Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Nō 脳
Silence dans la salle [NOBUATSU S.] EmptyAujourd'hui à 2:21 par 

» This is good bye, Destiny [Aimi]
Silence dans la salle [NOBUATSU S.] EmptyAujourd'hui à 1:56 par Hayai Taishi

» 08. Demandes diverses
Silence dans la salle [NOBUATSU S.] EmptyAujourd'hui à 1:38 par Ikaku Jiro

» Consonne [SOLO]
Silence dans la salle [NOBUATSU S.] EmptyAujourd'hui à 1:35 par Ikaku Jiro

» Sur le départ, direction Ame no Kuni [PV. Taishi]
Silence dans la salle [NOBUATSU S.] EmptyAujourd'hui à 1:14 par Hayai Taishi

» Collision [Sae]
Silence dans la salle [NOBUATSU S.] EmptyAujourd'hui à 0:57 par Ikaku Jiro

» Têtes dures [Jiki Masami]
Silence dans la salle [NOBUATSU S.] EmptyAujourd'hui à 0:15 par Oterashi Yanosa

» Sense of Duty | Pv. Higure Mafuyu
Silence dans la salle [NOBUATSU S.] EmptyAujourd'hui à 0:04 par Yuki Wataru

» [A/OFFICIELLE/KIRI] HISSER LES VOILES [Part.2]
Silence dans la salle [NOBUATSU S.] EmptyHier à 23:53 par Yuki Kaya

» It's over 9000 ! (w/ Takeshi)
Silence dans la salle [NOBUATSU S.] EmptyHier à 23:44 par Higure Mafuyu

Partagez

Silence dans la salle [NOBUATSU S.]

Ikaku Jiro
Ikaku JiroEn ligne

Silence dans la salle [NOBUATSU S.] Empty
Lun 9 Sep 2019 - 21:08
Aujourd'hui était un jour spécial, c'était le samedi après midi, et pour tous les Genins du clan des sabreurs, c'était l'heure d'apprendre. Une colle spécialement conçue pour leur permettre d'exceller dans les arts Ninjas. Et comme dans tous les domaines que l'écarlate se soumettait, il essayait d'être le plus fort, et le plus parfait possible. De son intégration dépendait tout un clan, et il n'allait pas ruiner des années de travail simplement en étant tire au flanc.

En arrivant dans la salle réquisitionnée dans le grand dojo pour l'enseignement, il sût qu'il y'avait quelque chose de différent rien qu'à l'ambiance qu'il y régnait. L’amphithéâtre, en arc de cercle comme tout ceux de son architecture, était remplie de nouvelles têtes, qui s'agitaient sur leur siège, qui discutaient avec le voisins, qui faisait crisser leurs affaires sur les tables en bois.

- Silence dans la salle ! Cria un homme assez grand et volumineux pour être un ours aux yeux de la plupart des petites têtes blondes.

Mais bien sûr ! C'était la rentrée ! Même si nous n'étions qu'a la fin de l'été 203, cette effervescence et cette odeur de neuf ne le trompait pas, il avait tout simplement oublié qu'aujourd'hui était le premier jour pour beaucoup. Cela lui faisait peu d'effet enfaîte, il savait juste que certaines bases allaient être révisé pour que tous soit sur la même longueur d'onde, et que des cours particuliers seraient ensuite donné à chacun d'entre eux, pour former la nouvelle génération de sabreur, mais aussi pour parachever la formation d'autres, comme Jiro.

- Et comme nous ne sommes pas dans un monde de fragiles , afin de suivre la formation qui vous est dû, vous allez vous répartir par groupe et commencer un battle royal !

Petite tradition des sabreurs, la rentrée c'était toujours le moment des classements, de celui qui tombait le premier jusqu'à celui qui restait debout le dernier. Pour une fois qu'être dernier paye mieux qu'être le premier, Jiro trouvait cela cocasse et goûtait la tradition comme du petit lait. La surprise n'en était encore que meilleur...

... Il fit glisser son sabre hors du fourreau, formant les mudras de sa main gauche, tandis que la droite était bien évidement fixée à Kyameru. Soudainement autours de lui, une chaleur sans nom se fit tendre l'atmosphère. Il était dans les premier à dégainer, et à utiliser sa lame, sans chercher à comprendre d'abords dans quel groupe il était.

- Allez, on commence par écrémer un peu le lot ! Il s'élança vers un groupe de petit jeune, et frappa de son sabre plusieurs fois, à un rythme effrénée, mais sans jamais blesser gravement. A court d'oxygène et d'eau dans le corps, une première partie de la salle n'était plus apte à suivre un enseignement.

- GROUPE C : IKAKU JIRO, MÄ UTIKO, HEIASHI AKUO, JUN SHITAKI, CHINOKE TAHU, OTSUKI MAEDE, MAEDA USHIRO ! EN PISTE !

L'arme toujours dressé, chaude comme la braise cette fois-ci, Jiro attendait.

Spoiler:
 

_________________
Silence dans la salle [NOBUATSU S.] 4kaw
"La vraie force consiste à réprimer toutes formes de rébellion chez l'adversaire via une puissance brutale et sans mesure."
Thème musical ~


Merci Sora-chwan pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7401-jiroscope-fin
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

Silence dans la salle [NOBUATSU S.] Empty
Lun 9 Sep 2019 - 23:03
Une battle royale, tiens tiens, voilà un concept qui sort des sentiers battus, ce n’est pas comme si son feu senseï et prédécesseur du Kyôi ne lui avait pas imposé un combat du même type à la Cascade Namida afin d’évaluer son potentiel à rejoindre l’unité spéciale. Quelle débâcle cela a été. Peu convaincu, le chef de clan déambule sans se presser en direction de la salle d’amphithéâtre, où il avait confié l’enseignement au Genin fraîchement promu chez les Sabreurs, Ikaku Jiro. Un bretteur blond dont la motivation pourrait inspirer nombre des apprentis du clan, en espérant que cela permette de garnir davantage les rangs des Sept. Fidèles à la philosophie de leur confrérie, l’été n’est pas un prétexte à la farniente, aussi Saji a-t-il proposé à Jiro d’organiser lui-même ce camp d’été qui permettra de marquer la reprise des cours de cette année. Une façon aussi de déléguer son travail qui est relativement pesant quant on sait que le chef Sabreur a également la responsabilité du Kyôi - titre inconnu du public cependant.

Le programme des apprentis Sabreurs. Tout en marchant en direction de salle, il feuillette le trombinoscope des nouveaux épéistes aspirants. Certains des visages lui reviennent, mais peu se sont distingués récemment. Des performances moyennes pour des résultats moyens, il faudrait pousser ces étudiants au bout de leurs retranchements. Pour cela, du travail de renforcement et des tests plus fréquents. Un curriculum qui reposera toujours sur de la pratique, essentiellement, mais demandera aussi une certaine part de théorie, d’où la nécessité de réserver une salle d’amphithéâtre à l’Académie, dont le Directeur n’est autre que son mentor Kaguya Wutu-Fuku à qui il doit ses premiers pas de genin.

La voix de l’enseignant blond résonne dans le corridor, le Chef Sabreur reconnaît le timbre de Jiro, lequel demande à la classe de faire silence. La rentrée est un moment particulier dans l’année, tout le monde se retrouve, tout le monde est impatient de commencer (ou pas) ou à tout le moins de découvrir ce qui leur attend, les péripéties qu’ils vont rencontrer. Restant en retrait dans la salle pendant qu’il écoute les paroles du Blond, le Nobuatsu se lève en suivant les différents groupes qui ont été assignés. A, B, C et D, formant un total d’environ une trentaine de participants. Tout le monde quitte la salle de cours pour se diriger vers la cour extérieure. Laissant carte blanche à Jiro pour gérer la partie pratique de l’entraînement, Saji regarde son confrère Sabreur se précipiter lui aussi, sabre en main, en direction du lot d’apprentis sans pouvoir aucun.

Euh…” Stupéfait, le chef de clan se gratte la tête en se demandant si c’est une bonne idée de le laisser participer à la mêlée. “Peut-être pourrions-nous les laisser combattre entre eux, je sais que tu as rejoint les Sept très récemment, mais tes anciens camarades n’ont pas d’arme à pouvoir contrairement à toi et moi.” Il marque une pause, avant de proposer une idée alternative. “Que dirais-tu qu’on leur fasse une petite démonstration?

Une idée qui semble séduire l'ensemble de l'audience, ayant hâte de voir ce dont sont capables les Épéistes de la Brume. Un entraînement Sabreur contre Sabreur qui permettrait aux apprentis d’apprendre en étant simples spectateurs. Suite à ses mots, le Nobuatsu dégaine seulement une de ses deux lames avant de relâcher le bras, l’arme prête à surgir au moindre mouvement de son adversaire, si du moins celui-ci accepte son défi.

Spoiler:
 

_________________
Silence dans la salle [NOBUATSU S.] 3w8kw10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779
Ikaku Jiro
Ikaku JiroEn ligne

Silence dans la salle [NOBUATSU S.] Empty
Jeu 12 Sep 2019 - 19:48
Autours d'eux se pressait une trentaine d'yeux curieux et avide d'en voir plus, d'en savoir plus. Car voir et savoir ne sont pas les deux identiques que l'on pourrait croire ; Je crois ce que je vois, mais je ne sais pas forcément ce que c'est. Un concept qui avait poussé le jeune enseignant à se lancer dans la bataille, pour faire sentir plus que de donner à voir. Mais apparemment sa méthode n'avait guère de succès auprès de la vieille génération de Kirigakure no Sato, pourtant connue pour ses méthodes d'enseignement peu orthodoxe, et souvent portées sur l'hémoglobine.

Une trentaine d'yeux curieux disais-je, les observaient, et tous taisaient leur commentaire, retenant leur souffle pour l'affrontement final entre deux de leur héros à leur yeux : Les épéistes de la brume. Un conglomérat très fermé dont l'accès mettait plusieurs années avant d'être débloqué, et qui poussait chaque ninja qui y appartenait à donner le meilleur de lui même, dans tous les domaines de sa vie.

On ne naissait pas avec un sabre légendaire, on se construisait avec. Et c'était là toute la grande différence d'un clan comme celui de Jiro et Saiji, que celui de Kai et Sesshu par exemple : Rien n'était inné, ils avaient mérité leur place au panthéon des guerriers les plus célèbre de la brume. Contrairement à ses amis de l'os, il ne naissait pas avec le droit de mépriser le monde, non, il avait gagné ce droit que de regarder de haut les autres ninjas qui avaient échoué à la sélection, ou bien à l'épreuve des lames.

Oui, Jiro était un mec foutrement sympa, vous voyez ?

- La première fois que je suis venu dans le cercle, on m'a opposé à un sabre de la brume, et regardez ou j'en suis maintenant ! Je pense qu'une démonstration ferait en effet plus d'effet qu'un simple discours, je suis chaud comme la braise hahaha ...
Fit-il en brandissant Kyameru un peu plus haut que d'habitude, alors que de la fumée s'élevait de l'air qui semblait presque grésiller au contact de son arme.

Une première langue de feu s'éleva dans les airs à partir de la lame de son adversaire. Il planta une Kyameru qui terminait de refroidir dans le sol, et composa quelques Mudras savamment orchestrés, faisant s'élever une défense redoutable au Katon de Saiji. Il put sentir le feu chatouiller sa peau à travers la défense qu'il venait d'érigé, tellement le Ninjutsu de son adversaire était redoutable. Il ne restait plus que la contre attaque à faire valoir, et Jiro comptait faire de cet entraînement une occasion de montrer sa valeur tout d'abords, mais aussi une occasion de montrer tout le savoir faire d'un sabreur de Kirigakure à ses élèves du jour.

Spoiler:
 

_________________
Silence dans la salle [NOBUATSU S.] 4kaw
"La vraie force consiste à réprimer toutes formes de rébellion chez l'adversaire via une puissance brutale et sans mesure."
Thème musical ~


Merci Sora-chwan pour le kit <3


Dernière édition par Ikaku Jiro le Sam 7 Déc 2019 - 11:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7401-jiroscope-fin
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

Silence dans la salle [NOBUATSU S.] Empty
Jeu 19 Sep 2019 - 17:32
Les flammèches s’éteignent face à la défense terrestre du blond, sous les yeux intéressés des apprentis alentours, observant ce duel qui s’annonce. Face à la contre-attaque tout en rapidité de son adversaire, une esquive ne saurait suffire. Les pieds plantés au sol, le Nobuatsu tient sa lame devant lui, sur l’acier se reflétant la silhouette du Sabreur blondinet. Ce dernier charge, enchaîne une frénésie d’attaques forçant le chef de clan à rester dans une posture défensive et pourtant détendue, les premières attaques sont facilement déviées par le jounin, reculant de quelques pas à chaque impact. La danse se poursuit, une frappe longitudinale bloquée de justesse mais de façon parfaitement calculée, le Sabreur muet semble fléchir sous la série de coups, jusqu’à qu’il soit dos à un groupe d’apprentis qui aussitôt se reculent pour ne pas se prendre de dommage collatéral. Ils s’écartent avant de finir tranchés, pendant que les deux combattants s’approprient l’espace dans ce duel singulier, Jirou faisant un pas de plus tandis que Saji recule tout autant.

Si pour le moment le bretteur aux cheveux blonds semble dominer la rencontre par son jeu offensif, le maître sabreur profite de ce moment pour illustrer aux apprentis l’importance d’une défense bien orchestrée et qui en fonction de la stratégie du combattant, peut servir à fatiguer son adversaire, pour préparer une contre-attaque décisive. Les murmures s’élèvent dans l’audience s’interrogeant sur les capacités du chef de clan qui semble dépassé par l’un de ses nouveaux membres, faisant preuve d’une véritable dextérité. C’est à ce moment justement que le Sabreur masqué fait un pas en avant pour dégager le dernier coup de Jiro, plus lourd en termes de puissance engendrée, qui aurait pu être le coup de grâce alors que le Nobuatsu avait semble-t-il ouvert sa garde.

Tu es rapide.” Reconnaît-il simplement, appuyé par les hochements de tête approbateurs de certains spectateurs.

La lame trop éloignée du point de contact, c’est avec le pommeau qu’il intercepte le tranchant, passant à quelques centimètres à peine de ses doigts. Bloquer un tel coup de taille demande des réflexes suffisants pour anticiper la trajectoire de la lame.

Première technique de l’Ecole de Kiri: Hiteikei Shinken.

Un blocage qui soulève l’effervescence dans les rangs des apprentis, allant chacun de leur commentaire alors que la situation était jusque-là à sens unique - d’autres plus sérieux prennent déjà des notes sur leur calepin, absorbés par ce qu’ils pourraient retenir de ce combat. La pointe de leur crayon accélère en rythme en voyant le chef Sabreur employer une technique propre à l’école des épéistes de la Brume. Une rare occasion de contempler de leurs propres mirettes deux Sabreurs en action, ils ne vont certainement pas en perdre une miette. Suite à l’impact, le Nobuatsu réplique immédiatement, en espérant profiter d’un moment de déséquilibre de la part de son adversaire, il enchaîne à son tour avec une série de coups de taille visant à tester les compétences défensives de son confrère clanique.

Spoiler:
 

_________________
Silence dans la salle [NOBUATSU S.] 3w8kw10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779
Ikaku Jiro
Ikaku JiroEn ligne

Silence dans la salle [NOBUATSU S.] Empty
Mer 25 Sep 2019 - 21:31
Thème.

Le simple entraînement avait tourné au pugilat, à la démonstration de force entre deux écoles radicalement différentes. D'un côté il y'avait l'Ikaku, qui utilisait la force brute et des coups sauvagement placés, et de l'autre il y'avait Saji, le technicien au doigts d'or. Il utilisa une de ses bottes secrètes pour parer les attaques du jeune ninja, à qui il montra que la prudence était une qualité requise chez eux, même lorsque l'on appartenait à la caste des sabreurs. Il aurait du jauger son adversaire, lui faire une sorte de cours comme l'on fait chez les dames, lorsque l'on approche avec douceur et sans reproche, et que l'on s'apprête à danser.

On entendait que le cliquetis des sabres, et le grattement du bois des crayons sur le papier. C'est ça, notez donc, cela restera gravé dans les annales, quand le petit nouveau qui se tape la sale corvée d’accueillir les plus jeunes pour leur premier jour, battra le plus respecté de tout les sabreurs.

La déferlante de coup qu'il reçut derrière ça fut brutale et sans mesure, qu'il para comme il pût du plat de sa lame, bien que quelques estafilades apparurent au niveau de ses avants bras, n'ayant pas réussit à tout esquiver. Il avait néanmoins pût se glisser entre plusieurs coups, et fait glisser quelques dangereuses positions sur sa fidèle Kyameru. Il ne faisait qu'un avec son sabre, rien n'en était moins sûr. Chaque fois qu'il parait ou donnait un coup, la chaleur du sabre augmentait, comme si le sabre avait une flamme de vie propre.

Un coup le jeta à terre, il avait un genoux contre le sol, le sabre dans une main et l'autre posé contre la pierre qui composait le terrain.

- Tu es fort, chef de clan. Mais est-ce que tu pourras l'esquiver, celle la ?
DOTON : KŌKYO ATOCHI

Il composa un mudra en lâchant son sabre, et déposa une de ses deux mains ainsi parée de chakra contre la terre qui composait la pierre qui composait elle-même le sol. Rapidement, tout se mua en une sorte de sable mouvant, partant de l'épicentre qu'était l'Ikaku, pour venir se perdre dans les tréfonds de la salle. Tout les apprentis se retrouvèrent englués là dedans, impossible pour eux de bouger le moindre orteil.

- Tu es à moi, à présent, mon très cher patron. Fit-il avec une lueur nouvelle dans le regard.

Il prenait beaucoup de plaisir à combattre l'autorité en place, son côté malfrat faisait alors de grand feu de joie dans sa poitrine, et la vapeur de rébellion se propageait dans tout son corps. Il ramassa son sabre qui trônait dans le sable, et se releva aussi souplement que possible sur le monticule de terre en grain que faisait le centre de l'attaque. Il replaça une mèche de cheveux rebelle contre son oreille, et s'élança en direction de son partenaire de danse, si particulier.


Spoiler:
 

_________________
Silence dans la salle [NOBUATSU S.] 4kaw
"La vraie force consiste à réprimer toutes formes de rébellion chez l'adversaire via une puissance brutale et sans mesure."
Thème musical ~


Merci Sora-chwan pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7401-jiroscope-fin
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

Silence dans la salle [NOBUATSU S.] Empty
Mer 9 Oct 2019 - 23:08
Les coups de griffe avaient beau venir d’un lionceau, en dépit de son expérience dans la maîtrise des arcanes shinobis, Jiro fait montre d’une confiance et d’une maîtrise de soi qui ne laissent pas indifférent son supérieur Saji, lequel réplique à chaque initiative par une technique kenjutsu dont il a le secret. Sa parade parvient comme prévu à déséquilibrer le genin, lequel parvient malgré tout à dévier l’essentiel des coups de taille portés à courte distance par le Sabreur masqué. Ce dernier ne le touche cependant que de façon superficielle, au niveau des bras à en juger par l’état de ses manches. Bien décidé à prouver sa valeur au chef de son clan, Jiro tente de se mesurer au Cavalier de Feu sur un autre domaine, cette fois le ninjutsu, l’art du ninja.

Voyant le fougueux poser ses mains au sol, celui-ci s’affaisse presque immédiatement, ne laissant que quelques instants au jounin de réagir face à cette technique Doton osée risquant aussi de toucher les élèves se trouvant dans les environs. La foule se disperse, d’autres voient leur corps descendre à moitié dans la terre rendu malléable par le chakra qui y a été diffusé. Quant à la principale cible de l’attaque, ses pieds ont déjà décollé du sol. En levant la tête, l’audience verrait que le Sabreur en chef est actuellement en train de léviter.

Tu n’y vas pas de main morte dis-moi. Mais attention à l’ampleur des techniques que tu utilises, que ce soit pour ce combat ou dans les missions auxquelles tu seras assigné.

On raconte aussi que le Rokudaime aurait tué un de ses coéquipiers en le plongeant dans un jutsu de sable mouvant justement… En matière de travail d’équipe ou de retenue, le Kagai n’est certainement pas l’exemple à suivre, même s’il faut reconnaître qu’il est un terrible combattant. Le plus fort de tout Kiri certainement.

Ce conseil vaut pour tous.” Lance le Nobuatsu à l’ensemble des apprentis se remettant encore de leurs émotions, certains couverts de terre après avoir été touchés à leur insu par Jirou. Les pieds toujours au-dessus du sol, Saji se met à descendre en piqué en direction de ce dernier en tentant de faire descendre son épée sur lui avec force, suivi d’un enchaînement de taillades visant surtout à éprouver les réflexes de son frère de lame, dans un rythme relativement régulier.

Tu sais te défendre contre les projectiles, mais voyant si tu sais te défendre de techniques au corps-à-corps.

Profitant de l’échange pour se rapprocher davantage, le Sabreur masqué augmente subitement la vitesse de ses coups pour tenter une manoeuvre décisive - puisque celle-ci consomme du chakra, en frappant à l’aide du dos de la lame dans les côtes au lieu du tranchant, afin d’éviter toute effusion de sang trop importante pour un simple entraînement.


Spoiler:
 

_________________
Silence dans la salle [NOBUATSU S.] 3w8kw10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779
Ikaku Jiro
Ikaku JiroEn ligne

Silence dans la salle [NOBUATSU S.] Empty
Mar 19 Nov 2019 - 13:33
Le silence avait enfin, et pour de vrai cette fois, gagné la salle. La démesure de son attaque aurait pû paraître ridicule. Mais on n'attaque pas un demi dieu avec des épingles à nourrice. Alors il n'attaquait pas son supérieur le plus évolué dans la hiérarchie avec des attaques de bas étage. Il fallait sortir le grand jeu ne serait-ce que pour le toucher, alors pourquoi pas utiliser toute la puissance de son arme légendaire tout de suite ? Il avait opté pour une stratégie assez simple, immobilisé puis touché.

Dans ce monde, rien n'est si simple néanmoins. L'attaque passa à coté, le Nobuatsu étant aussi agile qu'une araignée sur sa toile, sautant d'un côté puis d'un autre comme s'il pouvait voler. C'était assez incroyable de voir ce bond qu'il avait effectué, mais cela l'était encore plus de le voir flotter au dessus du champ de terre molle qu'avait créer Jiro.

- J'en prend bonne note, Saji sama ! Il faut néanmoins admettre que vous avez un niveau qui demande à sortir le grand jeu, alors continuons !

Sa concentration avait faiblit face au conseil de son chef, mais il était prêt à recevoir une nouvelle vague d'attaque quand l'autre s'élança à son encontre, aussi fort et fiable qu'au début du combat. Il était increvable. Inconcevable de relâcher la pression qu'il avait instauré dès le début du combat, car c'était sa façon de procéder depuis ses tout débuts.

Il se souvenait encore de ses premières leçon avec le moine qui servait le clan. On lui avait bien expliqué que sa puissance brutale et pittoresque, presque sauvage comme la faune qui peuplait le pays, demandait une certaine technique de frappe. On lui avait inculqué la recherche de la plus puissante attaque possible : Ne jamais faire de cadeau, et utiliser ses atouts comme fer de lance de ses envies meurtrières. Il aimait voir couler le sang ? Très bien, c'était l'esprit du feu qui coulait dans ses veines, il l'avait accepté comme une partie de lui, et n'en avait pas honte. C'était tout ce que demandait le temple de la lame, et on lui avait permit d'évoluer dans le clan.

- Je suis complet m'sieur. Je suis complet et je vais vous le prouver.

Il n'avait pas tout les jours la chance de combattre contre le plus puissant sabreur de sa génération. On n'avait pas la chance d’impressionner son chef tout les jours non plus. Il lui fallait marquer les esprits plus que les chaires, alors il opta pour une nouvelle stratégie, celle de ne plus faire joujou avec son professeur.

- Shinpuru ! Fit-il entre ses dents serrées, utilisant le plat de sa lame pour repousser au loin le coup de pommeau, entortillant sa lame autours de celle de Saji pour la bloquer dans ses filets. Lui aussi avait se petit côté arachnéens, sûrement qu'il s'était inspiré de la nature pour créer ses technique, comme tout Ninja qui se respecte. Après tout, leur puissance venait de la flore et de la faune, et c'était la première source d'inspiration du Ikaku.

-GŌSUTOSŌDO ! Fit-il une nouvelle fois d'une voix basse et profonde qui transpirait l'envie de bien faire. La lame trembla dans sa main, et l'atmosphère se fit plus lourde, plus dense. Il faisait chaud dans la salle blanche, l'énergie calorique dégagée par l'arme se répercutant contre les parois pour en faire une sorte de four.

Il s'avança pour porter sa lame le plus près possible de son adversaire.

- SHŌKYAKU ! Dit-il plus fort cette fois, pour donner le change à son partenaire, comme certains acteur au théâtre.

L'arme tressauta une nouvelle fois, et l'explosion de chaleur prit forme presque au ralentis, l'invisible aura qui entourait l'arme devint alors visible pour tous, et la puissance du Genin ne resta plus un secret pour personne.

Il était temps de se révéler.

Spoiler:
 

_________________
Silence dans la salle [NOBUATSU S.] 4kaw
"La vraie force consiste à réprimer toutes formes de rébellion chez l'adversaire via une puissance brutale et sans mesure."
Thème musical ~


Merci Sora-chwan pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7401-jiroscope-fin
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

Silence dans la salle [NOBUATSU S.] Empty
Ven 22 Nov 2019 - 23:30
Pour un combat entre jounin et genin, l’échange semble jusque-là plutôt équilibré, offrant ainsi un spectacle délectable à l’ensemble de l’audience des genins venus apprendre à manier la lame. Est-ce l’excitation de combattre contre son chef de clan? La volonté de prouver à tous ces aspirants qu’il est capable d’égaler celui que l’on reconnaît comme le plus fort des épéistes de la Brume? Descendant la lame de son sabre telle une guillotine prête à trancher son vis-à-vis, son acier est dévié par Kyameru duquel se dégage une chaleur qui se propage dans l’ensemble de la salle.

La sueur coule subitement sur le front des genins, ayant l’impression d’être dans un sauna tant la température a augmenté sans être absolument insupportable. Mais cette chaleur se dégageant d’une seule lame, si celle-ci est emmagasinée en un point, qui sait les dommages qu’une attaque pourrait causer. Le moindre contact sur sa peau pourrait lui infliger des blessures irréversibles. Lâchant la poignée de son arme qui surchauffe au contact de celle de son adversaire, Saji effectue un saut en arrière de façon à s’offrir le temps d’esquiver. Un repli tactique qui devrait lui permettrait de se défendre face à l’attaque imminente d’un Jiro exalté.

Pendant ce temps, les apprentis ninjas se demandent s’il est sage de rester encore dans les parages, étant donné l’ampleur que prend le combat. Loin de n’être qu’une démonstration entre les deux hommes, l’échange tourne rapidement à un véritable pugilat. L’épée de Jiro laisse échapper une aura opalescente d’une grande puissance, avec laquelle il tente de l’atteindre d’un coup de sabre de plein fouet. Peu désireux de finir tranché, Saji se déporte sur le côté en voyant la lame de chaleur arriver dans sa direction.

S’il est une chose dans laquelle le Nobuatsu excelle, c’est l’esquive, celle-là même qui l’a permis de se défendre face aux assauts surhumains de Raonaka Ao alors qu’il avait activé la Septième Porte. Peut-être que son confrère se sentirait frustré de le voir se défendre sans daigner l’attaquer au maximum de son potentiel, mais cela aurait peu d’intérêt étant donné l’écart de puissance qui les sépare pour le moment, et les réserves inégales de chakra. Une inégalité qui devrait se ressentir maintenant que Jiro a employé des jutsus de haut niveau pour tenter d’atteindre le sabreur masqué. Ce dernier a donc tout le loisir de faire durer le combat pour épuiser le genin. Garde-t-il encore un atout dans sa manche? Ou cherchera-t-il encore à provoquer une réaction de la part de Saji en usant de techniques plus puissantes encore?

Alors qu’il se pensait hors d’atteinte au moment de ses esquives, le chef Sabreur remarque au niveau de son épaule une déchirure dans la combinaison, une légère coupure qu’il n’avait pas ressenti jusqu’à maintenant, tant la chaleur engourdissait le reste de ses sens. Se demandant s’il a sous-estimé la portée de Kyameru, Saji réalise qu’il est chanceux que son esquive ne lui ait pas coûté son bras. Un faux pas aurait pu être fatal. Comme quoi chaque combat est un enseignement, pour lui en tant qu’enseignant, mais aussi en tant qu’élève de la vie.

Décollant son pied, il arrive rapidement devant Jiro grâce à une charge et tente un coup de taille horizontal visant à le trancher au niveau de la ceinture, mais de façon superficielle, suffisamment pour faire tomber le pantalon. Une technique spéciale de l’école des Sabreurs, à utiliser pour déstabiliser son adversaire en le frappant là où il s’y attend le moins. Le blondinet n’est malheureusement pas le premier cobaye, il s’agit d’une technique dont l’usage n’est réservé d’habitude qu’aux apprentis qui se sont mal comporté et qui méritent une correction. Nombreux sont ceux qui se sont vus humilier par cette attaque, peu s’en sorti indemnes. Leur ego blessé à tout jamais.


Spoiler:
 

_________________
Silence dans la salle [NOBUATSU S.] 3w8kw10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779
Ikaku Jiro
Ikaku JiroEn ligne

Silence dans la salle [NOBUATSU S.] Empty
Dim 24 Nov 2019 - 22:46
Malheureusement pour Jiro, il y avait une différence de taille entre lui et son alter ego. Un maître restait un maitre, même quand on parlait simplement d'une exhibition. La maîtrise, voilà ce qu'il manquait au jeune homme, et voilà qu'il s'en rendait compte avec toute la grâce d'une chenille sur sa branche. Ne lui restait plus qu'à former une chrysalide et à en sortir comme un élégant papillon. C'est ce qu'il aurait aimé faire de suite, mais malheureusement pour lui, il était à court d'argument. Il avait employé tout ce qu'il savait faire de mieux, ou presque, sans avoir à mettre en danger les élèves présent dans la salle.

Ne lui restait plus que la plus dévastatrice de ses techniques, qui pourrait mettre fin à des vies humaines dans l'enceinte du complexe Shinobi, ce qui signerait, à défaut d'une victoire sur son opposant et la grande nation de l'eau, la défaite la plus atroce de son histoire. En effet, comment justifier un acte de barbarie comme celui-ci ? Un simple Genin, qui aspirait en entrer dans les services spéciaux du Mizukage, se devait de faire preuve d'une certaine retenue à l'égard de la jeunesse, qui formait l'avenir de la nation. Non ? Ce choix logique lui apparut alors qu'il formait des mudras.

Il s'arrêta, et laissa la place à son opposant pour le ridiculiser. Tout sauf échouer, c'était ce qui motivait sa peine d'aujourd'hui. Peine d'aujourd'hui mais succès de demain, tout du moins l'espérait-il. Il vit son pantalon tomber au ralentis, comme il vit ses camarades rire de lui alors que la peur se lisait dans leur regard depuis quelques dizaines de minutes.

C'en était finit de son intégrité morale, et il détesta son sempai pour cela. Il ne lui manquait plus qu'une chose à dire ou à faire, c'était regagner un peu de dignité. Il salua son publique en rangeant sa lame promptement, puis en faisant claquer le fourreau contre le sol, il regagna un peu de calme. Il déchira un pan de sa tunique pour se faire une nouvelle ceinture.

- Et bien voilà le combat que nous avons préparé, en espérant qu'il fut instructif mes chers petits ... N'oubliez qu'importe votre niveau technique, vous êtes en danger constant lorsque vous vous trouvez en possession d'une de ses lames ... C'est la première leçon que je vous donne aujourd'hui ...


Il se retourna vers son supérieur.

- Saji-sama, vous avez quelque chose à ajouter ?


_________________
Silence dans la salle [NOBUATSU S.] 4kaw
"La vraie force consiste à réprimer toutes formes de rébellion chez l'adversaire via une puissance brutale et sans mesure."
Thème musical ~


Merci Sora-chwan pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7401-jiroscope-fin
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

Silence dans la salle [NOBUATSU S.] Empty
Mar 26 Nov 2019 - 18:28
La passe d’armes terminée, c’est au tour du Sabreur masqué de ranger ses deux lames dans son dos, en faisant le constat de la salle de cours endommagée par les jutsus de grande puissance utilisées par Jirou. Les sièges qui se sont effondrées sous la technique Doton ou la vague de chaleur qui a décoloré la peinture sur les murs… Des débris tapissent le parquet. Il lâche un soupir de découragement, en se disant qu’il devra justifier cela auprès du Directeur du Complexe Shinobi qui a bien daigné lui offrir cette salle gratuitement. Heureusement qu’ils se connaissent, peut-être se montrera-t-il plus indulgent. Quant aux disciples, il espère que la démonstration leur a permis de prendre des notes. Mais il peut voir à leurs mains que la plupart ont été bien trop occupés à éviter d’être touchés par les attaques successives des deux épéistes que de remplir leur cahier. Au moins, cela leur a donné l’occasion de voir de leurs propres mirettes le niveau de dextérité exigée pour rejoindre les Sept. Son confrère genin lui propose d’avoir le mot de la fin, ce à quoi il répond simplement:

Essayons de ménager nos efforts la prochaine fois que nous nous battons à l’intérieur. Mais sinon, bon combat.

Des paroles qui font écho avec ceux de son maître alors qu’il n’était qu’enfant s’initiant au kenjutsu. Aujourd’hui, c’est à son tour de prodiguer ces conseils, et de sa responsabilité de former les étudiants à l’art du kendô. D’un bref salut de la main, il prend congé de la classe en acquiesçant discrètement de la tête en direction de Jiro. Ce n’est qu’à l’extérieur que le chef de clan s’installe sur un banc, en admirant le ravissant jardin qui sépare la porte d’entrée dans le Complexe du bâtiment central. Un picotement à l’épaule l’arrache à sa contemplation, il remarque que des cloques se sont formées sur la partie où il a reçu sa plaie. Les conséquences du contact de la lame chauffée à blanc sur sa peau. Il pensait avoir esquivé complètement… Il sourit derrière son masque. Comme quoi même un genin peut être plein de surprises quand il y met de la volonté. A lui de s’améliorer davantage, et paver le chemin pour les générations futures, leur montrer la voie. En tant que chef de clan, mais aussi en tant que shinobi de la Brume.

_________________
Silence dans la salle [NOBUATSU S.] 3w8kw10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779

Silence dans la salle [NOBUATSU S.]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Complexe Shinobi
Sauter vers: