Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Le... Frigogidaire ? | Ft. Chôkoku Kyouka
Étranger EmptyAujourd'hui à 6:27 par Sinaaq

» Panséléne ~ Ayume
Étranger EmptyAujourd'hui à 4:54 par Aburame Ayume

» Bonsoir Par... Kiri ! - [PV La Kenpei]
Étranger EmptyAujourd'hui à 4:24 par Uzumaki Ryuji

» Restauration rapide [PV Mugen Oda[
Étranger EmptyAujourd'hui à 3:35 par Uzumaki Ryuji

» Hidemi "Kajiya" Hashimono
Étranger EmptyAujourd'hui à 3:07 par Hidemi Hashimono

» Jishin Lifestyle ~ Toph
Étranger EmptyAujourd'hui à 1:56 par Chokoku Kyouka

» 03. Changer de zone
Étranger EmptyAujourd'hui à 1:52 par Akimichi B. Hyakuzô

» Pause méditative [PV Yasei Zoku]
Étranger EmptyAujourd'hui à 1:20 par Yasei Zoku

» Hommes et bêtes
Étranger EmptyAujourd'hui à 0:50 par Yasei Zoku

» Comme l'a dit l'ancêtre : ensemble ! [Avengers]
Étranger EmptyAujourd'hui à 0:27 par Shirō

Partagez

Étranger

Yasei Kaname
Yasei Kaname

Étranger Empty
Mar 19 Nov 2019 - 13:11

Étranger


Là où ses pas le menaient, le Yasei se se sentait chez lui. Les sables chauds de Kaze ravivaient en lui les mémoires d'une jeunesse insouciante, là où les bosquets de Hi l'invitaient à la sereine contemplation. Même les plaines enneigées de Tetsu, pourtant inhospitalières en hiver, avaient su se faire une place dans son coeur de nomade ; même les forêts impénétrables de Hayashi lui donnaient l'impression d'être dans son élément.

À ce jour, il n'y avait qu'une seule et unique terre qu'il ne pouvait se résoudre à aimer : Ame, pour des raisons évidentes. Tout y mourrait. Le peuple, la nature, sa mère, son innocence. Ironiquement, c'était aussi l'incarnation physique du lien qui réunissait le père et le fils, pourtant longtemps séparés par les murs moraux des convictions divergentes. D'une certaine façon, la Pluie avait marqué son histoire, son être tout entier, même s'il s'en serait bien passé.

Pourtant, alors même qu'il foulait le sol fangeux des routes menant à la cité de Kiri, en plein coeur de l'archipel de Mizu, il se sentait comme un étranger. Il n'avait jamais été réellement confronté aux villages cachés, jusqu'à ce jour, ce qui pouvait expliquer son tout relatif malaise. La méfiance de la Brume aurait pu lui valoir un retour au continent immédiat, et se savoir ainsi dépendant des bons vouloirs de mercenaires cernant toute l'île principale ne lui plaisait guère. D'une main, il porta à ses yeux le petit papier griffonné d'instructions que l'un des gardes-côtes lui avait fourni, une énième fois. Le voilà soumis à des instructions, lancé sur une piste balisée qu'il se devait de suivre sans en dévier. Certaines zones lui étaient même interdites ; et si c'était tout à fait normal, c'était tout de même suffisant pour lui rappeler qu'il n'était pas à sa place.

Sans doute était-il trop attaché à sa liberté pour se plier docilement aux règles des soldats, toutes naturelles qu'elles étaient dans leur milieu.

Bien heureusement, il n'était pas seul, en ces terres humides et inconnues. Il avait un ami pour veiller sur lui, jouissant d'une liberté sans limites, propre à ses semblables que les hommes enviaient tant. Afin de le convoquer, Kaname leva simplement la main, le bras tendu à l'horizontale. Au creux de sa paume tournée vers la voûte céleste, son chakra s'amassa, prenant une teinte rougeâtre lumineuse, avant de clignoter quatre fois en rythme. En réponse, un cri, bas mais pénétrant, perça les cieux. Son auteur creva les feuillages de la canopée en plongeant, pour venir se poser sur l'épaule du fils du Vent.


« Doucement, Jinrai. Tu vas m'arracher le bras, un de ces quatre, lança le Yasei. Tu as vu leur garde ? »

Par ses chuchotements, et sa gestuelle, le majestueux rapace sembla lui répondre, avant de reprendre son envol. Kaname pressa le pas, les mains cramponnées aux deux noeuds retenant son baluchon à son dos. Au loin, la silhouette floue d'un homme en uniforme se dessinait, lui rappelant l'imminence de son entrée en territoire shinobi. Le nomade se munit du laisser-passer récupéré au poste de garde du port, prêt à le présenter pour qu'on l'escorte jusqu'à la cité, au travers du marécage dévasté qui lui sert de rempart naturel.

Dans une poignée de minutes, il se retrouverait entouré des murailles de la cité des Brumes, réputée pour sa rigueur martiale qui avait inspiré ses rivales des montagnes de la Terre et de la Foudre. Pour retrouver sa soeur, il se jetait dans la gueule du loup de Mizu; enfermé et isolé sur un archipel loin des terres qu'il avait foulées toute sa vie, tel l'étranger qu'il était.




_________________

···
« #8a0707 »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7514-en-cours-yasei-kaname-l-heritier-du-lion#63047 http://www.ascentofshinobi.com/t7546-raionhato-no-monogatari-yasei-kaname#63345

Étranger

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: