Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

A la chasse aux informations [PV Harumi]

Chôkoku Jurôjin
Chôkoku JurôjinEn ligne

A la chasse aux informations [PV Harumi] Empty
Mar 29 Oct 2019 - 13:03
Jurôjin est certain d’une chose à propos de ce monde : l’information est importante. Il n’a pas tort. Lui qui souhaite protéger Iwa et son clan, il a besoin pour ça de mieux connaître les éléments qui l’entourent. C’est là que l’information intervient. S’il a déjà son réseau, crée à l’aide de l’importance de son clan et de ses relations avec les habitants, il se retrouve limité pour tout ce qui touche avec la globalité du pays et encore plus avec l’extérieur. Il pourrait se contenter des rumeurs ou du journal mondial, mais cela ne suffit pas pour avoir des données certaines ou de tout savoir. C’est dans ces moments qu’il aimerait voyager à travers le monde pour faire une étude personnelle sur l’état actuel des choses. Malheureusement, il n’est qu’un Genin, limité dans ses déplacements en dehors du pays. Puis, puisqu’il souhaite toujours veiller sur son village et sa famille, il ne peut pas vraiment quitter longtemps sa terre natale pour faire le tour du Yuukan. Depuis longtemps, il essaie de récolter des données avec ce qu’il peut, mais rien à faire... Sauf aujourd’hui où une possibilité semble se présenter.

A l’aide de son réseau interne, il peut connaître à peu près les mouvements des gens dans le village. Surtout si ceux-ci ne sont pas des natifs. C’est donc ce qu’il a appris, que plusieurs personnes marchaient sur la terre de Tsuchi et se promenait dans le village. Une opportunité à saisir pour le Chôkoku, lui qui semble être curieux de l’état du monde et sur certains points particuliers. Essayant toujours de connaître le personnage avant de se lancer à sa rencontre, il ne peut malheureusement pas en apprendre beaucoup. Du moins, la majorité de ces gens n’ont pas d’interactions avec les habitants. Une seule semble se démarquer, par sa proximité et son aide qu’elle apporte aux gens. Le profil semble intéressant d’après ce qu’il obtient comme retour. Il est donc décidé. Il se présentera à cette personne, Harumi, pour essayer d’étendre son réseau et récolter des informations.

Il sait où il est possible de trouver l’étrangère et quand dans la journée. Souvent dans la journée, elle se balade un peu et finit par passer beaucoup de temps dans les divers hôpitaux de la ville. Puis venu au soir, elle ressort pour se promener et va boire dans un bar. Le moment que vise Jurôjin pour lui parler est celui où elle va se détendre avec la boisson. Il ne voudrait en aucun cas prendre de son temps alors qu’elle aide le personnel médical. Il pourrait l’arrêter lorsqu’il la croiserait dans les rues, mais avoir un lieu défini permet d’avoir un cadre pour mieux discuter. Faisant un tour dans les rues, il passe par tous les bars pour la trouver. C’est même en se dirigeant vers l’un d’eux qu’il aperçoit un chapeau porté par peu de gens ici à Iwa. Un accessoire qui correspond à la description de ses sources. La chance lui sourit. Il la suit donc jusqu’au lieu où celle-ci va se poser.

Avec quelques minutes d’intervalles, le jeune homme entre dans les lieux. Le lieu est assez animé. Au moins une bonne vingtaine de gens discutent entre les multiples gorgés d’alcool qu’ils ingurgitent. Ne faisant guère attention à ce groupe, il cherche du regard cette femme au chapeau. Il remarque le chapeau dans le dos d’une femme brune. Naturellement pour lui, cela ne peut qu’être elle qu’il cherche. Il se lance et commence à établir le dialogue.

« Excusez-moi. Je me présente. Chôkoku Jurôjin, shinobi du village. Je pense que c’est vous que je cherche. Êtes-vous Harumi, un médecin itinérant ? »

_________________
A la chasse aux informations [PV Harumi] 1562190567-chokoku
Made by Mouton.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7079-termineepredefini-chokoku-jurojin#59424 http://www.ascentofshinobi.com/t7097-chokoku-jurojin-carnet http://www.ascentofshinobi.com/u1134
Kobane Harumi
Kobane Harumi

A la chasse aux informations [PV Harumi] Empty
Mar 5 Nov 2019 - 17:34


Avoir la bonne information au bon moment était la marque des vainqueurs, c'était une évidence. De part ses voyages, la femme médecin était une cible de choix, car elle ne faisait que voyager de pays en pays sans arrêt. Elle avait des contacts faciles et privilégiés avec les habitants ou toutes sortes de personnes. Harumi cherchait du travail, et en plus de cela, elle avait obtenu l'autorisation de travailler à l'hôpital. Si jamais soigner les blessés et autres malades dans le lieu de soin n'était que du remboursement des frais et du temps, ses autres tâches étaient soumises à un contrat avec de l'argent s'adaptant déjà aux moyens de la personne, mais également à ce que l'on pouvait bien lui demander. Il se disait également qu'elle refusait les contrats amorales, comme si une mercenaire de son genre avait de l'éthique.

Harumi avait une touche certainement différentes de la plupart des gens. Elle portait des vêtements plutôt larges et libres, affichant ses muscles plutôt prononcés pour une femme ou une médecin. Elle était une ninja et elle était une experte du corps à corps, mais rien de bien étonnant pour une ninja médecin pour peu que l'on sache ses capacités. Elle portait ensuite des sacoches ninjas dans son dos, assez caractéristiques. Enfin, un chapeau de bambous était vissé sur sa tête, le genre que l'on voyait porté par des paysans dans une rizière. Devenue presque une habituée de ce bar,

la brunette s'était installée debout au comptoir avec un verre de saké accompagné d'une petite bouteille et d'une cigarette dans l'autre main. Elle n'était pas une alcoolique non plus, mais elle appréciait de profiter de ce moment de détente appréciable après toute la pression de la journée. Ne comptez pas qu'elle devienne ivre pour la draguer, cela ne fonctionnera pas. D'ailleurs, des habitués pourraient vous le dire pour vous éviter une fâcheuse aventure. Son dos tatoué d'un grand dragon de couleur à moitié caché par le chapeau de bambous maintenant contre, la ninja médecin entendit quelqu'un qui venait lui parler. Elle se retourna en regardant cet homme de haut en bas assez curieuse avec les deux coudes posés en arrière contre le bar.

Kobane Harumi • « Chôkoku hein ? Oui je vois, enchantée. Je suis en effet Kobane Harumi, ne me dites pas que ma réputation me précède déjà ? Si vous cherchez des soins, cela je me dérange pas de vous aider, mais l'hôpital serait peut-être plus approprié. À moins que vous soyez pour un job ? Je fais mercenaire également à mes temps perdus. »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 http://www.ascentofshinobi.com/u1034
Chôkoku Jurôjin
Chôkoku JurôjinEn ligne

A la chasse aux informations [PV Harumi] Empty
Mer 27 Nov 2019 - 14:45
Il a vu juste. Il se trouve en face de celle qu’il recherche, celle qui peut lui en dire plus sur l’extérieur. Par ce premier échange, il est surpris, mais le comprimant pour éviter de le faire paraître sur son visage. Cette surprise est dû à la réelle politesse dont elle fait preuve. Il a généralement un préavis négatif sur les gens externes, surtout ceux qui sont juste de passage. Généralement, ce genre de personne ne vient que par intérêt pour le commerce, avec que l’argent en tête. Finalement, les descriptions faites d’elle sont exactes. Il comprend mieux pourquoi elle a pu intégrer le personnel médical durant son séjour. Après il faut faire attention. Ne jamais se fier à la couverture d’un livre. Jurôjin reste donc légèrement méfiant vis-à-vis d’elle, par simple précaution.

« Votre réputation ? Ce que j’entends des habitants du village n’est qu’en bien. J’avoue ne pas en connaître beaucoup plus sur vous. La preuve, je n’ai appris votre affectation temporaire dans nos hôpitaux qu’il y a quelques jours. Donc d’abord, en tant que shinobi veillant à la protection de nos terres, je vous suis reconnaissant pour ces efforts. »

Jurôjin incline sa tête pour appuyer ses mots sur sa reconnaissance. Il ne fait pas ça pour s’attirer les fleurs de cette femme. Il veut juste de plus profond de ses idéaux, montrer le respect qu’elle mérite. Par la même occasion, il démontre sa politesse naturelle. Les regards de certains clients du bar se posent sur lui, riant presque de la situation. Mais pas besoin d’y faire attention. Même la tête brûlée qu’est le Chôkoku ne viendrait pas réagir vulgairement à cette réaction face à des individus, dont l’esprit est embrumé par la quantité de boisson ingurgitée. Il poursuit donc sa prise de parole, décidant de dévoiler sa venue.

« Cependant, ce qui concerne votre recherche n’a aucun rapport avec le milieu médical. Concernant le travail de mercenaire, tout dépend de comment va évoluer notre conversation. Mais en effet, je vais avoir besoin de vos services. »

De sa poche de son kimono, il sort des documents, le peu qu’il a pu récolter, concernant le Yuukan. Cartes, dossier sur les personnalités influentes, articles de presse... Tout cela mis en ordre, avec quelques notes et interrogations gribouillées par notre ami. Son interlocutrice devait bien se demander ce que voulait ce jeune homme avec tous ses papiers. Mais il ne lui laisse pas le temps de poser verbalement la question qu’il y répond.

« Je me doute que vous voyagez beaucoup, qu’Iwa n’est qu’une étape dans votre vagabondage. J’aimerais profiter de votre présence ici pour récolter des informations sur l’extérieur. Je suis trop limité dans mes déplacements et dans l’accès à certaines ressources pour compléter mes recherches. C’est pour cela que je fais appel à vous. Bien entendu, il y aura rétribution s’il le faut. Je suis ouvert à la négociation, dans la limite du possible. Ce n’est qu’une requête égoïste de ma part, donc rien ne vous force à accepter. »

Il dit que rien ne l’y oblige, mais au fond de lui, il souhaite qu’elle accepte. Si c’est un refus, rien de grave ne se passera. Le jeune brun est juste prévoyant un maximum, essayant d’avoir plusieurs coups d’avance sur les autres. Après tout, on ne sait pas de ce qu’est fait demain.

« Ceci est ma première demande. La deuxième est plus précise. Elle concerne un individu dont je suis à la recherche. Et en fonction de vos réponses, il est fort possible que je vous engage. »

Il fixe son regard, essayant d’entrevoir sa réponse en avance. Il ne souhaite surtout pas la voir se moquer de lui, lui donnant des informations sans réellement s’investir. Ce qu’il veut, c’est un travail digne d’un shinobi en mission, donnant le meilleur de lui pour la réussir correctement. C’est maintenant qu’il va essayer de voir la sincérité d’Harumi, de voir s’il doit encore être méfiant ou si elle sera coopérative.

_________________
A la chasse aux informations [PV Harumi] 1562190567-chokoku
Made by Mouton.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7079-termineepredefini-chokoku-jurojin#59424 http://www.ascentofshinobi.com/t7097-chokoku-jurojin-carnet http://www.ascentofshinobi.com/u1134
Kobane Harumi
Kobane Harumi

A la chasse aux informations [PV Harumi] Empty
Lun 2 Déc 2019 - 18:03


Harumi était habituée à rencontrer tout un tas de personnes différentes allant du plus sympathique au pire, et la meilleure méthode qu'elle avait pu trouver était la politesse. Cela lui permettait d'ouvrir des portes, d'apaiser et de rassurer. Partout où elle allait, elle était une étrangère, elle une sans clan et sans terre. La doctoresse avait beau être bien accueilli à Iwa et une première grande entente était possible, cela ne l'empêchait pas d'être charmante au possible, surtout que l'approche de cet homme lui paraissait humble et poli. Elle n'était pas du genre à abuser de ses capacités ou à se montrer arrogante pour la simple raison qu'elle était puissante. La brunette avait refusé plusieurs fois du travail pas assez éthique à son goût, elle ne cherchait pas la fortune, uniquement de quoi vivre et rendre service.

Kobane Harumi • « Quand on sauve des vies, c'est ce que généralement il arrive. On ne peut qu'avoir une bonne réputation des habitants. Il est possible que je reste un moment ici, un long moment. Je suis à la fois médecin et mercenaire. J'imagine que cela doit être le plus proche de ce que je suis. »

Expliqua dans un premier temps Harumi avant d'agiter doucement sa main en la direction de cet homme.

Kobane Harumi • « Voilà qui est inutile de me remercier de défendre ces terres, vu que nous faisons le même travail au final. »

Finit par dire avec un léger sourire la femme d'âge mûr, et puis pour le coup, elle n'avait encore rien fait de particulier. Quand elle aura défendu contre une réelle menace la ville où le pays, sans doute accepterait elle mieux ce genre de compliments. Harumi ignorait totalement les autres personnes dans le bar, c'était inutile. Ils ne pouvaient guère comprendre la situation dans leurs petites bulles de vies saines et parfaites. Quand on était un ninja qui risquait de se faire tuer très rapidement dans l'heure prochaine, il y avait nécessairement une autre façon de vivre. À la remarque de cet homme, elle pencha la tête légèrement sur le côté curieuse de savoir de quoi il en retournait exactement.

Kobane Harumi • « Et à quoi vous pensez exactement ? »

Demanda curieuse Harumi en le regardant sortir des cartes et autres du Yuukan. Elle ne voyait pas trop où il voulait en venir pour le coup. C'était sur quel voyageait beaucoup, mais des renseignements, cela dépendrait de ce qu'il allait demander. Comme dit précédemment, elle avait une certaine éthique.

Kobane Harumi • « Il est juste qu'avec mon statut et le fait qu'en tant que ninja de la Terre, vous ne pouvez pas aller n'importe où. Vous êtes des renseignements du village ? Celà dépendra du type de renseignements que vous désirez savoir. Je ne donnerait rien de compromettant pour ses groupes comme de la ville de Kumo ou de Kiri par exemple. »

Harumi était assez méfiante, mais même n'avait pas réagit quant à la question de la rémunération, elle n'était pas si désespérée que cela. Elle n'était pas si attirée que cela par l'argent, de bons contacts privilégiés pouvaient être encore plus efficace. Elle plissa les yeux légèrement à la mention d'être à la recherche de quelqu'un.

Kobane Harumi • « De qui parle t'on ? Que fait-il dans la vie et que lui voulez-vous ? »

Demanda immédiatement la doctoresse qui avait l'habitude de se type de demande. Elle resta totalement neutre et professionnelle en essayant de ne rien montrer. Elle ne voulait pas donner des indices quant à ses limites sans avoir eu quelques informations supplémentaires.

Kobane Harumi • « Si votre demande est louable et acceptable par moi, alors sachez que je n'ai qu'une seule parole. Le travail est fait jusqu'au bout, mais je ne fais pas n'importe quoi non plus. L'assassinat gratuit par exemple n'est pas mon genre. »

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 http://www.ascentofshinobi.com/u1034
Chôkoku Jurôjin
Chôkoku JurôjinEn ligne

A la chasse aux informations [PV Harumi] Empty
Mar 3 Déc 2019 - 11:53
Il est satisfait d’apprendre que la femme fait preuve tout de même de professionnalisme. Il peut donc relâcher sa vigilance à son sujet, pensant qu’elle fera de son possible pour répondre à ses demandes d’informations. Ce qui le bloque le plus dans ses propos, c’est les limites qu’elles imposent dans le renseignement. Au moins elle semble avoir un code moral et le respecte vigoureusement. Marque supplémentaire de son sérieux. Pourtant, cela peut poser problème pour certains éléments qui intéressent notre ami, notamment au sujet des grandes puissances du Yuukan. Kumo et Kiri sont naturellement dans cette liste. Après tout, les relations avec eux sont étroites et incertaines. Savoir s’il faut se préparer à une future, voire nouvelle attaque, serait l’idéal pour ne pas subir le même massacre que précédemment. Enfin, il est logique qu’elle ne souhaite pas partager les points les plus importants sur ces villages si elle a des relations avec eux. Il ne s’en méfie pas plus que ça, la voyant comme une simple vagabonde neutre dans ces éventuels affrontements.

« Je comprends très bien votre positionnement au niveau des différentes nations et villages du monde. Sans mentir, cela me peine un peu de pas pouvoir compléter intégralement mes informations, mais je salue votre respect tout de même. Pour la personne, je préfère en parler après si cela ne vous dérange pas. A l’écart de préférence. Concernant le fait si je suis au service de renseignement, rien de tel. Je vous l’ai dit, ce n’est qu’une requête égoïste, d’un homme prudent et prévoyant je dirais. »

Il fait le tri dans tous les papiers qu’il a sortis et ne garde que la carte et un bloc note. De sa main gauche, il pointe les pays de Mizu et de Kiminari, tandis que l’autre tient un stylo, prêt à écrire ce qu’il l’intéressera.

« Vous deviez vous en douter vu votre mise en garde sur la limite de votre parole les concernant, mais oui je suis aussi intéressé pour des informations à leur propos. Je n’attends rien de précis. Dites-moi simplement tout ce que vous pouvez me dire sur leurs situations. Si vous ne pouvez pas, tant pis. Je l’ai dit, je respecte votre décision. A vrai dire, mon attention se porte plus sur ce pays actuellement. Le reste ce n’est que par précaution. »

Il montre maintenant Tetsu no Kuni. Un pays avec une bien plus sombre relation que les deux pays précédents.

« Je pense que vous connaissez la position d’Iwa au sujet de notre voisin, le pays du fer. Est-ce que par hasard vous avez des nouvelles au sujet de mouvement ? Que ce soit politique ou militaire. »

Il lui jette un regard en coin, juste pour juger sa réaction. Il sait très bien qu’une personne aussi insistante que lui agace facilement les gens. Il n’y peut rien, c’est l’éducation lors de ses formations solitaires au sein de son clan qui a forgé sa personne. Il n’arrive pas à s’amuser avec d’autres, à se détendre dans un lieu tranquillement. Il n’agit que pour son développement ou la protection du village et de son clan. Rien n’est laissé au hasard de ses mouvements.

« Je viens de remarquer mais je tiens à m’excuser pour le dérangement. Vous êtes en plein repos et moi je viens vous interrompre en vous demandant plusieurs choses. J’avoue ne pas être un habitué de ce genre de divertissement, mais je comprends que cela peut irriter une personne, surtout par une personne inconnue comme moi. »

Il regarde à nouveau les clients, rigolant et avalant encore et toujours leurs boissons alcoolisées. Il repense à l’expérience chez Teruyo, où il avait malencontreusement bu une bonne gorgée de bière, le métamorphosant immédiatement. L’ivresse arrive facilement chez Jurôjin. Un souvenir qui le marquera pour toujours.

_________________
A la chasse aux informations [PV Harumi] 1562190567-chokoku
Made by Mouton.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7079-termineepredefini-chokoku-jurojin#59424 http://www.ascentofshinobi.com/t7097-chokoku-jurojin-carnet http://www.ascentofshinobi.com/u1134
Kobane Harumi
Kobane Harumi

A la chasse aux informations [PV Harumi] Empty
Mer 11 Déc 2019 - 18:31


Harumi ne doutait pas que les informations qu'elle pouvait disposer sur les grandes puissances intéressaient forcément quelqu'un d'Iwa. C'était bien pour cela qu'elle avait immédiatement posée des limites nettes qu'elle ne dépasserait pas. C'était une question habituelle, et si les ninjas du pays de la terre souhaitaient qu'elle garde le silence sur ce qu'elle voyait, pourquoi ne le ferait elle pas pour les autres ? La ninja médecin avait tout le temps voyagé de part le monde, et elle n'était pas de la première pluie. Elle ne savait d'ailleurs pas ce qui allait oui arriver dans le futur et elle devait préserver ses relations avec tout le monde. Elle commença à écouter les dires de cet homme avec attention afin d'essayer de savoir ce qu'il désirait vraiment. Elle haussa les épaules légèrement au sujet de la fameuse personne qu'il cherchait.

Kobane Harumi • « Comme vous préférez. »

Concéda Harumi qui ne montrait aucune réaction particulière face à cette décision singulière. La notion de discrétion n'était pas en faveur de quelque chose de normal ou de noble, mais elle se trompait peut-être.

Kobane Harumi • « Oui enfin de toute manière, même si vous faisiez partie de vos forces spéciales, vous ne le diriez pas non plus. Cela ne serait pas très malin. »

Indiqua alors avec un léger sourire la brunette en croisant les bras, mais la réponse était tout de même intéressante. Elle tenta de regarder les papiers qu'il semblait avoir organiser pour ce genre de rencontres, curieuse plus qu'espionne.

Kobane Harumi • « C'est de notoriété publique, mais le pays de l'eau n'est pas aisé à se rendre. Il faut être du pays pour réussir à s'y faufiler aisément entre les tempêtes, les pirates, et autre. Ils vous verront venir de loin, et malgré votre passé tumultueux, je dirais qu'à force de résister à de multiples assauts de toute sorte, ils doivent avoir les forces les plus entraînés du Yuukan. Tandis que pour le pays de la foudre, vu leur récent conquête, ils sont faibles et perdus. Il faudra du temps pour que l'empire du feu ne réussisse à tenir le pays si jamais ils annihilent la rébellion naissante. J'y ai vu des affiches assez parlante, mais rien d'étonnant malgré l'offre de quitter l'armée du pays suite à la conquête.

J'imagine que ce sont ce genre d'informations qui vous intéresse, sinon il va falloir être plus précis. Je peux notamment vous parler aussi des mets locaux, du temps générale qui y fait ou de l'accueil des gens qui y habitent. Ce sont surtout eux que je rencontre à force d'aller de village en village à soigner les gens.
»


Harumi hocha la tête doucement en voyant que l'homme cherchait des informations au sujet de Tetsu no Kuni.

Kobane Harumi • « Je suis vraiment désolée, mais je n'y suis quasiment pas allée. Ce n'est pas un pays très porteur pour les ninjas ou pour une irounin. Les samouraïs ne leurs font pas tellement confiance. Sans doute un problème de relations et de manière de faire. J'aide tous ceux qui en ont besoin, mais je me garde de ceux qui ne veulent pas de mon aide. »

Harumi restait assez calme, elle n'était pas vraiment troublée par la manière de faire de cet homme, loin de là. Elle tenta de sourire afin de rassurer Jurôjin.

Kobane Harumi • « Ne vous inquiétez pas, si jamais vous me dérangiez, je vous l'aurais dit. Vous savez, mes soirées sont assez calmes. »


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 http://www.ascentofshinobi.com/u1034
Chôkoku Jurôjin
Chôkoku JurôjinEn ligne

A la chasse aux informations [PV Harumi] Empty
Dim 15 Déc 2019 - 16:29
La médecin itinérante marque un point avec une de ses remarques, celle sur le fait que Jurôjin fasse partie d’une faction des forces spéciales ou non. Le nier serait facile, surtout quand on est un professionnel, bien que certains éléments ne puissent être démentis, notamment si on possède un tatouage marquant notre appartenance. Mais là rien à craindre. Aucun mensonge dans ses paroles, le Genin était le plus direct possible sans rien cacher, puisqu’il n’a aucune raison de la faire. Il ne serait pas dans ses intérêts de ne pas être honnête. Si la seule personne présente au village doutait de sa personne, il pourrait perdre gros, surtout au niveau de ses objectifs. A se dévoiler, qu’est-ce qu’il perd ? Au contraire, une vraie relation peut naître, entre cette mercenaire voyageant et lui, un natif restant à Iwa. Une informatrice qui pourrait envoyer ce qu’elle sait pour son compte, durant ses multiples traversés de pays. Encore une fois, l’information donne un certain contrôle sur plusieurs choses. Vaut mieux prévenir que guérir.

En tout cas, elle semble ne pas repousser la demande, paraissant plutôt intéressé et amusé de la situation. Elle entre-même dans le jeu, en commençant à parler sur ses connaissances concernant les deux premiers pays pointés sur la carte du monde. Ainsi, il se voit entendre sur le point de vue de la femme pour le cas de Mizu no Kuni au départ, pays potentiellement dangereux. Il est vrai que Kiri avait organisé plusieurs attaques contre Iwa et son pays, faisant comprendre que des tensions existeront toujours entre les deux. Un pays fermé, s’ouvrant rarement et de ce qu’il comprend, presque impossible à infiltrer. Savoir en plus qu’ils sont sûrement les plus préparés et entraînés qu’ici, ils peuvent vouloir profiter pour lancer de nouveaux assauts. Une petite grimace fait son apparition, avec un faible mordillement de la lèvre. Il faut redoubler de prudence à leur sujet et donc être réactif auprès des frontières pour agir rapidement en cas de nouvelles attaques de leur part.

Les nouvelles pour Kumo sont plus sombres, dans le sens où leurs forces s’amenuisent. Apprendre que le pays du feu, empire en expansion depuis sa réforme, annexe en ce moment ce village et son pays… Pourtant, une potentielle alliance entre Kumo et Iwa était plus prévoyante qu’avec d’autres. A l’écoute de ces nouvelles, le Chôkoku se retrouve embêté. Il trouve que la situation ne tourne pas en faveur d’Iwa. Un ennemi qui semble se fermer et monter en puissance, un allié sûrement de perdu, une autre puissance qui agit en force contre d’autres pays… Qu’est-ce qui attend la roche prochainement ? Surtout avec Tetsu pas loin, aussi dans le viseur du jeune homme et du son pays. Mais rien ne sert de s’inquiéter immédiatement, surtout pas en présence de la demoiselle qui ne fait que son travail.

« Je vous remercie pour cela déjà, qui me suffit amplement. Sur les cultures internes, j’avoue que cela ne m’intéresse guère. Je vais attendre avant de vous questionner plus sur ces premiers détails. »

Pour le cas de Tetsu no Kuni, elle ne peut que l’informer que rien ne peut être connu à leur sujet. Un pays aussi froid que le métal qui le représente. Il s’en doutait déjà, il comptait simplement sur la chance d’avoir un petit morceaux d’élément qui pourrait l’aider. Heureusement qu’il prend également les devants en allant voir les Nagamasa présents au village pour en apprendre plus sur les samouraïs et ses origines. Taira Fugaku doit bien se douter que son voisin est aux aguets et évite donc d’ébruiter rumeurs et autres.

Apprenant qu’il ne dérange point Harumi, il exprime tout de même son envie de servir à la détente de celle-ci.

« Je peux néanmoins vous offrir une boisson ? Ou bien payer votre consommation actuelle si vous le souhaitez. Même si vos soirées sont calmes d’habitude, je souhaite contribuer à votre bien-être et au chaleureux accueil que j’espère, notre village vous donne. »

Puis il rebondit un peu après sur un point concernant Kumo, un point qui pourrait sublimer un peu les nouvelles reçues.

« Concernant cette rébellion à Kumo. Vous avez vu des affiches et entendu des appels, mais avez-vous un nom ou un visage à la tête de ce mouvement ? Je trouve ça intéressant de le savoir. Je comprends leur volonté de garder le contrôle de leur nation, même si l’ennemi a su frapper fort au moment où les unités étaient les plus faibles. Mais si cette flamme parvient à se raviver, à devenir si vive qu’elle puisse reprendre son dû, je pense qu’une aide extérieure pourrait être intéressante. Je pense que mon avis vous intéresse peu, mais je pense à eux mais aussi à l’avenir de mon village dans cette idée. La possibilité d’une alliance serait intéressante, surtout après ce que vous venez de me dire. »

Puis sa main se glisse dans sa poche, dont le bras se crispe légèrement, pour montrer une faible colère. Il avait autre chose en tête maintenant. Il attend simplement la réponse de la voyageuse pour lui sortir le dernier dossier à traité, le plus délicat à parler…

_________________
A la chasse aux informations [PV Harumi] 1562190567-chokoku
Made by Mouton.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7079-termineepredefini-chokoku-jurojin#59424 http://www.ascentofshinobi.com/t7097-chokoku-jurojin-carnet http://www.ascentofshinobi.com/u1134
Kobane Harumi
Kobane Harumi

A la chasse aux informations [PV Harumi] Empty
Jeu 19 Déc 2019 - 9:27

Kobane Harumi • « Je suis restée pas mal de temps à Kiri, j'ai pu en voir. Il y a eu même une attaque sur la ville, mais ils n'ont pas voulu de mes services. J'ai protégé gratuitement un orphelinat, une promesse faite à un ninja de Kiri. Il tenait à cet endroit. »

Précisa alors la femme médecin lorsqu'elle vit la grimace de cet homme quand elle disait qu'ils étaient les mieux préparés. C'était une manière d'en rajouter un petit peu plus tout en donnant quelques indices sur le genre de personne qu'elle était. La brunette avait beau être mercenaire, elle n'en restait pas une femme capable d'oublier l'argent un instant. Elle avait des principes, sans doute une faille d'ailleurs pour quelqu'un dans sa position. Ce qu'elle espérait en disant cela, était surtout d'éviter de nouveaux combats entre Kiri et Iwa. Kiri étant une archipel, en étant organisé, il était aisé de contrôler toutes les allées et venues.

Kobane Harumi • « Au vu de l'ombre actuelle, je doute qu'ils vous attaquent de sitôt. Cela m'étonnerait, je ne vois pas trop leur intérêt. »

Rajouta Harumi en essayant de chasser doute et inquiétude. Elle essayait de lire dans son regard, croisant les bras, elle le toisait. La situation mondiale n'était pas au mieux, c'était évident. Tout pouvait exploser dans un sens ou d'un autre. Il y avait beaucoup de tensions, de batailles ou de projets. Elle rit doucement au sujet que les cultures n'intéressait pas du tout le jeune homme. Elle s'en doutait un petit peu, ce n'avait été que de l'humour.

Kobane Harumi • « Demandez toujours. »

Dit alors simplement Harumi en comprenant qu'il allait oui poser des questions sur ce qu'elle avait déjà dit. Elle restait méfiante sur ce qu'il fallait dire ou non. Elle fit un geste vers son verre de Saké.

Kobane Harumi • « Si vous comptez payer les boissons, et bien achetons une petite bouteille et buvons à l'amitié entre les peuples. »

Exprima alors amusée l'irounin lorsque le jeune homme se proposa de payer mes boissons, sûrement une manière de remercier de ses mots. Comme quoi elle devait faire ce qu'il fallait pour le contenter, alors que ce qu'elle avait dit n'avait été que des informations aisées à récupérer pour qui voyageait évidemment. Un ninja d'une nation ne pouvait se permettre d'en faire autant.

Kobane Harumi • « Un chaleureux accueil ? Rien que ça ! En fin de journée, je cherche à me détendre de journées à l'hôpital toujours stressante et tendue. Après tout, on parle de sauver des vies, qu'elles furent Iwajin ou d'un autre pays, cela reste des vies. Alors détends toi, respire un coup, inutile d'en faire autant. »

Annonça amusée Harumi à cet homme qui en faisait beaucoup trop en guise de remerciement dés qu'il semblait avoir eu un début prometteur. Elle avait bien compris depuis un moment ce qu'il désirait, la flatterie ou les gestes doux ne changeraient rien, même si c'était toujours agréable. Elle avait eu envie de lui faire comprendre qu'elle n'était pas très dupe, une personne assez fine et subtile pour ce genre de discussion.

Kobane Harumi • « Non évidemment, la rébellion doit sûrement débuter, et le pouvoir de l'empire du feu comme beaucoup de monde voudrait savoir qui chercher. Il n'y a pas de nom, car ces personnes doivent se trouver encore à Kumo. Il ne serait pas raisonnable de se divulguer vous ne croyez pas ? Cependant, si Iwa désire prendre contact avec eux, sans doute qu'il y a des moyens à mettre en œuvre. La formation d'un grand empire aux portes de votre village ne doit pas être très rassurant. Cela vous permettrait en plus de vous rapprocher davantage vers une Kumo reconnaissante si Iwa aide Kumo à renaître, mais cela vous ouvrira les portes également à être un ennemi direct du nouveau empire du feu. C'est une notion à prendre en compte, car après tout pour le moment, le pays de la Roche est neutre, même s'il faudra choisir son camp bientôt, sinon d'autres le feront à votre place et vous n'aurez plus de marge de manœuvre. »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 http://www.ascentofshinobi.com/u1034
Chôkoku Jurôjin
Chôkoku JurôjinEn ligne

A la chasse aux informations [PV Harumi] Empty
Lun 10 Fév 2020 - 13:16
Une mercenaire, mais avant tout une personne d’honneur. Il se doutait déjà quelle était différente de tous les stéréotypes de ces chasseurs de travail, à la recherche du moindre argent. Elle a d’abord un cœur et même si elle semble éviter de s’engager dans des combats ou même de prendre position, elle aidera si cela est nécessaire pour le bien-être. Il est vraiment content de voir que le monde extérieur peut donner naissance à des guerriers avec un tel esprit. Il serait vraiment intéressant de parcourir le monde pour y découvrir ce genre de gens et développer des liens pour acquérir des alliées. Cela ne sera que profitable, d’autant plus avec les forts commerces à Iwa pour sécuriser les convois. Enfin, cela est du domaine du Manazuru, qui n’intéresse pas réellement le jeune homme, préférant veillez aux affaires en interne avec le Shishiza.

Si la crainte d’un ennemi trop fort se faisait sentir chez Jurôjin, la demoiselle rassure le tout en exposant son point de vue. Soi-disant, Kiri n’aurait pas d’utilité d’attaquer le village de la terre dans l’immédiat. Vraie information ou réflexe de sa neutralité ? Impossible de le dire, mais vaut mieux ne pas chercher des conflits là où il n’y en a pas pour le moment. De toute façon, un simple Genin n’a aucun pouvoir de décision ou d’influence sur ce genre de manœuvre contre un pays. Comme il l’a dit, c’est juste de la récupération d’information pour sa préparation personnelle. En tout cas, cela signifie que cela laisse un peu de répits à ce niveau pour développer tranquillement le pays. L’important c’est de structurer la politique, notamment avec la place vacante du Kage à l’heure actuelle.

Mais au lieu de parler d’avenir, il vaut mieux se concentrer sur le moment présent. Son invitation à payer une consommation semble ravir Harumi. Ce qui le dérange maintenant c’est de devoir l’accompagner à boire la bouteille prochainement achetée. Une bonne idée en soi, mais trop dangereuse pour la suite de la conversation. Il va devoir malheureusement refuser et laisser la dame se délecter seul de son breuvage. Il lui expliquera cela une fois qu’elle aura fini de répondre à ses questions encore en suspens, plus précisément celle sur le sujet de Kumo. Il découvre alors qu’il est évident que cette rébellion agit dans l’ombre pour éviter d’être débusqué. Il est vrai que cela ne serait pas malin de mettre son visage pour s’identifier à ce groupe. Ce serait dire à l’ennemi ”C’est moi qui dirige la rébellion je vous attends”. Enfin, il aura tenté d’en savoir plus sur eux. Puis comme toujours, il n’a aucun pouvoir pour décider pour le village. Ce serait lui, il aurait tenté de prendre contact. Reconstruire des liens autrefois défaits serait plus que bénéfiques, même si cela veut dire se faire un nouvel ennemi. L’histoire n’était déjà pas très rose entre le pays Hi et Iwa, alors que ce soit maintenant l’Empire qui y règne n’y change pas grand-chose. Rapidement, un objectif se fait sentir pour le jeune homme, un but qui est en étroite relation avec le fait de dépasser son ancienne force : intégrer un siège au conseil. Pour cela, il n’y a pas de multiples façons d’y arriver. Une petite discussion s’impose avec une certaine personne... Mais concentration sur la scène dans ce bar.

«Je vous remercie pour ces quelques réponses. Comme convenu je vais vous prendre une bouteille. Malheureusement je ne pourrai pas en profiter avec vous. L’alcool ne me convient pas. Sans vous offenser, je pense prendre plutôt quelque chose de plus simple. A voir ce que je vais pouvoir trouver ici qui pourrait me satisfaire. »

Il se met à interpeller le serveur au comptoir et demandant d’abord une bouteille de saké avant de continuer sur une consommation plus douce et simple, un thé. Le regard un peu perdu, on sent qu’il n’a pas l’habitude de ce genre de commande. Il soupire et sort en premier la bouteille, qu’il pose à côté d’Harumi, avant de demander d’attendre un peu avant de donner la boisson chaude. Un rire éclate, puis d’autres, venant en direction du groupe d’alcoolique. L’un d’eux se lève pour se rapprocher du duo.

« Alors gueule d’ange, tu t’es perdu c’est ça ? Tu viens dans un bar, vient déranger une superbe créature, commande une bouteille pour elle et toi tu prends quoi ? De l’eau chaude ? Me fait pas rire sale femmelette. Ici c’est un bar ! C’est des boissons d’hommes qu’on y sert ! Même cette gonzelle fait plus homme que toi. Aller casses-toi et laisses-nous. Je vais l’accompagner boire la bouteille... et plus si affinité héhé... »

Tous les membres de son groupe commencent alors à s’exciter. Cris, sifflements, jurons... Un comportement de bon vivant habituel. Si ça ne tenait qu’à lui, Jurôjin aurait déjà fait voler les dents de cette personne. Cependant ce ne serait pas bon de frapper un pauvre idiot qui se croit supérieur à cause des vapeurs. Au même moment, le thé arrive sur le comptoir. Le Genin saisit le verre en goutant alors le contenu.

« Du thé ? Hmm il semble que tu avais raison, ce n’est que de l’eau chaude finalement.

- Hein ? Tu marmonnes quoi toi enco... AÏE CA BRULE ! »
répond l’alcoolique.

Le pauvre s’est pris le reste de la tasse sur le visage. Naturellement, la meute sort les crocs et se rassemble autour.

« Je m’en vais. Si vous voulez me suivre, aucun souci. Je me ferai un plaisir de vous dire le fond de ma pensée. »

Il paye pour la bouteille, son “thé” et balance des billets au niveau du blessé.

« Fait ce que tu veux avec cet argent. Utilise-le pour des soins et le reste pour continuer à vous beurrer. Ou bien utilise tout pour boire si c’est ce que tu veux je m’en fiche. »

Il se tourne alors vers Harumi.

« Je m’excuse pour la scène. Je vous parlais que j’avais besoin d’un autre endroit pour continuer notre discussion. Je pense que c’est le moment. Libre à vous de me suivre pour que nous puissions poursuivre ou vous pouvez passer le reste de la soirée comme bon vous sembles. Je ne vous oblige à rien. »

Peu importe sa réponse il sera satisfait. Il a déjà eu assez d’éléments pour cette rencontre. Puis il a pu se faire une idée sur la route qui semble s’ouvrir à lui. Il a donc plus important à faire que de rechercher sa sœur.

_________________
A la chasse aux informations [PV Harumi] 1562190567-chokoku
Made by Mouton.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7079-termineepredefini-chokoku-jurojin#59424 http://www.ascentofshinobi.com/t7097-chokoku-jurojin-carnet http://www.ascentofshinobi.com/u1134
Kobane Harumi
Kobane Harumi

A la chasse aux informations [PV Harumi] Empty
Mer 12 Fév 2020 - 9:28
Kobane Harumi • « Ce n'est rien voyons, si je voyage par mont et par vaux, c'est bien pour discuter avec des personnes sympathiques comme toi. Tu vas laisser boire une femme seule ? Comme c'est malheureux. Ne me dites pas que à Iwa vous êtes tous devenu sobre. Cela me fait presque de la peine tu sais ? »

Dit alors la femme médecin avec un brin de malice dans le regard et un sourire certain. Elle n'allait pas le forcer évidemment, mais elle tenta tout de même de jouer sur la fibre et la fierté masculine. Cependant, c'était sans compter l'arrivée d'un groupe de poivrots à moins qu'ils soient plus intéressés par la femme d'âge mûr que par l'alcool. C'était toujours flatteur, même si c'était amené d'une manière quelque peu cavalière. Elle ne dit rien au départ en regardant Jurôjin du coin de l'œil pour le laisser se défendre. Ce n'était pas une bonne idée de venir à son secours immédiatement, la fierté masculine une nouvelle fois, mais cela ne se poursuivit guère comme elle l'aurait penser. Les échanges d'amabilités continuèrent, et même si c'était amusant au départ, cela risquait de rapidement dégénérer.

Harumi se leva lorsque le thé fut gâché sur le visage eu plus braillard du groupe. Elle soupira légèrement en faisant quelques mudras afin de rapidement soigner les brûlures du pauvre homme.

Kobane Harumi • « Ne vous en faite pas, je suis médecin, cela va rapidement passer. Je vous faites pas trop d'idées, je ne suis pas intéressée. »

Commenta alors Harumi en neutralisant la brûlure, mais également retirer le trop d'alcool dans son sang. C'était une bonne méthode pour le calmer et éviter les mains baladeuses. Même si cet homme avait sans doute mériter un traitement sévère, peut-être pas jusque là. À force de traîner dans les bars le soir, la brunette était habituée à côtoyer ce genre de personnages, la nuit avait bien des vertus, mais ce n'était pas l'une d'elles. Elle savait se défendre, et elle n'avait peur de personne ici présent. En tant que médecin, elle ne pouvait se permettre de laisser quelqu'un ainsi, c'était plus forte qu'elle, sans compter que cela éviterait peut-être des soucis à ce jeune genin plus vindicatif qu'elle ne l'aurait cru. Tout de suite après son coup d'éclats, le jeune homme était parti sans demander son reste, et la petite bande éméchée semblait avoir changer d'idées. Déjà ils espéraient que leur amis aillent mieux, et également de venger.

Kobane Harumi • « Vous devriez aller dormir maintenant, un repos vous fera du bien, surtout que vous n'êtes pas en position d'affronter deux ninjas de notre qualibre. »

Commenta alors Harumi dans hésitation, choisissant son camp évidemment. Malgré l'alcool, elle ne pensait pas que ces types s'y risquent plus que de raison. Elle soupira légèrement après quelques temps, non sans prendre la bouteille au passage afin de rattraper le jeune homme. La femme d'âge mûr sortit alors du bar mordant jusqu'au sang un doigt puis faisant quelques mudras pour poser sa main au sol. Un albatros géant fit son apparition, il était évidemment très aisé à repérer, mais il fallait espérer qu'une telle apparition en pleine ville ne déclenche pas une alerte. Elle monta dessus, et il y avait encore bien de la place pour plusieurs.

Kobane Harumi • « Ça fait bien quelques temps n'est-ce pas ? Rien de spécial pour ce soir, une petite balade, mais il me faut retrouver quelqu'un si tu veux bien. »

Demanda alors Harumi avant de s'élancer dans les airs. Rapidement, elle put retrouver la trace de Jurôjin en se posant pas très loin de lui.

Kobane Harumi • « Si tu veux bien monter, je te propose une petite balade dans un endroit tranquille, mais ne pense pas à un rendez-vous galant pour autant. »

Proposa alors Harumi avec un clin d'oeil en tendant une main. L'invocation qu'elle venait d'utiliser était capable de beaucoup de choses, et le voyage sur de longues distances en faisait partie. Si jamais Jurôjin acceptait l'invitation, elle demanderait à son ami de s'envoler dans les airs pour une meilleure vue. C'était le bon moment pour sortir sa bouteille et se perdre dans les paysages nocturnes du pays de la Roche. Qu'il se perde où il veut, peu importe. Elle rassura d'un geste dans le vague si jamais des gardes observaient à distance, ce n'était pas là une attaque sur le village.

Kobane Harumi • « Tu sais ... La guerre, ce n'est pas drôle. J'y ai presque tout perdu. C'est peut-être pour cela que je cours sans m'arrêter depuis. »

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 http://www.ascentofshinobi.com/u1034
Chôkoku Jurôjin
Chôkoku JurôjinEn ligne

A la chasse aux informations [PV Harumi] Empty
Mar 18 Fév 2020 - 14:10
Le voilà qui part, laissant derrière lui une ambiance encore pesante après sa réponse envers l’alcoolique. Il a même laissé la médecin dedans, semblant vouloir intervenir sur la brûlure. Sûrement un réflexe du milieu médical. Même si une personne n’est pas très “sympathique”, une vie reste une vie et il faut savoir la protéger. Une charité sans distinction. Une autre preuve que ses ambitions ne sont pas dirigées vers l’argent ou par un échange équivalent pour ses services. En tout cas, sûrement qu’elle doit se faire une autre idée de ce que Jurôjin a pu révéler dans les échanges précédents. Il faut dire qu’il possède plusieurs facettes et même s’il tente de cacher celle de sa colère, c’est pourtant son trait le plus connu. Studieux, loyal, poli, mais avant tout rancunier et colérique.

S’il a déjà fait un peu de chemin depuis son départ, il se fait rapidement rattraper par un volatile imposant. Il reconnaît Harumi aux commandes, lui proposant une balade dans les airs. Sa dernière précision et son clin d’oeil lui rappelle alors son enseignante Suiton, Ryoko. Elle qui aime généralement jouer avec son élève en blaguant souvent. Enfin, cela importe peu, la demoiselle semble simplement vouloir s’amuser et il ne peut pas lui en vouloir, l’ayant presque obligée presque à devoir quitter son paradis tranquille de la boisson. Il accepte donc avec un fin sourire la main tendue et grimpe sur le dos de la bête.

Le paysage pourtant vu et revu se trouve différent, transformé. A part prendre de la hauteur à l’aide des Hauts-Plateaux, il n’a jamais eu l’occasion de parcourir les cieux et d’avoir une vue nouvelle d’Iwa. Il ne peut qu’être émerveiller de voir le décor qui s’offre à lui. Puis, ses yeux se posent sur Harumi, lorsqu’elle décide de lancer à nouveau la conversation. Sa phrase semble vouloir dire que sa vie a dû prendre un tournant, qu’elle ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui si les choses auraient été autrement. Il suppose alors que ce qu’elle a perdu se trouve être plus son entourage que des biens matériels. Cela expliquerait la voie de la médecine et de la bonté dont elle fait preuve. Naturellement il se sent légèrement troublé, mais la vie est cruelle, sans pitié, enlevant toujours à un moment ceux à quoi on tient le plus...

« J'ignore par quelles épreuves vous êtes passées, mais je crois comprendre que cela n’a pas été facile. Êtes-vous devenu médecin à cause de ça ? Et enfin, je sais bien que la guerre n’est pas un jeu. Je ne suis point un de ses partisans de la mort ou de la destruction. Je suis simplement méfiant de ce qui m’entoure, et les forces voisines sont malheureusement de potentiels ennemis. Je n’irai pas jusqu’à déclarer qu’ils sont une menace et qu’il faut agir, je ne veux que me préparer. Ma prudence ne vise qu’à protéger ce qui m’est précieux. Iwa, mon clan, les habitants... Tout cela est important à protéger. Je ne veux pas que nous subissions une nouvelle attaque comme dernièrement. Tant que les relations sont incertaines, tout peut arriver, autant en bien qu’en mal... »

Il ne veut pas créer un malaise, il souhaite mettre au clair sa pensée auprès d’elle. Elle peut commenter, mais cela n’aura certainement que très peu d’impact, sa position étant prise sur le sujet. Seul le temps nous dira si ses idées changeront...

« C’est la raison de notre rencontre, comme je vous l’ai annoncé au départ. En accumulant de l’information, je peux me préparer en plus de me faire une idée des relations avec les autres nations. Concernant la deuxième affaire, cela concerne ma famille. »

Ça y est, il lance le sujet tabou. Ils ne seront certainement pas dérangés, sauf si un abruti se met à les attaquer en plein vol. Il peut donc en dévoiler plus avec ce cadre limité.

« Ma sœur a fui dans l’année le village voire le pays. J’ai voulu la rattraper mais elle était protégée par un homme. Senkû le banni, ça vous dit quelque chose ? Le Kage a ensuite décrété de ne pas les poursuivre, j’ai donc dû renoncer à sa poursuite. Je me suis donc concentré sur mon travail, sans jamais oublier cette affaire. Puis pris par plusieurs tâches, je n’ai jamais pris le temps de la retrouver même après la mort du chef d’Iwa. Mais je prends conscience que pour avancer aujourd’hui, j’ai besoin de renouer avec ce passé difficile. »

Il est parti dans son monologue, en regardant l’horizon, sans laisser le temps à la demoiselle d’intervenir. C’est son moment, il ne veut pas qu’on intervienne, pas de suite en tout cas.

« Son nom est Tomoe. Si jamais vous savez ou trouvez des informations à son sujet, je vous prierai de me prévenir. J’ai seulement besoin de savoir sa position. Le reste ne concerne que moi. »

Cette fois Jurôjin plonge son regard dans le sien. Il veut s’assurer qu’elle ne lui cachera rien, surtout si cela concerne sa sœur. Une détraquée qui doit payer de ses crimes, dont sa place est dans une cellule ici, dans son village natal.

_________________
A la chasse aux informations [PV Harumi] 1562190567-chokoku
Made by Mouton.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7079-termineepredefini-chokoku-jurojin#59424 http://www.ascentofshinobi.com/t7097-chokoku-jurojin-carnet http://www.ascentofshinobi.com/u1134
Kobane Harumi
Kobane Harumi

A la chasse aux informations [PV Harumi] Empty
Ven 21 Fév 2020 - 17:56

Harumi ne s'était pas posée la question s'il était un genin ou autre chose, ce n'était qu'une petite balade, rien de plus, cela n'allait pas mener à quitter le pays même si l'albatros géant en était capable bien évidemment. Le jeune homme se retrouva alors également sur le dos, et la Kobane s'installa en tailleur tranquillement. Son invocation et elle n'étaient pas encore liés depuis longtemps, mais elle commençait à s'habituer à ce genre de vue vertigineuse. Elle avait l'immense honneur de pouvoir admirer ce genre de vue réservée à peu d'élus. Cela avait tout de suite une autre vision lorsque l'on se trouvait à plusieurs centaines de mètres du sol.

Kobane Harumi • « Tu as une destination préférée dans le coin ? Il pourrait aller loin, mais je crois que ce n'est pas le but. Tu avais quelque chose à me dire non ? »

Déclara simplement Harumi en regardant Jurôjin. Elle écouta ensuite ses dires avec un léger sourire.

Kobane Harumi • « Tu croyais qu'en rejoignant la vie de ninjas ce serait simple et facile ? Ça ne l'ai jamais. »

La femme médecin secoua doucement la tête lorsque Jurôjin sembla dire qu'elle était devenue une médecin suite aux épreuves que lui avaient imposés la vie, mais il n'en était rien.

Kobane Harumi • « Ho non, depuis ma plus jeune adolescence j'ai été formée non loin de là au ninjutsu médicale. Ma famille connaissait un professeur très doué et d'après ce que disaient les anciens, j'avais une certaine finesse dans la maîtrise de mon chakra. Après bien des années, ma sensei a bien voulu me laisser partir alors qu'elle s'était assurée que j'avais les compétences, mais également la manière de penser adéquate.

Cependant, à l'époque, j'avais de grands idéaux, je voulais faire de grandes choses. Je me suis engagée dans une cause qui a coûté cher en vie. De nombreux fières et nobles combattants se sont sacrifiés pour que je vives. Comme si ma vie était plus importante ... Bon, sur un champ de bataille, c'est sans doute juste. J'ai maudit ma faiblesse, j'y beaucoup gagné et aussi perdu, mais a qui je pourrais en vouloir au final ? C'est la vie que l'on a choisi n'est-ce pas ?
»


Déclara alors Harumi qui se livrait un petit peu, mais au final, elle passait sur un nombre important de détails. Cela importait peu, elle n'était pas là pour raconter sa vie. Elle pensait que c'était d'ailleurs le contraire, alors toisait son vis à vis.

Kobane Harumi • « Le malheur ce sont les autres hein ? Je crois qu'au final, tout le monde craint ou suspect son voisin ou l'étranger. Au final, souvent ils pensent aussi la même chose, alors que vous avez bien plus de points communs que vous pensez.

Il y aura toujours des forts, des faibles, des gens qui vont en profiter. Il ne faudra simplement ne pas regretter dans quel camp on est. C'est le plus important.
»


Indiqua avec une certaine sagesse et expérience la femme d'âge mûr. Elle ne ferait que donner des conseils et la jeunesse choisira bien quelle voie choisir. Ce n'était pas comme si des personnes se sont âge écoutaient les plus anciens d'habitude. Harumi sentait bien que le prochain sujet, certainement plus privé, avait quelque chose de gênant vu l'approche de ce dernier.

Kobane Harumi • « Hmm je vois ... Cela ne va pas être simple de partir à la chasse avec une année de retard. Mon ami sur lequel on est serait capable de suivre quelqu'un à l'odeur, donc si vous aviez un effet personnel de votre sœur ... J'aurais pu la retrouver facilement. Mais parfois les questions gênantes que je me pose, pourquoi a-t-elle fuit et qui vous dit qu'elle veuille revenir ? Votre sœur est une civile ou une ninja ? Si c'est une kunoichi, si je la ramène elle risque la mort, si elle est une civile, cela me sera difficile de la ramener de force dans l'enlever.

C'est qui ce Senkû exactement ? Si jamais c'est un criminel sa trace sera plus aisé à trouver. Ce genre de personnage ne reste rarement inactif. Qu'à fait cet homme et quels sont ces liens avec votre sœur ? Ils sont amants ?

Je suis au service du village d'Iwa, ma marge de manœuvre n'est pas aussi grande que si je n'étais pas au service de personne, mais il serait possible de parler de toute cette affaire au conseil, avec le changement de dirigeants, il serait possible d'en faire une mission officielle et je pourrais alors vous aider officiellement.
»


Dit alors Harumi suite à la tirade de Jurôjin. Elle glissa sa main sur la sienne.

Kobane Harumi • « Par expériences, il vaut mieux que cela se passe ainsi avec plusieurs personnes, que vous vous lanciez seul dans l'aventure hors de contrôle. J'ai vaguement entendu le nom de Tomoe parfois, mais je n'ai pas plus d'informations sur le sujet pour le moment. Savez-vous par où aurait-elle pu partir ou l'homme ? Pour prendre une mission, il me faut plus de détails, je e fais pas n'importe quoi. »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 http://www.ascentofshinobi.com/u1034
Chôkoku Jurôjin
Chôkoku JurôjinEn ligne

A la chasse aux informations [PV Harumi] Empty
Jeu 27 Fév 2020 - 14:02
Les deux se dévoilent. Jurôjin en apprend un peu plus sur son passé autrefois prospère, basculant dans une vision ensanglantée et un chemin de mort. Il se reconnaît lorsqu’elle parle de sa faiblesse, qu’elle n’acceptait pas, mais finissant par l’accepter car la vie continue. A qui la faute de ces malheurs ? Il s’était autrefois posé la même question. Il n’y a pas de bonnes réponses, car les actions et les choix de chacun en sont la cause. Chercher un responsable à tous les problèmes n’est pas la meilleure solution. Relever la tête et avancer avec ce poids est donc le mieux à faire, car comme elle le dit si bien « c’est la vie qu’on a choisi ».

Concernant son conseil sur la méfiance de notre héros, sûrement que les autres sont également aussi prudent avec l’extérieur. Il est conscient qu’il n’est pas le seul à vouloir avoir un contrôle des situations, surtout chez les dirigeants. Cependant, même si elle laisse entrevoir la certaine possibilité de créer des ententes à l’aide des ressemblances, des conflits d’intérêts finissent toujours par se monter. Dans une alliance, chacun veut sa part du gâteau, et avoir la plus grosse est l’idéale. S’en suit des débats, annonciateurs de combats politiques, qui finissent toujours par des attaques puis une guerre. Voici ce qu’il en pense. Loin d’être contre des relations positives, il faut toujours se méfier de la volonté de l’autre. Puis, sur le choix de son camp, aucun doute, Iwa est le seul à ses yeux.

Maintenant, le plat principal. Retour à la discussion sur sa sœur. Multiples questions se posent pour la demoiselle, cherchant à en apprendre plus sur la concernée et sur le nom évoqué. Il est vrai que le nom de Senku n’est pas forcément connu du monde, étant d’abord un ancien grand shinobi d’Iwa. Des explications s’imposent donc.

« Senku était un ancien soldat de notre armée. Il s’était fait un nom au sein du village par ses prouesses, reconnu de beaucoup de gens par sa force et son esprit. Pourtant, son comportement a dévoilé une autre face avec les changements d’ombre, le Yondaime. Il a manifesté sa volonté de le tuer. Bien entendu, il a tout de suite été jugé et banni. Cependant, ses adeptes l’ont suivi, dont ma sœur. Ensuite je n’ai pas eu beaucoup de retour sur l’état de Senku, mais Tomoe oui. Les derniers dires mentionnent sa présence dans les rangs de l’Empire. Sûrement a-t-elle participé à la conquête dont vous avez fait mention. A Iwa, elle n’était pas qu’une simple fille. Mais il semble que sa fuite a changé les choses. »

Elle avait fui son pays natal pour en plus s’engager chez un autre. Acte des plus méprisable pour le jeune brun. D’où sa volonté de la punir pour son crime.

« Je n’ai malheureusement aucun vêtement ou éléments avec une trace odorante de ma sœur. Tout est parti en fumé il y a longtemps de cela lors d’un feu de notre maison… Pour ce qui est d’officialiser la mission, j’ignore si cela sera utile. C’est une affaire personnelle ne concernant que moi. Puis je doute que le conseil souhaite s’engager dans une traque qui ne lui donnera rien en retour, à part ma satisfaction. De plus, cela ne ferait que causer du tort à Iwa si une guerre venait à éclater avec l’Empire à cause d’une équipe d’intervention Iwajine. Des informations, j’ai juste besoin d’informations pour savoir sa position et sa condition. Après, je verrai comment j’agi. »

Son regard se fait plus sombre à la fin. Son obsession de rendre justice envers sa sœur se fait forte à nouveau. Cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas refait surface de cette manière. S’en rendant compte, sa main, où est posée celle de la douce Harumi, rompt le contact et vient voiler son visage, afin de reprendre son calme et redonner un air neutre.

« Je vous le redis, je ne vous force à rien. J’espère bientôt monter dans les rangs pour commencer à bouger un peu plus hors des frontières, pour trouver des informations autrement. Votre aide peut m’être précieuse, mais vous avez vos principes et vos méthodes et je les comprends totalement. Je me répète mais je suis ravi de vous savoir dans notre village. Vous êtes différents de l’idée que je me faisais des mercenaires. »

Même s’il ignore si sa dernière requête sera étudiée, il est heureux d’avoir pu faire cette rencontre. Comme quoi, l’inconnu et l’extérieur ne sont pas forcément des ennemis naturels. Il fait signe à l’invocatrice de le faire descendre. Il n’avait plus rien à ajouter. Il répondra aux dernières questions s’il y en a puis clôturera la conversation.

_________________
A la chasse aux informations [PV Harumi] 1562190567-chokoku
Made by Mouton.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7079-termineepredefini-chokoku-jurojin#59424 http://www.ascentofshinobi.com/t7097-chokoku-jurojin-carnet http://www.ascentofshinobi.com/u1134
Kobane Harumi
Kobane Harumi

A la chasse aux informations [PV Harumi] Empty
Lun 2 Mar 2020 - 16:27
Harumi hocha la tête doucement en entendant les dires de son vis à vis au sujet du fameux Senkû. Il devait être vraiment fort pour marquer ainsi.

Kobane Harumi • « La force peut avoir un côté grisant quand on y goûte et que l'on n'est pas prêt pour cela. Ce genre de personne s'ils sont charismatiques peuvent attirer l'attention et il y aura toujours des gens pour suivre jusqu'en enfer. J'imagine que l'enquête devrait commencer autour de l'empire du feu donc, si j'ai l'occasion d'y retourner, je ne manquerais pas de toucher deux mots. Cependant, si je retrouve votre sœur et qu'elle ne souhaite pas revenir, il me sera difficile de l'enlever. Je ferais au mieux. »

Commenta alors la femme médecin qui était assez clair sur le sujet. Il y avait des limites qu'elle ne dépasserait pas dans ces circonstances.

Kobane Harumi • « Un ... Feu de votre maison ? Et vous êtes certain que ce n'est pas l'œuvre de votre sœur ou des personnes l'ayant aidé à fuir ? Car si votre sœur était une civile, les personnes qu'elle a accompagnées ne l'étaient pas. Ils ont dû avoir un plan efficace pour partir. En tout cas, le fait de poursuivre un déserteur comme ce Senkû pourrait être acceptable pour Iwa, mais ils ne risqueront sûrement pas une guerre pour lui. Par chance, votre sœur pourrait ne pas être si loin que cela vous ne pensez pas ? Il fait savoir bien amener les choses pour que cela soit acceptable par tous. Cela étant, je peux comprendre votre manière d'agir sur ce point. »

Harumi lui laissa du temps pour se reprendre, elle ne pouvait que comprendre sa réaction pour des évènements personnels. Elle se contenta de regarder le paysage toujours aussi beau depuis qu'elle était partie d'ici lorsqu'elle était adolescente.

Kobane Harumi • « Si jamais vous montez en grade et que vous aurez le loisir de pouvoir quitter ce village, vous restez une cible et en danger. Je vous déconseille de partir d'Iwa sans avoir bien préparé votre voyage. Si jamais pendant des années j'ai pu aller un peu partout sur le continent, c'était avec une certaine prudence et une manière d'appréhender les évènements. J'ai beau être sous contrat avec Iwa, je n'ai pas la nécessité de porter ces couleurs. On vous posera la question une fois que l'on aura détecté votre chakra développé, qu'est-ce que vous répondrez ? »

La brunette rit doucement en souriant largement.

Kobane Harumi • « Parmis les mercenaires, il y a du bon comme du mauvais. On retient bien souvent mes pires et pas les meilleurs. Peut-être que si je suis si ... Noble de cœur, c'est que j'en ai la possibilité et que je ne suis pas aux abois avec mes capacités médicales recherchées. Je ne leur cherche pas d'excuses, mais un homme dans le besoin est capable de tout. Ce ne sont que les plus forts qui arrivent à garder leurs idéaux jusqu'au bout. »

Lorsque le jeune homme lui demanda de redescendre, elle hocha la tête doucement en tapotant le dos de son ami à plumes, qui avait sûrement parfaitement entendu. Après un long virage et un retour vers le village d’Iwa, l’albatros géant se posa sur une large place, évitant de se poser proche de la taverne. Ce n’était pas une bonne idée de risquer d’exciter les âmes déjà bien embrumées par l’alcool de tout à l’heure. Elle glissa le long pour se retrouver sur le plancher des vaches, en l’aidant si nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 http://www.ascentofshinobi.com/u1034
Chôkoku Jurôjin
Chôkoku JurôjinEn ligne

A la chasse aux informations [PV Harumi] Empty
Mer 11 Mar 2020 - 15:03
La collaboration avec Harumi semble se confirmer un peu plus. Du moins, elle explique qu’elle ferait de son mieux pour trouver des informations, lorsqu’elle sera à Hi no Kuni notamment. Soldat dans ce nouvel Empire... Il est certain qu’elle ne sera pas facile à approcher et encore moins à capturer. Enfin, Jurôjin ne s’attend pas non plus à voir la demoiselle revenir avec sa sœur tranquillement. Si elle a fui le pays, y revenir ne doit pas être dans ses envies... Puis comme signalé pour, le “feu” de la maison, il est plutôt question de l’étonnante explosion ayant emporté son père il y a trois ans. Le soit-disant “suicide” où sa sœur a eu “la chance” de s’en sortir. Plus il y pense, plus la coupable ne peut être qu’elle. Sa fuite aurait tout son sens. Disparaître sans aucune trace, sans pouvoir être pisté...

* Ce n’est pas comme ça que ça va se passer, Tomoe...* pense-t-il.

Puis il se ressaisit pour répondre à l’interrogation posée, mais en omettant d’expliquer son hypothèse.

« Le feu a eu lieu il y a trois ans cela. Enfin, de base c’était une explosion, qui a emporté mon père et la maison au passage. Ma sœur a survécu à ça. Il a été dit que mon père s’est suicidé, fin de l’histoire. »

On peut tout de même sentir le fait qu’il n’y croit pas. Mais que ce soit le cas ou non n’est pas le sujet. Il aura en temps et en heure la vérité sur cette histoire, surtout s’il vient à récupérer sa sœur. De toute manière, Harumi enchaîne sur des conseils, pour contrebalancer la vision du grade que se fait le Chôkoku. Voyager présente en effet des risques, il en est conscient. Puis ce loin de lui de penser à partir sans prévoir et étudier ce qu’il pourrait trouver en chemin, même si des imprévus surviennent toujours. Par contre, la question d’après est bien posée. Etant un soldat d’Iwa, son signe devra et sera visible lorsqu’il passera les frontières. De plus, évoluant rapidement dans le temps, sa force sera facilement repérable par les senseurs environnants. Comment alors se déplacer sans trop se faire questionner et sans causer du tort à son village ?

« Je vais étudier les capacités sensorielles d’ici peu de temps. Je trouverai un moyen de me dissimuler certainement. Enfin prudent, je pense que je le suis assez, surtout au vu de mes questionnements. Je prépare toujours le terrain avant d’y mettre les pieds. Aucune inquiétude à avoir. »

De toute manière, son voyage n’est pas pour demain. Il a encore trop de chose à faire à Iwa avant de se focaliser sur sa sœur. Un clan à relever, un conseil à intégrer, des techniques et domaines à apprendre... Une longue liste avec des points tous aussi importants que les autres. Vu le temps que cela peut demander, il aura certainement le temps d’accumuler suffisamment d’informations et de préparation pour agir sans craindre rien ni personne.

Une petite brise se lève en même temps que la demoiselle sourit à la remarque du jeune brun. L’atmosphère est détendue alors qu’ils entament la descente vers le village. Une fois le volatile géant au sol, la douce main se pose à nouveau sur celle de l’explosif, l’aidant à descendre de la monture. Les pieds sur terre, il s’incline pour remercier à la fois l’invocatrice et son animal pour ce fabuleux tour.

« Merci pour tout à toi et ton invocation. C’était la première fois que je faisais un tel voyage. Je serais ravi de te rendre ceci un jour, en te faisant visiter les endroits fabuleux dans le pays, sauf si tu as suffisamment voyagé pour ne plus être surprise par quoi que ce soit » dit-il en riant légèrement.

Il a déjà en tête la clairière où il avait rencontré Musashi en tête, bien que le lieu soit un peu moins naturel et grandiose après quelques explosions... Enfin bon, ce n’est qu’une phrase type pour définir qu’il est redevable et reconnaissant.

« Puis encore merci pour les informations et la requête. Je vais tout de même réfléchir à tout ce qui tu as pu me dire. En attendant, concentrons-nous sur ce qui passe immédiatement, ici, à Iwa. Veillons à ce que ce village soit paisible et durable. » finit-il en jetant un œil sur les Hauts-Plateaux puis au ciel.

Il se prépare à se mettre en marche, saluant pendant son avancée en direction du logement familial.

_________________
A la chasse aux informations [PV Harumi] 1562190567-chokoku
Made by Mouton.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7079-termineepredefini-chokoku-jurojin#59424 http://www.ascentofshinobi.com/t7097-chokoku-jurojin-carnet http://www.ascentofshinobi.com/u1134

A la chasse aux informations [PV Harumi]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Cœur commerçant
Sauter vers: