Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Labeur de vendeur (ft. Misaki)

Kyuu Kazan
Kyuu Kazan

Labeur de vendeur (ft. Misaki) Empty
Dim 13 Oct 2019 - 3:53
Mains crasseuses, sueur au front, pupilles dilatées, la fatigue prit le corps du cinquantenaire qui venait finalement de terminer l'une de ses oeuvres, un kunai d'un peu plus grande taille que la moyenne, gravé et taillé pour être utilisé comme décoration. Une commande d'un de ses rares clients. Son business était encore récent et, malgré ses compétences en forge, Kazan restait encore très peu connu de la plupart du village, les shinobis préférant généralement un bas prix à une bonne qualité.

Il faudra pas pleurer quand vot'katana se brisera en plein combat contre celui bien taillé d'un kumojin. Etait le genre de phrases qu'il avait pu déjà sortir et pourrait encore sortir de sa bouche. Un grain de cynisme, pour une grande part de réalité. L'art de la guerre ne représentait pas seulement le métal, mais bel et bien la façon de le travailler.

Le plus long avait été l'arme de décoration, mais il avait aussi passé une bonne partie de son temps à façonner un socle digne de son nom, sa patte gravée en petit au dessous de celui-ci pour ne pas en gâcher l'esthétique. Il fallait bien qu'il signe ses oeuvres pour se faire un nom.

De retour de l'autre côté de la salle pour arriver au comptoir et ainsi apparaître aux yeux de ceux qui pouvaient passer devant la vitrine, le forgeron expira longuement, comme soulagé de pouvoir laisser ses muscles se reposer. Il se serait bien assis, mais il savait à quel point son âge avancé ne lui permettait pas ce luxe... Il devrait rester debout le plus d'années qu'il le pourrait et ainsi ne pas habituer son corps à la lassitude.

Diling, diling. Firent les clochettes accrochées à la porte d'entrée de l'échoppe. Quelqu'un venait d'entrer. Parfait moment pour le cinquantenaire pour saluer la jeune femme qui venait de traverser le pas de la porte.

"Salutations, bienvenue à Forgeglace."

Pas besoin de plus pour le moment, il s'agissait de ne pas agresser la clientèle et la laisser profiter des nombreuses oeuvres affichées dans la boutique.

@Yuki Misaki


Dernière édition par Kyuu Kazan le Lun 14 Oct 2019 - 21:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7586-kyuu-kazan
Yuki Misaki
Yuki Misaki

Labeur de vendeur (ft. Misaki) Empty
Lun 14 Oct 2019 - 16:24
Bien que ce n'était pas mon habitude, aujourd'hui était une journée spéciale. Je détestais particulièrement devoir porter un Yukata. Premièrement, ça ne m'allait pas du tout. Deuxièmement, j'associais le port de cette tenue à un rôle féminin auxquels je n'appartenais pas et finalement, de par ma formation de kunoichi, je trouvais que l'habit n'était pas pratique pour se défendre. Cependant, aujourd'hui était une journée spéciale, car un cousin éloignée de mes gênes se mariait.

Comme le père du marier était proche de mon propre père, toute la famille allait devoir se joindre aux festivités. Il y avait, au cœur de ma famille, plus d'intrigues politiques par jour que révolution à Kiri depuis sa création. Ayant grandit dans un environnement riche en quêtes de pouvoir et en tactiques pour gagner de l'influence, j'avais une facilité déconcertante à les détecter et la présence au mariage de mes frères, mes sœurs et moi-même n'était rien d'autre qu'une opportunité pour mon père pour montrer la grosseur de sa famille et se vanter de nos victoires. C'était une façon polie et politique de se sortir le pénis et de le claquer sur la table pour montrer à quel point il était imposant.

Bien entendu, si ma présence était requise au mariage, je ne pouvais pas arriver les mains vides. Il me fallait trouver un cadeau à remettre à quelqu'un que je considérais comme un inconnu. Je n'avais aucune idée de ce qui pourrait lui plaire et j'avais rapidement chasser l'idée d'analyser quel genre de personne il était. J'avais autre chose de mieux à faire et surtout, je n'avais pas le temps. On m'avait seulement informé que ma présence était demandée moins de 24h avant le mariage.

Me voilà donc en train d’arpenter les rues du village caché de la brume à la recherche d'une boutique où je pourrais y acheter un cadeau. Le tout, en habit de cérémonie rosâtre, parce que le mariage se trouvait à l'autre bout du village. Parce qu'un mariage au cœur de notre majestueux domaine était « trop typique » selon la mariée...

Une boutique attira mon attention. Elle n'était pas aussi flamboyante que celle autour d'elle et n'avait pas la réputation de celles-ci non plus. Cependant, le signe de l'échoppe en question lisait « Forgeglace ». Forcément, considèrent les racines Yukijine de notre famille ainsi que notre contrôle sur la glace, je ne pouvais pas ignorer la présence d'une forge avec ce nom. Je décida donc d'y entrer.

Diling, diling

Résonnèrent les clochettes de l'établissement. Devant moi se tenait un homme assez vieux, debout derrière un comptoir. Il me salua poliment, me fit un sourire et s'arrêta là. Je pris le temps de regarder sa marchandise, sous les yeux du marchant qui me suivait du regard. Après quelques instants à parcourir les divers armes et pièces en métal de la boutique, je fis signe au marchand.

[Misaki] – Pardonnez le dérangement, mais je suis à la recherche d'un cadeau pour un mariage et je voulais savoir ce que vous proposeriez ?

Je n'avais absolument aucune idée de ce que je voulais leur donner en cadeau. En zieutant la marchandise, ma pensée s'arrêtait beaucoup sur divers armes, mais je savais qu'il s'agissait la d'une préférence personnelle.

[Misaki] – Si possible, autre chose qu'une arme. À moins que vous ayez quelque chose de cérémonie ?

_________________
#19bcf5
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki

Labeur de vendeur (ft. Misaki)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: