Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

03. Un palais bien gardé [ Victoire : Iwa ]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Maître du Jeu
Maître du Jeu

03. Un palais bien gardé [ Victoire : Iwa ] Empty
Lun 9 Sep 2019 - 18:45


« Pendant que le premier groupe fera diversion, nous enverrons trois équipes lancer l’assaut sur le Palais du Shogun. Malgré la diversion et l’affaiblissement du clan Bakuhatsu, il sera évident que le palais sera gardé : de là, il faudra qu’une équipe se charge de retenir les potentiels gardes et permette aux deux autres de pénétrer le bâtiment… »

***

Le plan avait donc été tout tracé par la Dame Volcan et avec l’aval des conviés lors de cette fameuse réunion sous l’œil avisé du Seigneur de la Terre. Non seulement Iwagakure no Satô allait lancer une offensive sur Tetsu no Kuni, mais ils allaient directement s’en prendre au Shogun assassin, Taira Fugaku.

Pour ce faire, les troupes Iwajines avaient été divisées en deux groupes. Le premier servait de diversion prévisible, puisqu’il était allé vers les gardes frontaliers de Tetsu no Kuni afin d’être sûr d’être repéré. Quant à la présence de Nagamasa Hisa – la seconde héritière du Shogunat du Fer – elle servait à s’assurer que le Shogun enverrait des hommes en masse, créant une ouverture pour le second groupe qui lancerait presque en même temps l’assaut sur le palais.

Les objectifs étaient clairs : capturer ou éliminer le Shogun et mettre la main sur la petite-fille de son prédécesseur, devenue héritière du Fer.

Vous faites partie du groupe qui lance l’assaut sur le Palais du Shogun. Même si vos comparses s’occupant de la diversion à la frontière vous permettent d’éviter de faire face à une armée, c’est bien sur vous que tout repose : vous devez trouver le Shogun et sa petite-fille.

Votre équipe, plus particulièrement, est en première ligne et sans surprise, vous vous retrouvez face à quelqu’un qui garde l’entrée du Palais du Shogun. Votre rôle est donc de vous occuper de cet inconnu car si vous ne le faites pas, les deux autres équipes qui ont pénétré le palais seront grandement en difficulté…


Voici les règles et indications à suivre :
  • Lorsque c'est à votre tour de poster, vous disposez de 36h pour répondre.

  • Vous pourrez demander un délai de 12h durant tout l'Intrigue.

  • En cas de non-respect des délais, votre tour sera sauté une première fois. Si cela se reproduit durant l'événement, vous serez exclu et subirez une pénalité d'XP.

  • Seules les techniques validées avant votre deuxième RP dans ce groupe pourront être utilisées durant l'Intrigue.

  • Respectez les règles présentes dans notre Système de combat.

Règle(s) spéciale(s) pour ce groupe :
  • Ce groupe se déroule devant le Palais du Shogun alors que le soleil s'est levé. Vous devez retenir voire vaincre ceux qui gardent l'entrée du palais.

  • Ce groupe est très fortement lié aux groupes 04 et 05 puisque ces derniers se déroulent également au palais.

Ordre de post :
  • Konran Tenzin

  • Nihito Meho

  • Han Musashi

  • ???

Bon RP à toutes et à tous !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com
Konran Tenzin
Konran Tenzin

03. Un palais bien gardé [ Victoire : Iwa ] Empty
Mer 11 Sep 2019 - 11:31
L'heure était enfin venue...

Un an plus tard, nous étions enfin de retour au Pays du Fer, et cette fois, ce n'était pas avec un bandeau sur les yeux et l'urgence dans les veines. Nous n'étions pas en train de chercher notre Kage, ou en désir d'aider l'ancien Seigneur du Fer. Non, nous étions venus ici pour récolter notre dette. La dette de sang que le Shogun nous avait si durement fait encaisser. Un an plus tard, nous avions enfin les éléments qui nous permettraient de retourner sur ces terres, et de libérer le courroux qui brûlait en nous.

Je ne savais comment nous en étions arrivés là, mais la descente sur Tetsu s'était organisée avec une impressionnante rapidité du moment que l'ordre avait été émis. Le clan Bakuhatsu avait perdu son leader grâce aux Amazones, Hisa faisait partie de ceux en liste pour devenir Shogun...C'étaient les deux seuls éléments qui nous manquaient. La boucle était ainsi bouclée. Et ma colère pourrait ainsi être libérée.

Il y avait de cela un an, nous avions perdu tant de choses au retour de Tetsu. Iwa s'était retrouvé dépourvu de son Ombre, Sakuya avait injustement perdu la vie, et Nagamasa Musashi était mort. Les seuls survivants du village avaient été Hisa, Gabushi, Toph, Etsuko, Hayate et moi-même. Etsuko était depuis morte, et Hayate s'en était parti suite à tout ce que nous avions vécu. Et malgré tout ce temps passé, malgré toutes les autres choses qui s'étaient produites depuis, il était certain que pour les Amazones et pour moi, la blessure ne s'était jamais refermée. La douleur était encore là, et même si elle n'était pas vraiment à vif, les maux qui nous accablaient ne s'étaient jamais tus. Aujourd'hui, cela allait changer, et nous allions enfin prendre le seul traitement qui pourrait un jour nous soulager. J'avais promis au Shogun que la Roche n'oublierait pas, jamais, et j'étais venu tenir promesse aujourd'hui.

Pendant tout le trajet, aucun mot ne sortit de ma bouche. Mon poing se serrait, puis se desserrait successivement autour de ma faux, mon regard sombre porté vers l'Horizon alors que tous les souvenirs remontaient en vague tandis que nous reprenions cette route qui nous avait un jour mené au cauchemar. Mais ce jour était fini, et il était temps de se réveiller pour chasser les stigmates de ce mauvais rêve bien réel. J'avais été assigné à l'équipe numéro trois, aux côtés de Meho et de Musashi, ce qui me rassurait. Je connaissais leur potentiel, et je ne pouvais m'empêcher de me sentir confortable et en confiance à leurs côtés. Notre groupe était chargé de retenir les gardes du palais, d'un moyen ou d'un autre, pour permettre aux deux dernières équipes de pénétrer dans le palais. Les deux premières, quant à elle, avaient été chargées d'attirer les samouraïs et autres gardes à l'extérieur en les appâtant. Hisa et Gabushi se tenaient dans les deux premières équipes, Toph dans la quatrième, et Ashitaka dans la 5e. Cette répartition avait été rapidement mise en place, et semblait assez prometteuse. Même s'il était vrai que les Amazones faisaient des miracles lorsqu'elles étaient ensemble, seules elles restaient absolument redoutables. Lorsque nous passâmes les premières lignes, je jetai un regard vers Hisa, Gabushi et Ryoko qui faisait partie de l'équipe de Gabushi, et leur adressai un signe de tête ainsi que quelques mots que je doutais qu'elles entendent.

-Je compte sur vous.

Ces quelques mots tout simples que je n'avais pas besoin de prononcer à voix haute pour que leur énergie accompagne mes camarades. Puis nous passâmes la première ligne et nous dirigeâmes immédiatement vers le palais. Une fois arrivés aux portes, nous dûmes faire face aux gardiens du palais, et c'est là qu'intervenait mon équipe. Nous nous positionnâmes de manière à permettre les deux équipes de pénétrer le palais pendant que nous occupions les gardes du palais. Puis pendant que la Hyûga passait, je lui adressai un regard à son tour sans perdre le fil de ce qui était en train de se passer.

-A tout à l'heure, ma rivale.

Il était maintenant l'heure de livrer batailles, et j'étais plus prêt que je ne l'avais jamais été. Mes cheveux et vêtements ballotés par le vent, ma faux bien en main, les yeux remplis d'un feu qui avait bien été nourri au cours de ces longs mois, je me tenais debout et prêt à en découdre. Puis je m'adressai à mes coéquipiers du jour d'un air aussi concentré et sérieux que charismatique sur le moment. Ma voix grondait comme le vent qui fouettait les montagnes, et il était aisé de percevoir le désir d'en découdre. Cependant, mes émotions restaient maîtrisées, car tel était l'héritage que m'avait fait le Yondaime Tshuchikage.

-C'est parti, montrons leur que la volonté du Fer n'est pas la seule à être immuable.


Spoiler:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
03. Un palais bien gardé [ Victoire : Iwa ] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Nihito Meho
Nihito Meho

03. Un palais bien gardé [ Victoire : Iwa ] Empty
Jeu 12 Sep 2019 - 11:56
Un silence de plomb régnait en cette sombre journée tandis que seuls les pas étouffés des troupes Iwajins perçaient au travers des terres de Tetsu. Aujourd’hui, après un an d’un calme contraint, la roche et le fer allaient à nouveau entrer en collision faisant ainsi teinter les cloches de la guerre au sein du palais du Shogun. Cette mission avait été annoncée du jour au lendemain, probablement afin de garder les objectifs de la roche secrets et ce le plus longtemps possible. Une attaque surprise … L’ordre était relativement simple mais il était évident que les tenants et aboutissants étaient bien plus complexes qu’il pouvait y paraitre.


Mého déjà peu fan de la guerre n’avait pas particulièrement été enchanté par cette idée. En effet, à peine quelques semaines plutôt il critiquait les assaillants d’Iwa et voilà qu’en cette froide mâtiné il se voyait transformé en messager de la mort. Il devenait ainsi l’attaquant ne pouvant que mettre sa confiance en son village espérant que cette assaut serait en accord avec ses principes.


C’était le visage fermé qu’il avait rejoint les portes du village accomplissant son devoir sans trop chercher à comprendre pourquoi. Il avait rejoint son groupe composé alors de deux ninjas qu’il connaissait plutôt bien, Han Musashi et Konran Tenzin. Des deux hommes, ce fut l’attitude du Jonin qui attira le plus l’attention du jeune ninja … Lui qui était si calme de nature avait à nouveau ce regard meurtrier qui avait animé ses yeux lors de l’attaque du village. Une aura vengeresse se dégageait du jonin tandis qu’il tenait déjà de ses mains vengeresses sa fameuse faux. Pourquoi tant d’animosité ? Que s’était-il donc passé pour que son chef d’équipe soit d’une humeur aussi tranchante ? Mého aurait aimé lui poser quelques questions mais se rendait bien compte que l’heure n’était pas aux petites discussions.


Leur groupe eut droit à un petit débrief juste avant le départ, expliquant brièvement le rôle qu’ils allaient tenir au cours de l’attaque ainsi que des précisions sur les objectifs du village. Cet assaut avait deux objectifs, le premier était de récupérer la tête de Taira Fugaku qu’elle soit sur sa tête ou non et la seconde était de capturer sa petite fille. Pour cela l’équipe du jeune Genin avait été attribué à l’assaut direct du palais, retenir et éliminer les gardes pour permettre aux autres troupes de passer voilà en quoi consistait leur mission. A peine quelques minutes plus tard, les portes du village s’ouvrir dans un vrombissement et les ombres si engouffrèrent prenant ainsi la route de leur destin.


Les plaines rocheuses s’effaçaient à toute vitesse laissant rapidement place aux landes du pays de fer. Les différentes équipes avançaient en petit peloton créant ainsi une première scission entre le groupe chargé de faire diversion et ceux chargés de pénétrer plus en profondeur dans le palais. Mého quant à lui était lui aussi plongé dans un mutisme profond tandis qu’il se préparait à devenir l’une des choses qu’il aimait le moins au monde. Les minutes passèrent à toutes vitesses lorsque soudain la silhouette du palais se dessina face à lui.


Un vent glacial passait entre les ninjas tandis qu’ils se tenaient face aux palais prêts à en découdre avec les gardes. Le second groupe les dépassa en silence et, alors que leurs silhouettes s’effaçaient dans les méandres du palais, Mého effaça d’un coup tout doute ou questionnement se préparant à mettre tout son cœur et son esprit dans cette bataille. Une hésitation et la mort le cueillerait sans préavis et ça, il allait tout faire pour que ça ne lui arrive pas. Ni à lui, ni à ses deux coéquipiers. Tenzin leur adressa ses encouragements d’une voix forte et Mého répondu à son tour d’un ton décidé :


- Montrons leurs les gars !
Revenir en haut Aller en bas
Han Musashi
Han Musashi

03. Un palais bien gardé [ Victoire : Iwa ] Empty
Ven 13 Sep 2019 - 1:44

¤ IWAGAKURE NO SATÔ ¤
Un palais un bien gardé


03. Un palais bien gardé [ Victoire : Iwa ] Iwa12

------------------------------------------------------

Musashi se trouvait en compagnie d’Oden, lorsque le messager était venu lui annoncer la nouvelle : une guerre contre le pays du fer. Etonné, il se résolu à écourter sa conversation avec son ami et à s’enrôler dans la grande armée, qui était, visiblement, prête à marcher sur Tetsu. Reconnaissant bon nombre des individus composant l’armée Iwajine, l’épéiste resta malgré tout silencieux, comme s’il cherchait à se préparer mentalement pour cette guerre, qu’il avait encore du mal à comprendre. En effet, il ne s’attendait pas à une telle décision, pas après les événements récents, pas après le sacrifice du Yondaime et l’invasion d’Iwa par « l’armée » de Mamushi.

Quoi qu’il en fût, le Kazejin se pliait aux ordres de ses supérieurs, comme il l’avait toujours fait. En tant que Genin, c’était tout ce qu’il pouvait faire, obéir et faire en sorte que la mission soit un succès. Ainsi, c’était en se tenant auprès de son groupe, qui se détacha des deux premières, et d’un air particulièrement songeur que le Genin avançait vers le palais du Shogun.

Quelques temps plus tard, le groupe du manieur du cristal fut contraint de stopper sa course, juste à l’entrée du palais, leur principal adversaire se dressant en effet face à eux. Le groupe de Toph et du Borukan profitèrent du fait que l’attention soit portée sur Tenzin, Meho et Musashi pour pénétrer dans le palais, conformément au plan qui avait été établi. Tout se déroulait parfaitement comme prévu, un peu trop pour le Genin, qui observait ses camarades, et plus particulièrement Tenzin.

Le fils du désert lui paraissait, en effet, étrange, un peu trop sombre à son goût. Puis, c’était en se souvenant de leur dernière conversation et du conflit qui opposait la cité de la roche à Tetsu, qu’il put trouver un semblant d’explication. « Dette du sang, hein ? » Se dit-il, en observant son camarade avant de porter son regard vers les gardes.

Ce ne fut qu’après avoir entendu les encouragements de Tenzin et la réponse du talentueux et valeureux Nihito Meho, que Musashi se résolu à dégainer un kunai de sa sacoche. Il apposa alors un sceau explosif sur son projectile, avant d’hocher légèrement la tête à l’égard de ses camarades.

Observant attentivement les mouvements de leurs adversaires, et plus particulièrement du type qui avait tout l’air d’être un des chiens fous du Shogun, l’épéiste essayait déjà d’imaginer le début de cet affrontement. Son objectif était en effet de bien comprendre la formation adverse en vue d’établir un « plan » pour en neutraliser le plus possible, le plus rapidement possible. Il y avait une grande différence entre la théorie et la pratique, il était bien placé pour le savoir.

Quoi qu’il en fût, son groupe devait retenir ces soldats et principalement cet individu, afin que celui de Toph et d’Ashitaka puissent mener à bien leur principale mission. Cela n’allait pas être simple, et encore moins s’il ne fallait tuer personne, chose que Musashi tentera de faire, d’une façon ou d’une autre, à moins qu’il ne soit contraint à agir autrement… Pour l'heure, il tenait son projectile en main et se tient prêt à dégainer son katana, si nécessaire.


Spoiler:
 


_________________
03. Un palais bien gardé [ Victoire : Iwa ] Musa

« Le meilleur savoir-faire n’est pas de gagner cent victoires dans cent batailles, mais plutôt de vaincre l’ennemi sans combattre »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 http://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Narrateur
Narrateur

03. Un palais bien gardé [ Victoire : Iwa ] Empty
Ven 13 Sep 2019 - 18:53
L'immense palais du Shogun fais fasse à vous, un majestueux palais traditionnel qui abritait probablement le Shogun et sa petite fille. Pour s'y rendre, il vous fallait emprunter un escalier plutôt long, mais en bonne état, preuve que les conflits n'ont pas eu lieu d'ici, mais combien de temps faudrait-il pour que ces marches s'écroulent sous vos assauts répétés ou ceux de vos adversaires, dans tous les cas, si vous chutez, vous savez que la chute risque d'être longue : les escaliers sont très raides, vous donnant l'impression qu'une fois au sommet, un vide se trouve derrière vous. Ce détail peut vous semblez insignifiant, mais pourtant, il a son importance, car vous remarquez de ce fait que la zone d'affrontement face au gardien de la porte reste très petit, assez pour que vous trois et lui-même puisiez vous mouvoir, mais vous comprenez bien vite qu'un mauvais pas vous approchera bien vite d'une chute pouvant être fatale.

Le gardien d'ailleurs vous a bien vite remarqué en entendant déjà vos bruits de pas, mais aussi vos voix. Lorsque vous lui faisiez face, vous remarquez facilement qu'il ne s'agit pas d'un samouraï classique, mais d'une femme, habillée en tenue traditionnelle un peu plus ample pour avoir plus de liberté de mouvement, ornant une coiffure étrange et une petite paire de lunette. Elle vous observe, ne semblant pas si emballée que ça en vous voyant, voire même plutôt déçue, peut-être attendait-elle d'autres personnes venir devant elle. D'ailleurs, ses premiers mots vous indique que vous n'être clairement pas sur la liste des personnes qu'elle souhaiterait affronter.

03. Un palais bien gardé [ Victoire : Iwa ] Bakuha10

- Aucuns de vous n'est une de ses Amazones qui m'ont enlevé mon maître ...

Dit-elle l'air un peu triste, puis se reprend en vous regardant, elle avait une mission qu'elle ne devait pas échouer : empêcher quiconque d'entrer dans le palais par cette porte. Elle se place donc, commençant à animer ces bras pour enchaîner une série de mudras.

- Enfin, ma mission reste la même, personne ne franchira cette porte. Je dois le faire pour Kenta-san et mon seigneur. L'éclosion printanière !

La femme frappe devant-elle, puis une explosion part de sa main et se repend sur une large zone devant elle, elle sait qu'elle est en infériorité numérique, donc elle essaie de s'occuper déjà de balayer les plus faibles pour se concentrer ensuite sur les plus forts, un moyen de temporiser comme elle le peut face à trois adversaires dont elle ignore la force.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Konran Tenzin
Konran Tenzin

03. Un palais bien gardé [ Victoire : Iwa ] Empty
Dim 15 Sep 2019 - 4:14
Nous avancions dans un silence lourd qui était, je le sentais, en partie à cause de mon humeur sombre. Je n'avais pas pipé mot depuis que nous étions sortis d'Iwa jusqu'à Tetsu. Derrière moi, je sentais les regards interrogateurs de mes deux camarades qui, malgré le peu d'informations donnés, avaient suivi les ordres consciencieusement. Ils n'avaient pas posé de questions, ils n'avaient pas remis en cause les ordres. Des shinobis dans toute leur splendeur. Cependant, si j'avais été dans un autre état d'esprit, j'aurais certainement pris la peine de leur expliquer la raison de notre raid sur le Pays du Fer. Qu'ils ne pensent pas à tord qu'Iwa n'était qu'une autre de ses puissances qui décidaient qui pouvaient ou non vivre. Nous n'étions pas venus apporter la mort au Pays du Fer, nous étions venus y apporter la délivrance, et la vengeance. Notre but n'était pas de tuer les samouraïs, mais uniquement le Shogun. En ce qui concernait les autres qui s'interposeraient, et en fonction de leur degré d'implications dans les affaires du Shogun, nous déciderions de leur sort.

Toute âme vengeresse que j'étais, je n'aimais pas semer la mort et la destruction là où je passais simplement sous ordre de mes supérieurs. Si tel était ma mission, je m'y soumettrais, en tentant d'épargner le plus d'innocents. De ce fait, j'estimais que mes camarades étaient en droits d'en savoir plus sur cette opération. Mais mes sombres pensées et ma nostalgie palpable m'avaient aveuglé aux émotions partagées de mes coéquipiers. Je me rattraperais en temps voulu.

Arrivé devant le palais, pour la seconde fois en ce qui me concernait, je franchis les escaliers particulièrement raides qui nous menaient aux portes de la demeure du Shogun. Une fois arrivés devant la porte, nous nous stoppèrent net lorsque j'en donnai l'ordre, avisant de la personne qui se tenait devant nous. Ce n'était pas une samouraï, comme je m'y étais attendu. Ou du moins elle n'en avait pas la dégaine. C'était une femme avec des lunettes, une coiffure étrange ainsi qu'une tenue traditionnelle assez jolie. C'était donc elle qui était chargée de nous empêcher d'entrer. S'ils l'avaient posté ici, cela voulait certainement dire qu'elle ne faisait pas partie du menu frétin. Elle devait avoir une certaine assurance en ses capacités. Cependant, la jeune femme parut déçue par notre arrivée. Comme ses paroles le démontrèrent bien assez tôt, elle s'attendait à voir d'autres personnes ; les Amazones. Je compris bien rapidement que le "maître" duquel elle parlait était certainement ce fameux Kenta Bakuhatsu, chef du clan du même nom et frère de notre défunt Yondaime Tsuchikage. Un petit sourire apparut sur mes lèvres à ces mots.

-Désolé de te décevoir. J'espère que tu sauras t'accommoder de notre humble présence.

Cependant, bien évidemment, sa mission ne changerait pas parce qu'elle n'était pas tombé sur ceux qu'elle avait espéré croiser. Cela aurait été bien trop beau si elle nous avait gentiment laissé passer. Elle composa donc immédiatement des mudras, et tendant la main devant elle, une immense explosion se propagea d'elle venant dans notre direction à tous les trois. Je connaissais mes deux compagnons, et leurs capacités respectives. Sans compter le fait que les escaliers derrière nous étaient si raides que se faire expulser de l'entrée du palais reviendrait à une chute libre dangereuse. Sans attendre une seule seconde, je m'avançai devant Meho qui se tenait juste derrière moi, et empoignai ma faux, je la fis tourner en lui imprégnant une grande quantité de fûton. J'avais décidé de protéger en priorité Meho, car ce dernier n'avait que peu de défenses et son affinité doton était encore nouvelle. J'espérais qu'il pourrait nous aider grâce à son autre capacité et son fuinjutsu. Quant à Musashi, son cristal était une excellente défense. Alors que le vent créé par la faux dispersait l'explosion devant nous, je m'adressai à mes deux compagnons.

-Je vais au corps-à-corps. Restez à distance et soutenez-moi. Meho, reste près de Musashi pour l'instant.

Une fois l'explosion passé, je récupérai ma faux et m'adressai à la femme.

-Après ce combat, tu me diras si ton clan est loyal envers le Pays du Fer, ou envers son Shogun actuel seulement, veux-tu ?

Et sur ce, une fois ces mots prononcés, je concentrai du chakra dans mes pieds et fonçai sur la femme Bakuhatsu. J'arrivai non pas de face, mais de côté pour laisser le champ libre à mes deux coéquipiers de la viser plus facilement. Et de ma faux, j'enchaînai plusieurs coups rapides visant à la lacérer d'un peu partout. Je me sentais plus à l'aise au corps-à-corps, et préférais endosser ce rôle plutôt que l'un de mes coéquipiers. Ainsi, j'espérais les préserver d'attaques de zone à distance, en concentrant l'attention de la guerrière sur moi. Cependant je ne connaissais pas ses capacités, mais elle semblait devoir faire des mudras pour ses techniques, je supposais ainsi que le combat rapproché la gênerait un peu. Mais je restais tout de même conscient que je n'avais rien encore vu de son arsenal, et donc je restais sur mes gardes, paré à toute éventualité.


Résumé:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
03. Un palais bien gardé [ Victoire : Iwa ] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Nihito Meho
Nihito Meho

03. Un palais bien gardé [ Victoire : Iwa ] Empty
Lun 16 Sep 2019 - 8:28
Un vent glacial continuait de souffler sur l’entrée du palais tandis que les trois ninjas faisaient maintenant face à leur ennemie. Devant eux se tenait une jeune femme en tenue traditionnelle et au regard mélancolique. Elle ne paraissait pas particulièrement belliqueuse mais plutôt résigner. Elle aurait visiblement préféré être autre part ou faire face à d’autres ninjas …. La tristesse dans les propos de la femme qui se tenait devant eux n’atteignit malheureusement pas l’esprit du jeune Mého tandis qu’elle sur l’absence des amazones. Il fallait faire preuve d’une grande confiance pour ainsi dénigrer ses opposants sans même les connaitre, pensait-elle que le groupe n’était pas à sa hauteur ?


Après les propos de la jeune femme il y eut comme une seconde de silence avant qu’une phénoménale explosion se fasse entendre à l’entrer du palais. Tenzin se plaça instinctivement devant le Genin le protégeant du souffle violent qui s’était déversé sur eux. Elle cherchait à les expulser du palier sur lequel ils se situaient, les offrants au gouffre froid laisser par les escaliers interminables qu’ils avaient gravis quelques minutes plutôt. Mého protégé par son sensei tourna instinctivement la tête vers Han qui lui aussi avait réussi à se protéger de l’explosion.


Après quelques ordres rapides de son chef d’équipe, Mého vu Tenzin se jeter dans la bataille à toute vitesse et le genin quant à lui se mit instinctivement à enchainer les muddras prêt à apporté un soutient efficace à ce dernier. Une distance honorable séparait les deux groupes lorsque Mého projetât deux kunais en direction de son adversaire. Le premier se planta dans le sol bien avant d’avoir atteint sa cible à environs mi-distance entre lui et là Kunoichi et le second quant à lui se dirigea sur le flanc opposé à l’attaque de Tenzin explosant dans une nouvelle détonation sourde. Mého avait à cette instant deux objectifs distincts, le premier était de limiter les options d’esquive de la kunoichi face aux assauts de Tenzin et le second était de prévoir une charge future en mettant un kunai explosif qu’il activerait à la seconde ou il verra le ninja changé de cible se lancer vers lui et Han.


Il se doutait que cette dernière voudrait probablement s’attaquer à lui et son coéquipier resté en arrière. Elle cherchait à réduire le nombre d’ennemie en projetant un maximum d’entre eux dans le vide. Elle chercherait à s’attaquer au moins fort d’entre eux et en ayant été protéger par Tenzin il était évident qu’il était devenu la fameuse cible. Le genin se rapprocha ensuite de Han tout en composant une nouvelle série de Mudra il posa ensuite ses mains au sol et cinq petits projectiles de terre furent dirigés vers la kunoichi. Ils n’étaient guère dangereux mais pouvaient tout de même gêner la jeune femme dans ses actions.


Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Han Musashi
Han Musashi

03. Un palais bien gardé [ Victoire : Iwa ] Empty
Mar 17 Sep 2019 - 0:50

¤ IWAGAKURE NO SATÔ ¤
Un palais un bien gardé


03. Un palais bien gardé [ Victoire : Iwa ] Iwa12

------------------------------------------------------

« Pour qui et pourquoi, Musashi ? » La voix de son Senseï résonnait dans sa tête, alors qu’ils vinrent d’arriver devant le palais du Shogun. Ils allaient se battre, aucun doute là-dessus, mais pourquoi et pour qui ? Deux interrogations que son senseï n’eût cesser de lui répéter, durant leurs rares échanges mais pas moins intéressantes et riches en enseignements pour le manipulateur du shôton. Son esprit jugeait bon de lui rappeler ces deux interrogations, que d’autres devaient aussi sûrement se poser, d’une manière ou d’une autre, consciemment ou inconsciemment.

Quoi qu’il en fût, il dut rapidement balayer ces questions de sa tête et se concentrer sur la personne qui leur faisait désormais face. Une femme, qui n’avait visiblement rien d’une samouraï, et qui ne leur cachait point sa déception de ne pas avoir affaire aux amazones. Était-elle en train de les sous-estimer ? Peut-être bien, peut-être pas, peu importait, le Kazejin tâchait de se concentrer et se parait à toute éventualité. C’était alors que la Kunoichi décida de lancer les hostilités. Pour ce faire, elle réalisa tout d’abord des mudras, avant de frapper devant elle, créant ainsi une étrange et grosse explosion, qui menaçait de tout emporter sur son passage.

Glissant rapidement son kunaï marqué dans sa poche, Musashi s’empressa de composer des mudras, avant même que l’onde de choc ne soit expulsée, dressant ainsi un grand et solide mur de cristal devant lui, qui le protégea parfaitement de l’offensive adverse. De plus, en contentant une partie de l’explosion, son mur empêcha l’offensive adverse de trop saccager la zone, du moins la partie sur laquelle il se tenait. Cependant, si le mur avait parfaitement joué son rôle, il finit malheureusement par se fissurer et se briser en de nombreux fragments de cristal. Si la plupart s’étaient simplement effondrer sur le sol, deux d’entre-deux se virent propulser vers le Genin, l’entaillant légèrement au niveau de sa joue droite, ainsi que son bras gauche. Toutefois, rien de bien méchant, mais il devait toute de même faire attention, car ses cristaux pouvaient, par moment, se retourner contre lui-même.

Par ailleurs, Tenzin, qui se tenait non loin de sa position, put également se défendre, en plus d'avoir pu parfaitement protéger Meho, lui faisant ainsi économiser une quantité de chakra non négligeable. La défense du Konran lui rappelait drôlement celle de la Chiwa, mais le Jônin, grâce à son don, n’avait pas besoin de réaliser des mudras et pouvait ainsi exécuter ce genre de techniques avec une facilité déconcertante.

Soulagé, même si son expression demeurait en réalité neutre, Musashi regarda brièvement autour de lui, constatant ainsi les éventuels dégâts avant de porter son attention sur leur adversaire du jour. Elle avait une capacité fort contrariante, c’était le moins qu’on puisse dire. Ainsi, il était dans l’intérêt de nos trois protagonistes de s’occuper rapidement de cette jeune femme, d’une manière ou d’une autre, car plus le combat se prolongerait, plus l’environnement risquait de leur poser des sérieux problèmes. Chose que Tenzin semblait visiblement avoir compris. Ainsi, Musashi acquiesça naturellement aux consignes du fils du désert, qui se rua aussitôt sur leur ennemie. Meho préparait quelques trucs de son côté et tentait d’épauler le Jônin du mieux qu’il pouvait.

Le Han réalisa, de son côté, une rapide série de mudra avant de manipuler son chakra raiton dans sa main. Après quoi, il fit volontairement trois pas en avant, puis tenta d’analyser rapidement l’approche de Tenzin et la stratégie de Meho, sur lequel il tenta alors de se calquer en essayant de faire abattre un éclair sur leur ennemie. L’éclair jaillit de sa main, à l’instant où les tentatives de ses camarades prirent fin, obligeant ainsi la Kunoichi à se défendre, si jamais elle parvenait à éviter ou contrer les assauts du Konran et du Nihito. L’éclair fusa avec une certaine rapidité et pouvait, s’il touchait la jeune femme, paralyser tout son corps, du moins pour quelques instants.

Enfin, Musashi se saisit de son kunaï explosif qu’il balança immédiatement au pied de leur ennemie, enclenchant alors le sceau sans perdre un instant. Après quoi, il revint sur ses pas et tentait de constater les fruits de leurs efforts.

« Je doute que ce soit suffisant, restons sur nos gardes, Meho-san. » Fit-il, en se mettant à la même hauteur que son camarade.

Il ne quittait pas leur ennemie du regard… Il avait une idée pour la contrarier davantage, mais cela nécessitait qu’il se rapproche de la kunoichi, ce qui le ferait naturellement prendre des gros risques, chose qu’il ne pouvait se le permettre, du moins pour le moment. Ainsi, il se tenait prêt, tant pour se défendre ou défendre son camarade que de saisir la moindre opportunité que la Tetsujine lui offrirait…


Spoiler:
 


_________________
03. Un palais bien gardé [ Victoire : Iwa ] Musa

« Le meilleur savoir-faire n’est pas de gagner cent victoires dans cent batailles, mais plutôt de vaincre l’ennemi sans combattre »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 http://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Narrateur
Narrateur

03. Un palais bien gardé [ Victoire : Iwa ] Empty
Sam 21 Sep 2019 - 21:21
L'explosion se repend sur la place, enveloppant ceux qui lui faisait face, une explosion qui aurait suffit pour les propulser en arrière et les faire chuter sans trop de difficulté, mais les défenses utilisées ont permis aux trois iwajins qui lui faisaient face de pouvoir s'en sortir sans trop de soucis. Ainsi, il y avait un assimilateur Fûton, un manipulateur de cristal ... et elle ignore ce que pouvait bien être le troisième personne qui lui faisait face. Une chose était certaine : à ces yeux, il était le plus faible du groupe, sans l'intervention de l'un d'eux, il aurait déjà chut. Information intéressante, qu'elle garda en tête alors qu'elle observait l'assimilateur qui semblait être le plus puissant du groupe en train de lui dire qu'elle doit faire un choix, si son clan devra être du côté du Pays du Fer, ou bien du Shogun. Elle resta silencieuse du coup, puis elle l'observe se rapprocher d'elle, prêt à asséner sa faux sur elle alors qu'elle frappe du poing, créant une explosion qui le repousse entièrement, rendant son offensive nulle.

- Je ne suis pas celle qui décidera du sort de mon clan, je manquerais bien trop d'objectivité pour décider à sa place. Mon rôle est de choisir qui aura le rôle de chef de mon clan, qui remplacera mon Kenta que vous avez enfermez.

Elle enchaîne ensuite les mudras en voyant la pluie de projectiles foncer vers elle.

- Je suis Bakuhatsu Sayuri, disciple de Bakuhatsu Kenta, et celle qui vous fera obstacle sous l'ordre de mon seigneur et de mon chef de clan. Le vent automnale !

Une explosion émane de son corps, repoussant tous les projectiles qui lui sont destinés, seul un seul a pu être épargné par l'explosion, est c'est uniquement grâce à la stratégie de Musashi qui a envoyé son kunaï explosé aux pieds de la gardienne des portes, ce qui est assez ironique pour une manipulatrice d'explosion de s'en prendre une malgré sa défense. Après un gémissement de douleur qui montre que le coup a touché, vous la voyez cependant encore droite, le coup était douloureux et elle a probablement une brûlure à la jambe, mais elle semblait résistante.

Cependant, son regard se pose sur Meho, celui qui était, à ses yeux, le plus faible du groupe à ses yeux. Elle enchaîne les mudras, puis envoie une sphère rouge-orange qui part de sa main en sa direction, une sphère qui semble installe qui se rue sur son corps, mais qui, par surprise, explose avant, ce qui le fait toucher, mais qui rend aussi l'esquive plus difficile pour lui.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Konran Tenzin
Konran Tenzin

03. Un palais bien gardé [ Victoire : Iwa ] Empty
Dim 22 Sep 2019 - 14:02
Elle ne répondit pas tout de suite à ma question, et me laissa approcher. L'ayant vu faire des signes pour créer ses explosions, j'avais assumé qu'elle ne s'y connaissait pas en Taijutsu. Même si j'étais resté tout à fait prudent, la demoiselle me prouva au contraire qu'elle n'était pas limitée à ce type d'explosion, et qu'elle se débrouillait très bien avec le corps-à-corps. D'un coup de poing, elle créa une explosion contre ma faux et me repoussa violemment. Je partis en arrière et me rattrapai au sol en m'aidant de ma faux après avoir fait un petit salto arrière. Tch. Cela allait être un peu plus compliqué que ce que j'avais d'abord pensé, si elle s'en sortait bien au corps-à-corps. Mais cela n'avait pas d'importance, elle ne connaissait pas encore toute l'étendue de mes capacités. Je n'avais encore rien montré, et l'usage de mon arme était là aussi pour semer un peu le trouble par rapport à mon utilisation du fûton, bien qu'elle n'était pas du tout nécessaire pour faire ce dont j'avais besoin. Ou en tout cas la plus part de ce que j'avais besoin de faire.

Elle prit alors le temps de répondre à ma question, en l'évitant de manière tout à fait diplomatique. Ce que je pouvais bien entendu comprendre. Ce n'était pas son rôle de décider envers qui l'allégeance de son clan allait. C'était naturellement au chef du clan, qui se trouvait actuellement dans les geôles d'Iwa, de décider de ce genre de choses. Cependant, j'avais espéré qu'elle puisse me donner une réponse afin d'éviter d'avoir à la tuer. Si son allégeance allait envers le Pays du Fer, je n'avais aucune raison de la tuer. Dans le cas contraire, si sa foi n'allait qu'envers l'homme que l'on nommait actuellement "Shogun" cela était une toute autre histoire. En l'absence de réponse claire, j'étais obligé de me rabattre sur la troisième option : ce que le combat m'offrirait comme option.

-Je vois...C'est dommage.

Les projectiles venaient dans sa direction, et de quelques mudras assorties de présentations, elle souffla les projectiles qui venaient à son encontre grâce à une énième explosion. Ces explosions étaient à vrai dire très pratiques...pour elle, et de ce fait particulièrement embêtantes pour nous. Mais une idée me venait en tête, alors qu'un des kunais explosifs de Musashi atteignait notre cible au niveau de sa jambe. Peut-être pouvais-je retourner ces explosions contre son utilisatrice d'une certaine manière. Alors qu'elle fixait Meho, qui était le seul à n'avoir presque rien dévoilé de ses capacités, je sortis un kunai de ma poche. Et alors qu'elle lançait une boule orangée vers ce dernier, je lançai au même moment un kunai entre les deux yeux de notre adversaire du jour. Je ne m'inquiétais pas pour Meho qui était aux côtés de Musashi. A eux deux, ils parviendraient sans problème à gérer cette nouvelle offensive. J'avais utilisé ce timing afin qu'elle ait plus de difficulté à esquiver pendant qu'elle attaquait. Je voulais ainsi la forcer à utiliser une explosion qui détonnerait au niveau de son visage, et bloquerait ainsi sa vision de mon côté pendant un court instant.

-Tu es bien confiante pour me quitter des yeux.

Court instant pendant lequel je profiterais pour charger sur ses côtés à nouveau, la positionnant presque entre le groupe Meho/Musashi et moi, mais pas tout à fait. Et d'un coup de faux, je libérai une puissante et rapide rafale de vent presque à bout portant pour venir la frapper. L'attaque avait été tirée en diagonale, un peu sur les côtés de la guerrière Bakuhatsu, de manière à ce que même si elle parvenait à esquiver cette offensive, elle passerait à quelques mètres de mes coéquipiers. Je comptais aussi sur sa blessure à sa jambe pour diminuer ses chances d'esquiver l'assaut que je menais. J'avais donné mes instructions à mes deux autres coéquipiers, et ils savaient donc ce qu'ils leur restaient à faire. Il fallait néanmoins qu'on ne s'éternise pas, on ne savait jamais. Si cette stratégie ne fonctionnait pas, j'avais à priori deux autres petites stratégies qui pouvaient jouer en ma faveur. Mais il allait falloir que je les mette en place correctement. Et que je reste prudent en toute circonstance.


Résumé:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
03. Un palais bien gardé [ Victoire : Iwa ] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Nihito Meho
Nihito Meho

03. Un palais bien gardé [ Victoire : Iwa ] Empty
Dim 22 Sep 2019 - 23:22
La femme faisant face au Iwajin était visiblement plutôt forte. Elle avait envoyé balader une grande partie des projectiles d’une simple explosion ne laissant entre voir qu’une unique faille, situé au niveau de son membre inférieur. Le kunai avait finalement atteint son but blessant la kunoichi à la jambe chose que Mého ne manqua pas de noter. Cette dernière avait aussi repoussé l’assaut de Tenzin sans grande difficulté, tandis que Mého lui se doutait qu’une prochaine attaque serait lancé à son encontre ou à celui de Han. C’était d’ailleurs pour cette raison qu’il s’était rapproché de Han dans l’objectif de profiter de la protection de Crystal de ce dernier ne voulait pas abuser du chakra de son coéquipier.


La fameuse attaque ne tarda pas arriva le temps de quelques secondes elle s’était tourné en direction du ninja qui avait instinctivement commencer à signer de son côté. Il plaça ses mains au sol alors qu’un projectile orangé prenait sa direction et un mur de terre subitement s’érigea devant lui. Il se doutait que le mur ne tiendrait pas au vu de la violence des offensives adversaires. Le mur explosa sous l’impact de la sphère explosant dans la foulé bien plutôt que le ninja eut prévu. Le souffle bien qu’amoindrit fonça dans sa direction accompagnée d’une pluie de petit projectile rocheux. Il se déplaça de quelques pas afin de ne pas se faire frapper de face bien que l’explosion ne le repousse aux bords des marches.


Ses bras comme ses jambes était couvert de brûlures éparses et de coupure lié à la roche mais heureusement pour lui les blessures avaient tout de même été amoindri et il n’avait pas été éjecté hors du terrain. Il frotta son visage couvert de sueur décochant un rictus nerveux à la Kunoichi. Tenzin n’avait pas attendu pour enchaîner la ninja et si Mého ne pouvait pour l’instant montrer ses capacités au corps à corps il disposait encore d’une technique qui pourrait aider ce dernier et leur donner un petit avantage


- Han san, restons à distance.


Le genin avait comment à enchaîner rapidement les mudras alors même qu’il donnait sa consigne à son coéquipier et d’un coup il posa les mains au sol libérant une énorme quantité de chakra par ses deux mains. Cette position similaire à celle qu’il avait adopté quelques secondes plus tôt pouvait laisser penser qu’il envoyait une nouvelle technique doton ce qui n’était pas du tout le cas.


- JURYO SEKAI !!

Le sceau s’étendit à toute vitesse couvrant la quasi-totalité de l’air de combat relativement petite. Une fois dedans tous les êtres voyaient leurs corps alourdi de façon conséquente ralentissant énormément les victimes. Le genin lui-même s’avança quelque peu dans le sceau ressentant immédiatelemnt les violents effets de son jutsu. Chaque pas demandais un effort physique important mais, grâce à cela il serait bien plus dur à éjecter et en restant proche de Han il garderait la possibilité d'être protéger d'une explosion par ce dernier.


- Han san grâce à ce sceau nous pourrons éviter l’éjection facile mais si jamais vous rentrez dedans comme moi le moindre de mouvement deviendra compliqué donc je vous laisse le choix ! Je ne m’éloigne pas trop de vous non plus car face à la violence de ses attaques je ne dispose guère de défenses suffisantes et j’espère pouvoir profiter de votre défense de Crystal à l’avenir.


Mého n’avait pas prit le temps de conseillé au shinobi de ne pas se rendre au corps à corps choses plus qu’évidentes au vue de la situation. Il connaissait les capacités de ses deux camarades et seul Tenzin l’assimilateur et Mého lui même avait les capacités de se sans soucis. Han lui pouvait aisément attaquer à distance grâce à ses capacités, Mého espérait ainsi offrir un réel avantage à leur espérant faire basculer la donne de leur coté.


Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Han Musashi
Han Musashi

03. Un palais bien gardé [ Victoire : Iwa ] Empty
Lun 23 Sep 2019 - 2:15

¤ IWAGAKURE NO SATÔ ¤
Un palais un bien gardé


03. Un palais bien gardé [ Victoire : Iwa ] Iwa12

------------------------------------------------------

Les mots de la jeune femme lui paraissaient un peu contradictoire, mais cela n’avait en fin de compte que très peu d’importance. Musashi se contenta ainsi de retenir son nom et de trouver de quoi la contrarier…

Alors qu’ils avaient tous les trois exécuté une série de techniques plus intéressantes les unes que les autres, visant à étouffer et mettre en difficulté leur ennemie du jour, celle-ci n’eut, malheureusement pour eux, aucun mal à s’en défaire. Pour ce faire, elle recourut à son pouvoir, qu’elle pouvait aussi, visiblement, utiliser sans réaliser des mudras, chose que le Han ne manqua bien entendu pas noter, repoussant ainsi Tenzin et son assaut quelques mètres en arrière. Le pouvoir de Sayuri était pratique, c’était le moins qu’on puisse dire. Il empêchait, en effet, nos protagonistes de l’approcher pour un combat rapproché, tout en lui permettant de les attaquer comme bon lui semblait à distance. Pratique pour elle, et fort contrariant pour les trois Iwajins.

Après Tenzin, c’était les tentatives de Meho qui se retrouvèrent annihiler, et il en fut visiblement de même pour l’éclair de Musashi. La seule chose qui avait fonctionné c’était le kunaï explosif que le Han avait jeté au pied de la Kunoichi. Le projectile explosa et blessa à priori la Bakuhatsu. Elle ne l’avait sûrement pas vu venir, cependant, il n’y avait pas de quoi se réjouir du côté de Musashi.

Alors qu’il observait attentivement les mouvements de Tenzin et de Sayuri, le Genin constata, avec surprise, que celle-ci prenait son camarade pour cible. Elle devait sûrement penser que c’était le moins fort, chose que Meho lui fera regretter, d’une façon ou d’une autre, il en était persuadé. Pour l’heure, le Nihito devait trouver une solution pour se protéger de l’onde explosive qui le menaçait. En tournant sa tête vers lui, Musashi remarqua que le Genin était en train de réaliser des mudras, ayant visiblement une idée derrière la tête. Ainsi, il s’écarta légèrement, faisant entièrement confiance à son camarade, portant alors son attention sur Sayuri, qui était menacée par le Konran. Il profita de cette occasion pour réaliser rapidement des mudras et envoyer une nouvelle éclair de foudre à leur adversaire. Cet éclair n’avait pas été lancé au hasard, tout comme le précédent, d’ailleurs. Musashi avait en effet pris en compte les mouvements de leur ennemie, anticipant ainsi une éventuelle esquive de la technique du Konran. En outre, à moins de tourner le dos à Tenzin, Sayuri avait peu de chance de voir l’éclair arriver.

Quoi qu’il en fût, Musashi savait bien que ce n’était pas avec ce genre de technique qu’il viendrait à bout de leur adversaire. Toutefois, cela lui convenait pour le moment, car son but n’était pas de tuer Sayuri mais plutôt de la capturer, d’une façon ou d’une autre. Il avait une idée, une idée qui nécessitait toutefois de se rapprocher davantage, ne serait-ce que pour créer les conditions de son hypothétique succès.

Bref, après sa tentative, qui survient quelques secondes après celle de Tenzin, Musashi vit Meho se rapprocher de lui, malheureusement quelque peu blessé, cependant rien de bien grave. A cet instant, il sut qu’il aurait dû créer son mur et le protéger, pour ainsi lui éviter de prendre des risques, mais ce qui était fait est fait. Puis, bon, Meho semblait si sûr de lui, c’était difficile de ne pas lui laisser prendre des initiatives. Quoi qu’il en fût, le Han hocha légèrement la tête à la première phrase de son partenaire, avant d’ajouter toute de même un mot, histoire de lui faire connaître ses futures intentions, qui pourraient facilement changer selon la tournure des événements.

« Tu as raison… » Fit-il, dans un premier temps. « Toutefois, tant qu’on restera aussi loin, il nous sera difficile de la neutraliser. Je vais devoir me rapprocher, tôt ou tard… » Conclut-il, alors que ses yeux étaient rivés sur Sayuri.

Soudain, Meho réalisa des mudras et créer un étrange sceau qui s’étendit sur toute la zone du combat, ou presque. Musashi était en dehors du sceau, regardant cela avec surprise, tout en attendant des explications. Explications qui ne tardèrent pas arriver, le faisant alors légèrement sourire.

« Ta capacité m’étonnera toujours, Meho-san. Faisons comme tu le dis ! » Fit-il, en réalisant une série de mudra.

Il envoya un kunai muni d’une note explosive sur Sayuri, le faisant alors exploser à mi-chemin, avant d’envoyer un autre éclair de raiton. S’il insistait avec cette technique ce qu’il y avait une raison : la première étant qu’elle ne soit pas mortelle et ne vise qu’à paralyser la cible. Chose qui permettrait alors de « plier » le combat sans avoir à tuer la kunoichi, qui, elle aussi, ne faisait, malheureusement, qu’obéir aux ordres. Elle n’était qu’un pion dans l’échiquier…

Profitant de la faible fumée générée par l’explosion de la note explosive et de la technique de Meho, qui devait grandement handicaper les mouvements de la jeune femme, Musashi réalisa trois rapides mudra avant de tendre ses mains vers le sol, créant ainsi une décharge électrique visant à étourdir la Bakuhatsu. Si aucune de ses tentatives ne venaient à fonctionner et que leur équipe se retrouvait menacée, il serait alors contraint d’user de techniques potentiellement mortelles…

« Sois prêt, on va devoir se rapprocher, Meho-san. » Fit-il, en observant leur adversaire.

Spoiler:
 



_________________
03. Un palais bien gardé [ Victoire : Iwa ] Musa

« Le meilleur savoir-faire n’est pas de gagner cent victoires dans cent batailles, mais plutôt de vaincre l’ennemi sans combattre »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 http://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Narrateur
Narrateur

03. Un palais bien gardé [ Victoire : Iwa ] Empty
Jeu 26 Sep 2019 - 16:27
Après avoir attaquer le plus faible du groupe, l'assimilateur en a profiter pour lui lancer un kunaï entre les yeux, kunaï qui ricoche tout simplement contre la paire de lunette qui se trouve justement pile entre ce kunaï et le milieu de ses yeux, provoquant une chute de ses dernière et un bruit d'éclat qui prouve qu'elles ont été brisé sur le coup. Si cela lui a certes sauver la vie, cela l'handicap énormément, puisque maintenant incapable de pouvoir voir correctement ce qui se passe en face d'elle. Elle essaie de plisser les yeux pour regarder ce qui se passe autour d'elle, mais hormis l'ombre de Tenzin et la lueur électrique qu'elle a réussi à voir et à esquiver à temps, lui écopant une blessure à la hanche qui vient se rajouter à celle présent sur sa jambe, elle n'a pas réussi à voir ce que son explosion a produit sur le plus faible.

Après un deuxième gémissement de douleur et une inquiétude vis-à-vis de sa situation actuelle, un handicap visuel s'étant rajouter à son handicap numérique, elle voit une lueur se diriger vers elle, mais son corps lui semblait trop lourd pour esquiver, ne voyant pas que le sceau s'est former jusqu'à ses pieds, elle arme son poing et frappe pour provoquer une explosion lorsque la lueur est trop proche, la dévient pour qu'elle s'écrase au loin. Cependant, elle n'a pas pu esquiver la dernière technique de Musashi qui lui électrocute les jambes, la faisant encore gémir de douleur.

Cependant, elle tenait encore, haletant un peu, les jambes grillées certes, mais qui parviennent à rester ancrée debout malgré ce qu'elles ont subi, bien qu'elle ne sembla pas capable d'esquiver une prochaine attaque. Maintenant acculée, il ne lui restait plus de choix, enchaînant des mudras qu'heureusement elle connaissait sur le bout de ses doigts.

- Désolé, mais même si vous me battez, vous n'entrerez jamais dans le palais. La canicule estivale !

Une grosse explosion part de son corps, bien plus intense et violente que les précédentes, engloutissant toute la zone de combat jusqu'à même le palais qui subit des tremblements suite à l'explosion, et les iwajins qui ont réussi à survivre à cette explosion gigantesque pouvait voir que la porte se retrouvait détruite, laissant à la place des débris qui rend impossible toute intrusion dans le palais par cette voie.

Elle peut donc se laisser tomber à genoux, reprendre son souffle, sa vie importait peu maintenant, sa mission est accomplie.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Konran Tenzin
Konran Tenzin

03. Un palais bien gardé [ Victoire : Iwa ] Empty
Ven 27 Sep 2019 - 1:56
Par malchance, et par un incroyable coup du hasard, il s'avéra que le kunai que j'avais lancé frappa les lunettes que la demoiselle portait. Celles-ci, d'une certaine manière, parvinrent à contrer le kunai et tombèrent des yeux de notre adversaire, se brisnt ainsi au sol. Je haussai un sourcil face à l'étrange coïncidence qui venait de se produire sous mes yeux, mais je n'avais pas le temps de m'attarder sur cela. Elle plissa les yeux toutefois, nous informant par ce geste que ses lunettes lui apportaient une grande importance pour pouvoir voir. De la même manière, son esquive approximative et imparfaite nous confirma qu'elle ne voyait plus aussi bien que précédemment. Elle parvint à éviter l'éclair de Musashi, cependant ma rafale de vent ne fut pas correctement évitée et une large entaille apparut sur sa hanche. Bien qu'elle était assurément puissante, à trois contre un -et je n'avais pas de manchots dans mon équipe-, cela commençait à devenir particulièrement dur pour notre adversaire.

Pour autant, l'utilisateur du cristal et celui du Mitsudo n'avaient pas fini avec Sayuri. Un sceau s'étendit rapidement sur le sol, provenant des mains de Meho, et tout de suite, je sentis le poids de mon corps augmenter brutalement. Au point de presque m'immobiliser. Je regardai en direction de Meho immédiatement, et lui lâchai un sourire. Je n'avais jamais vu cette technique, et celle-ci était redoutable. Un nouvel éclair puissant jaillit des mains de Musashi et se dirigeait vers la demoiselle qui la contra efficacement avec une nouvelle explosion. Elle fut cependant incapable de contrer la décharge qui suivit et qui lui atteint la jambe une nouvelle fois. Elle commençait à haleter, son souffle court, mais elle tenait encore debout. Je serrai les dents. C'était une adversaire coriace. Mais le combat semblait toucher à sa fin. Cependant, alors que je pensais prendre l'avantage, elle prit la parole. On n'allait pas rentrer dans le palais ? Elle ne pouvait presque plus bouger, comment pourrait-elle nous en empêcher. C'est alors qu'elle composa des mudras. J'écarquillai les yeux. Elle n'allait pas...?!

-Eh merde ! Mettez vous à l'abri !

Une explosion d'une intensité phénoménale se répandit depuis son corps tout autour de nous. Je ne pris même pas la peine de mettre les bras devant moi. Je n'avais que peu de moyen de contrer une explosion d'une telle ampleur. Je laissai le chakra couler à travers mon corps et me faire passer sous mon autre forme, celle de l'assimilateur. Cette forme qui m'avait pour certain donné le nom de Djinn. L'explosion balaya ma forme élémentaire, mais ce n'était en aucun cas un problème, je réapparus en me reformant. Cependant, contrairement à mon habitude, je n'abandonnai pas ma forme élémentaire. Non seulement elle me permettrait de faire face à de nouvelles offensives de la sorte, et elle me permettait par la même occasion d'échapper à l'alourdissement du sceau de Meho. Notre adversaire tomba à genoux, mais ce n'était pas un signe qu'elle était vaincu. Je me déplaçai hors de son champ de vision, et de ma bouche je crachai cinq projectiles de vent. Deux d'entre eux visaient son bras gauche, les trois autres visaient son bras droit. Ils n'étaient pas assez puissants pour les lui traverser, mais si elle ne faisait rien, les trous que les tirs perforants feraient dans ses bras seraient suffisants pour sérieusement handicaper ses compositions de mudras. Et même si c'était évident, je précisai à mes camarades.

-Ne la tuez pas.

Ensuite une fois cette recommandation adressée à mes partenaires, je me tournai vers la Bakuhatsu avec un regard déterminé et froid.

-J'admire ta force de volonté. Mais ne sous-estimes pas la nôtre. Tu ne nous empêcheras de rentrée dans ce palais, même si on n'emprunte pas la porte.


Résumé:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
03. Un palais bien gardé [ Victoire : Iwa ] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Han Musashi
Han Musashi

03. Un palais bien gardé [ Victoire : Iwa ] Empty
Ven 27 Sep 2019 - 13:49

¤ IWAGAKURE NO SATÔ ¤
Un palais bien gardé


03. Un palais bien gardé [ Victoire : Iwa ] Iwa12

------------------------------------------------------

Bien que seule contre trois, Sayuri tenait bon et se montrait particulièrement pénible pour nos trois protagonistes, qui souhaitaient la neutraliser sans avoir à la tuer. Tenzin mettait tout à son œuvre pour la faire fléchir, tandis que Musashi cherchait à la neutraliser une bonne fois pour toute avec son éclair de raiton. Technique que la kunoichi évita, une fois de plus, sans grande difficulté. Légèrement contrarié, il fut en fin de compte bien heureux de constater que la bourrasque du Konran était parvenue a touchée et sérieusement blessée la Bakuhatsu. A cela s’ajouta l’incroyable sceau de Meho, qui empêchait visiblement leur adversaire de pouvoir se mouvoir à sa guise. Parfait, se dit-il, tout en réitérant son éclair, dans l’espoir de paralyser la jeune femme. Bien que handicapée par la perte de ses lunettes et la difficulté à pouvoir se mouvoir à sa guise, Sayuri put contrer la tentative de Musashi, avant d’encaisser la décharge qui suivit. Loin d’être satisfait, l’épéiste voulut tenter autre chose, mais c’était sans compter sur l’alerte de Tenzin et de l’incroyable technique de la Tetsujine.

« Mets-toi vite derrière moi, Meho ! » Fit-il, en réalisant rapidement des mudras. « Shôton, Le Rempart de Cristal ! » Conclut-il, en touchant le sol de ses deux mains.

L’explosion provoquée par Sayuri était phénoménale, sans doute la plus grosse que Musashi put observer, après celle du Yondaime. Alors que l’onde de choc soufflait tout sur son passage, un énorme mur de cristal jaillit du sol pour les protéger. Sa défense était impressionnante, tant par sa taille que son épaisseur. Etant translucide, le Genin put voir une partie de l’onde de choc se fracassée contre son mur avec une force inouïe. La scène était impressionnante, au point que Musashi crut que son mur céderait, plaçant alors par pur réflexe son bras devant lui. Puis, lorsqu’il retira son bras, il constata d’abord l’état de sa défense, fissurée en effet de toute part, des fins fragments de cristaux se détachaient et tombaient les uns après les autres au sol. Ensuite, c’était l’état du terrain et plus particulièrement la porte du palais qui attira son attention. Enfin, il put constater que Tenzin était sain et sauf, partant déjà à l’attaque pour neutraliser Sayuri. Il leur demanda d’en faire autant mais de ne pas la tuer, chose que Musashi n’avait de toute évidence pas l’intention de faire.

« Sacrée technique, hein ! » Fit-il, en se retournant vers Meho. Il dégaina un kunaï sur lequel il plaça immédiatement un sceau explosif avant de se tourner vers Sayuri, qui était normalement bien occupée par Tenzin. « Finissons-en ! » Conclut-il, en lançant le kunaï explosif au-dessus de Sayuri.

Puisqu’elle ne pouvait pas voir correctement, il attendit que le projectile retombe derrière son dos avant de le faire exploser. Une explosion de faible envergure, pouvant au mieux légèrement blessée la Bakuhatsu. Cependant, cela ne restait pas moins une parfaite diversion pour retenter son éclair de raiton. En effet, il profita de l’explosion pour réaliser des mudras et ainsi envoyer un dernier éclair de raiton. Si sa tentative ne fonctionnait pas, alors il s’en remettait à ses camarades pour finir le travail, puisqu’il ne disposait d’aucun autre moyen pour la neutraliser sans avoir à la tuer.


Spoiler:
 



_________________
03. Un palais bien gardé [ Victoire : Iwa ] Musa

« Le meilleur savoir-faire n’est pas de gagner cent victoires dans cent batailles, mais plutôt de vaincre l’ennemi sans combattre »


Dernière édition par Han Musashi le Sam 28 Sep 2019 - 23:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 http://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Nihito Meho
Nihito Meho

03. Un palais bien gardé [ Victoire : Iwa ] Empty
Sam 28 Sep 2019 - 16:15
La situation s’était brutalement compliquée pour leur adversaire … L’assaut de Tenzin l’avait brutalement handicapé suite à la destruction accidentelle de ses lunettes. Elle s’était tout de même débattue tant bien que mal se protégeant anarchiquement des attaques qui lui était destiné. Malheureusement pour elle, le sceau de Mého fut comme un ultime coup de poignard à son encontre la clouant sur place de façon totalement inattendue et tout en la laissant exposé aux assauts à distances des deux genins. Les lourds dégâts qui s’en suivirent la mirent donc dos au mur et ce fut alors qu’une défaite certaine pesait sur ses épaules qu’elle se mit à signer une série de mudra en hurlant aux ninjas qu’ils ne pénétreraient pas l’enceinte du château.


Mého connaissait les intentions de la jeune femme à son égard et au moment même ou elle avait commencé à signer, il s’était dirigé vers son coéquipier dont il ne s’était pas trop éloigné en prévision de cette situation. L’explosion fut d’une violence inouïe tandis que Han faisait jaillir du sol un solide mur de Crystal. Entre la détonation et le tremblement une chose traversa Mého tandis qu’il se tenait à l’abris derrière son coéquipier. La jeune femme avait probablement alerté tout le château et l’épaisse fumé qui se dégageait de leur zone allait surement rameuter une immense quantité de samouraï vers eux.


L’explosion passé, Mého sorti de derrière son coéquipier constatant l’étendue des dégâts causés. La zone était pour ainsi dire ravagée. La pote d’entrée s’était effondrée en un imposant tas de débris et la jeune femme se tenait à genou au milieu de son chef d’œuvre. Elle semblait résignée face à son destin tandis que Tenzin se tenait face à elle. *Une vraie ninja, jusqu’au bout* Cette pensée traversa l’esprit du genin tandis que ses coéquipiers finissait de l’immobiliser. Lui préférait ne pas en rajouter, leur objectif n’était pas de la tuer elle et maintenant qu’elle se voyait hors d’état de nuire, il fallait avancer.


Il jeta donc son regard sur la porte détruite du palais, tandis qu’il désactivait son sceau. Ils étaient maintenant bloqués à l’extérieur et devaient trouver une solution pour pénétrer le palais. Leurs objectifs étaient le Shogun et sa nièce. En privant aux iwajins l’accès aux palais, semblait vouloir protéger quelques choses ou qu’un indiquant donc aux ninjas que leurs objectifs étaient probablement non loin …


- Tenzin-san que faisons-nous maintenant ?


Résumé du tour:
 



Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
Narrateur

03. Un palais bien gardé [ Victoire : Iwa ] Empty
Sam 28 Sep 2019 - 23:26
Sayuri était à genoux devant le trio iwajin, aveugle, entourée de ruines qui montrent la violence de l'explosion. Elle n'est pas fatiguée, elle peut encore se battre, mais la Bakuhatsu n'est pas suicidaire : elle a encore une mission à accomplir, et tout ce qu'elle peut espérer maintenant, c'est survivre. Malheureusement, avec sa vue et son infériorité numérique, il aurait fallu un miracle pour qu'elle survivre en combattant. Il ne lui reste plus que la résiliation, même si elle est violente : ses bras sont perforés par Tenzin et son corps convulse sous la paralysie de Musashi, s'écroulant sur le côté en lâchant une nouvelle fois un gémissement de douleurs. Cependant, l'assimilateur semblait vouloir faire passer son action primordiale pour une action inutile, en effet, des issues, il y en avait d'autres ...

- C'est vrai, vous pouvez passez autre part, mais ma mission était de protéger cette porte-ci. Si je ne peux pas la protéger, je la détruis pour que plus personne ne l'utilise. Passez par d'autres issues si cela vous chante ...

La demoiselle tente de se remettre assise, mais ses muscles paralysés ne l'aide pas. Elle garde les yeux fermés, de toute manière, elle ne peut plus les utiliser, à quoi bon les laisser ouvert. Mais malgré son état, elle ne se laissa pas s'abattre, cette mission est finie, elle doit accomplir désormais sa véritable mission.

- Que comptez-vous faire désormais ?

Simple question qui permettrait à Sayuri de savoir contre quels genres de shinobis elle s'est retrouvée à affronter.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Konran Tenzin
Konran Tenzin

03. Un palais bien gardé [ Victoire : Iwa ] Empty
Dim 29 Sep 2019 - 19:36
Je ne savais pas si c'était à cause de sa simili-cécité, ou si c'était parce qu'elle s'était résiliée à ne plus nous combattre, mais dans tous les cas notre adversaire avait arrêté de se défendre. Il était possible que les deux raisons que je venais d'énoncer soit bonnes, et cela ne faisait que nous arranger. D'un autre côté, j'imaginais que ce devait être selon elle la meilleure solution pour rester en vie. Elle avait du comprendre qu'on ne cherchait pas à la tuer, ou tout du moins que nous étions enclins à éviter cette fatalité si elle nous le permettait. De ce fait, elle se retrouva avec les bras bien amochés et s'était vue paralysée par la technique raiton de Musashi. Elle tomba au sol dans un gémissement de douleur qui m'aurait presque fait pitié si quelques secondes plus tôt elle n'avait pas tenté de tous nous faire sauter -et la porte du palais avec. Elle avait été une adversaire redoutable, et je n'allais pas l'abaisser à ressentir de la pitié pour elle qui avait combattu avec honneur.

Elle ne tarda pas à répondre à la remarque que j'avais faite sur notre possibilité de passer par une autre porte. Elle ne démentait pas ce fait, mais appuyait sur le fait que sa mission avait été accomplie. Le fait qu'elle prenne si peu peur au fait qu'on passe par une autre porte que celle qui s'était présentée à nous me fit tiquer. Soit il s'agissait d'un respect pur et dur des ordres de missions qu'elle avait réussi, rien de plus. Ou alors, il pouvait s'agir d'une stratégie. D'une stratégie à double tranchant, dont je n'arrivais pas à démêler le vrai du faux. Tentait-elle de nous induire à prendre un des autres passages disponibles pour que nous tombions dans un piège ? Ou alors appuyait-elle sur ce fait pour nous faire croire à tord qu'il y en avait un et nous faire peur ? Je ne savais pas la réponse, et je n'étais pas sûr que j'allais l'obtenir. Mais dans tous les cas, cela ne coûtait rien de simplement demander. Je n'étais pas fan de la torture et je ne comptais pas l'utiliser dans ce cas-ci, je doutais qu'elle révèle quoi que ce soit contre son gré.

-Je vois...Et tu nous conseillerais de tenter de rentrer dans le palais par une autre porte que celle-ci ?

C'était une question directe, et je savais que peu importe sa réponse, je ne pouvais lui faire confiance. Mais cela valait toujours mieux de demander. Au moins, saurais-je si elle m'avait dit la vérité ou pas. Toutefois, après cette petite parenthèse, il semblait que la question qui s'adressait à moi était la même pour tout le monde. Qu'allions-nous faire maintenant ? Devrions-nous rebrousser chemin pour aider nos camarades qui faisaient diversion à l'arrière ? Ou au contraire devrions-nous aider ceux qui avaient pénétré le château pour réaliser la mission au plus vite et revenir aider ceux qui se trouvaient à l'arrière ? Il me semblait d'avantage judicieux de suivre cette seconde voie. Lorsque ce fut la dénommée Sayuri qui nous posa la question, je tournai ma tête vers elle avant de lui répondre d'une manière presque détachée. Il était hors de question que nous lui révélions par ailleurs les vrais objectifs de notre mission.

-Fugaku Taira. Il nous a pris énormément. Nous sommes venus récupérer notre dette. Tu ne saurais pas où il peut se trouver par hasard ?

Après cette nouvelle question tout à fait directe et tout aussi détachée, je m'éloignai de la kunoichi, mordis mon pouce pour faire apparaître une goutte de sang. Suite à cela, je réalisai quelques mudras, et posai la main avec mon pouce écarlate au sol. Un grand cercle d'invocation apparut, et dans une petite explosion de fumée qui se dissipa rapidement, Galinda fit son introduction. Je me tournai alors vers Meho et Musashi, tout en arpentant le terrain pour ramasser des cailloux et autres débris qui pourraient m'être utile tout en m'adressant à eux de manière à ce que la Bakuhatsu n'entende rien de ce que nous disions.

-Nous allons tenter d'entrer dans le palais et aider les autres. Je vais en faire le tour pour repérer les sorties, et les éventuels pièges si y en a. Je vous laisse avec elle, je reviens au plus vite. Faites attention à vous. Nous ne sommes pas à l'abri d'une explosion suicide surprise.

Cette dernière phrase avait été dite avec sérieux, et un maximum de légèreté, mais la vérité était qu'elle m'avait énormément coûté. Car c'était exactement la manière dont notre Yondaime avait emporté son ennemi dans la tombe. J'éloignai avec professionnalisme la douleur qui m'avait étreint le coeur et continuai mon chemin vers l'Autour Guerrière. Je montai sur le dos de Galinda et nous décollâmes l'instant d'après. Nous fîmes le tour du palais, restant un peu à distance au cas où il y aurait une soudaine explosion ou quelque chose du genre. Lorsque je repérais des moyens d'entrer dans le palais, j'envoyais quelques pierres autour et sur l'objectif pour voir si des pièges se déclenchaient. Et je continuai ainsi pour étudier nos différentes options, et ainsi voir s'il se passait quelque chose à l'intérieur du château. Tout en restant discret au possible et très vigilant, évaluant mes distances de sécurité avec le palais.


Résumé:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
03. Un palais bien gardé [ Victoire : Iwa ] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Han Musashi
Han Musashi

03. Un palais bien gardé [ Victoire : Iwa ] Empty
Lun 30 Sep 2019 - 22:31

¤ IWAGAKURE NO SATÔ ¤
Un palais bien gardé


03. Un palais bien gardé [ Victoire : Iwa ] Iwa12

------------------------------------------------------

Handicapée par la perte de ses lunettes et des dégâts qu’elle avait reçus, la Bakuhatsu ne semblait plus avoir la force nécessaire pour poursuivre le combat. Elle n’était même plus capable de se défendre, puisque ses bras furent transpercés par le futon de Tenzin sans qu’elle ne puisse faire quoi que ce soit. Puis, l’instant d’après, elle fut foudroyée par le raiton de Musashi, son corps se retrouvant alors paralysé. Elle semblait désormais résignée, acceptant visiblement l’issu de la bataille. C’était une sage décision, puisque cela allait lui permettre d’échapper à la mort, chose dont nos trois protagonistes avaient à cœur de lui éviter, à moins qu’ils ne soient vraiment contraints de procéder autrement. Après tout ils n’avaient rien contre elle, ils étaient là pour autre chose.

Essoufflé, l’épéiste emboita le pas derrière son camarade, Meho, pour tenter de rejoindre Tenzin, ainsi que leur adversaire, à priori vaincue. Il n’y avait pas de quoi se réjouir, du moins pour Musashi, qui n’était là que pour accomplir sa mission, chose que la Bakuhatsu avait aussi tenté de faire du mieux qu’elle pouvait. Et on ne pouvait, du moins au regard des conséquences de cette bataille, mais surtout de la dernière technique de la ninja, dire qu’elle avait failli à sa mission. Elle pouvait d’ailleurs se targuer d’avoir considérablement ralenti l’équipe Iwajine, malgré son infériorité numérique, en plus de leur avoir parfaitement bloqué le passage principal, qui aurait pu leur permettre de rentrer dans le palais en un rien de temps.

Quoi qu’il en fût, Musashi écouta le rapide échange entre la kunoichi et le Jônin, avant d’observer son partenaire invoquer un énorme volatile sur lequel il s’apprêtait à monter. Il leur fournit alors discrètement quelques consignes, ainsi que ses intentions, avant de s’en voler et de tenter de contourner le palais, à la recherche d’une autre porte d’entrée.

« Tu as raison, nous serons sur nos gardes. Fais attention de ton côté, on ne sait jamais… » Rétorqua -t-il, avant que le rapace ne s’envole.

Après quoi, il s’avança vers la Bakuhatsu, avant de s’arrêter à une distance raisonnable, d’environ cinq mètres.

« Kage Bunshin no jutsu ! » Fit-il, en créant deux clones.

L’un récupéra la bobine de fil d’acier et commença à attacher la jeune femme, qui ne pouvait à priori plus bouger, le tout sous le regard de l’original qui était paré à toute éventualité. L’autre clone se dirigea vers la porte condamnée, commençant par l’examiner minutieusement histoire de voir s’ils ne pouvaient pas forcer le passage, d’une manière ou d’une autre.

« Ce serait dommage que celle qui devra choisir le prochain chef du clan Bakuhatsu meurt alors qu’elle avait la possibilité de vivre, n’est-ce pas ? Alors, ne bouge pas et tout ira bien… » Fit le clone qui resserrait les liens du fil qui était censé immobilisé la prisonnière déjà bien amochée. Tentative de manipulation ou simple avertissement ? Sûrement la deuxième option...

Outre le fil, il y avait aussi la paralysie, les bras perforés et les autres dégâts qu’elle avait reçus, ainsi il semblait difficile de l’imaginer pouvoir réaliser une quelconque technique dans ces conditions. Toutefois, dans les pires des cas, Musashi et Meho se tenait prêt réagir en conséquence.

« En tout cas, si ta mission consistait à nous empêcher de passer par cette porte, alors on peut effectivement dire que tu as réussi, bravo… » Lança le clone qui se tenait à ses côtés. Sincère compliment ou sarcasme ? Sans doute un peu des deux…

Alors que l’autre clone inspectait encore la porte condamnée, le Musashi original s’adressa à Meho, sans quitter Sayuri des yeux :

« Ça va tes blessures, Meho-san ? » S’enquit-il, en espérant que ses blessures ne soient pas de natures à pouvoir l’empêcher de poursuivre leur mission. De ce qu'il avait vu, ce n'était rien de bien grave, mais ne sait-on jamais...


Spoiler:
 



_________________
03. Un palais bien gardé [ Victoire : Iwa ] Musa

« Le meilleur savoir-faire n’est pas de gagner cent victoires dans cent batailles, mais plutôt de vaincre l’ennemi sans combattre »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 http://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Nihito Meho
Nihito Meho

03. Un palais bien gardé [ Victoire : Iwa ] Empty
Mar 1 Oct 2019 - 22:09
Tenzin n’avait probablement entendu la question de Mého … Au fond il l’avait plus murmuré pour lui-même que dites à voix audibles. De plus, ses deux coéquipiers était très concentrée sur la femme qui leur avait tenu face. De son coté la jeune femme répétait qu’elle avait atteint sa mission en privant au ninja l’accès à la porte principale. Tenzin lui avait expliqué avec calme qu’il comptait bien rentrer et ce, coûte que coûte. Il avait visiblement une dent particulière à l’encontre du Shogun chose qu’il ne cacha pas la ninja sans pour autant lui livrer l’ensemble des objectifs de leur mission.

Quelques signes plus tard, il invoquait un grand oiseau sur lequel il grimpa sur le dos de ce dernier tout en livrant en toutes discrétions quelques consignes à ses deux camarades. Il était évident que cette femme était prête à tout et l’idée d’une explosion suicide était loin d’être à écarter. Han suite aux paroles de ce dernier fut le premier à prendre l’initiative. Il avait intelligemment séparé les taches avec ses deux copies et alors qu’elles s’activaient sur la prisonnière ainsi que sur les décombre, Han scruta la jeune femme prête à toute opportunité. *

Mého quant à lui s’était rapproché de l’original bien décidé à parler à son tour à la Bakuhatsu … Alors qu’il s’apprêtait à prendre la parole Han l’interrogea sur ses blessures … Dans l’adrénaline du moment Mého avait réussi à occulter les brulures qu’il avait subit sur ses membres. Les blessures n’étaient pas profondes et la douleur n’était pas atroce bien que présente et il put donc rassurer son coéquipier d’un sourire complice. Il se tourna ensuite vers la femme tandis qu’il se tenait à côté de son coéquipier :

- Je vois que vous avez une grande fierté à avoir détruit cette porte mais, je suis au regret de vous annoncer que nous pourront probablement l’emprunter. Comme vous vous en douter je peux aisément moduler le poids de toutes choses et si je possède un sceau un sceau pour alourdir j’en possède aussi un pour alléger … Avec les techniques de mes camarades et les miennes il ne sera pas bien compliqué de déblayer un chemin si cela est nécessaire… .

Il marqua une pause afin d’observer les réactions de la femme. Il se doutait que ses propos auraient pu agacer ou non la dernière et il était prêt tout comme son coéquipier à ériger toutes ses défenses en cas d’explosion suicide.

- Je respecte votre détermination … . Vous avez tout fait pour accomplir votre mission mais … Cela reste un échec.

En réalité la technique d’allègement de Mého n’était pas tout à fait au point depuis la résonance et il était en faite incapable d’alléger tous les débris mais ça, la Bakuhatsu ne pouvait pas s’en douter et avec l’envergure de la technique utiliser plus tôt il rendait ses propos tout à fait crédible. Debout face à la jeune femme il attendait patiemment sa réaction espérant tirer encore quelques informations de cette dernière.

Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
Narrateur

03. Un palais bien gardé [ Victoire : Iwa ] Empty
Jeu 3 Oct 2019 - 23:05
Voilà que ses ravisseurs lui posent des questions, comme si elle allait dénouer toute sa langue. Enfin, elle n'a pas trop le choix que de devoir parler, mais c'est fou de voir qu'elle est encerclée et qu'on lui pose des questions, comme si la défaite l'a rendu bavarde. Elle sourit, trouvant ça presque ... mignon en fait, que ces iwajins qui ont pitié d'elle et qui la laisse en vie lui demande des renseignements, même des conseils ! On ne lui a jamais fait ce coup-là, jamais durant sa vie de shinobi dans laquelle elle était disciple de Kenta. Mais Sayuri compte quand même parler, histoire d'être redevable en quelque sorte pour son clan : sans son véto, le clan n'aura pas de chef à sa tête, et cela lui ferait grandement de la peine de voir que, si elle ne s'était pas décidé avant cette attaque, son clan serait condamné. Enfin, de toute manière, l'homme auquel elle est fidèle est en prison, et son ordre importe plus que celui du seigneur.

- Passez où vous voulez, cela ne me concerne plus.

Enfin elle n'a pas le temps de répondre à son autre question que le voilà déjà en train d'invoquer son oiseau, visiblement, il ne voulait pas attendre de réponse, peut-être ne voulait-il pas l'entendre ? Sayuri trouve ça plutôt impolie de sa part de ne pas attendre une réponse de sa part quand même, mais soit. Il prévient qu'elle serait capable de se suicider pour tout exploser autour d'elle, en effet elle pourrait le faire ...

L'assimilateur parti, elle se retrouve face aux deux garçons restant, l'un d'eux fait des clones, mais elle ignore ce qu'ils font, elle ne peut que se reposer sur les bruits alentours. Le clone de Musashi, observant les dégâts sur la porte, peut voir que tenter de passer par cette entrée est faisable, mais réalisable ... il en doute un peu, surtout qu'il peut entendre des bruits de pas derrière les débris : visiblement, des hommes se trouvent derrière les débris, passer par cette entrée se révèle donc risquer, et d'après ce que vois Musashi, même en usant de ses affinités et Meho de sa capacité, ils finiront par être à court de chakra avant de parvenir à passer.

Puis, après les compliments, Meho tente un bluff, Meho tente de faire croire à Sayuri que sa tentative de sceller l'entrée est un échec, qu'il peut sans problème user de son pouvoir pour rendre les débris plus léger. Mais Sayuri, si elle croit qu'il a les capacités, se met à rire en entendant cela, à rire d'une manière un peu incontrôlée, presque comme si elle venait d'entendre une blague. Son rire cesse, et un sourire presque moqueur et médisant apparaît sur ses lèvres.

- Toi ? Si tes amis n'étaient pas là, tu y serais passer, ne va donc pas me croire que tu es capable de tenir assez longtemps pour faire une entrée. Et quand bien même tu en serais capable, penses-tu vraiment que l'entrée serait libre pour autant ?

Elle garde ce même sourire alors que le clone de Musashi qui s'occupait de lui lier les bras finit de lui faire un lien solide pour ne pas qu'elle bouge les bras. Pendant ce temps, Tenzin qui faisait le tour observait que toutes les issues semblent gardés par de très nombreux gardes, comme si cette explosion eu l'effet d'une alerte qui a renforcer la sécurité des issus. Y aller signifiait se battre encore, si Tenzin n'avait pas pris de coups, son chakra risque de ne pas suivre, allait-il quand même prendre le risque ?

Surtout après cette révélation que Sayuri compte leur faire ?

- Mais je vais vous révéler une chose pour m'avoir garder en vie et permettre la survie de mon clan : Fugaku Taira ne se trouve plus ici. Il est parti au front.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Konran Tenzin
Konran Tenzin

03. Un palais bien gardé [ Victoire : Iwa ] Empty
Ven 4 Oct 2019 - 10:53
L'attitude la Bakuhatsu depuis qu'elle avait condamné l'entrée était devenue presque docile, résiliée. Plus rien ne semblait lui importer depuis que sa mission avait été accomplie, et elle me signifia que je pouvais passer par où je voulais, que cela lui importait peu. De ce fait, j'invoquai mon oiseau et montai dessus pour pouvoir explorer le reste du château. Je ne détectai absolument aucun piège, cependant, chaque entrée que je pouvais apercevoir regorgeait d'une quantité incroyable de garde. Plus qu'une simple destruction de l'entrée, son explosion avait eu l'effet d'un véritable signal pour le reste des samouraïs dans le château. Si ça se trouvait, c'était là tout l'objet de leur stratégie. Bloquer l'entrée principale et surveiller chaque entrée, pour qu'ainsi ceux qui se trouvent à l'extérieur ne puissent plus rentrer, et que ceux qui se trouvent à l'intérieur ne puissent plus sortir. Je serrai les dents. C'était une stratégie tout à fait bien penser. Et cela nous mettait des bâtons dans les roues.

Il était encore possible de rentrer, mais j'avais déjà dépenser pas mal de chakra. Continuer sur cette lancée me serait très vite fatale. Si on parvenait à pénétrer dans le château, je tomberais rapidement à court de chakra. De même pour Musashi et Meho. Tch. Une vraie plaie. C'était la raison pour laquelle elle avait été aussi confiante et sereine à l'idée de nous affronter. Avec ses dons, condamner la porte d'entrée serait un jeu d'enfant. Ils avaient tout programmé, et avaient mis leur plan parfaitement à exécution. Je soupirai et retournai voir mes coéquipiers. Au moment où j'atterrissais, la Bakuhatsu révéla alors à mon équipe que Taira Fugaku se trouvait au front, en première ligne, et non plus au château comme nous l'avions prévu. Ils avaient tout planifié, et avaient même prévu nos mouvements. Et maintenant les deux groupes qui étaient à l'intérieur étaient coincés, nous nous retrouvions dans un dilemme. Je descendis de l'autour, les poings serrés, contenant avec difficulté ma colère. Je me retournai vers Musashi et Meho et leur annonçai la nouvelle.

-Chaque entrée est gardée par une flopée de samouraï. Si on rentre...cela risque de s'avérer compliqué.

Je me rapprochai un peu d'eux de manière à ce que Sayuri n'entende pas la suite. Puis je leur exposai mon point de vue.

-Le plus simple serait d'aller aider le front. Cependant, certains de nos hommes sont encore à l'intérieur et risque d'avoir des soucis pour sortir...

Je ne savais pas ce qui était le mieux actuellement. Aider ceux qui étaient au front et revenir sauver ceux qui étaient coincés à l'intérieur, ou alors tenter d'aider ceux qui étaient à l'intérieur pour leur permettre de sortir. L'un des deux groupes qui était à l'intérieur n'avait plus de raison d'être depuis que nous avions appris que Taira Fugaku était au front. Cependant le second groupe n'avait pas fini sa mission qui était de récupérer la jeune fille qui était la prochaine sur la liste pour devenir Shogun si Taira venait à mourir. Bien que toutes mes tripes me disaient d'aller au front pour effacer la bavure que nous avait fait le Shogun et lui faire payer, je me devais d'écouter la raison. Mais la raison me soufflait aussi que rentrer dans le palais à l'heure actuelle reviendrait un peu à du suicide. Je soufflai.

-Si on rentre à l'intérieur du palais, on sera vite débordé et notre aide deviendra presque caduc. Sauf si vous voyez un moyen plus stratégique pour nous d'y entrer ?


Spoiler:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
03. Un palais bien gardé [ Victoire : Iwa ] Tenzin10


Dernière édition par Konran Tenzin le Ven 4 Oct 2019 - 17:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Han Musashi
Han Musashi

03. Un palais bien gardé [ Victoire : Iwa ] Empty
Ven 4 Oct 2019 - 16:35

¤ IWAGAKURE NO SATÔ ¤
Un palais bien gardé


03. Un palais bien gardé [ Victoire : Iwa ] Iwa12

------------------------------------------------------

Sayuri estima avoir accomplie sa principale mission, ne manquant alors pas de souligner que le reste ne la concernait désormais plus. Une réponse pour le moins étrange, du moins pour le Han, qui fit immédiatement appel à deux clones, l’un se chargeant d’attacher la prisonnière tandis que l’autre s’occupait d’examiner les débris qui bloquaient l’entrée principale.

En observant les obstacles qui les empêchaient d’entrer dans le palais, le clone put entendre des bruits de pas de l’autre côté, concluant alors que le hall d’entrée était encore intacte. Cela signifiait qu’en se débarrassant de ses obstacles, l’équipe Iwajine pourra tout à fait entrer par cette porte, mais il leur faudra toutefois se débarrasser des gardes, d’une manière ou d’une autre, pour espérer trouver les autres. Musashi avait du mal à comprendre que des gardes puissent roder autour du seul endroit à priori parfaitement condamné, et finit par se résoudre à trouver une autre solution que d’accéder au palais par cette entrée. Après tout, ils n’avaient plus beaucoup de chakra, ainsi chercher à se débarrasser de ces débris et des gardes qui s’y trouvaient derrière ne pourrait que jouer en leur défaveur.

De l’autre côté, l’autre clone attacha solidement leur nouvelle prisonnière, qui se moquait ouvertement du jeune Meho et de sa tentative de bluff. Si Musashi n’appréciait guère son rire moqueur, il trouvait toutefois curieux la façon avec laquelle Sayuri tentait de les avertir de la présence des gardes. Pourquoi ? Pourquoi réagissait-elle ainsi à chaque fois qu’ils lui laissaient penser qu’ils allaient emprunter la porte principale, d’une manière ou d’une ? Etrange, se dit-il, alors que le fils du désert arrivait au loin, toujours sur le dos de son volatile.

Soudain, contre toute attente, Sayuri les interpella et leur fit comprendre qu’elle allait leur dévoiler une information importante, un geste pour l’avoir gardé en vie, selon ses mots. Elle leur révéla alors que le Shogun ne se trouvait pas au sein du palais, il était déjà au front, voilà une information pour la moins surprenante. Les yeux légèrement écarquillés, Musashi ne comprenait pas et se demandait si leur stratégie n’avait pas été dès le début anticipée et contrée par le souverain de Tetsu. D’un autre côté, pourquoi se fier aux dires de Sayuri ? En la regardant attentivement, il n’avait pas l’impression qu’elle mentait. Cependant, cette information allait parfaitement dans le sens de ce que Sayuri avait tenté jusqu’à présent, c’est-à-dire éloigner l’équipe Iwajine du palais.

Alors qu’il poursuivait ses réflexions, Tenzin descendit du dos de son invocation et leur confia que chaque entrée était gardée par une flopée de samouraï, ce qui réduisait de plus en plus leur chance d’entrer au sein de cette immense bâtisse. Il s’approcha d’eux, de sorte que Sayuri n’entende rien, leur indiquant, à Meho et Musashi, que le plus simple serait d’aller au front. Musashi en était arrivé à la même conclusion, toutefois ils ne pouvaient abandonner l’équipe qui était prise au piège à l’intérieur. Chose que le Jônin souleva très rapidement, et à laquelle Musashi acquiesça d’un léger signe de tête. Que faire dans ce cas ? Si le Shogun était bel et bien au front, les équipes devant faire diversion risquaient d’avoir des sérieux problèmes, notamment Hisa que le Shogun cherchera à éliminer le plus rapidement possible. Toutefois, malgré toute la rapidité que nos trois protagonistes pourraient faire preuve, il semblait compliqué pour eux d’arriver aux frontières à temps. Ainsi, il fallait avoir confiance aux soldats sur place et tenter de frayer un chemin pour les équipes prises au piège dans le palais. A ce propos, Tenzin ne manqua pas de souligner que s’ils optaient pour cette option, leur aide pourrait devenir vite caduc, ce qui était malheureusement totalement vrai. Le fils du désert conclut son monologue en leur demandant si jamais ils avaient des moyens plus stratégiques d’y entrer. L’épéiste ne voyait pas beaucoup de solutions, malheureusement. Il fit appel à son clone, celui inspectant les débris, qui pris immédiatement l’apparence de Sayuri.

« Ce n’est peut-être pas la meilleure des idées, mais c’est la seule qui me vienne immédiatement à l’esprit. » Fit-il, en indexant son clone du bout de doigt. « Si les gardes sont très nombreux et que la porte principale est bloquée, à nous de trouver à nos camarades une autre porte de sortie. » Poursuivit-il, pendant que le clone allait récupérer ce qui reste des lunettes de Sayuri. « Ce n’est qu’un clone, il sera au pire vite démasqué et éliminé, au mieux je pourrais prendre le contrôle des soldats et les envoyer où bon me semble. Je leur dirai que je vous ai vaincu mais que l’un d’entre vous m’a échappé et s’est dirigé vers l’aile nord. Tu profites pour t’assimiler et y entrer. Ensuite, selon le nombre de garde près de cette fenêtre, soit tu les neutralises et tu nous permets d’y entrer, soit tu vas directement chercher les autres et les guidés vers la sortie. Une fois à l’intérieur tu devras par contre agir vite. » Fit-il, tandis que le clone déguisé en Sayuri revenait, en portant ce qu’il restait de ses lunettes. « C’est un plan compliqué mais loin d’être risqué. A moins que vous ayez mieux ou des ajustements à faire ? » Conclut-il, d’un air curieux.

Spoiler:
 




_________________
03. Un palais bien gardé [ Victoire : Iwa ] Musa

« Le meilleur savoir-faire n’est pas de gagner cent victoires dans cent batailles, mais plutôt de vaincre l’ennemi sans combattre »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 http://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Nihito Meho
Nihito Meho

03. Un palais bien gardé [ Victoire : Iwa ] Empty
Mer 9 Oct 2019 - 15:43
La jeune femme ne prit malheureusement pas les propos du genin très aux sérieux. Une fois qu’elle s’était mise à se moquer de lui, il s’était détourné d’elle ne se préoccupant pas des moqueries d’un adversaire vaincu. Elle continua donc à parler quelques temps dans le vide tandis que Mého se concentrait déjà sur l’idée de trouver une nouvelle solution pour lui et ses camarades. Le palais ne semblait pas imprenable vu de l’extérieur mais, l’arrivé rapide de la femme sur eux montrait qu’il était déjà préparé à l’attaque. Le fait qu’elle ne cesse de répéter qu’elle avait une mission simple indiquait aussi que les troupes à l’intérieure comme à l’extérieur était déjà bien organisé.


L’ombre de l’invocation se dessinait au-dessus du plateau tandis que la kunoichi faisait son ultime révélation au petite groupe, FUGAKU Taira était déjà au front … . Leur attaque avait donc été lu de bout en bout et Mého ne put s’empêcher de penser instantanément qu’une réaction aussi précise, laissait à croire qu’une partie de l’information avait surement fuité. Tenzin quant à lui commença tout de suite à effectuer son rapport sur les environs du château révélant ainsi à ses coéquipiers que les autres entrées étaient toutes bouchées par des samouraï et que pénétrer le palais serait relativement compliqué voir impossible pour la petite équipe. Il proposa donc de se rendre sur le front chose qui ne déplaisait pas à Mého sur un plan purement stratégique mais qui lui laissait un arrière-goût très amer à l’idée de laissé ses frères d’armes à l’abandon.


Han proposa un plan plus qu’ingénieux afin de prendre le contrôle sur les troupes adversaires. Mého n’y voyait qu’un seul souci qu’il ne tarda pas à expliquer ses coéquipiers.


- La violence de l’explosion de notre amie à probablement signaler à tous les gardes sa défaite les mettant en état d’alerte maximal. En effet si elle avait réussi à nous avoir pourquoi aurait-elle prit le temps de faire sauter l’entrée. Cette ultime action devait surement faire partie d’un plan d’action en cas de défaite et la faire revenir aussi facilement en prétextant qu’elle a laissé s’échapper l’un de nous est assez peu crédible. Malgré tout je suis comme toi Han on ne peut pas laissé nos amis comme ça …. De mon côté je propose qu’on se serve de nos sceaux explosifs pour créer diverses diversions tout autour du palais afin de disperser les gardes car si il se sont déplacé en fonction de la première explosion de la jeune femme, il y doivent surement avoir des lignes de conduites en fonction de ces dernières. En les désorganisant ne serait-ce qu’un minimum on offre déjà une petite aide à nos camarades et pour finir il faudrait qu’on puisse créer une simple faille dans l’un des murs du palais qui ferait soit office de leur soit office de porte de secours mais qui dans tous les cas permettrait encore une fois d’aider un peu nos alliés. Je ne pense pas que ça nous coutera beaucoup de chakra ou en tout cas bien moins que si on prend des combats inutiles et nous pourront par la suite nous rendre en volant sur le front grâce à Tenzin !


Quant à la jeune femme Mého ne savait pas trop quoi en faire, il ne pouvait se résoudre à dire à ses camarades de l'éliminer, mais la laissé ainsi était risqué du fait qu'elle pourrait potentiellement récupérer de ses blessures en fonction de ses capacités de soin de celle d'un autre ninja présent sur place. Il jeta donc un regard interrogatif en direction de cette dernière espérant avoir une conduite à tenir de la part de ses coéquipiers .
Revenir en haut Aller en bas
Konran Tenzin
Konran Tenzin

03. Un palais bien gardé [ Victoire : Iwa ] Empty
Sam 19 Oct 2019 - 20:45
Je remarquai une fois descendu de Galinda que mes coéquipiers en attendant avaient fait un travail plutôt correct. Ils étaient restés à distance de la Bakuhatsu, l'avaient attaché grâce à un clône de Musashi, et étaient en train de chercher visiblement de leur côté un moyen de sortir. Ils avaient même réussi à faire parler la Sayuri, et à lui faire avouer que Fugaku était au front. Cependant le reste de notre stratégie se retrouvait fortement compromise. Impossible d'aller aider ceux qui étaient enfermés dans le bâtiment, et aider ceux qui étaient au front pourrait s'avérer compliquer, mais pas impossible. C'était certainement la meilleure des solutions, même si à vrai dire, nous rechignions visiblement tous à nous y résigner. Quelque part, ça me faisait plaisir d'être au côté de shinobis d'une telle valeur.

Ils ne tardèrent pas à m'exposer leurs différentes stratégies. Celle de Musashi était plutôt excellente, et semblait partie pour fonctionner. A l'exception d'un détail pour lequel Meho me devança. L'explosion de la Bakuhatsu était certainement le synonyme de sa défaite pour les troupes, en témoigne la réaction immédiate des gardes dans la tour qui s'étaient tous mis en branles par la suite. Se présenter aux samouraïs sous les traits de Sayuri était dans le fond une bonne idée, mais qui pourrait vite signer notre imposture. La proposition de Meho semblait quant à elle assez intéressante. Créer quelques turbulences avec des sceaux explosifs pour faire diversion et leur laisser une porte de sortie, et rejoindre le front semblait l'une des meilleures solutions. Je soupirai, puis hochai de la tête.

-Je pense que Meho a raison sur celle-ci. C'était une bonne idée, mais ça risque de nous crâmer directement. Je vous propose que Meho et un des Musashi montent sur Galinda pour poser les sceaux là où vous voyez la trace de nos camarades, tandis que le second et moi-même repartons pour le front. Et vous nous rejoignez une fois la tâche accomplie. Ça vous va ?

C'était l'une des meilleurs propositions que je pouvais faire. Contrairement à nos deux camarades, je ne maîtrisais pas le fuinjutsu et j'étais donc incapable de faire des sceaux comme eux. L'un des Musashi et moi-même prendrions les devants, tandis que le second groupe serait plus rapide pour nous rejoindre une fois la tâche finie. Je me tournai vers Galinda pour lui demander son accord, et celle-ci hocha de la tête pour confirmer la chose. Bien. Il était peut-être temps de bouger. Mais il restait un dernier détail à régler. Que ferions nous de Sayuri ? J'avais ma petite idée la dessus. D'un mouvement rapide, je passai derrière elle et d'un coup dans la nuque je l'assommai. Je la portai sur mon dos en faisant bien attention à ce qu'il n'y ait aucun signe préventif d'une explosion. J'attachai avec la même corde ses jambes, puis avec un de mes kunais, j'attachai la corde à ce dernier. Puis je me rendis plusieurs mètres plus bas sur les flancs des escaliers, avec cette technique bien particulière des shinobis de pouvoir marcher sur toute plateforme, horizontale comme verticale. Puis je l'accrochai grâce au kunai à la paroi de l'escalier, la laissant pendre au bout de la corde pour ne pas qu'on la retrouve si facilement sans avoir à la tuer. Puis je remontai.

-C'est parti ?


Spoiler:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
03. Un palais bien gardé [ Victoire : Iwa ] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

03. Un palais bien gardé [ Victoire : Iwa ]

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Événements :: Intrigue n°9 : Une question d'Honneur :: Tetsu no Kuni
Sauter vers: