Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Escorter et sécuriser la livraison de médicaments [mission rang C]
Le grand départ [Départ vers Mizu no Kuni] EmptyAujourd'hui à 23:16 par Miyamoto Teruyo

» Les caravanes d’Ali Baba
Le grand départ [Départ vers Mizu no Kuni] EmptyAujourd'hui à 21:42 par Sabaku Eirin

» La FKP (Yamiko]
Le grand départ [Départ vers Mizu no Kuni] EmptyAujourd'hui à 21:28 par Sakana Ayanokoji

» [B/MINI-EVENT/KIRI] Calife à la place du calife
Le grand départ [Départ vers Mizu no Kuni] EmptyAujourd'hui à 21:24 par Date Junko

» [B/OFFICIELLE/KIRI] REFERMER LA PLAIE
Le grand départ [Départ vers Mizu no Kuni] EmptyAujourd'hui à 21:23 par Narrateur

» 05. Se tromper sur toute la ligne
Le grand départ [Départ vers Mizu no Kuni] EmptyAujourd'hui à 21:06 par Borukan Ashitaka

» Prémices (Metaru)
Le grand départ [Départ vers Mizu no Kuni] EmptyAujourd'hui à 20:46 par Sakana Ayanokoji

» Consolidation [OS]
Le grand départ [Départ vers Mizu no Kuni] EmptyAujourd'hui à 20:46 par Kōenji Zuko

» Patpat [Aditya]
Le grand départ [Départ vers Mizu no Kuni] EmptyAujourd'hui à 20:40 par Kurayami Zeref

» Contre-la-montre en eaux troubles
Le grand départ [Départ vers Mizu no Kuni] EmptyAujourd'hui à 20:16 par Kurayami Zeref

Partagez

Le grand départ [Départ vers Mizu no Kuni]

Asaara Fuu
Asaara Fuu

Le grand départ [Départ vers Mizu no Kuni] Empty
Lun 7 Oct 2019 - 1:15
Fuu avait tout reçue au bout de quelques semaines, en plus d'avoir reçu une nouvelle cape, une cape ornant le symbole de la banque Sabaku, sur un fond très noir et une teinture dorée pour bien être visible, ce qui plait très peu à Fuu qui aimerait être discrète ... enfin, ce n'est pas non plus très voyant, ni même très tape-à-l’œil, si on observait la cape, on verrait certes facilement le symbole, mais il n'attire pas non plus l'oeil comme un bijou en plein soleil. Enfin, Fuu avait préparer quelques affaires : ça allait être un long voyage, mais surtout, ça allait être un voyage par le biais des voies maritimes, voies qu'elle n'a jamais emprunté jusqu'à ce jour. Elle qui voulait voir des choses nouvelles, peut-être serait-elle comblée en allant à Mizu, elle qui n'a jamais quitté le désert de Kaze, la voilà en direction du village cachée de la Brume. Elle espérait juste une chose : que le voyage se passe tranquillement. Certes, elle n'est pas une assimilatrice de feu, mais elle n'a jamais combattu en pleine mer, et donc elle ne pouvait pas vraiment se sentir à l'aise à l'idée de se faire attaquer en pleine mer, même si elle n'a jamais entendu parler de piraterie ceci-dit.

Fuu est accompagnée pour cela de deux personnes de la banque Sabaku, des employées, certainement des commerçants qui viennent profiter d'aller à Mizu pour parler affaire. Fuu préfère ne rien savoir, le commerce n'étant pas son fort à vrai dire. Enfin, l'assimilatrice les rejoint, visiblement, ils ont pris bien plus d'affaires qu'elle, elle soupire, elle a pris le nécessaire quand eux doivent certainement avoir pris bien trop de chose pour tenir que dans une seule valise. Enfin, au moins, le navire qu'ils vont utiliser pour se rendre à Mizu a été vérifié par la banque et doit normalement tenir la route pour arriver au pays de l'Eau, sauf s'il y a des imprévus comme une attaque ou autre ...

Enfin, la jeune Asaara est plutôt stressée à l'idée de monter dans ce bâtiment naval, plus que de se dire qu'elle va quitter un pays qu'elle n'a jamais quitté auparavant. Mais surtout, l'idée de savoir Tali encore à Kaze, probablement seule, l'inquiète un peu ... enfin, elle avait une mission, elle ne devait pas la rater ... certes, elle doit faire la coursière et garder en sécurité les documents, mais tout devrait bien se passer normalement ... non ?

_________________
Le grand départ [Départ vers Mizu no Kuni] 1560052146-asaarasigna
Merci à mouton pour le kit o/
♫ Thème ♫
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6652-les-eaux-ont-beau-couler-dans-tous-les-sens-le-sable-restera-toujours-au-fond-presentation-asaara-fuu-terminee#55560
Narrateur
Narrateur

Le grand départ [Départ vers Mizu no Kuni] Empty
Mar 8 Oct 2019 - 1:16
Le modeste navire kazejin voguait près des côtes du Yuukan en direction de l'ouest vers une contrée bien différente du désert de Kaze no kuni. Objectif rejoindre les insulaires du pays de l'eau, un pays très éloigné de celui du vent, le chemin sera rude, mais l'embarcation est solide et à même de fendre en deux les flots bleus de l'océan.
A son bord une petite chose emmitouflé dans un grand habit noir sous une capuche du même noir. La petite chose dans un habit noir, elle n'est autre qu'une kazejin, une envoyée et de surcroît une messagère. C'est la banque Sabaku qui l'envoie et c'est en possession d'une lettre puis d'instruction qu'elle se lance à la conquête de la route du courant austral. Un courant parcourant le sud pour mener à l'ouest du Yuukan. Une route maritime connue pour ses pillards, ses brigands de mers parfois appelés chiens de mers, mais plus communément pirates. Les côtes de Kaze sont peu soumises à ces pilleurs aux pieds marins, mais les terres plus à l'ouest rencontre parfois des difficultés avec eux...

Le capitaine et maître à bord est confiant, il est habitué à traverser l'austral comme l'appel les vieux marins. Huide Moritomo est un vieux briscard, il connaît ce courant comme sa poche, cela fait vingt ans qu'il commande son bijou et qu'il arrive toujours à bon port. Aujourd'hui, il ne transporte qu'une jeune fille cachée sous un manteau et deux employés de banque. Aucune marchandise de valeur, il n'a pas de raison de s'en faire. A moins que les informations détenues par les uns ou les autres valent quelque chose ? Serait-ce possible ? Serait-ce assez attrayant pour des pirates ?

Alors que les côtes hijins se profilent à bâbord à quelques centaines de milles marin et que l'étau du bras de mer se resserrent à mesure que l'on regarde vers l'avant et l'horizon qui commence tout juste à dessiner les côtes ouest du pays du feu, un second bateau semble passé à contre-sens... Un navire somme toute modeste, il ne porte pas de pavillon et semble plus être un navire de pêche ou éventuellement de plaisance qu'autre chose.

Navire à la proue, prenons le large, pas de risque, au menu ce soir de la bisque, annonça a tue-tête Moritomo le fier capitaine tout en rime !

Les hommes d'équipage s'exécutèrent manœuvrant pour mettre une distance raisonnable afin que les deux navires se croisent sans heurt. Le bateau sans pavillon à encore plusieurs milles marin de là fait halte en manœuvrant dangereusement à l'aide d'une ancre. Forçant la coque à virer de bord très rapidement, retournant le navire puis ses occupants qui commencèrent à appeler à l'aide. Ni une ni deux n'écoutant que son courage Moritomo et ses hommes virèrent légèrement de bord puis réduire la voilure pour s'approcher doucement des pauvres bougres. Là à leur vue dans l'eau, deux hommes couteaux entre les dents souriaient désormais. Lorsqu'un choc puissant vint frapper à tribord !!!

Un second navire plus gros cette fois arborant un pavillon rouge décoré de trois crâne de rats et sur le navire cinq hommes armés et prêt à en découdre. Moritomo tombait pour la première fois sur une bande de pirate. C'est à l'envers qu'il le lui avait fait ces fils de p*** !


Dernière édition par Narrateur le Mar 8 Oct 2019 - 21:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Asaara Fuu
Asaara Fuu

Le grand départ [Départ vers Mizu no Kuni] Empty
Mar 8 Oct 2019 - 3:53
Le voyage commençait, et la sensation de se trouver sur ce navire en train de voguer en mer est ... étrange, pour elle, cette sensation est en fait très proche que lorsqu'elle se déplace avec ses jambes assimilées, ce qui lui fait poser la question suivante : si elle s'assimile en ce moment, est-ce qu'elle se sentirait comme si elle était sur la terre ferme ou bien aura-t-elle l'impression de se trouver dans une piscine ? Elle n'ose pas tenté, non pas qu'elle a peur de finir véritablement avec un mal de mer, mais elle n'a pas envie de faire peur aux deux hommes de la banque qui viennent avec elle, déjà qu'ils ne doivent pas connaître grand chose en chakra, alors s'ils voyaient une jeune fille capable de transformer ses membres en sable et de s'élever dans les airs, ils risquent de passer par-dessus bord. Enfin, tout ça pour dire qu'elle doit éviter de leur faire trop peur, surtout qu'ils sont censés la prévenir qu'elle est dans le "surplus", mais dans un monde de shinobi, ils sont de simples civils, donc difficile pour eux de savoir ce qui est dans l'excès ou non.

Enfin, le voyage semble bien se passer, le capitaine d'équipage d'ailleurs était plutôt impressionnant, certes, c'était un vieux, mais il semblait en savoir tellement sur la manière de naviguer sur mer tout en contrôlant ce bateau que s'en est presque impressionnant pour la jeune assimilatrice. Et l'observait, sans doute d'un peu trop près, lorsqu'il bougeait, comme une jeune fille curieuse en fait, ce qu'elle est un peu. Enfin, elle essaie quand même de ne pas trop être envahissante, juste de regarder en restant un peu en retrait, et uniquement lorsqu'il commande et travaille, pour le reste, il a bien le droit d'avoir sa vie privée.

Vient ensuite dans le champ de vision du capitaine un navire qui semble être plus adapté pour faire de la pêche ... enfin, c'est ce que lui a dit un marin, elle, elle s'y connaît pas en bateau, pour elle, c'est un gros morceau de bois qui flotte avec un drap attaché à un poteau pour qu'il avance. Enfin, le capitaine semble vouloir garder une distance assez grande pour que ce soit sécurisé et certainement pour éviter de se retrouver à faire couler ce pauvre navire qui a l'air si petit par rapport au navire pourtant modeste du capitaine. Pourtant, elle entend aussi les cris à l'aide, y aurait-il un problème sur leur bateau ? Elle l'ignore, en tout cas, elle ressent les secousses lorsqu'un autre bateau leur rentre dedans. Sur le coup, Fuu est étonnée, manquant de tomber sur le coup, avant de voir ce fameux navire affichant un drapeau rouge avec des crânes dessus.

- ... donc les pirates existent bel et bien ? J'ai toujours cru que c'était des contes de fée ...

Dit-elle sur le coup, avant de se rappeler qu'un pirate n'est en fait qu'un bandit proche de ceux qui arpente le désert dont elle est devenue la personnification - en même temps, il n'y a pas d'autres déserts dans le Yuukan -, sauf qu'eux naviguent en pleine mer. En d'autres termes : ces hommes sont des pillards, des pillards marins, mais des pillards.

- Capitaine, laissez-moi m'en occuper s'il vous plait, et gardez un oeil sur les deux hommes qui m'accompagnent pendant ce temps.

Disait-elle de manière totalement sérieuse, sans montrer qu'elle semble faire la moindre blague, même si elle doute que ces personnes pensent que s'en ai une, vu la petitesse de sa taille et de sa bouille trop 'gnon.

_________________
Le grand départ [Départ vers Mizu no Kuni] 1560052146-asaarasigna
Merci à mouton pour le kit o/
♫ Thème ♫
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6652-les-eaux-ont-beau-couler-dans-tous-les-sens-le-sable-restera-toujours-au-fond-presentation-asaara-fuu-terminee#55560
Narrateur
Narrateur

Le grand départ [Départ vers Mizu no Kuni] Empty
Mar 8 Oct 2019 - 21:49
Vous vous apercevez que le navire de l'équipage au pavillon à crâne de rats, dirigé par un sombre inconnu c'était bel et bien encastré dans la coque du bateau de Moritomo et menace grandement la suite du voyage. Fort heureusement, le navire pirate lui n'a aucun dommage la tête de proue étant conçu pour ce genre de choc frontal et sauvage.
Avec cinq hommes sur le navire de pillards à tribord et deux hommes aux couteaux dans l'eau à bâbord vous êtes encerclés par une petite force non négligeable. Vous prenez la décision de forcer la main du capitaine le reléguant au rang de surveillant des comptables de la banque. Celui-ci vexé ne l'entend pas de cette oreille, il n'a jamais été combattant, mais il refuse l'idée de laisser des pirates piller son navire et le détruire impunément. Par conséquent, Moritomo s'empare d'une bouteille de rhum qu'il brise et menace avec son tesson les pirates en beuglant:

Venez là, bande de matelot d'eau douce que je vous tranche les jarrets comme les porcs que vous êtes !

Le vieux briscards tout rouge de menacer ainsi des hommes inconnus et trop vieux pour se battre face à plusieurs hommes attire irrémédiablement l'attention sur lui. Sur cinq hommes de bord trois décident de s'attaquer à lui pour sa hardiesse. Et seulement deux se tournent vers vous ! Tandis que vous entendez les deux pirates venus de l'eau aux prises avec le cordage qui grimpe sur l'embarcation et en train de ricaner du fait d'avoir réussi à vous duper avec leur mise en scène.

Des deux hommes qui tentent de vous encercler, l'un deux est porteur de deux poignards à lame courbe effilés et plutôt bien aiguisés quant à l'autre, il porte un sabre dentelé qui vous lacérerait la peau si vous lui laissiez la moindre chance.

Les employés de banque seront bientôt à la merci des plongeurs pirates.

Les hommes affrontant Moritomo sont armés de deux kukris pour un, d'une hache à double tranchant pour le second et d'une lance pour le dernier.

Quant aux matelots de Moritomo, ils sont tous occupés à faire en sorte que leur navire ne coule pas encore pris de cet espoir fou de conserver l'embarcation qui est leur source de revenu quotidienne...

Combattre seul, avant d'aider les autres.Après tout les autres, c'est les autres, vous c'est vous.

Tenter de regrouper tout le monde. Vous vous défendrez peut-être mieux tous ensemble.

Sautez sur le navire pirate sans surveillance.Peut-être que Moritomo puis les autres vous suivront.

Revenir en haut Aller en bas
Asaara Fuu
Asaara Fuu

Le grand départ [Départ vers Mizu no Kuni] Empty
Mer 9 Oct 2019 - 18:58
Le capitaine ne voulait pas la laisser se battre seule, c'était normal, il voulait protéger son navire, c'est son bébé, sa plus grande fierté, elle comprend pourquoi il voulait se battre tout seul. A ses yeux, ce navire est aussi important que le pays de Kaze et le clan Asaara aux yeux de Fuu, et elle sait qu'elle n'accepterait absolument pas que quelqu'un s'occupe à sa place de protéger son clan ou sa patrie. Cependant, l'homme, malgré sa volonté de défendre son bien le plus précieux, malgré sa haine qu'il tente de déverser sur ses ennemis suite à l'attaque de ses pirates, l'assimilatrice voyait que cet homme est bien trop vieux pour tenir tête à ces hommes, en tentant de défendre son bien, il risque d'y laisser la vie et de se battre pour rien. Il fallait cependant qu'il reste en vie, donc Fuu lui attrape le pantalon pour le faire reculer alors qu'il tente de se faire trois pirates à lui tout seul.

- Restez en retrait dans ce cas, on va tous les affronter en même temps.

Elle tente de le faire reculer au niveau des autres hommes de la banque, autres hommes qui se font attaquer. Son nouveau don lui permettait de pouvoir faire abattre la colère du dieu du Désert sur ses ennemis uniquement à partir d'un bras, ainsi, elle continue de tirer l'homme en arrière alors que son bras vise l'un des baigneurs, se décompose ensuite en du sable qui vient virevolter vers le premier baigneur pour le faire propulser par dessus bord, comme une tornade s'envolerait avec une vache.



- Je vous suggère de partir, sinon ce bateau sera le dernière sur lequel vous marcherez.

Dit-elle, en assimilant son bras pour donner une proportion encore plus gigantesque avec son sable et l'abattre sur le deuxième larron qui voulait s'en prend aux employés. Elle dit à ses derniers de rentrer dans le navire et rester en sécurité pendant qu'ils s'en occupent.



- Capitaine, demandez à vos marins de venir nous donner un coup de main, ceux qui peuvent du moins. A plusieurs, on s'en sortira plus rapidement et facilement, et on pourra ensuite se concentrer sur les réparations du navire.

Et eux au moins pouvaient se battre sans devoir compter sur une réserve de chakra.

Spoiler:
 

_________________
Le grand départ [Départ vers Mizu no Kuni] 1560052146-asaarasigna
Merci à mouton pour le kit o/
♫ Thème ♫
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6652-les-eaux-ont-beau-couler-dans-tous-les-sens-le-sable-restera-toujours-au-fond-presentation-asaara-fuu-terminee#55560
Narrateur
Narrateur

Le grand départ [Départ vers Mizu no Kuni] Empty
Ven 11 Oct 2019 - 15:22
Le courage et l'abnégation de la petite chose sous un manteau sombre n'avait d'égal que sa réactivité. Elle avait compris que Moritomo était un vieux têtu qui ne comptait pas laisser des pirates faire leur loi sur son navire. En tant que shinobi, elle avait prit donc le parti de flatter l’ego du capitaine de Kaze no kuni tout en le protégeant. Elle réagit rapidement et fait voler le premier plongeur dans une micro-tempête de sable jusqu'à ce qu'il s'échoue sur son camarade trempé. Les deux ne sont donc plus une menace pour les minutes à venir.

Tiré par le pantalon, mais loin d'être hors de danger le capitaine, esquive un kukri qui aurait pu l'amocher et réussi à frapper de son tesson de bouteille le pirate auteur de l'agression. Le chien de mer, recule avec un râle et se tient le bras pour couvrir l'estafilade rouge vif qui suinte le sang frais.

Votre seconde attaque met hors d'état de nuire un pillard et vos menaces ne tombent pas dans les oreilles de sourds. Les visages pirate deviennent blême en remplacement des mines déterminées et presque euphorique d'il y a quelques secondes. Hésitant, mais toujours présent les pirates menacent toujours de leurs armes blanches, vos compagnons de voyage et le capitaine. Pourtant, Moritomo vous a entendu et se met à héler ses hommes:

Bande de troufion, laisser donc ce rafiot à la mer, vous voyez bien qu'il est foutu venez plutôt défendre vos vies avec nous, s'exclama-t-il avec force détermination !

Instantanément, comme réveillez par les ordres de leur capitaine, trois marins se pointent à vos côtés sortant quelques poignards et machettes de leur ceinture en tissu. Moritomo était peut-être un vieux ne s'étant jamais battu, mais les jeunes hommes qui l'accompagnaient en mer n'était pas né de la dernière pluie. Ils avaient vogué avec d'autres capitaines et ce n'était pas leur première bagarre en mer, il tenait leurs armes fermement et du bon côté. Ces renforts soudains et le doute déjà grandissant dans l'esprit de l'équipage de forbans finirent par avoir raison de leur détermination:

Tirons-nous, ils ont un ninja de Kaze et avec ces gus en armes, on risque de manger cher, s'écria-t-il la voix un peu écorné par la peur ! Je tiens à rentrer en vie moi ce soir et je ne veux pas non plus rentrer à la nage, on bouge !

L'ensemble de l'équipe excepté les deux plongeurs dont l'un est assommé et l'autre à l'eau fuit sur leur bateau pirate et quelques minutes plus tard, l'éperon est retiré de l'embarcation de Moritomo accentuant encore plus les fuites dans la coque fragilisée. Ni une ni deux, Moritomo balance des ordres, l'embarcation allait couler s'il ne faisait rien. Quant à vous vous avisez les deux plongeurs qui retournent à la nage vers l’embarcation retournée !

Laissez fuir les plongeurs.Ce n'est plus votre problème.

Capturer les plongeurs.Ils vous seront peut-être utile.



Revenir en haut Aller en bas
Asaara Fuu
Asaara Fuu

Le grand départ [Départ vers Mizu no Kuni] Empty
Ven 11 Oct 2019 - 17:27
Le capitaine avait appelé ses marins à venir se battre, et avec ces renforts et la petite démonstration de Fuu, les pirates qui étaient devenus hésitant se mirent à partir la queue entre les jambes, ils voulaient garder la vie sauve et surtout ne pas rentrer à la nage, cela voulait certainement dire qu'ils sont encore loin des côtes de Mizu no Kuni. Donc cela voulait dire que les autorités mizujins ne sont certainement pas au courant de cette attaque. La kazejin observe les deux personnes qui restent, celui qui est tombé par dessus bord, et l'autre qui est assommée. C'était une victoire, mais il fallait empêcher quand même que de futurs attaques, donc prévenir les mizujins chargés de la protection des mers et des routes commerciales, et si possible les aider le plus possible en leur livrant des membres de ces pirates. Ainsi, Fuu attrape une corde, commence à ligoter fermement celui qui est rester à bord, puis, elle observe celui qui est dans l'eau, prête à l'accueillir.

- Vous avez été formidable capitaine, ces pirates ont fui dès que vous avez donner l'ordre à vos hommes de venir nous porter un coup de main.

Elle garde un oeil sur celui qui restait encore un peu loin, que devait-elle faire avec celui-là ? L'attraper et le ramener ici ? Il ne se laissera pas faire. Tenter de le rejoindre ? Ce serait une mauvaise idée et cela se retournera contre elle. Devait-elle du coup le laisser partir ? Avait-elle le choix ? Le harponner serait mortelle et il doit certainement tenter de rejoindre son bâteau de fortune, s'il tente de rentrer dedans, alors son bateau s'écrasera sur la coque. Enfin, elle confie l'homme encore assommé et bien attacher aux marins, ils doivent bien avoir une cale dans ce navire, d'après ce qu'elle a compris du capitaine, les bateaux en ont une au moins.

- Gardons-le au frais, on pourra le remettre aux policiers mizujins, comme ça ils pourront s'occuper de ces pirates pour qu'ils n'attaquent plus personne.

Cela lui semblait être une bonne idée, mais en attendant, elle garde un oeil sur celui qui est encore dans la mer, que va-t-il tenter de faire ? C'est une bonne question, mais elle continue de le surveiller.

Résumé:
 

_________________
Le grand départ [Départ vers Mizu no Kuni] 1560052146-asaarasigna
Merci à mouton pour le kit o/
♫ Thème ♫
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6652-les-eaux-ont-beau-couler-dans-tous-les-sens-le-sable-restera-toujours-au-fond-presentation-asaara-fuu-terminee#55560
Narrateur
Narrateur

Le grand départ [Départ vers Mizu no Kuni] Empty
Dim 13 Oct 2019 - 15:53
L'équipage pirate en fuite, vous victorieux, l'honneur du capitaine Moritomo sauf vous avez tout gagné dans cette histoire. Cependant, votre navire fuit toujours et comme le disait le vieux briscard qui le commande, il est foutu. Que faire ?

Vous regardez le deuxième nageur pirate regagner son embarcation de fortune, celui-ci se débat quelques minutes dans l'eau en agrippant les bords retournés de sa coque. A force de persévérance, il finit par mettre l'embarcation dans le bon sens. Il grimpe en quatrième vitesse dans celle-ci et récupère un sceau qui flotte près d'elle. Un sceau qui devait être dans le bateau avant leur faux naufrage. Le pillard commence son oeuvre et vide avec vigueur l'embarcation du trop plein d'eau qui menace de faire couler celle-ci. Vous le regardez.

Tandis que pendant ce temps, les marins derrières vous confirment sans réparation et sans bois, le navire est voué à couler dans l'heure.

Capitaine, c'est foutu pour le Taikō (litt. Grand Duc) sans une sacré quantité de bois nous serons à l'eau dans une heure tout au plus, argua son second.

Il faut faire quelque chose, lança inquiet l'un des marchands de Kaze no kuni !

Le pirate ficelé et bâillonné se tortille puis baragouine tant bien que mal sous son bâillon, le son vous parvient aux oreilles. Et Moritomo lui enlève:

Jajin ! Jajin Onigumo, si tu ne te pointes pas tout de suite avec ce bateau pour me sortir de là, je te retrouverais sous le septième cercle des enfers et je te ferais subir mille souffrances, s'exclama à tout rompre le bandit des mers ! Négocie avec eux !

Sur la barque quasiment vidé de son eau désormais et en parfaite état de flottaison, le pirate s'essuie le crâne plein de sueur.

De toute façon, je ne peux pas ramener seul cette embarcation, votre navire est abîmé qu'est-ce que vous attendez venez ici pour prendre le bois de mon embarcation, cria-t-il. En échange, moi et Hajin, on vous accompagne. Vous en faites pas on se séparera une fois arrivée à destination, c'est une promesse !

Acceptez la proposition.C'est votre chance d'arrivée à bon port.

Refusez la proposition.Et tentez un retour à la nage, un port de l'empire et un navire.

Revenir en haut Aller en bas
Asaara Fuu
Asaara Fuu

Le grand départ [Départ vers Mizu no Kuni] Empty
Dim 13 Oct 2019 - 17:27
La victoire semblait en fait cacher la misère que les marins ont à réparer le navire, celui-ci menaçait de couler. Visiblement, s'ils ne faisaient rien, ils risquaient de partir par le fond, coulant pour rejoindre le royaume du Dieu des Eaux, enfin, s'il y en a un. Elle se demande ce à quoi il pourrait ressembler, peut-être à une grosse pieuvre ou à une tortue ? C'est des animaux qu'on voit pas mal dans l'eau, et elle a entendu parler de légende d'une pieuvre capable de fracasser une frégate de guerre d'une tentacule ou de tortues si géante qu'on les prendrais pour des îles. Mais de là à rejoindre les fonds juste pour les rencontrer ... elle préfère encore rester sur la terre ferme, les pieds sur le bois d'un navire stable - ou presque - que de se retrouver à mille lieux sous les mers. Si allez à la nage aurait été une idée, il n'était pas question pour la kazejin de faire nager les employés jusqu'à la rive, et si ces pirates les attendaient ? Ils n'auront qu'à les cueillir, voire pire, leur rentrer dedans pour qu'il n'y reste plus rien, pour savourer leur vengeance.

Enfin, le pirate qu'ils ont ligoter et bâillonner semble avoir repris ses esprits et semble vouloir parler, les marins lui retire le bâillon, et il se met à crier en direction de son camarade. Il le menace de le hanter s'il ne fait rien, et il répond en conséquence. Le pirate qui a rejoint l'embarcation accepte de donner le bois de leur navire, navire qu'il ne pouvait manœuvrer seul de toute manière, à condition de les accompagner, promettant que leur chemin va se séparer une fois qu'ils sont arrivés à bon port. Fuu fronce les sourcils à un moment en entendant cette proposition, certes, elle aurait bien préféré les envoyé en prison, sous la tutelle des gardes kirijins, mais bon, si c'est pour couler en pleine mer et échouer la mission que lui a confier la banque, elle préfère les laisser en liberté, les kirijins devront se débrouiller sans pirate pour retrouver le reste de l'équipage.

- On n'a pas le choix hélas ... C'est soit ça, soit on coule ...

Mais ce n'est pas à elle de devoir dire ça, c'est le capitaine qui décide, mais elle a donner son avis, sans ce bois, jamais ils ne pourront rentrer à bon port, et jamais ces marins vont pouvoir naviguer à nouveau ...

_________________
Le grand départ [Départ vers Mizu no Kuni] 1560052146-asaarasigna
Merci à mouton pour le kit o/
♫ Thème ♫
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6652-les-eaux-ont-beau-couler-dans-tous-les-sens-le-sable-restera-toujours-au-fond-presentation-asaara-fuu-terminee#55560

Le grand départ [Départ vers Mizu no Kuni]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Kaze no Kuni, Pays du Vent
Sauter vers: