Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Yokan Kuro, Un loup solitaire. [Terminé !]
Kamuy Maw Koro [Solo] EmptyAujourd'hui à 3:23 par Yokan Kuro

» Ono Fumito
Kamuy Maw Koro [Solo] EmptyAujourd'hui à 3:22 par Ono Fumito

» Nō 脳
Kamuy Maw Koro [Solo] EmptyAujourd'hui à 2:21 par 

» This is good bye, Destiny [Aimi]
Kamuy Maw Koro [Solo] EmptyAujourd'hui à 1:56 par Hayai Taishi

» 08. Demandes diverses
Kamuy Maw Koro [Solo] EmptyAujourd'hui à 1:38 par Ikaku Jiro

» Consonne [SOLO]
Kamuy Maw Koro [Solo] EmptyAujourd'hui à 1:35 par Ikaku Jiro

» Sur le départ, direction Ame no Kuni [PV. Taishi]
Kamuy Maw Koro [Solo] EmptyAujourd'hui à 1:14 par Hayai Taishi

» Collision [Sae]
Kamuy Maw Koro [Solo] EmptyAujourd'hui à 0:57 par Ikaku Jiro

» Têtes dures [Jiki Masami]
Kamuy Maw Koro [Solo] EmptyAujourd'hui à 0:15 par Oterashi Yanosa

» Sense of Duty | Pv. Higure Mafuyu
Kamuy Maw Koro [Solo] EmptyAujourd'hui à 0:04 par Yuki Wataru

Partagez

Kamuy Maw Koro [Solo]

Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

Kamuy Maw Koro [Solo] Empty
Sam 2 Nov 2019 - 17:11
Kamuy Maw Koro [Solo] Xhvf

Cétait un visage triste que présentait Saroruncasi à l'une de ses plus fidèles résidents : celui d'une côte ravagée par la force de l'eau. Le village de Sak Kotan se relevait encore doucement et péniblement de l'apparition brutale du démon de l'eau, plusieurs semaines plus tôt. Face à cette vision désespérée d'un monde encore en reconstruction, Shitekka paniqua. Lui qui idéalisait excessivement ses retrouvailles avec sa terre natale débordait d'angoisse. Couplé à la paranoïa qu'il avait développé au sujet des Kaguya, la peur de voir les siens souffrir lui faisait imaginer le pire. Il ne manqua pas de rapidement faire le parallèle avec la situation insulaire à l'orée de la fin de la vague de criminalité qui sévissait sur tout l'archipel. Malgré ses caractéristiques particulières, l'île du peuple Urumi n'était pas exempte de raids, de razzias et autres incursions barbares qui eurent leur lot de conséquences sur la prospérité de Shitekka et des siens.

Heureusement, le discours des marins à bord se voulait rassurant, à mesure qu'ils s'approchèrent du rivage. Les dégâts restaient visibles, mais les hommes du kotan s'activèrent pour réparer ce qui pouvait l'être. Au loin, il devinait la carcasse de quelques canots ainsi que d'un plus gros navire en réparation. En arrimant, il réalisait qu'une bonne partie des quais avaient été reconstruits. Le kotan dans sa globalité apparaissait comme à moitié debout. Dans l'ensemble, il n'y avait aucune habitation totalement détruite. La communauté de Sak Kotan travaillait d'arrache-pied, hommes comme femmes, enfants inclus pour redonner au lieu sa gloire d'antan.

Shitekka se sentit par conséquent rassuré par la mobilisation déployée par les membres du village. Il pouvait également compter sur l'équipage qui, face au jeune homme désemparée, tâcha de calmer ses craintes. Lorsque vint le moment des séparations, l'Urumi de sang mêlé remercia chaleureusement ceux qui lui permirent de refouler la terre de ses ancêtres. Parmi ses lourdes affaires, le Kaguya se délesta d'une bouteille de saké en gage de remerciement. Avec sa hotte bien pleine, l'enfant de Saroruncasi avait prévu des présents pour toute l'île, semblait-il. Après tendu la jarre à un dénommé Unayanke, son visage se décrispa, et solennellement, il invoqua les kamuys :

« Merci à votre équipage de m'avoir ramené à Saroruncasi. Puisse Hasinaw-uk kamuy vous offrir une pêche fructueuse, et Repun Kamuy vous assurer que les courants seront cléments avec vous. Je glisserai une prière auprès de Ape-huci à mon retour au kotan.
Bonne route à toi, enfant de Saroruncasi. Que le Kotan-kor-kamuy continue de veiller sur toi. »
Le balafré fut surpris de cette réponse, jusque dans les traits de son visage. Le marin n'y trouva à répondre qu'un large sourire tant sincère qu'étrange aux yeux ambrés du Chūnin, tandis que ce dernier retournait auprès des siens pour préparer le prochain départ en mer. Il aurait été moins surprenant que l'homme des mers s'adresse à Apasam Kamuy, voire Shiramba Kamuy, des déités qui apporteraient un soutien connu pour un voyageur devant traverser les épaisses forêts de l'île. Malgré ses diverses expériences surnaturelles proches des shamans de son peuple, Shitekka ne comprenait pas. Il se rappelait pour autant de sa rencontre avec Imekanu. L'expérience singulière qu'il vécut à ses côtés lui imposa de retrouver les siens pour lever le voile sur ces sensations qui hantaient l'Urumi.

Bien décidé à revenir chez lui, l'enfant de Saroruncasi réalisa une brève escale dans le Sak Kotan. Malgré la joie immense que lui procurait le simple fait de fouler la terre de son île natale, cela ne suffisait guère. Tout le monde autour de lui parlait l'urumi-itak, et sa présence attirait les curieux qui s'enquéraient de lui offrir un accueil digne de ce nom. Mais ces hommes et ces femmes n'étaient pas ceux de son kotan. Ce bonheur n'était qu'éphémère. Shitekka restait encore étranger en terre connue. Il se dépêcha donc de préparer ses affaires pour le long chemin qui le conduirait dans son havre de paix : Makotari-utara-koro Kotan.

Après une pause repas, et quelques heures au Sak Kotan, Shitekka s'apprêtait à prendre la route de la forêt orientale de l'île. Il avait pris soin de faire le plein de provisions afin de tenir quelques jours. La forêt aux hiboux, tel était le nom de cette zone, n'était pas particulièrement grande, mais il était facile de s'y perdre. Pour mettre toutes les chances de son côté, l'Urumi apporta avec lui un crâne d'oiseau en collier. Il s'agissait d'une amulette couramment utilisée par son peuple lors des voyages. Il prit soin également d'adresser quelques prières, au moyen de plusieurs inaus plantés dans un authentique autel.

Fin prêt pour l'ultime trajet le conduisant aux siens, Shitekka remercia les villageois pour leur hospitalité et quitta lentement le kotan côtier. Derrière lui, les quelques bâtisses de bois épargnées par Sanbi disparaissaient dans l'horizon, tandis que devant les premiers arbres pointaient le bout de leur nez. Dans ce décor familier, le Kaguya de sang-mêlé se sentait investi d'une énergie nouvelle. L'atmosphère mystérieuse et sereine des bois urumis envahissaient peu à peu l'esprit du Chūnin. Et ce dernier n'allait pas tarder à subir la raison de cet étonnant mystère…

_________________


Kamuy Maw Koro [Solo] 16560a3x
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264

Kamuy Maw Koro [Solo]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: