Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Panséléne ~ Ayume
おきて あくま、 おきて  EmptyAujourd'hui à 4:54 par Aburame Ayume

» Bonsoir Par... Kiri ! - [PV La Kenpei]
おきて あくま、 おきて  EmptyAujourd'hui à 4:24 par Uzumaki Ryuji

» Restauration rapide [PV Mugen Oda[
おきて あくま、 おきて  EmptyAujourd'hui à 3:35 par Uzumaki Ryuji

» Hidemi "Kajiya" Hashimono
おきて あくま、 おきて  EmptyAujourd'hui à 3:07 par Hidemi Hashimono

» Jishin Lifestyle ~ Toph
おきて あくま、 おきて  EmptyAujourd'hui à 1:56 par Chokoku Kyouka

» 03. Changer de zone
おきて あくま、 おきて  EmptyAujourd'hui à 1:52 par Akimichi B. Hyakuzô

» Pause méditative [PV Yasei Zoku]
おきて あくま、 おきて  EmptyAujourd'hui à 1:20 par Yasei Zoku

» Hommes et bêtes
おきて あくま、 おきて  EmptyAujourd'hui à 0:50 par Yasei Zoku

» Comme l'a dit l'ancêtre : ensemble ! [Avengers]
おきて あくま、 おきて  EmptyAujourd'hui à 0:27 par Shirō

» Le... Frigogidaire ? | Ft. Chôkoku Kyouka
おきて あくま、 おきて  EmptyAujourd'hui à 0:13 par Chokoku Kyouka

Partagez

おきて あくま、 おきて

Joo Jun
Joo Jun

おきて あくま、 おきて  Empty
Lun 4 Nov 2019 - 17:38
A sa droite les enfers, complaintes suffocantes et les âmes agonisants dans une éternité brûlante. Les démons rampants, affichant mines cauchemardesques dans une parodie de théâtre grandeur nature, les os craquants et se pliant dans des positions impossibles à imaginer pour le cerveau humain. Des crochets, des reniflements, des cris bestiaux ne ressemblant à aucun son connu, un cimetière se vidant et sa tombe se remplissant, son sang coulant sans jamais qu'elle ne puisse l'éponger. Sa chair tombant en lambeaux, comme si son corps entier se momifiait sous un procédé magique, ses os poussiéreux s'effritant, tandis que le vent envoyait des rafales sur ses muscles et les plaies visible marquant le reste de sa carcasse. Et les cicatrices, myriades racontant chacune une histoire désormais vivante, et ses victimes prenaient de nouveau vies pour se venger du bourreau qu'avait été la femme dans une vie passé. Et chaque coup qu'elle avait donné, chaque vie qu'elle avait prit elle en subissait désormais les douleurs, sa tête se détachant de son corps un nombre inculpable de fois. Sa poitrine, son plexus explosant, le souffle qui se coupe et des poumons crachant du sang rocailleux sur un sol chaud et dans un ultime souffle. Et chaque fois qu'elle revivait encore et encore ces supplices, chaque fois qu'elle pensait en avoir terminé une autre ombre prenait la place de la précédente. Plantant un glaive de plus dans son corps sans vie, et pourtant derrière les yeux vitreux son âme entière prisonnière assistait impuissante à sa propre mort encore et encore. Ce pays, ces contrées se révélaient être un enfer à ciel ouvert.

Elle sortie de sa transe, le corps grelottant et tremblant, une douleur fantôme derrière son masque. Elle arracha ce dernier, palpant de ses mains qui s'agitaient chaque morceau de chair autour de sa gueule depuis longtemps rognée. Se levant, jetant au sol les habits trempés de sa transpiration, allumant tant bien que mal une cigarette, passant au travers du nuage de nicotine pour sortir de son antre. Autour de sa ceinture, son katana, sortant des ombres et de la nuit noir une figure bien imposante, serpentant doucement sur le sol apportant avec une odeur nauséabonde de mort et de chair en décomposition. Puis émergeant, cachant la lune de sa superbe taille, claquant la queue contre le sol levant un nuage de poussière, deux cercles jaunes la fixant dans un silence terrifiant. L'ancienne membre de la foudre haussa des épaules, et apposa sa main sur le museau du saurien, calmant ses propres cauchemars avec la présence réconfortante de son compagnon à sang froid. Le sang froid, elle l'avait perdu depuis longtemps, cet instinct faisant la différence sur un champ de bataille et dans la vie de tous les jours. Tirant en grognant sur le tube de tabac, craquant ses articulations et rentrant dans sa tente en peau de bête pour y tirer la figure angélique de la fille du Shogun. Elle la posa, dormant sur l'animal et claqua des doigts, ou qu'elle veuille le crocodile la déposerait, de préférence loin de ce pays à feu et à sang à l'horizon.

Pour sa part, elle affronterait ses démons, se rinçant à l'eau froide dans à la seule lumière de l'astre lunaire. Descendant le reste d'une urne de saké, réchauffant son corps et ses pensées, elle s'habilla et se laissa tomber sur la paille de sa couchette. Puis s'empara d'un miroir fendu pour observer son reflet, elle manqua de l'envoyer valser pour de bon mais se concentra observant sur sa peau et sa main les nouveaux tatouages que ses clones avaient taillés à vif sur sa peau sans guère d'autre anesthésie que de l'alcool. Sa chevelure n'était plus la même, sa coupe de cheveux non plus, elle avait encore changée mais quelque chose demeurait, une fenêtre sur toutes les personnalités qu'elle avait empruntée son regard rubis, plus brillant que jamais et fixant avec froideur et envie meurtrière son reflet. Payerait-elle pour ses péchés ? Payerait-elle pour avoir abandonner toutes les personnes auxquelles elle avait un jour tenu? Qu'est ce que la vie et ce monde pouvait encore lui réserver à elle, à elle qui n'avait jamais rien accomplit depuis le pays du bois. Elle ferma les yeux sur cette vision déplaisante.

Une heure plus tard, elle prenait le chemin d'un pays et de la dernière personne qui pouvait encore l'attendre ou tenir à elle.

Elle rentrait dans ce pays qui n'avait jamais été le sien, mais qui avait su l'accueillir. Elle rentrait voir sa colocataire.

Une dernière fois. Des retrouvailles.

_________________
おきて あくま、 おきて  15502810
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5368-jun-joo-100 http://www.ascentofshinobi.com/u886

おきて あくま、 おきて

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Tetsu no Kuni, Pays du Fer
Sauter vers: