Derniers sujets
Partagez | 

Tout est dans le museau - Pv Kaveta


Jeu 3 Aoû 2017 - 3:41
Rien n'avancait assez bien, assez vite, la vie de Sanadare semblait s'être mise au ralenti. Elle exécutait négligement une tâche, parce que son statut de genin d'Iwa l'y obligeait. Mais en toute franchise, elle commencait à être lasse de courir dérrière toutes les adolescentes ou gamins qui n'étaient pas rentré à l'heure. Avait-elle l'air d'un chien renifleur ? Franchement. Sa quête toujours inutile à ses projets l'avait conduite vers le genre d'endroit qu'elle détestait le plus en bonus. Il était assez rare que la Hyuga se perde par ici, c'était trop boiseux, sans pour autant être une forêt. Le genre d'univers qui lui était détestable, mais ca faisait gonfler le prix de l'immobilier il paraît un peu de verdure...

-Ces abruitis. Pensait-elle très-trop fort en percevant un trop plein de présence humaine attirait par la beauté artificielle du lieu.

Quelques passants se retournaient vers elle, mais la fille n'était pas apte à constater leur air mauvais, aveugle après tout, bien que pas totalement perdue dans le néant. Peut-être pour cela qu'elle s'en foutait ou peut-être que ca n'aurait rien changé. Ce n'était pas le genre de créature à se soucier de ce genre de chose de toute facon, d'autant plus que vous pardonnerez l'expression, elle se trouvait bien emmerder pour dénifer une civile au milieu d'autres civils... Une affaire d'aura de chakra, vous saisissez ? Au risque de se répéter...

-HANN ! Je suis pas un chien de traque bordel de merde !

S'insurgeait-elle en jetant le vétement qu'on lui avait confié, c'était celui de sa cible, mais ca n'avait aucune foutre utilité pour elle. Elle avait pourtant dit qu'elle était une sensorielle, à comprendre ressentir, ect. En quoi ca lui donnait un meilleur flair qu'un caniche à sa mémère ?!! Outrée, elle abandonnait le gilet là continuant sa route jusqu'à une fontaine d'eau. Pourquoi ne simplement pas rentrer et les envoyer promené, se demandait-elle en activant à taton le distributeur d'eau. Evidemment, elle s'arrosait plus la face qu'autre chose avant de trouver sa bouche. Il fallait retrouver la gamine et faire toutes ses tâches débiles, car c'était sa meilleure chance de mettre la main sur quelque chose. Son clan ne l'aiderait pas, sauf à disparaître pour de bon. On ne pouvait pas jeter aux oubliettes tous ses efforts humiliants fait jusque là. La kunoichi résignait bien que peu motivée se retournait vers son 'indice' au sol, de toute elle ferait à l'ancienne en questionnant les passants... Pas de meilleure chance. Du moins elle le pensait.

-Qu'est-ce que...?

Son tissu avait quitté le sol pour rejoindre des mains inconnues, une aura particulière, bien plus attypique encore, quand son radar de forme lui rapporter une variation sur sa tête. La Hyuga avait cru percevoir une sorte de museau. Impossible n'est-ce pas ? Elle entamait le pas vers lui pour récupérer le tissu, mais ce dernier avait déjà repris son chemin. A bonne distance, à l'aide de ses compétences de traqueuse, Sanadare le suivait à la trace. Quand ses mouvements se stoppaient enfin, elle poursuivait le chemin qui les séparait encore. Un fort parfum de fleurs blanches et de fruits rouges, exactement comme on lui avait décris la gamine disparue, son gilet sentait encore un peu ainsi, lui aussi. L'aveugle s'approchait soudainement et saisissait la fuyarde par quelques une de ses mèches de cheveux arrière. Là où ca faisait le plus mal quand elle tirait. La fille grognait un peu, elle s'en foutait.

-Trois poils aux aiselles et ca pense déjà pouvoir vivre sa vie comme une grande. Elle tirait plus fort. Tu crois que les ninjas de Iwa ont que ca à faire te courir après et être dérangé par toi et ta famille hein ? Ce n'était pas la première fois que la tâche était confié. Rentre tout de suite, pas de détour et la prochaine fois, c'est la tête tout entière que j'arrache.

Une grosse poignée de cheveux restait entres ses doigts, ces derniers s'éparpillaient au vent plus vite que les pas de sa cible qui s'éloignait. Ce n'était pas une créature patiente. Son attention se portait sur l'inconnu maintenant, elle s'assurait d'être dans son chemin pour qu'il ne part pas trop vite.

-Tu la connais ? Pourquoi tu lui as ramené son gilet hein ? Comment tu savais où la trouver.
Concluait-elle

_________________
#PotesBorgnesForever


Merci Lulu, Meian & Chikara pour les skins <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t355-huyga-sanadare-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t722-equipe-3-shokugeki-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u352

Jeu 3 Aoû 2017 - 11:26
Iwa, beau et fameux village qui ne fait qu'évoluer depuis quelques temps et moi je flemmardise en regardant tout ce qu'il se passe. Il y avait ce temps, où tu faisais un peu ce que tu veux, tant que tu respectais un minimum les autres et maintenant un système est mit en place, un système hiérarchique qui plus est. Comme-ci on avait le droit de dire que telle ou telle personne a plus de valeur qu'une autre. D'un côté, cela permettrait aussi de plus facilement se défendre contre toutes attaques, comme il y a eu il n'y a pas si longtemps. Au final mon plus gros soucis avec tout ça, c'est que j'ai été embarqué dans le lot vu que je suis un shinobi et que je squattais ici depuis quelques temps. Je me retrouve ranger dans une case qui est celle des Genins et aussi un rang, qui juge plus ou moins mes capacités. Vous vous rendez compte ? Moi, nomade voir plutôt vagabond qui se retrouve par devoir dire "oui chef" à des supérieurs ou encore à devoir remplir des missions de secondes zones qui pourraient très bien être effectuées par n'importe qui. Retrouver un chat ou des gamins, ce n'est pas difficile et même des non shinobi peuvent le faire. Ils faisaient comment il y a pas si longtemps, genre un peu plus de 200 ans, quand les ninjas n'étaient pas ce que nous sommes aujourd'hui ? Je dois quand même dire que là où le village a marqué des points dans mon coeur, c'est au moment d'annoncer qui sera le chef du village, le mieux hiérarchisé et normalement compétent du village. Quelle fût ma surprise au moment de voir trois personnes, trois noms et trois visages totalement différents. Ils étaient donc trois pour se mettre d'accord sur le futur d'Iwa. Certains pourraient voir ça comme une faiblesse, mais je pense que c'est justement ce qui fera notre force, il y aura moins de responsabilités et de choix délicats à mettre sur les épaules d'une personne.

J'étais en haut d'un arbre quand je pensais à tout ça, allongé sur une branche, les yeux fermés. J'avais pris l'habitude de me cacher, enfin plutôt de m'isoler, pour éviter toutes les missions que je n'estime pas assez importante ou intéressante pour un shinobi. J'ouvre les yeux, je descends de mon arbre pour aller me balader, j'avais besoin de me dégourdir les jambes. Sur la route, j'ai pu sentir un parfum de fleur blanche et de fruits rouge venant d'une femme en pleure. Qui était-elle ? Il semblerait qu'elle soit une villageoise non shinobi, mais pourquoi pleurait-elle ? J'avais hésité à aller la voir, mais j'ai repris ma route comme-ci je ne l'avais pas vu. Si je commençais à m'infliger des quêtes, je m'en sortirais jamais et de toute façon quand je ne serais plus là, je ne croiserais plus la route de ce genre de péripéties.

C'est après peut-être une heure de balade solitaire et appréciable qu'une odeur m'interpella. Elle semblait disparaitre petit à petit, comme-ci elle était recouverte petit à petit. Je me suis mis à regarder tout autour de moi en cherchant un lieu, une cible ou même un quelconque objet pour trouver la source de cette odeur familière. Mes yeux s'arrêtèrent au niveau d'une jeune femme, qui semble plus jeune que moi, qui était en train de balancer un vêtement par terre. Elle n'avait pas l'air très contente, mais peu importe ce n'est pas ça qui m'intéressait pour le coup. C'était le gilet à terre, l'odeur venait de là et si elle disparaissait petit à petit c'est parce que celle de la jeune aux cheveux blancs la recouvrait de plus en plus. J'ai patienté un petit peu, attendant qu'elle s'éloigne de son bien pour venir y jeter un coup d'oeil. Je saute de ma hauteur, je ramasse le gilet et le regarde attentivement. Je me concentre d'avantage pour voir le bas de mon visage, nez compris, se transformer petit à petit en museau de loup. Une fois la transformation partielle achevée, je trouvais une trace, je savais où était le propriétaire du gilet, je dirais même plutôt, la proprio.

Sans une ni deux, je suis cette odeur d'un pas assuré et fière. Cela faisait un petit bout de temps que je n'avais pas fait une recherche de ce genre. Je pouvais sentir ce parfum de plus en plus fort, mais une autre odeur m'interpelles dans le même temps. Si je ne me trompais, je devais sans doute être suivi par la jeune femme, mais cela ne me dérangeais pas cette fois-ci. Elle avait certainement une mission à remplir, une mission des plus pathétique d'ailleurs et voulait sans doute voir si je trouvais ce que je cherche. Après quelques minutes, j'avais enfin mis la main sur une jeune fille qui ressemblait vaguement à la femme que j'avais vue en larme. Ma tête reprend sa forme d'origine et j'attrape délicatement la gamine par le bras pour l'aider à descendre un mur trop haut pour qu'elle saute.

"Tu devrais rentrer, ta mère s'inquiète pour toi."


Je lui rends sa veste tout en affichant un sourire protecteur et rassurant à la petite. Elle semblait plutôt heureuse que je ne la gronde pas comme aurait pu le faire n'importe qui d'autre. Au moment où elle sourit et me remercie, la femme qui me suivait l'attrapa par les cheveux pour lui faire une engueulade maison. J'avais l'impression de me voir quand j'engueulais mes frères, en plus glacial... et plus sanglant. Cette menace de lui couper la tête me semblait un peu sévère et abusif, mais bon, je m'apprêtais à m'en aller quand elle se mit au travers de ma route. Elle avait l'air réellement énervée et semblait vouloir me faire subir un interrogatoire à sa manière. Je ne sais pas ce qui m'avait empêché de l'envoyer balader, mais elle avait de la chance que je sois de bonne humeur. Peut-être que c'était ses cheveux, qui était d'une magnifique couleur ou alors son handicap que je pouvais clairement voir d'ici.

"Tu devrais peut-être te calmer... Il me semble que normalement quand on engage une conversation avec un inconnu on commence par se présenter. Je suis Hatake Kaveta, un simple shinobi aimant se balader. Je suis tomber sur la mère de la petite tout à l'heure alors je l'ai retrouvé. Maintenant, tu veux bien me dire qui tu es ?"


Je ne savais pas trop comment elle comptait surenchérir, mais en tout cas j'étais content du calme dont je faisais preuve. Je me suis énervé pour moins que ça dans la vie. Je lui montre d'un coin de l'oeil un endroit plus paisible et calme pour lui faire comprendre que je n'allais pas fuir, mais simplement trouver un meilleur endroit pour discuter.

_________________


Dernière édition par Hatake Kaveta le Mar 8 Aoû 2017 - 10:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t721-hatake-kaveta-termine

Ven 4 Aoû 2017 - 7:29
-Je suis une kunoichi d'iwa qui travaille pour son village là tout de suite, c'est suffisant comme présentation ?

Ironique de sa part, elle détestait sa fonction, son grade, son statut, vivre prisionnière ici, un emprisonnement injustifié dérrière des excuses bidons. Et surtout, plus que tout, cette P*@/=X de hiérarchie.

-Mon calme serait sûrement arrivait bien plus vite et notre discussion finie à la même vitesse si tu avais simplement répondu. Cette femme n'a payé le village que pour le service d'un seul shinobi. Puis elle en déploie deux juste avec quelques larmes ?


Elle parlait de la mère et c'était malheureusement elle, la shinobi malchanceuse. Quatre fois cette semaine qu'elle courait après cette merdeuse et on ne l'avait payé que la première fois, soit disant que son travail n'était pas bien achevé... La Hyuga avait essayé à la seconde fois de la ramener avec une laisse et un collier que la fuyarde ne pouvait pas enlever. Sans succès, on ne l'avait pas écouté. En quoi pouvait-elle être responsable des départs répétés de cette idiote ? Rien que d'y avoir repensé, Sana' était à nouveau énervé.

-T'es du genre sauveur de la veuve et de l'orphelin ? Tss. Je devrais te donner mes vieilles reliques et t'envoyer à la forêt chercher des traces pour moi dans ce cas...

L'intonnation était plus base, car en vérité, ca ne lui était pas vraiment adressé. L'aveugle parlait pour elle-même, elle faisait souvent ca quand sa patience avait atteinte sa limite. Qui plus est, l'étrange sérénité du gars avait le don d'accentuer sa nervosité. Etrange, d'ordinaire, Sanadare était quelqu'un de relativement calme, qui se foutait de tout. Alors quoi ? Ca. Les soins de la doc la veille sur son oeil absent étaient semble-t-il censé lui faire du bien. C'était la vérité hier quand ses doigts agiles soulageaient son crâne. C'était pire maintenant que le mal était revenu. Voilà pourquoi la Hyuga était contre les soins, si la fille n'avait pas été si jolie et... coquine soyons franc, elle ne se serait jamais laissé berné. Cette garce, plutôt deux fois qu'une. Pour peu, l'aveugle aurait oublié Louloup qui se présentait, bien sûr, elle n'avait rien écouté...

-Mais, comment tu as su que c'était son gilet, et où elle était ?

Revenait-elle à la charge dans son manque de tact légendaire, il lui semblait bien avoir percu une variation dans son chakra et son radar qui pouvait s'être flouté avait bien insinué un museau. Elle tentait le tout pour le tout.

-Ton flair est si imparable que ca ? C'est tiré par les cheveux ton histoire, qui me prouve que tu n'es pas un de ses complices ou encore à l'origine de ses fugues hein ?


Quoi ? Après tout, il était suspect et elle était en service, alors c'était plus ou moins légitime non ? Surtout une facon comme une autre de lui sortir les vers du nez sans dévoiler son jeu trop tôt. Il se mettait en mouvement, sans pour autant jouer la carte de la fuite. Bien sûr, la Hyuga un peu -beaucoup- bigleuse n'avait pas compris, faute de le voir, la subtilité de son invitation. Pourtant, elle lui emboitait le pas pareil toujours bien décidé à obtenir une réponse. Peut-être aurait-elle dû le remercie de lui avoir fait son travail ou alors le garder dans ses contacts pour ces cas de figure. Il pouvait être efficace et pratique, mais avant il fallait bien tester ses limites. Une bien mauvaise habitude de la fille.

-Plus tôt tu te montreras convainquant, plus tôt nous serons libéré de cette histoire tous les deux.


Face à lui, elle croisait les bras après avoir ajusté son chapeau ridicule.

_________________
#PotesBorgnesForever


Merci Lulu, Meian & Chikara pour les skins <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t355-huyga-sanadare-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t722-equipe-3-shokugeki-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u352

Ven 4 Aoû 2017 - 10:45
C'était plutôt assez direct et sans gênes cette manière qu'elle avait directement prise de me parler. Pourtant, à son physique on ne pense pas tout de suite qu'elle pourrait être aussi froide. C'était peut-être ses cheveux blancs qui me séduisaient ou le simple fait qu'elle soit une jolie femme, en tout cas, je me trouvais déjà très patient avec elle. Pourquoi les gens étaient-ils si agressif comme ça ? Je venais juste de retrouver une petite fille rebelle, ce qui au passage était son rôle et voilà comment j'étais remercié ? Maintenant que j'avais pris la décision de discuter avec elle, je ne pouvais plus faire marche arrière, je ne pouvais plus fuir.

"La veuve et l'orphelin ? Non non..."


Je n'avais pas entendu ce qu'elle avait pu dire dans sa barbe et à vrai dire je n'y portais aucune attention. Si cette jeune femme me voyait encore face à elle, c'est seulement parce qu'elle était jolie et que je pense qu'elle ne peut pas être toujours aussi rigide et agressive. Peut-être qu'il y avait une jeune femme perdue et seule dans son cœur et que c'est pour cela qu'elle était comme ça ou alors c'est juste une bombe sur le point d'exploser en plein visage. Dans tous les cas, elle n'avait pas l'air aussi patiente que moi et surtout très curieuse à mon sujet, je n'avais pas l'habitude. Elle semblait même pressé d'en finir avec cette histoire alors dans ce cas, pourquoi ne zappait-elle pas tout cela et on se dit adieu ? Je ne comprenais pas forcément la manoeuvre de la belle aux yeux bandés.

"Ecoute, je ne parlerais en aucun cas de moi à une personne qui ne m'a même pas donné son nom... Je pense être à Rokkusu depuis assez longtemps pour savoir comment fonctionne les négociations."


Ma langue avant légèrement fourchée, j'ai bien dis Rokkusu au lieu d'Iwa devant une autre personne logeant ici. Boarf, cela ne fait pas si longtemps que ça que le nom avait changé et puis de toute manière j'assume totalement ne pas me sentir spécialement Iwajin. Je respire un grand coup avant de monter sur la branche d'un arbre pour me poser comme je le fais si souvent. Dos contre le tronc, une jambe allongée parallèlement sur la branche et l'autre se baladant dans le vent. Je regarde les nuages et j'essaye de ne pas m'énerver ou m'enfuir. Elle, avait les bras croisés et semblait prête à en découdre avec moi et la fuite ne semblait pas si facile que ça contre elle, vue comment elle me colle.

"Je penses que tu as autant de chose que moi à cacher, pourquoi tu as les yeux bandés, comment te comportes-tu avec des gamines de ton village et pour finir, je ne me sens en aucun cas enfermé dans ton affaire, je pourrais très bien fuir très loin."


J'avais dit ça sur un ton un peu moins calme que jusqu'à maintenant, mais ce n'était toujours pas agressif, contrairement à elle, c'était juste des questions vexantes pour qu'elle arrête de se permettre ce qu'elle fait vis-à-vis de moi. Je reprends mon sérieux pour venir essayer de bien la regarder dans les yeux, mais cela semblait impossible alors j'entrepris ma transformation en tête de loup sans qu'elle n'ait encore la vision.

"Voilà un indice quand même..."


Je redescends de la branche pour venir tout près de la jeune Iwajin, une fois bien face à face, je me mis à grogner tout doucement et délicatement, ce n'était vraiment pas pour lui faire peur. Quand j'étais si proche, je pouvais ressentir une odeur différente de la sienne sur son chapeau. Peut-être qu'elle l'avait volé ou alors quelqu'un lui avait offert. Sinon c'est simplement qu'elle ne vit pas toute seule, mais dans ce cas je sentirais cette odeur vraiment partout, pas juste au niveau du chapeau. Je n'y prêtais guère plus attention quand elle reprit la parole.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t721-hatake-kaveta-termine

Ven 11 Aoû 2017 - 3:28
-Rokkusu hein ?...

Le mot étrange et devenu peu commun la déridait un peu, enfin presque, la kunoichi de très mauvaise foi ravalait vite son rictus naissant. Elle soupirait longtemps devant le semblant de réponse et répondant offert par son interlocuteur. Il lui semblait de plus en plus louche, mais d'un intérêt certain. Une intuition lui parlait d'utilité et la Hyuga avait un sacré flaire pour ces choses là. Sana mauvais jeu de mots. Aucun retour envers les provocations, elle était si hautaine et détestable, qu'elle avait pris l'habitude de toutes sortes de réaction venant des ses interlocuteurs. Certaines avaient plus d'intérêt que d'autres, lui au moins avait pour lui une langue bien aiguisée, mais aussi bien dressée. Sana' savait bien ce qui hantait sa pensée.

-Fuir ? Qu'est ce que tu aurais eu à fuir au juste ?


Son ton était nonchalant, elle était attentive même si elle ne le paraissait pas forcément et quand le chakra de l'individu se malaxait, ses sens l'avaient alertés. Sa sorte de radar lui renvoyait la même image qui lui avait paru appercevoir plus tôt. Effectivement une sorte de museau qu'il confirmait dans un grognement en se rapprochant d'elle. Finalement, son petit sourire naquis et il était probable qu'il avait lui aussi compris sa nature sensorielle à la gestuelle de la fille qui le suivait sans voir, elle n'avait nullement était surprise de son action, du moins, facon de parler, le résultat la laissait perplexe.

-Es-tu une sorte d'hybride ?

Le même moment de sa question, elle avait tendu une main pour que son toucher lui confirme la véracité de ce que lui rapportait son radar hors norme. Ceci dit, la Hyuga se doutait bien qu'il n'en démordrait pas concernant les présentations, sans servant comme une excuse pour la faire languir. Un jeu pas forcément désagréable.

-On m'a toujours nommé Sana' à Rokkusu, Sanadare depuis Iwa.

Elle ne précisait pas le Hyuga, de toute facon, elle ne le faisait que très rarement, voilà bien longtemps que ce n'était pour elle qu'un nom de naissance, Sana' ne se concidérait plus faisant partie de leur clan, ni même de cette famille. C'était une autre histoire, aussi ancienne que Rokkusu, l'époque où elle appréciait qu'on éccorche son nom pour un surnom. Ce n'était plus à faire aujourd'hui, pourtant c'était peut-être un mot magique qu'elle n'entendait plus et la nostalgie qui lui avait donné le réflexe de le réutiliser. Peu importait. Le pelage soyeux et l'humidité du museau transpercait de réalisme, son père, du temps où elle n'était pas obcédée de lui arracher les yeux... Lui avait conté mainte fois, des histoires sur des humains capables de devenir des animaux. Sanadare avait pris cela pour un conte, une légende pour les enfants... Mais son nord était quelque chose de précieux, elle se reprennait vite.

-Ca veut dire que tu as un flaire exceptionnel. C'est comme ca que tu l'as retrouvé. Disait-elle en définitive plus pour elle-même, qu'autre chose. Tu dois aimer ca la forêt... Le sourire sur sa face à ce moment là était facilement décryptible, elle avait une idée en tête. Qu'est ce qui t'amène à Iwa ?

Il collait aussi mal au profil de shinobi qu'elle peut-être, c'était trop tôt pour se prononcer, mais il avait cette petite flamme dans son attitude qui lui était plaisante. Cet air détaché du monde en cours, empreint d'une étrange sérénité, comme quand il avait pris place sur l'arbre, comme la Hyuga le faisait pour patienter son heure.

-Cette gamine me chiait pas mal, le village s'imagine que parce qu'il m'a collé un rang de genin, il peut se permettre de me faire courrir après plusieurs fois. Mon ordre était de la ramener l'ordre jour. Rien de plus, rien de moins, mais elle a fugué à nouveau et ils ont refusé de valider mon travail avant qu'elle reste chez elle pour de bon. Est-ce que tu comprends l'illogique de la chose ? Il ne faut visiblement obéir au mot près que lorsque ca les arrange. D'où mon agacement sur cette affaire.

Elle racontait sa vie un peu et il s'en foutait sûrement, mais ca lui avait fait du bien... Non. C'était une facon de faire la paix pour avoir une ouverture pour sa suite...

_________________
#PotesBorgnesForever


Merci Lulu, Meian & Chikara pour les skins <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t355-huyga-sanadare-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t722-equipe-3-shokugeki-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u352

Ven 11 Aoû 2017 - 11:36
Plus je regardais, mais surtout analysait cette jeune femme, plus quelque chose m'intriguait. En plus de son très joli visage et de ses cheveux aussi beaux que les miens, je pouvais comprendre que cette kunoichi était bien plus qu'elle ne laisse entendre. C'est une sensorielle, j'en avais plus aucun doute quand j'avais enfin compris qu'elle était soit mauvaise voyante soit aveugle. Si jeune… Comment cela avait pu arriver ? Était-ce naturel et de naissance ? Ou avait-elle subit un accident ? Pire encore, quelqu'un aurait été capable de les voler dans ce monde de taré. J'aurais aimé lui poser la question, mais je me suis dit que ça devait être un sujet sensible. En voulant détourner le regard de ses yeux, j'ai pris conscience d'une nouvelle donnée aussi. Je la trouvai plutôt sexy, avec des jolies formes, c'est à ce moment que mon regard détourna de la jeune femme autour de moi. J'étais un peu étonné, jusqu'à maintenant je n'avais jamais vraiment rencontré une fille qui me plaisait. Était-ce ses cheveux ? Ca devait aider oui, mais il y avait peut-être autre chose que je ne voyais pas encore avec mes yeux.

« Te fuir… Tu n'as pas l'air commode comme nana quand même. »


J'avais toujours mon bas de visage en forme de museau alors mon sourire en coin ne se voyait pas vraiment. Je m'approche encore plus d'elle pour que mon museau arrive à quelques centimètres d'elle. Elle avait enfin décidé de se présenter et c'est à ce moment que je décide de venir chercher sa main avec mon museau pour lui faire comprendre qu'elle pouvait toucher. Elle voulait savoir ce que je venais faire ici finalement, elle semblait tout aussi curieuse que moi.

« Je viens du Pays du Feu, j'ai commencé à voyager à mes 20 ans et je suis tombé sur Rokkusu. Avant que cela ne soit un village hiérarchisé et nommé Iwa, j'appréciais mon séjour ici. Preuve en est, je suis resté six ans et surtout j'ai réussi à m'améliorer grandement. »


Je me concentre une nouvelle fois sur mon chakra pour laisser mon corps devenir entièrement un loup blanc. J'étais maintenant un des plus puissants prédateurs du monde quand elle me racontait pourquoi elle avait eu cette réaction avec la gamine. D'un côté je pouvais comprendre l'énervement, mais pauvre petite qui a perdu des mèches de cheveux au passage. Je m'approche d'elle pour que ma tête arrive à sa main. Je la renifle sans aucune gêne avant de lui demander de me suivre d'un signe de tête. Encore une fois je la faisais se déplacer, mais cette fois-ci c'était dans un but précis. Sous cette forme, j'avais réussi à bien distinguer les deux odeurs, mais elles suivaient le même chemin. Je pense qu'à un moment elle s'en rendra vite compte, mais nous étions en route pour chez elle.

« J'ai plutôt un bon flair oui… Mais à côté de tes pouvoirs ce n'est pas grand-chose. Tu es une sensorielle n'est-ce pas ? Et surtout, tu vois tout au final.»


J'attendais au moins qu'elle reconnaisse la route avant de lui parler de notre destination.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t721-hatake-kaveta-termine

Tout est dans le museau - Pv Kaveta

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: