Soutenez le forum !
1234
Partagez

Entre ses murs - libre ou solo

Uzumaki Izaya
Uzumaki Izaya

Entre ses murs - libre ou solo Empty
Jeu 14 Nov 2019 - 19:22
Entre ses murs

Entraîne toi dur me disait il toujours lorsque nous parlions de mes progrès, même si c’était un grand mot. Entre aujourd’hui et le jour où j’eus obtenu le précieux bandeau du village, je m’étais intéressée à nombre d’arts shinobi, et un détail m’avait sauté aux yeux… Contrairement aux autres ninjas, à la plupart d’entre eux plutôt ; je n’étais absolument pas capable de me servir de mon chakra pour produire du feu, de l’eau ou soulever la terre… Pendant longtemps je m’étais considérée comme… bloquée, limitée.

Comme les Borukan, les Chokoku ou les Hyûgas, j’avais toujours eu une capacité bien spéciale, un kekkai plutôt rare et délicat à contrôler à la différence de certains de mes camarades. Je me dis toujours que chacun est comme il est, et que moi je n’ai simplement pas de chance. Oh que oui… Je me souvenais encore de ces journées passées au village à la frontière, assaillie par la crainte et le désarroi où la moindre contrariété faisait s’envoler de mon corps des petits par dizaines. Ou encore de mon bras se défilant surnaturellement au moindre contact.

Aujourd’hui j’avais compris ce dont j’étais capable, mais aussi que j’avais encore du chemin à parcourir pour atteindre les objectifs que je m’étais fixés, et pour contrôler pleinement cette étrangeté qui m’habitait, et heureusement j’avais compris, durant tout ce temps que je n’étais la seule frappée de ce mal.. Mais est ce que ça devait me rassurer ?.J’avais l’espoir qu’il existe comme un remède ; j’avais aussi l’espoir de pouvoir maîtriser mes capacités autant que ceux dont j’avais entendu les exploits.

Quand bien même j’avais de la difficulté à faire ce que je voulais de mon corps, cela ne m’avait pas empêché d’apprendre et de comprendre. En particulier le fuinjutsu… Un art que j’avais découverts au hasard, environ quatre ans plutôt entre ces mêmes murs, ceux des couloirs de l’académie d’Iwa que j’arpentais de temps en temps quand il n’y avait quasi personne dans ses locaux, à part un ou deux Sensei. Quand les jeunes aspirants n’y étaient pas ; l’académie était… reposante, et contrastait beaucoup du reste d’Iwa.

J’étais entrée dans une salle. De longues rangées de bancs, en escaliers, face à un bureau et une carte du Yuukan. Vue les insciptions au tableau, ça parlait ici de stratégie ninja… Sur les Eisei-nin, les ninjas médecins. Ces derniers m’avaient toujours fascinée. Ils étaient si forts… Puis, j’entendis un bruit.

Y a quelqu’un ?


Personne, je ne croyais pas aux fantômes et pourtant un frisson me parcourut l’échine, jusqu’à m’en faire tomber des feuilles

Ah non… pas maintenant !






Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7852-uzumaki-izaya-termine#65747
Borukan Ashitaka
Borukan Ashitaka

Entre ses murs - libre ou solo Empty
Sam 23 Nov 2019 - 1:31
Ashitaka avait choisi ce jour pour faire un passage à l'Académie qui était bien plus calme depuis que son ancien directeur avait rendu son tablier. Désormais, son aide s'occupait de la gérance du bâtiment, mais l'activité y était moindre. Du moins, elle était moindre hors des cours qui, eux, n'étaient pas trop affectés. Lui-même aurait pu proposer ses services en tant que Sensei pour telle ou telle matière, mais il n'était pas du genre à apprécier les cours en classe. Il était plus direct dans sa manière d'enseigner, et n'avoir qu'un, deux ou à la rigueur trois élèves était déjà bien assez pour lui. Il n'était pas un bon professeur de toute façon.

Après avoir profité d'un terrain d'entraînement libre à cette heure où il avait pu pratiquer un peu quelques katas et autres échauffements, il avait choisit de travailler quelques enchaînements qu'il voulait affiner. Il devait encore travailler sa précision dans la manipulation de l'air et de l'eau pour parvenir à atteindre son but suivant, contrôler ce qui l'habitait désormais. Cette fusion élémentaire qui semblait basique était bien complexe à comprendre quand seule sa nouvelle petite soeur adoptive pouvait l'aider sur cette voie ici-même. La manipulation du Hyôton.

Voulant se reposer un peu, il s'était baladé dans l'Académie et avait finit par choisir une salle où il était entré. Des inscriptions au tableau trônaient sur le mur vers lequel tous les gradins étaient tournées. Classe de stratégie militaire. C'était assez basique, des principes de base, rarement appliquables sur le terrain à vrai dire. Des nombres pareils de shinobis si bien organisés, c'était soit pour des attaques à grande échelle planifiés contre d'autres pays comportant des shinobis en grand nombre, soit pour des défenses auquel cas, il fallait connaître une attaque précise et prévoir la forme qu'elle prendrait. Ce qui était d'autant plus rare.

Le Loup avait choisit le dernier rang et s'était assit contre le mur, se posant un peu pour réfléchir tout en regardant la carte. Et dire que d'ici quelques jours, ils partiraient pour Tetsu à seulement dix-sept. Et Rakka en faisait partie. Il avait une légère inquiétude à ce sujet, n'ayant pas encore eu le temps de tester véritablement ses capacités. Elle avait fait plusieurs combats importants certes, mais sa nouvelle petite soeur adoptive n'était pas forcément le centre de ceux-ci. Elle avait pu s'en tirer peut-être, mais cela ne voulait pas dire pour autant qu'elle y avait joué de grands rôles. Donc il n'avait à vrai dire aucune certitude sur laquelle se fonder pour se rassurer.

Il finit par s'endormir après quelques minutes de pensées pleines de doutes, pour se réveiller quelques temps plus tard quand une voix sembla pester contre un courant d'air qui avait traversé la pièce. Se frottant les yeux d'un revers de main, le Borukan s'était redressé pour en chercher l'origine et trouva tout en bas de la salle une jeune femme debout face à des feuilles qui recouvraient le sol, éparpillées. Il se leva alors et s'étira un peu avant de commencer à descendre les marches de l'amphithéâtre.

« Bonjour, besoin d'aide ? »

L'inconnue aux cheveux courts semblait un peu paniquée, aussi sourit-il légèrement en réponse, se voulant rassurant.

« Ne vous en faites pas, vous avez tout à fait le droit d'être ici, personne ne vous punira pour cela. Vous êtes une aspirante ? Ou vous avez déjà réussi votre épreuve ? Je ne vous ai jamais vu en tous cas. »

Bandeau Jônin au bras, le guerrier roux observait cette jeune femme d'un air assez curieux, se demandant pourquoi elle pouvait être si perturbée, l'inquiétude semblant l'habiter.

_________________
Entre ses murs - libre ou solo Ashii
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6560-borukan-ashitaka-du-magma-a-la-glace-termine http://www.ascentofshinobi.com/u563
Uzumaki Izaya
Uzumaki Izaya

Entre ses murs - libre ou solo Empty
Dim 24 Nov 2019 - 14:47
Entre ses murs

Ramassant les feuilles qui m’avaient échappées, et m’assurant que ce bruit ne se répéte pas ; je sursaute lorsque j’entends une voix s’élever dans mon dos. Sur l’instant, je pense qu’il s’agit réellement d’un fantôme. Le derme parcourut d’un frisson incontrôlable, j’en perds de nouvelles feuilles. Me retournant légèrement je vois la tête rousse d’un jeune individu.

Il ne me faut pas longtemps pour reconnaître la marque de fabrique des Borukan, tant dans ses traits… que ses cheveux. Je me demandais d’ailleurs si Arikasa avait eu un jour les cheveux roux, ou s’ils avaient toujours été blancs… Mais la lui poser ne me semble pas être une si bonne idée, à suivre. Qu’un Iwajin se trouve là me rassure un peu, encore plus un Borukan ; au moins ce n’est pas un fantôme, même si je ne crois pas aux phénomènes paranormaux, mis à part…

Tu esquisses un sourire à peine visible, tes bras sont chargés de petits papiers tombés de ton corps, ce qui n’avait dû échapper au rouquin.

Eh.. non.

Rien d’autre ne me vient sur le moment, je n’ai pas besoin d’aide… et je ne vois pas quoi dire. La discussion n’est pas mon fort, j’y préfère amplement le silence et dans le pire des cas, les échanges assez courts. Le seul qui parvient à tirer de ma bouche davantage que trois mots, c’est mon père adoptif. Ai-je un problème de confiance dans ma relation aux autres ? Peut être un petit peu. Mais c’était dans ma nature…

Mais finalement et pour ne pas rester potiche devant ce… juunin, d’après son bandeau… Je trouve quelque chose à dire :

Vous êtes un Borukan.

Je l’avais vu, une ou deux fois, à certaines occasions. Puis, aussi, Arikasa m’avait fait tout le listing du clan. Je n’en avais pas rencontré beaucoup au cours de mes années à Rokusu, pourtant ce n’était la faute du « vieux » Borukan qui avait de nombreuses fois tenté de me présenter à son clan.

Ashitaka ?

J’en oublie même le reste de sa question…

Je suis genin.

J’exhibe alors le bandeau du village attaché à ma taille, sous le tas de papiers qui le dissimule.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7852-uzumaki-izaya-termine#65747
Borukan Ashitaka
Borukan Ashitaka

Entre ses murs - libre ou solo Empty
Mer 27 Nov 2019 - 22:46
La jeune femme était plutôt grande bien qu'il la dominait encore d'une quinzaine de centimètres. Elle semblait un peu perdue, ou perturbée. Elle avait même fait tomber des feuilles au sol. Mais alors qu'il s'approchait d'elle en descendant les escaliers qui permettaient de grimper aux gradins, le Jônin se rendit compte de l'étrangeté des papiers. Ils n'avaient rien sur eux, et ils ne semblaient pas avoir une quelconque utilité dans l'immédiat. Ils étaient trop petits pour servir de feuillets aux étudiants et elle semblait trop perdue pour être une professeure. Elle n'avait pas l'assurance nécessaire que l'Académie demandait à cela, sans doute était-ce du à son inexpérience. Mais ce n'était pas vraiment grave, tout le monde commençait par là.

Alors qu'il arrivait assez proche, la fille, qui semblait gênée sans trop qu'il n'en comprenne la raison exacte, lui sortit son nom de clan. Il eu un léger sourire. Oui, c'était évident. Les cheveux roux trompaient rarement.

« En effet. »

Elle n'avait pas répondu positivement à sa demande, aussi semblait-elle vouloir se débrouiller seule. Décision que le Loup acceptait sans mal, personne n'était obligé d'accepter de l'aide. Une évidence comme une autre. L a suite cependant... Était un peu moins évidente. La jeune femme qu'il ne connaissait absolument pas lui sortit son nom. Mais il n'était pas particulièrement connu, tout juste avait-il été remarqué au sein du clan où il s'était rapidement montré comme un Jônin efficace et, l'espérait-il, un bon leader. Il avait quelques aspirations mais malheureusement, les anciens avaient toujours une présence trop écrasante à son goût, et ils obscurcissaient son horizon. Ce qui ne l'arrêterait pas indéfiniment.

« Ah ? Tu connais mon nom mais j'ignore le tiens. Comment t'appelles-tu ? Et... Puis-je savoir comment tu l'as appris ? Puisque je t'avoue que je ne pensais pas être reconnu hors de mes quelques connaissances et de mon clan. »

Il se passa une main à l'arrière de la tête, se grattant un peu, les doigts glissés dans les cheveux. C'était une genin donc. Il faudrait rapidement qu'elle prenne un peu plus d'assurance, sans quoi il pourrait lui arriver de mauvaises surprises.

« Ce n'est pas grave de faire tomber une pile de papiers tu sais, repose-les juste sur la table et personne ne le saura. »

Il n'avait pas vraiment vu l'action de derrière les bancs, mais c'était le plus probable.

« Tu venais chercher un professeur ici ? Je peux peut-être te guider à celui que tu cherches, si tu le souhaites. »

C'était la première raison qu'il lui venait à l'esprit pour qu'une genin vienne ici, à moins qu'elle ne se cherchait un professeur particulier, voire une équipe. Mais ce n'était alors pas les meilleurs endroits non plus. Peut-être était-elle simplement venue ici pour être seule ?

_________________
Entre ses murs - libre ou solo Ashii
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6560-borukan-ashitaka-du-magma-a-la-glace-termine http://www.ascentofshinobi.com/u563
Uzumaki Izaya
Uzumaki Izaya

Entre ses murs - libre ou solo Empty
Ven 29 Nov 2019 - 15:13
Entre ses murs

Je me dis que ça n'a rien d'étonnant qu'il ne me connaisse pas, et que je le "connaisse" n'est dû qu'à ce qu'on m'a appris, et lui correspond bien à la description de mon père. C'est éxactement le genre de situation que je cherche à éviter lorsque je vais quelque part; rencontrer une personne qui voudra me parler, ça ne manque jamais. Mais c'est normal, c'est ce que veulent les gens : sociabiliser...

Je pose les yeux sur les papiers que j'ai encore dans les bras, et me demande s'il fait exprés de faire semblant de ne rien avoir vu ou s'il n'a vraiment rien vu. Toutes ces feuilles en désordre sont mon exact reflet, dans à peu prés tous les aspects de ma vie. Ils sont celui de mon manque flagrant de maîtrise sur mon kekkai; celui de mon incapacité à me lier à d'autres personnes, et sûrement aussi celui de plein d'autres choses.

Kagura. C'est mon père qui me l'a dit, Arikasa.

De nouveau je me limite au minimum de mots possibles. Parler le moins possible, avoir le moins de contact possible c'est un peu ce qui me rassure quand je ne suis pas chez moi, comme une bulle bâtie autour de moi. Je sais que les gens ne comprennent pas vraiment, j'en ai l'habitude et ça me va très bien, je suppose.

Je regarde mes papiers et la table. Les reposer ? Non ça n'a rien de grave, il a raison... sauf qu'il ne viennent pas de cette table ces papiers... Alors je préfère les garder dans mes bras, après tout... ils m'appartiennent.

Pour le calme.

Comme je l'avais déjà dit, je ne cherche pas d'aide même s'il m'en faudrait tôt ou tard, si j'avais su vivre sans durant tout ce temps... Ce ne sont pas ces quelques feuilles qui m'échappent parfois qui me feraient changer d'avis. Ce qu'il me faut, m'avait toujours fallu; c'est du calme, et du silence.

Dans le doute qu'il ne comprenne pas ce que j'ai voulu dire, je reprends.

Je suis ici...

Des phrases aussi longues à des personnes que je ne connais pas vraiment, c'est rare que j'en dise... Mais je ne suis ni muette, ni quoi que ce soit d'autre; alors quand il y a besoin de précisions...

... Pour le calme.

Je n'ai toujours pas plus envie de parler, et je me demande ce que je vais pouvoir lui raconter d'autre, enfin "raconter"... Je ne suis pas sûre que ce soit le bon mot...


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7852-uzumaki-izaya-termine#65747
Borukan Ashitaka
Borukan Ashitaka

Entre ses murs - libre ou solo Empty
Dim 1 Déc 2019 - 17:34
Oh... La fille de l'un des anciens. La fille du membre du Triumvirat, le premier des deux Borukan à avoir tenu les plus hautes responsabilités d'Iwagakure no Sato. Elle n'était pas n'importe qui donc. Une fille du clan. Mais même avec cette information, Ashitaka ne se souvenait pas d'elle. Elle était assez notable pourtant, avec sa chevelure bleutée au milieu d'un clan de rouquins. Mais de par son niveau en tant que genin, elle ne devait pas avoir une grande puissance, ou n'avait jamais pourchassé comme lui la force, avec la même ferveur dans les entraînements. Elle semblait avoir au moins son âge, mais elle manquait grandement d'assurance, de fermeté. Trop douce pour les combats à ses yeux.

« Fille du célèbre Arikasa, je vois. Ce n'est pas la position la plus aisée, d'être enfant de quelqu'un de connu. Courage à toi, pour réussir à voler de tes propres ailes, il te faudra d'autant plus de force que les autres. »

Selon le Loup, le fait d'être fils ou fille d'une figure célèbre était l'une des pires positions possibles. Certes accéder à une bonne éducation était plus facile, mais dans un système de clan, la volonté et le sérieux pouvaient y palier assez facilement. Lui-même en était la preuve vivante. Par contre, le revers de devoir s'extirper de l'ombre de l'ainé était bien plus facile quand elle n'existait pas. Personne ne connaissait ses parents en dehors de leur cercle de connaissances assez restreints. Ils n'étaient personne. Lui ne finirait pas ainsi. Il comptait bien accomplir de grandes choses, marquer son nom dans l'Histoire à l'aide de sa lame ou de sa lave. Voire même, s'il y parvenait, de sa glace à venir.

La fille se répéta alors avec une certaine fragilité dans sa voix et son attitude. Elle, genin ? C'était dangereux. Elle ne vivrait pas longtemps, ou ne ferait presque rien. Si elle restait ainsi bien sûr. Chercher le calme était une chose. Le chercher avec cette conviction chancelante en était une autre.

« D'accord. Profite alors, tu devrais avoir encore un bon moment avant que l'Académie ne ferme, puisque les cours sont déjà passés. Si jamais tu as besoin de quelques conseils pour la manipulation du magma, tu peux venir me voir si tu le souhaites. »

Des paroles simples à une jeune fille du clan, il était aussi là pour ça même s'il était un piètre professeur. Elle ne semblait cependant pas vouloir être dérangée pour l'instant, aussi ne lui forcerait-il pas plus la main. Ashitaka s'étira alors un peu et se dirigea vers la porte.

« Bonne journée à toi, Kagura. Mes respects à ton père. »

Sans plus de fioritures, le guerrier reposé se redirigea vers les terrains d'entrainement où il pourrait reprendre ses tests autour de la création et la manipulation de la glace, aussi peu avancé qu'il soit pour le moment.

HRP:
 

_________________
Entre ses murs - libre ou solo Ashii
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6560-borukan-ashitaka-du-magma-a-la-glace-termine http://www.ascentofshinobi.com/u563
Uzumaki Izaya
Uzumaki Izaya

Entre ses murs - libre ou solo Empty
Dim 1 Déc 2019 - 18:56
Entre ses murs

Ce qu'il dit me décontenance un peu. Je ne comprends pas en quoi c'est plus difficile d'être "l'enfant" de quelqu'un de connu plus que d'inconnus. Je sais ce qu'à fait mon père adoptif pour Iwa, j'étais présente, mais dans mon cas... J'en conclus qu'il ne me connait donc vraiment pas, même de vue. Pourtant même si je ne participe pas souvent aux réunions du clan, quelles qu'elles soient; je suis à peu prés sûre que certains savent qui je suis, au moins mon prénom. Mais le fait est que, comme un Iwajin très connu du village qui officie en tant que médecin, je ne suis pas une "Borukan".

Cette petite rencontre me donnait donc à réfléchir, il est donc possible que tout le monde ne connaisse pas tout le monde dans ce village... En même temps, ce n'est pas de sa faute. N'étant pas la plus passionnée des kunoichi du village... oui c'est plutôt normal. Mais bon, par rapport à mon père, on ne m'avait jamais fait de remarques et on n'avait jamais eu plus d'attentes que pour les autres; parce que je n'étais pas vraiment sa fille, pas au sens biologique du terme du moins.

Je lui adresse un sourire en guise de réponse. Il est... célèbre oui, sûrement... Je m'en étais rendue compte depuis le temps... Mais, ce n'est pas ça le problème.

Oui merci.

Une proposition... sympathique qui m'aurait intéressée si j'étais une Borukan. Mais je n'en suis pas une. J'observe alors le rouquin s'étirer et me saluer. Je m'incline à son passage, en signe de respect pour son grade et tandis qu'ils diparait, je réponds la voix ténue :

Mais je ne suis pas de votre clan.

Et du coup je ne maîtrise pas la lave comme toi, je n'ai pas des cheveux roux, et si je suis là c'est pour apprendre à maîtriser mon kekkai. C'est ce que j'aurais dû dire, mais je n'avais pas oser, et puis de toute façon, il ne peut pas m'aider, c'est sûr... Arikasa n'avait pas réussi. Enfin maintenant je me trouvais seule dans le petit amphithéâtre avec mes feuilles plein mes bras. J'ai beaucoup de choses à comprendre sur mes capacités... Si j'avais eu l'hérédité de leur clan... tout ça aurait été tellement plus simple.

Alors, comme j'avais prévu; je m'installe sur un banc et posai tous mes papiers sur le long pupitre. A vrai dire, ce n'est pas comme si je ne maîtrise pas du tout cette particularité, si non je ne serai pas un genin... Mais... mes assimilations ont tendance à... ne pas toujours faire ce que je veux.

Et le problème, ce n'est pas non plus le professeur, le sensei... le problème, il est plus complexe...

Allé, au travail Kagura!



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7852-uzumaki-izaya-termine#65747

Entre ses murs - libre ou solo

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Académie Hashira
Sauter vers: