Soutenez le forum !
1234
Partagez

Le départ explosif

Chôkoku Kirito
Chôkoku Kirito

Le départ explosif Empty
Mar 5 Nov 2019 - 15:06
On était en 203 une journée qui paraissait très calme et très belle, mais cette journée allait être le jour où j'allais prendre un nouveau chemin dans ma vie de ninja. Aujourd'hui je vais déserter du village minable qu'était Iwagakure no Sato, tout le monde dans le village était heureux vu le temps qu'il faisait. Ce temps était magnifique, et tout le monde voulait en profiter pour faire des activités en tout genre. Je me préparais physiquement et psychologiquement à quitter Iwa, car même si je ne voulais pas l'avouer j'avais un petit attachement envers ce village. C'était 8 heures du matin et je me levais de mon lit, j'avais un petit bandage au front et aussi au ventre, mes blessures suite à mon combat contre Hyûga Toph ont enfin cicatrisé et j'étais en pleine forme. J'arrivais dans mon salon et salua ma famille une dernière fois, sauf Kazuto qui est le seul parmi ma famille capable de me traquer et m'arrêter. Même si je ne le montrais jamais j'avais un grand respect envers mon frère, à seulement 15 ans il avait réussit à devenir un membre respecté de la police d'Iwa et ça forçait le respect. Je sortit donc de cette maison que je ne reverrais plus jamais.

Je marchais dans le village, j'avais enfilé une capuche pour que personne ne puisse me reconnaitre et petit à petit je me rapprochais des portes. Je me tourna alors vers ce village qui m'avait vu grandir et m'avait élevé. C'est après 5 minutes de nostalgie que je sortis du village, je me mis à marcher sans me retourner. En plein jour déserter n'était pas la meilleure des idées je m'arrêta donc à côté d'un rocher. Comme ça si jamais quelqu'un me traquait il croirait que je fais uniquement une petite balade. C'est une fois la nuit venue que je m'enfonça dans le sol, rendant la traque de plus en plus complique aux ninjas souhaitant me retrouver. Je ne laissais absolument rien au hasard et après avoir passé quelques minutes sous terre je refis surface un peu plus loin. Je continuais à marcher sans arrêt, j'aurais pu partir en vitesse sur mon oiseau d'argile mais je me serais vite fais repérer. Mais malheureusement je n'étais pas encore capable d'effacer mon chakra. Et ce détail était vraiment un soucis pour moi, car comme je déserte je dois absolument pouvoir camoufler mon chakra. Je m'assis à l'abri à côté d'une roche pendant cinq minutes avant de reprendre la route.

Je me remis à marcher et activa ma technique de perception, si quelqu'un me traquait je le détecterais immédiatement. J'avais réussi à faire la moitié du chemin pour le moment et j'espérais vite en finir pour pouvoir me concentrer sur mes plans.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7284-chokoku-kirito-l-art-est-explosion-termine
Narrateur
Narrateur

Le départ explosif Empty
Mar 5 Nov 2019 - 22:56
Les gardes du village sont en alerte aujourd'hui. Pourquoi ? Ils l'ignorent. Parfois, c'est simplement un exercice. Parfois, il y a une raison particulière. Toujours est-il que ces jours-là, ils veillent au grain. De faction au-dessus de la porte que Kirito traverse se trouve un Hyûga borgne et un vieux ninja avec un seul bras. Ce n'étaient pas les meilleurs gardes du monde, mais ils faisaient leur travail efficacement.

Ils virent tous les deux un jeune gamin de treize ans partir du village, non accompagné de ses parents ou autre.

Qu'est-ce qu'il fout lui ?

Le Hyûga activa son Byakugan. Se faisait, il ne fixa pas sa cible - il n'en avait pas besoin. Il vit bien entendu le bandeau du shinobi ainsi que son visage. (Si on ne précise pas qu'on le retire, il est parfaitement visible). Il ne connaissait pas vraiment Kirito, tout au plus l'avait-il croisé une ou deux fois, mais son chakra était relativement faible. Il ne s'en souciait pas.

Je crois qu'il part en promenade. C'est pas un jonin, je pense pas qu'il soit chunin.

Le senior se basait sur le fait qu'il n'y avait que quelques gamins dans le village qui étaient hauts gradés. Et aucun de lui ressemblait. Déjà, il prit un petit carnet et confirma ce qu'il pensait. Le Hyûga lui confirma assez rapidement.

Genin. Je garde un oeil sur lui ?

Le Senior rigola à cette blague. Qui avait dit que les Hyûga manquaient d'humour ? Enfin, peut-être fallait-il tous les éborgner pour qu'ils se mettent à faire des feintes. Puis, reprenant son sérieux, il se dirigea vers une salle annexe au mur.

Je vais voir sur la liste des autorisations.

Il en revint quelques minutes plus tard, tandis que son compagnon avait encore le doujutsu activé. Son visage était très sérieux. Et empreint d'une légère tristesse ?

Rien sur la liste. J'ai par contre une remarque sur lui. Narcissique et potentiel psychopathe à tenir à l'oeil. Note de la Conseillère elle-même. La vache, c'est dur de se faire noter ainsi par une gamine de quinze ans. Un Chokoku maitrisant le doton.

Ils restèrent ainsi, en silence. Puis le Hyûga reprit la parole.

Je sais pas ce qu'il fait, il reste à côté d'un rocher et glande. T'en pense quoi ?

Le senior soupira. Le protocole était clair.

En temps normal, Shishiza. Mais en ce moment, le village est en alerte.

Le Hyûga acquiesce de la tête. Il sait ce que cela veut dire.

Sazori.

Il ne faut, après tout, rien laisser au hasard quand le village est en alerte. Tout élément suspect peut se révéler utile.

---------------

Tu ressens une présence à dix mètres de toi. Tu en as une localisation vague, mais pas de visuel - la personne te suit et se dissimule avec des éléments du décors de manière correcte, mais ne cache pas son chakra. Pour l'instant, tu n'en sais pas plus.
Revenir en haut Aller en bas
Chôkoku Kirito
Chôkoku Kirito

Le départ explosif Empty
Mar 5 Nov 2019 - 23:55
Je marchais de plus en plus, cependant un détail ne m'échappa pas, c'était que quelqu'un se trouvait dans les parages. Je ne pouvais pas voir qui c'était mais je ressentais clairement le chakra de cette personne, l'individu se situait à une dizaine de mètres. Je continuais à marcher et mon doute se confirma, cette personne ne se rapprochait pas et ne s'éloignait pas, elle prenait le soin de garder une dizaine de mètres de distance entre nous. C'est bon c'était sûr à 100%, j'étais traqué ! Le pire dans l'histoire c'est que je ne pouvais pas savoir si c'était une seule personne ou plusieurs. Mais comment ont-ils fait pour me trouver aussi vite ? Je ne parlais pas de l'individu, mais du village d'Iwa ! J'étais sûrement parti avec trop peu de discrétion et ça causera peut être ma perte. Est-ce que j'étais fichu ? Est-ce que j'avais signé mon arrêt de mort en désertant ? Ou bien est-ce que je vais réussir à m'en sortir et pouvoir m'échapper de ce village minable. J'en avais absolument aucune idée pour le moment, on était en pleine nuit en plus de ça et ce n'était pas sûr que ça jouait à mon avantage.

Continuant de marcher j'arrête de me concentrer sur la personne que j'avais ressenti et me concentra à chercher d'autres personnes. Si cet individu était seul j'aurais une chance de m'en sortir, mais si ils sont plusieurs à me traquer alors autant me faire exploser sur le champ. Le choix de déserter aura peut être été le dernier choix que j'ai fais de toute ma vie. Je commençais à me remémorer le visage de mon grand frère, ce frère qui m'avait élevé et qui était la seule personne au monde qui m'aimait. Et si c'était lui la personne qui me traquait alors je mourrais de la main de la seule personne au monde que j'aime, car même si je ne l'avais jamais montré j'aimais mon frère de tout mon coeur. Mon père et ma mère étaient des personnes que je détestais tout comme le reste de la population Iwajine et même mondiale. C'est dans un petit moment d'attendrissement que je prononça une phrase.


- L'art ne mourra jamais même si le mien risque peut être de prendre fin aujourd'hui.

Mais après avoir prononcé cette phrase je me ressaisi et me concentra encore plus sur la localisation d'une deuxième personne. Car si jamais mes craintes étaient fondées et que c'était plusieurs personnes qui me traquaient, j'étais sûr à cent pour cent de me faire éliminer.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7284-chokoku-kirito-l-art-est-explosion-termine
Narrateur
Narrateur

Le départ explosif Empty
Mer 6 Nov 2019 - 21:59
La présence que tu détectais non loin de toi s'estompe. Une autre apparait, sur ton autre flanc. Ils sont donc, au minimum, deux à te suivre. Ou peut-être plus ? Impossible de le savoir. Tu crois apercevoir un moment un bras derrière des fourrés, dans la direction globale que ta technique indique.

Rien n'indique leur intention ou leur puissance.

Ce ne sont pas des novices de la filature et de la traque derrière toi.

La nouvelle présence que tu détectes ne semble en tout cas pas bouger de manière erratique. Tu peux faire l'hypothèse qu'ils ignorent que tu les as détectés. Ou qu'ils n'en ont rien à cirer - c'est possible aussi. Pour l'instant, il se contente de te suivre à distance. Potentiellement avec une technique de repérage.

Mais impossible de savoir ce que l'autre fait pendant ce temp-là.
Revenir en haut Aller en bas
Chôkoku Kirito
Chôkoku Kirito

Le départ explosif Empty
Jeu 7 Nov 2019 - 15:11
Non ! Pitié pas ça ! Une deuxième personne était en train de me suivre ! Et là tout d'un coup ! Un bras ! Serait-ce celui d'une des deux personnes ? Ou bien le bras d'une troisième personne ? Je n'étais sûr de rien pour le moment et désactiva ma technique de perception. Désormais je ne savais pas où se trouvaient mes poursuivants, décidément j'étais très malchanceux ! En plus de me faire traquer par des ninjas expérimentés j'étais un peu en manque de chakra et ils étaient plus nombreux que moi. Je déduisais qu'ils étaient expérimentés grâce à la façon à laquelle ils me suivaient, me suivre et se cacher aussi aisément ce n'est pas facile pour n'importe quel ninjas. En plus de ça il faisait nuit noir et la visibilité avait diminué, en plus de ça je n'ai plus la moindre idée de leur position. Et le pire c'était si un d'entre eux possédait le Byakugan, ça serait le pire, car non seulement je serais visible facilement pour lui mais que si je me déplace sous terre il me verra sans la moindre difficulté. Ais-je pris la décision qui signera mon arrêt de mort ? Pour être honnête je commence à croire que j'ai pris une très très mauvaise décision.

Le vent commençait à souffler de plus en plus et le climat était de moins en moins agréable, je m'arrêta pris un kunai ensuite retira mon bandeau de ninja d'Iwa et le raya avant de le remettre. C'était clairement un geste qui défiait mes poursuivants. Je regardais la lune et repensa à toutes ces nuits passées avec Kazuto à regarder la lune. Que penses-tu de moi grand-frère ? Toi qui t'es imposé en tant que membre du Shishiza à un si jeune âge tu dois sûrement avoir honte de moi en voyant ce que je fais, moi le cadet qui déserte et qui n'a aucune considération pour ce village que tu es prêt à protéger au prix de ta vie.

Je me mis à observer les alentours et la frontière n'était pas loin du tout ! J'avais peut être un espoir même si ça videra mon chakra. Je créa immédiatement un grand oiseau d'argile sur lequel je grimpa et avant de m'envoler je cria.


- Vous ne m'aurez jamais bande d'imbéciles !

L'oiseau s'envola et se dirigea vers la frontière avec une vitesse folle, l'espoir commençait à me regagner, les traqueurs allaient ils pouvoir m'empêcher de partir ? Ou bien est-ce qu'ils pourront m'arrêter avant que je ne travers la frontière ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7284-chokoku-kirito-l-art-est-explosion-termine
Narrateur
Narrateur

Le départ explosif Empty
Jeu 7 Nov 2019 - 21:29
Il n'y avait plus aucun doute à avoir. Le geste de Kirito de rayer son bandeau était significatif. Aussi dès qu'il fit cela, une voix se fit entendre.

Agis.

Tu entends un tressaillement dans les buissons. Et une silhouette apparait devant toi, à quelques mètres et à très haute vitesse, alors que tu es a peine monté sur ton oiseau. C'est une kunoichi arborant le bandeau d'iwa et vêtu très élégamment. Elle porte un superbe kimono à longue manche. A ses mains, tu aperçois deux objets qui n'ont rien à faire ici. Des bandes de gymnastique. En tissu, comme c'est souvent le cas.

Tu en comprends très rapidement l'utilité tandis que la kunoichi utilise une de ses bandes pour complètement emprisonner ton oiseau et le faire tomber au sol. Elle semble manipuler le tissu comme tu manipules ton argile. Pour autant, garder emprisonner ton oiseau lui demande une forte concentration, et tu le vois à la lueur de son front que des gouttes de transpiration apparaissent.

Chokoku Kirito, tu es sommé de faire demi-tour à Iwa dérechef. Le cas échéant, tu seras considéré comme déserteur et traité ainsi.

Il s'approche. L'Homme est en position d'attaque, prêt à composer des mudras... mais ne fait rien pour le moment. Il ne te laissera sans doute pas prendre la fuite sans rien faire, mais tu ignores ses capacités.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Chôkoku Kirito
Chôkoku Kirito

Le départ explosif Empty
Ven 8 Nov 2019 - 20:42
Et zut, mon oiseau c'est fait choper par une femme qui l'a enveloppé dans du tissu. Cette fille, elle était très dangereuse et plutôt forte, on ne peut pas contenir un oiseau comme ça si facilement si on est pas fort. Elle semble maitriser le tissu, ça n'a aucune once d'art mais ça a l'air plutôt pratique. Maintenant je vois un homme s'approcher et me sommer de rentrer immédiatement au village. Sinon je serais considéré comme déserteur et traité en tant que tel, et je sais très bien que pour les déserteurs c'est la mort assurée. Je regardais l'homme, pour le moment j'ignore tout de lui à part une hypothèse que j'ai, à mon avis c'est lui qui a réussi à me localiser. La fille ne m'a pas l'air d'avoir une assez bonne dextérité avec son chakra pour réussir à bien localiser des personnes, par contre elle a une vitesse et une force hors du commun. L'homme a l'air d'être le chef de ce binôme et aussi celui qui est le moins fatigué, car si la fille avait en plus d'immobiliser mon oiseau utilisée une technique de détection continue elle serait bien plus fatiguée. Mais ce ne sont que des hypothèses pour le moment et rien de concret, le moment est venu pour moi de faire un choix, risquer ma vie et déserter ou rentrer tranquillement au village. Je descendis de mon oiseau les mains en l'air et là j'entendis une voix.

Flashback

- Kirito tu sais, l'important pour un ninja n'est pas comment il a vécu. Mais comment il est mort, si il est mort avec honneur ou bien comme un misérable. Le Yondaime Tsuchikage lui est mort en vrai héros. J'espère avoir une mort aussi honorable que lui, et toi Kirito ne t'avises pas de mourir pour le moment. Il faut juste que tu vives et te battes, jusqu'à ce que ton heure vienne et là tu mourras avec honneur.

C'était Kazuto le grand-frère de Kirito il y à près de trois mois qui parle au jeune diable Chôkoku.

- Oui Kazuto, je te promets de mourir avec honneur !

Fin du Flashback

- Pardonne moi Kazuto.

C'est alors que je fis un mudra pour faire exploser mon oiseau, la kunoichi qui le maintenait au sol aura beaucoup de chance si elle réussit à survivre à l'explosion. Dans la foulée j'envoie un oiseau C1 vers l'homme avant de verser une petite larme et faire exploser l'oiseau à côté de son visage. J'aurais tellement voulu revoir le visage de mon frère une dernière fois.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7284-chokoku-kirito-l-art-est-explosion-termine
Narrateur
Narrateur

Le départ explosif Empty
Lun 11 Nov 2019 - 10:39
L'oiseau explosa, entouré des bandes de tissus. Néanmoins, Cela ne détruisit que l'arme de la kunoichi. Elle-même n'avait pas eut besoin de s'approcher tellement de l'oiseau. Tous connaissaient les capacités Chokoku à Iwa, et cela aurait été une erreur vraiment élémentaire de s'approcher de l'argile.

Non, les bandes de gymnase permettait justement d'utiliser le tissu à distance. La Kunoichi regarda son arme détruite et la jeta. De sa seconde arme, elle dévia l'oiseau que l'imprudent venait de lancer sur son maitre. L'oiseau d'argile fut dévié de plusieurs mètres sur la gauche, et finit dans les fourrés, loin de son maitre. Puis, elle réitéra sa technique d'immobilisation, utilisant le tissu cette fois-ci directement sur Kirito. Le tissu s'enrouleraient autours de ses membres, de sa bouche, de ses bouches et l'immobiliserait complètement.

Elle était concentrée. De la transpiration était visible sur son front. Elle n'était... peut-être pas aussi forte que ce que Kirito avait pensé ?

Que penses-tu de ma disciple ? Elle est encore loin de pouvoir entrer dans notre organisation, mais je me suis dit que cela lui fera un peu d'expérience. Ramener un déserteur est relativement rare à Iwa, mais cette tentative est un peu risible.

Il portait un masque, contrairement à la kunoichi. Lui seul était membre du Sazori. Le maitre était toujours prêt à l'action, bien qu'il n'avait pas encore sourcillé devant les évènements ou même l'explosion. Il s'approchait, par contre.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Chôkoku Kirito
Chôkoku Kirito

Le départ explosif Empty
Lun 11 Nov 2019 - 14:05
Elle n'était pas morte, au contraire elle était bel et bien en vie et en pleine forme cette maudite kunoichi. Alors que son chef lui masqué ne bougea pas le petit doigt je me retrouva avec du tissu autour de moi, comment allais-je faire pour m'en sortir maintenant ? Pendant que le tissu m'enveloppait je créa juste avant une fourmi C1 et une fois que je me fis envelopper et donné de l'assurance à mes adversaire, le moment était venu. Le ninja masqué avait l'air fier de sa disciple, mais je voyais qu'elle était plus faible que ce que je pensais vu le mal qu'elle avait à me contrôler. Juste avant que ma bouche qui est sur mon visage soit enveloppé la fourmi explosa, emmenant avec elle le tissu qui enveloppait mes deux mains, je réussis à me défaire du tissu de la kunoichi et gueula.

- Allez vous faire voir !!

Des pensées venaient à mon esprit pendant que je créa un grand oiseau argile qui m'attrapa de ses serres. Je souris au moment où il s'envola sans problème, la kunoichi n'avait plus de forces pour stopper l'oiseau et c'est à peine au moment où il s'envola que je cria.

- L'art est explosion ! Et je vais me transformer en oeuvre d'art !

L'oiseau explosa m'emportant avec lui, mon corps tout brûlé retomba et je vivais mes toutes dernières secondes. Je me remémorais le visage de mon frangin pendant qu'avec les dernières forces que j'avais je créa une araignée qui se posa sur ma tête avant d'exploser. Et voilà c'est comme ça que meurt Chôkoku Kirito. Je voyais devant moi le visage de mon frère et les paroles qu'ils me répétait chaque jour, personne ne pouvait m'entendre vu que j'étais dans un monde meilleur maintenant.

- Pardonne moi Kazuto, je n'ai pas tenu la promesse que je t'ai faite de rester en vie le plus longtemps possible. Je te demande pardon mon frère.

Je me remémora mon entrainement avec Toph, celui avec Jurojin et la petite animation au centre commercial avec Musashi. Finalement je n'avais pas que de mauvais souvenirs dans ce village, est-ce que j'avais fais une erreur en désertant ? Oui ça c'est sûr et certain.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7284-chokoku-kirito-l-art-est-explosion-termine
Narrateur
Narrateur

Le départ explosif Empty
Lun 11 Nov 2019 - 14:52
Tu arrives à libérer une de tes mains, et tu arrives par conséquent à utiliser une de tes explosions sur ta propre figure. Néanmoins, tu ne meurs pas sur le coup. Ta conscience ne tient pas, et tu tombes dans un néant de sens et de réflexion. Tu n'entends donc pas le Sasori parler.

Quel imbécile. Bande ce que tu peux de ses blessures, on le ramène.

Et tu n'entends pas non plus la réponse de la genin.

Oui, sensei !

Tu te sens vaguement transporté, mais c'est tout.

Officiellement, Kirito est mort en tentant de déserté et c'est ce que l'histoire retiendra.

Officieusement, le prisonnier 7724 est en soin dans un centre fermé et sous drogue. S'il survivra ? C'est possible. Mais jamais plus il ne verra le dehors ni Iwa. Tout au mieux, sa vie sera résumé en des interrogations, et marcher dans une cellule aussi petite qu'humide. Qu'il vive ou qu'il meurt, cela n'aura plus d'intérêt, son existence appartient aux ombres du passé.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Le départ explosif

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Tsuchi no Kuni, Pays de la Terre
Sauter vers: