Partagez | 

Le réveil des Fantômes. [FT - Team #6]


Mar 1 Aoû 2017 - 2:04
Bien que légèrement frisquette, l'après-midi s'annonçait belle en cette journée. J'étais agenouillé contre un poteau du terrain d’entraînement en train d'attendre mes futurs élèves.

Quelques jours plus tôt, j'avais été appeler par Nara Seijiro dans son bureau pour deux raisons. La première était qu'il me nommait en tant que second pour l'aider dans sa tâche de Raikage. Il avait fait ça car d'après lui, j'avais les capacités de gérer plusieurs tâches à la fois alors que lui ne le pouvait pas malgré le fait qu'il avait Fujimi Kohana, sa secrétaire, avec lui. Sur le coup, j'avais accepté sans la moindre question quoique je pusse avoir les potentiels dossiers à problème sur les pattes. Mais la chance avait été avec moi et surtout les compétences de Kohana étaient relativement élevées pour que je puisse n'avoir que quelques visites dedans les commerces du village. La seconde était qu'il m'avait promu Chunin, suite à notre combat hors de la ville et que cela impliquait que j'allais devoir créer une équipe pour Kumo. J'avais déjà appris que les équipes du village étaient en formation, notamment avec celles de Kahei et Daisuke. Mais je ne m'étais pas préparé pour avoir moi aussi cette responsabilité. Et il me fallut une journée entière à parcourir tous les dossiers des shinobis du village pour au final n'en choisir que deux.

J'avais nommé mon équipe du nom de Gosuto. Je l'avais appelé ainsi par pur plaisir. Je trouvais que le nom allait bien avec ma personnalité et mes objectifs. Peut-être cela allait aussi correspondre à mes futurs élèves, c'était en tout cas ce que j’espérais.

Avant leur arrivée, je regardais une dernière fois leurs fiches personnelles. Rukuzo Detzu, dix-neuf ans et contrôlant le Jiton, la maîtrise du magnétisme. Je l'avais rencontré lors d'une mission humanitaire lancée par le village. J'avais passé une journée avec lui plutôt agréable et je savais déjà qu'on pouvait avoir confiance en lui. La seule chose qui restait à développer chez lui était ses compétences en Jiton. Quant à la seconde fiche, elle affichait le nom d'Inuzuka Haruko. Un jeune adolescent âgé d’à peine seize ans. Il n'était pas seul avec lui, faisant partie du clan Inuzuka, il était accompagné d'une louve blanche nommé Miyuki d'après mes informations. Il était arrivé dans le village à peut près durant la même période que moi, mais il n'avait pas encore trouvé le courage de considérer ce foyer comme le sien.

Mon principal objectif allait de les faire évoluer aussi bien sur le plan technique que mental. Je voulais que chacun apprenne de l'autre et également de moi. Et avec un peu de chance, dans quelques années, ils seront aptes à prendre eux aussi des élèves.

Toujours accroupie sur la face du poteau de bois, je rangeais mes fiches dans ma veste. Et à la vue du premier arrivé je me levais en le regardant venir vers moi.

_________________

"Un farm de qualité pour un rp saint !"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t379-ogawa-kintaro-le-chemin-de-l-ascension#2167

Mar 1 Aoû 2017 - 7:23

Le réveil des Fantômes - ft. Ogawa Kintaro & Rizuko Detzu

Aujourd’hui, je n’avais pas du tout l’intention d’être en retard. Faire attendre mon cousin était une chose, mais faire attendre son sensei? Même moi je savais que ce n’était pas une bonne idée.

Lors de mon excursion en forêt avec la Meute, Fujin m’avait révélé faire partie d’une équipe. Je devais l’avouer, suite à notre discussion quant au futur du clan, j’étais devenu un peu jaloux. Faire partie d’une équipe – sous la tutelle directe d’un sensei – me permettrait de m’améliorer certainement. Et c’est en plein ce dont j’avais besoin pour mettre nos plans à exécution. Rallier tous les clans canins de la vallée en préparation de la venue éventuelle d’un plus grand nombre d’entre nous serait difficile, et Miyuki et moi allions devoir nous botter les fesses pour y parvenir. Si mon affectation avait mis du temps à arriver, c’était hier qu’elle était tombée. On m’avait délivré la tant attendue invitation sous forme d’une courte missive :

Citation :
Affectation : Équipe #6 – Gosuto
Chef d’Équipe : Ogawa Kintaro, chûnin
Membres : Inuzuka Haruko, genin / Rizuko Detzu, genin

Rendez-vous demain, midi, au terrain d’entrainement

Cette équipe représentait l’inconnu pour nous. Si je savais que Kintaro n’était pas originaire d’ici tout comme moi – parce qu’on m’avait vaguement parlé de lui dernièrement – c’était bien la seule chose que je connaissais à son sujet. Et j’en connaissais encore moins sur mon autre partenaire – un certain Rizuko Detzu. Ni un ni l’autre je ne les avais rencontrés depuis mon arrivé au village il y a quelques années.

Miyuki était toute aussi excitée que moi, voir encore plus. Elle aimait toujours rencontrer de nouvelles personnes et aujourd’hui en était l’occasion rêvée. « Oïe! Miyuki, pas la peine de courir ! » La chienne-louve gambadait plusieurs mètres devant moi dans les rues bondées du village. D’un pas rapide – presque de course – je tentais de la rattraper en me faufilant entre les passants très nombreux en cet après-midi frais. Devant, entre deux personnes, tout ce que je pouvais voir c’était sa queue qui bougeait frénétiquement de gauche à droite alors qu’elle se sauvait un peu plus loin. En tentant de la rattraper, je bousculai quelques personnes ici et là, provoquant un tonnerre de mécontentement sur mon passage. Je n’étais pourtant pas en retard aujourd’hui, j’avais fait exprès de me lever très tôt pour ne pas être à la bourre. Mais ça, Miyuki ne semblait pas le comprendre. Tout ce qu’elle voulait s’était rencontré ces nouveaux amis.

Arrivé sur place, une peu haletant à cause de la course, je remarquai que je n’étais pas le premier arrivé. Miyuki m’attendait à quelques pas du lieu de rendez-vous et elle fixait attentivement – la langue sortie – un jeune homme adossé à un poteau de l’autre côté du terrain d’entraînement. Je m’avançai vers lui alors qu’il se levait pour me saluer. « Oïe ! Moi qui pensais être le premier arrivé. Moi c’est Inuzuka Haruko ! » dis-je avant qu’il ne puisse placer un mot avec une fébrilité évidente. À mon habitude face au nouveau, donnant raison à tous les clichés que l'on peut avoir au sujet des membres de mon clan, j'avais l'attitude du chiot énervé. « Et elle s’est Miyuki! » En guise de réponse, la chienne-louve au pelage blanc comme neige laissa échapper un petit jappement joyeux. Pour la calmer un peu – et moi aussi par la même occasion – je plongeai une main dans le pelage de sa nuque pour la gratter. Ogawa ou Rizuko ? Je ne pouvais dire qui était mon interlocuteur. Mais considérant son apparence et sa jeunesse relative, je misai sur mon partenaire. Après tout, Ogawa-sensei devait certainement être plus vieux. Je ne connaissais pas du tout le système de parrainage du village, mais je me disais qu’il devait confier la formation des plus jeunes à des ninjas d’une certaine expérience… « Tu dois être Detzu-kun ? »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 1 Aoû 2017 - 9:26
Me voilà déjà dans une situation embarrassante. Un ninja était venu apporter mon affectation hier soir. La seule personne présente était ma mère, qui était depuis quelques jours totalement absorbée par son travail. Et au vu de ma relative malchance, vous l’aurez compris, elle avait complétement oublié de me donner la note annonçant la constitution de mon équipe et le premier rendez-vous de Gosuto – c’était son nom. Et il sonnait bien, d’ailleurs.

Quoi qu’il en soit, je n’ai remarqué cette note qu’en me rendant au laboratoire, le lendemain. Je désirais faire quelques essais avec le cuivre et évaluer son efficacité lorsque j’utilisais mon Jiton. Cela faisait déjà quelques jours que j’effectuais énormément d’examens pour évaluer les meilleurs métaux à utiliser. Mais ce matin, je n’en avais pas eu le temps. J’avais trouvé la note près d’un bocal et d’un ciseau. Je pensais au début que c’était lié au travail de mes parents, et j’ai voulu le classer : Eh ben non. Je venais d’apprendre que j’étais affecter à une équipe. Mieux : j’avais rendez-vous dans 1 heures. Je quittai le labo en trombe, après avoir quand même pris soin de fermer les portes.

En route, je réalisais que je n’avais même pas regardé les membres qui composait mon équipe – je n’avais regardé que le nom et le numéro d’équipe. Je fus surpris de voir que le chef d’équipe était Ogawa Kintaro, un individu jeune qui était encore Genin quand je l’avais croisé pendant cette mission bénévole. Un sourire apparût sur le coin de ma bouche. C’était plutôt rassurant de ne pas finir dans une équipe composée d’inconnus. Et comme ça, je pourrais le féliciter pour sa promotion. Un autre point qui me rassurait et que je l’avais déjà vu à l’œuvre. Son assiduité et sa passion pour le village étaient sans doute ses principaux atouts. Pas besoin d’une force surhumaine à mes yeux. Il faut que l’alchimie passe entre les membres, c’est le principal.

En ce qui concerne mon coéquipier, c’est un Inuzuka. Si je ne me trompe pas, c’est un clan utilisant des compagnons canins. Je ne pense pas trop m’avancer en disant que son chien sera une sorte de troisième membre. Surtout pour Haruko. Concernant ce dernier, j'espère que c'est quelqu'un de sympathique et de motivé.

J’arrivais au terrain d’entraînement et je vis qu’on avait prononcé mon nom. Au début, j’ai eu un petit stress. Je pensais être tellement en retard qu’ils avaient commencé à en parler. Heureusement, ce n’était visiblement pas le cas. On m’avait confondu.

- C’est gentil de me prendre pour cette personne charismatique, mais lui, c’est notre Sensei : Ogawa Kintaro. Et comme tu l’auras compris, je suis Rikuzo Detzu, enchanté. Et toi, du coup, c’est Inuzuka Haruko ? Ravi de te connaître. Enfin, toi et ton chien, bien sûr. Je connais un tout petit peu notre Sensei : ne crains rien, c'est un homme sur qui on peut compter.

J'étais de ce genre-là : Toujours complimenter et mettre en avant mon supérieur direct. J'aspirais pas à devenir un chef. C'était clairement pas dans mes objectifs. Mon but, c'était d'être connu pour ma fidélité, ma fiabilité et mon efficacité. Le reste, c'était des détails dont je me passais volontiers.

Je tapotais l'épaule du Genin aux charmants tatouages sur les joues tout en avançant de quelques pas afin de me mettre à son niveau. Je dirigeais mon regard vers le ninja à l’Onkyoton.

- Je ne vais pas mentir, je suis étonné de te voir diriger cette équipe. Mais j’en suis content. J’avais peur de tomber sur un malade agressif et autoritaire. Ta promotion est méritée, sache-le. Félicitations.


Je décidais également de retirer ma capuche. N’allons pas faire le sauvage à notre premier rendez-vous d’équipe.

- Alors ? Que suggères-tu, Kintaro-Sensei ? As-tu quelque chose en tête pour débuter cette première réunion ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t374-rikuzo-detzu#1590 http://www.ascentofshinobi.com/t731-equipe-6-gosuto-kumo

Mar 1 Aoû 2017 - 21:15
Haruko et Detzu se tenaient devant moi et j'avais déjà foiré ma présentation. Moi qui avais prévu un discours élogieux sur ma personnalité que Detzu me présenta à Fujin. D'ailleurs le jeune homme en capuche n’arrêtait pas de parler et ne me le laissait pas le temps de répondre. Cela faisait trois minutes que nous étions là et j'avais déjà perdu tout le charisme que j'avais imaginé gagner à la première rencontre. Heureusement pour moi, mon nouveau masque cachait à moiter le trait de mon visage dégoutter.

Avant de reprendre la parole et ma notoriété au passage, je sortais une friandise à Miyuki. J'avais acheté ses petits biscuits pour animaux exprès pour elle. Ne connaissant pas son caractère et comme je voulais un peu de calme pour le début de notre rencontre, j’avais prévu le coup si elle devenait un peu trop fougueuse.

- Merci pour la présentation Detzu.
- On va commencer par une présentation de nos capacités et ainsi connaître le niveau de chacun d'entre nous. Comme vous devez le savoir, les équipes sont actuellement en formation dans le village et nous allons devoir réaliser des missions extrêmement difficiles. Et je souhaite tirer de chacun d'entre vous le meilleur.


J'invitais donc mes deux camarades à s’installer à côté de moi en cerclent. Je trouvais l'idée du cercle intéressante car il permettait à chacun de se rapprocher de l'un à l'autre et ainsi commencer à créer un esprit d'équipe et de cohésion inconscient. C'était en tout cas ce que j'avais lu dans un livre de coordination d'entreprise...

- Je vais commencer pour vous donner une idée de comment je vois les choses.Tout d'abord, je maîtrise l'Onkyoton, qui est le contrôle du son. Je peux créer, moduler, repérer toutes les fréquences existantes. Ce qui me spécialise dans la sensorialité. Étant votre leader, je ferais un peu office de support à notre équipe, mais ne vous inquiétez pas, je suis capable de faire de très gros dommage à n'importe qui. Je ne suis pas un sensei de pacotille !


Je finissais ses premières phrases avec un ton humoristique, page cinquante trois : « Ajouter une touche d'humour permet de détendre votre public qui se sentira plus en confiance par la suite. » Mais c'était à ce moment que je remarquais que j'étais plus ridicule qu'autre chose.

- À ton tour Haruko, n'hésite pas à nous dire tout ce que tu veux sur ta spécialité, capacité. Si tu ne t'aies jamais penché sur la question dit nous juste de quoi tu es capable actuellement.


J'expliquais également qu'après leurs présentations, je leur demanderais ce s'ils ont une attente particulière de l'équipe et de moi. Je devais me faire une pensée détaillée de leurs souhaits. Au diable le livre que j'avais lu qui me conseillait de rester distant pour ne pas créer une atmosphère familiale. Au contraire, je voulais que nous formions une famille, qu'on puisse avoir confiance les uns aux autres. Je voulais être un excellent professeur pour eux et les emmener le plus loin possible dans la vie.

_________________

"Un farm de qualité pour un rp saint !"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t379-ogawa-kintaro-le-chemin-de-l-ascension#2167

Mer 2 Aoû 2017 - 4:41

Le réveil des Fantômes - ft. Ogawa Kintaro & Rizuko Detzu

Eh merde…à peine arrivée à la réunion que je venais déjà de commettre une erreur. « Désolé sensei ! » dis-je en me grattant nerveusement la tête aussitôt que j’eus réalisé l’immense borde que je venais de commettre. Celui que j’avais pris pour mon coéquipier – à cause de son jeune âge – était en réalité mon sensei. Une chance que j’avais su la fermer par rapport à ma vision de ce que j’attendais d’un enseignant, sinon il l’aurait mal pris. Je m’imaginais bien un grand gaillard, peut-être grisonnant, balafré de partout. Quelqu’un qui a de l’expérience dans le corps quoi. Le Ogawa en face de moi était tout le contraire de ça et il devait avoir la vingtaine à tout casser.

C’est mon coéquipier – le vrai Rizuko Detzu – qui corrigea ma bourde avant que je ne dise davantage de bêtises. Arrivé par derrière, le blond s’était aussitôt présenté comme étant le vrai Detzu, remettant les pendules à l’heure. « Désolé pour la confusion Detzu-kun…Oui c’est bien moi, Inuzuka Haruko! Et elle s’est Miyuki ! » Encore une fois, la chienne-louve jappa de joie lorsqu’on parla d’elle. Pendant que nous parlions, Miyuki s’était rapprochée des deux autres, tournant autour d’eux à tour de rôle pour les sentir et les analyser en détail. Elle se frotta rapidement contre leur cuisse avant de revenir s’asseoir à mes côtés. Au passage, elle saisit une petite friandise pour chien que Kintaro avait extirpée de sa poche. L’attention était gentille – et carrément étonnante même – peu de gens prenaient la peine de dorloter ma grande sœur comme ça.

Le nouveau venu fit l’éloge de notre nouveau maître, disant qu’il était quelqu’un de charismatique, fiable, compréhensible et tout le tralala. Encore heureux…Avec un autre, comme les instructeurs Inuzuka que j’avais dans ma jeunesse à Hi no Kuni, je me serais pris une baffe directement en pleine tronche pour mon insubordination. Si ce fameux Ogawa Kintaro était ne serait-ce qu’un peu semblable à cet éloge, on aurait du plaisir Miyuki et moi. Selon ce que Detzu disait, je compris que Kintaro-sensei venait tout juste d’obtenir une promotion, me laissant donc deviner que nous devions être sa première affectation. C’était bien loin de ce à quoi je m’attendais, mais je me devais de lui laisser le bénéfice du doute. Après tout, il fallait bien tous commencer quelque part.

Au premier temps mort qu’il put saisir, l’Ogawa prit finalement la parole. La première rencontre de l’équipe numéro six allait pouvoir enfin débuter ! « On va commencer par une présentation de nos capacités et ainsi connaître le niveau de chacun d'entre nous. » L’idée était excellente. Cela allait me permettre de rattraper mon retard puisque – de toute évidence – les deux autres semblaient déjà se connaître. Si nous étions pour former une équipe, il était essentiel d’en savoir le plus possible les uns sur les autres, pour développer nos affinités. C’était la première règle chez les Inuzuka. Avant même d’apprendre à marcher, nager, courir, lancer un kunai – et respirer à la limite – on nous enseignait à cultiver notre lien qui nous unissait à notre compagnon canin. Car sans ce lien, sans cette amitié et familiarité immuable, la force de notre clan serait nulle, nous ne serions rien de plus que des hommes à l’odorat d’exception et à la pilosité douteuse.

« À ton tour Haruko, n'hésite pas à nous dire tout ce que tu veux sur ta spécialité, capacité. Si tu ne t'es jamais penché, sur la question dis-nous juste de quoi tu es capable actuellement. » demanda Kintaro-sensei après avoir lui-même décrit ses capacités. Le son était un pouvoir étrange à mes yeux, mais fort utile d’après ses dires. De prime abord, nos capacités semblaient peut-être complémentaires. « Eh bien, je ne sais pas si vous êtes familier avec mon clan, les Inuzuka? » Sans vraiment attendre une réponse de leur part, je décidai d’enchaîner. « Nous sommes connus comme étant le Clan Canin. On est jumelés avec nos ninkens alors qu’on est tout gosse et on apprend à travailler, chasser et vivre ensemble. Plus qu’une simple compagne de route, Miyuki est comme une sœur pour moi, une véritable extension de ma personne. En combat, cette relation nous permet d’enchainer les attaques ensemble de façon naturelle, très coordonnée. C’est une de mes forces, mais je ne sais pas comment notre coordination pourra se jouer en équipe…On n’a jamais vraiment collaboré avec personne d’autres…Sauf d’autres Inuzuka. Ça va être notre plus gros défi, je crois. Sinon, je suis surtout doué en Taijutsu je dirais…Pour combiné les attaques avec Miyuki s’est plus facile qu’avec le Ninjutsu. Je fais plus dans la précision et l’agilité que dans les grosses attaques bourrines. » Assis en tailleur à côté des autres, je continuais à déblatérer tout en flattant la tête de la chienne-louve qui s’était appuyée contre ma jambe. « Avant tout, les Inuzuka, nous sommes des chasseurs hors pair. On a un odorat et une ouïe qui rivalise presque avec celle de nos chiens. Sans vouloir me vanter, je dirais que je suis un pisteur et un chasseur pas trop dégueu! »

Miyuki releva la tête et jappa un petit coup avant de le lécher le visage. C’était sa manière de dire que je commençais à être un peu trop vantard, et elle n’aimait pas ça. « Désolé, désolé, j’ai encore trop parlé! » dis-je en souriant bêtement et en me grattant la tête, signifiant ainsi que je laissais maintenant la parole à Detzu.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 2 Aoû 2017 - 20:07
Le comportement qu’adoptait parfois Kintaro était un peu étrange. Et par étrange, je ne voulais pas dire bizarre, mais différent de ce que j’avais pu apprendre de lui lors de notre coopération pour cette mission de bénévolat. J’avais souvent tendance à analyser le comportement des gens, et mes deux coéquipiers ne faisaient pas exception à la règle. Si je vais découvrir sur le moment Haruko, quelque chose m’intriguait chez notre sensei. Je finis rapidement par comprendre que cette situation n’était pas forcément la plus évidente. Une équipe à gérer alors qu’une vient de passer Chûnin… et puis, j’avais cru apprendre qu’il était dans les très bons papiers du Raikage. Cela fait beaucoup de responsabilités d’un coup. D’ailleurs, je fus même surpris de le voir reprendre aussi vite ses esprits – bien qu’il ne les ait jamais réellement perdus.

Je connaissais déjà bien les compétences de Kintaro-sensei, même si je savais que j’avais encore tout à apprendre de l’Onkyoton. Il n’était pas passé Chûnin uniquement pour son assiduité, j’en étais certain. Pour ce qui était d’Haruko, il expliqua – très en détail – ses aptitudes et celles de son clan. Comme prévu, Miyuki sera une personnalité spéciale au sein de l’équipe, mais elle n’en sera pas moins considérée. Le clan Inuzuka avait dressé les chiens avec tant d’efficacité qu’il était difficile de les considérer simplement comme des animaux de compagnie ou de route. Et d’ailleurs, il le dit très bien : elle était comme une sœur pour lui. Pas un compagnon de combat ou de route. Une sœur.

Cela me fit sourire, d’autant plus qu’il venait de s’excuser pour avoir trop parlé.

- Ne t’en fais pas, Haruko. On ne parle jamais assez en dehors des combats. C’est dans ces moments où on a un peu de temps pour nous, après tout. Tu n’as ainsi pas à t’excuser, j’ai pu en apprendre beaucoup, en plus. Je compte néanmoins sur Miyuki pour te garder à l’œil sur le terrain.

Je lâchai un fin éclat de rire en faisant presque un clin d’œil au compagnon canin d’Haruko, alors que je venais de sortir une main de la poche pour remettre en ordre mes cheveux, ce qui se traduisait finalement par un chaos organisé.

- Quant à moi, j’ai découvert encore récemment que j’avais la capacité de manipuler les champs magnétiques. Le Jiton me permet ainsi d’attirer, de repousser et d’aimanter les métaux. Avec de l’entraînement, et en théorie, les champs magnétiques pourraient éventuellement me permettre de contrôler individuellement un métal. Mais je n’arrive pas encore à intensifier un seul côté d’un métal.

Je levai les yeux au ciel l’espace d’un instant pour réfléchir, puis redirigea mon regard vers les deux autres protagonistes.

- Je rajouterai aussi que je viens d’une famille scientifique. Donc cette capacité est pour moi une aubaine. J’ai hâte de la mettre au service de Kumo. Avec ça, j’vais faire des trucs incroyables, croyez-moi ! Le Jiton ne sera pas considéré comme une sous-technique du Kinton !

Je remettais ma capuche, juste de sorte à ce qu’elle tienne sur l’arrière de ma tête et laisse mes cheveux dehors. Je ne sais pas pourquoi je me suis toujours senti plus en sécurité avec ce truc sur la tête. Et même ce manteau, je l’ai depuis combien de temps ? Enfin bon… Notre sensei avait également demandé nos attentes concernant l’équipe 6. Je pris calmement la parole en regardant Kintaro dans les yeux.

- Pour moi, j’ai besoin que… Ah, désolé, je ne sais pas vraiment si c’est le tutoiement ou le vouvoiement qui est préféré ? J’vais partir sur ‘’tu’’, mais aucun souci si tu préfères le vouvoiement !


Je profitais d’une légère pause bienvenue pour reprendre depuis le départ, avec le même calme et le même sérieux qu’auparavant.

- Ainsi, j’ai besoin que tu sois un leader. J’attends de mon sensei qu’il soit le leader psychologique de cette équipe. Le doute, la peur, la colère, ce sont des émotions qui n’ont rien à faire sur le champ de bataille. On doit rester concentré et soudé pour éviter les problèmes et être efficace.


C’était important pour moi. Mon caractère calme et timide m’avait au moins donné ça : du recul et de la raison. Mes parents étaient également beaucoup trop énergiques et caractériels. Et ça ne donnait pas toujours du bon. Ça avait ses avantages, mais ils étaient balayés, à mes yeux, par les désavantages de céder à ses émotions.

- Le mental, c’est une composante primordiale pour moi. Si notre sensei va mal, s’il n’y croit plus, s’il ne nous encourage plus, à quoi bon essayer ? Tu dois être le moteur de cette équipe 6. Ce n'est pas toujours le plus fort qui l'emporte.

J’ajoutai un sourire aussi sincère et sympathique.

- Pour le reste, j’espère qu’on va rendre Kumo fier de nous. Je dois ma vie et mon bonheur à ce village. Il est temps de suivre le destin qu'il nous offre.

Au fond, je savais que Kintaro avait le profil pour être ce leader dont on avait besoin,
en tant que Genin, en tant que ninja mais surtout en tant que personnes. Mais on peut avoir beaucoup de qualités et choisir ou même ne pas réussir à les mettre en oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t374-rikuzo-detzu#1590 http://www.ascentofshinobi.com/t731-equipe-6-gosuto-kumo

Mer 9 Aoû 2017 - 17:05
Les présentations étaient maintenant faites. J'en avais profité pour répondre aux quelques questions qu'on m'avait pausé bien qu'elle n'était pas nombreuse, notamment celle du tutoiement. Comme si j'allais laisser des hommes quasiment de mon âge me vouvoyer. Je n'étais vraiment pas dans ce délire bien que je respectais les hiérarchies. Je leur avais aussi stipulé d’arrêter de m’appeler par Sensei.

Au final j'avais formulé cette description d'eux-mêmes pour avoir deux informations importantes. Cela ne comprenait pas vraiment leur capacité, mais c’était surtout pour avoir un point de vue de ce qu'ils pensaient d'eux. Leurs motivations, leurs envies et objectifs, tout ça n'étaient pas inscrits sur mes petites fiches et c'étaient bien les choses les plus importantes à connaître d'une personne. Et pour la deuxième, c'était ce qu'ils attendaient de moi. Je pouvais concevoir que le fait d'avoir un professeur avec seulement quelques années en plus qu'eux pouvait être dérangeant voire déroutant. Mais je comptais bien leur prouver qu'on peut faire de grands choses même à vingt ans et que je comptais bien les emmener vers les plus hauts sommets.

- Je prends note de vos attentes envers moi. Sachez avant tout que mon principal objectif est de vous faire évoluer le plus loin possible.


Je me relevais lentement devant mes deux élèves. L'heure de la présentation était finie, nous savions maintenant, dans les grandes lignes, ce dont chacun est capable de faire. Et je comptais bien commencez à créer un esprit du groupe le plus rapidement possible. Même tout de suite !

- Je ne vous ai pas fait venir ici pour rien. J'attends des Gosuto une coordination irréprochable ! C'est ce qui fait qu'une mission est réussite ou perdue et c'est votre première leçon.


Je me tenais droit devant eux en leur disant cela. Les mains derrière le dos, mon allure avait repris du charisme, presque militaire d'ailleurs. Je voulais vraiment leur faire sentir que j'étais sérieux et que cette première leçon allait être importante.

- C'est un deux contre un, votre objectif est de me capturer ou de me mettre hors-jeu. Toutes les méthodes sont autorisées pour y parvenir.


Je balançais mes mains devant moi, mais cette fois-ci accompagné de deux parchemins fumigènes qui s’activèrent aussitôt que je les relâchais devant mon buste. Deux épais nuages grisâtres envahissaient quasiment instantanément la petite zone où nous étions tous les trois assis, bloquant la vu à chacun d'entre nous.

Je profitais de l'effet de surprise que j'avais créé pour prendre mes distances d'eux et aller en direction d'un petit amas de foret dans le terrain. Me postant en hauteur sur une branche d'arbre, j’effectuais ma première techniques, Manaamoodo no Jutsu. Un nom à rallonge pour une technique de base que j'avais moi-même créer. Celle-ci me permettait de me déplacer en silence pendant tout le temps que je dépensais du chakra pour la maintenir. Cela me permettait de gagner un peu de temps avant qu'ils ne me retrouvent, car avec l'odorat du clan Inuzuka et de Miyuki, si je restais statique, je me ferais repérer très rapidement.

De ma position, j’étais environ à une vingtaine de mètres de la zone sous fumigène, je profitais d'ailleurs pour envoyer une première salve de kunai dans ses nuages qui avaient vite fusionné. Avant de me déplacer sur autre point à une dizaine de mètres de là.


Spoiler:
 

_________________

"Un farm de qualité pour un rp saint !"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t379-ogawa-kintaro-le-chemin-de-l-ascension#2167

Ven 11 Aoû 2017 - 19:10

Le réveil des Fantômes - ft. Ogawa Kintaro & Rizuko Detzu

Assis en cercle avec les autres, flattant toujours Miyuki sur le dessus de son crâne velu et derrière les oreilles, j’écoutais mon nouveau partenaire répondre à son tour aux questions de notre jeune maître. Il possédait une capacité unique lui aussi, tout comme moi, même si elle semblait plus proche en nature de celle de Kintaro-sensei. Je n’avais encore jamais rencontré personne possédant une telle affinité ; le jiton, l’art de manipuler la limaille de fer et les champs magnétiques. Je ne connaissais pas le potentiel d’une telle affinité, mais les potentiels me semblaient énormes sur le coup. J’esquissai un petit sourire en coin en l’écoutant parler. Décidément, cette équipe allait être une bonne chose et apportait de nombreuses surprises. Si en plus elle pouvait me permettre de parfaire mon jeu d’équipe, Miyuki et moi en sortirions gagnants. Une fois que le blondinet à capuche en eut terminé avec sa réponse, ce fut au tour de l’Ogawa d’enchaîner avec la suite. « Je prends note de vos attentes envers moi. Sachez avant tout que mon principal objectif est de vous faire évoluer le plus loin possible. » Je n’en attendais pas moi de ça part. Un sensei qui ne pousse pas ses élèves à se dépasser et qui ne les amène pas plus loin dans leur progression pouvait-il prétendre porter ce titre? J’en doutais énormément.

Kintaro-sensei se releva et adopta une posture sérieuse, quasi militaire. Un changement de comportement venait de s’opérer très nettement. Il venait de passer de celui qui fraternise à celui qui enseigne. Notre premier entrainement allait débuter sous peu. Il se plaça bien droit devant nous avant de reprendre la parole et de nous expliquer l’exercice. « C'est un deux contre un, votre objectif est de me capturer ou de me mettre hors-jeu. Toutes les méthodes sont autorisées pour y parvenir. » Aussitôt, je me levai à mon tour, excité comme jamais. Je sautillais sur place, incapable de me calmer ou de rester en place. La chienne-louve se mit à haleter et à faire frétiller sa queue touffue dans tous les sens pour signifier son excitation à elle aussi. C’était l’heure de montrer à nous nouveaux coéquipiers ce dont le clan Inuzuka était capable d’offrir !

Alors que notre maître passait à l’action – balançant vers nous deux bombes fumigènes – je me tournai vers Detzu. « J’espère que tu es prêt! Faudra mettre les bouchers doubles pour parvenir à l’attraper! » C’était la première fois que nous allions travailler en équipe, il faudrait faire preuve de bonne stratégie si nous voulions parvenir à mettre la main sur notre maître. Rapidement, les nuages de fumée blanche libérés par les fumigènes envahirent l’espace que nous occupions, obstruant complètement notre vision. C’était une bonne stratégie que notre sensei adoptait – en situation de désavantage numérique, il fallait mieux prendre du recul et tenter de séparer notre adversaire. C’était une tactique guérilla simple, mais efficace. Une stratégie utilisée et maîtrisée par les Inuzuka depuis bien longtemps et donc j’avais pu voir les effets en première ligne durant la guerre à Hi no Kuni.

Cependant, Kintaro-sensei commentait une grande erreur. Si ma vision – et celle de Miyuki aussi – était complètement obstruée par la fumée, notre odorat demeurait intouché. Si la fumée et son odeur nous gênaient légèrement, je pus tout de même deviner immédiatement la direction prise par le maître. « Il est dans les hauteurs, dans les arbres! » dis-je dès que je l’eu repéré à mon partenaire. La prochaine chose à faire était de dégager de cette fumée le plus vite possible. Avant que je ne puisse agir, Miyuki réagit et se mit à japper avec frénésie. Aussitôt, je perçus à mon tour ce qui la dérangeait…un petit sifflement…quelque chose qui fendait l’air à toute vitesse. « Attention ! » hurlais-je de nouveau à mon partenaire. Alors qu’un premier projectile me frôla l’épaule, je bondis vers l’arrière pour éviter les prochains, me dégageant par la même occasion du nuage de fumée blanche. « Detzu-kun, tu t’en sors ?! » Je pris quelques grandes inspirations, pour capter les arômes, les odeurs ambiantes. Je ne devais absolument pas perdre sa trace…Je ne savais plus exactement où Kintaro-sensei se trouvait, mais son odeur provenait toujours des hauteurs. Il devait donc toujours être dans les arbres. « Il faut le dégager de là ! » Je saisis une poignée de shuriken dans l’une des pochettes latérales de mon pantalon en jetant un nouveau regard à Detzu – espérant qu’il comprenne ce que je voulais qu’il fasse – et je les jetai vers les branchages des arbres du terrain d’entraînement. Au même moment, Miyuki vint se placer devant moi, le dos arqué, les sens en alerte et les crocs sortis. Elle était prête à en découdre elle aussi.


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 14 Aoû 2017 - 21:28
Au fur et à mesure, chacun commençait à mieux connaître les autres membres de l’équipe. Les présentations furent à mon sens plutôt bonnes. La psychologie de chacun a pu être développée, certes discrètement, mais suffisamment pour que l’on puisse mutuellement comprendre les motivations des autres. En ce qui concerne les capacités, je pense qu’on n’aurait pas vraiment pu en faire davantage. Tous les détails à savoir furent donnés et tout le reste sera appris avec le temps, sur le terrain d’entraînement et durant les missions. Et en parlant de mission, Kintaro abordait la question. Du peu que je connaissais de lui, je n’étais pas très étonné de voir qu’il demandait une coordination irréprochable. C’est le moteur de toute équipe qui se veut efficace et de par sa personnalité, je pense que ça lui collait bien.

Mais je ne comprenais pas trop pourquoi en parler maintenant, et de manière si abrupte. Non, pas abrupte… plutôt de manière si soudaine. Mais j’allais vite comprendre pourquoi il se décidait à parler de cela. Nous faisions désormais face à une ‘’mission improvisée’’. Son allure militaire annonçait le commencement imminent de la confrontation. Je jetais un regard rapide à mon coéquipier Inuzuka, mais le temps de le faire, notre sensei s’éclipsa dans le brouillard invoqué par ses parchemins. Avant même de réfléchir à quoi que ce soit, je bondis sur le côté afin de me rapprocher d’Haruko. Ses compétences olfactives sont à un niveau bien au-dessus des miennes et je devais me fier aveuglément à ses sens. Et bizarrement, je lui accordais une totale confiance. C’était ce dont on avait besoin au sein d’une équipe, après tout. J’observais les alentours tout en espérant que mon compagnon Inuzuka puisse détecter notre sensei. Là où c’était problématique, c’est qu’on n’entendait pas une mouche voler. Je n’oserais pas trop m’avancer, mais il est possible que ses compétences liées à l’Onkyoton ne le dissimulent de nos oreilles. « Tout repose sur toi, Haruko. Trouve où il se cach-… ». L’Inuzuka avait repéré Kintaro dans les arbres… les hauteurs…

Haussant rapidement les sourcils, marquant ainsi ma surprise et ma réaction, je tentai d’avertir Haruko d’un potentiel danger venant des airs. Et cela ne se fit pas attendre. Cependant, grâce à la réactivité de Miyuki et de son maître, ils parvinrent à éviter des blessures problématiques. Pour ma part, je me recouvrais d’une épaisse carapace noire comme l’ébène. La limaille pouvait bloquer les projectiles, mais, contrairement à Haruko, j’étais bloqué sur place. Je n’étais pas blessé, mais cela pourrait s’avérer être un souci si on ne parvenait pas à repérer notre sensei. Et encore une fois, on pouvait compter sur Haruko… Il était là-haut. Sacré flair, camarade.

Toujours aussi réactif, il projeta quelques shurikens débusquer notre adversaire. Kintaro avait beau fuir, il n’avait pas pu couvrir une large zone en si peu de temps. Il devait donc être à quelques mètres de son point de départ. Il y avait ainsi deux possibilités : Soit Haruko attaquait en ayant une légère piste, soit il put seulement déduire que l’Ogawa était restée dans les arbres, et il tira en espérant avoir de la chance. Ma réflexion fut assez intense mais le temps s’écoulait tout aussi vite. Inutile de faire le bon petit ninja en si peu de temps. Je fis confiance à Haruko et agrandit la zone d’attaque en accompagnant ses shurikens. Si l’attaque ne put le dévoiler directement, c’est Miyuki qui indiquera que Kintaro n’est pas loin de la zone attaquée.

- Haruko ! Tiens-toi prêt ! On l’a repéré, mais il faut nullifier ses talents de dissimulation !


J’exécutais le signe du serpent et projeta mon poing vers ma cible. Je ne visais pas Kintaro, je visais les arbres qui le dissimulaient. Des shurikens ne feront pas assez de dégâts sur l’instant et il faut absolument dégager toutes ces cachettes ou Kintaro nous aura.

- Ryūsei no Iwa !


Un amas rocheux de petite taille se forma et fondit en direction de l’arbre, tâchant de faire assez de dégâts à l’environnement pour laisser le champ libre à Haruko. C’était lui qui devait profiter d’une éventuelle faille. Et j’espérais sincèrement la créer. Les branches se brisèrent et quelques morceaux d’arbres plus ou moins épais volèrent après le passage de l’attaque. La pierre projetée finit par disparaître à cause de son manque de puissance.

Mais l’objectif était là, devant nous. Briser les branches l’avait déstabilisé, mais il avait un niveau plus que suffisant pour vite se redresser. C’était à Haruko d’agir pendant que Kintaro était dévoilé. Mais… aurons-nous seulement le temps d’agir ? En prévention, je regroupai la limaille utilisée précédemment pour ma défense et me préparait à devoir soutenir ou protéger Haruko. Ou moi-même.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t374-rikuzo-detzu#1590 http://www.ascentofshinobi.com/t731-equipe-6-gosuto-kumo

Jeu 17 Aoû 2017 - 16:10
Comme je le pensais venant de mes élèves, ils ne se firent pas avoir aussi facilement par le fumigène. Chacun d'entre eux avait eu les bons réflexes. Haruko avait de suite repéré les projectiles et mon odorat en même temps. Ses capacités canines n'étaient pas à prendre à la légère et je m'en rendais bien compte. C'était lui qui marquait le premier point de cette défense. Quant à Detzu, il avait préféré de rester encaisser le coup. Et ce n'était quand me déplaçant que je pouvais percevoir à travers le nuage des petits reflets de fer. Il avait pris les devants en se recouvrant d'une arme certainement et c'était d'ailleurs un très bon choix.

L'effet de surprise dispersé, c'était maintenant à eux de contre-attaquer. De ce que je pouvais entendre, il avait de suite pris l'initiative de communiquer entre eux. C'était effectivement la première chose à faire pour se coordonner. Haruko en dévoilant ma position sur la cime des arbres profitait pour lancer des shurikens. Malheureusement pour lui, le hasard n'était pas une chose acceptable dans mon équipe et le résultat se faisait sentir de suite. Les lames des projectiles s’écrasaient sur les arbres à environ cinq mètres de moi, là où j'étais il y avait déjà quelques secondes de ça.

Par contre, c'était Detzu qui impressionnait avec l'action qu'il était en train d'effectuer. C'était lui qui gagnait le point de la contre-attaque. Même s'il soutenait Haruko dans le tir de projectile au hasard, il effectuait juste après une technique Doton. Celle-ci n'était pas puissante, elle n'était d'ailleurs pas faite pour infliger des dégâts, mais elle était assez puissante pour faire voler une partie des feuilles qui me permettait de me couvrir visuellement. Cela me mettait à découvert et rendait ma technique de dissimulation complètement caduque.

Malheureusement pour eux, j'étais maintenant prêt à attaquer. Je profitais du soulèvement des feuilles pour sortir de ma cachette. Je sautais à travers les branchages pour me retrouver en l'air formant un triangle par rapport à mes élèves. Haruko et Miyuki étaient à ma droite et Detzu à ma gauche. Étant en infériorité numérique, je devais faire un choix stratégique. Les Inuzukas étaient vifs et possédaient de grande capacité de repérage. Le Rikuzo avait une grande capacité de dommage et de résistance. Mais ne comptant pas me cacher une nouvelle fois, mon choix était fait.

Encore dans les airs, je me tournais vers Detzu. Mes mains formaient une seule mudra et ma bouche relâchait un son puissant et inaudible. La seule preuve de ma technique était dans les vibrations de la fumée quand celle-ci rentrait à son contact. Le jeune homme dans son armure de limaille était le plus simple à attaquer. Le poids qu'il avait sur lui devait certainement limiter ses déplacements et je comptais bien prendre profit de cet avantage. Ma technique d'Onkyoton consistait à bloquer les muscles de mes cibles et avec en plus son armure sur le dos, je voulais l'empêcher au maximum d'esquiver ma prochaine technique.

Je retombais au sol une seconde plus tard. Mes paumes de mains ouvertes vers Detzu, je concentrais rapidement mon chakra pour en faire jaillir deux lames de Fûton. Les deux lames se déplaçaient en croix en direction du Shinobi.

Mon attaque lancée, je savais que je donnais mon angle mort à Haruto et sa chienne. C'était le défaut de combattre en deux contre un. Je n'étais pas spécialisé dans les combats à cible multiple et c'était donc ma plus grande faiblesse. Pour compenser au mieux ce problème, je me retournais juste après avoir lancer mon attaque de vent, mais je n'avais eu aucun visuel sur les deux bêtes pendant quelques secondes. Quelques secondes qui pouvaient s'avérer critique pour moi et au plus profond de moi, j’espérais réellement qu'ils avaient profité de cette occasion pour me préparer un sale coup.



Spoiler:
 

_________________

"Un farm de qualité pour un rp saint !"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t379-ogawa-kintaro-le-chemin-de-l-ascension#2167

Jeu 17 Aoû 2017 - 23:21
Sans surprise, nous parvinrent certes à le débusquer, mais il avait dans son arsenal suffisamment de compétences pour se mettre en mouvement et sortir de sa cachette. Il n’était clairement plus dans une optique de dissimulation. Et puis, ce serait nous laisser assez de temps pour nous replacer et établir un plan d’attaque. Il était trop malin pour ça et je n’oserais pas le sous-estimer là-dessus. C’est pourquoi j’étais prêt à agir dès qu’il enclencherait son prochain déplacement. C’était le moment ! Je jetai un coup d’œil à Haruko, qui était quelques mètres plus loin puis décida de m’en éloigner en effectuant un arc de cercle. C’était un pari dangereux, mais nous étions en supériorité numérique et il était en l’air. Il fallait jouer avec le champ de vision, la gestion de l’espace et le temps de réaction. Je bondis en avant, prenant une course plutôt modérée, et me plaça de sorte à être à un point, Kintaro au centre et Haruko à l’extrémité. Durant mon déplacement, j’exécutais les mudras nécessaires à la création de ma barrière. Je n’avais plus Kintaro dans mon champ de vision, mais je comptais sur Haruko et sur le bruit qu’allait produire ses attaques ou ses déplacements.

Malheureusement, mon corps devint subitement affreusement lourd. Je souris avant de prendre une mine un peu déconfite. Ma limaille n’avait pas pu arrêter son entrave et je n’ai rien vu venir, mais au moins, j’étais parvenu à me déplacer, même de quelques mètres, pour le placer entre Haruko et moi. J’étais un ninja majoritairement défensif : permettre à l’Inuzuka une fenêtre de tir était donc mon objectif. Il allait me rejoindre, et si ce n’était pas le cas, je n’aurais qu’à l’entourer de ma limaille pendant qu’il est au contact ou à frapper moi-même l’Ogawa. Ce pari devait être le bon ! Désormais plus que jamais gêné de mes mouvements, je formais quelques fines ouvertures dans ma carapace noire pour voir ce qu’était en train de manigancer notre sensei.

Comme prévu, je n’eus même pas le temps d’expirer qu’il enchaîna sur une nouvelle attaque. Aucun temps de répit ne m’était offert, mais la quantité de limaille qui m’entourait avait été assemblée pour faire face à une attaque directe. Toujours les jambes impactées par l’Onkyoton, je contractai ma barrière entre moi et Kintaro afin d’arrêter son jutsu Fûton.

Moi qui pensait avoir une défense incroyablement efficace et résistante, je me trompais. L’attaque de Kintaro était puissante et s’écrasa avec violence et fracas contre ma carapace d’ébène. La limaille ne put résister et elle se disloqua. Les éclats de fer vinrent en ma direction, griffant de toute part mon visage. Sa technique m’avait vraiment surpris, mais les dégâts furent minimes par rapport à ce que j’aurais pu subir si je n’avais pas effectué auparavant les mûdras. Ma défense a encore besoin de beaucoup de perfectionnement, visiblement. Mais je verrais ça plus tard.

Maintenant que j’avais plus ou moins évité une violente attaque, je devais inventer quelque chose pour permettre à Haruko de charger. Ma position l’avait dévié de l’Inuzuka. Son champ de vision faisait face à la mauvaise direction, mais je devais maintenant soutenir mon coéquipier. Le problème, c’est que si j’attaque, il pourrait effectuer une esquive qui engendrerait un mouvement imprévu pour Haruko. Il risquerait alors de rater sa cible. Ce n’était pas envisageable.

Alors… pourquoi ne pas prendre avantage de la situation ? Je suis blessé et face à un puissant ninja que je devais distraire pendant un bref moment. Seulement quelques secondes certes courtes, mais décisives. Mon jeu devait être parfait. J’exécuta alors un rapide mouvement avec mes bras pour retrousser légèrement les manches et joignis mes mains pour effectuer le mudra du serpent, provoquant d’intenses remous dans ma barrière de limaille. Le trou laissé par le jutsu de Kintaro n’avait fait qu’une brèche dans la totalité du mur noir qui se dressait, alors j’avais suffisamment de place pour faire croire à une attaque. Le remous s’intensifia lorsque je levais le menton et souris à Kintaro.

Mon chakra se malaxait malgré tout. C’était un leurre, mais le danger était – je l’espère – réel pour notre sensei. Mais j’espérais surtout que les remous avaient donné l’avantage que je recherchais : Une fenêtre d’action à Haruko.

Spoiler:
 


Dernière édition par Rikuzo Detzu le Dim 20 Aoû 2017 - 20:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t374-rikuzo-detzu#1590 http://www.ascentofshinobi.com/t731-equipe-6-gosuto-kumo

Ven 18 Aoû 2017 - 23:30

Le réveil des Fantômes - ft. Ogawa Kintaro & Rizuko Detzu

Le plan avait-il fonctionné? Pas tout à fait. Enfin…si Kintaro-sensei était finalement sorti de sa cachette, ce n’était pas entièrement à cause de nous et de nos attaques. Le Ninjutsu employé par Detzu permit de diminuer légèrement la couverture végétale des arbres, mais les armes lancées firent mouche. Je ne m’attendais pas à autre chose. Aussitôt, notre maître bondit hors de sa cachette. L’Ogawa était un homme d’expérience, cela ne faisait aucun doute. Il avait été capable de réagir à la seconde près, dès l’instant où sa couverture tomba, sans nous laisser le temps de réagir.

Avant même que je n’ai le temps de prendre totalement conscience de sa nouvelle position, toujours suspendu dans les airs, Kintaro forma un seul signe incantatoire, pour lancer une technique vers Detzu. C’était une attaque étrange, démontrant du même coup toute la puissance et la polyvalence de son fameux Onkyoton. Sur la distance qui le séparait du jeune blond, une sorte de réverbération dans l’air, presque invisible, se propagea. Cette force invisible frappa la défense de fer de mon coéquipier, mais celle-ci sembla inefficace contre la force de la vibration. Décidément, notre sensei n’allait pas retenir ses coups contre nous.

Sans attendre, j’exécutai quelques signes incantatoires à mon tour – le tigre suivit du chien – pour enclencher l’une de mes techniques phares. En quelques instants, mon chakra se répartit jusqu’aux extrémités de mon corps. Mes ongles devinrent des griffes, mes canines des crocs et mes yeux des pupilles de chien. Il s’agissait là d’une technique unique à mon clan, faisant de moi un véritable hybride entre l’animal et l’homme, augmentant par le fait même mes capacités physiques.

Kintaro-sensei atterrit finalement au sol, plus loin sur ma droite. Cela me plaçait donc directement dans son angle mort. Sans que nous nous soyons parlé, je compris alors que Detzu s’était volontairement placé en situation de désavantage par rapport à notre adversaire afin de m’offrir la chance d’attaquer. Aussitôt au sol, Kintaro-sensei enchaina une deuxième attaque, visant toujours Detzu. Il avait donc volontairement décidé de concentrer ses attaques sur lui. Ne me jugeait-il pas une menace suffisante ? J’étais vexé. Si c’était le cas, il commettait une grave erreur. Sous-estimer un Inuzuka et son compagnon ninken n’était pas une chose à faire. Je profitai de l’acharnement que l’Ogawa avait contre mon coéquipier et de l’ouverture que ce dernier me donnait pour passer à l’attaque à mon tour. J’étais dans l’angle mort de notre sensei, son champ de vision était concentré vers Detzu, et non vers moi. C’était le moment idéal.

Sans avoir à parler à Miyuki, elle comprit d’un simple regard, d’un simple mouvement, ce que je mettais en place. C’était là aussi que résidait la force des Inuzuka. Deux êtres, étant capable d’agir comme un seul. Alors que la technique de vent de Kintaro-sensei connectait à peine la défense de fer de Detzu, je m’élançais déjà vers lui, directement dans son angle mort, à toute vitesse. Je chargeais, comme une bête, à vive allure, fendant l’air frénétiquement avec mes nouvelles griffes pour l’atteindre au niveau du torse sur son flanc. Alors que j’attirais son attention avec ma charge, Miyuki s’était positionnée de l’autre côté, toujours dans son angle mort. Avec quelques secondes de délais par rapport à mon attaque, alors que Kintaro-sensei portait son attention sur moi – du moins je l’espérais – elle le chargea à son tour, tentant de mordre ses mollets à pleine dent.


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 1 Sep 2017 - 19:25
Ses fameuses secondes de perdus avaient été utilisé par Haruko et Miyuki. Quand je me retournais pour voir où le jeune homme était, je vis avec surprise son corps à quelques centimètres de moi. Ses griffes acérées entaillaient mon torse avec rage pendant que Miyuki venait planter ses crocs dans mon mollet juste après. La douleur ne prenait pas son temps pour se faire ressentir. Mon visage se crispait presque instantanément de souffrance. Décidément, je n’avais pas à faire à de simples Génin. Mes deux élèves avaient pu prendre parti de la situation très facilement et utilisé l’avantage du nombre à bon escient. Detzu avait pris le parti de l’appât et Haruko celui du chasseur.

Une petite fierté pouvait se faire voir malgré l’affliction que j’étais en train d’endurer. Mais le combat n’était pas fini pour autant. J’attrapais dans ma sacoche un parchemin explosif et je le lâchais juste au centre de nous trois. Ma stratégie pouvait sembler suicidaire, mais c’était un bon moyen pour moi de prendre de la distance avec les deux bêtes. Le parchemin se consumant dans les airs, Miyuki retira ses crocs de ma jambe pour s’éloigner de l’explosion. Haruko devait surement en faire de même malgré le peu d’attention que je lui portais sur le moment. J’étais effectivement bien trop concentrer sur le timing de l’explosion pour pouvoir me permettre de me laisser distraire. Et quand le parchemin arrivait à la moitié de sa consumation, je fis un bon en arrière.

L’explosion ne tarda pas à se faire et une boule de flamme embrassait l’atmosphère devant moi. Je savais trop bien que je n’étais guère assez loin pour pouvoir être en sécurité. Et les flammes ne tardaient pas à atteindre ma peau et mes vêtements. À cette déflagration, je n’avais plus que trouver deux parades pour m’en sortir avec le moins de dommage possible. Le premier était l’utilisation de ma technique d’Onkyoton me permettant d’envoyer un son venant vers moi vers une autre direction. L’onde de choc étant un son, cela me permettait de dévier le plus dangereux des dégâts. Pour ce qui était de la chaleur des flammes, je n’avais pu que protéger mon visage avec mes bras. L’explosion malgré ma technique m’avait quand même projeté à une dizaine de mètres plus loin. En me relevant, je pouvais voir les vestiges de la chaleur sur mes vêtements à demi bruler par les flammes. La chaleur des fibres fumait dans cette atmosphère hivernale et les rhumatismes du choc commençaient déjà à se faire sentir dans mon corps. Un bourdonnement aigu envahissait mon crâne et résonnait à l’intérieur. La fumée de l’explosion et surtout l’intensité des flammes avait créé une couche nuageuse en plein milieu du terrain d’entrainement. Désorienté, je regardais autour pour essayer de trouver mes élèves. J’y étais peut-être allé un peu fort, surtout avec mon corps. Haruko et Miyuki avaient la rapidité et les réflexes canins pour eux, Detzu avait quant à lui son armure de limaille et n’était pas à proximité de l’explosion. Au final seulement moi avait subi le plus gros des dommages, mais si je n’avais pris la décision de le faire, je serais surement encore entre les crocs de l’Inuzuka.

La brume se retirant rapidement je pouvais voir Detzu et Haruko devant moi. Et les problèmes n’allaient pas s’arrêter là. Detzu était en train de concentrer son chakra et était paré à me lancer une nouvelle technique. Quant à moi, j’étais mal en point.

- STOOOOOP, ça suffit !

- J’ai vu ce que je voulais voir, rien ne se sert d’aller plus loin dans l’entrainement.


Je me rapprochais d’eux et je prenais soin de regarder comment allaient mes deux élèves. Heureusement pour moi, chacun d’eux n’avait pas de blessure grave. Le plus mal au point était finalement moi-même. Inuzuka Haruko et Rikuzo Detzu, deux personnes avec un grand avenir. Un des deux avait montré plus de capacités que l’autre, mais cela était normal. Il m’avait été confié pour que je puisse le tester et il ne m’avait pas dessus. Quant à l’autre, c’était un excellent élément et j’étais sûr qu’avec un peu d’expérience, il serait capable d’établir de grandes choses.

- Vous m’avez tous les trois impressionnés. Sans même vous connaitre, vous avez su tirer parti des forces de l’autre. Et également prendre l’avantage sur votre adversaire en vous positionnant entre lui. J’ai vraiment hâte de vous apprendre à mieux vous connaitre et pour cela, je vous invite au diner !


Cela me faisait plaisir d’avoir d’aussi bon élément avec moi. Mais avant de se retrouver autour de la table, il me fallait de nouveau vêtement.



Spoiler:
 

_________________

"Un farm de qualité pour un rp saint !"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t379-ogawa-kintaro-le-chemin-de-l-ascension#2167

Sam 9 Sep 2017 - 18:02
Excellent ! Comme convenu, Haruko avait parfaitement lu dans mon jeu et avait décidé de prendre avantage de la situation pour concrétiser cette coopération. Nous étions certes une nouvelle équipe, mais l’entente était déjà plus que correcte ! Et cela se voyait dans les yeux de Kintaro. Enfin… c’est ce que je supposais. Je ne pense pas être très bon lecteur concernant ce genre de petits signes, mais bon. Il était notre sensei, après tout. Cette déduction n'en était pas vraiment une, pour être tout à fait franc.

Et d’ailleurs, en tant que tel, il était bien décidé à ne pas se laisser faire. Il était prêt à montrer que son niveau n'avait pas à rougir des autres Chûnins, et ce, même quand il est face à deux personnes tout en étant seul. C’était, pour ma part, une bonne raison de le trouver admirable, et pour être honnête, j’espérais cela de mon professeur. Mais l’heure n’était pas à ce genre de réflexion. Je profitais de l’incroyable assaut d’Haruko pour intensifier la malaxation de mon chakra. La limaille tournoyait rapidement autour de moi, et d’autant plus que l’Ogawa avait choisi d’agir. Il enclencha un parchemin explosif pour se débarrasser de la nuisance qu’étaient Haruko et Miyuki. C’était malin : il pouvait se défaire des crocs de ses adversaires et provoquer une retraite de l’ennemi. Néanmoins, il ne parvint pas à réaliser l’action aussi bien qu’il le désirait.

Notre sensei était dans une situation compliquée, et moi aussi. Je savais que c’était un entraînement sérieux, mais j’étais tiraillé entre un sentiment d’inquiétude et un sentiment de pragmatisme. Devais-je faire extrêmement attention à l’état de Kintaro ou devais-je compter sur lui pour connaître ses limites ? J’avais peur, vraiment, mais je décidais d’être fidèle à mon rôle dans cet entraînement/examen. Je rassemblais désormais ma limaille en un vaste amas devant moi, qui s’amorçait doucement et était prête à être exécutée. Cependant, je fus arrêté net par la voix de Kintaro, qui mit fin à la confrontation où il était seul face à Haruko et moi.

- Tout va bien, Kintaro-sensei ? Besoin de quoique ce soit de notre part pour les contrecoups de l’explosion précédente ?

Assez courageux et plutôt décidé à passer à l’essentiel, l’Ogawa me fit rapidement comprendre qu’il n’avait besoin de rien. Il nous exprima quelques compliments qui me firent beaucoup de bien après de longues périodes de recherche concernant mes capacités et les possibilités qu’elles offraient. Je décidais également de présenter quelques félicitations méritées à mon camarade Inuzuka.

- Ha ha, merci beaucoup professeur. Et bien sûr, bien joué Haruko, on a été plutôt bien synchronisés pour une première fois ! On aura le temps de développer ça plus tard, mais j’ai pas de doute qu’on sera très solides. Avec Kintaro-sensei en addition, on va faire une équipe équilibrée et redoutable !

Je montrais un enthousiasme difficilement dissimulable. Au milieu de ce terrain et aux côtés des deux autres membres du Gosuto, j’affichais également un « oui » de la tête sincère et excité pour dîner ensemble. Et puis, on avait vraiment besoin de repos : Kintaro, outre ses blessures, n’avait surtout rien lâché et mon chakra avait bien souffert. Si ça continuait, je serais tombé à sec assez rapidement. Et pourtant, j’avais à la fois une bonne réserve et un Inuzuka extrêmement malin et efficace dans mon camp.

Remettant en place ma veste, frottant la poussière qui trônait dessus et faisant disparaître la limaille qui jonchait le sol, je mis mes mains dans les poches et attendait que chacun soit prêt pour partir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t374-rikuzo-detzu#1590 http://www.ascentofshinobi.com/t731-equipe-6-gosuto-kumo

Le réveil des Fantômes. [FT - Team #6]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: