Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

La nouvelle équipe [Hikari no Eiichirô, Yotsuki Mitsui, Hyakuzô Yukari]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sendai Yahiko
Sendai YahikoEn ligne

La nouvelle équipe [Hikari no Eiichirô, Yotsuki Mitsui, Hyakuzô Yukari] Empty
Jeu 19 Sep 2019 - 17:38
"Cela faisait longtemps", se disait-il. Longtemps qu'il n'avait pas eu une équipe digne de ce nom sous sa charge. Allongé sur le toit de sa maison, songeant au passé, il faisait le point sur ce qu'il avait accompli en tant que sensei. Tsuki à l'époque, une élève exemplaire et attachante mais qui avait prit son envol et qui ne donnait aucune nouvelle. Shimi, avec qui il n'avait plus contact depuis l'invasion du Teikoku, et Isami... qui était décédé.

Il avait apprit cette dernière nouvelle récemment. S'il lui avait fallu des jours pour la digérer, il fallait se faire une raison : la vie continuait. Lui qui se répétait assez souvent qu'oublier était la meilleure solution pour être heureux, c'était l'occasion parfaite de le démontrer. Il ne passerait pas son temps à pleurer sa disparition ou son manque, il irait de l'avant. C'était la raison pour laquelle, il y avait de ça quelques jours, il avait demandé à des autorités supérieurs de reformer une nouvelle équipe.

Cette fois, trois élèves lui furent confiés. Il avait regardé leur nom et s'était renseigné sur leur capacité, c'était la moindre des choses à faire. Il avait aussi trouvé un trombinoscope officiel sur lequel il avait observé le visage de chacun d'entre eux, et avait demandé aux autorités de leur transmettre un message. Il était temps d'organiser une petite réunion d'équipe. Sur ce message, il était inscrit la date du rendez-vous, l'heure, évidemment le lieu, et une petite note leur indiquait de prendre leur équipement de ninja. Cette date, c'était deux jours après que le message soit réceptionné chez eux.

Le jour J, le Sendai avait réservé un terrain d'entraînement juste pour lui et son équipe. Il était arrivé bien avant l'heure, à peu près une demi-heure avant, détestant manquer de respect aux autres, et il s'adossa à un des pantins d'entraînement. A ce moment là, il était seul, près à accueillir les nouveaux arrivants.

Il était l'heure de forger la relève de Kumo.
HRP:
 

_________________
La nouvelle équipe [Hikari no Eiichirô, Yotsuki Mitsui, Hyakuzô Yukari] Zeah
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130
Hyakuzô Yukari
Hyakuzô Yukari

La nouvelle équipe [Hikari no Eiichirô, Yotsuki Mitsui, Hyakuzô Yukari] Empty
Jeu 19 Sep 2019 - 19:30
Ça devait faire pas loin de trois ans depuis mon arrivé au sein de ce village. Diantre qu'il s'y était passée des choses intéressantes depuis. Trois longues années pendant lesquelles j'avais pu débuter mon ascension comme Kunoïchi. Trois années, ce n'était certes pas beaucoup dans une vie, mais c'était assez pour développer un semblant de sentiment d'appartenance. De toute façon, je n'avais nul part d'autre où d'aller.

Je vivais aujourd'hui dans un appartement un peu descend au cœur du village. Il n'était pas très grand et pas très beau, mais c'était mon appartement. J'ai dû passer les deux premières années de mon existence au village à me procurer du matériel de peinture et des toiles, afin de rendre ce petit coin de paradis personnel un peu plus habitable. La chambre était assez grosse pour un lit, un armoire et dans un coin de la pièce, un miroir sur pied aussi noir que mon âme. Sur les mûrs de ce qui me servait de chambre, il y avait cinq toiles de grandeurs différentes représentant cinq paysage complètement distinct;

- Une petite maison de bois en ruine au cœur d'une vallée enneigée;
- Un voyageur traînant un chameau avec une laisse au cœur d'un désert ardant;
- Les vestiges d'un champ de batailles, avec plusieurs cadavres desquels coulent une rivière; ensanglanté, le tout sous une pluie torrentielle avec comme fond une forêt de bambou;
- Une ville en ruine que la flore d'une jungle venait de reconquérir;
- Un village féodale dévorer par des flammes.

Ma chambre donnait sur une grosse pièce qui me servait à la fois de salon, de salle à manger et de cuisine.Il y avait un énorme mûr sans fenêtre sur lequel j'avais peint, de tout son long, une reconstruction du village qu'il y avait juste derrière. Comme si le mûr était lui-même devenu une énorme fenêtre au décors immuable et continuellement ensoleillé. Je n'avais pas complètement terminée cette toile. Plus ont avançait vers le fond de la pièce, plus la couleur laissait place à des lignes noirs sur fond blanc.

Aujourd'hui devait être ma journée de congé. J'avais l'air de la chienne à Jacques, complètement nue sous une salopette blanche pleine de peinture et avec mes cheveux rose pétant et ébouriffer que je n'avais même pas daigner peigner en me levant. Après tout, je n'avais pas l'intention de sortir de la journée. Cependant au moment où je m’apprêtais à finaliser ma ''fenêtre incorruptible'', j'entendis des pas, de plus en plus fort, se diriger tranquillement vers mon appartement. Mon regard se fixa en direction de la porte en attendant de voir ce qui allait ce passer quand une petite lettre blanche se glissa sous ma porte. Je déposasse mes outils de peinture, je me dirigeais en direction de ma porte en soupirant un grand coup. Sans savoir ce qu'il en retournait, j'avais la vague impression que ma journée de congé venait de se terminer avant même d'avoir commencé.

Je pris la lettre entre mon pousse et mon index, laissant clairement transparaître du dédain. Il m'était encore possible de simple l'ignorer, de la laisser là où je venais de la trouver, comme si de rien n'était. Je fit le choix de l'ouvrir en sachant pertinemment qu'une fois ouverte, je n'allais pas pouvoir en ignorer son contenu.

« Rendez-vous dans deux jours à 13h00 au terrain d’entraînement C. Apporte ton équipements. »

Le message était court, simple et directe. Je laissa aller un petit soupir de soulagement, finalement, j'allais quand même pouvoir profiter de ma journée de congé.

***

Hyakuzô Yukari

Le jour fatidique était arrivé. Je venais de passer deux des pires journées de ma vie. Il n'y avait rien d'écrit concernant la raison de cette demande de rencontre. Rien, niette, nada, FUCK ALL. Du genre curieuse, je n'avais pas réussit à laisser de côté ce manque d'information et j'avais passer une grosse partie de mes deux dernières journées à me faire trente-six mille scénario possible allant de la farce d'un gamin jusqu'au complot terroriste. Vous pouvez être bien certain que je n'allais pas arriver en retard à ce foutu rendez-vous de merde mal expliquer.

Je me mis rapidement en route. Je portais un pantalons noir, des sandales typique où on voit une partie de mes orteils. Je portais un chandail en cachemire rose qui me recouvrais le haut du corps jusqu'au bras, un peu en dessous des épaules. On pouvait clairement voir un maillot de bain noir qui me faisait office de brassière. Un collier avec une sorte de croix sur le côté venait garnir mon cou et s'arrêtait un peu avant ma poitrine.

Je n'étais pas la première arrivée au point de rencontre. Un homme qui devait être dans la même tranche d'âge que moi était accoté de façon nonchalante selon moi, sur un pantin de bois qui avait clairement vu la couleur de plusieurs lames et sabres divers. L'homme remarqua rapidement ma présence. En même temps, je détonnais un peu dans le paysage avec mes cheveux roses fluo et mon accoutrement d'adolescente punk que les adultes définissent comme : « Une phase » . Je m'avançais vers l'homme au cheveux gris, il s'était relevé de sa position nonchalante.

[Yukari]Yo! Dis-je en lui faisant un signe de tête

[Yahiko] - Bonjour... Yukari, n'est-ce pas ?

[Yukari]C'est bien ça ! C'est à toi que je dois cette lettre de merde ? dit-elle en lui balançant la lettre sur le torse T'aurai pu au moins écrire pourquoi je suis là, à la place de me laisse deux jour de PURE plaisir à paniquer comme une tarte. Tu me veux quoi ?

[Yahiko] - Si je te dis que je veux t'aider à accomplir ton Nindô, est-ce que tu me croirais ?

Il avait un petit sourire sur le coin du visage qui, bien évidemment, venait m'agacer au plus haut point. J'avais un peu de difficulté avec les gens qui gardaient leur calme. Je préférais les voir bégayer
et courir comme une poule pas de tête. Je souleva les épaules

[Yukari]Probablement pas ! Mais t'as pas l'air du genre a me faire déplacer pour une blague. Donc, tu veux dire quoi par m'aider a accomplir mon Nindô ? !

[Yahiko] - Tu verras quand tes deux nouveaux camarades arriveront, je vous expliquerai

Deux nouveaux camarades? J'avais une petite idée de ce qu'il en retournerait après qu'il eut dit cela. Je n'étais pas complètement stupide et savait que le village avait tendance a former des équipes de Genin. C'était quelque chose qu'on nous apprenait au début de notre formation de ninja. Par contre, je ne savais pas qui en avait fumée de la bonne, mais je n'étais clairement pas le genre de personne qui s'entendait bien avec les autres... Je n'eus pas le temps de répondre qu'une seconde personne arriva près de nous.

_________________

« Pretty in pink !»
#ec78ce
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7508-yukari-hyakuzo#63113
Hikari no Eiichirō
Hikari no Eiichirō

La nouvelle équipe [Hikari no Eiichirô, Yotsuki Mitsui, Hyakuzô Yukari] Empty
Jeu 19 Sep 2019 - 23:31
Mon intégration auprès des Kumojin se passaient relativement bien. Je commençais peu à peu à m'imprégner de la culture locale et à m'intégrer au système Shinobi. J'avais d'ailleurs rencontré quelques Teikokujin et j'avais pu disposer d'un point de vue et d'une gamberge sur le sujet. M'enfin, les choses commençaient à s'accélérer, j'étais maintenant lancé dans ma vie de Shinobi et j'avais moins de temps pour mon projet. Cependant, un bon scientifique sait tirer profit de toutes les situations, ma vie de Shinobi me permettait justement de faire avancer mon projet. En fait, l'accumulation de travail me permettait justement de le développer. J'avais par exemple croisé de nombreux contre-exemples à ma théorie, ce qui me permettait de l'adapter, la développer et la parfaire.

Cette fois, je fus assigné à une équipe de trois ninja sous la direction d'un Sensei instructeur. Cette perspective me réjouissait, car j'appréciais tout particulièrement l'esprit d'équipe, j'avais hâte de rencontrer mes futurs coéquipiers. Je ne connaissais que le nom de mon Sensei, mais je ne connaissais rien de mes coéquipiers, je n'avais aucune idée de leur pouvoir. J'avais simplement hâte de pouvoir m'entraîner, me battre et rencontrer de nouvelles personnes qui pourraient disposer de capacités intéressantes.

Apparemment, il nous était demandé de prendre avec nous nos équipement de Shinobi. Nous allons donc sûrement devoir nous battre pour nous tester et apprendre à nous connaître. J'avais d'ailleurs oublié ce détail, mais chez les ninjas, le combat et les armes valent plus que mille mots. On apprend à se connaître par l'épée et les techniques ninja et on apprend à s'apprécier également par le même biais. C'est curieux, mais c'est comme ça. Le jour j arriva enfin, je partis donc sur place à la rencontre de l'équipe dans laquelle j'avais été affecté. Arrivé au point de rendez-vous, le sensei était déjà là, ainsi qu'une autre kunoichi à l'allure peu commode : elle avait des percings et des cheveux roses. Je les regardais donc tout deux brièvement avant de me présenter.

"Bonjour, je suis Eiichiro, vous êtes bien Sendai Yahiko, c'est bien ça ?"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7344-hikari-no-eiichiro-termine#62034
Yotsuki Mitsui
Yotsuki Mitsui

La nouvelle équipe [Hikari no Eiichirô, Yotsuki Mitsui, Hyakuzô Yukari] Empty
Ven 20 Sep 2019 - 15:13
Ce matin là, je me suis réveillée excitée comme une puce. La raison : il y a deux jours de cela, j'ai reçu une convocation pour entrer dans une équipe de ninja. Mon père est vraiment content que je m'intègre enfin aux autres ninjas du village et il m'encourage. Je suis tellement heureuse de ça ! Mais ce n'est pas tout, je veux me faire des amis et partir en mission avec eux. Je peux devenir plus forte à leur côté.

J'ai un nouveau vêtement parfait pour être une kunoichi coquette ! Un nouveau uwagi à manche courtes, blanc aux bordures rouges, un nœud également rouge dans le dos, des tabis blancs et des sandales noires. Je fais mes deux tresses comme d'habitude avant de partir sur le lieu indiqué sur le papier. Ah oui il faut que je prenne de l'équipement ninja. Donc des kunai et des shuriken.

Maintenant que je suis prête je fonce jusqu'au terrain dans lequel l'équipe doit se retrouver. Je suis là dernière arrivée ? Mince, j'ai dû mettre trop de temps à me coiffer, saleté de tignasse de merde. Il y a des pantins en bois. Oh il veut tester notre niveau ? Cool ! J'ai hâte de montrer mon niveau.

Je m'incline pour saluer tout le monde. Je ne crois pas afficher le moindre sourire, me contentant de regarder l'homme qui semble être le professeur. J'espère que je ne vais pas me faire rejeter parce que je n'ai pas de voix.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6877-l-ange-de-la-foudre http://helgiastrid.centerblog.net/
Sendai Yahiko
Sendai YahikoEn ligne

La nouvelle équipe [Hikari no Eiichirô, Yotsuki Mitsui, Hyakuzô Yukari] Empty
Ven 20 Sep 2019 - 18:16
Adossé au pantin d'entraînement, les bras croisés, le Jônin attendait. Il avait prévu de garder un petit moment seul pour tirer une dernière croix sur ses anciens élèves. Si son esprit voulait pleurer ce moment, son corps ne le voulait pas. Il n'avait pas eu l'occasion de le leur montrer, mais il les avait tous aimé d'une façon bien particulière. Une moue s'afficha sur son visage, celle qui signifiait "Tant pis, c'est la vie". De toutes façons, c'était bien connu, on ne se rendait compte de l'importance de quelque chose qu'au moment où on le perdait. Quelque part, aujourd'hui, c'était un départ un peu particulier. C'était l'occasion parfaite de rattraper les erreurs passées.

La première arrivée fut une jeune fille qui n'avait pas l'air plus vieille que lui. Elle avait un style assez inhabituel, tant dans sa chevelure que dans ses habits, mais rien de bien choquant. Ce qui était percutant, c'était plutôt son caractère. Le premier échange avec elle commençait bien, enfin si l'on comptait les salutations, mais elle s'énerva bien vite. On racontait souvent qu'il ne fallait pas juger les gens dès les premiers abords, mais le Sendai était tout de même tenté de noter "sanguine" dans un petit coin de sa tête. Toutefois, elle semblait lui accorder une certaine confiance, une confiance qui lui disait de ne pas en rajouter lorsqu'il lui avait promis de lui expliquer plus de détails.

Les deux autres furent bien plus discrets. Enfin, si l'on devait être plus juste, il aurait mieux valu dire qu'ils s'étaient moins fait remarquer. Le deuxième arrivant était un garçon, qui équilibrerait un peu la balance des sexes dans cette équipe de quatre. Il avait été poli et il était surtout allé droit au but. Une brève présentation, et une question visant à s'assurer qu'il était bien le commanditaire de la lettre.

-"Exactement, bienvenue", dit-il dans un léger sourire.

Enfin, son regard fixait la dernière personne qui se rapprochait petit à petit du groupe. Naturellement, elle ne put dire bonjour de vive voix, mais tâcha tout de même de saluer tout le monde. En la regardant et d'un signe de tête, Yahiko lui rendit son salut en s'inclinant à son tour.

-"Bien, on va pouvoir commencer", annonça t'il en se mettant cette fois droit face à ses trois nouveaux élèves. "Bonjour à tous les trois. Je m'appelle Sendai Yahiko, Jônin du village de Kumo, et vous avez été assigné à mon équipe pour que nous puissions évoluer ensemble."

Marquant un petit temps de pause, il prit un air sournois et commença dès à présent les hostilités. Comme si le monde des ninjas attendrait qu'ils prennent leur marque.

-"En position de combat. Vous n'avez qu'un objectif pendant cette rencontre : pour réussir, un seul d'entre vous doit me toucher avec une de ses mains. Mauvaise nouvelle pour vous, vous n'avez pas le droit d'utiliser vos techniques, seulement votre équipement ninja. Bonne nouvelle pour moi, je peux utiliser les miennes."

Un air sadique prenait forme sur son visage : son sourire s'élargit et ses yeux s'écarquillèrent. Il se recula de quelques pas afin d'avoir une petite distance avec ses trois camarades.

-"Celui de vous trois qui arrivera à me toucher aura droit à des entraînements supplémentaires avec moi, et je m'occuperai personnellement de son développement au sein du village afin de lui assurer un avenir radieux. Vous disposez d'une heure à partir de maintenant... C'est parti !"

S'ils pensaient que ce combat était un simple combat, ils étaient déjà mal parti. Le Jônin avait même laissé un temps bien trop important afin qu'ils puissent s'organiser, se donner les informations nécessaires, bref, prendre le temps de faire les choses bien. Après tout, ils ne se connaissaient pas même les uns les autres. Tant de compétences ninjas qui étaient évaluées si tôt.

Restant stoïque face à eux, il ne bougeait même pas. Les Genin devraient vite se rendre compte que les seuls qui prendraient les initiatives offensives, ce serait eux.

_________________
La nouvelle équipe [Hikari no Eiichirô, Yotsuki Mitsui, Hyakuzô Yukari] Zeah
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130
Hyakuzô Yukari
Hyakuzô Yukari

La nouvelle équipe [Hikari no Eiichirô, Yotsuki Mitsui, Hyakuzô Yukari] Empty
Ven 20 Sep 2019 - 20:10
Au moment où le ''senseï'' annonça que nous avions été réunit ici afin de faire partie d'une équipe, je ne put m'empêcher de rire entre mes dents en brassant ma tête de gauche à droit, l'air un peu abasourdie. Quelqu'un avait vraiment fumé de la très bonne drogue. Moi, dans une équipe? Je n'étais définitivement pas la meilleure personne pour faire partie d'une équipe. Je n'étais clairement pas du bon matériel pour coopérer mains dans la mains avec d'autres personnes. Enfin, l'idée de ne me déplaisait pas complètement, mais ils n'avaient vraiment pas la moindre idée de ce dans quoi il s'embarquait. Moi... Dans une équipe... Ouf.

Par contre, je n'achetais clairement pas le discourt ''Évoluer ensemble''. Je suis persuadée qu'il en retourne plus que de simplement ''évoluer''. Le village est envahi par l'armée d'un autre pays et ont nous met ensemble afin ''d'évoluer ensemble''? Non, définitivement, je n'achetais pas cette excuse digne d'un roman pour adolescente de 11 ans. Enfin. Il est claire que si le village digne nous assigner quelqu'un, c'était que cette personne devait avoir un minimum de talent dans son rôle de mentor. Clairement, il avait les capacités de nous faire évoluer, encore faudrait-il qu'il parvienne à m'endurer et ne me rejette pas – Je lui donnais maximum quatre semaines.- Mais que ''évoluer ensemble'' soit la raison principale. Non. ''I call bullshit'' comme dirait mon père.

Ensuite de quoi, celui qui fera office de ''senseï''/''chef d'équipe''/''king of the wing'' où peu importe comment quelqu'un veut appeler le titre qu'il portera, se mit en position de combat. Il était claire que, par la petite partie de son message nous disant d'apporter notre équipement, nous allions être testé sur nos capacités. Cependant, je ne m'attendais clairement pas à un combat contre l'homme à la tignasse argenté! Lancer quelques shurikens sur des cibles, taper un pantin en bois, démontrer nos jutsus, voir même de se taper sur la gueule entre genin, ÇA c'est que j'avais prévu. Pas ce qu'il proposait.

Il en profita pour nous informer que nous n'avions pas la possibilité d'utiliser nos Jutsus. Ça, je dois avouer que ça ma mise sur le cul! ''Jokes on him'' comme dirait mon père. Je n'avais pas beaucoup de jutsu dans mon répertoire de toute façon -ayant seulement débuté sérieusement mon apprentissage du chakra il y a peu de temps-. Par contre, à quoi est-ce que ça allait lui servir? Il comptait évaluer quoi avec ça? Nos capacités à nous défendre au corps à corps? Cette partie là était l'une de mes forces, donc tant mieux pour moi, mais comment tu peux évaluer les capacités de ton équipe, s'ils ne peuvent même pas les utiliser lesdites capacités. Enfin bref, le boss c'était lui et il devait sûrement avoir quelque chose en tête de toute façon, ça se voyait avec son sourire de serpent. Bon sang que j'avais envie de lui briser les dents.

L'objectif était simple, il fallait simplement arriver à le toucher! Je dis simplement, mais je savais pertinemment que rien n'étais simple dans la vie et encore moins dans l'univers Shinobi. Son plan était peut-être juste de se la péter et de nous exploser la face avec ses milliers de jutsu! Je chassa rapidement cette idée de la tête. Si c'était probablement ce que certaine personne ferait, elle n'aurait pas obtenu le grade de chef d'équipe. Enfin, c'est ce que je me plaisais à penser. Après, pour ce qui est de l'entraînement supplémentaire et surtout, un avenir radieux, j'en avais rien à chier! J'allais moi-même me le créer cet avenir radieux!

Je me mise entre mes deux nouveaux coéquipier – ouf, c'était même dure de simplement penser au mot Coéquipier – et leur donna une tape dans le dos de chacun avant de me glisser entre les deux et de m'avancer vers notre adversaire. Je n'avais aucune idée de ce dont ils étaient capable et je n'allais d toute façon pas le savoir aujourd'hui.

[Yukari] – Je vais essayer de forcer son attention sur mes attaques et de le bloquer contre arbre. Si vous avez l'occasion, essayer de le toucher. Dis-je en murmurant à mes deux coéquipiers. Je vais aussi essayer de lui péter les doigts afin qu'il puisse pas faire de signe. On verra bien.

Je savais bien que l'idée derrière le combat était simplement de ''toucher'' notre adversaire, mais une partie de moi savait que ce n'est pas quelque chose que j'allais parvenir à faire en retenant mes coups. Je n'étais, de toute façon, pas du genre à faire les choses à moitiés. Je me mise en position de combat, ayant apprise les arts martiaux avec mon père, j'avais l'habitude des combats contre un adversaire plus fort. Mes doigts quelques peu déformer par les multiples fractures parlaient aussi du genre de professeur qui m'avait apprise à me défendre. ''Sans compromis, même face à l'apocalypse'' qu'il disait.

[Yukari] – Oh! Et si je suis dans le chemin et que vous avez une opportunité, vous êtes mieux de la prendre et vous foutre de moi. Je ferais pareille de toute façon.

Je maintins cette position quelques secondes, afin de laisser le temps à mes coéquipiers de répondre quoi que ce soit, puis m'élança en direction de mon adversaire!


Spoiler:
 

_________________

« Pretty in pink !»
#ec78ce
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7508-yukari-hyakuzo#63113
Hikari no Eiichirō
Hikari no Eiichirō

La nouvelle équipe [Hikari no Eiichirô, Yotsuki Mitsui, Hyakuzô Yukari] Empty
Sam 21 Sep 2019 - 14:51
Le dernier membre complétant cette équipe arriva, il s'agissait d'une Kunoichi. Cette équipe était composé à part égal d'hommes et de femmes. J'étais le seul homme parmi les élèves et le sensei était aussi un homme, ce qui pouvait créer entre nous, un lien assez spécial que ce dernier ne pouvait tisser avec les deux autres. L'accueil fut plutôt agréable, l'homme répondait avec un léger sourire et allait droit au but, j'aimais assez sa façon de réagir, il était très pro, direct et peu dissipé, ce qui me plaisait. La kunoichi qui venait d'arriver était d'ailleurs plutôt discrète, elle n'a pas dit un mot, sans doute elle devait être timide. Dès lors que nous fûmes tous prêts, le Jônin se mit à nous expliquer l'épreuve. Il s'agissait d'une épreuve de combat, c'est d'ailleurs pour cela qu'il nous avait dit de prendre notre équipe, sauf que le combat allait se faire à main nue. Pourquoi nous avait-il demandé de prendre notre équipement ?

"Attendez, je comprends pas. Pourquoi nous avoir dit de prendre nos équipements si le combat est à main nue ?"

De plus, son épreuve était complètement débile, car il nous demandait de nous battre au corps à corps, ce qui désavantageait les combattants à distance. Ainsi, les experts en taijutsu étaient largement avantagés par rapport aux expert en ninjutsu, mais rien ne garantissait que le second était plus faible que le premier. De plus, celui qui gagnerait le combat, aura le droit à des entraînements supplémentaires avec lui, ce qui allait encore accentuer l'écart entre les gagnants et les perdants. On dirait qu'il voulait nous monter contre nous et instaurer la loi du plus fort, peut-être qu'il voulait simplement nous diviser.

J'avais besoin d'eux pour le toucher, mais de toute évidence, seul le premier allait être récompenser. Autrement dit, il nous incitait à nous comporter en équipe pour nous servir de nos camarades à notre avantage et nous inciter ensuite à nous trahir mutuellement. Le plus intelligent allait donc triompher, il fallait donc attendre la meilleure occasion pour agir. Je ne connaissais pas cette méthode d'évaluation ou d'entraînement, mais toujours est-il qu'elle me semblait amorale. Cela semblait cacher quelque chose.

En pleine réflexion, je ressentis une tape sur le dos qui me perturba. Me tournant vers ma gauche, je vis la Kunoichi aux cheveux roses qui semblait déterminer à prendre les devants. Elle était déterminée à faire diversion pour qu'on puisse l'atteindre et elle semblait même déterminer à lui "péter les doigts". Elle n'avait visiblement pas compris que l'important était de le toucher, lui péter les doigts ne servirait à rien, puisqu'en faisant ça elle le toucherait également. Elle ne faisait pas dans la dentelle et elle n'avait apparemment pas compris qu'il était inutile d'essayer de faire plus que ce qui était demandé.

*C'est une brute épaisse, elle ne semble pas réfléchir. Je vais me servir d'elle.* - Pensais-je en la regardant.

Elle affirma ensuite quelque chose d'intéressant. Elle semblait prête à tout y compris à sacrifier ses camarades pour atteindre ses objectifs et elle nous demanda d'être capable de faire la même chose. Cette équipe était étrange, je croyais que les Kumojin se devaient d'être solidaires en particulier quand ils sont dans la même équipe, mais de toute évidence je m'étais fourvoyé. Il fallait que je me méfie de tout le monde tant de mes ennemis que de mes coéquipiers. Nous avions le même objectif, mais personne n'hésitait un seul instant à trahir son coéquipier.

Je me mis alors en à courir derrière la kunoichi, tandis que je restais sur mes gardes. Je ne savais pas ce que la deuxième Kunoichi allait faire. Je feins d'attaquer, en attendant la réaction de cette dernière, mais également la réaction du Sensei. Je conservais donc une distance avec le jônin et avec la Genin aux cheveux roses au cas où ce dernier venait à agir. Il devait sûrement s'attaquer à la kunoichi en premier, puis à moi. De plus, je devais rester proche de la seconde kunoichi pour voir sa réaction.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7344-hikari-no-eiichiro-termine#62034
Yotsuki Mitsui
Yotsuki Mitsui

La nouvelle équipe [Hikari no Eiichirô, Yotsuki Mitsui, Hyakuzô Yukari] Empty
Sam 21 Sep 2019 - 22:41
La fille aux cheveux roses me fait un peu flipper. Est-ce qu'elle va me disputer parce que je ne parle pas ? L'autre coéquipier a l'air plus calme et me met en confiance. De ce que je j'ai compris il faut faire diversion pour qu'un autre le touche. La fille foncé comme ça ? Elle est folle ? Bon. Pas de problème, j'ai juste à trouver une cachette et lui lancer des projectiles. Il ne faut pas utiliser de technique alors je ne peux pas le duper avec des clones. Que faire, que faire… Me cacher derrière le garçon ? Ce serait lâche sérieusement. Je n'ai pas le choix, je suis trop nulle au corps à corps. Je dois essayer de me faire discrète.

Je regarde les pantins, je ne pense pas pouvoir me cacher derrière. C'est compliqué, mais je veux trouver un moyen de toucher le Sensei. Bon alors j'essaye de me cacher derrière le garçon. Mais bon je ne sais pas quoi faire. J'ai un fumigène. Je le lance pour aveugler le Sensei au moment où le garçon en face de moi fait semblant de l'attaquer? Bon pourquoi pas. Maintenant, je fais en sorte d'être assez loin de lui mais derrière le garçon pour éviter d'être une cible. C'est naze peut-être… Mais bon comment dire, je n'ai pas d'expérience dans ce genre de combat. Je sors deux senbons et je lui lance, ça devrait normalement toucher au moins un pied.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6877-l-ange-de-la-foudre http://helgiastrid.centerblog.net/
Sendai Yahiko
Sendai YahikoEn ligne

La nouvelle équipe [Hikari no Eiichirô, Yotsuki Mitsui, Hyakuzô Yukari] Empty
Dim 22 Sep 2019 - 18:47
Face à ses élèves, les bras croisés, Yahiko les regardait attentivement. Les consignes étaient données et il était l'heure d'en découdre. Elle était arrivée plutôt vite d'ailleurs cette heure, mais c'était dans les plans du Sendai que de tester dès maintenant ses jeunes élèves. Ils ne se connaissaient absolument pas, comme ils ne le connaissaient pas non plus. Mais si ne pas connaître un ennemi était déjà plus commun dans la vie d'un ninja, il fallait obligatoirement connaître ses alliés. Ainsi, l'oeil du sensei était activé, il en avait des choses à voir en ce test et la toute première chose qu'il tenait absolument à retrouver dans le comportement de ces jeunes gens était la capacité à se mettre en situation.

Ils n'avaient le droit à aucune technique, alors discuter des affinités et capacités de chacun ne servait à rien. Par contre, discuter pour en savoir plus sur les uns et les autres, savoir quels étaient les points forts et faibles de chacun, découvrir la particularité de Mitsui qui était incontournable s'ils voulaient réussir le véritable test, ça c'était important. Le Sendai ne vit rien de tout ça, il fut cependant surpris de voir que c'était la fille aux cheveux rose qui était celle qui avait le "mieux" organisé l'équipe. Enfin, "mieux" c'était joliment dit, elle avait surtout centré tout le monde sur l'objectif et avait très légèrement organisé l'action.

Elle fut ainsi la première à foncer sur Yahiko. Derrière elle, à quelques mètres, le jeune Eiichiro qui paraissait un peu plus prudent et qui n'attaquait pas, et enfin, tout au fond, la jeune Yotsuki qui lança un fumigène devant son camarade masculin. Ce fut la première des trois à proposer l'utilisation d'un des outils ninjas les plus intéressants : celui qui permettait de brouiller la vue et ainsi de potentiellement préparer un plan d'attaque efficace. Cependant, sans communication préalable, il était impossible que le fumigène cache un plan de groupe. Au mieux, cela cacherait une personne ou une attaque à distance, et comme ils n'avaient pas droit aux techniques... Y'avait pas trop à s'en faire.

Le Jônin avait de ce fait à se préoccuper des senbons qui arrivaient en premier sur lui. Sortant de sa petite sacoche située à sa jambe droite deux shurikens, il les lança d'une main sur les deux projectiles qui arrivaient. Il garda une petite attention sur le fumigène étant donné que d'autres projectiles pouvaient arriver là dessus, et il prit même soin de reculer un peu au cas où les surprises soient un peu plus dangereuses pour lui. Maintenant, il pouvait accueillir la jeune Genin aux cheveux roses comme il se devait.

-"Mauvaise réponse", susurra t'il.

Et c'était bien évidemment dirigé par rapport à l'action de Yukari. Effectuant des mudras, il fit sortir de ses mains une multitude de petites balles de chakra qui foncèrent vers la Genin pour la percuter. Il devait y en avoir une dizaine à peu près. Les dégâts n'étaient pas imposants du tout, il y avait juste de quoi encaisser quelques baignes et comprendre qu'elle allait droit dans le mur. Cela dit, il fallait leur laisser le temps. Le temps de comprendre qu'ils n'auraient aucune chance de réussir jusqu'à ce qu'ils trouvent la véritable réponse au problème.
Hrp ::
 

_________________
La nouvelle équipe [Hikari no Eiichirô, Yotsuki Mitsui, Hyakuzô Yukari] Zeah
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130
Hyakuzô Yukari
Hyakuzô Yukari

La nouvelle équipe [Hikari no Eiichirô, Yotsuki Mitsui, Hyakuzô Yukari] Empty
Dim 22 Sep 2019 - 21:04
Musique de fond du combat dans ma tête

Je venais de commettre l'une de mes premières erreurs en tant que Kunoichi. Surestimer mes capacités et surtout, surestimée celles de mes coéquipiers. J'avais pensée qu'en me voyant foncer sur notre senseï, afin de faire diversion, mes deux coéquipiers m'auraient soient offert du support, soit suivi ou au moins, aurait essayer de contourner le professeur ou je ne sais trop quoi. La seule personne ayant essayée quelque chose, était la fillette qui lui avait balancer deux senbons et une fumigène. L'autre taré qui nous servait de collègue avait pas bouger le petit doigt.

En m'avançant vers le professeur, je pus remarquer qu'il chuchota quelque chose de court, mais n'étant pas assez près de lui et profondément concentrer dans ma tentative de corps-à-corps je ne pus entendre son message. Il composa des mudras si rapidement que j'en resta surprise. Une séries d'une dizaine de petite boule de chakra se propulsa directement sur moi. Mon premier réflexe fut d'essayer de les éviter, sans grand succès. Si j'avais réussit à en éviter quelques unes, les autres m'avaient atteinte de plein fouet et me propulsa en arrière. Profitant du recul, je fis quelques ''backflip'' afin d'aller me réfugier dans la fumé en train de se dissiper de la fumigène.

Je n'avais jamais vu quelqu'un réaliser des signes aussi rapidement et il était clair qu'à moins d'avoir le support de mes coéquipiers, je n'allais pas réussir à rejoindre le corps-à-corps aussi facilement. Peut-être n'avais-je pas été assez claire ? J'étais définitivement énervée -C'est pas comme si je l'étais en permanence de toute façon.- Une partie de moi voulait essayer de profiter de la fumigène et d'attaquer le senseï, mais qu'allais-je donc pu accomplir seule ? Clairement, il devait s'attendre à ce que je fasse quelque chose dans le genre et je n'étais pas assez doué avec les armes de jet pour ça fasse autre chose que de gaspiller des ressources.

Déjà que le combat était carrément à notre désavantage. Même à trois contre un. Lui, il avait la possibilité d'utiliser ses techniques, alors que nous, pas du tout. Mon petit cerveau aux neurones abîmer par la peinture ne pu s'empêcher d'essayer de formuler un plan. Sans grand succès. Je n'avais pas assez d'information afin de formuler quelque chose de potable. Je ne savais pas quels étaient les autres techniques de mon professeur et je ne pouvais m'empêcher de penser à mon coéquipier qui servait à rien. Je ne pouvais pas établir un plan de bataille descend, si le 1/3 de notre force de frappe s'enfonçait les doigts dans le nez jusqu'au coude.

La technique qu'avait utiliser mon professeur m'avait laissée une dizaine de bleus répandu un peu partout sur mon corps. En essayant de bouger un peu, je pouvais aisément sentir et identifier où j'avais été percuté. Si la technique n'infligeait pas beaucoup de dégâts, à elle seule, elle allait être suffisante pour m'empêcher de rejoindre le corps à corps. Je laissa échapper un soupire avant de sortir de la fumé en marchant tout droit vers Eiichiro.

Mitsui avait lancé la fumigène entre Eiichiro et le senseï. Normalement, on devrait avoir encore quelques secondes avant qu'elle se dissipe complètement et que le professeur regagne une vision sur nous. Une fois devant mon collègue, je ne pu m'empêcher de le saisir au collet.

[Yukari] – Ça te dit de te sortir les doigts du cul ?

Je soupira et le relâcha immédiatement. Il n'y avait pas un, mais deux combats qui se jouaient sur le terrain d'entraînement. Le premier, entre notre professeur et nous. Le second, entre mon impulsivité et mon esprit rationnel. Je savais pertinemment que de menacer et de provoquer mon collègue n'allait pas nous aider. L’inverse, même. Mais ma psyché était déchirée entre envoyer chier et traiter mon collègue de déchet humain ou essayer de formuler un semblant de plan d'attaque CLAIRE afin de le forcer à agir.

Mon ancien professeur me disait que de prendre une grande respiration aidait dans ce genre de situation. Ce que je fis et il avait bien raison. En prenant ladite respiration, les nerfs meurtris par l'attaque de mon senseï ne purent s'empêcher d'envoyer de léger signaux de douleurs à mon cerveau. Cette petite douleur me rappela l'échec cuisant que je venais de vivre en ''assumant que mes collègues allait faire quelque chose.'' Cette petite douleur fit pencher la balance entre ''L'envoyer chier ou essayer de trouver une solution.'' Spoiler ! Je n'étais pas du genre à faire les choses à moitiés et je pourrais toujours l'envoyer chier après le combat.

Je n'allais quand même pas m'excuser...

[Yukari] – Clairement, mon plan c'est de la merde. dis-je en faisant signe a Mitsui de s'approcher.

Une fois la gamine près de nous, je poursuivis.

[Yukari] – Il faut trouver une solution. J'ai une idée, mais... je ne pus m'empêcher de prendre une pause avant de ravaler un peu ma salive.Pour ça, j'ai besoin de votre aide.

La fumé venait de complètement se dissiper et le professeur pouvait clairement nous voir, tous les trois attroupé en demi-lune devant lui. Évidemment, nous gardions un oeil sur le Shinobi.

[Yukari] – Vous devez savoir une chose. En combat, je suis complètement inutile. Même si je pouvais utiliser mes techniques, je ne serait pas tellement d'une plus grande aide. Ma spécialité, c'est la médecine.

Je jeta un coup d'oeil un peu plus intense sur notre senseï, voir s'il allait faire quoi que ce soit ? Il avait un sourire narquois qui s'était dessiner sur son visage. Le même petit sourire provocateur qu'il m'avait lancée en réponse à mon lancé de lettre et mes insultes. Ce... Foutu.... Sourire.... De... Merde...

Je pris une grande inspiration. Et repensa au lancer de Senbon qu'avait effectuer Mitsui.

[Yukari] – Je me débrouille en Taijutsu, je suis complètement nul quand il s'agit de balancer des trucs et je sais encaisser les coups. J'ai deux plans possible. Premier plan : On utilise le fait qu'on est plus que lui et on lui balance tout ce qu'on a comme arme de jet. Je ne vise pas très bien, par contre, mais probablement assez bien pour le forcer à réagir et avec de la chance, à trois on devrait avoir plus de truc à lui lancer que lui pour se défendre. On pourrait même utiliser un parchemin explosif afin de le forcer vers une position de notre choix.

Je mis ma main dans mon sac et compta 3 shurikens, 1 parchemin explosif, une fumigène, 3 kunais et du fil. J'avais aussi mon katana d'accrocher à mon dos.

[Yukari] – Mon deuxième plan : Vous faites ce que vous pouvez afin de me supporter pendant que j'essaie de rejoindre le corps-à-corps. Je ne sais pas si vous avez vu à cause du fumigène, mais il possède une technique qui va m'empêcher de le rejoindre, sauf si j'ai votre aide. Si jamais je parviens à rejoindre le corps-à-corps et qu'il me saisit les mains afin de m'empêcher de le toucher, je veux que vous enfonciez un katana dans mon épaule afin de le surprendre et possiblement de le toucher avec. Je ferais tout ce que je peux pour le maintenir sur place. dis-je en tapant un peu sous ma clavicule le poing fermé.

J'essayais de dissimuler les tapements comme s'il s'agissait d'un signe de motivation, alors qu'en fait, je montrais à mes coéquipiers l'endroit où planter la lame afin de ne pas me tuer ou de me causer des lésions irréversibles.

[Yukari] – Il devrait pas le voir venir et c'est quelque chose qui ne m'handicapera pas, ne vous en faite pas.


Spoiler:
 

_________________

« Pretty in pink !»
#ec78ce
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7508-yukari-hyakuzo#63113
Hikari no Eiichirō
Hikari no Eiichirō

La nouvelle équipe [Hikari no Eiichirô, Yotsuki Mitsui, Hyakuzô Yukari] Empty
Mar 24 Sep 2019 - 22:36
La deuxième Kunoichi ne manqua pas d'agir, tandis que je fixai la jeune fille aux cheveux roses. Je fus surpris par un fumigène qui effleura mon épaule pour tomber entre moi et notre sensei. J'eus à peine le temps de retourner que je vis que cette dernière se trouver pile derrière moi, aligné avec Yahiko. Qu'avait-elle derrière la tête ? Pourquoi se mettre dans l'axe tracé par nos positions ? Elle devait sûrement avoir un pouvoir intéressant qui l'obligeait à se déplacer ici. Ah, mais suis-je bête, on ne peut pas utiliser de chakra. De plus, pourquoi avoir lancé un fumigène ? Il peut user de son chakra pour nous attaquer à travers ce fumigène et il peut également nous repérer en utilisant son chakra. Autrement dit, ce fumigène jouait en sa faveur, il avait l'avantage du combat avec la fumée.

*La petite semble conne, l'autre n'a pas l'air de réfléchir non plus. C'est bien ma veine dis donc...*

Elle attaqua ensuite avec deux Senbon qu'elle lança en direction de Yahiko. Je n'avais que très peu l'habitude de voir ce genre d'arme, elle semblait avoir un style de combat plutôt intéressant et atypique avec des armes peu conventionnelles. En fait, par rapport à ses mouvements et à l'inutilité de ses attaques, j'ai naturellement supposé qu'elle était une ninja médecin. Elle se positionnait en retrait, utilise des fumigènes et des senbon, elle devait sûrement être doué pour trainer dans les hopitaux et soigner des blessés. Quant à l'autre ? Je ne sais pas, elle semblait très tête brulée.

D'ailleurs, la contre-attaque du sensei ne tarda pas. Il fit apparaître une déferlante de projectiles, tous dirigés sur la Kunoichi qui encaissa l'attaque de plein fouet. Yahiko ne lésinait pas du tout sur les moyens, au point d'utiliser une puissante attaque impossible à esquiver et à bout portant sur une simple Genin. Il voulait nous dissuader d'attaquer, ou du moins nous dissuader d'attaquer si imprudemment. J'étais curieux de savoir s'il allait réagir de la même manière, si nous l'attaquions conjointement et de manière organisée.

La kunoichi subit l'attaque de plein fouet et semblait très amochée, mais elle avait tout de même assez d'énergie. Assez pour essayer de me mettre un coup de pression, elle semblait peu satisfaite de mes actions, il est vrai que je n'avais que peu bougé et que je m'étais contenté de faire semblant d'attaquer et d'observer. D'ailleurs, malgré mes déplacements, le Sensei ne m'attaqua pas, mais focalisa son attaque sur la Kunoichi seulement, ce qui m'avait intrigué, sachant qu'il aurait pu m'atteindre, car j'étais dans la ligne de mire.

"Ca te dit de poser ton gros cul et de réfléchir ? Tout ce que tu as fait, c'est le remuer pour rien. Regarde-toi." - Disais-je en ôtant sa main de mon col.

"La prochaine fois que tu m’attrapes comme ça, je te coupe en morceau." - Lui affirmais-je en apposant ma main sur un de mes crochets du tigre, prêt à dégainer.

Nous nous regroupâmes alors tous ensemble, elle reconnaissait que son plan était merdique. A vrai dire, je ne savais pas qu'elle avait un plan, elle n'avait pas l'air d'être capable de faire autre chose que de gueuler. Réfléchir semblait trop lui demander et je fus surpris d'ailleurs qu'elle avait imaginé deux plans, mais ses deux plans étaient complètement débiles et ne volaient pas haut. Elle suggérait de l’harceler de projectiles. Oui et après ? Un simple dôme ou même un simple mur suffisait à contrer toutes nos attaques, tandis qu'on se retrouvait à sec. Son deuxième plan, c'était le même que celui qu'elle venait d'utiliser et qui n'a pas marché, comme je l'avais prédit.

"Tes deux plans sont pas viables. Il ne peut pas tous nous attaquer en même temps, à part s'il utilise une technique de clonage. Si on le charge tous ensemble en même temps, il devra se protéger, il aura du mal à tout esquiver et pourra difficilement contre-attaquer, surtout si on le lâche pas et on l'empêche de faire des signes. Il faudrait l'attaquer conjointement, de manière coordonner, l'empêcher de composer des mudras, l'attaquer à la fois à distance et au corps à corps et essayer de l'attaquer par surprise. On le chargent conjointement en l'harcelant de projectiles pendant qu'on s'approche de lui pour le forcer à se défendre, il ne pourra pas nous contre-attaquer."

"Si vous avez des idées pour l'attaquer par surprise, n'hésitez pas."

"Je suis un expert du combat à distance, je peux aussi me dissimuler. Je lance bien les shuriken, mais je peux aussi me défendre au corps à corps, mais malheureusement je suis limité à main nue. M'enfin, il suffit seulement de le toucher et pas de le battre, donc je peux remplir tout les rôles, je m'adapterai à ce dont vous avez besoin."
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7344-hikari-no-eiichiro-termine#62034
Yotsuki Mitsui
Yotsuki Mitsui

La nouvelle équipe [Hikari no Eiichirô, Yotsuki Mitsui, Hyakuzô Yukari] Empty
Mer 25 Sep 2019 - 14:49
Hiiiii ! Mais non faut pas qu'ils se disputent ! Le but est d'y arriver ensemble… Je me met entre les deux et je tire sur les bras pour exprimer mon envie qu'ils arrêtent de se disputer.

Je reste attentive aux propositions que font les camarades. Dans un premier temps je montre que je suis d'accord avec Eichiiro. C'est vrai qu'il ne faut pas foncer dans le tas ou commettre de nouveau une erreur. Je m'agite ensuite parce que j'ai une idée. Je sors les affaires. Il me reste 5 kunai et 5 shuriken , j'ai 8 senbons et j'ai du fil transparent.

J'essaye de faire comprendre que mon idée est de réussir à faire tomber par terre Yahiko grâce au fil pour que l'un des deux autres coéquipiers puisse le taper. Si Eichiro a assez d'équipement pour lancer les shuriken de telle sorte à encercler Yahiko pour que Yukari le touche…

Mais je suis bête ! Si j'y avais pensé en combo avec le nuage de fumée, ça l'aurait trop méga fait ! Je suis dégoûtée d'avoir usé ma bombe fumigène pour rien ! La nulle ! En tout cas je montre mon idée sachant que contrairement à eux je ne peux pas parler. Je suis presque sûre que mon idée est géniale. Ce qui est dommage est que le nuage se dissipe complètement. Je suis idiote parfois.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6877-l-ange-de-la-foudre http://helgiastrid.centerblog.net/
Hyakuzô Yukari
Hyakuzô Yukari

La nouvelle équipe [Hikari no Eiichirô, Yotsuki Mitsui, Hyakuzô Yukari] Empty
Mer 25 Sep 2019 - 20:15
Il me faisait bien rire celui-là. Il venait critiquer mes deux plans en disant qu'ils étaient pas viable, alors que le plan qu'il proposait. C'était le tout premier que j'avais proposée et qui n'avait servit à absolument rien. Enfin, je ne l'avais peut-être exprimée aussi clairement et j'avais assumée l'utilité de mes collègues. Peut-être que maintenant que le plan provenait de sa petite tête, il allait s'enlever les doigts du nez et participer? C'était pas super agréable de se prendre une envolé de boule de chakra en pleine poire et si j'étais bien prête à retenter l'expérience, quitte à subir quelques dommages corporels, je ne voulais pas faire ça pour rien.

[Yukari] – ...

Je n'avais même pas le cœur de pointer à mon collègue que son plan était en fait celui que j'avais proposée au début, mais avec des meilleurs mots. De toute façon, tout ce que j'avais envie de lui dire tournait autour du fait qu'il ne faisait rien mise-à-part m'énerver. Je n'avais rien de bien gentil à lui dire et il fallait bien qu'un de nous soit la plus mature!

Et puis, il y avait cette gamine qui s'était mise entre nous deux et qui faisait toutes sortes de geste. Pourquoi ne disait-elle pas un mot? Pourquoi ne pas utiliser sa voix afin de nous parler? Il ne fallait pas bien longtemps avant de comprendre qu'elle en était peut-être tout simplement incapable? C'était la seule réponse logique à son comportement dans une situation actuelle. Elle faisait plein de signe en essayer de nous montrer son équipement et son fil. Je ne voyais pas d'autre raison derrière son mutisme qu'une incapacité réel de parler. Peut-être que notre senseï avait fait quelque chose à cette marmotte sans qu'on s'en rende compte? Cependant la seule fois où il avait composé des mudras était pour me balancer des boules en pleine face.

La petite continua ses gestes et essayait de nous faire comprendre quelques choses avec le fil. Sans doute avait-elle une idée derrière la tête qui impliquait le fil? Difficile d'en être bien certaine, le canal de communication n'était pas idéal quand une de tes collègues ne pouvait pas parler. C'était même un peu frustrant d'être placé en équipe avec quelqu'un qui ne pouvait pas s'exprimer. Si cela avait ses avantages dans l'univers dans lequel nous étions née, dans un contexte d'équipe, ce n'était pas la meilleure des choses.

Une partie de moi voulait l'aider, c'était d'ailleurs étrange comme sentiment, celui de vouloir aider quelqu'un d'autre. Ce n'était pas quelque chose que je vivais tant, étant donnée que j'ai été élevée pas mal seule dans mon monde et que depuis mon arrivée au village, les gens avaient tendance à m'éviter comme la peste. Cependant, j'avais remarqué que les problèmes des autres m'intéressaient et stimulait mon imagination. Ce n'était pas quelque chose de désagréable, mais ça venait jouer dans ma psyché quelque chose de contradictoire. Une partie de moi voulait mettre les gens à distance tout en les aidant?

Je chassa cette pensée de la tête. Ce n'était pas le moment de ce poser ce genre de question, nous avions un combat à remporté et un sourire de merde à faire disparaître du visage de notre Senseï. Si je ne pu comprendre exactement quel était le plan de l'autre kunoichi, elle semblait tout de même accepter l'idée de notre collègue. Idée qui était la mienne au départ, mais mieux formuler. Enfin bref...

[Yukari] – Si ce vous voulez, c'est d'essayer de rejoindre le corps-à-corps tous en même temps, en lui lançant des choses sur le chemin. Ça me va, mais...dis-je en jetant un regard au Shinobi à côté de moi T'es mieux de t'impliquer.

Sans lui donner le temps de répondre, je poursuivi

[Yukari] – Je vais essayer de diriger ses mouvements vers la gauche avec ça

Mon regard s'arrête une fraction de seconde sur Eiichiro. Je ne pu chasser de mon esprit le doute qu'il allait faire quoi que ce soit. Je n'avais pas confiance en lui.

J'ouvris mon sac en pointant un Kunai, une note explosive et ma fumigène. Nous nous mirent en position de combat, notre chef ne nous avait pas lâcher des yeux une seule seconde, puis nous partirent en même en direction du professeur. Je donna une courbe a ma course afin d'être à la droite du professeur. Je lança une fumigène aux pieds du Jônin, l'objectif était de lui bloquer complètement la vue. J'avais pris soins d'avoir en main un kunai, je voulais que mon intention soit le plus visible possible ; ''Profiter de la fumigène pour lancer mon Kunai en direction du professeur.''

En réalité, j'attacha la seule note explosive dont je disposais au kunai et profita de l'écran de fumé pour le lancer au pied du professeur. Enfin, en essayant de garder en mémoire l'endroit où étaient les pieds du shinobi avant que l'écran de fumé ne nous bloque la vue. Pourquoi aux pieds du professeur ? Parce que sans la possibilité de voir la direction du Kunai, peut-être allait-il penser que le Kunai était dirigé directement sur lui et qu'il réagirait en conséquence ? Je voulais soit que l'explosion de la note touchent le professeur et compte comme une victoire, soit l'amener a sauter dans la direction opposée d'où provenait l'attaque et l'amener en direction de mes collègues.

Une fois la note explosée, je courra dedans l'écran de fumé, les bras devant moi, prête à attraper en ''Câlin de l'ours'' la première chose que j'aurai percutée.


Spoiler:
 

_________________

« Pretty in pink !»
#ec78ce
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7508-yukari-hyakuzo#63113
Hikari no Eiichirō
Hikari no Eiichirō

La nouvelle équipe [Hikari no Eiichirô, Yotsuki Mitsui, Hyakuzô Yukari] Empty
Sam 28 Sep 2019 - 20:33
Il y avait un détail que je n'avais pas remarqué et là, ça m'a semble-t-il frappé à la figure. Le mutisme de la deuxième kunoichi était intriguant, elle ne faisait qu'effectuer des gestes et bouger pour communiquer, autrement elle n'a jamais parlé une seule fois depuis le début du combat. C'était d'ailleurs fortement étrange, je ne comprenais pas pourquoi elle ne voulait pas s'exprimer. Etait-elle timide ? Ou tout simplement bizarre ? Ou peut-être qu'elle ne pouvait tout simplement pas le faire ?

Elle semblait cependant acquiescer et elle paraissait d'accord avec mon plan que j'avais proposé. Je ne savais pas ce dont elle était capable, elle était si mystérieuse, cela attirait mon attention. J'avais envie de comprendre, de savoir qui elle était, quelles sont ses capacités et pourquoi elle était si peu bavarde. La gamine sortit d'ailleurs plusieurs projectiles, toujours est-il qu'elle semblait vouloir rester à distance, j'en ai donc déduis que j'allais harceler le sensei avec l'autre folle, pendant qu'elle nous couvrait. Tandis que je fixais la gamine, mon regard se posa sur la kunoichi aux cheveux roses.

"On va tous les deux foncer sur lui, je l'attaquerai à mi-distance et je lui foncerais dessus avec toi pendant qu'elle nous couvre. T'as l'air bien amoché, tu veux que je passe devant ?"

La kunoichi me demanda de m'impliquer plus, elle ne semblait pas satisfaite de mon inactivité lors de son premier assaut. J'étais peut-être téméraire, mais je ne suis pas kamikaze pour autant, je ne l'aurais jamais suivi tête baissée sans avoir préconçu une stratégie. Si chacun se contentait de faire ce qu'il a à faire et correctement, je n'avais aucune raison de râler. M'enfin, de toute manière, je ne pouvais pas ml'en sortir tout seul et les laisser agir seules m'auraient desservi, il fallait donc que je m'investisse.

La Genin aux cheveux roses sortit un parchemin explosif accroché à un Kunai et un fumigène. Elle lança un fumigène au pied Jônin comme si l'erreur de la gamine tout à l'heure ne lui avait pas servi de leçon. Brouiller la vue avec un fumigène nous desservait, car ce dernier a la possibilité d'utiliser son chakra pour nous repérer, de même que l'on ne pouvait pas anticiper ses attaques, car il profitait de la fumée. Décidément, il n'y en avait pas un pour rattraper l'autre, d'autant qu'elle comptait lancer en plus un kunai avec une note explosive ce qui allait dissiper la fumée... En fait, je pense qu'elle n'est pas capable de réfléchir et d'agir intelligemment.

Je profitai donc de son déplacement, pour effectuer un déplacement direct vers notre sensei, tandis qu'elle effectuait une trajectoire elliptique vers la droite. Elle était partie une à deux secondes avant moi, ce qui me permit d'être quasiment à la même hauteur qu'elle. Tandis qu'elle s'apprêta à lancer son kunai explosif, je saisis deux kunai, un à chaque main. Je lançais le premier de sorte à qu'il atteigne sa cible une seconde après l'explosion.

Profitant de l'explosion qui dissipait le nuage de fumée, je lançais donc le second kunai en l'ajustant par rapport au mouvement du sensei. Ce dernier devait sûrement avoir bougé, sauf que je ne pouvais pas le voir jusque-là à cause de ce putain de nuage de fumée inutile, grâce à l'explosion, le nuage, s'étant dissipé, je pouvais donc ajuster mon lancer. Je faisais là tout en chargeant le Jônin, je saisis alors mon crochet du tigre que je lançais avec précision sur le sensei, de toute façon, je ne pouvais pas les utiliser pour attaquer au corps à corps. J'espérais cependant, que la gamine me couvre.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7344-hikari-no-eiichiro-termine#62034
Yotsuki Mitsui
Yotsuki Mitsui

La nouvelle équipe [Hikari no Eiichirô, Yotsuki Mitsui, Hyakuzô Yukari] Empty
Sam 28 Sep 2019 - 22:57
J'écoute la fille, je suis d'accord avec elle. Elle n'est pas si con que ça, elle doit faire partie des téméraires. Mais je crois qu'elle ne m'a pas compris. Bon pas grave, je vais me débrouiller. Je vais faire de mon mieux pour réussir à l'aider à le toucher. Je vais insérer mon plan dans son plan. Je ne vais juste pas m'approcher de trop près.

En revanche je ne sais pas si Eichiiro va agir ou quoi que ce soit. Il ne faisait qu'observer ce qu'il se passait. J'espère qu'il s'agit que d'une analyse pour agir. Le problème est que dans un combat réel on n'a pas forcément le temps d'analyser, on se bat et c'est tout, il faut agir. Ah non, en fait il va agir aussi. Mais… ça veut dire que je dois faire attention à ce qu'il va se passer, si le prof fonce sur l'un d'entre eux je dois lancer l'un des projectiles sur j'ai sur lui. Oh mais c'est génial je peux donc avoir un entraînement en particulier avec lui. J'espère avoir confiance en lui, pour l'instant il a l'air de se moquer de nous.

J'accroche le fil en question à deux shuriken et je cours en direction du professeur en restant derrière eux. Après un calcul j'ai eu une idée. Je cours pour me rapprocher en quelque sorte du dos de Yahiko. Je lance l'un des deux shuriken pour qu'il atterrisse au niveau d'un pantin en bois. Quant à l'autre je le lance dans la version opposée. Ça, quand le fumigène est lancé. Comme ça, le prof, s'il recule, il tombera. Au moins j'aurai fait quelque chose et il sera content de voir ma répartie. Je retourne ensuite derrière les camarades, derrière eux. Comme ça je lance des projectiles si je vois le prof surgir.

Je ne sais pas trop à quoi sert cet exercice mis à part voir si on a un bon esprit d'équipe et voir comment chacun peut s'entraîner. C'est à dire, quel type d'entraînement on devrait avoir. Que faire si tous les trois nous échouons à ce test ? Que va-t'il nous arriver ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6877-l-ange-de-la-foudre http://helgiastrid.centerblog.net/
Sendai Yahiko
Sendai YahikoEn ligne

La nouvelle équipe [Hikari no Eiichirô, Yotsuki Mitsui, Hyakuzô Yukari] Empty
Dim 29 Sep 2019 - 15:09
Recroisant ses bras, le Jônin observait attentivement les jeunes pousses. Malheureusement pour lui, il ne pouvait pas entendre les conversations qu'ils avaient entre eux, il ne pouvait se fier qu'à leur expression pour tenter de comprendre ce qu'ils se disaient. Voir la jeune fille prendre le garçon par le col pour lui crier dessus, voir le garçon la menacer en retour et ne pas voir Mitsui tenter de communiquer avec ses camarades étaient autant de choses qui faisaient dire à Yahiko qu'ils avaient encore énooormément de choses à apprendre. Certains enseignants auraient très bien pu les faire retourner à l'académie, mais ce n'était pas du genre du Sendai. Tout le monde ne partait pas avec les mêmes chances dans la vie.

Cela dit, ça ne l'empêchait pas d'être assez pessimiste quant à ce premier entraînement. Il se demandait sérieusement s'ils arriveraient à collaborer, tant il y avait plusieurs éléments qui les menaient à travailler seul et à sacrifier leurs camarades. En voyant de loin le ton qui semblait avoir baissé, le Sendai ressenti encore un peu d'espoir pour eux aujourd'hui. Malgré leurs différents, ils semblaient avoir ignoré la récompense qu'avait promis leur sensei pour se concentrer sur la réussite de l'objectif. Voilà quelque chose qui ressemblait à un premier pas en avant pour eux.

Les bras croisés, le sourire insolent toujours marqué sur son visage et le regard toujours posé sur ses jeunes élèves sans ne lâcher une seule goutte de ce qu'il pouvait analyser, il les vit enfin passer à l'action. La première à agir était Yukari, qui fonçait avec un fumigène et un kunai en main. Alors que le fumigène explosa au sol, le Sendai attendit que le nuage de fumée commence à le recouvrir entièrement pour faire un bond en dehors de sa portée. La raison était simple : s'il avait des techniques lui permettant de trouver la position de ses cibles, aucune ne lui permettait de voir exactement ce que chacun faisait. Autrement dit, afin d'éviter tout dégât qui pouvait être au pire des cas mortel, il préféra s'extirper hors de l'écran de fumée, et dégaina même son épée au cas où un projectile lui arrive droit dessus.

En reculant hors de la fumigène, il se rendit compte de différentes facettes du plan qui s'appliquaient grâce à la fumée. Premièrement, un kunai qui lui arrivait droit dessus et qui provenait d'Eiichirô. Le contrer n'était pas vraiment compliqué, un mouvement de sabre très simple permit de le détourner. Par contre, combiné au fil qu'avait installé Mitsui derrière le Sendai, c'était un intéressant détournement d'attention. De manière incontournable, le Jônin se prit les pieds dans le petit piège tendu par la kunoichi. Chutant vers l'arrière, il ne lui fallut qu'une roulade arrière dans son mouvement pour se remettre sur ses pieds, son sabre toujours en main. Ce même sabre servait d'ailleurs à effectuer un autre mouvement défensif vers le deuxième kunai qu'avait envoyé le garçon, qui s'était adapté à la nouvelle position du sensei. Ce second projectile était survenu après l'explosion d'un parchemin explosif dans la fumigène, qui avait naturellement dispersée la fumée sans impacter qui que ce soit. Cela restait cela dit ingénieux de la part de la jeune fille aux cheveux roses, de feinter le jet du simple kunai.

Les assauts étaient quasiment terminés. Il ne restait que deux choses : Yukari qui fonçait tête baissée en priant pour attraper quelque chose, et Eiichiro qui s'était résigné à foncer dans le tas en lançant en même temps son crochet du tigre. Derrière, la muette qui s'assurait qu'il n'arrive rien à ses deux camarades. Plantant rapidement son sabre dans le sol, Yahiko créa deux clones : un devant Yukari afin qu'elle s'affale dessus et un devant Eiichiro afin qu'il en fasse de même, causé par leur course respective. Récupérant directement son sabre, il envoya un coup rapide latéral afin que le crochet du tigre soit repoussé et retombe au sol.

Ce petit moment de répit donnait parfaitement l'occasion au Sendai de donner quelques petits mots à ses élèves. Ils étaient sur la bonne voie, mais ils avaient oublié l'essentiel d'une équipe.

-"Bien, y'a du mieux", commença t'il en parlant suffisamment fort pour que tout le monde puisse l'entendre. "Vous mériteriez presque de me toucher, mais il manque l'essentiel. Quelque chose d'assez basique dans toute relation humaine, d'ailleurs."

Remettant son épée dans son fourreau, il regarda chacun de ses trois élèves. Yukari, qui avait dû s'affaler sur son clone en câlin de l'ours, Eiichiro qui s'était prit dans le deuxième clone et qui était tombé au sol, et la jeune Mitsui qui était restée derrière, sur ses gardes. Les clones, peu de temps après le contact, avaient d'ailleurs disparu.

-"Si j'étais capable de créer trois clones, je t'en aurai fait un aussi Mitsui. Mais tu mérites autant que les deux autres de réussir la moitié de cet exercice.", continua t'il en regardant tout particulièrement la fille du fond. "Considérez ces clones comme une moitié de réussite. Vous avez réussi à me toucher, mais pas encore réellement."

Se remettant dans une position assez droite, les bras croisés, il y avait une dernière chose à dire à ses élèves.

-"Il vous reste à peu près cinquante cinq minutes."

Un temps très très largement suffisant afin de réussir cet exercice. En fait, s'ils trouvaient la réponse à la question de Yahiko, tout pouvait être réglé en deux ou trois minutes. Cela ne dépendait que de leur capacité à être des humains, finalement.
Hrp:
 

_________________
La nouvelle équipe [Hikari no Eiichirô, Yotsuki Mitsui, Hyakuzô Yukari] Zeah
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130
Hyakuzô Yukari
Hyakuzô Yukari

La nouvelle équipe [Hikari no Eiichirô, Yotsuki Mitsui, Hyakuzô Yukari] Empty
Lun 30 Sep 2019 - 0:56
Le choc entre son clone et moi m'avait fait perdre l'équilibre et j'étais tombé par terre. Décidément, il y avait vraiment quelque chose que je ne comprenais pas aux intentions du Jōnin. Il était simple de déduire que, derrière la façade qu'est ce combat, ce duel entre lui et nous avaient un objectif bien précis. Par contre, je n'avais pas la moindre idée sur ce qu'il cherchait à évaluer.

En sachant que je ne savais rien, je portais une attention particulière à ce qu'il disait – et ça parlait déjà de ses capacités comme mentor, car écouter les gens n'étaient pas mon fort, si en plus ils représentaient une forme d'autorité, il fallait carrément oublier ça.- Je trouvais les tournures de ses phrases étranges.

Il était aussi évident que notre Professeur s'était imposé des règles afin d'évaluer ce qu'il cherchait à savoir et afin de nous laisser une chance. Décoder lesdites règles nous donneraient peut-être la clé pour parvenir à nos fins et arriver à le toucher. Cependant, il fallait d'abord comprendre ce qu'il voulait évaluer et à partir de cette compréhension, on pourrait déduire les règles en question. Dans ce genre de situation, j'aimais bien avoir recours à la méthode scientifique.

Observation. Il y avait quelques comportements de la part de notre adversaire qui me sautait aux yeux. Premièrement, il n'utilisait aucune technique afin de nous attaquer. Il ne fait que se défendre et seulement contre les attaques directes. Il n'avait pas bougé d'un centimètre alors que nous discutions et n'avait, jusqu'à présent, fait que dévier les projectiles. Deuxièmement, il utilise ses techniques de façon défensive et jamais dans le but de nous blesser ou de nous rendre incapable de combattre. La technique que je m'étais prise ne m'avaient causé aucun dégât majeur, seulement quelques bleus ici et là. Le but devait être de me faire reculer. L'utilisation de clone parlait aussi de son désir que nous puissions continuer le combat. Il aurait sans doute pu nous repousser, Eiichiro et moi, avec autre chose qu'un clone, mais il choisit de nous faire tomber à la place de nous faire reculer. Forcément, nous rendre incapable de combattre irait à l'encontre de ce qu'il cherchait à savoir. Troisièmement, sans vraiment le savoir, nous avions répondu en partie à son objectif. Quatrièmement, ce qu'il cherchait à évaluer devait avoir un rapport avec le thème : Équipe. C'était la raison de notre présence ici, mais les possibilités restaient larges. Finalement, il nomma qu'il nous manquait l'essentiel. Quelque chose de basique dans toutes relations humaines. Cette partie là me mélangeait le plus. Qu'est-ce que les relations humaines avaient à voir avec ce combat? Okay, cela avait un lien avec le travail d'équipe? Cette partie de la vie, les relations humaines étaient probablement celle avait laquelle j'avais le plus de difficulté. D'autant plus, que cette simple réflexion créa un sentiment de malaise chez moi. Je repensais à mon interaction avec mon collègue. Si l'objectif était d'évaluer si nous pouvions nous entendre. J'étais dans la merde.

Je pris quelques secondes pour me relever, en réfléchissant à ce qui composait les fondations de la relation humaine. Pour moi, les relations humaines relevaient de rapport de domination. Sous l'adrénaline du combat, l'endorphine que relâchaient mon corps suite aux bleus causé par le Sendai et le peu de temps que j'avais pour réfléchir. Ma vision des relations humaines se basait sur la relation entre un individu dominant et avec son subordonné dominé. C'était la seule forme de relation humaine qui me venait en tête. - J'avais une vision distorsionné de par ma personnalité anti-sociale et des conditions dans laquelle j'ai grandi.- Une chose était certaine pour moi, ma vision des relations humaines n'étaient pas la sienne. Si tel était le cas, il ne m'aurait pas seulement repoussé avec son attaque plus tôt, il m'aurait anéantie. Tout ça, afin d'établir son rôle de Mâle Alpha. C'est ce que j'aurai fait dans sa position. - remarque qu'il établit quand même ce rapport, de façon plus nuancé, et probablement malgré lui-

Hypothèse : "Il cherche à évaluer notre capacité à travailler en équipe avec sa conception des rapports humains." Je ne connaissais pas suffisamment le Jōnin pour décortiquer sa personnalité et essayer de déterminer sa vision d'une équipe et des relations humaines. Cette incapacité de trouver la solution venait créer des émotions de colère et de frustration. J'avais déjà conscience que mon impulsivité était un problème que je devais régler si je voulais m'améliorer en tant que Kunoichi. Ce n'était pas la première fois que j'y pensais et mes professeurs à l'académie me le répétaient sans cesse. Peut-être avais-je commencer à m'en rendre compte parce qu'on m'en parlait sans arrête? « Who knows? » comme dirais daddy.

J'avais tout de même l'impression qu'une partie du Jōnin voulait nous donner la réponse. Enfin, il nous donnait des pistes; son apostrophe sur les relations humaines en était la preuve. Encore une fois, ça parlait de ses capacités de leader et de guide. Essayer de nous guider sans nous donner la réponse. C'était quelque chose que je pouvais respecter chez lui. Quelque chose qui me frustrait, car je la voulais la réponse et surtout, je ne voulais pas échouer. Après tout, je n'étais pas une looser.

Pour le moment, la seul chose que je pu déduire était que le travail d'équipe était un thème qui intéressait le professeur. Si je n'avais pas été en mesure de formuler la forme exacte de ce qu'il voulait voir dans notre travail d'équipe, autant expérimenter avec ça en essayant d'aller chercher plus d'information. J'observais un brin le terrain. Eiichiro et moi étions, à ce point-ci, tous les deux debout. Entre le professeur et la gamine. Il me restait quelques armes de lancés, du fil et mon Katana. La seule personne qui avait réussit, jusqu'à présent, à faire un minimum quelque chose à notre adversaire avait été la gamine en utilisant deux shurikens et du fil. L'idée n'était pas mauvaise.

Je dégaina mon katana et le planta dans le sol. Je sortis ensuite un kunai et attache du fil entre le kunai et le Katana. Ça m'importait peu que le professeur le voit, je n'aurai de toute façon pas réussit à l'attacher subtilement alors autant mettre l’emphase sur ça.

Je jetais un coup d'oeil à Eiichiro avant de regarder le Kunai dans ma main gauche. Puis Eiichiro, puis le kunai. Puis Eiichiro une dernière fois et finalement le kunai. Je n'avais AUCUNE idée s'il allait être en mesure de comprendre ce que je voulais faire – probablement pas, c'était vraiment pas clair comme message.– En même essayer de passer un message en plein combat en essayant de le rendre le plus subtile possible car votre adversaire est devant vous et vous ne voulez pas qu'il comprenne votre stratégie.

Avec ma main droite, je saisis le manche de mon Katana et le retira du sol tandis que de l'autre main, à l'aide de la corde, je fit tourner dans les air le kunai. N'ayant pas de connaissance poussée sur l'utilisation du fil Ninja, je n'avais aucune idée de ce que le fil était capable de supporter en terme de poids et d'inertie. Un shuriken aurait probablement fini par couper le fil, enfin c'était ce que je me disais. La friction que causais le fil me coupait la peau des mains. Un peu de sang coula le long de mon bras, puis quitta la périphérie de mon corps sous forme de goutte, avant de finir sa course sur l'herbe à mes pieds.

Je fléchi les genoux et débuta ma course vers le professeur en lui envoyant le Kunai. Je voulais profiter de l'inertie généré par la rotation afin de lui faire gagner de la vitesse et de la puissance. Dans une situation de combat sans chakra, c'était la seule chose qui me venait en tête. J'avais un objectif bien précis en tête, dissimuler l'importance du fil dans mon plan. Je savais que le Kunai allait être facile à éviter. J'avais volontairement mise l’emphase sur sa rotation prononcée par le biais du sang qui coulait sur mon bras, même si je devais me blesser au passage. Dans les faits, je n'en avais rien à foutre qu'il évite ou dévie mon Kunai, ce que je ne voulais pas, c'était qu'il coupe le fil. Je voulais faire croire que le fil servait seulement à donner plus de puissance au lancé et que maintenant, il ne servait plus a rien.

J'avais trois situations en tête, et j'étais prête à réagir en conséquence. S'il déviait le kunai sur sa gauche, j'espérais qu'Eiichiro ait compris mon super plan. Je voulais qu'il saisisse le kunai et qu'ensemble, on essaie d’immobiliser le professeur avec l'aide du fil entre mon kunai et mon katana. - Il était claire mon message hein?-, afin d'aider Eiichiro dans sa compréhension, j'étais prête à hurler « LE KUNAI! » En espèrent que cela suffise.

Si le sensei déviait le kunai vers la droite, donc entre lui et moi, mon objectif était de lancer mon katana de façon à ce qu'Eiichiro l'attrape tout en allant ramasser le Kunai dévié et, comme le premier scénario, à ce qu'ensemble ont parviennent à piéger le professeur. Afin d'aider Eiichiro dans sa compréhension, j'étais prête à hurler « ATTRAPE ! ».

Dernier scénarios, si le Jōnin détruit le kunai ou le fil, je vais prendre une fraction de second pour détester ma vie et pour pas avoir l'air conne, je vais le charger et l'attaquer avec mon katana. J'espérais vraiment qu'il brise pas le fil ou le kunai.

Pour ce qui était de mes attentes envers la gamine. J'espérais qu'elle fasse diversion en attaquant le professeur afin de lui rendre la tâche plus difficile en devant se concentrer sur plusieurs choses en même temps.


Résumé:
 

_________________

« Pretty in pink !»
#ec78ce
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7508-yukari-hyakuzo#63113
Hikari no Eiichirō
Hikari no Eiichirō

La nouvelle équipe [Hikari no Eiichirô, Yotsuki Mitsui, Hyakuzô Yukari] Empty
Mer 2 Oct 2019 - 22:57
Mon plan avait partiellement marché, on avait quand même réussi à le déstabiliser légèrement grâce à la technique Shurikenjutsu de la petite Kunoichi, cependant, il avait repoussé nos assauts avec une facilité déconcertante, en raison du manque de synchronisation de nos attaques. Elles n'étaient pas assez tranchantes, ni rapides pour l'inquiéter. Il avait facilement repoussé mes trois assauts et avait même eu le temps de créer deux clones qui nous chargèrent pour nous écraser. Il n'a même pas cherché à nous attaquer directement, mais plutôt à nous stopper, alors que toute à l'heure, il avait une technique de niveau relativement élevé seulement sur Yukari.

*J'ai compris. Il veut qu'on l'attaque en même temps tous ensemble au corps à corps.*

Il s'était contenté de parer nos attaques et de nous stopper en nous fonçant dessus, alors qu'il aurait pu utiliser des Jutsu pour nous attaquer avec ses clones comme il avait pu le faire contre Yukari quand elle l'avait chargé bêtement. De plus, il avait affirmé qu'il nous manquait quelque chose qu'il définissait de basique dans toutes les relations humaines, il s'agissait sûrement de quelque chose comme l'empathie, la confiance, le partage ou une autre connerie du genre. Qu'est-ce qu'il attendait de nous ? De toute évidence, notre dernière attaque nous avait permis d'avancer légèrement vers ce qu'il cherchait.

Nous avions travaillé en équipe pour atteindre notre objectif commun et c'est sûrement pour ça qu'il n'a pas riposté, de même il a semblé acquiescer d'après ses dires. Il fallait qu'on attaque tous et qu'on se couvre mutuellement, c'est simplement ce qu'il voulait qu'on fasse en temps qu'équipe. J'étais le seul à avoir compris, la Kunoichi aux cheveux roses ne semblait pas avoir saisi quoi que ce soit et l'autre était toujours en retrait, il m'était donc impossible de juger. D'ailleurs, Yukari sortit un katana avec un fil d'acier et un autre kunai qu'elle attacha entre eux.

"Ne fais pas ça !" - A peine eus-je le temps de le crier que la tête brûlée était déjà partie.

*Putain, mais à quoi elle joue ?!* - Pensais-je en chargeant le Sensei avec la kunoichi.

"Et toi derrière, viens avec nous !" - Criais-je à la Kunoichi muette qui était resté en retrait jusque-là.

Si ma théorie était bonne, il se contenterait de repousser notre attaque et de nous gêner sans nous faire trop mal, comme il l'avait déjà fait. Cependant, j'ai même envisagé qu'il accentue l'intensité de sa riposte pour nous donner une leçon, celui de ne pas nous êtes concertés avant d'attaquer ; néanmoins, c'était un risque à prendre, car si je m'étais contenté de rester immobile, il allait probablement mettre la Kunoichi aux cheveux roses au sol avec une puissante attaque. Plus nous sommes à l'attaquer, moins ses ripostes sont féroces, telle était ma théorie. Nous étions donc deux à le charger, ce qui allait peut-être atténué la puissance de sa riposte, j'espérais seulement que la troisième vienne avec nous, mais bon j'étais de toute évidence avec deux idiotes dont l'une commençait à m'énerver sérieusement. Je comptais bien m'énerver sur la Kunoichi aux cheveux roses si notre attaquait échouait, car en l'état, cette attaque nous menait à rien.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7344-hikari-no-eiichiro-termine#62034
Yotsuki Mitsui
Yotsuki Mitsui

La nouvelle équipe [Hikari no Eiichirô, Yotsuki Mitsui, Hyakuzô Yukari] Empty
Jeu 3 Oct 2019 - 9:03
Il manque une chose essentielle pour réussir l'exercice. Voyons voyons. Un truc primordial dans la relation humaine. La communication et l'écoute ? Ok, ok. Je peux écouter les personnes parler. J'ai essayé tout à l'heure de donner ma stratégie mais je n'ai pas l'impression que mes coéquipiers aient compris ce que je voulais dire. Ce qu'il veut dire qu'il veut voir que chacun doit écouter ce que l'autre a à dire sans se taper dessus ! Je viens de penser à un truc. Le hic serait aussi un manque de synchronisation dans nos attaques. Il nous reste moins d'une heure pour remédier à ça. Je dois me corriger donc en osant attaquer en même temps que le reste du groupe.

Je n'ai pas trop compris ce que Yukari va faire mais à la limite je m'en fous. Je dois oser m'approcher et attaquer au corps à corps avec les coéquipiers. C'est pourquoi je sors les 8 shuriken qui me reste et je les lance petit à petit en avançant vers Yahiko. En courant presque, d'ailleurs tout en faisant attention. Le but est qu'il ne se concentre pas sur les coéquipiers pour que l'un des deux le touche. 8, 7, 6… J'ai presque fini la ruée en question et je me serai suffisamment approchée pour tenter un corps à corps au kunai.

J'espère ne décevoir personne en ne faisant pas mon travail correctement. Je n'ai pas envie de courir et foncer dans le tas sans réfléchir juste pour me blesser pour rien. Mais bon je n'ai AUCUNE expérience de combat réel, je n'ai appris que la théorie sur des combats à plusieurs contre un. J'expliquerai pourquoi je suis nulle au combat quand on aura réussi notre test. Ça me fais un peu peur d'échouer parce que je vais donner mauvaise impression aux camarades.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6877-l-ange-de-la-foudre http://helgiastrid.centerblog.net/
Sendai Yahiko
Sendai YahikoEn ligne

La nouvelle équipe [Hikari no Eiichirô, Yotsuki Mitsui, Hyakuzô Yukari] Empty
Ven 4 Oct 2019 - 16:43
S'attendant à voir un changement de comportement du côté de ses élèves, le Sendai fut surpris de voir que malgré ses encouragements, ces derniers continuèrent dans leur lancée. Avant de leur donner une autre petite leçon, il était temps de s'occuper des offensives qui se dirigeaient droit sur lui. Tout premièrement, il remarqua d'un oeil curieux la petite manipulation qu'effectuait Yukari avec son fil, son kunai et son katana, et lorsqu'elle le lui lança dessus rapidement avec l'inertie, il se contenta de sortir un de ses kunais et d'envoyer un coup vertical qui servait à planter le projectile de la kunoichi juste aux pieds du sensei. Un fil devenait toujours trop dangereux lorsqu'il sortait du champs de vision, il était plus intelligent de le garder devant soi.

Enchaînant ensemble pour ne pas laisser de répit au Jônin, la Hyakuzô avait cette fois prit son katana et avait chargé sur le ninja, accompagnée du garçon qui n'avait pas perdu sa volonté de travailler en équipe. Yahiko fut satisfait de voir qu'il avait parlé à l'autre fille qui se faisait discrète derrière, bien que cela ne faisait plus parti de ses actuelles attentes. D'ailleurs, devant maintenant s'occuper de multiples kunais lui arrivant dessus en plus de ses trois élèves, ses obligations étaient telles qu'il devait non seulement se protéger mais aussi les repousser.

De toutes les options qu'il avait, celle qui consistait en se protéger et leur faire perdre tout espoir de le toucher était celle qu'il préférait. Il pourrait très bien les épuiser ou les mener à ne plus avoir de projectiles, mais c'était leur faire perdre du temps. Ainsi, attendant que les projectiles de la jeune fille et que les deux soient suffisamment proches pour penser qu'ils avaient raison de lui foncer dessus tous ensemble, il créa sous ses pieds un pilier de chakra qui l'amena à une demi-dizaine de mètres du sol. Arrivant rapidement à cette hauteur, il s'assit tranquillement sur les bords du pilier, laissant pendre ses jambes vers le vide.

-"Je vous l'ai déjà dis, vous avez compris la moitié de l'exercice. Vous avez réussi à travailler ensemble, et je vous en félicite. Mais il manque autre chose, quelque chose qui ne fait pas parti du combat."

C'était à croire qu'ils s'étaient tant obnubilés à l'idée de toucher leur sensei qu'ils avaient oublié qu'ils étaient une équipe.

-"Mettons fin au combat et laissons place à un peu de savoir-vivre. Vous allez chacun me présenter le camarade de votre choix. Je veux tout savoir. Son nom, son prénom, une chose qu'il ou elle aime, une chose qu'il ou elle déteste, et un élément marquant qu'il vous semble impossible de ne pas partager."

Du haut de son pilier de chakra, un sourire amusé très marqué se dessinait lentement sur son visage. En réalité, cette demande n'était pas une vraie demande, et il était persuadé que chacun de ses élèves s'en rendrait compte. Derrière ce message, chaque Genin devait réaliser que malgré les quelques minutes qu'ils avaient passé ensemble à essayer de connaître et de vaincre leur ennemi commun, ils ne se connaissaient même pas. Autrement dit...

-"Il vous reste une cinquantaine de minutes pour réussir à me toucher. Ca devrait aller", conclut-il en un léger rire toujours aussi amusé.

Une cinquantaine de minutes pour en apprendre autant qu'il faut les uns sur les autres, ça devrait effectivement aller.
Hrp:
 

_________________
La nouvelle équipe [Hikari no Eiichirô, Yotsuki Mitsui, Hyakuzô Yukari] Zeah
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130
Hyakuzô Yukari
Hyakuzô Yukari

La nouvelle équipe [Hikari no Eiichirô, Yotsuki Mitsui, Hyakuzô Yukari] Empty
Sam 5 Oct 2019 - 21:58
J'en avais plus qu'assez de ses conneries de test incompréhensible. Comment pouvait-on arriver à le toucher, s'il pouvait juste attendre la fin du temps sur son pilier, haut dans les airs? Est-ce qu'il voulait qu'on le touche avec nos émotions? Nos paroles? Ou bien une autre connerie dans le genre?

Il l'avait dit lui-même, il nous manquait quelque chose qui n'avait aucun lien avec le combat, mais il fallait le toucher. Il avait même arrêter le combat en nous demandant de décrire une personne dans notre équipe? C'était vraiment du grand n'importe quoi. Comment pouvait-on connaître le nom d'une gamine qui ne parlait pas et ne pouvait pas nous le dire en partant? De mémoire, l'autre membre de l'équipe s'était présenter comme Eiichiro lors de son arrivé.

J'étais énervée du fait qu'il nous avait, encore une fois, donner un test impossible a réaliser. Impossible de savoir ce que les autres aimaient ou détestait. Enfin, c'était plus ou moins vrai. C'était facile de savoir qu'Eiichiro me déteste, donc bon, c'était déjà ça... Sauf que très franchement, cette équipe, je ne la sentais vraiment pas. D'un côté, on avait un professeur qui nous donnait des défis impossible a faire, genre le toucher, mais sans devoir le toucher physiquement parce que tsé... De l'autre, une gamine qui ne parlait pas et quelqu'un qui m'appréciait probablement autant que je l'appréciais. C'était perdu d'avance et j'avais autre chose à faire, qu'à concentrer mes énergies dans quelque chose qui se dirigeait droit dans un mûr.

[Yukari] – C'est quoi? Tu veux qu'on touche avec nos émotions?

Dis-je en tirant sur le fil afin de récupérer le kunai que je venais de lancer. Je tourna les talons en rangeant mon katana dans son étuis et le kunai dans mon sac.

[Yukari] – Ça sera sans moi les gamins! J'ai autre chose à faire que de perdre mon temps avec ses conneries de test

En quittant le terrain d’entraînement, je ne pu m'empêcher de penser si ça allait me mettre dans la merde? Probablement... J'espérais que non, mais je n'avais pas été des plus respectueuse et avais-je vraiment le choix? Pouvais-je vraiment choisir de quitter l'équipe qui m'avait été attitrée? Enfin, seul le temps nous le dira!

Je ne me retourna même pas pour voir la réaction de mes deux, maintenant ex-coéquipier, en me voyant partir. Très franchement, je n'en avais rien à foutre

_________________

« Pretty in pink !»
#ec78ce
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7508-yukari-hyakuzo#63113
Hikari no Eiichirō
Hikari no Eiichirō

La nouvelle équipe [Hikari no Eiichirô, Yotsuki Mitsui, Hyakuzô Yukari] Empty
Mar 8 Oct 2019 - 22:21
Tout cela commençait sérieusement à me gonfler. Ce que cherchait le sensai était évident, mais je collaborais avec deux demeurés qui n'avaient pas même un semblant de capacité intellectuelle réflective. En bref, c'était comme si je devais gérer la situation à moi tout seul, car j'avais dans les pattes une gamine peu bavarde et une autre complètement hystérique qui n'écoute absolument rien. J'avais espéré que l'autre vienne avec nous, mais elle n'a pas bougé et s'est contenté de lancé de vulgaires Shuriken que le jônin n'a même pas calculé.

Le jônin se contenta de créer un pillier de chakra de la taille d'un immeuble et de s'asseoir dessus. Malheureusement, je ne pouvais pas utiliser de chakra, j'étais donc dans l'incapacité de le faire bouger de son nid et impossible de l'atteindre. Il avait agi comme il l'avait fait tout à l'heure, il a simplement cherché à nous gêner. Encore une fois, parce que nous étions deux à l'attaquer, tandis que l'autre gamine se tournait les pousses. Elles semblaient toutes les deux à côté de la plaque, elles ne comprenaient absolument rien à la situation.

Le jônin réitéra de nouveau à nous affirmer qu'il nous manquait quelque chose. Je l'avais bien compris, si seulement il savait dans quelle situation je me trouvais. Comment il aurait fait lui pour se battre au côté d'une muette et d'une idiote ? C'est strictement impossible, mais je n'avais de cesse de leur répéter que nous devons le charger tous ensemble, rien n'y faisait, personne n'écoutait. Remarque intéressante d'ailleurs de la part du sensei, il nous demanda de donner des informations sur nos camarades. Bonne question, car cela m'a permis de me rendre compte que je ne connaissais même pas le prénom de mes coéquipières. En même temps, comment connaître leur prénom si aucune d'elle ne prend le temps de s'exprimer, ni d'échanger ?

D'ailleurs comme si cela ne suffisait pas, la Kunoichi aux cheveux roses a tout simplement craqué et est tout simplement partie en abandonnant l'équipe. C'était un comportement puérile, tout à fait sa hauteur, mais bon on ne pouvait guère s'attendre à plus venant d'elle. Cette dernière a rangé son katana, son kunai et son fil d'acier, puis s'est retourné pour quitter le terrain d'entraînement en râlant. Je ne savais pas quel allait être l'issue de cet entraînement, mais toujours est-il que je ne voulais surtout pas faire équipe avec elle. Elle était trop instable, elle n'est pas faire pour être kunoichi tout simplement. Quitter un combat en plein milieu est intolérable et pourrait mettre en péril en mission et l'équipe. Si je devais partir en mission, autant partir avec des coéquipiers en qui j'avais confiance, mais je ne pouvais laisser ma vie entre les mains d'une personne comme ça.

"J'espère qu'elle va quitter l'équipe. Je ne veux pas travailler avec quelqu'un comme elle. Elle n'est pas faite pour la vie de ninja !" -Affirmais-je au Sensei.

"Au fait tu t'appelles comment toi déjà ?" - Demandais-je à la kunoichi muette.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7344-hikari-no-eiichiro-termine#62034
Yotsuki Mitsui
Yotsuki Mitsui

La nouvelle équipe [Hikari no Eiichirô, Yotsuki Mitsui, Hyakuzô Yukari] Empty
Mer 9 Oct 2019 - 18:39
Je m'assois par terre parce que je sais ce qu'il veut. Qu'on se présente avant de l'attaquer. Pourquoi n'y ai-je pas pensé ? C'est vrai que lorsqu'un psychopathe de criminel veut nous tuer et qu'on se rencontre comme ça, nous allier pour le tuer, le fou nous laisse nous présenter en prenant une tasse de thé tranquille avant de nous égorger ! Ouiiii. Évidemment. Bref sérieusement. C'est vrai que si on est tout le temps en équipe on doit se connaître, connaître nos points forts et points faibles avant d'attaquer.

Par contre je suis déçue. Je fais la moue quand la fille aux cheveux roses part. Bon ok, je suis d'accord sur le fait que cet entraînement est casse couille, mais imaginons… Si jamais on est dans la merde, on tombe mais personne ne nous sauve… Bref. Je suis mal placée pour parler. J'ai mal agis moi aussi. Je crois que je n'ai rien compris à ce qu'il faut faire. J'écris par terre avec un kunai. Je lui montre qu'il doit lire ce qu'il y a écrit. Je l'aime que je ne sais pas parler, mon corps c'est de la merde.

"Je m'appelle Mitsui. Je suis muette, ne t'attends pas à ce que je parle de vive voix. Je suis désolée. Je ne sais pas du tout me battre. Je ferai de mon mieux promis."

J'écris ensuite que je suis trop nulle au corps à corps mais que je lui montrerai que je peux essayer de le faire.

J'ai un peu peur parce que je n'ai pas envie qu'il me rejette à cause de mon handicap. J'ai bien une idée pour y remédier mais ce n'est pas encore au point. Je n'arrive plus trop à le regarder parce que j'ai honte de moi. J'ai honte de ne pas parler comme eux. C'est peut-être idiot de ma part...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6877-l-ange-de-la-foudre http://helgiastrid.centerblog.net/
Sendai Yahiko
Sendai YahikoEn ligne

La nouvelle équipe [Hikari no Eiichirô, Yotsuki Mitsui, Hyakuzô Yukari] Empty
Jeu 10 Oct 2019 - 17:43
Perché sur son pilier, le regard toujours aussi curieux envers ses jeunes élèves, le jeune Sendai ne pouvait s'imaginer que quelqu'un oserait tenir tête à une figure d'autorité. Il avait toujours été ouverte à la critique, mais encore fallait-elle qu'elle soit intelligente, construite... utile.

-"Me toucher avec vos émotions...?", murmura t'il pour lui-même, levant ses yeux au ciel comme s'il cherchait une réponse. "Ah non, je ne pensais même pas à ça."

L'observant tourner le dos à sa supposé nouvelle troupe, il la laissa partir sans même essayer de la rattraper. Qu'une seule chose vint heurter ses pensées : les Genin avaient bien changé. Où était l'époque où il était tout à fait inenvisageable pour un élève de remettre en question l'enseignement de son supérieur ? Comme si un pré-ninja avait la prétention de mieux connaître le métier de l'enseignant que l'enseignant. "C'était étrange", se disait-il, presque amusé à l'idée que quelqu'un pensait s'en sortir seul, sans l'aide d'autrui. L'être humain n'était pas conçu comme ça.

Cela dit, s'il n'était pas très inquiet quant à l'image qu'il renvoyait à ses deux autres élèves, il se décida d'agir plutôt pour les rassurer eux. Il fallait éviter que cette mascarade corrompent leurs esprits.

-"Elle aura ce qu'elle veut, Eiichiro, elle ne fera plus partie de l'équipe", dit-il d'un ton amusé, presque en riant. "Si mes tests peuvent servir pour sélectionner les ninjas, ça nous fait gagner du temps."

Posant ses mains sur le pilier, il s'appuya dessus pour se propulser sur le sol, proche de ses élèves. Il ne comptait pas se faire toucher tout de suite, mais il comptait bien éclairer les esprits. Derrière ce test, tous les élèves avaient bien pu imaginer nombre de choses qui étaient analysés par le Sendai. Mais s'ils se persuadaient en imaginant de fausses intentions, ils risquaient de se détourner du droit chemin.

-"Si je m'étais mal fait comprendre, sachez que je me laisserai toucher par vous deux lorsque vous serez capable de me donner toutes les informations que je vous ai demandé."

Maintenant, ça avait au moins le mérite d'être clair. En sachant ça, la réaction de Yukari paraissait d'autant plus stupide et irréfléchie.

-"Evidemment, en situation réelle, ce que nous venons de vivre n'arrivera jamais. Mais dans votre avenir, vous pourriez très bien être amené à faire des missions avec d'autres ninjas que vous ne connaissez pas. Comment voulez-vous réussir quoi que ce soit si vous ne connaissez même pas les personnes avec qui vous faites équipes. Les informations sont les armes les plus fortes, dans le monde des ninjas !"

Concluant cette petite leçon située dans la grande leçon, il était donc temps d'arriver à la fin de cette première rencontre.

-"Enfin, revenons-en à vos présentations. Après ça, nous en aurons fini pour aujourd'hui. Et si ça peut vous motiver, sachez que la prochaine rencontre sera bien plus excitante que celle d'aujourd'hui ! Je ne vous en dis pas plus."

Croisant les bras, il attendit qu'ils firent plus ample connaissance. Toutes les cartes étaient dans leur main.

_________________
La nouvelle équipe [Hikari no Eiichirô, Yotsuki Mitsui, Hyakuzô Yukari] Zeah
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130
Hikari no Eiichirō
Hikari no Eiichirō

La nouvelle équipe [Hikari no Eiichirô, Yotsuki Mitsui, Hyakuzô Yukari] Empty
Lun 14 Oct 2019 - 20:49
Tandis que l'autre folle était partie, l'épreuve se poursuivait. La petite kunoichi s'assit au sol, profitant du fait que le Jônin ne nous attaquait pas. Elle attrapa un Kunai et se mit à frotter le pic contre le sol. elle voulait y inscrire quelque chose, sans doute me transmettre un message. J'avais donc la preuve que la petite était bel et bien muette, ce qui était un handicap important pour le travail d'équipe. L'avantage, c'est qu'elle ne pouvait pas balancer, ni divulguer de secret, en ce sens, elle était fiable et source de confiance.

La nécessite était donc de développer de nouvelles facultés de communication ou peut-être de trouver un nouveau moyen de communiquer, l'avantage c'est que cela nous permettrait de communiquer de manière secrète et indéchiffrable. Un code ? Un langage de signe ? Par télépathie ? D'ailleurs, c'est curieux cette situation, car le sensei semblait mettre un point d'honneur à la communication alors qu'ironie du sort, nous ne pouvions pas communiquer, car l'un d'entre nous est muet. Elle se mit à écrire une longue phrase, ce qui prit un peu de temps. Elle semblait se diminuer, elle ne semblait pas avoir confiance en elle.

"Et bien Mitsui, si tu as réussi à devenir ninja malgré ton handicap, c'est que tu es certainement déjà très forte." - Lui affirmais-je avec un sourire à pleine dent.

Le jônin se voulait rassurant, il affirma que Yukari n'allait plus faire de notre équipe et de ce que j'ai compris, il y avait même un risque qu'elle ne soit plus une ninja. Il est vrai que ses actes étaient graves et une punition à la hauteur était nécessaire. De plus, la bannir simplement de l'équipe n'était pas une sanction pour un acte aussi grave que l'abandon et l'insubordination, elle risquait de trouver une autre équipe, de recommencer et de mettre en péril le bon déroulement des autres équipes. Par conséquent, dans cette situation, la radiation était la solution la plus appropriée. Le jônin s'approcha de nous en nous affirmant qu'il comptait bien se laisser toucher dès lors qu'il sera satisfait de nous. La rencontre semblait toucher à son terme comme s'il avait eu ce qu'il voulait. A vrai dire, c'était plus compliqué que ça, il semblait toujours attendre quelque chose, il voulait que je me présente à mon tour.

"Moi c'est Eiichiro, je viens du pays du bois, je maîtrise le Fuuton et le Raiton, je suis un scientifique et je maîtrise l'art du combat à distance et je peux me battre au corps à corps grâce à ces deux crochets du tigre que tu vois sur mon dos."

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7344-hikari-no-eiichiro-termine#62034

La nouvelle équipe [Hikari no Eiichirô, Yotsuki Mitsui, Hyakuzô Yukari]

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: