Soutenez le forum !
1234
Partagez

Face à la médiocrité [Ineko]

Shinzo
Shinzo

Face à la médiocrité [Ineko] Empty
Ven 13 Sep 2019 - 1:14
L’ancien prisonnier n’a qu’un seul objectif en tête – sa seule motivation jusqu’à présent : devenir plus fort. Ni plus, ni moins. Un but simple, mais difficile à atteindre. Il s’agit d’une tâche encore plus laborieuse lorsque nous ne savons pas dans quelle direction se lancer. L’on a beau connaître la théorie, mais notre personnage est un homme d’action : il apprend via la pratique et l’essai-erreur. Seulement, il doit reconnaître la situation dans laquelle il se retrouve présentement : Shin n’est qu’un néophyte dans l’art ninja. Il a passé la majorité de sa vie en tant que captif et ne connaît que les principes de base grâce à sa miséreuse mère et la formation militaire de l’empire. Cela fait mal à admettre pour un être fier tel que lui, mais il ne peut le nier : il n’a pratiquement aucune aptitude en combat. Tous ses entraînements se résument à rendre son corps plus fort – et ça fonctionne. Néanmoins, il lui manque l’aspect technique où il échoue lamentablement. Le brun possède un pouvoir qu’il n’est pas capable de contrôler à sa guise. Cela dit énormément sur son niveau actuel et c’en est enrageant. Cela le force dans une position défavorable.

J’ai besoin d’aide.

C’est avec difficulté qu’il est arrivé à cette conclusion, pourtant logique. En tant que bon natif de Wasure no kuni, il était réticent à demander de l’aide. Le voilà obligé de se tourner vers un étranger. Il a donc émit une demande à l’état-major afin de recevoir un tuteur, temporaire ou permanent. Il est plutôt commun dans les villages qu’un haut gradé prenne sous son aile quelques élèves. Shinzo espérait que cela se produise. Néanmoins, sa demande fût refusée. Apparemment, les forces de l’Empire ne sont pas suffisantes sur le territoire de la foudre pour permettre ce genre de chose à l’heure actuelle. Blasé face à ce déroulement, il fit pression en personne pour qu’un quelconque individu puisse être trouvé.

Croyez-le ou non, ce piètre stratagème a fonctionné.

Apparemment, la paperasse n’est jamais la bonne voie à suivre. Si vous êtes insatisfaits, présentez-vous en personne et donnez un mauvais quart d’heure à l’employé. Le client a toujours raison, comme dit le proverbe. On lui donna donc rendez-vous à un terrain d’entraînement dans la prochaine heure avec un capitaine. Sur le coup, Shinzo était heureux. Enfin, il pourra faire usage du savoir d’un Shinobi avec de l’expérience. Il pourra se confier sur les entraves qu’il rencontre et son professeur du jour pourra lui donner des conseils.

Ce n’est pas comme ça, crétin !!

Ce n’est clairement pas comme ça qu’il imaginait son après-midi. Il avait affaire à un gros gaillard au terrain d’entraînement qui paraissait agacé. Clairement, ce n’est pas comme ça qu’il imaginait passer sa journée. Rien de plus chiant que de tenir la main à un aspirant. Il ne tourna pas autour du pot et lança ses directives de manière agressive. Ce qu’il demandait était clairement au-delà de la compréhension de notre héros. À la moindre erreur, il avait droit à un commentaire dégradant, et ce, en hurlant. Aucune qualité de pédagogue en ce haut gradé. Il passa quelques heures en cette mauvaise compagnie. À la fin de l’exercice, le brun était sale de la tête aux pieds et n’avait fait aucun progrès. Le capitaine quitta les lieux en sortant un flasque de veste et bu une gorge du contenu, laissant son élève temporaire dans la frustration.

Note à moi-même : ne plus jamais demander de l’aide.

Shin se laissa tomber sur les fesses, au sol, totalement découragé. C’est humiliant, pensa-t-il en grinçant des dents. C’est sa fierté qui est piétinée. Il aurait aimé électrocuter cet insolent, mais il n’en possède ni la force, ni l’autorité. C’est vexant. Alors qu’il se lamentait sur son sort, un bruit de pas se rapprochant de lui. Il tourna la tête uniquement pour voir apparaître à quelques pouces de son visage un cheval.

… Huh ?

Le mammifère s’approcha tranquillement de l’assimilateur. Intrigué, ce dernier se releva et examina de près l’animal. Lentement, il apposa sa main sur son encolure et le flatta. Il ne semble pas sauvage et plutôt amical. Du moins, à premier vue.

Donc, qui est ton maître ?

Oui, il parle à un cheval. Bref, passons. Parce qu’un équidé dans les montagnes, ce n’est clairement pas commun. Il appartient à quelqu’un.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7441-shinzo-100

Face à la médiocrité [Ineko]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: