Maître du Jeu
Maître du Jeu

01. L'ultime diversion Empty
Lun 9 Sep 2019 - 18:29


« Même si nous avons considérablement réduit la force et la confiance du clan Bakuhatsu, le Shogun compte encore de nombreux alliés. Si nous voulons avoir une chance de l’approcher et pouvoir l’éliminer, il faudra organiser une diversion à la frontière du Pays du Fer et la faire suffisamment prévisible pour qu’ils viennent. Et pour qu’ils viennent nombreux, quoi de mieux que d’utiliser comme appât la seule Iwajine dont le Shogun a vraiment peur ? Oui, nous utiliserons Nagamasa Hisa. »

***

Le plan avait donc été tout tracé par la Dame Volcan et avec l’aval des conviés lors de cette fameuse réunion sous l’œil avisé du Seigneur de la Terre. Non seulement Iwagakure no Satô allait lancer une offensive sur Tetsu no Kuni, mais ils allaient directement s’en prendre au Shogun assassin, Taira Fugaku.

Pour ce faire, les troupes Iwajines avaient été divisées en deux groupes. Le premier servait de diversion prévisible, puisqu’il était allé vers les gardes frontaliers de Tetsu no Kuni afin d’être sûr d’être repéré. Quant à la présence de Nagamasa Hisa – la seconde héritière du Shogunat du Fer – elle servait à s’assurer que le Shogun enverrait des hommes en masse, créant une ouverture pour le second groupe qui lancerait presque en même temps l’assaut sur le palais.

Les objectifs étaient clairs : capturer ou éliminer le Shogun et mettre la main sur la petite-fille de son prédécesseur, devenue héritière du Fer.

Nagamasa Hisa était donc au cœur d’une diversion orchestrée pour rameuter le maximum de troupes Tetsujines, ce qui promettait un affrontement dantesque à l’enjeu terriblement important. Car plus que la survie des Iwajins à la frontière, une défaite signifierait que les Tetsujins venus jusqu’ici repartiraient aussitôt au Palais du Shogun, signant ainsi la fin pour les Iwajins qui y avaient donné l’assaut…


Voici les règles et indications à suivre :
  • Lorsque c'est à votre tour de poster, vous disposez de 36h pour répondre.

  • Vous pourrez demander un délai de 12h durant tout l'Intrigue.

  • En cas de non-respect des délais, votre tour sera sauté une première fois. Si cela se reproduit durant l'événement, vous serez exclu et subirez une pénalité d'XP.

  • Seules les techniques validées avant votre deuxième RP dans ce groupe pourront être utilisées durant l'Intrigue.

  • Respectez les règles présentes dans notre Système de combat.

Règle(s) spéciale(s) pour ce groupe :
  • Ce groupe se déroule à la frontière de Tetsu no Kuni alors que le soleil se lève. Vous faites diversion pour que nombre de Tetsujins viennent vers vous.

  • Ce groupe est très fortement lié au groupe 02 puisque vous êtes à côté.

Ordre de post :
  • Nagamasa Hisa

  • Hosokawa Shingen

  • Chiwa Aimi

  • Hyûga Tsuyoshi

  • ???

Bon RP à toutes et à tous !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com
Nagamasa Hisa
Nagamasa Hisa

01. L'ultime diversion Empty
Lun 9 Sep 2019 - 21:42
La nouvelle s’était répandue au sein du village, mais surtout au sein du clan Nagamasa. Tout le monde savait désormais que j’étais une des deux dernières héritières de Nobuhide, le véritable Shogun du Fer. La première étant encore sous l’emprise de l’usurpateur, dans l’ombre du palais qu’il nous avait volé. Cela faisait donc de moi la figure la plus importante de ce qu’il restait du clan au sein du village, mais surtout la candidate idéale pour une solution efficace pour restaurer les liens brisés entre la Roche et le Fer. Tout le monde savait également que le village partait en guerre. Non pas une guerre contre Tetsu no Kuni, mais contre l’homme perfide qui siégeait là où seul un Nagamasa était digne de se tenir.

Mon rôle dans cette guerre avait été décidé au sein de la réunion avec le Daimyo de la Terre et les détails de l’opération avaient été rédigé par des individus bien plus compétents que moi en la matière. L’armée iwajine allait être séparée en deux groupes aux objectifs bien différents. S’il était vrai que ma volonté était d’imposer de moi-même la Justice sur Fugaku, le plan m’exigeait ailleurs. En première ligne à la frontière de mon pays natal, je devais attirer l’attention des gardes frontaliers sur ma personne pour inciter le Shogun à faire converger le gros de ses troupes dans ma direction. Ce n’étaient donc pas tant mes compétences que mon identité qui avaient leur importance en ce jour. La petite fille heureuse d’avoir terminé l’académie de l’année précédente n’avait plus sa place dans les enjeux qui se jouaient en ce jour.

Foulant le sentier qui menait directement vers des gardes frontaliers, j’avançais en tête de cortège, revêtant avec la plus grande des fiertés une tenue de guerre aux armoiries du clan Nagamasa. La journée s’annonçait longue et rude, mais je restais confiante. Je savais que Toph s’approchait du palais avec la ferme intention d’en terminer avec le Shogun. Gabushi se trouvait à proximité, chargée de retenir les troupes le plus longtemps. À mes côtés se trouvait également Aimi qui été directement assignée à m’assister dans ma tâche. Elle n’était pas la seule d’ailleurs, nombreux étaient ceux qui avaient pour instruction de me garder en vie pour me laisser attirer l’attention de l’armée ennemie. C’était en grande partie grâce à ces trois-là que je pouvais avancer vers l’ennemi sans la moindre hésitation.

Lorsque nous fûmes enfin dans le champ de vision des gardes ennemis, je fis un bond en l’air tout en réalisant les mudras nécessaires à l’invocation de Takakuro. Le faucon d’une dizaine de mètres de hauteur apparut alors sous mes pieds, me rattrapant sur son dos aussitôt. Revêtant une magnifique armure, il atterrit au sol avec puissance, soulevant un peu poussière par la même occasion avant de pousser un long cri retentissant. Si l’armée qui nous suivait était probablement suffisante pour attirer l’attention de tous les gardes qui nous opposaient, le chef du clan Kyuushuu n’avait pas son pareil pour imposer sa présence.

Je sortis alors mes deux sabres de leurs fourreaux, debout sur ma monture, face à mon pays natal avant de me retourner vers mes compagnons d’armes. Il me fallait d’abord confirmer mon identité à mes ennemis, mais je comptais bien en profiter pour attiser la confiance dans le cœur des hommes et des femmes qui allaient risquer leur vie pour ma nation. Prenant une grande inspiration, je me mis alors à hurler à plein poumon, laissant ma voix se porter à qui voulait l’entendre.

— Un an, cela fait un an que Nagamasa Yoshitsune, le troisième Tsuchikage et Nagamasa Nobuhide, le Shogun de Tetsu no Kuni, ont péri sur ces terres. Cela fait un an que notre honneur a été souillé par cet usurpateur. Notre attente est terminée camarades ! Aujourd’hui, le clan Nagamasa et le pays de la Terre marchent à nouveau en direction du pays du Fer ! Ensemble nous vaincrons la tyrannie qui s’est installée en son sein et qui menace chaque jour notre village ! Moi, Nagamasa Hisa l’Amazone, Chûnin d’Iwa, héritière légitime du trône de fer, vous promet qu’en ce jour glorieux, l’honneur nous attend ! La journée sera sombre et remplie de terreurs, mais la victoire sera radieuse ! Pour Iwa ! Pour Tetsu ! Pour la Justice !

Sans attendre mon ordre, Takakuro lança à nouveau un long cri avant de s’envoler majestueusement à une quinzaine de mètres de hauteur, se laissant apercevoir grâce à sa taille imposante à des kilomètres.



Spoiler:
 

_________________
01. L'ultime diversion 1535023072-ezgif-com-add-text
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3775-nagamasa-hisa http://www.ascentofshinobi.com/t4475-carnet-de-nagamasa-hisa
Hosokawa Shingen
Hosokawa ShingenEn ligne

01. L'ultime diversion Empty
Mer 11 Sep 2019 - 0:47
Le jour était arrivé pour envahir Tetsu, le shogun actuel ne plaisait pas à ce village de Shinobi. On voulait remplacer cet homme dérangeant par quelqu’un qui convenait plus aux intérêts du village, car c’était bien là toute la question. Au passage, cela allait satisfaire l’égo d’un clan de shinobi-samouraï humiliés. Je n’aimais pas vraiment l’idée que Tetsu allait devenir la putain d’Iwa en mettant à sa tête une marionnette qu’elle allait pouvoir diriger à sa guise. Certes, j’étais d’Iwa, mais ce n’était pas pour autant que je ressentais un quelconque patriotisme. J’y étais par intérêt personnel, ni plus, ni moins.

Mon intérêt pour l’heure résidait à tirer de la gloire dans ce combat. Notre mission était plutôt simple, il fallait attirer l’attention du gros de ennemis et les retenir pour laisser le temps aux autres de gagner contre le Shogun. Bien entendu, cela était à condition que nous gagnions cette guerre, dans le pire des cas, nous allions tous finir mort.

Il n’avait rien de mieux qu’une bonne bataille désespérée pour se mettre dans le bain et de tester ses propres capacités. Les faibles allaient mourir et les forts allaient survivre dans l’honneur et la gloire. Une perspective qui me plaisait et m’excitait. Après tout, nous n’avions pas tout les jours l’occasion de participer à une telle bataille alors il fallait savoir la savourer du mieux qu’on le pouvait.

La frontière de Tetsu était enfin là, je pouvais enfin dire que j’étais retourné à mon pays natal. Ce n’était pas le retour que j’avais imaginé, mais pour une bonne bataille cela me convenait parfaitement. Le jour venait également de se lever, nous permettant au moins d’être caressé par les doux rayons du soleil du matin avant de finir couvert de sang et de sueur.

Nagamasa Hisa était à la tête de notre troupe, celle qui était considérée comme la fameuse héritière. Je n’étais pas vraiment convaincu qu’elle était la meilleure candidate pour prendre le trône de Tetsu, mais mon avis n’avait que peu de valeur, pour ne pas dire aucune. Je prenais quelques profondes inspirations pour profiter de cet air tetsujin alors que la gamine se mit à faire son discours. Le choix des mots n’était certainement pas le meilleur.. Surtout lorsqu’on parlait d’usurpateur envers quelqu’un qui était bien plus légitime qu’un Nagamasa de diriger le pays.

Au moins, savait-elle attirer l’attention de l’ennemi en invoquant son grand piaf des familles. Si cela n’allait pas suffire pour pousser les samouraïs de Tetsu à organiser une nouvelle saison de chasse à l’oiseau, alors je ne savais pas ce qui allait pouvoir les motiver ! Qui sait, peut-être allaient-ils même concentrer toute leurs attaques sur Hisa, ce qui rendrait notre tâche pour la défendre impossible… Je n’étais pas encore au point de pouvoir voler dans les airs et de défendre les gens dans le ciel, mais qui sait, peut-être qu’un jour cela allait-il arriver.

Je dégainais l’une de mes deux lames, laissant l’autre encore rangée dans son fourreau. J’observais le paysage qui se présentait devant nous, l’heure était donc venu pour une bataille décisive. J’espérais que tout nos alliés étaient prêt à se battre jusqu’à la mort et qu’ils n’allaient pas se pisser dessus et fuir comme des lâches.
Et pour reprendre les paroles d’un homme très sage : BANZAI !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7258-hosokawa-shingen-fini http://www.ascentofshinobi.com/t7292-hosokawa-shingen-carnet#61187
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

01. L'ultime diversion Empty
Mer 11 Sep 2019 - 10:12


L’ultime diversion




Tout était allé si vite. La nouvelle avait atteint l’hôpital très rapidement, et pour cause, la Chiwa était demandée expressément aux portes du village, alors que le soleil montrait à peine le bout de son nez. L’annonce s’était abattue comme la foudre sur un arbre, embrasant l’esprit de la kunoichi entièrement. Iwa qui lançait une offensive sur le pays du Fer, Tetsu. Ce pays qui en avait vu du sang, celui des têtes de son village, des hommes d'Iwa. La mort émanait dans ce pays, qui était aussi celui des samouraïs, ainsi que d’Hisa. Hisa… Elle apprit par la même occasion que ce petit bout, bourré de talents, était une des héritières au trône de Tetsu. Beaucoup d’informations à assimiler et peu de temps. Une chose était certaine, Aimi en serait, et coûte que coûte.

Ils étaient déjà tous en route pour une destination qui signifierait beaucoup pour chacun, une guerre était lancée, ce mot représentait beaucoup de choses, mort, horreur, souffrance, mais volonté, hargne, esprit d’équipe. Parce que oui, ils étaient tous réunis ensemble, pour une même chose, vaincre ce fléau qui s’était installé à la tête de ce pays. Il avait été évident pour la kunoichi, qu’elle serait placée aux côtés de la Nagamasa pour cette journée qui promettait d’être l’une des plus longues et de sa vie. En posant ses yeux sur la silhouette à la tête du groupe, la jeune femme repensa aux moments vécus en sa présence, cet entraînement très intéressant, découvrant une kunoichi surprenante, mais l’épisode le plus marquant, fut lorsqu’elle la prit en charge à un moment qui serait sûrement l’un des plus sombre de sa vie. La Chiwa, sans le vouloir, s’était attachée à cette Hisa, et devoir être à ses côtés pour se battre et la protéger était donc un honneur. D’ailleurs, tout un plan avait été établi par les hautes sphères de la Roche. Leur rôle était précis : utiliser l'héritière au trône comme appât, attirer la cavalerie sur eux, les retenir, les stopper, pour laisser le reste se rendre au palais avec le moins de difficulté possible. Pour les accompagner, un autre shinobi du nom de Shingen, ainsi que l'Hyûga qu'elle avait pris en charge après l'attaque frappante de Mamushi, lui sauvant par la même occasion sa jambe, étaient présents.

Non loin d’eux, un second groupe présent pour épauler le plan de diversion élaboré, trois visages qu’elle connaissait bien, en partant de Gabushi, cette assimilatrice aux talents cachés, Ryoko, son amie, aussi connue pour ses prouesses dans l’art du suiton et le manipulateur d’argile, Jurôjin, qu’elle avait épaulé récemment, une petite silhouette était aussi de mise, qu’elle ne connaissait pas encore. Tous ces shinobis, rassemblés, pleins de talents, Aimi croyait en chacun et devait être aussi à la hauteur. La Chiwa eut une pensée pour Musashi, qui ne serait pas de cette partie du plan, se positionnant aux cotés de Tenzin, un élément incroyablement fort. Elle connaissait ses capacités et celles de ses camarades et leur offrait une totale confiance. Toph était aussi présente, ce qui était une bonne chose, parce qu'elle motiverait les troupes à ses côtés. Aujourd’hui, la kunoichi posait son regard déterminé devant elle, aux côtés d’Hisa, qu’elle ne lâcherait pas des yeux. Etant presque arrivés sur les lieux, l’Eisei nin interpella son équipe pour leur apposer un sceau sur le bras, confectionné par ses soins, qui servirait en cas d’extrême urgence.

Le paysage du pays des Fer présent sous les yeux, la Chiwa observa Hisa se lancer dans les airs pour invoquer un impressionnant faucon, qui souleva toute la poussière du sol en s'y posant, forçant Aimi à mettre un bras devant ses yeux pour protéger. Cette Nagamasa était vraiment surprenante. Pour une entrée fracassante, on ne pouvait pas faire mieux. Son regard perçant se posant sur chaque individu présent et tout le monde la regardait, écoutant son discours plus que motivant. Les paroles de la Nagamasa représentaient une piqûre d’adrénaline, mélangée à une flamme intense qui remotivait les troupes sans difficulté. Parce qu’elle avait raison, parce que chacun avait déployé de son âme, de sa combativité, de son désir de justice et pour la Roche, ils étaient là, prêt à en découdre.

Un sourire se dessina sur les lèvres de la Chiwa, si avec ça, ils n’avaient pas attiré les regards, que faudrait-il de plus ? En tout cas, la jeune femme, équipée de ses protèges avant-bras d’acier, était prête à supporter les siens et à donner de sa super force.


« Je m'occupe de soutenir le groupe et mets mes poings à votre service Hisa-san, rendons à ce trône ce qu'il mérite. »

Spoiler:
 


_________________
01. L'ultime diversion I3wc

Merci Adit pour la signa <3

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente http://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u1037
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga TsuyoshiEn ligne

01. L'ultime diversion Empty
Lun 16 Sep 2019 - 1:18
Au final l’assaut sur Tetsu no Kuni avait été programmé et lancé. Le pourquoi du comment ainsi que le timing de cette mission était étonnante. Le village venait de sortir d’un événement majeur et d’une dangerosité sans limites et pourtant le gros de ses troupes se dirigeait vers Tetsu afin de livrer bataille contre les samouraïs. Des ennemis certes, mais étaient à l’heure actuelle les ennemis numéros un ? Mus par une vieille rancune, Iwagakure no Sato et Tsuchi no Kuni se réveillait… enfin ou trop tard c’est selon sa vision du monde. Faut croire que le Teikoku ou le phénomène non élucidé de la résonance pouvaient attendre. Probablement que tel était le cas.

Le Hyûga avait été mis au parfum sur certains détails de la mission avant qu’ils n’arrivent au front. Une stratégie tout droit sortie du chapeau de la dame volcanique, celle-là même qui semblait si irritable et presque nihiliste quant à l’existence du Teikoku ou par rapport aux informations distillées par le déserteur qui se promenait à Iwa depuis cette fâcheuse attaque. Le plan était simple, un gros groupe de ninjas pour ne pas dire une armée allait attirer le gros des forces samouraïs en mettant tout simplement au-devant de cette armée Nagamasa Hisa, une Chuunin que le Hyûga connaissait assez bien et qui désormais était devenue célèbre dans tous le village sous le pseudonyme de l’Amazone. D’après les rumeurs, Hisa était une héritière directe du trône de fer. Et la chose, naturellement, vu sous un certain angle, pouvait avoir de quoi chauffer plus d’un Chef samouraï.

Aux yeux du Hyûga cela dit, tout ceci était bien trop grossier pour que les samouraïs tombent dans ce plan d’une simplicité presque aberrante. Pourtant, ils étaient là, tant de ninjas d’Iwa avec la seule mission de protéger Nagamasa Hisa, l’Amazone, sur le papier et certainement en réalité, bien plus forte que tous ceux qui étaient censés l’aider. La voyant déployer un Kunchyôse d’une taille immense, et l’écoutant haranguer les troupes, le Hyûga eut désormais l’assurance que tout ceci était bel et bien loin d’une mise en scène.

Le Hyûga se fit toucher l’épaule. Il sentit comme une marque. Il sut presque immédiatement qu’il s’agissait d’un sceau. Après tout, lui-même pratiquait cet art, certes pas à un niveau spécialement élevé, mais c’était déjà ça. Se tournant vers l’auteur de ce jutsu, il vit Chiwa Aimi, l’aimable médecin qui l’avait soignée de ses blessures juste après l’assaut sur Iwa. Il ne put s’empêcher de lui sourire malgré la gravité du moment. Portant son regard au loin, sur un groupe plus loin, il vit un de ses élèves Jurojin en compagnie d’une kunoichi rebelle qui faisait chavirer son cœur. Il soupira avant d’activer son Byakugan.

Aujourd’hui, les iwajins sacrifieraient du samouraï. Tels étaient les ordres. En bon soldat, il les appliquerait sans broncher mais également parce qu’il combattrait aux côtés de gens qu’il respectait ou aimait.

POUR EORLINGAS !!!! TADAAAAM !!!!


Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 


01. L'ultime diversion 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Narrateur
NarrateurEn ligne

01. L'ultime diversion Empty
Dim 22 Sep 2019 - 16:14
A chevaux pour la plupart, les archers Samouraïs du Shogun s’étaient montrés par dizaines. S’arrêtant suffisamment loin pour se préparer, ils se mirent rapidement en position. Tous purent entendre la provocation ridicule de la jeune Nagamasa Hisa, la cible prioritaire.

« Archers ! »

C’était le Samouraï le plus au centre des quarante cavaliers archers qui avait donné l’ordre. Et malgré la distance, Nagamasa Hisa, Hyûga Tsuyoshi, Hosokawa Shigen et Chiwa Aimi les avaient entendus et pouvaient se retourner pour assister à la première offensive Tetsujine.

Alors que le capitaine des cavaliers archers avait composé quelques rapides mudrâs, toutes les flèches des Tetsujins s’étaient vu recouvertes de flammes. Un jutsu Katon qui laissait présager une offensive plus dangereuse.

« Décochez ! »

Quarante flèches fusèrent en courbe vers les quatre Iwajins. S’ils les avaient vus, les quatre Iwajins auraient-ils le temps et les ressources pour réagir convenablement ?

Car en plus des flammes qui étaient apparues à la pointe de chacune des flèches, un parchemin explosif avait été ajouté à l’arrière. Ainsi, lorsque les projectiles arrivèrent sur les Iwajins, de multiples détonations se firent entendre. Et un immense brouillard de guerre fut levé, résultant de ces explosions surprises…

***

Quelques jours auparavant…

« […] car même s’ils venaient à mettre la main sur la petite-fille, cela ne suffirait pas à mettre un terme légitime à votre règne, Shogun. »

Taira Fugaku hésitait. Il avait bien conscience de la valeur de ses conseillers les plus proches, ceux qui avaient entre autres permis il y a déjà bien longtemps de donner l’assaut sur Tetsu no Kuni pour prendre le pouvoir. Mais ils réfléchissaient trop dans une sens d’habitude et de bienséance. Le Shogun soupira.

« Oui. Si Iwagakure no Satô veut placer Nagamasa Hisa à la tête de ce pays, ils devront non seulement s’occuper de la petite mais surtout de moi. »

Le Conseiller acquiesça. C’était bien évidemment ce qu’il allait dire mais comme à son habitude, son Maître avait pris les devants. Il tenta de se rattraper en poursuivant ses conseils et en tant d’aller droit au but.

« Ils n’oseront pas lancer une offensive pure et dure sur le Palais. Ici, sur nos terres, nous sommes bien plus nombreux et aurions l’avantage du terrain. Et même s’ils arrivaient à vaincre, ce ne serait pas sans tuer tous les Samouraïs du Shogunat, et il n’y aurait plus rien sur quoi régner. Aux yeux du monde, ils deviendraient des terroristes, encore pire que Kumogakure no Satô et l’épisode de Hi no Kuni. Alors je pense qu-
Ils organiseront une diversion pour attirer le plus gros des troupes loin du palais. Et à ce moment-là, ils lanceront un raid ici pour trouver la fille et s’attaquer à moi. »

Le Conseiller du Shogun ravala sa salive.

« C’est… c’est ça oui. Le plus grand nombre des Iwajins sera sûrement occupé à faire la diversion, mais c’est bien leurs shinobis les plus spécialisés qu’ils enverront ici, pour vous. Vous devrez vous préparez et choisir ceux qui vous épauleront. »

Taira Fugaku laissa échapper un soupir, qui brusquement se muta en rire nerveux. Avait-il vraiment besoin de ces conseillers, finalement ? Il se leva.

« Non, ça ne se passera pas ainsi. »

***

Difficile de savoir dans ce brouillard soulevé par les explosions des flèches Tetsujines, si les Iwajins avaient réussi à survivre à ce premier assaut. En tant que shinobis d’un des grands villages cachés, c’était possible. Mais qu’importe leur état, ils purent rapidement entendre un bruit qui n’avait rien à voir avec celui d’une flèche qui serait tombée en retard.

Il s’agissait plutôt d’un son… métallique. Un rire ?

Tandis que la fumée se dissipait, une silhouette s’invita au milieu des Iwajins et des cendres. Un visage aux traits de métal, une apparence qui raviva les souvenirs les plus féroces chez ses ennemis.

« Il semblerait que nous ayons tous deux choisi la carte de la diversion… Iwajins. »

Taira Fugaku se tenait face à Nagamasa Hisa et aux trois Iwajins qui l’accompagnaient. Et ainsi, Iwa avait peut-être déjà subi sa première défaite : celle de la stratégie.

Taira Fugaku:
 


Important:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nagamasa Hisa
Nagamasa Hisa

01. L'ultime diversion Empty
Dim 22 Sep 2019 - 17:30
Debout sur le dos de Takakuro, j’observais les mouvements ennemis tandis qu’ils se mettaient en position pour nous affronter. Alors que des archers avaient déjà commencé à prendre pour cible le groupe de Gabushi, un détachement d’archers montés focalisa son attention sur le nôtre avant de décocher une volée de flèches enflammées dans notre direction. Je m’accroupis alors sur l’armure de ma monture, le laissant s’occuper de ce petit souci en augmentant mon équilibre pour ce qui allait suivre. Fendant l’air à grande vitesse, la volée était suffisante pour atteindre une bonne partie de la zone où nous nous trouvions. Si je m’inquiétais pour la sécurité des fiers combattants qui m’épaulaient, je ne pouvais rien faire pour les aider. Takakuro déploya alors ses ailes avant de les rabattre avec violence, créant un souffle puissant qui se mit à tourner autour de nous. Les flèches qui arrivaient directement sur notre position furent rapidement repoussées, mais la stratégie militaire des tetsujins se démontra surprenante lorsque les flèches repoussées se mirent à s’embraser de plus belle avant d’exploser. Alors que le souffle des explosions m’obligea à m’accrocher au faucon, leur chaleur et puissance m’impactèrent peu après. Entre l’armure de Takakuro et sa défense précédente, nous avions échappé au pire, mais sans en sortir indemmes.

Lorsque toutes les explosions furent terminées et que la poussière se dissipa, nous pûmes tous apercevoir, arrivant vers nous, le responsable de cette guerre. Taira Fugaku l’usurpateur était là, à notre portée. Si cette rencontre n’était pas celle que nous avions prévue, je ne pus m’empêcher d’être envahie par un sentiment de satisfaction intense. Cet homme était la clé de voute du coup d’état, celui responsable de la mort des miens et de la décadence qu’avait connu mon pays natal. Il était grand temps d’en finir.


— Takakuro, c’est lui.

Je n’attendais pas de réponse de sa part. Si un affrontement contre Fugaku n’avait pas été prévu, il savait parfaitement ce que j’attendais de lui à ce moment. Je pris alors appui sur son cou, concentrant mon chakra dans mes jambes tandis qu’il se redressait dans les airs. Excitée par l’adrénaline de l’instant, je respirai profondément pour ne pas laisser mes émotions rendrent mes gestes imprécis. Au même moment, je ressentis l’afflux monstrueux de chakra qui s’accumulait à travers mon kuchyose tandis qu’il terminait de se positionner. L’instant d’après, il recracha un immense jet de flamme en direction de Fugaku, venant ravager tout le terrain sur une large zone. Je poussai sur mes appuis dès lors qu’il eût terminé, traversant la distance qui me séparait de mon ennemi sans même attendre que toutes les flammes fussent dissipées. Je me retrouvai en un istant face à mon némésis. Lui qui n’avait pas porté le moindre intérêt à mon encontre lors de notre précédente rencontre venait directement m’affronter. Je savais qu’en me positionnant ainsi, je pouvais gêner mes camarades souhaitant s’en prendre au même objectif, mais malgré l’égoisme que cela dévoilait en moi, maintenant qu’il me faisait face, je ne voulais que l’abattre de moi-même.

Serrant mes armes dans le creux de mes mains, j’infusai une grande quantité de chakra dans celles-ci avant de réaliser la technique que j’avais développée uniquement dans le cas d’un affrontement contre un adversaire comme celui-ci. Je frappai alors dans sa direction avec mes sabres, un coup après l’autre, sans aucun relâchement. Un enchainement d’une cinquantaine de coups, tous chargés de chakra, réalisés dans un seul but, réduire en charpie celui qui avait osé s’en prendre à mon clan.

Spoiler:
 

_________________
01. L'ultime diversion 1535023072-ezgif-com-add-text
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3775-nagamasa-hisa http://www.ascentofshinobi.com/t4475-carnet-de-nagamasa-hisa
Hosokawa Shingen
Hosokawa ShingenEn ligne

01. L'ultime diversion Empty
Mar 24 Sep 2019 - 0:28
La grande bataille pour le contrôle de Tetsu allait enfin débuter. Le premier groupe se faisait déjà engager par une partie des forces ennemis, usant des flèches car après tout, pourquoi pas ? Mais cette simple attaque n’allait pas suffire pour nous vaincre, à moins que nous étions vraiment nul de chez nul. Vous imaginez si le groupe se faisait exterminer par une petite volée de flèche ? Se serait une sacrée honte pour le village de la roche….

Nous même avions l’honneur d’avoir une partie de l’armée ennemie pour venir nous offrir un cadeau de bienvenu, question de ne pas faire de jaloux. L’originalité avait été perdu lors de la balade à cheval des cavaliers, mais on ne pouvait pas tout avoir non plus. Les archers ennemis se mirent à tirer une volée en notre direction avec en bonus du feu, c'est connu que le feu rend tout meilleur.

L’attaque en elle-même ne semblait pas vraiment puissante, bien qu’elle pouvait être intimidante au vue du nombre de flèches décochées. Je ne savais pas si les autres allaient être capable de se défendre ou pas, mais qu’importe, je n’avais pas vraiment les moyens de le faire pour eux. Je pris une inspiration, laissant mon chakra se concentrer dans la lame que je tenais en main. Je fis ensuite un rapide mouvement en direction de la volée de flèche, augmentant la portée de mon coup avec le chakra que j’y ai concentré. Je balayais ainsi les flèches pour créer un espace sûr pour moi.

La volée ne m’avait pas touchée, mais ils nous avaient offert un autre petit cadeau. Les flèches restantes explosaient une à une, créant brouillard de fumée et de terre. Les explosions ne m’avaient pas laissés totalement indemne, me brûlant légèrement. La chose aurait été trop simple si elles n’étaient que de simples flèches. Putain d’archers, où était leur courage ? Je vous jure, les valeurs à Tetsu se perdent…

Le brouillard se dissipait doucement, laissant place à une silhouette qui s’était invité à notre belle fête. Nous avions l’honneur de voir le Shogun en personne se présenter à nous. C’était donc lui le fameux Taira Fugaku. Je ne pouvais m’empêcher d’afficher un petit sourire en coin. En soi, sa venue me semblait tout à fait logique, il voulait régler le problème par lui-même. Au pire il emportait Hisa et lui-même dans ce combat.

Ceci dit, le combat contre le shogun n’était pas le mien, mais bien celui de Hisa. Elle allait devoir montrer sa valeur et montrer à tout le monde qu’elle était digne de prendre le trône ou… Mourir en essayant.

Je lâchais un léger soupire, quelque peu agacé par cette surprise avec les parchemins. Je me massais légèrement la nuque. Les blessures suite à la grande explosion n’étaient pas grave, mais désagréables. Je fis quelques pas en direction des cavaliers, ignorant presque le shogun avant de pointer mon arme en direction des archers pour crier en leur direction.


Bandes de fiottes ! Faites preuves de courage et venez vous battre avec votre katana à la main !

Je rabaissais mon arme, y concentrant du chakra avant de faire un mouvement de coupe horizontal en leur direction pour projeter une lame de chakra tranchante. Je n’étais pas certain que cela allait suffire pour les atteindre, mais peut-être qu’ils allaient se réveiller, sinon j’allais devoir me bouger vers eux.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7258-hosokawa-shingen-fini http://www.ascentofshinobi.com/t7292-hosokawa-shingen-carnet#61187
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

01. L'ultime diversion Empty
Mar 24 Sep 2019 - 14:35


L’ultime diversion




Le message de provocation d'Hisa avait fait mouche, tandis qu'une assemblée de samouraïs montés à cheval se présentait à eux, leur regard semblait décidé, soutenu par une personne qui semblait avoir la tête de cette armée. Ils n'étaient donc pas surpris de les voir là ? C'était étonnant n'importe qui, qui tomberait sur la Nagamasa, debout sur son faucon serait surpris... Enfin... La réflexion n'était pas de mise, étant donné que, les arcs courbés dans la direction, se virent armés par les flèches recouvertes de feu. S'en suivi les paroles du chef de troupe qui ordonna l'attaque et une volée impressionnante de flèches, illuminant la zone d'un halo orangé. Sourcils froncés, la rubiconde réagit très rapidement, effectuant des mudras avant qu'un tourbillon de vent violent se mette à tourner autour d'elle. Si les flèches étaient ridicules face à la puissance de la bourrasque, certains débris d'explosions et les flammes arrivèrent à se glisser à travers les mailles, brûlant la peau de la jeune femme à quelques endroits, sans pour autant la déranger dans ses mouvements. Durant de longues secondes interminables, un brouillard étouffant recouvrait la zone, laissant aucune vision au groupe d'Iwajins.

Mais, rapidement, celui-ci se dissipa et une petite surprise se présenta dans le champ de vision des quatre shinobis. Aimi fronça des sourcils pour mieux comprendre à qui elle avait à faire, mais cette présence ne lui disait absolument rien. Pourtant, les paroles d'Hisa à son faucon, et celle de cet individu lui mettait la puce à l'oreille, avaient-ils face à eux, celui que l'immaculée voulait défaire ? Il osait venir se présenter face à eux, c'était plutôt intelligent en soi, venir vers son traqueur, bien entouré. Son regard rougeoyant fixait la silhouette de la jeune fille, celle-ci se pencha sur son invocation, elle ne savait pas ce qu'elle préparait, jusqu'à apercevoir un jet immense de flamme tomber sur la silhouette qui s'était invitée à la diversion. La Chiwa fut surprise, et comprit qu'en face d'eux, ce n'était pas n'importe qui, parce qu'elle n'agirait pas de façon si irréfléchie, en se lançant à corps perdue dans sa direction pour l'attaquer frontalement. Elle comprenait, et le plan dans sa tête s'était déjà dessiné. Tandis que l'un de ses camarades provoquait les cavaliers samouraïs, la rubiconde se déplaça sur le flanc gauche du duo devant eux, elle savait qu'elle allait y aller fort, mais il le fallait.


« Occupons-nous des samouraïs pour pouvoir venir épauler Hisa-san sans encombre ! »

Ses mains se rejoignirent, effectuant des mudras, une fois qu'elle était assez écartée d'Hisa et des autres, tout en visant la cavalerie. Inspirant fortement, tandis que sa poitrine se gonflait à bloc, tout se rêlacha d'un seul coup, créant une impressionnante tornade se dirigeant très rapidement vers eux, balayant tout sur son passage, dans l'optique d'atteindre le plus de samouraï possible, cherchant à atteindre aussi le capitaine, qui se trouvait au centre de cette formation. La puissance était telle que même ses camarades ressentiraient l'attaque, mais pas suffisamment pour blesser qui que ce soit.


Spoiler:
 


_________________
01. L'ultime diversion I3wc

Merci Adit pour la signa <3

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente http://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u1037
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga TsuyoshiEn ligne

01. L'ultime diversion Empty
Mer 25 Sep 2019 - 0:38
La bataille avait bel et bien commencé. Rien qu’à observer les mouvements ennemis, le Hyûga eut un frisson dans le dos. Non, il n’avait pas peur. Tout ceci lui rappelait tout simplement les champs de bataille à l’époque où seuls les clans faisaient régner leur lois, à une époque où les villages ninjas n’existaient pas encore. Le Hyûga, sans tourner la tête, ses pupilles et son pouvoir héréditaire étant actifs, porta son regard vers le groupe ninja sur le côté, ce groupe où se trouvait son élève et la femme qu’il aimait. Son attention fut vite mobilisée lorsqu’il vit les armées qui leurs faisaient face tendre leurs arcs flèches prêtes à être tirées. Au commandement des officiers tetsujins, comme un seul homme les armées du pays du fer mitraillèrent les positions iwajines. Toujours sans bouger la tête, le Hyûga pu contempler dans le ciel la myriade de flèches. D’un côté des flèches embrasées et de l’autre, pour le groupe de Jurojin des flèches tout ce qui semblait le plus normal… Bien sûr il fallait s’attendre à tout avec ces samouraïs. Après tout, ils étaient des experts en maniement d’armes.

*Fais attention à toi Juro…*

Le Hyûga fit quelques pirouettes de côté, sur le côté droit, afin de s’isoler légèrement. Il compter utiliser une protection spéciale du clan Hyûga. Une protection qui pouvait renvoyer malheureusement les flèches enflammées par erreur sur ses frères d’armes. Autant faire sûr en se déplaçant. Ce qu’il fit et réussit avec brio avant impact. Tournoyant sur lui-même il parvint à produire le tourbillon divin du hakke tandis que maintenant la technique afin de laisser passer l’orage, il put remarquer que très vite les projectiles explosaient dorénavant. De toutes part le champ de bataille parti en fumée. Une fumée assez compacte laissant peu de place à la vision. Pourtant, Tsuyoshi, malgré la fumée, l’avait vu venir… Ce samouraï presque sorti de nulle part. Une particularité du Byakugan.

Arrêtant son kaiten alors que plus aucune flèche ne parvenait sur la position iwajine, la fumée encore présente et les adversaires à la vue normale ayant du mal à se distinguer les uns des autres, le Hyûga se clona. Il laissa son clone sur place, à la place qui était sienne un instant plus tôt puis s’enfonça dans la terre. Lorsque la fumée se dissipa totalement et que les uns et les autres purent se voir et comprendre qu’un nouvel ennemi, probablement très puissant était venu directement auprès du groupe iwajin, le bunshin se prépara à son mouvement suivant tandis que Nagamasa Hisa et son kuchyose attaquaient le samouraï richement paré et que Chiwa Aimi lançait un assaut d’envergure sur les archers à cheval, ceux là même qui avaient tenté de les souffler par le biais d’une stratégie si savamment mise en place.

Seulement dorénavant, les plans des archers seraient modifiés. Que feraient-ils maintenant qu’un des leurs, et visiblement pas des moindres, était au contact des iwajins ? Ils ne pourraient plus décocher de flèches. Logiquement. Portant son regard du côté du groupe de Jurojin le bunshin et même l’original sous terre, purent constater que les adversaires tetsujins de l’autre groupe regorgeaient d’ingéniosité. Il fallait demeurer sous ses gardes.

S’avançant un peu sous terre, en direction des archers à cheval qu’il distinguait bien sous terre, par le biais de son Byakugan actif, Tsuyoshi s’arrêta à mi-distance afin d’observer le mouvement ennemi. S’ils chargeaient, eh bien il les prendrait à revers. Le cas contraire…


Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 


01. L'ultime diversion 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Taira Fugaku
Taira Fugaku

01. L'ultime diversion Empty
Dim 6 Oct 2019 - 21:38
Quelques jours auparavant…

Le grand Shogun avait fini de donner ses instructions, après avoir échangé avec ses conseillers. Lorsque ces derniers se retirèrent, il ne restait plus que Taira Fugaku. Pourtant, il ne semblait pas trop se préoccuper de ses pensées ou de ses possibles hésitations, mais tendre l’oreille… comme s’il attendait quelque-chose ou quelqu’un.

« Je ne suis pas n’importe qui. J’ai survécu pendant si longtemps pour un jour récupérer ce Shogunat qui me revient de droit et de sang. J’ai fait la guerre, prévu l’offensive et la diversion Iwajine à venir. Mais vous… »

Le Shogun se leva. Et se retourna vers l’arrière de la grande salle, derrière son fauteuil.

« … qu’avez-vous fait ? »

Sous les traits ombreux que dessinaient rideaux et lumières, une silhouette semblait apparaître. Large et droite, ce ne fut finalement que le haut qui fut distinguable. Un chapeau, que l’on reconnaitrait entre mille.

« Moi ? Bien des choses. Mais je pourrais te dire ce que j’ai fait, dans un futur plus proche que tu ne le crois. »

Sous l’obscurité alors dessinée par les contours de son couvre-chef, le vieil homme trahissait un sourire entre ses rides.

« J’ai vaincu tous les villages cachés, les empires et les organisations lors de la plus grande guerre de l’Histoire. »

***


Le brouillard de guerre se dissipait. Taira Fugaku, alors apparu au milieu des Iwajins, restait aux aguets. Il ne sous-estimait pas ses adversaires, ou plutôt, il considérait qu’il était bien improbable qu’ils aient tous péri pour si peu. Pire encore : il aurait alors considéré comme un échec sa stratégie si ses adversaires ici avaient été si faibles.

Mais fort heureusement, ce n’était pas le cas. Car si les différentes techniques aux chakra bien différents des shinobis de la Roche démontrèrent au Shogun qu’ils avaient réussi à se défendre des flèches et des explosions – du moins la plupart – ce fut bien le crachement de feu du Kuchiyose de Nagamasa Hisa qui prouva la valeur ennemie à son adversaire.

Son katana encore dans son étui, le leader des Samouraïs de Tetsu no Kuni se hâta de composer des mudrâs à une vitesse folle. Ses poumons alors remplis d’eau, il cracha ce qui prit la forme d’un gigantesque de mur Suiton qui s’opposa à l’offensive brûlante du Kuchiyose. Si d’augure des oiseaux avaient survolé le champ de bataille, ils auraient vu un grand cône de feu scindé en deux par un grand mur aqueux.

Mais aussitôt, elle était là : Nagamasa Hisa avait chargé, katana à la main. Son premier coup fut assez tranchant pour découper l’armure pourtant résistante du Shogun sur sa cuisse gauche, le faisant alors grimacer sous son masque métallique.

Ce fut bien le seul moment de faiblesse que Taira Fugaku montra.

Aussitôt sa blessure reçue, il avait déjà dégainé son katana et l’avait opposé à celui de la jeune Nagamasa. S’en suivirent des frappes et des chocs successifs à abasourdir la zone de guerre. Les deux lames s’entrechoquèrent presque une cinquantaine de fois. Et si l’Iwajine avait eu l’espoir de faire mieux grâce au chakra qu’elle avait diffusé dans son arme, elle se rendit rapidement compte que son adversaire en avait fait autant.

« Tu es devenue forte, Samouraï. Mais tu ne me battras pas ton Shogun sur ce terrain-là. »

Une réalité qui pouvait d’ailleurs être difficile à avouer : en tant que Nagamasa, et donc Samouraï, Taira Fugaku restait son supérieur selon le code du Shogunat.

« Je te suis supérieur, avait-il tandis que la lame de chakra envoyée par un autre Iwajin n’avait fait qu’amoindrir son armure au niveau de son côté gauche. »

Et pour preuve, il pointa du doigt sa cuisse gauche… redevenue presque intacte. Ce qui ne pouvait signifier qu’une seule chose : alors même qu’il avait réussi à parer la quasi-totalité des coups d’estoc de la Nagamasa, Taira Fugaku avait été capable de se soigner avec sa main libre au même instant.

Autour d’eux, les rangs des cavaliers Samouraïs et des archers avaient été réduits de moitié, de par les assauts des autres Iwajins. Mais leurs survivants avaient déjà lancé une nouvelle vague de flèches, sans faire de distinction entre les shinobis de la Roche et leur Shogun. Quoi de plus normale, lorsque l’on se rendait compte du niveau de ce dernier.

Sous son masque, Taira Fugaku défiait la jeune femme du regard. Il n’avait presque d’yeux que pour elle : celle qui pouvait mettre à mal sa légitimité. Il n’avait qu’à la tuer pour briser les espoirs des Iwajins.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nagamasa Hisa
Nagamasa Hisa

01. L'ultime diversion Empty
Dim 6 Oct 2019 - 23:39
Le torrent de flamme dégagé par Takakuro fut rencontré avec brutalité par un courant aqueux craché par Fugaku. Je traversai sans réfléchir les flots résiduels pour venir atteindre mon ennemi à la cuisse avant qu’il n’eût le temps de réagir. Le reste de mon enchaînement fut contré, coup après coup, dans un échange aux rugissements métalliques. Il était définitivement aussi fort que dans mes souvenirs, mais la sensation de ma lame traversant sa cuisse était désormais figée dans mon esprit. Sous cet amas de métal, se mouvait un homme au corps aussi frêle que n’importe qui. L’excitation de ce moment m’offrit ironiquement la clarté d’esprit qu’il me manquait. J’avais dépensé beaucoup d’énergie pour confirmer ma détermination, je ne pouvais perdre de vue l’essentiel dans cette rencontre fatidique. Je n’étais pas présente seulement en mon nom, le déshonneur d’une telle défaite risquait de se répandre à travers l’ensemble du clan Nagamasa et du pays de la Terre. L’homme que j’affrontais n’était pas un guerrier digne de ce nom et il ne méritait aucunement mon respect après ce qu’il avait infligé aux miens.

Reculant pour reprendre mon souffle, je le vis se soigner, dévoilant ainsi ses capacités médicales, tout en me provoquant verbalement. Cet homme pouvait déblatérer autant qu’il voulait sur sa force supérieure. C’était plutôt affligeant de voir un individu de cet âge se vanter de pouvoir battre une gamine participant à sa première guerre. Il n’y avait aucun doute à ce sujet à mes yeux, mais je n’étais pas seule. Le clan Kyuushuu était constamment à mes côtés et mes valeureux camarades iwajins se trouvaient à proximité pour finir le travail si nécessaire. Le comble fut tout de même de l’entendre se déclarer mon seigneur, ignorant le fondement même de ma présence face à lui.


— Ok.

Tout en répondant de manière nonchalante à un ennemi trop sûr de lui, je me projetai sur la droite d’un petit bond, voyant une nouvelle salve de flèches arriver sur notre position. Après une série de mudras, j’invoquais sous mes pieds Yuusuo, mon mentor et fidèle compagnon ailé. Entre son expérience au combat et notre cohésion forgée par des dizaines de combats et d’entraînements ensemble, il était l’allié qu’il me fallait dans cette situation. Au même moment, Takakuro nous dépassait rapidement en chargeant, désormais seul, l’usurpateur. S’arrêtant au niveau de son flanc gauche, le forçant ainsi à se placer entre nous, il s’écrasa sur sa proie, essayant de l’agripper avec ses serres et l’immobiliser complètement contre le sol.

Travaillant à l’unisson avec son chef de clan, Yuusuo chargea du chakra dans ses ailes avant de relâcher sans la moindre hésitation une tornade dans sa direction. Happée par l’efficacité et la coordination qu’ils faisaient preuve, je n’eus aucune réaction, regardant Takakuro risquer sa vie en sacrifiant son corps pour bloquer son ennemi lors du passage de la technique fûton. Je me contentai de m’accrocher au plumage de ma nouvelle monture, impuissante, tandis la tornade dégageait les flèches arrivant vers nous et notre ennemi.


Spoiler:
 

_________________
01. L'ultime diversion 1535023072-ezgif-com-add-text
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3775-nagamasa-hisa http://www.ascentofshinobi.com/t4475-carnet-de-nagamasa-hisa
Hosokawa Shingen
Hosokawa ShingenEn ligne

01. L'ultime diversion Empty
Mar 8 Oct 2019 - 21:13
Mon attaque n’avait pas eu l’effet souhaité, les cavaliers se retrouvaient bien trop loin pour qu’elle puisse les atteindre. Néanmoins elle toucha le flanc du Shogun qui se débrouillait plus que bien contre les assauts répétés d’Hisa comme si cela n’était qu’un simple entraînement. Il ne prêtait pas attention au reste du monde et ne semblait que se préoccuper de celle qui pouvait le menacer directement. S’il oubliait ce qui l’entourait, il risquait de le payer au prix de sa vie.

Dans tout les cas, je n’avais pas de temps à perdre à penser au Shogun, je devais m’occuper de ces fiottes qui se cachaient au loin avec leur arc et leurs flèches. Une nouvelle volée était tirée en notre direction, cette fois-ci ils ne se préoccupaient pas du Shogun, ils étaient visiblement assez confiant pour penser qu’il allait pouvoir s’en sortir sans grand soucis, ce qui allait probablement être le cas en vrai… Je lâchais un léger soupire, concentrant de nouveau mon chakra dans ma lame avant de lancer une frappe pour balayer une partie des flèches afin de me créer une brèche.

Sans surprise, ils avaient encore employés les bons vieux parchemins explosifs pour nous emmerder. Je ne me pris pas la peine de me protéger contre cela, me faisant encore brûler un peu plus, mais qu’importe. La chose était moins violente cette fois, après tout, le nombre de cavaliers avait fortement diminué et il n’allait pas cesser de le faire. Je grimaçais légèrement sous la douleur des brûlures, posant un rapide regarde sur le combat entre Hisa et le Shogun qui faisait rage. Une bataille qu’il était préférable d’éviter pour le moment.


Bon… Puisqu’ils ne veulent pas se bouger le cul pour venir vers nous, je vais devoir bouger pour aller vers eux.

Je lâchais un soupire de frustration avant de courir en direction des cavaliers, le sabre à la main. Je commençais à gaspiller une sacrée quantité de chakra pour ce genre de conneries. Je n’étais pas venu jusqu’à Tetsu pour avoir une bande de clowns sur des chevaux tirer sur moi sans avoir le courage de venir m’affronter directement. Ceci dit, il fallait espérer qu’ils n’allaient pas fuir la queue entre les jambes en me voyant.

Hisa de son côté, semblait plutôt bien se débrouiller, ou à défaut de se débrouiller, elle se déchaînait avec ses piafs. je ne doutais pas que mes autres coéquipiers allaient pouvoir se débrouiller et trouver leur truc à faire.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7258-hosokawa-shingen-fini http://www.ascentofshinobi.com/t7292-hosokawa-shingen-carnet#61187
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

01. L'ultime diversion Empty
Mar 8 Oct 2019 - 22:35


L’ultime diversion




La longue chevelure rougeoyante virevoltait au gré de l'impressionnante tornade qui se lançait à vive allure vers ses innombrables adversaires. Il était très difficile de se concentrer sur ce qui se faufilait à l'horizon, avec cette longue tâche ténébreuse qui rassemblait les cavaliers prêts à se battre pour leur shogun. Encore plus, lorsque ce même individu, qui était apparu au milieu de tous, se défendit de l'attaque spectaculairement bouillante du faucon d'Hisa, avec une quantité impressionnante d'eau. La rousse s'était avancée vers les samouraïs chevauchant leur terre et pouvait encore distinguer la suite des événements, lorsque l'arme de la jeune Nagamasa, qu'elle connaissait bien maintenant, assénait leur ennemi commun. Celui-ci s'était protégé presque parfaitement, le tranchant de la lame atteignant l'armure ainsi que l'homme abrité derrière. Et la kunoichi pouvait reconnaître ce halo vert qui soignait sa cuisse et cela devenait contraignant, s'il possédait des dons guérisseurs. Mais pas le temps de s'inquiéter, que des cris venant d'en face l'interpellèrent, tandis qu'elle voyait déjà une multitude de cavaliers projetés dans tous les sens, tandis que leurs montures hennissaient de douleur.

Durant quelques secondes qui semblaient interminables, la kunoichi entendait son cœur battre à une vitesse affolante. Était-ce elle, qui avait déclenché tout cela ? Aimi faisait tout pour rester de marbre, et si elle était prête à tout pour protéger Hisa, voir et entendre ce supplice était très difficile à vivre. Mais ils étaient en temps de guerre et ce n'était pas le moment de se retrouver paralysée. Ses camarades se battaient ardemment, le petit ange immaculé utilisait ses multiples talents pour venir à bout de son face-à-face, il fallait qu'elle se batte aussi, si la rubiconde montrait de la faiblesse, c'était eux qui allaient y passer.

D'ailleurs, la perte de la moitié de leur nombre ne les empêcha pas de lancer une autre salve de flèches. Celles-ci étaient moins nombreuses et n'étaient pas parcourues de flammes comme précédemment. La rousse en déduit qu'elle n'était pas obligée d'avoir recourt à autant de chakra cette fois-ci, tandis que ses doigts se liaient et que sa poitrine gonflait, sa bouche relâchant une poussée de vent puissante face à elle, repoussant violemment tous les projectiles qui la visaient. Si elle ne se retrouva pas atteinte par les explosions, celles-ci la forcèrent à se couvrir les yeux face à toute cette fumée aveuglante et chaleureuse. Depuis le début du combat, un brouhaha monstrueux recouvrait leur oreille, lui rappelant les explosions de l’attaque sur le village de la Roche. L’adrénaline montait et se battre ainsi la faisait paradoxalement se sentir vivante, tandis qu’eux, perdaient la vie ou se retrouvaient dans de sales états. La Chiwa ne préférait même pas penser au contrecoup psychologique qui s’en suivrait, si elle sortait indemne de ce champ de bataille.

Animée par l’énergie combative de la bataille, la rousse attendit que les nuages créés par les explosions commencent à se dissiper pour se lancer dans la direction du reste de la cavalerie. Les invocations de la Nagamasa semblaient s’occuper à pleine concentration du Shogun et ses coéquipiers agissaient eux aussi à l’encontre des archers. De son côté, l’Eiseinin devait finir de s’occuper des troupes. À mi parcours, à gauche de la cavalerie, se tenant à une distance modérée, la jeune femme s’arrêta avant de réfléchir. Aimi n’aimait pas rester loin de la samouraï, elle ne pourrait pas lui porter des soins de secours dans le besoin et devait donc se dépêcher de se débarrasser de cette troupe –cette pensée la faisait même frissonner-.

Mais entre eux et Hisa, la question ne se posait pas, tandis que son poing serré, se vit recouvert alors d’un chakra bleuté intense. Fixant la cavalerie, ce fut d’un geste maîtrisé et décidé que la jeune femme frappa dans le sol. L’onde fut si intense que la terre se souleva, se fissurant en longueur vers les cavaliers situés sur le côté gauche. À leur contact, les projectiles de terre et de cailloux se retrouvaient projetés violemment visant à les blesser de toute part. Mais ce n’était pas tout, la rouquine effectua alors des mudras par la suite, tandis qu’un sceau s’activa faisant apparaître 5 kunais entourés de parchemins explosifs qui filaient vers les cavaliers. L’explosion retentirait au contact des archers, souhaitant en atteindre le plus possible.
Maintenant, située entre le duo qui se battait et l’armée, bien que sur le flanc gauche, la combattante devait surveiller chaque côté et surtout, se préparait à se rapprocher d’Hisa si cela était nécessaire.



Spoiler:
 


_________________
01. L'ultime diversion I3wc

Merci Adit pour la signa <3

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente http://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u1037
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga TsuyoshiEn ligne

01. L'ultime diversion Empty
Jeu 10 Oct 2019 - 20:12
Et pendant que les enfers se déchaînaient et que les troupes tetsujines lançaient à nouveau des salves d’attaques, le Hyûga lui sortait de terre après avoir identifié sa cible et s’être déplacé vers elle. Elle était toute désignée, il ne s’agissait de personne d’autre que de celui qui donnait les ordres aux archers montés à cheval, le capitaine de cette armée donc. Tsuyoshi avait pu l’observer et attendre le bon moment avant d’apparaître. Ce capitaine était aisément identifiable après tout. Sa mise, différente de celle des autres, son positionnement sur le champ de bataille, ses gestes, son comportement. Bref, le Hyûga ne pouvait se tromper, ses yeux ne pouvaient le berner même sous terre, grâce à sa vision augmentée.

Il était donc apparut derrière ce capitaine à cheval. Silencieusement. Les soldats à ses côtés ou derrière lui n’auraient à peine eut le temps de comprendre ce qui se passait que Tsuyoshi passait à l’action. Les ouailles du capitaine étaient forcément désemparées par le mouvement soudain et inattendu. Que pouvaient-ils faire eux qui tenaient en main un arc et des flèches ? Allaient-ils tirer sur leur capitaine ? En avaient-ils seulement eut le temps. Et alors que Hisa effectuait son mouvement synchronisé sur le Daimyo tetsujin, Tsuyoshi chargeait dans le dos sa cible et lui assénait les 32 poings du Hakke dans le dos lui mitraillant ses tenketsus qui lui apparaissaient à ce moment comme offerts sur un plateau d’argent.

Terminant son mouvement, le Hyûga effectua un salto et toucha terre tandis qu’il voyait ses camarades s’en prendre aux troupes tetsujins. Un jeune homme sabre à la main, en sang, à l’allure d’un fou chargeait les ennemis comme un désespéré. Chiwa Aimi elle aussi chargea. A mi-chemin, elle s’arrêta brusquement et frappa le sol. Une onde de choc alla jusqu’à la position ennemie laissant voler partout des éclats de roche évidemment tranchants. Elle ajouta à ce mouvement des kunais explosifs dont la détonation se fit entendre et ressentir très rapidement. Tsuyoshi, pris en partie dans l’attaque, en raison du fait qu’il se trouvait derrière le capitaine qu’il venait d’attaquer façon ninja, dut exécuter un bouclier de terre en forme de demi-dôme pour se tirer d’affaire.

Les choses sérieuses commençaient. Si tous les cavaliers n’étaient pas morts suite à l’assaut, le corps à corps aurait lieu. Dans la fumée environnante, le Hyûga changea légèrement de position histoire d’éviter une attaque surprise. Il avait toujours en visuel le capitaine. Si ce dernier devait se relever, eh bien il aurait beaucoup de mal à surprendre le Hyûga. Quant aux autres cavaliers, du moins s’il en restait, Tsuyoshi les avait également à l’œil.

Son clone avait été détruit. Il en avait été informé et il avait vu que c’était la salve des archers qu’il avait eu raison de lui. Visible devant tous, lorsque la fumée légère due aux explosions de kunais disparaîtrait, Tsuyoshi, l’original se tiendrait au beau milieu des ennemis.


Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 


01. L'ultime diversion 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Narrateur
NarrateurEn ligne

01. L'ultime diversion Empty
Lun 21 Oct 2019 - 17:53
Alors qu'il ordonnait à son unité, celui qui commandait d'une main de fer les archers montés du premier bataillon de Tetsu fut surpris lors que surgit de terre l'un de ceux qui menaient contre leur pays un assaut irraisonné. Son cheval prenant peur, et sa réaction empressée permirent à l'Iwajin aux yeux pales de le mettre à terre suite à une succession de multiples coups qui impactèrent ses Tenketsu en plus de ses muscles.

Face à ce déferlement, le capitaine ne put rien faire, si ce ne fut de s'incliner -façon polie de dire qu'il s'est fait plier en deux-, cela dit, dans l'espoir de contrecarrer son dernier ordre, les Kunoichi de la terre usèrent de leurs talents pour le vent -accompagnées d'un aigle-; à bon ou mauvais escient. Si elles surent se protéger, leur manque de coordination ne fit que disperser les flèches enflammées qui s'abattirent sur les positions du capitaine, et celles, inévitablement, du Hyûga. Et cela ne fut sans compter les multiples autres projectiles engendrés par la rousse. Réactif, le Hyûga avait réussi à dresser ce qui ressemblait à une moitié de sphère de terre. Les impacts eurent lieu; et le ninja ne s'en tira pas totalement indemne.

Néanmoins, même si le jutsu employé par le volatile fut sans doute surdosé, cela ne fut pas perdu; il emporta tout un pan de soldats, de samouraïs et autres guerriers; en lacérant certains, en faisant valdinguer d'autres. Ce furent d’innombrables corps inconscients qui retombèrent dans l'herbe de la plaine, la jonchant... C'était donc une petite victoire, en plus de la mise en déroute des cavaliers.

La première ligne, celle que précédait le Shogun, face à l'Amazone, l'Eisei-nin et le samouraï; fut frappée des fragments rocheux propulsés par la rouquine; tandis qu'un aigle leur fonçait dessus à une allure presque indescriptible. Les soldats tentèrent de s'interposer, mais la masse de la bête couplée à sa vitesse brisa leur tentative, tout comme leurs corps. Ses serres s'abattirent et se resserrèrent sur son armure, la balafrant de haut en bas si bien les pattes du rapace étaient énormes. Plaqué au sol, le Shogun pesta; et l'une de ses mains s'agita tandis que la fumée se répandait sur le champ de bataille.

« C'est donc ainsi que se bat une Samouraï ? Avec des... poules géantes ? »

Soudainement son armure s'enflamma, empreinte de chakra. Sous l'effet de la chaleur du feu ardent; l'aigle n'eut pas d'autre choix que de défaire sa prise, ou alors alors de voir ses pattes réduites en cendres... Se redressant dans un saut carpé; et joignant les mains cracha vers l'Amazone un énorme dragon de flammes, déferlent au milieu de la fumée.

« C'est le signal! Feu! »

Un bruit mécanique, celui d'un balancement et de pièces coulissantes se fit entendre au loin. Les blocs de roches fendant l'air, sifflant; allaient s'abattre sur le champ de bataille d'un instant à l'autre.


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nagamasa Hisa
Nagamasa Hisa

01. L'ultime diversion Empty
Mar 22 Oct 2019 - 22:28
Alors que la tornade traversait le champ de bataille, laissant chacun sur son trajet dévasté par sa puissance, Fugaku et Takakuro restèrent dans leur position, ce dernier immobilisant toujours de ses serres sa proie. L’armure des deux guerriers fut suffisante pour les protéger des dégâts, mais l’usurpateur ne sembla pas apprécié pour autant sa position, dégageant rapidement de son corps des flammes recouvrant son armure. Un nuage de fumée commençait à recouvrir le champ de bataille, m’empêchant de voir avec précision leur confrontation, mais la lueur des flammes explicitait leur intensité. Si la détermination du rapace ne pouvait être remise en question, la chaleur qu’il devait endurer pour maintenir sa prise ne sembla pas lui être un prix intéressant à payer puisqu’il se dégagea rapidement, laissant sa proie à nouveau libre de ses mouvements. Celle-ci ne tarda alors pas à enfin me prendre pour cible en crachant un dragon de feu dans ma direction. Ce dernier, digne du poste usurpé par son créateur, rendait impossible toute défense totale de ma part dû à son envergure.

Heureusement pour moi, je ne livrais pas ce combat par moi-même et Yuusuo démontra à nouveau son utilité en s’écartant rapidement du trajet de l’attaque d’un battement d’aile chargé de chakra. Ce n’était pas suffisant pour éviter totalement l’attaque, mais j’étais déjà prête à pallier cette difficulté. Le sabre en avant, debout sur le dos de ma monture, je fis face à la partie extérieure du dragon et trancha verticalement. Mon arme, chargée de chakra, vint découper avec précision le chakra qui formait les flammes, dissipant ces dernières le long de la tranche. Si ma défense m’épargna complètement de l’assaut, elle ne fut pas pour autant en mesure de dissiper l’intégralité de la technique et Yuusuo fut légèrement touché, faisant chauffer le cuir de son armure et brulant le plumage qui en dépassait.

Une ombre projetée au sol, face à moi, me surprit alors, me faisant aussitôt lever les yeux au ciel pour y apercevoir une nuée de gros projectiles enflammés arrivant dans notre direction. Préparant son mouvement, Yuusuo déploya ses ailes, les chargeant de chakra avant de les rabattre violement pour s’écarter rapidement du projectile destiné à nous atteindre. Ce dernier s’écrasa alors quelques mètres plus bas avec un bruit assourdissant, embrasant par la même occasion la zone autour de lui. Takakuro, toujours aux côtés de Fugaku, en fit de même, esquivant sur quelques mètres tout en prenant légèrement de l’altitude pour éviter de se faire atteindre.

Si tous les évènements s’enchainaient rapidement depuis ma décision de charger mon ennemi sans réfléchir et que je me retrouvai contrainte à la passivité de la réaction, je notai tout de même que l’ennemi ne semblait aucunement dérangé à l’idée de blesser celui qui se faisait passer pour leur chef. Malgré la trahison que chacun de ces hommes commettait en soutenant le clan Taira, je ne pouvais remettre en doute leur loyauté au sein de cette bataille. Sans savoir s’il s’agissait d’un excédent de confiance de la part de mon adversaire ou s’il tenait juste absolument à m’abattre par tous les moyens, je trouvais cela particulièrement amusant de savoir qu’il leur avait certainement ordonné de tirer sur sa position. Si sa mort m’était indispensable et que ses agissements passés m’empêchaient de lui accorder le moindre respect, je ne pouvais qu’apprécier une telle dévotion pour notre rencontre.

Spoiler:
 

_________________
01. L'ultime diversion 1535023072-ezgif-com-add-text
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3775-nagamasa-hisa http://www.ascentofshinobi.com/t4475-carnet-de-nagamasa-hisa
Hosokawa Shingen
Hosokawa ShingenEn ligne

01. L'ultime diversion Empty
Jeu 24 Oct 2019 - 2:40
La bataille prenait son caractère typique d’un chaos complet, il devenait difficile de se retrouver et de garder un œil sur chaque chose qui se passait. L’armée de Tetsu subissait de lourde pertes, après tout ils n’avaient pas vraiment de quoi contrer les tornades et autres joyeusetés dont ils faisaient face. Mes coéquipiers s’étaient déjà chargés des cavaliers et de leur capitaine alors que la gamine s’occupait pleinement du shogun.

D’ailleurs, celui-ci ne semblait clairement pas amusé d’être mis à mal par les poules géantes, pour reprendre ses propres termes ! Je pouvais le comprendre, mais nous devions bien nous farcir son armée de tireurs. Finalement, chacun devait subir ce qu’il ne désirait pas. Le shogun commençait à jouer progressivement toute ses cartes qu’il avait en main pour essayer de s’en sortir autant qu’il le pouvait.

L’homme ne tardait pas à cracher un dragon de katon sur Hisa et moi à l’occasion. A nouveau, je concentrais une partie de mon chakra dans mon katana avant de faire une frappe verticale pour découper la partie du dragon qu’il restait pour me frayer un chemin sûre. Une fumée se répandait sur le champ de bataille, une douce odeur de brûlé venait nous accueillir, a cas où nous oublierions que nous étions en guerre. Tout le monde semblait galérer dans son coin, essayant de trouver une solution pour survivre à ce merdier sans fin.

Bien entendu, je n’avais pas le temps de souffler puisque des boules de feu venaient du ciel. Ils ne semblaient pas se préoccuper du shogun et… tant mieux ? Je doutais qu’il allait mourir par si peu, dans le pire des cas il allait subir quelques dégâts.


Putain… Vous me faites chier…

Marmonnais-je pour moi-même alors que je tentais d’esquiver tant bien que mal ces boules dont l’origine m’était inconnu. Je n’avais plus suffisamment de chakra pour me permettre de faire n’importe quoi. J’esquivais tant bien que mal vers la droite, encore et encore avant de m’arrêter lorsque le danger semblait fini. J’étais essoufflé et ma limite était presque atteinte, mais je ne pouvais m’empêcher d’afficher un léger sourire. Cette bataille avait le mérite de me forcer à puiser dans toute mes réserves et d’essayer de me surpasser autant que possible.

Je concentrais une petite quantité de chakra dans ma lame, en cet instant, il n’avait que le plaisir de la bataille qui comptait. Les objectifs n’avaient plus d’importances. Ma position m’offrait une vue sur le flanc gauche du shogun, je le fixais en essayant de calmer ma respiration avant de frapper dans le vide pour tirer ma lame de chakra en direction du flanc gauche du Shogun, question de l’emmerder un peu plus.

La fumée était chiante pour le viser, mais elle me permettait malgré tout de le voir. Il ne semblait guère très préoccupé par ce qu’il l’entourait alors c’était mon occasion de lui faire comprendre que c’était con...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7258-hosokawa-shingen-fini http://www.ascentofshinobi.com/t7292-hosokawa-shingen-carnet#61187
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

01. L'ultime diversion Empty
Ven 25 Oct 2019 - 16:48


L’ultime diversion




Les assauts lancés contre l'armée étaient impressionnants et incroyablement efficaces, tellement que la jeune femme fut surprise de voir son camarade Hyûga sortir de terre pour attaquer la silhouette qui semblait tenir la tête du bataillon. La rousse grimaça légèrement, tout en jurant intérieurement. La coordination avait échoué lamentablement pour cette attaque et le voici qui devait se protéger de son alliée. Fort heureusement, ses talents défensifs n'avaient pas à rougir, ce qui rassura la rubiconde. Le nombre de cavaliers se retrouvaient réduit à néant, mais tout était loin d'être terminé. En effet, la vision se brouillait petit à petit, les effluves grisâtres du champ de bataille voisin commençaient à dominer toute la zone. Une sorte de chaleur étouffante caressait la peau des shinobis, tandis que ses yeux piquaient légèrement, la forçant à cligner plusieurs fois des paupières. La Chiwa se concentra sur la tête de ce pays, le shogun doté d'une armure résistante qui tenait tête à Hisa et ses invocations impressionnantes. La jeune femme se souvint avoir vu l'une d'entre elle immobiliser Fugaku au sol.

Cependant, la fumée rendait difficile la surveillance, bien qu'elle pouvait voir la silhouette du samouraï s'illuminer et s'embraser, afin de mettre des bâtons dans les roues de la Nagamasa. Cet homme était surprenant et pleins de surprises, que leur réservait-il encore ? Et bien la rubiconde n’allait pas tarder à le savoir, tandis qu’une aura très impressionnante orangée émanait de sa personne, créant un dragon de flamme qui se lançait sur Hisa et Shingen. La Chiwa ne pouvait rien faire d’où elle se trouvait, et encore moins utiliser son futon dans cette situation où tout ce qui était enflammé pourrait l’être encore plus. De plus, la rousse n’avait pas vraiment le temps de s’y attarder, tandis qu’elle tourna brusquement la tête en direction de plusieurs sons mécaniques qui inquiétèrent légèrement la jeune femme. En levant la tête, ses pupilles écarlate suivaient le mouvement de projectile qu’elle pouvait apercevoir même avec la fumée, grâce aux flammes qui émanaient. Écarquillant les pupilles, la jeune femme concentra du chakra dans ses pieds pour sauter sur le côté, évitant la zone d’atterrissage de l’objet. La roche s’abattit sur le sol embrasant la zone autour, y compris la peau blanche de la jambe gauche d’Aimi qui grimaça légèrement de douleur.

Plusieurs rochers étaient tombés sur le terrain de façon éparse et rendaient le chemin vers l’armée plus compliquée. La jeune femme avait pensé à détruire les machines, mais celles-ci étaient trop loin pour y parvenir à temps et la fatigue se faisait de plus en plus sentir. Attaquer les soldats qui visaient Tsuyoshi revenait à prendre le risque de le blesser. L’Eisei nin porta alors son regard vers le shogun et Hisa qui s’était défendue de cette brûlante attaque. Une sorte de chemin s’était dessiné vers l’ennemi commun du groupe de diversion, grâce aux roches éparpillées, ce qui lui donnait une petite idée. Si elle ne pouvait pas aller au corps-à-corps, à cause de cette armure de feu, et qu’elle préférait éviter le futon dans cette situation enflammée, alors elle utiliserait sa force à distance, comme précédemment. Il fallait à tout prix acculer le Shogun et l’embêter le plus possible.

Sa main se serra et se recouvra une nouvelle fois d’un chakra bleuté et le poing n’attendit guère pour frapper le sol tandis qu’un fracassement se créa dans la direction du Taira. Les projectiles explosaient à la fin de la fissure et visaient la silhouette d’armure de manière à réduite cette armure à néant ou à le blesser. Elle ne savait pas si cela suffirait, mais sa volonté de protéger les siens était plus forte que tout, et il était hors de question de s'avouer vaincu, s'il fallait se brûler les ailes pour aider les siens, elle le ferait sans hésiter. La bataille était rude et épuisante mais démontrait que chaque vie sur ces terres avaient une raison de se battre et la lueur de chacun brillait aussi puissamment que ces maudites flammes.



Spoiler:
 


_________________
01. L'ultime diversion I3wc

Merci Adit pour la signa <3

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente http://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u1037
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga TsuyoshiEn ligne

01. L'ultime diversion Empty
Mar 29 Oct 2019 - 13:01
Et finalement la fumée n’eut guère le temps de se dissiper totalement. Une autre un peu opaque et plus volumineuse venait couvrir cet espace du champ de bataille. Provenant de l’autre aile, celle couverte par l’autre escouade iwajine, la fumée s’avançait déjà vers l’endroit où se tenait désormais seul, au milieu de corps criblés de flèches ou à moitié détruits par les explosions, le Hyûga. Les cavaliers archers n’étaient plus. Les derniers survivants étaient en déroute, le moral explosé après encaissé de plein la déferlante iwajine et l’irruption soudaine du Hyûga dans leurs rangs, sans compter la mise hors combat de leur capitaine. Tsuyoshi les regardait d’un œil vif, sans bouger de sa position, disposant de toutes façons non seulement d’une vision accrue, mais également d’une vision à 359°. Il voyait tout sur un rayon important. Et il voyait venir ces cavaliers qui chargeaient à tout rompre en faisant cavaler leurs chevaux à vive allure. Ces cavaliers n’étaient pas des archers, ils venaient nécessairement d’un autre corps de l’armée tetsujine, corps n’étant pas directement exposé aux iwajines de l’escouade aujourd’hui commandée par Nagamasa Hisa.

Fouillant rapidement dans sa sacoche, alors que le péril s’approchait et devenait de plus en plus imminent, le Hyuga sortit alors une bombe fumigène. Il l’a fit exploser au sol, sur sa position et sautant vers l’arrière, il composa des mudra et disparut alors dans le sol et s’engouffrant à l’intérieur. Le tout s’était joué dans la plus grande discrétion, compte tenu de la fumée déjà présente sur le champ de bataille renforcée par la bombe fumigène. Quand bien même les cavaliers venus d’ailleurs auraient chargé la position du Hyûga, ces cavaliers n’auraient fendus de leurs lances et autres katanas que l’air de la position où se trouvait, l’instant d’avant Tsuyoshi. Ce dernier venait de disparaître à nouveau de l’aire de combat, façon ninja…

Pour sa part, avançant tel un poisson dans l’eau, le Hyûga s’approcha de la position du Taira, le leader actuel de Tetsu. Il demeura sous terre, à bonne distance de ce dernier, en prenant en compte la zone impactée par les projectiles lourds tetsujines histoire de ne pas se faire écraser à l'impact.

Le Taira était bien visible pour lui et ses pupilles. Conscient de sa dépense de chakra toujours plus importante, Tsuysohi s’apprêtait à se dépenser une toute dernière fois. Avec un peu de chance quelqu'un saurait profiter de l'action qu'il utilisera lorsque le Taira montrera le moindre signe de faiblesse ou de relâchement.



Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 


01. L'ultime diversion 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Narrateur
NarrateurEn ligne

01. L'ultime diversion Empty
Ven 1 Nov 2019 - 16:10
« Préparez-vous à tirer ! »

Les hommes à la manoeuvre des énormes engins s’exécutent, rabattant les leviers, retendant les chaînes et chargeant cette fois les armes de multiples billes d'aciers, une mitraille visant à percer les défenses les plus résistantes et exploser derrière celles-ci. Mais l'un des artificiers, sans doute très fatigué de sa dernière soirée, commit une erreur de préparation. L'erreur est humaine... L'une des billes explosives... explosa, et entraîna dans les rangs des artilleurs une réaction en chaîne qui détruisit le stock de munition, et, en plus; endommagea les machines...

« Qu'attendent-ils pour tirer à nouveau! »

S'il y avait une chose que le Shogun n'aimait, c'était exactement ça. Que ses plans et stratégies ne portent pas leurs fruits. Les boules de feu, son dragon; venaient d'enflammer un peu plus la plaine, y répandant une odeur de brûlé. Une épaisse fumée avait gagné les rangs du fer comme ceux des Iwajin. Et ce fut là l'une des erreurs du chef incontesté de Tetsu : la fumée. Si cette stratégie avait toujours été efficace par le passé; l'appliquer sans bénéficier de l'appui de sa cavalerie... était une erreur.

Il le comprit lorsqu'il vit, trop tard, des morceaux de rochers lui fondre dessus. Dans un sursaut il avait commencé à dégainer son sabre pour les découper; trop tard. Les pierres et autres débris alliés à "autre chose" l'atteignirent et fracassèrent ce qui restait de son plastron, certains morceaux l'impactèrent même directement le contraignant à rompre immédiatement son manteau enflammé. Sans doute présentait-il à leur suite quelques fractures de ses côtes, ou d'autres commotions. Il aurait pu se soigner à nouveau, mais cet affrontement avait suffisamment duré, il pouvait endurer cette douleur. Il n'était là que pour une raison.

« Arrêtons de jouer, Nagamasa. »

Après ces quelques mots sortis d'entre ses dents serrées, inaudibles de quiconque, le Samouraï, arme dégainée, se propulsa puissamment vers sa cible alors dans les airs. Il voyait l'ombre du volatile, il était sûr de ne pas se tromper. Et, alors qu'il fut à portée de l'aigle, en dessous, il leva son katana dans un mouvement fluide et l'abattit. Voir leur chef se lancer à l'assaut de l'ennemi avec tant de bravoure sembla rendre sa motivation au bataillon, qui dès lors s'organisa et prit une formation particulière. Une forteresse de boucliers et de lances marchait maintenant sur le champ de bataille, lentement, en direction des Iwajin les plus proches.

Le son de la marche du bataillon résonna au travers de la fumée et des flammes.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nagamasa Hisa
Nagamasa Hisa

01. L'ultime diversion Empty
Sam 2 Nov 2019 - 3:29
A travers le chaos de la guerre, des projectiles enflammées et des attaques de toutes parts, mes yeux ne pouvaient se détourner de ma proie. Les shinobis de la Roche qui m’accompagnaient en ce jour semblaient s’être rapprochés de notre position puisque deux d’entre eux réussirent à atteindre l’ennemi. La nature des attaques m’indiquait leur provenance, mais je ne m’autorisai pas de jeter un regard dans la direction d’Aimi et de Shingen. Fugaku me prouva alors que mon niveau de concentration était parfaitement justifié en se propulsant à grande distance dans ma direction, après avoir annulé son manteau de flammes. Serrant mes sabres fermement dans mes mains, je le suivi du regard du mieux que je pouvais. Je réalisai rapidement que sa course ne semblait pas se diriger à ma hauteur, mais sa vitesse rendait mon temps de réaction bien limité.

Dès lors que je vis son katana se lever en l’air, je concentrai mon chakra dans le mien. Sa lame s’abattit avec l’intention de tuer, démontrant à nouveau la puissance considérable de celui qui la maniait, mais ce n’était pas suffisant pour me faire accepter la défaite. Je ne craignais ni la douleur, ni la mort. Je ne cherchais ni la gloire, ni le pouvoir. D’un mouvement aussi rapide qu’il m’était donné de faire, je frappai de mon sabre celui qui me menaçait. Dans un éclat assourdissant, ma lame rebondit, repoussée par la violence du coup, délivrant dans mon bras un puissant choc. La sienne, seulement déviée et ralentie, vint lacérer ma cuisse avant de terminer sa course dans l’armure de ma monture ailée. D’abord rassurée par la présence de cette protection, la profusion de sang qui suivit le retrait de l’arme m’indiqua que ce ne fut pas suffisant.

— Il a raison Hisa, arrêtons de jouer.

Alors que je sentais Yuusuo se dérober sous mes pieds, je réalisai ce qu’il avait l’intention de faire. Arrêtant complètement de planer, il chercha à agripper l’ennemi avec ses serres, comme Takakuro précédemment, tout en piquant en direction du sol. Je n’approuvais pas cette stratégie et cela me peinait de devoir l’appliquer, mais il était désormais trop tard pour en dévier. D’un petit appui du dos de Yuusuo, je ralentis ma chute quelque peu, me permettant de m’écarter légèrement de lui et de Fugaku. Effectuant une série de mudras, je croisai alors le regard déterminé de mon compagnon ailé, également prêt à se sacrifier pour cette victoire, avant de souffler du vent illusoire dans la direction de l’usurpateur. Si je ne m’attendais pas à recourir à ce genre de technique dans un tel combat, je ne pouvais me permettre de laisser des capacités de côtés dans un moment pareil. En réduisant ses capacités de mouvement ainsi et avec l’aide du sacrifice de mon mentor, nous laissions à mes équipiers une chance de l’atteindre.

— Profitez-en !

D’une voix profonde et sûre, il s’adressa directement aux shinobis présents au sol. Au même moment, Takakuro, qui semblait avoir compris le message, se retourna vers la horde de soldats ennemis. Puisant dans ses dernières réserves, il s’approcha légèrement du bataillon avant de relâcher un torrent de flammes à travers les lignes ennemies et de disparaitre du champ de bataille. Une telle démonstration de puissance n’était pas ce que je recherchais et cela me déchirait le cœur de devoir en arriver là face à des compatriotes, mais je ne pouvais les considérer autrement que des ennemis lors de cette rencontre funeste.

Spoiler:
 

_________________
01. L'ultime diversion 1535023072-ezgif-com-add-text
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3775-nagamasa-hisa http://www.ascentofshinobi.com/t4475-carnet-de-nagamasa-hisa
Hosokawa Shingen
Hosokawa ShingenEn ligne

01. L'ultime diversion Empty
Dim 3 Nov 2019 - 16:07
La bataille faisait rage, un doux déchaînement de violence impitoyable. Chacun se battait pour sa propre survie dans la mesure de ces moyens. J’avais réussi à me défendre des différentes attaques que l’on m’avait jeté à la gueule comme si j’étais un malpropre. Ils espéraient pouvoir m’écraser et pourtant, j’étais toujours là, debout devant eux. On ne pouvait pas dire que j’étais particulièrement utile dans cette bataille, je me contentais d’emmerder dans la mesure du possible le shogun.

Celui-ci savait d’ailleurs se défendre, mais les attaques de moi et Aimi avaient raison de son armure. Il commençait être dans une situation délicate et on pouvait bien constater que la chose le frustrait. D’ailleurs, même son armée semblait avoir du mal, leur artillerie explosait pour une raison que j’ignorais, mais ce n’était pas pour me déplaire. Nous allions éviter d’autres mauvaises surprises. Le feu et la fumée qui s’en dégageait était suffisante pour nous emmerder plus que nécessaire. Nous n’avions pas besoin davantage de projectiles dans notre gueule.

Le combat entre le Shogun et Hisa était toujours aussi violent, au point qu’il était plutôt délicat de lui apporter une quelconque aide, autant que l’on avait envie de le faire. Je ne pouvais voir, de ma position, le succès des attaques du Shogun. Peu importe ce que le Shogun avait fait, cela n’avait visiblement pas suffit à la mettre hors d’état de nuire. Il allait devoir en payer le prix, l’un des poulets se mit à cracher du feu sur les tortues de fer qui se rapprochaient de moi. Cela allait certainement les occuper pour un bon moment, pour ne pas dire les tuer…

Son autre poulet se déchaînait contre le Shogun pour essayer de le remettre au sol. C’était là mon occasion de lui faire comprendre qu’il n’avait pas que lui et Hisa dans le coin ! Je concentrais une grosse quantité de chakra dans ma lame et pour être honnête, c’était presque tout ce qu’il me restait. J’avais bien envie de me frotter au Shogun au corps à corps, mais la situation rendait cette chose plutôt délicate et j’allais empêcher les autres de se déchaîner. Je fis deux frappes dans le vide pour lancer successivement deux lames de chakra en direction du shogun. Il allait de soi que les deux lames visaient le même endroit pour pouvoir aggraver la blessure, si je touchais…

Je posais un genou au sol, essoufflé, je n’allais plus pouvoir combattre correctement à se stade. La fumée commençait à devenir très dérangeante. J’aurais rapidement les environs, la bataille semblait être sur le point de se terminer. Pour l’heure, le meilleur choix était de me reculer un peu, récupérer un peu de ma force pour revenir à l’assaut. Je me redressais péniblement avant de me replier en lieu plus calme afin de reprendre quelques forces.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7258-hosokawa-shingen-fini http://www.ascentofshinobi.com/t7292-hosokawa-shingen-carnet#61187
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

01. L'ultime diversion Empty
Dim 3 Nov 2019 - 19:53


L’ultime diversion




Le vent caressait les joues de la combattante qui tentait de voir au travers de cette fumée épaisse et désagréable. La chaleur était étouffante, forçant Aimi à respirer plus fortement, tandis que ses iris carminés tentaient de se faire un passage jusqu’à sa nouvelle cible : le shogun. S’il était hors de question d’attaquer la zone où siégeait Tsuyoshi, seul contre une dizaine de soldats, sous peine de le blesser ; l’autre alternative était d’attaquer celui qui n’avait d’yeux que pour Hisa, la source de la présence de tous les iwajins au sein de Tetsu. La brûlure à sa jambe était lancinante. La jeune femme avait appris à encaisser bien plus que cela, à surmonter la douleur et à se battre même si elle ne pouvait plus bouger un doigt. Ce n’était donc pas cette blessure qui allait l’empêcher de continuer à en découdre. Observant le terrain face à elle, des blocs brisés en plusieurs morceaux, entourés de flammes qui s’envolaient au gré du vent et épaississaient la fumée.

Grâce à l’armure flamboyante de leur ennemi commun, la Chiwa pouvait visualiser sa cible. Trouvant un angle parfait pour attaquer, la rousse serra le poing, qui se colora de bleu une nouvelle fois, et frappa dans le sol. Celui-ci se fissura timidement, avant de s’ouvrir aux pieds du shogun, pour lui offrir tous les projectiles qu’il méritait. Cet assaut surprenant ne semblait être aperçu que trop tard par le samouraï qui tenta en vain de se protéger de son sabre, se prenant de plein fouet la roche virevoltant. Grâce à l’enchaînement de Shingen et de la rubiconde, le plastron tira sa révérence, tombant sur le sol dans un fracas métallique. La genin sourit intérieurement, cela signifiait qu’il y avait des ouvertures possibles et qu’il était bien plus vulnérable ainsi. Aimi ne doutait pas qu’il possédait encore tout un attirail, mais ne semblait pas devoir craindre sa présence. En effet, cet homme était obnubilé par la Nagamasa, et même après s’être pris des assauts de toute part, il se concentrait continuellement sur elle. Ce n’était pas plus mal, parce qu’ils pouvaient attaquer de leur côté, mais l’Eisei nin comptait sur Hisa et ses invocations pour tenir le coup, il le fallait.

À travers la fumée épaisse qui commençait à piquer aux yeux, la kunoichi pu voir l’ombre de sa cible bouger très rapidement, rendant le suivi du regard plutôt difficile. Ses pas bougèrent automatiquement pour avancer légèrement, afin de voir ce qu’il se passait. L’homme semblait décidé à mettre Hisa hors état de nuire et l’avait attaqué dans un face-à-face tranchant. Pas le temps de se concentrer sur le duo qui combattait, qu'un bruit sourd venant de son flanc résonnait dans la fumée. La rousse ne pouvait distinguer ce qu’il se passait, mais se doutait bien que ça faisait partie du bataillon Tetsujin. Encore un autre son, celui d’un choc entre deux lames attira l’attention de la rouquine, qui tourna vivement sa tête vers Hisa sur son faucon. Tout se passa si vite, que maintenant, elle voyait le majestueux oiseau piquer vers le sol, en tentant d’emmener le Taira avec lui. La samouraï à la chevelure immaculée semblait s’en sortir, tandis que l’invocation s’adressait à eux, d’une voix décidée et résolue.

Il ne fallait pas connaître tous les langages possibles, pour comprendre qu’il était en train de se passer. Shingen semblait lui aussi avoir cerné ce qu’il se passait, attaquant sans attendre à distance pour faire comprendre qu’il était là aussi. Aimi reprit son sérieux, avalant sa salive difficilement, son regard aussi écarlate que les précédentes flammes observaient, le plus efficace était d’attaquer pendant la chute, pour lui laisser le moins de possibilité. Toujours à une certaine distance, s’étant tout de même avancée. La Kunoichi concentra une nouvelle fois du chakra bleuté dans son poing, les émotions rendirent l’aura bien plus perçante et visible, tandis qu’elle frappa sans attendre dans le sol une nouvelle fois. Celui-ci, qui n’avait rien demandé, se retrouva une nouvelle fois fissuré, et lorsqu’il arrivait à la hauteur de sa cible, les projectiles jaillirent du sol, volant dans les airs pour viser le shogun puissamment.

Le souffle de la rousse était saccadé et la fatigue se faisait sentir, ses réserves menaçaient de s’épuiser à tout moment. Les soldats en formation semblaient s’approcher de plus en plus, la rousse était prête à en découdre avec ce qui lui restait, mais c’était sans compter sur le camarade d’Hisa, qui embrasa alors toute la zone de feu. Son visage s’illumina sous la surprise et l’intensité de l’assaut, il était décisif et menaçait de ne laisser personne s’en sortir. Cela leur permettrait peut-être d’avoir un peu de répits, pour pouvoir se concentrer sur leur cible principale.



Spoiler:
 


_________________
01. L'ultime diversion I3wc

Merci Adit pour la signa <3

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente http://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u1037
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga TsuyoshiEn ligne

01. L'ultime diversion Empty
Mar 5 Nov 2019 - 1:20
Planqué sous le sol, le Hyûga attendait son heure. Il patientait en espérant qu’elle arriverait bien vite afin qu’il puisse mettre à exécution le plan qu’il avait envisagé de déroulé depuis qu’il avait ressenti cette grande fatigue le gagner. A court de chakra, il ne lui en resterait plus assez pour tenir ne serait-ce que cinq minutes de plus. Pourtant, il se savait prêt à un dernier grand sacrifice. Après tout, il n’avait pas fui les cavaliers qui le chargeaient pour rien. S’il l’avait fait, c’était uniquement pour ne pas gaspiller son énergie inutilement contre du menu fretin alors que ses frères d’armes commençaient à s’opposer au Shogun tetsujin. Ce dernier était la priorité. Il l’était tout autant que Nagamasa Hisa. C’était elle qu’ils devaient protéger aujourd’hui et le fait que les deux protagonistes se battaient l’un contre l’autre depuis plusieurs minutes en disait long tant sur le niveau réel d’Hisa que sur le fait que le Shogun était un dur à cuir, un vrai.

A un moment donné, malgré sa vision avancée avec son Byakugan, le Hyûga remarqua que le Shogun s’était déplacé –quoi de plus normal, seulement en l’air. Comme s’il s’était envolé, il avait disparu de la surface en se propulsant vers le ciel après s’être délesté de son armure. A n’en pas douter, il poursuivait ses offensives contre Nagamasa Hisa. Ce Shogun devait être un sacré borné, un têtu d’un niveau stratosphérique dans son entêtement. N’y voyant plus grand-chose, notamment à cause de la fumée présente en surface, le Hyûga dû se résoudre de se rapprocher de la position du Shogun, du moins la dernière qu’il avait en visuel. Il s’aidait du comportement de ses frères d’armes, Aimi en tête. Grâce à elle et à l’autre iwajin dont il ne connaissait toujours pas le nom il put se localiser plus aisément. La sortie de terre du Hyûga coïncida avec le début de chute du Shogun pris dans les serres du faucon géant de la Nagamasa. Tsuyoshi était encore à moitié dans le sol lorsqu’il entendit le fameux « profitez-en » et qu’il vit l’autre iwajin (Shingen) s’en prendre presque immédiatement au Shogun.

Le Hyûga se met à courir histoire de se rapprocher du point de chute programmé du Shogun et avant qu’il ne soit proche du sol, il se propulse vers l’avant. Son mouvement avait eu lieu finalement peu de temps après l’attaque de l’autre iwajin –bordel ne pouvait-il pas se présenter au début du combat ? Si le Shogun avait eu le temps de sortir de l’illusion lancée par Nagamasa Hisa –Tsuyoshi n’en savait rien bien entendu, le délai serait court, très court pour qu’il puisse comprendre ce qui arrivait dans son dos telle une fusée. L’impact et la douleur bien réelle lui indiquerait bien assez vite qu’il venait de se faire avoir. Tel un GANK en bonne et due forme, Tsuyoshi était sur le Shogun. Ce dernier aurait probablement à peine le temps de voir le visage de celui qui comptait le besogner correctement.

L'oeil de sauron:
 
_ Ich-ni !

Les deux premiers coups venaient d’être placés rapide comme l’éclair à peine perceptibles aux yeux d’humains lambdas tant la vitesse d’exécution était importante. Les deux premiers tenketsus étaient frappés.

_ San Yone !

Deux autres dans la foulée furent frappés de coups rapides mais dont l’impact faisait convulser le corps ciblé à l’imapct.

_ Shi-Go-Roku-Shichi Hachi !

De nouvelles zones du torse nu du Shogun étaient frappés. Comme s’il s’était dévêtu pour l’occasion, laissant une ouverture rêvée au vue des circonstances, pour que le Hyûga se déchaîne.

_ Kyu-Ju … Ju roku !

Et la suite fut telle un flot du 9ème au 16ème coup du Hakke.

_ Ju shichi … San ju ni !

Puis du 17ème coup au 32ème coup.

San ju san … Roku ju yone !!!

Et enfin l’enchaînement final. Trente-deux coups frappés en peu temps la vitesse du Hyûga semblait s’intensifier sur la fin à mesure que les coups pleuvaient et que la démonstration de la puissance clanique Hyûga virait au show. Supendus en l’air Tsuyoshi et le Taira, pendant un laps de secondes très courts, sous les yeux probablement incrédules des ninjas présents, l’enchaînement des 64 coups du Hakke venait d’être réalisé. Rapide, intense, meurtrier, puissant mais surtout exigeant en termes de chakra tant pour celui qui utilisait la technique que pour celui qui en faisait les frais. Mais aux yeux du Hyûga c’était un mal pour un bien. Il fallait ce genre de techniques pour calmer ce Shogun un poil trop… résistant.

Retombant au sol, le Hyûga vit la prunelle de ses yeux virer au noir, couleur habituelle pour ses yeux si bizarres comparés à ceux de son clan et pourtant si normaux pour le reste du monde. Il n’avait plus de chakra, du moins plus assez pour utiliser de techniques d’ampleurs. Sans protections, il tomba lourdement au sol avant de se rouler sur le côté par le reste de sa volonté mais aussi parce qu’il avait reçu une partie des projectiles lancés par Aimi et destiné à détruire encore plus le Shogun tetsujin.

Si le Taira lui en laissait la possibilité, alors le Hyûga se redresserait péniblement après avoir constaté ses blessures puis disparaîtrait à travers le sol histoire de quitter la zone de combat. Il avait fait sa part. Demeurer dans les environs ne servirait à rien.


Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 


01. L'ultime diversion 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

01. L'ultime diversion

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Événements :: Intrigue n°9 : Une question d'Honneur :: Tetsu no Kuni
Sauter vers: