Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» 放浪 Errance [LIBRE]
Les dés sont jetés [PV Asaara Fuu] EmptyAujourd'hui à 23:08 par Yu

» Yokan Kuro, Un loup solitaire. [Terminé !]
Les dés sont jetés [PV Asaara Fuu] EmptyAujourd'hui à 22:23 par Yokan Kuro

» Ono Fumito
Les dés sont jetés [PV Asaara Fuu] EmptyAujourd'hui à 22:22 par Ono Fumito

» Nō 脳
Les dés sont jetés [PV Asaara Fuu] EmptyAujourd'hui à 21:21 par 

» This is good bye, Destiny [Aimi]
Les dés sont jetés [PV Asaara Fuu] EmptyAujourd'hui à 20:56 par Hayai Taishi

» 08. Demandes diverses
Les dés sont jetés [PV Asaara Fuu] EmptyAujourd'hui à 20:38 par Ikaku Jiro

» Consonne [SOLO]
Les dés sont jetés [PV Asaara Fuu] EmptyAujourd'hui à 20:35 par Ikaku Jiro

» Sur le départ, direction Ame no Kuni [PV. Taishi]
Les dés sont jetés [PV Asaara Fuu] EmptyAujourd'hui à 20:14 par Hayai Taishi

» Collision [Sae]
Les dés sont jetés [PV Asaara Fuu] EmptyAujourd'hui à 19:57 par Ikaku Jiro

» Têtes dures [Jiki Masami]
Les dés sont jetés [PV Asaara Fuu] EmptyAujourd'hui à 19:15 par Oterashi Yanosa

Partagez

Les dés sont jetés [PV Asaara Fuu]

Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

Les dés sont jetés [PV Asaara Fuu] Empty
Mer 13 Nov 2019 - 13:50
Les dés sont jetés [PV Asaara Fuu] Xhvf

La pègre avait réussi sa reconversion, songeait Shitekka. Lui qui avait intégré inconsciemment l'Inagawa-kai dans le seul intérêt de son nindō réalisait à quel point le grand banditisme avait su se relever de la grande purge. Il n'était plus question de raids, de razzias, de pillages. La guerre n'était plus physique, elle était psychologique et juridique. Et c'était sur ce nouveau terrain que le Kaguya allait participer à une bataille.

Malgré son absence d'évolution dans la hiérarchie pyramidale de l'Inagawa-kai, le Chūnin s'était fait une certaine réputation avec son niveau de jeu. Cela avait suffi pour convaincre Gozaburō d'inciter Goto, son supérieur direct, d'enquêter sur un clan rival. Les informations fournies furent simples, mais suffirent à brosser un portrait clair de la situation : un concurrent direct, étalant son territoire sur les zones d'influence de l'Inagawa-kai. Eux aussi spécialisés dans les jeux d'argent, de paris en tout genre.

Concrètement, rien ne pouvait être fait sans risquer de voir les projecteurs braqués sur l'honnête entreprise que représentait officiellement le conglomérat Inagawa. Mais le vieil homme avait flairé une entourloupe, et la jalousie l'empêchait de rester les bras croisés. Malgré sa profonde volonté de toujours agir dans l'ombre. Quelque chose n'allait pas. Il le sentait. Et c'était à Shitekka de lever le voile sur cet établissement qui agaçait un peu trop l'oyabun.

« C'est donc ici… »
Le soir même, Shitekka se présenta devant l'entrée de l'établissement concurrent. Un petit parloir aux allures de salon de thé à proximité du port Naragasa. Le bâtiment se situait sur une ruelle suffisamment fréquentée pour que quelques clients, notamment des marins soient attirés par une partie ou un verre. Un molosse fumant à l'extérieur faisait mine de ne pas surveiller l'avancement de la soirée, afin de rassurer la clientèle et ne pas exposer la réelle nature du commerce. L'Urumi avait aussi pour l'occasion choisi de ne pas trop s'afficher : il ne portait ni son sukaja, ni son kaparamip. Il s'était fondu dans la masse, malgré ses cicatrices au visage.

En dépit de ces stigmates distinctifs, le ninja parvint à rentrer dans l'établissement sans grand mal. La grande salle principale s'étendait dans toute sa longueur sur son parquet en cèdre, et dont la disposition laissait le bois dessiner un vaste couloir central. De chaque côté de l'allée, plusieurs tables basses accueillaient des clients souhaitant lever le coude. A gauche, un peu plus au fond, s'organisaient des parties de chinchirorin. Shitekka connaissait vaguement ce jeu de dés, mais sans plus. Il ne vivait que pour le riichi. Il décida alors dans un premier temps de prendre une table, à proximité des joueurs pour s'imprégner des règles et tenter d'y débusquer le piège que pressentait son patron.

Tout en sirotant lentement son calpis aux fruits, il observa une partie : quatre joueurs se faisaient face, sous le regard attentif et mielleux d'un organisateur. Les règles semblaient simple : au centre du tatami se tenait un bol de porcelaine blanche dans lequel, chacun leur tour, les joueurs lançaient trois dés. Le résultat déterminait l'issue de la partie. Le but était d'obtenir deux dés avec le même nombre. Le troisième dé permettait de départager les joueurs ayant deux dés identiques. Certaines combinaisons spéciales influençaient les gains : obtenir trois dés identiques faisaient remporter automatiquement le triple de la mise, à l'exception d'un triple un, qui imposait au joueur de payer le triple de sa mise. Pareillement, obtenir une suite un - deux - trois résultait en une défaite directe, et le parieur devait payer le double, tandis qu'un quatre - cinq - six permettait d'empocher le double de sa mise initiale.

Curieusement, aucune de ses règles ne furent nécessaires lors des quelques tours auxquels Shitekka assista. Tout semblait se dérouler paisiblement dans cette honnête maison de jeux. C'était bien trop calme aux yeux du Kaguya. Il décida donc de prendre son mal en patience et d'observer avant de tenter sa chance. Veillant à la moindre anomalie. À la moindre erreur fatale de l'organisateur et du dealer, qui semblaient partager une étrange complicité dissimulée…


Spoiler:
 

_________________


Les dés sont jetés [PV Asaara Fuu] 16560a3x
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Asaara Fuu
Asaara FuuEn ligne

Les dés sont jetés [PV Asaara Fuu] Empty
Lun 25 Nov 2019 - 14:33
Fuu ignore comment elle se retrouve ici, déjà comment elle s'est retrouvée dans ce port alors que c'est probablement l'endroit le plus froid et humide de Kiri, mais aussi qu'est-ce qu'elle fait dans cet endroit. On aurait dit un casino, il y en a à Kaze, c'est bon pour l'économie, et la présence de la banque permet de se dire qu'on peut garder une partie des gains à l'abri. Du coup, que font-ils ici ? Eh bien, c'est le propriétaire de l'endroit qui veut parler avec les deux collègues de la banque, les deux employées qui s'y connaissent en affaire. Son rôle étant de les protéger, elle devait les accompagner ... en théorie, car elle n'a pas réussi à passer la porte du bureau du propriétaire. Résultat, Fuu se retrouve seule, dans cet endroit, et évidemment, on refuse qu'elle se mette à jouer, après tout, elle ressembler à une enfant, et ils ne veulent pas que la kenpeï voit une enfant en train de jouer.

Enfin, Fuu observe du coup assez loin ce qui se passe sur les tables, la cape sur lequel le symbole de la banque Sabaku sur les épaules. Au moins, on ne la sort pas grâce à ce symbole, son rôle est de faire le garde du corps, mais elle ne peut pas remplir cette fonction sans aller à l'encontre des autorités de cet endroit. Enfin, elle observe une table de gens qui jouent avec des dés, ce qu'elle ne comprend pas, c'est déjà pourquoi parier sur des dés, mais aussi où se trouve le plateau de jeu avec les pions, le chemin à parcourir, voire même des places à "acheter". Là, c'est juste regardé les résultats sur un lancer de dès, ce qui n'est pas des plus amusant. Elle soupire, rien dans ce salon ne l'intéresse vraiment.

_________________
Les dés sont jetés [PV Asaara Fuu] 1560052146-asaarasigna
Merci à mouton pour le kit o/
♫ Thème ♫
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6652-les-eaux-ont-beau-couler-dans-tous-les-sens-le-sable-restera-toujours-au-fond-presentation-asaara-fuu-terminee#55560

Les dés sont jetés [PV Asaara Fuu]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Port Naragasa
Sauter vers: