Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Yokan Kuro, Un loup solitaire. [Terminé !]
Des histoires de famille [PV Nagamasa Kagura] EmptyAujourd'hui à 3:23 par Yokan Kuro

» Ono Fumito
Des histoires de famille [PV Nagamasa Kagura] EmptyAujourd'hui à 3:22 par Ono Fumito

» Nō 脳
Des histoires de famille [PV Nagamasa Kagura] EmptyAujourd'hui à 2:21 par 

» This is good bye, Destiny [Aimi]
Des histoires de famille [PV Nagamasa Kagura] EmptyAujourd'hui à 1:56 par Hayai Taishi

» 08. Demandes diverses
Des histoires de famille [PV Nagamasa Kagura] EmptyAujourd'hui à 1:38 par Ikaku Jiro

» Consonne [SOLO]
Des histoires de famille [PV Nagamasa Kagura] EmptyAujourd'hui à 1:35 par Ikaku Jiro

» Sur le départ, direction Ame no Kuni [PV. Taishi]
Des histoires de famille [PV Nagamasa Kagura] EmptyAujourd'hui à 1:14 par Hayai Taishi

» Collision [Sae]
Des histoires de famille [PV Nagamasa Kagura] EmptyAujourd'hui à 0:57 par Ikaku Jiro

» Têtes dures [Jiki Masami]
Des histoires de famille [PV Nagamasa Kagura] EmptyAujourd'hui à 0:15 par Oterashi Yanosa

» Sense of Duty | Pv. Higure Mafuyu
Des histoires de famille [PV Nagamasa Kagura] EmptyAujourd'hui à 0:04 par Yuki Wataru

Partagez

Des histoires de famille [PV Nagamasa Kagura]

Chôkoku Jurôjin
Chôkoku Jurôjin

Des histoires de famille [PV Nagamasa Kagura] Empty
Ven 29 Nov 2019 - 19:26
Les affaires de famille sont toujours compliquées. Jurôjin est très bien placé pour le savoir. Sa mère est morte la première, le laissant lui et sa sœur avec leur père, qui ne parvenait pas à sortir de sa peine, tombant peu à peu dans les ténèbres de la tristesse et de la folie. Cela semblait évident qu’il allait mourir, bien que la raison, un suicide d’après les enquêtes, semble un peu précipité à dire à ses yeux. Cela ne l’affecte pas plus que ça, ne ressentant pas vraiment un lien plus important qu’avec les autres du clan. Après tout, il vivait loin d’eux, se consacrant à sa formation à l’argile explosive. Mais il a toujours suspecté des gens cacher la vérité. Pourquoi ? La réponse se trouve avec sa sœur, seule survivante lors de l’explosion « suicide » emportant leur paternel. Elle était présente lors de son action. Comment a-t-elle fait pour s’en sortir ? Pour ne rien remarquer ? Il avait déjà du mal avec sa sœur avant cet événement, et la dégradation de leur relation ne fait que croître. Trois années plus tard, elle fuit son clan, son village. Une trahison importante selon ses codes. Donc il peut comprendre lorsqu’un clan ou une famille peut avoir des problèmes.

Aujourd’hui, la famille du jour, c’est celle des Nagamasa. Depuis sa petite rencontre avec Shingen, samouraï à Iwa, il juge bon de s’intéresser à elle. De grands noms font tout de suite écho, dont le Sandaïme, Yoshitsune, puis l’Amazone Hisa. Le premier est une référence pour Jurôjin, sûrement l’un qui l’a inspiré ou fortifier son idée à manier le sabre. Malheureusement, il a fallu que la fin arrive pour lui, à cause d’une histoire de famille héritière et autre. Oui, encore l’histoire compliquée d’une famille. Une jalousie, ou un désir de vengeance, ou bien simple révocation de droit. En bref, cela a fini par la prise de pouvoir de Taira Fugaku à Tetsu. A la fin, cela ne concerne plus les Nagamasa, mais Iwa également, prêt à prendre sa revanche sur cet affront. C’est pour cela que notre héros souhaite en savoir plus. Rien de mieux pour ça que de se diriger vers une membre de ce clan.

Il sait qu’il doit voir. Il s’est informé avec ce qu’il pouvait sur elle. C’est-à-dire son nom, prénom, âge et description rapide. Pas évident d’avoir des accès en tant que Genin. Heureusement qu’elle présente un trait physique très facilement repérable, même lorsque la foule l’entoure. Il se promène donc dans les rues, essayant de voir s’il peut la croiser. Après plusieurs passages et changements d’allée, il pense à un endroit, là où il est presque certain de la croiser.

A son arrivée, il peut la voir. Katana accroché, de longs cheveux blanchâtres, un kimono, des cornes sur le front… Il n’hésite pas à s’approcher tranquillement, ne voulant pas perturber la demoiselle, durant son deuil. Elle fait face à deux tombes, qui sont ses parents. Il avait appris pour eux, le terrible destin que la mort leurs infligea. Une mort est toujours triste, plus ou moins après en fonction de la relation. Cependant, ils avaient choisi la voie des combattants. Les risques sont connus. Elle-même fait partie des shinobi. Tout comme eux, elle doit mettre sa vie en danger pour le village s’il le faut. Il engage donc la conversation après être suffisamment proche.

« Vos parents sont morts en digne shinobi d’Iwa. Ils ont su faire honneur à au signe sur leur bandeau. »

Il s’attend naturellement à recevoir un sombre regard, ou autre mouvement décrivant un sentiment sombre.

« Désolé d’intervenir comme cela dans votre visite sur les tombes. A vrai dire je vous cherchais. Je savais qu’il y avait une chance de vous trouver ici-même. Je suis Chôkoku Jurôjin, Genin du village. La raison de votre recherche est de vouloir en apprendre un peu plus sur votre histoire et celle de votre clan. Si ce n’est pas le moment, je me retirerai naturellement. »

_________________
Des histoires de famille [PV Nagamasa Kagura] 1562190567-chokoku
Made by Riku. Thanks Riku !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7079-termineepredefini-chokoku-jurojin#59424 http://www.ascentofshinobi.com/t7097-chokoku-jurojin-carnet
Nagamasa Kagura
Nagamasa Kagura

Des histoires de famille [PV Nagamasa Kagura] Empty
Lun 2 Déc 2019 - 15:44

La curiosité


Une simple journée, sans mission et sans entraînement que ce soit avec son oncle ou des genins qu’elle rencontre au hasard. Kagura voulait souffler un peu, se la couler douce pour une fois, sans rien avoir à faire de trop physique. Même si c’est une journée sans rien lié à un ninja, la jeune blanchâtre avait mis ses cornes, une marque d’une habitude. Elle devrait songer à ne pas les mettre dans la vie de tous les jours, ça pourrait éviter qu’on la regarde bizarrement. En tout cas, cet accessoire comme son physique peu atypique ne la rendait pas méconnaissable. Si quelqu’un voulait la chercher, il n’aurait pas de mal à trouver des informations sur elle et le chemin qu’elle a pris. Arborant un kimono traditionnel blanc avec des motifs en forme de fleur rouge, elle avait ses katanas, Senbonzakura et Kamui sur elle. Prudente et toujours prête pour le combat, en cas d’invasion. Cette histoire avec Kiri, il y a quelques années, l’avait marqué profondément. Des morts, des flammes et des cris apeurés. Leur attaque surprise avait coûté la vie à beaucoup de personnes, mais aussi, aux parents de la jeune kunoichi. Son père et sa mère ayant perdu la vie, ce jour-là, pour protéger des innocents et Kagura elle-même, encore faible à cette époque. Encore aujourd’hui, il lui arrive de ne pas se sentir à la hauteur, de ne pas être forte ou digne de leur force et courage d’antan. Les cauchemars, elle en faisait, comme si le destin la persécutait en la faisant parfois revivre cette Enfer lorsqu’elle ferme les yeux. Un moyen de lui dire, de ne pas oublier son impuissance et d’atteindre ses objectifs pour ne plus être une victime à sauver.

Après s’être promené dans certains quartiers et discutaient avec certaines femmes, en recherche de connaissances sociales comme sur la mode, l’actualité et sur des histoires d’amour pour enrichir son manque de connaissances dans tout cela. La jeune kunoichi se rend chez un fleuriste pour obtenir deux bouquets avant de se rendre au cimetière. Ayant du temps aujourd’hui, Kagura pouvait se permettre de rendre visite à ses parents et de nettoyer leur tombe. Personne pour l’embêter, de plus, là-bas, il n’y avait pas de garçon pour la regarder bizarrement. Elle n’avait jamais compris ce qu’avaient certains à la regarder de bas en haut dès qu’elle passait à leurs côtés, heureusement que d’autres l’ignoraient, ça la rassurait un peu. Devant la tombe de ses parents, elle utilise un sceau qu’elle avait pris et rempli d’eau avant d’être devant leur tombe. Profitant du calme, elle nettoie et y dépose les bouquets dans des vases dont elle les nourrissait d’eau et protéger du vent. Se relevant, elle se met donc à prier en fermant les yeux et en joignant les paumes de ses mains, l’une contre l’autre. Il n’y avait personne autour d’elle, du moins, avec les yeux fermés, elle avait du mal à le savoir. Mais, le calme s’était installé, les gens étaient respectueux envers les morts et ceux venant se recueillir auprès des défauts. La jeune Nagamasa savait qu’elle n’aura pas de réponse de la part de ses parents, mais par respect, elle leur rendait visite pour ne pas les oublier. Soudain, elle sent une présence, non loin d’elle, mais la samouraï n’en tient guère compte. Ouvrant les yeux et séparant ses mains, elle entend une voix, une voix s’adressant à elle. Se tournant vers cette personne ayant dit que ses parents sont mort avec honneur et dignité en défendant Iwa. Elle ne connaît pas cette personne, elle l’observa un peu avant de lui parler. « Et vous êtes ? » Dit-elle d’un ton neutre.

Ce dernier se met à reprendre la parole, du coup, Kagura l’écoute attentivement et l’observe également afin de voir s'il n’a rien d’hostile dans son approche. Au moins, il avait eu la décence de s’excuser de venir l’embêter pendant qu’elle était devant la tombe de ses parents. Chôkoku Jurôjin, c’était son identité, un genin comme elle. Il avait un objectif en la cherchant, il voulait connaître son passé et celui de son clan. Un garçon bien curieux, mais c’était bien le premier à avoir pris le temps de la chercher pour lui demander ce genre d’information. Cela avait même surpris la jeune Nagamasa. Elle qui pensait que c’était un garçon qui venait la draguer où lui demander de sortir avec elle, comme dans l’histoire qu’elle avait entendue de la bouche de ses femmes, dans un parc. En tout cas, il sait qu’elle se trouve dans un lieu intime et qu’elle avait le choix de refuser et de revenir la voir plus tard pour lui en reparler. Kagura soupire et fait quelques pas vers lui avant de lui parler. « Chôkoku Jurôjin, vous êtes bien la première personne à me demander cela. Du coup, pourquoi vous voulez vous connaître mon passé et celui de mon clan ? Qu’est-ce qui vous motive à le savoir ? » Elle le fixe en lui parlant. « Enfin, allons dans un lieu, un peu plus approprier pour discuter, voulez-vous bien ? Ça éviterait qu’on manque de respect à ceux qui viennent rendre visite à leur être aimé disparu. » Demande-t-elle calmement avant de marcher vers la sortie du cimetière. Elle le trouve étrange, faire tout ce chemin pour la trouver et savoir ce genre d’information. Il aurait très bien pu se rendre dans une habitation d’un Nagamasa plus vieux et plus enclin à lui parler du clan. « Sachez que je n’ai pas la science infuse concernant mon clan, je vous parlerai uniquement de ce que je connais et qu’on m’a appris. »



_________________
Des histoires de famille [PV Nagamasa Kagura] 1555900482-signakagura1
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6315-nagamasa-kagura-un-samourai-ne-devrait-etre-ni-pompeux-ni-arrogant-terminee#52357 http://www.ascentofshinobi.com/t6358-nagamasa-kagura-journal-de-bord
Chôkoku Jurôjin
Chôkoku Jurôjin

Des histoires de famille [PV Nagamasa Kagura] Empty
Lun 2 Déc 2019 - 17:34
Il savait d’avance qu’intervenir dans ces conditions était risqué. Il ne veut en aucun cas profiter de la faiblesse émotionnelle de la jeune femme pour réussir à lui soutirer des informations et autres. Surtout qu’une personne profondément atteinte par une mort aura plus de chance d’être en colère également, se défoulant alors sur la première personne se trouvant sur son passage. Ce ne sont que les circonstances qui font qu’ils se sont rencontrés ici-même. Lui ne souhaite que pouvoir échanger avec elle.

Il est d’abord assez surpris, ne voyant aucune réaction sur son visage. Aucune manifestation, aucune trahison sur ses émotions. Juste un questionnement logique sur la personne osant perturber le calme des lieux. Son regard se pose également un peu partout sur lui, sentant qu’elle l’analyse. Il ferait de même si un inconnu s’approcherait de lui pour lui parler. Quand il continue, expliquant sa venue, son visage montre enfin quelque chose. Elle paraît surprise à son tour. Elle n’est donc pas entièrement de marbre. Elle doit seulement avoir un bon contrôle de son esprit et de son cœur. Bonne chose lorsqu’on arpente la voie du shinobi.

Elle se met à soupirer pour une raison méconnue du jeune homme. Puis s’approchant de lui, elle continue les interrogations, sûrement méfiante des convictions de Jurôjin. Il est naturel de douter de son prochain. Le Chôkoku est lui-même méfiant et ne traite pas avec n’importe qui. Il choisit ses relations en fonction de ce qu’elles peuvent lui apporter en retour. Informations, gain d’expérience, gain de technique, soins... Tout ce qui peut apporter un plus à notre très cher est bon à prendre selon lui.

Comme elle l’a très bien présenté, il est bon de quitter le lieu, vide pour le moment, pour ne pas perturber les vivants mais aussi les morts. En la suivant, il jette un regard lointain, apercevant les tombes de ses parents aussi. Il n’est jamais venu visiter leur tombe. Il ne s’est jamais senti proche d’eux. Il n’était pas indifférent à leur mort, mais la vie se termine quand le temps vient, rien de plus. Ses yeux se posent à nouveau sur la concerné du jour, avançant vers la sortie, qui lui indique les limites qui peuvent s’imposer aux futurs questionnements du jeune brun.

« Ne vous inquiétez pas pour la limite de vos connaissances. Je me base sur plusieurs témoignages pour la récolte de mes informations. Enfin, concernant ma curiosité, ne voyez ça que comme une requête égoïste de ma part. Je m’intéresse depuis un moment au Bushido, qui ne vous est pas inconnu. »

Après tout cela n’est pas anodin quand on voit le style vestimentaire de Jurôjin. De plus, son sabre est bien visible. Malgré tout, il ne fait qu’imiter. Il ne connaît que des fragments de ce que pourrait être réellement la voie du sabre. Mais aujourd’hui est le moment d’en apprendre plus.

« Votre vie me permettra de connaître votre expérience. Après tout, vous n’avez sûrement pas la même vie que d’autres membres de votre clan. Par exemple, comme Nagamasa Hisa non ? Je pense avoir besoin de confronter ces différents aspects pour comprendre le Bushido. »

Le duo se retrouve hors du cimetière. Où aller maintenant ? Le manipulateur d’argile se le demande bien. La moindre des choses, serait qu’il invite Kagura, étant l’initiateur de cette rencontre. Pourtant il est hésitant, ne sachant pas ce qu’il serait le mieux pour elle.

« Avez-vous une idée d’un lieu où nous pouvons discuter tranquillement ? Du moins surtout si vous exposez votre passée. Vous n’avez sûrement pas envie de le dire n’importe où. Si vous le permettez, mon clan possède plusieurs complexes où nous serons libres de discuter. Après, si vous n’avez pas envie, je peux comprendre. Je vous laisse le libre choix. »

Il pointe du doigt la direction vers le bâtiment Chôkoku le plus proche. Si elle accepte, il la conduira sans problème là-bas, préparant par la suite boisson et petites dégustations afin que l’atmosphère soit plus détendue. Il souhaite vraiment en faire une alliée plutôt qu’une ennemie. Qui sait ce qu’il pourra en tirer...

_________________
Des histoires de famille [PV Nagamasa Kagura] 1562190567-chokoku
Made by Riku. Thanks Riku !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7079-termineepredefini-chokoku-jurojin#59424 http://www.ascentofshinobi.com/t7097-chokoku-jurojin-carnet

Des histoires de famille [PV Nagamasa Kagura]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: